1 Dynamique du solide

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 Dynamique du solide"

Transcription

1 TABLE DES MATIÈRES 1 Dynamique du solide Principe Fondamental de la Dynamique Énoncé Caractère Galiléen des repères Théorèmes généraux Théorème de la résultante dynamique Théorème des quantités de mouvement Théorème du moment dynamique Théorème du moment cinétique Utilisation du P.F.D P.F.D dans un repère non galiléen Composition des accélérations Composition du torseur dynamique Principe fondamental dans un repère non galiléen Application Équilibrage d un solide Problème général de l équilibrage Équilibrage Équilibrage à 2 masses Exercices Corrigés i

2

3 CHAPITRE 1 DYNAMIQUE DU SLIDE 1.1 Principe Fondamental de la Dynamique Énoncé Il existe un repère spatial - temporel (un repère associé à une chronologie) dit repère Galiléen, tel qu à tout instant, le torseur des actions mécaniques extérieures agissant sur le système matériel Σ est égal au torseur dynamique de Σ dans son mouvement par rapport au repère Galiléen. n note Σ le système matériel isolé et Σ le reste de l univers. Le Principe Fondamental de la Dynamique, P.F.D., est traduit par l égalité suivante : Σ Σ Σ FIGURE 1.1 Système isolé } } {D Σ/Rg = {A { } { } A Σ/R R soit Σ Σ = # Σ Σ» δ A,Σ/Rg M A A,Σ Σ A (1.1) avec Résultante des actions mécaniques de Σ sur Σ : R Σ Σ ; Moment au point A des actions mécaniques de Σ sur Σ : M A,Σ Σ ; Résultante dynamique de l ensemble matériel Σ dans son mouvement par rapport au repère Galiléen : A Σ/R ; Moment dynamique en A de l ensemble matériel Σ dans son mouvement par rapport au repère Galiléen : δ A,Σ/Rg. 1

4 2 1 Dynamique du solide Caractère Galiléen des repères Un repère physique est un système d axes qui permet de décrire la position d un point, d un ensemble matériel. Il est bien évident que la position d un point donné n est pas décrite de la même manière selon que l on se place dans un référentiel ou dans un autre. Le principe fondamental de la dynamique présume l existence d un repère dit repère Galiléen dans lequel le principe fondamental de la dynamique est valable. Ce repère de référence dans lequel tous les mouvements pourraient être décrits exactement ne peut être qu approché. Mais comme c est toujours le cas dans tous les domaines de la physique, la validité d une loi dépend du degré de précision souhaité : ainsi un repère usuel de la mécanique peut donc être considéré comme galiléen vis-à-vis de tel problème mécanique, et non galiléen vis-à-vis de tel autre. Les principaux repères approchés sont : Le référentiel de Copernic est centré au centre d inertie du système solaire. Les directions de ses axes sont définies à l extérieur du système solaire par trois galaxies lointaines. Ce référentiel néglige le mouvement du soleil dans la Voie Lactée et le mouvement de celle-ci dans le reste de l univers. Le référentiel de Galilée est centré au centre de la Terre. Ses axes sont parallèles à ceux du référentiel de Copernic. n comprend bien que choisir ce repère comme repère galiléen revient à supposer que le mouvement de celui-ci par rapport au repère précédent est négligeable (ou en translation circulaire!). Ce repère est utilisé aussi bien pour décrire le comportement des satellites que pour étudier le pendule de Foucault (mise en évidence de la rotation de la terre). Les référentiels liés à la Terre dont le principal est le repère géographique de la sphère terrestre dont le centre est au centre de la Terre et dont les axes sont solidaires de la planète mais aussi tous les repères locaux. Les référentiels locaux ou du laboratoire dont l origine est locale au laboratoire et les axes sont orientés selon les propriétés du système étudié. Ce référentiel est le moins galiléen de tous mais il est parfaitement utilisable dans tous les cas classiques. La qualité principale de ce repère est sa facilité d emploi, mais choisir ce référentiel comme référentiel galiléen revient à négliger la rotation de la Terre autour de l axe des pôles. Le caractère galiléen peut être toutefois restitué grâce à la loi de composition des accélérations. Dans les repères liés à la Terre, elle conduit à introduire une accélération complémentaire ou accélération de Coriolis dans l expression générale de l accélération. Nous serons donc parfois amené à écrire le P.F.D. dans un repère non galiléen.

5 1.2 Théorèmes généraux Théorèmes généraux Le Principe Fondamental de la Dynamique est une égalité entre deux torseurs, pour que ces torseurs soient égaux, il faut que leurs résultantes soient égales et que leurs moments en un point soient égaux. Ces deux équations vectorielles sont les deux théorèmes généraux Théorème de la résultante dynamique { A Σ/R = R Σ Σ δ A,Σ/Rg = M (1.2) A,Σ Σ Pour tout ensemble matériel Σ en mouvement par rapport au repère galiléen, la résultante dynamique est égale à la résultante générale du torseur associé aux actions extérieures à Σ, A Σ/R = R Σ Σ, que l on écrit : m Σ Γ GΣ,Σ/ = R Σ Σ (1.3) Théorème des quantités de mouvement Nous savons que : Γ [ ] d GΣ,Σ/R = V GΣ,Σ/R. Par conservation de la masse dans le système Σ, on peut donc écrire le théorème de la résultante dynamique sous la forme : [ ] d m Σ V GΣ,Σ/R = R Σ Σ (1.4) Théorème du moment dynamique Pour tout ensemble matériel Σ en mouvement par rapport au repère galiléen, le moment dynamique est égal au moment résultant du torseur associé aux actions extérieures à Σ. δ A,Σ/Rg = M A,Σ Σ (1.5) Théorème du moment cinétique Si on écrit le théorème du moment dynamique en G Σ, centre d inertie de l ensemble isolé, on peut donner une autre écriture au théorème du moment dynamique. Le moment dynamique s écrit δ [ d GΣ,Σ/ = σ GΣ,Σ/R g, au centre d inertie ] G Σ d où [ ] d σ GΣ,Σ/R g = M GΣ,Σ Σ (1.6)

6 4 1 Dynamique du solide De même, dans le cas particulier où le point A est fixe dans, on peut écrire : [ ] d σ A,Σ/Rg = M A,Σ Σ (1.7) 1.3 Utilisation du P.F.D. Le principe fondamental de la dynamique se traduit par une égalité de torseur, c est à dire par deux égalités vectorielles (théorèmes généraux) entre les efforts appliqués au système étudié et les quantités d accélération de ce système par rapport à un repère galiléen. Un problème de dynamique du solide comporte donc au maximum 6 équations scalaires (2 3) pour chaque solide isolé. Pour pouvoir "tenter" de résoudre ce problème, il ne doit pas comporter plus d inconnues que d équations. n retrouve dans les équations scalaires : les paramètres de positions (connus et/ou inconnus), les dérivées premières et secondes de ces paramètres, les actions mécaniques (connues et/ou inconnues), les données du problème. n distingue trois principaux types de problèmes à résoudre. Les actions extérieures sont connues, on cherche à déterminer le mouvement du mécanisme isolé ; Les actions extérieures sont connues, on cherche à déterminer les actions de liaison ; Le mouvement est imposé, on cherche à déterminer les actions extérieures motrices. Dans le premier cas, il n est pas forcément nécessaire d étudier et résoudre tout le système d équations. n cherche à isoler parmi les équations celles qui permettent d obtenir l (les) équation(s) différentielle(s) de mouvement. n appelle équation différentielle du mouvement, une équation différentielle entre les paramètres de mouvement et les actions mécaniques extérieures ne faisant pas intervenir les inconnues de liaisons. Dans le second cas, il faut en général résoudre la totalité du système. Le troisième cas est le complémentaire du premier.

7 1.4 P.F.D dans un repère non galiléen P.F.D dans un repère non galiléen Composition des accélérations n se propose de déterminer l accélération du point P d un ensemble matériel E (associé à un repère R) en mouvement par rapport à l ensemble matériel E 1 (repère R 1 ) lui-même en mouvement par rapport au repère galiléen. Nous savons que : V P,E/Rg = V P,E/R1 + V P,E1 / V P,E/Rg = V P,E/R1 + V 1,R 1 / + Ω 1 P Dérivons cette relation par rapport au temps dans le repère galiléen : z g y g y 1 E P z x 1 1 xg g z 1 E 1 FIGURE 1.2 Composition des accélérations y x [ [ [ [ d d d d V P,E/Rg = V P,E/R1 + V 1,R ] ] 1 / + Ω R1 /R ] g ] 1 P Par définition : Γ [ ] d P,E/Rg = V P,E/Rg et [ ] d Γ 1,R 1 / = V 1,R 1 / La relation devient : [ ] d Γ P,E/Rg = V P,E/R1 + Γ 1,R 1 / + [ ] d Ω 1 P + [ ] d Ω R1 /R g 1 P avec [ ] [ ] d d 1 P = 1 P + Ω R1 /R g 1 P = V P,E/R1 + Ω 1 P R 1 et [ [ ] d d V P,E/R1 = V P,E/R1 + Ω ]R R1 /R g g V P,E/R1 = Γ P,E/R1 + Ω V P,E/R1 R 1 D où finalement la relation de composition des accélérations :

8 6 1 Dynamique du solide Γ P,E/Rg = Γ P,E/R1 + Ω V P,E/R1 + Γ P,E/Rg = Γ 1,R 1 / + Ω ( V P,E/R1 + Ω ) [ ] d 1 P + Ω R1 /R g 1 P Γ P,E/R1 + Γ 1,R 1 / + Ω ( Ω ) 1 P [ ] d + Ω R1 /R g 1 P + 2 Ω V P,E/R1 (1.8) n note : Γ P,E/Rg : accélération absolue du point P de E par rapport au repère galiléen ; Γ P,E/R1 : accélération relative du point P appartenant à E par rapport au repère R 1 ; Γ 1,R 1 / + Ω ( Ω ) [ ] d 1 P + Ω R1 /R g 1 P : accélération d entraînement du point P de R 1 par rapport à que l on note Γ P, ; 2 Ω V P,E/R1 : accélération de Coriolis. L accélération absolue d un point P d un ensemble matériel E en mouvement par rapport à un référentiel R 1 lui-même en mouvement par rapport au repère galiléen s écrit comme la somme de l accélération relative de P de E par rapport à R 1, l accélération d entraînement du repère R 1 par rapport à et l accélération de Coriolis : Γ P,E/Rg = Γ abs = Γ P,E/R1 + Γ rel + Γ P, + 2 Ω V P,E/R1 Γ ent + Γ cor (1.9) Composition du torseur dynamique Le torseur dynamique de l ensemble matériel E dans son mouvement par rapport au référentiel galiléen s écrit : ˆ } A E/Rg = {D E/Rg = ˆ δ A,E/Rg = P E P E Γ P/Rg dm AP Γ P/Rg dm A Pour le centre d inertie G la décomposition de l accélération donne : Γ G,E/Rg = Γ G,E/R1 + Γ G, + 2 Ω V G,E/R1

9 1.4 P.F.D dans un repère non galiléen 7 Décomposons, le moment dynamique : ˆ δ A,E/Rg = AP Γ P/R dm ˆ ( = AP Γ P,E/R1 + Γ P, + 2 Ω ) V P,E/R1 dm ˆ δ A,E/Rg = AP ˆ Γ P,E/R1 dm + AP Γ P, dm ˆ ( + 2 AP Ω V ) P,E/R1 dm (1.1) par analogie, on peut décomposer le moment dynamique absolu comme la somme d un moment dynamique relatif, d entraînement et de Coriolis. δ A,E/R = δ rel + δ ent + δ cor (1.11) D où le torseur dynamique que l on peut décomposer aussi par analogie, sous la forme d un torseur dynamique relatif, d entraînement et de Coriolis : { } DE/R = ˆ { } DE/R = ˆ ˆ ˆ ˆ + ˆ +2 Γ P/R dm AP Γ P/R dm Γ P,E/R1 dm A AP Γ P,E/R1 dm ˆ Γ P, dm + ˆ AP Γ P, dm A 2 Ω V P,E/R1 dm ( AP Ω V ) P,E/R1 dm par analogie { } } } } DE/R = {D E/R1 + {D E,R1 + {D /Rg cor,e/rg = { } { } { } D rel + Dent + Dcor Principe fondamental dans un repère non galiléen Soit E un ensemble matériel, le repère galiléen et R 1 le repère d étude. n se propose d écrire le principe fondamental de la dynamique dans le repère R 1, par définition le P.F.D. s écrit : } } {D E/Rg = {A E E A A

10 8 1 Dynamique du solide En décomposant le torseur dynamique sur le repère R 1 : } } } } {D E/R1 + {D E,R1 + {D /Rg cor,e/rg = {A E E Finalement le P.F.D par rapport au repère non galiléen R 1 devient : } } } } {D E/R1 = {A {D E E E,R1 {D /Rg cor,e/rg Dans un repère non galiléen, il faut soustraire aux forces extérieures appliquées à l ensemble matériel E le torseur des forces d inertie d entraînement et le torseur des forces d inertie de Coriolis. Remarque }: si R 1 est en translation } uniforme par rapport } au repère } galiléen, alors {D E,R1/Rg = {} et {D cor,e/rg = {} donc {D E/R1 = {A, R 1 est donc E E aussi un repère galiléen. 1.5 Application Équilibrage d un solide Problème général de l équilibrage Dans le cas d un mouvement de rotation, les vibrations dues à une mauvaise répartition des masses par rapport à l axe de la rotation induisent une usure et une détérioration rapide des paliers et créent une gêne pour l utilisateur (bruits, vibrations). L objet de l équilibrage est de supprimer ces vibrations. Nous allons, évaluer l influence de la répartition des masses (position du centre d inertie, symétrie du solide) sur ces vibrations.

11 1.5 Application Équilibrage d un solide 9 a ) Données z G y 1 FIGURE 1.3 Équilibrage θ x x 1 Soit un solide S 1 de masse M en liaison pivot d axe (, z ) par rapport au bâti S. Ce solide n ayant aucune particularité géométrique (ni plan de symétrie, ni axe de révolution), la matrice d inertie du solide en est de la forme : A F E I (S 1 ) = F B D E D C ( x 1, y 1, z 1 ) Le repère R 1 = (, x 1, y 1, z ) 1 est lié au solide en rotation avec ( x, x ) 1 = θ, pour t=, θ =. G = x g x 1 + z g z R un repère galiléen, z est vertical ascendant. Un couple moteur C m = C m z permet la rotation. La liaison pivot est parfaite. b ) Étude dynamique Inventaire des actions extérieures appliquées au solide en rotation Action de la pesanteur sur le solide : { { } M g } z P g S1 = = Couple moteur : { { } } C Mot S1 = C m z ; P } X 1 L 1 Actions transmissibles par la liaison pivot : {L S = Y S1 1 M 1 Z 1 G { M g z M g x g y 1 P (, z ) (?,?, z ). } Détermination du torseur dynamique par rapport à R. en du solide S 1 dans son mouvement Déterminons dans un premier temps le torseur cinétique en du solide S 1 dans son mouvement par rapport à R : Résultante cinétique : p S1 /R = M V G S1 /R = M x g θ y 1

12 1 1 Dynamique du solide Moment cinétique, est un point fixe dans le référentiel, donc : σ,s1 / = I (S 1 ) Ω S1 /R = A F E F B D E D C = E θ x 1 D θ y 1 + C θ z B 1 θ = E ω x 1 D ω y 1 + C ω z avec ω = θ { } } A S1 /R d où les composantes du torseur dynamique : {D S1 = /R δ,s1 /R A S1 /R, résultante dynamique, par dérivation de la résultante cinétique : A S1 /R = M x g θ y 1 M x g θ 2 x 1 δ,s1 /R, moment dynamique en, est un point fixe dans R donc : [ ] d δ,s1 /R = σ,s1 /R R = E θ x 1 D θ y 1 E θ 2 y 1 + D θ 2 x 1 + C θ z = ( D θ 2 E θ ) x 1 + ( D θ E θ 2) y 1 + C θ z Principe fondamental de la dynamique appliqué au solide S 1. } } {D S1 = {A /R S1 S1 } {D S1 = { } { } } P / S1 + CMot S1 + {L S S1 { } { A S1 /R # M g } { } z» = δ,s1 /R M g x g y + 1 C m z P X 1 L 1 + Y 1 M 1 Z 1 P (, z ) (?,?, z ) Il est judicieux } ici, d écrire le torseur des efforts transmissibles par la liaison pivot {L S dans la base ( S1 x1, y 1, z ) 1, de déterminer les composantes de la liaison dans cette base puis de revenir dans la base ( x, y, z ). n obtient donc les deux équations vectorielles suivantes : Théorème de la résultante dynamique A S1 /R = M g z + + X 1 x 1 + Y 1 y 1 + Z 1 z M x g θ y 1 M x g θ 2 x 1 = M g z + + X 1 x 1 + Y 1 y 1 + Z 1 z Théorème du moment dynamique δ,s1 /R = M g x g y 1 + C m z + L 1 x 1 + M 1 y 1

13 1.5 Application Équilibrage d un solide 11 ( D θ2 E θ ) x 1 + ( D θ E θ 2) y 1 + C θ z = M g x g y 1 + C m z + L 1 x 1 + M 1 y 1 La projection de ces deux équations donne les 6 équations scalaires suivantes : M x g θ 2 = X 1 D θ 2 E θ = L 1 M x g θ = Y 1 et D θ E θ 2 = M g x g + M 1 = M g + Z 1 C θ = C m Détermination des efforts dans la liaison Pour continuer et simplifier les calculs, nous supposerons que le rotor tourne à vitesse constante ω = θ =, les 6 équations deviennent : M x g θ 2 = X 1 D θ 2 = L 1 = Y 1 et E θ 2 M g x g = M 1 M g = +Z 1 = C m Le torseur des actions transmissibles dans la liaison pivot s écrit dans la base liée au solide en rotation ( x1, y 1, z ) 1 : } X 1 = M x g {L θ 2 L 1 = D θ 2 S = Y S1 1 = M 1 = E θ 2 M g x g Z 1 = M g ( x 1, y 1, z 1 ) n s aperçoit que les efforts (résultante et moment) dans la liaison pivot sont fonction de la vitesse de rotation θ. En projection dans la base galiléenne, R, on peut mieux évaluer l influence des paramètres cinétiques sur les efforts dans la liaison. } X 1 cosθ L 1 cosθ M 1 sinθ {L S = X S1 1 sinθ L 1 sinθ + M 1 cosθ avec θ = ω t Z 1 ( x, y, z ) } X 1 cos(ω t) L 1 cos(ω t) M 1 sin(ω t) {L S = X S1 1 sin(ω t) L 1 sin(ω t) + M 1 cos(ω t) Z 1 ( x, y, z ) n constate donc que les efforts transmis au bâti par la liaison pivot ne sont pas constants et dépendent du temps. Pour rendre ces efforts indépendants du temps, il faut que : X 1 = M x g θ 2 = x g = L 1 = c est à dire D θ 2 E θ = d où D = M 1 = D θ E θ 2 M g x g = E =

14 12 1 Dynamique du solide Vous pourrez vérifier que ces conditions sont aussi suffisantes si la vitesse n est pas constante Équilibrage a ) Équilibrage statique n dit qu un solide en rotation est équilibré statiquement lorsque le centre d inertie est sur l axe de rotation (dans l exemple précédent x g = ). b ) Équilibrage dynamique n dit qu un solide est équilibré dynamiquement, s il est équilibré statiquement et que les produits d inertie comportant l axe de rotation sont nuls (dans l exemple précédent D = et E = ). c ) Principe de l équilibrage Équilibrer un solide en rotation revient donc à annuler les différents termes ci dessus. Deux stratégies sont envisageables Ajouter des masses au solide afin de modifier ces caractéristiques cinétiques ; Usiner le solide (perçage, meulage) afin de modifier la répartition des masses. La première solution est utilisée pour réaliser l équilibrage des roues de véhicules, n retrouve plutôt la seconde lors d équilibrage réalisé sur des pièces massives (volant d inertie), ces usinages sont alors effectués en usine, lors de la fabrication. Du point de vue des calculs à réaliser, les deux méthodes sont analogues, la seconde revient à ajouter des masses négatives Équilibrage à 2 masses Soit un solide S 1, en rotation par rapport au repère galiléen R. n souhaite équilibrer ce solide. Pour cela on rajoute au solide à équilibrer en rotation deux masses ponctuelles M 1 et M 2 (figure et données 1.4). Le nouvel ensemble est donc : Σ = {S 1,M 1,M 2 }. Nous allons rechercher la masse et la position dans le repère lié au solide S 1 de chacune des masses ponctuelles pour que l ensemble Σ soit équilibré. a ) Détermination des caractéristiques cinétiques de l ensemble La masse totale de Σ est m Σ = m +m 1 +m 2. La matrice d inertie de l ensemble est : I (Σ) = I (S 1 ) + I (M 1 ) + I (M 2 )

15 1.5 Application Équilibrage d un solide 13 S 1, le solide à équilibrer de masse M de matrice d inertie : A F E I (S 1 ) = F B D E D C de centre d inertie : G = x g x 1 + z g z ; ( x 1, y 1, z 1 ) M 2 M 1 z G y 1 θ x x 1 M 1 la masse ponctuelle de masse m 1, avec M 1 = x 1 x 1 + y 1 y 1 + z 1 z ; M 2 la masse ponctuelle de masse m 2, avec M 2 = x 2 x 1 + y 2 y 1 + z 2 z. (a) données (b) schéma FIGURE 1.4 Équilibrage à deux masses Remarque : la matrice d inertie d une masse ponctuelle en son centre d inertie est nulle (le volume est nul!) : I M1 (M 1 ) = M 1 B En appliquant le théorème de Huygens, on obtient la matrice en de la masse m 1 : y1 2 + z2 1 x 1 y 1 x 1 z 1 I (M 1 ) = m 1 x 1 y 1 z1 2 + x2 1 y 1 z 1 x 1 z 1 y 1 z 1 x1 2 + y 1 2 ( x 1, y 1, z 1 ) La matrice d inertie de l ensemble matériel Σ s écrit finalement : avec A Σ F Σ E Σ I (Σ) = F Σ B Σ D Σ E Σ D Σ C Σ ( x 1, y 1, z 1 ) A Σ = A + m 1 (y ) z2 + m2 (y ) z2 2 B Σ = B + m 1 (z ) x2 + m2 (z ) x2 2 C Σ = C + m 1 (x y 1) 2 + m2 (x y 2 2 ) D Σ = D m 1 y 1 z 1 m 2 y 2 z 2 E Σ = E m 1 x 1 z 1 m 2 x 2 z 2 F Σ = F m 1 x 1 y 1 m 2 x 2 y 2

16 14 1 Dynamique du solide b ) Équilibrage statique L ensemble est équilibré statiquement si le centre d inertie de l ensemble est sur l axe de rotation. G Σ = 1 ( M G + m 1 M 1 + m 2 ) M 2 M Σ L équilibre statique est donc réalisé si G Σ x 1 = et G Σ y 1 = D où les deux premières équations à respecter : c ) Équilibrage dynamique M x g + m 1 x 1 + m 2 x 2 = (1.12) m 1 y 1 + m 2 y 2 = (1.13) Les produits d inertie comportant l axe de rotation (, z ) doivent être nuls (ici D Σ et E Σ ), d où les deux équations suivantes : D Σ = D m 1 y 1 z 1 m 2 y 2 z 2 = (1.14) E Σ = E m 1 x 1 z 1 m 2 x 2 z 2 = (1.15) Le système à résoudre est un système de 4 équations et 8 inconnues (m 1, m 2, x 1, x 2, y 1, y 2, z 1, z 2 ). Il existe donc à priori une infinité de solutions. d ) Application : roue Dans la réalité des contraintes pratiques de réalisation limitent le nombre de solution, ainsi pour une roue (figure 1.5), les masses d équilibrage ne peuvent être fixées que sur le pourtour de la jante (de rayon R, de largeur L) de chaque coté du pneu. n a donc : x1 2 + y 1 2 = R et z 1 = (ou z 1 = L) pour la première masse ; x2 2 + y 2 2 = R et z 2 = L (ou z 2 = ) pour la seconde. Reprenons les quatre équations de l équilibrage. M x g + m 1 x 1 + m 2 x 2 = m 1 y 1 + m 2 y 2 = D m 1 y 1 z 1 m 2 y 2 z 2 = E m 1 x 1 z 1 m 2 x 2 z 2 = n choisit, un plan pour la première masse (z 1 = ) et le second pour l autre z 2 = L.

17 1.5 Application Équilibrage d un solide 15 FIGURE 1.5 Roue jante Il est préférable pour résoudre, d écrire en polaire les quatre équations, en posant : { { x1 = R cosθ 1 x2 = R cosθ 2 et y 1 = R sinθ 1 y 2 = R sinθ 2 Le système devient : M x g + m 1 R cosθ 1 + m 2 R cosθ 2 = m 1 R sinθ 1 + m 2 R sinθ 2 = D m 2 R sinθ 2 L = E m 2 R cosθ 2 L = ce qui permet de déduire : tanθ 2 = D E D 2 + E 2 m 2 = L R D tanθ 1 = E M x g L et m 1 = D R L 1 sinθ 1 n détermine ainsi la position et la valeur des masses en fonctions des caractéristiques cinétiques de la roue à équilibrer. Les machines à équilibrer intègrent des capteurs d efforts qui permettent de mesurer les efforts dans les liaisons. La mesure de ces efforts permet de déduire les caractéristiques cinétiques de la roue par résolution du PFD. Nous avons montré plus haut, à partir de la détermination des actions dans la liaison, que ceux-ci dépendent des caractéristiques de la matrice d inertie et de l excentration du centre

18 16 1 Dynamique du solide d inertie du solide. } X 1 = M x g {L θ 2 L 1 = D θ 2 S = Y S1 1 = M 1 = E θ 2 M g x g Z 1 = M g ( x 1, y 1, z 1 ) n peut donc, à partir de la mesure des efforts de liaison, déterminer les composantes de la matrice d inertie du solide à équilibre puis résoudre complètement le système. 1.6 Exercices Exercice 1- Bras de robot Corrigé page?? Le schéma de la figure 1.6 modélise un bras de robot. Rotor 2 I z Bâti x 1 Bras 1 g A x A I x 1 x 2 y y 1 FIGURE 1.6 Bras de robot Le moteur d axe ( A, z ), dont le stator est solidaire du bras 1 et le rotor du pignon moteur 2, entraîne le bras en rotation autour de l axe (, z ) à travers un train d engrenage : pignon moteur : Z 2 dents, rayon R 2, roue : Z dents, rayon R.

19 1.6 Exercices 17 Le couple moteur de 2 sur 1 est noté C m = C m z. n note : α = ( x, x1 ), Ω 1/ = ω 1 z avec ω 1 = α ; θ = ( x1, x ) 2, Ω 2/1 = ω m z avec ω m = θ ; A = L 1 x 1, AI = H 2 z R 2 x 1. L engrenage est réalisé à partir de pignon à denture droite, l angle de pression est de β = 2. n note : { } F 2 sinβ A 2 = F 2 cosβ le torseur de l action transmissible I ( x 1, y 1, z 1 ) par la roue sur le pignon 1 avec I le point de contact ( I z = h). Soit A, le centre d inertie de l ensemble composé du rotor et du pignon moteur. Cet ensemble est équilibré dynamiquement par rapport à l axe ( A, z ), son moment d inertie autour de ( A, z ) est noté I 2, et sa masse M 2. Le centre d inertie G 1 de l ensemble S 1, composé du bras et du stator, de masse M 1 est tel que G 1 = x g x 1. A 1 La matrice d inertie de cet ensemble en s écrit : I (S 1 ) = B 1 C 1 ( x 1, y 1, z 1 ) Les liaisons sont supposées parfaites. L objectif de l étude est de déterminer le couple moteur pour la loi d évolution de la figure 1.7 du bras (entre les instants T et T 3 le bras fait une rotation de 18 ) :. ω 1 ω max T T 1 T 2 T 3 t FIGURE 1.7 Loi d évolution du bras Q1. Déterminer ω 1 et ω 2 en fonction de ω m. Q2. Tracer le graphe des liaisons et placer sur celui-ci les efforts. Préciser les différents torseurs des actions transmissibles. Justifier la forme du torseur des actions transmissibles par la liaison engrenage. Les différents torseurs seront écrits dans la base ( x1, y 1, z ) 1 Q3. Appliquer le théorème du moment dynamique au bras de robot en en projection suivant z. Q4. Isoler maintenant le rotor, et écrire les équations du P.F.D permettant de déterminer la composante suivant y 1 du torseur des actions transmissibles de la liaison

20 18 1 Dynamique du solide entre le rotor 2 et le bras 1. Q5. En déduire l équation différentielle du mouvement permettant d obtenir le couple moteur en fonction des paramètres du mouvement et des paramètres cinétiques, puis tracer l évolution de celui-ci sur le graphe des vitesses. Exercice 2- Machine à vibrer le béton d après Centrale TA95 Corrigé page?? Les deux figures suivantes (fig 1.8, 1.9) représentent schématiquement une machine à vibrer des éléments préfabriqués en béton. Un châssis sur roues est solidaire du moule et du stator d un moteur électrique destiné à générer les vibrations. A. Données L ensemble 1, de masse M 1, en translation comprend la plate-forme, le moule, le béton et le stator du moteur électrique. Sa position par rapport au repère R galiléen est définie par x(t). La liaison équivalente par rapport au sol est une glissière de direction x. L ensemble 2, de masse M 2, tournant par rapport à 1 autour de l axe ( A, z ), comporte le rotor du moteur, son arbre et deux disques excentrées. n note : ω = dα la vitesse de rotation constante de l ensemble 2 ; G 2 le centre d inertie du solide 2 avec AG 2 = c x 2 ; La matrice d inertie de l ensemble 2 s écrit en A dans la base B 2 = ( x2, y 2, z ) 2 : I Ax I A (2) = I Ay I Az Les roues sont en liaison pivot, sans frottement, par rapport à 1. La masse et l inertie des roues sont négligeables. Le moteur applique sur le rotor un couple noté C m = C m z. Le plan ( A, x, y ) est plan de symétrie du système. A B 2 B. Questions Q1. Déterminer la vitesse et l accélération du point G 2, centre de gravité de l ensemble 2, par rapport au repère R. Q2. n modélise l ensemble 2 par : un cylindre de diamètre d 3, de hauteur h 3 et de masse volumique ρ 3 pour le rotor du moteur ; deux disques centrés respectivement en B 1 et B 2 de diamètre d 1, de hauteur h 1 de masse volumique ρ 1 ;

21 1.6 Exercices 19 y 2- rotor y 2 x 2 1- chassis + moule A α x x(t) x FIGURE 1.8 Machine à vibrer le béton - modélisation d1 d2 d3 x 2 B 1 B 2 A 1 A A 2 h 3 h 2 h 1 z y 2 y α AA 2 = AA 1 = a z AB 1 x 2 = AB 2 x 2 = b x 2 x (a) Rotor (b) Paramétrage FIGURE 1.9 Machine à vibrer le béton deux arbres cylindriques centrés respectivement en A 1 et A 2 de diamètre d 2, de hauteur h 2 et de masse volumique ρ 1 reliant le rotor aux disques ; les trois cylindres sont d axe z. Q2a. Justifiez la forme de la matrice d inertie de l ensemble 2. Q2b. Déterminer le moment d inertie de l ensemble 2 par rapport à l axe ( A, z ), en fonction des hi, d i et ρ i. Q3. Déterminer x(t) = f (M 1,M 2,c,ω, t), l équation du mouvement de l ensemble 1, par rapport au repère R. n considérera que le moteur tourne à vitesse constante et qu a l instant t=, x() =. Pour cela : Q3a. Tracer le graphe de structure du mécanisme et établir l inventaire des efforts sur 1 et 2. Q3b. Appliquer le PFD sur l ensemble {1+2}. Q3c. en déduire l équation de mouvement. Limiter l étude aux équations nécessaires pour résoudre le problème posé. Q4. Déterminer l expression du moment du couple moteur C m du stator sur le rotor, en fonction de M 1, M 2, g, ω, c et t. n modélise la liaison en A 1 entre le rotor et le châssis par une liaison sphé-

22 2 1 Dynamique du solide rique et celle en A 2 par une liaison sphère cylindre. Q5. Déterminer les composantes du torseur des actions transmissibles pour les deux liaisons entre l ensemble 1 et l ensemble 2 en A 1 et A 2. Exercice 3- Hydro-nettoyeur d après Centrale TSI99 Corrigé page?? A. Mise en situation paramétrage Le schéma technologique (figure 1.1) représente la pompe hydraulique d un hydro-nettoyeur (figure 1.11). Cet hydro-nettoyeur assure lui-même la production d eau chaude et la mise sous pression de l eau grâce à la pompe hydraulique. La pompe comporte 5 pistons répartis régulièrement. L arbre moteur entraîne dans sa rotation un plateau dont l axe est incliné d un angle α = 1, le mouvement oscillant du plateau entraîne les pistons en translation. Plateau - 2 Arbre - 1 y x, 1 z 1 z y 1 x θ y A Ressort R y, 1 y 1 x, 1 Piston - 3 α x 1 FIGURE 1.1 Schéma technologique R = 18mm, α = 1 masse du piston : m = 1g vitesse de rotation du moteur N = 3tr/min B. Modélisation cinématique Q1. n modélise dans un premier temps la liaison entre le piston et le plateau par une liaison ponctuelle. Q1a. Tracer le graphe de structure du mécanisme pour un seul piston. Q1b. Après avoir donné le degré de mobilité (en détaillant les divers mouvements correspondants), calculer le degré d hyperstatisme du mécanisme.

23 1.6 Exercices 21 n modélise maintenant la liaison entre le piston et le plateau par une liaison cylindre plan plus conforme avec la réalisation réelle. Q2. Le degré de mobilité est-il modifié? Calculer le degré d hyperstatisme. Pourquoi a-t-on réalisé un contact linéaire entre le piston et le plateau? Arbre - 1 Plateau - 2 Piston - 3 Ressort FIGURE 1.11 Hydronettoyeur C. Détermination du ressort de rappel n se propose dans cette partie de déterminer la raideur k minimale pour que le contact soit toujours maintenu entre le piston et le plateau. Pendant la phase de refoulement la pression appliquée sur la face avant du piston est de 1 bar l effort développé par le ressort est négligeable devant les efforts dus à la pression. Pendant la phase d aspiration, on ne prendra en compte que l effort développé par le ressort. Le ressort de raideur k, est écrasé de la valeur e = 2mm lorsque le piston est en position point mort droit (fin de refoulement, début d aspiration). L écrasement total e est supérieur à la course du piston. Le poids des différentes pièces est négligeable devant les autres actions mécaniques. Les liaisons sont supposées parfaites. n supposera dans cette partie que le contact en A est ponctuel. Q3. Étude cinématique préalable Q3a. Justifier que pour le point A, on peut écrire, A = x A x R y et A x, 1 = ; Q3b. En déduire x A = R tanα cosθ ; Q3c. Déterminer V G 3/, la vitesse du centre d inertie G du piston, puis Γ G 3/.

24 22 1 Dynamique du solide Q4. Inventaire des efforts extérieurs au piston Q4a. Écrire le torseur des actions transmissibles par la liaison entre le plateau et le piston en A, d abord dans la base ( x, 1, y, 1, z, ) ( 1 puis dans la base x, y, z ). Écrire le torseur des actions transmissibles par la liaison entre le piston et le bâti. Q4b. Donner l expression de l action exercée par le ressort sur le piston en fonction de k, e, θ, α et les autres paramètres géométriques. Q5. Écrire l équation de la résultante suivant x issue de l application du principe fondamental de la dynamique appliqué au piston. Q6. À quelle condition n y a-t-il pas rupture de contact en A? En déduire la valeur minimale de la raideur k du ressort. Exercice 4- Marche motorisée Corrigé page?? n considère la marche motorisée représentée figure 1.12, cette marche motorisée est utilisée pour permettre à des personnes handicapées de franchir une marche. Pendant la phase de montée, l angle θ évolue de à 9. z y1 G 3 B 1 A 1 B 2 x A 2 y FIGURE 1.12 Schéma cinématique de la marche motorisée Données Les barres A 1 B 1 et A 2 B 2 sont de même longueur l, de masse négligeable. La barre A 1 B 1 est liée à l arbre moteur, la matrice d inertie de l ensemble {arbre moteur ; barre 1} s écrit : A 1 F 1 I A1 (1) = F 1 B 1 C 1 A 1 ( x 1, y 1, z 1 ) n note M 3 la masse totale de l ensemble transporté {plateau + personne}.

25 1.6 Exercices 23 A 1 B 1 = A 2 B 2 = a y 1 ; A 1 A 2 = B 1 B 2 = l y ; B 1 G 3 = d x + l 2 y + h z ; ( y, y ) 1 = θ. Un couple moteur C m est appliqué sur l arbre moteur. Le mouvement est défini par la caractéristique de vitesse figure Le temps T c correspond au temps de cycle pour que θ évolue de θ = à θ = 9. Le temps T a correspond aux phases d accélération et de décélération. θ t T a T T a FIGURE 1.13 Graphe de vitesse A. Étude cinétique Q1. Déterminer V G3 3/ et Γ G3 3/. Q2. Déterminer le torseur cinétique de l ensemble 3. B. Étude dynamique Q3. Tracer le graphe de structure du mécanisme. Q4. Établir l équation différentielle du mouvement, préciser les isolements successifs, n écrire que les équations utiles à la résolution. Q5. Déterminer alors le couple moteur, et tracer l évolution de celui-ci sur le graphe des vitesses. C. Efforts de liaison Q6. Pouvez-vous déterminer tous les efforts de liaisons? Q7. Proposer si nécessaire une modification de la liaison en B Corrigés

PLAN DE LECON DYNAMIQUE

PLAN DE LECON DYNAMIQUE PLAN DE LECON DYNAMIQUE Objectifs spécifiques : A la fin de la séance l étudiant doit être capable de : Déterminer le torseur Dynamique d un solide en mouvement par rapport à un repère. Appliquer le principe

Plus en détail

FIGURE DS.11: Tête à polir

FIGURE DS.11: Tête à polir 2 Cor. : Tête à polir le marbre Sujet page Q. Graphe des liaisons figure DS.. L 56 6 L 6 L 5 L 5 L L 6 : Liaison encastrement(par hypothèse) ; L : Liaison pivot d ae (O, z ) ; L : Liaison pivot glissant

Plus en détail

TD 4 - CI-3 : PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFOR-

TD 4 - CI-3 : PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFOR- TD 4 - CI-3 : PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFOR- MANCES DYNAMIQUES ET ÉNERGÉTIQUES DES SYSTÈMES. Exercice 1 : Dispositif de mesure d un moment d inertie Un solide (S 2 ) de révolution d axe (G, z 0 ) roule

Plus en détail

DM 1 - Modélisation des actions mécaniques et résolution d un problème de statique(c2-1)

DM 1 - Modélisation des actions mécaniques et résolution d un problème de statique(c2-1) LYCÉE L MRTINIÈRE MONPLISIR LYON SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR CLSSE PRÉPRTOIRE P.S.I. NNÉE 06-07 C : CHINE DE SOLIDES DM - Modélisation des actions mécaniques et résolution d un problème de

Plus en détail

MODÉLISATION CINÉMATIQUE - RAPPELS

MODÉLISATION CINÉMATIQUE - RAPPELS MODÉLISATION CINÉMATIQUE - RAPPELS devoir 1- Simulateur de vol adapté à partir de - icna 2012 - PSI Corrigé page 11 A. Présentation et problématique A.1. Intérêt et principe de fonctionnement des simulateurs

Plus en détail

TD6 : Dynamique. 1 Ligne de production de chocolats 1. Présentation de la centrifugeuse. Entraînement du cadre extérieur C.E.

TD6 : Dynamique. 1 Ligne de production de chocolats 1. Présentation de la centrifugeuse. Entraînement du cadre extérieur C.E. TD6 : Dynamique 1 Ligne de production de chocolats 1 On s intéresse à une ligne de production industrielle de sujet creux en chocolat (petits et grands sujets, par exemple des pères Noël, lapins, œufs,

Plus en détail

Lycée Polyvalent de Montbéliard - Physique-Chimie - TSI Reconnaître et décrire une translation rectiligne, une translation circulaire.

Lycée Polyvalent de Montbéliard - Physique-Chimie - TSI Reconnaître et décrire une translation rectiligne, une translation circulaire. Mécanique 5 Mouvement d un solide en rotation autour d un axe fixe Lycée Polyvalent de Montbéliard - Physique-Chimie - TSI 1-2016-2017 Contenu du programme officiel : Notions et contenus Définition d un

Plus en détail

Loi du moment cinétique

Loi du moment cinétique Loi du moment cinétique Cas d un point matériel, d un système de points matériels et d un solide en rotation autour d un axe fixe Introduction...3 I Quelques rappels sur la mécanique du solide...4 1 Les

Plus en détail

Mouvement d un solide en rotation autour d un axe fixe

Mouvement d un solide en rotation autour d un axe fixe Mouvement d un solide en rotation autour d un axe fixe II. Moment cinétique scalaire d un solide en rotation autour d un axe fixe 1. Moment cinétique d un point matériel par rapport à un point On appelle

Plus en détail

Mise en équation : Analyse géométrique, cinématique et des actions mécaniques.

Mise en équation : Analyse géométrique, cinématique et des actions mécaniques. Extrait du programme officiel MP Mise en équation : Analyse géométrique, cinématique et des actions mécaniques. Définitions : - degré de mobilité d'un mécanisme ; - degré d hyperstatisme d un mécanisme.

Plus en détail

TD De Mécanique Générale TRAVAUX DIRIGÉS DE MÉCANIQUE GÉNÉRALE

TD De Mécanique Générale TRAVAUX DIRIGÉS DE MÉCANIQUE GÉNÉRALE INSTITUT SUPERIEUR DES ETUDES TECHNOLOGIQUES DE NABEUL DEPARTEMENT DE GENIE MECANIQUE TRAVAUX DIRIGÉS DE MÉCANIQUE GÉNÉRALE Niveau : L/S EXERCICE (Corrigé) : On défini par : R (O x y z) Un repère de référence

Plus en détail

CLASSE DE PROBLÈMES CIN-2 PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFORMANCES

CLASSE DE PROBLÈMES CIN-2 PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFORMANCES CLASSE DE PROBLÈMES CIN-2 PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFORMANCES CINÉMATIQUES DES SYSTÈMES MODÉLISER ET REPRÉSENTER UN MÉCANISME. 1 Introduction OBJECTIF : On se propose dans ce TP de mettre en évidence

Plus en détail

Tronc commun scientifique Mahdade Allal année scolaire Énergie cinétique et travail : activités

Tronc commun scientifique Mahdade Allal année scolaire Énergie cinétique et travail : activités Énergie cinétique et travail : activités Application 1 a. Calculer l énergie cinétique : d une voiture de masse 1, 0tonnes roulant à 90km/h d un camion de masse 30tonnes roulant à 90km/h b. Calculer la

Plus en détail

CI 3 STATIQUE : MODÉLISATION, PRÉVISION ET VÉRIFICATION DU

CI 3 STATIQUE : MODÉLISATION, PRÉVISION ET VÉRIFICATION DU CI 3 STATIQUE : MODÉLISATION, PRÉVISION ET VÉRIFICATION DU COMPORTEMENT STATIQUE DES SYSTÈMES CHAPITRE 2 PRINCIPE FONDAMENTAL DE LA STATIQUE PFS Direction assistée électrique de Clio [1] Modélisation cinématique

Plus en détail

I. Définition. Définition d'une action mécanique. Classification des actions mécaniques

I. Définition. Définition d'une action mécanique. Classification des actions mécaniques ctions mécanique : Modéliser les actions mécaniques de contact ou à distance. I. Définition La dnamique est la partie de la mécanique qui permet l étude des mouvements des solides en relation avec les

Plus en détail

Ch. V DYNAMIQUE DU SOLIDE

Ch. V DYNAMIQUE DU SOLIDE Ch. V DYNAMQUE DU SOLDE Dynamique : Etude d un mouvement en tenant compte des causes qui le produisent.. Actions mécaniques Action mécanique : toute cause (force, moment) capable de provoquer le mouvement

Plus en détail

Mécanique : Cinématique

Mécanique : Cinématique TD de synthèse : Cinématique des chaines de solides Exercice : Système bielle manivelle z r S y r A x r S2 S 3 B S uuur r B = λ t x, A = R, AB = d, R=4mm, d=mm n donne : ( ). Déterminer les vitesses angulaires

Plus en détail

CPGE TSI - Sciences de l Ingénieur. Énergétique

CPGE TSI - Sciences de l Ingénieur. Énergétique CPGE TSI - Sciences de l Ingénieur TSI2 Énergétique TD Réf. Programme: S4123 - Solide indéformable, approche énergétique Compétences visées: A5-05, B2-11, C2-17, C2-19, C2-20, C2-21 v1.1 Lycée Richelieu

Plus en détail

Cinématique des Solides. Matériel autorisé : Tous documents autorisés (ceci inclut les calculettes),

Cinématique des Solides. Matériel autorisé : Tous documents autorisés (ceci inclut les calculettes), UFR Physique et Ingénierie - Pôle Meinau NOM : Prénom : Session d examen : C.C. 2 Filière : Licence SPI Matière : Cinématique des Solides Durée le l épreuve : 1 heure Enseignant responsable : J.P. de Magalhães

Plus en détail

HYDRO-NETTOYEUR HAUTE PRESSION A PRODUCTION D EAU CHAUDE (Concours CSMP 1999)

HYDRO-NETTOYEUR HAUTE PRESSION A PRODUCTION D EAU CHAUDE (Concours CSMP 1999) TSI 2 Sciences Industrielles GM TD Dynamique HYDRO-NETTOYEUR HAUTE PRESSION A PRODUCTION D EAU CHAUDE (Concours CSMP 1999) 1.MISE EN SITUATION : L hydro nettoyeur présenté assure lui-même la production

Plus en détail

DYNAMIQUE. Devoir 1- Etude du système de freinage d un véhicule avec ABS adapté du sujet CCP de 1998

DYNAMIQUE. Devoir 1- Etude du système de freinage d un véhicule avec ABS adapté du sujet CCP de 1998 DYNAMIQUE Le sujet est composé de deux parties : la première partie est constituée de la partie étude mécanique du sujet CCP MP 1998 sur le système de freinage par ABS ( à traiter en 1h15 maxi). La seconde

Plus en détail

COURS de CINEMATIQUE PASCAL PARRILLIS

COURS de CINEMATIQUE PASCAL PARRILLIS COURS de CINEMATIQUE PASCAL PARRILLIS 1 1 Cinématique du point 1. Vecteur Vitesse. Par définition V M/R = d( OM) dt /R 2. Vecteur accélération. Par définition Γ M/R = d( V M/R ) dt /R avec comme repère

Plus en détail

6.7 Liaisons cinématiques et mécanismes

6.7 Liaisons cinématiques et mécanismes 6.7 Liaisons cinématiques et mécanismes 35 6.7 Liaisons cinématiques et mécanismes 6.7.1 Mécanismes Un mécanisme est un ensemble de solides reliés entre eux dans le but d obtenir une loi de mouvement particulière.

Plus en détail

TD Mécanique du solide

TD Mécanique du solide TPC2 TD Mécanique du solide Solide en rotation autour d un axe fixe Exercice n o 1 : Ordres de grandeur des moments cinétiques 1 Le moment d inertie de la Terre en rotation uniforme autour de l axe passant

Plus en détail

INGÉNIERIE SYSTÈME ET MODÉLISATION CINÉMATIQUE - CINÉTIQUE

INGÉNIERIE SYSTÈME ET MODÉLISATION CINÉMATIQUE - CINÉTIQUE INGÉNIERIE SYSTÈME ET MODÉLISATION CINÉMATIQUE - CINÉTIQUE devoir 1- Antenne de Liaison par satellite adapté à partir du concours MT98 Corrigé page 10 A. Description A.1. Fonction globale Le système étudié

Plus en détail

- 1 - PCSI-MPSI. 2ème Période. Modélisation cinématique des mécanismes. Statique du solide. D.Feautrier

- 1 - PCSI-MPSI. 2ème Période. Modélisation cinématique des mécanismes. Statique du solide. D.Feautrier - 1 - PCSI-MPSI 2ème Période Modélisation cinématique des mécanismes Statique du solide D.Feautrier - 2 - Méthode d analyse d un mécanisme Partie 1 Méthode d analyse d un mécanisme 1.1 Modélisation des

Plus en détail

TD 7 : CI-5 MODÉLISER LES ACTIONS MÉCANIQUES PUIS PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFORMANCES DE SYS- TÈMES SOUMIS À DES ACTIONS MÉCANIQUES STATIQUES.

TD 7 : CI-5 MODÉLISER LES ACTIONS MÉCANIQUES PUIS PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFORMANCES DE SYS- TÈMES SOUMIS À DES ACTIONS MÉCANIQUES STATIQUES. TD 7 : CI-5 MODÉLISER LES ACTIONS MÉCANIQUES PUIS PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFORMANCES DE SYS- TÈMES SOUMIS À DES ACTIONS MÉCANIQUES STATIQUES. Exercice 1 : E.P.A.S Le véhicule porteur de l E.P.A.S. doit

Plus en détail

Exercice 1 : Pompe à palettes

Exercice 1 : Pompe à palettes DS de Sciences Industrielles pour l Ingénieur DS2 du 19 novembre 2014 MPSI commun Durée : 2h00 Lycée Thiers Marseille Cinématique plane Recommandations : Vous attacherez la plus grande importance à la

Plus en détail

Notions sur la théorie des mécanismes

Notions sur la théorie des mécanismes Notions sur la théorie des mécanismes Ce document vient en complément du polycop de TI du S3 1. Introduction Lors de la conception d une machine, il est nécessaire de s assurer que chaque mécanisme envisagé

Plus en détail

ENERGIE CINETIQUE ENERGIE POTENTIELLE

ENERGIE CINETIQUE ENERGIE POTENTIELLE ENERGIE CINETIQUE ENERGIE POTENTIELLE EXERCICE I : ENERGIE CINETIQUE Un disque homogène de centre O et de rayon r = 10cm, a une masse M = 1,3kg. Dans une première expérience, le disque roule sans glisser

Plus en détail

Formulaire de Mécanique appliquée

Formulaire de Mécanique appliquée Formulaire de Mécanique appliquée Ce formulaire est un document de travail. Il ne peut en aucun cas remplacer le cours de mécanique. Tout le référentiel de mécanique ne s y trouve pas. (mécanique graphique,

Plus en détail

Mécanique du solide Théorème de l'énergie cinétique ENONCE

Mécanique du solide Théorème de l'énergie cinétique ENONCE ENONCE Question préliminaire : expliquer la démarche permettant de calculer le couple moteur en fonction des données du problème Le théorème de l'énergie cinétique se démontre à partie de la loi fondamentale

Plus en détail

Mécanique du point. Contrôle final. Sans documents - calculatrice autorisée LES NUMEROS DE GROUPE ET DE PROMO DEVRONT ETRE ECRITS SUR LES COPIES

Mécanique du point. Contrôle final. Sans documents - calculatrice autorisée LES NUMEROS DE GROUPE ET DE PROMO DEVRONT ETRE ECRITS SUR LES COPIES E. S. I. E. E. Année 2013/2014 Mécanique du point SFP-1003 Contrôle final Temps : 3h Mercredi 15/01/2014 Sans documents - calculatrice autorisée E. Algré LES NUMEROS DE GROUPE ET DE PROMO DEVRONT ETRE

Plus en détail

TD 6 Moment cinétique

TD 6 Moment cinétique PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 6 Moment cinétique 1. Force centrale 1. Définir une force centrale. 2. Donner les propriétés du moment cinétique d une masse ponctuelle uniquement

Plus en détail

Dynamique newtonienne

Dynamique newtonienne Dynamique newtonienne Contrairement à la cinématique, qui se limite à la description du mouvement, la dynamique a pour but l interprétation des causes du mouvement. Aspect historique Entre les années 1600

Plus en détail

CHAPITRE I Oscillations libres non amorties Système à un degré de liberté CHAPITRE I

CHAPITRE I Oscillations libres non amorties Système à un degré de liberté CHAPITRE I Page1 CHAPITRE I Oscillations libres non amorties : Système à un degré de liberté I.1 Généralités sur les vibrations I.1.1 Mouvement périodique : Définition : C est un mouvement qui se répète à intervalles

Plus en détail

Théorie des mécanismes : exercices.

Théorie des mécanismes : exercices. Théorie des mécanismes : exercices. III. Bielle manivelle. I. Liaison en parallèle. Un préhenseur tridigital (pince 3 doigts) contient une liaison réalisée par 3 liaisons pivot glissant en parallèle. Déterminer

Plus en détail

Exercices Mécanique du solide

Exercices Mécanique du solide Exercices Mécanique du solide Exo 1 Balançoire Un enfant sur une balançoire est schématisé par un pendule oscillant autour d un axe horizontal grâce à une liaison parfaite. L angle avec la verticale est

Plus en détail

Chapitre 2 : Introduction à la mécanique du point

Chapitre 2 : Introduction à la mécanique du point UNIVERSITE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LILLE U.F.R. de Mathématiques Pures et Appliquées Département de Mécanique Chapitre 2 : Introduction à la mécanique du point Introduction : la mécanique classique

Plus en détail

DS4-2015_CORRIGE Partie A : «Pince de robot»

DS4-2015_CORRIGE Partie A : «Pince de robot» DS4-2_corrige (version: 31/12/) DS4-2_CORRIGE Partie A : «Pince de robot» 1. Présentation du mécanisme Le dessin de la figure 1 représente une pince de robot. Elle est utilisée à l extrémité d un bras

Plus en détail

STI - PROGRAMMES DETAILLES - 1ère Année

STI - PROGRAMMES DETAILLES - 1ère Année STI - S DETAILLES - 1ère Année SECTION MATHS PHYSIQUE SECTION PHYSIQUE CHIMIE (PC) MEME POUR LES SECTIONS PHYSIQUE-CHIMIE ET MATHS- PHYSIQUE ETUDE DES SYSTEMES HORAIRE RECOMMANDE : 8 HEURES A partir d

Plus en détail

CENTRE D USINAGE 5 AXES A GRANDE VITESSE.

CENTRE D USINAGE 5 AXES A GRANDE VITESSE. Le candidat est invité à formuler toute hypothèse qui lui semblerait nécessaire pour pouvoir répondre aux questions posées. Sauf indication, vous réponderez sur feuille de copie. Tous les résultats seront

Plus en détail

Mécanique C6 Loi du moment cinétique appliquée au solide

Mécanique C6 Loi du moment cinétique appliquée au solide Lycée Kerichen MPSI 2 2013-2014 Mécanique C6 Loi du moment cinétique appliquée au solide Dans le chapitre précédent, nous avons utilisé un nouvel outil bien pratique pour décrire le mouvement des systèmes

Plus en détail

Principe Fondamental de la Dynamique

Principe Fondamental de la Dynamique Cours - PFD CPGE MP Principe Fondamental de la Dynamique Sommaire Principe Fondamental de la Dynamique Principe Fondamental de la Dynamique Référentiel Galiléen Chronologie Enoncé du PFD 4 Théorèmes générau

Plus en détail

MODELISATION ET COMPORTEMENT CINEMATIQUE DES SYSTEMES EXERCICES

MODELISATION ET COMPORTEMENT CINEMATIQUE DES SYSTEMES EXERCICES I1.1 SI2 MODELISATION ET COMPORTEMENT CINEMATIQUE DES SYSTEMES EXERCICES CINEMATIQUE SPATIALE 1 : Camion benne 2 : Centrifugeuse 3 : Etude du mouvement d un tricycle 4 : Moteur Wankel 5 : Mouvement d un

Plus en détail

Modélisation cinématique des mécanismes

Modélisation cinématique des mécanismes Modélisation cinématique des mécanismes 1- Définitions 1.1- Solide On appelle un solide une pièce indéformable. Une pièce est indéformable si et seulement si toutes les distances entre deux points quelconques

Plus en détail

P9-12 : Mécanique Générale (du solide indéformable)

P9-12 : Mécanique Générale (du solide indéformable) INA de Rouen - TPI2 - Année 2011-2012 P9-12 : Mécanique Générale (du solide indéformable) 1 Généralités 1.1 Torseurs Voir Première Fiche de P9-12 (Initiation à la résistance des matériaux) 1.2 Référentiel

Plus en détail

ETUDE CINETIQUE DE L OUVRE PORTAIL

ETUDE CINETIQUE DE L OUVRE PORTAIL ETUDE CINETIQUE DE L OUVRE PORTAIL OBJECTIFS DU TP On cherche à déterminer le moment d inertie du portail (avec ou sans masses additionnelles) autour de son axe de rotation à partir de relevés expérimentaux.

Plus en détail

CHAÎNES DE SOLIDES T X R X. 1- Rappel sur les liaisons élémentaires. CPGE Brizeux / PSI Chaînes de solide. Solide indéformable :

CHAÎNES DE SOLIDES T X R X. 1- Rappel sur les liaisons élémentaires. CPGE Brizeux / PSI Chaînes de solide. Solide indéformable : Chaînes de solide CHAÎNES DE SOLIDES Les mécanismes sont constitués de nombreuses pièces, certaines restant en permanence liées à d autres au cours du fonctionnement du mécanisme. Ces groupes de pièces

Plus en détail

APPROCHE DESCRIPTIVE DU FONCTIONNEMENT

APPROCHE DESCRIPTIVE DU FONCTIONNEMENT Chapitre M2 APPROCHE DESCRIPTIVE DU FONCTIONNEMENT D UN VÉHICULE À ROUES PROGRAMME OFFICIEL : Notions et contenus Mouvement rectiligne uniforme d un véhicule à roues dans un référentiel galiléen en l absence

Plus en détail

SERIE 3 / ENERGIE POTENTIELLE ET MECANIQUE ANNEE :

SERIE 3 / ENERGIE POTENTIELLE ET MECANIQUE ANNEE : SERIE 3 : ENERGIES POTENTIELLE ET MECANIQUE Remarque : Dans cette série, il est possible de résoudre certains exercices avec le théorème de l énergie cinétique, seulement il est clair que le but est de

Plus en détail

A. Présentation Générale

A. Présentation Générale 1 Devoir 1- Changeur d outil adapté du concours mines X-ENS 98 Corrigé page 10 A. Présentation Générale FIGURE DS.1: Changeur d outil autour de la broche Un centre d usinage permet la production industrielle

Plus en détail

I TENSEUR D INERTIE D UN SOLIDE

I TENSEUR D INERTIE D UN SOLIDE 1 MÉCANIQUE DU SOLIDE I TENSEUR D INERTIE D UN SOLIDE 1- Tenseur d inertie On considère soit un solide en mouvement qui possède un point fixe O, soit un solide animé d un mouvement quelconque, mais dans

Plus en détail

ETUDE D UN COMPRESSEUR MONO-PISTON

ETUDE D UN COMPRESSEUR MONO-PISTON Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE MECANIQUE GENERALE Année universitaire : 2011/2012. Date : le 07 /01/2012 Classe : GM 11, 12, 13, 14,15 et

Plus en détail

Mécanique MPSI PCSI : synthèse

Mécanique MPSI PCSI : synthèse Objectifs de cette synthèse : Restructurer les connaissances acquises, Remémorer les méthodes classiques, Redéfinir les outils nécessaires au cours de dynamique. Remarque : ceci n est pas un cours! Il

Plus en détail

Exercice 1 : PASSERELLE TÉLESCOPIQUE D'AÉROPORT

Exercice 1 : PASSERELLE TÉLESCOPIQUE D'AÉROPORT TD 25 - PFS Résolution analytique + AM dans les liaisons parfaites Page 1/6 Exercice 1 : PASSERELLE TÉLESCOPIQUE D'AÉROPORT (Voir vidéo sur site du professeur) Dans les aéroports modernes, des passerelles

Plus en détail

CHAINES DE SOLIDES T X R X

CHAINES DE SOLIDES T X R X CHAINES DE SOLIDES Les mécanismes sont constitués de nombreuses pièces, certaines restant en permanence liées à d autres au cours du fonctionnement du mécanisme. Les liaisons mécaniques permettent la mobilité

Plus en détail

POULIE A EMBRAYAGE CENTRIFUGE

POULIE A EMBRAYAGE CENTRIFUGE .MISE EN SITUATION POULIE A EMBRAYAGE CENTRIFUGE Une installation de manutention est constituée d une bande transporteuse d un réducteur, un système pouliescourroie et un moteur asynchrone. Bande transporteuse

Plus en détail

Comportement statique du solide indéformable. [Sous-titre du document]

Comportement statique du solide indéformable. [Sous-titre du document] du solide indéformable [Sous-titre du document] Table des matières 1. Définition... 2 2. Notion de force... 2 3. Différents types de forces... 2 3.1. ction à distance :... 2 3.2. ction de contact :...

Plus en détail

SYSTEME DE COFFRE MOTORISE (CCSMP SII1 TSI 2007)

SYSTEME DE COFFRE MOTORISE (CCSMP SII1 TSI 2007) SYSTEME DE COFFRE MOTORISE (CCSMP SII1 TSI 2007) 1. MISE EN SITUATION Depuis 2005, un coffre motorisé est proposé en option sur l Audi A6 (photographie 1). Ce système développé par la société Valéo a été

Plus en détail

Le Pantographe de TGV Duplex

Le Pantographe de TGV Duplex Concours EPITA - IPSA Epreuve de Sciences Industrielles pour l Inge nieur Le Pantographe de TGV Duplex Durée : 2 heures L usage de calculatrices est autorisé. L usage de tout autre document est interdit.

Plus en détail

Statique graphique. 5 - Principe fondamentale de la statique. ETT Terminale

Statique graphique. 5 - Principe fondamentale de la statique. ETT Terminale 5 - Principe fondamentale de la statique 5.1 Introduction On peut constater qu un solide sans mouvement voit son poids compensé par une résultante qui lui est directement opposée. Avec la relation vectorielle

Plus en détail

SCIENCES DE L INGENIEUR

SCIENCES DE L INGENIEUR SCIENCES DE L INENIEUR Modéliser et représenter le réel Dnamique Fiche cours FC.0 ) Introduction : La dnamique est la partie de la mécanique qui traite des mouvements en relation avec les forces qui les

Plus en détail

CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES

CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES SYSTÈMES CHAPITRE 6 CINÉMATIQUE DU POINT IMMATÉRIEL DANS UN SOLIDE EN MOUVEMENT Savoir Savoirs : Mod C12 S2 : Identifier, dans le cas du contact ponctuel,

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Centre d Intérêt 7 : TRNSMTTR l'énergie spect MOUMNT Compétences : Modéliser, Résoudre CINMTIQU DU SOLID INDORML : ssocier aux liaisons un torseur cinématique. Déterminer la trajectoire, les vecteurs vitesse

Plus en détail

Cinématique des solides

Cinématique des solides Cinématique des solides 1- Positions Définir une position n a un sens que si l on précise par rapport à quoi se réfère cette position. Le référent est un repère ou un solide. Pour définir une position

Plus en détail

IV CINEMATIQUE DU SOLIDE

IV CINEMATIQUE DU SOLIDE IV CINEMATIQUE DU OLIDE La cinématique du solide concerne l étude du mouvement des solides supposés indéformables. Elle tient une place importante dans les applications quotidiennes de la mécanique. 1.

Plus en détail

10.1 CINÉMATIQUE DE DEUX SOLIDES EN CONTACT Solides en contact ponctuel. Glissement

10.1 CINÉMATIQUE DE DEUX SOLIDES EN CONTACT Solides en contact ponctuel. Glissement CHAPITRE 0 Cinématique de Solides en Contact 0. CINÉMATIQUE DE DEUX SOLIDES EN CONTACT 0.. Solides en contact ponctuel. Glissement Soient deux solides (S ) et (S ) en contact ponctuel, à la date t, au

Plus en détail

TP de dynamique Détermination de l équation de mouvement du gyromètre

TP de dynamique Détermination de l équation de mouvement du gyromètre PSI* Lycée P.Corneille tp_equation_mvt.doc TP de dynamique Détermination de l équation de mouvement du gyromètre Temps alloué 2 heures. Vous disposez du capteur gyroscopique (ou gyromètre) monté sur sa

Plus en détail

ÉTUDE STATIQUE DU TIRE BOUCHON

ÉTUDE STATIQUE DU TIRE BOUCHON ÉTUDE STATIQUE D UN TIRE BOUCHON Année Universitaire 2009-2010 OBJECTIF Le fichier TIRE BOUCHON.pdf donne la démarche de résolution du problème. La figure est donné sur ce document. On donne ci-après quelques

Plus en détail

TD 28 - PFS Résolution graphique Page 1/8. Avec A1 S

TD 28 - PFS Résolution graphique Page 1/8. Avec A1 S TD 28 - PFS Résolution graphique Page 1/8 Exercice 1 : 3 GLISSEURS PARALLÈLES. Soit un solide S en équilibre sous l action de 3 glisseurs A1 S, B2 S et C3 S passant respectivement par A, B et C. y x A

Plus en détail

Véhicule auto-balancé de type Segway

Véhicule auto-balancé de type Segway T I Présentation Mise en situation Le support de l étude est le véhicule autobalancé, moyen de transport motorisé pour la ville En termes de prestations, il est moins rapide qu une voiture ou qu un scooter,

Plus en détail

ASCENSEUR FLUVIAL FUNICULAIRE DE STREPY-THIEU

ASCENSEUR FLUVIAL FUNICULAIRE DE STREPY-THIEU ASCENSEUR FLUVIAL FUNICULAIRE DE STREPY-THIEU 1. PRESENTATION DE L ASCENSEUR En vue de moderniser les voies d eau navigables d Europe, il fut décidé en 1954 de porter le gabarit du réseau d intérêt international

Plus en détail

Épreuve de MÉCANIQUE ET AUTOMATIQUE

Épreuve de MÉCANIQUE ET AUTOMATIQUE C30181 Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d admission en 3 ème année GÉNIE MÉCANIQUE ET MÉCANIQUE Session 2010 Épreuve de MÉCANIQUE ET AUTOMATIQUE Durée

Plus en détail

DS3-2014_CORRIGE. Partie A : «Vibreur à excentrique» (12pt)

DS3-2014_CORRIGE. Partie A : «Vibreur à excentrique» (12pt) DS3-2014_corrige.doc (version: 03/12/14) 1. Présentation du mécanisme DS3-2014_CORRIGE Partie A : «Vibreur à excentrique» (12pt) Le vibreur à excentrique présenté par le schéma cinématique de la fig. 5

Plus en détail

DS6-2014_CORRIGE. «Robot humanoïde»

DS6-2014_CORRIGE. «Robot humanoïde» C. Gabrion / DS-014_corrige (version: 04/03/15) page 1/7 DS-014_CORRIGE «Robot humanoïde» Ce sujet est inspiré du sujet CCP TSI 00. Il est rappelé aux candidats qu ils doivent impérativement utiliser les

Plus en détail

PROBLEMES PLANS. Q1-1 Déterminer, par application du principe fondamental de la statique à l ensemble

PROBLEMES PLANS. Q1-1 Déterminer, par application du principe fondamental de la statique à l ensemble Michel Agullo 1 PROBLEMES PLANS Exercice 1 : Equilibre d une échelle On considère une échelle double en contact en C et D avec le sol Les 2 branches 1 et 2 sont articulées en O par une liaison pivot et

Plus en détail

Épreuve de SCIENCES DE LA PRODUCTION

Épreuve de SCIENCES DE LA PRODUCTION C30182 Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d admission en 3 ème année GÉNIE MÉCANIQUE Session 2010 Épreuve de SCIENCES DE LA PRODUCTION Durée : 4 heures

Plus en détail

TD: Référentiel non galiléen : Forces d inerties Relation fondamentale de la dynamique, Energie

TD: Référentiel non galiléen : Forces d inerties Relation fondamentale de la dynamique, Energie TD: Référentiel non galiléen : Forces d inerties Relation fondamentale de la dynamique, Energie Exercice 1: Pendule dans une voiture Un fil de plomb de longueur l, de masse m100g (figure 1) est suspendu

Plus en détail

Exercice 1 : Etude de la chaine cinématique de l axe Z d une machine outil à commande numérique.

Exercice 1 : Etude de la chaine cinématique de l axe Z d une machine outil à commande numérique. Documents interdits. Calculatrice autorisée. Le candidat est invité à formuler toute hypothèse qui lui semblerait nécessaire pour pouvoir répondre aux questions posées. Les deux exercices sont complètement

Plus en détail

(Moment cinétique) Étude de la chute d une tartine

(Moment cinétique) Étude de la chute d une tartine Problème de mécanique (Moment cinétique) Étude de la chute d une tartine (Auteur : Arne Keller) Le matin de bonne heure, le café est en train de se faire et vous beurrez votre première tartine que vous

Plus en détail

Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu

Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu 1. Principe de la conversion électromécanique de puissance 1.1. Porteurs de charge d un circuit mobile dans un champ magnétique : bilan de puissance

Plus en détail

CONTRÔLE DE VITESSE D'UN REACTEUR D'AVION

CONTRÔLE DE VITESSE D'UN REACTEUR D'AVION PSI/MP DS SII du 6 Déc 2008: EXERCICE 2 Lycée Paul Valéry CONTRÔLE DE VITESSE D'UN REACTEUR D'AVION Le système étudié est un mécanisme d asservissement en vitesse de l arbre de puissance d un réacteur

Plus en détail

G.P. DNS03 Septembre 2011

G.P. DNS03 Septembre 2011 DNS Sujet Secousses en mécanique...1 I.Première modélisation...2 II.Une modélisation plus réaliste...2 A.Phase de non glissement...2 B.Phase de glissement...3 Tunnel terrestre...4 I.Étude préliminaire...4

Plus en détail

DS5-2015_CORRIGE Partie A : «Réducteur de positionneur d antenne»

DS5-2015_CORRIGE Partie A : «Réducteur de positionneur d antenne» DS5-015_corrige.docx (version: 6/01/16) DS5-015_CORRIGE artie A : «Réducteur de positionneur d antenne» 1. résentation du mécanisme a figure 1 ci-dessous représente la cinématique d un réducteur à engrenages

Plus en détail

TP 6-4 : OUVRE BARRIERE SINUSMATIC

TP 6-4 : OUVRE BARRIERE SINUSMATIC TP 6-4 OUVRE BARRIERE SINUSMATIC Présentation du mécanisme Mise en situation Le mécanisme étudié est un système d ouverture et fermeture de barrières légères. Ce type de mécanisme peut par exemple se retrouver

Plus en détail

Mécanique fondamentale

Mécanique fondamentale Chapitre 1 Mécanique fondamentale CURS Ce cours a pour objet de donner aux étudiants en PAES les outils indispensables àlaréussite de leurs concours. Nous avons donc privilégié systématiquement l aspect

Plus en détail

un torseur est un couple ordonné de deux champs vectoriels tels que : le 1 er champ, appelé résultante du torseur et noté R, est un champ constant.

un torseur est un couple ordonné de deux champs vectoriels tels que : le 1 er champ, appelé résultante du torseur et noté R, est un champ constant. 1) 2) 3) Deux cas 4) Principe fondamental de la statique 5) Surfaces élémentaires et hypothèses 6) Torseur statique liaisons 7) Torseur statique liaisons 8) torseur statique / torseur cinématique 1) Toute

Plus en détail

CHAMPS DES VECTEURS VITESSE D UN SOLIDE

CHAMPS DES VECTEURS VITESSE D UN SOLIDE PCSI/MPSI CHAMPS DES VECTEURS VITESSE D UN SOLIDE 1 Point lié à un solide En cinématique du solide indéformable, on s intéresse au mouvement des solides et donc des points qui les constituent. On dit qu

Plus en détail

MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES

MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES ODELISTION DES CTIONS ECNIQUES I. CTION ECNIQUE. Définition : On appelle action mécanique tout phénomène susceptible de déplacer ou de déformer un solide. Principe des actions réciproques : Toute action

Plus en détail

TD de Physique n o 4 : Mécanique du solide

TD de Physique n o 4 : Mécanique du solide E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M FE 3 e année Physique appliquée 011-01 TD de Physique n o 4 : Mécanique du solide Exercice n o 1 : Cavité dans une boule Soit un système matériel constitué d une boule

Plus en détail

OUVRE BARRIERE SINUSMATIC

OUVRE BARRIERE SINUSMATIC L.P.T.I. Saint Joseph La Joliverie OUVRE BARRIERE SINUSMATIC Présentation du mécanisme Le mécanisme étudié est un système d ouverture et fermeture de barrières légères. Ce type de mécanisme peut par exemple

Plus en détail

Dynamique des Solides Chapitre 3

Dynamique des Solides Chapitre 3 ynamique des Solides 11-1 Chapitre 3 Chap3: YNMIQUE L objectif de ce chapitre est l étude des forces et de leurs effets sur le mouvement des systèmes matériels On va décrire les torseurs de forces etérieures

Plus en détail

Mécanique du solide - Chapitre 1 : Décrire et caractériser le mouvement d un solide

Mécanique du solide - Chapitre 1 : Décrire et caractériser le mouvement d un solide Mécanique du solide - Chapitre 1 : Décrire et caractériser le mouvement d un solide Problématique : Quelles sont les grandeurs cinématiques et cinétiques associées à un solide en mouvement? Comment les

Plus en détail

Mouvement d un corps dans un potentiel central. Formules de Binet. Mouvement de corps célestes.

Mouvement d un corps dans un potentiel central. Formules de Binet. Mouvement de corps célestes. Département STPI 1 ère année 1 er semestre UF Physique 1 (I1ANPH21) Mouvement d un corps dans un potentiel central. Formules de Binet. Mouvement de corps célestes. B.Lassagne Introduction Nous allons étudier

Plus en détail

Exercice 2 : Frein de TGV Duplex (Centrale PSI 06).

Exercice 2 : Frein de TGV Duplex (Centrale PSI 06). DS de, PCSI, avril 2014 Durée : 1h Corrigé sur le site : http://perso.numericable.fr/starnaud/ Exercice 1. Liaison équivalente Soit le repère orthonormé direct R( O, x, y, z) et le point A tel que OA l.

Plus en détail

Principe fondamental de la dynamique 1

Principe fondamental de la dynamique 1 Principe Fondamental de la Dynamique Principe fondamental de la dynamique 1 UN PEU D Au XVIIe siècle, Galilée énonce un principe simple: Tour corps possède une certaine inertie qui l oblige à conserver

Plus en détail

T H E O R E M E D U M O M E N T C I N E T I Q U E

T H E O R E M E D U M O M E N T C I N E T I Q U E ECANIQUE Lycée F.BUISSN PTSI T H E R E E D U E N T C I N E T I Q U E PRELUDE (Pour la culture et pour mieux comprendre l intérêt de ce que l on étudie, mais ce n est pas au programme) La mécanique classique

Plus en détail

BANQUE D EPREUVES DUT-BTS - SESSION EPREUVE DE MECANIQUE CALCULATRICE INTERDITE. DUREE : 2h30

BANQUE D EPREUVES DUT-BTS - SESSION EPREUVE DE MECANIQUE CALCULATRICE INTERDITE. DUREE : 2h30 BANQUE D EPREUVES DUT-BTS - SESSION 1999 - EPREUVE DE MECANIQUE CODE EPREUVE : BE-MECA CALCULATRICE INTERDITE DUREE : h0 QUESTION 1 Les constructeurs de roulements proposent des séries spéciales, avec

Plus en détail

DNS. Roues. Sujet. I. Roue soumise à un couple de freinage. G.P. DNS10 Décembre 2012

DNS. Roues. Sujet. I. Roue soumise à un couple de freinage. G.P. DNS10 Décembre 2012 DNS Sujet Roues...1 I.Roue soumise à un couple de freinage...1 II.Roue sur un tapis roulant incliné...2 III.Expérience de Timochenko...2 Roues I. Roue soumise à un couple de freinage 1. Rappel sur la notion

Plus en détail