CENTRE HOSPITALIER DU VAL D ARIEGE - LE BELLISSEN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CENTRE HOSPITALIER DU VAL D ARIEGE - LE BELLISSEN"

Transcription

1 CENTRE HOSPITALIER DU VAL D ARIEGE - LE BELLISSEN Finess juridique : Finess géographique : RUE JEAN MONNET 9 FOIX Tél : Statut : privé lucratif Tarification partielle Habilité Aide sociale : Lits autorisés : Lits installés : Lits d accueil temporaire : Lits en unité Alzheimer sécurisée : Lits UHR : Places d accueil de jour : 2 Places installées PASA : Secteur d hébergement temporaire (individualisé et géographiquement localisé) Secteur d hébergement temporaire spécifique Alzheimer Secteur Accueil de jour Secteur Unité Alzheimer sécurisé Espace intérieur de déambulation aménagé Espace extérieur de déambulation aménagé fermé Espace extérieur fermé accessible et aménagé Espace Snoezelen Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement 2 Médecin coordonnateur Faits marquants BASSET BERGES Ce qui s est passé d important dans l année écoulée Changement de direction Coupe PATHOS réévaluée à la baisse impliquant une réorganisation médicale et soignante Dr BASSET BERGES devient coordonnateur le //23 Phase transitoire avec entrée progressive des médecins généraliste et arrêt de la prise en charge par le gériatre et l équipe de gériatrie Départ du Dr Li Yung Tong en février 23, remplacé par le Dr BORIES jusqu au3/9/23. Départ de l équipe gériatrique le //23.et Prise en charge par la médecine de ville et les gardes de ville. Avril 24, Dr BASSET BERGES soigne encore 2 résidents Projet PASA en cours.. Locaux de soins Dans les locaux de soins, existe t-il Bureau médical Le bureau médical est-il partagé? Infirmerie ou salle de soins Salle de kinésithérapie Espace sécurisé réservé aux médicaments Existant et adapté Existant et adapté Existant et adapté Existant et adapté Commentaires sur Intérêts / Limites / Ce qu il reste à faire

2 .2 Ressources humaines rémunérées au 3 décembre de l année du rapport Concernant les salariés jour et nuit Médecin coordonnateur (si aucun mettre à ETP pourvu) ETP (postes pourvus) Nombre,4 Ensemble des Infirmiers (y compris infirmier coordonnateur) ETP (postes pourvus) Nombre,24 Infirmier coordonnateur (si aucun mettre à ETP pourvu) ETP (postes pourvus) Nombre Aide soignant / aide médico-psychologique diplômés ETP (postes pourvus) Nombre 38,86 42 Combien parmi eux sont Assistants de Soins en Gérontologie (ASG)? ETP ASG (postes pourvus) 2 Nombre ASG Auxiliaire faisant fonction d AS ou AMP (Agent diplômé occupant un poste d AS ou d AMP qui émarge sur la partie soins. ) ETP (postes pourvus) Nombre Agent de Service (Attention : Ne pas comptabiliser ici les agents faisant fonction AS pris en compte ci-dessus) ETP (postes pourvus) Nombre 6,93 22 Nombre de professionnels présents par nuit (indiquer si aucun) Infirmiers sur place Infirmiers en astreinte Aides soignants ou AMP diplômés 2

3 Veilleurs agent de service Autres personnels intervenants dans l Ehpad Psychologue,33,33 Kinésithérapeute Ergothérapeute,33 Diététicienne,4 Dentiste Orthophoniste Psychomotricien

4 Animateur Éducateur sportif spécialisé PA Pédicure Pharmacien,6 Le médecin coordonnateur a-t-il une activité de médecin traitant au sein de l établissement? Nombre de médecins généralistes : intervenant dans l EHPAD ayant signé le contrat type avec l EHPAD 9 Nombre de kinésithérapeutes libéraux intervenant dans l EHPAD ayant signé le contrat type avec l EHPAD 7 Autres professionnels ayant contractualisé Si, préciser Les résidents à mobilité réduite (GIR exclus) ont-ils une possibilité de soins au sein du cabinet dentaire d'un chirurgiendentiste?

5 L'EHPAD dispose t-elle d une pharmacie à usage intérieur? Existe-t-il une liste préférentielle de médicaments? Les piluliers sont-ils préparés? les infirmier(ère)s Dans l EHPAD par autre endroit précisez Commentaires sur Apports / Limites / Besoins En vue de la mise en place d un PASA à moyen terme et compte tenu de l ouverture d un UHR prochainement, il convient de pouvoir bénéficier d un temps supplémentaire de psychologue( aujourd hui, les 2 établissements EHPAD BARIOL et BELLISSEN du CHIVA bénéficient d un seul temps plein pour 23 résidents ce qui est très insuffisant) Il convient aussi d avoir un temps de psycho motricien 2. Mouvements annuels des résidents Nouvelles entrées Nombre total d entrées en HEBERGEMENT PERMANENT 36 Répartition par sexe des entrants Nombre de femmes Nombre d hommes 2 5 Lieu de séjour avant l'entrée en EHPAD Domicile Etablissements de santé (court séjour, SSR, USLD) Autre EHPAD Autre établissement médico-social (ESAT, FAM,...) Origine géographique des entrants Même département Autre département de Midi-Pyrénées Hors Midi-Pyrénées 34 Age moyen d entrée (ans) 86 ans Sorties (hors décès) : vers domicile vers autre établissement 2 4 Décès Nombre total de décès en EHPAD au domicile dans un établissements de santé (court séjour, SSR, USLD) 3 3

6 Nombre de décès pour une durée de séjour de moins de 6 mois 8 Hospitalisations Nombre de résidents hospitalisés (hors HAD) Nombre de résidents ayant bénéficié d une HAD Nombre total d hospitalisations dans l année Dont nombre d hospitalisations via un service d urgence Dont nombre d hospitalisations de nuit (Hospitalisation survenue entre 2h et 8h) Dont nombre de re-hospitalisations dans les 72h suivant une sortie d hospitalisation Prise en charge Nombre de résidents ayant bénéficié de la mobilisation du réseau de soins palliatifs ou de l équipe mobile de soins palliatifs Nombre de résidents ayant bénéficié de la mobilisation des services psychiatriques ou équipes de psychiatrie Nombre de résidents ayant bénéficié de la mobilisation d une équipe mobile gériatrique Nombre de résidents différents admis dans l année en hébergement temporaire Nombre de résidents différents admis en PASA Nombre de résidents différents admis en UHR Nombre total de résidents -admis au cours de l'année écoulée Commentaires sur le profil des entrants de l année GMP = 69 Commentaires sur le profil des personnes qui ont fait une demande d admission et n ont pu être admis 75 nouvelles demandes en 23 Persistance de 27 demandes inscrites en 22 Un certain nbre de résidents sont également inscrits dans d autres établissements Commentaires sur la mobilisation des équipes spécialisées EMSP appelée à notre demande selon un protocole bien précis Le gérontopsychiatre intervient à notre demande une fois/mois en équipe pluridisciplinaire - But : démarche pédagogique en vue de la prise en charge des TPC les plus sévères Commentaires sur les admissions en PASA et UHR Projet PASA en cours 3. Population hébergée (renseignée à partir de GALAAD) au 3 décembre de l année du rapport) Nombre de résidents présents au er janvier de l année du rapport au 3 décembre de l année du rapport 98

7 Nombre d hommes Nombre de femmes Age moyen de la population en EHPAD (ans) 84 ans Seuls les effectifs sont demandés. Nombre des moins de 6 ans Nombre des 6-69 ans Nombre des 7-79 ans Nombre des 8-89 ans Nombre des 9-99 ans Nombre des ans et plus A la date de réalisation du dernier GMP Nombre de GIR Pourcentage de GIR Nombre de GIR2 Pourcentage de GIR2 Nombre de GIR3 Pourcentage de GIR3 Nombre de GIR4 Pourcentage de GIR4 Nombre de GIR5 Pourcentage de GIR5 Nombre de GIR6 Pourcentage de GIR ,55 % 34 34,69 % 22 22,45 % 9 9,8 % 5 5, %,2 % Dernier GMP validé Date de validation (Format : MM/AAAA) Dernier GMP réalisé Date de réalisation (Format : MM/AAAA) 767 / /23 Nombre de résidents ayant un projet de vie individualisé 94

8 Nombre de résidents pour lesquels le projet de vie a été réalisé pour la première fois ou réactualisé, au cours de l année écoulée 94 Commentaires sur l évolution par rapport à l année précédente et sur les tendances évolutives Tendance à la stabilisation de la dépendance qui augmente légèrement - Polypathologies toujours sévères avec risque fréquent de décompensation aigue 4. Besoins de soins (renseignés à partir de PATHOS) - Dernier PMP validé Date de validation (Format : MM/AAAA) Dernier PMP réalisé Date de réalisation (Format : MM/AAAA) 239 / /23 Personnes ayant besoin de soins médico techniques importants (SMTI) (renseigner à partir du dernier PMP validé) Nombre Pourcentage % Besoin global de soins calculé à l'aide du GMPS Besoin de soins évalué et conjugué à la dépendance moyenne de la population hébergée = ( (PMP x 2,59) + GMP) 386 Commentaires Aggravation du PMP et augmentation du nombre de SMTI de 22 à 29 % Les projets de vie et démarches de soins sont régulièrement fait en équipe pluridisciplinaire fois par semaine. 6 entrées ont eu lieu à la fin de l année et les projets ont été effectués en Activité médicale (incluant les indicateurs GDR) La fiche de liaison d urgence est-elle opérationnelle? 5. Hospitalisations (indicateurs à renseigner avec l'aide de la direction) au 3 décembre de l'année du rapport Nombre de jours d'hospitalisation complète* de résidents en Hébergement Permanent Nb de journées réalisées dans l exercice pour les résidents en Hébergement Permanent (côté hébergement, inclus les absences pour hospitalisations) *DEF : Hospitalisation complète lorsque la personne malade est accueillie dans les unités hébergeant les patients pour une durée généralement supérieure à 24h (et par conséquent dans les lits, même si le séjour dure moins de 24 h et la prise en charge plus de 2h). 5.2 Prévention de la dénutrition au 3 décembre de l'année du rapport Une pesée mensuelle de tous les résidents sur 3 mois consécutifs est-elle mise en place au sein de l Ehpad? Un protocole de prise en charge des patients dénutris est-il mis en place au sein de l Ehpad?

9 Parmi les résidents présents, nombre de résidents ayant présenté, au cours de l année : - Une dénutrition Simple* - Une dénutrition Sévère* 48 7 * Présence d un ou plusieurs critères : Dénutrition simple : Perte de poids 5 % en mois ou % en 6 mois OU IMC < 2 OU Albuminémie < 35g/ Dénutrition simple : Perte de poids % en mois ou 5% en 6 mois OU IMC < 8 OU Albuminémie < 3g/l 5.3 Les chutes au 3 décembre de l'année du rapport Un suivi individuel des chutes est-il mis en place au sein de l Ehpad? Parmi les résidents présents, nombre de résidents différents ayant chuté au moins une fois au cours de l année écoulée Nombre de chutes au cours de l année écoulée Nombre de chutes ayant entrainé une hospitalisation complète (> 24 h) au cours de l année écoulée Benzodiazépine au 3 décembre de l'année du rapport Parmi les résidents présents, nombre de résidents ayant une prescription de BZD Parmi les résidents présents, nombre de résidents ayant une prescription de BZD de plus d un mois Fin de vie / Douleur au 3 décembre de l'année du rapport Parmi les résidents présents, nombre de résidents ayant désigné une personne de confiance Sur les 5 DERNIERS DECES*, combien ont fait l objet d une décision de limitation ou d arrêt des traitements en rapport avec une fin de vie 4 * = ne concerne que les 5 derniers décès de résidents en hébergement permanent et en fin de vie et donc survenus de façon «soudaine» 5.6 Evaluations cognitives et réexamens concertés au 3 décembre de l'année du rapport Parmi les résidents présents, nombre de résidents ayant bénéficié d'une évaluation cognitive au cours de l'année 25 Parmi les résidents présents, nombre de résidents ayant bénéficié d'un réexamen concerté concernant la prescription médicamenteuse (en lien avec le nombre de psychotropes, la clearance de la créatinine) 5.7 Neuroleptiques (NLP) au cours de l'année du rapport (Anciennement enquête SOLEN) A SAVOIR POUR 24 Pensez dès maintenant à planifier la réalisation de cette enquête pour la saisir l'an prochain dans votre rapport. Pour cette année les résultats sont ceux de l'enquête SOLEN. Date de l'enquête : Pour prendre connaissance du protocole d'enquête sur les Neuroleptiques, télécharger le document 'Enquête Neuroleptiques'

10 N : Nombre de résidents Alzheimer : DEF : Résidents Alzheimer : résident en hébergement permanent pour lequel la maladie d Alzheimer ou apparentée est à un stade de démence selon le diagnostic établi en consultation mémoire ou par les médecins de l Ehpad par la réalisation de tests validés selon les bonnes pratiques. N : Nombre de résidents ayant une prescription de NLP parmi N : N2 : Nombre de résidents ayant une prescription de NLP de plus de mois parmi N : Au cours des trois mois suivant la date du recueil des N, N et N2 Nombre de résidents pour lesquels cette prescription de NLP a fait l objet d un contact ou d un échange entre médecin prescripteur et médecin coordonnateur : Parmi N : Parmi N2 : Nombre de résidents pour lesquels cette prescription de NLP a été confirmée à l'issu de l'échange : Parmi N : Parmi N2 : 5.8 Effets indésirables médicamenteux A SAVOIR POUR 24 Pensez dès maintenant à planifier la réalisation de cette enquête pour la saisir l'an prochain dans votre rapport. Date réalisation enquête : : Pour calculer le score de risque EIM en gériatrie, télécharger le document 'Score en gériatrie' Répartition des résidents en fonction de leur score : nombre de résidents dont le score est entre et (= risque faible) : nombre de résidents dont le score est entre 2 et 5 (= risque moyen) : nombre de résidents dont le score est entre 6 et (= risque élevé) : Au cours des trois mois suivant la date du calcul du score : Parmi les résidents présentant un risque fort (score de 6 à), nombre de résidents dont la prescription a été réévaluée par le médecin prescripteur : 6. Informatisation Existe-t-il un dossier de gestion des soins informatisé? Si, quel est le logiciel utilisé Autre Si autre logiciel, précisez CROSSWAY

11 Quelles sont les fonctionnalités du logiciel utilisées... Dossier médical Plan de soins Fiche de traitement Transmissions Ce logiciel est-il satisfaisant? Si, pour quelle(s) raison(s) moins adapté à la prise en charge en EHPAD trop médical et Quel est le nombre de postes informatiques à disposition du personnel soignant? Sont-ils facilement accessibles au personnel soignant salarié de l établissement? Sont-ils facilement accessibles au personnel soignant salarié de l établissement? Sont-ils installés en réseau? Nombre de médecins généralistes saisissant les prescriptions médicales sur informatique L'EHPAD est-elle équipée en télémédecine? Si, cet équipement est-il utilisé? 5 Commentaires Certains médecins généralistes (au nombre de 3) ne saisissent pas les prescriptions informatiques. Ils sont entrés depuis peu dans l EHPAD, depuis la réorganisation médicale. 7. Réunions En tant que médecin coordonnateur, organisez-vous ou participez-vous à des réunions formalisées avec compte-rendu ou transmissions écrites... de pré admission pour projets de vie individuels avec équipe de soins de direction de conseil de vie sociale avec les praticiens libéraux Quelque fois Systématiquement Systématiquement Quelque fois Systématiquement Quelque fois Commission de coordination gériatrique Nombre de réunions dans l année de la commission de coordination gériatrique Nb de médecins traitants différents ayant participé à au moins une réunion de la commission de coordination gériatrique au cours de l'année : L un des thèmes suivants a-t-il été traité au cours d une des réunions de la commission de coordination gériatrique :

12 Médicaments Démence Chute Nutrition Commentaires sur Intérêts / Limites des réunions / Ce qui pourrait se faire ère réunion de la CCG le 27 février Formations Le médecin coordonnateur a-t-il une fiche de poste? Est-elle en adéquation avec ses missions actuelles? Quelle est la qualification du médecin coordonnateur... Capacité gériatrie Diplôme universitaire de médecin coordonnateur Autre qualification Autre qualification, précisez Spécialisée en Gériatrie, DIU pneumo-phtisiologie, DIU soins palliatifs accompagnement, DIU Alzhzeimer et apparenté Le médecin coordoonateur est-il un adhérent d une association de médecins coordonnateurs? Précisions sur l'association Association départementale à visée "formation" (2 fois/an environ) existant depuis 25 Formations suivies par le médecin coordonnateur au cours de l année... en lien avec la FMC Capacité gériatrie DU de médecin coordonnateur DU soins palliatifs DU Alzheimer autre formation suivie autre formation suivie, Cours intensif national gériatrie Toulouse Novembre précisez 23, Assises Nationales du médecin coordonnateur EHPAD PARIS, Novembre 23, congrés National Unités Alzheimer PARIS Décembre 23 Des séances de formation/d information/ d évaluation des pratiques sont-elles réalisées par le médecin coordonnateur ou l infirmière coordonnatrice? Avez-vous des difficultés pour organiser ces séances? Plan de formation de l année écoulée : détail des formations suivies par les professionnels : = Une évaluation de l impact des formations a-t-elle été réalisée (ou est-elle prévue)? Thème : Chutes

13 Thème : Contentions Thème : Détérioration intellectuelle : dépistage, suivi Thème : Troubles de l humeur et du comportement Thème : Douleur Thème : Escarres Thème : Gestion des urgences Thème : Fin de vie Thème : Incontinence Thème : Maltraitance Thème : Prévention de la dénutrition Thème : Prévention de la déshydratation Thème : Maintien de l autonomie Thème : Maladie d Alzheimer et démences apparentées Thème : Autres formations ( risque infectieux, ) Si, préciser

14 Avez-vous été consulté pour établir le plan de formation? Votre avis a-t-il été suivi? Selon vous, existe-t-il des besoins de formation -couverts concernant le personnel. Et si, lesquels? Les réunions cliniques pluridisciplinaires une fois / semaine ont également un but pédagogique. Commentaires Enquête SOLEN a été faite le 28//23 : 86 Alzheimer. 6 ont une prescription de NLP 6 depuis plus d mois beaucoup de patients sont intestables et l évaluation est effectuée au cours des réunions pluridisciplinaires BUTS évaluation du résident à visée pédagogique 9. Synthèse Synthèse - points forts Energie et dynamisme de l encadrement et d un certain nombre de soignants entrainant peu à peu l ensemble des équipes à travailler à une réorganisation soignante cohérente. Les bonnes pratiques de soins sont bien suivies malgré toutes les difficultés rencontrées. Evaluation interne effectuée. Protocoles existants guidant les soignants Démarche de soins et projet de vie effectués toujours régulièrement fois/semaine avec le medco Travail du medco en cohérence avec la filière gériatrique du CHIVA : temps de consultation mémoire (continuité de prise en charge gériatrique) Synthèse - points faibles Phase transitoire difficile pour les résidents et tous les corps de métier : GRANDE SOUFFRANCE Tendance à la diminution de la qualité des soins que nous délivrions jusqu en 22 et début 23 L évaluation interne et l évaluation externe se déroulent au moment même où nous sommes tenus de diminuer automatiquement la qualité de nos soins compte tenu du manque de temps, temps qui est davantage utilisé à essayer de stabiliser la prise en charge par la réorganisation de tous les corps de métiers. Incertitude de l avenir proche.lente reconstruction sur plusieurs années Synthèse - Objectifs de l année à venir - Projet PASA en cours - Mise en place plus systématique de directives anticipées et de la désignation de la personne de confiance - Mise en place des prescriptions anticipées - Evaluation externe - Travail de coordination à renforcer - Adaptation des protocoles et procédures en lien avec la médecine de ville Rapport soumis à l avis de la Commission de coordination gériatrique

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté EHPAD SAINT-PHILIPPE Finess juridique : 95 Finess géographique : 97849 RUE PRINCIPALE 94 ERCE Tél :56668344 Statut : privé lucratif Tarification partielle Habilité Aide sociale : Lits autorisés : 65 Lits

Plus en détail

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE ANNEE : Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement 5 Présentation de l'établissement Médecin coordonnateur Richard FASQUELLE Nombre de lits autorisés

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre Année concernée par le rapport : Médecin coordonnateur : ATTENTION : PRECISER «0» ou «ND» car tout champ vide est analysé comme

Plus en détail

EHPAD VILLEGIALE SAINT JACQUES CHIC - CASTRES/MAZAMET

EHPAD VILLEGIALE SAINT JACQUES CHIC - CASTRES/MAZAMET EHPAD VILLEGIALE SAINT JACQUES CHIC - CASTRES/MAZAMET Finess juridique : 8138 PLACE CARNOT (CHIC - 2 BD MARECHAL FOCH BP 417) 811 CASTRES Finess géographique : 8199788 Tél :56371632 Statut : Tarification

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD situation au 31 décembre 2016

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD situation au 31 décembre 2016 IMPORTANT : Lorsque des données chiffrées sont à renseigner, merci de préciser «0» pour une valeur nulle ou «ND» lorsque la donnée est indisponible (tout champ vide est analysé comme une donnée manquante)

Plus en détail

1) Présentation de l établissement

1) Présentation de l établissement 334 LES GENEVRIERS Rapport d'activité médicale de l'année d'exercice 2015 Dernier enregistrement effectué en tant que document validé par YVES SUAU le 20/05/2016 19:15:34 1) Présentation de l établissement

Plus en détail

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Master2. non. non. oui. oui. oui. Finess juridique : Finess géographique : RUE PRINCIPALE ERCE

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Master2. non. non. oui. oui. oui. Finess juridique : Finess géographique : RUE PRINCIPALE ERCE EHPAD SAINT-PHILIPPE Finess juridique : 090000050 Finess géographique : 090780149 RUE PRINCIPALE 09140 ERCE Tél :0561668344 Statut : privé lucratif Tarification partielle Habilité Aide sociale : Lits autorisés

Plus en détail

Analyse des rapports d activité médicale 2013 des médecins coordonnateurs des EHPAD de Midi-Pyrénées

Analyse des rapports d activité médicale 2013 des médecins coordonnateurs des EHPAD de Midi-Pyrénées Janvier 2015 des rapports d activité médicale 2013 des médecins coordonnateurs des EHPAD de Midi-Pyrénées OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE LA SANTÉ DE MIDI-PYRÉNÉES Faculté de Médecine 37 allées Jules Guesde 31073

Plus en détail

Rapport d'activité du psychologue

Rapport d'activité du psychologue Rapport d'activité du psychologue EHPAD BELLISSEN Dernier enregistrement effectué en tant que document validé par Gessy MODER le 09/05/2016 11:20:14 Code d'identification RAMEHPAD 002 PRESENTATION DU POSTE

Plus en détail

Rapport d'activité psychologue EHPAD LE CLOS DU RAUNIER

Rapport d'activité psychologue EHPAD LE CLOS DU RAUNIER Rapport d'activité psychologue EHPAD LE CLOS DU RAUNIER ANNEE : 01 Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement PRESENTATION DU POSTE DE PSYCHOLOGUE 0 1 Nom du psychologue Prénom PLOUARD Stéphanie

Plus en détail

Rapport d'activité du psychologue

Rapport d'activité du psychologue Rapport d'activité du psychologue EHPAD LE CLOS DU RAUNIER Dernier enregistrement effectué en tant que document validé par Stéphanie PLOUARD le 19/05/2016 10:59:04 Code d'identification RAMEHPAD 012 PRESENTATION

Plus en détail

Janvier 2017 Analyse des rapports d activité médicale 2015 des médecins coordonnateurs

Janvier 2017 Analyse des rapports d activité médicale 2015 des médecins coordonnateurs Janvier 2017 Analyse des rapports d activité médicale 2015 des médecins coordonnateurs des EHPAD en Occitanie OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE LA SANTÉ DE MIDI PYRÉNÉES Faculté de Médecine 37 allées Jules Guesde

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ DES PSYCHOLOGUES EN EHPAD

RAPPORT D ACTIVITÉ DES PSYCHOLOGUES EN EHPAD RAPPORT D ACTIVITÉ DES PSYCHOLOGUES EN EHPAD Établissement :.. Année : Nom du psychologue : Prénom : Quel est votre niveau de qualification en psychologie : Licence 3 Master 1 Master 2 Doctorat Possédez-vous

Plus en détail

Rapport d'activité psychologue EHPAD LES GRANDS CHENES

Rapport d'activité psychologue EHPAD LES GRANDS CHENES Rapport d'activité psychologue EHPAD LES GRANDS CHENES ANNEE : 2012 Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement PRESENTATION DU POSTE DE PSYCHOLOGUE 2 0 7 Nom du psychologue Prénom JAMARD ENESA

Plus en détail

Rapport annuel d activité

Rapport annuel d activité Rapport annuel d activité cadre supérieur de Santé 2007 Description du fonctionnement des EHPAD, de l organisation médico-sociale, du profil des résidents, de l évolution de la population hébergée, des

Plus en détail

Qualité de la prise en charge médicale des Ehpad en Midi-Pyrénées

Qualité de la prise en charge médicale des Ehpad en Midi-Pyrénées Qualité de la prise en charge médicale des Ehpad en Midi-Pyrénées RÉSULTATS DE LA 1 ÈRE ÉVALUATION DOSSIER DEPARTEMENT AVEYRON SOMMAIRE 1. Participation des établissements du département... 2. Caractéristiques

Plus en détail

11 ème Journée Départementale de la Gérontologie

11 ème Journée Départementale de la Gérontologie SIGLE Pôle 11 ème Journée Départementale de la Gérontologie Unité d Hébergement Temporaire d Urgence Médico-Sociale (UHTU MS) 7 octobre 2015 Salle Paul Eluard Rilhac-Rancon 11 ème Journée Départementale

Plus en détail

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie?

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? EHPAD/USLD Table ronde 2ème journée d oncogériatrie du Centre Orléans La Source le 1 er décembre 2016 Dr Karine Barilleau

Plus en détail

Impact d une démarche QUAlité sur l évolution des pratiques et le déclin fonctionnel des Résidents des EHPAD. Pr Yves Rolland SFGG 2013

Impact d une démarche QUAlité sur l évolution des pratiques et le déclin fonctionnel des Résidents des EHPAD. Pr Yves Rolland SFGG 2013 Impact d une démarche QUAlité sur l évolution des pratiques et le déclin fonctionnel des Résidents des EHPAD Pr Yves Rolland SFGG 2013 Les résidents en EHPAD 657 000 résidents accueillis dans des établissements

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande -

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande - RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS - Dossier de demande - Le présent document s adresse à l ensemble des établissements publics et privés d Aquitaine souhaitant identifier au sein de

Plus en détail

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Cycle gérontologie Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Décret du 27/05/2005 Décret relatif à la qualification, aux missions et aux modes de rémunération du médecin coordonnateur exerçant

Plus en détail

Centre Hospitalier du Mans

Centre Hospitalier du Mans Centre Hospitalier du Mans Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : l offre de soins gériatriques du Centre Hospitalier du Mans PROFESSIONNELS DE SANTE Centre Hospitalier du Mans O ff r e de soins

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

Profil de l'ehpad - année 2012

Profil de l'ehpad - année 2012 Identification de l'ehpad Raison sociale : xx N FINESS géographique : XXXXXXXXX Profil de l'ehpad - année 212 L'Assurance maladie vous propose un profil individualisé vous permettant de situer la consommation

Plus en détail

Qualité de la prise en charge médicale des Ehpad en Midi-Pyrénées

Qualité de la prise en charge médicale des Ehpad en Midi-Pyrénées Qualité de la prise en charge médicale des Ehpad en Midi-Pyrénées RESULTATS REGION Situation à 18 mois 1 SOMMAIRE Introduction... 3 1. Caractéristiques des échantillons (Ehpad et résidents)... 10 2. Evolution

Plus en détail

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Les soins palliatifs en HAD 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Circulaire du 30/05/2000 non parue au JO compléments en février 2004, decembre 2006

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

RETOUR SUR LE PROGRAMME AMI-ALZHEIMER

RETOUR SUR LE PROGRAMME AMI-ALZHEIMER RETOUR SUR LE PROGRAMME AMI-ALZHEIMER 1 2 Pourquoi améliorer la prise en charge médicamenteuse chez les résidents en EHPAD? Les personnes de plus de 65 ans représentent 16 % de la population française

Plus en détail

Unité d Hébergement Renforcée

Unité d Hébergement Renforcée Unité d Hébergement Renforcée Dr S. SOYEZ, gériatre Pôle Gériatrique Centre hospitalier de Valenciennes L UHR : cas clinique (s) Une concentration de cas complexes. L UHR: historique PLAN ALZHEIMER 2008

Plus en détail

Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer :

Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer : Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer : Dr Aquino Jean Pierre TABLE RONDE product 2014 Congrès National des Unités de soins d évaluation et de prise en charge Alz Tu 11 Décembre 2014 Dr Binot Ingrid

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer La mise en œuvre du plan Alzheimer dans la région Le diagnostic

Plus en détail

EHPAD MUSDEHALSUENIA. Elaboration des Cartographies globale & dynamique des risques

EHPAD MUSDEHALSUENIA. Elaboration des Cartographies globale & dynamique des risques Elaboration des Cartographies globale & dynamique des risques Retour d expérience sur un risque maitrisé : «L Accompagnement des troubles du comportement des résidents» Le 8 juin 2016 SOMMAIRE 1. Caractéristiques

Plus en détail

QUESTIONNAIRE V4 PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGEES DÉPENDANTES

QUESTIONNAIRE V4 PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGEES DÉPENDANTES QUESTIONNAIRE V4 PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGEES DÉPENDANTES Définition : Sont désignées comme dépendantes dans ce questionnaire, les personnes âgées qui ont besoin d être aidées pour effectuer des

Plus en détail

Rapport d Activité Médicale standardisé en EHPAD

Rapport d Activité Médicale standardisé en EHPAD En partenariat avec l Agence Régionale de Santé Rapport d Activité Médicale standardisé en EHPAD D UNE OBLIGATION RÉGLEMENTAIRE À UN OUTIL DE DIAGNOSTIC RÉGIONAL Congrès ORS 5 Avril 2013, Bordeaux CÉLINE

Plus en détail

Décret n du 20 mars 2009

Décret n du 20 mars 2009 Décret n 2009-322 du 20 mars 2009 relatif aux obligations des établissements et services accueillant ou accompagnant des personnes handicapées adultes n ayant pu acquérir un minimum d autonomie JO du 26

Plus en détail

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION THÉMATIQUE DÉPRESSION SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION ÉVALUATION INTERNE 2013 Une évaluation interne visant à apprécier l utilisation des contenus des mallettes mises à disposition des professionnels

Plus en détail

l admission en EHPAD : le rôle du médecin coordonnateur Dr Heddi BOUTI médecin généraliste médecin coordonnateur EHPAD

l admission en EHPAD : le rôle du médecin coordonnateur Dr Heddi BOUTI médecin généraliste médecin coordonnateur EHPAD l admission en EHPAD : le rôle du médecin coordonnateur Dr Heddi BOUTI médecin généraliste médecin coordonnateur EHPAD www.association-age.fr un EHPAD établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes,

Plus en détail

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION THÉMATIQUE NUTRITION, DÉNUTRITION, ALIMENTATION SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION ÉVALUATION INTERNE 2013 Une évaluation interne visant à apprécier l utilisation des contenus des mallettes mises

Plus en détail

Annexe à la délibération n 4/05

Annexe à la délibération n 4/05 Annexe à la délibération n 4/05 ANNEXE 2 1) EHPAD public La Chocolatière Noisiel. L EHPAD public départemental La Chocolatière de Noisiel compte 120 lits. Le GIR moyen pondéré, indicateur du niveau de

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

BILAN DE FONCTIONNEMENT MEDICAL ANNUEL, PROGRAMME D ACTION

BILAN DE FONCTIONNEMENT MEDICAL ANNUEL, PROGRAMME D ACTION 1 DQ-OG-PR-01 BILAN DE FONCTIONNEMENT MEDICAL ANNUEL, PROGRAMME D ACTION 2014- 2 Le programme d action médical annuel est un document obligatoire qui s inscrit comme une composante du projet d établissement

Plus en détail

Le médecin coordonnateur en EHPAD

Le médecin coordonnateur en EHPAD Le médecin coordonnateur en EHPAD Hier Aujourd hui Demain JF. Bernard,C. Levasseur, EPU «Quoi de Neuf en Gériatrie»? Rouen, 10 Avril 2014 JEAN F. BERNARD MISSION : IMPOSSIBLE Médecin Co en EHPAD avec la

Plus en détail

La filière gériatrique et les réseaux de soins

La filière gériatrique et les réseaux de soins DU de Médecine des Personnes Agées 2011 La filière gériatrique et les réseaux de soins Pr. François PUISIEUX Pôle de Gérontologie, CHRU de LILLE La filière gériatrique Objet de la filière gériatrique :

Plus en détail

PÔLE D Structures Gériatriques

PÔLE D Structures Gériatriques PÔLE D Structures Gériatriques L EQUIPE DU POLE : SON ORGANISATION, SON EVOLUTION EDITO Pour le pôle D, l année 2014 a été une année marquée principalement par la mise en place des IDE référentes et de

Plus en détail

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012 Contexte : plan Alzheimer 2008-2012 Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche,

Plus en détail

Un médecin coordonnateur en EHPAD pour vous qui est ce?

Un médecin coordonnateur en EHPAD pour vous qui est ce? JOURNEE DU 23 SEPTEMBRE 2015 CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL AMCOOR HAUTE BRETAGNE LIVRE BLANC DU MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD Vingt médecins coordonnateurs se sont réunis le 23 septembre à Saint Jacut

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative»

APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative» Annexe 3 Conseil Général Nom de l établissement : APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative» Gestionnaire de l établissement Commune : Zone de Soins de Proximité : Organisme gestionnaire

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Population concernée Critères d admission et de réorientation Projets de l UHR Le personnel de l UHR Architecture UHR Dieppe 1 Unité

Plus en détail

L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de

L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de personnes de 60 ans et plus. Projection INSEE audoise

Plus en détail

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT - 15190 1 LE PASA Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie

Plus en détail

Réseaux gérontologiques bretons

Réseaux gérontologiques bretons Réseaux gérontologiques bretons Saint Malo Dr CANNEVA F Lannion Dr COLIN MP Antrain Dr MORDELLET B Saint POL Mme SEITE P Port-Louis Dr DANION P Brest Dr DELAIZE L Un groupe de 6 réseaux localisés sur la

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES

QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES NOM DE LA STRUCTURE ADRESSE TEL FAX NOM DU DIRECTEUR NOM DU PROFESSIONNEL REFERENT POUR L OUTIL : Fonction : E mail de liaison : I. LA PRISE EN SOINS

Plus en détail

LE CENTRE HOSPITALIER DE VICHY RECRUTE 1 PSYCHOMOTRICIEN(NE) EN GERIATRIE POLE READAPTATION & GERIATRIE. Pièce jointe : Fiche de Poste

LE CENTRE HOSPITALIER DE VICHY RECRUTE 1 PSYCHOMOTRICIEN(NE) EN GERIATRIE POLE READAPTATION & GERIATRIE. Pièce jointe : Fiche de Poste LE CENTRE HOSPITALIER DE VICHY RECRUTE 1 PSYCHOMOTRICIEN(NE) EN GERIATRIE POLE READAPTATION & GERIATRIE Pièce jointe : Fiche de Poste Renseignements à : Monsieur Gilles FOURNIER Cadre de Supérieur de Santé

Plus en détail

Rapport Annuel d Activité Médicale. S. Reingewirtz

Rapport Annuel d Activité Médicale. S. Reingewirtz Rapport Annuel d Activité Médicale S. Reingewirtz Références 9ème Mission du décret du 27 mai 2005: Établit un rapport annuel d activité médicale, retraçant notamment les modalités de prise en charge des

Plus en détail

Service de gestion de cas. Assia BOULAJAJ Gestionnaire de cas

Service de gestion de cas. Assia BOULAJAJ Gestionnaire de cas Service de gestion de cas Assia BOULAJAJ Gestionnaire de cas assia.boulajaj@gestiondecas93.org 01 45 09 70 07 32 MAIA locales Contexte régional 2016 : une région pourvue de 32 dispositifs MAIA porteurs

Plus en détail

BELLEVAUX. Plateforme gérontologique de services de soins

BELLEVAUX. Plateforme gérontologique de services de soins Plateforme gérontologique de services de soins Service de Soins Infirmiers A Domicile Accueil de Jour Hébergement Temporaire Hébergement Permanent BELLEVAUX HISTORIQUE Autrefois grande abbaye cistercienne

Plus en détail

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE : le projet en quelques mots La CTA : Coordination Territoriale d Appui Les dispositifs supplémentaires Pilulier électronique Activité Physique Adaptée Interventions d

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DE CONVENTION TRIPARTITE POUR LES 9 EHPAD SUIVANTS : Cette convention à conclure engage chacune des parties sur les bases suivantes :

RENOUVELLEMENT DE CONVENTION TRIPARTITE POUR LES 9 EHPAD SUIVANTS : Cette convention à conclure engage chacune des parties sur les bases suivantes : RENOUVELLEMENT DE CONVENTION TRIPARTITE POUR LES 9 EHPAD SUIVANTS : 1) «la maison du tilleul argenté» à Chelles Cet Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), privé Acte Certifié

Plus en détail

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS Journée Régionale REQUAMIP 31 mai 2011 Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS DR Hervé FERRIER CH REVEL CONTINUITE DES SOINS pourquoi cette thématique? Répondre à l objectif de la journée destinée à

Plus en détail

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Sixième atelier Référentiel des missions MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et l Orpadam Clic Rappel sur les trois outils du guichet

Plus en détail

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER Montpellier - 4/6/2015 RETOUR D EXPERIENCE Dr Jean-Yves LEMONNIER Médecin coordinateur LNA HAD CENTRE PH Centre de Gériatrie CHR Orléans CONTEXTE contexte - saturation

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral

Plus en détail

ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs

ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs éraldine Equipe Mobile de Soins Palliatifs CHU de RENNES FRANCE Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du

Plus en détail

PRÉVENTION DE LA DÉNUTRITION EN EHPAD: RETOUR D EXPÉRIENCE. Réunion locale ARS-EHPAD 12 Novembre 2014

PRÉVENTION DE LA DÉNUTRITION EN EHPAD: RETOUR D EXPÉRIENCE. Réunion locale ARS-EHPAD 12 Novembre 2014 PRÉVENTION DE LA DÉNUTRITION EN EHPAD: RETOUR D EXPÉRIENCE Réunion locale ARS-EHPAD 12 Novembre 2014 CARACTÉRISTIQUES DES 2 SITES EHPAD Linard 70 lits d EHPAD Une cuisine interne 3 cuisiniers EHPAD Les

Plus en détail

Centre Hospitalier des Pays de Morlaix

Centre Hospitalier des Pays de Morlaix Centre Hospitalier des Pays de Morlaix Point sur l unité cognitivo-comportementale (UCC) de Plougonven Journée de la Société Bretonne de Gériatrie 14/10/2016 Qu est-ce qu une UCC? - Dispositif du Plan

Plus en détail

RESEAU EPSILON Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile Charte Réseau Epsilon

RESEAU EPSILON Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile Charte Réseau Epsilon RESEAU EPSILON Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile Charte Réseau Epsilon 1 La présente charte est destinée aux professionnels de santé quels qu ils soient, souhaitant intervenir dans

Plus en détail

Réseau «ARCADE» Système d information

Réseau «ARCADE» Système d information Réseau «ARCADE» Système d information 28 septembre 2006 Objectifs du Réseau Arcade Evolution du Réseau expérimental de soins continus à domicile (1999-2004) : «Volonté de développer l offre Douleur - Soins

Plus en détail

PROJET DE SERVICE SSIAD - ESA

PROJET DE SERVICE SSIAD - ESA PROJET DE SERVICE 2014-2018 SSIAD - ESA Résidence «Les Tilleuls» Synthèse PRESENTATION DE LA RÉSIDENCE «LES TILLEULS» D ORAISON Historique La ville d'oraison se situe dans les Alpes de Haute Provence,

Plus en détail

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Autorisations En mars 2006 Création d un hôpital de jour de médecine gériatrique de 10 places En novembre 2011 : Restructuration de l hôpital de jour

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

Les unités du Pôle de Psychiatrie du Sujet Agé EPSM Etienne Gourmelen Quimper. EPSM Etienne Gourmelen Quimper

Les unités du Pôle de Psychiatrie du Sujet Agé EPSM Etienne Gourmelen Quimper. EPSM Etienne Gourmelen Quimper Les unités du Pôle de Psychiatrie du Sujet Agé EPSM Etienne Gourmelen Quimper EPSM Etienne Gourmelen Quimper Les hôpitaux de jour L hôpital de jour, pour qui? Hôpital de jour «L Estran» - Concarneau Toute

Plus en détail

Maintien à domicile : Difficultés, limites et aides possibles

Maintien à domicile : Difficultés, limites et aides possibles Maintien à domicile : Difficultés, limites et aides possibles Equipe Mobile de Soins Palliatifs des HUS Yvonne Maurice-Peiffer, assistante sociale Adeline Jung, IDE Elisabeth Mangin, médecin Les Hôpitaux

Plus en détail

Projet Médico-Social

Projet Médico-Social Projet médical et de soins : assurer une prise en charge globale et adaptée aux résidents Vie quotidienne et environnement : proposer aux résidents un lieu de vie convivial Projet de vie personnalisée

Plus en détail

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE FICHE DE POSTE : INFIRMIER EN EQUIPE D'APPUI DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS Famille : SOINS Métier : INFIRMIER EN SOINS GENERAUX Quotité du poste : Temps complet Rédacteur(s) : A.FEUILLATRE- MORNAY

Plus en détail

APHJPA Rennes R. Gonthier Saint-Etienne

APHJPA Rennes R. Gonthier Saint-Etienne APHJPA Rennes 2007 R. Gonthier Saint-Etienne HISTORIQUE A partir de 1999 : EPP démarche facultative sous forme d'audit clinique Loi du 13 août 2004 (sur la réforme de l'assurance Maladie) EPP individuelle

Plus en détail

Fiche objectif n 1. Evaluation pluridisciplinaire de la personne à son entrée et de sa famille

Fiche objectif n 1. Evaluation pluridisciplinaire de la personne à son entrée et de sa famille Fiche objectif n 1 Evaluation pluridisciplinaire de la personne à son entrée et de sa famille Admission adaptée aux capacités d accompagnement de l accueil de jour. Meilleure intégration de la personne

Plus en détail

Convention tripartite et EHPAD Objectifs: définir les conditions de fonctionnement de l'établissement sur le plan budgétaire et en matière de qualité

Convention tripartite et EHPAD Objectifs: définir les conditions de fonctionnement de l'établissement sur le plan budgétaire et en matière de qualité Projet d établissement en EHPAD Évaluation des risques Dr CHAUVIN de VENDÔMOIS Laure-Diane CHU Bordeaux PH Gériatre Médecin coordonnateur EHPAD 1 Lormont et EHPAD 2 Maison Retraite Alouette Convention

Plus en détail

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Dr Catherine FERNANDEZ Unité Mobile de Gériatrie Pôle de gériatrie Strasbourg 3 juin 2010 Plan Genèse et fonctionnement des unités mobiles

Plus en détail

QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR?

QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR? QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR? Dr Pascale CODIS La Fondation Roguet - établissement gériatrique public situé dans les Hauts-de-Seine sur la commune de Clichy - est une structure

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge A l initiative de la Direction Générale de la Santé Mise en œuvre: Société Française de Gériatrie et Gérontologie

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD»

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» OMEDIT Haute-Normandie Octobre 2014 Dr M. Lefebvre-Caussin, Dr D. Monzat, Pr J. Doucet, Dr A. Breteau, N. Henry, Groupe de travail «EHPAD» OMEDIT

Plus en détail

LES OUTILS MOBIQUAL. Dr Bernard Oddos EHPAD LE REPOS MARIN SOULAC SUR MER

LES OUTILS MOBIQUAL. Dr Bernard Oddos EHPAD LE REPOS MARIN SOULAC SUR MER LES OUTILS MOBIQUAL Dr Bernard Oddos EHPAD LE REPOS MARIN SOULAC SUR MER PRESENTATION DE L EHPAD 99 chambres / 82 déments diagnostiqués 1 unité sécurisée 1 médecin coordonnateur à 0,5 ETP 1 IDEC à 0,5

Plus en détail

Projet thérapeutique en SLD et EHPAD Dr VERDAVAINNE 18/02/14

Projet thérapeutique en SLD et EHPAD Dr VERDAVAINNE 18/02/14 Projet thérapeutique en SLD et EHPAD Dr VERDAVAINNE 18/02/14 1 Définition du projet thérapeutique en SLD et EHPAD Variable selon la littérature mais 3 «projets» qui doivent faire cohabiter les soins médicaux-infirmiers

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR L OUSTALET LIVRET D ACCUEIL

ACCUEIL DE JOUR L OUSTALET LIVRET D ACCUEIL ACCUEIL DE JOUR L OUSTALET LIVRET D ACCUEIL [ Une personne ne se résume pas uniquement à sa mémoire. L être humain a des sentiments, de l imagination, de l énergie, de la volonté et des principes. O.Sacks

Plus en détail

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD 17 mars 2015 EMSP CHU Reims Dr Alexia Copigny Afonso LE PATIENT Quel est son statut?

Plus en détail

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique :

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : La structure d HAD du Centre Hospitalier Gérard Marchant (15

Plus en détail

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Objet de la demande Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Conclusion de l instructeur ARS/DOMS/Grille d instruction sur dossier

Plus en détail

Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis

Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis http://reseau-sante-portlouis.org Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis ASSEMBLEE GENERALE DU 6 MAI 2008 LES OBJECTIFS DU RESEAU Informer les personnes, les familles, les professionnels

Plus en détail

SPECIAL FORMATION DOULEUR ET SOINS PALLIATIFS

SPECIAL FORMATION DOULEUR ET SOINS PALLIATIFS SPECIAL FORMATION DOULEUR ET SOINS PALLIATIFS - 2015 Organisme de formation enregistré sous le n 82 69 10408 69 Agrément DPC 4251 Qui sommes-nous? Agir en Santé est organisme de formation, créé et animé

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE

RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE LES RESSOURCES DU RESEAU GERONTOLOGIQUE FACILITATRICES DU MAINTIEN A DOMICILE H.A.D. Hospit. à Domicile Soins ponctuels (antibiothérapie, chimiothérapie, perfusions) Soins

Plus en détail

1.1 FINESS géographique : 1.2 SIRET de l'ehpad : 1.3 Raison sociale de l'ehpad : 1.4 Adresse postale : 1.5 Code postal : 1.6 Commune : 1.7 Adresse mai

1.1 FINESS géographique : 1.2 SIRET de l'ehpad : 1.3 Raison sociale de l'ehpad : 1.4 Adresse postale : 1.5 Code postal : 1.6 Commune : 1.7 Adresse mai Mesdames les Directrices, Messieurs les Directeurs, à destination des EHPAD Prévention des chutes L appel à candidatures sur la prévention des chutes en EHPAD 2017 s'inscrit dans la continuité de celui

Plus en détail

EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain

EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain (Département du Nord) Rencontre nationale des Réseaux de Santé Personnes Agées Le 28 mai 2015 Levallois Perret Intervention des Drs Anne-Sophie

Plus en détail

RAPPORT. Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social. Campagne 2016 EHPAD. Restitution régionale

RAPPORT. Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social. Campagne 2016 EHPAD. Restitution régionale RAPPORT Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social Campagne 2016 EHPAD Restitution régionale 0 Table des matières INTRODUCTION et ELEMENTS DE CONTEXTE... 2 I. Présentation des répondants...

Plus en détail