Formation «L essentiel de la réglementation»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation «L essentiel de la réglementation»"

Transcription

1 Formation «L essentiel de la réglementation» REFERENCE : Objectif général Présenter sous forme synthétique l ensemble des textes réglementaires applicables au secteur bancaire et financier. Identifier leurs sources et comprendre leur hiérarchie. Expliquer leur structure. Cerner le périmètre de la conformité. 2. Participants Collaborateurs d établissements de crédit nouvellement recrutés pour connaître les contraintes qui réglementent leur profession Auditeurs, contrôleurs ou inspecteurs d établissements de crédit, de cabinets d expertise ou de commissariat aux comptes pour se familiariser avec le vocabulaire et les obligations de conformité du secteur financier avant de démarrer leur mission 3. Connaissances requises Aucune connaissance particulière. 4. Durée 2 jours. 5. Supports et moyens pédagogiques Documentation en power point. 1

2 Alternance d illustrations et d exercices pratiques. QCU, tests, questions/réponses pour vérifier, réviser et confirmer les acquis. 6. Animateur Hervé MANCERON. 7. Langue Français. 8. Homologation CNCC 12F Cycle diplômant Non. 2

3 JOUR 1 Temps Objectifs pédagogiques Contenu et activités Supports et moyens pédagogiques TOUR DE TABLE 9h00 9h30 Prise de connaissance du groupe et de ses attentes. Recueil des attentes, rappel des objectifs et distribution des supports. Paper board. PARTIE 1 : INTRODUCTION : LE METIER DE BANQUIER 9h30 10h15 Présenter les métiers de la banque La banque de détail, la banque d investissement, la gestion d actifs Sensibiliser aux risques associés. Comprendre l utilité des textes. Risques de liquidité, d insolvabilité, de marché, d illiquidité, de nonconformité Illustration PARTIE 2 : LES SOURCES DES TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES FRANÇAIS 10h15 10h30 Présenter les sources des textes et leur hiérarchie. Les textes internationaux. Les textes européens. Les textes français. 10h30 10h45 Pause café. PARTIE 3 : LE CODE MONETAIRE ET FINANCIER 10h45 12h30 Connaître les livres présents dans le code monétaire et financier et leur contenu. Définir, vulgariser les termes clés. Les instruments financiers et les produits d épargne Les opérations de banque et connexes. Les services d investissement et connexes. Les prestataires et les institutions 12h30 14h00 Pause déjeuner. PARTIE 4 : LES PRINCIPAUX TEXTES DU C.R.B.F. ET ARRETES MINISTERIELS 14h00 15h30 Présenter les textes réglementaires. Appréhender leur structure et leur contenu. Les conditions d'exercice : agrément, système de garantie, système de contrôle interne. Organisation des services communs : Centrale des risques, FICP Le démarchage bancaire et financier 3

4 Les caractéristiques des opérations : collecte des ressources et conditions de rémunération, blanchiment des capitaux Organisation du marché interbancaire et des TCN 15h30 15h45 Pause café. 15h45 17h30 Découvrir les particularités comptables propres au secteur financier. Les reportings sociaux et consolidés (publiés, SURFI, FINREP). Les normes comptables France et IAS/IFRS. JOUR 2 Temps Objectifs pédagogiques Contenu et activités Supports et moyens pédagogiques 9h00 10h30 Définir les ratios prudentiels Comprendre leur utilité. Sensibiliser aux modalités de calcul. Les fonds propres, le ratio de solvabilité (Bâle 2), le contrôle des grands risques, le coefficient de liquidité Evolutions Bâle 3 10h30 10h45 Pause café. PARTIE 5 : LE REGLEMENT GENERAL DE L AMF (RGAMF) 10h45 11h45 Identifier dans le RGAMF les principales dispositions concernant les PSI. Règles d organisation : dispositif de conformité et de contrôle interne Règles de bonne conduite : segmentation et information des clients PARTIE 6 : SEBC, BCE, BDF ET POLITIQUE MONETAIRE 11h45 12h30 Définir les notions essentielles au pilotage de la liquidité. Les instruments : opérations d open market, les facilités permanentes. Les contreparties et les actifs éligibles. Les procédures : appels d offres et opérations bilatérales. 12h30 14h00 Pause déjeuner. PARTIE 7 : LA BALANCE DES PAIEMENTS 4

5 14h00 14h45 Cerner la problématique de la collecte pour la balance des paiements. Présentation générale de la collecte et définitions. Les comptes rendus de transaction pour compte propre. Les comptes rendus de flux d investissement directs. PARTIE 8 : CE QU IL FAUT RETENIR DU CODE DE LA CONSOMMATION 14h45 15h30 Présenter les dispositions utiles qui s appliquent pour l octroi d un crédit. Dispositions concernant le crédit : crédit conso et crédit immobilier. Traitement des situations de surendettement. 15h30 15h45 Pause café. PARTIE 9 : CE QU IL FAUT RETENIR DU CODE DES ASSURANCES 15h45 17h00 Souligner le parallélisme entre la réglementation bancaire et celle des assurances. Agréments et contrôle des entreprises d assurance. Les provisions techniques et la réglementation des placements. Les dispositions comptables et prudentielles. PARTIE 10 : SYNTHESE ET CONCLUSION 17h00 17h30 Vérifier et valider des acquis. Synthèse des deux journées. Quiz/QCU. Évaluer la formation. Quiz et correction orale. Évaluation de la formation. Fiches d évaluation. 5

Formation «Audit interne bancaire»

Formation «Audit interne bancaire» Formation «Audit interne bancaire» REFERENCE : 801 1. Objectif général Comprendre le rôle de l'auditeur et son positionnement au sein des dispositifs de contrôle (permanent/périodique). Maîtriser les différents

Plus en détail

Formation «La banque et son environnement»

Formation «La banque et son environnement» Formation «La banque et son environnement» REFERENCE : 504 1. Objectif général Familiariser les entrants dans l établissement avec la culture bancaire générale nécessaire à: la bonne compréhension de l

Plus en détail

Formation «Les états COREP : risques de crédit»

Formation «Les états COREP : risques de crédit» Adapté Bâle III Formation «Les états COREP : risques de crédit» REFERENCE : 409 1. Objectif général Permettre à tout participant de se familiariser avec les états COREP relatifs au risque de crédit. Comprendre

Plus en détail

Formation «Gestion actif/passif (ALM) : L essentiel»

Formation «Gestion actif/passif (ALM) : L essentiel» Formation «Gestion actif/passif (ALM) : L essentiel» REFERENCE : 704 1. Objectif général Appréhender la gestion globale du bilan à l'aide de cas pratiques. Maîtriser les mécanismes de mise en œuvre. 2.

Plus en détail

Formation «La consolidation des comptes : approfondissement»

Formation «La consolidation des comptes : approfondissement» Formation «La consolidation des comptes : approfondissement» REFERENCE : 207 1. Objectif général Maîtriser les problèmes soulevés par la conversion des comptes des sociétés étrangères, les impôts différés

Plus en détail

Formation «Fonctionnement, réglementation et risques de l assurance»

Formation «Fonctionnement, réglementation et risques de l assurance» Formation «Fonctionnement, réglementation et risques de l assurance» REFERENCE : 113 1. Objectif général Connaître les normes applicables à l assurance. Comprendre le fonctionnement d une compagnie. Analyser

Plus en détail

Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests»

Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests» Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests» RÉFÉRENCE : 405 1. Objectif général Avoir une vision d ensemble du pilier 2 de Bâle II et de ses impacts. Acquérir un niveau d expertise permettant de

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations en devises»

Formation «Comptabilité des opérations en devises» Formation «Comptabilité des opérations en devises» REFERENCE : 301 1. Objectif général Expliquer le mécanisme des opérations en devises et son impact sur le risque et le résultat de change. Traduire l'activité

Plus en détail

Formation «Le crédit à la consommation»

Formation «Le crédit à la consommation» Formation «Le crédit à la consommation» REFERENCE : 125 1. Objectif général Connaître les principaux aspects juridiques, techniques et commerciaux liés aux crédits à la Familiariser les personnels avec

Plus en détail

Formation «Contro le interne comptable»

Formation «Contro le interne comptable» Formation «Contro le interne comptable» REFERENCE : 802 1. Objectif général Souligner le rôle et les enjeux du contrôle interne comptable. Identifier les différentes obligations liées au contrôle interne

Plus en détail

Formation «Apprendre les caractéristiques et structures des produits dérivés bourse: MATIF et MONEP»

Formation «Apprendre les caractéristiques et structures des produits dérivés bourse: MATIF et MONEP» Formation «Apprendre les caractéristiques et structures des produits dérivés bourse: MATIF et MONEP» REFERENCE : 1005 1. Objectif général Donner une connaissance de base des produits récents de marché

Plus en détail

Formation «Audit comptable des établissements de crédit»

Formation «Audit comptable des établissements de crédit» Formation «Audit comptable des établissements de crédit» REFERENCE : 800 1. Objectif général Identifier les risques bancaires de l'audit comptable dans un environnement bancaire. Construire une démarche

Plus en détail

Formation «Gestion actif/passif (ALM) : L essentiel»

Formation «Gestion actif/passif (ALM) : L essentiel» Formation «Gestion actif/passif (ALM) : L essentiel» REFERENCE : 704 1. Objectif général Appréhender la gestion globale du bilan à l'aide de cas pratiques. Maîtriser les mécanismes de mise en œuvre. 2.

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques»

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» REFERENCE : 201 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Identifier les comptes du PCEC

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques»

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» REFERENCE : 201 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Identifier les comptes du PCEC

Plus en détail

Formation «Ba le III (CRR, CRD4) : Approfondissement»

Formation «Ba le III (CRR, CRD4) : Approfondissement» Formation «Ba le III (CRR, CRD4) : Approfondissement» REFERENCE : 301 1. Objectif général Situer les enjeux de la nouvelle réglementation issue de Bâle III : «Capital Requirements Regulation (CRR)» et

Plus en détail

Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences»

Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences» Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences» REFERENCE : 108 1. Objectif général Comprendre les principales différences entre les IFRS et les US GAAP. Savoir identifier et retraiter les

Plus en détail

Formation «Maitriser les caracte ristiques et le fonctionnement des Ope rations Sur Titres (OST)»

Formation «Maitriser les caracte ristiques et le fonctionnement des Ope rations Sur Titres (OST)» Formation «Maitriser les caracte ristiques et le fonctionnement des Ope rations Sur Titres (OST)» REFERENCE : 1007 1. Objectif général Comprendre les principes généraux et de gestion des OST. Expliquer

Plus en détail

Formation «Connaître les opérations sur Titres OST Bourse»

Formation «Connaître les opérations sur Titres OST Bourse» Formation «Connaître les opérations sur Titres OST Bourse» REFERENCE : 1008 1. Objectif général Analyser les différentes formes de titres et maîtriser leur fondement juridique. Expliquer le rôle primordial

Plus en détail

Formation «Initiation aux produits de rive s : caracte ristiques, me canismes et utilisations»

Formation «Initiation aux produits de rive s : caracte ristiques, me canismes et utilisations» Formation «Initiation aux produits de rive s : caracte ristiques, me canismes et utilisations» REFERENCE : 1005 1. Objectif général Comprendre les mécanismes et caractéristiques des marchés dérivés. Identifier

Plus en détail

Formation «Comptabilite des produits de rive s»

Formation «Comptabilite des produits de rive s» Formation «Comptabilite des produits de rive s» REFERENCE : 303 1. Objectif général Situer le rôle des marchés de produits dérivés et leur lien avec les instruments au comptant. Expliquer le mécanisme

Plus en détail

Formation «Les ope rations de haut de bilan»

Formation «Les ope rations de haut de bilan» Formation «Les ope rations de haut de bilan» REFERENCE : 507 1. Objectif général Mettre en confiance les responsables «clientèles entreprises» lors de la négociation et l octroi d un financement du cycle

Plus en détail

Formation «Bases comptables»

Formation «Bases comptables» Formation «Bases comptables» REFERENCE : 200 1. Objectif général Situer le rôle de la comptabilité dans son contexte économique. Identifier les enjeux des différentes méthodes d évaluation. Traduire les

Plus en détail

Formation «Les IFRS dans les e tablissements de cre dit»

Formation «Les IFRS dans les e tablissements de cre dit» Formation «Les IFRS dans les e tablissements de cre dit» REFERENCE : 101 1. Objectifs généraux Utiliser les IFRS dans un environnement bancaire. Souligner les normes plus particulièrement importantes pour

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations de marché»

Formation «Comptabilité des opérations de marché» Formation «Comptabilité des opérations de marché» REFERENCE : 300 1. Objectif général Définir les différentes natures d instruments financiers et les concepts. Situer l'activité de marché dans son environnement

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long»

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» REFERENCE : 202 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Souligner les aspects techniques et économiques

Plus en détail

Formation «Evaluation des produits de taux d intérêt»

Formation «Evaluation des produits de taux d intérêt» Formation «Evaluation des produits de taux d intérêt» REFERENCE : 1010 1. Objectif général Initier les participants au calcul et à l évaluation des produits de taux d intérêt. Comprendre les mécanismes

Plus en détail

Formation «Créer un modèle de prévisions financières» avec Excel

Formation «Créer un modèle de prévisions financières» avec Excel Formation «Créer un modèle de prévisions financières» avec Excel REFERENCE 129 1. Objectif général Construire un modèle global de prévisions financières d entreprise ou de projet (compte de résultat, tableau

Plus en détail

Formation «Maîtriser les bases pratiques des régimes matrimoniaux et de la transmission du patrimoine privé»

Formation «Maîtriser les bases pratiques des régimes matrimoniaux et de la transmission du patrimoine privé» Formation «Maîtriser les bases pratiques des régimes matrimoniaux et de la transmission du patrimoine privé» REFERENCE : 1101 1. Objectif général Maitriser l organisation familiale et patrimoniale du couple

Plus en détail

DROIT BANCAIRE. l activité bancaire. 1) Le cadre de tutelle française. Chapitre 2 : Les organes de supervision et de contrôle de

DROIT BANCAIRE. l activité bancaire. 1) Le cadre de tutelle française. Chapitre 2 : Les organes de supervision et de contrôle de DROIT BANCAIRE Chapitre 2 : Les organes de supervision et de contrôle de l activité bancaire 1) Le cadre de tutelle française Il y a une compétence générale du ministère de l économie et des finances qui

Plus en détail

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Présentation de l offre BI CONSULTING La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Mai 2013 Valeur ajoutée 100% Banque Assurance 100% Systèmes de synthèse & de pilotage Des expertises

Plus en détail

Sommaire. 1. Présentation de 2J Associés. 2. Nos métiers. 3. Nos valeurs. 4. Nos offres. 5. Exemples de missions réalisées

Sommaire. 1. Présentation de 2J Associés. 2. Nos métiers. 3. Nos valeurs. 4. Nos offres. 5. Exemples de missions réalisées Sommaire 1. Présentation de 2J Associés 2. Nos métiers 3. Nos valeurs 4. Nos offres 5. Exemples de missions réalisées 1. Présentation de 2J Associés 2J Associés est un cabinet d expertise comptable indépendant

Plus en détail

Le nouveau cadre juridique et ses conséquences

Le nouveau cadre juridique et ses conséquences Le nouveau cadre juridique et ses conséquences F Palle Guillabert Délégué général (Association française des Sociétés Financières) ASFFOR Réunion d information réflexion 1 7 octobre 2013 L Association

Plus en détail

Mise en œuvre des IFRS dans la banque

Mise en œuvre des IFRS dans la banque Mise en œuvre des IFRS dans la banque Responsables financiers et comptables des institutions financières Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre les fondements des normes IFRS Savoir traiter

Plus en détail

Notre devise : Formation professionnelle. Conseillers en Investissements Financiers

Notre devise : Formation professionnelle. Conseillers en Investissements Financiers Notre devise : «Offrir une qualité optimale de formation basée en premier lieu sur la confiance des Hommes et des Femmes qui font et feront l entreprise de demain en Outre-Mer» Formation professionnelle

Plus en détail

COMMENT LES BANQUES PRIMAIRES POURRAIENT FACILITER L ACCES DU SECTEUR PRIVE AU FINANCEMENT

COMMENT LES BANQUES PRIMAIRES POURRAIENT FACILITER L ACCES DU SECTEUR PRIVE AU FINANCEMENT COMMENT LES BANQUES PRIMAIRES POURRAIENT FACILITER L ACCES DU SECTEUR PRIVE AU FINANCEMENT Présenté par: Mme Vololomanitra RAKOTONDRALAMBO DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DE LA BOA-MADAGASCAR 1 PARTIE I: RAPPEL

Plus en détail

Formation «Le commissariat aux comptes des établissements de crédit»

Formation «Le commissariat aux comptes des établissements de crédit» Formation «Le commissariat aux comptes des établissements de crédit» 1. Objectif général Acquérir les techniques comptables essentielles à un audit légal comptable bancaire. Se familiariser avec le jargon

Plus en détail

CERTIFICATION DES ACTEURS DE MARCHE. Programme détaillé des modules de formation

CERTIFICATION DES ACTEURS DE MARCHE. Programme détaillé des modules de formation CERTIFICATION DES ACTEURS DE MARCHE Programme détaillé des modules de formation Module 1. Cadre institutionnel et réglementaire français et européen I L architecture internationale de la régulation & la

Plus en détail

La surveillance prudentielle du secteur financier

La surveillance prudentielle du secteur financier La surveillance prudentielle du secteur financier Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre II Chapitre I Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre

Plus en détail

Directive AIFM: Les recommandations de l AMF

Directive AIFM: Les recommandations de l AMF Date : Jeudi 5 juillet 2012 Heure : 16h45 18h45 Directive AIFM: Les recommandations de l AMF Par Silvestre TANDEAU de MARSAC Avocat au Barreau de Paris Président de l AFIDU Introduction : La Directive

Plus en détail

Conférence sur le crowdfunding. Mardi 16 décembre 2014 Espace Hamelin - Paris

Conférence sur le crowdfunding. Mardi 16 décembre 2014 Espace Hamelin - Paris Conférence sur le crowdfunding Mardi 16 décembre 2014 Espace Hamelin - Paris SOMMAIRE Le financement participatif 1. Les modalités du financement participatif 2. Les risques encourus 3. La réglementation

Plus en détail

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Communiqué de presse 6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Le Groupe Crédit Coopératif a connu en 2014 une activité commerciale de bon niveau qui a permis d obtenir

Plus en détail

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Comité d experts de la FEMIP Luxembourg 7-8 mars 2005 REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Zouhair CHORFI Directeur du Trésor et des Finances Extérieures 1 Introduction Secteur financier marocain à la

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE SUR LES NORMES IFRS. Journée de formation organisée par: Formation

FORMATION PROFESSIONNELLE SUR LES NORMES IFRS. Journée de formation organisée par: Formation FORMATION PROFESSIONNELLE SUR LES NORMES IFRS Journée de formation organisée par: Formation Nouvelles normes IFRS applicables aux comptes consolidés IFRS 10, IFRS 11, IFRS 12 et IFRS 3 Révisée Mercredi

Plus en détail

Introduction à la réforme MiFID*

Introduction à la réforme MiFID* Introduction à la réforme MiFID* Pour Pour obtenir obtenir la la présentation complète, écrire écrire à à :: finance@sia-conseil.com Janvier 2007 * Markets in Financial Instruments Directive Sommaire Introduction

Plus en détail

Position de l ACPR relative à l application du règlement n 97-02 à l intermédiation en opérations de banque et en services de paiement

Position de l ACPR relative à l application du règlement n 97-02 à l intermédiation en opérations de banque et en services de paiement Le 13 novembre 2013 Position de l ACPR relative à l application du règlement n 97-02 à l intermédiation en opérations de banque et en services de paiement 2013-P-01 Document de nature explicative La présente

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 99 -

TABLEAU COMPARATIF - 99 - - 99 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Vu la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil sur les exigences prudentielles applicables aux établissements

Plus en détail

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF. Réunion du 19 juin 2014

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF. Réunion du 19 juin 2014 LE FINANCEMENT PARTICIPATIF Réunion du 19 juin 2014 SOMMAIRE Le financement participatif 1. Définition 2. Les risques encourus 3. L ordonnance du 30 mai 2014 1. Définition Historique Le crowdfunding ou

Plus en détail

Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Les conseillers en investissements financiers (CIF)

Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Les conseillers en investissements financiers (CIF) MARS 2006 S informer sur... Les conseillers en investissements financiers (CIF) Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Un conseiller en investissements financiers est une personne

Plus en détail

NOTE DE PRÉSENTATION

NOTE DE PRÉSENTATION AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRÉSENTATION RÈGLEMENT N 2014-07 du 26 novembre 2014 Relatif aux comptes des entreprises du secteur bancaire Cette note de présentation a pour objet de présenter

Plus en détail

Les missions du comité d audit

Les missions du comité d audit AUDIT COMMITTEE INSTITUTE FRANCE Les missions du comité d audit Aide mémoire kpmg.fr Sommaire Réglementation... 3 Exemples de bonnes pratiques... 6 Suivi de l efficacité des systèmes de contrôle interne

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise L investissement des collectivités locales : un enjeu national «L investissement des collectivités locales est nécessaire à l avenir économique et à la cohésion sociale du

Plus en détail

FiNANCE - BANQUE - ASSURANCE

FiNANCE - BANQUE - ASSURANCE FiNANCE - BANQUE - ASSURANCE DEES Chargé(e) de Clientèle de Particuliers - DEESBANQUE DEES Marché de Professionnels - DEESBANQUE DEES Finance - DEESFi DEES Gestion du Patrimoine, assurance, Banque - DEESPAB

Plus en détail

2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE

2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE Sommaire Introduction... 4 1. Groupe Fourcade... 5 1.1. Organigramme du groupe... 5 1.2. F2A - FOURCADE AUDIT ASSOCIES... 5 1.3. Description de la Gouvernance et de ses modalités

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION

CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION LES INSTRUMENTS DE PREVENTION DES CRISES ET LES VULNERABILITES DANS L'UMOA INTRODUCTION La solidité et la stabilité du système bancaire constituent une

Plus en détail

L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITE BANCAIRE

L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITE BANCAIRE GESTION N de déclaration d activité : 22 600 288 660 // Téléphone : 09 81 78 92 25 // directeur.groupemab@gmail.com 52 L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITE BANCAIRE LES OBJECTIFS - Se familiariser avec le vocabulaire

Plus en détail

La Banque Postale, nouvel acteur du financement local. Avril 2012

La Banque Postale, nouvel acteur du financement local. Avril 2012 La Banque Postale, nouvel acteur du financement local Avril 2012 Sommaire 1. La Banque Postale, une banque pas comme les autres 2. au service des territoires 3. Le financement, une nouvelle étape au service

Plus en détail

FIDEREC ANNEE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE

FIDEREC ANNEE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE FIDEREC ANNEE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE Article R 823-21 du code du commerce : Les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d'entités faisant appel public à l'épargne ou auprès d'établissements

Plus en détail

Table des matières. Gestion des risques juridiques bancaires

Table des matières. Gestion des risques juridiques bancaires Table des abréviations... 9 Préface... 13 Avant-propos... 15 Sommaire... 17 Introduction... 21 Première partie Gestion des risques juridiques bancaires Titre I Détermination de la notion de risque juridique

Plus en détail

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2014 Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière Résultats au 31 décembre 2013 Produit net bancaire 4

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Gestion des risques de crédit. Termes de référence (TDR)

Gestion des risques de crédit. Termes de référence (TDR) Séminaire de formation Gestion des risques de crédit organisé par la Banque centrale des Comores (BCC) à l attention des cadres des banques de la place de Moroni Termes de référence (TDR) 1. Contexte La

Plus en détail

Colloque FHF 25 octobre 2012 LES CONDITIONS DE FINANCEMENT DU SECTEUR HOSPITALIER PUBLIC

Colloque FHF 25 octobre 2012 LES CONDITIONS DE FINANCEMENT DU SECTEUR HOSPITALIER PUBLIC Colloque FHF 25 octobre 2012 LES CONDITIONS DE FINANCEMENT DU SECTEUR HOSPITALIER PUBLIC De la raréfaction de la liquidité à l impact de Bâle 3 A tous ceux qui pensent que nous ne faisons plus notre métier

Plus en détail

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 La Banque de France Sommaire 1- Les activités de la Banque de France p. 3 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 3- Les activités de la Banque et son organisation territoriale p. 5 4-

Plus en détail

Étude des métiers du contrôle dans la banque

Étude des métiers du contrôle dans la banque Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque Étude des métiers du contrôle dans la banque Paris, le 15 décembre 2009 0 Table

Plus en détail

BROCHURE DE PRESENTATION Centre de Formation du Cabinet ELESYST

BROCHURE DE PRESENTATION Centre de Formation du Cabinet ELESYST BROCHURE DE PRESENTATION Centre de Formation du Cabinet ELESYST CADRE La formation aux métiers de banque que nous proposons épouse le contexte actuel de l environnement économique du Cameroun et spécifiquement

Plus en détail

Crowdfunding : Rêve ou réalité?

Crowdfunding : Rêve ou réalité? Crowdfunding : Rêve ou réalité? L encadrement du financement participatif : contrainte ou opportunité? Mardi 16 septembre 2014 Cinquième Matinale CCEF Cercle de l Union Interalliée (Paris) SOMMAIRE Le

Plus en détail

Dispositif de vérification du niveau de connaissances minimales des acteurs des marchés financiers

Dispositif de vérification du niveau de connaissances minimales des acteurs des marchés financiers Certification professionnelle Dispositif de vérification du niveau de connaissances minimales des acteurs des marchés financiers Professionnels concernés et modalités de vérification Mai 2013 Sommaire

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion, mention Economie-Finance, spécialité Banque Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence?

Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence? Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence? CNIS, commission Système financier et financement de l'économie Jeudi 25 septembre 2014 Omar Birouk DGS-Banque de France Yamina Tadjeddine EconomiX,

Plus en détail

COMPTABILITE BANCAIRE Conforme au système comptable des entreprises (1997) 2 e année licence fondamentale en Gestion

COMPTABILITE BANCAIRE Conforme au système comptable des entreprises (1997) 2 e année licence fondamentale en Gestion 1 UNIVERSITE DE TUNIS Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales de Tunis ESSEC Cours de COMPTABILITE BANCAIRE Conforme au système comptable des entreprises (1997) 2 e année licence fondamentale

Plus en détail

DESCRIPTIF DE MODULE. Nom école/site : HEIG-VD Année académique : 2013-2014

DESCRIPTIF DE MODULE. Nom école/site : HEIG-VD Année académique : 2013-2014 DESCRIPTIF DE MODULE Nom école/site : HEIG-VD Année académique : 2013-2014 PREMIERE PARTIE : DESCRIPTIF DU MODULE (champs obligatoires) 1. Domaine Economie et Services 2. Filière(s) Economie d entreprise

Plus en détail

LA CLASSIFICATION CLIENTELE SELON MIF

LA CLASSIFICATION CLIENTELE SELON MIF Introduction La «catégorisation» des clients correspond à la qualité de client professionnel, client non professionnel ou contrepartie éligible. Cette terminologie juridique correspond à celle employée

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

ALTER DOMUS France IT S PEOPLE WHO MAKE THE DIFFERENCE

ALTER DOMUS France IT S PEOPLE WHO MAKE THE DIFFERENCE FRANCE ALTER DOMUS Alter Domus est un leader européen dans les Services d Administration de Fonds et les Services Administratifs et Comptables de sociétés. Nous sommes spécialisés dans le service aux véhicules

Plus en détail

Le plan français pour assurer le financement de l économie et restaurer la confiance

Le plan français pour assurer le financement de l économie et restaurer la confiance Christine LAGARDE, Ministre de l Economie, de l Industrie et de l Emploi Le plan français pour assurer le financement de l économie et restaurer la confiance Lundi 13 octobre 2008 Dossier de presse Communiqué

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 AXIA Pôle Conseil RH & Formation Partenaire PGC-Paris CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 www.axiaconsulting.ma Edito AXIA Consulting Le partenaire de votre développement Nous avons élaboré le catalogue formation

Plus en détail

FIDEREC ANNEE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE

FIDEREC ANNEE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE FIDEREC ANNEE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE Article R 823-21 du code du commerce : Les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d'entités faisant appel public à l'épargne ou auprès d'établissements

Plus en détail

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le

Plus en détail

DESCRIPTIF DE MODULE. Nom école/site : HEIG-VD Année académique : 2015-2016

DESCRIPTIF DE MODULE. Nom école/site : HEIG-VD Année académique : 2015-2016 DESCRIPTIF DE MODULE Nom école/site : HEIG-VD Année académique : 2015-2016 PREMIERE PARTIE : DESCRIPTIF DU MODULE (champs obligatoires) 1. Domaine Economie et Services 2. Filière(s) Economie d entreprise

Plus en détail

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels Secrétariat général de la Commission bancaire Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux Forum des Compétences 7 décembre 2005 Pierre-Yves Thoraval Secrétaire général adjoint

Plus en détail

Audit & Analyse Cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes

Audit & Analyse Cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes Boulevard Youssef Ibn Tachfine, résidence Côte d Or, n 22, Tanger-Maroc Tél. : +212 (0) 539.32.50.39. Fax : +212 (0) 539.32.53.72. Email : m.lahyani@audit-analyse.com Site : Mohamed LAHYANI Expert-comptable

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail

Qualifed Islamic Banker

Qualifed Islamic Banker EN PARTENARIAT AVEC Qualifed Islamic Banker QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN TECHNIQUES ET OPÉRATIONS BANCAIRES PARTICIPATIVES UNE FORMATION QUALIFIANTE DE PLUS DE 200 HEURES CAPACITY BUILDING FUTUR FINANCE

Plus en détail

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Sommaire : 1 Avant propos... 2 1.1 Objet de la Charte... 2 1.2 Le cadre règlementaire... 2 2 Organisation du dispositif de contrôle interne...

Plus en détail

LE BILAN D UNE BANQUE

LE BILAN D UNE BANQUE Il est composé de 14 chapitres : Organisation des états financiers IFRS Trésorerie et opérations interbancaires Crédits à la clientèle Dépôts de la clientèle Activités sur titres Dettes représentées par

Plus en détail

LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME

LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME Sommaire Introduction Cadre législatif et réglementaire applicable Extension de l obligation de déclaration Obligations des professionnels Textes

Plus en détail

Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement

Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement Fiduciaire de Révision Alpha Audit RAPPORT DE TRANSPARENCE 1 Cabinets de commissariat aux comptes 26 rue Victor Schoelcher - BP 31037-68050 MULHOUSE CEDEX 1 Tel : (+33) 03 89 44 55 55 Fax : (+33) 03 89

Plus en détail

Position AMF n 2013-02 Le recueil des informations relatives à la connaissance du client

Position AMF n 2013-02 Le recueil des informations relatives à la connaissance du client Position AMF n 2013-02 Le recueil des informations relatives à la connaissance du client Textes de référence : articles 314-44, 314-46, 314-47, 314-51 à 314-53 et 325-7 du règlement général de l AMF 1.

Plus en détail

I) LES BANQUES CENTRALES NATIONALES DES PAYS CANDIDATS A L ADHESION A L UNION EUROPEENNE. 28) Banque Nationale de Croatie

I) LES BANQUES CENTRALES NATIONALES DES PAYS CANDIDATS A L ADHESION A L UNION EUROPEENNE. 28) Banque Nationale de Croatie I) LES BANQUES CENTRALES NATIONALES DES PAYS CANDIDATS A L ADHESION A L UNION EUROPEENNE 28) Banque Nationale de Croatie 28) LA BANQUE NATIONALE DE CROATIE (Hrvatska Narodna Banka) Effectifs: 550 L article

Plus en détail

Rapport prévu aux articles 43-1 et 43-2 du Règlement CRBF 97-02 modifié relatif au contrôle interne des établissements de crédit.

Rapport prévu aux articles 43-1 et 43-2 du Règlement CRBF 97-02 modifié relatif au contrôle interne des établissements de crédit. Rapport prévu aux articles 43-1 et 43-2 du Règlement CRBF 97-02 modifié relatif au contrôle interne des établissements de crédit. Politique et pratiques de rémunération des collaborateurs dont les activités

Plus en détail

N 2758 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2758 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2758 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 juillet 2010. PROPOSITION DE LOI visant à donner un statut à la

Plus en détail

DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION

DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION Autorité administrative indépendante adossée à la Banque de France, l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution est en charge de l agrément

Plus en détail

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME 31.03.2010 Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME Jean NICOLET 31.03.2010 Membre de la Commission

Plus en détail

1 L organisation. du système bancaire. I Principes. II Éléments et analyse. A. Les différentes catégories d établissements

1 L organisation. du système bancaire. I Principes. II Éléments et analyse. A. Les différentes catégories d établissements 1 L organisation du système bancaire I Principes L article L 311.1 du Code monétaire et financier précise les missions d un établissement de crédit : «Les établissements de crédit sont des personnes morales

Plus en détail

De la consolidation des comptes à celle des risques

De la consolidation des comptes à celle des risques De la consolidation des comptes à celle des risques André Rolland 1 er juin 2006 Sommaire Introduction Les grands principes de la réforme réglementaire Notation Bâle II et consolidation des comptes Notion

Plus en détail

Calculer les échelles d'intérêts; Contrôler la facturation bancaire; Etablir la situation des comptes bancaires. C. Métiers

Calculer les échelles d'intérêts; Contrôler la facturation bancaire; Etablir la situation des comptes bancaires. C. Métiers A. s de la formation Cette formation fournira aux étudiants l ensemble des connaissances leur permettant de: D'être capables d assurer le bon fonctionnement des comptes clients Réaliser les opérations

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2014 À JOUR AU 30 MARS 2015 SOMMAIRE Introduction 2 I Présentation du Cabinet 1. Le Cabinet

Plus en détail