Schéma Régional de Développement Economique, d Innovation et d Internationalisation (SRDEII) Provence- Alpes-Côte d Azur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Schéma Régional de Développement Economique, d Innovation et d Internationalisation (SRDEII) Provence- Alpes-Côte d Azur"

Transcription

1 Schéma Régional de Développement Economique, d Innovation et d Internationalisation (SRDEII) Provence- Alpes-Côte d Azur Compte-rendu : 3 ème session d atelier Nom de l atelier Atelier 5c : Pêche et ressources maritimes 20/09/2016 de 11h à 12h au Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d Azur Animation de l atelier Président : M. Loïc DOMBREVAL Référent technique : Mme Valérie RAIMONDINO Soutiens techniques : M. André DAKESYAN, Mme Fabienne AUDONNET, M. Gilles GIORGETTI Participants Voir liste des participants en annexe Contexte de l atelier Dans le cadre de l élaboration du SRDEII, la Région a souhaité créer un cadre de référence partagé et fédérateur en organisant des ateliers autour de 11 thématiques à fort enjeu pour la région. Pour chacune de ces thématiques, un cycle de trois réunions a été mis en place, réunissant les acteurs directement concernés par les thématiques traitées et présidé par des élus régionaux. L objectif de ces ateliers était de partager un état des lieux, de décliner les enjeux majeurs de développement et les grands axes prioritaires d actions. Pendant le laps de temps couvrant les deux premiers ateliers du cycle sur la thématique pêche et ressources maritimes, les participants des ateliers ont été invités à déposer sur le site leurs contributions. Par la suite, une analyse de l ensemble des contributions reçues a été réalisée par les services de la Région en lien avec l assistance à maîtrise d ouvrage en appui à la Région, donnant lieu à une synthèse ordonnancée autour d orientations stratégiques, d objectifs opérationnels et de propositions d actions par objectif. Les deux premières réunions de l atelier 5C ont eu lieu au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d Azur les 4 mai et 11 juillet

2 Objectifs de la 3 ème session Introduction de M. Loïc DOMBREVAL : Rappel des objectifs prioritaires de la Région dans le cadre du SRDEII : Concentration de moyens sur les filières d avenir : la Région a fait le choix de concentrer ses moyens sur les filières stratégiques et les segments de son économie où elle dispose d avantages comparatifs. L objectif : une concentration des moyens pour plus d innovation, plus de croissance et de compétitivité pour gagner la bataille de l emploi. Concertations territoriales : Septembre et Octobre sont des mois d intense concertation pour l élaboration du Schéma : le Président Christian Estrosi et la nouvelle majorité élue ont souhaité aller à la rencontre des élus des territoires des acteurs du monde économique. Aussi, depuis le 8 septembre, des conférences territoriales sont organisées réunissant chaque fois élus et techniciens de la Région, du Département, des Métropoles et agglomérations, des communautés de communes et chambres consulaires Les conférences territoriales viennent s ajouter aux ateliers thématiques car le SRDEII est un Schéma prescriptif, qui organise sur le territoire régional la complémentarité des actions menées par la Région, les collectivités territoriales et leurs groupements. De plus la suppression de la clause de compétence générale entraîne la fin des interventions économiques pour les départements et le SRDEII doit pouvoir traiter ces questions. Des rencontres seront également organisées mi-octobre avec les Régions italiennes limitrophes (Piémont et Ligurie) ainsi qu avec la Principauté de Monaco. Ateliers thématiques : les troisièmes sessions des 11 ateliers se sont déroulés jusqu au 23 septembre. Elles ont permis d aboutir sur chaque thème à des propositions concrètes en termes d objectifs opérationnels et d actions. Rappel des objectifs pour la troisième réunion du SRDEII : proposer à la Région les principaux éléments de ce qui pourrait constituer une feuille de route opérationnelle. Pour les actions identifiées comme les plus stratégiques, il s agit d approfondir lors de ce dernier atelier, la question du «comment» et les enjeux particuliers de mise en œuvre. Un important travail de capitalisation des contributions des participants et des précédents échanges a été réalisé ces dernières semaines. Les recoupements entre plusieurs ateliers et les propositions transversales ont été également réalisés. Cette synthèse est formalisée dans un tableau présenté ci-après (les contributions effectuées après le 2 septembre seront également prises en compte). Il est à noter que : a) Certaines actions qui, bien que pertinentes, n ont pas le degré de maturité permettant d en préciser finement tous les contours. Celles-ci pourront être identifiées après l atelier, en indiquant «intérêt des participants mais l action reste à préciser» par exemple. b) Des actions dépendront des décisions prises par les différentes collectivités : maintien d une intervention départementale sur certains secteurs comme l intervention régionale aux côtés des EPCI sur l immobilier d entreprise, le maintien de certains types d aides économiques Cela pourra également être précisé : «conditions de possibilité :» M DOMBREVAL rappelle par ailleurs que le SRDEII n est pas le Schéma de la Région mais du territoire régional. Il ne s agit pas de lister uniquement les projets et les actions finançables par la Région. Certaines actions répertoriées peuvent relever d autres interventions financières. D autres peuvent être identifiées dans plusieurs ateliers. Ainsi nous pourrons partager une analyse entre référents, le cas échéant. 2

3 1) Orientations, objectifs opérationnels et propositions d actions présentés lors de cet atelier Le tableau ci-dessous fait acte de propositions avancées lors de l atelier : Orientations Objectifs Proposition d actions Affirmer et valoriser l'identité maritime de la Région 1. Développer la certification européenne "Ports Propres" en région 2. Accroitre la visibilité et l'attractivité des activités nautiques régionales 3. Valoriser le poids économique des sports et loisirs nautiques en région 4. Valoriser les activités et produits de la mer Soutenir les actions de valorisation et promotion de la charte auprès des ports Soutenir des actions de déploiement de la charte auprès des ports Organiser la représentation des acteurs régionaux du nautisme (dont les entreprises) lors des évènements majeurs en France et à l'international Construire des outils de communication (plaquettes, site internet, catalogue de services, ) permettant de faire connaitre l'offre régionale en matière de nautisme Réaliser un schéma de développement des sports et loisirs nautiques en région Construire des outils de communication sur l'offre régionale en matière de sports et loisirs nautiques Proposer un accompagnement technique des entreprises pour leur permettre de développer leurs offres en matière de sports et loisirs nautiques Créer une marque régionale/label, et définir les conditions d'utilisation, permettant de faire reconnaitre les espèces méditerranéennes/patrimoniales et activités de pêche de la Région Construire les supports de communication de la marque régionale Accompagner les acteurs de la région pour l'obtention du label régional Accompagner la mise en relation des ports/pêcheurs avec des entreprises de transformation pour valoriser les produits de la mer dans le cadre de la charte des ports Proposer des outils de financement des investissements de transformation des produits de la pêche régionale Animer des actions de promotion des produits méditerranéens et des spécificités de commercialisation (circuits courts) auprès du grand public 1. Accompagner l'innovation Financer des projets d'innovation permettant des transferts de compétences et de savoir-faire d'autres secteurs vers les activités nautiques (exemple : aménagements intérieurs, numérique, aéronautique, ) Financer les projets d'innovation des établissements publics de recherche Développer les projets innovants et moderniser les infrastructures 2. Soutenir le développement des ports Accompagnement la numérisation des services portuaires Financer, au sein de certains ports, la création d'espaces d'hivernage pour l'accueil de yachts, en lien avec les chantiers de réparation navale Financer l'aménagement et la modernisation des ports de plaisance et de pêche afin de mieux répondre aux besoins des utilisateurs, et les infrastructures en lien avec la réparation navale Accompagner le développement de nouveaux services dans le secteur du nautisme (location, skipper, services portuaires, ) Créer des supports de marketing territorial permettant de valoriser les ports de plaisance de la région auprès des professionnels et du grand public en région et hors région 3

4 Anticiper, planifier et optimiser l'aménagement du territoire maritime et littoral 1. Accompagner le développement et l'adaptation d'espaces d'accueil et d'infrastructures spécialisées Créer un parcours de formation à destination des agents portuaires Organiser la constitution d'un réseau ou hinterland dans le domaine de l'accueil (équipages yachting/croisière) Déployer l'observatoire portuaire sur l'ensemble du territoire Soutenir des opérations d'investissement pour l'accueil des entreprises dans les zones portuaires Accompagner la création de pôles économiques spécifiques Mettre en cohérence les documents de planification (volet maritime des SCOT, SRADDET, documents stratégiques de façade, ) Accompagner la mise en œuvre de la Directive Européenne "Planification de l'espace Maritime" pour garantir le développement de l'ensemble des activités maritimes Accompagner le développement des activités économiques et la gestion des ressources humaines des entreprises 1. Accompagner la modernisation et les mutations économiques des entreprises 2. Valoriser les métiers et parcours professionnels au sein de la filière nautisme auprès des jeunes Soutenir le regroupement des acteurs industriels permettant de constituer une offre globale et à forte valeur ajoutée notamment sur le secteur de la maintenance/réparation Déployer le Parcours Nautisme sur l'ensemble du territoire Création d'un salon des métiers de la mer Mettre à jour un guide des métiers de la mer 4

5 2) Compléments et points soulevés lors de l atelier concernant la synthèse présentée 1) Développer la certification européenne «Ports propres» en région a. Il conviendrait de transformer cet intitulé par «Accompagner les ports du Futur». b. En outre, il serait souhaitable de regrouper les deux actions de cet objectif en une même action, tout en conservant le titre de la première action : Soutenir les actions de valorisation et promotion de la charte auprès des ports. c. Enfin, il serait nécessaire d ajouter une nouvelle action à cet objectif, qui pourrait s intituler : Faire évoluer la certification européenne «Ports Propres» vers une norme ISO mondiale «Ports Propres». 2) Accroître la visibilité et l attractivité des activités nautiques régionales a. L intitulé de cet objectif pourrait être revu par Accroître la visibilité et l attractivité des activités de nautisme et de plaisance régionales. 3) Valoriser le poids économique des sports et loisirs nautiques en région a. Pour cet objectif, toutes les actions pourraient être regroupées. En effet, les deux dernières actions sont des sous-objectifs de la première. 4) Valoriser les activités et produits de la mer a. Pour les actions de cet objectif, il conviendrait d intégrer la notion d aquaculture en lien avec les activités de pêche. b. En outre, en ce qui concerne l action Créer une marque régionale [ ], il serait nécessaire de remplacer le terme créer par relancer la réflexion (en lien avec l ancienne marque Soleil Provence Côte d Azur qui existait précédemment). De même, cette action devrait être intégrée avec celle intitulée Accompagner les acteurs de la région pour l obtention du label régional. c. Il serait également opportun d ajouter une nouvelle action, qui pourrait s intituler : soutenir sur le plan scientifique, technique et méthodologique les professionnels de la pêche et l aquaculture. 5) Soutenir le développement des ports a. Pour cet objectif, les trois premières actions et l action Organiser la constitution d un réseau ou hinterland dans le domaine de l accueil pourraient fusionner, tout en conservant l intitulé de la troisième action Financer l aménagement et la modernisation des ports de plaisance et de pêche [ ] b. Il conviendrait également de déplacer l action Accompagner le développement de nouveaux services dans le secteur du nautisme dans l objectif Accompagner la modernisation et les mutations économiques des entreprises et de la renommer : Accompagner les entreprises pour faire face à la mutation sociétale liés à la pratique du nautisme. c. L intitulé de l action Créer un parcours de formation à destination des agents portuaires devrait être revu par Soutenir le parcours de formation à destination des agents portuaires (dans la mesure où celui-ci existe déjà). 5

6 6) Accompagner le développement et l'adaptation d'espaces d'accueil et d'infrastructures spécialisées a. Il conviendrait de modifier l intitulé de l action Soutenir des opérations d investissement pour l accueil des entreprises dans les zones portuaires en y incluant les zones d activités économiques au sens général. b. Enfin, il serait souhaitable d intégrer le Schéma régional de développement de l aquaculture dans l intitulé de l action Mettre en cohérence les documents de planification, tout en la fusionnant avec celle Accompagner la mise en œuvre de la Directive Européenne [ ]. 7) Accompagner la modernisation et les mutations économiques des entreprises a. Il conviendrait de rajouter une nouvelle action, en l intitulant par exemple par Accompagner les entreprises dans le changement de modèle économique (de la propriété à l usage). 8) Valoriser les métiers et parcours professionnels au sein de la filière nautisme auprès des jeunes a. Il faudrait modifier l intitulé de l action Création d un salon des métiers de la mer en utilisant le terme de secteur maritime pour être beaucoup plus large. En ce qui concerne cette action, plusieurs points ont été évoqués : i. Etre prudent sur l usage du mot «mer» dans la promotion des professions liées au nautisme (celui-ci peut être perçu davantage comme un frein auprès du jeune public); développer une réflexion sur comment promouvoir et rendre attractif des évènements liés au secteur maritime. ii. iii. iv. Identifier les évènements déjà existants, et réfléchir sur comment les étoffer et qu ils touchent des nouveaux types de publics. Créer une chaîne d évènements en local plutôt qu un grand évènement régional. Nécessité de faire le bilan de l existant et de concevoir un évènement adapté v. Relayer le salon des métiers de la mer et du nautisme pendant le Nautic de Paris pour mieux cibler les jeunes. 9) Priorisation effectuée des actions par orientation stratégique Orientation 1 : Affirmer et valoriser l identité maritime de la Région Objectif 1 : Accompagner les ports du Futur Actions prioritaires : Soutenir les actions de valorisation et promotion de la charte auprès des ports et Faire évoluer la certification européenne «Ports Propres» vers une norme ISO mondiale «Ports Propres». Objectif 2 : Accroître la visibilité et l attractivité des activités nautiques régionales Action prioritaire : Organiser la représentation des acteurs régionaux du nautisme et de la plaisance lors des évènements majeurs en France et à l international. Objectif 3 : Valoriser le poids économique des sports et loisirs nautiques en région Action prioritaire : Réaliser un schéma de développement des sports et loisirs nautiques en région. 6

7 Objectif 4 : Valoriser les activités et produits de la mer Actions prioritaires : Relancer la réflexion sur une marque régionale [ ] et Animer des actions de promotion des produits méditerranéens et des spécificités de commercialisation auprès du grand public. Orientation 2 : Développer les projets innovants et moderniser les infrastructures Objectif 1 : Accompagner l innovation Action prioritaire : Financer des projets d innovation permettant des transferts de compétences et de savoir-faire Objectif 2 : Soutenir le développement des ports Action prioritaire : Financer l aménagement et la modernisation des ports de plaisance et de pêche afin de mieux répondre aux besoins des utilisateurs, et les infrastructures en lien avec la réparation navale. Orientation 3 : Anticiper, planifier et optimiser l'aménagement du territoire maritime et littoral Objectif 1 : Accompagner le développement et l adaptation d espaces d accueil et d infrastructures spécialisées Action prioritaire : Soutenir des opérations d investissement pour l accueil des entreprises dans les zones portuaires Action prioritaire : Mettre en cohérence les documents de planification. Orientation 4 : Accompagner le développement des activités économiques et la gestion des ressources humaines des entreprises Objectif 1 : Accompagner la modernisation et les mutations économiques des entreprises Accompagnement des entreprises à travers le Parcours Performance Nautisme (adaptation des entreprises à la numérisation de l offre, nouveaux modèles de consommation etc ) avec un accompagnement RH et suivi du service clients (possibilité d élargissement dans le cadre de MARITTIMO à partir de 2018). Objectif 2 : Valoriser les métiers et parcours professionnels au sein de la filière nautisme auprès des jeunes Action prioritaire : Création de rendez-vous territoriaux maritimes pour découvrir les métiers de la mer et du nautisme Le tableau ci-dessous (support présenté en réunion incluant en bleu les modifications) fait acte du vote sur les priorités indiquées lors de l atelier. 7

8 Orientations Objectifs Actions Priorisation Affirmer et valoriser l'identité maritime de la Région Accompagner les ports du futur Accroitre la visibilité et l'attractivité des activités de nautisme et de plaisance régionales Valoriser le poids économique des sports et loisirs nautiques en région Soutenir les actions de déploiement, de valorisation et promotion de la charte auprès des ports ++ Organiser la représentation des acteurs régionaux du nautisme (dont les entreprises) lors des évènements majeurs en France et à l'international Construire des outils de communication (plaquettes, site internet, catalogue de services, ) permettant de faire connaitre l'offre régionale en matière de nautisme Réaliser un schéma de développement des sports et loisirs nautiques en région + Construire des outils de communication sur l'offre régionale en matière de sports et loisirs nautiques Proposer un accompagnement technique des entreprises pour leur permettre de développer leurs offres en matière de sports et loisirs nautiques Relancer la réflexion d une marque régionale/label, et définir les conditions d'utilisation, permettant de faire reconnaitre les espèces méditerranéennes/patrimoniales et activités de pêche et d aquaculture de la Région Construire les supports de communication de la marque régionale Accompagner les acteurs de la région pour l'obtention du label régional Valoriser les activités et produits de la mer Accompagner la mise en relation des ports/pêcheurs avec des entreprises de transformation pour valoriser les produits de la mer dans le cadre de la charte des ports Proposer des outils de financement des investissements de transformation des produits de la pêche régionale Animer des actions de promotion des produits méditerranéens et des spécificités de commercialisation (circuits courts) auprès du grand public + Soutenir sur le plan scientifique, technique et méthodologique les professionnels de la pêche et de l aquaculture 8

9 Accompagner l'innovation Financer des projets d'innovation (des établissements publics de recherche notamment) permettant des transferts de compétences et de savoir-faire d'autres secteurs vers les activités nautiques (exemple : aménagements intérieurs, numérisation des services portuaires, aéronautique, ) + Développer les projets innovants et moderniser les infrastructures Soutenir le développement des ports Financer, au sein de certains ports, la création d'espaces d'hivernage pour l'accueil de yachts, en lien avec les chantiers de réparation navale Financer l'aménagement et la modernisation des ports de plaisance et de pêche afin de mieux répondre aux besoins des utilisateurs, et les infrastructures en lien avec la réparation navale Créer des supports de marketing territorial permettant de valoriser les ports de plaisance de la région auprès des professionnels et du grand public en région et hors région Soutenir le parcours de formation à destination des agents portuaires + Organiser la constitution d'un réseau ou hinterland dans le domaine de l'accueil (équipages yachting/croisière) Déployer l'observatoire portuaire sur l'ensemble du territoire Anticiper, planifier et optimiser l'aménagement du territoire maritime et littoral Accompagner le développement et l'adaptation d'espaces d'accueil et d'infrastructures spécialisées Soutenir des opérations d'investissement pour l'accueil des entreprises dans les zones d activités économiques dont les zones portuaires Accompagner la création de pôles économiques spécifiques Mettre en cohérence les documents de planification (volet maritime des SCOT, SRADDET, documents stratégiques de façade, schéma régional de développement de l aquaculture ) Accompagner la mise en œuvre de la Directive Européenne "Planification de l'espace Maritime" pour garantir le développement de l'ensemble des activités maritimes ++ + Accompagner le développement des activités économiques et Accompagner la modernisation et les mutations économiques des entreprises Soutenir le regroupement des acteurs industriels permettant de constituer une offre globale et à forte valeur ajoutée notamment sur le secteur de la maintenance/réparation Accompagner les entreprises pour faire face à la mutation sociétale de la pratique du nautisme (développement de nouveaux services : location, skipper, services portuaires, ) Déployer le Parcours Nautisme sur l'ensemble du territoire 9 +

10 la gestion des ressources humaines des entreprises Valoriser les métiers et parcours professionnels au sein de la filière nautisme auprès des jeunes Accompagner les entreprises dans le changement de modèle économique (de la propriété à l usage) Création d'un salon des métiers du secteur maritime + Mettre à jour un guide des métiers de la mer 10

11 11

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

CONFÉRENCE SOCIALE des 7 et 8 juillet 2014. Table ronde 4 Accélérer le retour de la croissance par l investissement

CONFÉRENCE SOCIALE des 7 et 8 juillet 2014. Table ronde 4 Accélérer le retour de la croissance par l investissement CONFÉRENCE SOCIALE des 7 et 8 juillet 2014 Table ronde 4 Accélérer le retour de la croissance par l investissement Contexte Pour 2014, l INSEE table sur une croissance de 0,7% en France. Trop faible pour

Plus en détail

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD.

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD. Communication du DNP L objectif de cette journée de restitution est de partager avec tous les acteurs du marché financier les résultats finaux des travaux réalisés par les experts internationaux dans le

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Les missions de la CAPEB (régionale et départementale) Le positionnement de la fonction emploi-rh Le référentiel

Plus en détail

une rationalisation d ampleur inédite

une rationalisation d ampleur inédite Conférence de presse 20 octobre 2015 Dossier de presse Aides aux entreprises et au développement économique à Bruxelles : une rationalisation d ampleur inédite Didier Gosuin Ministre bruxellois de l Economie

Plus en détail

CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE LA HAUTE-SAVOIE. Une année marquée par la régionalisation Bilan d activité - CCI de la Haute-Savoie

CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE LA HAUTE-SAVOIE. Une année marquée par la régionalisation Bilan d activité - CCI de la Haute-Savoie CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE LA HAUTE-SAVOIE 2011 Une année marquée par la régionalisation Bilan d activité - CCI de la Haute-Savoie BILAN D ACTIVITE 2011 CCI de la Haute-Savoie CHIFFRES CLES

Plus en détail

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE Objectif général L objectif général de ce programme de développement est d atteindre une production de qualité, de 1000 tonnes de café marchand,

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 Appel à projet 2016. 2. Rappel du cadre des priorités du contrat de ville de Saumur

Contrat de ville 2015-2020 Appel à projet 2016. 2. Rappel du cadre des priorités du contrat de ville de Saumur Appel à projet 2016 1. Un contrat de ville nouvelle génération La loi de programmation pour la ville et la cohésion sociale du 21 février 2014 a fixé les principes suivants pour le nouveau contrat de ville

Plus en détail

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. LE GROUPE CHÈQUE DÉJEUNER N 3 MONDIAL SUR LE MARCHÉ DES SOLUTIONS SOCIALES, CULTURELLES, CADEAUX, ET DES DISPOSITIFS DE STIMULATION

Plus en détail

Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par l activité économique

Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par l activité économique DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L EMPLOI 8, rue de Cîteaux 75012 PARIS Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par

Plus en détail

Compte-rendu atelier Eco-assainissement

Compte-rendu atelier Eco-assainissement Compte-rendu atelier Eco-assainissement 14 au 16 Septembre 2010 à N Djamena : Atelier d accompagnement des acteurs humanitaires et d échange d expérience «Opérationnalisation des projets d Assainissement

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 16 juin 2015 1 Ordre du jour 1. Point d actualité et retour sur les

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales FICHE DE POSTE IntitulÄ du poste : Agent de däveloppement local. Cadre statutaire : FiliÄre : Administrative CatÅgorie : B Cadres d emploi : RÄdacteur Territorial Emploi permanent : Oui Missions : Met

Plus en détail

Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie

Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie 1- Création du certificat de spécialisation (CS) 2- Outil d appui pour la mise en place

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

DOSSIER D'ADHESION 2016 ATOUT FRANCE

DOSSIER D'ADHESION 2016 ATOUT FRANCE DOSSIER D'ADHESION 2016 ATOUT FRANCE 3 POURQUOI ADHÉRER A ATOUT FRANCE 5 LES STATUTS D ADHÉSION 6 COMMENT ADHÉRER? 7 VOS CONTACTS 8 AIDE MÉMOIRE ANNEXES : BULLETIN D ADHÉSION GRILLE TARIFAIRE CONDITIONS

Plus en détail

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT D UNE COOPÉRATIVE DE SERVICES À LA PERSONNE SPÉCIALISÉE DANS L INFORMATIQUE. Initiative

Plus en détail

Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball

Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball Formation aux : Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball Diplôme d Entraîneur Fédéral de Basket-Ball (DEFB)

Plus en détail

Inov dia, Pétillez d innovations!

Inov dia, Pétillez d innovations! Ateliers et conférences pour expérimenter l innovation Des espaces conviviaux pour faciliter les échanges Inov dia, Pétillez d innovations! Salons de l INNOVATION et du NUMERIQUE 7ème édition 500 participants

Plus en détail

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS MISSION Par la concertation et la mobilisation des acteurs du secteur, le Comité sectoriel de main-d œuvre des pêches maritimes (CSMOPM) a pour mission d analyser, développer et diffuser un ensemble d

Plus en détail

Transmettre l expérience des seniors grâce au tutorat

Transmettre l expérience des seniors grâce au tutorat Transmettre l expérience des seniors grâce au tutorat Cette fiche s attachera surtout à décrire une modalité particulière de transmission des compétences : le tutorat. Ou comment un salarié expérimenté

Plus en détail

Reperes & bons réflexes. Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables

Reperes & bons réflexes. Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables Reperes & bons réflexes Acheteurs publics, développez vos achats socialement responsables Achats publics socialement responsables : de quoi parle-t-on? Les achats socialement responsables se manifestent

Plus en détail

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rapport de mission Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rwanda du 26 août au 02 septembre 2012 ROPPA avec l appui technique

Plus en détail

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Patrimoine Mondial Distribution limitée 25 COM WHC-01/CONF.208/14 Paris, le 31 octobre 2001 Original : anglais/français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION

Plus en détail

Formation en management et gestion. l'expérience de FERPHOS

Formation en management et gestion. l'expérience de FERPHOS Formation en management et gestion l'expérience de FERPHOS La formation au service de la performance La formation professionnelle en entreprise a toujours constitué une préoccupation première des responsables

Plus en détail

l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC LES CHIFFRES REPERES FONDERIE

l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC LES CHIFFRES REPERES FONDERIE Accompagner l évolution de la fonderie française pour maintenir la compétitivité des entreprises Avec la mise en place de la GPEC 1 LES CHIFFRES REPERES FONDERIE CHIFFRE D AFFAIRES 5,6 milliards d euros

Plus en détail

SCHEMA TERRITORIAL DE LA COMMUNICATION 2015-2016

SCHEMA TERRITORIAL DE LA COMMUNICATION 2015-2016 SCHEMA TERRITORIAL DE LA COMMUNICATION 2015-2016 1- Faciliter le quotidien des structures (comités et clubs) et des licenciés p. 2 1.1. Harmoniser les procédures, les documents, les réglementations 1.2.

Plus en détail

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 Une ambition à 10 ans Le décolletage est l industrie d usinage de pièces de haute précision. Celles-ci sont des

Plus en détail

Animateur/Coordinateur de réseaux

Animateur/Coordinateur de réseaux CAHIER DES CHARGES Animateur/Coordinateur de réseaux Dossier suivi par : Annabelle Antal Adresses de retour de la proposition avant le vendredi 8 mars 2013 à 16 heures - Envoi par courrier : Centre INRA

Plus en détail

Projet COMMET Projet n : DE/07/LLP-LdV/TOI/147036

Projet COMMET Projet n : DE/07/LLP-LdV/TOI/147036 Projet COMMET Projet n : DE/07/LLP-LdV/TOI/147036 Le technicien électromécanicien et le technicien d usinage : propositions pour la construction d une grille de compétences Ce projet a été financé avec

Plus en détail

LUNDI 11 AVRIL. La jeunesse est au cœur des préoccupations du Président de la République et du Gouvernement.

LUNDI 11 AVRIL. La jeunesse est au cœur des préoccupations du Président de la République et du Gouvernement. SYNTHESE DES MESURES JEUNESSE LUNDI 11 AVRIL La jeunesse est au cœur des préoccupations du Président de la République et du Gouvernement. Rappel de quelques mesures significatives prises sur ce sujet depuis

Plus en détail

APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES RENCONTRES SOLIDAIRES ET FORUM DE L EMPLOI SOLIDAIRE Ce marché bénéficie du soutien du Conseil Régional Rhône-Alpes. Le présent cahier des charges comporte 8 pages,

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 AVRIL 2013 DELIBERATION N CR-13/06.158 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de développement qualitatif de

Plus en détail

Séminaire Enseigner à produire autrement 14 novembre 2014

Séminaire Enseigner à produire autrement 14 novembre 2014 Séminaire 14 novembre 2014 Programme régional de l enseignement agricole pour la transition agro-écologique et de mobilisation à cet effet des exploitations agricoles en région Île-de-France 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

Le PRIDES Bois & Construction

Le PRIDES Bois & Construction Communiqué de Presse A l occasion de l Année Internationale de la Forêt 2011 décrétée par l ONU Le PRIDES Bois & Construction Pôle Régional d Innovation et de Développement Economique Solidaire En partenariat

Plus en détail

World café / Les co-bénéfices des PCET

World café / Les co-bénéfices des PCET World café / Les co-bénéfices des PCET Comment une collectivité peut-elle faire de son Plan climat-énergie territorial (PCET) un projet fédérateur sur le climat et l énergie mais également un outil permettant

Plus en détail

Management des risques

Management des risques ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SECTEUR SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Management des risques Conseil - Formation - Information Partageons plus que l assurance Dans un environnement en évolution

Plus en détail

Maire. objectifs. 4 grands axes, le mot du. Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Karl Olive

Maire. objectifs. 4 grands axes, le mot du. Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Karl Olive Bienvenue à le mot du Maire Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Notre jeunesse pisciacaise a désormais un lieu bien à elle où elle va pouvoir vivre ses passions, découvrir un nombre important d activités

Plus en détail

LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE

LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE AFPA AUVERGNE V.04/06 Sommaire OBJECTIF du LIVRET D APPUI TECHNIQUE...2 LE TUTORAT DANS LA LOI...3 CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION DES TUTEURS EN ENTREPRISE...4

Plus en détail

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «SCHEMAS INTERCOMMUNAL D ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE» INFORMATIONS : Territoire concerné : Communauté de Communes Eyrieux aux Serres L

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

Cahier des charges 2015

Cahier des charges 2015 Cahier des charges 2015 Les Ateliers RH Contact : Mylène PILLONETTO-ONDET Conseiller en Formation Tel : 0473319595 mpillonetto@agefos-pme.com AGEFOS PME Auvergne 1/9 Sommaire 1. Présentation d AGEFOS PME

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d'investissement (art. 5 Règ. FEDER) Page 1 Axe 3 : Améliorer la compétitivité des entreprises OT 3 : Renforcer

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métrologie dimensionnelle - Qualité de la production en mécanique de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D

Plus en détail

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS Comment sélectionner les candidatures à un appel d offre intégrant une exigence de gestion durable des forêts? Seule une entreprise certifiée selon un système international

Plus en détail

BTS AG PME PMI BTS Assistant de Gestion à référentiel commun européen

BTS AG PME PMI BTS Assistant de Gestion à référentiel commun européen BTS AG PME PMI BTS Assistant de Gestion à référentiel commun européen EPREUVE E4 : COMMUNICATION ET RELATIONS AVEC LES ACTEURS INTERNES ET EXTERNES ÉPREUVE ORALE ET PRATIQUE (Coef. 8) U41 : SOUS EPREUVE

Plus en détail

Le Marketing social dans la lutte contre l obésité et les modes de vie

Le Marketing social dans la lutte contre l obésité et les modes de vie Le Marketing social dans la lutte contre l obésité et les modes de vie L exemple d EPODE Ensemble Prévenons l Obésité des Enfants* Sandrine Raffin, Présidente de LinkUp Ref. N Henley,S Raffin, EPODE (

Plus en détail

Gabriel ANDRE gabriel.andre@administrateur-inet.org. Adrien CADIER adrien.cadier@administrateur-inet.org

Gabriel ANDRE gabriel.andre@administrateur-inet.org. Adrien CADIER adrien.cadier@administrateur-inet.org Gabriel ANDRE gabriel.andre@administrateur-inet.org Adrien CADIER adrien.cadier@administrateur-inet.org Gaëlle GALAND gaelle.galand@administrateur-inet.org Alice KAMENKA alice.kamenka@administrateur-inet.org

Plus en détail

La Maison du Tourisme et son parc locatif Evolutions et chiffres clés. Pourquoi faire classer ou labelliser son hébergement?

La Maison du Tourisme et son parc locatif Evolutions et chiffres clés. Pourquoi faire classer ou labelliser son hébergement? Loueurs en meublés et chambres d hôtes Plougasnou le 13 novembre 2013 Ordre du jour La Maison du Tourisme et son parc locatif Evolutions et chiffres clés. Pourquoi faire classer ou labelliser son hébergement?

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Ville de CHARENTON 1 SOMMAIRE I PREAMBULE... 3.4 II Les engagements de la ville de Charenton... 5 Respecter la vie démocratique... 5 Garantir aux associations une écoute et

Plus en détail

Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt

Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt L Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ci-après l Autorité),

Plus en détail

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement A la demande des commissions locales de l eau (CLE) concernées, l Etablissement devrait assurer en 2015 le rôle de structure

Plus en détail

FSP Codéveloppement Mali. Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006

FSP Codéveloppement Mali. Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006 FSP Mali Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006 L immigration malienne en France Quelques ordres de grandeur 4 millions de maliens

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Favoriser la professionnalisation des intervenants à domicile auprès de personnes en HANDEO 38 EN QUELQUES MOTS Les missions principales du Pôle Ressources Local : o Centre

Plus en détail

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Les échanges de bonnes pratiques dans le secteur social et médico-social trouvent aujourd hui un vecteur privilégié au

Plus en détail

Circulaire du 2 novembre 2010

Circulaire du 2 novembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : MTSF1024195C Circulaire du 2 novembre 2010 Relative aux modalités d accueil des élèves de l enseignement secondaire

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE Candidat : Nom

Plus en détail

Cahier des clauses techniques et particulières

Cahier des clauses techniques et particulières Marché à procédure adaptée Marché n 001-2016 Article 28 du Code des marchés publics Cahier des clauses techniques et particulières Objet du marché ACCOMPAGNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DU DEBAT PUBLIC

Plus en détail

Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014

Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014 Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014 Natalie LEMAIRE Olivier FLICHE Conférence de presse 5 juin 2015 Sommaire 1. Bilan 2014 1. Les missions permanentes 1. Assurance Banque Épargne Info Service 2.

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS

METHODOLOGIE ET OUTILS METHODOLOGIE ET OUTILS OUTIL POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER CHANTIE ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants

Plus en détail

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement

Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement Directives concernant une définition statistique de l emploi dans le secteur de l environnement La dix neuvième conférence internationale des statisticiens(nes) du travail (CIST), Reconnaissant que la

Plus en détail

Présentation des UE master 2 MOMMS Accréditation Rentrée 2016

Présentation des UE master 2 MOMMS Accréditation Rentrée 2016 Présentation des UE master 2 MOMMS Accréditation Rentrée 2016 Semestre 1 30 ECTS GOUV 201 Gouvernance du secteur sanitaire et médico-social Responsable : Marie-Line Cal Il s agit de mettre les futurs professionnels

Plus en détail

Axe 3 : Développer une économie durable et créative

Axe 3 : Développer une économie durable et créative Axe 3 : Développer une économie durable et créative Intitulé de la fiche Responsable technique de la fiche : Etat d avancement de la fiche : 32.0 Mise en œuvre du plan d actions MECABOURG Frédérique Laroche

Plus en détail

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés Chef de file en matière d habitat depuis plus de 30 ans, la Communauté urbaine du Grand Nancy

Plus en détail

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique Cahier des charges Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique 1. OBJET DE LA MISE EN CONCURRENCE OBJET DU MARCHÉ Le présent marché concerne l assistance à maîtrise

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Direction des Ressources et de la Formation

Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Direction des Ressources et de la Formation Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Direction des Ressources et de la Formation Cahier de charges Contexte Sous l impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc a opté pour une stratégie

Plus en détail

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Colloque EPL AdCF Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Stratégie foncière et marché local foncier le rôle de l EPF Nord Pas de Calais Intervention

Plus en détail

Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales.

Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales. Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales. Le Conseil Général du Cher a souhaité associer l ensemble des acteurs aux différentes étapes,

Plus en détail

Journées Alésiennes de l air

Journées Alésiennes de l air Dossier de presse Mars 2015 De la métrologie au traitement Contact presse Lucile Lallié 06 01 20 83 93 lucile.lallie@pole-risques.com twitter.com/polerisques Sommaire Communiqué de presse p. 3 A propos

Plus en détail

Les activités seront calibrées en tenant compte des ressources à mobiliser et de l impact escompté.

Les activités seront calibrées en tenant compte des ressources à mobiliser et de l impact escompté. TERMES DE REFERENCE Recrutement d un(e) consultant national(e) pour la l assistance de la Cour des Comptes dans la finalisation et la mise en œuvre de sa stratégie de 1- Informations générales: Type de

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 27 mai 2015 1 Le calendrier 22 avril 2015 : communication en Conseil

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 02/02/2016 Gilles LAURENT 06 21 83 16 58 Le management selon le système ISO 50001 Présentation de la norme Date

Plus en détail

Présentation de la formation

Présentation de la formation Certificat d Etudes Administratives Enseignement A Distance Présentation de la formation OBJECTIFS Acquérir les outils et les méthodes nécessaires à la réussite des concours administratifs (A, B ou C).

Plus en détail

Projet «Pass éco-citoyen» CCPR

Projet «Pass éco-citoyen» CCPR Projet «Pass éco-citoyen» CCPR Contexte : Lors du dernier groupe de travail élus en Octobre 2013, le Service jeunesse de Salaise avait proposé aux partenaires de travailler sur un projet de connaissances

Plus en détail

STATUTS. Article 2. Création de la Communauté de Communes

STATUTS. Article 2. Création de la Communauté de Communes STATUTS Article 1 Création de la Communauté de Communes En application de l article 69 et 71 de la loi n 92-125 du 6 Février 1992 relative à l Administration Territoriale de la République et des dispositions

Plus en détail

EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR

EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR Volet accompagnement du changement DOCUMENT DE TRAVAIL DIRECTION DU RESEAU LA POSTE Direction Opérationnelle des Ressources Humaines SOMMAIRE 1.

Plus en détail

Programme Local de Formation Interfilières 2013 Entre-deux-Mers Graves Sauternes ANNEE 3. 1) Le territoire Entre-deux-Mers Graves Sauternes :

Programme Local de Formation Interfilières 2013 Entre-deux-Mers Graves Sauternes ANNEE 3. 1) Le territoire Entre-deux-Mers Graves Sauternes : Programme Local de Formation Interfilières 2013 Entre-deux-Mers Graves Sauternes ANNEE 3 1) Le territoire Entre-deux-Mers Graves Sauternes : 2) Stratégie et bases du projet interfilières 2011 2013 Depuis

Plus en détail

créer de l emploi dans les territoires

créer de l emploi dans les territoires 3 créer de l emploi dans les territoires 3 Créer de l emploi dans les territoires L Économie sociale et solidaire trouve sa force dans les territoires : quartiers urbains, zones rurales, bassins industriels

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 2 ème RÉUNION DE 2013 Séance du 21 février 2013 CG 13/2 è m e /VI-04 L'an deux mille treize, le 21 février, les membres

Plus en détail

C O M M U N I C A T I O N

C O M M U N I C A T I O N C O M M U N I C A T I O N Appui du Fonds d Encouragement Régional (FER) à la création de chambres d hôtes Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers-ères, Début juin le comité de Pays-d

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

CRITERES DE SELECTION PO FSE ETAT MARTINIQUE 2014-2020 Version consolidée par le CSI du 27 Novembre 2015

CRITERES DE SELECTION PO FSE ETAT MARTINIQUE 2014-2020 Version consolidée par le CSI du 27 Novembre 2015 l CRITERES DE SELECTION PO FSE ETAT MARTINIQUE 2014-2020 Version consolidée par le CSI du 27 Novembre 2015 Le Programme Opérationnel (PO) FSE Martinique Etat 2014-2020 adopté par la Commission européenne

Plus en détail

CONTENU DU DOSSIER. Le WE WARN en bref. Contexte de l événement. Contenu de l événement. Programme. L après WE WARN. Organisateur.

CONTENU DU DOSSIER. Le WE WARN en bref. Contexte de l événement. Contenu de l événement. Programme. L après WE WARN. Organisateur. Présentation WE WARN 2016 CONTENU DU DOSSIER Le WE WARN en bref Contexte de l événement Contenu de l événement Programme L après WE WARN Organisateur Connectons-nous 2 3 6 8 9 10 11 LE WE WARN EN BREF

Plus en détail

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE Zine-Eddine SEFFADJ Maître de conférence Chargé des

Plus en détail

Les métiers en évolution positive

Les métiers en évolution positive Annexe 1 Fiches Métiers Les métiers en évolution positive - 33 - Technicien études en télécommunication Technicien études en télécommunication De niveau Bac+2 à Ingénieur (double compétence voix et réseau).

Plus en détail

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise?

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? Le 3 avril àlyon La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? François Fatoux Présentation de l ORSE

Plus en détail

MASTER MENTION HISTOIRE, GÉOGRAPHIE ET AMÉNAGEMENT SPÉCIALITÉ TERRITOIRES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

MASTER MENTION HISTOIRE, GÉOGRAPHIE ET AMÉNAGEMENT SPÉCIALITÉ TERRITOIRES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE MASTER MENTION HISTOIRE, GÉOGRAPHIE ET AMÉNAGEMENT SPÉCIALITÉ TERRITOIRES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales Mention

Plus en détail

Réforme des SVA. Nouvelle réglementation sur les numéros spéciaux à partir du 1 er Octobre 2015

Réforme des SVA. Nouvelle réglementation sur les numéros spéciaux à partir du 1 er Octobre 2015 Réforme des SVA Nouvelle réglementation sur les numéros spéciaux à partir du 1 er Octobre 2015 Décryptage des impacts et rappel des actions à prévoir SOMMAIRE 1. Présentation de la Nouvelle Réglementation

Plus en détail

Groupe HEI ISA ISEN. En quelques chiffres L un des premiers pôles d enseignement supérieur d Europe. + 3750 étudiants

Groupe HEI ISA ISEN. En quelques chiffres L un des premiers pôles d enseignement supérieur d Europe. + 3750 étudiants Groupe HEI ISA ISEN En juillet 2012, les trois grandes écoles d ingénieur HEI, ISA et ISEN Lille se sont associées pour devenir le Groupe HEI ISA ISEN, l un des premiers pôles d enseignement supérieur

Plus en détail

Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité.

Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité. Logistique Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité. Appréhender les compétences spécifiques du métier de logisticien : présenter et analyser

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des emplois et des compétences de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel.

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel. La classe de 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Document d accompagnement pédagogique I- Le cadre réglementaire Il est défini par la circulaire n 2011-128 du 26 aout 2011, publiée au BO

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail