région Poitou-Charentes COMMISSION CARDIOLOGIE DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "région Poitou-Charentes COMMISSION CARDIOLOGIE DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL"

Transcription

1 DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL IMPLANTS ENDOVASCULAIRES CORONARIENS DITS «STENTS»CORONAIRES ACTIFS A LIBÉRATION DE PRINCIPE ACTIF CARACTÉRISTIQUES Dénomination commune : Implants endovasculaires coronariens dits «Stents»coronaires actifs à libération de principe actif. Statut : Dispositif médical stérile implantable. Descriptif : stent à libération de Sirolimus (Cypher Select) et de Paclitaxel (Taxus Liberté).Everolimus(Promus,XienceV) N LPP : CYPHER SELECT : , , , , , CYPHER SELECT PLUS : , , , , , TAXUS LIBERTE : , , , , , ENDEAVORr : , , , , PROMUS : , , , , XIENCE V : , , , , HISTORIQUE DES MODIFICATIONS Numéro de version Date d application Nature des modifications Version 1 20/03/2006 Commission Cardiologie Version 2 Commission Cardiologie Version 3 20/03/2007 Commission Cardiologie Version 4 03/10/2007 Commission Cardiologie Version 5 Commission Cardiologie VALIDATION Rédaction Validation ORMEDIMS Date : Date : Commission CARDIOLOGIE Signature du coordonnateur : Signature(s) : DIFFUSION Diffusion Date : Oui Non Diffusion papier Date : Oui Non Page 1 - Fiche BU StentActif v5.doc

2 RECOMMANDATIONS DE BON USAGE GROUPE I : Indications validées de la LPPR et de l HAS Cypher Select Plus- Taxus Liberté Promus,Xience,Endeavor: Insuffisance coronaire symptomatique imputable à des lésions de novo (vaisseau de référence d un diamètre de 2,5 à 3,5mm) des artères coronaires natives, uniquement chez certains sous-groupes de patients à haut risque de resténose : 1 Patient diabétique 2 Lésions de petit vaisseau (moins de 3mm de diamètre) 3 Lésions longues (de plus de 15mm de long) 4 Lésions pluri tronculaires Cypher Select Plus- Taxus Liberté 5 IDM datant de moins de 72H 6 Resténose intra-stent de stent nu (c'est-à-dire avec réapparition de symptômes ischémiques conduisant à une nouvelle revascularisation de l artère) à l exception de la resténose intrastent actif. 7 Occlusion coronaire totale chronique Modalités de prescription et d utilisation : La prise en charge est assurée dans la limite d une unité/artère ayant une lésion répondant aux exigences de taille, de longueur ou de localisation dans la limite de 3 stents/patient (CYPHER/TAXUS/ENDEAVOR) La prise en charge est assurée dans la limite d une unité par patient(promus/xience), sauf : - En cas de dissection occlusive aiguë : 3 unités par patient peuvent être prises en charge maximum, - chez le patient diabétique pluritronculaire, en cas de contre-indication au pontage : une unité par artère (dans la limite de 3 unités par patient) peut-être prise en charge. Le nombre d unités prises en charge s entend tous stents à libération contrôlée de principe actif confondus. Il n y a pas lieu d implanter des stents à libération contrôlée de principes actifs différents dans une même artère dans un délai de précaution de 1 mois. Page 2 - Fiche BU StentActif v5.doc

3 Documents de référence correspondants : - Arrêté du 15 Janvier 2004 modifiant le chapitre 1 er du titre III de la LPPR. JO du 27 Janvier Avis de projet de modification de la rubrique «implants endovasculaires dits «stents couverts ou non couverts» inscrite au chapitre 1 er du titre III de la LPPR. JO du 7 Septembre Arrêté du 5 Novembre 2004 relatif aux modifications des conditions de prise en charge et à l inscription de nouvelles références de l endoprothèse Taxus Express de la société Boston Scientific. JO du 187 Novembre Arrêté du 27 Janvier 2005 relatif aux modifications de prise en charge de l endoprothèse Cypher de la société Cordis JO du 8 Février Arrêté du 21 Octobre 2005 publié au JO du 4 novembre 2005 «resténose intra-stent clinique» - Arrêté du 30 novembre 2005 publié au JO du 7 décembre 2005 relatif à la modification des conditions de prescription et d utilisation des endoprothèses coronaires CYPHER SELECT & CYPHER de la société CORDIS. - Arrêté du 16 février 2006 pris en application de l article L du code de la sécurité sociale et modifiant l arrêté du 2 mars 2005 fixant la liste des produits et prestations mentionnés à l article L du code de la sécurité sociale pris en charge en sus des prestations d hospitalisations. - Arrêté du 22 mai 2006 relatif à l inscription de l endoprothèse coronaire Endeavor de la société Medtronic France SAS au chapitre 1 er du titre III de la liste des produits et prestations remboursables prévue à l article L du code de la sécurité sociale. - Arrêté du 28 avril 2006 relatif à la modification de la nomenclature relative à la section 1, sous-section 2, chapitre 1 er du titre III de la liste des produits et prestations remboursables prévue à l article L du code de la sécurité sociale. - Arrêté du 4 août 2006 relatif à l endoprothèse coronaire Taxus Liberté et à l endoprothèse coronaire Taxus Express² de la Société Boston Scientific SA inscrites au chapitre 1 er du titre III de la liste des produits et prestations remboursables prévue à l article L du code de la sécurité sociale. - Arrêté du 29 janvier 2008 : relatif à l endoprothèse coronaire Xience V de la société Abbott et Promus de la société Boston Scientific SA - Sources documentaires de référence : Endeavor 22/02/ Arrêté du 8 juillet 2009 sur l extension d indication du TAXUS LIBERTE Page 3 - Fiche BU StentActif v5.doc

4 ANAES : RAS HAS, CEPP : - Avis de la commission d évaluation des produits et prestations du 25 Septembre 2002 concernant le CYPHER, endoprothèse coronaire à libération de sirolimus (18/05/2005 Cypher - Cypher Select) - Avis de la commission d évaluation des produits et prestations du 16 Juillet 2003 modifié le 5 Novembre 2003 concernant le TAXUS, endoprothèse coronaire à libération de paclitaxel - Evaluation des endoprothèses coronaires à libération de principe actif HAS Juillet 2009 Conférences de consensus, Société savantes : Protocole EVA stent : critères d inclusion et de non inclusion + amendement n 1 au protocole du 19/05/2003 Page 4 - Fiche BU StentActif v5.doc

5 RECOMMANDATIONS DE BON USAGE GROUPE II : Recommandations professionnelles fortes 1. Sténose du tronc commun gauche (patient à risque opératoire élevé) Registres : Cordis left man registry (objectif :ESC 06) 2. Artères de petit calibre < 2,5mm : Etude TAXUS V ACC 2005 Etude SIRIUS 2,25mm TCT 2005 Etude C SIRIUS American College of Cardiology Fondation 2004 Etude SVELTE STUDY Etude SES SMART RECOMMANDATIONS DE BON USAGE GROUPE III : Indications en cours de validation 1. Lésions de bifurcation, hors critères lésionnels LPPR Registres publiés: MILAN- ACC 2004 T SEARCH MATRIX bifurcations- TCT 2004 RESEARCH- ROTTERDAM TCT 2004 SCANDSTENT- ACC 2005 Siro RESEARCH bifurcation Tarahé - AJC Pontages Registres : MATRIX TCT 2004 COMpréhensive AssessemenT of sirolimus stents In complex lésions MILAN- ACC 2004 T SEARCH ROTTERDAM TCT 2004 Page 5 - Fiche BU StentActif v5.doc

6 GROUPE IV : Non indications, contre-indications - Chirurgie programmée à court terme, - Non compliance au traitement antiagrégant plaquettaire, - Intolérance à l acier, au chrome, au cobalt ou au nickel composant le stent et au traitement anti-agrégant plaquettaire, au produit de contraste angiographique et les femmes enceintes, - Resténose intra-stent actif, - Lésions présentant des calcifications ne pouvant être pré-dilatées, - Thrombus angiographiquement détectable sur la lésion à traiter - Sténose du tronc commun non protégée A dispenser : Pharmaciens / Préparateurs A implanter : Angioplasticiens PERSONNE AUTORISEES Nombre de patients estimés / an : Consommation estimée : ELEMENTS QUANTITATIFS ANNEXES Annexe 1 : Modalités et modèle de prescription Annexe 2 : Modalités de dispensation Annexe 3 : Tableau de suivi des patients Page 6 - Fiche BU StentActif v5.doc

7 ANNEXE N 1 Modalités et modèle de prescription Ordonnance nominative comportant : - Le nom et l âge du patient (étiquette avec ou sans code-barre) - Le nom du prescripteur et sa signature - La dénomination du stent, sa référence et son numéro de lot - Les indications Support : papier ou informatique ANNEXE N 2 Modalités de dispensation L ordonnance comportant toutes les rubriques remplies dont l indication, signée par le prescripteur, sera adressée après la pose à la pharmacie pour commande de renouvellement du ou des stent(s) posé(s). Page 7 - Fiche BU StentActif v5.doc

8 ANNEXE N 3 Tableau de suivi des patients TABLEAU DE SUIVI DES PATIENTS Date Patient (+ numéro de séjour) Prescripteur Produit avec son code LPP + N du lot Indication Nombre de lésions Page 8 - Fiche BU StentActif v5.doc

Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc.

Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc. Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc Cécile HOUDARD ACOPHRA Actualités sur les DM 29 mai 2008 Tarification

Plus en détail

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années)

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Rémunération directe PEC frais déplacement Abbott Vascular X X Biotronik Boston Scientific Cordis X X Hexacath X X Medtronic Versements Association

Plus en détail

ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA

ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA Dr Eléonore Ronflé Dr Jacques Albizzati SERVICE MEDICAL DE LA REGION PROVENCE ALPES COTE D AZUR 1 C O N T E X T E Enjeu de santé publique

Plus en détail

Titre III. - Dispositifs médicaux implantables, implants issus de dérivés d'origine humaine ou en comportant et greffons tissulaires d'origine humaine

Titre III. - Dispositifs médicaux implantables, implants issus de dérivés d'origine humaine ou en comportant et greffons tissulaires d'origine humaine Titre III. - Dispositifs médicaux implantables, implants issus de dérivés d'origine humaine ou en comportant et greffons tissulaires d'origine humaine Conditions générales Les spécifications techniques

Plus en détail

Présentation environnement STENTS Europharmat. Jeudi 10 Octobre 2013

Présentation environnement STENTS Europharmat. Jeudi 10 Octobre 2013 Présentation environnement STENTS Europharmat Jeudi 10 Octobre 2013 Agenda Récapitulatif: les grands modes de financement du système de santé en France GHS Actes LPP Les référentiels (HAS, AHA, ESC) Le

Plus en détail

EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A

EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A LIBERATION DE PRINCIPE ACTIF JUILLET 2009 Service évaluation des dispositifs Service de l évaluation économique et de la santé publique 2, avenue du Stade de France

Plus en détail

CONCLUSIONS. XIENCE PRIME, endoprothèse coronaire (stent) enrobée d everolimus (produit actif pharmacologiquement)

CONCLUSIONS. XIENCE PRIME, endoprothèse coronaire (stent) enrobée d everolimus (produit actif pharmacologiquement) COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 16 décembre 2014 CONCLUSIONS XIENCE PRIME, endoprothèse coronaire (stent) enrobée d everolimus

Plus en détail

REFERENTIEL DE BON USAGE DE DMI. Implants vasculaires Endoprothèse coronaire à libération de principe actif

REFERENTIEL DE BON USAGE DE DMI. Implants vasculaires Endoprothèse coronaire à libération de principe actif Rédaction Vérification Approbation-Mise à jour Nom(s) : Dr Arnaud Sudre : cardiologue interventionnel Pr Eric Van Belle : cardiologue interventionnel Dr Cédric Delhaye : cardiologue interventionnel Dr

Plus en détail

LA RESTENOSE INTRA-STENT ACTIF: OU EN EST-ON? J BERLAND Clinique Saint Hilaire ROUEN

LA RESTENOSE INTRA-STENT ACTIF: OU EN EST-ON? J BERLAND Clinique Saint Hilaire ROUEN LA RESTENOSE INTRA-STENT ACTIF: OU EN EST-ON? J BERLAND Clinique Saint Hilaire ROUEN Traitement de la restenose intra-stent Registre SCAAR PEPCAD DES Jacc 2012,59;1377-82 Treatment of DES-In-Stent Restenosis

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 12 juillet 2011

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 12 juillet 2011 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 12 juillet 2011 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles

Plus en détail

Mise au point sur les stents coronariens et gestion de l antiagrégation plaquettaire

Mise au point sur les stents coronariens et gestion de l antiagrégation plaquettaire Mise au point sur les stents coronariens et gestion de l antiagrégation plaquettaire Dr Pierre-François LESAULT Pr Emmanuel TEIGER Laboratoire d Hémodynamique et de Cardiologie Interventionnelle Hôpital

Plus en détail

ORSIRO, pharmaco. ologiquement) Demande Fabricant. 255 février 2014. intolérance. indications retenues. r. enceintes. pouvant être.

ORSIRO, pharmaco. ologiquement) Demande Fabricant. 255 février 2014. intolérance. indications retenues. r. enceintes. pouvant être. COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 255 février 2014 CONCLUSIONS ORSIRO, endoprothèse coronaire (stent) enrobée de sirolimuss (produitt

Plus en détail

ACTUALITES EN CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : LES STENTS COATES SYSTEMES DE FERMETURE. Emilie GENTINA- Nathalie PARISIS CH Tourcoing 20 Novembre 2004

ACTUALITES EN CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : LES STENTS COATES SYSTEMES DE FERMETURE. Emilie GENTINA- Nathalie PARISIS CH Tourcoing 20 Novembre 2004 ACTUALITES EN CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : LES STENTS COATES SYSTEMES DE FERMETURE Emilie GENTINA- Nathalie PARISIS CH Tourcoing 20 Novembre 2004 I. Introduction : historique de l angioplastie II. Evolution

Plus en détail

EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A

EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A LIBERATION DE PRINCIPE ACTIF JUILLET 2009 Service évaluation des dispositifs Service de l évaluation économique et de la santé publique 2, avenue du Stade de France

Plus en détail

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier?

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? DISPOSITIFS MEDICAUX Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? Guide pour le dossier déposé par les fabricants/distributeurs Adopté en séance de la CEPP* le 13 juillet 2005 *CEPP

Plus en détail

Achat des Dispositifs Médicaux

Achat des Dispositifs Médicaux Achat des Dispositifs Médicaux SUJET : Vous êtes pharmacien responsable des achats de DM et DMI au sein de votre établissement de santé, un chirurgien vous fait une demande pour pouvoir disposer d un nouveau

Plus en détail

Evaluation Clinique des Stents Actifs Place des Ballons Actifs

Evaluation Clinique des Stents Actifs Place des Ballons Actifs Evaluation Clinique des Stents Actifs Place des Ballons Actifs D.Crochet, P.Guérin Inserm U915 l institut du thorax Euro-Pharmat 2011 Angioplastie Coronaire: le problème de la Resténose Résultat immédiat

Plus en détail

Congrès de L Association Franco-libanaise de Cardiologie. Novembre 2005. actives

Congrès de L Association Franco-libanaise de Cardiologie. Novembre 2005. actives Congrès de L Association Franco-libanaise de Cardiologie. Novembre 2005 Aspects médicoéconomiques des prothèses actives Jacques Machecourt Cardiologie & Urgences Cardiologiques - CHU de Grenoble Qu est-ce

Plus en détail

Cliquez et modifiez le titre La recherche clinique à l ICPS

Cliquez et modifiez le titre La recherche clinique à l ICPS La recherche clinique à l ICPS Hopital Privé Jacques Cartier (Massy) Hopital Privé Claude Galien (Quincy-sous-Sénart) Etat de l art Recherche clinique présente à l ICPS depuis ses débuts en 1995 Participation

Plus en détail

MARCHÉ DE L ENDOPROTHÈSE CORONAIRE

MARCHÉ DE L ENDOPROTHÈSE CORONAIRE MARCHÉ DE L ENDOPROTHÈSE CORONAIRE APHAL 9 Juin 2015 Guillaume Becker, Interne en pharmacie Service pharmacie-stérilisation Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 09/06/2015 2 Introduction 1 er stent coronarien

Plus en détail

ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE

ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE N Evolution de l angioplastie coronaire 1977 Andreas Gruntzig réalise la première angioplastie coronaire à Zurich, en Suisse 1988 Jacques Puel implante

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

Syndromes coronaires aigus

Syndromes coronaires aigus CONGRES American College of Cardiology J.P. COLLET Service de Cardiologie, Hôpital Pitié-Salpêtrière, PARIS. Syndromes coronaires aigus L American College of Cardiology a encore montré le grand dynamisme

Plus en détail

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS N.B. : la règlementation relative à la vente de médicaments par internet est susceptible de

Plus en détail

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Dr G. Pacouret Unité de Soins Cardiaques Intensifs Hôpital Trousseau, Tours. 45 ème Journées de Formation Médicale Continue

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT GLIADEL CARACTERISTIQUES

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT GLIADEL CARACTERISTIQUES DENOMINATION DU MEDICAMENT GLIADEL CARACTERISTIQUES Dénomination commune : carmustine Composition qualitative et quantitative : 7,7 mg de carmustine / implant Statut : A.M.M. A.T.U. Classe ATC : Présentation

Plus en détail

vers le déclin d endoprothèses pharmacoactives? G de Gevigney Hôpital cardiologique Lyon, France

vers le déclin d endoprothèses pharmacoactives? G de Gevigney Hôpital cardiologique Lyon, France Après s l enthousiasme l initial, vers le déclin d des endoprothèses pharmacoactives? G de Gevigney Hôpital cardiologique Lyon, France Grand progrès s technologique, mais 1. Aucun bénéfice b sur la mortalité

Plus en détail

Basse-Normandie. Contrat de bon usage médicaments, produits et prestations de la 2 ème à la 3 ème génération COPIL mardi 26 novembre 2013

Basse-Normandie. Contrat de bon usage médicaments, produits et prestations de la 2 ème à la 3 ème génération COPIL mardi 26 novembre 2013 Basse-Normandie Contrat de bon usage médicaments, produits et prestations de la 2 ème à la 3 ème génération COPIL mardi 26 novembre 2013 Ordre du jour Missions du COPIL CBUMPP Rappel du contexte national

Plus en détail

Efficacité des stents actifs

Efficacité des stents actifs D O S S I E R Stents actifs : mise au point T. CUISSET, B. DE BRUYNE Cardiovascular Center Aalst, OLV Clinic, AALST (Belgique). Efficacité des stents actifs L arrivée des endoprothèses coronaires actives

Plus en détail

Réunion du groupe de travail DMI du 10 mars 2010

Réunion du groupe de travail DMI du 10 mars 2010 Réunion du groupe de travail DMI du 10 mars 2010 Présents : Dr BOUDEWEEL, Pharmacien, CHI Elbeuf-Louviers Dr FLAHAUT, Pharmacien, clinique de l'europe Dr GARDRAT, Pharmacien, CH Bernay Dr HAGHIGHAT, Pharmacien

Plus en détail

Cahier des charges des règles de facturation des actes et consultations externes (ACE) disponible dans l'espace éditeur de www.sante-sport.

Cahier des charges des règles de facturation des actes et consultations externes (ACE) disponible dans l'espace éditeur de www.sante-sport. Fiche d Information Programme HÔPITAL Forfaits ATU, FFM, SE, APE Etablissements Publics MCO FI_URS_MAJ201011 Historique Mises à Jour Date Création : 02/12/2010 Date Validation Comité de Lecture : 09/02/2011

Plus en détail

Arrêt programmé. Arrêt prématuré nécessaire. Arrêt prématuré involontaire

Arrêt programmé. Arrêt prématuré nécessaire. Arrêt prématuré involontaire ACTUALITES SUR LES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS Comment je (on) gère l arrêt du traitement antithrombotique? Pierre Aubry Centre Hospitalier de Gonesse 95400 Vendredi 27 novembre 2009 Arrêt programmé la

Plus en détail

ENDOPROTHESE CORONAIRE dite «STENT» ACTIF

ENDOPROTHESE CORONAIRE dite «STENT» ACTIF REFERENTIEL POUR CONTRAT DE BON USAGE (DMI HORS GHS) Réalisé et validé par la Commission Technique EURO PHARMAT ENDOPROTHESE CORONAIRE dite «STENT» ACTIF STENT A LIBERATION CONTROLEE DE PRINCIPE ACTIF

Plus en détail

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre «Il faut toujours prendre le maximum de risques avec le maximum de précautions» R. Kipling??? Geste d angioplastie en 2014 plus de limites

Plus en détail

Physiopathologie des stents coronariens. Dr P.Merveille Dr N.Preumont Dr M.ElMourad

Physiopathologie des stents coronariens. Dr P.Merveille Dr N.Preumont Dr M.ElMourad Physiopathologie des stents coronariens Dr P.Merveille Dr N.Preumont Dr M.ElMourad AMUB 5/9/2014 Traitement par voie percutanée de lésions coronaires ni trop complexes, ni trop nombreuses, plutôt que

Plus en détail

Cas n 1. Types de Stents

Cas n 1. Types de Stents Cas n 1 Colloque MPR 23 septembre 2009 Dr Burgan, cardiologue Dr de Sousa, interniste méconnue, obésité DRS inaugurale à 4h00 du matin ECG: onde de Pardee de V1-V5 Troponine négative (1h post-douleur)

Plus en détail

Intérêt et apport des stents à polymère biodégradable

Intérêt et apport des stents à polymère biodégradable Lyon, Mardi 11 octobre 2011 Intérêt et apport des stents à polymère biodégradable Dr. François ROUBILLE Département de Cardiologie CHU, Montpellier Leaders : suivi à 3 ans de l'essai clinique prospectif

Plus en détail

DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE. Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne

DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE. Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne 1 DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne Enseignant responsable : P Feugier Enseignants : Ph Amabile, JN Albertini,

Plus en détail

DOSSIER EVALUATION D UN DISPOSITIF MEDICAL STERILE (DMS) COMITE DES DISPOSITIFS MEDICAUX STERILES (CODIMS) CENTRAL AP-HP

DOSSIER EVALUATION D UN DISPOSITIF MEDICAL STERILE (DMS) COMITE DES DISPOSITIFS MEDICAUX STERILES (CODIMS) CENTRAL AP-HP DOSSIER EVALUATION D UN DISPOSITIF MEDICAL STERILE (DMS) COMITE DES DISPOSITIFS MEDICAUX STERILES (CODIMS) CENTRAL AP-HP Préambule important aux industriels: ne pas déposer de dossier directement auprès

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

Rapport d évaluation

Rapport d évaluation SAISINE DISPOSITIFS MEDICAUX ÉVALUATION DES ENDOPROTHÈSES UTILISÉES DANS L ANGIOPLASTIE DES STÉNOSES ATHÉROMATEUSES INTRACRÂNIENNES Rapport d évaluation Janvier 2013 L argumentaire scientifique de cette

Plus en détail

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 -

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 - COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 7 avril 2015 complétant l avis du 28 mai 20133 CONCLUSIONS HOME MONITORING, système de télésurveillance

Plus en détail

FAITES CONFIANCE. aux stents métalliques Boston Scientific À DES MILLIERS DE MÉDECINS COMME VOUS AUX CONCEPTIONS INNOVANTES AUX PREUVES CLINIQUES

FAITES CONFIANCE. aux stents métalliques Boston Scientific À DES MILLIERS DE MÉDECINS COMME VOUS AUX CONCEPTIONS INNOVANTES AUX PREUVES CLINIQUES FAITES CONFIANCE aux stents métalliques Boston Scientific AUX PREUVES CLINIQUES AUX CONCEPTIONS INNOVANTES À DES MILLIERS DE MÉDECINS COMME VOUS À NOTRE EXPÉRIENCE UNE EFFICACITÉ CONFIRMÉE PAR DES RÉSULTATS

Plus en détail

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille,

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille, MINISTERE DES SOLIDARITES, DE LA SANTE ET DE LA FAMILLE DECRET relatif au contrat de bon usage des médicaments et produits et prestations mentionné à l article L.162-22-7 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

Prise en charge. au sein de l AP-HM. Professeur B. VIALETTES Président du COSEPS

Prise en charge. au sein de l AP-HM. Professeur B. VIALETTES Président du COSEPS Prise en charge des Dispositifs Médicaux au sein de l AP-HM Professeur B. VIALETTES Président du COSEPS Problèmes spécifiques des DM et DMI Nombre très important Pour une indication plusieurs DM différents

Plus en détail

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien Les antiagrégants plaquettaires

Plus en détail

HAS : mission de la CEPP. Observatoire du marché et des prix des aides techniques (CNSA)

HAS : mission de la CEPP. Observatoire du marché et des prix des aides techniques (CNSA) HAS : mission de la CEPP Observatoire du marché et des prix des aides techniques (CNSA) CEPP une des 7 commissions de la Haute Autorité de Santé 2 LA CEPP Missions : Trois missions encadrées par un décret

Plus en détail

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Mr A.A. âgé de 55ans. Facteurs de risque: Diabétique depuis 5ans. Antécédents: aucun. Fumeur 15paquets/année.

Plus en détail

ATTENTE DE LA HAS L évaluation des dispositifs médicaux. Mme Catherine Denis Chef du service évaluation des dispositifs médicaux - HAS

ATTENTE DE LA HAS L évaluation des dispositifs médicaux. Mme Catherine Denis Chef du service évaluation des dispositifs médicaux - HAS ATTENTE DE LA HAS L évaluation des dispositifs médicaux Mme Catherine Denis Chef du service évaluation des dispositifs médicaux - HAS 2 01 Les Dispositifs Médicaux Euro-Pharmat - Lille - 09, 10 & 11 octobre

Plus en détail

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Pré-requis : Athérosclérose, épidemiologie et physiopathologie (item

Plus en détail

LITS MEDICAUX NORMES et REGLEMENTATIONS. Marketing/Affaires Réglementaires et médicale MAJ 25 04 13

LITS MEDICAUX NORMES et REGLEMENTATIONS. Marketing/Affaires Réglementaires et médicale MAJ 25 04 13 LITS MEDICAUX NORMES et REGLEMENTATIONS Marketing/Affaires Réglementaires et médicale MAJ 25 04 13 PLAN Evolutions réglementaires et normatives Norme CEI 60601-2-52:déc.2009 : Impacts Conclusion Annexe

Plus en détail

EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM

EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM EVOLUTION RÈGLEMENTAIRE DES DM Incidence dans les établissements de santé Dominique THIVEAUD Pharmacien CHU Toulouse Président Europharmat Le contexte 2 La refonte de la directive: Points clés: Evaluation

Plus en détail

Antiagrégants Pour la pratique. Les nouvelles recommandations. C Decoene

Antiagrégants Pour la pratique. Les nouvelles recommandations. C Decoene Antiagrégants Pour la pratique Les nouvelles recommandations C Decoene Avant toute intervention chirurgicale La coagulation doit être normalisée Ischémie Myocardique péri-opératoire Thrombus /plaque Déficit

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

Prescription, Dispensation et indications hors AMM. François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale

Prescription, Dispensation et indications hors AMM. François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale Prescription, Dispensation et indications hors AMM François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale AMM Autorisation, nationale ou communautaire par laquelle l autoritécompétente donne son aval pour l

Plus en détail

Parcours du patient cardiaque

Parcours du patient cardiaque Parcours du patient cardiaque Une analyse HAS à partir de la base QualHAS, des Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité & Sécurité des Soins (IPAQSS)- Infarctus du myocarde Linda Banaei-Bouchareb,

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN

RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN Loi médicale (chapitre M-9, a. 19, 1 er al., par. d) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Le présent règlement a pour objet de fixer

Plus en détail

Les patients diabétiques représentent

Les patients diabétiques représentent Qui, quand, comment revasculariser le diabétique? DOSSIER C. Le Feuvre Institut de cardiologie, Centre hospitalo-universitaire de la Pitié-Salpêtrière, Paris claude.lefeuvre@psl.aphp.fr Le diabète augmente

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

DILATATION INTRALUMINALE DE L ARTÈRE CAROTIDE AVEC

DILATATION INTRALUMINALE DE L ARTÈRE CAROTIDE AVEC DILATATION INTRALUMINALE DE L ARTÈRE CAROTIDE AVEC POSE D ENDOPROTHÈSE, PAR VOIE ARTÉRIELLE TRANSCUTANÉE Actes d angioplastie carotidienne avec stent MAI 2007 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

Circuit du médicament

Circuit du médicament HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.028.1 Circuit du médicament SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS QUALITE SERVICE

Plus en détail

Proposition de Tarification Nationale de Référence faite par la CNSS et la CNOPS Le 21 Février 2006

Proposition de Tarification Nationale de Référence faite par la CNSS et la CNOPS Le 21 Février 2006 Proposition de Tarification Nationale de Référence faite par la CNSS et la CNOPS Le 21 Février 2006 GRILLE N 1: TARIFS DES LETTRES CLES ACTES MEDICAUX Désignation Lettres clés CNSS CNOPS CONSULTATION DE

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DES DISPOSITIFS MEDICAUX NECESSAIRES AUX PATHOLOGIES CORONARIENNES

PRESENTATION GENERALE DES DISPOSITIFS MEDICAUX NECESSAIRES AUX PATHOLOGIES CORONARIENNES PRESENTATION GENERALE DES DISPOSITIFS MEDICAUX NECESSAIRES AUX PATHOLOGIES CORONARIENNES 12, 13 et 14 octobre 2010 Elodie Divol Pharmacien Pôle Cardio-Vasculaire et Métabolique Hopital Rangueil - CHU Toulouse

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION. 22 mars 2011

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION. 22 mars 2011 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 22 mars 2011 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles

Plus en détail

ELABORE PAR LA CNAM A L ATTENTION DES MEDECINS CONVENTIONNES

ELABORE PAR LA CNAM A L ATTENTION DES MEDECINS CONVENTIONNES GUIDE DES PROCÉDURES DE PRISE EN CHARGE DES ASSURES SOCIAUX PROJET ELABORE PAR LA CNAM A L ATTENTION DES MEDECINS CONVENTIONNES Juin 2008 DRC PREAMBULE Dans le cadre de la mise en œuvre progressive de

Plus en détail

News BOSTON SCIENTIFIC Patrick BILLON Directeur Division Cardiologie Interventionnelle

News BOSTON SCIENTIFIC Patrick BILLON Directeur Division Cardiologie Interventionnelle News BOSTON SCIENTIFIC Patrick BILLON Directeur Division Cardiologie Interventionnelle This material is not intended for use in the United States Une Plateforme unique et innovante 7 années de recherche

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE

EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE Abords vasculaires pour hémodialyse EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE Albert Mouton Clinique de l Archette AIX 12,13? 14 Juin,Juin 2014 Introduction

Plus en détail

LA GARANTIE IMPLANTS & PIÈCES PROTHÉTIQUES

LA GARANTIE IMPLANTS & PIÈCES PROTHÉTIQUES LA GARANTIE IMPLANTS & PIÈCES PROTHÉTIQUES LA GARANTIE 1. ÉTENDUE DE LA GARANTIE COMMERCIALE Elle s applique à l ensemble des implants et pièces prothétiques euroteknika (hors ancillaires et trousses).

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 08 février 2011 CONCLUSIONS

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 08 février 2011 CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 08 février 2011 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 1 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 1 février 2006 PRAVADUAL, comprimé Boîte de 30 (CIP : 369873-9) Boîte de 90 (code CIP : 373769-8) Laboratoire BRISTOL MYERS SQUIBB Pravastatine (40 mg/comprimé) + aspirine

Plus en détail

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Pascal Xicluna-http://photo.agriculture.gouv.fr La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Plus en détail

Benjamin BONNET 16 octobre 2014

Benjamin BONNET 16 octobre 2014 Impact pronostique précoce de la protrusion tissulaire observée après stenting chez les patients présentant un SCA sans sus décalage du ST : étude prospective de tomographie par cohérence optique Benjamin

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues :

Résumé des modifications intervenues : Référence : PR /PHA/001-A Page : Page 1 sur 11 Objet : Préciser : - les règles de stockage des substances vénéneuses et des médicaments stupéfiants, - indiquer les modalités de détention, de mise à disposition

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Thérapie de remplacement de la nicotine. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Pharmaciens Ordonnance visant à initier des mesures thérapeutiques. NUMÉRO

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 28 mai 2013

AVIS DE LA CNEDiMTS 28 mai 2013 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 28 mai 2013 Dispositifs : Dispositifs médicaux : substituts synthétiques de l os inscrits sous

Plus en détail

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux TA cible < 140/90 mmhg (grade A) Prévenir la variabilité tensionnelle

Plus en détail

AVIS DE RAPPEL. Cher client,

AVIS DE RAPPEL. Cher client, Stryker Osteonics SA Dr. Homer Stryker Straße 1 CH 2545 Selzach (SO) Stryker Osteonics SA Niederlassung Selzach Dr. Homer Stryker Straße 1 2545 Selzach (SO) Switzerland t: +41 32 641 69 50 f: +41 32 641

Plus en détail

Vincent Péters. Président du GT TICS du SNITEM. Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France

Vincent Péters. Président du GT TICS du SNITEM. Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France Vincent Péters Directeur Affaires Réglementaires de BIOTRONIK France Président du GT TICS du SNITEM 5 juillet 2013 Colloque industries du numérique et Santé+ Autonomie Contexte Plus de 60 ans Cardiologues

Plus en détail

Bon Usage des Endoprothèses coronaires : recueil des pratiques en Haute-Normandie M A R I E L E F E B V R E - C A U S S I N O C T O B R E

Bon Usage des Endoprothèses coronaires : recueil des pratiques en Haute-Normandie M A R I E L E F E B V R E - C A U S S I N O C T O B R E Bon Usage des Endoprothèses coronaires : recueil des pratiques en Haute-Normandie 1 M A R I E L E F E B V R E - C A U S S I N O C T O B R E 2 0 1 2 Contexte 2 Sur la base du rapport HAS «Evaluation des

Plus en détail

Systèmes d implantation d endoprothèse Nitinol S.M.A.R.T. (8 références, 11 Lots)

Systèmes d implantation d endoprothèse Nitinol S.M.A.R.T. (8 références, 11 Lots) Cordis S.A.S. 1, rue Camille Desmoulins TSA 71001 92727 Issy-les-Moulineaux Cedex 9 Standard : 01 55 00 33 00 Télécopie : 01 55 00 28 30 S. Commandes : 01 55 00 33 10 Télécopie : 01 55 00 28 19 Issy les

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) :

1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) : 1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) : Ces activités comprennent : 1 les actes électrophysiologiques : - de rythmologie interventionnelle

Plus en détail

Les registres CARDIO-VASCULAIRES en Ile-de. Registre des CORO-ANGIO (registre CARDIO-ARHIF) REGISTRES ET ORGANISATION DE LA CARDIOLOGIE EN ILE-DE

Les registres CARDIO-VASCULAIRES en Ile-de. Registre des CORO-ANGIO (registre CARDIO-ARHIF) REGISTRES ET ORGANISATION DE LA CARDIOLOGIE EN ILE-DE Comité Scientifique de Registre CARDIO- Mme COSTAGLIOLA INSERM Dr ELHADAD Hôpital de Lagny Dr HAIAT Hôpital de Saint-Germain en Laye Dr LANCELIN CMC Marie Lannelongue Dr MORICE Clinique de Massy - ICPS

Plus en détail

De l usage des endoprothèses coronaires

De l usage des endoprothèses coronaires GROUPE ATHÉROME CORONAIRE ET CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE De l usage des endoprothèses coronaires B. Chevalier, H. Eltchaninoff, D. Blanchard, G. Finet, M. Bedossa, T. Corcos, J.-L. Fourrier, M. Hanssen,

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD DE DEMATERIALISATION DES ORDONNANCES SUR cd-rom DISPOSITIF INTERMEDIAIRE D EXPERIMENTATION SUR L ENSEMBLE DES DEPARTEMENTS

PROTOCOLE D ACCORD DE DEMATERIALISATION DES ORDONNANCES SUR cd-rom DISPOSITIF INTERMEDIAIRE D EXPERIMENTATION SUR L ENSEMBLE DES DEPARTEMENTS Version signature 14.04.2011 PROTOCOLE D ACCORD DE DEMATERIALISATION DES ORDONNANCES SUR cd-rom DISPOSITIF INTERMEDIAIRE D EXPERIMENTATION SUR L ENSEMBLE DES DEPARTEMENTS Vu le code de la sécurité sociale,

Plus en détail

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP 83983 Volume 23 - Novembre 2013 - hors- série 6 Chirurgie ambulatoire en Urologie Cette recommandation de bonne pratique a reçu le label de la HAS. Ce label signifie que cette recommandation de bonne pratique

Plus en détail

a) Nom et prénom :...

a) Nom et prénom :... Office régional Déclaration d accident Article 36, 2 et 3 loi coordonnée du 4.7.94 Article 24 A.R. du 3.7.96 Identification du titulaire a) Nom et prénom :... b) N d inscription à l Office régional : -

Plus en détail

protocole de soins volet médical 1

protocole de soins volet médical 1 protocole de soins volet médical 1 articles 71-4 et 71-4 -1 du Règlement Intérieur des caisses primaires identification de la de naissance de la identification de l assuré(e) (à remplir si la n est pas

Plus en détail

CONTRAT DE BON USAGE DES MÉDICAMENTS ET DES PRODUITS ET PRESTATIONS PERIODE

CONTRAT DE BON USAGE DES MÉDICAMENTS ET DES PRODUITS ET PRESTATIONS PERIODE E CONTRAT DE BON USAGE DES MÉDICAMENTS ET DES PRODUITS ET PRESTATIONS PERIODE 2014 2018 «ETABLISSEMENT» «ADRESSE» «CP» «VILLE» N FINESS :«NFINESS» Entre : D une part : Le Directeur Général de l Agence

Plus en détail

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable Pr PAGANELLI, Service de cardiologie CHU NORD 1 I) Angor Angor =

Plus en détail

A quoi correspondent, dans le cadre de la LPP, les «produits sur mesure»?

A quoi correspondent, dans le cadre de la LPP, les «produits sur mesure»? Page 1 sur 6 Questions/Réponses Déclaration des codes LPP Cette foire aux questions est destinée à apporter des réponses aux principales questions pratiques que peut poser cette déclaration à ceux qui

Plus en détail

quelques conseils à l'usage du médecin traitant pour remplir le protocole de soins

quelques conseils à l'usage du médecin traitant pour remplir le protocole de soins n 50774#02 quelques conseils à l'usage du médecin traitant remplir le protocole de soins articles 71-4 et 71-4-1 du Règlement Intérieur des Caisses Primaires Cet imprimé est à remplir si votre patient

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Décret n o 2008-321 du 4 avril 2008 relatif à l examen des caractéristiques génétiques

Plus en détail

STENT BIO RESORBABLE UNE REVOLUTION DANS LE TRAITEMENT DE LA MALADIE CORONAIRE? NICOLAS PREUMONT

STENT BIO RESORBABLE UNE REVOLUTION DANS LE TRAITEMENT DE LA MALADIE CORONAIRE? NICOLAS PREUMONT STENT BIO RESORBABLE UNE REVOLUTION DANS LE TRAITEMENT DE LA MALADIE CORONAIRE? NICOLAS PREUMONT CORONAROGRAPHIE & ANGIOPLASTIE ANGIOPLASTIE + STENT = TRAITEMENT DE BASE DE LA MALADIE CORONAIRE OBSTRUCTIVE

Plus en détail

Prise en charge de la chimiothérapie à domicile Projet VELCADOM

Prise en charge de la chimiothérapie à domicile Projet VELCADOM Prise en charge de la chimiothérapie à domicile Projet VELCADOM Respaud Renaud 25 Juin 2009 1 CONTEXTE Directive du plan cancer 2003-2007 puis 2009-2013 Hôpitaux de jour saturés (grandes agglomérations)

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES MEDICALES AVIS DE LA COMMISSION. 14 septembre 2010

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES MEDICALES AVIS DE LA COMMISSION. 14 septembre 2010 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES MEDICALES AVIS DE LA COMMISSION 14 septembre 2010 Dispositifs : Appareil modulaire de verticalisation (Titre 1 er, chapitre

Plus en détail