La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé"

Transcription

1 Communiqué de Presse Dunkerque, lundi 4 avril 2005 La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Michel Delebarre, Ancien Ministre d Etat, Député-Maire de Dunkerque, Président de la Communauté urbaine et Marc-Philippe Daubresse, Ministre délégué au logement et à la ville, ont signé ce lundi 4 avril à la Communauté urbaine de Dunkerque une convention de délégation de la compétence d attribution des aides à la pierre Une convention d objectifs Michel Delebarre, Président de la Communauté urbaine a signé avec Marc-Philippe Daubresse, Ministre délégué au logement et à la ville une convention d objectifs qui prévoit, de 2005 à 2007 : - La construction de 940 logements sociaux, alors que moins de 150 ont été financés en 2003 et La réhabilitation de 800 logements sociaux, dont 450 financés avec subvention - Le traitement de 110 logements indignes Conformément à la délibération du Conseil communautaire du 16 décembre 2004 et à la loi Libertés et responsabilités locales du 13 août 2004, la Communauté urbaine deviendra alors délégataire, dés 2005, de la compétence d attribution des aides à la pierre. Pour le logement social, l engagement de la Communauté urbaine est de 4 millions d Euros, celui de l Etat de 3,9 millions d Euros. Pour la réhabilitation des logements privés, l engagement de la Communauté urbaine n a pas encore été arrêté, mais est estimé à 3 millions d euros. Celui de l Etat se monte à 3,2 millions d Euros. La délégation de compétence complète les conventions signées avec la Caisse des dépôts et les principaux bailleurs sociaux, le 10 décembre 2004 : celles-ci portaient sur 120 millions d Euros de prêts de la Caisse des dépôts pour financer le logement social. Un engagement dans le domaine de l habitat L Etat s engage dans le domaine de l habitat, et la Communauté urbaine par la signature de cette convention marque à nouveau son engagement dans ce domaine, et sa volonté de soutenir la construction et la réhabilitation des logements sociaux, ainsi que la rénovation des logements privés. Elle est ainsi la première intercommunalité de France a conventionné à la fois avec l Etat et la Caisse des Dépôts pour mettre en œuvre son Programme local de l Habitat. La Communauté urbaine élabore par ailleurs une politique foncière et d aménagement afin de relancer la construction de logements. La Communauté urbaine a ainsi montré sa détermination à soutenir la production d un logement social de qualité, afin de répondre aux besoins des habitants de l agglomération, et sa volonté d y affecter les moyens nécessaires. Contact Presse : Communauté urbaine de Dunkerque Valérie Desprez Tél Fax Mail 1

2 DOSSIER DE PRESSE Signature d une convention de délégation de compétence d attribution des aides à la pierre Dunkerque Lundi 4 avril

3 Sommaire Communiqué de Presse 1 Mot du Mr Henri Loorius, Vice-Président de la Communauté urbaine de Dunkerque Chargé de l'habitat, du Logement, et des Affaires foncières liées au Logement 4 1. Délégation de compétence des aides à la pierre De quelle compétence s agit-il? Que dit la convention? Quelles seront les nouvelles missions de la Communauté urbaine de Dunkerque? Que va faire l Etat? Comment cette délégation va-t-elle faciliter la production de logement social? 6 2. Le Programme local de l habitat Qu est-ce qu un Programme local de l habitat? Comment a été élaboré le Programme local de l habitat? Quel est l avancement actuel du Programme local de l habitat? Quand le PLH sera-t-il adopté? 9 3. Annexes 10 Conventions 3

4 Nous avons voulu obtenir, à la Communauté urbaine de Dunkerque Grand Littoral, de la part de l'etat, la Délégation de Compétence des aides à la pierre liées au logement. Cette Délégation, nous l'avons ardemment souhaitée, pour pouvoir gérer avec les communes de l'agglomération et les partenaires, les aides à la pierre pour permettre une véritable proximité de décisions et ainsi relancer la construction sociale, la réhabilitation, l'accession à la propriété et intervenir sur le logement privé afin de remettre sur le marché les logements décents et de qualité avec des loyers maîtrisés. Pour cela, nous avons mené des discussions avec l'etat, certes parfois ardues mais en pleine concertation avec la volonté réciproque d'aboutir à un accord. Désormais, c'est fait, et nous avons aussi mis en place une convention de financement global avec la Caisse des Dépôts et Consignations et avec les principaux bailleurs sociaux. Dans le même temps, la Communauté urbaine de Dunkerque termine l élaboration de son Programme local de l'habitat et va s'engager encore plus fortement dans les aides financières complémentaires pour réaliser les programmes de logements et acquérir le foncier qui sera mis à disposition pour réaliser les opérations. C'est un véritable pari mais les Elus et les Techniciens de la Communauté Urbaine de Dunkerque sont tout à fait aptes à le relever. Henri Loorius Vice-président de la Communauté Urbaine de Dunkerque Grand Littoral, Chargé de l'habitat, du Logement, et des Affaires foncières liées au Logement. 4

5 1. Délégation de compétence des aides à la pierre 1.1.De quelle compétence s agit-il? L Etat est toujours resté compétent en matière d aide à la pierre pour le logement social et pour la rénovation du logement privé.! C est l Etat qui décidait de la programmation du logement social, et qui donnait l agrément qui permet aux locataires de percevoir l APL.! C est également lui qui autorisait le versement des aides aux particuliers qui rénovent leur logement (aides de l ANAH). Or la loi du 13 août 2004 prévoit que les aides à la pierre peuvent être déléguées par l Etat à une intercommunalité, si : Elle est compétente en matière d habitat Elle dispose d un PLH ou est en train de l élaborer Son président signe une convention avec le préfet. Après délibération du Conseil communautaire du 16 décembre 2004, cette convention a été signée par le Président de la Communauté urbaine et le préfet le 15 février 2005, ce qui permet à la Communauté urbaine de Dunkerque d être compétente dés 2005, et ce pour 3 ans Que dit la convention? Elle fixe des objectifs volontaristes : Elle prévoit la construction de 310 logements sociaux par an, alors que moins de 150 ont été financés en 2003 et Elle permet la réhabilitation de 800 logements sociaux, dont 450 financés avec subvention (PALULOS). Elle souhaite le traitement de 110 logements privés indignes. Elle leur alloue des moyens conséquents : L Etat mettrait 7 millions d euros pour les 3 ans. En 2005, cela représente 1,3 million d euros pour le parc social, et 1,1 million d euros pour le parc privé. La CUD s est engagée à hauteur de 4 millions pour le parc social, ce qui représente le montant des aides actuelles. Elle n a pas encore défini de politique communautaire pour le parc privé. Elle permet à la CUD de favoriser les opérations qui participent aux priorités communautaires, soit : La reconstruction de la ville sur elle-même des constructions sur du foncier qui a déjà été urbanisé Les opérations de logement social ou privé conventionné dans les communes disposant de moins de 25% de logements sociaux Les opérations en Haute Qualité Environnementale 1.3. Quelles seront les nouvelles missions de la Communauté urbaine de Dunkerque? Pour le logement social : Comme aujourd hui, la Communauté urbaine recueillera les projets des bailleurs et les examinera en concertation avec les communes. Sur cette base, elle établira la programmation du logement social. 5

6 Elle financera les opérations : elle négociera les plans de financement avec les bailleurs sociaux, et attribuera les subventions de l Etat et les aides communautaires. Le Président de la Communauté urbaine signera les décisions de financement des logements et les conventions permettant d obtenir l Aide personnalisée au logement (APL). Pour le logement privé : La Communauté urbaine examinera les demandes d aides des particuliers qui rénovent leur logement. Après avis d une commission de personnalités qualifiées, le Président de la Communauté urbaine (ou son représentant) décidera de l attribution de ces aides Que va faire l État? Dans un premier temps, l instruction (vérification technique des dossiers) des demandes de subventions des bailleurs sociaux sera assurée par les services de la DDE. Cela permettra à la Communauté urbaine d évaluer les moyens humains nécessaires à cette nouvelle mission. La réalisation des objectifs de la convention sera évaluée annuellement, conjointement par l Etat et la Communauté urbaine. Par ailleurs, l Etat reste compétent pour : L attribution de l Aide Personnalisée au Logement (APL) Les aides fiscales aux opérations de logement social (TVA réduite, exonérations de taxes foncières ) 1.5. Comment cette délégation va-t-elle faciliter la production de logement social? La délégation de compétence doit permettre: Un meilleur suivi des opérations de logement social, afin qu elles prennent moins de retard Plus de souplesse dans l attribution des subventions Une plus grande réactivité en cas de difficulté Elle vient en complément de l accord passé avec la Caisse des Dépôts, qui créé dés 2005 une ligne globale de financement pluriannuel du logement social : La Communauté urbaine de Dunkerque a signé en décembre 2004 des conventions d objectifs avec 5 bailleurs sociaux (Partenord Habitat, Habitat du Nord, le Cottage social des Flandres, la Maison Flamande, Habitat du Pas de Calais et du Nord). Pour 4 de ces bailleurs, elle accordera sa garantie annuellement, pour les opérations retenues en programmation (Partenord n est pas concerné car ses opérations sont garanties par le Département). Cette garantie globale permet aux bailleurs de bénéficier plus simplement et plus rapidement des prêts de la Caisse des dépôts, et de mieux gérer leur dette. 6

7 2. Le Programme local de l habitat La Communauté urbaine a lancé fin 2003 la procédure d élaboration d un nouveau Programme local de l habitat. Il devrait être adopté par le Conseil communautaire en milieu d année Il sera alors transmis aux communes pour avis. Cependant, les élus communautaires ont souhaité présenter l avancement des travaux aux communes avant d adopter le Programme, afin d ores et déjà d intégrer leurs remarques Qu est-ce qu un Programme local de l habitat? C est un document de programmation à 6 ans des besoins de production en logement sur un bassin d habitat. Partant des besoins prévisibles des ménages, il doit définir des objectifs de production en logement locatif social, locatif privé, ou en accession. Les besoins sont définis de façon quantitative (nombre de logements, localisation) et qualitative (taille et typologie des logements, types de produits ). Ils prennent en compte les besoins plus «spécifiques» : les personnes âgées, les jeunes ménages, les personnes handicapées, les gens du voyage, les plus démunis 2. 2 Comment a été élaboré le Programme local de l habitat? Les élus communautaires ont voulu une élaboration partenariale du Programme local de l habitat, et ont souhaité qu elle s appuie avant tout sur les élus. Les travaux du PLH ont débuté par des entretiens avec tous les maires de l agglomération. Ils ont ensuite réuni des groupes de travail et des comités de pilotage ouverts à tous les partenaires. Ont ainsi été associés : " Des collectivités : les 18 communes de la CUD, le Conseil régional, le Conseil général ; " Des acteurs publics : la Caisse d Allocations Familiales, la Caisse des Dépôts ; " Les acteurs du logement social : les organismes HLM, l Association Régionale HLM ; " Les acteurs du logement privé : le conseil régional des notaires, la fédération Nationale des agents immobiliers ; " Les autres acteurs de l habitat : l ordre des architectes, les établissements bancaires, les sociétés d aménagement, de construction et de promotion, les collecteurs du 1%, la fédération Nationale du bâtiment ; " Les partenaires associatifs : les associations locales intervenant dans le domaine de l insertion et du logement, les associations locales de locataires et d usagers ; " L Etat, qui est membre a part entière de cette instance. En tant que Vice-président délégué à l Habitat, Henri Loorius est l élu de référence et l animateur de la procédure d élaboration du PLH. 7

8 2. 3 Quel est l avancement actuel du Programme local de l habitat? La démarche d élaboration du Programme local de l habitat comporte trois phases : # Le diagnostic de l évolution des besoins : il a été validé lors des Rencontres de l Habitat en mai 2004 # La définition des enjeux et des orientations stratégiques : elle a été réalisée pendant l automne 2004 # L élaboration d un programme d actions : elle est en cours de finalisation Les trois phases de la démarche : Quels sont les principaux éléments du diagnostic? La Communauté urbaine se caractérise par une stabilité démographique (le nombre d habitants n est pas appelé à croître) mais une progression du nombre des ménages, due notamment à la décohabitation. La production neuve entre les recensements de 1990 et 1999 n a permis que de couvrir la croissance du nombre de ménages (650 logements par an), et connaît un ralentissement inquiétant depuis (459 logements neufs seulement en 2003). Les années à venir ne seront pas meilleures : les logements neufs autorisés en accession sont tombés de 464 en 2000 à 261 en 2002, et les logements sociaux financés de 300 en 2000 à 137 en Les professionnels lient cette insuffisance de la construction neuve à l envolée des coûts de construction (+30% environ en 3 ans) et à la rareté du foncier disponible sur l agglomération. Cette situation est appelée à se détériorer, puisqu à document d urbanisme inchangé, la capacité de construction dans les années à venir s élève à logements, à la condition d un très fort investissement de la collectivité publique dans les sites identifiés pour reconstruire la ville sur ellemême. L analyse montre un blocage des parcours résidentiels sur l agglomération : la pression de la demande de logement social s accroît, tandis que les ménages sont moins nombreux à quitter le parc social pour accéder. Ce blocage est dû notamment à la progression des prix du foncier et de l immobilier, ainsi qu à la paupérisation d une partie de la demande adressée au logement social. Enfin, une partie du parc de logements, social et privé, nécessite un renouvellement important. En l absence d action publique forte et ciblée, ce parc continue de se dégrader et contribue à stigmatiser des quartiers en difficulté. Quels seront les principaux enjeux du Programme local de l habitat? La relance de la production de logement neuf et la question foncière afin de rejoindre le niveau de la demande. Le Programme local de l habitat se fixe ainsi un objectif volontariste de 750 logements par an, dont 300 logements sociaux. La reconstruction de la ville sur elle-même serait privilégiée, avec deux tiers de la construction neuve sur du foncier qui a déjà été urbanisé, et un tiers en extension urbaine. Une production plus diversifiée afin de répondre à une demande très segmentée. Les produits à développer seraient : le logement social, pour lequel la demande ne faiblit pas ; le locatif privé de bonne qualité, élément d un parc d accueil souple (jeunes ménages, professionnels mobiles ) mais peu présent sur l agglomération, et qui fait le grand écart entre le haut de gamme et le mauvais logement ; et l accession sociale, car même les ménages aux alentours de 2 SMIC se trouvent évincés de l accession. 8

9 La requalification du logement privé, afin de lutter contre le logement indigne et valoriser le gisement de logements susceptibles d être mis sur le marché au fur et à mesure du vieillissement de la population. Le Programme local de l habitat fixe des objectifs de réhabilitation requalifiante du parc privé : 800 logements à réhabiliter dans le cadre des OPAH de renouvellement urbain, 1200 à rénover dans le parc privé en-dehors de ces territoires. La requalification du logement social, afin de préserver son attractivité et son adaptation à la demande. Le Programme local de l habitat reprendra les projets de rénovation urbaine prévus en Grand projet de Ville et dans les quartiers sensibles, ainsi que d éventuelles opérations identifiées en-dehors de ces territoires. Il rappellera les principes qui doivent encadrer ces opérations : recherche de la mixité sociale, gestion anticipée des relogements La réponse aux besoins spécifiques que le marché peine à prendre en compte et notamment à ceux des jeunes, des personnes âgées et des plus démunis. Le Programme local de l habitat se fixe comme objectif le développement du dispositif d accueil des jeunes, le développement du parc de logements neufs et anciens adaptés aux besoins des personnes âgées, et la relance de la production d habitat adapté. Comment sera élaboré le programme d actions? Le programme d actions est en cours de finalisation. Il devra permettre de déterminer le coût de réalisation du PLH, d identifier les acteurs à impliquer et leur niveau (notamment financier) d engagement. Il devra également établir la géographie du PLH, et comment les communes seront concernées. Il sera communiqué à toutes les communes, à tous les partenaires, et aux instances de concertation (Conseil de développement) dans les mois à venir, pour recueillir leurs avis et réajuster si nécessaire le document Quand le PLH sera-t-il adopté? Lors des Rencontres de l Habitat, en mai, le PLH amendé des réactions des uns et des autres sera présenté à l ensemble des partenaires. Il sera ensuite soumis au Conseil communautaire, qui en l adoptant, arrêtera le projet de PLH. S ouvrira alors une phase réglementaire assez longue : transmission officielle aux communes pour avis, puis envoi au préfet qui devra le soumettre au Conseil régional de l habitat. Ce n est qu à l issue de cette phase que le PLH sera considéré comme «adopté». 9

10 ANNEXES Convention de délégation de compétence en matière d aide au logement entre l Etat et la Communauté urbaine de Dunkerque Convention pour la gestion des aides à l habitat privé entre la Communauté urbaine de Dunkerque et l Agence Nationale pour l Amélioration de l Habitat Convention entre l Etat et la Communauté urbaine de Dunkerque. Mise à disposition des services de l Etat pour l exercice de la compétence en matière d attribution des aides publiques au logement 10

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE

DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE - Document réalisé par la Direction Départementale de l Équipement de Vaucluse - Décembre 2008 - www.vaucluse.equipement-agriculture.gouv.fr DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE SOMMAIRE 2 Le

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

> Rue Eugène Thomas, Nantes. Axe 2. Diversifier l offre pour assurer les parcours résidentiels des ménages sur l agglomération

> Rue Eugène Thomas, Nantes. Axe 2. Diversifier l offre pour assurer les parcours résidentiels des ménages sur l agglomération > Rue Eugène Thomas, Nantes Axe 2 Diversifier l offre pour assurer les parcours résidentiels des ménages sur l agglomération 22 Aux objectifs quantitatifs de soutien et de relance de la production d habitat

Plus en détail

TOTAL 858 TOTAL 2 000

TOTAL 858 TOTAL 2 000 HABITAT Réunion de la Commission Habitat du 10 mars 2009 L ordre du jour de la réunion portait exclusivement sur le 1 % logement. I - Inventaire des changements introduits par l ensemble constitué de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement Paris, le 15 avril 2015 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des

Plus en détail

Le cadre général du point d étape...

Le cadre général du point d étape... Le cadre général du point d étape Les objectifs du point d étape L objectif général du point d étape, à 2 ans et à 4 ans, est d apprécier l avancement du projet et la tendance générale d évolution du quartier

Plus en détail

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»?

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»? FICHE MÉTHODOLOGIQUE Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation Qu entend-on par «logement communal»? Dans les petites communes, il s agit d un logement qui appartient au domaine

Plus en détail

Projet de loi Habitat pour tous

Projet de loi Habitat pour tous Ministère du logement Novembre 2004 Projet de loi Habitat pour tous 1. Urbanisme et foncier L objectif est de favoriser la construction de logements, en particulier pour la réalisation du volet logement

Plus en détail

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Mars 2013 Ville de Rosny sous Bois Programme d actions PLH 2013 2018 Page 2 Sommaire 1 Déclinaison du programme d actions selon

Plus en détail

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants?

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS l accession aidee Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L ACCESSION AIDÉE L accession aidée L accession sociale ou aidée concerne des ménages

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2013-2018

Programme Local de l Habitat 2013-2018 Programme Local de l Habitat 2013-2018 Fiche-action n 2 Axe 1 : «Assurer et soutenir financièrement une répartition équilibrée de la production sociale» REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AU LOGEMENT LOGEMENTS

Plus en détail

Programme Local. de l Habitat BILAN SYNTHETIQUE

Programme Local. de l Habitat BILAN SYNTHETIQUE Programme Local de l Habitat 8 BILAN SYNTHETIQUE sommaire INTRODUCTION 8 8 9 5 Introduction Rappel des objectifs annuels du PLH I) Améliorer l attractivité résidentielle du territoire et relever le défi

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT ET AMELIORATION DE L OFFRE DE LOGEMENT» QUESTION N DL 38 Libellé de la

Plus en détail

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE CONVENTION PARTENARIALE INTERBAILLEURS POUR LE RELOGEMENT DES LOCATAIRES CONCERNES PAR LES PROGRAMMES DE DEMOLITION ET DE RENOUVELLEMENT URBAIN SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10 PREAMBULE... 10 CHAPITRE 1 LES DIFFERENTS TYPES DE LOGEMENTS HLM... 11 1-1 Logements construits avant le 3 janvier 1977 1-2 Logements construits après la loi du 3 janvier 1977 1-3 Plafond de ressources

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES SUR LES VENTES HLM

CHARTE DES BONNES PRATIQUES SUR LES VENTES HLM CHARTE DES BONNES PRATIQUES SUR LES VENTES HLM 1. Introduction Le parc HLM existant : un des enjeux forts du second PLH Assurer une vigilance sur les politiques de ventes HLM est l un des volets prioritaires

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Regard sur l Hérault. Des résidences principales en forte croissance

Regard sur l Hérault. Des résidences principales en forte croissance Regard sur l Hérault elogement e département de l'hérault est fortement attractif et souffre d'une pénurie chronique et croissante de logements. Malgré des efforts certains ces dernières années, l'offre

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 20 décembre 2006 Délibération n 2006/265 Programme Local de l'habitat - Arrêt du projet P.L.H. MM., Depuis 1994 la Communauté urbaine de

Plus en détail

Propriétaires bailleurs privés Février 2011

Propriétaires bailleurs privés Février 2011 Propriétaires bailleurs privés Février 2011 Dans ce guide, vous sera présenté un récapitulatif des aides financières (prêt ou subvention) existantes pour des travaux de rénovation et de maitrise de l énergie

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION A. LE CADRE REGLEMENTAIRE B. LA NATURE DES INTERVENTIONS LES TROIS PHASES D UNE POLITIQUE FONCIERE LES TROIS TYPES D INTERVENTION C. UN PARTENARIAT

Plus en détail

Présentation de l Engagement Municipal Renforcé pour le Logement

Présentation de l Engagement Municipal Renforcé pour le Logement Présentation de l Engagement Municipal Renforcé pour le Logement Conférence de presse Jeudi 11 décembre 2008 à 11h30 Salle de conférence de l Alacazar I. L engagement Municipal Renforcé pour le Logement

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat PLH le PLH de Saint-Etienne Métropole Programme Local de l Habitat Programme Local de l Habitat juin 2010 Synthèse Diagnostic - Enjeux Précisions méthodologiques Une typologie des communes de l agglomération

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER,

FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER, FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER, SON EVOLUTION ET DE LA «MAISON POUR 15 EUROS PAR JOUR» Synthèse Le Pass-foncier est un dispositif social d accompagnement des politiques locales

Plus en détail

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat.

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. 1 Qui sommes nous? Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale et solidaire»

Plus en détail

DELEGATION DE COMPETENCE DES AIDES PUBLIQUES A LA PIERRE

DELEGATION DE COMPETENCE DES AIDES PUBLIQUES A LA PIERRE DELEGATION DE COMPETENCE DES AIDES PUBLIQUES A LA PIERRE Convention Etat Communauté d Agglomération Dracénoise 2011-2016 CAD/ETAT Convention délégation aides publiques à la pierre 1 / 37 La présente convention

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU PRESIDENT AU CONSEIL GENERAL CONSEIL GENERAL DE L'OISE RAPPORT N 302 Pôle développement des territoires et environnement RAPPORT DU PRESIDENT AU CONSEIL GENERAL BUDGET PRIMITIF DE 2014 Objet : PROGRAMME 04-02 - AMENAGEMENT, LOGEMENT

Plus en détail

Direction Départementale des Territoires. Le Programme local de l'habitat

Direction Départementale des Territoires. Le Programme local de l'habitat Direction Départementale des Territoires Le Programme local de l'habitat Ordre du jour I - Définitions. Le PLH. Le logement II - Cadre juridique/repères historiques III - La démarche d'élaboration du PLH.

Plus en détail

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville François Pupponi, Président de l Agence Nationale pour la Rénovation

Plus en détail

Pôle ressources sur l habitat et la ville durables

Pôle ressources sur l habitat et la ville durables Pôle ressources sur l habitat et la ville durables 1 UNE MAISON AU SERVICE DE TOU-TE-S LES ESSONNIEN-NE-S LA MAISON DÉPARTEMENTALE DE L HABITAT Pôle ressources sur l habitat et la ville durables, la Maison

Plus en détail

L O.P.A.H - R.U : un outil privilégié

L O.P.A.H - R.U : un outil privilégié Dossier de presse Signature officielle du renouvellement de la convention O.P.A.H.-R.U. Lundi 18 février 2013 Dans le cadre de la signature officielle du renouvellement de la convention «Opération Programmée

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH ENTRE LES SOUSSIGNES La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), 19 rue Georges Braque

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES direction générale de la cohésion sociale Service des politiques sociales et médico-sociales Sous-direction de l inclusion sociale,

Plus en détail

Le Grand Paris du logement et de l aménagement

Le Grand Paris du logement et de l aménagement Le Grand Paris du logement et de l aménagement octobre 2014 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité 72, rue de Varenne, 75007 Paris - 01

Plus en détail

Conférence intercommunale du logement

Conférence intercommunale du logement Conférence intercommunale du logement 6 juillet 2015 Communauté Urbaine Le Creusot Montceau DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse Première conférence intercommunale du logement concernant la Communauté

Plus en détail

Politiques locales de l habitat, délégation des aides à la pierre Mise en œuvre du dispositif : premiers éléments

Politiques locales de l habitat, délégation des aides à la pierre Mise en œuvre du dispositif : premiers éléments Politiques locales de l habitat, délégation des aides à la pierre Mise en œuvre du dispositif : premiers éléments SEPTEMBRE 2005 L a loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion

Dossier de presse. Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Dossier de presse Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion 1 Chapitre premier : Mobilisation des acteurs 1. Qu y a t-il de nouveau?

Plus en détail

PRÉSENTATION BILAN PLH LAMBALLE COMMUNAUTÉ 2014-2015 Orientations 2016. 4 logements rue Lucie Aubrac à la Poterie

PRÉSENTATION BILAN PLH LAMBALLE COMMUNAUTÉ 2014-2015 Orientations 2016. 4 logements rue Lucie Aubrac à la Poterie PRÉSENTATION BILAN PLH LAMBALLE COMMUNAUTÉ 2014-2015 Orientations 2016 4 logements rue Lucie Aubrac à la Poterie AXE 1 FICHE 1 MOBILISER LE FONCIER NECESSAIRE Le PLH a un objectif global de construire

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU RELOGEMENT UN OUTIL DE CHANGEMENT RESIDENTIEL REUSSI?

COMMENT FAIRE DU RELOGEMENT UN OUTIL DE CHANGEMENT RESIDENTIEL REUSSI? COMMENT FAIRE DU RELOGEMENT UN OUTIL DE CHANGEMENT RESIDENTIEL REUSSI? Projet de Rénovation Urbaine du Courghain : Modalités de l accompagnement au relogement. SOMMAIRE I. Eléments de contexte. 1. Situation

Plus en détail

GUIDE des AIDES AU LOGEMENT édition 1 er trimestre 2010

GUIDE des AIDES AU LOGEMENT édition 1 er trimestre 2010 GUIDE des AIDES AU LOGEMENT édition 1 er trimestre 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de

Plus en détail

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry 2005-2010 Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry mai 2006 > Sommaire Préambule 3 Les grands principes du relogement 4 1. Informer, concerter,

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Janvier 2009

DOSSIER DE PRESSE Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Janvier 2009 DOSSIER DE PRESSE Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Janvier 2009 CHAPITRE I : mobilisation des acteurs Les conventions d utilité

Plus en détail

Logement : actif maudit ou investissement d avenir?

Logement : actif maudit ou investissement d avenir? Actes des Plénières Logement : actif maudit ou investissement d avenir? Débat animé par Gaël THOMAS, Directeur de la Rédaction BUSINESS IMMO Mercredi 3 décembre 2014 Intervenants : Bruno CORINTI, Directeur

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

Circulaire du 24 mars 2011 relative à l élaboration des conventions de délégation de compétence des aides à la pierre

Circulaire du 24 mars 2011 relative à l élaboration des conventions de délégation de compétence des aides à la pierre RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Direction générale de l aménagement, du logement et de la nature Direction de l habitat, de l urbanisme

Plus en détail

Le logement social à Saint-Raphaël

Le logement social à Saint-Raphaël Le logement social à Saint-Raphaël Le logement social à Saint-Raphaël : Le logement social qu est-ce que c est? Le logement social est celui destiné, suite à une initiative publique ou privée, à des personnes

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET LOGEMENT LOCATIF SOCIAL LOCATIF Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux

Plus en détail

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement LOI ALUR Copropriétés prévention et traitement Ministère Copropriétés les principales dispositions de la loi Alur Prévention de l endettement et de la dégradation Traitement curatif Prévention de l endettement

Plus en détail

DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL, UNITAIRE, FORFAITAIRE DU SUIVI-ANIMATION DE L OPAH DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGE PART FIXE

DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL, UNITAIRE, FORFAITAIRE DU SUIVI-ANIMATION DE L OPAH DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGE PART FIXE 1 ère Année : n 01 DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL, UNITAIRE, FORFAITAIRE DU SUIVI-ANIMATION DE L OPAH DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGE PART FIXE MISSIONS PERSONNEL TEMPS AFFECTE PASSE COÛTS

Plus en détail

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté 1 - RELATION AU CONTRAT CADRE Afin de préciser les actions qui seront mises en place jusqu en 2003, les partenaires du contrat de ville

Plus en détail

Pour des logements trois fois plus accessibles

Pour des logements trois fois plus accessibles Un guide pratique pour : Pour des logements trois fois plus accessibles Faciliter vos recherches, simplifier vos démarches, affirmer nos engagements! Elus, maires, présidents de communautés de communes,

Plus en détail

Loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové («ALUR»)

Loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové («ALUR») A V R I L 2 0 1 4 / Rédacteur PÔLE TD2S Loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové («ALUR») Volet logement Cette note se limite à une lecture du volet logement du projet de loi, avec l essentiel

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP

L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP Quelques données de cadrage La copropriété en France, c est : 560 000 copropriétés pour 6 680 000 logements (copro moyenne = 12 logements) 300 000

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 C est un projet de réhabilitation à l échelle du quartier Pierre Loti, avec Construction, réhabilitation, démolition, renforcement des liaisons entre quartiers,

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

Point d étape Note méthodologique

Point d étape Note méthodologique Point d étape Note méthodologique Avril 2008 Avril 2008 SOMMAIRE... Préambule : Enjeux et objectifs des points d étape... 4 Partie 1 : Réalisation des points d étape pour les projets de rénovation urbaine

Plus en détail

Les copropriétés en difficulté

Les copropriétés en difficulté Les copropriétés en difficulté 1) La copropriété 2) La copropriété en difficulté 3) Les outils de traitement 4) Les financements 5) Le rôle des services déconcentrés 1) La copropriété Un préalable : la

Plus en détail

Le Prêt Social de Location Accession

Le Prêt Social de Location Accession Le Prêt Social de Location Accession PSLA Un dispositif innovant qui permet de financer le bailleur & le futur locataire accédant 22 septembre 2011 Le Crédit Foncier à votre service 9- LE CREDIT FONCIER

Plus en détail

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015

PRESENTATION ACTION LOGEMENT 2015 PRESENTATION DES AIDES ACTION LOGEMENT 2015 LES AIDES LOCATIVES LES PRETS LA MOBILITE L ASSISTANCE LA COMMUNICATION LE PARC LOCATIF Nos logements: Un parc locatif de plus de 3 000 logements sur le département

Plus en détail

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PLAN LOCAL D URBANISME DE BREST METROPOLE OCEANE 3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 1. Habitat 2. Transports et déplacements 3. Environnement 4. Secteurs Approbation 20 janvier 2014 PLAN

Plus en détail

L accession sociale à la propriété

L accession sociale à la propriété ENGAGEMENT NATIONAL POUR LE LOGEMENT L accession sociale à la propriété DES MESURES NOUVELLES À METTRE EN ŒUVRE PAR LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET LES PROFESSIONNELS AIDER LES MÉNAGES À RÉALISER Introduction

Plus en détail

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL Introduction Avec 115 810 demandeurs d un logement HLM dont 91105 parisiens au 31 décembre 2008, l ampleur de la demande de logements sociaux exprimée

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA VILLE Arrêté du 29 juin 2011 portant approbation des modifications du règlement général de l Agence nationale pour la rénovation urbaine NOR

Plus en détail

CONTROLE ET SANCTIONS DANS LE CADRE DES CONVENTIONS APL

CONTROLE ET SANCTIONS DANS LE CADRE DES CONVENTIONS APL CONTROLE ET SANCTIONS DANS LE CADRE DES CONVENTIONS APL I Contrôler : Le contrôle est la contrepartie d avantages octroyés au nom de l intérêt général : il permet de vérifier la bonne utilisation des fonds

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH. Les aides publiques pour les travaux dans le logement

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH. Les aides publiques pour les travaux dans le logement Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH Les aides publiques pour les travaux dans le logement Réunion publique, 10 octobre 2013, Créon Sommaire Les aides de l OPAH du Créonnais Quoi? Pour

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs,

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs, Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 29 septembre 2009 ----------------- Rapporteur : Mme DIOURON ----------------- N 10 CONVENTION DE

Plus en détail

CONVENTION ENTRE L ETAT, L Anah ET L UESL. en faveur de la mobilisation du parc locatif privé vacant

CONVENTION ENTRE L ETAT, L Anah ET L UESL. en faveur de la mobilisation du parc locatif privé vacant CONVENTION ENTRE L ETAT, L Anah ET L UESL en faveur de la mobilisation du parc locatif privé vacant Entre l Etat, représenté par le ministre du logement et de la ville, le ministre de l économie, des finances

Plus en détail

Les aides financières

Les aides financières Les aides financières Les propriétaires qui font procéder aux travaux de réalisation ou de réhabilitation par des entreprises privées peuvent bénéficier : des aides distribuées par l Agence Nationale pour

Plus en détail

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère LES AIDES LOCALES A L ACCESSION A LA PROPRIETE DANS LE FINISTERE Les collectivités locales ont la possibilité de mettre en place une politique locale d aide

Plus en détail

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne Sommaire page 5 Introduction page 6 Etat des lieux de la propriété

Plus en détail

Note expresse N 62 Novembre 2009

Note expresse N 62 Novembre 2009 Note expresse N 62 Novembre 29 L habitat à Saint-Pierre-et-Miquelon L habitat prédominant de l archipel est constitué de maisons individuelles d une surface moyenne relativement élevée par rapport à la

Plus en détail

Le développement de l offre locative DOSSIER

Le développement de l offre locative DOSSIER DOSSIER Développement de l offre locative privée à loyers modérés et intermédiaires sur la communauté urbaine de Lyon Le développement de l offre locative privée à caractère social ou intermédiaire doit

Plus en détail

Relève du PSADER Non. Gestion de l'avance "crédit européen" Non. Contexte

Relève du PSADER Non. Gestion de l'avance crédit européen Non. Contexte Fiche Action DV2B0221 Intervenir en faveur du ré-investissement des bourgs et des quartiers en qualifiant l'offre d'hébergement Type de contrat DV Contrat de développement durable de Rhône-Alpes Contrat

Plus en détail

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises Rester dynamique dans un contexte atypique 1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises industrielles, la Saône-et-Loire est aujourd hui un département en décroissance.

Plus en détail

Argenteuil (95) le Bâtiment Ouest. Immobilier d entreprise en ZFU et au cœur du projet de rénovation urbaine

Argenteuil (95) le Bâtiment Ouest. Immobilier d entreprise en ZFU et au cœur du projet de rénovation urbaine Argenteuil (95) le Bâtiment Ouest Immobilier d entreprise en ZFU et au cœur du projet de rénovation urbaine La localisation La ville d Argenteuil, 100 000 habitants, 3ème ville d Ile de France, est située

Plus en détail

> 2015. tableau de bord DE SUIVI DES POLITIQUES DU LOGEMENT

> 2015. tableau de bord DE SUIVI DES POLITIQUES DU LOGEMENT > 2015 tableau de bord DE SUIVI DES POLITIQUES DU LOGEMENT LE TABLEAU DE BORD 2015 DE SUIVI DES POLITIQUES DU LOGEMENT La forte croissance démographique que connaît la France, conjuguée à la progression

Plus en détail

L ÉTUDEN 3 L ACCESSION AIDEE A LA PROPRIETE. Direction du Développement Economique et Territorial Service Développement Territorial GUIDE PRATIQUE

L ÉTUDEN 3 L ACCESSION AIDEE A LA PROPRIETE. Direction du Développement Economique et Territorial Service Développement Territorial GUIDE PRATIQUE L ÉTUDEN 3 mars 2009 L ACCESSION AIDEE A LA PROPRIETE GUIDE PRATIQUE Val d'auron - Bourges Les Champs Fleuris - Berry-Bouy Direction du Développement Economique et Territorial Service Développement Territorial

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE L AGGLOMERATION RENNAISE VILLE DE RENNES. GESTION URBAINE DE PROXIMITE : Convention Cadre.

CONTRAT DE VILLE DE L AGGLOMERATION RENNAISE VILLE DE RENNES. GESTION URBAINE DE PROXIMITE : Convention Cadre. CONTRAT DE VILLE DE L AGGLOMERATION RENNAISE VILLE DE RENNES GESTION URBAINE DE PROXIMITE : Convention Cadre. ENTRE : L ETAT, représenté par le Préfet de la Région Bretagne, Préfet d Ille-et-Vilaine, Monsieur

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Itinéraires politique de l'habitat et logement

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Itinéraires politique de l'habitat et logement CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Itinéraires politique de l'habitat et logement ITINÉRAIRES RESPONSABLE DE L'HABITAT ET DU LOGEMENT OFFRE DE FORMATION DU CNFPT CODE ITINÉRAIRE IXLOT

Plus en détail

l'etat et Nantes Métropole

l'etat et Nantes Métropole Convention de délégation de compétence en application de l article L. 301-5-1 du code de la construction et de l habitation de entre l'etat et Nantes Métropole pour la période 2012-2017 Etat- Nantes Métropole

Plus en détail

No 2487 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 21 juin 2000. PROJET DE LOI MODIFIE PAR LE SENAT EN NOUVELLE LECTURE

Plus en détail

Février 2013. La politique de l habitat du grand Nancy, au coeur des enjeux

Février 2013. La politique de l habitat du grand Nancy, au coeur des enjeux Février 2013 La politique de l habitat du grand Nancy, au coeur des enjeux de la ville durable sommaire HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY : UNE VOLONTÉ SOLIDAIRE DES 20 COMMUNES DE L AGGLOMéRATION UN PANORAMA

Plus en détail