Marketing. mini. Cours + Exos. Fondements et démarche Études de marché Marketing stratégique. Alain Kruger. Jean-Marc Ferrandi.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marketing. mini. Cours + Exos. Fondements et démarche Études de marché Marketing stratégique. Alain Kruger. Jean-Marc Ferrandi."

Transcription

1 mini demanuel Marketing Fondements et démarche Études de marché Marketing stratégique Alain Kruger Jean-Marc Ferrandi Aurore Ingarao Laurent Carpentier Cours + Exos

2 PARTIE 1 Marketing : fondements et démarche Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3 Histoire et définition du marketing... 3 Le marché : ce que je dois étudier et comprendre Éléments de compréhension du comportement du consommateur Le marketing, voilà un mot qui séduit, fait rêver ou encore fait peur ou agace. Pour certains, c est une formule magique à disposition de l entreprise destinée à dominer les consommateurs, les asservir et leur faire acheter tout et n importe quoi ; pour d autres, c est une manière de sécuriser ses investissements et de développer ses activités. Avant de définir clairement ce qu est le marketing, il semble important de faire taire à jamais quelques idées fausses. Le marketing crée le besoin : cette idée est liée à l image du marketing auprès du grand public. Elle suppose qu une entreprise puisse imposer une offre sur un marché en créant de toutes pièces un besoin chez le consommateur. Nous pouvons nous en réjouir ou nous en désoler, le marketing n a pas ce pouvoir. Sans besoin préalable aucune offre n a une espérance de vie durable sur un marché. Mais la notion de besoin est elle-même complexe et évolue en permanence avec le niveau de vie et les avancées technologiques. Un téléphone portable va ainsi répondre à un besoin fondamental, celui de communiquer, mais il permettra aussi de se sentir en sécurité car en lien potentiel avec le monde en permanence. Le téléphone portable peut également répondre à un besoin de différentiation ou d identification à une classe sociale, etc. Nous développerons ce point dans le chapitre 3 sur le comportement du consommateur.

3 2 Marketing : fondements et démarche Le marketing, c est beaucoup de chance, un peu de hasard et pas mal de nez : le marketing est bien souvent raillé. Source de tous les maux, il se trouve affublé de sobriquets plus ou moins sympathiques : «bouffes la marge», crânes d acier, charlatans etc. Cela s explique essentiellement par une utilisation partielle, confuse et souvent désordonnée de l outil marketing. Comme nous le verrons, le marketing obéit à une logique stricte. Les outils à notre disposition sont précis et ne souffrent pas d interprétation. En revanche, le marketing est une activité humaine qui est donc par nature source d erreurs. Il limite les risques mais ne peut garantir le succès à 100 %. Le client est roi : cette idée sous-tend que c est celui qui consomme ou qui achète le produit qui détient la totalité des pouvoirs. Cette vérité suppose cependant une condition indispensable : il faut que le consommateur soit en mesure de payer une somme qui permette à l entreprise de rentabiliser son offre. Sans cela, le consommateur n a strictement aucun intérêt pour l entreprise. Cette idée ne s applique cependant qu aux organisations ayant un but lucratif.

4 CHAPITRE 1 Histoire et définition du marketing OBJECTIF Comprendre le concept du marketing, son évolution et sa finalité. PLAN 1.1 Histoire du marketing 1.2 Les domaines d extension du marketing 1.3 Quelle place pour le marketing dans l entreprise? 1.4 Définition du marketing 1.1 HISTOIRE DU MARKETING Le marketing aurait connu ses premières heures au XVII e siècle. La petite histoire voudrait qu un marchand de vin du Bordelais ait commencé à adapter son offre en fonction des différents pays avec lesquels il commerçait, et ce, à la suite d une simple observation. Ce négociant a ainsi fait du marketing sans réellement le savoir. Plus objectivement, nous pouvons situer l apparition du marketing au début du XX e siècle. À cette époque, les problématiques rencontrées par les entreprises sont liées à l acheminement des produits. L objet même du marketing l écoulement du produit ne tient pas compte des attentes éventuelles des clients. La demande est alors globalement supérieure à l offre surtout après la Seconde Guerre mondiale. C est une époque bénie pour les industriels : les produits sont peu différenciés et se focalisent sur les besoins les plus rentables. Les préoccupations des entreprises peuvent se résumer ainsi : produire et distribuer. C est le marketing de la distribution.

5 CHAPITRE 2 Le marché : ce que je dois étudier et comprendre OBJECTIFS Appréhender la globalité d un marché. Être en mesure de le décomposer de manière à le rendre compréhensible. PLAN 2.1 L offre 2.2 La demande 2.3 L environnement 2.4 Les outils de décomposition d un marché Le marché se décompose en trois éléments fondamentaux : la demande, l offre et les facteurs environnementaux (ensemble de facteurs qui viennent influencer la rencontre de ces deux éléments). À la base du diagnostic de marché, cette décomposition est essentielle et débouche sur l analyse des opportunités et des menaces. Facteurs liés à l'environnement Offre Demande Figure 2-1 Modélisation générale d un marché.

6 32 Chapitre 3 Élements de compréhension du comportement du consommateur 3.1 LE MODÈLE COMPORTEMENTAL GÉNÉRAL L analyse du comportement du consommateur est issue de diverses disciplines telles que l économie, la sociologie, la psychologie et l anthropologie. Économie : Quel est le rôle du produit, de l'individu ou de la famille? Anthropologie : Quel est le rôle du produit dans les croyances et les pratiques de la société? Comportement du consommateur Sociologie : Quel est le rôle du produit dans les relations de groupes et les institutions sociales? Psychologie : Quel est le rôle du produit dans la perception, l'apprentissage et la mémorisation? Figure 3-1 Les origines du comportement du consommateur. La théorie économique moderne du consommateur intègre les caractéristiques des produits. Le consommateur considère donc plus les services attendus des produits que leurs caractéristiques intrinsèques. Chaque produit est associé à un ensemble d attributs et à un prix. Un produit n est donc pas consommé uniquement pour lui-même mais également pour les services qu il rend. Exemple. Lors de l achat d un véhicule, les caractéristiques fonctionnelles de vitesse, de confort ou de praticité sont considérées en même temps que d autres critères comme la capacité du véhicule à positionner socialement son possesseur. 3.2 LE PROCESSUS D ACHAT Lorsque l on étudie le comportement du consommateur, il est nécessaire de considérer les différentes étapes du processus de décision qui précèdent et déterminent les actes d achat. Cependant, ce processus peut être modifié en fonction des types ou des situations d achat et des individus concernés. Le comportement du consommateur est appréhendé sous la forme d un processus de résolution de problème. C est une succession d étapes qui commence par la reconnaissance d un besoin jusqu à l achat éventuel du produit. Il se termine par son évaluation, une fois le produit consommé.

7 PARTIE 2 Les études de marché Chapitre 4 Chapitre 5 Chapitre 6 Le recueil de l information Les études qualitatives Les études quantitatives Même si les prévisions de certaines études de marché se sont révélées erronées, même si des dirigeants se sont montrés visionnaires ou ont cru l être (myopie de la bulle Internet début 2000) et n ont pas entrepris d études, les études de marché (ou études marketing) sont généralement indispensables pour éclairer la prise de décision marketing. L étude de marché correspond à la collecte et à l analyse d informations (ou de données) dans un but marketing clairement identifié. Toute la difficulté réside dans la transformation et dans la reformulation du problème marketing rencontré par le responsable marketing en un problème d études. Face à la question «que dois-je faire?» (par exemple lancer la nouvelle formulation de mon produit alimentaire), l étude marketing va apporter des éléments de réponse à la question «que dois-je savoir pour agir?» (les préférences sensorielles des consommateurs, leurs motivations, leurs freins au changement). Elle ne dira pas au responsable marketing ce qu il doit faire, mais lui apportera les informations utiles, pertinentes et fiables dont il a besoin pour éclairer sa réflexion et l aider dans sa prise de décision le plus objectivement possible. Cette objectivité offrira la garantie d une plus grande sécurité dans la prise de décision, le but n étant pas de supprimer le risque mais de le réduire.

8 90 Chapitre 5 Les études qualitatives 5. La résistance et le répondant Son rapport à la publicité Son rapport au marketing Intrusion de la publicité et du marketing Sentiment de liberté Boycott de certains produits ou de certaines marques : dans quelles situations? Pour quelles raisons? Quels sont les facteurs déclencheurs? Niveau de résistance : dans quelles situations? Pour quelles raisons? Quels sont facteurs déclencheurs? Résistance durable ou situationnelle Manière dont s exprime cette résistance POINTS CLEFS Trois méthodes d investigation peuvent être mises en œuvre pour obtenir l information recherchée afin de répondre au problème marketing : l observation, l expérimentation et l enquête proprement dite à travers une approche soit qualitative, soit quantitative. Basée sur les théories développées en sciences humaines, l approche qualitative permet non seulement de collecter l information rapidement et de manière complète, au moyen d entretiens en profondeur, mais aussi d analyser les raisons et les causes profondes du comportement des individus. L étude qualitative va apporter des réponses aux questions suivantes : pourquoi? Comment? Dans quelles conditions? Nos comportements ne sont pas le fruit du hasard et leur signification ne nous est pas toujours directement accessible. En fonction de la nature de l information recherchée (sujets privés, personnels ou embarrassants), de la rapidité d obtention de cette information ou de la recherche d adhésion, les entretiens seront menés en groupe ou au niveau individuel. Dans le cas de sujets embarrassants, complexes et/ou délicats, des techniques projectives permettent d amener le répondant à projeter et à dévoiler ses sentiments, ses émotions, ses croyances, ses représentations ou les évocations associées au phénomène étudié, etc., de façon masquée par le biais de stimuli divers comme des planches de dessin.

9 Exercices 107 EXERCICES 1. Reformulation de questions Travail à faire : Voici quelques questions. Indiquez les défauts de leur formulation et proposez une formulation plus adaptée : a) Allez-vous régulièrement au théâtre? b) Pensez-vous qu il ne faut pas diminuer les écrans publicitaires à la télévision? c) Quelle somme dépensez-vous en moyenne quand vous allez au restaurant? d) Pensez-vous que les entreprises qui ont actuellement une forte croissance et font des bénéfices importants doivent participer plus que les autres à l effort rendu nécessaire par la dégradation continue de la situation économique? 2. La segmentation des spectateurs français selon l importance et la confiance qu ils accordent aux sources d information Travail à faire : Le Centre national de la cinématographie vous demande de réaliser une enquête auprès des spectateurs français pour connaître les sources d information auxquelles ils accordent importance et confiance quand ils choisissent le film qu ils vont aller voir. Il souhaiterait segmenter le public sur la base de cette importance et cette confiance est similaire en fonction de ses goûts et de ses caractéristiques sociodémographiques. Dans ce but, vous êtes chargés de construire le questionnaire et de déterminer son mode d administration. Les études de marché 2 SOLUTIONS Exercice 1 a) Que signifie régulièrement : une dizaine de fois par an ou une fois tous les cinq ans? Besoin d établir une échelle de fréquence. b) Double négation. Besoin de proposer une échelle de mesure. c) Dans quel type de restaurant? La somme peut dépendre aussi du contexte... d) Trop compliqué. Besoin de simplifier la formulation pour que le répondant comprenne la question.

10 PARTIE 3 Le marketing stratégique Chapitre 7 Chapitre 8 Principe général de la stratégie Les outils du diagnostic stratégique La stratégie vient du grec stratos qui signifie «armée» et ageîn que nous pouvons traduire par «conduire». La stratégie peut se définir comme l art de coordonner l action de l ensemble des forces de la Nation (politiques, militaires, économiques, financières, morales, etc.) pour conduire une guerre, gérer une crise ou préserver la paix. Par extension, la stratégie est l élaboration d une politique, définie en fonction de ses forces et de ses faiblesses, compte tenu des menaces et des opportunités, dans d autres domaines que celui de la défense, notamment dans les activités économiques (stratégie d entreprise, commerciale, industrielle, financière, etc.). Le premier traité de stratégie serait associé à un général chinois nommé Sun Tzu qui aurait écrit L Art de la guerre au VI e siècle avant Jésus-Christ. Deux concepts dominent dans cet ouvrage : le premier insiste sur la nécessité de «prendre les possessions de l adversaire en entier» et de les conserver si possible intactes. L idée n est donc pas de détruire mais d intégrer. Cela peut s expliquer par le fait que les guerres du temps de Sun Tzu opposaient systématiquement des Chinois entre eux : le vainqueur devenait ainsi le seigneur des vaincus ;

11 132 Chapitre 8 Les outils du diagnostic stratégique a) La matrice BCG Ce modèle permet d évaluer la pertinence du développement, du maintien ou de l abandon d une activité, et ce, au regard de deux dimensions : Le taux de croissance annuel du marché (en valeur de préférence) peut être actuel ou prévisionnel. Plus il sera élevé, plus nous serons incités à lancer ou à maintenir une activité. Nous pouvons le fixer arbitrairement à 10 % mais il faut prendre en considération la croissance moyenne de l économie mondiale (critère du produit national brut [PNB]). En effet, un marché qui croît de 5 % dans une économie mondiale qui ne progresse en moyenne que de 2 % sera plus attractif qu un marché qui augmente de 10 % alors que l économie mondiale gagne 8 %. Il est également possible de se référer à la croissance moyenne des marchés sur lesquels l entreprise est ou souhaite être présente (voir exercice). Un chiffre doit donc toujours être relativisé. La part de marché relative de l entreprise est une mesure de sa compétitivité. Elle se calcule en effectuant un rapport entre la part de marché de l entreprise et celle du concurrent ayant la part de marché la plus importante. La valeur moyenne est fixée à 1, ce qui correspondrait à une situation de co-leadership sur le marché. Calcul d une part de marché relative Voici les parts de marché en valeur des leaders sur le marché des scooters 125 cc en 2009 : Yamaha : 20 % ; Honda : 13 % ; Piaggio : 14 %. La part de marché relative de Yamaha, le leader, est de 20 % (sa part) que divise 14 % (la part de marché en valeur de son concurrent le plus important, c est-à-dire Piaggio), soit 20 / 14 = 1,43. La part de marché relative de Honda est 13 / 20 = 0,65. La part de marché relative de Piaggio est 14 / 20 = 0,7. Ici, la part de marché relative est inférieure à 1 pour Honda et Piaggio. Il est cependant évident qu il n est pas question d abandonner ces activités. Quatre types d activité sont envisageables : Les dilemmes (question marks) : c est l activité 4. Elle est à faible part de marché dans un marché à forte croissance. Il convient de décider si elle est à développer en «stars» ou à abandonner. C est géné-

12 PARTIE 4 Le marketing opérationnel Chapitre 9 Chapitre 10 Chapitre 11 Chapitre 12 Le produit Le prix La distribution La communication Le marketing-mix correspond à la traduction opérationnelle de la stratégie de positionnement. Il est donc en lien direct avec les décisions prises au niveau stratégique en référence à l analyse des points forts et points faibles de l entreprise et des opportunités et menaces du marché. Par ailleurs, le marketing-mix doit reprendre les caractéristiques de différentiation indispensables à un bon positionnement. La qualité essentielle d un mix est liée à son équilibre général. En, effet comme le laisse supposer le schéma présenté ci-après, les quatre

13 164 Chapitre 9 Le produit Exemple. Si l on vous parle de restauration rapide, vous pensez à McDonald s, si l on vous demande de trouver un hôtel économique en France, c est Formule 1 qui vous vient à l esprit et, si vous devez louer une voiture, c est en priorité chez Avis ou Hertz que vous vous renseignerez. La notoriété est donc une formidable manière de pré-vendre. Vous observerez que, dans tous les aéroports du monde, il y a deux comptoirs de location de voiture avec une file d attente : Hertz et Avis. Si nous nous intéressons fondamentalement aux offres de ces deux entreprises, elles ne sont pas de meilleure qualité que les offres locales et sont parfois plus chères. Pourtant ce sont elles que nous privilégions. Nous parlerons ici de stratégie de «pull», qui consiste à attirer le consommateur vers les produits. L image de marque correspond à la perception de la marque par le consommateur. C est un élément plus stable et plus difficile à faire changer car l image de marque est propre à chaque consommateur, subjective et souvent simplificatrice. Elle se construit en référence à des sources multiples, dont les principales sont les caractéristiques des produits (comme la qualité perçue), la satisfaction liée aux expériences des clients, la communication de la marque, les relations interpersonnelles autour de la marque (rumeur et bouche à oreille) et, enfin, l image que confèrent ses acheteurs à la marque. d) La stratégie de marque Lorsqu elle lance un nouveau produit, l entreprise dispose de quatre stratégies de marques possibles. Les choix dépendent essentiellement de deux paramètres, le caractère nouveau ou non de la catégorie de produits et de la marque. Les différentes stratégies de marques Marque Tableau 9.3 Les différentes stratégies de marques Nouvelle Catégorie de produits Existante Nouvelle Nouvelles marques Marques multiples Existante Extension de marque Extension de gamme Nouvelle marque :c est le choix le plus onéreux car pour donner de la lisibilité à la nouvelle marque, il est nécessaire d investir massivement en communication. Ce choix est à faire uniquement lorsqu il n existe pas d alternative et que la marque de l entreprise est jugée inappropriée pour se lancer. En 1996, lors du lancement d un nouveau

14 ÉTUDE DE CAS Logan : une stratégie low cost payante 1. PROBLÉMATIQUE Renault est aujourd hui le premier constructeur automobile français et l une des premières marques de voitures particulières et utilitaires en Europe. Le marché européen est depuis longtemps en phase de maturité. Dans ce contexte, Renault veut devenir une marque généraliste mondiale et conquérir les marchés à fort potentiel de croissance, à savoir les pays émergents. C est dans ce but que la Logan, une voiture familiale, robuste et accessible en prix, a été conçue mais son succès s est également affirmé dans les pays occidentaux, avec une version commercialisée plus adaptée à leurs standards. Dans le cadre de cette étude, nous allons analyser les différentes étapes de la démarche marketing adoptée par Renault tout en nous référant aux concepts théoriques. Nous aborderons ainsi les points suivants : le diagnostic du marché ; le diagnostic interne ; la définition de la cible (pays émergents et pays occidentaux) ; la définition de la stratégie globale et du marketing-mix. a) Le concept Logan Le projet de lancement par Renault d un véhicule à la fois moderne et économique, à savoir la voiture à euros, commercialisé hors Europe occidentale, est né en Toutefois, il a véritablement pris forme en 1999 lorsque Renault a racheté le constructeur roumain Dacia, dont le site de Pitesti bénéficie d une localisation géographique avantageuse, au cœur des marchés de l Europe centrale et orientale.

15 224 Étude de cas Logan : une stratégie low cost payante Ce projet visait à répondre à une demande exprimée par une partie de sa clientèle, pour laquelle l achat d une voiture représentait une part trop importante de ses revenus. Les voitures historiques de la marque étaient peu adaptées aux marchés émergents en matière de prix. À titre d exemple, l achat d une voiture en Roumanie équivalait à l achat d une résidence principale en Europe occidentale. La Logan est donc un produit spécifiquement conçu pour ce marché. b) Historique Avec l acquisition de Dacia par Renault en 1999 faisant suite à une étroite coopération démarrée durant les années 1970 Renault renforce sa présence sur les marchés automobiles à forte croissance. Cette présence est jugée indispensable pour atteindre l objectif que s est fixé le groupe : vendre 4 millions de véhicules en Dacia est ainsi le pôle de développement majeur du groupe Renault en Europe centrale et orientale. Après trente ans de coopération avec Dacia, qui fabriquait des véhicules Renault sous licence, Renault est entré en 1999 à hauteur de 51 % dans le capital du constructeur automobile roumain. Cette participation a été progressivement augmentée pour atteindre 99,3 % du capital en Le groupe Renault a réalisé 489 millions d euros d investissements sur cinq ans pour la modernisation de Dacia : remise à niveau de l outil industriel de Pitesti, amélioration radicale de la qualité, formation du personnel, renouvellement de la gamme, etc. Le projet Logan, qui rompt avec la gamme de véhicules jusque-là dérivée d anciens modèles Renault, illustre la collaboration de Dacia avec les équipes d ingénierie du groupe réunies au Technocentre (France). La Logan est le premier véhicule du programme X90 qui permet à Dacia de s imposer sur les nouveaux marchés où l automobile commence à se démocratiser. Les pays émergents représentent en effet les principaux gisements de croissance pour les dix ans à venir. Sur le marché roumain, la part de marché de Dacia atteint déjà près de 45 %. L arrivée de la Logan, lancée en 2004, devait lui permettre d améliorer sa position. Sans fioriture, ni formes complexes, la Logan reflète bien l esprit avec lequel elle a été conçue. Elle rassemble le meilleur de la technologie Renault tout en se concentrant sur l essentiel. De plus, la Logan dispose d une garantie de trois ans ou kilomètres pour rassurer ses clients et pour démontrer que Dacia croit en la fiabilité de ses produits. Le concept lui a rapidement valu la sympathie du public de l Europe entière et bien sûr des Français.

16 MINI MANUEL Alain KRUGER Jean-Marc FERRANDI Aurore INGARAO Laurent CARPENTIER Mini Manuel de Marketing Comment aller à l essentiel, comprendre les méthodes et les démarches avant de les mettre en application? Conçus pour faciliter aussi bien l apprentissage que la révision, les Mini Manuels proposent un cours concis et richement illustré pour vous accompagner jusqu à l examen. Des exemples, des mises en gardes et des méthodes pour éviter les pièges et connaître les astuces, enfin des exercices tous corrigés complètent les cours. Ce Mini Manuel de Marketing présente l essentiel à savoir, comprendre et maîtriser pour tout étudiant en écoles de commerce ou en 1 er cycle universitaire d économie et de gestion. Afin de rendre les premiers pas de l étudiant en marketing plus sûrs, une étude de cas complète et détaillée conclut l ouvrage. Aperçu du contenu : Histoire et définition du marketing Le marché Le comportement du consommateur Le recueil de l information Les études qualitatives et quantitatives La stratégie marketing Le diagnostic stratégique Le marketing-mix : produit, prix, distribution, communication Alain Kruger Docteur en sciences de gestion, il est maître de conférences à l université de Bourgogne IUT de Dijon et professeur affilié à l ESG Management School. Jean-Marc Ferrandi Docteur en sciences de gestion, habilité à diriger des recherches, il est professeur de marketing à ONIRIS, Nantes, et professeur affilié à l ESG Management School. Aurore Ingarao Docteur en marketing, elle est enseignant chercheur à l ESG Management School. Laurent Carpentier Docteur en sciences de gestion, il est maître de conférences à l université de Reims. Public : L1/L2 économiegestion, IUT Écoles de commerce ISBN

Décrivez le micro-environnement de l entreprise, puis son macro-environnement.

Décrivez le micro-environnement de l entreprise, puis son macro-environnement. THÈME 1 L environnement de l entreprise EXERCICE 1 Environnement et marché Vous êtes un des leaders mondiaux sur le marché du café, vous avez su développer depuis des années de nouveaux produits pour vous

Plus en détail

Comment développer vos missions paie?

Comment développer vos missions paie? Comment développer vos missions paie? La performance des cabinets ne repose pas seulement sur une course à la productivité mais sur une stratégie de croissance fondée sur : Le savoir La qualité du service

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

MARKETING MIX. Politique Produit. Les composantes d un produit POLITIQUE PRODUIT

MARKETING MIX. Politique Produit. Les composantes d un produit POLITIQUE PRODUIT MARKETING MIX POLITIQUE PRODUIT Sandrine Monfort Politique Produit! Les composantes d un produit! Les classifications produit! Lancement produit! Politique de gamme! Politique de marque Les composantes

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

DEMARCHE MARKETING MODULE : Aouichaoui Moez BTS : Conseiller d apprentissage. moez.aouichaoui@atfp.tn. Démarche Marketing

DEMARCHE MARKETING MODULE : Aouichaoui Moez BTS : Conseiller d apprentissage. moez.aouichaoui@atfp.tn. Démarche Marketing 2012/2013 Démarche Marketing MODULE : BTS : DEMARCHE MARKETING Aouichaoui Moez Conseiller d apprentissage moez.aouichaoui@atfp.tn - Janvier 2014 www.logistiquetn.me.ma, Tunis Aouichaoui Moez 1 Plan N.B

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ENTREPRISE Audi SECTEUR D ACTIVITÉ Automobile Le client Audi AG est un constructeur automobile allemand qui dessine,

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES CORRIGÉ TYPE DE L EXAMEN

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES CORRIGÉ TYPE DE L EXAMEN ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Module : Marketing Fondamental Niveau : 1 ère Année Master Enseignant : KHERRI Abdenacer Date : 13/04/2015 Site web : www.mf-ehec.jimdo.com Durée : 1 heure 30 minutes

Plus en détail

Chapitre 1 Comprendre l évolution du marketing

Chapitre 1 Comprendre l évolution du marketing Chapitre 1 Comprendre l évolution du marketing Ce que vous allez apprendre Définir le marketing et comprendre son rôle Comprendre les différentes évolutions du marketing Comprendre les nouveaux enjeux

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE I. La démarche mercatique globale A. Définition Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE La mercatique est l ensemble des techniques et actions ayant pour objet de prévoir, constater, stimuler, susciter ou renouveler

Plus en détail

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS Baromètre AramisAuto.com Les Français et l Automobile Vague 4 - Mai Sommaire 1 L attachement aux marques Françaises 2 Les nouvelles offres de mobilité 3 Les critères impactant l achat & l expérience d

Plus en détail

Jeux sous forme normale

Jeux sous forme normale CHAPITRE 4 Jeux sous forme normale Dans les problèmes de décision, nous avons relié les choix qui pouvaient être faits par un agent avec les utilités qu il pouvait en dériver. L idée qu un agent rationnel

Plus en détail

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel Sommaire PRESENTATION GENERALE DU MARKETING: Qu est-ce que le Marketing? Introduction et définition

Plus en détail

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise.

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. La zone de chalandise : une zone géographique de captation La zone de chalandise, ou zone d attraction, est le territoire géographique dans

Plus en détail

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422 La relation commerciale et son marché S42 La relation commerciale la clientèle de l unité commerciale Définir la notion de zone

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Les dessous des moteurs de recommandation

Les dessous des moteurs de recommandation Les dessous des moteurs de recommandation La personnalisation est un enjeu majeur du e-commerce aujourd hui. Elle réveille l esprit commerçant dans les boutiques en ligne en remettant le visiteur au cœur

Plus en détail

DOSSIER 1 ETUDE D UNE SITUATION PRATIQUE

DOSSIER 1 ETUDE D UNE SITUATION PRATIQUE DCG session 2010 UE7 Management Corrigé indicatif DOSSIER 1 ETUDE D UNE SITUATION PRATIQUE 1. Réaliser une analyse du macro-environnement L environnement correspond à l ensemble des éléments extérieurs

Plus en détail

Présentation de l échantillon

Présentation de l échantillon Cette année, rien ne va plus pour la filière AES! Après une baisse de 5,4% d inscrits pour l année 2013-2014 par rapport à l année passée, la licence pluridisciplinaire par excellence souffle ses 40 bougies

Plus en détail

Jour 1. Origines et évolution du marketing

Jour 1. Origines et évolution du marketing Jour 1 Origines et évolution du marketing Origines et évolution du marketing Jour 1 Cette journée est consacrée à la présentation de la discipline au travers de trois sous-thèmes : l histoire du marketing,

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE COMMERCIAL

Formation Repreneurs MODULE COMMERCIAL Formation Repreneurs MODULE COMMERCIAL I. Introduction Plan L objet du marketing Les étapes de la démarche commerciale Les déclencheurs d achat II. La notion de produit Les caractéristiques du produit

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS Accompagner les changements de comportement TNS 2014 Comprendre et accompagner les changements de comportement Inciter et accompagner les changements de comportements des individus est un enjeu fondamental

Plus en détail

D3 Parcours. 1 er semestre 2015. Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile. En partenariat avec

D3 Parcours. 1 er semestre 2015. Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile. En partenariat avec D3 Parcours 1 er semestre 2015 Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile En partenariat avec 1. Cadre général L étude complète D3 Parcours est réalisée à partir des données extraites

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DE L EMPLOI SUR LINKEDIN EN FRANCE

CARTOGRAPHIE DE L EMPLOI SUR LINKEDIN EN FRANCE ANALYSE LINKEDIN / ODOXA CARTOGRAPHIE DE L EMPLOI SUR LINKEDIN EN FRANCE Principaux enseignements L analyse proposée par Odoxa avec LinkedIn sur l emploi à partir de données chiffrées portant sur l ensemble

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

LES NOUVEAUX PARADIGMES DU MARKETING

LES NOUVEAUX PARADIGMES DU MARKETING Table des matières Master Recherche Management, Logistique et Stratégie Jean-Louis Moulins I. LA DEMARCHE MARKETING : CONTENU ET EVOLUTION 1. Le Protomarketing 2. Le Marketing Vente ou Marketing Commercial

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

Impact de la location sur la perception et l intention d achat d un véhicule

Impact de la location sur la perception et l intention d achat d un véhicule Impact de la location sur la perception et l intention d achat d un véhicule HERTZ Laurence BOISRAME Contacts TNS Sofres Département Sésame Béatrice GUILBERT / Sandrine GHESQUIERS 01.40.92.44.00 / 45.87

Plus en détail

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing Stéphanie MICHEL AMATO Consultante AJEM Consultants Avec le témoignage de François CHALUMEAU Directeur GlobaWare International

Plus en détail

LE MANAGEMENT DE LA FORCE DE VENTE

LE MANAGEMENT DE LA FORCE DE VENTE LE MANAGEMENT DE LA FORCE DE VENTE Carine PETIT Sophie GALILE 12/01/2005 0 LE MANAGEMENT DE LA FORCE DE VENTE L organisation, système humain ouvert, fonctionne dans des environnements souvent instables,

Plus en détail

Apprenez comment gagner un revenu avec votre passion!

Apprenez comment gagner un revenu avec votre passion! Apprenez comment gagner un revenu avec votre passion Il existe une économie, qu on appelle l immobilier du 21 e siècle, et très peu de gens sont conscient du potentiel ahurissant qu offre cette économie.

Plus en détail

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion.

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. www.julienrio.com Introduction: L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. Cet article s est inspiré de l ouvrage

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région SOYEZ LES LEADERS DE VOTRE RÉGION Après la période estivale, le retour à la vie normale est parfois difficile. Tout le monde aimerait

Plus en détail

LA COMPOSITION ET LE ROLE DU CENTRE DECISIONNEL D ACHAT DACHAT. I. Qu est ce qu un centre décisionnel d achat? A Les rôles dans les centres d achat

LA COMPOSITION ET LE ROLE DU CENTRE DECISIONNEL D ACHAT DACHAT. I. Qu est ce qu un centre décisionnel d achat? A Les rôles dans les centres d achat LA COMPOSITION ET LE ROLE DU CENTRE DECISIONNEL D ACHAT DACHAT I. Qu est ce qu un centre décisionnel d achat? A Les rôles dans les centres d achat le décideur l utilisateur l acheteur lacheteur le prescripteur

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

La musique au service du marketing

La musique au service du marketing Laurent DELASSUS La musique au service du marketing L impact de la musique dans la relation client, 2012 ISBN : 978-2-212-55263-8 Introduction La musique est-elle un langage? S il est évident qu elle est

Plus en détail

Réussir son affiliation

Réussir son affiliation David Sitbon Étienne Naël Réussir son affiliation Comment gagner de l argent avec Internet, 2012 ISBN : 978-2-212-55350-5 1 Comprendre que tout est marketing de rentrer dans le détail, il nous a semblé

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global Historique Les marques existent depuis les premiers échanges commerciaux et servaient essentiellement à authentifier l origine

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE 8 Chapitre 1 L engouement pour les formations en management, au sein des écoles

Plus en détail

Les stéréotypes sont aussi vieux que l'humanité et reflètent l'idée que nous nous faisons de ceux qui sont différents de nous.

Les stéréotypes sont aussi vieux que l'humanité et reflètent l'idée que nous nous faisons de ceux qui sont différents de nous. Qu'est-ce qu'un stéréotype? (by Krystyna Szymankiewic) Stéréotype : idée ou image populaire et caricaturale que l'on se fait d'une personne ou d'un groupe, en se basant sur une simplification abusive de

Plus en détail

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint 1 2.2 Etablir un diagnostic stratégique Documents annexes au PowerPoint Document 1 Domaines concernés Exemples Facteurs politiques Politiques fiscales, budgétaire, monétaire, sociale Allègement exceptionnel

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

Dotez-vous des moyens de communication d une grande entreprise au prix d une petite entreprise. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs.

Dotez-vous des moyens de communication d une grande entreprise au prix d une petite entreprise. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs. Toute TPE-PME est à la recherche de solutions pour réduire ses coûts et améliorer son mode de fonctionnement. Comme n importe quelle entreprise, vous souhaitez

Plus en détail

Sommaire. Liste des figures...13 Liste des tableaux...15 Introduction générale...17

Sommaire. Liste des figures...13 Liste des tableaux...15 Introduction générale...17 Sommaire Liste des figures...13 Liste des tableaux...15 Introduction générale...17 Chapitre I Innovation technologique en médecine : de la recherche à l usage...27 Introduction...27 1.1. L évaluation sociale

Plus en détail

La commandite. Comment créer des conditions gagnantes. 30 avril 2014

La commandite. Comment créer des conditions gagnantes. 30 avril 2014 La commandite Comment créer des conditions gagnantes 30 avril 2014 Qu est-ce que la commandite? Qu est-ce que la commandite? Une relation de partenariat dans laquelle le commanditaire investit pour accéder

Plus en détail

Intérêt pour les personnes 1.9. 9.9 Club social. 5.5 Compromis 1.1. 9.1 Laisser-faire. Intérêt pour la tâche. Travail équipe.

Intérêt pour les personnes 1.9. 9.9 Club social. 5.5 Compromis 1.1. 9.1 Laisser-faire. Intérêt pour la tâche. Travail équipe. Cours 12 Le pouvoir au sein d une organisation Les liens entre pouvoir, autorité et obéissance Le leadership et les traits personnels Les théories du leadership situationnel Pouvoir Capacité d un individu

Plus en détail

LE MARKETING : INTRODUCTION. Dominique Roux, IUT de Sceaux Membre du PESOR

LE MARKETING : INTRODUCTION. Dominique Roux, IUT de Sceaux Membre du PESOR LE MARKETING : INTRODUCTION Dominique Roux, IUT de Sceaux Membre du PESOR INTRODUCTION AU MARKETING Définitions Champs d application Démarche et mise en oeuvre Evolution et extensions du champ Définitions

Plus en détail

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale Le plan d action marketing et : De la réflexion marketing à l action e Un document qui oblige à réfléchir et à prendre du recul sur l activité, en mêlant l analyse marketing à l action e 1 L analyse marketing

Plus en détail

La responsabilité sociétale de l entreprise numérique

La responsabilité sociétale de l entreprise numérique La responsabilité sociétale de l entreprise numérique Comme toute organisation, l entreprise numérique génère des attentes fortes en matière de responsabilité sociale, environnementale et de respect des

Plus en détail

Le scoring est-il la nouvelle révolution du microcrédit?

Le scoring est-il la nouvelle révolution du microcrédit? Retour au sommaire Le scoring est-il la nouvelle révolution du microcrédit? BIM n 32-01 octobre 2002 Frédéric DE SOUSA-SANTOS Le BIM de cette semaine se propose de vous présenter un ouvrage de Mark Schreiner

Plus en détail

Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta

Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta La relation homme animal peut ainsi être définie comme le degré de proximité ou de distance entre l animal et l homme, c est-à-dire la perception mutuelle qui

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

BusinessHIGHLIGHT L EXPÉRIENCE CLIENT : Inspirer. n 1022011 .../... UN LEVIER SIMPLE POUR SE DIFFÉRENCIER SOMMAIRE L APPARITION DE L EXPÉRIENCE CLIENT

BusinessHIGHLIGHT L EXPÉRIENCE CLIENT : Inspirer. n 1022011 .../... UN LEVIER SIMPLE POUR SE DIFFÉRENCIER SOMMAIRE L APPARITION DE L EXPÉRIENCE CLIENT BusinessHIGHLIGHT Inspirer L EXPÉRIENCE CLIENT : UN LEVIER SIMPLE POUR SE DIFFÉRENCIER L APPARITION DE L EXPÉRIENCE CLIENT SOMMAIRE L apparition de l expérience client Notre définition de l expérience

Plus en détail

Marketing Management, 11 e éd.

Marketing Management, 11 e éd. Marketing Management, 11 e éd. Philip Kotler, Bernard Dubois & Delphine Manceau Table des matières détaillée Les innovations de cette nouvelle édition De nouveaux thèmes et une nouvelle structure De nouveaux

Plus en détail

Chapitre 2 L économie et l échange

Chapitre 2 L économie et l échange Chapitre 2 L économie et l échange Pourquoi vivre en société? Plan du chapitre Spécialisation : quels sont les causes de la «division du travail»? Apprentissage : l intérêt dynamique de la spécialisation

Plus en détail

Sylvie Guessab Professeur à Supélec et responsable pédagogique du Mastère Spécialisé en Soutien Logistique Intégré des Systèmes Complexes

Sylvie Guessab Professeur à Supélec et responsable pédagogique du Mastère Spécialisé en Soutien Logistique Intégré des Systèmes Complexes Préface Toute personne est un jour confrontée à devoir prendre une décision, qu il s agisse de l étudiant qui réfléchit à son orientation académique, du chercheur qui doit privilégier une option scientifique

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR

Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR L es technologies mobiles impactent en profondeur le fonctionnement des organisations. Elles sont également à

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

L évaluation de la performance de la communication media

L évaluation de la performance de la communication media L évaluation de la performance de la communication media Pascal ROOS Enseignant en BTS Management des Unités Commerciales Lycée Edmond Rostand, Saint Ouen l Aumône (95) «Je sais qu un dollar de publicité

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise On ne peut concevoir l entreprise comme une entité isolée du milieu dans lequel elle agit. L entreprise

Plus en détail

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international.

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international. Diagnostic Export L entreprise doit faire le point sur sa capacité à atteindre les marchés qu elle s est fixé afin de pouvoir déterminer la meilleure façon pour elle de les exploiter. 1) phase de diagnostic

Plus en détail

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation Innovation Qu est-ce que l innovation? Une innovation est quelque chose : - de nouveau, de différent ou de meilleur (produit, service, ), - qu une entreprise apporte à ses clients ou à ses employés, -

Plus en détail

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation Objectifs de la formation Les métiers Ce Master valide votre qualification professionnelle et votre aptitude à tenir les emplois de cadres et futurs cadres supérieurs dans les professions industrielles

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

"Étude TOPÉO" Le Concept de la voiture low cost en France => Cas concret : la NANO de TATA

Étude TOPÉO Le Concept de la voiture low cost en France => Cas concret : la NANO de TATA "Étude TOPÉO" Le Concept de la voiture low cost en France => Cas concret : la NANO de TATA Étude en Ligne, réalisée par CEGMA TOPO, du 0 au 06 avril 009 Auprès de 360 individus : titulaires du permis de

Plus en détail

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ INSTITUT DE MANAGEMENT PUBLIC ET GOUVERNANCE TERRITORIALE 21 RUE GASTON DE SAPORTA 13100 AIX EN PROVENCE DIPLOME UNIVERSITAIRE (DU) ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ OBJECTIFS Faire comprendre

Plus en détail

Marketer son Innovation

Marketer son Innovation Marketer son Innovation L art de comprendre un MARCHE qui n existe pas encore! Régis GUILLET - Cabinet Devinnov 1 Notre Propos Concepts Processus Innovation de Rupture Marketing Innovation? 2 Le marketing

Plus en détail

1 De la logique de l entreprise au projet managérial

1 De la logique de l entreprise au projet managérial De la logique de l entreprise au projet managérial Caisse à outils du manager en quête de performances managériales!. Rappel de ce qu est la logique de l entreprise Une entreprise se définit comme la somme

Plus en détail

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur La force de l engagement MD ÉTUDE TECHNIQUE Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur Les entreprises de commerce

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt)

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt) Plan marketing 2010-2014 Doubs tourisme (Cdt) Pourquoi un plan marketing? Le schéma départemental de développement touristique Ce schéma (SDDT) définit cinq grands axes pour le développement touristique

Plus en détail

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Modèles et Méthodes du Marketing Stratégique Les différents modèles et méthodes en Marketing Stratégique Introduction Analyse des besoins (du marché de référence) Analyse d attractivité

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 LOCATION DE VOITURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION DE VOITURES... 4 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002 Les Distributeurs du Secteur Dentaire [EDITO]. Le marché du matériel dentaire reste un domaine relativement parcellarisé sur le territoire français. Il est couvert par plus de

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

Règlement Prototype LM P1 2014

Règlement Prototype LM P1 2014 Le Mans, le 14 juin 2012 Règlement Prototype LM P1 2014 Le règlement technique relatif aux voitures de la catégorie Le Mans Prototype 1 (LM P1) a été présenté ce jour lors de la conférence de presse de

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

SAGEMCOM VALORISE SES PARTENAIRES

SAGEMCOM VALORISE SES PARTENAIRES PROGRAMME DE PARTENARIAT SAGEMCOM VALORISE SES PARTENAIRES PROGRAMME DE PARTENARIAT 1 CONNAÎTRE VOTRE ENTREPRISE Sagemcom place ses partenaires commerciaux au centre de son programme. Nous sommes déterminés

Plus en détail

Prospection. Laurent Dorey

Prospection. Laurent Dorey Prospection Laurent Dorey Mercredi 17 Sep 2014 Programme : Appel ca. 05 Concepts abordés Prospection Calcom CI processus commercial données empiriques raisons de fidéliser philosophie types de clients

Plus en détail

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41 BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE Gestion et relation clientèle U41 SESSION 2012 Durée : 3h30 Coefficient : 4 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Les nouveaux tableaux de bord des managers

Les nouveaux tableaux de bord des managers Alain Fernandez Les nouveaux tableaux de bord des managers Le projet Business Intelligence clés en main Sixième édition Tableaux bord NE.indd 3 26/03/13 15:22 Le site www.piloter.org, dédié au pilotage

Plus en détail

A. Le contrôle continu

A. Le contrôle continu L audit d achat est une action volontaire décidée par l entreprise avec pour objet d apprécier la qualité de l organisation de sa fonction achats et le niveau de performance de ses acheteurs. L audit achat

Plus en détail

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN La Supply Chain vers un seul objectif... la productivité Guy ELIEN juin 2007 Sommaire Le contexte... 3 le concept de «chaîne de valeur»... 3 Le concept de la Supply Chain... 5 Conclusion... 7 2 La Supply

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième composante du «prime cost» (coût principal), les charges de personnel.

Plus en détail

Négociation immobilière et Comptabilité des agences

Négociation immobilière et Comptabilité des agences 1. L étude de marché 1.1. L enquête par sondage La connaissance des besoins et du marché L enquête par sondage est une étude quantitative, elle permet de mesurer des opinions ou des comportements. C est

Plus en détail