PRESENTATION DU SITE ET

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRESENTATION DU SITE ET"

Transcription

1 3, RUE DE L ARRIVEE B.P PARIS CEDEX 15 OPERATION DE MONT SAINT MARTIN (54) Rue de Marseille RU/05/0071/CP01 20 Logements individuels B. PRESENTATION DU SITE ET DE LA PROGRAMMATION

2 SOMMAIRE 1. PREAMBULE LOCALISATION ET CONTEXTE URBAIN LOCALISATION CONTEXTE URBAIN PRESCRIPTIONS URBAINES PRESCRIPTIONS GENERALES PRESCRIPTIONS PARTICULIERES CONTRAINTES REGLEMENTAIRES PROGRAMME FONCTIONNEL ET PRESTATIONS PROGRAMME FONCTIONNEL PRESTATIONS DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE MAINTENANCE ET EXPLOITATION RENSEIGNEMENTS TECHNIQUES ETAT DU TERRAIN MIS A DISPOSITION NATURE DU SOUSSOL RÉSEAUX ENTERRÉS TAXES APPLICABLES RU050071CP01_B PROGRAMME 2/17

3 1. PREAMBULE Dans le cadre de l ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine), participe au financement de la politique de Rénovation Urbaine. Acteur de terrain, elle soutient les initiatives des communes pour que des projets d envergure aboutissent à une requalification durable des quartiers en difficulté. Garantie de la diversité sociale, indispensable à la réussite de la rénovation urbaine, réalise des logements locatifs libres, s adressant à une clientèle dont les ressources sont supérieures à celles de la clientèle du logement social. Les quartiers sur lesquels intervient ne sont pas ceux vers lesquels se tourne naturellement la clientèle visée, en position de choisir la localisation de son domicile. veut, par l attractivité de ses logements, attirer de nouvelles populations salariées qui vont contribuer au changement d image de ces quartiers en mutation. Dans cet objectif, le projet devra présenter une opération de grande qualité, tant sur le plan des constructions que des aménagements (voirie, espaces communs, clôtures). Il est donc demandé de présenter des programmes particulièrement soignés, aussi bien en conception architecturale des immeubles qu en conception paysagère des espaces extérieurs dans leur traitement minéral et végétal,. C est par l excellence du produit, en conception et en réalisation, que la clientèle visée par Foncière Logement pourra être attirée. Un bâtiment d architecture dépouillée et banalisée ne constituerait donc pas la réponse appropriée. En outre, les exigences fonctionnelles et techniques du Maître de l Ouvrage ne diminuent en rien la responsabilité du promoteur, qui reste seul juge de la manière de respecter à la fois ces exigences et la réglementation en vigueur, dans le cadre du coût retenu pour la réalisation de l opération. 2. LOCALISATION ET CONTEXTE URBAIN 2.1. LOCALISATION Description succincte de la commune Le site d étude est localisé à MontSaintMartin, petite ville d un peu plus de habitants, située à la frontière de la Belgique et du Luxembourg. La ville a longtemps été considérée comme une ville dortoir accueillant de nombreux salariés du bassin de Longwy, y compris lors de la grande période de la sidérurgie. Aujourd hui, elle se caractérise par une forte activité commerciale. Mont Saint Martin RU050071CP01_B PROGRAMME 3/17

4 MontSaintMartin et plus globalement l agglomération de Longwy sont concernés par les projets de développement du SudLuxembourg, dont la création de la ville nouvelle d EschBelval, dont les premières constructions ont déjà été livrées. Le développement devra permettre d ici une quinzaine d année la création de plusieurs milliers d emplois. Ainsi les flux transfrontaliers devraient continuer à progresser dans les années à venir. Les autorités prévoient une augmentation de 43%, d ici 2020, des habitants de MontSaintMartin travaillant au Grand Duché du Luxembourg. La commune mène une réflexion touchant l ensemble du territoire communal, par le biais de la révision en cours du PLU et à travers des projets de développement. L objectif pour la commune, qui dispose d un potentiel foncier conséquent, est d enrayer un déclin démographique commencé au début des années 80 avec la crise sidérurgique et de retrouver dans les 510 ans une population d environ habitants pour pérenniser ses services et ses équipements. Localisation du quartier dans la commune Situé au nordest de MontSaintMartin, le quartier du ValSaintMartin (qui constitue la zone du projet de renouvellement urbain) est le plus peuplé des 4 quartiers qui composent la commune et compte 4000 habitants sur les 8000 qui peuplent la ville. Il est constitué de 87 % de logements sociaux et concentre ainsi 20 % de l habitat social de toute l agglomération de Longwy. RU050071CP01_B PROGRAMME 4/17

5 Localisation de la parcelle dans le quartier Le terrain est situé à proximité de l entrée de ville Nord à l ouest d un grand parc dans lequel se trouvent des équipements publics (école maternelle, collège, gymnase). Tous les équipements principaux sont directement accessibles en mode doux (piéton, cycles) dont deux centres commerciaux (dont un en cours de restructuration). Le site profite également d une connexion directe au réseau routier (D918, autoroute E44, N218, N52) ainsi qu au réseau dense de bus interurbains et transfrontaliers. Il bénéficie donc d'un emplacement central s inscrivant au nord et à l est dans des quartiers d habitation existants, au sud et au sudest par des établissements commerciaux et à proximité de la mairie et du centre socioculturel communal. Son inscription dans un cadre arboré et végétal lui confère un cadre de vie très valorisant pour de l habitat. RU050071CP01_B PROGRAMME 5/17

6 Photographies du site : Vue vers l Ouest (depuis le chemin piéton traversant le parc) Rue de Marseille vers l Est (à droite l accès au chemin piéton en limite Est du terrain) RU050071CP01_B PROGRAMME 6/17

7 2.2. CONTEXTE URBAIN Description du quartier et de ses évolutions La construction du ValSaintMartin, planifiée à partir de 1961 dans un fond de vallon marécageux à proximité du centreville, s est étalée de 1963 à Le planmasse originel prévoyait une urbanisation très dense, qui n a pas été respectée en raison de la topographie et des contraintes du site. De plus, la ZUP du ValSaintMartin est restée un ensemble inachevé en raison de la crise de l industrie sidérurgique au début des années 80. Cet inachèvement a généré deux dysfonctionnements urbains majeurs : une sousdensification du bâti ainsi qu une non qualification de vastes emprises foncières l enclavement de la partie est du quartier, secteur qui aurait du se raccorder sur une 2e tranche d urbanisation non réalisée. Le Projet de Rénovation Urbaine Le projet urbain vise à améliorer la vie quotidienne des habitants en agissant simultanément sur plusieurs domaines : l urbain, l habitat et l économique. Pour cela, plusieurs objectifs lui sont assignés : désenclaver et valoriser l espace public, et reconquérir les friches urbaines, Renouveler et diversifier l offre de logements, et promouvoir la mixité sociale, Améliorer l image du quartier. L opération de renouvellement urbain est sous convention ANRU depuis 2009, en collaboration avec Batigère et GRDF. Avec plus de 50 M d investissement, 150 logements seront démolis, autant seront reconstruits, plus de 300 bénéficieront d une rénovation lourde et près de 400 seront résidentialisés. RU050071CP01_B PROGRAMME 7/17

8 Description du contexte et de l environnement immédiat Le site bénéficie donc d'un emplacement central s inscrivant au nord et à l est dans des quartiers d habitation existants, au sud et au sudest par des établissements commerciaux et à proximité de la mairie et du centre socioculturel communal. Le terrain est situé à proximité de l entrée de ville Nord à l ouest d un grand parc dans lequel se trouvent des équipements publics (école maternelle, collège, gymnase). Sa topographie en pente vers le sud et son inscription dans un cadre arboré et végétal lui confère un cadre de vie très valorisant pour de l habitat. Le parc central : AFL RU050071CP01_B PROGRAMME 8/17

9 A l origine de l urbanisation du Val Saint Martin, le parc devait constituer un espace central unique, clairement délimité par les voiries et les bordures parcellaires. L extension, mal maîtrisé, de la superficie de ce parc est la résultante de l inachèvement du quartier et des opérations de curetage urbain réalisées dans le cadre du DSQ. Aujourd hui, le parc et les friches urbaines qui le prolongent, apparaissent tentaculaires, formant des espaces au traitement très hétérogène, isolés par les voiries et mités par des équipements publics (écoles, collège, gymnase). Le programme d intervention comprend ainsi la redéfinition claire d un espace central retrouvant sa vocation de «liant» entre les composantes bâties du quartier, lieu de promenades et d activités, avec des aménagements valorisés (éclairage, espaces de convivialité, parvis du collège, sentiers piétonniers, ) Les grands axes d aménagement : AFL Batigère Redéfinition de l espace affecté au parc : o Cession de terrains à construire en bordure ouest du parc et le long de la rue de Bordeaux ( et Batigère) o Programmation de réserves foncière pour reconstruction ultérieures o Traitement de bordures végétalisées le long des rues (Bordeaux, Lille et Marseille) Matérialisation d entrées et renforcement de l éclairage public Aménagement qualifiants : o Aire de jeux o Parvis, espace de convivialité (projet lié au retournement d entrée du collège coté parc) o Aménagement d itinéraires piétonniers, dont aménagements déjà réalisés. un mail traversant, prolongeant les Il appartiendra aux candidats de prendre en compte ces éléments pour intégrer le projet dans son environnement. RU050071CP01_B PROGRAMME 9/17

10 3. PRESCRIPTIONS URBAINES 3.1. PRESCRIPTIONS GENERALES Le projet devra prendre en compte les recommandations du POS zone UC (et du PLU en cours) Pour l'application de ce document, il est précisé que les limites de l'unité foncière sont à considérer comme : Article 6 : Les constructions devront être édifiées : Soit à l alignement des constructions situées sur les parcelles voisines dans le respect de la continuité existante Soit à une distance minimale de 5m de l emprise de la voie publique, s il n existe pas d alignement de façade de référence Hauteur relative par rapport à l alignement d une voie automobile (PLU) : Face à l alignement d une voie automobile publique ou privée, la hauteur relative de tout point de la construction ne doit pas dépasser une fois sa distance à l alignement opposé, soit H = L. L application est à vérifier, en effet il n existe à priori pas d alignement de façade de référence autour du terrain. Néanmoins, il existe des bâtiments à l Ouest et au Sud sur lesquels un alignement peut être demandé. Article 7 : Les constructions devront être implantées en limite séparative ou à une distance au moins égale à 3m de cette limite. Limite séparatives de fond de propriété (PLU) : Si les constructions ne sont pas implantées sur les limites séparative ou à une distance au moins égale à 3 mètres de cette limite Les limites à établir entre parcelles du projet, à l'intérieur de chaque unité foncière dévolue à Foncière Logement, seront considérées au niveau du permis de construire comme relevant de l'article 8 (implantation des constructions les unes par rapport aux autres sur une même propriété) plutôt que de l'article 7 (implantation des constructions par rapport aux limites séparatives). Article 10 (PLU) : 10.1 : En zone UC, à l exception du secteur UCa, la hauteur absolue de toute construction ne doit pas excéder 12 mètres à la faîtière toutes superstructures comprises à l exclusion des ouvrages indispensables de faible emprise tels que les souches de cheminée, locaux techniques, etc 10.2 : En zone UCa, la hauteur absolue de toute construction ne doit pas excéder 8 mètres à la faîtière toutes superstructures comprises à l exclusion des ouvrages indispensables de faible emprise tels que les souches de cheminée, locaux techniques, etc 3.2. PRESCRIPTIONS PARTICULIERES Les recommandations principales sont : Nécessité d une structure urbaine (ilot, continuité bâtie) Privilégier un seul accès véhicule ne gênant pas le flux importants (rue de Marseille) La rue de desserte est privative et résidentialisée Tenir compte de la topographie du site et les contraintes de branchement aux réseaux RU050071CP01_B PROGRAMME 10/17

11 Eviter les nuisances venant du rondpoint et du flux au nord du terrain (rue de Marseille) Relier le projet au parc et à la ville par une trame de cheminements doux Implantation : La faisabilité propose l implantation de 20 maisons individuelles accolées orientées Nord/Sud (3/4) et Ouest/Est (1/4). Les maisons seront principalement desservies par une rue unique depuis la rue JeanBaptiste Blondeau avec un retournement en cœur d îlot. Une partie des maisons seront desservies directement par la rue de Marseille. L écriture architecturale : L écriture architecturale du projet devra traduire une cohérence entre la fonction intérieure et la forme extérieure. Elle s attachera à donner au bâti une identité propre et une présence urbaine dans le contexte du quartier. 4. CONTRAINTES REGLEMENTAIRES Le projet devra être conforme à la réglementation française en vigueur au moment de sa réalisation et satisfaire, sans que cette liste soit exhaustive, aux dispositions prévues dans les documents suivants et les textes qui leur succèderont le cas échéant : code de la santé publique ; code de la construction et de l habitation ; RU050071CP01_B PROGRAMME 11/17

12 normes françaises éditées par l AFNOR ; documents techniques unifiés (DTU) ; décret n du 19 août 1977 sur l hygiène et la sécurité des chantiers ; réglementation locale des services publics tels qu électricité, eaux, service d assainissement, voirie, ordures ménagères, etc. ; règles concernant la sécurité du travail et la protection du personnel ; règles concernant l accessibilité des personnes handicapées ; En cas de contradiction entre certaines prescriptions dans les différents textes, c est toujours la prescription la plus contraignante qui est à prendre en compte. Les éventuelles contradictions relevées, ainsi que les solutions adoptées, doivent être systématiquement signalées à. Les matériaux, éléments ou ensembles non traditionnels, ne seront admis que s ils ont fait l objet d un avis technique du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment ne comprenant aucune réserve ou mention défavorable et s ils sont utilisés conformément aux directives et recommandations figurant dans l avis technique. RU050071CP01_B PROGRAMME 12/17

13 5. PROGRAMME FONCTIONNEL ET PRESTATIONS 5.1. PROGRAMME FONCTIONNEL Typologie souhaitée et surfaces de référence Les surfaces habitables par type sont un objectif à atteindre en moyenne sur l opération (sans écarts significatifs). LOGEMENTS INDIVIDUELS TYPOLOGIE DES LOGEMENTS Proportion T3 20% T4 60% T5 20% Total 100% SURFACE HABITABLE PAR TYPE SHAB T3 80,0 m² T4 100,0 m² T5 110,0 m² SURFACES MINIMALES DES PIECES PRINCIPALES Séjour Chambre 1 Chambre 2 Chambre 3 Chambre 4 T3 22,0 m² 12,0 m² 10,0 m² T4 24,0 m² 12,0 m² 10,0 m² 9,0 m² T5 24,0 m² 12,0 m² 10,0 m² 9,0 m² 9,0 m² Stationnement Sous réserve des règles d urbanisme applicables, le nombre de stationnements exigé est de : Deux places par logement dont un garage et une place extérieure proche du logement Prescriptions générales Afin de valider la conformité du projet avec la typologie du programme, le candidat renseignera le tableau de présentation des caractéristiques principales du projet (selon le modèle F joint), ainsi que la grille des lots (selon le modèle G. joint). En outre, le projet devra respecter les prescriptions fonctionnelles et les prestations définies dans les documents C Cahiers des charges collectifs et/ou individuels du dossier de consultation, sauf si des prescriptions particulières s imposent. Le candidat complétera ces documents afin de valider la conformité du projet présenté avec le programme de. Prescriptions particulières Les prescriptions formulées ciaprès complètent les préconisations du Document C Cahier des charges. En cas de contradiction, seuls les préconisations strictement précisées ici amendent le Document C Cahier des charges, les autres points demeurant inchangés. RU050071CP01_B PROGRAMME 13/17

14 Espaces verts: Les jardins individuels de chaque logement donnent accès à un cheminement doux piétons/cyclistes pour accéder au parc déjà existant. Un écran végétal protégeant des nuisances du rondpoint et de la rue de Marseille sera mis en place. La parcelle sera clôturée mais devra permettre l accès au parc public à l est. Clôtures (Article 11 du PLU) : En limite du domaine public : o Elles pourront être constituées d un muret en maçonnerie ou béton d une hauteur de 0,80 m maximum surmonté d une clairevoie pouvant être constituée d une grille, d éléments en bois ou d un écran végétal. La hauteur totale ne devra pas excéder 1m maximum sur rue. Les piliers et portails auront une hauteur maximale de 1,50 m. Les matériaux à enduire ne devront pas être laissés brutes. Entre deux propriétés : o Elles pourront être constituées d un muret en maçonnerie ou béton d une hauteur de 1 m maximum surmonté d une clairevoie pouvant être constituée d une grille, d éléments en bois ou d un écran végétal. La hauteur de la clôture ne devra pas excéder 2 m maximum. Les matériaux à enduire ne devront pas être laissés brutes. Gestion des ordures ménagères : Les maisons directement sur la rue de Marseille auront une gestion individualisée. Pour le reste des logements, un local «ordures ménagères» commun sera réalisé pour la présentation des bacs à ordures ménagères et de tri à l entrée du terrain sur la rue Jean Baptiste Blondeau. (3 bacs OM et 1 bac de Tri pour 15 maisons) BAL : Les boites aux lettres seront également regroupées à l entrée de la parcelle coté rue JeanBaptiste Blondeau pour les maisons desservies par la voirie privative et sur la rue de Marseille pour celles implantés le long de celleci PRESTATIONS Prescriptions générales Le projet devra respecter le niveau de prestations minimal défini dans les documents C. Cahiers des charges collectifs et/ou individuels, commerces et cuisines, le cas échéant, du dossier de consultation, sauf si des prescriptions particulières s imposent. Le candidat complétera ces documents afin de définir les prestations et valider la conformité du projet présenté avec le programme de. Toute proposition de modification de prestation concourant à la réalisation de l'objectif de Foncière Logement, notamment en matière d attractivité commerciale du projet, pourra être formulée. Les modifications proposées devront être listées dans la colonne «Commentaires» des documents susvisés. Le promoteur devra justifier son choix par la production de comparatifs justifiant d un niveau qualitatif au moins équivalent. Ces variantes ne pourront être mises en œuvre qu après validation formelle de Foncière Logement. D une manière générale, le promoteur devra proposer des matériaux lisses, facilement lavables, résistant, aux nettoyages fréquents, aux chocs, et aux solvants. Prescriptions particulières Objectif de performance énergétique : RU050071CP01_B PROGRAMME 14/17

15 L'objectif de performance énergétique fixé par pour l'opération sera conforme à la RT 2012 au sens de l'arrêté du 26 octobre L'opérateur précisera dans les documents C. Cahiers des charges collectifs et/ou individuels (point 1) la consommation conventionnelle spécifique de son projet exprimée en Kwh(ep)/m²SHON/an. rappelle que cet objectif fait référence à la réglementation et devra être confirmé en phase projet par les études thermiques (prévues au contrat d'études préliminaires), et en phase opérationnelle par une mission spécifique de contrôle technique (TH) sur les études thermiques et la mise en œuvre. Autres prestations (les préconisations correspondantes figurent dans un encadré au Document C Cahier des charges) Menuiseries extérieures PVC possible : oui blanc non teinté dans la masse oui plaxé non Si volets roulants, PVC oui Cuisines équipées oui Kit jardin pour arrosage (Individuel) non RU050071CP01_B PROGRAMME 15/17

16 5.3. DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE Une démarche en faveur de la préservation de l environnement sera appréciée. Le candidat rédigera une note décrivant la démarche environnementale proposée où il exposera les mesures qu il compte mettre en œuvre MAINTENANCE ET EXPLOITATION Prescriptions générales Le projet devra prendre en compte les objectifs suivants : limiter les coûts de maintenance ; limiter les coûts d'exploitation. L'accessibilité à l'ensemble des équipements techniques sera facilitée par la simplicité des systèmes mis en œuvre et un bon repérage des équipements. Les dispositions techniques doivent faciliter les opérations de nettoyage et de maintenance, comme par exemple les systèmes de filtration, les coffres de volets roulants, les chasses d eau, les siphons et les vannes de barrage, etc. Par ailleurs, sur l'ensemble de leur longueur, les réseaux de distribution à l'intérieur des logements devront être accessibles et faciliter les opérations de maintenance. Raccordement aux réseaux Le promoteur souscrira à son nom pour le jour de la visite de pré livraison, les abonnements Eau, Électricité, Gaz et Chauffage urbain s il y a lieu afin de vérifier le bon fonctionnement des équipements, ainsi que l abonnement téléphonique pour la télésurveillance, en cas d ascenseur. 6. RENSEIGNEMENTS TECHNIQUES 6.1. ETAT DU TERRAIN MIS A DISPOSITION Le terrain est actuellement libre de toute construction et n est pas clôturé. Il faut noter la présence d arbre, et une topographie en pente du Nord vers le Sud. Limites de prestations (raccordements ) Pour l accès aux maisons sur la rue de Marseille aucune adaptation n est nécessaire entre l espace public et la parcelle, prévoir un raccordement sur l existant. Pour l accès rue JeanBaptiste Blondeau prévoir un raccordement entre la voirie privative à la voirie existante jusqu en limite de parcelle NATURE DU SOUSSOL Des études géotechniques de type G11 (jointes en annexe n 10) et environnementales de type A100 et A200 (jointes en annexe n 11) ont été réalisées sur le terrain d assiette de l opération sur la base des esquisses de faisabilité. Ces études sont fournies à titre indicatif, étant entendu que le prix proposé par le candidat devra intégrer les aléas liés à la définition du mode de fondations, quelles que soient les conclusions des études qu il pourra mener ultérieurement sur ce terrain (notamment G12). RU050071CP01_B PROGRAMME 16/17

17 De même, le candidat intégrera dans son prix les frais liés au traitement des terres afin de garantir la conformité du terrain avec l usage projeté, et en particulier le traitement des terres de déblai. A cet effet, il pourra s appuyer sur les études environnementales jointes, fournies à titre indicatif RÉSEAUX ENTERRÉS Les informations du présent article sont fournies à titre indicatif. Le promoteur aura la pleine et entière responsabilité des travaux et démarches nécessaires auprès de la ville, des délégations de services publics et concessionnaires, ainsi qu auprès de tout prestataire lié à ces derniers, pour permettre le raccordement de l opération et la desserte de chaque logement aux réseaux d assainissement, d eaux pluviales, d alimentation en eau, en gaz et en électricité, au téléphone, au réseau de télévision ou au réseau câblé quand il existe. Les relations et démarches nécessaires seront établies pour permettre la mise en service des différents réseaux et la fourniture des analyses et attestations respectives à la livraison de l opération. Réseaux existants et servitudes : contraintes et préconisations Le terrain est vierge de tous réseaux et ne fait l objet d aucune servitude. Principes de raccordement Le raccordement aux réseaux se fera rue de Marseille, à l angle Nordest de la parcelle, pour les maisons implantées coté rue et rue JeanBaptiste Blondeau, via la voirie privative, pour les maisons implantées en cœur d îlot TAXES APPLICABLES Les informations du présent article sont fournies à titre indicatif. Il appartient à l'opérateur de vérifier la nature et le montant des taxes applicables à l'opération, dont il supportera la charge. Note sur les taxes applicables à l opération : Taxe Locale d'equipement Participations ZAC TDCAUE / TDENS Redevance pour l'archéologie préventive Participation pour raccordement à l'égout RU050071CP01_B PROGRAMME 17/17

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières ZONE UB CARACTÈRE DE LA ZONE Cette zone de densité plus faible regroupe les extensions immédiates du centre-ville. Une partie de cette zone est concernée par le périmètre de protection au titre des Monuments

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune de Givry Communauté d Agglomération Chalon Val de Bourgogne Plan Local d Urbanisme Modification simplifiée n 1 Notice Révision approuvée le 27 septembre 2012 Modification simplifiée n 1 Le 10 ème

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème PERMIS DE M. X. Plan de situation. Plan de masse 3. Coupe 4. Notice descriptive. Façades et plan de toiture. Insertion graphique 7. Photo dans le paysage proche 8. Photo dans le paysage lointain Mise à

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser)

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser) Page : 1/8 COMMUNE DE.. (à préciser) Date de la demande :../../.. Date de demande de permis de construire :../../.. Nom Prénom et adresse du pétitionnaire :.. Numéro de permis de construire si attribué

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime. Construire sa maison : les clefs du projet

Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime. Construire sa maison : les clefs du projet Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime Construire sa maison : les clefs du projet Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de la Seine-Maritime Construire

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

VILLE DE SAINT CLOUD PLAN D OCCUPATION DES SOLS ZONE UD

VILLE DE SAINT CLOUD PLAN D OCCUPATION DES SOLS ZONE UD VILLE DE SAINT CLOUD PLAN D OCCUPATION DES SOLS ZONE UD C est une zone à usage dominant d'habitat, peu dense et comportant des constructions en ordre discontinu dans un cadre verdoyant. I - NATURE DE L'OCCUPATION

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement Livret d accompagnement Bien penser son projet... Construire ensemble le patrimoine de demain... Sommaire Qui êtes-vous? Quelle maison imaginez-vous? Premiers pas sur le terrain Les caractéristiques du

Plus en détail

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio».

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio». Rue des Capucins Boulevard Saint-Louis Rue des Frères Théodore Rue Latour-Maubourg Chemin de la Clède Rue Jean Barthélémy Rue de la Ronzade PLAN MASSE DU PROJET DE ZAC DU «QUARTIER DU PENSIO» Valorisation

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

AMMONITIA Département Investissement Etude locative

AMMONITIA Département Investissement Etude locative AMMONITIA Département Investissement Etude locative PRESENTATION DE L ARRONDISSEMENT Démographie Paris 17 Paris Population en 2011 168 454 2 234 105 Variation population : taux annuel moyen entre 1999

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

TITRE 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE A URBANISER (zone AU )

TITRE 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE A URBANISER (zone AU ) TITRE 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE A URBANISER (zone AU ) La zone AU couvre les espaces non équipés par les réseaux de viabilisation, que la commune souhaite réserver au développement de l urbanisation

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ;

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ; Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones. (B.O. n 2739 du 28-4-1965,

Plus en détail

Bien construire sa maison

Bien construire sa maison Bien construire sa maison Henri RENAUD Groupe Eyrolles, 2011, ISBN : 978-2-212-13229-8 1 Chapitre Terrain et avant-projet de construction 1. Choix du terrain pour bâtir 2. Critères de choix relatifs au

Plus en détail

GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT

GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT PREAMBULE Le principe de l assainissement collectif est d organiser la collecte des eaux usées depuis les logements

Plus en détail

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ...

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ... Contrat de location Soumis au titre Ier de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986 LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION

Plus en détail

SOMMAIRE. Chapitre 1 : Dispositions applicables à la zone UA... 2. Chapitre 2 : Dispositions applicables à la zone UB... 10

SOMMAIRE. Chapitre 1 : Dispositions applicables à la zone UA... 2. Chapitre 2 : Dispositions applicables à la zone UB... 10 SOMMAIRE Chapitre 1 : Dispositions applicables à la zone UA... 2 Chapitre 2 : Dispositions applicables à la zone UB... 10 Chapitre 3 : Dispositions applicables à la zone UC... 18 Chapitre 4 : Dispositions

Plus en détail

Suppression du COS et de la superficie minimale des terrains constructibles

Suppression du COS et de la superficie minimale des terrains constructibles Suppression du COS et de la superficie minimale des terrains constructibles La loi d accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) modifie l article L. 123-1-5 du code de l urbanisme et supprime le coefficient

Plus en détail

PLAN LOCAL D'URBANISME COMMUNE DE RONCHEROLLES SUR LE VIVIER

PLAN LOCAL D'URBANISME COMMUNE DE RONCHEROLLES SUR LE VIVIER PLAN LOCAL D'URBANISME COMMUNE DE RONCHEROLLES SUR LE VIVIER Orientations d'aménagement et de Programmation Rapport Agence Urbanités- agence DSM 1 Préambule Dans le cadre de la révision générale du PLU

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet Restructuration du pôle commercial «Les Gauchetières» à Nogent-le-Rotrou_27 janvier

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

(B.O. n 2739 du 28-4-1965, page 489) LE PREMIER MINISTRE,

(B.O. n 2739 du 28-4-1965, page 489) LE PREMIER MINISTRE, DECRET N 2-64-445 DU 21 CHAABANE 1384 (26 DECEMBRE 1964) DEFINISSANT LES ZONES D HABITAT ECONOMIQUE ET APPROUVANT LE REGLEMENT GENERAL DE CONSTRUCTION APPLIABLE A CES ZONES (B.O. n 2739 du 28-4-1965, page

Plus en détail

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville «Des coûts de production du logement social en Rhône-Alpes aux enjeux partagés par les partenaires pour produire plus, mieux et abordable» Vendredi 26 juin 2009

Plus en détail

Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords

Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords Square G Brassens Groupe Scolaire Centre Social Rue de Villemontais Une nouvelle centralité pour le quartier Saint Clair Impasse

Plus en détail

VILLE DE COLMAR. Règlement. PLAN D OCCUPATION DES SOLS Modification n 9. Approuvée par délibération du Conseil Municipal du Le Maire

VILLE DE COLMAR. Règlement. PLAN D OCCUPATION DES SOLS Modification n 9. Approuvée par délibération du Conseil Municipal du Le Maire VILLE DE COLMAR PLAN D OCCUPATION DES SOLS n 9 Règlement Approuvée par délibération du Conseil Municipal du Le Maire SOMMAIRE TITRE I : Dispositions générales page 3 TITRE II : Dispositions applicables

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

Document 2 Principes d aménagement Scénarios de projet

Document 2 Principes d aménagement Scénarios de projet Projet urbain secteur Maragon Floralies et définition de son mode opératoire Ville de Ramonville St Agne Document 2 Principes d aménagement Scénarios de projet Janvier 2009. V1 Structure urbaine et bâtie

Plus en détail

Direction départementale Des territoires de l'orne - 1 -

Direction départementale Des territoires de l'orne - 1 - Direction départementale Des territoires de l'orne Service Habitat Construction Bureau Constructions Durables Et accessibilité Cité administrative place du Général Bonet, BP 537 61007 Alençon cedex Travaux

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE page 1/8 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PC1. : Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment Exemple : réflexion sur

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME ARCHIPOLE URBANISME ET ARCHITECTURE CITTE CLAES GEOMATIC SYSTEMES PLAN LOCAL D URBANISME Orientations d Aménagement Projet d Aménagement et de Développement Durable Projet d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

NOTICE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES

NOTICE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES NOTICE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC RENSEIGNEMENTS GENERAUX COMMUNE DE MONSEGUR (33) DESIGNATION PRECISE DU PROJET MAITRE D OUVRAGE EQUIPE DE MAITRISE D OEUVRE

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE

Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE République Française Département du Pas-de-Calais Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE Préambule Partie I Dispositions générales et définitions

Plus en détail

Je demande à la Municipalité d étudier les points suivants :

Je demande à la Municipalité d étudier les points suivants : Commune de Lutry Direction des travaux Préavis municipal no 1190/2013 Concernant l aménagement d un trottoir le long de la route de la Conversion entre les chemins de Fénix et d Orzens et réponse à la

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative)

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) Ce document doit être complété par tout demandeur d'un document d'urbanisme Il est à renseigner par le propriétaire

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RESTRUCTURATION PARTIELLE DU RESEAU CVC CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS DECRET N 2006-975 DU 1ER AOUT

Plus en détail

Sommaire. Les lotissements à partir du 1er mars 2012. Février 2012. Caractéristiques d un lotissement...2. Constitue un lotissement...

Sommaire. Les lotissements à partir du 1er mars 2012. Février 2012. Caractéristiques d un lotissement...2. Constitue un lotissement... Les lotissements à partir du 1er mars 2012 Février 2012 Sommaire Caractéristiques d un lotissement...2 Constitue un lotissement...2 Ne constitue pas un lotissement...2 Les procédures applicables et leur

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

Commune de Clichy-la-Garenne (Département des Hauts-de-Seine)

Commune de Clichy-la-Garenne (Département des Hauts-de-Seine) Commune de Clichy-la-Garenne (Département des Hauts-de-Seine) R èglement communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes Chapitre I du Titre VIII Livre V du Code de l Environnement élaboré par

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville ST MALO CAEN ST BRIEUC ICI VANNES LORIENT RENNES LE MANS NANTES Des accès proches et rapides Bus lignes 4 et 30 Métro A à

Plus en détail

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV CHAPITRE VII. De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV Section 1re. Des dossiers des demandes de permis

Plus en détail

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Dossier de presse Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Introduction Le vendredi 26 avril 2013 à 17h à Bobigny Pose de la première pierre du nouveau siège de l Oph 93

Plus en détail

Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53).

Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53). Objet : Publicité, enseignes et pré-enseignes. Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53). Le décret n 96-946 du 24 octobre 1996 pris en

Plus en détail

Conception et construction des ouvrages gaz. Club de la Performance Immobilière

Conception et construction des ouvrages gaz. Club de la Performance Immobilière Conception et construction des ouvrages gaz Club de la Performance Immobilière Novembre 2014 RT2012 et arrêté 2 Aout 77 Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement ZAC et Lotissement - Version 1 - Juin 2012 Zone d Aménagement Concerté et Lotissement Définition générale : Il existe deux procédures différentes permettant de réaliser une opération d aménagement : la

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Extrait règlement (pièce écrite)

Extrait règlement (pièce écrite) Modification n 2 du Plan Local d Urbanisme de NEUVY-en-MAUGES (PLU approuvé le 5 septembre 2006 Modification n 1 approuvée le 4 mai 2010) PIECE N 4 Extrait règlement (pièce écrite) du MAI 2012 Vu pour

Plus en détail

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers Direction Territoriale Normandie Centre Septembre 2014 Action Bimby 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements

Plus en détail

DEMANDE DE BRANCHEMENT EAU POTABLE / POSE COMPTEUR

DEMANDE DE BRANCHEMENT EAU POTABLE / POSE COMPTEUR DEMANDE DE BRANCHEMENT EAU POTABLE / POSE COMPTEUR Suite à votre demande, veuillez trouver ci-joint votre dossier pour la réalisation d un branchement d eau potable, d une pose compteur ou d un déplacement

Plus en détail

Bordereau de dépôt des pièces jointes à une demande de permis de construire

Bordereau de dépôt des pièces jointes à une demande de permis de construire /3 ) s obligatoires pour tous les dossiers : Bordereau de dépôt des pièces jointes à une demande de permis de construire Cocher les cases correspondant aux pièces jointes à votre demande et reporter le

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier Domaine du Moulin à Bayonne Une nouvelle vie pour un nouveau quartier ** * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès

Plus en détail

EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80

EPLEFPA LES SARDIERES 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Maître d'ouvrage : EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Objet : Récupération des eaux pluviales pour le jardin partagé des Sardières CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE - DEPARTEMENT du NORD Enquête publique ayant pour objet la modification du Plan Local d Urbanisme de la commune de WANNEHAIN

REPUBLIQUE FRANCAISE - DEPARTEMENT du NORD Enquête publique ayant pour objet la modification du Plan Local d Urbanisme de la commune de WANNEHAIN Enquête publique ayant pour objet la modification du Plan Local d Urbanisme (Arrêté n 09-2013 en date du 22 mars 2013 de Monsieur le Maire de WANNEHAIN) CONCLUSIONS MOTIVEES DU COMMISSAIRE ENQUETEUR Administratif

Plus en détail

CHAPITRE NCa POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05

CHAPITRE NCa POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05 POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05 CHAPITRE NCa ZONE DE RICHESSES NATURELLES, OU LA POSSIBILITE D'EXPLOITER DES CARRIERES DOIT ETRE PRESERVEE. SECTION 1 - NATURE DE L'OCCUPATION DU SOL ARTICLE

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

Pose de la première pierre ADMINISTRATION DE LA NATURE ET DES FORETS A DIEKIRCH

Pose de la première pierre ADMINISTRATION DE LA NATURE ET DES FORETS A DIEKIRCH Pose de la première pierre ADMINISTRATION DE LA NATURE ET DES FORETS A DIEKIRCH DOSSIER DE PRESSE 4 décembre 2012 Historique Mars 2000 : Acquisition de l ancien Hôtel du Midi (83-85, avenue de la Gare)

Plus en détail

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale?

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? Club Construction Durable Logement social Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? 28 novembre 2012 1 Introduction Christine Grèzes, Directrice Développement Durable Bouygues Construction

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l'urbanisme Sous-Direction de l Action Foncière 2014 DU 1005 Aménagement 2-6, rue Gerty Archimède (12 e ). Réalisation d un programme de bureaux et d un équipement public sportif. Cession

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels 20.05.2014 Le plan sectoriel transports (PST) Sommaire Considérations générales Le PST, ses éléments réglementaires et mise en conformité des PAG

Plus en détail

MONTRABÉ. Résidence LIZZI SQUARE. construit au cœur des villes

MONTRABÉ. Résidence LIZZI SQUARE. construit au cœur des villes MONTRABÉ Résidence LIZZI SQUARE construit au cœur des villes "Une belle opération que la résidence Lizzi Square. Un terrain qui se prête à une architecture en cascade épousant au mieux ce versant dégagé

Plus en détail

REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER. Les frais annexes

REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER. Les frais annexes REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER 2 Les frais annexes La réussite de votre projet d habitation dépen Sachez évaluer le coût réel de votre projet en prenant en compte tous les frais annexes qu il entraîne

Plus en détail

Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Demande d installation d un système d assainissement non collectif Tél : 05.61.04.09.40 Bureaux ouverts : 8h à 12h et 13h30 à 18h DIRECTION du DEVELOPPEMENT Service Aménagement / Assainissement Non Collectif Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Plus en détail

Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique

Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique PSDC99 NSEC99 CPGaa CPGEaa CPGELaa CPGEOaa HCaa HCCHaa CPG1aa CPGE1aa CPGEL1aa CPGEO1aa HC0aa HCCH0aa CPG2aa CPGE2aa CPGEL2aa CPGEO2aa HC1aa

Plus en détail

CHAPITRE VII REGLEMENT DE LA ZONE UF*

CHAPITRE VII REGLEMENT DE LA ZONE UF* CHAPITRE VII REGLEMENT DE LA ZONE UF* Zone à dominante d activités économiques (PME, services, activités artisanales, activités tertiaires) et d équipements collectifs PLU Champigny-sur-Marne Approuvé

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement et de l égalité des territoires

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement et de l égalité des territoires RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement et de l égalité des territoires Instruction du Gouvernement du 28 Mai 2014 relative au développement de la construction de logement par dérogation aux règles

Plus en détail

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Collecte et valorisation des déchets dans le pays de Gex Permis de construire Édition 2013 Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Prévoir la voirie, les équipements et les zones

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

accessibilité des maisons individuelles neuves

accessibilité des maisons individuelles neuves accessibilité des maisons individuelles neuves Conseil d Architecture, d urbanisme et de l environnement du Gard 2012 Depuis la loi de Février 2005, toutes les constructions neuves de type logement individuel

Plus en détail

PCAR n 3083 «Îlot Square Léopold» à Namur Survey & Aménagement Février 2014 Rapport d options

PCAR n 3083 «Îlot Square Léopold» à Namur Survey & Aménagement Février 2014 Rapport d options 1 Table des matières OPTIONS D AMENAGEMENT...3 I. Options relatives aux économies d énergie...3 I.1. Constructions...3 I.2 Energies renouvelables...3 II. Options relatives à l urbanisme & à l architecture...

Plus en détail

d autorisation d urbanisme

d autorisation d urbanisme Guide des demandes d autorisation d urbanisme Vannes agglo - Pôle Aménagement & Territoires www.vannesagglo.fr Madame, Monsieur, Vous projetez de construire, d agrandir votre logement, de construire un

Plus en détail

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES 1/ approbation du projet l'aménageur est tenu de récupérer les eaux pluviales de l'ensemble du bassin versant auquel appartient son programme. pour les programmes comportant

Plus en détail