TRANSPORT CONVECTIF TROPOSPHERE-STRATOSPHERE Importance l échelle globale? Jean-Pierre Pommereau CNRS LATMOS, Guyancourt, France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRANSPORT CONVECTIF TROPOSPHERE-STRATOSPHERE Importance l échelle globale? Jean-Pierre Pommereau CNRS LATMOS, Guyancourt, France"

Transcription

1 TRANSPORT CONVECTIF TROPOSPHERE-STRATOSPHERE Importance l échelle globale? Jean-Pierre Pommereau CNRS LATMOS, Guyancourt, France

2 Transport Troposphere-Stratosphere 0-14 km Convection. Rapide (heures) jusqu au niveau d équilibre Layer of Neutral Buoyancy (LNB), la base de la Tropical Tropopause Layer (TTL) 0.3 K /day = 0.3 km/month km Ascendance lente (>6 mois) par échauffement radiatif ou /et Soulèvement rapide (heures) par overshoot convectif Question: Contribution relative overshoot comparée à ascendance radiative? Corti et al 2005

3 PLAN 1. Qu est ce qu un overshoot? 2. Impact sur la TTL à échelle locale 3. Importance à l échelle globale Continents vs oceans, cycle diurne, variation saisonnière, vitesse verticale 4. Représentation dans les modèles globaux?

4 Convective overshoot Cb turrets Energetic updraft above equilibrium level (kinetic energy) Known for long over continents Up to 20 km Fujita, T.T., Mystery of Severe Storms, 1992 Updraft velocity of up to m/s (1 km overshoot requires about 20 m/s at LNB) Expected impact: Top TTL CPT Injection of adiabatically cooled tropospheric air in LS LNB Cold trap dehydration Danielsen, 1982

5 Impact à l échelle locale (1) Radiosondes C-band radar Cloud Top LRT Injection jusqu à 20 km d air refroidi par détente adiabatique Pommereau and Held, 2007

6 Impact à l échelle locale (2) Humidification de la TTL par injection de cristaux de glace Backscatter ratio Water Vapour NIAMEY, SCOUT-AMMA 2006 Cloud-Top at 18.5 km Hygropause 20 km CPT MIT Radar Temperature Ozone Khaykin et al., 2009

7 M-55 FISH hygrometer at Darwin, Nov 2005 tropopause (17 km): cold point Courtesy C Schiller

8 Impact à l échelle locale (3) Chaboureau et al., 2007 Grovesnor et al., 2007 Mécanisme bien reproduit par «Cloud resolving Models»

9 Overshoots convectifs fréquents sur les continents Injection d air refroidi par détente, d espèces chimiques troposphériques et de cristaux de glace jusqu à km Bien simulés par CRM meso-échelles Mais est ce important l échelle globale?

10 a) OÙ et QUAND? TRMM Precipitation Radar: Frequency of Overshooting Precipitation Features(OPFs) at altitude > 14 km (Liu and Zipser, 2005) Strat. Fountain SH Summer Hibiscus / Troccinox Feb 2004 and 2005 Darwin: STEP 1987, SCOUT 2005 TC4 Aug 07 NH Summer SCOUT BSO May 2008 Indian Monssoon SCOUT-AMMA Aug 2006, Aug 2008 Max over land, particularly Africa Parts per thousand

11 HALOE CH4 and ODIN N20 in the lower stratopshere MAM CH4 UARS/HALOE N2O ODIN/SMR 19 km 400 K 17 km Confirmed by CH4 and N2O Ricaud et al. 2007

12 b) Différence Continents-Océans, Cycle diurne TRMM PR OPFs Land Ocean 1-2% amplitude, max early morning 13% amplitude over land, max at 16 hr (Liu and Zipser, 2005)

13 TRMM IR and OPFs diurnal cycle TRMM VIRS Tr <210 K TRMM PR OPFs > 14 km Pacifique Indonésie Afrique Am. Sud Confirmed by brigthness temp. (Liu and Zipser, 2009)

14 c) Saison TRMM Precipitation Radar Overshooting Volume Most intense convection from March to May (Liu and Zipser, 2005)

15 MLS CO Fast injection of CO up to top TTL over Africa in FebMarch Similar but to lower altitude over S. America in Oct-Nov UT 146 hpa Schoeberl et al 2006

16 Clean washed-out tropospheric air from CALIPSO lidar Soufrière Hills and Tavurvur volcanoes Ascent of volcanic plumes in the stratosphere above 20 km at 0.3 km/month Minimum vertical velocity at 20 km (almost zero in the NH summer) Fast cleansing from the tropopause to km in Feb-March Vernier et al. 2009

17 d) Vitesse verticale K K K <1 Month CALIPSO clean tropospheric air 6 Months Fast cleansing of volcanic aerosols in the equatorial belt after Jan 2007 Repetition of cleansing at the same season in 2008 Less than one month between K Vernier et al., 2010

18 e) Sommet de la TTL 2008 zonal mean CALIPSO aerosols Top TTL at about 20 km Vernier, Thèse 2009

19 Simulations par modèles globaux? N2O seasonal variation in the Lower Stratosphere MOCAGE / ECMWF ODIN-SMR Mean Africa West Pacific SLIMCAT / Rad. Heating Max uplift from Oct to April Min during NH summer Ignored by models Ricaud et al. 2009

20 Observed and modelled N2O profiles during convective season in May MOCAGE / ECMWF SLIMCAT/ Radiative heating ODIN West Pacific Mean Africa Observations: Fast vertical exchange up to 450 K, larger MR over Africa, slower velocity above 500 K CTM Models: Absence of indication of difference between land and oceans in the TTL, faster in ECMWF residual circulation than radiative heating Ricaud et al. 2009

21 Conclusions Echelle locale. Evidence d injections fréquentes d air troposphérique jusqu à km au-dessus des continents dans l après-midi. Hydratation de la TTL par injection de cristaux de glace. Bien simulées par CRM. Echelle globale. Evidence à partir des sommets de nuages, de la concentration d espèces de courte et longue durées de vie, de vapeur d eau et d air lessivé, d un transport rapide d air troposphérique dans la TTL jusqu à 20 km en région équatoriale en hiver et au printemps de l hémisphère nord. Modèles globaux en contradiction avec observations: vitesse verticale inappropriée entre km, ignorance du transport convectif rapide dans la TTL Détails Poster JPP et al.

Transport Troposphère- Stratosphère aux tropiques. Vapeur d eau dans la stratosphère

Transport Troposphère- Stratosphère aux tropiques. Vapeur d eau dans la stratosphère Transport Troposphère- Stratosphère aux tropiques Vapeur d eau dans la stratosphère Jean-Pierre Pommereau LATMOS IP FP6 SCOUT-O3 LEFE-CHAT UTLS Tropicale LATMOS, LPCE, LMD, LA, LSCE, Lefe Mai GSMA, 2009

Plus en détail

Profils verticaux de la couverture nuageuse, de ses propriétés et des aérosols: données du lidar CALIOP et du radar CLOUDSAT (DARDAR) de 2006 à 2012

Profils verticaux de la couverture nuageuse, de ses propriétés et des aérosols: données du lidar CALIOP et du radar CLOUDSAT (DARDAR) de 2006 à 2012 T1.3 (Tropics) Diurnal cycle of cloud cover in the tropical regions: combined use of geostationary satellite, A-Train measurements and lidar/radar ground station measurements. Coordination : G. Sèze (LMD)

Plus en détail

Validation of LMDZ CMIP5 simulations: Comparison with EI reanalyses

Validation of LMDZ CMIP5 simulations: Comparison with EI reanalyses Validation of LMDZ CMIP5 simulations: Comparison with EI reanalyses Validation of LMDZ CMIP5 simulations: Comparison with EI reanalyses Methode de comparaison Proprietes nuageuses LMDZ Donnees AIRS Differentes

Plus en détail

The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE

The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE The Tropical Warm Pool-International Cloud Experiment TWP-ICE Darwin, Australie Du 20 janvier au 13 fevrier 2006 radiosondages Flux radiatifs de surface Flux turbulents de surface Radar CPOL Forçages déduits

Plus en détail

Projet évaluation : précipitation et

Projet évaluation : précipitation et Projet évaluation : précipitation et nuages du Global-Meso Groupe Global-Meso Meso: Stéphane Bélair,, Michel Roch,, Anne- Marie Leduc, Paul Vaillancourt Objectifs du projet d évaluation Développer des

Plus en détail

Habilitation à Diriger des Recherches

Habilitation à Diriger des Recherches Habilitation à Diriger des Recherches Contribution au développement d'une station d'observation de l'atmosphère à la Réunion et à l'étude de l'ozone troposphérique en région tropicale Jean-Luc BARAY 9

Plus en détail

Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe

Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe Meriem Chakroun Marjolaine Chiriaco (1) Sophie Bastin (1) Hélène Chepfer (2) Grégory Césana (2) Pascal Yiou (3) (1): LATMOS (2):

Plus en détail

Transport et pollution à l'échelle régionale: Apport des données satellites

Transport et pollution à l'échelle régionale: Apport des données satellites Journées Physique de l'atmosphère et télédétection - 8 et 9 Octobre 2009 Transport et pollution à l'échelle régionale: Apport des données satellites Laurent Menut (LMD) [menut@lmd.polytechnique.fr] IPSL/LMD/SIRTA:

Plus en détail

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM METEOROLOGIE Aéroclub Besançon La Vèze F-SO au FL65 over LFQM Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1 L air L atmosphère terrestre L humidité La stabilité, l instabilité La convection/l advection Les masses d air

Plus en détail

NARCM : Northern Aerosol Regional Climate Model. Lubos Spacek bureau 525 tél : 412-7273

NARCM : Northern Aerosol Regional Climate Model. Lubos Spacek bureau 525 tél : 412-7273 <Lubos.Spacek@ec.gc.ca> NARCM : Northern Aerosol Regional Climate Model Lubos Spacek bureau 5 tél : 412-727 1 Table des matières Le but du projet NARCM créer un modèle régional avec la chimie et microphysique

Plus en détail

Real-time Monitoring and forecast of IntraSeasonal Variability over Africa (MISVA)

Real-time Monitoring and forecast of IntraSeasonal Variability over Africa (MISVA) Real-time Monitoring and forecast of IntraSeasonal Variability over Africa (MISVA) R. Roehrig 1,*, F. Couvreux 1, E. Poan 1, P. Peyrillé 1, J.-P. Lafore 1, O. Ndiaye 2, A. Diongue-Niang 2, F. Favot 1,

Plus en détail

Evaluation des performances du modèle de prévision à haute résolution AROME sur l Afrique de l Ouest

Evaluation des performances du modèle de prévision à haute résolution AROME sur l Afrique de l Ouest CENTRE NATIONAL Evaluation des performances du modèle de prévision à haute résolution AROME sur l Afrique de l Ouest F. Beucher, J.-P. Lafore,F. Karbou, R. Roca, F. CNRM-GAME, Météo-France and CNRS, LEGOS

Plus en détail

Estimation de la pco 2 à partir de données satellitaires. Pierre Marrec Doctorant Equipe Chimie Marine Station Biologique de Roscoff

Estimation de la pco 2 à partir de données satellitaires. Pierre Marrec Doctorant Equipe Chimie Marine Station Biologique de Roscoff Estimation de la pco 2 à partir de données satellitaires Pierre Marrec Doctorant Equipe Chimie Marine Station Biologique de Roscoff Données FerryBox FerryBox: Système automatique d acquisition de mesures

Plus en détail

Contrôle de la convection profonde par les processus sous-nuageux dans LMDZ5B

Contrôle de la convection profonde par les processus sous-nuageux dans LMDZ5B Contrôle de la convection profonde par les processus sous-nuageux dans LMDZ5B C. Rio, J.-Y. Grandpeix, F. Hourdin, F. Guichard, F. Couvreux, J.-P. Lafore, A. Fridlind, A. Mrowiec, S. Bony, N. Rochetin,

Plus en détail

Relation entre la composition de l atmosphère et la composition de la neige

Relation entre la composition de l atmosphère et la composition de la neige Relation entre la composition de l atmosphère et la composition de la neige Neige et glace polaires Sources Aerosol : particule liquide ou solide en suspension dans l air air. Taille : 0,01 to 10 µm. Exemples

Plus en détail

Test d'advection d'un pic Gaussien Distribution initiale Solution exacte (translation) U constant, nombre de Courant U dt/dx = 0,2

Test d'advection d'un pic Gaussien Distribution initiale Solution exacte (translation) U constant, nombre de Courant U dt/dx = 0,2 Test d'advection d'un pic Gaussien Distribution initiale Solution exacte (translation) U constant, nombre de Courant U dt/dx = 0,2 U Schéma amont (Godunov, 1952) c v c t i-1 i i+1 Test d'advection d'un

Plus en détail

Les nuages au cœur du système climatique

Les nuages au cœur du système climatique Les nuages au cœur du système climatique Interagissent avec le Rayonnement Modulent le Climat et la température de la Terre Interviennent dans la Chimie atmosphérique Interagissent avec les Aérosols, la

Plus en détail

Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE

Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE Jean-Luc Attié, S. Pradier, M. Chong (Laboratoire d Aérologie) V. H. Peuch (Météo-France) J.F Lamarque, D.P Edwards, V. Yudin

Plus en détail

La mousson indienne. CO1 Climatologie et hydrologie

La mousson indienne. CO1 Climatologie et hydrologie La mousson indienne CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le contexte climatique et topographique le cycle saisonnier des pluies Le RS absorbé en surface Le cycle saisonnier des températures Les

Plus en détail

Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles

Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles Le changement climatique contemporain depuis 1850 : caractéristiques et causes possibles Institut Français Mayence, le 5 mars 2015 Vincent Moron Aix-Marseille Université CEREGE, UM 34 CNRS moron@cerege.fr

Plus en détail

Equation LIDAR : exp 2 Equation RADAR :

Equation LIDAR : exp 2 Equation RADAR : Contexte scientifique Systèmes LIDAR/RADAR Equation LIDAR : exp Equation RADAR : p (r) : puissance rétrodiffusée r : altitude ou profondeur. C : constante instrumentale. β : coefficient de rétrodiffusion

Plus en détail

Suivie des éruptions volcaniques par l'observation satellite

Suivie des éruptions volcaniques par l'observation satellite Suivie des éruptions volcaniques par l'observation satellite Fabrice Jégou, Gwenaël Berthet, Line Jourdain, Jean-Baptiste Renard Colloque CNFGG, 10-12 octobre 2012 Impact des émissions volcaniques sur

Plus en détail

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Notion de physique de l'atmosphère + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Bilan radiatif de la Terre et effet de serre Le Soleil et la Terre rayonnent dans des gammes de longueur d

Plus en détail

FICHE DE RÉVISION DU BAC

FICHE DE RÉVISION DU BAC Introduction Cette fiche de cours vous rappelle comment utiliser les prépositions (temps et lieu). Plan du cours 1. Les prépositions de temps 2. Les prépositions de lieu 1 : Les prépositions de temps a)

Plus en détail

Production of Climate Outlouk and Climate monitoring in NA-RCC

Production of Climate Outlouk and Climate monitoring in NA-RCC Direction de la Météorologie Nationale, Maroc Production of Climate Outlouk and Climate monitoring in NA-RCC Fatima Driouech With thanks to Soumaya Ben Rached and Atika Kasmi MedCof meeting, Belgrade 18-19

Plus en détail

SYSTEMES DEPRESSIONNAIRES ATYPIQUES DANS LE SUD-OUEST DE L OCEAN INDIEN ATYPICAL SYSTEMS IN THE SOUTH-WEST INDIAN OCEAN

SYSTEMES DEPRESSIONNAIRES ATYPIQUES DANS LE SUD-OUEST DE L OCEAN INDIEN ATYPICAL SYSTEMS IN THE SOUTH-WEST INDIAN OCEAN SYSTEMES DEPRESSIONNAIRES ATYPIQUES DANS LE SUD-OUEST DE L OCEAN INDIEN ATYPICAL SYSTEMS IN THE SOUTH-WEST INDIAN OCEAN Une dépression de mousson est un vortex cyclonique se développant au sein du talweg

Plus en détail

Le calcul des indices de changement climatiques - théorie

Le calcul des indices de changement climatiques - théorie Le calcul des indices de changement climatiques - théorie Par Lucie Vincent 1 et Enric Aguilar 2 1 Climate Research Division, Environment Canada, Toronto, Canada 2 C3-URV, Tarragona, Spain Séminaire sur

Plus en détail

Point Fort #2 : Relation constructeur

Point Fort #2 : Relation constructeur ACSM: Aerosol Chemical Speciation Monitor: Instrument de suivi en temps réel des sources principales (locales et importées) de la pollution aux particules très fines Point Fort #1 : Achat anticipé Achat

Plus en détail

B. Franco, W. Bader, B. Lejeune & B. Bovy GIRPAS, Institut d Astrophysique et de Géophysique, ULg. AIC 2015, 1 juillet, Ulg, Liège

B. Franco, W. Bader, B. Lejeune & B. Bovy GIRPAS, Institut d Astrophysique et de Géophysique, ULg. AIC 2015, 1 juillet, Ulg, Liège Gaz à effet de serre indirect et qualité de l air aux latitudes moyennes de l hémisphère nord : tendances à long terme et variabilité déduites de télémesures au Jungfraujoch (Alpes suisses) B. Franco,

Plus en détail

Les aérosols et le transport dans la haute troposphère et la stratosphère tropicale à partir des mesures du lidar spatial CALIPSO

Les aérosols et le transport dans la haute troposphère et la stratosphère tropicale à partir des mesures du lidar spatial CALIPSO Les aérosols et le transport dans la haute troposphère et la stratosphère tropicale à partir des mesures du lidar spatial CALIPSO Jean-Paul Vernier To cite this version: Jean-Paul Vernier. Les aérosols

Plus en détail

Du GPS au climat, l'emprise du Soleil sous haute surveillance

Du GPS au climat, l'emprise du Soleil sous haute surveillance Du GPS au climat, l'emprise du Soleil sous haute surveillance Frédéric Clette Observatoire Royal de Belgique World Data Center SILSO Structure interne 2 a L atmosphère solaire cm 3 3 Un large spectre de

Plus en détail

Le contrôle qualité sur les données fastq

Le contrôle qualité sur les données fastq Le contrôle qualité sur les données fastq TP detection exome Plan Théorie 1: le format FastQ et l'encodage des qualités Session pratique 1: conversion des qualités (fichier illumina.fastq) Théorie 2: le

Plus en détail

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE Courbe rouge : rayonnement solaire moyen reçu au sommet de l atmosphère par cercle de latitude Hémisphère Nord Hémisphère Sud Courbe bleue : rayonnement solaire

Plus en détail

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE Courbe rouge : rayonnement solaire moyen reçu au sommet de l atmosphère par cercle de latitude Courbe bleue : rayonnement solaire absorbé Hémisphère Nord EQUATEUR

Plus en détail

Définitions de la pression 1. Variations spatio-temporelles de la pression 2. Les causes des variations de la pression 3. Conclusion 4.

Définitions de la pression 1. Variations spatio-temporelles de la pression 2. Les causes des variations de la pression 3. Conclusion 4. Définitions de la pression 1 Variations spatio-temporelles de la pression 2 Les causes des variations de la pression 3 Conclusion 4 Exercices 5 Défini&on de la pression Rappel sur le poids et la masse

Plus en détail

DE LA SIMULATION NUMERIQUE EN VOLCANOLOGIE

DE LA SIMULATION NUMERIQUE EN VOLCANOLOGIE DE LA SIMULATION NUMERIQUE EN VOLCANOLOGIE Alain Burgisser CNRS Institut des Sciences de la Terre d Orld Orléans ECOULEMENT DE CONDUIT PERMEABILITE DU MAGMA MODELISER LA CHIMIE DU DEGAZAGE CONVECTION MAGMATIQUE

Plus en détail

Proposition Expecting EarthCare, Learning from A-Train (EECLAT) T1. Studies at regional scales

Proposition Expecting EarthCare, Learning from A-Train (EECLAT) T1. Studies at regional scales Proposition Expecting EarthCare, Learning from A-Train (EECLAT) T1. Studies at regional scales Programme Présentation générale : bilan et poursuite de chaque tâche Pôle Les nuages en Arctique G. Mioche

Plus en détail

Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet de serre

Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet de serre Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet de serre Jean Louis Dufresne LMD/IPSL; CNRS/UPMC dufresne@lmd.jussieu.fr http://web.lmd.jussieu.fr/~jldufres/iufm_creteil/ Bilan énergétique de la Terre

Plus en détail

Assimilation des observations satellitaires microondes: avancées pour les surfaces continentales et nouveaux développements en cas de nuages

Assimilation des observations satellitaires microondes: avancées pour les surfaces continentales et nouveaux développements en cas de nuages Assimilation des observations satellitaires microondes: avancées pour les surfaces continentales et nouveaux développements en cas de nuages Fatima Karbou CNRM / GAME En collaboration avec: P. Bauer, W.

Plus en détail

Transport des aérosols de pollution à longue distance de l'europe vers l'arctique

Transport des aérosols de pollution à longue distance de l'europe vers l'arctique Transport des aérosols de pollution à longue distance de l'europe vers l'arctique POLARCAT- France printemps (IPY 2008) Campagnes de mesures aéroportées en Arctique POLARCAT- France : Mesures aéroportées

Plus en détail

Climats froids et soleil jeune

Climats froids et soleil jeune Climats froids et soleil jeune Francis Codron (LOCEAN) Benjamin Charnay, François Forget, Robin Wordsworth, Jérémy Lecomte, Ehouarn Millour, Aymeric Spiga (LMD) JGR, 2013 Franck Selsis (Obs. Bordeaux)

Plus en détail

LES PROFILEURS DE VENT DANS HYMEX (TTO1c)

LES PROFILEURS DE VENT DANS HYMEX (TTO1c) LES PROFILEURS DE VENT DANS HYMEX (TTO1c) Saïd, Campistron, Bezombes, Derrien, Bargain, Pique, Abadie, Estrampes, Prieur, Lambert, Macaigne, Bousquet, Garrouste, Donier, Douffet, Cherel, Frappier, Subra,

Plus en détail

Quelle est la priorité? Ou même combat?

Quelle est la priorité? Ou même combat? Pollution atmosphérique (qualité de l'air) et changement climatique : quelles interactions? Quelle est la priorité? Ou même combat? Pollution atmosphérique et changement climatique : quelles interactions?

Plus en détail

Télécharger les données à utiliser dans le CPT

Télécharger les données à utiliser dans le CPT Télécharger les données à utiliser dans le CPT Les données à utiliser dans le CPT sont disponibles à la librairie de banque donnée de l IRI. Cette présentation démontre comment : Accéder aux données, Créer

Plus en détail

Prévision décennale: Réflexions dans le cadre de COMBINE (FP7) et l AR5. Christophe Cassou (CNRS-Cerfacs) MISSTERRE Mai 2009

Prévision décennale: Réflexions dans le cadre de COMBINE (FP7) et l AR5. Christophe Cassou (CNRS-Cerfacs) MISSTERRE Mai 2009 Prévision décennale: Réflexions dans le cadre de COMBINE (FP7) et l AR5 Christophe Cassou (CNRS-Cerfacs) MISSTERRE Mai 2009 Le protocole expérimental de l AR5 Motivation Evaluer le réalisme des modèles

Plus en détail

Ozone : pollution et climat. Maud Leriche

Ozone : pollution et climat. Maud Leriche Ozone : pollution et climat Maud Leriche Historique 1839 L ozone est découvert en 1840 par C. F. Schönbein qui étudie les décharges électriques, ozein = odeur 1850s Il est montré que l ozone est un constituant

Plus en détail

Denys BREYSSE - Myriam CHAPLAIN Philippe MALAURENT GHYMAC

Denys BREYSSE - Myriam CHAPLAIN Philippe MALAURENT GHYMAC Modélisation des variations aléatoires combinées de température et d humidité dans l environnement des ouvrages Denys BREYSSE - Myriam CHAPLAIN Philippe MALAURENT Matériaux et ouvrages sensibles à l environnement

Plus en détail

Ozone : pollution et climat

Ozone : pollution et climat Ozone : pollution et climat Maud Leriche 1839 1850s 1880 1913 1927 1930 1952 1985 1995 Historique L ozone est découvert en 1840 par C. F. Schönbein qui étudie les décharges électriques, ozein = odeur Il

Plus en détail

Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs

Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs Module F02 - Changements climatiques contemporains et futurs Romain MARTEAU Contact : Romain.Marteau@u-bourgogne.fr 1. Le système climatique : Rappels des facteurs déterminants du système climatique Plan

Plus en détail

Tableaux de synthèse

Tableaux de synthèse E TOTAL JAN - JAN JAN - JAN JAN JAN TOTAL E PNEU 1 394,1 1 330,2-4,6 1 394,1 1 330,2-4,6 TOURISME 1 215,3 1 159,0-4,6 1 215,3 1 159,0-4,6 4X4 51,0 49,0-3,8 51,0 49,0-3,8 CAMIONNETTE 127,8 122,2-4,4 127,8

Plus en détail

VI.1) Description de la QBO Observation du vent zonal en moyenne zonale à l'équateur Données UARS (Swinbak et Orland)

VI.1) Description de la QBO Observation du vent zonal en moyenne zonale à l'équateur Données UARS (Swinbak et Orland) Z(km)= 112 96 80 64 48 32 16 0 VI.1) Description de la QBO Observation du vent zonal en moyenne zonale à l'équateur Données UARS (Swinbak et Orland) Thermosphère Mésosphère Stratosphère Troposphère Dans

Plus en détail

Dossier de presse. Analyses Multidisciplinaires de la Mousson Africaine

Dossier de presse. Analyses Multidisciplinaires de la Mousson Africaine Dossier de presse AMMA Analyses Multidisciplinaires de la Mousson Africaine Conférence de presse du jeudi 22 novembre 2007 R ESULTATS ET PERSPECT IVES Analisi Multidisciplinare per il Monsone Africano

Plus en détail

Cycle de vie des systèmes convectifs de méso-échelle

Cycle de vie des systèmes convectifs de méso-échelle Cycle de vie des systèmes convectifs de méso-échelle et les précipitations tropicales Rainfall multi year average for July from TRMM 3B43 Rémy ROCA, LEGOS, Toulouse, France roca@legos.obs-mip.fr With T

Plus en détail

TABLE EXPLORATION PROGRAM CLASS CRITERIA

TABLE EXPLORATION PROGRAM CLASS CRITERIA TABLE EXPLORATION PROGRAM CLASS CRITERIA (Exploration Program Class Criteria Table replaced by O.I.C. 2005/190) Column 1 Column 2 Column 3 Column 4 Item Class 1 Class 2 Class 3 Activity Criteria Criteria

Plus en détail

et

et GMES : le service «qualité de l air en Europe» et le rôle de Prév Air Laurence.Rouil@ineris.fr et Vincent-Henri.Peuch@meteo.fr Organisation des services «atmosphère» Une organisation en plusieurs sous-projets

Plus en détail

CCT TSI : Atelier «Altimétrie et Glaciologie» Estimation de la correction troposphérique sur les glaces à partir de mesures radiométriques

CCT TSI : Atelier «Altimétrie et Glaciologie» Estimation de la correction troposphérique sur les glaces à partir de mesures radiométriques Page 1 CCT TSI : Atelier «Altimétrie et Glaciologie» Estimation de la correction troposphérique sur les glaces à partir de mesures radiométriques Bruno Picard (CLS), Estelle Obligis (CLS) Fatima Karbou

Plus en détail

PREMIÈRE ANNÉE DE DONNEES LOAC

PREMIÈRE ANNÉE DE DONNEES LOAC PREMIÈRE ANNÉE DE DONNEES LOAC MESURE DE LA DISTRIBUTION VERTICALE DES AÉROSOLS STRATOSPHÉRIQUES AVEC LOAC, MINI COMPTEUR DE PARTICULES EMBARQUÉ SOUS BALLONS MÉTÉOROLOGIQUES Damien VIGNELLES Doctorant

Plus en détail

Schéma de convection PCMT: Evaluation dans l équipe Climat du CNRM

Schéma de convection PCMT: Evaluation dans l équipe Climat du CNRM Schéma de convection PCMT: Evaluation dans l équipe Climat du CNRM Isabelle Beau (CNRM/GMGEC/EAC) Avec les participants aux réunions GMGEC/EAC-GMAP/PROC: Jean-François Guérémy, Michel Déqué, Romain Roehrig

Plus en détail

RELATIONS ENTRE RELIEF, SYSTEMES CONVECTIFS ET PRECIPITATION DANS LE FOUTA DJALLON EN GUINEE

RELATIONS ENTRE RELIEF, SYSTEMES CONVECTIFS ET PRECIPITATION DANS LE FOUTA DJALLON EN GUINEE Publication de l'association Internationale de Climatologie, Vol. 15, 2003 341 RELATIONS ENTRE RELIEF, SYSTEMES CONVECTIFS ET PRECIPITATION DANS LE FOUTA DJALLON EN GUINEE Résumé S.M. SALL, A.T. GAYE Laboratoire

Plus en détail

Seasonal Forecast in Morocco and NA-RCC

Seasonal Forecast in Morocco and NA-RCC Direction de la Météorologie Nationale, Maroc Seasonal Forecast in Morocco and NA-RCC Fatima Driouech With thanks to Atika Kasmi MedCof meeting, Belgrade 13-19 Novembre 2013 History of operational seasonal

Plus en détail

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Changement Climatique Certitudes et incertitudes David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Sommaire Prévision du temps et prévision saisonnière

Plus en détail

Sophie Bastin, Marjolaine Chiriaco et Philippe Drobinski LATMOS/IPSL; LMD/IPSL + équipe SIRTA-ReOBS (J.-C. Dupont, M. Haeffelin, J. Lopez, J.

Sophie Bastin, Marjolaine Chiriaco et Philippe Drobinski LATMOS/IPSL; LMD/IPSL + équipe SIRTA-ReOBS (J.-C. Dupont, M. Haeffelin, J. Lopez, J. Utilisation des données SIRTA pour comprendre la variabilité de la température en région de transition et évaluer sa représentation dans une simulation WRF/MEDCORDEX. Sophie Bastin, Marjolaine Chiriaco

Plus en détail

Monitoring des classes de neige des calottes polaires par Envisat

Monitoring des classes de neige des calottes polaires par Envisat Monitoring des classes de neige des calottes polaires par Envisat (Résultats de WOOPI) N. Tran, A. Vernier (CLS) F. Rémy R (LEGOS) P. Féménias F (ESA) Calottes glaciaires & classification de la neige/glace

Plus en détail

Glossaire des paramètres ARPEGE/AROME

Glossaire des paramètres ARPEGE/AROME Glossaire des paramètres ARPEGE/AROME Première partie : descriptions et commentaires pour chaque paramètre ALTITUDE Geometric height m L'altitude est l'élévation verticale par rapport au niveau de la mer

Plus en détail

Impact des données de la campagne sur les modèles de Prévision Numérique du Temps

Impact des données de la campagne sur les modèles de Prévision Numérique du Temps 1 Impact des données de la campagne sur les modèles de Prévision Numérique du Temps CNES - LMD Vincent GUIDARD Météo-France & CNRS / CNRM-GAME vincent.guidard@meteo.fr Florence Rabier, Nathalie Boullot

Plus en détail

2. L ozone stratosphérique

2. L ozone stratosphérique 2. L ozone stratosphérique Introduction : Stratosphère v.s. Troposphère 1. La distribution de l ozone stratosphérique 2. Cycles de destruction de l ozone stratosphérique 3. L ozone polaire 4. Evolution

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

Le programme HyMeX. Coordination: Véronique Ducrocq (CNRM, Météo-France) Philippe Drobinski (IPSL/LMD, CNRS) http://www.hymex.org

Le programme HyMeX. Coordination: Véronique Ducrocq (CNRM, Météo-France) Philippe Drobinski (IPSL/LMD, CNRS) http://www.hymex.org Le programme HyMeX Coordination: Véronique Ducrocq (CNRM, Météo-France) Philippe Drobinski (IPSL/LMD, CNRS) http://www.hymex.org Enjeux & Objectifs Enjeux: (1) coût des inondations = plusieurs milliards

Plus en détail

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan Le climat Fonctionnement de la machine climatique Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan L'évolution du climat L'effet anthropique sur l'évolution du climat L'évolution du climat

Plus en détail

L atmosphère. Température, pression, composition de l airl. Laurent Borrel (ENM/RP), Yann Esnault (SaE)

L atmosphère. Température, pression, composition de l airl. Laurent Borrel (ENM/RP), Yann Esnault (SaE) L atmosphère Température, pression, composition de l airl Laurent Borrel (ENM/RP), Yann Esnault (SaE) Où s arrête l atmosphère? Qu est-ce qui change avec l altitude? Plus on s élève, plus il fait froid

Plus en détail

Chimie gazeuse dans la troposphère

Chimie gazeuse dans la troposphère Analyse et modélisation de la composition atmosphérique régionale Chimie gazeuse dans la troposphère Laurent MENUT IPSL/Laboratoire de Météorologie Dynamique Plan général du cours La pollution et le système

Plus en détail

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 ème pièce du puzzle La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 Dynamique du climat La dynamique atmosphérique Principes généraux Quelques principes

Plus en détail

Les nuages : force de la nature

Les nuages : force de la nature Les nuages : force de la nature TPE 1ère S1 Lycée Maurice Eliot 2010-2011 Physique-Chimie / SVT PLAN I-PRINCIPE ET FORMATION DES NUAGES A- ASCENDANCE DUE A LA CONVECTION B- ASCENDANCE DUE A UN FRONT C-

Plus en détail

Shear bands: are foams liquid or solid?

Shear bands: are foams liquid or solid? Shear bands: are foams liquid or solid? Localized deformation Non homogeneous velocity profile Cyprien Gay Matière et Systèmes complexes UMR 7057 CNRS Université Paris Diderot Shear bands in complex fluids

Plus en détail

Le projet «Planet Solar Deepwater»

Le projet «Planet Solar Deepwater» Le projet «Planet Solar Deepwater» Martin Beniston Institut des Sciences de l Environnement Université de Genève Martin.Beniston@unige.ch Caractéristiques du bateau Le bateau solaire suisse, Tûranor Planet

Plus en détail

Synthèse Atelier Convec2on. C. Rio et R. Roehrig

Synthèse Atelier Convec2on. C. Rio et R. Roehrig Synthèse Atelier Convec2on C. Rio et R. Roehrig Organisa2on de l atelier 1. Méthodologies : configura6ons intermédiaires pour l étude des interac6ons convec6on/dynamique : Simula2ons ini2alisées type TransposeAMIP

Plus en détail

Pharmacologie générale: 8. Applications pharmacocinétiques

Pharmacologie générale: 8. Applications pharmacocinétiques Décembre 2012 Pharmacologie générale: 8. Applications pharmacocinétiques 1 Pharmacologie générale: 8. Applications pharmacocinétiques Paul M. Tulkens, Dr Med. Lic. Sc. Biomed. Faculté de pharmacie et sciences

Plus en détail

SATELLITES METEO GENERALITES

SATELLITES METEO GENERALITES SATELLITES METEO GENERALITES HISTORIQUE : 1957 1 er satellite lancé dans l espace SPOUTNIK (URSS) 1960 1 er satellite météorologique TIROS 1 (USA) satellite défilant (orbite passant près des pôles 1963

Plus en détail

L Estimation des pluies par satellite

L Estimation des pluies par satellite LMD/IPSL 1 Precipitation Workshop in Niamey 9-12 December 2006 L Estimation des pluies par satellite Isabelle Jobard, Franck Chopin, Jean Claude Bergès, Michel Desbois Laboratoire de Météorologie Dynamique

Plus en détail

Evénements extrêmes et incertitudes. Robert Vautard LSCE IPSL

Evénements extrêmes et incertitudes. Robert Vautard LSCE IPSL Evénements extrêmes et incertitudes Robert Vautard LSCE IPSL Sources «classiques» d incertitude dans les cénarios climatiques Variabilité climatique, particulièrement interdécennale Scénario de développement

Plus en détail

METEOROLOGIE CAEA 1990

METEOROLOGIE CAEA 1990 METEOROLOGIE CAEA 1990 1) Les météorologistes mesurent et prévoient le vent en attitude à des niveaux exprimés en pressions atmosphériques. Entre le niveau de la mer et 6000 m d'altitude, quels sont les

Plus en détail

Présentation du plan de cours et du site Internet

Présentation du plan de cours et du site Internet Cours #1: Introduction à la modélisation et au contrôle de procédés industriels Guy Gauthier, ing., Ph.D. 6 janvier 015 Source de l image: www.mlssystems.com/thermoforming.htm Présentation du plan de cours

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SJAP Année universitaire 2013 2014. Cours de Statistiques et Économétrie.

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SJAP Année universitaire 2013 2014. Cours de Statistiques et Économétrie. UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SJAP Année universitaire 2013 2014 Master Droit-Éco Cours de M. Desgraupes Cours de Statistiques et Économétrie Séance 05 1 Analyse de série temporelle

Plus en détail

La couche d ozone de l Arctique

La couche d ozone de l Arctique La couche d ozone de l Arctique Les réactions de la couche d ozone de l Arctique aux substances destructrices de l ozone et aux changements climatiques Les photographies sont la propriété des archives

Plus en détail

I.M.A Institut de Maintenance Aéronautique Rue Marcel Issartier 33700 MERIGNAC. Propriétés de l atmosphère et aéronautique

I.M.A Institut de Maintenance Aéronautique Rue Marcel Issartier 33700 MERIGNAC. Propriétés de l atmosphère et aéronautique I.M.A Institut de Maintenance Aéronautique Rue Marcel Issartier 33700 MERIGNAC Propriétés de l atmosphère et aéronautique Janvier 2007 O.LOSEILLE Plan du cours I. Atmosphère réelle I.1 Chimiquement I.2

Plus en détail

DC Forum - Coppet, le 17 septembre 2014. Avesco - Energy Systems. Gian Franco Broggi Loris Buess

DC Forum - Coppet, le 17 septembre 2014. Avesco - Energy Systems. Gian Franco Broggi Loris Buess DC Forum - Coppet, le 17 septembre 2014 Avesco - Energy Systems Gian Franco Broggi Loris Buess Avesco Une entreprise familiale Fondé en 1869 6 e génération 3 400 employés Chiffre d affaire 2013 : 910 MioCHF

Plus en détail

Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière

Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière Par Lucie Vincent 1 et Enric Aguilar 2 1 Climate Research Division, Environment Canada, Toronto, Canada

Plus en détail

Bilan radiatif de la Terre et changement climatique

Bilan radiatif de la Terre et changement climatique Bilan radiatif de la Terre et changement climatique François-Marie Bréon Chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Unité Mixte CEA-CNRS La Machine Climatique Atmosphère Système

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

Whitney Bader - GIRPAS 1

Whitney Bader - GIRPAS 1 1 du Jungfraujoch 46.5 N, 8 E, 3580 m a.s.l. Alpes Suisses Deux spectromètres infrarouge haute résolution à transformée de Fourier Observations sous ciel clair 1991 : Network for the Detection of Atmospheric

Plus en détail

La vapeur d'eau par GPS

La vapeur d'eau par GPS GdR «Radiométrie micro onde pour l étude de l atmosphère» La vapeur d'eau par GPS Olivier Bock LAREG, IGN Journée de réflexion sur l'esimaion de la vapeur d'eau atmosphérique 6 octobre 2010, Observatoire

Plus en détail

Impacts des turbulences (1)

Impacts des turbulences (1) Impacts des turbulences (1) Légères - Le signe ceintures de sécurité est allumé - En general rien à signaler Modérées - Les occupants sentent une tension contre leur ceinture de sécurité; difficulté pour

Plus en détail

La vulnérabilité de l Afrique subsaharienne à la crise financière: le cas du commerce

La vulnérabilité de l Afrique subsaharienne à la crise financière: le cas du commerce La vulnérabilité de l Afrique subsaharienne à la crise financière: le cas du commerce Nicolas Berman (Graduate Institute, Geneva) Philippe Martin (Sciences-Po, Paris and CEPR) Lyon, 12 novembre, journées

Plus en détail

La fin d un long cycle solaire et le climat alors?

La fin d un long cycle solaire et le climat alors? La fin d un long cycle solaire et le climat alors? Thierry Dudok de Wit Laboratoire de Physique et Chimie de l Environnement et de l Espace Observatoire des Sciences de l Univers en région Centre Une fabuleuse

Plus en détail

Water movements in frozen soils Gilles Lefebvre Samir Kaced Saïd Makhlouf. Ventilation Biological treatment Thermal desorption...

Water movements in frozen soils Gilles Lefebvre Samir Kaced Saïd Makhlouf. Ventilation Biological treatment Thermal desorption... Water movements in frozen soils Gilles Lefebvre Samir Kaced Saïd Makhlouf 1.On site treatment 2. Out site treatment Physical Chemical Biological... 3. In situ treatment Excavation Ventilation Biological

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

Cliquez pour modifier le style du titre. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Cliquez pour modifier le style du titre Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque 1 Équivalent modèle aux observations, description de la surface Méthode de calcul, approximations, facteurs

Plus en détail

Evaluation de produits satellites d humidité du sol en Afrique du Sud. Julia Pfeffer 24 Juin 2008

Evaluation de produits satellites d humidité du sol en Afrique du Sud. Julia Pfeffer 24 Juin 2008 Evaluation de produits satellites d humidité du sol en Afrique du Sud Julia Pfeffer 24 Juin 2008 1 Contexte de travail Projet SAFEWATER (South African French Research in Water Science and technology) Échanges

Plus en détail

Réductionnisme : orages, ouragans et smog : Parties 1 et 2

Réductionnisme : orages, ouragans et smog : Parties 1 et 2 Réductionnisme : orages, ouragans et smog : Parties 1 et 2 Nous avons dit au début du cours que la science cherche à découvrir les «règles du jeu» du monde matériel. Pour y arriver, les scientifiques supposent

Plus en détail

Comportement de l austénite mère aux traitements lents au dessus de Af dans les alliages AMF à base de Cu-Al-Ni

Comportement de l austénite mère aux traitements lents au dessus de Af dans les alliages AMF à base de Cu-Al-Ni J. Phys. IV France 122 (2004) 97-101 EDP Sciences, Les Ulis DOI: 10.1051/jp4:2004122015 Comportement de l austénite mère aux traitements lents au dessus de Af dans les alliages AMF à base de Cu-Al-Ni M.

Plus en détail

/DSURGXFWLYLWpELRORJLTXHPDULQHHWOHFOLPDWDX4XDWHUQDLUH 9DULDWLRQVJODFLDLUHVLQWHUJODFLDLUHVGHODFRQFHQWUDWLRQDWPRVSKpULTXHGX&2

/DSURGXFWLYLWpELRORJLTXHPDULQHHWOHFOLPDWDX4XDWHUQDLUH 9DULDWLRQVJODFLDLUHVLQWHUJODFLDLUHVGHODFRQFHQWUDWLRQDWPRVSKpULTXHGX&2 7DEOHGHVPDWLqUHV,QWURGXFWLRQ /DSURGXFWLYLWpELRORJLTXHPDULQHHWOHFOLPDWDX4XDWHUQDLUH 9DULDWLRQVJODFLDLUHVLQWHUJODFLDLUHVGHODFRQFHQWUDWLRQDWPRVSKpULTXHGX&2 2.1 - Données des carottes de glace 8 2.2 - Les

Plus en détail