Les tumeurs conjonctives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les tumeurs conjonctives"

Transcription

1 Les tumeurs conjonctives Classification Tumeur développée au dépend des différents constituants du tissu conjonctif commun (vaisseaux, fibroblastes) ou différencié (adipocyte, cellules musculaires lisses ou striées) Tumeurs bénignes : addition du suffixe OME au tissu d origine Tumeurs malignes : sarcomes (ex: angiosarcome).

2 Classification Tumeurs Bénignes Malignes Tissu conjonctif commun Fibrome Tumeurs histiocytaires (histiocytofibrome) Myxome Fibrosarcome (Histiocytofibrosarcome Myxosarcome Tissu conjonctif spécialisé Vaisseaux Angiomes Hémangiomes capillaires caverneux Lymphangiomes Angiosarcome Muscle Lisse Strié Leiomyome Rhabdomyome Leiomyosarcome Rhabdomyosarcome Tissu adipeux Lipome Liposarcome Cartilage Chondrome Chondromatose Chondrosarcome Os Ostéome Ostéosarcome (sarcome ostéogénique Tissu hématopoiétique Lymphomes (malins) Lymphomes non hodgkiniens Maladie de Hodgkin Tissu nerveux Méninges Nerfs périphériques Tissu de soutien du SNC Méningiome Schwannome (neurinome) Neurofibrome Gliome ou glioblastome Séreuse Mésothéliome bénin Mésothéliome malin Schwannome malin

3 Les tumeurs conjonctives bénignes Fréquentes Localisation ubiquitaire Ces tumeurs peuvent s observer à tous les âges de la vie (ex : fibrome utérin, angiome cutané, très fréquent chez l enfant,angiome hépatique) Plusieurs constituants histologiques possibles angiomyolipome, angiomyome, fibromyome utérin) (ex : Tumeurs bénignes conjonctives associant une composante épithéliale (ex:adénofibrome du sein, Hyperplasie bénigne prostatique) Traitement est l exérèse chirurgicale lorsque la tumeur est gênante (volume, compression)

4 Les tumeurs bénignes Fibromyome utérin Fibrome: cellules fibroblastiques

5 Les tumeurs bénignes Hémangiome hépatique

6 Les tumeurs conjonctives malignes rares, toutes les tranches d âge. Quel que soit le type histologique, la voie de dissémination à distance est essentiellement hématogène, avec des métastases viscérales Ces tumeurs sont souvent de mauvais pronostic (métastases précoces, survie à 5 ans faible). Le traitement est chirurgical (exérèse large avec marge de tissu sain ) Facteurs histopronostics : - différenciation - index mitotique - pourcentage de nécrose tumorale

7 Les tumeurs malignes Fibrosarcome de l omoplate

8 Hémopathies Malignes

9 Hémopathies Malignes Développement à partir des cellules hématopoïétiques 4 lignées : Myéloïde Lymphoïde Histiocytaire/dendritique Mastocytaire Manifestations Mode leucémique (envahissement sanguin et médullaire) Mode tumoral Localisations Ganglionnaires ou extra-ganglionnaires

10 Hémopathies Malignes Types de prélèvements Liquides (épanchement pleural, ascite, LCR ) Prélèvements tissulaires (biopsie ou exérèse) d'une adénopathie ou d'une lésion tumorale (tube digestif, poumon, peau ) Biopsie dans le cadre du bilan d'extension (biopsie ostéomédullaire, biopsie hépatique ) Moyens d'étude Tissus frais Appositions cytologiques Congélations (IHC et biologie moléculaire) Tissus fixés Formol

11 1 / Hémopathies Myéloïdes Diagnostic par les hémato-cytologistes. Avis du pathologiste pour recherche de localisations extra-médullaires, évaluation de la fibrose et de la richesse médullaire Classification Syndromes myéloprolifératifs (Leucémie myéloïde chronique, Maladie de Vaquez ) Syndromes myélodysplasiques (Anémie réfractaire ) Syndromes myélodysplasiques/myéloprolifératifs Leucémies aiguës myéloïdes

12 2/ Hémopathies Lymphoïdes Principes de classification Morphologie Architecture Diffuse Nodulaire Diffuse et nodulaire Taille des cellules Petite Moyenne Grande Immunophénotypage Biologie moléculaire

13 Lymphoprolifération nodulaire Lymphoprolifération diffuse

14 Petites cellules Cellules moyennes Grandes cellules

15 2/ Hémopathies Lymphoïdes Proliférations des précurseurs lymphoïdes Lymphome B Lymphomes T ou NK Maladie de Hodgkin Proliférations des précurseurs lymphoïdes Leucémies lymphoblastiques B et T Lymphomes B Présentation tumorale plus rarement leucémique Classification en fonction du stade de maturation des cellules dont elles dérivent

16 Lymphomes B non hodgkinien Leucémie lymphoide lymphocytique B chronique (LLC) B et lymphome Lymphome lymphoplasmocytaire et macroglobulinémie de Waldenstrom Lymphomes B de la zone marginale, ganglionnaires, spléniques et extra-ganglionnaires Lymphomes du manteau Proliférations plasmocytaires et notamment myélome Lymphomes folliculaires Lymphomes diffus à grandes cellules Lymphomes de Burkitt

17 Lymphomes T Plus rares que les lymphomes B Ganglionnaires Lymphomes T périphériques ou de type angio-immunoblastiques Extra-ganglionnaires Atteintes cutanées (mycosis fongoïdes et lymphomes T CD30+ et papuloses lymphomatoïdes) Atteintes hépato-spléniques, nasales,

18 Maladie de Hodgkin 30% de tous les lymphomes Dans les 20 dernières années, sous-classification clinique et biologique, et distinction de 2 entités différentes : Lymphome de Hodgkin nodulaire à prédominance lymphocytaire (Poppema-Lenert) Lymphome de Hodgkin classique

19 Lymphome de Hodgkin classique Lymphome monoclonal formé par des cellules mononucléées ou cellules de Hodgkin et des cellules multinucléées ou cellules de Reed-Sternberg au sein d'un infiltrat constitué de petits lymphocytes non tumoraux, des éosinophiles, des neutrophiles, histiocytes, plasmocytes, fibroblastes et fibres de collagène. Selon, le type d'infiltrat réactionnel et la morphologie des cellules tumorales on distingue 4 sous-types

20 MACROSCOPIE Ganglion augmenté de taille, avec une capsule épaisse Parenchyme "chair de poisson» Sous-type sclérosant nodulaire : aspect nodulaire avec de large bande de sclérose et un capsule épaissies

21

22 MORPHOLOGIE Effacement de l'architecture normale du parenchyme ganglionnaire par un nombre variable de cellules tumorales dans un fond de cellules inflammatoires Cellules de Reed-Sternberg : grande taille Cytoplasme abondant légèrement basophile Au moins deux éosinophiles lobes nucléaires ou noyaux. Volumineux nucléoles Cellules de Hodgkin : variantes mononucléées Cellules "rétractées" avec noyau pycnotique : Cellules "momifiées" Cellules lacunaires : caractéristiques du sous-type SN Infiltrat réactionnel : variable selon le sous-type

23

24 S H

25

26 IMMUNOPHENOTYPE CD30+ dans quasiment tous les cas CD15+ dans 75-85% des cas, parfois seulement dans une minorité de cellules CD20+ dans 40% des cas LMP-1 : Expression variable selon le sous-type l infection à Epstein barr virus) (signe

27 Pronostic et facteurs prédictifs Curable dans la majorité des cas Traitement selon le type histologique et le stade Actuellement, le stade et la présence de symptômes systémiques sont plus importants que le sous-type histologique

28 CE QU IL FAUT RETENIR La classification des hémopathies lymphoïdes se fait selon la morphologie, le phénotype et la biologie moléculaire Les lymphomes lymphomes T B sont plus fréquents Les plus fréquents: lymphomes folliculaires Maladie de Hogkin: 30% des lymphomes Immunophénotype: B: CD20+ T: CD5+, CD3+ Hodgkin: CD30+, CD15+ que les

TP 10 Tumeurs malignes particulières

TP 10 Tumeurs malignes particulières TP 10 Tumeurs malignes particulières Fibrosarcome Maladie de Hodgkin Les tumeurs conjonctives Classification Tumeur développée au dépend des différents constituants du tissu conjonctif commun (vaisseaux,

Plus en détail

Tumeurs non épithéliales

Tumeurs non épithéliales Tumeurs non épithéliales Ronéo 3 Tumeurs non épithéliales Tumeurs: conjonctives mélaniques hématopoïétiques: lymphomes malins +++ germinales nerveuses de blastème I] Tumeurs conjonctives Classification

Plus en détail

LYMPHOMES NON HODGKINIEN DE L ENFANT Aspects anatomopathologiques

LYMPHOMES NON HODGKINIEN DE L ENFANT Aspects anatomopathologiques LYMPHOMES NON HODGKINIEN DE L ENFANT Aspects anatomopathologiques LMNH de l enfant Aspect histologique diffus Haut grade de malignité Présentation souvent extra ganglionnaire LMNH de l enfant Classification

Plus en détail

PATHOLOGIE TUMORALE DU SYSTÈME LYMPHOIDE : LES LYMPHOMES

PATHOLOGIE TUMORALE DU SYSTÈME LYMPHOIDE : LES LYMPHOMES PATHOLOGIE TUMORALE DU SYSTÈME LYMPHOIDE : LES LYMPHOMES I - Généralités 1 - Les grands compartiments du système lymphoïde - Ganglions, rate - Thymus - moelle osseuse - Muqueuses respiratoires et digestives...

Plus en détail

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition et nosologie... 3 2. Épidémiologie... 3 3. Présentations et manifestations

Plus en détail

Cours d Anatomie Pathologique Spéciale II 5ème Année Médecine Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat.

Cours d Anatomie Pathologique Spéciale II 5ème Année Médecine Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat. Cours d Anatomie Pathologique Spéciale II 5ème Année Médecine Faculté de Médecine et de HEMATOPATHOLOGIE: Le LYMPHOME HODGKINIEN Pr Nadia Cherradi. LYMPHOME HODGKINIEN Fréquence: 30 % de tous lymphomes.

Plus en détail

Attention, ceci diffère de la Cim-O-3 mais représente un nombre infime de cas Leucémie à grands lymphocytes T à grains (LGL- T)

Attention, ceci diffère de la Cim-O-3 mais représente un nombre infime de cas Leucémie à grands lymphocytes T à grains (LGL- T) GUIDE DE RECOMMENDATIONS POUR L ENREGISTREMENT DES HEMOPATHIES MALIGNES PAR LES REGISTRES DE CANCER 1- Fiche de synthèse 2- Liste des codes Cim-O-3 1- Fiche de synthèse Anémie réfractaire C42.1 9980/3

Plus en détail

Lymphomes malins non hodgkiniens

Lymphomes malins non hodgkiniens Lymphomes malins non hodgkiniens La classification REAL, 1995 Lymphomes B : I - Lymphomes des précurseurs B : Lymphome/leucémie lymphoblastique B. II - Lymphomes des cellules B «périphériques» : 1 - Leucémie

Plus en détail

Tumeurs non épithéliales

Tumeurs non épithéliales Tumeurs non épithéliales Hémopathies malignes Myéloïdes Lymphoïdes Histiocytaire/dendritique Mastocytaire Manifestation sous forme leucémique (sang et moelle) et/ou tumorale Qualité des prélèvements pour

Plus en détail

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES Donnou Céline Faoucher Marie 18/03/11 Anapath, Sarcomes, N. Rioux-Leclerc Diaporama bientôt disponible sur le réseau pédagogique! Bon courage à tous. TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES I - Tumeurs des tissus

Plus en détail

Dossier anatomo-clinique A2

Dossier anatomo-clinique A2 Dossier anatomo-clinique A2 Dr Copie-Bergman, Dr Moroch Département de Pathologie Dr Isabelle Gaillard, Unité Hémopathies Lymphoïdes Hôpital Henri Mondor Faculté de Médecine Paris 12 Université Paris Est

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 2 L3 2016-2017 Cas clinique Un homme de 60 ans, sans antécédent personnel ni familial, vient vous consulter car il a découvert depuis 4 mois un "ganglion" dans

Plus en détail

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 9 Pathologie ganglionnaire Localisation ganglionnaire d un d lymphome Métastases ganglionnaires d un d carcinome peu différenci rencié et d un d carcinome

Plus en détail

CLASSIFICATION DES LYMPHOMES

CLASSIFICATION DES LYMPHOMES CLASSIFICATION DES LYMPHOMES Séminaire APRAMEN lymphome 9 décembre 2008 Diane Damotte, Pathologiste, Hôtel Dieu Université Paris Descartes GOELAMS Classification OMS 2008 des lymphomes Lymphome = localisation

Plus en détail

Pathologie des tissus lymphoïdes

Pathologie des tissus lymphoïdes Pathologie des tissus lymphoïdes Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Françaises (6th Ed.) Pathologie Inflammatoire: Lymphadénites Lymphadenites aigues non spécifiques Lymphadénites

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Anatomie pathologique - Définition Application aux cellules et tissus prélevés de diverses méthodes d analyse basées principalement sur

Plus en détail

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules LMNH = proliférations malignes du tissu lymphoïde, pouvant disséminer dans le sang. Observation à tout âge avec un pic vers 55-60 ans, plus souvent

Plus en détail

Hémopathies lymphoïdes «matures»

Hémopathies lymphoïdes «matures» Hémopathies lymphoïdes «matures» Définition Proliférations monoclonales de lymphocytes B, T ou NK Classification OMS 2008 Classification en 4 types histologiques : - Type 1 : à prédominance lymphocytaire,

Plus en détail

LYMPHOMES NON HODGKINIENS. UE Processus tumoraux Année

LYMPHOMES NON HODGKINIENS. UE Processus tumoraux Année LYMPHOMES NON HODGKINIENS UE Processus tumoraux Année 2013-2014 DEFINITION Cancer du système lymphatique Prolifération tumorale aux dépends des lymphocytes dans les organes lymphoïdes secondaires ETIOLOGIE

Plus en détail

HEMOPATHIES MALIGNES. - classifications (diagnostiques et pronostiques) - épidémiologie - mécanismes de la cancérogénèse P. FENAUX

HEMOPATHIES MALIGNES. - classifications (diagnostiques et pronostiques) - épidémiologie - mécanismes de la cancérogénèse P. FENAUX HEMOPATHIES MALIGNES - classifications (diagnostiques et pronostiques) - épidémiologie - mécanismes de la cancérogénèse P. FENAUX Hôpital Avicenne - Université Paris 13 (items n 138 139) HEMOPATHIES MALIGNES

Plus en détail

L.Haouara, T.Djenfi, B.Chiboub, A.Azoui, B.Bennedjai, A.Djebbar. Service Pneumo-Phtisiologie S.S.Batna

L.Haouara, T.Djenfi, B.Chiboub, A.Azoui, B.Bennedjai, A.Djebbar. Service Pneumo-Phtisiologie S.S.Batna L.Haouara, T.Djenfi, B.Chiboub, A.Azoui, B.Bennedjai, A.Djebbar Service Pneumo-Phtisiologie S.S.Batna Lymphomes Prolifération maligne monoclonale de cellules lymphoïdes, se développant initialement au

Plus en détail

INFILTRATS LYMPHOIDES DU TUBE DIGESTIF. Jean-Yves SCOAZEC

INFILTRATS LYMPHOIDES DU TUBE DIGESTIF. Jean-Yves SCOAZEC INFILTRATS LYMPHOIDES DU TUBE DIGESTIF Jean-Yves SCOAZEC ENTITES ANATOMOCLINIQUES Lymphomes B - lymphome du MALT - lymphome B diffus à grandes cellules - lymphomes du manteau (polypose lymphomateuse) -

Plus en détail

DES Pathologie Hématologique

DES Pathologie Hématologique DES Pathologie Hématologique Lymphomes B à petites cellules Nicole Brousse Hôpital Necker-Enfants Malades nicole.brousse@nck.aphp.fr Mercredi 15 avril 2008 CLASSIFICATION des LYMPHOMES Nombreuses entités

Plus en détail

Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI

Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI Tumeurs des parties molles = Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) Tumeurs malignes de l

Plus en détail

LYMPHOME HODGKINIEN DES 2008

LYMPHOME HODGKINIEN DES 2008 LYMPHOME HODGKINIEN DES 2008 LYMPHOME HODGKINIEN 30 % des lymphomes Localisation ganglionnaire préférentielle Définition histologique : lymphome constitué par - Cellules tumorales : cellule de Sternberg

Plus en détail

ADAPTATION CELLULLAIRE ET TISSULAIRE TUMEURS BENIGNES

ADAPTATION CELLULLAIRE ET TISSULAIRE TUMEURS BENIGNES ADAPTATION CELLULLAIRE ET TISSULAIRE TUMEURS BENIGNES ADAPTATION CELLULAIRE ET TISSULAIRE Réponse de la cellule et du tissu à des sollicitations physiologiques excessives ou à des stimuli pathologiques

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique. Introduction. Clinique 03/10/2013

Leucémie lymphoïde chronique. Introduction. Clinique 03/10/2013 Leucémie lymphoïde chronique Introduction Définition: Prolifération lymphoïde monoclonale, responsable d'une infiltration médullaire, sanguine, parfois ganglionnaire, constituée de lymphocytes matures

Plus en détail

Dr Audrey BAUR CHAUBERT Spéc.. FMH Pathologie ARGOT Lab Lausanne

Dr Audrey BAUR CHAUBERT Spéc.. FMH Pathologie ARGOT Lab Lausanne Dr Audrey BAUR CHAUBERT Spéc.. FMH Pathologie ARGOT Lab Lausanne HEMOPATHIES MALIGNES 1 ère PARTIE Définitions Tissus et techniques en hématopathologie Principes de classification des lymphomes 2 ème PARTIE

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Néphrectomie

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Néphrectomie Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Néphrectomie Nom : Prénom : Né(e) le : / / N de dossier (IPP) : _ N d examen : Préleveur : _ Pathologiste: Date d intervention: / / _ Date

Plus en détail

Item n 164 : Lymphome

Item n 164 : Lymphome Généralité Item n 164 : Lymphome Les lymphomes sont des prolifération maligne de cellules lymphoïde monoclonale, dont le point de départ sont les organes lymphoïdes secondaire (ganglions). Les viscères,

Plus en détail

Les proliférations histiocytaires canines

Les proliférations histiocytaires canines Conférence Académie Médecine Vétérinaire Jeudi 5 mars 2009 Les proliférations histiocytaires canines Catherine ANDRÉ (UMR CNRS 6061, Rennes) Jérôme ABADIE (Unité d Anatomie d Pathologique, ENVN, Nantes)

Plus en détail

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC)

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Date de création du document 2009-2010 ENC : OBJECTIFS Diagnostiquer une leucémie lymphoïde chronique. INTRODUCTION La Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) est

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique (LLC)

Leucémie lymphoïde chronique (LLC) Leucémie lymphoïde chronique (LLC) Sommaire : 1 - Diagnostic positif 2 - Diagnostic différentiel 3 - Pronostic et évolution 5 - Complications 6 Notions de Traitement Module 10 item 163 Objectif ECN : Diagnostiquer

Plus en détail

Même topographie que les lymphomes à petites cellules B

Même topographie que les lymphomes à petites cellules B LYMPHOMES à GRANDES CELLULES B DIAGNOSTIC sur BOM Même topographie que les lymphomes à petites cellules B Différents types peuvent être reconnus Centroblastique Immunoblastique avec ou sans différenciation

Plus en détail

Les Ateliers Lymphomes et LLC octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60)

Les Ateliers Lymphomes et LLC octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60) Les Ateliers Lymphomes et LLC 22 24 octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60) 4 ème session : Lymphomes indolents Modérée par Guillaume CARTRON Programme de la session 4 ème session : Lymphomes

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 1 L3 2016-2017 Cas clinique Mr H, 60 ans, éthylique et grand tabagique (50 paquets-années), Consulte en raison d une difficulté à avaler les aliments. Ce qui

Plus en détail

ÉPIDÉMIOLOGIE, CLASSIFICATION,

ÉPIDÉMIOLOGIE, CLASSIFICATION, ÉPIDÉMIOLOGIE, CLASSIFICATION, DIAGNOSTIC DES CANCERS Pr F. PLENAT Diagnostic des cancers Oncogénétique Centre de Ressource Biologique Le prélèvement et le pré analytique La prise en charge de l échantillon

Plus en détail

Histoire naturelle du cancer

Histoire naturelle du cancer TUMEURS MALIGNES Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse d une cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Lésions cancéreuses pré-invasives: dysplasies, carcinome in situ -

Plus en détail

Lymphomes non hodgkiniens indolents, à faible malignité : ce que je dois savoir

Lymphomes non hodgkiniens indolents, à faible malignité : ce que je dois savoir Lymphomes non hodgkiniens indolents, à faible malignité : ce que je dois savoir Docteur Ludovic Cardon-Fréville Adresse du site : www.docvadis.fr/ludovic.cardon-freville Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie Nom : Prénom : Né(e) le : / / N de dossier (IPP) : _ N d examen : Préleveur : _ Pathologiste: Date d intervention: / / _ Date

Plus en détail

LYMPHOMES et MYELOME du sujet âgé

LYMPHOMES et MYELOME du sujet âgé LYMPHOMES et MYELOME du sujet âgé Pr Eric DECONINCK INSERM U-645 Université de Franche-Comté / IFR 133 Service d hématologie CHU BESANÇON DEFINITION Hémopathie maligne: cancer du système hématopoïétique,

Plus en détail

Cytologie ganglionnaire : démarche diagnostique. F Trimoreau, Limoges

Cytologie ganglionnaire : démarche diagnostique. F Trimoreau, Limoges Cytologie ganglionnaire : démarche diagnostique F Trimoreau, Limoges «Nouveau Monde» cytologique «Nouveau Monde» cytologique Espèces cellulaires «inconnues» du sang et de la moelle Normales Lymphoïdes

Plus en détail

Tumeurs à cellules rondes dans l os

Tumeurs à cellules rondes dans l os Tumeurs à cellules rondes dans l os Tumeurs de la famille PNET/Ewing Ostéosarcome à petites cellules Chondrosarcome mésenchymateux Lymphome Métastase d un neuroblastome Tumeurs de la famille Ewing/PNET

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 23 octobre 2006 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Généralités HEMATOLOGIE. Cellules sanguines. Pierre FAURIE

Généralités HEMATOLOGIE. Cellules sanguines. Pierre FAURIE Généralités HEMATOLOGIE Pierre FAURIE Hématologie: étude des maladies du sang, et, par extension, des maladies de la moelle osseuse et des organes hématopoïétiques secondaires (rate, ganglions) Cellules

Plus en détail

Lymphomes et Pseudolymphomes

Lymphomes et Pseudolymphomes Lymphomes et Pseudolymphomes Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante Ref. Images McKee Pathology of the Skin Définition Lymphome à cellules T le plus courant, d aspects caractéristiques cliniques et

Plus en détail

Au Canada, on estime à le nombre de personnes atteintes ou en rémission d une leucémie, d un lymphome ou d un myélome.

Au Canada, on estime à le nombre de personnes atteintes ou en rémission d une leucémie, d un lymphome ou d un myélome. CONCERNANT LES CANCERS DU SANG La leucémie, le lymphome hodgkinien ou maladie de Hodgkin (LH), le lymphome non hodgkinien (LNH), le myélome, les syndromes myélodisplasiques (SMD) et la néoplasie myéloproliférative

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Les tumeurs osseuses Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle osseuse Tumeurs du tissu conjonctif

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité Les syndromes lymphoprolifératifs chroniques Néoplasies B matures Néoplasies T matures Syndromes lymphoprolifératifs des immunodéprimés :

Plus en détail

Une nouvelle classification des lymphomes, selon l étiologie

Une nouvelle classification des lymphomes, selon l étiologie Une nouvelle classification des lymphomes, selon l étiologie Rôle des agents infectieux Nicole Brousse Hôpital Necker Paris Avec la participation de P. Gaulard et A. de Mascarel Pathogénie des lymphomes

Plus en détail

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC)

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Date de création du document 2009-2010 Table des matières I ENC :... 2 II Diagnostic positif...5 II.1 Les circonstances de découverte... 5 II.2 Les éléments

Plus en détail

Un gage de spécificité en immunohistochimie : la localisation cellulaire du signal

Un gage de spécificité en immunohistochimie : la localisation cellulaire du signal Un gage de spécificité en immunohistochimie : la localisation cellulaire du signal Un gage de spécificité en immunohistochimie : la localisation cellulaire du signal Immunohistochimie : méthode immunologique

Plus en détail

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006)

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) 1. Epidémiologie Les ostéosarcomes ou sarcomes ostéogèniques sont des tumeurs rares,

Plus en détail

important athérome calcifié aorto-iliaque

important athérome calcifié aorto-iliaque Patient de 70 ans présentant une fièvre inexpliquée depuis 2 ans. Suivi pour une LMC. Apparition d une toux productive et d un syndrome inflammatoire biologique. Premier scanner réalisé sans IV. Chloé

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 20 octobre 2008 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Comprendre et interpréter les compte-rendus d'histologie et les immunomarquages

Comprendre et interpréter les compte-rendus d'histologie et les immunomarquages Comprendre et interpréter les compte-rendus d'histologie et les immunomarquages Paris, 8 décembre 2016 Ingrid Bemelmans, DMV, Dipl.ECVP 1 INTÉRÊT DE L ANALYSE HISTOLOGIQUE EN CANCÉROLOGIE Tumeur? Si oui,

Plus en détail

1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D

1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D 1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D tumeurs endocrines E métastases 3. Pathologie inflammatoire

Plus en détail

Qu est-ce que le lymphome cutané?

Qu est-ce que le lymphome cutané? Qu est-ce que le lymphome cutané? Dermatologiste Chef du département du lymphome cutané L Hôpital Général Juif Université de McGill Présenté par Catherine Besner Morin Résidente en Dermatologie Université

Plus en détail

Tumeurs osseuses primitives (154a) Professeur Philippe MERLOZ Octobre 2004

Tumeurs osseuses primitives (154a) Professeur Philippe MERLOZ Octobre 2004 Pré-Requis : Tumeurs osseuses primitives (154a) Professeur Philippe MERLOZ Octobre 2004 Histologie du tissu osseux et cartilagineux (composantes cellulaires) Résumé : Les tumeurs osseuses primitives sont

Plus en détail

Lymphomes agressifs du sujet âgé

Lymphomes agressifs du sujet âgé Lymphomes agressifs du sujet âgé Corinne HAIOUN Unité Hémopathies Lymphoïdes- CHU Henri Mondor Université Paris Est Créteil DIU Hématologie et Cancérologie du sujet âgé Mai 2012 On February 10th, the merging

Plus en détail

Les tumeurs épithéliales thymiques

Les tumeurs épithéliales thymiques Les tumeurs épithéliales thymiques Diagnostic et classification histo-pronostique Réunion du GTR Thorax 2015 Hugues Bégueret Marie Parrens Ectopies - Cou (thyroïde, tissu adipeux) -Trachée - Hile pulmonaire

Plus en détail

Imagerie des sarcomes et GIST

Imagerie des sarcomes et GIST Imagerie des sarcomes et GIST DU carcinologie clinique 11/03/2016 Leïla Haddag Miliani Radiologie Gustave Roussy Introduction Sarcomes Tumeurs malignes Agressivité variable Origine mésenchymateuse (tissus

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI

Les tumeurs osseuses. Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI Les tumeurs osseuses Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle

Plus en détail

Tumeurs du thymus. Lara Chalabreysse Service d anatomie et de cytologie pathologiques Hôpital Louis Pradel Lyon

Tumeurs du thymus. Lara Chalabreysse Service d anatomie et de cytologie pathologiques Hôpital Louis Pradel Lyon Tumeurs du thymus Lara Chalabreysse Service d anatomie et de cytologie pathologiques Hôpital Louis Pradel Lyon Thymus Médiastin antérosupérieur 2 lobes Poids variable selon l âge 15 g à la naissance 40

Plus en détail

L3 / UE 2 Cancérologie Enseignement transversal des bases de la cancérologie

L3 / UE 2 Cancérologie Enseignement transversal des bases de la cancérologie L3 / UE 2 Cancérologie Enseignement transversal des bases de la cancérologie Pré-requis : MOOC Stratégies diagnostiques des cancers sur https://www.fun-mooc.fr/ Adresse web du site universitaire: http://moodle.sorbonneparis-cite.fr/,

Plus en détail

Petits rappels: Merci de vérifier le contenu de vos boîtes; Merci de ranger vos lames au bon emplacement (cfr liste au recto du couvercle); N oubliez

Petits rappels: Merci de vérifier le contenu de vos boîtes; Merci de ranger vos lames au bon emplacement (cfr liste au recto du couvercle); N oubliez T.P. Anatomie Pathologique : SEANCE 3 Le Foie : 3 e partie Autres lésions Semaine du 11 au 14/10/2010 Petits rappels: Merci de vérifier le contenu de vos boîtes; Merci de ranger vos lames au bon emplacement

Plus en détail

SARCOMES UTERINS Les différentes entités anatomopathologiques

SARCOMES UTERINS Les différentes entités anatomopathologiques SARCOMES UTERINS Les différentes entités anatomopathologiques Céline Charon Barra Réunion Annuelle Bourgogne / Franche-Comté Vendredi 10 avril 2015 Besançon INTRODUCTION: LE LEIOMYOME classique I. LEIOMYOSARCOME

Plus en détail

Lymphome B ovarien primitif : difficultés diagnostiques et traitement

Lymphome B ovarien primitif : difficultés diagnostiques et traitement Lymphome B ovarien primitif : difficultés diagnostiques et traitement 14 / 04 / 2011 SMFC N Mottet, AS Tholozan, A Bourtembourg, F Leung, G Simon, JJ Terzibachian, D Riethmuller, R Maillet CAS CLINIQUE

Plus en détail

UE BME ANAPATH - Généralités sur les tumeurs bénignes Pr. MICHELS

UE BME ANAPATH - Généralités sur les tumeurs bénignes Pr. MICHELS I. DEFINITIONS DE TUMEUR a. Tumeur Ancienne définition : Essentiellement macroscopique. Déformation d un tissu (Ⱦ) ou d un organe (Ø), identifiable à l œil nu, au touché, au nez. Mais recouvre aussi les

Plus en détail

TP 9 CANCERO 3. 2 lames: -ADENOCARCINOME COLIQUE -CARCINOME EPIDERMOIDE de l oesophage

TP 9 CANCERO 3. 2 lames: -ADENOCARCINOME COLIQUE -CARCINOME EPIDERMOIDE de l oesophage TP 9 CANCERO 3 2 lames: -ADENOCARCINOME COLIQUE -CARCINOME EPIDERMOIDE de l oesophage Rappel sur les tumeurs malignes Caractères généraux des tumeurs malignes La cellule cancéreuse Histopronostic Nosologie,

Plus en détail

Atteinte rénale au cours du myélome Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Atteinte rénale au cours du myélome Collège Français des Pathologistes (CoPath) Atteinte rénale au cours du myélome Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 Table des matières Préambule... 4 1. Néphropathie à cylindres myélomateux ou tubulopathie myélomateuse...5 2. Amylose

Plus en détail

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE I_ Anatomie de la prostate : Mc Neal distingue au niveau de la prostate : 4 zones glandulaires: Zone Centrale (25%), Zone de Transition (5%) et Zone Périphérique: 70% Stroma

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS CHRONIQUES

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS CHRONIQUES Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS CHRONIQUES 1 Les syndromes lymphoprolifératifs chroniques Néoplasies B matures Néoplasies

Plus en détail

Item 317 (ex item 166) Myélome multiple des os Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 317 (ex item 166) Myélome multiple des os Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 317 (ex item 166) Myélome multiple des os Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition... 3 2. Physiopathologie... 3 3. Présentation clinique... 3 3.1. Plasmocytome

Plus en détail

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES H.Nassi CHU d Oran INTRODUCTION Les sarcomes constituent un groupe large et complexe de tumeurs rares d origine mésenchymateuse. L incidence de

Plus en détail

LES LYMPHOMES EN UROLOGIE

LES LYMPHOMES EN UROLOGIE LES LYMPHOMES EN UROLOGIE 93 PLAN LES LYMPHOMES EN UROLOGIE I. LYMPHOMES UROLOGIQUES IV. LYMPHOMES DE PROSTATE II. LYMPHOMES DU REIN 1. DIAGNOSTIC 1. SYMPTOMATOLOGIE 2. IMAGERIE 3. PATHOLOGIE 2. PATHOLOGIE

Plus en détail

UE appareil locomoteur Ronéo n : 31

UE appareil locomoteur Ronéo n : 31 Date : 22/03/2012 Professeur : Trojani Nombre de pages : 6 UE appareil locomoteur Ronéo n : 31 Intitulé du cours : Tumeurs osseuses Chef Ronéo : Sarah Binôme : Emilien et Camille Corporation des Carabins

Plus en détail

Item 308 (ex item 158) Tumeurs du rein Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 308 (ex item 158) Tumeurs du rein Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 308 (ex item 158) Tumeurs du rein Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Épidémiologie... 3 2. Types histologiques principaux... 3 3. Oncogénèse du carcinome rénal

Plus en détail

Classification anatomopathologique des lymphomes T

Classification anatomopathologique des lymphomes T Classification anatomopathologique des lymphomes T Journée du DES d'hématologie Jeudi 23 Février 2012 Paris Antoine Martin Avicenne, Bobigny Lymphomes T/NK matures Tumeurs rares : 10 à 12% des lymphomes,

Plus en détail

Tumeurs endocrines digestives:

Tumeurs endocrines digestives: Tumeurs endocrines digestives: Aspects anatomo-pathologiques, classification OMS Apramen, 9 Janvier 2007, Paris Anne Couvelard, Anatomie Pathologique Hôpital Beaujon, Clichy Les tumeurs endocrines. problèmes

Plus en détail

CLASSIFICATION OMS DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES

CLASSIFICATION OMS DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES CLASSIFICATION OMS DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES LYMPHOMES MALINS T / NK Lymphomes malins T précurseurs LM lymphoblastique T / Leucémie aiguë lymphoblastique T Lymphomes malins T matures ( périphériques

Plus en détail

Lymphomes de l Appareil Urinaire

Lymphomes de l Appareil Urinaire Lymphomes de l Appareil Urinaire M Liberatore, F Roffi, D Eiss, S Poiree J-M Correas, S Merran, O Helenon Hopîtal Necker, Paris Introduction 2 ème localisation de la maladie en fréquence, après le système

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS DIAGNOSTIC ET IDENTIFICATION DU TYPE DE CANCER L EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE (1,2) Le diagnostic de cancer repose sur un examen anatomopathologique : Étude macroscopique et microscopique du tissu tumoral,

Plus en détail

LES MASTOCYTOMES CANINS

LES MASTOCYTOMES CANINS CAHIER DE PATHOLOGIE N 2 LES MASTOCYTOMES CANINS Dr Sandra Jolly DVM, DScV, responsable du département de pathologie 1. Epidémiologie 2. Caractéristiques techniques 3. Diagnostic 4. Bilan d extension en

Plus en détail

MELANOMES DESMOPLASTIQUES

MELANOMES DESMOPLASTIQUES MELANOMES DESMOPLASTIQUES Composés de cellules tumorales fusiformes associées à composante fibreuse d intensité et de composition variables Il existe des mélanomes à composante desmoplastique partielle

Plus en détail

TEP/TDM au FDG et lymphome de l enfant. F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS

TEP/TDM au FDG et lymphome de l enfant. F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS TEP/TDM au FDG et lymphome de l enfant F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS Lymphomes de l enfant 10 à 15% des cancers de l enfant 3 ème cause de cancer après les leucémies

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE GENERALITES Définition Syndrome lymphoprolifératif Prolifération monoclonale maligne de lymphocytes B matures Infiltration médullaire, gg et sanguine Evolution lente Etiologie

Plus en détail

BTIME Modèles physiopathologiques : les grands types de cancer. Modèles physiopathologiques : les grands types de cancer

BTIME Modèles physiopathologiques : les grands types de cancer. Modèles physiopathologiques : les grands types de cancer BTIME Modèles physiopathologiques : les grands types de cancer 1/12/2014 LANDRIOT Fanny L2 CR : CHABERT Julie BTIME Pr Garcia 14 pages Modèles physiopathologiques : les grands types de cancer Plan A. Généralités

Plus en détail

CANCER THYROIDIEN DIFFERENCIE

CANCER THYROIDIEN DIFFERENCIE CANCER THYROIDIEN DIFFERENCIE CRITERES HISTOPRONOSTIQUES Nicole BERGER Anatomie Pathologique Centre Hospitalier Lyon Sud DIU CHIRURGIE ENDOCRINIENNE 25 / 06 /08 Classification HISTOLOGIQUE des cancers

Plus en détail

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4 Questions Examens Anatomie Pathologique MED4 1. Description Questions Examens d anatomie pathologique Mme Salmon 2. Remerciements Aux étudiants de MED4. 3. À propos de CandiMed CandiMed est un site Web

Plus en détail

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006)

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) 1. Epidémiologie Les ostéosarcomes ou sarcomes ostéogèniques sont des tumeurs rares,

Plus en détail

BTIME Éléments de nomenclature des processus pathologiques : tumeurs bénignes et malignes

BTIME Éléments de nomenclature des processus pathologiques : tumeurs bénignes et malignes BTIME Éléments de nomenclature des processus pathologiques : tumeurs bénignes et malignes 05/01/16 COLLINEAU Bérénice L2 CR : NICOLAS Margot BTIME Pr CHARAFE-JAUFFRET 12 pages Éléments de nomenclature

Plus en détail

Cancer du col et du corps utérin

Cancer du col et du corps utérin Cancer du col et du corps utérin Catherine Genestie Gustave Roussy Cancer du col Rappel anatomique Condylome et CIN Carcinome du col Facteurs histopronostiques Rappel anatomique Exocol Papillomavirus

Plus en détail

Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes

Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes Définition Lymphome Malin (LM) Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes Les LM correspondent à des tumeurs du système immunitaire B ou T Immunologie, cytogénétique et

Plus en détail

Lymphomes : biologie, aspects cliniques et traitement

Lymphomes : biologie, aspects cliniques et traitement Lymphomes : biologie, aspects cliniques et traitement Cours IFSI Nicolas Blin Nantes, 2 Janvier 2017 Lymphomes : plan du cours Définition, classification, biologie Epidémiologie Présentation clinique Diagnostic

Plus en détail

Groupe hétérogène sur les plans

Groupe hétérogène sur les plans Lymphomes B à petites cellules Groupe hétérogène sur les plans clinique morphologique, immunohistochimique cytogénétique et moléculaire Nécessité d obtenir du matériel adéquat pour un diagnostic précis

Plus en détail

Les hémopathies malignes regroupent tous les cas de leucémies, lymphomes, syndromes myélodysplasiques et syndrome myéloprolifératifs.

Les hémopathies malignes regroupent tous les cas de leucémies, lymphomes, syndromes myélodysplasiques et syndrome myéloprolifératifs. III.7 Hémopathies malignes Les hémopathies malignes regroupent tous les cas de leucémies, lymphomes, syndromes myélodysplasiques et syndrome myéloprolifératifs. III-7.a Lymphomes Malins Non Hogkiniens

Plus en détail

Les Ateliers Lymphomes et LLC octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60)

Les Ateliers Lymphomes et LLC octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60) Les Ateliers Lymphomes et LLC 22 24 octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60) 4 ème session : Lymphomes indolents Modérée par Guillaume CARTRON Programme de la session 4 ème session : Lymphomes

Plus en détail

LABORATOIRE NATIONAL DE SANTÉ (É.P.) REGISTRE MORPHOLOGIQUE DES TUMEURS NOUVEAUX CAS DE CANCER AU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG ANNÉE 2013

LABORATOIRE NATIONAL DE SANTÉ (É.P.) REGISTRE MORPHOLOGIQUE DES TUMEURS NOUVEAUX CAS DE CANCER AU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG ANNÉE 2013 LABORATOIRE NATIONAL DE SANTÉ (É.P.) REGISTRE MORPHOLOGIQUE DES TUMEURS NOUVEAUX CAS DE CANCER AU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG ANNÉE 2013 Services d'anatomie Pathologique et d'hématologie du Laboratoire National

Plus en détail