VENTILATION NON INVASIVE DANS LES PNEUMOPATHIES AIGUËS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VENTILATION NON INVASIVE DANS LES PNEUMOPATHIES AIGUËS"

Transcription

1 VENTILATION NON INVASIVE DANS LES PNEUMOPATHIES AIGUËS G. HILBERT Département de Réanimation médicale, CHU Bordeaux EA 518-Physiologie, Université Bordeaux 2 Le but des techniques de ventilation non-invasive (VNI) est d assurer ou d augmenter la ventilation alvéolaire à l aide d un respirateur délivrant une ventilation en pression positive intermittente, sans intubation trachéale ou trachéotomie, par l intermédiaire d une interface avec le nez et/ou la bouche du patient. La ventilation mécanique (VM) constituait classiquement la base du traitement symptomatique de l insuffisance respiratoire aiguë (IRA) sévère. Cependant, les complications de l intubation et de la VM, au premier rang desquelles les pneumopathies nosocomiales, sont bien documentées [1]. Dans les IRA hypoxémiques sévères, incluant les pneumopathies aiguës, la VM peut avoir des conséquences néfastes associant ruptures épithéliales et endothéliales, inflammation, œdème pulmonaire de perméabilité, atélectasies, hypoxémie et libération systémique de médiateurs de l inflammation. Si l'intubation pouvait être évitée chez de tels patients, les risques de dommages pulmonaires associés à la VM, de pneumonie nosocomiale et de sepsis pourraient être sensiblement réduits. Certains objectifs sont communs à la VNI et à l intubation avec ventilation invasive, comme réduire le travail des muscles respiratoires ou maintenir les échanges gazeux. L'idée d'utiliser pour cela un masque facial ou nasal n'est pas nouvelle. Ce sont en revanche : 1\ la documentation des complications de l intubation endotrachéale, et principalement des pneumopathies acquises sous ventilation mécaniques grevées d une morbidité et mortalité importantes [1]; 2\ les progrès techniques (ventilateurs, modes ventilatoires, interfaces); et 3\ l organisation des services autour de la VNI [2], qui ont relancé cette idée de façon spectaculaire. L efficacité de la VNI peut être due, en grande partie, à la façon dont elle est utilisée. Ainsi, si les réglages ventilatoires, le mode d administration et le choix de l interface sont très importants, la sélection des patients susceptibles d en bénéficier et le respect des contreindications sont cruciaux. C est dans les décompensations aiguës de patients bronchopneumopathes chroniques obstructifs (BPCO) que le bénéfice de la VNI a été le mieux démontré [3]. Plusieurs études utilisant la méthode du cas témoin ou prospectives randomisées contrôlées ont évalué l efficacité de la méthode par rapport à un traitement standard ; il a été démontré que la VNI permettait de diminuer le recours à l intubation, de réduire l incidence des complications, voire la mortalité dans l unité où la méthode était employée [3]. L utilisation précoce de la VNI permet de réduire la morbidité et la mortalité de patients immunodéprimés admis en réanimation avec des infiltrats pulmonaires, de la fièvre et une IRA [4]. La place de la VNI est beaucoup plus discutée, en dehors d un contexte 1

2 d immunodépression, dans la prise en charge des pneumopathies [5]. En effet, les résultats des différentes études sur l utilisation de la VNI dans les pneumopathies sévères, et plus largement dans l IRA hypoxémique, sont contradictoires. Bases physio-pathologiques de l utilisation de la VNI dans l IRA hypoxémique Chez beaucoup de patients avec IRA hypoxémique, et plus fréquemment en présence de pneumopathie et de syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), le shunt intra pulmonaire et les déséquilibres du rapport ventilation-perfusion entraînent une hypoxémie potentiellement mortelle. L augmentation de l espace mort alvéolaire et la diminution de la compliance du système respiratoire vont augmenter le travail des muscles respiratoires et peuvent conduire à la défaillance ventilatoire avec hypercapnie et acidose. Cependant, dans l IRA hypoxémique, le but essentiel de la VNI est d assurer une PaO 2 adéquate en attendant que la pathologie responsable de l IRA soit spécifiquement traitée. Dans l IRA hypoxémique, deux techniques de VNI sont essentiellement utilisées : la ventilation spontanée en pression positive continue, plus connue sous le nom anglo-saxon de continuous positive airway presssure (CPAP) et la ventilation spontanée avec aide inspiratoire (AI) et pression expiratoire positive (VS-AI-PEP). Même si la CPAP seule peut améliorer la mécanique du poumon chez des patients en IRA et diminuer le travail respiratoire par rapport à une ventilation sans aucun soutien, l'adjonction d une AI à la PEP a un effet positif en réduisant le travail respiratoire et en maintenant un volume courant compatible avec une ventilation alvéolaire adéquate. L addition de l AI à la VS modifie le mode ventilatoire, c est à dire la répartition de la ventilation minute entre le volume courant et la fréquence respiratoire du patient ; il existe une relation inversement proportionnelle entre la fréquence respiratoire et le niveau d AI et une relation proportionnelle entre le volume courant et l AI. La VS-AI-PEP peut ainsi améliorer la physio-pathologie de l IRA hypoxémique. Les mécanismes d amélioration des échanges gazeux peuvent inclure les effets bénéfiques de la PEP sur la distribution de l eau extra vasculaire, sur le recrutement alvéolaire en augmentant le volume télé-expiratoire et sur le traitement précoce des atélectasies, et de l AI sur la réduction du travail ventilatoire et le maintien d un volume courant compatible avec une ventilation alvéolaire adéquate. Le fait de réduire le travail ventilatoire durant les séances de VNI peut également permettre aux muscles respiratoires d être plus efficients durant les périodes de ventilation spontanée. CONTRE-INDICATIONS Lors de la récente conférence de consensus internationale, un accord général concernait les contre-indications de la VNI [3]. Dans tous les cas, la ventilation au masque utilisée chez des malades ayant des troubles de la vigilance, des anomalies du carrefour aérodigestif, s alimentant dans des conditions de surveillance imparfaites, n est pas dénuée de risques de complications infectieuses pulmonaires, et il convient de respecter les contre indications habituelles de la technique. En plus de ces facteurs liés au patient, l absence d environnement adapté (Soins intensifs ou Réanimation) peut également constituer une contre-indication formelle de la VNI. Des expériences sont rapportées de l utilisation de la VNI dans les services d urgence ou de pneumologie. Cependant, à notre avis, le développement de la VNI dans d autres structures que celles de soins intensifs ou de réanimation pose plusieurs problèmes comme celui de la 2

3 maîtrise des différentes techniques liées à la VNI et surtout de la surveillance clinique et du monitorage des patients; cette surveillance paraît possible dans certains services d urgences, mais plus aléatoire dans des services de pneumologie qui pourraient cependant utiliser la VNI, à moindre coût, dans les formes les moins sévères d IRA. LES PRINCIPALES ETUDES Chez les patients immunodéprimés avec IRA, le recours à la ventilation mécanique reste associé à une mortalité élevée et éviter l intubation est apparu comme un objectif logique et majeur chez ces malades. Les résultats de deux études prospectives, randomisées et contrôlées [6, 7] amènent à retenir l indication de l utilisation précoce de la VNI chez des patients immunodéprimés sélectionnés. Par contre, la place de la VNI dans la prise en charge de patients immunucompétents avec IRA hypoxémique reste très discutée [5]. Ainsi, nous commenterons les principales études ayant inclus des malades avec pneumopathies, respectivement chez des patients immunocompétents et immunodéprimés. Après plusieurs études de faisabilité, la première étude randomisée contrôlée n avait pas démontré de bénéfice de la VNI par rapport au traitement standard [8]; la VNI ne réduisait de façon significative le taux d intubation (36 % vs 100 %, p < 0.02) que dans le sous-groupe des patients avec PaCO 2 > 45 mmhg. C est principalement l étude d Antonelli et coll. qui allait relancer de façon spectaculaire l intérêt da la VNI dans l IRA hypoxémiante [9]. Les auteurs ont randomisé, chez des patients en IRA qui nécessitaient une intubation, la VNI et l intubation avec ventilation conventionnelle. Dans le groupe VNI, 10 patients durent être intubés (31 %). Dans le groupe intubation, les complications sérieuses étaient significativement plus fréquentes que dans le groupe VNI (66% vs 38%, p=0.02). L étude prospective randomisée contrôlée de Confalonieri et coll. a montré l intérêt de la VNI dans les pneumopathies infectieuses communautaires, même si le bénéfice de la méthode a surtout été démontré chez les patients BPCO inclus dans ce travail [10]. Dans un travail non contrôlé, la VNI ne permit d éviter l intubation que chez 34 % des patients avec pneumopathies communautaires, mais l IRA était très sévère [11]. Dans l étude prospective randomisée contrôlée récente de Ferrer et coll., chez 105 patients avec IRA hypoxémique, l utilisation de la VNI était associée à une réduction significative des taux d intubation (13 % vs 29 %, p < 0.01) et de la mortalité en réanimation (9 % vs 21 %, p < 0.03), et une augmentation de la survie à 90 jours (p < 0.025) [12]. Ces résultats étaient conservés pour le sous-groupe de patients avec pneumopathie communautaire. Seulement 7 patients dans le groupe VNI et 8 dans le groupe contrôle avaient des critères de SDRA. Six des 7 patients du groupe VNI, et les 8 malades du groupe contrôle furent intubés. Contrairement à l œdème aigu pulmonaire, le SDRA était indépendamment associé à un plus grand risque d'intubation. Les auteurs concluaient, qu excepté pour les patients avec SDRA, l'utilisation de la VNI permettait d améliorer le pronostic des patients avec IRA hypoxémique sévère. Toutefois, il est important de souligner qu il s agissait de SDRA très sévères puisque le rapport PaO 2 / FiO 2 moyen de l étude était à 102 et certainement inférieur pour les SDRA. D autre part, les SDRA n étaient pas secondaires à des pneumopathies et d origine extra-pulmonaire pour certains d entre eux. Chez les patients immunodéprimés avec IRA, le recours à la ventilation mécanique est associé à une mortalité élevée. Ainsi, éviter l intubation pourrait être un objectif majeur dans cette pathologie. 3

4 Dans l étude prospective randomisée contrôlée d Antonelli et coll., chez 40 patients avec IRA dans les suites d une transplantation d organe solide (foie, poumon, rein), l utilisation de la VNI était associée à une réduction significative des taux d intubation (20 % vs 70 %, p = 0.002), une diminution de l incidence des complications fatales (20 % vs 50 %, p = 0.05), et de la mortalité en réanimation (20 % vs 50 %, p = 0.05) [6]. Nous avons conduit une étude prospective randomisée et contrôlée dans le but d évaluer si la VNI permettait d améliorer le pronostic de patients immunodéprimés admis en réanimation avec des infiltrats pulmonaires, de la fièvre et une IRA [7]. L utilisation de la VNI était associée à une réduction significative des taux d intubation (46 % vs 77 %, p = 0.03), de complications sérieuses (50 % vs 81 %, p = 0.02), de mortalité en réanimation (38 % vs 69 %, p = 0.03), et de mortalité hospitalière (50 % vs 81 %, p = 0.02). Les décès survinrent uniquement chez les patients qui durent être intubés, après échec du traitement conventionnel dans le groupe traitement standard et échec de la ventilation dans le groupe VNI. Même si la comparaison entre les deux études doit être prudente, les meilleurs résultats observés chez les patients d oncohématologie dans ce travail [7] par rapport à une étude précédente de notre groupe [13], pourraient être dus à l abandon du mode CPAP au profit du mode VS-AI-PEP. Suivant les récentes recommandations internationales (de niveau I) [14], la VNI devrait être autant que possible employée chez les patients présentant une exacerbation aiguë de BPCO, dans certaines IRA hypoxémiques, et chez les patients immunodéprimés avec IRA et infiltrats pulmonaires fébriles [7]. ASPECTS PRATIQUES Une des différences principales entre la décompensation de BPCO et l IRA hypoxémique, est la place de la CPAP dans l'arsenal thérapeutique des médecins traitant des patients avec IRA hypoxémique. Les pressions habituellement délivrées par les systèmes CPAP sont de 5 à 15 cm H 2 O. De telles pressions peuvent être appliquées en utilisant une grande variété de dispositifs comprenant des valves de CPAP reliées à une source de gaz comprimé, de petites unités portatives utilisées pour le traitement à domicile des apnées obstructives du sommeil, et des ventilateurs conçus pour l'usage en réanimation. La CPAP peut alors être administrée en utilisant des systèmes de "débit à la demande", de " flow-by" ou de "débit continu". La CPAP est très utilisée car la technique améliore les échanges gazeux et est supposée pouvoir éviter le recours à l intubation et à la ventilation mécanique. Cependant, dans la seule étude randomisée contrôlée, la CPAP n a pas amélioré le pronostic de l IRA hypoxémique par rapport au traitement médical standard [15]. La ventilation spontanée à deux niveaux de pression (VS-AI-PEP), synchronisée sur les temps inspiratoire et expiratoire du patient, est devenue la modalité largement la plus utilisée. La VNI peut être pratiquée en utilisant soit des ventilateurs conventionnels de réanimation, soit des ventilateurs destinés initialement à traiter des IRC en état stable essentiellement lors d une VNI à domicile. L avantage d utiliser des ventilateurs de réanimation réside dans la parfaite connaissance du matériel par le personnel amené à utiliser la technique, ce qui devrait faciliter la mise en place et les modifications des réglages de la machine, ainsi que le monitorage précis des patients. Les modèles les plus récents comprennent même un mode d utilisation spécifique à la VNI. L interface idéale n existe pas. Les principaux avantages du masque facial sont la limitation des fuites et par conséquent une meilleure efficacité ventilatoire, la possibilité d atteindre des niveaux de pression de ventilation élevés, la possibilité d utiliser la respiration buccale. Le maintien de ce type d interface, chez un patient en IRA, nécessite moins de coopération de la part du patient que pour l utilisation d un masque nasal. Par contre, les 4

5 appuis sont importants, susceptibles de générer un inconfort, des douleurs locales, des rougeurs et des lésions cutanées. L espace mort est supérieur à celui d un masque nasal; le risque d inhalation de liquide gastrique est important en présence de vomissements. Par contre l impossibilité de parler, boire, manger, ou expectorer, ne sont pas de réels inconvénients si la VNI est utilisée de façon discontinue. Chez les patients en IRA, le masque facial est le plus utilisé, mais le changement d interface, voire l alternance des interfaces peuvent être bénéfiques à certains patients. Enfin, il faut rappeler que le choix de l interface doit être associé aux autres mesures aptes à améliorer le confort et à limiter les effets secondaires des masques, comme la limitation des pressions de ventilation et le choix d un mode de ventilation discontinu. Les complications liées aux interfaces sont au premier rang des problèmes techniques à l origine de nombreux échecs de VNI; concernant les nouvelles interfaces, des résultats prometteurs ont été rapportés sur l utilisation du casque de ventilation qui pourrait représenter une alternative aux interfaces conventionnelles. Dans notre pratique, une fois le masque facial connecté au ventilateur de réanimation réglé en mode VS-AI, puis appliqué sur le visage du patient, le niveau d AI est augmenté progressivement et ajusté pour chaque patient de façon à obtenir un volume courant expiré de 7 à 10 ml/kg et une fréquence respiratoire inférieure à 25 par minute. Le niveau de PEP est augmenté par paliers de 2 cm H 2 O, jusqu à un niveau maximum, très rarement nécessaire, de 10 cm H 2 O, l objectif étant de pouvoir utiliser une FiO 2 au maximum de 70 %. La FiO 2 est réglée pour maintenir la SaO 2 au dessus de 90 %. Les réglages sont ensuite ajustés en fonction du monitorage continu de SaO 2, des données cliniques, et des mesures gazométriques. La VNI peut être pratiquée avec des approches différentes : 1\ à un stade très avancé d IRA hypoxémiante chez des patients qui présentent des critères d intubation, ou à un stade plus précoce pour éviter une aggravation et l évolution vers un stade où l intubation est inévitable ; 2\ en utilisant la VNI de manière continue [9], ou au contraire discontinue, voire séquentielle [7]. Si la VNI ne permet pas d assurer une PaO 2 adéquate, en attendant que la pathologie responsable de l IRA soit spécifiquement traitée, l intubation ne doit pas être retardée. CONCLUSIONS La ventilation mécanique est un facteur pronostique indépendant de mortalité en réanimation et à long terme chez les patients immunodéprimés; ainsi, éviter l intubation reste un objectif majeur dans cette pathologie et deux études prospectives, randomisées et contrôlées, a démontré que la VNI permettait d améliorer le pronostic de l IRA de certains patients immunodéprimés admis en réanimation. L IRA des patients immunodéprimés est une indication reconnue de VNI et suivant de récentes recommandations internationales (de niveau I), la VNI devrait être utilisée autant que possible dans cette indication pour diminuer le risque de pneumopathie nosocomiale. Les résultats restent discordants dans les pneumopathies chez les patients immunocompétents, et des études complémentaires restent nécessaires. La VS-AI-PEP, synchronisée sur les temps inspiratoire et expiratoire du patient, est devenue la modalité largement la plus utilisée. Assurément, l IRA sur pneumopathie fait partie des indications de la VNI qui nécessitent de l expérience et une bonne maîtrise de la technique justifiant, dans cette indication, de pratiquer la VNI en service de soins intensifs ou de réanimation. 5

6 REFERENCES 1. Stauffer JL: Complications of translaryngeal intubation In: Principles and practice of mechanical ventilation. Tobin MJ (Ed). New York, Marcel Dekker, Inc., 1994, pp Hilbert G, Gruson D, Vargas F, Valentino R. L'organisation des services de réanimation autour de la VNI. In : Wysocki M, ed. Collection d anesthésie, de réanimation et d urgences : Mise en place de la ventilation non invasive en réanimation. Paris: Masson, 2002; p International Consensus Conferences in Intensive Care Medicine: noninvasive positive pressure ventilation in acute Respiratory failure. Am J Respir Crit Care Med 2001;163: Hilbert G, Gruson D, Vargas F. Noninvasive mechanical ventilation in immunocompromised patients Clinical Pulmonary Medicine 2004;11: Hill NS. Noninvasive ventilation routine therapy for community-acquired pneumonia? Not so fast! Intensive Care Med 2001;27: Antonelli M, Conti G, Bufi M, Costa MG, Lappa A, Rocco M, et al. Noninvasive ventilation for treatment of acute respiratory failure in patients undergoing solid organ transplantation. A randomized trial. JAMA 2000;283: Hilbert G, Gruson D, Vargas F, Valentino R, Gbikpi-Benissan G, Dupon M, et al. Noninvasive ventilation for treatment of acute respiratory failure in immunosuppressed patients with pulmonary infiltrates and fever, a randomized trial. New England Journal of Medicine 2001;344: Wysocki M, Tric L, Wolff MA, Millet H, Herman B. Noninvasive pressure support ventilation in patients with acute respiratory failure. A randomized comparison with conventional therapy. Chest 1995; 107: Antonelli M, Conti G, Rocco M, Bufi M, De Blasi RA, Vivino G, et al. A comparison of noninvasive positive pressure ventilation and conventional mechanical ventilation in patients with acute respiratory failure. N Engl J Med 1998;339: Confalonieri M, Potena A, Carbine G, Della Porta R, Tolley EA, Meduri U (1999) Acute respiratory failure in patients with severe community-acquired pneumonia. Am J Respir Crit Care Med 160: Jolliet P, Abajo B, Pasquina P, Chevrolet JC (2001) Non-invasive pressure support ventilation in severe community-acquired pneumonia. Intensive Care Med 27: Ferrer M, Esquinas A, Leon M, Gonzalez G, Alarcon A, Torres A. Non-invasive ventilation in severe hypoxemic respiratory failure. A randomized clinical trial. Am J Respir Crit Care Med 2003;168: Hilbert G, Gruson D, Vargas F, Valentino R, Chene G, Boiron JM, et al. Noninvasive continuous positive airway pressure in neutropenic patients with acute respiratory failure requiring intensive care unit admission. Crit Care Med 2000;28: American Thoracic Society; Infectious Diseases Society of America. Guidelines for the management of adults with hospital-acquired, ventilator-associated, and healthcareassociated pneumonia. Am J Respir Crit Care Med 2005;171: Delclaux C, L'Her E, Alberti C, Mancebo J, Abroug F, Conti G, et al. Treatment of acute hypoxemic nonhypercapnic respiratory insufficiency with continuous positive airway pressure delivered by a face mask: A randomized controlled trial. JAMA 2000;284:

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Réanimation Médicale Groupe Hospitalier Pellegrin (Bordeaux) Quelle place pour la ventilation non invasive dans le SDRA? Il s agit

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE AU COURS DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (NOUVEAU-NE EXCLU) Jean Paul Viale Hôpital de la Croix Rousse Lyon

VENTILATION NON INVASIVE AU COURS DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (NOUVEAU-NE EXCLU) Jean Paul Viale Hôpital de la Croix Rousse Lyon VENTILATION NON INVASIVE AU COURS DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (NOUVEAU-NE EXCLU) 3 ème conférence de consensus commune SFAR/SPLF/SRLF le 12 octobre 2006 Jean Paul Viale Hôpital de la Croix Rousse

Plus en détail

post-opératoireopératoire

post-opératoireopératoire Utilisation de la VNI en post-opératoireopératoire Claude-charles Balick-Weber Réanimation médicale CHU BORDEAUX D après Daprès la SRLF Indication i de VNI en POST-OPÉRATOIRE OPÉRATOIRE : En post-opératoire

Plus en détail

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon Frédéric ric Vargas Service de Réanimation R Bordeaux La VNI au cours de l OAPl cardiogénique débute avec.un aspirateur 1936 1936 The «pulmonary plus pressure

Plus en détail

CPAP en pré-hospitalier et aux urgences. 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires

CPAP en pré-hospitalier et aux urgences. 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires CPAP en pré-hospitalier et aux urgences 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires Ventilation Non Invasive (VNI) Définition Ventilation sans intubation trachéale. Par l intermédiaire d un masque

Plus en détail

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND Dr M. SEBBANE LA VNI C EST QUOI? Assistance ventilatoire sous forme de pression positive

Plus en détail

Conséquences de l appropriation des VNI par les kinésithérapeutes

Conséquences de l appropriation des VNI par les kinésithérapeutes Conséquences de l appropriation des VNI par les kinésithérapeutes Thierry PONSET Cadre de Santé Kinésithérapeute Réanimation médicale Centre Hospitalier Lyon Sud 69495 PIERRE BENITE cedex UDéfinition :

Plus en détail

Syndrome de détresse respiratoire aiguë

Syndrome de détresse respiratoire aiguë Syndrome de détresse respiratoire aiguë I Physiopathologie Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est un syndrome se manifestant comme une détresse respiratoire aiguë, conséquence d une lésion

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE

VENTILATION NON INVASIVE VENTILATION NON INVASIVE INDICATIONS DE LA VNI Envisageable chez un patient en IRA capable de comprendre et de collaborer : Fatigué mais non épuisé, Signes de détresse notamment FR > 25/minute, respiration

Plus en détail

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Ventilation idéale : Contexte Maintien d une pression trans-pulmonaire suffisante pour l oxygénation Minimiser le collapsus alvéolaire Lutter

Plus en détail

Protocole de Ventilation non Invasive. Equipe médicale et paramédicale des Urgences de la Rochelle

Protocole de Ventilation non Invasive. Equipe médicale et paramédicale des Urgences de la Rochelle Protocole de Ventilation non Invasive aux Urgences de La Rochelle Equipe médicale et paramédicale des Urgences de la Rochelle Introduction : La VNI dans les services d urgence doit être réalisée sous certaines

Plus en détail

Comment démarrer une VNI? Jalila BEN KHELIL Sce de Réanimation Respiratoire, Hôpital A. Mami-Ariana

Comment démarrer une VNI? Jalila BEN KHELIL Sce de Réanimation Respiratoire, Hôpital A. Mami-Ariana Comment démarrer une VNI? Jalila BEN KHELIL Sce de Réanimation Respiratoire, Hôpital A. Mami-Ariana Introduction Dans quelles pathologies? À quel endroit, quel service? Quelle surveillance? Objectifs et

Plus en détail

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES P. Beuret Réanimation polyvalente Lyon 02/06 LESIONS RESPONSABLES D IRA Fractures costales Volet costal Pneumo/hémothorax Contusion pulmonaire Douleur Mouvement paradoxal

Plus en détail

Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo.

Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo. LI VE Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo. JP FRAT Réanimation médicale CHU Poitiers janvier 2015 Connaître les indications de la ventilation noninvasive dans l

Plus en détail

Formation DPC indication de la VNI

Formation DPC indication de la VNI Formation DPC indication de la VNI Formation DPC indication de la VNI Formation DPC indication de la VNI Elastance Resistance Formation DPC indication de la VNI Nasopharynx Oropharynx Hypopharynx Larynx

Plus en détail

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation NAVA: Nouveautés et place en Réanimation Frederic Vargas Service de Réanimation Bordeaux CRCT- Inserm U1045 Université de Bordeaux 2 Déclaration de liens La société Maquet soutient notre recherche sur

Plus en détail

Historique 1870: 12 surdosés aux opiacés début XXème : Poumons d acier 1952: épidémie de poliomyélite années 80: essor VNI pour BPCO années 90: extens

Historique 1870: 12 surdosés aux opiacés début XXème : Poumons d acier 1952: épidémie de poliomyélite années 80: essor VNI pour BPCO années 90: extens Ventilation non invasive Intérêt et limites en pré-hospitalier p Médecin Principal BON Service médical 3ème Groupement d incendie Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris Historique 1870: 12 surdosés aux

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES Collège de pathologie respiratoire d Alsace Saverne - 19 novembre 2011 LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES S. HIRSCHI Service de Pneumologie Nouvel Hôpital Civil HUS

Plus en détail

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation Jean-Pierre LAABAN Hôtel-Dieu, Paris Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Syndrome obésité-hypoventilation (SOH) Défini par l existence d une

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (2011)

Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (2011) Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (2011) 1011 lits (taux d occupation 92%) 45 864 admissions Séjour moyen: 8.1 jours 3 000 initiations VNI (6.5% des patients hospitalisés) 36 000 séances de VNI

Plus en détail

Ventilation non invasive :

Ventilation non invasive : synthèse Ventilation non invasive : indications dans l insuffisance respiratoire aiguë Rev Med Suisse 212 ; 8 : 2382-7 M.-E. Brunner A. Lyazidi J.-C. M. Richard L. Brochard Drs Marie-Eve Brunner et Jean-Christophe

Plus en détail

La Ventilation Non Invasive en période postopératoire

La Ventilation Non Invasive en période postopératoire La Ventilation Non Invasive en période postopératoire JP Viale, Service anesthésie réanimation- Hôpital de la Croix Rousse 69317 Lyon jean-paul.viale@chu-lyon.fr L efficacité de la ventilation non invasive

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages François CHABOT Maladies Respiratoires et Réanimation Respiratoire CHU de Nancy 15 octobre 2011 Ventilation non invasive Ventilation en pression négative

Plus en détail

VNI en urgences pour quels malades?

VNI en urgences pour quels malades? VNI en urgences pour quels malades? Dr Laura Laudrin, Urgences-SMUR, CH Chinon - PLAN Définition Avantages Indications Contre-indications Mise en place Effets indésirables et limites Conclusions 2 Définition

Plus en détail

Quels patients? Quelles étiologies? Quels stades?

Quels patients? Quelles étiologies? Quels stades? JOURNEE DE FORMATION ARAIRLOR/AGEVIE PONT-A-MOUSSON, 15 OCTOBRE 2011 LA VENTILATION NON INVASIVE DES INSUFFISANTS RESPIRATOIRES CHRONIQUES Quels patients? Quelles étiologies? Quels stades? INDICATIONS

Plus en détail

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI Pierre Michelet Réanimation des Urgences Objectifs Pédagogiques Ventilation «protectrice» Arguments en faveur de lésions induites par la ventilation

Plus en détail

Ventilation mécanique

Ventilation mécanique Ventilation mécanique en médecine d urgence Modes ventilatoires Indications / Contre-indications Paramètres de surveillance Christelle PALIN, IDE Dr ANDRE, PH et Dr TAKUN, PH Service d Accueil des Urgences,

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE. Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière

VENTILATION ARTIFICIELLE. Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière VENTILATION ARTIFICIELLE Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière VENTILATION ARTIFICIELLE HISTORIQUE OBJECTIFS - INDICATIONS MOYENS COMPLICATIONS MONITORAGE VENTILATION

Plus en détail

Les bases de la ventilation mécanique

Les bases de la ventilation mécanique Les bases de la ventilation mécanique JM Constantin, M.D. Ph.D. GRED CNRS 6293 INSERM U1103 Département de Médecine Périopératoire Responsable des Réanimations CHU Clermont-Ferrand ventilation mécanique

Plus en détail

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE Et SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE Dr Thanh CAO - HUU 08/08/2016 Empruntés de : Sémiologie Médicale, Loïc GUILLEVIN, Ed. Lavoisier (Médecine Sciences Publications);

Plus en détail

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION ALOPH VALERIE (Bordeaux ) DESC REANIMATION TOULOUSE INTRODUCTION SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ( SDRA) d éd étiologies

Plus en détail

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Sevrage ventilatoire Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Je n ai aucun conflit d intérêt 2001 2007 Définition Procédure de libération du patient du ventilateur et du tube endotrachéal sans reventilation

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE EN REANIMATION : NOUVEAUTES

LA VENTILATION NON INVASIVE EN REANIMATION : NOUVEAUTES Ventilation en réanimation 387 LA VENTILATION NON INVASIVE EN REANIMATION : NOUVEAUTES J-C. Richard*, J. Aboab*, S. Maggiore** - * Service de Réanimation Médicale, Hôpital Charles Nicolle, 1 rue de Germont,

Plus en détail

La ventilation non invasive: «savoir les régler, souffler ne suffit pas!»

La ventilation non invasive: «savoir les régler, souffler ne suffit pas!» La ventilation non invasive: «savoir les régler, souffler ne suffit pas!» Alain.palot@ap-hm.fr Benjamin.coiffard@ap-hm.fr Quel ventilateur? Niveau 1 Ventilateurs sans batterie < 8 h BPCO SOH Déformation

Plus en détail

VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO. Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs

VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO. Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs Définition -La VAD correspond à l utilisation intermittente (au moins 3h/24h), ou

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

JRUR 2015 Marseille symposium Covidien. la PAV en pratique

JRUR 2015 Marseille symposium Covidien. la PAV en pratique JRUR 2015 Marseille symposium Covidien la PAV en pratique Pr Alexandre DEMOULE service de Pneumologie et Réanimation médicale, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Paris, France conflits d intérêt Covidien

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

Interfaces et ventilation non invasive. Dr Frédéric Vargas

Interfaces et ventilation non invasive. Dr Frédéric Vargas Interfaces et ventilation non invasive Dr Frédéric Vargas Département de Réanimation Médicale, Hôpital Pellegrin Tripode, 33076 Bordeaux frederic.vargas@wanadoo.fr La ventilation non invasive (VNI) est

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 12 décembre 2001 INOmax 400ppm mole/mole, gaz pour inhalation Bouteille de 10litres

Plus en détail

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives B. Séguy - D.E.S.C Réanimation Médicale- Juin 2008 Introduction : Historiquement épidémies de

Plus en détail

LES DISPOSITIFS D OXYGENATION

LES DISPOSITIFS D OXYGENATION LES DISPOSITIFS D OXYGENATION Quoi de neuf? Dr C. Canevet Réanimation CH ARMENTIERES Systèmes actuels d oxygénothérapie Principales caractéristiques. > Lunettes nasales > Masque O2 > Masque à venturi >

Plus en détail

Le NO dans l ARDS. Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013

Le NO dans l ARDS. Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013 Le NO dans l ARDS Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013 Plan 1. Introduction 2. ARDS (Acute respiratory distress syndrome) Définition traitement 3. Le

Plus en détail

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA F. Vargas Service de Réanimation Médicale 59 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale AJRCCM 2000 Fin d inspiration Retard à l expiration Retard à

Plus en détail

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA La controverse Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA ou Pourquoi il ne faut pas faire de manœuvres de recrutement dans le SDRA DESC de Réanimation médicale Bordeaux 18 mars 2009 Frédéric

Plus en détail

RESTRICTION HYDRIQUE DANS LE SDRA. BERENGUER Daniel DESC Réanimation 2007

RESTRICTION HYDRIQUE DANS LE SDRA. BERENGUER Daniel DESC Réanimation 2007 RESTRICTION HYDRIQUE DANS LE SDRA BERENGUER Daniel DESC Réanimation 2007 Hyperperméabilité paroi alvéolo-capillaire Fuite plasmatique vers interstitium et alvéoles Œdème pulmonaire lésionnel Altération

Plus en détail

Le syndrome obésité hypoventilation

Le syndrome obésité hypoventilation Le syndrome obésité hypoventilation Docteur Sandrine Pontier Marchandise Hôpital Larrey CHU Toulouse Définition Insuffisance respiratoire hypercapnique (PaO 2 < 70 mmhg et PaCO 2 45 mmhg) chez un obèse

Plus en détail

13-14 Novembre Le SDRA aujourd hui. Romain HERNU Service de Réanimation médicale Groupement Hospitalier Édouard Herriot CHU de Lyon

13-14 Novembre Le SDRA aujourd hui. Romain HERNU Service de Réanimation médicale Groupement Hospitalier Édouard Herriot CHU de Lyon 13-14 Novembre 2014 Le SDRA aujourd hui Romain HERNU Service de Réanimation médicale Groupement Hospitalier Édouard Herriot CHU de Lyon Plan 1. Diagnostic 2. Définitions 3. Physiopathologie 4. Evolution-Pronostic

Plus en détail

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 Plan La mise en place Les modes Les réglages Les problèmes rencontrés

Plus en détail

Insuffisance respiratoire Les points clés. Pr Charles-Hugo MARQUETTE

Insuffisance respiratoire Les points clés. Pr Charles-Hugo MARQUETTE Insuffisance respiratoire Les points clés Pr Charles-Hugo MARQUETTE L insuffisance respiratoire incapacité de l appareil respiratoire à assurer l hématose le seuil de 70 mmhg de PaO 2 (9.3 kpa), mesurée

Plus en détail

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE XXI Conférence de Consensus SRLF 2001 Revue de la littérature. COSTA MAGDA DESC REA Toulouse 2007 DEFINITION (1) Sevrage Respiratoire = Procédure

Plus en détail

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11 Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU 2011-2012 Date d intervention : 21/11/11 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation,

Plus en détail

Infection des voies respiratoires basses : évaluation initiale et orientation des patients

Infection des voies respiratoires basses : évaluation initiale et orientation des patients Question 2 Infection des voies respiratoires basses : évaluation initiale et orientation des patients Pneumonies aiguës communautaires (PAC) 1 PAC Évaluation de sa gravité Gravité systématiquement appréciée

Plus en détail

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017 Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations Critères prédictifs Session thématique Infirmiers et Kinésithérapeutes Réanimation 2017 Matthieu REFFIENNA Kinésithérapeute

Plus en détail

Gaz du sang : interprétation des analyses

Gaz du sang : interprétation des analyses Gaz du sang : interprétation des analyses Conditions d interprétation Pour évaluer correctement une anomalie des gaz du sang, il faut connaître : 1. Gazométrie artérielle : ph, PaO 2, PaCO 2. HCO 3-, BE

Plus en détail

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES ET OBESITE

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES ET OBESITE PATHOLOGIES RESPIRATOIRES ET OBESITE L obésité: un nouveau facteur de risque de l asthme? Le syndrome obésité-hypoventilation ou le syndrome de Pickwick revisté Le syndrome d apnée du sommeil et obésité

Plus en détail

Ventilation Non-Invasive

Ventilation Non-Invasive Ventilation Non-Invasive chez les enfants Indications et contre indications Etienne Javouhey, Emmanuelle Bertholet Hôpital Edouard Herriot, Lyon VNI (en aigu) chez l enfant Aucune étude contrôlée Peu de

Plus en détail

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire Considérations physio-pathologiques et et cliniques O. REYBET-DEGAT Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire Hôpital du Bocage. CHU Dijon Réhabilitation

Plus en détail

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux Comment ventiler un SDRA en 2009 Dr Balick-weber CHU Bordeaux Définition du SDRA Définition du SDRA 1. Début aigu. 2. Opacités pulmonaires bilatérales à la RP. 3. Absence d'insuffisance cardiaque, d hypervolémie

Plus en détail

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée)

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Traitement Oxygénothérapie Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Une OLD est indiquée chez les patients BPCO lorsque: à distance d un épisode

Plus en détail

Les exacerbations de BPCO

Les exacerbations de BPCO Les exacerbations de BPCO Université de Batna Dr Djenfi Pr Djebbar 2015 INTRODUCTION Une des principales complications de la BPCO qui survient dans tous stades de gravité. C est une cause majeure de morbi-mortalité

Plus en détail

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat Physiologie des échanges gazeux A. Mercat Déterminants de l hypoxémie Le shunt Effet PvO2 Relation shunt-débit Effets de la PEEP PaCO2 espace mort Evaluation de l hypoxémie Déterminants de l hypoxémie

Plus en détail

LA VNI. Objectif de la VNI. Indications : Critères de Décision. Les CI. Définition de la VNI

LA VNI. Objectif de la VNI. Indications : Critères de Décision. Les CI. Définition de la VNI LA VNI Définition de la VNI Le terme de VI regroupe l'ensemble des techniques d'assistance ventilatoire, prenant en charge tout ou partie du W respiratoire, sans dispositif endotrachéale entre le patient

Plus en détail

Classification et indications

Classification et indications VENTILATION MECANIQUE Classification et indications DrJAMOUSSI A. DEFINITION La ventilation mécanique (ou artificielle) est destinée à suppléer de façon totale ou partielle une ventilation absente ou inefficace.

Plus en détail

«Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008

«Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008 «Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008 Flenley 1985 Association d une BPCO et d un syndrome d apnées obstructives du sommeil Plan BPCO définition Hypoxémie nocturne et BPCO Overlap syndrome: population

Plus en détail

Indications des appareillages respiratoires de domicile.

Indications des appareillages respiratoires de domicile. Indications des appareillages respiratoires de domicile. Du relaxateur de pression au ventilateur. Dr Jésus Gonzalez Bermejo Pneumologie et réanimation médicale UARD : Unité d appareillage Respiratoire

Plus en détail

Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque

Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Francis MARTIN Unité des pathologies du sommeil Centre Hospitalier de Compiègne France Congrès de pathologie thoracique Dalat Vietnam

Plus en détail

1 Allain.V.02/02/05.

1 Allain.V.02/02/05. 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires Présentation et surveillance d un malade intubé ventilé. 1 2 Introduction

Plus en détail

J.-P. Frat A. Thille C. Girault S. Ragot REVA : Réseau européen de recherche en ventilation artificielle

J.-P. Frat A. Thille C. Girault S. Ragot REVA : Réseau européen de recherche en ventilation artificielle Réanimation (2013) 22:90-99 DOI 10.1007/s13546-012-0527-4 ARTICLE ORIGINAL / ORIGINAL ARTICLE Étude FLORALI (High-FLow Oxygen Therapy for the Resuscitation of Acute Lung Injury) : intérêt de l oxygénothérapie

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique en néonatologie

Principes de la ventilation mécanique en néonatologie Principes de la ventilation mécanique en néonatologie Pr. K. MENIF - Pr. M.DOUAGI Service de réanimation pédiatrique polyvalente - Hôpital d enfants de Tunis Service de néonatologie-hôpital militaire de

Plus en détail

Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans ( ) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al,

Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans ( ) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al, Le syndrome obésité hypoventilation (SOH) Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans (1955-1956) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al, Burwell et al. Est considéré

Plus en détail

Comment administrer l oxygène en ventilation spontanée? Professeur Jacques LEVRAUT Pôle Urgence SAMU SMUR CHU de Nice

Comment administrer l oxygène en ventilation spontanée? Professeur Jacques LEVRAUT Pôle Urgence SAMU SMUR CHU de Nice Comment administrer l oxygène en ventilation spontanée? Professeur Jacques LEVRAUT Pôle Urgence SAMU SMUR CHU de Nice Air Oxygène 21% Les différents volumes respiratoires Ventilation spontanée calme de

Plus en détail

Indications de la ventilation non invasive en 2016

Indications de la ventilation non invasive en 2016 Indications de la ventilation non invasive en 2016 Alexandre Demoule Unité de Réanimation médicale et de Surveillance continue Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Charles Foix, Paris La ventilation non

Plus en détail

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Session ide Ludovic LESAGE (Service de Réanimation CH Armentières) Quelle prise en charge infirmier en phase de sevrage ventilatoire? Diapositive 1 LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Centre hospitalier

Plus en détail

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT Notions de base de ventilation assistée Dr Jean Papadopoulos Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT La Louvière L ENFANT N EST PAS UN ADULTE EN MINIATURE Différences : Anatomiques Physiologiques

Plus en détail

Maladies ratives à l heure de la ventilation mécanique : quelle attitude? M. Konta DESC réanimation r juin 2008

Maladies ratives à l heure de la ventilation mécanique : quelle attitude? M. Konta DESC réanimation r juin 2008 Maladies neurodégénératives ratives à l heure de la ventilation mécanique : quelle attitude? M. Konta DESC réanimation r médicale m 11-12 12 juin 2008 Les pathologies concernées es Sclérose latérale amyotrophique

Plus en détail

Quelle Kinésithérapie après une Chirurgie Thoracique? Johan DUPUIS ADIR Assistance Rouen Dimanche 31 janvier 2016

Quelle Kinésithérapie après une Chirurgie Thoracique? Johan DUPUIS ADIR Assistance Rouen Dimanche 31 janvier 2016 Quelle Kinésithérapie après une Chirurgie Thoracique? Johan DUPUIS ADIR Assistance Rouen Dimanche 31 janvier 2016 Aucun conflit d intérêt en rapport avec le sujet traité Contexte et enjeux Complications

Plus en détail

available at journal homepage:

available at  journal homepage: Réanimation 16 (2007) 67 74 available at www.sciencedirect.com journal homepage: http://france.elsevier.com/direct/reaurg/ MISE AU POINT Ventilation non-invasive : un bénéfice dépendant de l indication

Plus en détail

L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier. Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie

L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier. Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie Place de l Asthme dans le paysage médical français L Asthme c est Environ

Plus en détail

Module Ventilation - Partie 2

Module Ventilation - Partie 2 Dr Amathieu R. Module ventilation partie 2 Promotion DU 2010-2011 Date d intervention : 13/12/10 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation, ti

Plus en détail

PDF Create! 4 Trial. Mémoire pour l obtention du Diplôme d Etudes Spécialisées en Pneumologie. Nicolas Dufour

PDF Create! 4 Trial.  Mémoire pour l obtention du Diplôme d Etudes Spécialisées en Pneumologie. Nicolas Dufour Mémoire pour l obtention du Diplôme d Etudes Spécialisées en Pneumologie Nicolas Dufour CURSUS 1997 2003 : PCEM et DCEM, Faculté de Médecine de Créteil - Paris12 2003 2008 : DES de Pneumologie et DESC

Plus en détail

Modes ventilatoires conventionnels et dérivés. A. Mercat

Modes ventilatoires conventionnels et dérivés. A. Mercat Modes ventilatoires conventionnels et dérivés A. Mercat Cycles ventilatoires Déclenchement (trigger) P 0 Variable contrôlée (limit) V 0 Cyclage (cycling) t Classification des cycles Spontaneous Mandatory

Plus en détail

Prévention des infections respiratoires chez les patients avec cardiopathie congénitale

Prévention des infections respiratoires chez les patients avec cardiopathie congénitale Prévention des infections respiratoires chez les patients avec cardiopathie congénitale ANNE FOURNIER, MD CARDIOLOGUE PÉDIATRE CHU MÈRE- ENFANT STE- JUSTINE Objectifs Revoir le programme de vaccination

Plus en détail

Les modes de ventilation

Les modes de ventilation Les modes de ventilation Introduction La ventilation artificielle (ou mécanique) est destinée à suppléer ou à remplacer chez un patient une ventilation inefficace ou absente. 2 modalités : ventilation

Plus en détail

BPCO. EPU du 15/09/2004

BPCO. EPU du 15/09/2004 La BPCO EPU du 15/09/2004 Définition La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) se définit comme une maladie chronique qui est lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

Oxygénothérapie nasale à haut débit en service de pneumologie pour une pneumonie

Oxygénothérapie nasale à haut débit en service de pneumologie pour une pneumonie Oxygénothérapie nasale à haut débit en service de pneumologie pour une pneumonie Dr Jonathan Messika Service de Réanimation médico- chirurgicale Hôpital Louis Mourier Colombes Une histoire vraie. Patiente

Plus en détail

Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste

Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste Pathologie respiratoire pendant la grossesse: Existe t il des critères d extraction fœtale? Le point de vue de l anesthésiste Marie Pierre Bonnet Service d Anesthésie Réanimation, Hôpital Cochin, Maternité

Plus en détail

DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ET VENTILATION NON INVASIVE

DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ET VENTILATION NON INVASIVE JEUDI DE L URGENCE 13 décembre 2012 : URGENCES RESPIRATOIRES DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ET VENTILATION NON INVASIVE Anne-Lise THIERRY PRADEL Bataillon de Marins Pompiers de Marseille INTRODUCTION Intérêt

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE : TEST

VENTILATION NON INVASIVE : TEST VENTILATION NON INVASIVE : TEST DE 3 MASQUES FACIAUX SUR LE RINÇAGE DU CO 2 PAR LA FUITE INTENTIONNELLE. Clément Médrinal Guillaume Prieur CONFLIT D INTÉRÊT Aucun conflit d intérêt en lien avec ce travail.

Plus en détail

Pronostic des patients d onco-hématologie en réanimation

Pronostic des patients d onco-hématologie en réanimation Pronostic des patients d onco-hématologie en réanimation Rébecca Hamidfar-Roy Réanimation Médicale CHU de Grenoble Actualités En Réanimation 14 Novembre 2013 Oncohématologie/Réanimation Facteurs liés à

Plus en détail