ACTUALISATION 2007 DU DIAGNOSTIC DE LA ZONE DE TERRITORIALISATION SPEL/CTEF «ARDECHE MERIDIONALE»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACTUALISATION 2007 DU DIAGNOSTIC DE LA ZONE DE TERRITORIALISATION SPEL/CTEF «ARDECHE MERIDIONALE»"

Transcription

1 SPEL Ardèche méridionale ACTUALISATION 2007 DU DIAGNOSTIC DE LA ZONE DE TERRITORIALISATION SPEL/CTEF «ARDECHE MERIDIONALE» Note de conjoncture octobre 07 INFOS ZTEF TERRITOIRE MDE/ structure porteuse CTEF : Maison de l emploi et de la formation de l Ardèche méridionale Elue pilote CTEF : Véronique LOUIS DDTEFP : Maurice TEYSSIER Coordonnateur EF/ animateur SPEL : Denis ROTIVAL Animateur CTEF : Christophe DEVENNE Population totale : Nombre d actifs : dont occupés : dont salariés : dont non-salariés : (RGP 99) Demandeurs d emploi (1,2,3):7 400 (ANPE 03/07) ACTUALISATION Emploi ASSEDIC (2006) En 2006, l économie ardéchoise a regagné 500 des 900 emplois perdus en 2005 (ceux-ci constituaient la baisse la plus forte depuis 20 ans), soit une évolution de +0,9%. La construction et les services aux entreprises ont compensé les disparitions de postes toujours importantes dans l industrie. Alors qu en 2005, l'ardèche méridionale suivait la tendance départementale et perdait également des emplois salariés, ce n est heureusement plus le cas en 2006 avec des emplois regagnés dans tous les bassins d emploi (Aubenas et ceux de la Vallée du Rhône) pour un total de près de 300 emplois (+1,6%). Evoluent positivement la construction, les services aux personnes, le commerce mais aussi les industries agricoles/ agro-alimentaires et de biens de consommation. Embauches URSSAF (2007) - La hausse majeure des déclarations uniques d embauche (DUE) amorcée depuis le second semestre 2006, se poursuit en Ardèche jusqu en septembre 2007 (+9,2% pour le premier semestre). Seul le mois de juin dénote une baisse de -2,8% (reliée avec la saison touristique perturbée par une mauvaise météo?) ; - L augmentation des DUE du Sud Ardèche est comparable sur le 1 er trimestre 2007 à celle de Rhône- Alpes (4,7% pour 4,9%) mais loin derrière celle de l Ardèche (13,2% pour la même période). On assiste par ailleurs, sur notre territoire, à un tassement des embauches dans la construction (à rapprocher de la baisse des prix de l immobilier) et à une poursuite de la hausse des services personnels domestiques. ANPE (2006/2007) Sur la période du 1 er juillet 2006 au 30 juin 2007, les offres d emplois traitées par l ANPE sur l Ardèche méridionale ont progressé de 6,3% (pour un total de offres) par rapport à la même période sur 2005/2006. Le volume des offres progresse toujours même si l on assiste à un léger tassement (l augmentation sur 12 mois était de 8,4% au trimestre précédent). De juin jusqu à août 2007, on assiste à une baisse des offres d emploi déposées à l ANPE en Ardèche (à confirmer en Ardèche méridionale lorsque les données seront disponibles à cette échelle). 1

2 Chômage ANPE/DDTEFP (2007) Le nombre de demandeurs d emploi de catégorie 1 est encore en légère baisse (notamment sur l agence d Aubenas, avec 0,85% en août 2007, et sur Bourg Saint Andéol, avec 6,37%) mais sur un rythme qui se ralentit nettement par rapport aux six mois précédents. Sur 3 années, la baisse est manifeste mais reste inférieure à celle de Rhône-Alpes. 30/09/ /12/ /03/ /06/ /09/ /12/ /03/ /06/ /09/ /12/ /03/ /06/2007 Evolution de la demande d emploi (catégorie 1) en fin de mois base 100 au : Ardèche méridionale Rhône-Alpes Métiers en tension (déc. 2006) Les métiers les plus en tension, sur la base des offres ANPE, sont ceux du bûcheronnage, de la métallurgie, les aide-agricoles, carreleurs, employés H/R et animateurs Public Femmes (CIDFF) Concernant le public informé sur la zone ZTEF, l âge s élève (21 % ont plus de 45 ans), les niveaux scolaires sont pour 41 % égal ou supérieur au niveau 4. Le niveau est plus élevé pour les femmes souhaitant créer une activité (56 % au moins de niveau 4) Concernant le public accompagné par le CIDFF : 16 % sont en emploi. Parmi celles qui travaillent il n y a que 21 % de CDI ; 47% sont en temps partiel contraint dont le tiers à moins d un mi temps. 40% ne sont pas inscrites à l ANPE ; 59 % ont plus de 5 ans d expérience professionnelle. Le CIDFF constate un niveau scolaire plus faible en zones de Montagne. Pour une partie du public des freins d accès à la formation ou à l emploi ont été identifiés : en tête les problèmes financiers, l insuffisance de formation, puis les difficultés de garde d enfants et les problématiques familiales. 15% ont des problèmes de mobilité. Travailleurs handicapés (CRDI Rhône-Alpes/www.handiplace.org) Le travailleur handicapé «type» est, en Ardèche méridionale, un homme (à 60,3%), demandeur d emploi de longue durée, inscrit à l ANPE, titulaire d un BEP ou d un CAP. Ajoutons que ce n est pas un jeune. Notons également que l Ardèche méridionale fait partie des 4 ZTEF en Rhône-Alpes dont le pourcentage de demandeurs d emploi handicapés dépasse 11,6% de la demande d emploi. En juin 2006 la demande d emploi handicapée (catégorie 1) connaissait, en Ardèche méridionale, une diminution (-8,1%) proche de celle qu elle connaissait en région (-11,9%). Ce n était déjà plus le cas en décembre 2006 où elle progressait à nouveau, légèrement, sur notre territoire (+1,6%) alors qu elle continuait sa décrue au niveau régional (-8,0%). Et même si la baisse reprend en juin 2007 (-5,8%), le différentiel avec l évolution régionale (-14,7%) est désormais de près de 9 points. Secteurs d activités Services aux personnes (DDTEFP) La progression des activités liées aux services aux personnes est plus forte en Ardèche qu elle ne l est en Rhône-Alpes, particulièrement sur l Ardèche méridionale tant en nombre d heures CESU, qu en nombre d établissements. Elle progresse également en effectif salariés et en offres d emploi enregistrées à l ANPE. En ce qui concerne l activité des prestataires, l Ardèche progresse tant en nombre de salariés qu en moyenne horaire mensuelle (elle passe de 65,5 h en janvier 2006 à près de 79 heures en août 2007). Et si l Ardèche méridionale progresse moins vite en termes de nombre de salariés, elle consolide leur activité. En effet, notre territoire rattrape son retard en terme de moyenne horaire (de 91 h à 76 h mensuelles sur le même intervalle). 2

3 Bâtiment (Conférence Economie/Emploi du Conseil Général - déc. 2006) «Dans le bassin d Aubenas, le potentiel de formation est considéré comme inférieur aux besoins en emploi principalement dans les domaines du bâtiment et des travaux publics où la demande de maçons demeure forte». A propos du CFA de LIVRON : «la liste d attente est longue» (FO) ; «des besoins dans le bâtiment en Ardèche méridionale» (AGEFOS PME) ; «un déplacement des jeunes jusqu au CFA malaisé» (MEDEF) ; «nécessité de mise en œuvre de formation BTP sur les territoires» (MEDEF et ANPE). Perspectives ASSEDIC (BMO 2007) projets de recrutement identifiés suite à l enquête des besoins de main d œuvre 2007 de l ASSEDIC sur le bassin d Aubenas. Ce volume place le bassin d Aubenas en tête des départements de l Ardèche, de la Drôme, de la Loire et du Rhône mais 56% de ces recrutements concernent des emplois saisonniers (38% pour l Ardèche). Par ailleurs, 42,5 % des recrutements sont jugés difficiles (45% pour l Ardèche). Ces difficultés concernent principalement l ensemble des métiers liés à la construction, les plombiers et chauffagistes qualifiés, le secteur des métiers de bouche et, à un degré moindre, les cuisiniers. Les 5 secteurs d activités dont les intentions d embauche sont les plus élevées (employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie, agents d'entretien, caissiers/ ELS, cuisiniers, animateurs) totalisent à eux seuls 48% des intentions d embauches (il faut considérer les 10 premiers secteurs pour totaliser ce même ratio sur l ensemble du département). Ils concernent des emplois saisonniers à plus de 81%. Ce n est qu en 6 ème, 8 ème et 10 ème position que l on retrouve les premiers projets de recrutement non majoritairement saisonniers (respectivement : maçons qualifiés, aides à domicile/ assistantes maternelles et représentants/ VRP). Contribution à la démarche d anticipation liée à l espace CHAUVET (MDEF) Les effets économiques directs, induits par la fréquentation touristique accrue liée à l Espace de Restitution de la Grotte CHAUVET, peuvent probablement être contrariés par deux phénomènes. Le premier, bien identifié, est l effet siphon de la vallée du Rhône sur les circuits et les hébergements liés aux tours opérators. Vu la qualité des sites concernés (Pont du Gard, Avignon, Vaison-la-Romaine, Orange ) il sera bien difficile à l Ardèche de développer une offre complémentaire qui soit réellement concurrentielle sur ce type de fréquentation touristique. Néanmoins, l hôtellerie restauration locale bénéficiera de retombées économiques liées à une fréquentation touristique plus diffuse, dès lors qu elle saura s adapter aux exigences de cette nouvelle clientèle. Il s agit d anticiper et d accompagner ce développement, y compris sous l angle de l emploi et des compétences. Le second phénomène, moins conjoncturel, est lié à la situation socio-économique de l Ardèche méridionale. Les activités locales (dont les produits et services sont destinés à être consommés directement et sur place par les personnes présentes sur le territoire, qu elles y travaillent, résident en permanence ou occasionnellement) sont bien entendu cruciales pour accompagner le développement induit par l ERGC. Or celles-ci sont aujourd hui fragilisées par des facteurs structurels lourds : diminution de la population active, inflation immobilière et foncière, départ à la retraite d une génération entière d artisans et commerçants, précarisation et paupérisation d une partie de la population active, faiblesse des qualifications, manque d attractivité de certaines formations Un des mérites de la démarche d anticipation engagée autour de Chauvet pourrait être de mettre «en ordre de marche» l ensemble des acteurs concernés. Parler d une seule voix, coordonner les interventions, décider ensemble des quelques leviers c est très probablement la seule manière d agir pour maintenir, soutenir, aider à la transmission et à la formation des artisans, des commerçants, des associations de services, des structures sociales et culturelles, bref des emplois de base permettant à toutes les populations (résidentes ou touristiques) de vivre et de consommer sur le territoire. La dynamique engagée peut y contribuer, d autant plus qu elle associera toutes les composantes du territoire. Notons que sur le registre des emplois et des compétences, la Maison de l emploi et de la formation (MDEF) de l Ardèche méridionale peut constituer un cadre d action privilégié. Enfin, d autres effets économiques, plus indirects, peuvent être anticipés ou, plus exactement, projetés. Ils concernent, bien-sûr, les activités liées aux pratiques artistiques et culturelles, à la recherche et à l éducation. Ils peuvent également concerner les activités de production agro-alimentaires mais aussi les activités économiques liées au développement durable et soutenable. En effet, au delà de la prise en compte de ces préoccupations sur la réalisation de l ensemble des infrastructures, une vitrine technologique associée à l ERGC (sur la base des liens harmonieux qui unissaient les hommes de Chauvet à leur milieu naturel) permettrait probablement de dynamiser les secteurs des énergies alternatives (solaire, éolien, géothermie ) et de l éco-construction, en lien avec une politique de soutien des entreprises locales positionnées sur ces activités en Ardèche. Il s agira aussi de veiller au développement d un système de formation associé (ex : formations supérieures développées ou projetées par le CNAM, formations BTP, etc.). Pour finir, deux éléments méthodologiques : - une démarche prospective, de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences à un niveau territorial, doit être engagée. Elle associera l ensemble des acteurs socio-économiques, y compris les partenaires sociaux. Elle précédera un plan d action territorial adapté (développement des compétences des actifs salariés et DE, diffusion des pratiques de GRH et d organisation du travail adaptées, mutualisation/ coopération, transfert des compétences, etc.) ; 3

4 - le soutien au développement endogène nécessite la mise en place de dispositifs originaux et spécifiques, s appuyant sur une démarche ascendante. Ce qui passe aussi par des actions de sensibilisation pour faciliter l appropriation par tous. Ces deux démarches nécessitent une ingénierie de projet adaptée. La MDEF de l Ardèche méridionale, associant aux interventions de l Etat et de la Région celles des collectivités locales (Pays, communautés de communes, communes), celles de l ANPE/ASSEDIC mais aussi celles des acteurs socio-économiques (CCI, CBE, Mission Locale, CIDFF, site de proximité ) est en capacité de jouer un rôle dans cette ingénierie spécifique. Evolution de l offre de service Emploi/Formation 2007 : expression des structures Mission Locale Moyenne Vallée du Rhône Centre Ardèche Pas d évolution notable de l offre de service et une répartition des publics en contact inchangée (F: 54%/ H: 46%; Niv 4 et +: 32%/ Niv 5: 33% / Niv 5bis, 6: 35%). Sur le territoire environ 700 jeunes en contact, le nombre de jeunes entrés en situation emploi devant représenter environ 36% et ceux entrés en situation formation devrait environ représenter 21%. «L analyse des publics et des freins à l emploi» diffusée durant le premier semestre 2007 est toujours d actualité. CIDFF 07 L information et l accompagnement vers la formation et l emploi du public féminin se poursuit sur les territoires suivants : Aubenas, Bourg St Andéol, Montagne (Le Béage/ Coucouron). L information et l accompagnement sur la création d activité par les femmes se développent avec sur ces 3 sites un accompagnement individuel. Par ailleurs : - information collective à Aubenas tous les trimestres - permanence téléphonique hebdomadaire expérimentale jusqu au 31 décembre 2007 dédiée aux personnes en congé parental (partenariat régional avec ANPE, MEDEF, CFDT ) - actions d élargissement des choix professionnels (module Voyez Large) mises en œuvre au sein des actions de formation INFREP, AIME.. - mise en place de «référents par secteur» internes : BTP Sanitaire et Social Agriculture et IAA Industries Pharmaceutiques Commerce de détail Transports Travail temporaire - accompagnement avec Pollen Scop d un groupe de femmes du quartier des Oliviers à Aubenas vers la création de leur propre activité en portage salarial. - mise en place dans le cadre de Leader + d une approche globale sur la Montagne : approche problématiques juridiques spécifiques à ce territoire (statuts matrimoniaux / patrimoine/ statuts des conjoints ), accompagnement à la création d activité, réflexions sur les rôles parentaux MIFE 07 Le passage à l échelle départementale a réduit l offre dans le sud Ardèche (suppression à Joyeuse). Les permanences de réception sont donc réparties globalement sur les mêmes lieux que les permanences du CIDFF et de la Mission locale d Aubenas. Ouverture de l Espace Envie d Entreprendre à Aubenas : cet espace dédié à la création d activité réunit : un espace documentaire dédié, un Espace BALISE, 2 salles de formation, le tout utilisable par nous et nos partenaires pour des actions spécifiques autour de la création Une plaquette d information a été co-élaborée avec nos partenaires de l Agefos PME pour diffusion dans toutes les entreprises locales La MIFE est Point relais Conseil VAE. Le public est par définition soit salarié, soit «salarié précaire» (DE de courte durée). Près de 8 % du public reçu a moins de 25 ans, et 18 % plus de 45 ans. Le niveau de formation est pour plus de la moitié supérieur au niveau 4. La demande principale porte sur la formation et la VAE. Nous pressentons sur 2007 une augmentation de la part des + de 45 ans. La difficulté d accès à la formation est très forte sur la partie ouest du territoire. La réponse en PSP n est pas toujours accessible pour les personnes en activité (horaires). Des demandes de plus en plus importantes des fonctionnaires (Etat et FPT) sur tout ce qui touche notamment à l accès à la formation Chambre d Agriculture de l Ardèche Axes stratégiques : - développer les compétences des actifs (et futurs actifs) agricoles et ruraux en lien avec les évolutions de leur environnement ; - développer l'emploi agricole sur le département et contribuer à améliorer les conditions de travail des agriculteurs et salariés agricoles Offre de service : au delà des missions classiques d orientation, concertation, veille-prospective, le Pôle Formation Emploi met l accent sur les actions suivantes : - mutualiser les ressources humaines : accompagnement à la création de Groupements d Employeurs dans le secteur agricole et secteurs associés type forêt paysage, appui aux services de remplacement ; - prestations d accompagnement individuel et/ou collectif des agriculteurs sur l organisation du travail ; - accompagner les employeurs et apprentis tout au long du contrat d apprentissage ; 4

5 - construire des parcours de formations dans le cadre des projets individuels ou collectifs des agriculteurs ainsi que des porteurs de projets à l installation (formations «de l idée au projet» et stage préparatoire à l installation) ; - identifier les besoins des salariés agricoles et favoriser leur accès à la formation - accompagner des projets collectifs sur l emploi, l accent étant mis sur fin 2007/2008 sur la problématique de l hébergement des saisonniers agricoles. - communiquer sur les métiers de l agriculture. Mission Locale de l Ardèche méridionale - Depuis 2005, la Mission locale a décliné des actions expérimentales prenant en compte les problématiques de ce public visé par le dispositif CIVIS en travaillant aussi bien le champ social que professionnel (action «Rassure-moi», «un pas de plus vers l autonomie», etc.). - Au regard du public le plus fragilisé, la Mission locale est à l initiative d une réflexion associant les partenaires socio-éducatif du territoire en vue d une coordination efficiente et/ou renforcée, ainsi que l élaboration d un outil ou action à expérimenter en direction de ces jeunes. - La Mission locale Ardèche Méridionale développe des permanences sur le quartier des Oliviers dans le cadre l accompagnement des jeunes ZUS. En parallèle, la réflexion ANRU nous amène à repérer des compétences et des aptitudes de ces jeunes et à veiller que ces compétences soient utilisées par les entreprises. - Notre réseau nous amène à développer et à créer des outils adaptés au diagnostic Formation ; travail permettant d une part d évaluer les besoins de la structure ; et d autre part pouvant contribuer à la réflexion menée dans le cadre du CTEF (groupes de travail). - La Mission locale Ardèche Méridionale à travers le dispositif Maison de la Saisonnalité adhère à l association nationale des Maisons des Saisonniers. Elle continue à sensibiliser les chefs d entreprise à la gestion des ressources humaines au travers la mise en œuvre de la «Charte Qualité». Maison de l Emploi et de la Formation de l Ardèche méridionale Soutenue par l Etat, la Région, le Pays, la CCI, les membres du SPE et de nombreuses collectivités locales (Aubenas, Vallon, Vals, CDC Bourg Saint Andéol, etc.) une Maison de l emploi et de la formation s est mise en place sur l Ardèche méridionale au cours du second trimestre Via cette MDEF, émerge une offre de service partenariale articulant les interventions d une Maison de l emploi, d un CTEF et d un SPEL. Pour des interventions mieux coordonnées et des effets de levier plus efficaces, cette offre de service a vocation à associer l offre de services de l ensemble des partenaires de la MDEF et à articuler les interventions du territoire autour de quelques axes forts. Merci également à l ASSEDIC, à Cap Emploi et au Conseil Général, pour leurs contributions. NB : ce travail de réactualisation du diagnostic fait une nouvelle fois apparaître la nécessité de se doter d un outil d observation permanent susceptible d analyser finement et de façon réactive les évolutions dans le temps et d effectuer les comparaisons tant intra territoriales que régionales. Il devrait être bâti en lien étroit avec les bases de données sur l économie de notre territoire. 5

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Point d étape à mi-parcours du PRDF Note spécifique CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Institué par la loi du 23 juillet 1987, le Contrat d objectifs de branche professionnelle est

Plus en détail

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises Conférence départementale Economie Emploi Formation, Mercredi 27 février

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques

L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques Emploi Québec Mauricie L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques Août 2003 Plan de la présentation Introduction : la toile de fond Le contexte économique

Plus en détail

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Alertes sur la dégradation de la situation de l emploi dans les ZUS En juillet 2012, l augmentation du chômage dans

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

CTEF SPE Drôme Ardèche Centre

CTEF SPE Drôme Ardèche Centre CTEF SPE Drôme Ardèche Centre Note stratégique Janvier 2015 1 I- Présentation de la ZTEF Drôme Ardèche Centre - Le contexte économique Nous notons une baisse continue de l emploi salarié depuis 2010 et

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Information presse. + de 130 exposants INFORMATION PRESSE

Information presse. + de 130 exposants INFORMATION PRESSE Information presse + de 130 exposants 1 11 ème édition des Rendez-vous de l Emploi, de la formation et de la création d entreprise RENDEZ-VOUS A MÂCON vendredi edi 17 octobre 2014 de 9h à 17h PARC DES

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

Fiche Synthèse - Métier 2004

Fiche Synthèse - Métier 2004 Fiche Synthèse - Métier 2004 Cadres administratifs des secteurs privé et public ( FAP n 75) Points-clés : Les tensions et les demandes d emploi des personnes handicapées Le marché du travail L emploi Le

Plus en détail

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises»

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cf. Note de cadrage PLIE pour l année 2015 1 ORIENTATION GENERALE L'intégration à l'emploi est un des axes prioritaires énoncés

Plus en détail

GTEC secteur hôtellerie restauration tourisme

GTEC secteur hôtellerie restauration tourisme GTEC secteur hôtellerie restauration tourisme Contexte de l étude Cette étude s appuie sur des entretiens semi-directifs réalisés en face à face et/ou par téléphone. Dans certains cas le questionnaire

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

LA POLITIQUE DE FORMATION EN APPUI AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EN REGION NORD PAS DE CALAIS

LA POLITIQUE DE FORMATION EN APPUI AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EN REGION NORD PAS DE CALAIS LA POLITIQUE DE FORMATION EN APPUI AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EN REGION NORD PAS DE CALAIS LA POLITIQUE de la FORMATION PROFESSIONNELLE et de l EDUCATION PERMANENTE S INSCRIT DANS LE CADRE DU DROIT A

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Le contrat territorial emploi formation. Principes et modalités Très Grand valentinois 05.10.05

Le contrat territorial emploi formation. Principes et modalités Très Grand valentinois 05.10.05 Le contrat territorial emploi formation Principes et modalités Très Grand valentinois 05.10.05 Le PRE = 20 mesures, 3 volets L insertion professionnelle et le développement des compétences Le développement

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS

PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS PLAN D ACTIONS ANNUEL 2008 CTEF DE L EST LYONNAIS Enjeu 1 : Une meilleure prise en compte des données économiques du territoire au profit de la gestion locale de l emploi. Axes Objectifs Actions Poursuite

Plus en détail

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE Un certain regard sur les résultats 2011 Ce guide est cofinancé par l Union Européenne Ce guide est cofinancé par l Union Européenne PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

Plus en détail

APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ

APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ Objectifs Doter le territoire d une offre de formation interentreprises adaptée

Plus en détail

Délégation interministérielle à la famille

Délégation interministérielle à la famille Délégation interministérielle à la famille Circulaire Interministérielle DIF/DGAS/DGS/DGESCO/ DGER/DGEFP No 2006-556 du 22 décembre 2006 relative à la mise en place de plates-formes de formation aux métiers

Plus en détail

Maison de l emploi de Sénart. «Club des développeurs économiques Seine et marnais» 15 mai 2008

Maison de l emploi de Sénart. «Club des développeurs économiques Seine et marnais» 15 mai 2008 Maison de l emploi de Sénart «Club des développeurs économiques Seine et marnais» 15 mai 2008 Historique En octobre 2004, Création de l association Sénart Développement, «pour traiter ensemble des questions

Plus en détail

Tableau de Bord. du Pévèle Mélantois Carembault Données du 1er trimestre 2010. L'observatoir. Emploi Activité Formation. Sommaire

Tableau de Bord. du Pévèle Mélantois Carembault Données du 1er trimestre 2010. L'observatoir. Emploi Activité Formation. Sommaire Tableau de Bord Juillet du Pévèle Mélantois Carembault 21 Données du 1er trimestre 21 Même si elle suit toujours une hausse inquiétante (5 % depuis le 1er trimestre ), la croissance du nombre de demandeurs

Plus en détail

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040»

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» 1 Programme de l après-midi 1. Pourquoi cette démarche? 2. Approche systémique de la Savoie 3. Les travaux en

Plus en détail

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Formation initiale en alternance (scolaire ou apprentissage) Formation continue FORMATION INITIALE > Bac Pro Bio Industries de Transformation Accéder x

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services

FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services Cette fiche a été réalisée dans le cadre du groupe de collectivités franciliennes pour une commande publique

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Repères & Analyses Enquête

Repères & Analyses Enquête Mai 2012 ETUDES ET STATISTIQUES Repères & Analyses Enquête Direction régionale Languedoc-Roussillon Besoins en Main d Oeuvre 2012 Chiffres clés 2012 15 130 projets de recrutement sur le département des

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés Chiffres

788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés Chiffres Données de cadrage Terres de Lorraine Un secteur qui compte sur le territoire Terres de Lorraine 788 établissements ( + 22% entre 2007 et 2011) 40% des établissements emploient 1 ou plusieurs salariés

Plus en détail

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi réflexion / Groupe de travail identifié Favoriser le rapprochement offre et demande d'emploi Impulser/soutenir

Plus en détail

ENQUETE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2011 Bassin d Oullins

ENQUETE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2011 Bassin d Oullins ENQUETE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2011 Bassin d Oullins 2 675 projets de recrutement en 2011 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5 LES METIERS

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN 2016

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN 2016 ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES REUNION Avril 2016 N 21 SOMMAIRE P2. Les établissements P3. Les profils recherchés et les difficultés de recrutement P5. Les recrutements par type d établissement P8. Les recrutements

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION PÔLE AZUR PROVENCE & LES COMMUNAUTES DE COMMUNES MONTS D AZUR ET TERRES DE SIAGNE. Avril 2010 POLE AZUR PROVENCE CA DU PAYS DE GRASSE 499

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012 ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu 2 429 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Rappel du contexte et du contenu de l accord

Rappel du contexte et du contenu de l accord BILAN DE L EXPERIMENTATION FAVORISANT L ACCES DES JEUNES A L EMPLOI Rappel du contexte et du contenu de l accord La collaboration entre le CNML et le groupe CRIT s est formalisée à travers un accord de

Plus en détail

Observatoire Emploi Economie

Observatoire Emploi Economie Observatoire Emploi Economie Pays de Quimperlé Mardi 28 mai 2013 1 Contexte Demande de la COCOPAQ dans le cadre de sa stratégie de développement économique 1 er travail en observation Emploi-Economie de

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

! " ! "$ % & ' -. /! # 1

!  ! $ % & ' -. /! # 1 DÉCEMBRE 2007 " " " % ' )) +,. / 0 1 " % ' ) + ), + ) +. / 0. 1,, %2 ) +%2 " 3 4 1. 5 6 4 ), +., / 4. 7 4. 5 4., 4, Sommaire Préconisations pour une meilleure structuration des services aux personnes

Plus en détail

ACCORD SUR LA DEMARCHE D EVOLUTION DES SITES D ARLES AIX AVIGNON VERS UN SITE COMMUN

ACCORD SUR LA DEMARCHE D EVOLUTION DES SITES D ARLES AIX AVIGNON VERS UN SITE COMMUN ACCORD SIGNE LE 12/09/2005 PAR LES SYNDICATS CFDT, CFTCAM CFTC, SNECA CGC, FNSF CGT, FO. ACCORD SUR LA DEMARCHE D EVOLUTION DES SITES D ARLES AIX AVIGNON VERS UN SITE COMMUN Entre les soussignés : La CAISSE

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 16% en un an

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 16% en un an FEVRIER 2013 SANTE, ACTION SOCIALE, SOCIO- EDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE Situation au 31 décembre 2012 Les chiffres clés 3 638 demandeurs d emploi inscrits en catégorie ABC Soit 4% de la demande d emploi

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH VERS UNE GESTION PREVISIONNELLE TERRITORIALE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES Evolution de l emploi et pratiques RH Cellule de veille Aire Urbaine ORDRE DU JOUR Ordre du jour Ouverture par Gérard BAILLY

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE ENTREPRISES TOUTES NOS COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE les-industries-technologiques.fr Malgré le contexte économique actuel, le sujet de préoccupation qui arrive en tête pour les chefs d entreprise

Plus en détail

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 15% en un an

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 15% en un an FEVRIER 2013 HÔTELLERIE-RESTAURATION Situation au 31 décembre 2012 Les chiffres clés 3 491 demandeurs d emploi inscrits en catégorie ABC Soit 4% de la demande d emploi Dont 2 578, soit 74%, en catégorie

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

Les ateliers d Aravis Vous avez dit GPEC...Territoriale?

Les ateliers d Aravis Vous avez dit GPEC...Territoriale? Les ateliers d Aravis Vous avez dit GPEC...Territoriale? Atelier n 2 du 01 Juillet 2011 Les entreprises au cœur de la GPEC T Expérimentation MODEL 74 (bassin d Annecy) Extraits du bilan en cours Chantal

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

1. La formation continue pour les demandeurs d emploi (financée par la Région, Pôle Emploi et l Etat)

1. La formation continue pour les demandeurs d emploi (financée par la Région, Pôle Emploi et l Etat) Identifier les mesures de formation proposées par la Région Rhône-Alpes Décembre 2009 PRINCIPES D ORGANISATION DES MESURES DE FORMATION CONTINUE On distingue deux niveaux dans la formation continue 1.

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière

Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

LE SOUTIEN A L INNOVATION TOURISTIQUE

LE SOUTIEN A L INNOVATION TOURISTIQUE LE SOUTIEN A L INNOVATION TOURISTIQUE Les actions de soutien à l innovation touristique du Conseil régional du Centre Innovation Touristique : Thème inscrit dans la Stratégie Régionale du Tourisme Durable

Plus en détail

MATINÉE «EMPLOI ET RESSOURCES HUMAINES

MATINÉE «EMPLOI ET RESSOURCES HUMAINES MATINÉE «EMPLOI ET RESSOURCES HUMAINES DANS L AIDE À DOMICILE» 05 décembre 2012 Université Catholique de Lyon CLARIFICATION DES BESOINS EN EMPLOI ET FORMATION DES STRUCTURES D AIDE À DOMICILE Emploi Formation

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Plan régional pour l emploi

Plan régional pour l emploi Plan régional pour l emploi 2 La Région se mobilise en faveur de l emploi durable En adoptant le Plan régional pour l emploi en novembre 2004, le Conseil régional a affiché sa détermination à œuvrer activement

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL FICHE 5 : «RESEAU DE COOPERATION DES SERVICES A DOMICILE» INFORMATIONS : L ACTION

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL FICHE 5 : «RESEAU DE COOPERATION DES SERVICES A DOMICILE» INFORMATIONS : L ACTION RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL FICHE 5 : «RESEAU DE COOPERATION DES SERVICES A DOMICILE» INFORMATIONS : Territoire concerné : Communauté de Communes du Val de Drôme Source

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Repères & Analyses Enquête

Repères & Analyses Enquête Avril 2014 ETUDES ET STATISTIQUES Repères & Analyses Enquête Direction régionale Languedoc-Roussillon Besoins en Main d Oeuvre 2014 Chiffres clés 2014 2 760 projets de recrutement sur le bassin d emploi

Plus en détail

La formation initiale

La formation initiale 1 La formation initiale Situation Lors du conseil de classe, les professeurs ont décidé de mon passage en Seconde mais je ne voulais pas continuer des études trop longues. Mon projet professionnel est

Plus en détail

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Support de présentation - Animation n 1 Guide «Structurer une offre territoriale d accompagnement des petites et moyennes associations employeuses»

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

Contrat Territorial Emploi Formation (CTEF) Rhône Ouest et Sud

Contrat Territorial Emploi Formation (CTEF) Rhône Ouest et Sud Contrat Territorial Emploi Formation (CTEF) Rhône Ouest et Sud LE CONTRAT TERRITORIAL EMPLOI FORMATION Origine 2005 : Protocole d accord Etat / Région 2011 : Protocole d accord Etat / Région / Partenaires

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Plan d action partagé pour le développement de l alternance en Ile-de-France

Plan d action partagé pour le développement de l alternance en Ile-de-France Plan d action partagé pour le développement de l alternance en Ile-de-France 1 Un contexte de mobilisation partagée Un objectif partagé de porter à 500 000 au niveau national le nombre d apprentis à l

Plus en détail

Remontée des besoins des. 18 septembre 2012

Remontée des besoins des. 18 septembre 2012 Remontée des besoins des participants PLIE 18 septembre 2012 Contexte Economique Évolution du chômage (cat. ABC et A de juin 2011 à juin 2012) DEFM cat ABC juin 2012 Evolution sur un an DEFM cat A juin

Plus en détail

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain La fin de l année est l occasion pour chacun de faire le point sur la situation économique

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL APIRAF La mobilité DRH - Grand Lyon Irène GAZEL une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

Etude sur la réalité de lʼégalité professionnelle entre les hommes et les femmes en Guadeloupe"

Etude sur la réalité de lʼégalité professionnelle entre les hommes et les femmes en Guadeloupe Fonds social Européen Etude sur la réalité de lʼégalité entre les hommes et les femmes en Guadeloupe" - Synthèse des premiers résultats Phase 1 COPIL du 17 juillet 2012! 1! CONTEXTE Au regard de la méconnaissance

Plus en détail