Rencontre des élus correspondants sécurité routière de l ARIEGE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rencontre des élus correspondants sécurité routière de l ARIEGE"

Transcription

1 Rencontre des élus correspondants sécurité routière de l ARIEGE Le 23 Juin 2015 Préfecture de l ARIEGE Le 27 mai 2015

2 La sécurité routière en Ariège Organisation départementale Le Document Général d Orientation Le Plan Départemental d Actions Sécurité Routière Le Plan Départemental des Contrôles Routiers Le 23 Juin 2015

3 L organisation départementale Le pilotage est assuré par la directrice de cabinet du préfet, chef de projet sécurité routière, qui s appuie sur : - ODIR (observatoire départemental de l insécurité routière) en DDT - Le coordinateur sécurité routière, en DDT Le 23 Juin 2015

4 L ODIR Recueille les données statistiques sur l accidentalité en liaison avec les forces de l ordre et autres partenaires. Elabore un bilan annuel sur l accidentalité dans le département (nombre d accidents, de victimes, causes et lieux des accidents ) Le 23 Juin 2015

5 Le coordinateur Gére le Plan Départemental d Actions Sécurité Routière réalisé sur la base des enjeux locaux (programmation, suivi ); Assiste les porteurs de projets SR; Anime le réseau des intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR) Le 23 Juin 2015

6 Le Document Général d Orientation (DGO) Définit pour 5 ans les enjeux de sécurité routière pour le département : - L alcool et les drogues - Les jeunes - La vitesse - Les deux-roues motorisés - Les seniors (enjeu local) Le 23 Juin 2015

7 Le Plan Départemental d Actions Sécurité Routière (PDASR) Permet la réalisation d actions par différents porteurs de projets (associations, collectivités locales, établissements scolaires, entreprises, administrations ) qui s appuient sur les intervenants locaux (Prévention Routière, Pmaif, police, gendarmerie, IDSR ) Possibilité de financement des actions par l Etat (programme annuel). Le 23 Juin 2015

8 Le Plan Départemental des Contrôles Routiers (PDCR) Analyse la situation locale (accidentologie, contrôles, sanctions) et définit les objectifs pour l année. Optimise les moyens de contrôles par rapport à ces objectifs. Evalue les résultats de l année N-1 Le 23 Juin 2015

9 Merci de votre attention Le 23 Juin 2015

10 L ACCIDENTALITE EN ARIEGE Le 23 Juin 2015

11 ACCIDENTS-TUES- BLESSES 2014 (chiffres non consolidés ) Accidents corporels Année 2013 Année 2014* Différence 2013/2014 Evolution Evolution Ariège France* ,30% 1,70% Tués ,30% 3,70% Total blessés Blessés hospitalisés ,50% 2,50% ,20% 2,90% Le 23 Juin 2015

12 Evolution des accidents tués - blessés de 2010 à Accidents corporels Tués Blessés , , , Le 23 Juin 2015

13 ANALYSE ACCIDENTS MORTELS 2014 Dans 1 accident mortel sur 2, implication d un 2 roues motorisé; les seniors piétons (+70 ans) 21 % et les jeunes (-25 ans) 43 % sont les plus touchés; 8 accidents se sont produits sur le réseau départemental, 5 sur le réseau national, 1 sur voie communale. Le 23 Juin 2015

14 LES CAUSES D ACCIDENT EN 2014 Présence d alcool en délit (>0,8 g/l) dans 3 accidents mortels; 9 accidents sont dus à une perte de contrôle du véhicule dont 3 avec alcool et 1 suite à un assoupissement. Le 23 Juin 2015

15 Répartition du nombre d accidents par mois Evolution du nombre d'accidents 2013/ janv fév mars avr mai juin juil aout sept oct nov déc Le 23 Juin 2015

16 Répartition du nombre de blessés par mois Evolution du nombre de blessés 2013/ janv fév mars avr mai juin juil aout sept oct nov déc Le 23 Juin 2015

17 Merci de votre attention Le 23 Juin 2015

18 Les Champs de compétence des Maires Quelques évidences qu on oublie souvent Ce n est pas parce qu une commune a aujourd hui peu d accidents sur son territoire qu elle est à l abri d une évolution du risque (développement de l urbanisation, modification des comportements. que ses administrés n ont pas d accidents (trajets domicile-travail, déplacements vers des équipements extracommunaux, déplacements loisirs ou vacances.)

19 Découverte de l accident Pour vous un accident de la route, c est quoi?

20 Vision de «La route de Marc»

21 L accident résulte de la conjonction de plusieurs facteurs Multifactorialité sur lesquels il est possible d agir Usager Véhicule ACCIDENT Alerte, secours, soins Infrastructure, environnement

22 Facteurs dans les accidents mortels Usager Infrastructure Véhicule Alerte-Secours-Soins 92 % 46 % 29 % 8 %

23 Facteurs humains dans les accidents mortels Alcool Vitesse Ceinture Fatigue somnolence - malaise Stupéfiant 20 % 20 % 20 % 8 % 12 % Source ONISR BAAC 2013

24 Que peuvent faire les élus et comment?

25 Principaux rôles du correspondant SR Interlocuteur en matière de SR Animation locale de la politique SR Diffusion de la culture SR Mobilisation des élus et des services Contribution à la prise en charge de la SR dans les différents champs de compétence de la collectivité Évaluation de la politique SR

26 Intervention A l échelle communale ou intercommunale Dans les champs de compétence (12 champs ) Avec la collaboration de techniciens et agents municipaux Avec l aide du «réseau SR» services de l état, IDSR, organismes extérieurs..

27 Les moyens d action sont nombreux. Le maire doit agir dans de nombreux champs de compétence

28 Domaines d actions Education Règlementation et contrôle Urbanisme Infrastructures Tourisme et loisirs Communication Culture Transports Action sociale et santé Environnement Prévention du risque routier Politiques publiques

29 Education Accessibilité et sécurité aux abords des écoles Sensibilisation des jeunes, des parents, des enseignants et des animateurs Soutien de projets éducatifs, soutien de l état Inspection Académique Activités sur le thème de la sécurité routière dans les centres de loisirs Soutien aux projets des jeunes Conseil municipal des jeunes

30 Réglementation et contrôle Les pouvoirs de police du Maire Cohérence de la signalisation Limitation de la vitesse Limitation de la vitesse après avis du préfet sur réseau RGC Définition des limites d agglomération (réalistes et cohérentes) Réglementation du stationnement Les polices municipales Formation et information auprès du public Remontée des problèmes d aménagement Analyse des comportements

31 Urbanisme Elaboration ou révision des documents d urbanisme (PLU, POS, SCOT, Cartes communales, PPR..) Assurer la sécurité des déplacements notamment pour les 2 roues et les piétons en repensant différemment les secteurs de développement, le positionnement des équipements publics, les emprises des infrastructures Permis de construire, permis de lotir, permet d imposer des contraintes: accès, cheminements, emprises

32 Infrastructures Cohérence des aménagements Prise en compte de la S.R dans les aménagements Traiter la sécurité Favoriser la vie locale Prise en compte des personnes à mobilité réduite (P.M.R, P.A.V.E (Plan Accessibilité Voirie et Etablissement.) Réfection et entretien de la voie, des cheminements et des abords

33 Tourisme et loisirs Implantation et partenariat avec les discothèques barsrestaurants et organisation des déplacements Accès aux moyens de transport doux (vélos, Transport en commun ) Contrat de location de salle avec engagement SR Prise en compte SR dans les manifestations locales, festivités, fêtes des vins,.) Sport : sécurité et organisation des déplacements Matchs : 3éme mi-temps sans alcool (conventions avec les associations, les clubs.) Communication en période touristique (résidents estivants)

34 Communication L information et la communication Journal municipal Site internet de la commune Affichage Diffusion d affichettes et dépliants S R (voir les ressources de la maison de la Sécurité Routière prêt gratuit) Organisation de forums, rencontres ciblées Alcool Jeunes Parents

35 Culture Création d ouvrage ou œuvres ayant un lien avec la sécurité routière : Prêt d ouvrage et bibliothèque Expositions thématiques Pièces de théâtre ou spectacles musicaux Création cinématographique

36 Transports Volet sécurité routière dans les P.D.U (Plan de Déplacement Urbains) Localisation, accessibilité, aménagement des arrêts de bus et des cars Favoriser les «modes doux» de déplacement Transports scolaires : - conditions de transports - formation des chauffeurs, sensibilisation parents enfants - Formation des accompagnateurs

37 Action sociale et santé PMI (Protection Maternelle Infantile), assistantes maternelles information et la communication - formation des personnels aux systèmes de protection des enfants dans les véhicules CCAS (Centres Communaux d Action Sociale). - sensibilisation des aides à domicile, accès au permis Actions en faveur des personnes âgées et des personnes à mobilité réduite Aide aux victimes Sensibilisation, formation, accompagnement sur la politique de santé, médicaments, alcool, drogues

38 Environnement Lisibilité, traitement et entretien des espaces traversés Dégagement des visibilités (pour tous les usagers) Eclairage public, enseignes, publicité Matériaux et mobilier urbain Gestion des panneaux publicitaires Réduction des nuisances sonores (vitesse et trafic)

39 Prévention du risque routier La collectivité en tant qu employeur - formation et information des élus et du personnel - Mise en place des plans de prévention du risque routier (P.P.R.R) - Mise en œuvre d un plan de déplacement d entreprise (PDE) pour modifier les habitudes de déplacement Sur le territoire de la commune - Sensibilisation des entreprises installées sur la commune

40 SANS OUBLIER L EXEMPLARITE

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui Sécurité Pôle Routière d Appui Poitou-Charentes Sécurité Routière Poitou-Charentes Octobre 2014 1 Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2008

La sécurité routière en France Bilan de l année 2008 La sécurité routière en France Bilan de l année 2008 Conférence de presse - Hôtel de Roquelaure 19 juin 2009 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière

Plus en détail

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN Proposées par UDAPEI du BAS-RHIN Union départementale des associations de parents, de personnes handicapées

Plus en détail

CHARTE «COMMUNE HANDICAP»

CHARTE «COMMUNE HANDICAP» CHARTE «COMMUNE HANDICAP» Entre La Ville de NEVERS, représentée par son Maire, Monsieur Didier BOULAUD Et Les associations suivantes Association Regards Positifs, représentée par Monsieur Marc HENNEBOIS,

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales FICHE DE POSTE IntitulÄ du poste : Agent de däveloppement local. Cadre statutaire : FiliÄre : Administrative CatÅgorie : B Cadres d emploi : RÄdacteur Territorial Emploi permanent : Oui Missions : Met

Plus en détail

L accidentalité routière en 2014

L accidentalité routière en 2014 Evolution de la mortalité annuelle en métropole 4500 4000 3500 3000 2500 2000 1500 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 Objectif 2010/2020 Personnes tuées L accidentalité routière en

Plus en détail

Tués sur les routes de Corse-du-Sud depuis 10 ans

Tués sur les routes de Corse-du-Sud depuis 10 ans Direction Départementale des Territoires et de la Mer de Corse-du-Sud Service d Appui aux Territoires Observatoire BILAN Départemental de la Sécurité Routière A Les données de l accidentologie en Corse-du-Sud

Plus en détail

La sécurité routière au Maroc : Stratégie et Plan d Action

La sécurité routière au Maroc : Stratégie et Plan d Action ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DU TRANSPORT COMITE NATIONAL DE PREVENTION DES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION La sécurité routière au Maroc : Stratégie et Plan d Action Benacer BOULAAJOUL Chef

Plus en détail

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=-

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- I BASES REGLEMENTAIRES Le plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) et la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN?

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? pour quoi faire? Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) se définit par la diminution du trafic automobile, le développement des transports

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE. Pour

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE. Pour CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE Pour L INFORMATISATION DES ECOLES ET L ACCES AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION Les Objectifs Début 1997 la Ville

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

LA POLITIQUE MUNICIPALE DE LUTTE CONTRE LE BRUIT

LA POLITIQUE MUNICIPALE DE LUTTE CONTRE LE BRUIT 5 octobre 2010 1 LA POLITIQUE MUNICIPALE DE LUTTE CONTRE LE BRUIT Thématique prise en compte par la collectivité parisienne depuis les années 90 LE CLASSEMENT ACOUSTIQUE DES VOIES PARISIENNES : Il a été

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 160 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DES DIFFERENTS CYCLES DE FORMATION POUR TRAVAILLEURS DESIGNES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 160 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DES DIFFERENTS CYCLES DE FORMATION POUR TRAVAILLEURS DESIGNES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2965 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 160 24 août 2007 S o m m a i r e PROGRAMMES DES DIFFERENTS CYCLES

Plus en détail

Axe 2 : Développer un territoire durable

Axe 2 : Développer un territoire durable N de la mesure : 2.2.3 Axe 2 : Développer un territoire durable Action 2.2 : Développer une politique globale et durable de la mobilité Pilote : Direction générale adjointe infrastructures et déplacements

Plus en détail

DDT91/STSR/BSRDT - 10/05/2011. Plan Départemental d'actions de Sécurité Routière

DDT91/STSR/BSRDT - 10/05/2011. Plan Départemental d'actions de Sécurité Routière Plan Départemental d'actions de Sécurité Routière 2011 Sommaire Préambule I Présentation du PDASR II - L'accidentologie en Essonne en 2010: III - Le pôle sécurité routière IV - Le programme des actions

Plus en détail

Dossier de presse. Opération Sécurité Routière. Mercredi 26 août 2015. Colomiers

Dossier de presse. Opération Sécurité Routière. Mercredi 26 août 2015. Colomiers Dossier de presse Opération Sécurité Routière Mercredi 26 août 2015 Colomiers DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière : Bilan de l été 2015 et appel à la prudence sur les routes Bilan de l'accidentologie En

Plus en détail

Conseil d Administration 2 février 2016

Conseil d Administration 2 février 2016 Office de Tourisme des Vallées d Ax Conseil d Administration 2 février 2016 02/02/2016 1 Ordre du jour Ordre du jour 1) Résumé Bilan du Plan d actions 2015 2) Les projets de développement touristique en

Plus en détail

Les chiffres de la sécurité routière dans le Calvados

Les chiffres de la sécurité routière dans le Calvados Préfet de la région Basse-Normandie Préfet du Calvados Les chiffres de la sécurité routière dans le Calvados sur l année 2014 En 2014, +11,5% de personnes ont été tuées et +17,6% ont été blessées sur les

Plus en détail

FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE

FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE FORMATIONS CONSEIL AUDIT QUALITE SANTE SECURITE ENVIRONNEMENT QVT ET DEVELOPPEMENT DURABLE Comité d'hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) Organisme agrée Formation initiale des membres

Plus en détail

CADRE LOGIQUE DU FONCTIONNEMENT DES STRUCTURES DU MOUVEMENT SPORTIF SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE NATIONAL

CADRE LOGIQUE DU FONCTIONNEMENT DES STRUCTURES DU MOUVEMENT SPORTIF SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE NATIONAL MINISTERE DE LA PROMOTION DE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DES LOISIRS Union-Discipline-Travail --------------------- ------------- OFFICE IVOIRIEN DES SPORTS SCOLAIRES ET UNIVERSITAIRES

Plus en détail

Le Fond Local d Initiatives Jeunes Règlement 2014

Le Fond Local d Initiatives Jeunes Règlement 2014 Le Fond Local d Initiatives Jeunes Règlement 2014 Le F.L.I.J. est un dispositif d aide aux jeunes porté par l association Cambrésis Ressources en partenariat avec la Direction territoriale de Cambrai pour

Plus en détail

Anticiper l obligation légale d accessibilité

Anticiper l obligation légale d accessibilité La démarche Destination pour Tous Ville de Bordeaux «Ville pilote» pour la mise en œuvre du nouveau label Destination pour Tous Accessibilité pour tous Anticiper l obligation légale d accessibilité La

Plus en détail

DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg

DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA DECENTRALISATION FONDS DE DEVELOPPEMENT LOCAL RAHARINJATOVO HANITRA DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg Décret N 2007-530 du 11 Juin 2007, modifié

Plus en détail

CHARTE «COMMUNE HANDICAP» C.N.P.S.A.A. Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes

CHARTE «COMMUNE HANDICAP» C.N.P.S.A.A. Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes CHARTE «COMMUNE HANDICAP» C.N.P.S.A.A. Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes 2 CHARTE «COMMUNE HANDICAP» Entre L Association des Maires de France (AMF), représentée par

Plus en détail

Programme de formation MMQ

Programme de formation MMQ Programme de formation MMQ Gestion des risques Édition 2014 Environnement Sports et loisirs Sécurité incendie La MMQ, la marque de la gestion des risques La Mutuelle des municipalités du Québec est reconnue

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise

Plan de Déplacements Entreprise Plan de Déplacements Entreprise Direction des Transports publics et de la Mobilité Direction Générale Adjointe Mobilité Janvier 2012 SOMMAIRE PDE, qu est-ce que c est? Pourquoi mettre en place un PDE?

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

18 janvier 2012. de Riom Communauté. Contact : François Camé - www.etik-presse.com - info@etik-presse.com - 01 45 40 01 45

18 janvier 2012. de Riom Communauté. Contact : François Camé - www.etik-presse.com - info@etik-presse.com - 01 45 40 01 45 18 janvier 2012 de Riom Communauté Contact : François Camé - www.etik-presse.com - info@etik-presse.com - 01 45 40 01 45 UN PROJET DE TERRITOIRE A Un projet de territoire Une volonté politique Les élus

Plus en détail

Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg

Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg Consultant expert en viabilité hivernale 1 La communication, paramètre de réussite ou d échec de la VH Les principes de la

Plus en détail

Service des ressources humaines. Politique de santé et de sécurité du travail

Service des ressources humaines. Politique de santé et de sécurité du travail Service des ressources humaines Politique de santé et de sécurité du travail Approuvé par la résolution : Date d entrée en vigueur : Révisé le : CC13/14-05-155 Le 7 mai 2014 Préambule Par la présente politique,

Plus en détail

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS MISSION Par la concertation et la mobilisation des acteurs du secteur, le Comité sectoriel de main-d œuvre des pêches maritimes (CSMOPM) a pour mission d analyser, développer et diffuser un ensemble d

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

Commissions Communales ou Intercommunales pour l'accessibilité (CAPH) Art. L. 2143-3 du CGCT. Mélanie ADONAÏ Véronique IMBAULT

Commissions Communales ou Intercommunales pour l'accessibilité (CAPH) Art. L. 2143-3 du CGCT. Mélanie ADONAÏ Véronique IMBAULT Commissions Communales ou Intercommunales pour l'accessibilité (CAPH) Art. L. 2143-3 du CGCT Mélanie ADONAÏ Véronique IMBAULT Plan Collectivités concernées Missions État des lieux Rôle de la DDT 2 Collectivités

Plus en détail

Bâtiment Infrastructures

Bâtiment Infrastructures 372 Bâtiment Infrastructures Le domaine fonctionnel Bâtiment Infrastructures regroupe les emplois relatifs à la conception, la maintenance et l exploitation des bâtiments, ouvrages et infrastructures dans

Plus en détail

Alcool et conduite : le réflexe éthylotest

Alcool et conduite : le réflexe éthylotest Dossier de presse Alcool et conduite : le réflexe éthylotest La lutte contre l insécurité routière est un enjeu de sécurité majeur tant sur le plan national que départemental. Pierre BAYLE, préfet de l

Plus en détail

Dialogue social et exercice du droit syndical. Instances consultatives et Droit syndical. MARS 2015 Dialogue social et exercice du droit syndical 2

Dialogue social et exercice du droit syndical. Instances consultatives et Droit syndical. MARS 2015 Dialogue social et exercice du droit syndical 2 Dialogue social et exercice du droit syndical Instances consultatives et Droit syndical MARS 2015 Dialogue social et exercice du droit syndical 2 1 PROGRAMME Introduction sur la place du «dialogue social»

Plus en détail

BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES

BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES Environnement / Sécurité 86 - Evaluation des Risques Professionnels Diagnostic de l entreprise sur la conformité à la réglementation dans le domaine

Plus en détail

Abattement TFPB en ZUS

Abattement TFPB en ZUS Abattement Septembre 2015 TFPB en QPV USH - Service Politiques urbaines et sociales Abattement TFPB en ZUS cadre réglementaire : article 62 de la loi de finances 2015 Application d un abattement de 0 %

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions à l intention des jeunes exposés à la délinquance Action de remobilisation pour prévenir le basculement dans la délinquance PARCOURS CITOYEN Nature du porteur

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2012

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2012 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2012 Le contexte Liffréen et le public reçu Contexte Liffréen et public reçu La population légale de la commune au 1 er janvier 2013 s établit à 6 829

Plus en détail

Marie-Michèle Dion, Pierre Lalanne Direction du transport terrestre des personnes. Le transport collectif régional

Marie-Michèle Dion, Pierre Lalanne Direction du transport terrestre des personnes. Le transport collectif régional Marie-Michèle Dion, Pierre Lalanne Direction du transport terrestre des personnes Le transport collectif régional 8-9Juin 2010 1 Table des matières Politique québécoise du transport collectif Programme

Plus en détail

Projet Educatif Territorial. Dossier de presse

Projet Educatif Territorial. Dossier de presse Projet Educatif Territorial Dossier de presse Vendredi 18 mars 2016 14h École élémentaire Victor Hugo Contact : Véronique Marizier-Bouhelier Directrice de la Communication et des Relations publiques Tél

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Belfort, le 03 juin 2014

DOSSIER DE PRESSE. Belfort, le 03 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE Belfort, le 03 juin 2014 La Maison départementale des personnes handicapées mise à l honneur par un plaidoyer «Un collectif d associations de personnes en situation de handicap reconnait

Plus en détail

SOMMAIRE. Jean-Claude Bergougnoux. Service communication

SOMMAIRE. Jean-Claude Bergougnoux. Service communication SOMMAIRE Tel : 05 56 38 50 50 Fax : 05 56 38 50 68 contact@artigues-pres-bordeaux.fr communication@artigues-pres-bordeaux.fr www.artigues-pres-bordeaux.fr Jean-Claude Bergougnoux Service communication

Plus en détail

Place du programme de SR/PF dans la lutte contre la mortalité maternelle en Tunisie.

Place du programme de SR/PF dans la lutte contre la mortalité maternelle en Tunisie. Ministère de la Santé Publique Office national de la Famille et de la Population Place du programme de SR/PF dans la lutte contre la mortalité maternelle en Tunisie. 1 Place du programme de SR/PF dans

Plus en détail

Plan POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS. d action 2015-2017

Plan POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS. d action 2015-2017 POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS Plan d action 2015-2017 Constats Plusieurs aînés rencontrés connaissent peu ou pas les différents services offerts par le réseau public ou communautaire sur le territoire

Plus en détail

LE CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA GUADELOUPE RECRUTE PAR VOIE STATUTAIRE OU CONTRACTUELLE DES MEDECINS. Médecin Territorial de P.M.I.

LE CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA GUADELOUPE RECRUTE PAR VOIE STATUTAIRE OU CONTRACTUELLE DES MEDECINS. Médecin Territorial de P.M.I. LE CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA GUADELOUPE RECRUTE PAR VOIE STATUTAIRE OU CONTRACTUELLE DES MEDECINS Médecin Territorial de P.M.I. Affecté à la Direction de l Enfance de la Famille et de la Jeunesse Sous-Direction

Plus en détail

REUNION du CONSEIL MUNICIPAL ------------------------------

REUNION du CONSEIL MUNICIPAL ------------------------------ Direction Générale MR/HB REUNION du CONSEIL MUNICIPAL ------------------------------ Le CONSEIL MUNICIPAL de la Ville d ANDRESY se réunira en séance ordinaire : Le MARDI 15 DECEMBRE 2015 à 20 h 30 à l

Plus en détail

PREFET DE LA MAYENNE. La sécurité routière, une préoccupation majeure

PREFET DE LA MAYENNE. La sécurité routière, une préoccupation majeure PREFET DE LA MAYENNE La sécurité routière, une préoccupation majeure Dossier de presse 6 juin 2014 L INSECURITE ET LA DELINQUANCE ROUTIERE Le nombre de tués sur la route en 2013 a été le plus faible jamais

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION Intitulé du Parcours métiers SE FORMER AUX METIERS DE L'AIDE A DOMICILE n de l offre de formation 2015 4969 0948 Nom de

Plus en détail

MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS

MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS BILAN D ACTIVITE Année 2008 Elus : Jean-Pierre MANSE, adjoint au Maire. Paulette FONTANILLES, conseillère municipale, déléguée au handicap. Chargé de mission

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES. Réunion PDASR. Mardi 3 février 2015

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES. Réunion PDASR. Mardi 3 février 2015 Réunion PDASR Mardi 3 février 2015 1 Accidentologie Données 2014 et évolutions 2010/2014 (source ODSR de la Meuse, données consolidées) 2 3 Département de la Meuse Direction Départementale des Territoires

Plus en détail

Maire. objectifs. 4 grands axes, le mot du. Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Karl Olive

Maire. objectifs. 4 grands axes, le mot du. Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Karl Olive Bienvenue à le mot du Maire Chers Pisciacaises, Chers Pisciacais, Notre jeunesse pisciacaise a désormais un lieu bien à elle où elle va pouvoir vivre ses passions, découvrir un nombre important d activités

Plus en détail

TÂCHES PRINCIPALES ET OPTIONNELLES

TÂCHES PRINCIPALES ET OPTIONNELLES ANNEXE AUX STATUTS DE SECURITE RIVIERA TÂCHES PRINCIPALES ET OPTIONNELLES Sont définies ci-après, les tâches principales et optionnelles découlant des buts principaux de l association de communes "Sécurité

Plus en détail

Service des loisirs et de la culture

Service des loisirs et de la culture Service des loisirs et de la culture P L A N D A C T I O N M A D A A D O P T É 2 0 0 9-2 0 1 0-2 0 1 1-2 0 1 2 Les priorités Les projets Les activités et les moyens Les partenaires Coûts 2009 Coûts 2010

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

Signature du protocole de coopération pour la protection des données personnelles des consommateurs > 6 janvier 2011

Signature du protocole de coopération pour la protection des données personnelles des consommateurs > 6 janvier 2011 Protocole général de coopération entre la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés et la Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes L évolution

Plus en détail

Chaque candidat est laissé seul juge de ses capacités et aptitudes à s adapter au programme qu il aura choisi.

Chaque candidat est laissé seul juge de ses capacités et aptitudes à s adapter au programme qu il aura choisi. Rubrique Jobs et Stages du Contrat Qualité de L Office juin2009 RUBRIQUE «LES JOBS ET STAGES EN ENTREPRISE A L ETRANGER» DU CONTRAT QUALITE Jobs à l étranger Il s agit de programmes ayant pour but de se

Plus en détail

Prévenir les accidents liés aux entreprises extérieures: une nécessité

Prévenir les accidents liés aux entreprises extérieures: une nécessité Prévenir les accidents liés aux entreprises extérieures: une nécessité Sur 100 victimes d accidents mortels, 15 appartiennent à des entreprises effectuant des travaux dans des entreprises utilisatrices

Plus en détail

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Le Plan de développement durable : son encadrement légal par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Présentation à la journée de travail sur l intégration des principes de développement durable dans les

Plus en détail

Le DPC, en bref. mars 13 n 2

Le DPC, en bref. mars 13 n 2 L OGDPC mars 13 Le DPC, en bref une obligation annuelle pour tous les professionnels de santé une démarche active tout au long de l exercice professionnel une formation professionnelle continue : l acquisition

Plus en détail

D E P A R T E M E N T D U M O R B I H A N C O M M U N E D E B I E U Z Y

D E P A R T E M E N T D U M O R B I H A N C O M M U N E D E B I E U Z Y D E P A R T E M E N T D U M O R B I H A N C O M M U N E D E B I E U Z Y P L A N D E M I S E E N A C C E S S I B I L I T E, A C C E S S I B I L I T E D E S B A T I M E N T S P U B L I C S, A M E N A G E

Plus en détail

SOMMAIRE. N d ordre OBJET Pages COMMISSION DES FINANCES, DE L ADMINISTRATION GENERALE

SOMMAIRE. N d ordre OBJET Pages COMMISSION DES FINANCES, DE L ADMINISTRATION GENERALE COMMISSION DES FINANCES, DE L ADMINISTRATION GENERALE 101 Convention avec le Service Départemental d Incendie et de Secours de l Ain A 1 pour le recueil des données des Défibrillateurs Automatisés Externes

Plus en détail

Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL

Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL 1 EVALUATIONS : LE CADRE LEGISLATIF et REGLEMENTAIRE La loi du 2 janvier 2002 dispose

Plus en détail

Institut Méditerranéen du Sport de l Animation et du Tourisme

Institut Méditerranéen du Sport de l Animation et du Tourisme Institut Méditerranéen du Sport de l Animation et du Tourisme Centre national de formation agréé F.F.T Agrément Jeunesse et Sport CQP-AMT BP JEPS APT DE JEPS TENNIS DES JEPS TENNIS FORMATION CONTINUE NOS

Plus en détail

01 GESTION ADMINISTRATIVE ET INSTITUTIONNELLE 1

01 GESTION ADMINISTRATIVE ET INSTITUTIONNELLE 1 MANUEL DE GESTION DOCUMENTAIRE - SCHÉMA DE CLASSIFICATION 1 0 INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC MANUEL DE GESTION DOCUMENTAIRE - SCHÉMA DE CLASSIFICATION 1 01 GESTION ADMINISTRATIVE ET INSTITUTIONNELLE

Plus en détail

DOSSIERS DE CANDIDATURE TROPHEE SANTE ET SECURITE. Fanny Corre Florence Goyat 28/09/2015

DOSSIERS DE CANDIDATURE TROPHEE SANTE ET SECURITE. Fanny Corre Florence Goyat 28/09/2015 DOSSIERS DE CANDIDATURE TROPHEE SANTE ET SECURITE Fanny Corre Florence Goyat 28/09/2015 Présentation des projets 5 dossiers de candidature - Assistance Hygiène et sécurité pour les communes de la presqu

Plus en détail

Conseil général des Yvelines. Direction des Routes et Transports BESR Décembre 2011. Politique départementale en faveur des circulations douces

Conseil général des Yvelines. Direction des Routes et Transports BESR Décembre 2011. Politique départementale en faveur des circulations douces Politique départementale en faveur des circulations douces Conseil général des Yvelines Rappel : évolution de la politique départementale des circulations douces Le Schéma de 1997 1 er schéma en 1997,

Plus en détail

CATALOGUE des actions

CATALOGUE des actions CATALOGUE des actions programmes groupes 2014 / 2015 Bureau Information Jeunesse de Loir et Cher 15, avenue de Vendôme 41000 Blois Le BUREAU INFORMATION JEUNESSE, c est quoi? Le Bureau Information Jeunesse

Plus en détail

FINANCEMENT DE «BOURSES PERMIS DE CONDUIRE» POUR DE JEUNES BENEVOLES SAM

FINANCEMENT DE «BOURSES PERMIS DE CONDUIRE» POUR DE JEUNES BENEVOLES SAM FINANCEMENT DE «BOURSES PERMIS DE CONDUIRE» POUR DE JEUNES BENEVOLES SAM GROUPE DE TRAVAIL SAM PRINCIPAUX PARTENAIRES CLSPD: SERVICE MEDIATION PREVENTION MISSION LOCALE PREFECTURE ASSOCIATION PREVENTION

Plus en détail

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Culture Portes de Gascogne Avril 2016 Contexte de l appel à projet Le projet street-art de la commune de Tournecoupe

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

Mise en place du réseau 12 novembre 2009.

Mise en place du réseau 12 novembre 2009. Mise en place du réseau 12 novembre 2009. Rappel du contexte. La période actuelle est marquée par un certain nombre d interrogations, voire d inquiétudes, sur la mise en place des politiques enfance/jeunesse

Plus en détail

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT L Ecole belge de Bujumbura (EBB) est une école (Asbl) privée située au centre de Bujumbura. Elle dispense un enseignement

Plus en détail

APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES RENCONTRES SOLIDAIRES ET FORUM DE L EMPLOI SOLIDAIRE Ce marché bénéficie du soutien du Conseil Régional Rhône-Alpes. Le présent cahier des charges comporte 8 pages,

Plus en détail

Bienvenue. Guide de formation. des élus locaux. à Sciences Po Aix FORMATION CONTINUE INSTITUT D ÉTUDES POLITIQUES D AIX-EN-PROVENCE

Bienvenue. Guide de formation. des élus locaux. à Sciences Po Aix FORMATION CONTINUE INSTITUT D ÉTUDES POLITIQUES D AIX-EN-PROVENCE INSTITUT D ÉTUDES POLITIQUES D AIX-EN-PROVENCE FORMATION CONTINUE Guide de formation à Sciences Po Aix Bienvenue des élus locaux 2016 UNE GRANDE ÉCOLE EN PROVENCE Formation des élus OBJECTIFS - Aider

Plus en détail

Plan de classification des documents

Plan de classification des documents Plan de classification des documents Suivi des versions Norme ISO N 15489 Version Date Auteur Modification V2 2013-08-20 Musées de la civilisation Liste des séries du plan 01 Administration et gestion

Plus en détail

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby Des environnements facilitants pour une société universelle Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby par Patrice Faucher Mise en contexte de l adoption de la politique

Plus en détail

Politique sur la santé et la sécurité au travail

Politique sur la santé et la sécurité au travail Politique sur la santé et la sécurité au travail Politique adoptée au conseil administration le 6 avril 2016 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 1 2. SIGLES ET DÉFINITIONS... 1 3. OBJECTIFS... 2 4. CHAMP

Plus en détail

Circulaire électorale n 9 Le CHSCT

Circulaire électorale n 9 Le CHSCT UNSA-territoriaux 21, rue Jules Ferry 93 177 Bagnolet Cedex elections@unsa-territoriaux.org 06 17 43 57 96 Circulaire électorale n 9 Le CHSCT Nous avons moins de trois semaines pour faire en sorte que

Plus en détail

L essentiel. La tendance en 2012...5. Hausse des 3 indicateurs dans le Calvados par rapport à 2011... 5. L évolution sur 10 ans...

L essentiel. La tendance en 2012...5. Hausse des 3 indicateurs dans le Calvados par rapport à 2011... 5. L évolution sur 10 ans... 1 Préambule Ce document, conçu par l Observatoire Départemental de Sécurité Routière (ODSR), service de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Calvados (DDTM), a pour objet de présenter

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 1. Aperçu de l'approche du gouvernement fédéral concernant le développement

Plus en détail

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS DOSSIER DE PRESSE TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS 2 avril 2012 Ce lundi 2 avril, à l Hôtel du Département à Privas, Pascal

Plus en détail

PROJET RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES 2012 ***************

PROJET RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES 2012 *************** PROJET RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES 2012 *************** Rue des Ecoles 41350 VINEUIL 06 77 48 65 03 ram.vineuil@vineuil41.fr Mairie de Vineuil Rue de la République 41350 Vineuil Tél. : 02 54 50 54 50

Plus en détail

DOSSIER CE2 PREVENTION ROUTIERE

DOSSIER CE2 PREVENTION ROUTIERE VERSION Septembre 2010 DOSSIER CE2 PREVENTION ROUTIERE Progression et Supports Document S.TINAYRE CPC EPS Circonscription de Moulins 1 SOURCES : Instructions Officielles Documents APER Supports pédagogiques

Plus en détail

Chargé(e) de communication interne

Chargé(e) de communication interne Published on Orientation Auvergne (http://www.orientation.auvergne.fr) Accueil > Chargé(e) de communication interne Chargé(e) de communication interne Au sein d'une entreprise, il est la courroie de transmission

Plus en détail

La démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire

La démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire La démarche «industrielle» Une contribution à la compétitivité économique des territoires ÉVOLUTION DU CONTEXTE D INTERVENTION Rôle croissant joué par le changement climatique comme révélateur des vulnérabilités

Plus en détail

11 décembre 2012. Programme d Actions et de Prévention des Inondations

11 décembre 2012. Programme d Actions et de Prévention des Inondations 11 décembre 2012 Programme d Actions et de Prévention des Inondations Le Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard en quelques lignes Périmètre d intervention du SMBSGLP Compétences SMBSGLP Aménagement

Plus en détail

Janvier 2015 11 2 16 7

Janvier 2015 11 2 16 7 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER Accidents Corporels Tués Blessés dont Hospitalisés Janvier 6 7 Janvier 4 6 6 Evolution Janvier / 4 YONNE - 4 % - 66,7 % % - 4,7 % Évolution

Plus en détail

ETABLISSEMENT DES FLANDRES ÉCOLE DE FORMATION AUX METIERS TECHNIQUES DU PETROLE 1 / 21

ETABLISSEMENT DES FLANDRES ÉCOLE DE FORMATION AUX METIERS TECHNIQUES DU PETROLE 1 / 21 ETABLISSEMENT DES FLANDRES ÉCOLE DE FORMATION AUX METIERS TECHNIQUES DU PETROLE 1 / 21 Sommaire ÉCOLE DE FORMATION AUX METIERS TECHNIQUES DU PETROLE...1 1 Missions et Activités...3 1.1 Le Constat...4 1.2

Plus en détail

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «SCHEMAS INTERCOMMUNAL D ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE» INFORMATIONS : Territoire concerné : Communauté de Communes Eyrieux aux Serres L

Plus en détail

Résultats des statistiques 2012 en Languedoc-Roussillon

Résultats des statistiques 2012 en Languedoc-Roussillon www.carsat-lr.fr Résultats des statistiques 2012 en Languedoc-Roussillon Département prévention/tarification des risques professionnels Accidents du travail Accidents de trajet Maladies professionnelles

Plus en détail

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD.

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD. Communication du DNP L objectif de cette journée de restitution est de partager avec tous les acteurs du marché financier les résultats finaux des travaux réalisés par les experts internationaux dans le

Plus en détail

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Normes RSE dans l espace francophone Marrakech 13-14-15/12/05 1 Les normes marocaines Sommaire Bases de la norme Marocaine

Plus en détail

Commission Consultative Départementale de Sécurité et d Accessibilité. Sous-Commission Départementale

Commission Consultative Départementale de Sécurité et d Accessibilité. Sous-Commission Départementale Commission Consultative Départementale de Sécurité et d Accessibilité Sous-Commission Départementale d Accessibilité Organisation des commissions Commission Consultative Départementale de Sécurité et d

Plus en détail