Corrigé du Devoir Surveillé n 7

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Corrigé du Devoir Surveillé n 7"

Transcription

1 Corrigé du Devoir Surveillé n 7 Exercice : Série harmonique incomplète Série harmonique On considère la série harmonique n. On note pour tout entier n N n T n = n k= k = Soit n N, alors T 2n T n = n + + n n n 2 = Montrons par l absurde que la série diverge. Supposons au contraire qu elle soit convergente de somme σ. En ce cas, par passage à la limite dans l inégalité précédente, j obtiens 0 2, ce qui est absurde. Par suite la série diverge. Comme cette série est à temes positifs, elle diverge vers +. Série harmonique incomplète On considère désormais la série dont le terme général u n est défini par u 0 = 0 u n = 0 si le chiffre 5 apparaît dans l écriture décimale de n u n = dans tous les autres cas n On note pour tout entier n N S n = 3. Dénombrement n k=0 u k a. Les entiers compris entre et 9 s écrivant sans le chiffre 5 sont,2,3,4,6,7,8 et 9. Il y en a donc 8 b. Un entier compris entre 0 et 99 s écrivant sans le chiffre 5 est de la forme n = a 0 + b, où a est un entier compris entre et 9 s écrivant sans le chiffre 5 et b est un entier compris entre 0 et 9 s écrivant sans le chiffre 5. Choix de a Choix de b Il y a donc 72 nombres compris entre 0 et 99 s écrivant sans le chiffre 5. c. Tout nombre enier compris entre 0 p et 0 p+ peut se mettre sous la forme n = a p a a 0 8 possibilités 9 possibilités où les a k sont des chiffres compris entre [[0, 9]] sauf a p qui ne peut être nul. Nous pouvons alors dénombrer le nombre d entiers compris entre 0 p et 0 p+ s écrivant sans le chiffre 5 de la façon suivante : Choix de a p Choix de a p.. Choix de a 0 Au total il y a donc 8 9 p entiers compris entre 0 p et 0 p+ s écrivant sans le chiffre 5. 8 possibilités 9 possibilités... 9 possibilités

2 0 p+ 4. Pour tout entier p N S 0 p+ S 0p = u k. Dans cette somme les termes sont les inverses des entiers k=0 p compris entre 0 p et 0 p+ qui s écrivent sans le chiffre 5. D après la question précédente, il y a donc 8 9 p termes non nuls dans cette somme. Le plus grand d entre eux estinverse du plus petit...) S 0 p+ S 0p < 8 ) p 9 0 0p. Par suite p ) 5. Soit p N un télescopage montre que S 0l S 0 l = S 0p S 9. Il en résulte d après la question précédente que l=2 S 0 p = p l=2 l= ) S 0l S 0 l + S 9 p ) S 0 l+ S 0l + 8 p l= p 8 8 9/0) l + 8 l=0 9/0) l = 8 9/0) 80. Ainsi, la suite ) S 0p est majorée par 80. p N 6. Comme les u k sont positifs ou nuls, la suite S n ) est croissante. Elle est donc convergente si et seulement si elle est majorée. Or pour tout entier n N, n 0 n. Par croissance de S n, il en résulte que S n S 0 n 80. La suite S n ) étant croissante et majorée, elle converge. Autrement dit, n 0u n converge et sa somme est inférieure à 80. Moralité : La série harmonique est assez proche d être convergente puisqu il suffit de lui retirer quelques termes pour la faire converger. Exercice 2 : Nombre de garçons d une famille Soit p un nombre réel tel que 0 < p < 2 3. Dans un pays, on admet que la probabilité qu une famille ait n enfants pour n N est p n = 2 pn De plus à chaque naissance, la probabilité d avoir un garçon est 2. On considère une famille de ce pays et on note pour tout entier naturel n N : E n l événement la famille compte n enfants G n l événement la famille a n garçons. Notons E l événement la famille a au moins un enfant. Nous pouvons discuter suivant le nombre exact d enfants de la famille, il vient : E = n E n Les événements E n étant deux à deux incompatibles, il résulte de la σ-additivité des probabilités que pe) = p ) + E n = pe n ) = 2 n n= n= p n = 2 p p. 2

3 D où q = p 2 p). Comme 0 < p < 2/3, on vérifie aisément que q ]0, [. Il en découle que q 0 = pē) = q = 2 3p 2 p). Remarque : Dans cette première question, un résultat possible est un nombre entier naturel le nombre d enfants). On peut modéliser l expérience aléatoire décrite par Ω = N. Ω étant dénombrable, on l équipe de la tribu Å = PΩ). Clairement Å est engendrée par les singletons {n}. Une probabilité sur Ω est en ce cas la donnée d une suite p n ) de réels positifs tels que p n = 2 pn pour n. La condition 0 < p < 2/3 permet d assurer que la suite p n N définit bien une probabilité sur Ω. n= n=0 p n =. Dans cet exercice p n <. De sorte qu en posant p 0 = 2. Soit k N et n N tel que n k. On suppose que la famille a n enfants. L ensemble des résultats possibles est une n-liste d élements de {F, G} avec des notations évidentes. Autrement dit Ω = {F, G} n. D autre part, comme à chacune des n naissances, il y a équiprobabilité qu il s agisse d une fille ou d un garçon, Ω est muni de la probabilité uniforme : Card Ω = 2 n Notons G k PΩ) l événement la famille a k enfants. Pour dénombrer G k je discute suivant l ordre de naissance des enfants je choisis les rangs des k garçons parmi les n possibles n k) possibilités, je choisis les rangs pour les filles n k n k) possibilités. Par suite Card G k = n k). Par conséquent p G k ) = 2 n Autrement dit, pg k E n ) = 2 n. k 3. Soit k N. Pour calculer la probabilité pour que cette famille ait exactement k garçons, j utilise la formule des probabilités totales pour le système complet d événements E n N, il vient : pg k ) = n=0 pe n ) pg k E n ) = n=k n k) pe n ) pg k E n ) = 2 Or la série géométrique dérivée k fois de raison p/2 est convergente et Il en résulte que n=k n k ) p 2 k = p/2) ) k+ pg k ) = 2 p) k ) 2 k+ = p/2) n=k p k 2 n= p n, p k 2 p) k+. 4. Notons G l événement la famille a au moins un garçon. En discutant suivant le nombre exact de garçon dans la famille, il est clair que G = k G k Les G k étant deux à deux incompatibles, il vient par σ-additivité : pg) = k= pg k ) = 2 p k= p/2 p ) k = p 2 2 p) p) = p 4 6p + 2p 2 Passons à l événement contraire, il vient pḡ) = pg) = 2p2 7p + 4 2p 2 6p

4 Problème : Au camping Les flots bleus Partie I. Calcul matriciel On considère les matrices /2 2/3 /2 M = /4 /3 /4 /4 0 /4 = , P = et D = 0 / L algorithme de Gauss-Jordan donne successivement puis finalement Par conséquent P est inversible et 2. Calculons P M P ) : P = D où je tire P M P = D. 3. Soit n N la matrice D n = 0 / Montrons par récurrence que n N, M n = P D n P. Initialisation : lorsque n = 0 tout le monde vaut l identité. Montrons le cas n =. D après la question précédente P M P = D. Multiplions les deux membres de cette égalité à gauche par P et à droite par P, il vient M = P D P Hérédité : Soit n tel que M n = P D n P alors par associativité du produit matriciel, il vient M n+ = M P D n P ) = P D P ) P D n P ) = P D) P P ) D n P ) En utilisant la relation P P = I, j en déduis finalement que M n+ = P D n+ P. Conclusion : par récurrence, nous avons démontré que n N, M n = P D n P. 4

5 5. Soit n N un entier naturel non nul. Caclulons P D n P : / D où je tire finalement Partie II. Probabilités 0 2/)n 6 0 / 3 0 3/ 2 M n = 6 6 ) ) ) ) ) 2 24 ) ) ) ) ) ) 2 24 ) Pour tout entier naturel non nul n N, on définit les événements A n Léo choisit l atelier le jour n, B n Léo choisit le ballon le jour n, C n Léo choisit le cheval le jour n, et on note a n, b n, c n les probabilités respectives de ces évènements.. L énoncé se traduit par : n N, pa n+ A n ) = 2, pb n+ A n ) = 4, pc n+ A n ) = 4 pa n+ B n ) = 2 3, pb n+ B n ) = 3, pa n+ C n ) = 2, pb n+ C n ) = 4, pc n+ C n ) = 4 Comme au premier jour Léo choisit une activité au hasard, a = b = c = Appliquons la formule des probabilités totales pour les système complet d événements non négligeables A n, B n, C n. Il vient pa n+ = pa n ) pa n= A n ) + pb n ) pa n= B n ) + pc n ) pa n= C n ). Introduisons les notations a n, b n et c n. Grâce à la question précédente, nous obtenons : a n+ = 2 a n b n + 2 c n En procédant de la même manière nous déduisons de la formule des probabilités totales et de la question précédente, les relations a n+ = 2 a n b n + 2 c n b n+ = 4 a n + 3 b n + 4 c n c n+ = 4 a n + 4 c n. 3. On note pour tout entier n N, X n la matrice colonne M X n = /2 2/3 /2 /4 /3 /4 /4 0 /4 a n b n c n la dernière égalité provenant de la question précédente. a n b n c n =. Pour tout entier naturel non nul n N, 2 a n b n + 2 c n 4 a n + 3 b n + 4 c n 4 a n + 4 c n = X n+, 4. Une récurrence immédiate permet alors de conclure que pour tout entier naturel non nul n X n = M n X 5

6 5. Substituons dans l égalité ci-dessus l expression obtenue pour M n à la question 5 de la Partie I, nous obtenons : n+ a n = 33 n N, b n = n+. 33 c n = 6 6 n Par opérations algébriques sur les suites convergentes, nous avons lim a n = 8 n 33, lim b n = 9 n 33, lim c n = 6 n 33. 6

Corrigé du Concours Blanc

Corrigé du Concours Blanc Corrigé du Concours Blanc Exercice : On considère la fonction f définie par : f(x = x + 2 2 ln(e x + et on note (C la courbe représentative de f dans un repère orthonorrnal.. Etude de la fonction f. a.

Plus en détail

TS Corrigé du bac blanc n 2 du 23 avril Ex 1 :

TS Corrigé du bac blanc n 2 du 23 avril Ex 1 : TS Corrigé du bac blanc n 2 du 23 avril 2014 Ex 1 : Ex 2 : t Ex 3 : Partie A : 1. lim (x +1=+ et lim e x =+, d'où par produit : x + x + Pour tout x réel, f (x=xe x +e x. Or, lim xe x =0 (croissances comparées

Plus en détail

TS - Maths - D.S.4 - Correction Spécialités : SVT - Physique

TS - Maths - D.S.4 - Correction Spécialités : SVT - Physique TS - Maths - D.S. - Correction Spécialités : SVT - Physique Samedi 05 Décembre 05 - h Exercice ( points) Commun à tous les candidats Une usine produit de l eau minérale en bouteilles. Lorsque le taux de

Plus en détail

DS 9 Correction EXERCICE Etude d'une fonction auxiliaire.

DS 9 Correction EXERCICE Etude d'une fonction auxiliaire. DS 9 Correction EXERCICE On considère la fonction déterminée sur 0, par : ln On se propose dans cet exercice d'étudier la fonction et de la représenter relativement à un repère orthonormal,,, l'unité choisie

Plus en détail

TD 2 - Espaces probabilisés - probabilités - probabilités conditionnelles

TD 2 - Espaces probabilisés - probabilités - probabilités conditionnelles Université de Toulon M1 MEEF Mathématiques Le cours TD 2 - Espaces probabilisés - probabilités - probabilités conditionnelles Expériences aléatoires. Univers. Issues. Probabilité : Cas discret. Une expérience

Plus en détail

Travaux Dirigés 1 Introduction aux probabilités

Travaux Dirigés 1 Introduction aux probabilités Université Pierre et Marie Curie LM231 Année 2010-2011 Semestre 2 Travaux Dirigés 1 Introduction aux probabilités Dans la suite, pour tout entier naturel n, nous notons N n = {0,...,n} et N n = N n \{0}

Plus en détail

Exercices type bac sur les suites.

Exercices type bac sur les suites. Exercices type bac sur les suites Corrigés NB : On ne donne dans ce document que des indices, la preuve complète reste à faire Exercice D après sujet du baccalauréat Centres étrangers, juin 003 On définit,

Plus en détail

9 6 - x. On définit la suite (u n ) par u 0 = -3 et pour tout entier naturel n, u n+1 = f(u n ).

9 6 - x. On définit la suite (u n ) par u 0 = -3 et pour tout entier naturel n, u n+1 = f(u n ). Exercice 75 p 55 exercices sur les suites Symbole Belin 0 On s intéresse aux suites définies sur V et vérifiant la relation de récurrence u n+ = + u n². Une telle suite sera déterminée par son premier

Plus en détail

PROBABILITÉS CONDITIONNELLES

PROBABILITÉS CONDITIONNELLES PROILITÉS CONITIONNELLES Ph EPRESLE 1 er juillet 2015 Table des matières 1 Rappel : Probabilité d un événement 2 1.1 Ensemble des issues................................... 2 1.2 Événement.......................................

Plus en détail

Une condition nécessaire de convergence Considérons une série de terme général. Supposons cette série convergente. Soit sa somme.

Une condition nécessaire de convergence Considérons une série de terme général. Supposons cette série convergente. Soit sa somme. Séries numériques I) Définitions - Notions essentielles.) Séries numériques Définition Soit une suite numérique. On appelle série de terme général la suite dont les termes successifs sont : ₀ ₀ ₁ ₀ ₁ ₂

Plus en détail

1 Probabilités-Rappel

1 Probabilités-Rappel Chapitre Probabilités sur un ensemble fini - Probabilités conditionnelles 1 Probabilités-Rappel On lance un dé non truqué à six faces numérotées de 1 à 6 et on note le nombre figurant sur la face supérieure

Plus en détail

TD2. Probabilité sur un ensemble dénombrable.

TD2. Probabilité sur un ensemble dénombrable. Université Pierre & Marie Curie Licence de Mathématiques L3 UE LM345 Probabilités élémentaires Année 2014 15 TD2 Probabilité sur un ensemble dénombrable 1 a Soit (Ω, F, P) un espace de probabilités Soit

Plus en détail

Mathématique ECS 1 03 Sept Devoir surveillé 1.

Mathématique ECS 1 03 Sept Devoir surveillé 1. Mathématique ECS 0 Sept. 06 Devoir surveillé. Veillez à bien justifier vos réponses : un exercice bien traité rapporte des points, un exercice traité de façon non rigoureuse ne rapporte pas de points.

Plus en détail

Devoir Vacances Commentaires et corrections

Devoir Vacances Commentaires et corrections Devoir Vacances Commentaires et corrections Voici quelques éléments pour vous aider à faire ce devoir et les corrections de quelques erreurs d énoncé : I) Exercice 1 Les parties 1 et 2 sont indépendantes.

Plus en détail

Exercices : Espaces probabilisés

Exercices : Espaces probabilisés Exercices : Espaces probabilisés Exercice 1: On considère des événements A, B, C d un espace probabilisable Ω, A. Écrire à l aide des opérations d ensembles les événements suivants : 1. Les événements

Plus en détail

Correction Devoir à la maison commun Saint-Charles La Cadenelle

Correction Devoir à la maison commun Saint-Charles La Cadenelle Correction Devoir à la maison commun Saint-Charles La Cadenelle Exercice On considère les matrices 0 5 0 0 5 0 0 0 0 0 0 4 ; 0 2 ; 0 2 0 ; 0 0 4 0 4 0 0 2 0 0 2 0 0 0 ) Soit la matrice 4 0 4 2 a) Prouver

Plus en détail

des plans P 1 et P 2, a pour représentation paramétrique x = 4t 2

des plans P 1 et P 2, a pour représentation paramétrique x = 4t 2 Sujet Amérique du Nord 2013 EXERCICE 1. [5 pts] Géométrie On se place dans l espace muni d un repère orthonormé. On considère les points A(0 ; 4 ; 1), B(1 ; 3 ; 0), C(2 ; 1 ; 2) et D(7 ; 1 ; 4). 1. Démontrer

Plus en détail

Chapitre 2: Les généralités du calcul des probabilités.

Chapitre 2: Les généralités du calcul des probabilités. Chapitre 2: Les généralités du calcul des probabilités. 1 Introduction Le modèle du chapitre un (univers fini) n est pas suffisant. Ainsi par exemple, dans l expérience aléatoire "jouer à pile où face

Plus en détail

TD N O 8 ESPACES PROBABILISÉS FINIS CORRIGÉ

TD N O 8 ESPACES PROBABILISÉS FINIS CORRIGÉ Lycée Dupuy de Lôme 0/07 Mathématiques ECS TD N O ESPACES PROBABILISÉS FINIS CORRIGÉ Un jeu de cartes comporte cartes. On en choisit au hasard qui forment une main.. Quelle est la probabilité d obtenir

Plus en détail

Chapitre 10 : Conditionnement et indépendance.

Chapitre 10 : Conditionnement et indépendance. Chapitre 10 : Conditionnement et indépendance. Dans ce chapitre, nous allons donner un sens mathématique au mot «indépendance». Nous pourrons alors modéliser les répétitions indépendantes d expériences

Plus en détail

TS - Maths - D.S.3 - CORRECTION

TS - Maths - D.S.3 - CORRECTION TS - Maths - DS3 - CORRECTION Samedi 4 Novembre 20-2h Exercice Les parties A et B sont indépendantes Un site internet propose des jeux en ligne On donnera une valeur approchée à 0 2 près des résultats

Plus en détail

Matrices A = 6. Exemple Si A =

Matrices A = 6. Exemple Si A = Matrices 1. Définition Une matriceade dimensionn p ou de format(n;p) est un tableau de nombres comportant n lignes et p colonnes. On note a ij l élément se trouvant à l intersection de la ligne i et de

Plus en détail

Généralités sur les nombres de Stirling

Généralités sur les nombres de Stirling Corrigé 206 Centrale TSI Math I /3 I Généralités sur les nombres de Stirling I.A. Premières propriétés des nombres de Stirling I.A.. a) La seule décomposition de 3 en somme de deux entiers non nuls est

Plus en détail

1 q. = 1 q n. (un + v n ) (l + l ) = (un l) + (v n l ) n n 0, u n + v n A.

1 q. = 1 q n. (un + v n ) (l + l ) = (un l) + (v n l ) n n 0, u n + v n A. 16 Proposition : La somme des n premiers termes d une suite géométrique de raison q 1 est : n 1 u 0 q k 1 q n = u 0 1 q k=0 Il suffit de calculer (1 q) n 1 k=0 qk = n 1 k=0 qk n 1 k=0 qk+1 = n 1 k=0 qk

Plus en détail

Olympiades Françaises de Mathématiques Envoi Numéro 3 Corrigé

Olympiades Françaises de Mathématiques Envoi Numéro 3 Corrigé Olympiades Françaises de Mathématiques 2012-2013 Envoi Numéro 3 Corrigé 1 Exercices Juniors Exercice 1. On appelle diviseur propre d un entier n un diviseur positif de n qui est différent de 1 et de n.

Plus en détail

Introduction à la théorie des probabilités

Introduction à la théorie des probabilités CHAPITRE I Introduction à la théorie des probabilités 1. Rappels sur les espaces probabilisés Les éléments ci-dessous ne sont que brièvement rappelés car ils sont normalement traités dans un cours d intégration.

Plus en détail

Correction Ecricome 2007 Voie technologique

Correction Ecricome 2007 Voie technologique ECRICOME 27 Voie Technologique Correction Page Correction Ecricome 27 Voie technologique La correction comporte pages. Exercice. Etude d une fonction g auxiliaire. _ (a) Soit P la fonction polynomiale

Plus en détail

Correction des exercices du cours de Probabilités

Correction des exercices du cours de Probabilités Correction des exercices du cours de Probabilités Exercice n 1.1.1 : On jette 4 dés, l ensemble des tirages est donc Ω = {1,...,6} 4 qui est un ensemble fini, on choisit naturellement comme tribu la tribu

Plus en détail

Loi d une variable aléatoire réelle

Loi d une variable aléatoire réelle Licence Math et MASS, MATH504 : probabilités et statistiques Loi d une variable aléatoire réelle On introduit la notion de variable aléatoire dans le cas réel ainsi que la notion fondamentale de loi d

Plus en détail

SUITES - RECURRENCE - SOMMES

SUITES - RECURRENCE - SOMMES SUITES - RECURRENCE - SOMMES Chapitre 1 I Généralités sur les suites Définition I.1 Une suite réelle est une fonction d une partie A de N dans R. u : A R n u(n) := u n l intervalle de définition peut donc

Plus en détail

Corrigé - Baccalauréat S Métropole La Réunion 12 septembre 2016

Corrigé - Baccalauréat S Métropole La Réunion 12 septembre 2016 Corrigé - Baccalauréat S Métropole La Réunion septembre 6 A. P. M. E. P. EXERCICE COMMUN À TOUS LES CANDIDATS 6 POINTS Partie On estime qu en la population mondiale est composée de 4,6 milliards de personnes

Plus en détail

Intégration Encadrement d intégrale Exercices corrigés

Intégration Encadrement d intégrale Exercices corrigés Intégration Encadrement d intégrale Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : encadrer une intégrale Exercice 2 : donner un encadrement

Plus en détail

Correction du TD n o 2 Partie commune

Correction du TD n o 2 Partie commune Université de Nice Sophia-Antipolis Année Universitaire 00/0 L MI Statistique TD de Statistique Correction du TD n o Partie commune Exercice :. N est une variable aléatoire dénombrable tel que N(Ω) N et

Plus en détail

FICHE DE RÉVISION DU BAC

FICHE DE RÉVISION DU BAC systèmes d équations suites 1. Vocabulaire 2.Calcul matriciel 3. suites Prérequis Plan du cours 1. Vocabulaire Définition : Une matrice de dimension est un tableau de nombres comportant lignes colonnes.

Plus en détail

Fonctions trigonométriques - Corrigé. 2 2 cos 1

Fonctions trigonométriques - Corrigé. 2 2 cos 1 Exercice 1 : Fonctions trigonométriques - Corrigé 1. a. est dérivable sur comme somme de fonctions dérivables sur et =1 cos On sait que, pour tout réel et donc en particulier pour tout, cos 1 donc 0 et

Plus en détail

Représenter graphiquement (sur un même schéma) ces trois ensembles.

Représenter graphiquement (sur un même schéma) ces trois ensembles. PCSI DEVOIR SURVEILLÉ de MATHÉMATIQUES n 4 07/1/001 Durée : 4 heures EXERCICE 1 : Calculatrices interdites Dans le plan complee rapporté au repère orthonormal (O; e 1, e, on définit une transformation

Plus en détail

Baccalauréat série S Amérique du Sud 17 novembre 2014 Corrigé

Baccalauréat série S Amérique du Sud 17 novembre 2014 Corrigé Baccalauréat série S Amérique du Sud 17 novembre 014 orrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 6 points ommun à tous les candidats Une entreprise est spécialisée dans la fabrication de ballons de football. ette

Plus en détail

MESURES ET ANALYSES STATISTIQUES DE DONNÉES Probabilités

MESURES ET ANALYSES STATISTIQUES DE DONNÉES Probabilités MESURES ET ANALYSES STATISTIQUES DE DONNÉES Probabilités Master Génie des Systèmes Industriels, mentions ACCIE et RIM Université du Littoral - Côte d Opale, La Citadelle Laurent SMOCH (smoch@lmpa.univ-littoral.fr)

Plus en détail

DS 1. Le 13 octobre h

DS 1. Le 13 octobre h DS 1. Le 13 octobre 14. 4h Le devoir est probablement trop long pour que vous puissiez le terminer (ce qui est assez classique dans les épreuves de concours). Restez donc calme, prenez le temps de regarder

Plus en détail

Variables aléatoires réelles

Variables aléatoires réelles 23 Variables aléatoires réelles Pour ce paragraphe, (Ω, B, P est un espace probabilisé. 23.1 Définition et propriétés des variables aléatoires réelles Définition 23.1 On dit qu une application X : Ω R

Plus en détail

Les suites numériques

Les suites numériques Les suites numériques chapitre 4 I Premier regard Définition : suite numérique Une suite numérique est une liste de nombres réels, numérotés généralement par des indices, entiers naturels consécutifs 0,

Plus en détail

Probabilités. Tribu. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 24 septembre 2016 Enoncés 1. (b) Même question avec

Probabilités. Tribu. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 24 septembre 2016 Enoncés 1. (b) Même question avec [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 24 septembre 206 Enoncés Probabilités Tribu (b) Même question avec A = p N Exercice [ 03995 ] [Correction] Soient T une tribu sur un ensemble Ω et Ω une partie de

Plus en détail

Exercice 1. On sait que. Donc. Ce qui donne. On a. ( ) lim. Donc. lim. Posons. La suite ( ) est évidemment croissante puisque

Exercice 1. On sait que. Donc. Ce qui donne. On a. ( ) lim. Donc. lim. Posons. La suite ( ) est évidemment croissante puisque Correction Exercices sur les variables aléatoires Exercice 1 Soit une variable aléatoire suivant la loi géométrique de paramètre (1/). a. Rappeler les valeurs de son espérance et de sa variance ; en déduire

Plus en détail

2(xex ) = 2 0 = 0 ( croissances comparées ) x x lim. f 3

2(xex ) = 2 0 = 0 ( croissances comparées ) x x lim. f 3 Corrigé - Baccalauréat blanc TS - 03 EX : (4poi nt s Commun à tous les candidats ( 6 points Partie A - Étude d une fonction. On considère la fonction f définie sur R par f (x = (x + e x.. Déterminer la

Plus en détail

Devoir surveillé 5 mathématiques

Devoir surveillé 5 mathématiques Devoir surveillé 5 mathématiques BCPST 205-206 Exercice. Soit t un réel strictement positif. On définit la suite ( n N par la donnée de x 0 = t et la relation de récurrence : n N, + =.. (a Soit g la fonction

Plus en détail

Type bac janvier Corrigé

Type bac janvier Corrigé Exercice (Métropole 24) Commun à tous les élèves Type bac janvier 27 - Corrigé Partie A ) L image de par la fonction f est : f () +e. Le point d abscisse sur la courbe C, représentative de la fonction

Plus en détail

Chapitre 1: Introduction au calcul des probabilités, cas d un univers fini.

Chapitre 1: Introduction au calcul des probabilités, cas d un univers fini. Chapitre 1: Introduction au calcul des probabilités, cas d un univers fini. 1 Introduction Des actions comme lancer un dé, tirer une carte d un jeu, observer la durée de vie d une ampoule électrique, etc...sont

Plus en détail

DST n 4 - Corrigé. Centre étranger Juin 2007 (6 point) Le but de l'exercice est de démontrer que l'équation :, admet une unique solution dans

DST n 4 - Corrigé. Centre étranger Juin 2007 (6 point) Le but de l'exercice est de démontrer que l'équation :, admet une unique solution dans DST n 4 - Corrigé Centre étranger Juin 2007 (6 point) Le but de l'exercice est de démontrer que l'équation :, admet une unique solution dans l'ensemble des nombres réels, et de construire une suite qui

Plus en détail

MPSI 2 : DL 03. pour le 12 décembre 2003

MPSI 2 : DL 03. pour le 12 décembre 2003 MPSI : DL 03 pour le décembre 003 Problème L objet du problème est de calculer eplicitement la limite de la suite des moyennes arithmétiques-géométriques pour certaines valeurs initiales. On considère

Plus en détail

Concours PT 2004 Maths PT I-B

Concours PT 2004 Maths PT I-B Concours PT 4 Maths PT I-B L usage des calculatrices est interdit Partie A ) ( ) ( ) a a Soit A = b b et B = deux éléments de S a a b b ( ) c c C = AB = avec c c c i = a ik b k, évidemment i =,, c i =

Plus en détail

CAPES session 2015 Épreuve 2. Problème n o 1

CAPES session 2015 Épreuve 2. Problème n o 1 CAPES session 2015 Épreuve 2 Problème n o 1 A. P. M. E. P. Problème n o 1 Notations On note N l ensemble des entiers naturels, N l ensemble des entiers naturels non nuls et Z l ensemble des entiers relatifs.

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 16 juin 2009

Corrigé du baccalauréat S Asie 16 juin 2009 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 9 EXERCICE. a. On a : p (F ) ; p (F ). Puis : p F () 5 ; p F (),5 5 ; p(),5 5 7. F F F b. Cette probabilité est égale à p (F ) p F () 4 5. c. e la même façon cette probabilité

Plus en détail

Devoir Surveillé Vendredi 8 Avril

Devoir Surveillé Vendredi 8 Avril Devoir Surveillé Vendredi 8 Avril BCPST Lycée Hoche Pelletier Sylvain $\ CC BY: Durée : h Exercice inspiré de Véto 997) 8.5 Dans la savane, les lionnes chassent des gazelles et des zèbres pour le lion.

Plus en détail

Durée : 1 heure 30 Correction Épreuves communes ENI GEIPI POLYTECH Série STI2D et STL Mercredi 13 mai 2015 SUJET DE MATHÉMATIQUES

Durée : 1 heure 30 Correction Épreuves communes ENI GEIPI POLYTECH Série STI2D et STL Mercredi 13 mai 2015 SUJET DE MATHÉMATIQUES Durée : heure 30 Correction Épreuves communes ENI GEIPI POLYTECH Série STI2D et STL Mercredi 3 mai 205 SUJET DE MATHÉMATIQUES Il faut choisir et réaliser seulement trois des quatre exercices proposés EXERCICE

Plus en détail

Suites Raisonnement par récurrence Exercices corrigés

Suites Raisonnement par récurrence Exercices corrigés Suites Raisonnement par récurrence Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : expression du terme général d une suite Exercice 2 : majoration

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Métropole La Réunion 20 juin 2016

Corrigé du baccalauréat S Métropole La Réunion 20 juin 2016 Corrigé du baccalauréat S Métropole La Réunion juin 6 A. P. M. E. P. EXERCICE Commun à tous les candidats 6 POINTS Partie A. Utilisons un arbre pondéré :.8 S : A S Les hypothèses s écrivent : ( ) P(A)=,4

Plus en détail

Corrigé entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2016 Samedi 20 février 2016 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h.

Corrigé entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2016 Samedi 20 février 2016 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h. Corrigé entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIERSITAIRE 206 Samedi 20 février 206 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A. P. M. E. P. Les calculatrices sont autorisées. Problème La partie A est

Plus en détail

pgcd, ppcm dans Z, théorème de Bézout. Applications

pgcd, ppcm dans Z, théorème de Bézout. Applications 7 pgcd, ppcm dans Z, théorème de Bézout. Applications Le théorème de division euclidienne et les sous-groupes de (Z, +) sont supposés connus. Pour tout entier relatif n, on note : nz = {n q q Z} l ensemble

Plus en détail

École polytechnique - Écoles normales supérieures. Concours d admission filière MP. Corrigé de l épreuve de mathématiques A

École polytechnique - Écoles normales supérieures. Concours d admission filière MP. Corrigé de l épreuve de mathématiques A École polytechnique - Écoles normales supérieures Concours d admission 2016 - filière MP Corrigé de l épreuve de mathématiques A corrigé de l énoncé modifié par Abdellah Bechata, après correction des erreurs

Plus en détail

Pour chaque proposition, indiquer si elle est vraie ou fausse et justifier soigneusement la réponse. Les questions sont indépendantes entre elles.

Pour chaque proposition, indiquer si elle est vraie ou fausse et justifier soigneusement la réponse. Les questions sont indépendantes entre elles. TS - Maths - D.S.5 Samedi 17 janvier 015-4h Spécialités : SVT - Physique Exercice 1 (5 points) Pour les candidats n ayant pas suivi l enseignement de spécialité Pour chaque proposition, indiquer si elle

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat série S Amérique du Sud 17 novembre 2014

Corrigé du baccalauréat série S Amérique du Sud 17 novembre 2014 orrigé du baccalauréat série S Amérique du Sud 17 novembre 014 A. P. M. E. P. Exercice 1 ommun à tous les candidats 6 points Une entreprise est spécialisée dans la fabrication de ballons de football. ette

Plus en détail

Sujet Asie 2013 EXERCICE 1. [5 pts] Probabilités

Sujet Asie 2013 EXERCICE 1. [5 pts] Probabilités Sujet Asie 203 EXERCICE. [5 pts] Probabilités Dans cet exercice, les probabilités seront arrondies au centième. Partie A Une grossiste achète des boîtes de thé chez deux fournisseurs. Il achète 80% de

Plus en détail

CHAPITRE 1 : Raisonnement par récurrence, suites et fonctions

CHAPITRE 1 : Raisonnement par récurrence, suites et fonctions CHAPITRE 1 : Raisonnement par récurrence, suites et fonctions 1 Les suites numériques (rappel de première)... 4 1.1 Généralités... 4 1.2 Plusieurs méthodes pour générer une suite... 4 2 Exemples d algorithmes

Plus en détail

F 3 Reproduire cet arbre et placer les probabilités F 2 sur les branches.

F 3 Reproduire cet arbre et placer les probabilités F 2 sur les branches. Sujet Centres Étrangers 203 EXERCICE. [6 pts] Lois continues Un industriel fabrique des vannes électroniques destinées à des circuits hydrauliques. Les quatre parties A, B, C, D sont indépendantes. Partie

Plus en détail

1. Donner la loi, l espérance et la variance de X 1.

1. Donner la loi, l espérance et la variance de X 1. Exercice 1 On considère une urne contenant n boules numérotées portant des numéros deux à deux distincts. Un premier joueur effectue dans l urne des tirages sans remise jusqu à ce qu il obtienne la boule

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLÉ N 9

DEVOIR SURVEILLÉ N 9 DEVOIR SURVEILLÉ N 9 Devoir «type Bac» Le 20 mai 2015 Le plus grand soin doit être apporté aux calculs et à la rédaction Soulignez ou encadrez vos résultats Exercice 1 (5 points) On considère la fonction

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Centres étrangers 12 juin 2014

Corrigé du baccalauréat S Centres étrangers 12 juin 2014 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Centres étrangers juin 4 A. P. M. E. P. Exercice 4 points Commun à tous les candidats Question Dans un hypermarché, 75 % des clients sont des femmes. Une femme

Plus en détail

Exercice 1 sur 5 points Cet exercice est commun à tous les candidats

Exercice 1 sur 5 points Cet exercice est commun à tous les candidats Eercice sur 5 points Cet eercice est commun à tous les candidats Soit f une fonction définie sur ]0 ; + [. On note C f sa courbe représentative dans un repère orthonormal représentée en annee. - La courbe

Plus en détail

Chapitre 4: Fonctions génératrices (notions)

Chapitre 4: Fonctions génératrices (notions) Chapitre 4: Fonctions génératrices (notions) 1 Généralités On considère ici le cas particulier des v.a. à valeurs dans l ensemble N des entiers naturels. Ces v.a. interviennent souvent dans les applications.

Plus en détail

Exercices supplémentaires : Probabilités

Exercices supplémentaires : Probabilités Exercices supplémentaires : Probabilités Partie A : Probabilités simples et variables aléatoires On lance trois dés : un rouge, un bleu et un vert. On écrit un nombre de trois chiffres : le chiffre des

Plus en détail

Nombres réels. Définition On définit également le produit de deux suites u et v de S comme le produit terme à terme : u v = (u n v n ) n N

Nombres réels. Définition On définit également le produit de deux suites u et v de S comme le produit terme à terme : u v = (u n v n ) n N Nombres réels 1 Suites de rationnels Définition Une suite de rationnels (ou suite rationnelle) est une application u : N Q. Notation : Pour tout entier n, on note u n l image u(n) de l entier n par l application

Plus en détail

Suites - Récurrence 10X. 2 quiselit:sommedes 2 pouriallantde1à10vaut:

Suites - Récurrence 10X. 2 quiselit:sommedes 2 pouriallantde1à10vaut: Suites - Récurrence 1. Définitions - Rappels 1.1.Modes de définition d une suite La suite 0 =0 1 = =4 3 =6 peut être définiededeuxmanières: Définition explicite : ½ = Définition récurrente : 0 =0 +1 =

Plus en détail

CCP PSI un corrigé

CCP PSI un corrigé CCP26 - PSI un corrigé Cas n 2. Puissances de A(α, β ( α α. A(α, β I 2 n est pas la matrice nulle car (α, β (, et son rang est. β β (, est clairement élément du noyau qui, par théorème du rang, est de

Plus en détail

CHAÎNES DE MARKOV. Master MIMSE Bordeaux

CHAÎNES DE MARKOV. Master MIMSE Bordeaux CHAÎNES DE MARKOV MICHEL BONNEFONT Master MIMSE Bordeaux Dans tout ce cours on se placera sur un espace d états E fini ou dénombrable. Dans ce chapitre, on va s intéresser à l étude de phénomènes aléatoires

Plus en détail

Cours d Analyse I : les réels et les fonctions

Cours d Analyse I : les réels et les fonctions Introduction à R Suites numériques Cours d Analyse I : les réels et les fonctions Université Lyon 1 Institut Camille Jordan CNRS UMR 5208 FRANCE Automne 2014 - Licence L1 Introduction à R Suites numériques

Plus en détail

Terminale S Bac Blanc Février 2013 Corrigé

Terminale S Bac Blanc Février 2013 Corrigé Terminale S Bac Blanc Février 2013 Corrigé Métropole Juin 2006 (6 points) 1) Soit la fonction définie sur par. On désigne par sa courbe représentative dans un repère orthonormé d unité graphique 2cm. a)

Plus en détail

Sommaire. Théorie de l information Cours 1 - Evénements et probabilités dans un espace probabilisé discret. Expérience aléatoire et épreuve.

Sommaire. Théorie de l information Cours 1 - Evénements et probabilités dans un espace probabilisé discret. Expérience aléatoire et épreuve. Sommaire Théorie de l information Cours 1 - Evénements et probabilités dans un espace probabilisé discret Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.fr Université Paris 13, Institut Galilée Master Ingénierie

Plus en détail

N K, n 0 < n 1 < n 2 <

N K, n 0 < n 1 < n 2 < Chapitre 1 Suites réelles et complexes Dans ce chapitre, K désigne le corps R des nombres réels, ou le corps C des nombres complexes. Pour x K, nous noterons x le module de x (égal à la valeur absolue

Plus en détail

Baccalauréat S Liban 27 mai 2014

Baccalauréat S Liban 27 mai 2014 EXERCICE 1 Baccalauréat S Liban 27 mai 2014 Les trois parties A, B et C peuvent être traitées de façon indépendante. Les probabilités seront arrondies au dix millième. Un élève doit se rendre à son lycée

Plus en détail

Devoir Surveillé Samedi 24 Mars 2012

Devoir Surveillé Samedi 24 Mars 2012 Devoir Surveillé Samedi 4 Mars 01 BCPST Lycée Hoche Pelletier Sylvain $\ CC BY: = Durée : 3h Eercice 1 Une urne contient n boules numérotées de 1 à n. On en choisit 3 au hasard et 7 simultanément. 1. Quel

Plus en détail

Espaces probabilisés

Espaces probabilisés Espaces probabilisés Dans ce chapitre vous retrouverez tous les résultats vus en première année sur les espaces probabilisés. Aucune démonstration ne sera faite ici, vous pouvez retrouver les démonstrations

Plus en détail

a + 2b b y 2z = 0 2x 3y 4z = 0 x + y + z = 0 { y = 2z

a + 2b b y 2z = 0 2x 3y 4z = 0 x + y + z = 0 { y = 2z Corrigé ECRICOME Eco 2008 par Pierre Veuillez EXERCICE A tout couple a, b) de deu réels, on associe la matrice M a, b) définie a + 2b b 2b M a, b) = 2b a b 4b b b a + 3b On désigne par E l ensemble des

Plus en détail

Correction Baccalauréat STMG Antilles Guyane 15 juin 2016

Correction Baccalauréat STMG Antilles Guyane 15 juin 2016 Durée : 3 heures orrection Baccalauréat STMG Antilles Guyane 15 juin 2016 EXERIE 1 5 points On observe, depuis quelques années, un modification des canaux de distribution du tourisme en faveur du tourisme

Plus en détail

Combien de rangements possibles?

Combien de rangements possibles? Combien de rangements possibles? Nous allons nous intéresser ici au nombre de manières de ranger des boules dans des boîtes... Contrairement aux apparences, ce problème n est pas toujours si simple lorsque

Plus en détail

C = + B = + A i, i=5

C = + B = + A i, i=5 EXERIE 1 : On lance une pièce une infinité de fois. Pour n 1, on note i l événement le «i-ème lancer amène Pile.» 1. Décrire par une phrase les événements suivants : B = + i, i=5 = + i i=5 2. Écrire à

Plus en détail

Etude de limites de suites définies par

Etude de limites de suites définies par Etude de limites de suites définies par récurrence u n+1 = f(u n ) I) Généralités 1) Définition Une suite définie par récurrence est une suite définie par son premier terme et par une relation de récurrence,

Plus en détail

Variables aléatoires discrètes

Variables aléatoires discrètes Marino Alexandre Feuille d exercices 20 Massena ECS Variables aléatoires discrètes Les exercices à regarder sont mentionnés par une *. Loi de probabilité et fonction de répartition (*)Exercice : Une urne

Plus en détail

EXERCICE 1. I. Recherche des valeurs propres de f a. Corrigé ECRICOME Eco 2010 par Pierre veuillez

EXERCICE 1. I. Recherche des valeurs propres de f a. Corrigé ECRICOME Eco 2010 par Pierre veuillez Corrigé ECRICOME Eco 00 par Pierre veuillez EXERCICE. Soit E un espace vectoriel et B e, e, e 3 ) une base de E. Pour tout réel a, on considère l endomorphisme f a de l espace vectoriel E dont la matrice

Plus en détail

DS commun Correction. Exercice 1 1. On donne les matrices suivantes: On a. On a immédiatement par identification 2 et 1. On a donc

DS commun Correction. Exercice 1 1. On donne les matrices suivantes: On a. On a immédiatement par identification 2 et 1. On a donc DS commun Correction Exercice 1 1. On donne les matrices suivantes: 0 0 1 0 0 0 0 0 A= 1 0, I= 0 1 0, J= 1 0 0 3 1 0 0 1 3 1 0 a) Montrer qu il existe deux réels et tels que : A=aI+bJ 1 0 0 0 0 0 0 0 0

Plus en détail

Chapitre 1 : Les suites

Chapitre 1 : Les suites Chapitre : Les suites I. Exercices supplémentaires Partie A : Récurrence Exercice La suite est définie par et +2+ pour tout entier naturel. Démontrer par récurrence que pour tout. La suite est définie

Plus en détail

Chapitre 1 Le principe du raisonnement par récurrence

Chapitre 1 Le principe du raisonnement par récurrence Chapitre 1 : Principe du raisonnement par récurrence Chapitre 1 Le principe du raisonnement par récurrence 1 I Exemple introductif On considère les suites de terme général : n (n + 1) u n = 0 + 1 + + (n

Plus en détail

Cours de terminale S Suites numériques

Cours de terminale S Suites numériques 0 - - de terminale S Suites s LPO de Chirongui 20 mai 2016 1 - Introduction- Introduction Principe de récurrence Exemple En Mathématiques, un certain nombre de propriétés dépendent d un entier naturel

Plus en détail

si 0 p n. = p!(n p)! 0 si p > n.

si 0 p n. = p!(n p)! 0 si p > n. Université Claude Bernard Lyon I L1 - parcours PMI de Mathématiques : Algèbre I Année 2012 2013 Dénombrements Les résultats à retenir Théorème Soit E et F deux ensembles de cardinaux finis respectifs n

Plus en détail

Algèbre linéaire pour GM Jeudi 07 novembre 2013 Prof. A. Abdulle. Exercice 1 Calculer les produits suivants en utilisant la multiplication par bloc :

Algèbre linéaire pour GM Jeudi 07 novembre 2013 Prof. A. Abdulle. Exercice 1 Calculer les produits suivants en utilisant la multiplication par bloc : Algèbre linéaire pour GM Jeudi 07 novembre 2013 Prof A Abdulle EPFL Série 7 Corrigé Exercice 1 Calculer les produits suivants en utilisant la multiplication par bloc : a b c 3 1 0 4 1 2 1 1 2 2 1 1 2 1

Plus en détail

1 Raisonnement par récurrence. 2 Suites arithmétiques, géométriques. ISEL - Année 1. Mathématiques. Suites - Rappel

1 Raisonnement par récurrence. 2 Suites arithmétiques, géométriques. ISEL - Année 1. Mathématiques. Suites - Rappel ISEL - Année Mathématiques Suites - Rappel Raisonnement par récurrence Soit une propriété P (n) dépendant d'un entier naturel n. Pour montrer que cette propriété est vraie à partie de l'entier n 0 :. on

Plus en détail

Suites. Une suite est une... suite de nombre. Définition 1. Une suite de nombres réels est une fonction a: N R

Suites. Une suite est une... suite de nombre. Définition 1. Une suite de nombres réels est une fonction a: N R Convergence Suites Une suite est une... suite de nombre. Définition. Une suite de nombres réels est une fonction a: N R {a n } n 0 a 0, a, a 2, a 3, Convergence d une suite Définition 2. La suite {a n

Plus en détail

(Q) non vide et majorée, alors il existe dans R un plus petit majorant de A, appelé la borne CHAPITRE 1 R, BORNE SUPÉRIEURE ET CONSÉQUENCES

(Q) non vide et majorée, alors il existe dans R un plus petit majorant de A, appelé la borne CHAPITRE 1 R, BORNE SUPÉRIEURE ET CONSÉQUENCES CHAPITRE 1 R, BORNE SUPÉRIEURE ET CONSÉQUENCES 1.1. Propriétés de R On suppose connus N = {0, 1, 2, 3,...}, l anneau des entiers Z = {..., 2, 1, 0, 1, 2,...} et le corps des rationnels Q = { a a, b Z,

Plus en détail

Dans tout ce devoir, la qualité de la rédaction et le soin seront pris en compte dans la notation.

Dans tout ce devoir, la qualité de la rédaction et le soin seront pris en compte dans la notation. Externat Notre Dame Bac Blanc n Tle S) janvier 206 durée : 4 h calculatrice autorisée Dans tout ce devoir, la qualité de la rédaction et le soin seront pris en compte dans la notation. Les exercices pourront

Plus en détail

Limites de fonctions

Limites de fonctions Bibliothèque d eercices Énoncés L Feuille n Limites de fonctions Théorie Eercice Démontrer que 0 Soient m, n des entiers positifs + Étudier 0 3 Démontrer que 0 ( + + ) = Eercice = + m m n Montrer que toute

Plus en détail

TD 3 et 4 : Processus à temps discret et Martingales

TD 3 et 4 : Processus à temps discret et Martingales 2009 - Université Paris VI Master 1 : Introduction au calcul stochastique pour la finance (MM054) TD 3 et 4 : Processus à temps discret et Martingales 1. Questions basiques sur les filtrations 1. Une union

Plus en détail