La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé"

Transcription

1 Communiqué de Presse Dunkerque, lundi 4 avril 2005 La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Michel Delebarre, Ancien Ministre d Etat, Député-Maire de Dunkerque, Président de la Communauté urbaine et Marc-Philippe Daubresse, Ministre délégué au logement et à la ville, ont signé ce lundi 4 avril à la Communauté urbaine de Dunkerque une convention de délégation de la compétence d attribution des aides à la pierre Une convention d objectifs Michel Delebarre, Président de la Communauté urbaine a signé avec Marc-Philippe Daubresse, Ministre délégué au logement et à la ville une convention d objectifs qui prévoit, de 2005 à 2007 : - La construction de 940 logements sociaux, alors que moins de 150 ont été financés en 2003 et La réhabilitation de 800 logements sociaux, dont 450 financés avec subvention - Le traitement de 110 logements indignes Conformément à la délibération du Conseil communautaire du 16 décembre 2004 et à la loi Libertés et responsabilités locales du 13 août 2004, la Communauté urbaine deviendra alors délégataire, dés 2005, de la compétence d attribution des aides à la pierre. Pour le logement social, l engagement de la Communauté urbaine est de 4 millions d Euros, celui de l Etat de 3,9 millions d Euros. Pour la réhabilitation des logements privés, l engagement de la Communauté urbaine n a pas encore été arrêté, mais est estimé à 3 millions d euros. Celui de l Etat se monte à 3,2 millions d Euros. La délégation de compétence complète les conventions signées avec la Caisse des dépôts et les principaux bailleurs sociaux, le 10 décembre 2004 : celles-ci portaient sur 120 millions d Euros de prêts de la Caisse des dépôts pour financer le logement social. Un engagement dans le domaine de l habitat L Etat s engage dans le domaine de l habitat, et la Communauté urbaine par la signature de cette convention marque à nouveau son engagement dans ce domaine, et sa volonté de soutenir la construction et la réhabilitation des logements sociaux, ainsi que la rénovation des logements privés. Elle est ainsi la première intercommunalité de France a conventionné à la fois avec l Etat et la Caisse des Dépôts pour mettre en œuvre son Programme local de l Habitat. La Communauté urbaine élabore par ailleurs une politique foncière et d aménagement afin de relancer la construction de logements. La Communauté urbaine a ainsi montré sa détermination à soutenir la production d un logement social de qualité, afin de répondre aux besoins des habitants de l agglomération, et sa volonté d y affecter les moyens nécessaires. Contact Presse : Communauté urbaine de Dunkerque Valérie Desprez Tél Fax Mail 1

2 DOSSIER DE PRESSE Signature d une convention de délégation de compétence d attribution des aides à la pierre Dunkerque Lundi 4 avril

3 Sommaire Communiqué de Presse 1 Mot du Mr Henri Loorius, Vice-Président de la Communauté urbaine de Dunkerque Chargé de l'habitat, du Logement, et des Affaires foncières liées au Logement 4 1. Délégation de compétence des aides à la pierre De quelle compétence s agit-il? Que dit la convention? Quelles seront les nouvelles missions de la Communauté urbaine de Dunkerque? Que va faire l Etat? Comment cette délégation va-t-elle faciliter la production de logement social? 6 2. Le Programme local de l habitat Qu est-ce qu un Programme local de l habitat? Comment a été élaboré le Programme local de l habitat? Quel est l avancement actuel du Programme local de l habitat? Quand le PLH sera-t-il adopté? 9 3. Annexes 10 Conventions 3

4 Nous avons voulu obtenir, à la Communauté urbaine de Dunkerque Grand Littoral, de la part de l'etat, la Délégation de Compétence des aides à la pierre liées au logement. Cette Délégation, nous l'avons ardemment souhaitée, pour pouvoir gérer avec les communes de l'agglomération et les partenaires, les aides à la pierre pour permettre une véritable proximité de décisions et ainsi relancer la construction sociale, la réhabilitation, l'accession à la propriété et intervenir sur le logement privé afin de remettre sur le marché les logements décents et de qualité avec des loyers maîtrisés. Pour cela, nous avons mené des discussions avec l'etat, certes parfois ardues mais en pleine concertation avec la volonté réciproque d'aboutir à un accord. Désormais, c'est fait, et nous avons aussi mis en place une convention de financement global avec la Caisse des Dépôts et Consignations et avec les principaux bailleurs sociaux. Dans le même temps, la Communauté urbaine de Dunkerque termine l élaboration de son Programme local de l'habitat et va s'engager encore plus fortement dans les aides financières complémentaires pour réaliser les programmes de logements et acquérir le foncier qui sera mis à disposition pour réaliser les opérations. C'est un véritable pari mais les Elus et les Techniciens de la Communauté Urbaine de Dunkerque sont tout à fait aptes à le relever. Henri Loorius Vice-président de la Communauté Urbaine de Dunkerque Grand Littoral, Chargé de l'habitat, du Logement, et des Affaires foncières liées au Logement. 4

5 1. Délégation de compétence des aides à la pierre 1.1.De quelle compétence s agit-il? L Etat est toujours resté compétent en matière d aide à la pierre pour le logement social et pour la rénovation du logement privé.! C est l Etat qui décidait de la programmation du logement social, et qui donnait l agrément qui permet aux locataires de percevoir l APL.! C est également lui qui autorisait le versement des aides aux particuliers qui rénovent leur logement (aides de l ANAH). Or la loi du 13 août 2004 prévoit que les aides à la pierre peuvent être déléguées par l Etat à une intercommunalité, si : Elle est compétente en matière d habitat Elle dispose d un PLH ou est en train de l élaborer Son président signe une convention avec le préfet. Après délibération du Conseil communautaire du 16 décembre 2004, cette convention a été signée par le Président de la Communauté urbaine et le préfet le 15 février 2005, ce qui permet à la Communauté urbaine de Dunkerque d être compétente dés 2005, et ce pour 3 ans Que dit la convention? Elle fixe des objectifs volontaristes : Elle prévoit la construction de 310 logements sociaux par an, alors que moins de 150 ont été financés en 2003 et Elle permet la réhabilitation de 800 logements sociaux, dont 450 financés avec subvention (PALULOS). Elle souhaite le traitement de 110 logements privés indignes. Elle leur alloue des moyens conséquents : L Etat mettrait 7 millions d euros pour les 3 ans. En 2005, cela représente 1,3 million d euros pour le parc social, et 1,1 million d euros pour le parc privé. La CUD s est engagée à hauteur de 4 millions pour le parc social, ce qui représente le montant des aides actuelles. Elle n a pas encore défini de politique communautaire pour le parc privé. Elle permet à la CUD de favoriser les opérations qui participent aux priorités communautaires, soit : La reconstruction de la ville sur elle-même des constructions sur du foncier qui a déjà été urbanisé Les opérations de logement social ou privé conventionné dans les communes disposant de moins de 25% de logements sociaux Les opérations en Haute Qualité Environnementale 1.3. Quelles seront les nouvelles missions de la Communauté urbaine de Dunkerque? Pour le logement social : Comme aujourd hui, la Communauté urbaine recueillera les projets des bailleurs et les examinera en concertation avec les communes. Sur cette base, elle établira la programmation du logement social. 5

6 Elle financera les opérations : elle négociera les plans de financement avec les bailleurs sociaux, et attribuera les subventions de l Etat et les aides communautaires. Le Président de la Communauté urbaine signera les décisions de financement des logements et les conventions permettant d obtenir l Aide personnalisée au logement (APL). Pour le logement privé : La Communauté urbaine examinera les demandes d aides des particuliers qui rénovent leur logement. Après avis d une commission de personnalités qualifiées, le Président de la Communauté urbaine (ou son représentant) décidera de l attribution de ces aides Que va faire l État? Dans un premier temps, l instruction (vérification technique des dossiers) des demandes de subventions des bailleurs sociaux sera assurée par les services de la DDE. Cela permettra à la Communauté urbaine d évaluer les moyens humains nécessaires à cette nouvelle mission. La réalisation des objectifs de la convention sera évaluée annuellement, conjointement par l Etat et la Communauté urbaine. Par ailleurs, l Etat reste compétent pour : L attribution de l Aide Personnalisée au Logement (APL) Les aides fiscales aux opérations de logement social (TVA réduite, exonérations de taxes foncières ) 1.5. Comment cette délégation va-t-elle faciliter la production de logement social? La délégation de compétence doit permettre: Un meilleur suivi des opérations de logement social, afin qu elles prennent moins de retard Plus de souplesse dans l attribution des subventions Une plus grande réactivité en cas de difficulté Elle vient en complément de l accord passé avec la Caisse des Dépôts, qui créé dés 2005 une ligne globale de financement pluriannuel du logement social : La Communauté urbaine de Dunkerque a signé en décembre 2004 des conventions d objectifs avec 5 bailleurs sociaux (Partenord Habitat, Habitat du Nord, le Cottage social des Flandres, la Maison Flamande, Habitat du Pas de Calais et du Nord). Pour 4 de ces bailleurs, elle accordera sa garantie annuellement, pour les opérations retenues en programmation (Partenord n est pas concerné car ses opérations sont garanties par le Département). Cette garantie globale permet aux bailleurs de bénéficier plus simplement et plus rapidement des prêts de la Caisse des dépôts, et de mieux gérer leur dette. 6

7 2. Le Programme local de l habitat La Communauté urbaine a lancé fin 2003 la procédure d élaboration d un nouveau Programme local de l habitat. Il devrait être adopté par le Conseil communautaire en milieu d année Il sera alors transmis aux communes pour avis. Cependant, les élus communautaires ont souhaité présenter l avancement des travaux aux communes avant d adopter le Programme, afin d ores et déjà d intégrer leurs remarques Qu est-ce qu un Programme local de l habitat? C est un document de programmation à 6 ans des besoins de production en logement sur un bassin d habitat. Partant des besoins prévisibles des ménages, il doit définir des objectifs de production en logement locatif social, locatif privé, ou en accession. Les besoins sont définis de façon quantitative (nombre de logements, localisation) et qualitative (taille et typologie des logements, types de produits ). Ils prennent en compte les besoins plus «spécifiques» : les personnes âgées, les jeunes ménages, les personnes handicapées, les gens du voyage, les plus démunis 2. 2 Comment a été élaboré le Programme local de l habitat? Les élus communautaires ont voulu une élaboration partenariale du Programme local de l habitat, et ont souhaité qu elle s appuie avant tout sur les élus. Les travaux du PLH ont débuté par des entretiens avec tous les maires de l agglomération. Ils ont ensuite réuni des groupes de travail et des comités de pilotage ouverts à tous les partenaires. Ont ainsi été associés : " Des collectivités : les 18 communes de la CUD, le Conseil régional, le Conseil général ; " Des acteurs publics : la Caisse d Allocations Familiales, la Caisse des Dépôts ; " Les acteurs du logement social : les organismes HLM, l Association Régionale HLM ; " Les acteurs du logement privé : le conseil régional des notaires, la fédération Nationale des agents immobiliers ; " Les autres acteurs de l habitat : l ordre des architectes, les établissements bancaires, les sociétés d aménagement, de construction et de promotion, les collecteurs du 1%, la fédération Nationale du bâtiment ; " Les partenaires associatifs : les associations locales intervenant dans le domaine de l insertion et du logement, les associations locales de locataires et d usagers ; " L Etat, qui est membre a part entière de cette instance. En tant que Vice-président délégué à l Habitat, Henri Loorius est l élu de référence et l animateur de la procédure d élaboration du PLH. 7

8 2. 3 Quel est l avancement actuel du Programme local de l habitat? La démarche d élaboration du Programme local de l habitat comporte trois phases : # Le diagnostic de l évolution des besoins : il a été validé lors des Rencontres de l Habitat en mai 2004 # La définition des enjeux et des orientations stratégiques : elle a été réalisée pendant l automne 2004 # L élaboration d un programme d actions : elle est en cours de finalisation Les trois phases de la démarche : Quels sont les principaux éléments du diagnostic? La Communauté urbaine se caractérise par une stabilité démographique (le nombre d habitants n est pas appelé à croître) mais une progression du nombre des ménages, due notamment à la décohabitation. La production neuve entre les recensements de 1990 et 1999 n a permis que de couvrir la croissance du nombre de ménages (650 logements par an), et connaît un ralentissement inquiétant depuis (459 logements neufs seulement en 2003). Les années à venir ne seront pas meilleures : les logements neufs autorisés en accession sont tombés de 464 en 2000 à 261 en 2002, et les logements sociaux financés de 300 en 2000 à 137 en Les professionnels lient cette insuffisance de la construction neuve à l envolée des coûts de construction (+30% environ en 3 ans) et à la rareté du foncier disponible sur l agglomération. Cette situation est appelée à se détériorer, puisqu à document d urbanisme inchangé, la capacité de construction dans les années à venir s élève à logements, à la condition d un très fort investissement de la collectivité publique dans les sites identifiés pour reconstruire la ville sur ellemême. L analyse montre un blocage des parcours résidentiels sur l agglomération : la pression de la demande de logement social s accroît, tandis que les ménages sont moins nombreux à quitter le parc social pour accéder. Ce blocage est dû notamment à la progression des prix du foncier et de l immobilier, ainsi qu à la paupérisation d une partie de la demande adressée au logement social. Enfin, une partie du parc de logements, social et privé, nécessite un renouvellement important. En l absence d action publique forte et ciblée, ce parc continue de se dégrader et contribue à stigmatiser des quartiers en difficulté. Quels seront les principaux enjeux du Programme local de l habitat? La relance de la production de logement neuf et la question foncière afin de rejoindre le niveau de la demande. Le Programme local de l habitat se fixe ainsi un objectif volontariste de 750 logements par an, dont 300 logements sociaux. La reconstruction de la ville sur elle-même serait privilégiée, avec deux tiers de la construction neuve sur du foncier qui a déjà été urbanisé, et un tiers en extension urbaine. Une production plus diversifiée afin de répondre à une demande très segmentée. Les produits à développer seraient : le logement social, pour lequel la demande ne faiblit pas ; le locatif privé de bonne qualité, élément d un parc d accueil souple (jeunes ménages, professionnels mobiles ) mais peu présent sur l agglomération, et qui fait le grand écart entre le haut de gamme et le mauvais logement ; et l accession sociale, car même les ménages aux alentours de 2 SMIC se trouvent évincés de l accession. 8

9 La requalification du logement privé, afin de lutter contre le logement indigne et valoriser le gisement de logements susceptibles d être mis sur le marché au fur et à mesure du vieillissement de la population. Le Programme local de l habitat fixe des objectifs de réhabilitation requalifiante du parc privé : 800 logements à réhabiliter dans le cadre des OPAH de renouvellement urbain, 1200 à rénover dans le parc privé en-dehors de ces territoires. La requalification du logement social, afin de préserver son attractivité et son adaptation à la demande. Le Programme local de l habitat reprendra les projets de rénovation urbaine prévus en Grand projet de Ville et dans les quartiers sensibles, ainsi que d éventuelles opérations identifiées en-dehors de ces territoires. Il rappellera les principes qui doivent encadrer ces opérations : recherche de la mixité sociale, gestion anticipée des relogements La réponse aux besoins spécifiques que le marché peine à prendre en compte et notamment à ceux des jeunes, des personnes âgées et des plus démunis. Le Programme local de l habitat se fixe comme objectif le développement du dispositif d accueil des jeunes, le développement du parc de logements neufs et anciens adaptés aux besoins des personnes âgées, et la relance de la production d habitat adapté. Comment sera élaboré le programme d actions? Le programme d actions est en cours de finalisation. Il devra permettre de déterminer le coût de réalisation du PLH, d identifier les acteurs à impliquer et leur niveau (notamment financier) d engagement. Il devra également établir la géographie du PLH, et comment les communes seront concernées. Il sera communiqué à toutes les communes, à tous les partenaires, et aux instances de concertation (Conseil de développement) dans les mois à venir, pour recueillir leurs avis et réajuster si nécessaire le document Quand le PLH sera-t-il adopté? Lors des Rencontres de l Habitat, en mai, le PLH amendé des réactions des uns et des autres sera présenté à l ensemble des partenaires. Il sera ensuite soumis au Conseil communautaire, qui en l adoptant, arrêtera le projet de PLH. S ouvrira alors une phase réglementaire assez longue : transmission officielle aux communes pour avis, puis envoi au préfet qui devra le soumettre au Conseil régional de l habitat. Ce n est qu à l issue de cette phase que le PLH sera considéré comme «adopté». 9

10 ANNEXES Convention de délégation de compétence en matière d aide au logement entre l Etat et la Communauté urbaine de Dunkerque Convention pour la gestion des aides à l habitat privé entre la Communauté urbaine de Dunkerque et l Agence Nationale pour l Amélioration de l Habitat Convention entre l Etat et la Communauté urbaine de Dunkerque. Mise à disposition des services de l Etat pour l exercice de la compétence en matière d attribution des aides publiques au logement 10

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

L O G E M E N T S O C I A L

L O G E M E N T S O C I A L L O G E M E N T S O C I A L OUTILS ET PUBLICS Juillet 2013 1 L HABITAT SOCIAL : UN ENJEU MAJEUR EN PAYS D AIX Une compétence obligatoire L «Equilibre social de l habitat» est l une des 4 compétences obligatoires

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préfecture de la région Rhône-Alpes Mai 2009 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préambule Le parc locatif public ne peut répondre seul

Plus en détail

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5

Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Sommaire Production de logements Aide à la production de logements sociaux 3 Aide à la production de logements privés à loyers maîtrisés _ 5 Amélioration des conditions de logement Aide à la réhabilitation

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Le plan logement outre-mer

Le plan logement outre-mer HCCP du 2 avril 2015 Le plan logement outre-mer Un Plan logement outre-mer : - qui s inscrit dans le plan national de relance de la construction, - adapté aux spécificités et contraintes des territoires

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT ET AMELIORATION DE L OFFRE DE LOGEMENT» QUESTION N DL 38 Libellé de la

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Règlement précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières

Plus en détail

Le cadre général du point d étape...

Le cadre général du point d étape... Le cadre général du point d étape Les objectifs du point d étape L objectif général du point d étape, à 2 ans et à 4 ans, est d apprécier l avancement du projet et la tendance générale d évolution du quartier

Plus en détail

Logements adaptés. Signature des conventions opérationnelles le lundi 8 avril 2013 à 10h15 Toulon

Logements adaptés. Signature des conventions opérationnelles le lundi 8 avril 2013 à 10h15 Toulon Logements adaptés Signature des conventions opérationnelles le lundi 8 avril 2013 à 10h15 Toulon Communiqué de synthèse Adapter le logement au vieillissement et au handicap, une démarche innovante pilotée

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE Analyse et recueil des bonnes pratiques Accès au logement social : garantir l égalité Janvier 2011 1. Nature de l action La Ville d Aubervilliers développe une politique de prévention des discriminations,

Plus en détail

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants?

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS l accession aidee Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L ACCESSION AIDÉE L accession aidée L accession sociale ou aidée concerne des ménages

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH ENTRE LES SOUSSIGNES La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), 19 rue Georges Braque

Plus en détail

Conférence intercommunale du logement

Conférence intercommunale du logement Conférence intercommunale du logement 6 juillet 2015 Communauté Urbaine Le Creusot Montceau DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse Première conférence intercommunale du logement concernant la Communauté

Plus en détail

Prêt social de locationaccession

Prêt social de locationaccession CIFP 21 juin 2012 Prêt social de locationaccession (PSLA) Les avantages fiscaux : TVA et TFPB Isabelle.leyrat-mignard@developpement-durable.gouv.fr Chargée de mission fiscalité du logement Direction de

Plus en détail

HABITAT. Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information

HABITAT. Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information HABITAT Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information regionpaca.fr Fiche 1 Soutien régional aux dispositifs programmés de réhabilitation du parc privé Depuis

Plus en détail

La rénovation du Jeu de. encadré). Le Jeu de Mail nouveau a commencé

La rénovation du Jeu de. encadré). Le Jeu de Mail nouveau a commencé cité Avec des liaisons interquartiers, une voirie réorganisée, des espaces verts réaménagés et 215 nouveaux logements, le futur quartier du Jeu de Mail s ouvrira pleinement au reste de la cité et de l

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE

DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE - Document réalisé par la Direction Départementale de l Équipement de Vaucluse - Décembre 2008 - www.vaucluse.equipement-agriculture.gouv.fr DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE SOMMAIRE 2 Le

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DES AIDES AUX TRAVAUX DANS LE CADRE DE l OPAH 2012-2015 (modification n 1 approuvée le 09-07-13)

CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DES AIDES AUX TRAVAUX DANS LE CADRE DE l OPAH 2012-2015 (modification n 1 approuvée le 09-07-13) CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DES AIDES AUX TRAVAUX DANS LE CADRE DE l OPAH 2012-2015 (modification n 1 approuvée le 09-07-13) Règlement d intervention En novembre 2012, la CORA a lancé sur son territoire,

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

L'ÉTAT S'ENGAGE DANS LA CONVENTION D'OPAH DE MÂCON

L'ÉTAT S'ENGAGE DANS LA CONVENTION D'OPAH DE MÂCON L'ÉTAT S'ENGAGE DANS LA CONVENTION D'OPAH DE MÂCON Conception-réalisation : DDT 71 unité communication - octobre 2012 Le 19 octobre 2012 à 12h00 sur le salon de l'habitat au parc des expositions de Mâcon

Plus en détail

Signature des conventions de délégation des aides à la pierre

Signature des conventions de délégation des aides à la pierre Barberaz Barby Bassens Challes-les-Eaux Chambéry Cognin Curienne Jacob-Bellecombette La Motte-Servolex La Ravoire La Thuile Les Déserts Montagnole Puygros Saint-Alban-Leysse Saint-Baldoph Saint-Cassin

Plus en détail

Avenant 2013 n 1 à la convention pour la gestion des aides à l habitat privé

Avenant 2013 n 1 à la convention pour la gestion des aides à l habitat privé Avenant 2013 n 1 à la convention pour la gestion des aides à l habitat privé Entre La communauté urbaine de Nantes, ci-après désignée Nantes Métropole, représentée par Monsieur Gilles RETIERE, président,

Plus en détail

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat.

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. 1 Qui sommes nous? Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale et solidaire»

Plus en détail

TOTAL 858 TOTAL 2 000

TOTAL 858 TOTAL 2 000 HABITAT Réunion de la Commission Habitat du 10 mars 2009 L ordre du jour de la réunion portait exclusivement sur le 1 % logement. I - Inventaire des changements introduits par l ensemble constitué de la

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU RELOGEMENT UN OUTIL DE CHANGEMENT RESIDENTIEL REUSSI?

COMMENT FAIRE DU RELOGEMENT UN OUTIL DE CHANGEMENT RESIDENTIEL REUSSI? COMMENT FAIRE DU RELOGEMENT UN OUTIL DE CHANGEMENT RESIDENTIEL REUSSI? Projet de Rénovation Urbaine du Courghain : Modalités de l accompagnement au relogement. SOMMAIRE I. Eléments de contexte. 1. Situation

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention Avenant n 2 à la Convention Opération Programmée d Amélioration de l Habitat de Revitalisation Rurale de la Ténarèze Entre : La Communauté de Communes de la Ténarèze représentée par son Président, M. Gérard

Plus en détail

ANNEXE 3 CONVENTION 2012 Au titre du Programme Local de l Habitat Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux et L ADIL 33 de la Gironde ENTRE LES SOUSSIGNES : Monsieur le Président de la Communauté Urbaine

Plus en détail

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud PLH Diagnostic spécifique CDT Paris Saclay Territoire Sud Projet de Contrat de Développement Territorial validé en Comité de pilotage du 10 juillet 2015 1 Afin d élaborer une stratégie propre à son territoire

Plus en détail

Accompagnement du dispositif PASS FONCIER BILAN. (octobre 2010)

Accompagnement du dispositif PASS FONCIER BILAN. (octobre 2010) Accompagnement du dispositif PASS FONCIER par Lille Métropole BILAN (octobre 2010) Le Pass Foncier : les grands principes Dispositif redéfini dans le cadre de la loi MOLLE Concerne les logements individuels

Plus en détail

Appel à projets 2014 «Urbanisation durable des centres-bourgs» Règlement

Appel à projets 2014 «Urbanisation durable des centres-bourgs» Règlement Appel à projets 2014 «Urbanisation durable des centres-bourgs» Règlement I- OBJET DE L APPEL A PROJETS Dans le cadre de son partenariat avec les communes, le Département a décidé de lancer un appel à projets

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE CONVENTION PARTENARIALE INTERBAILLEURS POUR LE RELOGEMENT DES LOCATAIRES CONCERNES PAR LES PROGRAMMES DE DEMOLITION ET DE RENOUVELLEMENT URBAIN SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 1 1. PRESENTATION DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ET EVOLUTION DE SON MODE DE GESTION

Plus en détail

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4 Dossier de presse Sommaire La communauté d agglomération Plaine Commune, terrain d enjeux pour les acquéreurs publics et privés.2 Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3 Les

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

HABITAT INTERVENTION DE FRANÇOIS-XAVIER FABRE CHEF DU SERVICE AMÉNAGEMENT

HABITAT INTERVENTION DE FRANÇOIS-XAVIER FABRE CHEF DU SERVICE AMÉNAGEMENT HABITAT INTERVENTION DE FRANÇOIS-XAVIER FABRE CHEF DU SERVICE AMÉNAGEMENT Direction Départementale des Territoires de la Lozère, 04 avenue de la gare BP132, 48005 Mende cedex Tel : 04.66.49.41.00 Télécopie

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 C est un projet de réhabilitation à l échelle du quartier Pierre Loti, avec Construction, réhabilitation, démolition, renforcement des liaisons entre quartiers,

Plus en détail

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire Séance ordinaire du 20 NOVEMBRE 2014 Sous la présidence de Monsieur, Présents : M., Indemnité de Conseil au Trésorier de la Commune ----------------------------------------------------------------- VU

Plus en détail

DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL, UNITAIRE, FORFAITAIRE DU SUIVI-ANIMATION DE L OPAH DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGE PART FIXE

DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL, UNITAIRE, FORFAITAIRE DU SUIVI-ANIMATION DE L OPAH DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGE PART FIXE 1 ère Année : n 01 DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL, UNITAIRE, FORFAITAIRE DU SUIVI-ANIMATION DE L OPAH DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGE PART FIXE MISSIONS PERSONNEL TEMPS AFFECTE PASSE COÛTS

Plus en détail

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement»

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement» Intervention de Mme Christine BOUTIN Ministre du Logement et de la Ville Conférence de presse jeudi 10 juillet 2008, 14h00 Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès

Plus en détail

Elaboration du PLH 2013-2019

Elaboration du PLH 2013-2019 Elaboration du PLH 2013-2019 Présentation du projet de PLH2 Communauté de Communes du Genevois Mars 2013 Programme Le PLH : qu est-ce que c est? Principales conclusions du diagnostic Objectifs quantitatifs

Plus en détail

Convention de partenariat entre Nantes Métropole et les maitres d ouvrage sociaux membres de l Union Sociale pour l Habitat des Pays-de-la-Loire

Convention de partenariat entre Nantes Métropole et les maitres d ouvrage sociaux membres de l Union Sociale pour l Habitat des Pays-de-la-Loire Convention de partenariat entre Nantes Métropole et les maitres d ouvrage sociaux membres de l Union Sociale pour l Habitat des Pays-de-la-Loire Entre : Nantes Métropole Communauté urbaine, représentée

Plus en détail

Mai 2008 Tableau de bord des 100 mesures et des 13 axes d engagements pour le Chantier National Prioritaire 2008-2012

Mai 2008 Tableau de bord des 100 mesures et des 13 axes d engagements pour le Chantier National Prioritaire 2008-2012 Mai Tableau de bord des 100 mesures et des 13 axes d pour le Chantier National Prioritaire -2012 Note méthodologique : Le tableau comparatif constitue l outil de suivi du collectif des 30 associations

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE

L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE Le 14 Mai 2014 USH Service Politiques urbaines et sociales L architecture des contrats de ville Contrat de ville : projets territoriaux intégrés

Plus en détail

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9).

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9). Projet de loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles Les propositions de l Union sociale pour l habitat Ce premier projet de loi concentre de nombreux éléments

Plus en détail

Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014

Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014 Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014 LES PARTENAIRES DU CADRE D INTERVENTION GUP 2013-2014 L Etat, représenté

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements : point d avancement

Les mesures pour relancer la construction de logements : point d avancement Les mesures pour relancer la construction de logements : point d avancement Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité 72, rue de Varenne,

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Rénovation énergétique / Précarité énergétique

Rénovation énergétique / Précarité énergétique www.pacthd29.fr Rénovation énergétique / Commission Aménagement et Développement Durable du Pays de Brest Brest, le 19 Février 2014 1 2 Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de l inauguration du chantier ilôt Lucien Faure Lundi 16 juin 2014 Bordeaux M. le Président (M. HIERAMENTE, Domofrance) M le Président (M DHORTE) M le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés - PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier

DOSSIER DE PRESSE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés - PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier DOSSIER DE PRESSE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés - PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier Contacts presse : Emmanuelle Gantié 04 97 13 42 12 - emmanuelle.gantie@nicecotedazur.org

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud PLH Diagnostic spécifique CDT Paris Saclay Territoire Sud 1 Afin d élaborer une stratégie propre à son territoire en matière d habitat, la CAPS s est engagée dans l élaboration d une politique intercommunale

Plus en détail

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux Julie CHEVRIER DREAL Limousin 1 Présentation L Anah est une agence d État créée en 1971, placée sous la double tutelle des ministres des finances

Plus en détail

Agenda Hlm 2015-2018

Agenda Hlm 2015-2018 Agenda Hlm 2015-2018 25 septembre 2014 Entre l État, Et L Union sociale pour l habitat (USH) représentée par : Jean-Louis DUMONT, Président Les fédérations représentées par : Christian BAFFY, Président

Plus en détail

Gestion urbaine de proximité

Gestion urbaine de proximité Gestion urbaine de proximité Évolution des enjeux et des pratiques d acteurs Note de cadrage Mai 2012 Ce document est le fruit d une réflexion menée par un groupe de travail partenarial, sous la conduite

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015. Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19

EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015. Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19 EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015 Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19 1. Création d un poste d agent polyvalent des services espaces verts

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement Paris, le 15 avril 2015 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des

Plus en détail

Journée d étude normande

Journée d étude normande Journée d étude normande Contexte global, la gestion du vieillissement Enjeu démographique Pyramide des âges de la population alsacienne en 2007 et 2040 Population âgée du Bas-Rhin (au1 er janvier2012)

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013 DOSSIER DE PRESENTATION 8 JANVIER 2013 «Ma première pierre» Reconduction et actualisation en 2013 du dispositif d aide aux primo-accédants modestes, acquéreurs d un logement neuf ou ancien avec travaux,

Plus en détail

Sujet. Quelle politique du logement?

Sujet. Quelle politique du logement? Concours B/L 2010 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Gaël Giraud et Pierre-Cyrille Hautcœur Sujet Quelle politique du logement? Dossier documentaire Document 1 : La politique du logement

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer

Communauté d agglomération de Caen la mer Communauté d agglomération de Caen la mer Règlement transitoire précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières à la construction de logements

Plus en détail

Charte de Gestion Urbaine de Proximité Démarche initiée en Seine-Saint-Denis

Charte de Gestion Urbaine de Proximité Démarche initiée en Seine-Saint-Denis Direction régionale et interdépartementale de l'hébergement et du Logement Unité territoriale de la Seine-Saint-Denis Charte de Gestion Urbaine de Proximité Démarche initiée en Seine-Saint-Denis Contexte

Plus en détail

4 e Programme Local de l Habitat de Brest métropole océane. Pour que chacun trouve une réponse à son choix d habitat dans l agglomération

4 e Programme Local de l Habitat de Brest métropole océane. Pour que chacun trouve une réponse à son choix d habitat dans l agglomération 4 e Programme Local de l Habitat de Brest métropole océane Pour que chacun trouve une réponse à son choix d habitat dans l agglomération document de référence Au-delà d un pour tous les acteu Qu est-ce

Plus en détail

La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69)

La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69) La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69) Maitrise d ouvrage : 1 Accompagnateur coopérative d habitants: Habitat participatif et logement

Plus en détail

Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG)

Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG) DREAL Pays de la Loire Lettre n 2 MAJ 10/07/2015 ALUR ET LA DEMANDE LOCATIVE SOCIALE Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG) I Définition Champ d application

Plus en détail

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville François Pupponi, Président de l Agence Nationale pour la Rénovation

Plus en détail

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français 1. SYNTHÈSE Juillet 2015 Réalisé avec le support de : ARC note de synthèse juillet 2015 page 1 LE Le

Plus en détail

Les carnets de l Aucame

Les carnets de l Aucame Juin 2011 MÉTHODE D ÉLABORATION D UN PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT Les carnets de l Aucame L exemple de la communauté de communes de Val ès dunes Préambule Sommaire près un quart de siècle d existence,

Plus en détail

Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012. Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012. Textes de référence :

Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012. Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012. Textes de référence : Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012 Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012 Textes de référence : Loi 88-1088 du 1 er décembre 1988 relative au revenu minimum d insertion

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION A. LE CADRE REGLEMENTAIRE B. LA NATURE DES INTERVENTIONS LES TROIS PHASES D UNE POLITIQUE FONCIERE LES TROIS TYPES D INTERVENTION C. UN PARTENARIAT

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE SAINT-AMARIN PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE SAINT-AMARIN PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE SAINT-AMARIN PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT Syndicat mixte du Pays Thur Doller Schéma régional climat air énergie 4 décembre 2013 1 CALENDRIER 2003 : lancement d un

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

VILLE. Amélioration de l habitat Une priorité de l équipe municipale

VILLE. Amélioration de l habitat Une priorité de l équipe municipale Avec la par ticipation de l'etat, du Conseil Régional et du Conseil Général VILLE Amélioration de l habitat Une priorité de l équipe municipale L objectif premier de l action mise en œuvre par l équipe

Plus en détail

2006, année du logement. -clé

2006, année du logement. -clé 2006, année du L habitat est au cœur du développement, de l attractivité et de la cohésion sociale d un territoire. C est pourquoi le Grand Dijon s engage pour un dynamique et solidaire. Une volonté ferme

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés - PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier

DOSSIER DE PRESSE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés - PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier DOSSIER DE PRESSE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés - PNRQAD Notre-Dame / Thiers / Vernier Contacts presse : Emmanuelle Gantié 04 97 13 42 12 - emmanuelle.gantie@nicecotedazur.org

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2013-2018

Programme Local de l Habitat 2013-2018 Programme Local de l Habitat 2013-2018 Fiche-action n 2 Axe 1 : «Assurer et soutenir financièrement une répartition équilibrée de la production sociale» REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AU LOGEMENT LOGEMENTS

Plus en détail

Inauguration de la résidence Villa Romaine ZAC Niel à Toulouse

Inauguration de la résidence Villa Romaine ZAC Niel à Toulouse nauguration de la résidence Villa Romaine ZAC Niel à Toulouse Une opération au service de la mise en œuvre des politiques locales de l habitat Toulouse, le 21 février 2013 nauguration de la résidence Villa

Plus en détail

Le prêt social location-accession (psla)

Le prêt social location-accession (psla) Le prêt social location-accession (psla) 1- Les agréments Les agréments délivrés (toutes familles confondues) 800 700 600 500 400 300 200 100 0 mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre

Plus en détail