2EVHUYDWRLUH. Les services de l automobile

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2EVHUYDWRLUH. Les services de l automobile"

Transcription

1 2EVHUYDWRLUH L v d l oobl Dgo ov 2012 / 2013

2

3 C do édé l Aoo Nol o l Foo Aoobl Sv éd ov 2 ll CARQUEFU CEDEX é à édo : Jol Gobl Av l ollboo d : Mo Vl Phl L Gll Edo 10/2012, Cqfo (44) 41 g 1

4 So So... 2 Pébl... 3 A. Méhod... 3 B. Qlq l l o l... 6 Io... 6 R... 7 C. L ff d l ll d l l l olvl I. go d vé d l d L vé dbl L go d vé A o d l odélo II. Vbl év d vo d vé S d l ébl : T d véhl é Dlô d l o oé Exé ofoll élbl Co Dlô/xé Plé lé à l ll d l l...18 III. Vblé d vé lo l x è d...21 L d d VL...21 L vo d véhl é (VL, Moo, VI)...23 A. Vblé d l lo lèl lo l ofl d Rlo lèl d véhl é l Avé d lo-lèl bl d l éhllo Eff d l ll d l l l lo lèl Avé d lo-lèl L xl d MRA Avé d lo-lèl Coo Avé d lo-lèl Ag...28 B. Vblé d l od d è lo l ofl d C. Vblé d vo l o lo l ofl d D. Vblé d vo l o lo l ofl d E. Vblé d vé lo l ofl d F. Vblé d vo è éloq dgo d è lo l ofl d IV. Ql d vé éll l d éq oobl foo qlf?...36 A. Ro B. Réo évolo d hff d ff gd olog d C. Poo d vé ov E olo...41 Ax 1 : Qo...42 Ax 2 : Al oo ll lfo d vé véhl lég

5 P REAMBULE Co o l qê é ojo l bvo l v T Dlô d l ANFA 2003, l dx v o hhé à df l fço do o é l âh l vé d l d éq oobl ql q o l éoé l vx d foo vo l xé ofoll : l g d df l vé éll d. L objf vé l oll d l éo xhv d vé élé hq ogo d l é d ovo df d ofl d é dffé. D l dél, l d ofl dv ood à v d qlfo, d dv ood à d vx é, vo ofl ov ê bl à d xé ofoll. L flé vé d d l éo éll d vé o déf l vé d dlô dé à dffé ofl. C éd é ovb 2011 d l d d l ovo ol d ooéo l ANFA l è d l Edo Nol é élbl x éovo d CAP d B Po oobl oo Véhl Lég (VL), Véhl Idl (VI) Mool f d do d élé d d o l éfél d vé ofol RAP). A.Méhod L qê élbl x éovo d dlô v d éhodolog z blbl : h qlv élbl ooé d è d ofol (hf d l hf d ) h qv q d véf l vé l éo è d l l lg ( o ooé l é d ogo ofoll o ov l d l h qlv). L oglé d l qê d q o vo o l ol d oo d oé d GNFA (ofl V2) o ébl l qo d l qê qv l x l vé é. 3

6 Eqê d 2003 P vx d qlfo (évo d CAP) Eqê qlv è d 13 Ed d éfél CQP E GNFA Ebl ollboo v l GNFA d olog d 6 go d vé hq d 6 go d vé o hq. Eqê qv è d 247 égl é lo l. L ogo o «l o à q vo ofz l âh l o olx d l l d éq» So l vé d 247 lé. Eqê d Avé d l l d éq o (évo d CAP d B Po) Eqê qlv è d 14 Ed d éfél CQP Ed -ofl V2 d GNFA Ed Iovo Ebl d 70 go d vé (dél l qo jo x 1) Eqê qv è d 500 léo. L ogo o o l lé d l l d éq o lé à 5. So l vé d 1216 lé L 500 ogé d l qê d 2012 é o : L qê qv v à og l è do é 70 go vé d l l. S 500, l g do d df o d x d o hq lé élé o o h d vé. L do d vé ollé d évl l o d l éo d vé à T. U éfél d dlô é l j q èo d l 10 oh é. Il do é d l o d déh ov. C hox d «x d o» o. D éhod d : «é d vé d l éolé» doé d féq d é d vé b o élvé. Il f l gd éo lo d l l d og d élo d vé. No vo ho éod d l o odéo q l dvd d é o élé oéo o d 6 d o, l o d l fo oéo, f-ll ffé. No vo ho f d og l l vé lé x holog, à l d éfél CQP. L obvo odè d 4

7 déo l âh d l holog lqll l âh élé : xl, déo élé d o, déo oo o déo lèv d ê h d oé : l vgbl d og l l oé à «déo élé» o o l ov d éfél d dlô. Cl o évd éé d «do» d él d éd d l vx d élboo d éfél d vé ofoll. Po l gd, l é é d l l ogo à 5 o d l l d d o d. A l qê d oll l vé d lé d l d ovb Réo d ob d lé ogé d véhl é L dx o L véhl dl L véhl lég ANFA-bvo qê M 2012 E o, l obvo do d foo d 1,6 o d é/h oo, 2,2 o VL 3,9 o VI. L d Véhl Idl é oéq d l gd ll, ll o d oll d vg d vé d lé. A l v, l oo o d ll o d oll o d vé d lé. 5

8 B.Qlq l l o l Io L qê IPA (Io Pofoll d ) IVA (Io d l V v d Lé) d Mè d l Edo Nol, o d évl hq é l o à 7 o d l o, d j o d foo ho o d éd. Rl IPA 2008 Ag : Tx d lo d B Po MVA VL : 82% (66% lo d l bh) Tx d lo d B Po MVA VI : 83% Tx d lo d B Po MVA Moo : 79% Tx d lo d CAP MVA VL : 51% (28% lo d l bh) Tx d lo d CAP MVA VI : 54% Tx d lo d CAP MVA Moo : 54% Rl IVA T l : Tx d lo d B Po MVA VL : 60% (30% lo d l bh) Tx d lo d B Po MVA VI : 72% Tx d lo d B Po MVA Moo : 66% Tx d lo d CAP MVA VL : 33% (12% lo d l bh) Tx d lo d CAP MVA VI : Tx d lo d CAP MVA Moo : Cl 2008, o odé q l b o bo dlô d o ofoll o lè g : v l d 80% d x d lo (CDD, CDI o Ié) à 7 o o, o jo l o dé o o d ofolo, l lv hh d lo ov à d dlô. L CAP d o l bgü q l o d j d dlô dégd d é é. L o d lé d l bh è CAP lè fbl (12% d o d foo ho o d éd ). L CAP é jod h o 55% d fff foo g. Av l o d BEP, l ob d CAP fo gé g o l. L j d l o-o d j CAP l. L qê «Gééo» d Céq l qê vé d l ANFA o q l o d ll o ov lo dbl bl. L qê Gééo o égl q o o o d l bh géè o dbl d l bh. E 2010, éod d, l o dégdé. L x d lo d b o MVA VL g (CDD, CDI o Ié) à 7 o 67%, l o d l bh : 50%) ; l x d lo d CAP MVA g 40% 22% o lo d l bh. Po l Lé, l x d lo d b o MVA VL (CDD, CDI o Ié) à 7 o 49% do 20% d l. L CAP ob à 24% d x d lo l 8% d CAP foé lé g déo l oobl. 6

9 L o d l bh d v d l oobl 2010 d j d dlô d l oobl o fo é o d d o d 10 lé (62% d bh d j bhé d l v oobl 2010 o 56% 2008). R E 2002 : Ag : 34% / MRA : 32% / Coo :15% ANFA-bvo qê M 2012 ANFA-bvo qê M 2012 E 2009, 51% d l bl d CAP l éfq 54% d CAP xé ofoll élbl o é d MRA ; l g é o 20% d ox d CAP 22% d CAP ovll l hé d vl. L oo é l d 11% d ox d CAP 9% d CAP ovll. L oo d o o d CAP d CAP xéé o o xéé. L MRA bl d vg d CAP vol q 2002 l d d oo CAP q ffodé. D où l dégdo d l o globl d CAP. 7

10 L vx d qlfo bl do déo è lé x d ll. Il bl dbl d d o l odèl d ogo d vl, l éhodolog d vl l olvl d vl d lo d l oo d fo d vx d qlfo. ANFA-bvo qê M 2012 L B Po o jod h ll é l éx o. L g 35% d b o l oo 27%. S xé ofoll ANFA-bvo qê M 2012 Tofo l oo q 20% d j B o xé d q l g 42%. Cl gf vblbl q l oo élèv o églgbl d B o x g è q l q è xé ofoll. 8

11 ANFA-bvo qê M 2012 L BTS o vh é ll oo. A : L o ofoll d j dlôé dégdé L d CAP f ll hz l MRA. L b o BTS o lô é hz l oo, l fll l g. L o d ox éooq o l l MRA vo l d hé og. 9

12 C. L ff d l ll d l l l olvl. Tll d l d lql vll l o ogé Cob d o vll à l'l d éq? (ho, ho ANFA-bvo qê M 2012 L oé d l o 2 5 ogo (l o d 4). U q d l o 5 12 lé qlq l dé lg 12 lé. U q d l fé o égl à 2 lé. L ll d l o l dgé d élo d ogo. E ff, l 70 vé ooé, l l o gd, l ll él l ogo, o x- él d vé dffé. Mê l î logq, l è fo q o ovo évl héoè d è qv. Mo d l qé d vé élé h d ob d lé d l l. l Mo éq Mo d 3 47,47 d 3 à o d 5 46,33 l d 5 lé 40,93 GLBAL 44,45 ANFA-bvo qê M 2012 L lé d d o d 3 lé d l l él o 47 vé lo q l lé d v l d 5 lé d l l él 41 vé o. 10

13 S l 77 vé, lé d g o d MRA VL v él vé dffé o d q l lé d oo VL él q 43. P l 77 vé, l lé d d dx-o d VI él q 41 o. Il f o d olo, l qo v o ogé o l véhl lég. Il évd q o q o l ooo dl, l dgo l éo d lo o l éo oôl hq o l oo q l ooo o l VI. I.RGANISATIN DES ACTIVITES DANS UN ATELIER DE MAINTENANCE. Il g o o d vo o l 70 vé o é d l l, vé o féq élé bl. No vo oé l l o d véhl lég. L l d vé ojo z olx à éhd o qd ll bodé à v l d 70 vé dffé. Pl odélo q d l l vé o éé lé : Al Coo Mll, Ddog, Pog à l E Mxl (PEM) (f x 2). Globl hq odélo do d él ohé v l ééd. No llo vo é odélo d PEM. Co à l éd d é (é d lvo kg éd o l o d l Coo P Nol d Sv d l oobl), l l q v d df d «é» déé lô éo d vé vg lé v l x : l è vg d vé lé à l dxè vg (fo ôl d vé l 1 vg l 2 vg) à l oè vg. E vh, ôl d é o d vé î l dxè vg l oè vg ; l oè l qè d. P xl, o ço q l o él d éovo d boî d v éfo d og o l ê q fo d dgo è d ofo (è léd, è d'd à l od, è éoq, l ). C q é, q l d vo ç d vé q d éd à l vg v f, l d df d vé hè élbl à évolo ofoll. C q dél, q d vé o. 11

14 Al Foll d Cood Idéd d vé E VP (PEM é à 46) Poo d v od ddol x l 387 Do ol Eo l dd d l F d dv Rédg d R All l l R véhl x l l dfoo d véhl Cod d è è d fo xé 377 Gé l l élo Db l vl d Cod d è g PRA Ë d j foo gg d dfflé hq Do d ol à ollèg d l élo d l vé 536 Poéd à d llo GPL GNV R é GPL GNV R é è d ooo hbd 15 Eff l dgo d è d ooo hbd R é d è d ooo élq 37 Dgo ooo élq 49 d fod 612 fod Al d l-fo hq o olo oblè Coôl èglg Géoé d ol 464 Coôl fg ABS Dgo fg ABS 567 R é fg ABS Dgo è d lo R é è d lo R é d è élq Dgo d è élq-loq R é è d ofo d à l od 359 è d ofo 362 R é fg ABS Dgo ooo Dl 552 R é o loé éfo og 156 R é go d blé g Dgo go d blé g R é o loé éhg dd Dgo o loé Dgo o loé R é o loé R é Coôl do hbdlq R é ooo 52 Dl Dgo ooo Tdg Flg Véf é d h bg R é hg R é éhéé R é d lbfo Dgo Sè d dbo Dgo Coôl o R é Sè d dbo lbfo Dgo Boî d V Méq R é hg v R é ooo E o R é bg R é fo v 379 Dgo/é d h do éq Coôl R é o éq 532 R é do éq 532 Pé l véhl oôl hq Coôl èglg d j d o

15 dg o 7 vg. R à vo qll vg o à ég o lô d l h d CAP qll vg o à ég d l h d b o (vo qll o ll q o d o d BTS). Pl vg ov d ll ov d hq dlô. Cl l g d œv o d d «q d vé» à ogo édgogq. 13

16 1. L vé dbl C vé è élé o lé à d vé : ll o élé o l lé d l l. L dgo é d fg ABS, l -o, l éoôl hq l vé lé à l bg o lv lé à d vé q ll o élé o l od. U o d «ol o d vé» à o l é d l l. D vé è lé à d o égl è élé (l d 550 o 660). Il bl o q ll ê égé à ol o : l é d è d dbo, l dgo l é d ABS, l oôl l é d d fod. A o ql v d foo, l b d î d vé o o gê é à l bh. 2. L go d vé L è Vg «éq l» l l élogé d l lo lèl. Ell o d vé è féq : E o, é oôl hq, bg, oôl églg d o vo dg flg. Ell o à l fo élé o l lé d l l d éq à l fo lé ll lé à qlq vé d éq lod (l bg lé x vé d hg d o d hg d boî d v). djod égl l oôl é d fg, l géoé d ol, l oôl d d fod q o d vé lé x l éhod d PEM vh z oh l éhod d l ACM. C q d df qlq ofl d é élé d l l bg... Dxè Vg : Co l vé lé à l do éq, d o d éfo d boî d v ql o jo l vé d bg. Av l oè Vg, vé fo é o «q d vé» q o oo l «éq lod o». L oè Vg od l vé d é d o, d è d lbfo, d l éhéé d o, d l dbo (vé è élé lé), d l éo d boî d v. L qè Vg «éoq Dgo o» od l dgo é d ooo dl (vé féq) l vé l lé dgo é d è loé éloq (o, o) l vé lé à l é d do hdlq. L oè l qè vg o è lé. Ell v é oè ôl d vé lé : «o, éq è loé» L qè Vg «éloq Cl» o égl ôl d vé éloq v l qè Vg. 14

17 L xè vg d vé o q d vé lé ; élé oll l lo lèl l vé d l : l lo d d v d gg, v ho-l qlq vé o (ooo Hbd, élq, GPL). L o à l fo lé à d vé hq d vé lol ; q bl z ohé. D ê, l f d «do d ol hq à ollèg» o lé à oo héhq, o lé à x o (dg véhl hbd ) L è Vg d vé fo l vé d l lo lèl. Ell o è lé ll q é o fo élé d l lo lèl : l éo l hf d l d l l x-ê. ov d vé élé lg d ol d l : Do ol d lo, v l l l dfoo d véhl, éo l dd d l. C vé loll o è lé -ll : ll oh d vé lé à l oodo g d l l : l élo d dv, l go d élo, l dbo d vl d l l 3. A o d l odélo. D è géél, l o q ff l dgo d è, é o l ê è. C lè v d l è éq (oo q olè d olo). C o v l è loé éloq o l dgo ê d qlq, l f d o. L dgo l éo bl ê dvg éé égl o l ooo dl. Qo q l o, d o d v hq, l à l v d l l édé d d qo l dgo éo. Il bl do o d é l dgo d è d l œv d l éo d l éfo d éfél : oé d l d éq oobl d o o d vo. Il l bl d vo d véhl d hg jq à l o. Il o oo d vo d dlô é à l î ol d o. L o o lqll l vé d éloq o lé à l lo lèl v ê o lé à l é d éo, o f q f éloq é d ê xlqé, o à foo fov d dlô : l dlô l l élvé égé l oé lé à l lo lèl v vo «éé» é élo-lo l. Do ol à ollèg d l d d l vé ofoll, l dfoo d véhl, do ol d lo x l fo d vé l l oé élé l é/h (l d 550 o l 667 ol d l ogé). Cl o ll q é q d o d é é ox (o l é d bâ o é d o d oxé). L odlé d d ol d l (lol) l olog d ofl hhé l (oo à ) l of. Cl xg l éé d q édgogq 15

18 ollbov (oj d éq / bô d vl) f d é x l vé d l od d vl. L éq oobl o f vl dvdl. L odélo PEM o do l «q d vé» fo lé ll. C q do d df qlq élo d l é d l d éq oobl. Sh l, l g d vo ql o l è q o d od q vé ov hz dvd o hz d. E- l ofl d l dvd o l ofl d l q xlq l dffé? II. VARIABLES INTERPRETATIVES DE VARIATINS D ACTIVITES 1. S d l ébl : Avo d g/ra2 gd d lé d o d v d l vé d l l d éq. L lé d o vh él è d vé d o d j foo d vé d dgo éloq o (è d ofo, og loé éloq) L lé d oo/ra1 od q è d è à l xé d l oo ; éo d l âg d é l oo, ll é o q l d vo oôl hq. D ê l o éq do éq oç à f d q ; vé o élé oo. L éq d MRA q l ogo d l o bo l d l v l l : 85% d lé d MRA «éo l dd d l», 80% ll l l 76% l vo l. L od d è è d fo xé q d l vé d lé d MRA. L é d è d dbo : vé è lè x MRA («ld q oblgo» d véhl d âg do l oû d l éx o). 2. T d véhl é Mool : b û ob d vé o d l h d l oo : l éo oôl hq, l è g (o è ), l vé lé à l do hdlq (o oé) à l do géél, o loé o loé. E vh, d vé o l lè x dx-o. P ll-, l f l l églg d o bo l qé oo q VL (élé è d 90% d ogo o d 6 d o) d lo lèl : l o d véhl l (élé 80% d ogo d l oo) o l édo d R (74%). 16

19 Véhl Idl. Nll l lé à l ooo o b d vé d l Pod-Lod. L élo d dv q j élé d l VI. L ol d lo x hff bo l. L vx d do éq o égl x. Co d od d véhl, o l véhl à vo éé é loé. S o lè, l ol x ollèg bl l qé d l VI q d l VL/Moo. Pé d vl ollbof l é? Véhl lég L dgo d ooo hbd xlv l f d véhl lég. L é d è d dbo d do o d vg qé d l VL q d l VI o l oo. L oôl èglg d o vh l. 3. Dlô d l o oé L x d éo à l qo d dlô ob l lé lè élvé (86%) qê. Ell o d xlo h., ê d à l o d o vll l lo lofoo jod h l q d dffé gfv d vé foo d dlô ob. Tofo : l l d b Po o l d h q l d vll d dgo élq-éloq (87%) E l o dlô d o ff è d dgo è éloq (è d ofo, è loé ) Il x qlq fbl délg d l éo d vé dlô l f b éod à odé q ql q o l v d foo q, l é goo odo l ê. ov fl d CAP q él d dgo d o loé q d b o q o oé à d âh d o. D è o o z éqvl x dlô d o o lql l Céq o q l «B Po o bl l ê lo q l CAP» 1, l d dffé gfv d vx d vo d dgé dffé. Tofo, l oo vh ll dfféo l vé (églg d o, dg, éq lod dvg ofé x CAP ; dgo dvg ofé x b o) éo d vé lé à l âg d oé. 4. Exé ofoll élbl C d l do d g q l o o d 5 d xé ofoll élbl o l o é : élo d dv, go d l élo, o, dbo d vl d l l P l o d 5 à 10 d xé ofoll, l x d lé d vé. P l q o l d xé ofoll. 1 I Agè Lg, Mkëll Mol ; «L d v qlfé déb, l d él d o» No Elo Foo 48, Céq, Déb

20 Po l l 25 d xé, o o o d vé d o / éoôl hq è gff. Il bl l oo d ff d vé lé à l lo lèl (o d hf d l/ d o l o ll CAP, fl l d CAP jod h q o d l lo lèl q d B o. C l fl d l off d foo d l 25.) 5. Co Dlô/xé S l qlq o q ob d o ff. U b o d o d 10 d xé d vé d vg qé o xé q o dlô. A vo : l gè o d élo, ff o d dg blé g, o ov, db o l vl, f o d R, d dv U b o d 10 à 20 d xé vh d vé bo l o q ollèg (bo d dgo ofo, l, ESP) l q ll dvg l l-fo éléhoq. U CAP d o d 10 dg d vg l vé q l f q l vé q l f. E l o l f d o loé, d dv, d o loé, d é d è g db l vl d l l. U CAP d l d 20 d xé dg o é à o d d lo lèl/g. 6. Plé lé à l ll d l l L ll d l vh è gfv o é dffé vé l d éq. Al v o d 2 lé (169 = 13,9% d lé d l d éq o) Qo Modlé Efff Kh2 PEM T Kh2 lol Po éo l dd d l? 156 1, Po ll l l? 153 5,12 78 Po oo d od v ddol l? ,85 71 Po véhl l? 147 7, E- q'l odé d è è d fo xé? , Po gé l l l élo? , E- q'l f d dv? , E- q'l ffé é o loé éhg dd? No 126 4, ANFA-bvo qê M 2012 P l vé è gfv, o ço q l lo lèl lè éfq x l q oo q l é : éo d l dd d l, l, od ddol, o d véhl ê élo d dv/go d l d élo fo d l éq d lé d d è ll. ço égl q oéo hologq o d d h d vé d è. 18

21 Al v 2 à o d 5 ogo (545 = 44,8% d lé d l d éq o) Qo Modlé Efff Kh2 PEM T Kh2 lol E- q'l éé l véhl g d oôl hq? 438 1, E- q <NM_SAL1> élé d o 517 1, E- q'l odé d è è d fo xé? , Po ll l l? 399 1, E- q'l édgé d R? , Po véhl l? 373 1, ANFA-bvo qê M 2012 L l o 2 4 lé l fo l l go go d lé d ogé. Il d vé éfq d go (PEM fbl). Il f o ofo q fo d vg d o q l o d q l l/o d véhl d l l é / h l féq o d l ll d. D ê, l é d o l féq é à l R o à od è è d fo xé. Al v 5 à o d 9 Cogo (306 = 25,2%) Qo Modlé Efff Kh2 PEM T Kh2 lol E- q'l odé d è è d fo xé? No , E- q'l f d dv? No , E- q'l édgé d R? No , Po gé l l l élo? No , E- q q'l dbé l vl d l'l? No , E- q'l ffé l dgo d' è d ooo No 31 30, ( E- q'l do d ol à ollèg d l élo d 271 1, l Po do ol d'lo No 33 22, E- q'l éé d j foo? No 216 8, Po véhl l? No 89 30, ANFA-bvo qê M 2012 L l d 5 à 9 lé dg d vg o q l fo q o q l fo. A d 5 o, l l dv l oéq l élé lol d d h d vé d é h. L é ffv d hf d l l l od d è, l édo d R vo l l l o d véhl. 19

22 Al v 9 ogo l (196 = 16,1%) Qo Modlé Efff Kh2 PEM T Kh2 lol E- q'l odé d è è d g d è d 183 5,76 70 hg? E- q'l ffé l oôl d' è d do hdlq 143 6,115 66? E- q'l ffé l dgo d o loé? (Bo d , v E- q'l ffé l é d do hdlq? 132 5, E- q'l ffé é o loé éhg , dd? E- q'l ffé l é boî d v éhg 125 7, dd? E- q'l ffé l é d o loé? , E- q'l oôlé églé l jx x o? 144 1, E- q'l ffé l dgo d o loé? 98 29, E- q'l ff é o loé éfo 93 44, og E- q'l ffé l é éhg dd d 118 9, o? E- q'l do d ol à ollèg d l élo d l 174 1, ANFA-bvo qê M 2012 L go l d l d 9 ogo d l do o d g d è d hg : ll od è g vé q l dg d. ov égl d vé lé VI (hdlq) q l d VI o jo d gd ll. ov f d vé hq o d o d oo o l dgo d o loé o d o loé ( dè vé é lè élé d l d d Véhl Idl). 20

23 III. V ARIABILITES D ACTIVITES SELN LES PRINCIPAUX CRITERES DISCRIMINANTS Aè vo lé l x è d vblé d vé (xé, d l, ll d l l, d véhl é) l é d éd l dgé d vo o h d vé. L d d VL vé élé / Ql l d vo ébl? Ag / RA2 Coo / Db /Fll / Sl MRA N < Po Po Po Po Po Po Po E E E E E E E E E To E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E o N j é é ' do gé o ANFA-bvo qê M 2012 C dg olqé à l ojo à d ob d vé ogé d l qê (vo l dél o fo éq g 20). So obj d df éé l bl d vé q dffè lo l l d do d éo ghq q d évl d l o d œl l l d VL è d vé d è-v. L PEM (og à l é xl) oloé V d évl l q él bo vé o x. E bl l q él vé o. C odélo d évl d d vé do l v d élo v lo l : l g d o l vé bl ; ll o oé élé d l bl d : o d œ d é o à l bl d VL. E bl, l vé élé ; v l vé lè élé. E l oé l dx- d vé d l d éq o o oé gé o l lé d o l d. Il o d l é d l éq. ço o fo q l d l o d l l g (RA2). 21

24 ço vh l oo l MRA q d vé bl d é è vbl lo l. Po déll l dg vo vé vé l ob d élo d vé. vé élé / Ql l d vo ébl? (So-olo : L véhl lég) Kh2=380,8 ddl=150 =0,001 (Vl. héoq < 5 = 4) Ag / RA2 Coo / MRA Tol Db /Fll / Sl <NM_SAL1> --l éé lo v l l o d 6 d : Po ll l l? : Po éo l dd d l? : Po oo d od v ddol l? : Po ' v l l l dfoo d véhl? : Po do ol d'lo : Po véhl l? : Po gé l l l élo? : E- q'l éé d j foo? : E- q'l do d ol à ollèg d l élo d l : E- q q'l dbé l vl d l'l? : E- q'l odé d è è d g d è d hg : E- q'l odé d è è d fo xé? : E- q'l lé lfo hq o olo oblè : E- q'l éhgé v d' gg lo d dfflé hq : E- q'l édgé d R? : E- q'l f d dv? : Tojo o d 6 d o... E- q <NM_SAL1> é : E- q'l flé o dé o d 6 d o (v é) : E- q'l éé l véhl g d oôl hq? : E- q'l v l og éq d o? (db : E- q'l oôlé églé l jx x o? : E- q'l ffé l oôl d' d fod? : E- q'l ffé l é d' d fod : E- q'l ffé l oôl d' d lbfo? : E- q'l ffé l é d' d lbfo? : E- q'l véfé l'é d h d' è d dbo? : E- q'l ffé l é d' è d dbo? : E- q'l ffé l oôl d l'éhéé d' o ( : E- q'l ffé l é d l'éhéé d' o : E- q'l ffé l é éhg dd d o : E- q <NM_SAL1> v l o (bo d v : E- q'l véfé l'é d h d' è d'bg? : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l véfé l'é d h d' bo d v éq? : E- q'l ffé l é d è éfo d : E- q'l ffé l é d è éhg d : E- q'l ffé l dgo d o loé? (Bo d : E- q'l ffé l é d è éfo d : E- q'l ffé l é d è éhg d : E- q'l v l lo ol (o, do : E- q'l oôlé églé l géoé d ol? (/N : E- q'l ffé l oôl d' è d fg ABS? : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l oôl d' è d fg v ABS? : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l oôl d' è d do éq? : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l oôl d' è d do hdlq : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l dgo d' è d do? : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l oôl d o éq? : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l dgo d o loé? : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l dgo o l è d go d : E- q'l ffé l é d è? : E- q <NM_SAL1> v l è d ooo ( : E- q'l ffé l dgo d' è d ooo : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l dgo o l è d ooo : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l dgo o l è d ooo : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l oèd à d llo d è GPL/GNV? : E- q'l ffé l dgo o l è d oo : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l dgo o l è d oo : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l dgo o l è élq-él : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l dgo o l è d l : E- q'l ffé l é d è? : E- q'l ffé l dgo o l è d ofo ( : E- q'l ffé l é d è? : Tol ANFA-bvo qê M

25 L vo d véhl é (VL, Moo, VI) vé élé / Ql l d véhl oé? L dx o L véhl dl L véhl lég < Po Po Po Po Po Po Po E E E E E E E E E To E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E E N j é ' do gé o ANFA-bvo qê M 2012 Il bo l d lé lo l d véhl é q l o l d Véhl Lég. Cl jf l l é d oo d l dlô. No vo déjà l vé hq q l ooo dl, l hdlq, l dgo l éo d lo o l éo oôl hq o l oo q l ooo, l dég o l VI. M l fbl ll o d l d d ool d égl d fo d lo lèl l oé d q à l v l gd d Véhl Idl él d vg l lé d l l d l vé hq. No llo d déll l vé o go d vé o lql l x d dffé bl d féq l. A. Vblé d l lo lèl lo l ofl d. 77% d ol dél vo éé o v l o d 6 d o. C fl l o o l lé d l l d d l éo oobl ql q o l d véhl é l. Il f b ê o q vo éé lo v l lèl o d 6 d o gf ê é o l jo. 23

26 1. Rlo lèl d véhl é l. Ql l d véhl oé? / <NM_SAL1> --l éé lo v l l o d 6 d o 0,3% 10,7% 19,2% 33,3% 89,3% 80,5% 66,7% L dx o L véhl lég L véhl dl N No ANFA-bvo qê M 2012 Co o l olgo, l vé l à l lo lèl o bo l oé d l oo (89% d lé o v l l o d 6 d o) d l d véhl lég (80%) q d l Véhl Idl (67%). Il g d vo déo d qll fo d lo lèl l g. 2. Avé d lo-lèl bl d l éhllo vé élé 68,2% 71,7% 71,3% 61,6% 56,8% 52,7% 36,4% Po ll l l? : Po éo l dd d l? : Po oo d od v ddol l? : Po ' v l l l dfoo d véhl? : Po do ol d'lo : Po véhl l? : Po gé l l l élo? : ANFA-bvo qê M 2012 P l vé d lo-lèl l l oé élé, v l l l dfoo d véhl do ol d lo q o l vé l l féq (72% 71% d lé 24

27 ogé). C v l l l o q v ê dvg élé é o éo ê d l d ll. L ll, l d l l xé o dé l vé d lo lèl. 3. Eff d l ll d l l l lo lèl L ll o d bod : 94% d lé o d 3 ogo d l l (1/3 d ) o l v l l o l 60% d l o l l d 5 é d l l. <NM_SAL1> --l éé lo v l l o d 6 d o / Cl Cob d o vll à l'l d éq 3 égo Mo d 3 5,6% 94,4% d 3 à o d 5 17,8% 82,2% l d 5 lé 39,6% 60,4% No ANFA-bvo qê M 2012 L v l l l dfoo d véhl o 92% d lé d l d o d 3 lé (34% d lé vll d gg d o d 3 é). L ll d l l ll lé d l (MRA / Coo / g / o). 25

28 4. Avé d lo-lèl L xl d MRA vé élé 81,1% 86,1% 84,4% 84,4% 78,3% 71,7% 58,3% Po ll l l? : Po éo l dd d l? : Po oo d od v ddol l? : Po ' v l l l dfoo d véhl? : Po do ol d'lo : Po véhl l? : Po gé l l l élo? : ANFA-bvo qê M 2012 E MRA VL, l l d l o 81% d lé d l l, 86% éo l dd d l. L l dfoo l ol d lo o 84% d ol d l. L go d l élo l g d hf d l o hf d. <NM_SAL1> --l éé lo v l l o d 6 d o / Cl D ob d, <NM_SAL1> vll--l d l éq Mo d 7 14,3% 85,7% d 7 à o d 12 12,1% 87,9% d 12 à o d 20 10,0% 90,0% d 20 à o d 29 11,5% 88,5% 29 l 4,8% 95,2% ANFA-bvo qê M 2012 E MRA 90% d lé o éé lo v l o d 6 d o. C o vbl lo l xé ofoll ll v ofo lv : d 86% o d o v o d 7 d xé à 95% o l o d 30 d xé l. 26

29 5. Avé d lo-lèl Coo vé élé 57,3% 58,7% 49,7% 38,5% 38,5% 36,4% 14,7% Po ll l l? : Po éo l dd d l? : Po oo d od v ddol l? : Po ' v l l l dfoo d véhl? : Po do ol d'lo : Po véhl l? : Po gé l l l élo? : ANFA-bvo qê M 2012 E oo l fo d lo lèl o l élé. L l d l lè : 38% d ogo d l l o f o d 6 d o. L /dfoo l ol d lo o ofo 51% 58% d ol d l o d 6 d o. <NM_SAL1> --l éé lo v l l o d 6 d o / Cl D ob d, <NM_SAL1> vll--l d l éq Mo d 7 46,6% 53,4% d 7 à o d 12 27,7% 72,3% d 12 à o d 20 18,7% 81,3% d 20 à o d 29 38,0% 62,0% 29 l 29,8% 70,2% ANFA-bvo qê M 2012 D oo, l 68% d lé d oo o éé lo v l o d 6 d o. C x 53% o l j d o d 7 d xé ( x o ofo à 63% o é x o d 4 d xé. Bo d B Po BTS oo olo). 27

30 Il à o q l olog d oo qé fo é d d ool. Qd o é q x oo VL, l d é d o d 7 d xé o v l ob à 38% 2 o l l d lo l o xlo d vo. d ofo q à o d 7 d xé l lo lèl oo. C q l MRA. 6. Avé d lo-lèl Ag <NM_SAL1> --l éé lo v l l o d 6 d o / Cl D ob d, <NM_SAL1> vll--l d l éq Mo d 7 25,3% 74,7% d 7 à o d 12 21,3% 78,7% d 12 à o d 20 5,9% 94,1% d 20 à o d 29 8,9% 91,1% 29 l 12,9% 87,1% ANFA-bvo qê M 2012 L oo d é d g v-à-v d l lo lèl à -h l oo l MRA. C ojo l h d d xé ofoll q v d lo lèl l o d 7 d xé q o l l l ê x à 75%. L l ll d l l ( d l ) o do b l gff q l xé ofoll o xlq l dffé. L qo q o v-à-v d l lo lèl d o : ll xg dx oo d xê. Fo-o à l l d l évé q ; ll x vblbl élé : MRA VL : d é d o d 7 d xé o v l l : 82% Coo VL : d é d o d 7 d xé o v l l : 38% Po l, l qê o fo q l CAP o ll é MRA q l B Po BTS l o lô d l éx d q. Do-o vo l ê dlô o fo d o q èo d d do l féq d lo v l l oo d 2 (l d gvé / Kh² = 7,75) 28

31 dffé? I f, o ê dlô éod à d objf d lo lèl dffé? L qo o ê éldé l odèl d oo é l odèl ooéooq d l éo oobl d v. L qo o d l o l oo d d l lo do d 2002 q l o à d oo fvo jod h l odèl d éo à b x : o MRA o l lo lèl v : o l ll l GIPA, l MRA o l l d è-v q gg d d hé. B. Vblé d l od d è lo l ofl d. L è do lé od è d hg déd ll d l é d g o d go d è d hg o d l. S l x g o hf d l q o égl d l ovo è d hg, l âh d é z l. S l f q l-ê df l è é I l g d è à l, l géé éll oé à dévlo o l lé. Ql l d véhl oé? / E- q'l odé d è è d g d è d hg? Tbl : % Lg No Tol L dx o 32,7 67,3 100,0 L véhl dl 15,1 84,9 100,0 L véhl lég 23,1 76,9 100,0 Tol 21,8 78,2 100,0 ANFA-bvo qê M 2012 Ql l d véhl oé? / E- q'l odé d è è d fo xé? Tbl : % Lg No Tol L dx o 47,8 52,2 100,0 L véhl dl 64,9 35,1 100,0 L véhl lég 43,5 56,5 100,0 Tol 50,9 49,1 100,0 ANFA-bvo qê M 2012 U lé d oo VI od ll è à g dx-o o oo l d g d od v ê l vé. 29

32 Ql l d vo ébl? / E- q'l odé d è è d fo xé? (So-olo : L véhl lég) Tbl : % Lg. Kh2=145,2 ddl=2 =0,001 (Tè gff) No Tol Ag / RA2 36,1 63,9 100,0 Coo / Db /Fll / Sl 84,5 15,5 100,0 MRA 20,6 79,4 100,0 Tol 43,6 56,5 100,0 ANFA-bvo qê M 2012 Po l VL l délg l vé d Coo MRA o l od d è è d fo xé. Il q q lé d oo od è è d fo q féq q lé d MRA l f : 80% d lé d MRA o odé d l è d è d fo o d 6 d o o l 15% d lé d oo. Cl Cob d o vll à l'l d éq? (ho / E- q'l odé d è è d fo xé? (So-olo : véhl lég) Tbl : % Lg. Kh2=153,6 ddl=3 =0,001 (Tè gff) No Tol Mo d 3 20,0 80,0 100,0 d 3 à o d 5 42,7 57,3 100,0 d 5 à o d 9 79,2 20,8 100,0 9 l 75,7 24,3 100,0 Tol 43,5 56,5 100,0 ANFA-bvo qê M 2012 L ll d l o fo è év d vo : 80% d VL d o d 3 lé o odé l è d hg è d fo xé o q 21% d l d 5 à 9 lé. C. Vblé d vo l o lo l ofl d. L oôl églg d o f l obj d oo dffé lo l. C vé lè é d l ool, è é d l d véhl Idl ll éf d l véhl lég. Ql l d véhl oé? / E- q'l oôlé églé l jx x o? Tbl : % Lg. Kh2=42,2 ddl=2 =0,001 (Tè gff) No Tol L dx o 6,1 93,9 100,0 L véhl dl 12,4 87,6 100,0 L véhl lég 25,4 74,6 100,0 Tol 18,9 81,1 100,0 ANFA-bvo qê M

33 Ql l d vo ébl? / E- q'l oôlé églé l jx x o? (So-olo : L véhl lég) Tbl : % Lg. Kh2=29,2 ddl=3 =0,001 (Tè gff) No Tol Ag / RA2 19,1 80,9 100,0 C o 25,8 74,2 100,0 Coo / Db /Fll / Sl 41,2 58,8 100,0 MRA 16,9 83,1 100,0 Tol 23,9 76,1 100,0 ANFA-bvo qê M 2012 A ê d d d véhl Lég, o o dhoo z fo l MRA q fo z ov (83% d lé o oôlé/ églé d o o d 6 d o) l oo q bl f o (59%). D f, lo fo d GNFA, v l o d oo hdlq l joé d q (f qlq q jo : Too, Mzd ), l oôl l églg d o dî d vé d oo VL (vo fh Iovo oé x oo hdlq). Il à o q l vé d l l d gz d éh v l 4 gz î ê l d l qo éé ollé d l qê qlv o vé. D l ê è q o l o, l holog - l EBD (l l d gz déo bqé véhl é) - é ogv l vé d l d oo. D. Vblé d vo l o lo l ofl d. L éo d boî d v éfo d og oéo lod, oû q h déo à l vl vél d véhl à é. Fl jod h l 58% lé d o élé o d x d o. Ql l d vo ébl? / E- q'l ffé l é boî d v éfo d og (So-olo : L véhl lég) Kh2=63,4 ddl=6 =0,001 (Vl. héoq < 5 = 1) v No Tol l o Eff. %L Eff. %L Eff. %L Eff. %L Ag / RA2 24 9, , , ,0 C o 16 50, , ,0 Coo / Db /Fll / Sl 31 21,1 13 8, , ,0 MRA 13 7, , , ,0 ANFA-bvo qê M 2012 S féq o ll, oéo bl d vg qé Véhl lég l Coo. P-ê q l l vl vél d véhl é l. 31

34 Ql l d véhl oé? / E- q'l ffé l é boî d v éfo d og Tbl : % Lg. Kh2=23,6 ddl=4 =0,001 (Tè gff) No Tol l o L dx o 8,8 22,6 68,6 100,0 L véhl dl 19,1 26,1 54,8 100,0 L véhl lég 10,8 31,4 57,8 100,0 Tol 13,2 28,5 58,3 100,0 ANFA-bvo qê M 2012 L é d boî d v éfo d og égl bo l féq l dx o déo l véhl dl. L dgo d o loé égl oéo è dé lo l. Ql l d vo ébl? / E- q'l ffé l dgo d o loé? (So-olo : L véhl lég) Kh2=43,1 ddl=6 =0,001 (Vl. héoq < 5 = 1) No Tol l o Eff. %L Eff. %L Eff. %L Eff. %L Ag / RA2 24 9, , , ,0 C o 23 71,9 9 28, ,0 Coo / Db /Fll / Sl 31 21, , , ,0 MRA 13 7, , , ,0 Tol 68 11, , , ,0 ANFA-bvo qê M 2012 C oéo q o q qlq lé d l oo. C vé è o o MRA. Ql l d véhl oé? / E- q'l ffé l dgo d o loé? Tbl : % Lg. Kh2=54,8 ddl=4 =0,001 (Tè gff) No Tol l o L dx o 8,9 68,4 22,8 100,0 L véhl dl 18,6 37,1 44,3 100,0 L véhl lég 10,9 54,7 34,4 100,0 Tol 13,1 50,8 36,1 100,0 ANFA-bvo qê M 2012 A gd d dévlo d fo d o loé o hdlq d l véhl dl, vé l féq d l d o d éo d o. L hdlq l o à f lé d Véhl Idl. 32

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

Sur les pas d Anne Morgan

Sur les pas d Anne Morgan S l pa d A Moga Bléao, V--A, Soo, Az-l-Châa, Co-l-Châa Edé pa la Coaé d Co d Val d l Al C-déov L CARD * a v d l A dévaé * Coé Aéa po l Régo Dévaé Ch a, Da vo dè l, vo dadz à qo bl o d CARD. J a oé alb

Plus en détail

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE Démarche méthodologique et synthèse AVRIL 2010 Démarche méthodologique et synthèse Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du

Plus en détail

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com Dreo Aeropor Mrselle Provee D 9 SADY s TRADING WOOD TRADING Déoro, équpeme de l Mso www.sdys-rd.om Jver 2013 ss prx Premps / Éé ZI Les Bols Dreo Mrselle - Ax ZI Les Esroubls SADY s TRADING Les ouveués

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

& "# " "#$ '# "" ( "( ( "( "# ##"#,-.),- 2# 3 4 # 56''7 # "8$ # 1 "" $ *# ()( $ 5 )" ) 2 *$ # * ). + )1 " # "" #.. =$ > " " ) 1

& #  #$ '#  ( ( ( ( # ###,-.),- 2# 3 4 # 56''7 # 8$ # 1  $ *# ()( $ 5 ) ) 2 *$ # * ). + )1  #  #.. =$ >   ) 1 !"#$ %#"#"" #""" $ & "# " "#$ '# "" ( "( ( "( )$*+## "# ##"#,.), //,0"**, ##), 11## 2# 3 4 # 56''7 # "8$ 2#1")#"" $/9"56''7# "#".** # 1 "" $ *# ()( $!" #$ # (1"""(, : / ;#

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

LE GAME DESIGN DE JEUX VIDÉO :

LE GAME DESIGN DE JEUX VIDÉO : UNIVERSITÉ PAUL VERLAINE METZ Éo doo «Ppv :, md, p, o» C d hh mdo (ÉA 3476) LE GAME DESIGN DE JEUX VIDÉO : APPROCHE COMMUNICATIONNELLE ET INTERCULTURELLE Thè po doo d omo d ommo p o pbqm 27 oob 2006 p

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

Pilou. Impre rie PEAU

Pilou. Impre rie PEAU M N 4 - EM VN L ENT à 2 9 IS 28 SD i fm i L l Vi 7, : 28 i bli l i P Di ii l D l : i i m L i lx i A F imi i M i i Syl mm i : S i ii l i b A A liq Ag ib i L P Pili i D i M Pi Gill i K Alb i l y S : i i

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

+, -. / 0 1! " #! $ % % %! &' ( &))*

+, -. / 0 1!  #! $ % % %! &' ( &))* !"#!$%% +,-. /01 %!&'(&))* 23%#!! " # " " " "$! 4 5-6 4! 1! " # - 5! " # 6 3! " # 7! " # " 8! 9 : ; 5 7 4! 1! # 42 5! 5 < 44 3! # " 7! 41 5 8 '9 4! " $ = " > 4!4 *% 43 4!1? 48 4 4!5 $ 9 4!3 4@ 4!7 $ #

Plus en détail

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France!

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! P. Bouché, E. Decoster et L. Halbert (Université Paris Est, LATTS)! Institut du Monde Arabe, Paris, Rencontres du Fonds d Épargne 31 Mars 2015

Plus en détail

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444.

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444. ou n identification fiscal pays hors CEE Aménagement de stand l Décoration DS01 Fourniture et pose de moquette type tapis aiguilleté (norme M3) M2 20.00% 6.09 DS02 Pose de tenture murale norme M1 M2 20.00%

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!!

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!! "#$%&$()*+*,-.#$*/,"&012"34)*54%6%789:8:;9?8> &)*+*,)#$*/,"&0B"/%#C*DE/ 1 "#$$%&(%)*+,-+..+ Esprits de Faubourg : C est la rentrée F%)*+*,-.#$*/,"&0*G$)H3,%#$I*+*3J)G9%#G+%#G,*KJ%/$)*/+JL%JM"J/C+*NI$4J#*D

Plus en détail

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale Ax 59 : ch u u c u C B L ch u u c u C B 1 N A Fç Adu Eugè Gg [979?] Au C Afd A Luc Lu Augu M Aub Luc Muc Auc Augu E Auc Lu Auy Ru Auz Rhë Mu D u d c Pf Su N 15 cb 1886 à P N 8 b 1879 à P N 13 û 1885 à

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

.,,),-,,,/ 6++ 7+86 (9267)7-0 - 2 2 2 8, -, /, / :, 2-2! ), 5 / / 0 -,,,2,, - /

.,,),-,,,/ 6++ 7+86 (9267)7-0 - 2 2 2 8, -, /, / :, 2-2! ), 5 / / 0 -,,,2,, - / !"#$%!&&' ( )*+!*,,(+-,.-( *,,(+-(++ 0*,,(+- 1*,,(+2-- '*, *- -)4 -!4-4 -04!"#$%%&'('##) * -14+, -'4- -4,, -"4,, -54, (.,,),-,,, 0 1','2&, &##### '#4 52 6++ 7+86 (9267)7-0 - 2 2 2 2 8, -, 92522-,2 9-,

Plus en détail

MONTEGO 3 PERSON CUSHION GARDEN SWING WITH CANOPY ASSEMBLY INSTRUCTIONS ITEM# SC-177-2GS

MONTEGO 3 PERSON CUSHION GARDEN SWING WITH CANOPY ASSEMBLY INSTRUCTIONS ITEM# SC-177-2GS MONTEGO 3 PERSON CUSHION GARDEN SWING WITH CANOPY ASSEMBLY INSTRUCTIONS ITEM# SC-177-2GS QUESTIONS, PROBLEMS, MISSING PARTS WITH THIS PRODUCT? DO NOT RETURN TO YOUR RETAILER, PLEASE CALL OUR CUSTOMER SERVICE

Plus en détail

«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.»

«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.» d x, P d l l d V g d l v m dé l c (c F. Il - d d fm l pblc d A T f GRE p d q d vc d é m L é l l) c C é l, p l q b c m p l Ed c h p v d m l f d c q d g m é, l c f dv S pl l d c d d l g g m, v c œ ch d f

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS !"# SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS INTRODUCTION :!"# DEFINITION : # % & ' ( ) # # ) * + # #, #, -",.*",.*"/01- SYSTEME D EXPLOITATION MS-DOS : "%&'(!&"(%) +# -",.*" 2(# "%"&""&"(%) -",.*" 2 #-",.*" 3

Plus en détail

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire Séquence 10 Géométrie dans l espace Sommaire 1. Prérequis 2. Calculs vectoriels dans l espace 3. Orthogonalité 4. Produit scalaire dans l espace 5. Droites et plans de l espace 6. Synthèse Dans cette séquence,

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

TABLE ALPHABÉTIQUE ET ANALÏTIO

TABLE ALPHABÉTIQUE ET ANALÏTIO N ABLE ALHABÉIQE E ANALÏIO DES AIÈRES ONENES DANS IA AEKl«*< *

Plus en détail

OUTILS EN INFORMATIQUE

OUTILS EN INFORMATIQUE OUTILS EN INFORMATIQUE Brice Mayag brice.mayag@dauphine.fr LAMSADE, Université Paris-Dauphine R.O. Excel brice.mayag@dauphine.fr (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 1 / 35 Plan Présentation générale

Plus en détail

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 L essentiel de la carte comprend des états membres de la ligue arabe. Au nord, se trouvent des états non membres, en allant d ouest en est: la Turquie, l Iran et

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

!" #" $ %& '# $ %& !!""!!#" $ % &

! # $ %& '# $ %& !!!!# $ % & !" #" $ % '# $ %!!""!!#" $ %!#!(!$ '()*+),-.$/*(*',0*1)2, 2 1)2(%,2 ()2+''+34!5"6,7 8+9(+, 1(*:+*)1, - 11/21%, 7 10/'# 8;%(/',7 $18)*+, 9(+, $ ;%1*', 24 1*%?19*1,

Plus en détail

Réinterprétation par inversion bayésienne des sondages électriques sur le lac Tritrivakely (Madagascar)

Réinterprétation par inversion bayésienne des sondages électriques sur le lac Tritrivakely (Madagascar) Colloq GOFCAN Gohyiq d ol t d fotio f i c i l l 11-12 t 1997, Body, Fc BRGM, INRA, ORSTOM, UMC Atct t R td Ritttio ivio yi d odg lctiq l lc Titivkly (Mdgc) Hiti Rkoto 1, Flvi Rivo-Nojhy 1, J-Bo Rtizfy

Plus en détail

La géométrie du triangle III IV - V Cercles remarquables - Lieux géométriques - Relations métriques

La géométrie du triangle III IV - V Cercles remarquables - Lieux géométriques - Relations métriques La géométrie du triangle III IV - V Cercles remarquables - Lieux géométriques - Relations métriques III. Cercles 1. Cercle d'euler 2. Droite d'euler 3. Théorème de Feuerbach 4. Milieux des segments joignant

Plus en détail

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Denis Vekemans R n est muni de l une des trois normes usuelles. 1,. 2 ou.. x 1 = i i n Toutes les normes de R n sont équivalentes. x i ; x 2

Plus en détail

! " #$ % $! & '(# ) (%%

!  #$ % $! & '(# ) (%% " #$ % $ & '(# ) (%% "#$ %&' # ( ) #* +,#*+-),- ). * /. 0),12-3 45 #3 /45 ) 67 #*+ & ) 5 ) #*+ )5 #& #*+ 0 / )5 8 )0 ) 0)12 5+ )& ) )12) 7)0 5 ) 9/ 5 2 ) ) '12 ) /) 5" ) 7) 6 ): 05 2 5 80 7 ) 0,$#- ) &

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

É í í Ö í í í Í ÍÍ Á Á ó Á Í ü í Ü Ü É É í í É ü TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r

Plus en détail

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333 !" # $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* #$-*!%-!!*!%!#!+!%#'$ /!1+'$*2333 $!)! $(!*!" /4 5 $." 6 $-*(!% 6 '##$! $ 6 '##$! $ 6,'+%'! $ 6,'+%'! $ +!,'+%'! $ 65 %7- !""!# $ %! & '%! "!# (

Plus en détail

Annexe A. Annexe A. Tableaux et données relatifs à la vérification par Eurocode 3 A.3

Annexe A. Annexe A. Tableaux et données relatifs à la vérification par Eurocode 3 A.3 Annexes Annexe A : Tableaux et données relatifs à la vérification par Eurocode 3... A.2 Annexe B : Format des fichiers générés et utilisés par CADBEL... A.11 Annexe C : Calcul de la résistance au flambement

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

STI2D ANALYSE COMPARATIVE DE CYLE DE VIE TERRAIN EN GAZON NATUREL OU SYNTHETIQUE

STI2D ANALYSE COMPARATIVE DE CYLE DE VIE TERRAIN EN GAZON NATUREL OU SYNTHETIQUE STI2D ANALYSE COMPARATIVE DE CYLE DE VIE TERRAIN EN GAZON NATUREL OU SYNTHETIQUE Caractéristiques des terrains étudiés Complétez le schéma ci- dessus et le tableau ci- dessous Unité fonctionnelle A partir

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES !"#!$# #"%&&&&' 1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES... 5 1.5.1. Du lundi au vendredi

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé.

Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé. Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé. I- ACTIVITES NUMERIQUES (12 points) Exercice 1 (3 points) On considère

Plus en détail

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES Ministère de l Éducation TA B L E D E S M AT I È R E S 2 I N T RO D UC TI ON E T C O N T EX T E Q

Plus en détail

Calcul différentiel sur R n Première partie

Calcul différentiel sur R n Première partie Calcul différentiel sur R n Première partie Université De Metz 2006-2007 1 Définitions générales On note L(R n, R m ) l espace vectoriel des applications linéaires de R n dans R m. Définition 1.1 (différentiabilité

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1

Annexes RNCSA (2.5) SÉRIE 1 Annexes RNCSA (2.5) REPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS DES SERVICES DE L AUTOMOBILE 2015 Accord du 3 juillet 2014, étendu par arrêté du 5 janvier 2015 (J.O. du 10 janvier) SÉRIE 1 référence 3, dans

Plus en détail

Votre conseiller publicité. Une Question? 0470/512.999 info@beebopcity.com

Votre conseiller publicité. Une Question? 0470/512.999 info@beebopcity.com Vo coll publcé U Quo? 0470/512.999 fo@bbopcy.com u q. h p, c g chu, bo o o p p u c. pl é c o, dé u, o l x S Log o ux, p. mpum,, c c Do d v o S é o d é c, V c m. c. m, o ux c E-c lg ux o V m é, c ogl g,

Plus en détail

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 1 1 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 2 36 31 août PTB 2015 37 38 7 14 1 8 15 OP 104 1 2015 OP PT Té BO

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

Q. A quels produits s adresse ce document?

Q. A quels produits s adresse ce document? Licences F O R U M A U X Q U E S T I O N S Adobe Q. A quels produits s adresse ce document? Adobe Acrobat Adobe Font Folio Adobe Acrobat Distiller Server Adobe PageMaker Adobe After Effects Adobe Illustrator

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr é z s r séc abac 100 % gra b é a r f sps a grâc à www.bma.cm.fr l p m c f s l c x f! U sps p r c r a s VwM, l acr a sr l marché la ésrllac, a éé sélcé par Bma pr pmsr mps rél la sécré r p. Grâc à la chlg

Plus en détail

PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS J. L. NICOLAS

PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS J. L. NICOLAS PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS ET APPROXIMATIONS DIOPHANTIENNES J. L. NICOLAS Cet article expose sup 3 e quelques iter'f~reces etre les pr'obl~res dloptimisatio e hombres etiers et la th~or-ie

Plus en détail

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2( !"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) )

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-( 1!!2( !#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) ) )*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2(!"#$%"&%#'(!"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)

Plus en détail

Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin

Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin Technique Jusqu à - 4kW / 315 Nm Réducteur roue et vis sans fin CBS-2.00FR1211 PRODUITS DE A GAMME S appliquant à de nombreux domaines comme l alimentaire,

Plus en détail

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources a I 4 F 41 a a L L é à a è Ma Q Ga / S 5 46 51 53 55 2 La Ga G a é a a XX è è, a, a aa. E a é a. D a, ï, aa. L a éé a a a a a. N a a é a a a a Ga G, a a aé a a a, a. é E a a, a ê aé a a é, a aé a. A, a-à

Plus en détail

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F.

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F. CAV COMPLET F.17107 M14150 F.17108 12-20 F.17109 M14-150 ELEMENT : F.296 SEPAR ELEMENT : F. F.SE200010 F.SE20005 PURFLUX F.PO ELEMENT : F. F.CN135 Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67

Plus en détail

Philippe-Didier GAUTHIER

Philippe-Didier GAUTHIER -Didier Ingénierie, Management, Administration en Éducation et Formation 1 - Parcours professionnel 2 - Projet professionnel 3 - Missions et interventions Portfolio Numérique : - Didier Parcours professionnel

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

IBM Cognos Enterprise

IBM Cognos Enterprise IBM Cognos Enterprise Leveraging your investment in SPSS Les défis associés à la prise de décision 1 sur 3 Business leader prend fréquemment des décisions sans les informations dont il aurait besoin 1

Plus en détail

Modélisation des risques

Modélisation des risques 2 Modélisation des risques 2. Introduction L objectif de ce chapitre est de présenter les modèles de base utilisés pour décrire le comportement aléatoire d un risque en actuariat pour une période xe. Les

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

à Rodilhan 3 résidences pour 3 styles de vie Faites le choix d un logement respectueux de l environnement

à Rodilhan 3 résidences pour 3 styles de vie Faites le choix d un logement respectueux de l environnement Les 3 Domaines à Rodilhan 3 résidences pour 3 styles de vie Faites le choix d un logement respectueux de l environnement Ville, Village et Verdure les 3 clés d une adresse 6AÝH EVgX CVijgZa YZh 8 kzcczh

Plus en détail

Notice d'exploitation

Notice d'exploitation Notice d'exploitation Equipement de Contrôle et de Signalisation incendie ECS 80-4 ECS 80-4 C ECS 80-8 ECS 80-8 C Sommaire Introduction...3 Maintenance...4 Commandes et signalisations utilisateur...6 Commandes...7

Plus en détail

Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille.

Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille. Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille. Symposium sur les Créneaux d'excellence québécois et les Pôles de compétitivité français Québec Mercredi

Plus en détail

#"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($

#$&'$+* ( ),'-.'($ %($ "#$%&' #(%)*"" (#%*!"!#$"! -!"!#$"!! -!"!#$"!./% -!"!#$"! #"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($ % & % '!#(! "! $#) #!* +,!(")"",#./ & 0!,$#!1!"!#1 $#!* ** +" + 1! 0! $!,#!,! $,! 2! $3! 1! $ 1+4!"$"#)1,##" 56./78#!

Plus en détail

Le présentoir virtuel. Paul FABING

Le présentoir virtuel. Paul FABING L préir virl Pl FABING L x L'ffi ri ' viié q pr fibl prpri ri éjr A i 80% r ifri ppr xi à l'ffi ri C ppr v b hz l prir ri 50% Frçi éqipé rph L û xi à ir vi l 3G pr l érgr prhibiif rriir è r ri i ff L'

Plus en détail

2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives...8 2.1 Synthèse...8 2.2 Des illustrations...9 2.3 Des orientations...

2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives...8 2.1 Synthèse...8 2.2 Des illustrations...9 2.3 Des orientations... ! " #$ % &'%! 1 Le contexte du secteur...4 1.1 Repositionner l offre associative face à la concurrence...4 1.2 Mieux connaître les besoins des publics...5 1.3 Développer des activités nouvelles et cibler

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions HQ = He 1 He 2 He 3 He 4 HQ e 5 comme anneaux (avec centre Re 1 Re 2 Re 3 Re 4

Plus en détail

Le seul ami de Batman

Le seul ami de Batman Le seul ami de Batman Avant de devenir un héros de cinéma en 1989, Batman est depuis plus de 50 ans un fameux personnage de bandes dessinées aux États-Unis. Il fut créé en mai 1939 dans les pages de Détective

Plus en détail

Imputation du salaire d ego dans TeO

Imputation du salaire d ego dans TeO Imputation du salaire d ego dans TeO Objet de la note : linéariser la réponse en tranche du salaire, et imputer le salaire en cas de non réponse Champ et principe de la méthode Les individus qui se sont

Plus en détail