Mutualisation du transport Présentation du projet Chargeurs Pointe de Bretagne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mutualisation du transport Présentation du projet Chargeurs Pointe de Bretagne"

Transcription

1 Mutualisation du transport Présentation du projet Chargeurs Pointe de Bretagne Filières des produits secs et frais Jean-Jacques HÉNAFF Thierry JOUENNE Assises de la Logistique Paris, 20 septembre 2011

2 Plan 1. Un projet vital pour l industrie agroalimentaire bretonne 2. Périmètre et objectifs du projet 3. Processus de mutualisation 4. Création du GIE des Chargeurs Pointe de Bretagne 5. Une structure opérationnelle 6. Pré-requis, facteurs clés de succès, obstacles à surmonter 7. En résumé 8. Conclusion 2

3 Le territoire CCI Un espace rural excentré 3

4 Une industrie agroalimentaire diversifiée CCI

5 Schéma classique de distribution : le flux stocké Produits secs Entrepôts régionaux de distribution Magasins Industriel Palette homogène Flux stocké Fq : 1 fois / semaine 1 fois / quinzaine Flux stocké Délai : 5 jours Flux stocké Transfert de propriété du stock au moment de la réception Supply Chain Masters

6 Evolution des schémas logistiques vers le flux tendu Produits secs Plates-formes régionales de distribution Magasins Industriel Palette hétérogène Flux tendu : 3 fois / semaine Cross-docking Cross-docking Délai : 44 à 68 h Avec le flux tendu : => Explosion des coûts de préparation et de transport Cross-docking Transfert de propriété du stock au moment de la réception Supply Chain Masters

7 Effet du flux tendu : fractionnement des commandes

8

9 Le schéma alternatif : Les stocks avancés Principes Transport amont à la charge de l industriel Stocks portés par l industriel sur le CCC Entreposage et picking facturé à l industriel Transfert de propriété du stock à l entrée des plates-formes régionales Transport aval géré par le distributeur et facturé à l industriel Surcoût important pour les industriels cornouaillais livrant un gd nb de références avec saisonnalité Objectifs Optimisation de la chaîne logistique : des stocks du transport du taux de service CCC : Centre de Consolidation et de Collaboration Supply Chain Masters

10 Plan 1. Un projet vital pour l industrie agroalimentaire bretonne 2. Périmètre et objectifs du projet 3. Processus de mutualisation 4. Création du GIE des Chargeurs Pointe de Bretagne 5. Une structure opérationnelle 6. Pré-requis, facteurs clés de succès, obstacles à surmonter 7. En résumé 8. Conclusion 10

11 Point de départ du projet 560 Km Eloignement géographique de l industrie cornouaillaise Inflation des coûts de transport 1380 Km Généralisation du flux tendu dans la GMS Perte de compétitivité des entreprises Menaces de délocalisation industrielle et de paupérisation de la région La logistique, facteur clé de compétitivité des produits fabriqués en Cornouaille Les entreprises de Cornouaille ont décidé de se regrouper pour relever le défi logistique 11

12 Périmètre du projet : Filières produits secs et frais au départ de la Cornouaille Filière Produits secs Projet soutenu par les 4 communautés de communes de l Ouest-Cornouaille : o Pays de Douarnenez o Cap Sizun o Haut Pays Bigouden o Pays Bigouden Sud Filière Produits Frais Focus sur les produits secs et frais Produits de la mer : initialement intégrés dans le périmètre, mais mis en suspens faute de vision commune Point commun entre les filières : % des flux livrés à la GMS 12

13 Enjeux et contraintes Collectivités : des enjeux qui mobilisent maintenir les entreprises sur le territoire aider les plus petites d entre elles soutenir une méthode transposable Entreprises : des contraintes qui imposent la mutualisation un morcellement croissant des commandes la généralisation du flux tendu dans la GMS augmentation des coûts de transport / kg expédié 13

14 Objectifs du projet Contenir l augmentation des coûts de transport au départ de la Cornouaille Rechercher des solutions fiables et optimisées pour répondre aux demandes des clients Contribuer à la sauvegarde et au développement du tissu industriel de la Bretagne, depuis la Pointe de Bretagne 14

15 Attentes des acteurs de la supply chain Industriels Transporteurs Distributeurs Avoir la garantie d un transport fiable, compétitif et durable Maximiser le remplissage des camions (moins de Km, moins de vide, moins de bois) Améliorer le taux de disponibilité en linéaire Réduire les stocks en augmentant les fréquences de livraison Optimisation globale de la chaîne logistique entre les industriels, les transporteurs et les distributeurs 15

16 Plan 1. Un projet vital pour l industrie agroalimentaire bretonne 2. Périmètre et objectifs du projet 3. Processus de mutualisation 4. Création du GIE des Chargeurs Pointe de Bretagne 5. Une structure opérationnelle 6. Pré-requis, facteurs clés de succès, obstacles à surmonter 7. En résumé 8. Conclusion 16

17 AVANT : Livraisons individuelles et fragmentées Entrepôts distributeurs Magasins Multiplication des flux, des réceptions Manque d optimisation, surcoûts importants Supply Chain Masters

18 APRES : Livraisons groupées et optimisées Pool d industriels Entrepôts distributeurs Magasins Supply Chain Masters 2010 Maximisation du remplissage des camions Forte baisse du nb de livraisons et de réceptions Réduction des coûts de transport / kg expédié Limitation des émissions de CO2 18

19 L une des clés de la mutualisation du transport : Harmonisation des jours et heures de livraison => Collaboration avec le distributeur Exemple : Nb de livraisons / jour sur 12 semaines PF distributeur 1 L M Me J V S PME A PME C PME D 1 PME E PME G Total Si harmonisation des jours de livraison les Lundi, Mercredi, Jeudi -> - 45 % de livraisons = (36-66) / 66 19

20 Chronogramme Carrefour 8H00 Calage des réceptions de commande Carrefour-GIE Pointe de Bretagne 3 commandes/semaine S-1 Semaine S S+1 Sa Lu Ma Me Je Ve Sa Lu 20

21 Chronogramme-type de la commande à la livraison 6h J0 J+1 J+2 12h 18h 6h 12h 18h 6h 7h30 8h : Réception commandes 8h 12h : Préparation des commandes 12h 12h45 : Enlèvement n 1 13h15 14h : Enlèvement n 2 Mutualisation du transport en Bretagne 15h30 16h15 : Enlèvement n 3 Temps de trajet 22h 4h : Livraison client Supply Chain Masters

22 Exemple de plan transport / Pouldreuzic-Thuit Hébert PF Thuit-Hébert Réunissant les entreprises A, G, H, I et J, ce plan transport part de Pouldreuzic, prévoit un 1 er stop à St Gérand, un 2 nd stop à Nantes Sud, avant de livrer la PF Hyper de Carrefour Thuit-Hébert 1,1 pal 1,1 pal 18,8 pal 24 pal Il s agit d une organisation donnée qui évoluera en fonction de l arrivée de nouveaux entrants dans le GIE Taux de remplissage de la ligne : 73 % Lot moyen d expédition A : 1,1 pal. Lot moyen d expédition G : 1,1 pal. Lot moyen d expédition H : 16,6 pal. Lot moyen d expédition I : 3,4 pal. Lot moyen d expédition J : 5,25 pal. Lot moyen de groupage vers Thuit- Hébert : 24 palettes/livraison 22

23 Exemple de plan transport / Pouldreuzic-Brignoles Réunissant les entreprises A, G et H et J, ce plan transport part de Pouldreuzic, prévoit un 1 er stop à St Gérand (56), un 2 nd stop à Nantes Sud, avant de livrer la PF Hyper de Carrefour Brignoles. Il s agit d une organisation donnée qui évoluera en fonction de l arrivée de nouveaux entrants dans le GIE Lot moyen d expédition A : 1 pal. Lot moyen d expédition G : 1,7 pal. Lot moyen d expédition H : 8,67 pal. Lot moyen d expédition J : 8,57 pal. Lot moyen de groupage vers Brignoles : 20 pal./livraison 23

24 Simulation entre A, C, G, H, I et J -> 9 PF Carrefour Fréquence de livraison : 3 fois/sem Avec 6 fournisseurs seulement, chaque plate-forme reçoit plus de 20 palettes groupées par livraison 24

25 Processus de mutualisation 25

26 Plan 1. Un projet vital pour l industrie agroalimentaire bretonne 2. Périmètre et objectifs du projet 3. Processus de mutualisation 4. Création du GIE des Chargeurs Pointe de Bretagne 5. Une structure opérationnelle 6. Pré-requis, facteurs clés de succès, obstacles à surmonter 7. En résumé 8. Conclusion 26

27 Création du GIE Chargeurs Pointe de Bretagne Date : 21 février 2011 Missions : Négocier pour le compte de ses membres, des prestations logistiques (ramasses amont, cross-docking, transport aval) Assurer la mise en commun de moyens entre ses membres Mettre en place des solutions d optimisation logistique Membres fondateurs : 5 entreprises Altho Chancerelle Hénaff JF Furic Loc Maria 3 conserveurs 2 biscuitiers 27

28 Exemples de produits massifiés 28

29 Exemples de produits massifiés 29

30 Plan 1. Un projet vital pour l industrie agroalimentaire bretonne 2. Périmètre et objectifs du projet 3. Processus de mutualisation 4. Création du GIE des Chargeurs Pointe de Bretagne 5. Une structure opérationnelle 6. Pré-requis, facteurs clés de succès, obstacles à surmonter 7. En résumé 8. Conclusion 30

31 Une structure opérationnelle Statuts GIE Règlement intérieur + Protocoles de traitement des litiges Modèles de contrat de prestation logistique Politique logistique commune des membres du GIE Cahier des charges du portail Internet Site Internet Développement informatique du portail (fin 2011) 31

32 Plan 1. Un projet vital pour l industrie agroalimentaire bretonne 2. Périmètre et objectifs du projet 3. Processus de mutualisation 4. Création du GIE des Chargeurs Pointe de Bretagne 5. Une structure opérationnelle 6. Pré-requis, facteurs clés de succès, obstacles à surmonter 7. En résumé 8. Conclusion 32

33 Pré-requis et facteurs-clés de succès Maturité logistique, masse critique franco, compatibilité produits Forte volonté des entreprises (directions générales) Vision commune dans l intérêt du territoire Soutien des collectivités locales pour l aide au démarrage Collaboration avec les clients et les transporteurs Frais de structure réduits au sein du GIE Définition d un règlement intérieur clair et partagé par l ensemble des membres du GIE Rigueur, flexibilité et persévérance dans la conduite du projet 33

34 Contraintes et obstacles Collecte et traitement efficace des données pour révéler le potentiel de mutualisation Passage au flux tendu Harmonisation des jours et heures de livraison avec les clients Résistance au changement tant avec : les transporteurs (horaires et délais contraignants, modes de facturation ) que les équipes internes 34

35 Plan 1. Un projet vital pour l industrie agroalimentaire bretonne 2. Périmètre et objectifs du projet 3. Processus de mutualisation 4. Création du GIE des Chargeurs Pointe de Bretagne 5. Une structure opérationnelle 6. Pré-requis, facteurs clés de succès, obstacles à surmonter 7. En résumé 8. Conclusion 35

36 Le GIE Chargeurs Pointe de Bretagne démarre le 10 octobre 2011 avec Carrefour sur 2 lignes Thuit-Hébert (27) et Bassens (33) et les entreprises suivantes : En résumé Hénaff (Pouldreuzic) Locmaria (Quimper et Locminé) Altho (Pontivy) 3 livraisons / semaine (flux tendu) / Produits secs Arrivée prochaine d autres fabricants (St Brieuc, Nantes, etc.) Elargissement à d autres enseignes (en cours de mise en place) 1 er trimestre 2012 : Démarrage du Frais Lancement du projet cofinancé par l Europe, l Etat, la région, le Sioca et les entreprises concernées Coût d entrée modeste / Faible coût de structure du GIE 36

37 Conclusion Mutualisation logistique = Projet vital pour la sauvegarde et le développement des bassins industriels au service des petites, moyennes et grandes entreprises Seul moyen pour répondre au flux tendu sans «exploser» les coûts logistiques (préparation de commandes + transport) Nécessite une démarche collective soutenue par les collectivités territoriales et une mise en réseau des entreprises La logistique = levier stratégique de développement économique, sociétal et environnemental Pour plus d informations : 37

38 Merci de votre attention! SIOCA / AOCD Olga ANSELLEM, Directrice AOCD GIE Chargeurs Pointe de Bretagne Jean-Jacques HENAFF, Président SUPPLY CHAIN MASTERS Thierry JOUENNE, Directeur

Rois de la Supply Chain 17 janvier 2012. GIE Chargeurs Pointe de Bretagne Mutualisation du transport

Rois de la Supply Chain 17 janvier 2012. GIE Chargeurs Pointe de Bretagne Mutualisation du transport Rois de la Supply Chain 17 janvier 2012 GIE Chargeurs Pointe de Bretagne Mutualisation du transport A la tribune Jean-Jacques HÉNAFF, Président du GIE, Hénaff SAS Olivier CALVEZ, Responsable Transport,

Plus en détail

Comment relever le défi logistique des PME de l agroalimentaire dans un contexte haussier des coûts de transport et du flux tendu?

Comment relever le défi logistique des PME de l agroalimentaire dans un contexte haussier des coûts de transport et du flux tendu? Comment relever le défi logistique des PME de l agroalimentaire dans un contexte haussier des coûts de transport et du flux tendu? Toulouse, 7 avril 2011 Thierry JOUENNE, CFPIM Directeur associé, Supply

Plus en détail

Association Française de Management FAPICS des Opérations de la Chaîne Logistique. 19èmes journées des CPIM de France

Association Française de Management FAPICS des Opérations de la Chaîne Logistique. 19èmes journées des CPIM de France n MILLET, SFIG/SDS Thierry JOUENNE, CNAM Paris Plan Un rendez-vous attendu L intérêt d un langage commun de la performance Visite guidée au cœur de la performance Comment utiliser les indicateurs Supply

Plus en détail

Centres de Collaboration et de Consolidation

Centres de Collaboration et de Consolidation www.id-logistics.com Centres de Collaboration et de Consolidation Carrefour ID Logistics Le 2 juillet 2009 Composition du document Introduction 1. Présentation du groupe ID Logistics 2. Les Centres de

Plus en détail

Identification et tests de principes de mutualisation logistique dans la «supply chain» de la grande consommation pour réduire r

Identification et tests de principes de mutualisation logistique dans la «supply chain» de la grande consommation pour réduire r Identification et tests de principes de mutualisation logistique dans la «supply chain» de la grande consommation pour réduire r les émissions de CO 2 Présentateur: Shenle Pan Directeurs de thèse: Pr.

Plus en détail

Le langage commun de la Performance. Inauguration le 11 février 2010 Goethe Institut - Paris

Le langage commun de la Performance. Inauguration le 11 février 2010 Goethe Institut - Paris Le langage commun de la Performance Inauguration le 11 février 2010 Goethe Institut - Paris Christian MILLET, SFIG/SDS Thierry JOUENNE, CNAM Paris Merci aux sponsors du colloque! 2 Plan Un rendez-vous

Plus en détail

MUTUALISATION DES FLUX LOGISTIQUES DES PME

MUTUALISATION DES FLUX LOGISTIQUES DES PME MUTUALISATION DES FLUX LOGISTIQUES DES PME AGROALIMENTAIRES POUR PRENDRE EN CONSIDÉRATION LES OBJECTIFS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. ABDELHAMID MOUTAOUKIL Ridha DERROUICHE (Enseignant Chercheur ESC-SE; UMR

Plus en détail

La logistique de la grande distribution

La logistique de la grande distribution La logistique de la grande distribution PLAN Distribution «est» logistique Organisations logistiques Les coûts logistiques Stratégie des distributeurs Rôle des plateformes Fonctionnement des GMS et les

Plus en détail

SOMMAIRE. I. CARTOGRAPHIE DE LA SUPPLY CHAIN. p. 2. II. PERFORMANCES LOGISTIQUES.. p. 6. III. AUDIT DES «FORCES ET FAIBLESSES»... p.

SOMMAIRE. I. CARTOGRAPHIE DE LA SUPPLY CHAIN. p. 2. II. PERFORMANCES LOGISTIQUES.. p. 6. III. AUDIT DES «FORCES ET FAIBLESSES»... p. CFR & CGL Consulting Carnet de bord Supply Chain Avec le concours de SOMMAIRE I. CARTOGRAPHIE DE LA SUPPLY CHAIN. p. 2 II. PERFORMANCES LOGISTIQUES.. p. 6 III. AUDIT DES «FORCES ET FAIBLESSES»... p. 7

Plus en détail

Pourquoi envisager la mutualisation de la chaîne logistique?

Pourquoi envisager la mutualisation de la chaîne logistique? 1 Une première réunion sur la mutualisation, animée par Henri Mathieu, se déroula chez BLS, prestataire d opérations logistiques installé sur la zone industrielle Farman à Reims. Les lignes qui suivent,

Plus en détail

Solutions Transport et. Logistique. Conception Réalisation Pilotage Accompagnement

Solutions Transport et. Logistique. Conception Réalisation Pilotage Accompagnement Conception Réalisation Pilotage Accompagnement Des Solutions Transport et Logistique en France, en Europe et à l International Le contrat de filière Transport et Logistique, initié et soutenu par la Région

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

INTRODUCTION A LA LOGISTIQUE CONCEPTS FONDAMENTAUX

INTRODUCTION A LA LOGISTIQUE CONCEPTS FONDAMENTAUX INTRODUCTION A LA LOGISTIQUE CONCEPTS FONDAMENTAUX MINES ParisTech SEMAINE ATHENS Simon TAMAYO 1 17/11/14 Plan de la présentation : 30 minutes de cadre théorique Logistique Flux Stocks et en-cours Réseaux

Plus en détail

La Localisation de l entrepôt

La Localisation de l entrepôt La Localisation de l entrepôt Répartition des coûts logistiques La répartition des coûts logistiques. dépend des industries étudiées, du niveau d intégration industrielle de la structure des commandes

Plus en détail

Supply Chain agroalimentaire mondiale

Supply Chain agroalimentaire mondiale Supply Chain agroalimentaire mondiale Pilotage d une Supply Chain agroalimentaire mondiale Hervé Ledru Directeur Supply Chain International 06 84 48 59 32 - ledru.herve@free.fr Agenda 1. Contexte et défis

Plus en détail

Analyse d un processus de décision collective : le cas d une charte de transport collaboratif pour les IAA en Bretagne

Analyse d un processus de décision collective : le cas d une charte de transport collaboratif pour les IAA en Bretagne Les outils pour décider ensemble : nouveau territoires, nouveaux paradigmes Analyse d un processus de décision collective : le cas d une charte de transport collaboratif pour les IAA en Bretagne Jacques

Plus en détail

Partenariat logistique

Partenariat logistique Partenariat logistique Damien MORAND Laurent JAMIER Les partenaires 2005 CA : 18,6 Mds 6 976 magasins - 121 hypermarchés - 341 supermarchés 78 942 collaborateurs 25 sites logistiques - 11 plateformes Produits

Plus en détail

2 LEVIERS D AMÉLIORATION POUR ATTEINDRE LES 4 OBJECTIFS

2 LEVIERS D AMÉLIORATION POUR ATTEINDRE LES 4 OBJECTIFS 2 LEVIERS D AMÉLIORATION POUR ATTEINDRE LES 4 OBJECTIFS Illustration de situation de départ usine A usine B Cdl B CdD Y Dans le schéma type des PGC, tout comme dans les schémas d optimisation potentiels

Plus en détail

Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion Laboratoire d Economie des Transports / Ademe. Vers une organisation globale durable de

Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion Laboratoire d Economie des Transports / Ademe. Vers une organisation globale durable de Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion Laboratoire d Economie des Transports / Ademe Vers une organisation globale durable de l approvisionnement des ménages Réalisé par: AYADI Abdessalem Journée

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Logistique

Les référentiels et les formations de la fonction Logistique Les référentiels et les formations de la fonction Gérer la politique d approvisionnement et de distribution des produits en : - organisant l activité (prévoir, coordonner, et ajuster les moyens disponibles)

Plus en détail

L A N E W S L E T T E R

L A N E W S L E T T E R L U N D I, L E 2 7 M A I 2 0 1 3 La Supply Chain collaborative, quels risques et quelles opportunités? Editorial Après une année 2012 qui nous a permis d'innover dans des champs divers comme la logistique

Plus en détail

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution 20% d économie sur les coûts logistiques et 25% de réduction des émissions de CO 2, voilà ce que promet

Plus en détail

Sage ENTREPÔTS. La solution progicielle de gestion de vos flux d entreposage. «S engager auprès de vous pour fiabiliser votre quotidien»

Sage ENTREPÔTS. La solution progicielle de gestion de vos flux d entreposage. «S engager auprès de vous pour fiabiliser votre quotidien» Sage ENTREPÔTS La solution progicielle de gestion de vos flux d entreposage «S engager auprès de vous pour fiabiliser votre quotidien» Entrez dans le monde de Sage Un éditeur leader spécialiste de votre

Plus en détail

Immeuble INNOPOLIS Bat B, Voie de la Découverte 31670 LABEGE +33 (0)5.61.00.66.24 mob: +33 (0)6.88.05.50.70 www.pick-and-go.eu

Immeuble INNOPOLIS Bat B, Voie de la Découverte 31670 LABEGE +33 (0)5.61.00.66.24 mob: +33 (0)6.88.05.50.70 www.pick-and-go.eu PICK-AND-GO FOURNIT, À L'ENSEMBLE DES SUPPLY CHAIN INDUSTRIELLES, ET NOTAMMENT ALIMENTAIRE ET GMS, UN SERVICE COMPLET DE LOCATION/GESTION D'EMBALLAGES, EN PARTICULIER PALETTES EN PLASTIQUE RECYCLÉ, TRACÉS

Plus en détail

Réappro sur ventes de. produits saisonniers. météo-dépendants

Réappro sur ventes de. produits saisonniers. météo-dépendants Réappro sur ventes de produits saisonniers météo-dépendants Particularités de ce marché (1/2) Période de vente: au mieux 6 mois/an Implantation sur «plateaux saisonniers»: pas de linéaire-type => rupture

Plus en détail

Techniques de gestion et d optimisation de l entrepôt (niveau 1) A qui s adresse cette formation? Magasiniers Chefs d équipe Chefs de service

Techniques de gestion et d optimisation de l entrepôt (niveau 1) A qui s adresse cette formation? Magasiniers Chefs d équipe Chefs de service Techniques de gestion et d optimisation de l entrepôt (niveau 1) Formation en centre A qui s adresse cette formation? Magasiniers Chefs d équipe Chefs de service Durée : 3 jours Le calendrier 2010 Tarifs

Plus en détail

Le CPFR. (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment)

Le CPFR. (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment) Le CPFR (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment) «Redéfinir les rôles et compétences pour réussir la collaboration Supply Chain entre Industriels et Distributeurs» Viviane MARC Directrice

Plus en détail

FORUM D ÉTÉ. E-commerce : une logistique à part L importance du système d information

FORUM D ÉTÉ. E-commerce : une logistique à part L importance du système d information André Benayoun Jean-Pierre Gautier FORUM D ÉTÉ MARDI 6 JUILLET 2010 E-commerce : une logistique à part L importance du système d information L4 Epsilon : Fiche d identité Inventeur et éditeur de L4 Epsilon

Plus en détail

Révisé le 13/05/2013 MANUEL QUALITÉ

Révisé le 13/05/2013 MANUEL QUALITÉ Révisé le 13/05/2013 MANUEL QUALITÉ Conception, conditionnement, stockage et transport de produits destinés aux secteurs de l agro-alimentaire, des cosmétiques, des activités sportives et du jouet. Depuis

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

Présentation de la société SCOOP Conseil. Supply Chain Orientation Optimisation & Performance

Présentation de la société SCOOP Conseil. Supply Chain Orientation Optimisation & Performance Présentation de la société SCOOP Conseil Supply Chain Orientation Optimisation & Performance Auteur: Armand BOUTET Scoop Conseil Juillet 2010 www.scoop-conseil.com Sommaire 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS 2.

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

Supply Chain et collaboration clients-fournisseurs

Supply Chain et collaboration clients-fournisseurs Supply Chain et collaboration - 1 - Supply Chain et collaboration clients-fournisseurs Entretiens de Rungis 24 septembre 2009 Supply Chain et collaboration - 2 - L organisation traditionnelle Achats Approvis.

Plus en détail

10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE

10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE 10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE La LOGISTIQUE, c est prévoir et organiser : - l approvisionnement en fonction de la production, - la manutention et le stockage des produits

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Livre blanc. Comment appréhender l acquisition et le déploiement d un logiciel TMS (Transport Management System)?

Livre blanc. Comment appréhender l acquisition et le déploiement d un logiciel TMS (Transport Management System)? Le spécialiste de la performance transport Livre blanc Comment appréhender l acquisition et le déploiement d un logiciel TMS (Transport Management System)? bp2r - 5, rue des Mathurins, 75009 Paris, France

Plus en détail

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

Les standards GS1. Conférence CRITTBOIS. Service Marketing Stratégique, GS1 France 01 Juillet 2015

Les standards GS1. Conférence CRITTBOIS. Service Marketing Stratégique, GS1 France 01 Juillet 2015 Les standards GS1 Conférence CRITTBOIS Service Marketing Stratégique, GS1 France 01 Juillet 2015 Le saviez-vous? 6 milliards de searchs par jour 6 milliards de bips par jour 2 GS1, organisation internationale

Plus en détail

LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS

LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS 18.09.2012 INTRODUCTION 2 DES SERVICES & DES SOLUTIONS POUR OPTIMISER VOTRE SUPPLY CHAIN 37 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DE LA SUPPLY CHAIN

Plus en détail

Offre de Mutualisation Transports

Offre de Mutualisation Transports Offre de Mutualisation Transports 1 2 3 4 5 6 7 CONTEXTE TENDANCES OBJECTIFS OFFRE & SOLUTION TECHNIQUE APPROCHE & METHODOLOGIE SYNTHESE HONORAIRES & PLANNING 1 -CONTEXTE Les coûts de transport pèsent

Plus en détail

Miser sur le Cloud et l approche collaborative pour optimiser son transport maritime. Forum d Eté Supply Chain 10 juillet 2014 W.

Miser sur le Cloud et l approche collaborative pour optimiser son transport maritime. Forum d Eté Supply Chain 10 juillet 2014 W. Miser sur le Cloud et l approche collaborative pour optimiser son transport maritime Forum d Eté Supply Chain 10 juillet 2014 W. BEGUERIE Saint-Gobain Leader Mondial de l habitat et de la construction

Plus en détail

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES LOGISTIQUE &TRANSPORT 2014 FABRICANT D ECONOMIES Notre Cabinet Notre Cabinet A propos Notre activité Notre Méthodologie DoubleV Conseil accompagne ses clients de façon opérationnelle dans la réduction

Plus en détail

Refondre le modèle de fonctionnement. Gilles Petit

Refondre le modèle de fonctionnement. Gilles Petit Refondre le modèle de fonctionnement Gilles Petit Refondre le modèle de fonctionnement : Objectifs Refondre le modèle de fonctionnement pour gagner radicalement en efficience et en efficacité tout en améliorant

Plus en détail

COMMENT FAIRE DES APPROVISIONNEMENTS UN LEVIER DE COMPETITIVITE?

COMMENT FAIRE DES APPROVISIONNEMENTS UN LEVIER DE COMPETITIVITE? COMMENT FAIRE DES APPROVISIONNEMENTS UN LEVIER DE COMPETITIVITE? CCI SETE - 17 Février 2011 PRESENTATION ASLOG Association neutre et indépendante depuis 38 ans Mission :aider nos adhérents à optimiser

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

Notre histoire. Logistique Grimonprez. devient Log S. Ouverture d un Hub de tri colis

Notre histoire. Logistique Grimonprez. devient Log S. Ouverture d un Hub de tri colis www.log-s.eu Notre histoire Logistique Grimonprez devient Log S Ouverture d un Hub de tri colis Ouverture d un port fluvial privé Acquisition de SIMEP leader de l emballage bois pour l industrie Forte

Plus en détail

Transformez votre supply chain en atout compétitif

Transformez votre supply chain en atout compétitif Industrie Transformez votre supply chain en atout compétitif Votre marque est unique, votre supply chain aussi Quand il s agit de stratégie supply chain, chaque industriel est unique. Chaque organisation

Plus en détail

COMMENT INITIER UN PROJET DE MUTUALISATION?

COMMENT INITIER UN PROJET DE MUTUALISATION? COMMENT INITIER UN PROJET DE MUTUALISATION? AGENDA POURQUOI MUTUALISER? QUELS SONT LES PRE-REQUIS? QUELS SONT LES AVANTAGES/INCONVENIENTS? COMMENT INITIER UN PROJET? 2 EXEMPLE POOL CHanGES 3 EXEMPLE POOL

Plus en détail

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN LOGISTIQUE STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos choix stratégiques et vous accompagne

Plus en détail

développer le transport fluvial de marchandises et de passagers en Île-de-France afin de proposer une alternative au transport routier.

développer le transport fluvial de marchandises et de passagers en Île-de-France afin de proposer une alternative au transport routier. Établissement public d État 200 salariés développer le transport fluvial de marchandises et de passagers en Île-de-France afin de proposer une alternative au transport routier. 70 ports 1 er port intérieur

Plus en détail

Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national

Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national Le secteur de la fabrication de matériel ferroviaire roulant rationalise

Plus en détail

PARCOURS TREMPLIN MANAGER Tout employé d un site logistique ayant dans le cadre de son activité professionnelle la responsabilité quotidienne du management d une équipe 10 jours 7,5 heures 8 à 14 Professionnaliser

Plus en détail

LA FACE CACHÉE DE LA PALETTE BOIS ENFIN DÉVOILÉE

LA FACE CACHÉE DE LA PALETTE BOIS ENFIN DÉVOILÉE LA FACE CACHÉE DE LA PALETTE BOIS ENFIN DÉVOILÉE INTRODUCTION Les réponses à ces questions sont à l'origine du modèle économique de PICK-AND-GO. Il nous est apparu naturel de mettre en ligne notre vision

Plus en détail

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2 Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Supply Chain Verte: Pourquoi les entreprises doivent-elles agir? Réglementation et incitations

Plus en détail

PROJET DE SERVICE EUROPÉEN DE FRET FERROVIAIRE À GRANDE VITESSE CONNECTÉ AUX PÔLES AÉROPORTUAIRES

PROJET DE SERVICE EUROPÉEN DE FRET FERROVIAIRE À GRANDE VITESSE CONNECTÉ AUX PÔLES AÉROPORTUAIRES PROJET DE SERVICE EUROPÉEN DE FRET FERROVIAIRE À GRANDE VITESSE CONNECTÉ AUX PÔLES AÉROPORTUAIRES MARS 2012 Présentation par Salvatore Alaimo Président Lyon Carex 1 SOMMAIRE 1ère PARTIE : PROJET EURO CAREX

Plus en détail

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN Les ports et les pôles de compétitivité Mission des pôles de compétitivité Faire émerger des

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

Kit de base "Zéro rupture : mode d'emploi"

Kit de base Zéro rupture : mode d'emploi Kit de base "Zéro rupture : mode d'emploi" 57 Actions à mettre en œuvre dans mon entreprise pour réduire les ruptures en linéaires Clés de lecture Nombre d actions sur chaque processus Difficultés rencontrées

Plus en détail

Les experts des opérations logistiques. Approvisionnement, Production, Stockage, Distribution, Transport, Projets & Solutions Logistiques

Les experts des opérations logistiques. Approvisionnement, Production, Stockage, Distribution, Transport, Projets & Solutions Logistiques Les experts des opérations logistiques Approvisionnement, Production, Stockage, Distribution, Transport, Projets & Solutions Logistiques www.almav-logistics.com 2 Qui sommes nous? Nos services Nos missions

Plus en détail

L assistance à maîtrise des projets logistiques risqués

L assistance à maîtrise des projets logistiques risqués L assistance à maîtrise des projets logistiques risqués Congrès Eurolog 21 juin 2006 Michel Fender Professeur Ecole nationale des ponts et chaussées Président Département Management Industriel, ENPC Co-directeur

Plus en détail

DESCRIPTIF DES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE ET LES FORMATIONS

DESCRIPTIF DES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE ET LES FORMATIONS DESCRIPTIF DES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE ET LES FORMATIONS AGENT DE MAGASINAGE L'agent de magasinage participe à la fonction logistique de l'entreprise en assurant la réception, le stockage, la préparation

Plus en détail

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal Chapitre 9 LA FONCTION SUPPLY CHAIN 9.1 Les bases du plan de performance Supply chain et Logistique La Direction de la Supply chain est née récemment des nouveaux enjeux internes liés à l évolution du

Plus en détail

Plateforme E-commerce & E- logistique. Atelier Plan Climat Energie Haut-jura Mercredi 23 Novembre 2011

Plateforme E-commerce & E- logistique. Atelier Plan Climat Energie Haut-jura Mercredi 23 Novembre 2011 Plateforme E-commerce & E- logistique Atelier Plan Climat Energie Haut-jura Mercredi 23 Novembre 2011 Qui sommes nous? Crée en octobre 2010, basé à Moirans Reprise des activités logistique d Ital France

Plus en détail

Courtier Logistique 1

Courtier Logistique 1 Courtier Logistique 1 Comment mettre en place un service innovant de logistique durable à destination des petites et moyennes entreprises? Responsable du Projet : MARINO CAVALLO, Province de Bologne Editeurs

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

Pour saisir le sens des leviers d amélioration, il est d abord nécessaire de comprendre les caractéristiques du supply chain management.

Pour saisir le sens des leviers d amélioration, il est d abord nécessaire de comprendre les caractéristiques du supply chain management. Introduction La dynamique «mesurer, analyser, agir» en supply chain management implique la mesure d indicateurs de performance et la mise en œuvre de leviers porteurs d amélioration. Il y aurait plus de

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

DENJEAN LOGISTIQUE Petit déjeuner des transports Réunion de l ORT 10 octobre 2014

DENJEAN LOGISTIQUE Petit déjeuner des transports Réunion de l ORT 10 octobre 2014 DENJEAN LOGISTIQUE Petit déjeuner des transports Réunion de l ORT 10 octobre 2014 1 Présentation du Groupe Denjean La force d un groupe d envergure: le Groupe Denjean croissance diversification pérennité

Plus en détail

MANUEL LOGISTIQUE FOURNISSEURS

MANUEL LOGISTIQUE FOURNISSEURS MANUEL LOGISTIQUE FOURNISSEURS 1 Stratégie 2 Preface 3 Structure des documents 4 Schémas logistiques à valoriser 5 Tarifs directeurs M.A.F. 6 Gamme de conditionnement 7 Annexes 8 Contacts www.mecaplastgroup.com

Plus en détail

L audit Flash Supply Chain Master

L audit Flash Supply Chain Master Comment relever le défi logistique des PME? L audit Flash Supply Chain Master Le Mans, 24 mars 2011 Thierry JOUENNE, CFPIM Directeur associé, Supply Chain Masters Plan 1. Le défi industriel français 2.

Plus en détail

Les points - clés entre e-commerce et logistique

Les points - clés entre e-commerce et logistique Les points - clés entre e-commerce et logistique Présentation par Sylvie KRZYZANOWSKI S.Koncept Conseil, suivi, coordination logistique / informatique en temps partagé s.koncept@free.fr 06 88 84 43 12

Plus en détail

Technicien Logistique CQPM 0121 -

Technicien Logistique CQPM 0121 - Technicien Logistique CQPM 0121 - Public concerné Agent logistique confirmé Méthode et moyens Théorie en salle, Travaux pratiques Exposé, exercices, conduite de projet Validation du CQPM Technicien Logistique

Plus en détail

Stéphane SIRJEAN Licence. Gestion des flux

Stéphane SIRJEAN Licence. Gestion des flux Stéphane SIRJEAN Licence Gestion des flux 1 Pilotage des flux Plan du Cours Chapitre 1: Introduction Définition des flux Les différents types de flux Notion de processus Notion d opération et d opérations

Plus en détail

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique 28/4/2015 Level IT Introduction Level IT est un Centre de Recherche

Plus en détail

Segment : Tous segments des IAA Module : Logistique aval TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Tous segments des IAA Module : Logistique aval TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Tous segments des IAA Module : Logistique aval TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATIONS CONCERNEES... 2 PRE-REQUIS... 3 ACTIVITES ET LIVRABLES...

Plus en détail

INFOLOG Suite. Comment transformer une contrainte réglementaire en avantage concurrentiel? INFOLOG GTS Goods Traceability System 16 mars 2006

INFOLOG Suite. Comment transformer une contrainte réglementaire en avantage concurrentiel? INFOLOG GTS Goods Traceability System 16 mars 2006 Comment transformer une contrainte réglementaire en avantage concurrentiel? INFOLOG GTS Goods Traceability System 16 mars 2006 1/34 INFOLOG Solutions des progiciels pour la supply chain Infolog R.M.S.

Plus en détail

Formations TRANSPORT

Formations TRANSPORT Formations TRANSPORT Planning Achat Commande Transport Warehousing Production SCM Green SCM Safety Change Transport & Logistique, Warehousing (TR-0) Une approche globale sur les enjeux des flux logistiques

Plus en détail

2 Le choix. d une solutiontransport

2 Le choix. d une solutiontransport 2 Le choix d une solutiontransport 1. Première étape : définir les solutions possibles 21 1.1. Le parcours 21 1.1.1. Concernant le lieu de départ (l usine ou l entrepôt dans le cas de l export) 21 1.1.2.

Plus en détail

Didier Taormina Christophe Piard

Didier Taormina Christophe Piard COMMENT AU QUOTIDIEN LA E-LOGISTIQUE RENFORCE LE LIEN CHARGEUR E-COMMERCANT/LOGISTICIEN PRÉPARATEUR/TRANSPORTEUR LIVREUR? DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE INDUSTRIELLE Didier Taormina Christophe Piard Sommaire

Plus en détail

Affichage CO 2. Information «émissions de CO 2. » des prestations de transport. Nicolas DELCEY ADEME

Affichage CO 2. Information «émissions de CO 2. » des prestations de transport. Nicolas DELCEY ADEME Affichage CO 2 Information «émissions de CO 2» des prestations de transport Nicolas DELCEY ADEME 1 Information «émissions de CO 2» des prestations de transport Le texte réglementaire Calendrier et acteurs

Plus en détail

La maîtrise des lots de steaks hachés non conformes ALERTE 630205

La maîtrise des lots de steaks hachés non conformes ALERTE 630205 La maîtrise des lots de steaks hachés non conformes ALERTE 630205 SOMMAIRE Le produit La chronologie des événements Le bilan L Analyse des causes Les actions immédiates Le Produit DESCRIPTION STEAKS HACHES

Plus en détail

Le CPFR, mythe ou réalité? Première partie : Le concept CPFR

Le CPFR, mythe ou réalité? Première partie : Le concept CPFR Groupement Achats et Logistique / Association des Centraliens Le CPFR, mythe ou réalité? Première partie : Le concept CPFR Thierry JOUENNE, CPIM Lundi 14 octobre 2002 Plan La supply chain, axe de valeur

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION

SUPPLY CHAIN MASTERS CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION Octobre 2013 Pour vos appels d offre CABINETS DE CONSEIL EN SCM 8 e ÉDITION SUPPLY CHAIN MASTERS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM DU CABINET SUPPLY CHAIN MASTERS

Plus en détail

Déploiement d une e-logistique à l international

Déploiement d une e-logistique à l international Déploiement d une e-logistique à l international Présentation Régime Dukan: multi-canal, multi-pays Une lutte permanente contre le surpoids et l obésité Une méthode, Un programme de coaching, Des produits

Plus en détail

Les métiers et formations. en Transport et Logistique

Les métiers et formations. en Transport et Logistique Les métiers et formations en Transport et Logistique Sommaire Quelques indicateurs nationaux et régionaux de la branche professionnelle Présentation de la chaine logistique (marchandises) Présentation

Plus en détail

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin CANEGE Leçon 11 les tâches de gestion du magasin Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : d'appréhender la différence entre gestion dynamique des stocks et gestion des magasins d

Plus en détail

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution?

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? «Les français et le E-commerce» 3 nov. 2009, Intercontinental Paris, 16h00 Sommaire 1 ère partie : le Multi canal Les entreprises

Plus en détail

DHL OCEAN DIRECT (FCL) LA FIABILITÉ QUE VOUS EXIGEZ LA FLEXIBILITÉ DONT VOUS AVEZ BESOIN

DHL OCEAN DIRECT (FCL) LA FIABILITÉ QUE VOUS EXIGEZ LA FLEXIBILITÉ DONT VOUS AVEZ BESOIN DHL OCEAN DIRECT (FCL) LA FIABILITÉ QUE VOUS EXIGEZ LA FLEXIBILITÉ DONT VOUS AVEZ BESOIN POUR EXPÉDIER EN TOUTE CONFIANCE Dans le contexte économique actuel, il est difficile de prédire les volumes, les

Plus en détail

Les étiquettes RFID. Thierry Adam TAD 2012-06

Les étiquettes RFID. Thierry Adam TAD 2012-06 Les étiquettes RFID Thierry Adam TAD 2012-06 Présentation Etilux Présentation Réferences Identification Introduction Qu est-ce que la RFID? La chaîne du froid : les étiquettes intelligentes Case studies

Plus en détail

EDI. Optez pour la plateforme EDI de référence

EDI. Optez pour la plateforme EDI de référence EDI Optez pour la plateforme EDI de référence Edito Toute entreprise tient compte de l importance de la rapidité et de la fiabilité de l échange d informations et de documents entre les partenaires commerciaux.

Plus en détail

Zéro Rupture - Mode d emploi. Trophée ECR 16 Octobre 2013

Zéro Rupture - Mode d emploi. Trophée ECR 16 Octobre 2013 Zéro Rupture - Mode d emploi Trophée ECR 16 Octobre 2013 A chaque instant, permettre une disponibilité maximale du produit en linéaire : un atout majeur pour la croissance Réunir nos expertises et savoir-faire

Plus en détail

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport?

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Supply Chain Event 18 Novembre 2015 Stéphane CREN Responsable Offre & Innovation Nicolas RECAPET Manager activité Supply Chain GS1

Plus en détail

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état.

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état. Organisme de Formation enregistré sous le numéro d agrément de déclaration d activité Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément

Plus en détail

Coûts cachés de la logistique et circuits courts. 27 janvier 2016 Stéphane Winandy, DiversiFerm Charles-Edouard Jolly, AEI

Coûts cachés de la logistique et circuits courts. 27 janvier 2016 Stéphane Winandy, DiversiFerm Charles-Edouard Jolly, AEI Coûts cachés de la logistique et circuits courts 27 janvier 2016 Stéphane Winandy, DiversiFerm Charles-Edouard Jolly, AEI Plan Introduction Exemples Outil Points d attention Perspectives Coûts cachés de

Plus en détail

Quelques conseils logistiques aux PME de l agro-alimentaire pour exporter en Europe

Quelques conseils logistiques aux PME de l agro-alimentaire pour exporter en Europe Quelques conseils logistiques aux PME de l agro-alimentaire pour exporter en Europe Jean-Patrice Netter, Président de Diagma La France paraît-il n exporte pas assez. C est vrai que la France n est pas

Plus en détail

Les métiers et formations en Transport et Logistique. Atelier de l'orientation - Les métiers du transport et de la logistique

Les métiers et formations en Transport et Logistique. Atelier de l'orientation - Les métiers du transport et de la logistique Les métiers et formations en Transport et Logistique Sommaire Quelques indicateurs nationaux et régionaux de la branche professionnelle Présentation de la chaine logistique (marchandises) Présentation

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

Le S.I. - colonne vertébrale de la Supply Chain étendue : deux approches pour réussir votre projet

Le S.I. - colonne vertébrale de la Supply Chain étendue : deux approches pour réussir votre projet Le S.I. - colonne vertébrale de la Supply Chain étendue : deux approches pour réussir votre projet 27 mars 2014 1 28/03/2014 itelligence Deux approches pour réussir votre projet S.I. de Supply Chain étendue

Plus en détail

Piloter l atelier l. Valeur ajoutée e du MES pour les PMI.

Piloter l atelier l. Valeur ajoutée e du MES pour les PMI. Pilotage d atelier Piloter l atelier l grâce au système d information d : Valeur ajoutée e du MES pour les PMI. Le MES? Un Manufacturing execution system (abrégé en MES) est un système informatique dont

Plus en détail