Au-delà des soins, du soutien. et de l accompagnement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Au-delà des soins, du soutien. et de l accompagnement"

Transcription

1 Au-delà des soins, du soutien et de l accompagnement

2

3 Rapport annuel TABLE DES MATIÈRES I- Coup de cœur pour la Maison II- III- IV- Message du président et du directeur général Maison Adhémar-Dion en chiffres Services médicaux V- Soins infirmiers VI- VII- VIII- IX- Service bénévole Service alimentaire Comité de vigilance État des revenus et des dépenses X- Fête champêtre XI- XII- XIII- Événements, activités externes et financement Communications Membres du Conseil d administration et équipe de la Maison Adhémar-Dion XIV- Liste des donateurs pour la campagne ANNEXE ŔDates importantes 4500, chemin St-Charles, Terrebonne (Québec) J6V 1A3 Téléphone : Télécopieur : I Ŕ COUP DE CŒUR POUR LA MAISON Page 2

4 Coup de cœur pour la Maison Les dirigeants de la Maison Adhémar-Dion ont procédé, le 20 mai 2010, à l'inauguration du premier centre de soins palliatifs dela région de Lanaudière. La mission de la Maison Adhémar-Dion est d'offrir gratuitement des services à la personne adulte en fin de vie, de façon à ce qu'elle puisse terminer ses jours paisiblement, soutenue par une équipe soignante et entourée de ses proches dans un environnement calme et chaleureux. Laresponsabilité de l équipe de direction était de lui implanter une âme! Une âme c'est la qualité des soins et des services offerts, l'esprit d'équipe, la relation entre le personnel, les bénévoles, les résidents et les familles; le sentiment que chacun d'entre nous est utile et nécessaire à l'autre. Les commentaires des familles démontrent de façon éloquente que le défi a été relevé.merci à vous tous! L équipe d implantation : Jean Bonenfant, Responsable du service alimentaire et de l entretien Marina Boudreault, Coordonnatrice des bénévoles Gilbert Cadieux, Directeur général Claudine Gagnon, Ajointe administrative Viviane Hoduc, Coordonnatrice médicale Nathalie Todd, Coordonnatrice intérimaire Claudine Tremblay, Coordonnatrice des soins Manon Wagner, Attachée de direction I Ŕ COUP DE CŒUR POUR LA MAISON Page 3

5 TÉMOIGNAGES DE L ÉQUIPE DE DIRECTION - Lorsque l équipe d implantation de la Maison a intégré le nouvel édifice, elle a été impressionnée par l atmosphère calme et chaleureuse qui s y dégage. Le défi était grand pour le conseil d administration et pour l équipe de mobiliser des bénévoles engagés, des médecins dévoués et de recruter du personnel qui accepterait des conditions salariales en deçà de celles offertes dans le Réseau de la santé et de services sociaux; ce qui démontre leur engagement. Les nombreux témoignages reçus des résidents et des familles nous indiquent la pertinence d une telle Maison. Nous avons maintenant la conviction de contribuer à une œuvre utile auprès de nos concitoyens en situation de très grande vulnérabilité. C est un privilège d œuvrer dans ce milieu où l on souhaite célébrer la vie et s adapter quotidiennement aux besoins de chacun. Gilbert Cadieux Directeur général - Plus de 90 résidents ont été accueillis au cours de la première année d opération. L équipe d implantation a pu constater la fonctionnalité et la commodité des lieux; ce qui contribuait grandement aux soins et au confort des résidents. Comme professionnelle, pratiquer dans un tel environnement représente une bouffée d air et nous rappelle la motivation profonde de notre vocation. Merci à la Fondation du CSSS du Sud de Lanaudière qui, grâce à la contribution des citoyens, a permis à la communauté de se doter d une ressource si importante. Dre Viviane Hoduc Coordonnatrice médicale I Ŕ COUP DE CŒUR POUR LA MAISON Page 4

6 - Lorsque je fus invitée à coordonner l édification de la Maison Adhémar-Dion, j y ai d abord vu l occasion de mettre à profit les compétences acquises au cours de ma pratique infirmière. Il en fut ainsi, du moins durant les premiers mois. Mais, avec l arrivée des premiers bénévoles, des premiers membres de l équipe soignante et de Michèle, notre toute première résidente, mon travail s est rapidement transformé en une expérience humaine. Au-delà des processus, des techniques et des interventions, il y avait des humains, tous unis face à la souffrance. Lorsque le personnel, les bénévoles et les proches aidants ont transcendé les soins qu ils avaient à donner pour aller à la rencontre du résident mourant, j ai définitivement perçu la beauté humaine; la beauté des gestes altruistes posés, des paroles aimantes prononcées et des regards de tendresse adressés. Je vous assure que beaucoup de leçons de compassion se donnent à la Maison. Claudine Tremblay Coordonnatrice des soins - Personnellement, mon coup de cœur se situe avec l arrivée de l équipe des bénévoles. Ma préoccupation était de former une équipe gagnante : personnel soignant et bénévoles. Nos bénévoles font preuve d une grande volonté à promouvoir l avancement de la Maison Adhémar-Dion par leur tendresse, leur empathie, leur compassion et leur disponibilité. De plus, ils acceptent de recevoir de la formation spécifique et continue, afin de mieux comprendre l importance de leur implication à l intérieur de leur bénévolat. Ce sont des gens de cœur qui veulent partager leur temps et leurs talents au profit des résidents et de leur famille. Un grand merci à toute l équipe des bénévoles! Marina Boudreault, Coordonnatrice des bénévoles I Ŕ COUP DE CŒUR POUR LA MAISON Page 5

7 - Le 7 juin 2010, la maison est prête. Il y règne une atmosphère de fébrilité; un mélange d émotions contradictoires nous habite. Nous sommes heureux d amorcer nos activités, de rencontrer notre première résidente et sa famille. Par contre, le pronostic de fin de vie nous ramène à notre réalité : la mort sera omniprésente dans nos vies, au quotidien. Comment composerons-nous avec cette réalité? Le temps et l expérience nous auront fait réaliser que nous désirons avant tout célébrer la vie avec nos résidents et leur famille. Une année s est écoulée Un nombre impensable de personnes sont passées dans nos vies; des rencontres inoubliables! Comment ne pas terminer en parlant de l équipe? Des personnes de cœur qui ne ménagent aucun effort afin de rendre la vie de nos résidents et de leur famille plus agréable; moins lourde à porter. Une équipe humaine, dévouée et généreuse qui a su se serrer les coudes et s adapter au fil du temps, à toutes les situations. Bref, une équipe unie par un seul et même but, le bien-être de nos résidents. Nathalie Todd Coordonnatrice intérimaire L équipe d implantation, à l avant : M. Gilbert Cadieux, directeur général, Mme Manon Wagner, attachée de direction et Mme Claudine Tremblay, coordonnatrice des soins. À l arrière : Mme Marina Boudreault, coordonnatrice des bénévoles et Mme Claudine Gagnon, adjointe administrative. I Ŕ COUP DE CŒUR POUR LA MAISON Page 6

8 II - Message du président et du directeur général En cette année de démarrage, tout fut mis en place pour l accueil du premier résident. À la fin du mois de mai 2010, la Maison a reçu plus de 800 visiteurs lors des activités portes ouvertes. Ce fut une occasion unique pour les membres de la communauté, les gens d affaires et les différents collaborateurs, de découvrir le premier centre de soins palliatifs de la région de Lanaudière qui peut recevoir simultanément, dans une ambiance familiale, 12 personnes adultes ayant une espérance de vie d'environ trois mois. Parallèlement, on initia le processus d embauche et d accueil de postulants pour combler une trentaine de postes ainsi que le recrutement d une soixantaine de bénévoles, sans qui la Maison ne pourrait fonctionner. Finalement, de multiples rencontres permirent d obtenir les services de douze médecins à temps partiel. La conception de recueils d information tant pour les résidents, les référents et les donateurs fut élaborée. Enfin, la Maison participa à définir et à mettre en place un mécanisme d accès «réseau» pour l admission des résidents et on négocia pour obtenir les services d un prêtre, d une musicothérapeute et d une zoothérapeute. La Maison procéda également au choix d une pharmacie communautaire pour répondre aux besoins des résidents. L établissement de multiples règles fut nécessaire pour assurer un fonctionnement adéquat de la Maison. II Ŕ MESSAGE DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Page 7

9 En novembre 2010, le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Sud de Lanaudière signait avec la Maison de soins palliatifs Adhémar-Dion le protocole d entente qui officialisait des mécanismes de partage d expertise et d échange de services. Cet appui du CSSS du Sud de Lanaudière a permis à la Maison d améliorer la qualité des soins et l accessibilité des services offerts aux personnes en fin de vie. Au niveau du financement, $ était requis pour une première année de fonctionnement. L Agence de santé et de services sociaux de Lanaudière ainsi que le Centre de santé et de services sociaux du Sud de Lanaudière assumeront ces coûts. Nous les remercions sincèrement; leur apport financier permettra à la Maison de prendre son envol. En parallèle, l organisation d une fête champêtre, la sensibilisation des résidents et de leurs proches aux besoins de financement, le don de services de certains fournisseurs, les dons de la population et de ceux qui ont répondu à la sollicitation téléphonique, le financement subséquent à certaines activités organisées par le personnel permettront d amasser $; une partie du 1,6 million requis pour le fonctionnement de la Maison, pour la prochaine année. La Fondation du Centre de santé et de services sociaux du Sud de Lanaudière a consenti un prêt à la Maison, pour cinq (5) ans afin d assurer un fonds de roulement. Nous remercions tous les donateurs pour leur contribution qui permettra à la Maison Adhémar-Dion de poursuivre son œuvre. Merci aux membres du conseil d administration et aux bénévoles qui, par leur participation aux réunions du conseil, à celles de l exécutif et à plusieurs comités permanents ou temporaires, permettent à la Maison de remplir sa mission qui est d offrir gratuitement des services à la personne adulte, en fin de vie, de façon à ce qu elle II Ŕ MESSAGE DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Page 8

10 puisse terminer ses jours paisiblement, soutenue par une équipe soignante, entourée de ses proches dans un environnement calme et chaleureux. Enfin, merci au personnel et aux bénévoles qui assurent le fonctionnement quotidien de la Maison et permettent de prodiguer des services chaleureux et de qualité aux résidents et à leurs proches. Pour la prochaine année, nous compléterons la composition du conseil d administration en accueillant un représentant des bénévoles. Nous établirons aussi, pour les résidents et leur famille, des mécanismes pour obtenir de l aide du réseau de santé et de services sociaux pour les situations complexes au niveau clinique. Nous préciserons et actualiserons les services complémentaires. Nous mettrons beaucoup d efforts pour stabiliser l équipe de soins et de soutien. Nous planifierons et actualiserons un programme d accueil et de perfectionnement. Pour les endeuillés, nous souhaitons mettre en place des services de soutien. Enfin, pour assurer la survie de la Maison, nous finaliserons la conception du programme de financement et communications que nous mettrons en place. Gilbert Cadieux Directeur général Jean-Louis Legault Président II Ŕ MESSAGE DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Page 9

11

12 III - Maison Adhémar-Dion en chiffres La Maison Adhémar-Dion a accueilli sa première résidente le 7 juin 2010 et a atteint sa capacité maximale de 12 résidents simultanément, en octobre 2010.Pour la première année de fonctionnement, 94 personnes ont été admises à la Maison Adhémar-Dion. Services offerts Services complets d hébergement (12 chambres) Services médicaux Services infirmiers, 24 heures Soins d hygiène Services alimentaires Services de soutien psychosocial Services de zoothérapie et de musicothérapie Services d accompagnement spirituel Coûts de fonctionnement : $ par lit / annuellement Coût annuel : 1,6 M Nombre d employés 56 Nombre de bénévoles 84 % Hommes 41 % % Femmes 59 % Âge moyen Durée moyenne de séjour Raison de l admission 72 ans 25,4 jours Cancer en fin de vie III ŔMAISON ADHÉMAR-DION EN CHIFFRES Page 11

13

14 IV - Services médicaux L équipe médicale est composée de 12 médecins travaillant à temps partiel, dans deux équipes. La 1 ère équipe est celle des médecins pratiquant déjà au Centre hospitalier Pierre-Le Gardeur (CHPLG) à l unité de soins palliatifs. Ils prennent en charge six (6) résidents.la 2 e équipe est celle des médecins œuvrant dans la communauté (en CLSC ou en bureau privé) qui s occupent eux aussi de six (6) résidents. Les médecins dans l ensemble se sont très bien intégrés à l équipe soignante ainsi que dans les réunions interdisciplinaires qui se tiennent aux six semaines. Un climat de collaboration prévaut à la Maison Adhémar-Dion. Les liens avec le Centre de Santé et de services sociaux du Sud de Lanaudière se sont faits naturellement étant donné qu une partie du personnel médical pratiquait déjà au CHPLG. Cela a facilité le processus d admission qui fut élaboré conjointement par le Centre d hébergement Les Deux Rives et la Maison Adhémar-Dion. Puisque l équipe médicale comprend des professionnels provenant demilieux différents, la Maison Adhémar-Dion est devenue un lieu de convergence de deux visions complémentaires, celle hospitalière et celle communautaire. Chacun a pu s intégrer et se familiariser avec la réalité de l autre; ce qui a amélioré la qualité des soins. Ce modèle d équipe médicale (partenariat communautaire et hospitalier) est né des circonstances actuelles où les effectifs médicaux étant limités,le partage de la tâche entre deux milieux rend celle-ci plus facile à gérer pour chacun. IV ŔSERVICES MÉDICAUX Page 13

15 LES ACTIVITÉS L enseignement aux résidents de médecine familiale est dispensé dans la Maison. Nous aurons à prévoir un plus large éventail de protocoles et d enseignement pour le personnel soignant. La création d un groupe de soutien au deuil est aussi à envisager. Il faut mentionner que la pratique médicale en soins palliatifs à la Maison Adhémar-Dion est à échelle humaine, loin des contraintes et de la lourdeur du système de santé. L atmosphère est positive pour l ensemble des médecins. Les soins palliatifs sont par l essence, une pratique globale et de relations qui, dans un cadre comme celui-ci, offrent énormément de gratification et donnent un sens à notre profession. J ajoute que grâce à l intégration communauté et centre hospitalier, un guichet d admission centralisé au CLSC Lamatera été élaboré, ce quifacilite les admissions de domicile et de centre hospitalier sans passer par l urgence. J aimerais signaler que la présence de l infirmière pivot, Mme Sandra Bélec, a beaucoup facilitéles soins et son travail a amené une grande cohésion dans l équipe. Cette année fut fertile en réussites et en stress, mais le centre de soins palliatifs est un projet très valorisant qui a valu les efforts investis. Dre Viviane Hoduc Coordonnatrice médicale IV ŔSERVICES MÉDICAUX Page 14

16 V - Soins infirmiers L année qui vient de se terminer se caractérise non seulement par l implantation des services infirmiers, mais également par le développement de ceux-ci, le tout s articulant dans une perspective d amélioration continue. De fait, avec l ouverture de la Maison Adhémar-Dion, nous avons mis en place un processus d accueil, d intégration et d évaluation en contexte de probation à l intention du personnel soignant. L embauche de ce personnel se faisant en concomitance avec l ouverture progressive des lits, l ensemble des postes offerts (six infirmières, huit infirmières-auxiliaires et quatre préposés répartis sur trois quarts de travail (jour, soit et nuit) aux soins a été comblé en août Après quelques mois d exercice, nous avons élaboré et implanté en octobre 2010, avec l accord du comité exécutif de la Maison Adhémar-Dion, un nouveau modèle organisationnel en soins infirmiers. Ce modèle nous a, entre autres, permis de rehausser la qualité des soins offerts en optimisant le leadership clinique de l infirmière et en augmentant le nombre d interventions auprès des résidents. Tout au long de l année, afin de guider la pratique des membres du personnel soignant et selon les problématiques rencontrées, plusieurs outils cliniques ont été développés tels un algorithme décisionnel post chute, un formulaire d évaluation de la cavité buccale, quelques avis cliniques et diverses procédures. De plus, des rencontres mensuelles avec les infirmières ont été mises en place afin de se doter d une vision unifiée et de faciliter la transmission de l information tant au niveau clinique qu administratif. V ŔSOINS INFIRMIERS Page 15

17 En cette première année d existence, nous nous sommes également dotés d une proposition relative à l enseignement. Cette proposition a pour objectif général de formaliser le processus de demande de stage des différentes maisons d enseignement. Ainsi, une entente a pu être signée avec l Université du Québec en Outaouais. De plus, des étudiantes provenant de la commission scolaire de Laval (Compétences 2000) ont pu réaliser leurs stages d intégration dans notre Maison. Au total, trois (3) étudiantes ont bénéficié de notre ouverture organisationnelle à l égard des stages cliniques. Finalement, dans le but d aider les membres de l équipe soignante confrontés à des deuils multiples et ce, dans une perspective de prévention à l égard de l épuisement professionnel, la direction générale a procédé à l embauche d une psychologue à temps partiel, Mme Claude Tellier, dédiée au soutien du personnel soignant. OBJECTIFS : 1. Accroître les compétences transversales et spécifiques des membres de l équipe soignante en offrant des formations répondant aux besoins identifiés. 2. Optimiser la collaboration bénévoles-personnel soignant afin d augmenter l efficience et l efficacité des interventions auprès des résidents. 3. Mettre en place un processus d appréciation annuel des compétences des membres de l équipe soignante, et ce, dans une perspective d amélioration continue. 4. Mettre en place un processus d évaluation de la qualité de l acte infirmier afin de tendre vers des pratiques exemplaires. Claudine Tremblay Coordonnatrice des soins V ŔSOINS INFIRMIERS Page 16

18 VI - Service bénévole Les bénévoles sont des personnes au grand cœur avec des histoires d une richesse intérieure, des compétences personnelles, professionnelles et familiales demandant à être utilisées au service de nos concitoyens. Les premiers bénévoles à intégrer la Maison sont arrivés au mois de mai 2010 avec l équipe accueil / réception. Les autres champs d intervention soient les soins / accompagnement, le soutien / accompagnement, la cuisine et l entretien ménager ont commencé au mois de juin, en lien avec l arrivée des résidents. Les bénévoles lors de la session d accueil reçoivent des informations sur l historique, la philosophie et les orientations de la Maison ainsi que des renseignements au niveau de la coordination des bénévoles, des soins infirmiers, des services médicaux et subséquemment, des formations spécifiques sont offertes. Le tableau suivant explique les formations continues Les champs d intervention Les formations continues Accueil/réception Formation *savoir, savoir-faire, savoir-être* Des rencontres de groupe au trimestre Soins/accompagnement Formation *soins de bouche et d hydratation* Formation*PDSB*(programmedéplacements sécuritaires des bénéficiaires) Formation*intervention spirituelle* Soutien/accompagnement Formation *soins/bouche* Formation*intervention spirituelle* Pour le fonctionnement des différents champs d intervention, la Maison Adhémar-Dion a présentement une équipe de 84 bénévoles impliquésdans les volets ci-haut mentionnés. Nous pouvons observer dans le tableau suivant, le nombre de bénévoles actifs et manquants. VI ŔSERVICE BÉNÉVOLE Page 17

19 ÉTAT DE SITUATIONAU 31 MARS 2011 BÉNÉVOLES / SEMAINE Champs d intervention Nombre de bénévoles requis/ semaine Nombre de bénévoles actifs 1 Nombre de bénévoles manquants Soins directs Soutien/accompagnement Accueil/réception Cuisine Entretien Total Départs des bénévoles Les bénévoles sont des personnes qui investissent une demi-journée ou une journée semaine. Un nouveau travail, la maladie et les études sont entre autres, les raisons invoquées pour diminuer ou interrompre leur investissement. 1 Un bénévole peut combler plus d un quart de travail par semaine. 2 Pour un quart de travail, 2 bénévoles travaillent sur le même quart. VI ŔSERVICE BÉNÉVOLE Page 18

20 Concernant les bibliothèques de Lachenaie et de Terrebonne La Maison Adhémar-Dion a une entente depuis le mois d octobre 2010 avec la bibliothèque de Lachenaie afin d avoir accès, par Internet, au catalogue de la bibliothèque par le biais d un numéro de NIP et d une carte au nom de la Maison Adhémar-Dion. Il en est de même pour les quatre (4) bibliothèques de la ville de Terrebonne, mais en plus, en cliquant sur Services en ligne, Catalogue des bibliothèques, les abonnés peuvent consulter leur dossier personnel et faire des réservations, en ligne. OBJECTIFS Continuer le recrutement des bénévoles pour les différents volets et trouver une façon de les fidéliser à plus long terme. 2. Accentuer et offrir des formations continues pour les cinq volets. 3. Optimiser l importance du tandem personnel infirmier/ personnel bénévole pour une meilleure collaboration et communication. 4. Mettre en place des cafés-rencontres sur différents sujets par rapport aux soins et des rencontres de petits groupes sur les étapes du deuil. 5. Supporter le travail des bénévoles par un suivi individuel. 6. Spécifier davantage, lors des rencontresindividuelles, l importance des rôles, tâches et fonctions pour tout le fonctionnement de la Maison. Marina Boudreault Coordonnatrice des bénévoles VI ŔSERVICE BÉNÉVOLE Page 19

21

22 VII - Service alimentaire Avril 2010, il faut organiser le service : embaucher des employés, faire l achat des petits équipements, de la vaisselle, etc. et aussi, prendre contact avec les différents fournisseurs. Début mai, nous planifions et organisons l ouverture officielle. Avec l arrivée des premiers résidents, le service alimentaire ouvre ses portes au début du mois de juin. Soucieux d une cuisine réconfortante pour chacun des résidents, Jean Bonenfant, chef de ce service, élabore un menu rappelant la simplicité d une cuisine familiale. À l occasion, nous concoctons des repas spéciaux pour souligner certaines fêtes comme Noël, la Saint- Valentin, le jour de Pâques et bien d autres. Au mois d octobre, les 12 chambres sont occupées et nous servons environ 45 diners et soupers par jour. Ces chiffres représentent le nombre de repas pour les résidents, les visiteurs, les employés et les bénévoles. En ce qui concerne nos résidents, le service se fait aux chambres ou à la cafétéria et nous tentons, dans la mesure du possible, de répondre à leurs goûts. Le service alimentaire comprend quatre employés et cinq bénévolesse sont greffés à cette équipe afin de maximiser le service. Jean Bonenfant Responsable du service alimentaire et de l entretien VII ŔSERVICE ALIMENTAIRE Page 21

23

24 VIII - Comité de vigilance La qualité des services aux résidents, à leur famille et proches étant une préoccupation constante, la Maison a créé une instance, à laquelle participent deux membres du conseil d administration, Mesdames Danielle Ménard et Céline Rivest. Le comité de vigilance a pour mandat d assurer un suivi des recommandations du commissaire régional aux plaintes et à la qualité des services, du comité de gestion des risques et de la qualité et du comité de la satisfaction de la clientèle. Ces instances se sont réunies et ont fait les recommandations requises au conseil d administration. SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE À la lumière des statistiques obtenues, et ce, en date du 31 mars 2011, 25% des résidents ou des proches aidants ont manifesté leur degré de satisfaction concernant les soins et services reçus à la Maison Adhémar-Dion. Cela représente un total de 21 questionnaires de satisfaction reçus pour un total de 84 questionnaires distribués. À l analyse de l ensemble des réponses obtenues par le biais du questionnaire, il appert que la totalité des répondants se dit satisfaite ou très satisfaite quant à : l attitude du personnel soignant; la qualité des soins et des services; la qualité de l environnement. «J ai été plus que satisfaite des soins prodigués à ma mère. Tout le personnel est remarquable par leurs connaissances et leur disponibilité. Je me suis sentie vraiment à la maison, j ai côtoyé des personnes formidables, bénévoles, infirmières, préposés à l entretien; toutes étaient là pour me consoler, me conseiller et répondre à toutes mes questions. Je souhaite de tout cœur que la Maison Adhémar-Dion continue longtemps» «Un gros merci pour votre excellent travail. Votre soutien et votre expertise sont de précieuses qualités nous permettant de traverser ce parcours de vie. Au nom de toute la famille, nous sommes très reconnaissants.» «Ma mère dit qu ici c est le ciel, elle ne pensait pas finir ses jours dans une si belle place.» «Merci d avoir considéré ma mère comme si elle était la vôtre.» VIII Ŕ COMITÉ DE VIGILANCE Page 23

25 Au cours de la prochaine année, nous comptons mettre en place les mesures nécessaires afin de nous permettre de recueillir davantage de données en lien avec la satisfaction de la clientèle, et ce, dans une optique d amélioration continue. Une équipe de quatre bénévoles s assurera que les familles remplissent le questionnaire de satisfaction. PLAINTES La législation des services de santé et services sociaux prévoit que chaque résident ou son représentant légal peut exprimer son insatisfaction et s attendre à ce que l on recherche une solution à son problème sans craindre une réaction négative de la part du personnel ou des bénévoles. Si le résident ou son représentant légal, ne reçoit pas une écoute attentive, s il n a pas trouvé de solution satisfaisante ou s il ne se sent pas à l aise de parler à la coordonnatrice concernée, la personne peut en parler ou écrire au commissaire régional aux plaintes et à la qualité des services. Cette information est largement diffusée à la Maison Adhémar-Dion. Cette année, nous n avons reçu aucune plainte à traiter via le commissaire aux plaintes. GESTION DES RISQUES Le registre des rapports des accidents et des incidents nous a permis d identifier le besoin d agir au niveau de la prévention des chutes chez les résidents. Au cours de l année, nous avons donc entrepris les actions suivantes afin de diminuer le nombre de chutes : 1. Mise en place du corridor de service avec le Centre de santé et de services sociaux du Sud de Lanaudière (CSSSSL) visant le prêt d équipements spécialisés; 2. Actualisation de la collaboration avec le CSSSSL à l égard du service d ergothérapie; 3. Adoption et diffusion de l algorithme décisionnel postchute auprès du personnel soignant; 4. Mise en place des modalités concernant la formation sur les principes de déplacements sécuritaires à l intention des bénévoles. Nous actualiserons donc en la formation sur les principes de déplacements sécuritaires et nous tenterons de développer de nouvelles stratégies afin de maintenir le bien-être et la sécurité de nos résidents. VIII Ŕ COMITÉ DE VIGILANCE Page 24

26 IX - État des revenus et des dépenses Résultats - Exercice terminé le 31 mars 2011 Bilan au 31 mars 2011 PRODUITS ACTIF Actif à court terme Subventions du CSSSSL $ $ Subventions De l'asssl $ $ Encaisse $ $ Dons $ $ Dépôts à terme $ Amortissement - apports reportés Immo $ Débiteurs $ $ Autres subventions $ Stocks $ Revenus - Ventes de repas $ Frais payés d'avance $ $ Apports sous forme de fournitures $ Revenus - Activités diverses $ $ $ Revenu d'intérêts $ $ $ IMMOBILISATIONS $ $ CHARGES $ $ Charges de fonctionnement $ $ PASSIF Passif à court terme Excédent des produits sur les charges $ $ avant activités de financement Créditeurs $ $ ACTIVITÉS DE FINANCEMENT * DETTE À LONG TERME $ Produits $ APPORTS REPORTÉS $ Charges ( $) APPORTS REPORTÉS-IMMO $ $ $ $ Excédent des produits sur les charges $ $ ACTIFS NETS AFFECTÉS $ NON AFFECTÉS $ $ $ $ $ $ * Les recettes nettes de la Fête champêtre sont de $. Le rapport financier vérifié par la firme VILLENEUVE VENNE S.E.N.C.R.L. est disponible sur demande. IX ŔÉTAT DES REVENUS ET DES DÉPENSES Page 25

27

28 X - Fête champêtre La première soirée-bénéfice de la Maison Adhémar-Dion a eu lieu le vendredi 24 septembre 2010, au Club de Golf Le Mirage. Grâce à la générosité des invités, partenaires et commanditaires, la Maison Adhémar-Dion est fière d annoncer que la Fête champêtre 2010 a permis d amasser près de $. Étaient réunis au somptueux Club de Golf Le Mirage, le maire de la ville de Terrebonne, M. Jean-Marc Robitaille,ainsi que le maire de la ville de Charlemagne, M. Normand Grenier, tous deux présidents d honneur de l événement. La Fête champêtre a également pu bénéficier de la présence de Mme Thérèse Tanguay- Dion, invitée d honneur et de tous ses enfants. Même Céline, bien qu absente physiquement, a fait acte de présence via un enregistrement vidéo dans lequel elle a tenu à remercier personnellement les personnes présentes. Cette soirée avait aussi pour but de présenter pour la première fois au grand public, le centre de soins palliatifs. Les convives ont donc eu la chance d entendre quelques-unes des personnes derrière ce beau projet, dont le président de la Maison, M. Jean-Louis Legault, le directeur général, M. Gilbert Cadieux et le président du comité organisateur de la Fête champêtre, M. Clément Dion. Bas de vignette, dans l ordre habituel : M. Jean-Marc Robitaille, maire de Terrebonne, M. Normand Grenier, maire de Charlemagne, M. Clément Dion, membre du conseil d administration de la Maison Adhémar-Dion, Mme Thérèse Tanguay-Dion, invitée d honneur, M. Gilbert Cadieux, directeur général de la Maison Adhémar-Dion, M. Louis-Paul Allard, animateur de la soirée, M. Jean-Louis Legault, président de la Maison Adhémar-Dion et Mme Claudette Dion, membre du comité organisateur. X Ŕ FÊTE CHAMPÊTRE Page 27

29 LES PARTENAIRES DE LA FÊTE CHAMPÊTRE Le Partenaire financier OR La Caisse Desjardins de Terrebonne Les Partenaires financiers Bronze Les Portes Bourassa Corporation immobilière Domicil Entreprises Réjean Goyette Les partenaires de produits et services YanikTereso Manufacture Magna Micro Compo inc. Party Experts Fleuriste Charbonneau L Expert Les partenaires du buffet La Fromagerie Champêtre Miel Morand Cochon cent façons Ferme Lareault X Ŕ FÊTE CHAMPÊTRE Page 28

30 XI - Événements, activités externes et financement Pour contribuer au développement des soins palliatifs dans la région de Lanaudière et maintenir la gratuité des services offerts aux personnes en fin de vie et à leurs proches, la Maison Adhémar-Dion fait appel à votre générosité. En effet, même en considérant une subvention de l Agence de santé et de services sociaux de Lanaudière, il faut recueillir annuellement, plus de $ afin d assurer la survie de la Maison Adhémar-Dion soit l équivalent de 209 $ par jour, par lit. Quelques activités de souscription ont été organisées tout au long de la première année d opération afin d accueillir de nouveaux donateurs. Nous avons en début d année, décidé de tester l approche du télémarketing auprès de personnes de la région. Cette opération nous a permis d amasser un montant de $ et de valider le niveau de connaissance des répondants. Nombre de personnes rejointes Niveau de connaissance Pas du tout Très peu Moyennement Assez bien Très bien Ne connait rien de la Maison Connait vaguement le nom mais ne connait pas l'endroit ni la vocation Connait le nom et la vocation Connait le nom, la vocation et l'endroit de la Maison Connait le nom, la vocation, l'endroit et la gratuité de la Maison Nombres % 34,71% 17,16% 17,34% 18,41% 12,38% % des gens connaissent au moins le nom et la vocation de la Maison Les dons généraux et In memoriampermettent aux familles et amis des personnes décédées de verser des dons en mémoire de ces personnes. En 2010, nous avons récolté un montant de $. Pour chaque résident, une liste des personnes ayant fait un don est transmise à la famille. Respectant toujours les valeurs de confidentialité, la Maison exclut en tout temps, les montants des dons offerts et le nom des gens qui souhaitent garder l anonymat. Par la suite, à chaque date anniversaire, la Maison Adhémar-Dion sollicitera les donateurs afin qu ils puissent perpétuer la mémoire de la personne disparue. Ce don commémoratif marque une forme de reconnaissance importante. XI Ŕ ÉVÉNEMENTS, ACTIVITÉS EXTERNES ET FINANCEMENT Page 29

31 Les bénévoles et les employés ont déployé des efforts remarquables en organisant quelques activités de financement tel que des tirages. Leur attitude positive et leur travail d équipe ont porté fruit car nous avons sensibilisé la population lanaudoise aux services offerts par la Maison Adhémar-Dion et avons sollicité des dons des familles, des individuset des entreprises. Le Club Lions La Seigneurie de Repentigny a organisé plusieurs activités de souscription au profit de la Maison Adhémar-Dion. De concert avec la Fondation Internationaledes Clubs Lions, un montant de $ a servi à la construction de la Maison. D autres activités de financement seront organisées cette année par le Club Lions La Seigneurie de Repentigny dont le fameux souper aux homards. En , nous voulons créer des liens avec d autres associations et travailler davantage sur la fidélisation de nos donateurs. Nous avons encore beaucoup à accomplir et les idées sont nombreuses. Les administrateurs de la Maison Adhémar-Dion désirent remercier tous les fidèles donateurs, précieux commanditaires, généreux bénévoles et dévoués employés pour cette première année très riche en émotions. Votre contribution est importante pour la pérennité de la Maison Adhémar-Dion. Un merci spécial s adresse à l Agence de santé et de services sociaux de Lanaudière, au Centre de santé et de services sociaux du Sud de Lanaudière, à Mme Claudette Dion, à M. Clément Dion ainsi qu à M. Yannick Boulanger des hebdos Transcontinental. La première campagne de financement a été rendue possible grâce à votre précieuse collaboration. XI Ŕ ÉVÉNEMENTS, ACTIVITÉS EXTERNES ET FINANCEMENT Page 30

32 XII - Communications Ayant vécu de nombreuses années à Charlemagne, feu M. Adhémar Dion se classe parmi les pionniers de la région. Cet homme bien connu des Lanaudois a notamment élevé ses 14 enfants à Charlemagne et a créé son propre groupe «A. Dion et son ensemble» avec les membres de sa famille. Dans le but de rendre hommage à la famille Dion qui s implique beaucoup dans la région, le nom d Adhémar Dion est associé au nouveau centre de soins palliatifs. La Maison Adhémar-Dion s est ensuite créé une image, une identité visuelle reconnaissable. Dans plusieurs cultures et religions, la mort est souvent perçue comme le passage vers une autre vie. Le papillon est tout indiqué pour véhiculer visuellement ce message. La transformation de la chenille en papillon est la métaphore visuelle idéale pour partir sur les ailes d un papillon. La forme du papillon a avant tout été dictée par l utilisation de la lettre A majuscule pour former le côté gauche du papillon et de la lettre D majuscule pour former l autre côté. La lettre M fait l union entre les deux. La couverture médiatique a été très importante au cours de cette première année d opération. Des articles couvrant entre autres, l arrivée d un centre de soins palliatifs dans la région de Lanaudière, l implication des gens de la région, l accueil du premier résident et la Fête champêtre ont paru dans les médias suivants : l Hebdo Rive-Nord, le Journal de Montréal, la Presse, la Revue, les Riverains, le Trait d Union et le Vaillant de la Rive. Merci à vous tous; vous avez joué un rôle essentiel dans le succès des activités de la Maison Adhémar-Dion. En lien avec l image identifiée, le site Internet a été réalisé gracieusement par la compagnie Virtuel Graphique. En visitant le site, vous y trouverez entre autres, des informations sur les soins, les services offerts et les activités de financement. L année sera une année de grands défis pour la Maison Adhémar-Dion. Nous devrons nous questionner et mettre en place les méthodes les plus efficaces de développement. Le comité financement et communications aura comme objectifs de bien positionner la Maison dans la région de Lanaudière et de la supporter dans toutes ses activités. Un nouvel outil de promotion verra le jour. En effet, une infolettre sera acheminée par courriel ou par la poste aux personnes qui voudront être informées sur les sujets étroitement liés à la mission de la Maison Adhémar-Dion. XII Ŕ COMMUNICATIONS Page 31

33

34 XIII- Membres du Conseil d administration et équipe de la Maison Adhémar-Dion CONSEIL D ADMINISTRATION : Président : Vice-président : Secrétaire : Trésorier : Administrateurs : Legault, Jean-Louis Dion, Clément Poirier, Yvon Simard, Jean-Philippe Beaucage, Benoît Boulanger, Yannick Brochu, Suzanne / Ménard Danielle Falci, Joe Hoduc, Viviane Lavallée, Lise Mathieu, Micheline Rivest, Céline Rivet, Giselle EQUIPE DE LA MAISON : Direction générale Directeur général Coordonnatrice médicale Cadieux, Gilbert Hoduc, Viviane Coordonnatrice des soins Tremblay, Claudine ** Coordonnatrice intérimaire Coordonnatrice des bénévoles Responsable Service alimentaire et entretien Adjointe administrative Attachée de direction Commis comptable Nathalie Todd Boudreault, Marina Bonenfant, Jean Gagnon, Claudine Wagner, Manon Mallet, Linda XIII MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET ÉQUIPE DE LA MAISON ADHÉMAR-DION Page 33

35 Soins infirmiers Aubin, Nathalie Beauregard, Jessica Béland, Marie ** Bélanger, Mylène ** Bibeau, Marc Blais, Gilbert Brassard, Louise Champoux, Kathy Desrosiers, Carole Douville, Corie Drolet, Carole Dufour, Marie-Josée Dumais, Liette Fillion, Martine Gobeil, Marie-Ève Grenier, Julie Jacques, Micheline Juteau, Geneviève Lafrance,Dominique Langlois, Johanne ** Laporte, Lyne Nadeau, Chantal Osborne, Francine Perron, Sophie Poirier, Mélanie Soyavong, Sandrine Tessier, Francine Thériault, Joëlle ** Tremblay, Mylène Trépanier, Hélène Viger, Micheline Service alimentaire et entretien Bergeron, Louise ** Bilodeau, Maryse Choquette, Johanne Fournier, Josée ** Fréchette, Carolle ** Isabel, Diane ** Laroche, Gaétane ** Leroux, Valérie Lethiecq, Lise** Poirier, Carol** St-Laurent, André Bénévoles Soins / accompagnement Alarie, Francine Allaire, Gaétane Arsenault, Diane Beauregard, Danielle Bélanger, Françoise Benoît, Ginette Bergeron, Chantal Bernier, Isabelle ** Boisvert, Yves Bolduc, Maryse ** Bouvier, Monique ** Brodeur, Thérèse Brunet, Hélène Clark, Denise ** Corbeil, Kathy Dumaresq, R.Diane Gagné, Carmel Gaudet, Léopold ** Gaudet, Yvette Gignac, Danny Lacroix, Ginette Laforge, Linda Larocque, Patricia Larouche, Claudette Lauzon, Sophie Lepage, Carmen Marineau, Ghyslaine Martel Raymonde Mercier, Christiane Mervilus, Marjeleine ** Munger, Paquerette Normand, Nicole ** Olmos, Daysi ** Ouellet, Mariane Paquin, Claude Parent, Marc Petrowski, Yolanta Polenz, Christine ** Ratthé, Sylvie Selesse, Sylvie Sicard, Nicole Thiffeault, Sylvie Trépanier, Hélène ** Turmel, Gisèle Urbain, Thérèse Vézina, Diane

36 Bénévoles Soutien/ accompagnement Bélanger, Sylvie ** Bouchard, Ginette Boucher, Réjeanne Buisson, Louise Champagne, Monique Delcourt, C. Hélène Delvaux, Gelci Maria Delvaux, Genelci Dion, Carole ** Drouin, Julie Dufort, André Gatien, Isabelle Haché, Simard Estelle Houle, Michel La Rue, Céline Lacasse, Jeannine Le Tallec, Benoît Legros, Richard Mathieu, Lise Ouellet, Mariane Parent, Michel Paris, France Pelletier, Kathy Regnaud, Axelle ** Riopel, Suzanne ** Simard, Estelle St-Laurent, André St-Onge, Noëlla St-Pierre, Louise ** Turcotte, Suzanne Venne, Louise Villard, Rachel ** Bénévoles Accueil / réception Asselin, Lise Auger, Francine Bergeron, Monique Brown, Michèle Carbone, Tina Carp, Nanette ** Coulombe, Suzanne Cousin, Denise Daigle, Joanne Delcourt, Corbeil Hélène Delvaux, Gelci Maria Dumont, Françoise Fauteux, Suzanne Ganley, Colette Jean, Pierrette Jolicoeur, Nicole ** Lebrun, Francine ** Marcheterre, Marcel Martel, Lyne Mathieu, Lyse Migner, Viviane ** Morin, Marie-Odile Parent, Michel Passarelli, Linda Rivet, Giselle Roch, Huguette Samson, Diane Simard, Jacqueline St-Onge, Noëlla Trudel, Lamoureux Nicole

37 Bénévoles Autres secteurs Bibliothèque : Commissionnaire : Cuisine : Lemay, Jocelyne Gagnon, Michel Beaudoin, Xavier Bergeron, Michel Bibeau, Ginette Duguay, Diane ** Fredette, Céline Gamache, Lise Guertin, Lise Hurtubise, Carole Joncas, Georges Mayrand, Maude Néron, Carole Perron, Catherine Robitaille, Berthe Simard, Pierre St-Laurent, André Entretien ménager Colangelo, Orazio Gamache, Lise ** Ces personnes ne travaillent plus à la Maison Adhémar-Dion Crédits Les textes ont été révisés par Johanne Loyello La mise en page a été réalisée par Monique Bergeron

38 XIV - Liste des donateurs pour la campagne Ce programme de reconnaissance et de visibilité exclut tous les donateurs et commanditaires de la Fête champêtre, cette activité-bénéfice ayant sa propre visibilité. 50,000 $ et plus CSSS du Sud de Lanaudière ASSS de Lanaudière CRÉ Lanaudière 10,000 $ à 24,999 $ Buanderie Blanchelle Don anonyme Hebdos Transcontinental Succession Ronald Roy Terrebonne Ford Inc. 5,000 $ à 9,999 $ CLE de Terrebonne Signature Paysagiste Succession Paul-Émile Charpentier 2,500 $ à 4,999 $ Alain Bissonnette Ŕ Déneigement Carole Riendeau Design Inc. Club Lions La Seigneurie Plantes et décors Véronneau Virtuel Graphique 500 $ à 2,499 $ Alarie, Francine Allard, Gilles Ardecom communications graphiques Assurances Beaucage Bourgeois, Ginette Bourgeois, Benoit Charbonneau, Michel Chiasson, Claudia CLA Experts-Conseil Construction Larco Da Costa, Lucia Deschênes, Louise Gwilliam, Gérald GercanoitInc Laboratoire RIVA Inc. Lavigueur, Thérèse Lebrun, André Lebrun, Serge Lincourt, Roxane Payment, Pierre Payment, René Quintal, Aimé Sécurité I-Logiq Therrien, Louise XIV LISTE DES DONATEURS Page 37

39

40 DATES IMPORTANTES ANNEXE Novembre 2006 Début de la Campagne de souscription. 30 avril 2008 La Maison de soins palliatifs du Sud de Lanaudière (lettres patentes). 30 mai 2008 Première réunion du conseil d administration provisoire de la maison de soins palliatifs du Sud de Lanaudière. 22 avril 2009 Assemblée générale de la Fondation de la corporation. 30 avril 2009 Embauche du premier directeur général (résolution). 25 mai 2009 La Maison Adhémar-Dion (lettres patentes). 23 juin 2009 Première pelletée de terre. 8 février 2010 Déménagement de la permanence du Centre multivocationnel Claude David dans les locaux de la Maison. 4 mai 2010 Lancement du logo. 20 mai 2010 Inauguration officielle. 26 et 27 mai 2010 Portes ouvertes au personnel du CSSSSL. 27 mai 2010 Cocktail-réseautage pour les gens d affaires de la région. 29 et 30 mai 2010 Portes ouvertes à la population. 31 mai 2010 Entrée du personnel soignant. 7 juin 2010 Arrivée du premier résident. 24 septembre 2010 Fête champêtre. 15 décembre 2010 Donation de la Maison de la Fondation du CSSS du Sud de Lanaudière à la Corporation Maison Adhémar-Dion.

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE. Madame la Présidente constate le quorum et déclare l assemblée ouverte à 19 h 10.

VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE. Madame la Présidente constate le quorum et déclare l assemblée ouverte à 19 h 10. PROCÈS-VERBAL DE LA QUARANTE-SIXIÈME (46 E ) ASSEMBLÉE ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU SUD DE LANAUDIÈRE TENUE JEUDI 22 MAI 2008 À 19 H 00 À L AUDITORIUM

Plus en détail

1. LECTURE ET ADOPTION DE L'ORDRE DU JOUR. D'ADOPTER l'ordre du jour avec la modification suivante : - Le point 4.3 est reporté.

1. LECTURE ET ADOPTION DE L'ORDRE DU JOUR. D'ADOPTER l'ordre du jour avec la modification suivante : - Le point 4.3 est reporté. 1738 G1-4340 PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE PROCÈS-VERBAL DE LA 217 e SÉANCE DU CONSEIL D'ADMINISTRATION des Centres jeunesse de l'outaouais (CJO) tenue le 11 février 2015, à l édifice Marc-Sénéchal 105, boulevard

Plus en détail

Juin 2012. Bravo et merci encore pour l excellent travail du comité reconnaissance et l importante présence du personnel.

Juin 2012. Bravo et merci encore pour l excellent travail du comité reconnaissance et l importante présence du personnel. Infos de chez-nous! Juin 2012 Sommaire 1-Soirée reconnaissance 2-Recrutement -Fête des Bénévoles -Page centrale: photos 3-Années de Fidélité -Milieu de formation -S. Cécile Fortier, 4-Soins infirmiers

Plus en détail

Madame la Présidente constate le quorum et déclare l assemblée ouverte à 18 h 10.

Madame la Présidente constate le quorum et déclare l assemblée ouverte à 18 h 10. PROCÈS-VERBAL DE LA CINQUANTE ET UNIÈME (51 E ) ASSEMBLÉE ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU SUD DE LANAUDIÈRE TENUE LE MARDI 18 NOVEMBRE 2008 À 18 H À L

Plus en détail

APRES-INRS. Compte rendu du 23 e Conseil d administration Tenu vendredi, le 30 avril 2010 à 10h00

APRES-INRS. Compte rendu du 23 e Conseil d administration Tenu vendredi, le 30 avril 2010 à 10h00 APRES-INRS Compte rendu du 23 e Conseil d administration Tenu vendredi, le 30 avril 2010 à 10h00 Local 4412 de l Édifice INRS à Québec et Local G-09 de l Édifice 18 au Campus de l IAF à Laval Étaient présents

Plus en détail

Le Mûrier Inc. www.lemurier.org

Le Mûrier Inc. www.lemurier.org Le Mûrier Inc. www.lemurier.org RAPPORT D ACTIVITÉS 2009-2010 2 NOS SERVICES EN UN CLIN D OEIL Le Jalon Résidence d appartements regroupés pour 12 femmes vivant un problème de santé mentale grave et une

Plus en détail

Absences : Madame Nathalie Blais, madame Nathalie Côté, monsieur Éric Renaud et madame Manon Tremblay, commissaires

Absences : Madame Nathalie Blais, madame Nathalie Côté, monsieur Éric Renaud et madame Manon Tremblay, commissaires PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN 16 e Séance (ordinaire) Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire du Lac- Saint-Jean tenue le 19

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

QUI SOMMES-NOUS? COMMENT JOINDRE L ÉQUIPE DE BÉNÉVOLES?

QUI SOMMES-NOUS? COMMENT JOINDRE L ÉQUIPE DE BÉNÉVOLES? Une maison, une vocation, un soutien QUI SOMMES-NOUS? La Maison de soins palliatifs Source Bleue a pour mission de prodiguer gratuitement des soins à des personnes atteintes d une maladie avec un pronostic

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL POUR L ANNÉE 2014 =======================================

RAPPORT ANNUEL POUR L ANNÉE 2014 ======================================= RAPPORT ANNUEL POUR L ANNÉE 2014 ======================================= MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA MAISON MARIE-ÉLISABETH Chers partenaires, généreux donateurs, Mesdames et

Plus en détail

Excellent service, soins prodigués avec compassion

Excellent service, soins prodigués avec compassion Centre d accès aux soins communautaires du Centre Plan stratégique (2014-2017) Sommaire Excellent service, soins prodigués avec compassion EXCELLENT SERVICE, SOINS PRODIGUÉS AVEC COMPASSION Le Plan stratégique

Plus en détail

G1-4340 PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE

G1-4340 PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE 1725 G1-4340 PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE PROCÈS-VERBAL DE LA 215 e SÉANCE DU CONSEIL D'ADMINISTRATION des Centres jeunesse de l'outaouais (CJO) tenue le 12 novembre 2014, à l édifice Marc-Sénéchal 105, boulevard

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5 RAPPORT ANNUEL 2011 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. MOT DE LA PRÉSIDENTE... 4 2. LES COMMISSAIRES ET LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE... 5 3. MISE EN PLACE DU BUREAU DE L OMBUDSMAN... 6 4. STATISTIQUES...

Plus en détail

Philosophie de gestion des ressources humaines

Philosophie de gestion des ressources humaines Philosophie de gestion des ressources humaines En collaboration avec la Direction des services à la clientèle et la Direction des ressources humaines Consultation faite auprès du Comité PDRH et du Comité

Plus en détail

Appel d offres pour l organisation des événements annuels de l Ordre des architectes du Québec (OAQ)

Appel d offres pour l organisation des événements annuels de l Ordre des architectes du Québec (OAQ) Appel d offres pour l organisation des événements annuels de l Ordre des architectes du Québec (OAQ) Date limite de présentation des propositions : Le mardi 4 septembre 2012, 17 h 1 Renseignements préliminaires

Plus en détail

Message de la présidente. États financiers

Message de la présidente. États financiers Message de la présidente États financiers L année 2014 a été bien remplie pour la Fondation Pierre-Marchand. Présidente depuis la création de la Fondation, en 2012, j ai assisté au début de cette nouvelle

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

2008-2009. SURVOL des ACTIVITÉS

2008-2009. SURVOL des ACTIVITÉS SURVOL des ACTIVITÉS 2008-2009 Apporter un soutien direct à l élève qui vit une période de crise financière ou de diff icultés personnelles et encourager l élève à poursuivre ses études jusqu à l obtention

Plus en détail

Le colloque de l AEHCUQTR a eu lieu à l hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe. Les activités ont débutées à 13h30 le 8 juin 2002.

Le colloque de l AEHCUQTR a eu lieu à l hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe. Les activités ont débutées à 13h30 le 8 juin 2002. Le colloque de l AEHCUQTR a eu lieu à l hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe. Les activités ont débutées à 13h30 le 8 juin 2002. Étaient présents(es) : Claude Salvas, Louis Monti, Mylène Arsenault, Daniel

Plus en détail

INFOLETTRE PRINTEMPS 2014

INFOLETTRE PRINTEMPS 2014 INFOLETTRE PRINTEMPS 2014 Votre croissance cause t elle une pression sur votre fonds de roulement? Laboratoire BNK choisit Capital Conseil GCI Cargo choisit Capital Conseil Industrie de Palettes Standard

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

2014-2015. Programme régional de formation

2014-2015. Programme régional de formation 2014-2015 Programme régional de formation L E C A D R E, U N G E S T I O N N A I R E D E P E R S O N N E S D A N S U N C O N T E X T E D E R É S E A U X D E S E R V I C E S À L A P O P U L A T I O N À

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Mauricie et Centre-du-Québec Établissement : Centre de santé et de services

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008

Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008 Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008 Un temps de réflexion Vous avez constaté la progression de l épidémie Vous savez que la prévention atteindra rapidement ses limites Beaucoup

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

PROCÈS VERBAL De la cinquième assemblée générale annuelle Cercle des administrateurs de sociétés certifiés

PROCÈS VERBAL De la cinquième assemblée générale annuelle Cercle des administrateurs de sociétés certifiés PROCÈS VERBAL De la cinquième assemblée générale annuelle Cercle des administrateurs de sociétés certifiés Mercredi, 21 mars 2012, 17h Hôtel Delta Centre-Ville, Montréal La liste des présences est présentée

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU SOUTIEN À L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE MINISTÉRIELLE SUR LA MAIN D ŒUVRE EN SOINS INFIRMIERS La direction des ressources humaines AQESSS Octobre

Plus en détail

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS Le 2 juin 2003 Landal inc. SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR

Plus en détail

Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon. Exercice terminé le 30 juin 2012

Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon. Exercice terminé le 30 juin 2012 Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon Exercice terminé le 30 juin 2012 Table des matières Mot du président... 3 Activités de financement... 4 1. Tournoi de Golf... 4 2. Tirage... 5 Nos

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Association des diplômés en administration de la santé de l Université de Montréal RAPPORT ANNUEL

Association des diplômés en administration de la santé de l Université de Montréal RAPPORT ANNUEL Association des diplômés en administration de la santé de l Université de Montréal RAPPORT ANNUEL 2006-2007 Préambule Nous avons tenu une assemblée annuelle extraordinaire le 12 octobre 2006 et nous avons

Plus en détail

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de Le programme Arrimage et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de M me Myriam-Nicole Bilodeau, conseillère-clinique cadre 1. Le CSSS de Chicoutimi

Plus en détail

Présentation Comité des usagers du CSSS de Laval

Présentation Comité des usagers du CSSS de Laval Présentation Comité des usagers du CSSS de Laval Conseil d administration 29 mai 2013 RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS ET BILAN FINANCIER 2012-2013 1 Mot du Président Il est important de souligner l équipe extraordinaire

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL ÉTAIENT PRÉSENTS : IL Y A QUORUM ÉTAIENT ÉGALEMENT PRÉSENTS : ABSENCE : Conseil de quartier Notre-Dame-des-Laurentides

PROCÈS-VERBAL ÉTAIENT PRÉSENTS : IL Y A QUORUM ÉTAIENT ÉGALEMENT PRÉSENTS : ABSENCE : Conseil de quartier Notre-Dame-des-Laurentides ÉTAIENT PRÉSENTS : PROCÈS-VERBAL Procès-verbal de la deuxième séance du conseil de quartier Notre-Dame-des-Laurentides, mercredi 2 février 2011, au chalet Notre-Dame-des-Laurentides, 55, rue Moïse-Verret.

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

SONT ÉGALEMENT PRÉSENTS : Normand Lacasse, directeur du Centre et Louise Poulin, secrétaire du Centre.

SONT ÉGALEMENT PRÉSENTS : Normand Lacasse, directeur du Centre et Louise Poulin, secrétaire du Centre. PROCÈS-VERBAL ADOPTÉ C.E.13-04-23 PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE-ROLLET, TENUE LE MARDI 23 AVRIL 2013 AU 3000, BOUL. HOCHELAGA, QUÉBEC,

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014 CE 12/13 17/12/13 2. École secondaire de la Cité Conseil d établissement 2013-2014 CÉ-12-13-PV-03 PROCÈS-VERBAL de la réunion du Conseil d établissement de l école secondaire de la Cité tenue le 17 décembre

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE POUR LA GESTION DES PLAINTES

POLITIQUE ET PROCÉDURE POUR LA GESTION DES PLAINTES POLITIQUE ET PROCÉDURE POUR LA GESTION DES PLAINTES POLITIQUE ET PROCÉDURE DE GESTION DES PLAINTES Préambule La loi sur les services de santé et les services sociaux prévoit un régime d examen des plaintes

Plus en détail

SUBVENTION TD POUR L EXCELLENCE DES SOINS ET SERVICES AUX USAGERS DU CSSS PIERRE-BOUCHER

SUBVENTION TD POUR L EXCELLENCE DES SOINS ET SERVICES AUX USAGERS DU CSSS PIERRE-BOUCHER SUBVENTION TD POUR L EXCELLENCE DES SOINS ET SERVICES AUX USAGERS DU CSSS PIERRE-BOUCHER CONVENTION DE DONATION Le Groupe Banque TD appuie et promeut la qualité et la sécurité des soins et services offerts

Plus en détail

François Gauthier, secondaire

François Gauthier, secondaire PROVINCE DE QUÉBEC Commission scolaire des Hauts-Cantons 08 Séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Hauts-Cantons, tenue le 28 e jour du mois de février 2012, à compter

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Transcontinental inc. (la Société) est une société dont les valeurs sous-tendent une saine gestion d entreprise. Son conseil d administration (le conseil) a pour mission

Plus en détail

Rapport d activités 2014-2015

Rapport d activités 2014-2015 INSTITUT DE GESTION FINANCIERE DE QUEBEC (IGF-QUEBEC) 1 TABLE DES MATIERES MOT DU PRÉSIDENT... 3... 4 MISSION... 4 VISION... 4 CLIENTELE... 4 ADMINISTRATEURS D... 5 CONSEIL D ADMINISTRATION... 5 CONSEIL

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Une autre belle année remplie d apprentissages et d activités qui se termine sur une belle note : la langue de chez nous! Bon été à tous!

Une autre belle année remplie d apprentissages et d activités qui se termine sur une belle note : la langue de chez nous! Bon été à tous! VOLUME 3, N 3 PRINTEMPS 2014 Dans ce numéro 2 Spectacle-bénéfice 6 Espace Bénévolat 7 Espace Grande Lecture 2014 10 Espace Apprenants 11 Calendrier des activités 12 Nos coordonnées 13 Formulaire de don

Plus en détail

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Développer les compétences de votre main-d œuvre avec l aide d Emploi-Québec LA FORMATION FAIT DÉJÀ

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

LE POTENTIEL À PORTÉE DE MAINS

LE POTENTIEL À PORTÉE DE MAINS CIBLE-ACTION : LE POTENTIEL À PORTÉE DE MAINS MISSION VISION Guider et accompagner les personnes et les organisations dans leur développement en employabilité et en gestion des ressources humaines Cible-Action

Plus en détail

CHARTE DE DÉONTOLOGIE

CHARTE DE DÉONTOLOGIE LIBÉRALITÉS TRANSMETTRE EN TOUTE CONFIANCE Conscient de son devoir d information, de transparence et de son engagement envers les auteurs de libéralités consenties à son profit, le Comité français pour

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL PROJET Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL JUIN 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. La mise en contexte...3 2. Les enjeux relatifs à la communication interne...3 2.1 La présence

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013 Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles CATÉGORIE : Ressources humaines SURVEILLANCE : juin 2014 Adopté : 17 avril 2007 Dernière révision : 25 janvier 2013 Révisée le : 20 septembre 2013 Le Centre de santé

Plus en détail

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de la Côte-Nord Table des matières Introduction... 3 Origine

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

FICHE. Le rapport d activités

FICHE. Le rapport d activités FICHE # 6 Le rapport d activités Le rapport d activités Pourquoi est-il important de rédiger un rapport d activités? Parce qu il permet de mettre en relief ce qui rend l organisme unique et lui donne son

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Tel qu adopté par le conseil d administration le 5 octobre 2011 Membres de l Association des écoles supérieures d art de Montréal Centre NAD Conservatoire de musique de Montréal

Plus en détail

1989 / 1990. Membres du conseil d administration. Bons coups / évènements marquants

1989 / 1990. Membres du conseil d administration. Bons coups / évènements marquants 1989 / 1990 Présidente Sylvie Gilbert Fowlis Vice-présidente Suzanne Beaudin Secrétaire & Trésorier Paul Messier Conseillère Thérèse Dubois Conseillère Jacqueline Rodrigue Conseiller Stanley Lake Personne-ressource

Plus en détail

RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DATE : 21 AVRIL 2009 PAR APPEL CONFÉRENCE ORDRE DU JOUR PROPOSÉ 12h00 1. Ouverture, mot de bienvenue, tour de table 12h00 2. Adoption de l ordre du jour 12h05 3. Lecture

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

MOORE, France, secrétaire d assemblée. LARIVIÈRE, Amélie PLANTE, M. Serge ROY, Mme Julie

MOORE, France, secrétaire d assemblée. LARIVIÈRE, Amélie PLANTE, M. Serge ROY, Mme Julie PROCÈS-VERBAL DE LA SOIXANTE-NEUVIÈME (69 E ) RÉUNION RÉGULIÈRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DES ETCHEMINS, TENUE LE 18 MARS 2014, À 19 HEURES, AU CENTRE ADMINISTRATIF

Plus en détail

1132, rue Front Sud Conseil d établissement Saint Georges de Clarenceville, Québec

1132, rue Front Sud Conseil d établissement Saint Georges de Clarenceville, Québec Initiales du président initiales du sec. gén. Document École du Petit Clocher Procès verbal 1132, rue Front Sud Conseil d établissement Saint Georges de Clarenceville, Québec J0J 1B0 SÉANCE ORDINAIRE Numéro

Plus en détail

ECOLE CAPITAINE LUC-FORTIN CONSEIL D ÉTABLISSEMENT REGISTRE DES PROCÈS-VERBAUX

ECOLE CAPITAINE LUC-FORTIN CONSEIL D ÉTABLISSEMENT REGISTRE DES PROCÈS-VERBAUX Présidente Directeur Présences ECOLE CAPITAINE LUC-FORTIN CONSEIL D ÉTABLISSEMENT REGISTRE DES PROCÈS-VERBAUX PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DES HAUTES-RIVIÈRES ÉCOLE CAPITAINE-LUC-FORTIN Procès-verbal

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL GUIDE DE SOUTIEN À LA DÉCISION CLINIQUE EN SANTÉ MENTALE ADULTE L OUTIL ALLIANCE alliancesantementale.org À QUI S ADRESSE CE GUIDE ET POURQUOI UN GUIDE

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Pour une meilleure prise en charge de la santé et sécurité du travail : Prendre le taureau par les cornes : c est pas bête!

Pour une meilleure prise en charge de la santé et sécurité du travail : Prendre le taureau par les cornes : c est pas bête! Pour une meilleure prise en charge de la santé et sécurité du travail : Prendre le taureau par les cornes : c est pas bête! Historique État de la situation en 2008 Style de gestion : réactive La chance

Plus en détail

MESURES DE REDRESSEMENT

MESURES DE REDRESSEMENT 1 LES MESURES pour l intégration des personnes handicapées au programme d accès à l égalité Le présent document propose des exemples de mesures qui peuvent faire partie du rapport d élaboration pour l

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL. Assemblée extraordinaire du CONSEIL D'ADMINISTRATION

PROCÈS-VERBAL. Assemblée extraordinaire du CONSEIL D'ADMINISTRATION 1045 PROCÈS-VERBAL Assemblée extraordinaire du CONSEIL D'ADMINISTRATION Tenue le mercredi 26 septembre 2012, à 19 h 15 À la salle Léonard-Gagnon de l Hôtel de l Institut au 3535, rue Saint-Denis, Montréal

Plus en détail

PRÉSENCES : Marcellin Hudon, Jocelyne Rouleau et François Vermette,

PRÉSENCES : Marcellin Hudon, Jocelyne Rouleau et François Vermette, RÉUNION DU COMITÉ EXÉCUTIF JEUDI LE 29 JANVIER 2009 TENUE DANS LES LOCAUX DU RQOH (533, RUE ONTARIO EST, BUREAU 202 À MONTRÉAL)) PROCÈS-VERBAL PRÉSENCES : Marcellin Hudon, Jocelyne Rouleau et François

Plus en détail

Rapport d activité 2011-2012

Rapport d activité 2011-2012 Rapport d activité 2011-2012 Association des étudiantes et étudiants de l Université du 3 e âge de Québec (AÉUTAQ) Avant-propos 3 e âg Q b ( E T Q), j le rapport des 2011-2012, une année marquée par le

Plus en détail

Programme d accueil et d intégration pour un cadre d établissement

Programme d accueil et d intégration pour un cadre d établissement Programme d accueil et d intégration pour un cadre d établissement 3 MARS 2007 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE... 3 OBJECTIF DU PRESENT GUIDE... 3 LES 8 ÉTAPES INCONTOURNABLES D UN PROGRAMME D ACCUEIL... 4

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile

Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Florinda Martin Coordonnatrice du service de soutien à la famille François Forté Bénévole et formateur Déclaration de

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE DSC-DIR-04-01 MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE Expéditeur : Directrice des services à la clientèle Destinataires : Tout le personnel

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

POUR LES MESURES «PRIORITÉ JEUNESSE», «ACTION COMMUNAUTAIRE INTERSECTORIELLE» ET «PROMOTION DE LA SANTÉ ET PRÉVENTION DES TOXICOMANIES»

POUR LES MESURES «PRIORITÉ JEUNESSE», «ACTION COMMUNAUTAIRE INTERSECTORIELLE» ET «PROMOTION DE LA SANTÉ ET PRÉVENTION DES TOXICOMANIES» POUR LES MESURES «PRIORITÉ JEUNESSE», «ACTION COMMUNAUTAIRE INTERSECTORIELLE» ET «PROMOTION DE LA SANTÉ ET PRÉVENTION DES TOXICOMANIES» Année 2010-2011 Répondante pour les organismes de Saint-Laurent A/S

Plus en détail

Toutefois, certains enjeux ont amené le CSSS-IUGS à mettre en place un projet de réorganisation du travail en soins infirmiers :

Toutefois, certains enjeux ont amené le CSSS-IUGS à mettre en place un projet de réorganisation du travail en soins infirmiers : ANNEXE 22 Adopté au comité directeur paritaire le 27 avril 2009 PLAN DE COMMUNICATION Organisation du travail et revalorisation des pratiques en soins de longue durée 1) Contexte Né du regroupement successif

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

CONSEIL DES COMMISSAIRES

CONSEIL DES COMMISSAIRES Conseil des commissaires (séance régulière) Procès verbal du 26 septembre 2007 PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE de PORTNEUF CONSEIL DES COMMISSAIRES Procès-verbal de la séance régulière du conseil

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES Présentée au conseil d administration le 29 novembre 2007 PRODUCTION Monsieur Stanley Smith Service des ressources humaines AUTRES COLLABORATEURS Comité de

Plus en détail

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences ARTICLE La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences Carole Dion Professeure Département des sciences des sciences de l'éducation

Plus en détail

M. Mario Denis 13-14

M. Mario Denis 13-14 Rapport annuel Du Conseiill d établliissement De ll Écolle secondaiire de Donnacona Année 2013-2014 À lla Commiissiion scollaiire de Portneuf ((Arrttiiclle 82,, LIIP)) Par : M. Éric paradis Titre : Président

Plus en détail

Voici une nouvelle Brève d AMA Diem que j espère vous lirez avec plaisir.

Voici une nouvelle Brève d AMA Diem que j espère vous lirez avec plaisir. AMA Diem Aime le jour, avec et malgré la maladie! Brève de septembre 2013 Chers Amis, Voici une nouvelle Brève d AMA Diem que j espère vous lirez avec plaisir. Ces derniers mois ont été très chargés en

Plus en détail

PERSONNES INVITÉES Mme Guylaine St-Gelais, directrice des Ressources financières et matérielles, points 3.1 et 3.2

PERSONNES INVITÉES Mme Guylaine St-Gelais, directrice des Ressources financières et matérielles, points 3.1 et 3.2 PROCÈS-VERBAL DE LA 99 e SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CSSS DE LA POINTE-DE-L ÎLE TENUE PAR CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE LE LUNDI 16 DÉCEMBRE 2013 PERSONNES PRÉSENTES Mme Cécile Légaré,

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

9 septembre 2013. Programme de partenariat. Présenté par. En collaboration avec

9 septembre 2013. Programme de partenariat. Présenté par. En collaboration avec 9 septembre 2013 Programme de partenariat Présenté par En collaboration avec Table des matières L Omnium Prestige Charles-Bruneau... 3 Le comité organisateur 2013... 3 La Fondation Centre de cancérologie

Plus en détail

Étaient également présentes et présents : Étaient absents et absentes : présenté. ADOPTION DU PROCÈS-VERBAL

Étaient également présentes et présents : Étaient absents et absentes : présenté. ADOPTION DU PROCÈS-VERBAL Page -570- À une séance ordinaire du Conseil des commissaires de la Commission scolaire d es Portages-de-l Outaouais tenue au Centre administratif, 225, rue Saint- R édempteur, Gatineau (Québec), le mercredi

Plus en détail