«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.»"

Transcription

1 d x, P d l l d V g d l v m dé l c (c F. Il - d d fm l pblc d A T f GRE p d q d vc d é m L é l l) c C é l, p l q b c m p l Ed c h p v d m l f d c q d g m é, l c f dv S pl l d c d d l g g m, v c œ ch d f fé d d l f d d l d S g m l c m d p b l c. f c l l d c l c RE TA d G d l l c» x F é, - d f v d l Îl d v cl. D d h d d «g g é m m m v d é hdcp., p C blc, p d à, é l c chgm. c c é : d p d éc p d d m g c c d pgm ffc I l ll m l p d cc j mè à d ê lé v d v v N c. mx l p h d mé vc d c c ch d m cm - d p l d d l Î l l v d D c, «l é (d é c E l d mq hèm v cdé - p d.) d ll. c à, c p clé, RSE Îl -d -F p c d x v é p g c Cm» d Fc à v : q c à l h, p z p c ch pg z l, l M hé él C C d d cq D g... D l d c F l Îl-d B P P l cdém d IC d DAFP J IC d DAFP m ll d g d P d V m Gé O d DAFC l cd é l cd ém

2 «L d ê d g d pm à d g d d f d ch xd.» P Dck

3 D g xd D dffé Dp 2010 l CAFOC d Vll gm vld d l cd d dpf Dffé Cmpé*. L CAFOC gé d jy vldé d cmpéc pfll p q d vll ESAT. L dv l jy d vld dél d lcx. L jy cmpé d dc d ESAT d p d CAFOC (Sylv Glld Mchëll Gllzz) L vll ccmpgé p l m d ESAT vc q l cé d d pv.. L pcl v pplq à l : U ph d ccl (pé d p d jy, d délm d l d bjcf) v d ph d m cfc d cdd ù cl-c pé d lqll bdé d j l l déplcm, l l L cmmc vm qd l vll pé d, cmm l dffé ph q y fg qd cmmç à l f xplc l mè d l y pd p él cvé. N p l éfél d cmpéc p xm vld l cmpéc lgé p l m cdéé p l cmm cq. Ef chch mbl d m ppcv p q l vll c pc d dévlppm d cmpéc ccd vc pj pl. S l pcéd l mêm p, chq pcl. Accll : D l cd d jy q m plc, ccll fc cl, dém p l d vl. Cll-c décl m gl :. ccll phyqm, p d cf mél d éé : cfé d p gâx m à l dp p cé, Fç Mll, d l ll «d» ; d l d gbl à dp d l ll d jy.. ccll pychlgqm : m à l, cfc, échg qlq ph, q l é d p d lql v l p ccé, l à qlq m d l.. ccll déb d l qlé d pé d l Edc Nl d vld : l g d éffm pm l v à v d cdd, d m d dc d ESAT pév l fldé l péé d échg. Cl mpêch p l p d p dv jy *S : 3

4 F d l cmpéc : S. j, jl pé p d hdcp vbl. S pl é. A f à m d l j pd ccc d lghé d épé f d mêm pl, cmm dq yé. J m p l q : cmm ll pl l d l dc, l pm d p épé m d d d élém pplém l c q ll l hbd d f v fcém p ccc d cmpéc q cl xg? Sv pé l p dél m vl l p : G.T. f d éd, l BEPC, CAP/ BEP d plmb chffg, ccpé d mpl c dé. D d l éc : «m pj d ESAT d l c». L cvé déc mpl : pép d é ( décp d pâé m ). D l F.P. pl d pc. Il g d éc, d d b d fg pll vé d l p d m, b d pc d v xé véc cmm mç, é p l ESAT. F d âch mpl l cl p fcl à vl. Effc l l bl d pé vg d p d dpbl à chq vl. L pémè d cvé d V. è lmé. Ell ffc l mg d p bj k dé à l v, cfmém à mdèl j mblbl. Ell cl è dffclm l cmpd cmplqé. S m f v pè. L dmdé cc xêm l cvé p cmp d l cd d l évl éé è. F. ccèd à V. D bd è évé md p pgvm d pl pl xpv, ll bd v h l ESAT, pblé v à v d f q ll m l, démch p cl c p fll. Ell évq pp pc d fm (v CAP), dffé mpl ml «d», pj d ll v l mé d vc à l p. S l éfél q d b à l évl c m là l mêm p l dx cdd, l éc d l p d mbl, l vl d mph éc, cg à pé qlq ff d dp gl lgg, x cpcé llcll, à l v pl d l Côl ém : P. ppé l mél d mg d b d égl à bll m dv c b xplq l ph d mg, l péc à pd. J ché p l délc d g, p l cfc q l d à, mmb d jy, c mm, l ém m. J l df, p pd c p q j là : f xplc d âch jlè p cî l cmpéc d p. V l f d l, C. j hmm mq, pl d pè. C p l f h q l vl pcp dpf Dffé Cmpé l m cmpéc vl. J ché p cd cfdc. 4

5 D g xd S : B. l d l c d c pd q mc vc d cllèg. Lq j p l v ll m g l jy : -c cmm p cc cmm p xm? --ll é? J p mm vc ll p épd à q, l, l g c q ll véc pécédmm. Ell BEPC xpéc d cc d cég C d l dm. N vll l dx l cmp c dffé yp d jy y d dém mbl c q l dfféc. F d v dg l dffé yp d jy, ll pl à. Av d l mg : A. d m épd x q q ll cmpd. Ell v p c lc épd lq ll cmpd p l q. Cmm v cmmc vc ll? J m plc fc à ll, mm d g d pg l dmd d m m cmm ll y pd. P q ll xplq l dffé mp d jé j l m gd ll xplq fc d j c q ll f à l l lg. Qd vld l cmpéc cché p m ll mêm d lv, ll mbl pd mlgé m dg q l m ù l. N pl à : l m, l dc m j l xcl d c p d l. A l f d l l dc d ESAT d à m q l éé péfébl q A. m vl d l, q ll pl vlé p dv jy plc. L xcl mm d l xm d éfél - ll éé évé? All -dlà d hdcp, éc d q là, dè l mq : J.M. j d ml à l gd : l éé péé d bc d lèv l ccc f q lèv pé cch p d d dv pl. Il d dffclé d élc j d ml à l cmpd. J él q j l cmpd mx qd j l gd p. L v d bch m dl m mpêch d b cmpd c q l d. J pd dc d p mx m cc vx. M.B. j fmm mq d g fc. Dè l pm échg, j él q j px p cmpd l bll d m q d bch. S mc q hbé à lgg d f à m c q ll xplq. 5

6 D g xd E l m d c? L c d pc d vl d m mp : llc c l d l élb d lv q à m vl à pc. L m, v, f déc p l ph d lv, l pd d cp mjcl l pp d vll p q cl-c, l p éc, p p à l d c q l d. C délc d l ccmpgm d vll à lg. S j pd l c d G.T. q él q d âch mpl c, l d d m péc p d à f d péc dpé à l p cx pfl. Sv l m là p ppl c q l p f dèm,, d lq l lgg dffcl à cmpd m l d l mb. L vll l pl pbl m. C p j fcl p l m d ccp l dépdc d cl cll q l ccmpg. J m v d E. q él d c d l l mq d ESAT dp 20. S mc épd à plc, j p vlm d q mpl m j f p m qé : m q -ll dpé? J blgé d d à l mc q j m d à l vll q j d d ép d E. A l f d l l mc d q E. p f m. Cmm é?? Vv l écpcé E q mmb d jy, v pgé d vl cmm vc l dpf Dffé Cmpé, v éé g d dé x cc d cmpéc d vll. Cl pm d éffm d vl cmm cllèg d CAFOC, d é-g pq, d pg v. L c vc l vll ESAT, pé d q mpév ; ll plcé d p d chch pm v d chg d ppcv, flm d ê chgé. «L ch c l ccc d mq»*. L cc d cq d l xpéc p d jy «dffé», q, p ê «cmpé» mé à cd l cvé, à mbl l v, v-f, v-ê v : 6 A C T I V I T É S Pd cc v pd l d lv c p l vll. Aly l pp q ( éc x) fé l cmpéc cpd. Q f d m l cdd à xplc/cfm l élém ppé. Appéc gd d éfél l cfmé d cmpéc d cdd. Délbé v d cî l cmpéc vx d cmpéc cq. Délbé v d ém d p d dévlppm d cmpéc cmplém. Mchëll GALLOZZI Fmc/Cdc d dpf D C CAFOC d Vll Sylv GILLODTS Fck CHARRON Dc d CAFOC d Vll C O M P ÉT E N C E S Cî l dffé yp d hdcp l mpc pbl d. Cî l pcéd RAE d l cd d D C l délm d l pcéd. Cî l vm l d vl é d l cd d fc xcé ESAT. Sv déd d v, v-f, v ê à p d l dcp d cvé xcé. Sv cd m-dcf d xplc d l cvé. Sv dp g d cmmc à cl d cdd (qll q l mî d lgg dd cdd). Sv ê f à l xpéc glè d cdd gl. Sv éc d mè mphq. Cî l éfél p cmp d l évl cdéé. Sv ébl l l cmpéc féé d cdd l cmpéc d d l éfél (y cmp qd l mé vbl lvé p l cdd ). Sv gm p d v pcp à déc cllégl ( cmp d épc émll q l él d l délbé p v chz l cdd). Sv cll, péc v d dévlppm d cmpéc à v ( p cmp l fblé, p l éqp d l ESAT, p l éé, d c pp). *Cl Héb-Sff c-fdc d RERS (é d échg écpq d v) l d ém d Ch d cb 2011.

7 D g xd U p ld vc E 2011, l Hôl NOVOTEL d l T Effl ccmpgé p l m hdcp d gp ACCOR, é ggé d plq vl d cm d p d hdcp d p d fmm d chmb. C hôl péd pl : éqp dé, f vlé p m plc pj xmpl d ég é d lé hdcpé, l y déjà ff fmm d chmb mld l gv géél v f l ff d ppd l Lg d Sg Fç. Il dc éé cé gp d 9 p q bééfcé d fm d l cd d dpf fcé p l Pôl Empl, l Pép Opéll à l Empl (POE). C fm d 400 h lc c/ p cpd b x b d p c ll pl mdlbl pm d pép d cdd à ê pél p b dfé f d ê cé CDI. A l d l fm, cq p éé mbché. Qlq pc xmpl : M G, 27, bcp d xpéc pfll, y f d p bl, pé l d cm ê bé, l yx vé l, m cvc l éqp d l hôl q décdé d l d chc. A c d fm, l m mv mlgé dffclé lll 7

8 D g xd l hôl l vé mpl pl dpé à plé p à p l ép d éqp mphq. A l d l fm, Nvl l ppé p q l ccp j vc Mm I, 42, mld, vc xpéc pcll d l d l yg, vé vc mpém è xv. Pd l fm, ll d dpbl l ég l c, ll cbé à l b mbc l b ég d cllèg. D ll ll éé m l d l jé d l dvé gé p l hôl m l d dé. Ell j cllm mpl mlgé mp d p dép l h dm. L xpéc vc c gp lé d b v pq l gv géél d v llcé p vl l xpéc d v d ll p l pblé. Tj ccmpgé p l m hdcp d gp, è cv è dymq, l hôl pév d c 12 p d hdcp. C v pj c pl mbx c l fm d épd à d b bcp pl xg cmp- d vll ll d l chmb. C fm d pm d xpém v pc d yg. E p cmp l mq péc d pbl d l gv l vc l fmm d chmb, l pév d él pp vl mpl xplc q lé cmm vd-mcm p l lé v d l d chmb. Il pév d f vld l cq d c fm p l b d cfc d qlfc pfll délvé p l CNEP/ H-ADEFIH. U c d h pplém fcé p l Agfph jé x 400 h d l POE pm d b pép d d b cd l cdd. A VERGER Réféc cdémq Hdcp (cdém d P) Cllè fm c GRETA M2S l :

9 «I pfll d p vc m», vc l é d é AURA 77 D g xd l é d GRETA d l cdém d Cél Cx : Af d épd à l dmd d fm v d pfll d d h v, l é d é AURA 77 l é d GRETA d l cdém d Cél pp d m plc d fm dvdlé à d d c p. C démch pp mm dmd è f d c d p. L m d p AURA GRETA : AURA pd chg l cm d p cpbl d d l pj fc d :. l phlg d dffclé d c cl q décl,. l c d éê, cmpéc pl d cq,. d l cpcé à pp l c. C élc m v l pj pfl d p l b m d v (ql vc d d ccmpgm, mblé c.), d dp d p d cd d vl AURA 77 l fm d dffé v :. T d plx chq d lx d fm.. T d p.. L GRETA l fc AURA77 l fm, l pp xp m d cc d pj pfl lq cl-c p flé q l él, dc à déf.. Il dp l fm pfll ch d dffé plx chq à dp d l c gégphq d p. Il mbl p c f, q pbl l d cmm, llc l v d l AGEFIPH l cmp d hdcp, mm l fcm d l ccmpgm d g ; L fm péclé bééfc d fm pécfq x bl vh d dévlppm é p AURA 77. 9

10 D g xd plx chq ( fm) d l p. Il dv églm ê p c p l v (fm p).. E q cd d dpf, l G mbl é d p f d fv l ccl d p ccé p l pj ; m plc v plé c d l p (v l vc l vc d ). L p d pj : L vc d d ccmpgm péclé : f d cv l pè d p, l mp q l vc d d ccmpgm chg d v péclé d pcp, cé à l ccmpgm fcé m plc p l GRETA l Il mé p xmpl à fcl l démch dmv lé à l fm. L d p : l m l v qd d g. Il v cv bl p l é d é AURA 77, f d l pm :. d df l pl d g,. d vl l cmpéc l cq d g pfl q,. d cmpd l dffclé pécfq,. d fcl l ég ml pfl dp évllm l p l cd d vl,. d pé, cmpd gé q pbl l dffcl. C bééfc d pécfq l d jé d ly d pq. L d l m d «l mpl d p hdcpé» vmb pch, jé cféc pév l hèm d l pfll d l é d GRETA d Cél p p d l g d c mf. 10 Ch CLERGUE Réféc cdémq Hdcp (cdém d Cél) Cllè fm c GRETA MTI77 l :

11 D g xd L q cd l F. décv p jd h, j d vc l jy, l lcx d Cfc. Il v «cc» m pv, ccmpgé d dx d pl cd d l ESAT. Il g p d l m à l m d v l gm d fl l pm d fch l dffé p d CAFOC, cll d cl L ccl d l v pllm f F. d écl d d péc : «vd vc l pl j b d ll x l!» L j v, l fml d lx, xpf, pl vc Fç à l ccl ; édc, mq p d épé q l à l chch d cmpg q c p-ê c q l v l âm œ. F. vll dp 15 à l ESAT. Il y mplyé à l éqpm d lv (pc, l mpl) p d bblhèq, d C.E., d mé, d écl. S hdcp m l c à ppllg ld. S mvm ccdé. L d b p d dffcl, d m è défmé. L h d cp pclèm mbl, bl, élc pf p llgbl. F. pl, l m f. Dè l pm l hbé p hm. M j bd l échg bblé p cp bîmé. S d d RAE ( cc d cq d l xpéc) xêmm gé, c p l-mêm ( c q p j l c) vc l l fmq. Il y pé dx m l él d p d v héq, mm. L héq p ll, à yx, dm mp d vl. Il d d lv q l p q chqm b lé m q l bx. F. m l l d : «éqp j dplm, j m dp x yhm d.» N l ggé d ll d dv éfé p l vx v d ESAT. F. lc : «l y dx j vl pd m vl. J f m-mêm l démch dmv f d pd ppm dépd». S gû d vl b f, xpéc pfll dé d dépdc, m j l é d p, m mè à vc pdmm l d vl ml d : «Q pz-v d g CE, bblhèq?» E F. d épd : «J l f vl m j vx p bûl l ép» J v d bl q F. é clé fl. Il ch, l «vl», êv d «b» d m m l m d é à v là. L q q j m p jd h : F. déplcé m gd d cp mlé à pyg é, p q fl j p mg q c -là v d l. M q dc cd l? Sylv GILLODTS 11

12 D g xd Fcl l d fmm hdcpé dffclé gâc à l ccmpgm pécfq EEP ORGANISME GRETA MTE 94 DURÉE D 01/04/ /09/2013 BUDGET Tl pévl : Cfcm FSE : % CONTACT Chf d pj : Véq Pchx Tél. : Ml : fp-cl.g Ax 2 - Accè à l mpl d dmd d mpl S-m Accè pcp d fmm mché d vl CONTEXTE L Ep d Em Pédggq (EEP) fcl gg d démch cy q v à d x p l pl dffclé l my d ég cl pfll. E pcl, l g, l hdcp d fc dcm à l mbch. P ll, l c mq d cdd d c c v fc à l déq l cmpéc d dmd d mpl l p à pv. PUBLIC CONCERNÉ 80 fmm d d p c hdcpé dmd d mpl, d v d qlfc fbl. PARTENARIAT Agfph, é CAP Empl, DIRECCTE Il d Fc, Pôl mpl. OBJECTIFS Fcl l d fmm d p d hdcp l ég d fm l pm d gg cfc x d cqé d cmpéc pfll (chq gl), chché p l p. Accll pblc pl lg p l m à dp d my pédggq pplém. RÉSULTATS ATTENDUS G d cfc Mé cmpéc vlé p l b pll l d d mè d l mpl p 70% d g. Tx d pfll d 60%. Clll FSE Acdém d Cél hp://clllf.fp-cl.g/ 12

13 D g xd L CAFOC d Cél m plc mdl d bl cm à l ccl d g d hdcp Dé x p chgé d ccl, x cd d c, x x m d c d c, c fm éé ppé dp 3 d l é cl. OBJECTIFS Cmpd l d hdcp l mlplcé d. Pd cmp l hdcp d l pc d cm l ccl d g ccé Fv l ég/l m d l mpl d g d hdcp débl l éqp d vl CONTENUS. Tvl l d hdcp : pé, hq, déf cll L dffé yp d hdcp l mlplcé d. Pé d dffé c él : é (p l fm évllm pcp) y p fcé (p l pcp). A p d c c él, éflx cllcv f d df mbl : - l jx lé à l m d l mpl - l lv, l f l lm à l m d l mpl d p d hdcp - l «d mégm d p» - ql m plc L GHELEYNS Cll fm c CAFOC d Cél l :

14 D g xd L p m L.S. vll à l lg d ESAT dp 21. Ell pé d d l m pq d lg pp d p âgé d m d. S d éc à l m d éc d è lbl. Il y pqm p d f d hgph. S mc lg d d q L. ch c md d édc c L. h m v cmpéc d c dm. L. dû d l d l c d c d l h d mé pv vc cllèg d vl. E-c q cl l pbé? L cmmc ml. A l d v d m p d cll d dc ll épd q p myllb. L dc d ESAT p d q d pl pl mpl, d pl pl fmé L. d pl pl. Ell épd : «B b û!» q m dv d pl pl gf. A b d vg d m, j mp l pp q y p m ppl à l cdd q q p b d cmpd vl d pv vld vc ll cmpéc. N p lv m c d bé q ll l c q éc. J ê d v l l xplq b d b cmpd vl p pv d cmpéc ; mc l ppll l pép à l. N p vc ll l éfél m l dlg j p ébl b q mm d vld, l dc v m m dmd clm q f. J pq c j él à c q j px, q péd d jy, m f à l à l cc d cmpéc d L. J è ml à l c j q l d «ml» j gfé dp lgmp à l cdd d pép à l d v q f pê. J m d l, v mêm d l clè!! J m mlé p l cdd l vx!! D ql dlmm m-ll??!! C b l 1è f q blgé d ê él!! p-j vc b pch d l!! T d à l p d p é à d l bjcf d c : vl l p cmpéc. J p, l gd l d q l c évdmm d cmpéc c q ll p x ppcv m q ll d p dvg, p f, c c b d ll q l g q v p à décd p ll d c q b p v!! E-c d v pgé m ml vc ll, m l dél mx : pp d c d q d h q ll l pécl d b d mé d déchg d l d l b d l, q mc l f cfc vgl c «j p cœ». L.S. v d v c q p d d ESAT pq p d v blch. N l lg q c p ll «b» my p pd cfc ll d l qlé d vl. 14 Mchëll GALLOZZI Fmc/Cdc d dpf D C CAFOC d Vll

15

16 Fmz-v vc l é d GRETA d Il-d-Fc L é d GRETA fcl : l d pxmé, dvdlé, p. FORMATION VAE BILAN CONSEIL Acdém d Cél (77, 93, 94) T Acdém d P (75) T hp://dfc.cl.c-p.f Acdém d Vll (78, 91, 92, 95) T

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

Votre conseiller publicité. Une Question? 0470/512.999 info@beebopcity.com

Votre conseiller publicité. Une Question? 0470/512.999 info@beebopcity.com Vo coll publcé U Quo? 0470/512.999 fo@bbopcy.com u q. h p, c g chu, bo o o p p u c. pl é c o, dé u, o l x S Log o ux, p. mpum,, c c Do d v o S é o d é c, V c m. c. m, o ux c E-c lg ux o V m é, c ogl g,

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

Colmar ville congrès. «la liberté de voir grand»

Colmar ville congrès. «la liberté de voir grand» c g è c f c é v é m v c l l q u C l l q u u m é m a S m a Clma vll cgè «la lbé d v gad» V évèm pfl u lbé l f p V évém u lbé Du u mu au clé ma, Clma Cgè vu accmpag da l gaa d v évém : xp) Cgè (avc u a Séma

Plus en détail

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè

Plus en détail

Pilou. Impre rie PEAU

Pilou. Impre rie PEAU M N 4 - EM VN L ENT à 2 9 IS 28 SD i fm i L l Vi 7, : 28 i bli l i P Di ii l D l : i i m L i lx i A F imi i M i i Syl mm i : S i ii l i b A A liq Ag ib i L P Pili i D i M Pi Gill i K Alb i l y S : i i

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

2EVHUYDWRLUH. Les services de l automobile

2EVHUYDWRLUH. Les services de l automobile 2EVHUYDWRLUH L v d l oobl Dgo ov 2012 / 2013 C do édé l Aoo Nol o l Foo Aoobl Sv éd ov 2 ll 44483 CARQUEFU CEDEX obvo@f-o.f é à édo : Jol Gobl Av l ollboo d : Mo Vl Phl L Gll Edo 10/2012, Cqfo (44) 41

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

!" #" $ %& '# $ %& !!""!!#" $ % &

! # $ %& '# $ %& !!!!# $ % & !" #" $ % '# $ %!!""!!#" $ %!#!(!$ '()*+),-.$/*(*',0*1)2, 2 1)2(%,2 ()2+''+34!5"6,7 8+9(+, 1(*:+*)1, - 11/21%, 7 10/'# 8;%(/',7 $18)*+, 9(+, $ ;%1*', 24 1*%?19*1,

Plus en détail

Supplément Nouveautés 2015

Supplément Nouveautés 2015 Ki d pli Trèfl à 4 fill Blb Cry Gri Cr Cffr rmiq Pr d prli d r prj, ccz- : Pl Arbr Cri : Gii CODRON Pblici : 06 15 25 61 27 - Jill 2014 Dcm ph crcll - Crdi ph : G. CODRON & Fli. Spplm N 2015 L gl pbliciir

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale Ax 59 : ch u u c u C B L ch u u c u C B 1 N A Fç Adu Eugè Gg [979?] Au C Afd A Luc Lu Augu M Aub Luc Muc Auc Augu E Auc Lu Auy Ru Auz Rhë Mu D u d c Pf Su N 15 cb 1886 à P N 8 b 1879 à P N 13 û 1885 à

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F.

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F. CAV COMPLET F.17107 M14150 F.17108 12-20 F.17109 M14-150 ELEMENT : F.296 SEPAR ELEMENT : F. F.SE200010 F.SE20005 PURFLUX F.PO ELEMENT : F. F.CN135 Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67

Plus en détail

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr é z s r séc abac 100 % gra b é a r f sps a grâc à www.bma.cm.fr l p m c f s l c x f! U sps p r c r a s VwM, l acr a sr l marché la ésrllac, a éé sélcé par Bma pr pmsr mps rél la sécré r p. Grâc à la chlg

Plus en détail

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin G G à É FÉ 0 ppç pp g Q [ 0 p g pq éq è gé g p éé q QÉB Qéb y qq p bé éé pp éà p pp g bé Qéb épé ég Qéb pé bé éé «é ppy épé x «p q ép âg 7 pq p 5 é q p 88 é épp b p égq pp b pp Fç pp g Q x b ég Qéb «Bp

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS !"# SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS INTRODUCTION :!"# DEFINITION : # % & ' ( ) # # ) * + # #, #, -",.*",.*"/01- SYSTEME D EXPLOITATION MS-DOS : "%&'(!&"(%) +# -",.*" 2(# "%"&""&"(%) -",.*" 2 #-",.*" 3

Plus en détail

OUTILS EN INFORMATIQUE

OUTILS EN INFORMATIQUE OUTILS EN INFORMATIQUE Brice Mayag brice.mayag@dauphine.fr LAMSADE, Université Paris-Dauphine R.O. Excel brice.mayag@dauphine.fr (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 1 / 35 Plan Présentation générale

Plus en détail

CORRECTION EVALUATION FORMATIVE TEST DE NIVEAU Date : PROMOTION :

CORRECTION EVALUATION FORMATIVE TEST DE NIVEAU Date : PROMOTION : CORRECTION EVALUATION FORMATIVE TEST DE NIVEAU Date : PROMOTION : OJECTIFS : 1/ Evaluer le degré des connaissances acquises nécessaires à l administration des médicaments à diluer. 2/ Evaluer les capacités

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

Documentation SecurBdF

Documentation SecurBdF Documentation SecurBdF SECURBDF V2 Protocole de sécurité de la Banque de France SecurBdF V2 DIRECTION DE L'INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Sommaire I 1 Contexte... 1 2 Références... 1 3 Cadre...

Plus en détail

DÉCLARATION DES REVENUS 2014

DÉCLARATION DES REVENUS 2014 2042 N 10330 * 19 14 DÉCLARATION DES REVENUS 2014 direction générale des finances publiques Vous déposez une déclaration pour la première fois Cochez > Vous avez déjà déposé une déclaration. Indiquez :

Plus en détail

CEAPC. E h C C LA BANQUE. NOUVELLE DÉFINITION. s d. disponibilité. responsabilité

CEAPC. E h C C LA BANQUE. NOUVELLE DÉFINITION. s d. disponibilité. responsabilité d ou o m l obj l ég f m pfo mulplcé ujod'hu c o d g l é do cvé ccu bqu déf é col é o Poou-h m ox p g : o u op Ép Aq p d' : Épg d cl mbo L d' dc L v So d bl é m c o l l ux v é g c vo full d ou cl m ggé

Plus en détail

Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010

Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010 Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010 Toujours à vos côtés - notre package «services en plus». Plus de produits, plus de marques, plus de choix Simplement tout. Tout ce dont vous avez besoin pour

Plus en détail

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN.

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. TD 6 corrigé - PFS Résolution analytique (Loi entrée-sortie statique) Page 1/1 Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. Question : Réaliser le graphe de structure, puis compléter

Plus en détail

Un cycle d'actions culturelles de septembre à décembre 2014

Un cycle d'actions culturelles de septembre à décembre 2014 D Gbg à dma, 'mpm pd a ê! U cyc d'acs cs d spmb à décmb 2014 D Gbg à dma, 'mpm pd a ê! Ps d 400 pss éé ccés pa 'smb ds acs cs ppsés pda c cyc, gad pbc, gps scas, pfsss. Ds émgags d pacpas C's sp d's pss

Plus en détail

SYSTÈMES DE CONFÉRENCE. Système de conférence analogique CDS 4000 04. Système de conférence numérique DCS 6000 06

SYSTÈMES DE CONFÉRENCE. Système de conférence analogique CDS 4000 04. Système de conférence numérique DCS 6000 06 Système de conférence analogique CDS 4000 04 Système de conférence numérique DCS 6000 06 DIS, Danish Interpretation Systems, fait partie des fabricants les plus réputés de systèmes de conférences. DIS

Plus en détail

sessions story 2014 Forum come a volunteer How to be mile an alumni ess Make BC S ED New application proc p for Forum Message from the New Friendshi

sessions story 2014 Forum come a volunteer How to be mile an alumni ess Make BC S ED New application proc p for Forum Message from the New Friendshi c. f. www i l y v 14 F c li 20 b w C Sil c H B i k M lic h ED w f f F N g hi M i w F N Th 2 014 i yh bg f h v c 300 x C ic O fif w, h C l liic l y c. T c hy ck b h, lci hi v ic wih cii y -k. Thi y w lgi

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

Système formé de deux points

Système formé de deux points MPSI - 2005/2006 - Mécanique II - Système formé de deux points matériels page /5 Système formé de deux points matériels Table des matières Éléments cinétiques. Éléments cinétiques dans R.......................2

Plus en détail

publiqu INTEGRER LE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LA COMMANDE PUBLIQUE 4 ème Rencontre

publiqu INTEGRER LE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LA COMMANDE PUBLIQUE 4 ème Rencontre 4 ème Rencontre du Réseau Grand Ouest commande publique et développement durable publiqu INTEGRER LE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LA COMMANDE PUBLIQUE > Ce que permet le code 2006 des marchés publics > Le

Plus en détail

Activités numériques [13 Points]

Activités numériques [13 Points] N du candidat L emploi de la calculatrice est autorisé. Le soin, la qualité de la présentation entrent pour 2 points dans l appréciation des copies. Les résultats seront soulignés. La correction est disponible

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

Technique RSR. 27.6.08 /DCo

Technique RSR. 27.6.08 /DCo La : -35 collaborateurs -120 applications métiers -2 services de piquet -1 service desk commun avec la TSR -Un parc véhicule -Un parc de matériel extérieur -Une très forte diversité d outil et de connaissances

Plus en détail

book a e e x a HTML5 t Q

book a e e x a HTML5 t Q book o sc pd quos v voloh u dolup s dbs cus dddu s u ss ssu d. quspu s sulp o us dl s dlds, u lo, us ps qu dolupoffcbo. Abo HTML5 oosp dovsul MyS L hoog dsg u- ph ouv cé o Pd so jquy WEB y- pogph pogo

Plus en détail

Livret de formules. Calcul Professionnel Boulangère-Pâtissière-Confiseuse AFP Boulanger-Pâtissier-Confiseur AFP

Livret de formules. Calcul Professionnel Boulangère-Pâtissière-Confiseuse AFP Boulanger-Pâtissier-Confiseur AFP Version 2: 13.11.2014 Livret de formules Calcul Professionnel Boulangère-Pâtissière-Confiseuse AFP Boulanger-Pâtissier-Confiseur AFP Economie d entreprise Boulangère-Pâtissière-Confiseuse CFC Boulanger-Pâtissier-Confiseur

Plus en détail

Matrice HP Autonomie des PC Portables Grand Public

Matrice HP Autonomie des PC Portables Grand Public Ultra Mobilité Mini 10.1" (1024x600) mate mate mate 11.6" (1366x768) Brillante Compaq Presario HP Pavilion HP Pavilion HP Pavilion HP Pavilion HP Pavilion HP Pavilion Compaq Presario cq10 130 210 1050

Plus en détail

Le seul ami de Batman

Le seul ami de Batman Le seul ami de Batman Avant de devenir un héros de cinéma en 1989, Batman est depuis plus de 50 ans un fameux personnage de bandes dessinées aux États-Unis. Il fut créé en mai 1939 dans les pages de Détective

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

Déclaration des plus ou moins-values réalisées en 2014

Déclaration des plus ou moins-values réalisées en 2014 N 2074 N 11905 * 15 Déclaration des plus ou moins-values réalisées en 2014 distributions de plus-values par un OPCVM ou un placement collectif ; cessions de valeurs mobilières, droits sociaux, titres assimilés

Plus en détail

TABLE ALPHABÉTIQUE ET ANALÏTIO

TABLE ALPHABÉTIQUE ET ANALÏTIO N ABLE ALHABÉIQE E ANALÏIO DES AIÈRES ONENES DANS IA AEKl«*< *

Plus en détail

Probabilité. Table des matières. 1 Loi de probabilité 2 1.1 Conditions préalables... 2 1.2 Définitions... 2 1.3 Loi équirépartie...

Probabilité. Table des matières. 1 Loi de probabilité 2 1.1 Conditions préalables... 2 1.2 Définitions... 2 1.3 Loi équirépartie... 1 Probabilité Table des matières 1 Loi de probabilité 2 1.1 Conditions préalables........................... 2 1.2 Définitions................................. 2 1.3 Loi équirépartie..............................

Plus en détail

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4 COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS Les joints Standards F-A Joint pour liaison à 90 F-A se combine avec F-B, F-A et F-C 51 mm 51 mm 90 F-B Joint d angle à 90 Il se combine à un autre F-B ou à 2 F-A. 47

Plus en détail

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333 !" # $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* #$-*!%-!!*!%!#!+!%#'$ /!1+'$*2333 $!)! $(!*!" /4 5 $." 6 $-*(!% 6 '##$! $ 6 '##$! $ 6,'+%'! $ 6,'+%'! $ +!,'+%'! $ 65 %7- !""!# $ %! & '%! "!# (

Plus en détail

Compte consolidé de la Confédération

Compte consolidé de la Confédération Compte consolidé de la Confédération Expériences avec la première élaboration Association pour les finances et la comptabilité publiques Colloque du 3 septembre 2010 Markus Stöckli, chef du service comptabilité,

Plus en détail

! " #$ % $! & '(# ) (%%

!  #$ % $! & '(# ) (%% " #$ % $ & '(# ) (%% "#$ %&' # ( ) #* +,#*+-),- ). * /. 0),12-3 45 #3 /45 ) 67 #*+ & ) 5 ) #*+ )5 #& #*+ 0 / )5 8 )0 ) 0)12 5+ )& ) )12) 7)0 5 ) 9/ 5 2 ) ) '12 ) /) 5" ) 7) 6 ): 05 2 5 80 7 ) 0,$#- ) &

Plus en détail

Novembre 2006 Antispam sur Messagerie évoluée Completel Guide Utilisateur 1. Antispam individuel pour la Messagerie évoluée.

Novembre 2006 Antispam sur Messagerie évoluée Completel Guide Utilisateur 1. Antispam individuel pour la Messagerie évoluée. Novembre 2006 Antispam sur Messagerie évoluée Completel Guide Utilisateur 1 Antispam individuel pour la Messagerie évoluée Guide Utilisateur SOMMAIRE 1. QU EST-CE QUE LE SPAM?...3 1.1. DEFINITION...3 1.2.

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

MASTER de Sciences, Technologies, Santé Mention SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialités :

MASTER de Sciences, Technologies, Santé Mention SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialités : MASTER de Sciences, Technologies, Santé Mention SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialités : IUP GENIE ELECTRIQUE ET INFORMATIQUE INDUSTRIELLE, IUP GENIE MECANIQUE, IUP GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS, REALITE

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

& "# " "#$ '# "" ( "( ( "( "# ##"#,-.),- 2# 3 4 # 56''7 # "8$ # 1 "" $ *# ()( $ 5 )" ) 2 *$ # * ). + )1 " # "" #.. =$ > " " ) 1

& #  #$ '#  ( ( ( ( # ###,-.),- 2# 3 4 # 56''7 # 8$ # 1  $ *# ()( $ 5 ) ) 2 *$ # * ). + )1  #  #.. =$ >   ) 1 !"#$ %#"#"" #""" $ & "# " "#$ '# "" ( "( ( "( )$*+## "# ##"#,.), //,0"**, ##), 11## 2# 3 4 # 56''7 # "8$ 2#1")#"" $/9"56''7# "#".** # 1 "" $ *# ()( $!" #$ # (1"""(, : / ;#

Plus en détail

+, -. / 0 1! " #! $ % % %! &' ( &))*

+, -. / 0 1!  #! $ % % %! &' ( &))* !"#!$%% +,-. /01 %!&'(&))* 23%#!! " # " " " "$! 4 5-6 4! 1! " # - 5! " # 6 3! " # 7! " # " 8! 9 : ; 5 7 4! 1! # 42 5! 5 < 44 3! # " 7! 41 5 8 '9 4! " $ = " > 4!4 *% 43 4!1? 48 4 4!5 $ 9 4!3 4@ 4!7 $ #

Plus en détail

Quelques contrôle de Première S

Quelques contrôle de Première S Quelques contrôle de Première S Gilles Auriol auriolg@free.fr http ://auriolg.free.fr Voici l énoncé de 7 devoirs de Première S, intégralement corrigés. Malgré tout les devoirs et 5 nécessitent l usage

Plus en détail

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant :

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant : Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Réservé pour l OHMI: Date de réception Nombre de pages Demande d enregistrement international relevant exclusivement du protocole de Madrid OHMI-Form

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

CALCUL DES PROBABILITES

CALCUL DES PROBABILITES CALCUL DES PROBABILITES Exemple On lance une pièce de monnaie une fois. Ensemble des événements élémentaires: E = pile, face. La chance pour obtenir pile vaut 50 %, pour obtenir face vaut aussi 50 %. Les

Plus en détail

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES MES 1 Les mesures de longueurs MES 2 Lecture de l heure MES 3 Les mesures de masse MES 4 Comparer des longueurs, périmètres.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE : DU NEUF DANS LES ASSURANCES VIE LINXEA

DOSSIER DE PRESSE : DU NEUF DANS LES ASSURANCES VIE LINXEA DOSSIER DE PRESSE : DU NEUF DANS LES ASSURANCES VIE LINXEA Le courtier LinXea annonce l arrivée de nouveaux supports sur ses contrats d assurance vie : LinXea Spirit : Une nouvelle SCPI intègre le contrat

Plus en détail

Sur les pas d Anne Morgan

Sur les pas d Anne Morgan S l pa d A Moga Bléao, V--A, Soo, Az-l-Châa, Co-l-Châa Edé pa la Coaé d Co d Val d l Al C-déov L CARD * a v d l A dévaé * Coé Aéa po l Régo Dévaé Ch a, Da vo dè l, vo dadz à qo bl o d CARD. J a oé alb

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

Probabilités sur un univers fini

Probabilités sur un univers fini [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 7 août 204 Enoncés Probabilités sur un univers fini Evènements et langage ensembliste A quelle condition sur (a, b, c, d) ]0, [ 4 existe-t-il une probabilité P sur

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions HQ = He 1 He 2 He 3 He 4 HQ e 5 comme anneaux (avec centre Re 1 Re 2 Re 3 Re 4

Plus en détail

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes VMware ESX : Installation VMware ESX : Installation Créer la Licence ESX 3.0.1 Installation ESX 3.0.1 Outil de management Virtual Infrastructure client 2.0.1 Installation Fonctionnalités Installation Virtual

Plus en détail

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 L essentiel de la carte comprend des états membres de la ligue arabe. Au nord, se trouvent des états non membres, en allant d ouest en est: la Turquie, l Iran et

Plus en détail

Luc FRION 5 rue de Seine 95100 Argenteuil + 33 (0) 6 83 34 97 16 luc.frion@yahoo.fr Disponible rapidement Recherche un lieu de travail principal en Ile de France (Ouvert à des déplacements fréquents en

Plus en détail

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!!

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!! "#$%&$()*+*,-.#$*/,"&012"34)*54%6%789:8:;9?8> &)*+*,)#$*/,"&0B"/%#C*DE/ 1 "#$$%&(%)*+,-+..+ Esprits de Faubourg : C est la rentrée F%)*+*,-.#$*/,"&0*G$)H3,%#$I*+*3J)G9%#G+%#G,*KJ%/$)*/+JL%JM"J/C+*NI$4J#*D

Plus en détail

REGARD. autres. sous DES. Outil d intervention contre l homophobie. livret d accompagnement des courts métrages de lutte contre l homophobie

REGARD. autres. sous DES. Outil d intervention contre l homophobie. livret d accompagnement des courts métrages de lutte contre l homophobie Oil d ivi c l hmphbi m h J l REGARD DES 330-77310-DV Ma 2010 a liv d accmpagm d c méag d l c l hmphbi i a m m l d l il Péai gééa Cx Objcif >>Objcif gééax >>Objcif pécifi Diaai >>Pblic ilia >>Pblic ciblé

Plus en détail

Solar Heating System Factsheet (SHSF) - Dossier guide

Solar Heating System Factsheet (SHSF) - Dossier guide Solar eating System Factsheet (SSF) - Dossier guide Les Factsheets (feuille de données) publiés sur la page Internet de SPF résument les résultats des tests des systèmes solaires pour la production d eau

Plus en détail

Quantité de mouvement et moment cinétique

Quantité de mouvement et moment cinétique 6 Quantité de mouvement et moment cinétique v7 p = mv L = r p 1 Impulsion et quantité de mouvement Une force F agit sur un corps de masse m, pendant un temps Δt. La vitesse du corps varie de Δv = v f -

Plus en détail

COMMISSION SPORTIVE SPECIALISEE DANSE DE SOCIETE TECHNIQUES DES DANSES. 1er DEGRE

COMMISSION SPORTIVE SPECIALISEE DANSE DE SOCIETE TECHNIQUES DES DANSES. 1er DEGRE COMMISSION SPORTIVE SPECIALISEE DANSE DE SOCIETE TECHNIQUES DES DANSES 1er DEGRE s'applique du 1er septembre 2011 au 31 août 2012 1 LISTE DES DANSES 1er DEGRE BOLERO p. 3 BOSSA NOVA p. 8 BOSTON p. 15 CHA

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale 68 NOMBREUSES POSSIBILITÉS OFFERTES PAR AMP 1 69 INFORMATION PRODUIT AMP 1 Avec un Airmaster vous ne choisissez pas seulement une solution d'avenir durable - mais PLEINS FEUX SUR LA FONCTIONNALITÉ ET LE

Plus en détail

Guide du module d administration de NETBANX

Guide du module d administration de NETBANX Guide du module d administration de NETBANX janvier 2012 Le présent manuel et le support électronique qui l accompagne sont des produits exclusifs de Paiements Optimal, S.A.R.L. Leur usage est réservé

Plus en détail

Molécules et Liaison chimique

Molécules et Liaison chimique Molécules et liaison chimique Molécules et Liaison chimique La liaison dans La liaison dans Le point de vue classique: l approche l de deux atomes d hydrogd hydrogènes R -0,9-1 0 0,5 1 1,5,5 3 3,5 4 R

Plus en détail

Physique : Thermodynamique

Physique : Thermodynamique Correction du Devoir urveillé n o 8 Physique : hermodynamique I Cycle moteur [Véto 200] Cf Cours : C P m C V m R relation de Mayer, pour un GP. C P m γr γ 29, 0 J.K.mol et C V m R γ 20, 78 J.K.mol. 2 Une

Plus en détail

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444.

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444. ou n identification fiscal pays hors CEE Aménagement de stand l Décoration DS01 Fourniture et pose de moquette type tapis aiguilleté (norme M3) M2 20.00% 6.09 DS02 Pose de tenture murale norme M1 M2 20.00%

Plus en détail