Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts"

Transcription

1 Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts Création d une plate-forme de distribution des produits locaux

2 Approvisionnement en produits locaux en Ariège: Quelles orientations à fin 2010? Un Projet animé par la Chambre d Agriculture de l Ariège: Création d une plate-forme d approvisionnement local, dédiée à la restauration collective (RC) dans un premier temps. Plan de la présentation Bilan d étape au terme de 3 années d expérimentation: 1. Données chiffrées sur la restauration collective en Ariège (marché, demande, offre) 2. Plan d action détaillépour le lancement d une plate forme départementale en 2011.

3 Marché et demande en produits locaux Structure du marché : Données chiffrées Au global, le nombre de repas servis annuellement en restauration collective en Ariège est estimé à 2,5 à 3 millions de repas. Début 2010, on peut distinguer 2 démarches existantes en faveur d un approvisionnement local de la RC, àsavoir : 12 collèges dans la démarche pour repas /jour Cantines scolaires du Pays Porte d Ariège pour repas/jour Soit une demande identifiée de 1 million repas / an

4 Demande en produits locaux Structure du marché : Données chiffrées Une demande complémentaire à satisfaire S agissant des lycées, il faut noter que le soutien régional est ciblé sur un approvisionnement en produits sous Signe d Identification de la Qualitéet Origine (1 par repas avec 3 produits sous SIQO/semaine). Les 9 lycées représentent un potentiel de repas /an, soit repas par jour

5 Demande en produits locaux Les tendances en Ariège Les résultats de l appel d offres de la commune de Pamiers pour sa cantine (600 repas/jour) sont très encourageants (25% des attributaires sont ariégeois). Une substitution plus forte et plus régulière se met en route dans les collèges, sous l impulsion du Conseil Général. La charte pour l approvisionnement local sur le Pays des portes d Ariège a abouti et s engage progressivement. Les manifestations d intérêt émanant des territoires se multiplient : Haute-Ariège, Vicdessos, Mirapicien, Pays d Olmes, Couserans La qualité attendue est cernée à travers des critères établis dans une concertation large. A compléter et améliorer.

6 Après 3 années d expérimentation,? L offre ariégeoise a t-elle t rencontrée la demande en restauration collective?

7 Demande en produits locaux Quel bilan après 3 années d expérimentation? Pour accompagner les volontés s politiques, La Chambre d Agriculture coopère activement: - Depuis 2007 avec le Conseil Général -Depuis 2008 avec le Pays des Portes d Ariège et la commune de Pamiers Des premiers outils ont été développés 1/ Annuaire départementald partemental, éditépar le Conseil Général de l Ariège et diffusé principalement aux intendants et cuisiniers 2/ Des cahiers des charges pour les principales productions ont été mis au point pour l approvisionnement des collèges. De nombreux territoires s engagent s et se rapprochent de la démarche départementaled partementale(comme le PNR Pyrénées ariégeoises par ex).

8 Approvisionnement en produits locaux Le CONSTAT La part d approvisionnement d en produits locaux en 2008/2009 atteint 8.5 % du potentiel, soit repas par an Au regard des études menées, des échanges soutenus avec les territoires (élus, intendants, cuisiniers, parents d élèves), de l évaluation des opérations tests menées: l absence de dispositif de commercialisation type plateforme logistique constitue un frein majeur, interdisant une montée en puissance réelle de l approvisionnement en produits locaux.

9 PLATE-FORME de PRODUITS LOCAUX en ARIEGE Plan d action détaillépour sa MISE EN ŒUVRE

10 PLATE-FORME de PRODUITS LOCAUX en ARIEGE MISE EN ŒUVRE Présentation du projet en 4 parties 1. Les grands principes retenus 2. Quel modèle technique proposer? 3. Quel modèle logistique et économique proposer? 4. Quel modèle juridique proposer?

11 Les grands principes retenus Périmètre d intervention : Département Gouvernance : Partenariale, de type coopérative mixte (public/privé) Plus value territoriale: Maintien, diversification de l agriculture locale. ( avec une reconnaissance de la valeurdes produits ariégeois)

12 Les grands principes retenus Les fonctions à remplir On distingue 2 fonctions pour la plate-forme Fonction commerciale: diffuser l offre de produits locaux aux cuisiniers et centraliser leurs commandes, transmettre les commandes aux producteurs assurer la gestion commerciale (facturation aux écoles, paiement aux fournisseurs). Fonction logistique: Réceptionner les produits, les contrôler (procédure d agréage à définir) Les regrouper en lots à partir des commandes des cuisines Enfin distribuer les commandes de produits locaux.

13 PLATE-FORME de PRODUITS LOCAUX en ARIEGE MISE EN ŒUVRE Présentation du projet en 4 parties 1. Les grands principes retenus 2. Quel modèle technique proposer? 3. Quel modèle logistique et économique proposer? 4. Quel modèle juridique proposer?

14 Quel modèle technique proposer? Commande publique Un des objectifs de la plate forme sera de prendre en charge le suivi et la réponse en son nom propredes appels d offres. La plate forme devra aussi encourager les collectivités à prendre des dispositions au sein des appels d offres permettant l accès des produits locaux.

15 Quel modèle technique proposer? Positionnement commercial Les filières et producteurs ariégeois ne peuvent s aligner sur les tarifs pratiqués par les moins disant du secteur du demi-gros, en conventionnel comme en AB. Cependant, de nombreux leviers existent pour limiter ou compenser les éventuels surcoûts liés àun approvisionnement local Côtéproducteurs comme côtéc intendants et cuisiniers

16 PLATE-FORME de PRODUITS LOCAUX en ARIEGE MISE EN ŒUVRE Présentation du projet en 4 parties 1. Les grands principes retenus 2. Quel modèle technique proposer? 3. Quel modèle logistique et économique proposer? 4. Quel modèle juridique proposer?

17 Quel modèle logistique et économique proposé? Organisation sous forme de Plate-forme écoles primaires Collèges Lycées Prestataire en logistique Autres PLATE FORME : stockage des produits, prise des commandes, conditionnement, livraison, facturation Viandes Fromage, Yaourts, fromage Blanc Charcuterie Fruits Légumes secs

18 Quel modèle logistique et économique proposé? Le partenariat avec la sociétélogistique LA SETAK est une société de transport située à Pamiers, sur l axe Toulouse/Andorre. Elle propose des services de transportà l échelle nationale, régional et départementale. Ses clients sont l industrie, le bâtiment, les énergies renouvelables et la GMS Elle est en mesure de stockersous différentes conditions ( sec, froid positif et froid négatif)

19 PLATE-FORME de PRODUITS LOCAUX en ARIEGE MISE EN ŒUVRE Présentation du projet en 4 parties 1. Les grands principes retenus 2. Quel modèle technique proposer? 3. Quel modèle logistique et économique proposer? 4.Quel modèle juridique proposer?

20 Quel modèle juridique proposer? Montage juridique en discussion Afin de permettre l implication de toutes les parties prenantes (publiques comme privées) dans la future plate forme, la structure juridique pressentie consiste àcréer une SCIC-SA SA : société coopérative d intd intérêt t collectif. Capital social minimum à mobiliser: Mise en place de 6 collèges: 1. Salarié(s) de la SCIC 2. Usagers de la coopérative: collège des structures individuelles 3. Usagers de la coopérative: collège des structures collectives 4. Collectivités publiques 5. Établissements consulaires 6. Autres acteurs contribuant à l activité

21 Prochaines étapes 13 décembre 2010 : réunion plénière réunissant l ensemble des fournisseurs / collectivités intéressés par le projet plate-forme. 1er trimestre 2011 : Objectif : présentation et ajustement des statuts de la SCIC, Création de la SCIC et souscription de parts sociales Lancement de la souscription. Mise au point des procédures et des outils commerciaux avec les fournisseurs, prestataires et «donneurs d ordre». Rencontre avec les collectivités (élus et gestionnaires) pour présenter l outil et ajuster son fonctionnement Travail sur les modalités de distribution par filière et produit 2ème trimestre 2011 : Démarrage de l activitéde la plate-forme Structuration des filières de production

22 Merci de votre attention

Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts en Ariège

Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts en Ariège Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts en Ariège Lancement d une plate-forme de distribution des produits locaux en 2011 Demande en produits locaux pour la RHD L Ariège s

Plus en détail

L approvisionnement De la restauration hors domicile Acte 3

L approvisionnement De la restauration hors domicile Acte 3 L approvisionnement De la restauration hors domicile Acte 3 Une 1ère expérimentation locale Dynamique engagée par l antenne de la Chambre d agriculture en Périgord Noir avec la communauté de communes de

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL «RESTAURATION HORS DOMICILE» (RHD)

PROGRAMME REGIONAL «RESTAURATION HORS DOMICILE» (RHD) PROGRAMME REGIONAL «RESTAURATION HORS DOMICILE» (RHD) Après 2 années, un premier bilan LE LANCEMENT : RENCONTRE PARTICIPATIVE DU 27 MAI 2004 avec les représentants de l industrie de la viande en Poitou-Charentes.

Plus en détail

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio L'introduction de produits bio en restauration collective Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio Avant propos Produits bio et/ou locaux? - En cas d offre de produits bio insuffisante

Plus en détail

MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective

MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Un projet régional Plateforme régionale d approvisionnement de produits bio locaux en restauration collective Centralise commande, logistique

Plus en détail

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE "APPROVISIONNEMENT DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DANS LE JURA PAR DES PRODUITS AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES LOCAUX" PREAMBULE

Plus en détail

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Manger Bio Limousin : historique En 2001 : opérations ponctuelles de repas bio organisés par Gablim, à la demande d établissements scolaires

Plus en détail

QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE. Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec le Pays de Haute-Mayenne

QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE. Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec le Pays de Haute-Mayenne QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec le Pays de Haute-Mayenne UNE DYNAMIQUE INITIEE PAR LE DIAGNOSTIC «FILIERES COURTES» SUR LE PAYS DE HAUTE-MAYENNE

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

Restauration collective :

Restauration collective : Restauration collective : Approvisionnement local Nicole LE BRUN Conseillère en développement local Sommaire 1 Analyse des attentes : l enquête «Restauration scolaire» 2 Connaissances des fonctionnements

Plus en détail

Structuration en restauration collective. Eating City

Structuration en restauration collective. Eating City Structuration en restauration collective Eating City William Mairesse (Organisation Professionnelle de l Agriculture Biologique en Alsace) 7 Novembre 2012 L OPABA Définition : Syndicat des producteurs

Plus en détail

Séminaire REALISAB ACHAT RESPONSABLE ANIMATION NICOLE LE BRUN CHAMBRE D AGRICULTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE. Jeudi 18 septembre 2014, Lyon

Séminaire REALISAB ACHAT RESPONSABLE ANIMATION NICOLE LE BRUN CHAMBRE D AGRICULTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE. Jeudi 18 septembre 2014, Lyon Séminaire REALISAB ACHAT RESPONSABLE ANIMATION NICOLE LE BRUN CHAMBRE D AGRICULTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE Jeudi 18 septembre 2014, Lyon ACHAT RESPONSABLE EN RESTAURATION COLLECTIVE Gestion concédée : Ville

Plus en détail

Plate forme logistique et de traitement légumes BIO/Locaux : démarche et méthode

Plate forme logistique et de traitement légumes BIO/Locaux : démarche et méthode Plate forme logistique et de traitement légumes BIO/Locaux : démarche et méthode Xavier ELICES-DIEZ OBJECTIFS RESTAURATION Alimentation de qualité, diversifiée, équilibrée, fabriquée sur place, réellement

Plus en détail

Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on?

Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on? Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on? Virginie Grzesiak Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt du Languedoc- Roussillon (DRAAF LR)

Plus en détail

Approvisionner la restauration collective avec des produits agricoles locaux : Modalités d accès en fonction des systèmes d achat.

Approvisionner la restauration collective avec des produits agricoles locaux : Modalités d accès en fonction des systèmes d achat. Approvisionner la restauration collective avec des produits agricoles locaux : Modalités d accès en fonction des systèmes d achat. Claire Faraco Sous la direction de Marie-Pierre Couallier et Anne-Marie

Plus en détail

Observatoire régional des Circuits courts en PACA

Observatoire régional des Circuits courts en PACA Comité Régionale de l Alimentation 08 juillet 2015 Observatoire régional des Circuits courts en PACA Groupe «Restauration Hors Domicile de proximité» Historique Constats partagés autour de la thématique

Plus en détail

Marchés publics, restauration collective et circuits courts

Marchés publics, restauration collective et circuits courts Marchés publics, restauration collective et circuits courts Réponse à l appel à propositions d actions de transfert des projets financés dans le cadre du Réseau rural français Intitulé du projet Marchés

Plus en détail

Enquête ADF ELIOR La restauration scolaire au sein des collèges

Enquête ADF ELIOR La restauration scolaire au sein des collèges Enquête ADF ELIOR La restauration scolaire au sein des collèges Enquête ADF ELIOR La restauration des collèges Contexte de l étude Une étude réalisée par l Assemblée des Départements de France, accompagnée

Plus en détail

QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE. Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec les territoires mayennais

QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE. Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec les territoires mayennais QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec les territoires mayennais UNE DYNAMIQUE INITIEE PAR LE DIAGNOSTIC «FILIERES COURTES» SUR LES TERRITOIRES

Plus en détail

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES Groupe TMS (G - 3.1)------------------------------------------------------------- 2 «Créer un kit de sensibilisation aux TMS à destination des acteurs de prévention

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES COMPLEXE DE RESTAURATION ZAC DES GAULNES NOTE DE PRESENTATION DU PROJET

APPEL A CANDIDATURES COMPLEXE DE RESTAURATION ZAC DES GAULNES NOTE DE PRESENTATION DU PROJET APPEL A CANDIDATURES COMPLEXE DE RESTAURATION ZAC DES GAULNES NOTE DE PRESENTATION DU PROJET I. Préambule 2 II. Localisation - Accessibilité 2 III. Organisation 2 Le bâtiment est conçu de la manière suivante

Plus en détail

Plan de présentation

Plan de présentation Approvisionnement de la Restauration Hors Domicile en circuits courtsc Plate-forme de distribution des produits Locaux Plan de présentation 1. Pourquoi mettre en place une plate-forme de distribution?

Plus en détail

La logistique de la grande distribution

La logistique de la grande distribution La logistique de la grande distribution PLAN Distribution «est» logistique Organisations logistiques Les coûts logistiques Stratégie des distributeurs Rôle des plateformes Fonctionnement des GMS et les

Plus en détail

Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole

Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole 1 LES ACTEURS Saint-Etienne Métropole Nicolas QUITTARD, chargé de mission agriculture Chambre d agriculture de la Loire

Plus en détail

Appel à projets du Conseil Départemental de l Ariège Salon de l agriculture du 27 février au 6 mars 2016, stand du Conseil Départemental de l Ariège

Appel à projets du Conseil Départemental de l Ariège Salon de l agriculture du 27 février au 6 mars 2016, stand du Conseil Départemental de l Ariège Appel à projets du Conseil Départemental de l Ariège Salon de l agriculture du 27 février au 6 mars 2016, stand du Conseil Départemental de l Ariège «Salon International de l Agriculture de Paris : restaurateur

Plus en détail

Forum des circuits courts 16/11/2014 Présentation de la plateforme Agrilocal84. En partenariat avec :

Forum des circuits courts 16/11/2014 Présentation de la plateforme Agrilocal84. En partenariat avec : Forum des circuits courts 16/11/2014 Présentation de la plateforme Agrilocal84 En partenariat avec : Pauline RICARD Département de Vaucluse Direction de l économie Service Agriculture et Développement

Plus en détail

Programme européen LEADER 2020

Programme européen LEADER 2020 Programme européen LEADER 2020 Pays du Perche ornais PROGRAMME D ACTIONS FICHES ACTIONS INNOVATION NUMERIQUE p.3 EXPERIMENTATION LOGEMENTS p.4 COORDINATION DES TRANSPORTS p.5 ACTIONS AGRICOLES COLLECTIVES

Plus en détail

Construire un projet BIO en Restauration Collective

Construire un projet BIO en Restauration Collective Atelier : Construire un projet BIO en Restauration Collective 1 Introduire des produits biologiques en restauration collective : comment faire? Une démarche en 7 étapes : 1. Un projet global 2. Se renseigner

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

-Le partenariat Chambre d Agriculture et du Grand Nancy. -L enquête «restauration scolaire»

-Le partenariat Chambre d Agriculture et du Grand Nancy. -L enquête «restauration scolaire» Restauration collective : répondre aux marchés publics Sommaire -Le territoire -Le partenariat Chambre d Agriculture et du Grand Nancy -L enquête «restauration scolaire» -L accessibilité du marché public

Plus en détail

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Lycée agricole Edgar Pisani, Montreuil-Bellay (49) 11 octobre 2012 1. La PRI Jules Rieffel 1.1 Les

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

T E r r O i r s A r i è g E P y r é n é E s Plate-forme de distribution de produits locaux. Origine et Historique du projet

T E r r O i r s A r i è g E P y r é n é E s Plate-forme de distribution de produits locaux. Origine et Historique du projet DisTribuTEur DE PrODuiTs DE PrOximiTé T E r r O i r s A r i è g E P y r é n é E s Plate-forme de distribution de produits locaux En avril 2011, près de 100 souscripteurs ont concrétisé l ambition commune

Plus en détail

14/09/2015 COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION. 14 septembre 2015. Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective

14/09/2015 COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION. 14 septembre 2015. Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION 14 septembre 2015 1 Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective 2 1 La filière bovine, en Poitou-Charentes ENJEUX POUR LA FILIERE, Cheptel : 751

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Présentation du dispositif Agrilocal

Présentation du dispositif Agrilocal Présentation du dispositif Agrilocal Présentation - Le Département d Indre-et-Loire - Attentes de la collectivité - Présentation du dispositif Agrilocal - Les produits - Calendrier Le département d Indre

Plus en détail

Etude préalable en vue du soutien et du développement des circuits courts de proximité

Etude préalable en vue du soutien et du développement des circuits courts de proximité Auteurs : Antoine JAN Blezat Consulting Florence GALLOIS BRIDE OC2 Consultants Février 2014 Etude préalable en vue du soutien et du développement des circuits courts de proximité Synthèse Coordination

Plus en détail

Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes

Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes Damien Monot ALTER ALSACE ENERGIES 1. consommations actuelles et perspectives 1 Chaufferies bois en Alsace : consommation et perspectives

Plus en détail

PREMIERE ETAPE : CREATION DE COMPTE

PREMIERE ETAPE : CREATION DE COMPTE QUESTIONNAIRE D INSCRIPTION AU PROGRAMME ECO-ECOLE AVRIL / MAI 2013 PREMIERE ETAPE : CREATION DE COMPTE 1/ IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT SCOLAIRE 1.1 -Votre établissement scolaire est : Une école élémentaire

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention

Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R4 Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention Pour rappel, les collèges sont de la compétence des conseils généraux,

Plus en détail

Les circuits de proximité pour l approvisionnement de la restauration scolaire en Vendômois. PNA Vendômois SOMMAIRE

Les circuits de proximité pour l approvisionnement de la restauration scolaire en Vendômois. PNA Vendômois SOMMAIRE Les circuits de proximité pour l approvisionnement de la restauration scolaire en Vendômois Mai 2013 PNA Vendômois PNA VENDOMOIS Travail réalisé dans le cadre du projet PNA «Pour une restauration SAINE

Plus en détail

CAHIER TECHNIQUE N 6. «Lancement du Catalogue RésALIS 2103!» Atelier de Travail du Mercredi 27 MARS 2013 à POMPAIRE

CAHIER TECHNIQUE N 6. «Lancement du Catalogue RésALIS 2103!» Atelier de Travail du Mercredi 27 MARS 2013 à POMPAIRE CAHIER TECHNIQUE N 6 «Lancement du Catalogue RésALIS 2103!» Atelier de Travail du Mercredi 27 MARS 2013 à POMPAIRE SOMMAIRE DU CAHIER TECHNIQUE N 6 PREAMBULE FICHE N 1 FICHE N 1 FICHE N 1 FICHE N 1 PROCESSUS

Plus en détail

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie 2013 1 1. Contexte et enjeux, d un dispositif complémentaire aux mesures d aide en faveur de l agriculture biologique

Plus en détail

BILAN TRIMESTRIEL DE LA STRATEGIE DE PROTECTION DE LA MARQUE PEFC 31 décembre 2014

BILAN TRIMESTRIEL DE LA STRATEGIE DE PROTECTION DE LA MARQUE PEFC 31 décembre 2014 10-1-1 BILAN TRIMESTRIEL DE LA STRATEGIE DE PROTECTION DE LA MARQUE PEFC 31 décembre 2014 CONTEXTE ET ENJEUX Avec plus de 3100 entreprises certifiées en France, la marque PEFC continue à gagner en visibilité

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Gaspillage alimentaire. Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils

Gaspillage alimentaire. Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils Gaspillage alimentaire Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils Définition du gaspillage alimentaire Gaspillage alimentaire = toute nourriture destinée

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 12/06/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technico-commercial industriel I OBJECTIF

Plus en détail

Enquête Restauration Collective* Conseil Local de Développement CDDRA de l Albanais

Enquête Restauration Collective* Conseil Local de Développement CDDRA de l Albanais Enquête Restauration Collective* Conseil Local de Développement CDDRA de l Albanais Le Territoire de l Albanais : 26 700 ha 38 000 habitants 29 communes 2 cantons 2 communautés de communes : Communauté

Plus en détail

Crépy-en-Valois 20% de produits bio

Crépy-en-Valois 20% de produits bio Crépy-en-Valois 20% de produits bio Hervé Rousseau, responsable de la cuisine centrale Présentation de la cuisine centrale Gestion directe 900 convives (maternelle, élémentaire et adultes) + les centres

Plus en détail

Signature «Contrat Objectif Territorial»

Signature «Contrat Objectif Territorial» Dossier de presse 19 novembre 2015 Signature «Contrat Objectif Territorial» Limoges Métropole s engage avec l ADEME CONTACTS PRESSE Hélène VALLEIX Communauté d agglomération Limoges Métropole helene_valleix@agglo-limoges.fr

Plus en détail

Programme «Promotion des entreprises (TPE/PME) sur Internet»

Programme «Promotion des entreprises (TPE/PME) sur Internet» Cahier des charges Prestataires Programme «Promotion des entreprises (TPE/PME) sur Internet» 1. Le contexte : Pour la grande majorité des TPE/PME, la promotion sur un plan tant national qu international

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Valorisez vos produits agroalimentaires avec la marque collective «So Goût» portée par le Réseau Gesat 1 Sommaire Pourquoi avoir créé la marque «So Goût»? Quels sont les

Plus en détail

Illustrer l innovation sociale

Illustrer l innovation sociale Les mercredi de l INET 22 mai 2013 Illustrer l innovation sociale Phrase obligatoire mentions date etc Une définition «L innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux

Plus en détail

15 % Secteur spécialisé

15 % Secteur spécialisé LA PROPRETE, un service universel et indispensable Secteur classique Bureaux, locaux administratifs, musées, gymnases, écoles, centres commerciaux, parties communes d immeubles Services associés aux bâtiments,

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres : «Organisation et gestion de la participation collective Normandie AeroEspace au salon EUROSATORY 2016»

Cahier des charges pour l appel d offres : «Organisation et gestion de la participation collective Normandie AeroEspace au salon EUROSATORY 2016» Cahier des charges pour l appel d offres : «Organisation et gestion de la participation collective Normandie AeroEspace au salon EUROSATORY 2016» Paris Villepinte du 13 au 17 juin 2016 Plan du document

Plus en détail

Une cuisine autonome pour chaque collège

Une cuisine autonome pour chaque collège DOSSIER DE PRESSE Une cuisine autonome pour chaque collège Collège Romain Rolland- Nîmes-Le 19 juin2012 Contact presse: Elsa Thiebaut : 04 66 76 76 01/ elsa.thiebaut@gard.fr / P: 06 76 24 25 55 COMMUNIQUE

Plus en détail

Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non

Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non domestiques ayant une consommation supérieure à 30 000

Plus en détail

Le coût de la mobilité

Le coût de la mobilité Le coût de la mobilité Les informations concernant les déplacements sont présentes partout dans l entreprise et relèvent le plus souvent de différents services. Il est par conséquent très difficile d appréhender

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. «Organisation et gestion de la participation collective Normandie AeroEspace au 51ème Salon de l Aéronautique et de l Espace»

CAHIER DES CHARGES. «Organisation et gestion de la participation collective Normandie AeroEspace au 51ème Salon de l Aéronautique et de l Espace» CAHIER DES CHARGES «Organisation et gestion de la participation collective Normandie AeroEspace au 51ème Salon de l Aéronautique et de l Espace» Paris - Le Bourget du 15 au 21 juin 2015 Date de la demande

Plus en détail

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41)

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) Thème Territoire Fiche-bonne pratique Sol Blois Référence : 41_S_01 Date : janvier 2013 Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/ 1 Historique/Contexte

Plus en détail

Le plan logement outre-mer

Le plan logement outre-mer HCCP du 2 avril 2015 Le plan logement outre-mer Un Plan logement outre-mer : - qui s inscrit dans le plan national de relance de la construction, - adapté aux spécificités et contraintes des territoires

Plus en détail

Les circuits courts en restauration collective

Les circuits courts en restauration collective Les circuits courts en restauration collective Anne Gauthier, chargée des marchés publics à la Chambre d Agriculture du Doubs-Territoire de Belfort et l EIE. Rappel des seuils de procédure-marchés de fournitures

Plus en détail

Valorisation des produits locaux élaborés sur l'île de Groix à travers la restauration collective, la restauration privée et l'accompagnement social

Valorisation des produits locaux élaborés sur l'île de Groix à travers la restauration collective, la restauration privée et l'accompagnement social Mairie de l'île de Groix 13, place Joseph Yvon 56590 Groix Tel. 02 97 86 80 15 www.groix.fr Comité de programmation régionale le 16 octobre 2013 Valorisation des produits locaux élaborés sur l'île de Groix

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

L Emballage: Sourcing Stratégique. Badreddine NAOUAR Consultant Indépendant en Achat

L Emballage: Sourcing Stratégique. Badreddine NAOUAR Consultant Indépendant en Achat L Emballage: Sourcing Stratégique Badreddine NAOUAR Consultant Indépendant en Achat Sommaire L emballage Définition Fonction de l emballage L utilisation de l emballage Sourcing Stratégique Les Productivités

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre: L association Entreprendre pour Apprendre-Nord Pas de Calais, représentée par son président Amaury Flotat, dont le siège social est établi au 40 rue Eugène Jacquet, 59700

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

IDRRIM 2014. Optimod Lyon, une coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation

IDRRIM 2014. Optimod Lyon, une coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation IDRRIM 2014 Optimod Lyon, une coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation Quelques données clés sur l agglomération Un constat commun aux grandes agglomérations européennes 220 000

Plus en détail

La politique bois énergie du Pays Loue Lison

La politique bois énergie du Pays Loue Lison La politique bois énergie du Pays Loue Lison Mobilisation Concertation Partenariat Animation 3 ème rencontres nationales des Chartes Forestières de Territoire 23/24 novembre 2009 Chambéry Un projet de

Plus en détail

Anticiper l'évolution des compétences pour ajuster les besoins en formation : Expérimentation d'une enquête qualitative participative

Anticiper l'évolution des compétences pour ajuster les besoins en formation : Expérimentation d'une enquête qualitative participative Anticiper l'évolution des compétences pour ajuster les besoins en formation : Expérimentation d'une enquête qualitative participative 18 mai 2011 14h Un projet mené dans le cadre du CPRDF GT 1 «Prospective

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE DEPARTEMENTAL DE RESTAURATION SCOLAIRE

REGLEMENT DU SERVICE DEPARTEMENTAL DE RESTAURATION SCOLAIRE Annexe 2 REGLEMENT DU SERVICE DEPARTEMENTAL DE RESTAURATION SCOLAIRE La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a confié aux Conseils généraux de nouvelles missions, dont la

Plus en détail

Entreprises et marchés publics : des solutions énergétiques pour une gestion personnalisée

Entreprises et marchés publics : des solutions énergétiques pour une gestion personnalisée Entreprises et marchés publics : des solutions énergétiques pour une gestion personnalisée eni.com/fr des solutions personnalisées... une relation client dédiée Pendant toute la durée de votre contrat,

Plus en détail

Mut u ua u li l s i atio i n o n de d l a l F o F r o matio i n Boîte à outils 2012

Mut u ua u li l s i atio i n o n de d l a l F o F r o matio i n Boîte à outils 2012 Mutualisation de la Formation Boîte à outils 2012 La Mutualisation de la Formation De quoi s'agit-il? se regrouper pour concevoir et/ou participer à des actions de formations communesentre structures différentes

Plus en détail

La Coopérative de l Eco-Habitat. Une Coopérative d Achats et de Services

La Coopérative de l Eco-Habitat. Une Coopérative d Achats et de Services La Coopérative de l Eco-Habitat Une Coopérative d Achats et de Services Les Principes de l Enseigne Le Concept de la Maison à Energie Positive Une approche GLOBALE de l Efficacité Energétique Offre diversifiée

Plus en détail

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy Marché de restauration collective Vandoeuvre les Nancy Mise en place du nouveau marché Public concerné par le marché Cantines Scolaires Foyer des Personnes Agées Portage à domicile Choix politique des

Plus en détail

Portage de repas à domicile en faveur des personnes âgées autonomes (GIR 5 et 6)

Portage de repas à domicile en faveur des personnes âgées autonomes (GIR 5 et 6) Appel à projets 2013 Portage de repas à domicile en faveur des personnes âgées autonomes (GIR 5 et 6) Caisse d Assurance Retraite et de la Santé au Travail d Aquitaine 80 avenue de la Jallère 33053 BORDEAUX

Plus en détail

Révélez l actif qui est en vous

Révélez l actif qui est en vous Révélez l actif qui est en vous *Votre service régional > formation > Basse-Normandie Dans un monde du travail qui exige de plus en plus de compétences, la Région Basse-Normandie fait de la formation professionnelle

Plus en détail

DÉFINIR DES SYSTÈMES D ORGANISATION ET DE PRODUCTION ADAPTÉS

DÉFINIR DES SYSTÈMES D ORGANISATION ET DE PRODUCTION ADAPTÉS VOLET 2 DÉFINIR DES SYSTÈMES D ORGANISATION ET DE PRODUCTION ADAPTÉS LES OBJECTIFS DU VOLET Etablir des schémas d organisation qui répondent aux attentes de la restauration collective : Quels systèmes

Plus en détail

MIDI-PYRÉNÉES NUMÉRIQUE. SIP Midi Pyrénées, un ensemble de solutions en ligne pour faciliter l information administrative des citoyens.

MIDI-PYRÉNÉES NUMÉRIQUE. SIP Midi Pyrénées, un ensemble de solutions en ligne pour faciliter l information administrative des citoyens. MIDI-PYRÉNÉES NUMÉRIQUE SIP Midi Pyrénées, un ensemble de solutions en ligne pour faciliter l information administrative des citoyens. Adhérer à SIP Midi-Pyrénées c est simple... Qui? Tous les organismes

Plus en détail

Cahier des charges. Performance opérationnelle. par une démarche Lean

Cahier des charges. Performance opérationnelle. par une démarche Lean Cahier des charges Performance opérationnelle par une démarche Lean Avec le soutien financier de : I. OBJET Ce document constitue le cahier des charges en vue de la sélection du consultant qui accompagnera

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

La restauration collective Planification et réalités techniques: Quelles implications pour les producteurs?

La restauration collective Planification et réalités techniques: Quelles implications pour les producteurs? La restauration collective Planification et réalités techniques: Quelles implications pour les producteurs? Sommaire La restauration collective chez Pro Natura Planification et organisation de la production

Plus en détail

ATELIER 1 : QUELS PARTENARIATS GAGNANTS ENTRE PRODUCTEURS ET ACHETEURS POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL DE QUALITÉ?

ATELIER 1 : QUELS PARTENARIATS GAGNANTS ENTRE PRODUCTEURS ET ACHETEURS POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL DE QUALITÉ? Ass oc A Régionale Bio le Interprofession ne ion l iat QU I TA I N E LES ACTES DU FORUM ATELIER 1 : QUELS PARTENARIATS GAGNANTS ENTRE PRODUCTEURS ET ACHETEURS POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL DE QUALITÉ?

Plus en détail

Quel avenir pour les métiers de la restauration collective?

Quel avenir pour les métiers de la restauration collective? ÉTUDE PROSPECTIVE Étude prospective 2010 Quel avenir pour les métiers de la restauration collective? Hôtellerie - Restauration & Activités de loisirs Comprendre et agir aujourd'hui pour relever les défis

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 Claire ASTIER Pilote MAIA Paris Est 1 En2009,MAIAinitiéedansle PlannationalAlzheimer:unemaladiequitouche toutes les dimensions de la «santé» (OMS) où les réponses

Plus en détail

CHARTE SUR L ORGANISATION DE L OFFRE DES SERVICES PUBLICS ET AU PUBLIC EN MILIEU RURAL

CHARTE SUR L ORGANISATION DE L OFFRE DES SERVICES PUBLICS ET AU PUBLIC EN MILIEU RURAL CHARTE SUR L ORGANISATION DE L OFFRE DES SERVICES PUBLICS ET AU PUBLIC EN MILIEU RURAL A l issue des travaux de la Conférence nationale des services publics en milieu rural, l Etat, les collectivités territoriales,

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Fiche thématique n 2 : Les dons alimentaires

Fiche thématique n 2 : Les dons alimentaires Fiche thématique n 2 : Les dons alimentaires Durée recommandée : sur le long terme Difficulté : Matériel : -1 volonté de l établissement ; -1 liste des denrées données ; -1 thermomètre ; -1 convention

Plus en détail

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail

REGLES REGISSANT LA DISTRIBUTION DE DONNEES ARCHIVEES ET DE PRODUITS ET DE LOGICIELS DU CEPMMT

REGLES REGISSANT LA DISTRIBUTION DE DONNEES ARCHIVEES ET DE PRODUITS ET DE LOGICIELS DU CEPMMT REGLES REGISSANT LA DISTRIBUTION DE DONNEES ARCHIVEES ET DE PRODUITS ET DE LOGICIELS DU CEPMMT Adoptées par le Conseil du CEPMMT lors de sa 51 e session en décembre 1995 (ECMWF/C/51/M(01)1 paragraphe 124

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

- que certains des signataires appliquent d ores et déjà tout ou partie des principes de la charte ;

- que certains des signataires appliquent d ores et déjà tout ou partie des principes de la charte ; PREAMBULE L étude des dossiers soumis à la Médiation du crédit depuis sa création en novembre 2008 a révélé un certain nombre de difficultés dans la relation des PME avec leurs grands clients, donneurs

Plus en détail

Organiser et exploiter le fichier Clients

Organiser et exploiter le fichier Clients G Organiser et exploiter le fichier Clients Définition La GRC est l'ensemble des outils et techniques destinés à capter, traiter, analyser les informations relatives aux clients et aux prospects, dans

Plus en détail

Rencontre avec les Collectivités

Rencontre avec les Collectivités Rencontre avec les Collectivités Groupement de Commandes Gaz Réunion d'arrondissement Septembre 2014 2 2 Groupement de Commandes Gaz La consultation des fournisseurs a été lancée le 17 juillet La consultation

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE LES PROFESSIONNELS S ORGANISENT POUR DOPER LA FILIÈRE DES SYSTÈMES D INFORMATION DE SANTÉ! Paris, le 19 juin 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE LES PROFESSIONNELS S ORGANISENT POUR DOPER LA FILIÈRE DES SYSTÈMES D INFORMATION DE SANTÉ! Paris, le 19 juin 2012 Venant à l appui de concertations aussi bien au niveau du Lesiss, de Syntec Numérique avec le CIGREF, réseau de Grandes Entreprises, ainsi qu avec l Asinhpa et les collèges de DSIO de CHU et de CH, la

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail