Sport et diabète de type 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sport et diabète de type 1"

Transcription

1 mise au point Sport et diabète de type 1 Rev Med Suisse 2013 ; 9 : C. Büsser P. Meyer J. Philippe F. R. Jornayvaz Drs Claudio Büsser, François R. Jornayvaz et Patrick Meyer Pr Jacques Philippe Service d endocrinologie, diabétologie et nutrition HUG, 1211 Genève 14 Sport and type 1 diabetes Physical activity is recognised to be an efficient measure in improving glycemic control in the treatment of type 2 diabetes. This evidence is lacking in type 1 diabetes but type 1 diabetics benefit from the same advantages like the general population. For many type 1 diabetics, especially younger patients, sport represents an important modality in the treatment of their disease but also of their quality of life. However, this is often a challenge for the patient as well as for the physician regarding the metabolic consequences (hypo- but also hyperglycemia) which can appear in relation with physical activity. There are existing general recommendations concerning the intake of carbohydrates and the reduction of insulin doses but those have to be adapted individually for each patient and depend significantly on different sports and on the intensity of sport. L activité physique est une mesure efficace du contrôle glycémique dans le traitement du diabète de type 2. Cette évidence n est pas aussi claire pour le diabète de type 1. Cependant, les diabétiques de type 1 bénéficient des mêmes avantages du sport que la population générale. Pour beaucoup de patients diabétiques de type 1, surtout les jeunes, le sport représente un élément important de la prise en charge de leur maladie et de leur qualité de vie. Pourtant, il s agit souvent d un défi autant pour le patient que pour le médecin, surtout par le risque d hypo mais aussi d hyperglycémies qui peuvent survenir lors de l activité physique. Il existe des recommandations générales concernant l apport en glucides et la réduction des doses d insuline, mais cellesci doivent être adaptées individuellement à chaque patient et dépendent de manière importante du type et de l intensité de l activité physique. introduction L activité physique fait partie intégrante des recommandations dans la prise en charge du diabète de type 2, mais ceci n est pas aussi clairement documenté pour le diabète de type 1. Néanmoins, pour beaucoup de patients avec un diabète de type 1, le sport joue un rôle important dans la vie quotidienne, qu il s agisse de loisirs, de sport de compétition ou de niveau professionnel. Plusieurs athlètes diabétiques de type 1 sont devenus champions olympiques et ont prouvé que l on peut obtenir des succès sportifs malgré un diabète de type 1, comme l Américain Gary Hall Jr en natation, l Anglais Steven Redgrave en aviron ou l Allemand Matthias Steiner en haltérophilie. Pratiquer du sport avec un diabète de type 1 nécessite des adaptations du traitement d insuline et des apports alimentaires en hydrates de carbone pour éviter les troubles métaboliques, surtout les hypo mais aussi les hyperglycémies. L adaptation du traitement dépend de nombreux facteurs, par exemple de l heure, de la durée, du type et de l intensité de l effort, mais aussi du stress psychologique du sportif (compétition). Il existe peu de recommandations systématiques dans la littérature. L objectif de cet article est de faire une mise au point sur les aspects physiologiques du sport chez les patients diabétiques de type 1, notamment en rapport avec les changements métaboliques qui sont différents de ceux des sportifs non diabétiques, et d essayer de donner des recommandations pour les apports en glucides et l adaptation du traitement d insuline. diabète de type 1 et sport : bénéfices Des revues systématiques et des méta-analyses montrent une amélioration de l HbA1c et du contrôle glycémique chez les diabétiques de type 2. Par contre, de petites études randomisées contrôlées n ont pas réussi à démontrer le même bé Revue Médicale Suisse 5 juin 2013

2 néfice chez les diabétiques de type 1. Un potentiel bénéfice de l activité physique pour freiner l apparition ou la progression des complications microvasculaires n a pas été mis en évidence à ce jour, que ce soit dans le diabète de type 1 ou de type 2. En revanche, il est prouvé que le sport diminue l apparition des complications macrovasculaires et la mortalité globale, que ce soit pour les diabétiques de type 1 ou de type 2. Les données actuelles suggèrent que les bénéfices du sport pour les patients diabétiques de type 1 sont les mêmes que pour la population générale, à savoir notamment une amélioration de la condition physique, du bien-être et une diminution du risque de maladies cardiovasculaires. En résumé, le sport peut être recommandé aux patients avec un diabète de type 1. 1 sport en présence de complications du diabète La présence de complications du diabète peut limiter l activité physique. Par conséquent, il est important de les dépister, surtout si un patient veut commencer à faire du sport ou augmenter son activité physique. Les complications les plus importantes à dépister avant de débuter certains sports sont la rétinopathie instable (rétinopathie proliférative ou non proliférative sévère), la neuropathie autonome et périphérique ainsi qu un problème podologique (antécédent de mal perforant plantaire, chaussage inadéquat, etc.). En cas de rétinopathie proliférative ou non proliférative sévère, il faut déconseiller les efforts violents et les exercices qui nécessitent une force intense (en particulier exercices anaérobiques et manœuvres Valsalva avec montée de la tension artérielle au-dessus de 180/100 mmhg) à cause du risque de décollement rétinien et d hémorragie vitréenne. Le port de chaussures adaptées et l autocontrôle quotidien des pieds sont importants pour tous les patients diabétiques, mais particulièrement pour ceux qui font régulièrement du sport. La neuropathie autonome est associée à différents effets indésirables en lien avec le sport comme l hypoglycémie, l hypotension orthostatique ou la thermorégulation réduite. Par contre, la présence de néphropathie ne nécessite pas de restrictions de l activité physique mais il faut considérer que la néphropathie diabétique est reconnue comme facteur de risque cardiovasculaire. 2 Si le dépistage d une maladie coronarienne n est généralement pas recommandé, des investigations cardiaques (test d effort cardiologique) peuvent être indiquées dans un contexte médico-légal si un patient diabétique souhaite commencer une activité physique ou augmenter l intensité de l activité sportive. En tout cas, elles devraient être effectuées en présence d une neuropathie autonome compte tenu d une association claire entre la neuropathie autonome et la maladie coronarienne. En plus, ces investigations sont judicieuses en présence d une néphropathie diabétique qui est reconnue comme facteur de risque cardiovasculaire. 2 sport et glycémie : aspects physiologiques L activité physique induit différents changements hormonaux. D un côté, la sécrétion d insuline diminue, de l autre les taux d hormones de contre-régulation (adrénaline, cortisol, glucagon, hormone de croissance) augmentent. Les deux mécanismes ont pour but de mobiliser de l énergie en favorisant la néoglucogenèse et la glycogénolyse. 3,4 Un autre changement physiologique très important est la surexpression des récepteurs insulinodépendants GLUT 4 (glucose transporter type 4) à la surface des cellules musculaires induite par la contraction des muscles. Ce mécanisme est responsable de la captation de glucose largement accrue par les cellules musculaires, même en présence d une quantité faible d insuline. 5,6 Cet effet persiste durant plusieurs heures après l activité physique. 7 Après l effort, les besoins en glucides sont élevés parce que les stocks de glycogène dans les muscles et dans le foie doivent être renouvelés. En raison de la surexpression persistante du récepteur GLUT 4 après l effort, les besoins en insuline peuvent être diminués pendant plusieurs heures. Ces mécanismes mettent le patient diabétique à risque d hypoglycémie si le traitement n est pas adapté (diminution de la dose injectée d insuline et/ou augmentation de l apport en hydrates de carbone). A l inverse, dans certains contextes sportifs, on constate une forte augmentation des hormones de contre-régulation, par exemple lors de sprints, d efforts violents, de stress psychologique et de compétitions. Dans ces situations, les besoins en insuline peuvent être passagèrement augmentés pour maintenir une glycémie adéquate. Ces facteurs expliquent l augmentation «paradoxale» de la glycémie, par exemple juste après un effort anaérobique intense. Chez des personnes et athlètes sans diabète, tous ces mécanismes physiologiques sont coordonnés très précisément et maintiennent la glycémie dans une fourchette très limitée. 3,4 diabète de type 1, sport et déséquilibre glycémique Hypoglycémie Pour beaucoup de patients diabétiques de type 1, le risque principal en lien avec le sport est la survenue d hypoglycémies sévères. Il y a plusieurs mécanismes et raisons qui sont responsables du risque de faire des hypoglycémies. Premièrement, l insuline administrée à doses habituelles non réduites avant le sport entraîne une diminution de la glycogénolyse et de la néoglucogenèse En second lieu, des hypoglycémies récurrentes, des efforts répétés ou une neuropathie autonome déjà présente peuvent réduire la sécrétion des hormones de contre-régulation, ce qui diminue d autant plus la glycogénolyse et la néoglucogenèse. 11,12 Enfin, l injection d insuline au niveau des membres sollicités, un climat chaud et humide et la vascularisation augmentée des muscles et du tissu adipeux accélèrent la réabsorption d insuline, ce qui peut mener à des hypoglycémies Les causes d hypoglycémie chez le patient diabétique de type 1 durant l exercice physique sont détaillées dans la figure 1. Les hypoglycémies apparaissent typiquement au cours de l effort et juste après, mais peuvent également survenir plusieurs heures après le sport à cause de l augmentation de la sensibilité à l insuline (surexpression persistante du récepteur GLUT 4). Dans ce contexte, les hypoglycémies nocturnes sont particulièrement redoutées Revue Médicale Suisse 5 juin 2013

3 Insuline à doses habituelles non réduites Captation des glucides par les muscles Néoglucogenèse Glycogénolyse Hormones de contre-régulation Hypoglycémies récurrentes Efforts répétés Neuropathie autonome Hypoglycémie Réabsorption d insuline Injection d insuline au niveau des membres sollicités Climat chaud et humide Vascularisation des muscles et du tissu adipeux Figure 1. Causes d hypoglycémie chez le patient diabétique de type 1 durant un exercice physique Hyperglycémie Comme décrit précédemment, il y a plusieurs situations dans lesquelles une forte sécrétion des hormones de contrerégulation peut survenir, par exemple lors d efforts violents, de sprints ou de stress psychologique, ainsi que dans un contexte de traumatisme. L insuline administrée aux doses habituelles n est dès lors pas adaptée aux besoins supplémentaires, ce qui peut conduire à des hyperglycémies. 17,18 Ces hyperglycémies sont habituellement passagères et ne sont pas dangereuses. Cependant, chez des patients avec un diabète mal équilibré (HbA1c élevée, présence de corps cétoniques), ces hyperglycémies peuvent causer une déshydratation ou même une décompensation acido-cétosique, ainsi qu une diminution des performances. 19 recommandations pour l apport supplémentaire en glucides et pour l adaptation du traitement d insuline Apport supplémentaire en glucides De toute évidence, pour les patients diabétiques de type 1 pratiquant une activité physique, l hypoglycémie est le problème principal, l hyperglycémie étant beaucoup plus rare. En principe, afin d éviter les hypoglycémies, il faut réduire les doses habituelles d insuline et/ou prendre des glucides supplémentaires. Généralement, il est conseillé de faire les deux. La réduction de l insuline en pratique n est possible que pour les injections d insuline rapide au repas précédant l activité physique, pour autant qu elle soit anticipée et qu elle ait lieu dans les 2-3 heures qui suivent le repas (cf. durée d action de l insuline rapide). S il s agit d une activité prolongée (randonnée en montagne), le patient devrait réduire également son insuline basale. Toutefois, si l on décide de faire du sport de manière non planifiée, il n est quelques fois plus possible de réduire les doses d insuline (sauf pour le patient au bénéfice d une insulinothérapie par pompe qui peut toujours réduire ou stopper le débit de base) et la prise de glucides supplémentaires reste la seule possibilité. Le tableau 1 illustre la quantité de glucides consommés au cours d une heure d effort dans différents types d activité physique. Comme on peut le constater, plus l effort est intense, plus cette consommation en glucides est élevée. Evidemment, ces chiffres sont donnés à titre indicatif et doivent être confirmés de façon individuelle. Il est donc important que chaque sportif évalue ses propres besoins en fonction de ses habitudes sportives en testant ses apports et en mesurant la glycémie fréquemment pendant et après l effort. Le tableau 2 fournit des règles et des recommandations générales, qui doivent servir de base, mais qui sont à vérifier et à adapter individuellement. Il est à mentionner qu il faut privilégier, en cours d effort, un apport de glucides à absorption rapide et faciles à digérer, par exemple sous forme de boissons sucrées/énergétiques, suivi d un repas riche en glucides à absorption lente après le sport afin de reconstituer les stocks de glycogène Une activité physique à ne pas négliger est liée aux tâches ménagères. Par exemple, le fait de passer l aspirateur doit être considéré comme une activité «sportive» et de nombreux patients ont présenté des hypoglycémies à cette occasion. Adaptation de l insuline Tout d abord, quelques recommandations générales sont à considérer. Il faut éviter, avant l effort, l injection d insuline au niveau des membres sollicités par l activité physique (par exemple, éviter la cuisse avant de courir ou éviter le bras en faisant du sport avec une raquette). La dose d insuline est à adapter selon l heure, la durée, le type et l intensité de l effort. L utilisation d une pompe à insuline rend l adaptation au sport plus facile et permet plus de flexibilité. La pompe peut, si elle dérange pendant l activité physique, être débranchée durant une à deux heures. Il est indispensable que chaque sportif se teste Revue Médicale Suisse 5 juin

4 Tableau 1. Quantité de glucides consommés au cours d une heure d effort selon l activité physique (En fonction du poids et de l intensité). Activités physiques Grammes de glucides consommés Badminton Basketball Bêcher Bicyclette 8 km/h km/h km/h Bowling Course 11 km/h km/h Course en patins à glace (16 km/h) Danse (classique, folklorique) Danse (disco, hip-hop) Equitation Football Golf Jardinage facile intense Jogging (8 km/h) Marche (4,5 km/h) Activités physiques Grammes de glucides consommés Mini-trampoline Natation Nettoyage des fenêtres Nettoyage/ménage Patinage sur glace, patins à roulettes Planche à roulettes Randonnée en montagne Ski Ski de fond (10 km/h) Ski nautique Squash Tennis en double en simple Tondre la pelouse Travaux de ménage Voile (vent faible à modéré) Volley-ball Tableau 2. Recommandations pour l apport en glucides 15 g de glucides si glycémie l 7 mmol/l avant le sport En moyenne g de glucides (à absorption rapide) toutes les 30 minutes Si effort L 60 minutes Si effort d endurance Repas après l effort avec glucides à absorption lente pour reconstituer les stocks de glycogène Collation au coucher, si tendance aux hypoglycémies nocturnes durant différents types d effort physique afin d ajuster au mieux les doses d insuline à chaque situation. Pour cela, il faut réaliser un nombre plus important d autocontrôles glycémiques pendant et après le sport (approche «trial and error»). Le tableau 3 donne des recommandations générales sur les réductions des doses d insuline, que ce soit l insuline lente ou l insuline rapide. Ces recommandations sont à tester, à vérifier et à adapter individuellement. 20,21,23-26 gestion des hyperglycémies Normalement, le risque d hyperglycémie pendant l effort est beaucoup moins grand que le risque d hypoglycémie pour les patients diabétiques de type 1. Cependant, comme discuté précédemment, une forte augmentation des hormones de contre-régulation peut survenir lors de situations particulières et causer typiquement des hyperglycémies pendant ou après l effort. 17,18 Ces hyperglycémies sont souvent transitoires et se résolvent spontanément. Mieux vaut alors éviter de les corriger juste après l effort. Si elles persistent après quelques heures, une correction peut être Tableau 3. Recommandations générales pour la réduction des doses d insuline Insuline lente (matin/midi, si sport matin ou midi ; le soir, si sport en fin d après-midi ou le soir) (injection par stylo) NPH (Insulatard ou Huminsulin Basale) : 20-50% Détemir (Levemir) ou glargine (Lantus): 10-30% Réduire seulement en cas d efforts de très longue durée ou d efforts à répétition dans la même journée Insuline prandiale (repas) (à partir de 2 heures avant le sport ou après le sport) (bolus par pompe ou injection par stylo) (-75)% Pompe à insuline (adaptation du débit de base) 50% pendant l effort (réduction à débuter 1 heure avant l effort), voire arrêt complet de la pompe 1 à 2 heures 25% 2-3 heures après (réduction éventuellement à continuer pendant la nuit, si sport le soir) A noter : en cas d efforts de longue durée ou d intensité violente, il faut éventuellement réduire les doses d insuline prandiale de plusieurs repas après l effort et réduire aussi la dose d insuline lente le lendemain faite, mais avec prudence et avec des doses d insuline rapide plus faibles que celles utilisées habituellement. 27 En cas d hyperglycémie avant l activité physique (si glycémie L 15 mmol/l), le sportif doit mesurer les corps cétoniques dans le sang ou dans l urine et, en cas de résultat positif, renoncer à l activité physique car le risque d une décompensation acido-cétosique est élevé. 22,23 conclusion Les bénéfices du sport pour les patients diabétiques de type 1 sont les mêmes que pour la population générale. L activité physique peut donc être recommandée aux diabé Revue Médicale Suisse 5 juin 2013

5 tiques de type 1. Toutefois, les complications du diabète peuvent contre-indiquer la pratique de certains sports. L activité physique a une influence importante sur le métabolisme des patients diabétiques. L hypoglycémie représente le risque majeur en lien avec l effort, mais il existe aussi des situations particulières dans lesquelles les patients peuvent être confrontés à des hyperglycémies. Pour éviter les hypoglycémies en lien avec le sport, il est normalement nécessaire de réduire les doses habituelles d insuline et d ingérer des glucides supplémentaires. Ces adaptations sont individuelles et diffèrent selon les patients et le type de sport. Les diabétiques de type 1 peuvent appliquer certaines recommandations générales, mais une surveillance supplémentaire doit être réalisée, notamment en augmentant le nombre d autocontrôles glycémiques pendant et après le sport afin d adapter au mieux l apport en glucides et les doses d insuline. Les hyperglycémies peuvent survenir lors d efforts violents associés à une forte augmentation des hormones de contre-régulation. Elles apparaissent pendant ou parfois après l effort, sont normalement transitoires et ne nécessitent pas de correction. En cas de déséquilibre du diabète (hyperglycémie) avec présence de corps cétoniques urinaires ou plasmatiques, il faut renoncer au sport dans l immédiat. Les auteurs n ont déclaré aucun conflit d intérêt en relation avec cet article. Implications pratiques Il ne faut pas déconseiller la pratique du sport aux diabétiques de type 1, mais plutôt l encourager Un bon enseignement, expliquant les troubles glycémiques qui peuvent survenir à l occasion d un effort, va permettre au patient de prévenir les perturbations glycémiques La prévention des hypoglycémies nécessite souvent un apport en glucides supplémentaire associé à une réduction des doses habituelles d insuline Les hypoglycémies représentent le risque majeur d une pratique sportive, mais lors d efforts violents, des hyperglycémies généralement transitoires peuvent apparaître Des recommandations générales pour adapter l apport en glucides et réduire les doses d insuline peuvent être données, mais une surveillance supplémentaire (augmentation des autocontrôles glycémiques) est nécessaire afin de mieux définir les besoins individuels Bibliographie 1 ** Cimen M, Kennedy K, Nirantharakumar K, et al. What are the health benefits of physical activity in type 1 diabetes mellitus? A literature review. Diabetologia 2012;55: American Diabetes Association. Standards of medical care in diabetes. Diabetes Care 2013;36(Suppl. 1):25. 3 Schmidt RF, Thews G, Lang F. Physiologie des Menschen. 26. Auflage. Springer, 1995;31.3: Camacho RC, Galassetti P, Davis SN, et al. Glucoregulation during and after exercise in health and insulindependant diabetes. Exerc Sport Sci Rev 2005;33: Wojtaszewski JF, Higaki Y, Hirshman MF, et al. Exercise modulates postreceptor insulin signaling and glucose transport in muscle-spezific insulin receptor knockout mice. J Clin Invest 1999;104: Rose AJ, Richter EA. Skeletal muscle glucose uptake during exercise : How is it regulated? Physiology (Bethesda) 2005;20: Review. 7 Kraniou GN, Cameron-Smith D, Hargreaves M. Acute exercise and Glut 4 expression in human skeletal muscle : Influence of exercise intensity. J Appl Physiol 2006;101: Wasserman DH, Zinman B. Exercise in individuels with IDDM. Diabetes Care 1994;17: Steppel JH, Horton ES. Exercise in the management of type 1 diabetes mellitus. Endocr Metabo Disord 2003; 4: Review. 10 Riddel MC, Bar-Or O, Ayub BV, et al. Glucose ingestion matched with total carbohydrate utilisation attenuates hypoglycaemia during exercise in adolescents with IDDM. Int J Sport Nutr 1999;9: Galassetti P, Mann S, Tate D, et al. Effects of antecedent prolonged exercise on subsequent counterregulatory responses to hypoglycemia. Am J Physiol Endocrinol Metab 2001;280:E Ertl AC, Davis SN. Evidence for vicious cycle of exercise and hypoglycemia in type 1 diabetes mellitus. Diabetes Metab Res Rev 2004;20: Koivisto VA, Felig P. Effects of leg exercise on insulin absorption in diabetic patients. N Engl J Med 1978; 298: Hildebrandt P. Subcutaneous absorption of insulin in insulin-dependant diabetic patients. Influence of species, physico-chemical properties of insulin and physiological factors. Dan Med Bull 1991;38: Zinman B, Murray FT, Vranic M, et al. Glucoregulation during moderate exercise in insulin treated diabetics. J Clin Endocrinol Metab 1977;45: Tansey MJ, Tsalikian E, Beck RW, et al. The effects of aerobic exercise on glucose and counterregulatory hormone concentrations in children with type 1 diabetes. Diabetes Care 2006;29: Mitchell TH, Abraham G, Shiffrin A, et al. Hyperglycemie after intense exercise in IDDM subjects during continuous subcutaneous insulin infusion. Diabetes Care 1988;11: Guelfi KJ, Jones TW, Fournier PA. The decline in blood glucose levels is less with intermittent high-intensity compared with moderate exercise in individuals with type 1 diabetes. Diabetes Care 2005;28: Hornsby WG, Chetlin RD. Managment of competitive athletes with diabetes. Diabetes Spectr 2005;18: * Grimm J J, Ybarra J, Berné C, et al. A new table for prevention of hypoglycaemia during physical activity in type 1 diabetic patients. Diabetes Metab 2004;30: Vanelli M, Corchia M, Iovane B, et al. Self-monitoring adherence to physical activity in children and adolescents with type 1 diabetes. Acta Biomed 2006;77 (Suppl. 1): * Jimenez C, Corcoran M, Crawley J, et al. National Athletic Trainers Association position statement : Management of the athlete with type 1 diabetes mellitus. J Athl Train 2007;42: Halle M, Kemmer F, Stumvoll M, et al. Körperliche Aktivität und Diabetes mellitus ; Evidenzbasierte Leitlinie der Deutschen Diabetes-Gesellschaft. 24 * Toni S, Reali M, Barni F, et al. Managing insulin therapy during exercise in type 1 diabetes mellitus. Acta Biomed 2006;77(Suppl. 1): ** Ridell MC, Iscoe KE. Physical activity, sport, and pediatric diabetes. Pediatr Diabetes 2006;7: Franc S, Dardari D, Biedzinski M, et al. Type 1 diabetes : Dealing with physical activity. Diabetes Metab 2012;38: Ridell MC, Perkins BA. Type 1 diabetes and exercise, part I : Applications of exercise physiology to patient management during vigorous activity. Can J Diabetes 2006;30: * à lire ** à lire absolument Revue Médicale Suisse 5 juin

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

Sport et traitements antidiabétiques. tiques. Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc

Sport et traitements antidiabétiques. tiques. Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc Sport et traitements antidiabétiques tiques Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc l activité physique est fortement conseillée chez le diabétique (ttt à part entière dans le DT2 ou intérêts psychologique

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours DIABETE ET RAMADAN Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours INTRODUCTION L un des 5 piliers de l Islam ~ 1,5 milliards de musulmans Ramadan 9ème mois du calendrier lunaire Période de

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature Diabète de type 1 et haute montagne Revue de la littérature Contre-indications absolues Diabète mal équilibré : hypoglycémies sévères mal ressenties, acido-cétose. Présence de complications du diabète

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE SERVICE D'ENDOCRINOLOGIE-NUTRITION DIABETOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Unité d'education du Diabète Unité de soins : 03.82.55.89.35 Secrétariat : 03.82.55.89.22 FAX : 03.82.55.89.18 PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

Plus en détail

Diabète et exercice physique

Diabète et exercice physique excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 1 Diabète et exercice physique un service de excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 2 2 Diabète et exercice physique La présente brochure a pu être réalisée

Plus en détail

Ajustement de l insulinothérapie via l analyse des graphiques téléchargés

Ajustement de l insulinothérapie via l analyse des graphiques téléchargés Chantal Martineau, nutritionniste Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec Ajustement de l insulinothérapie via l analyse des graphiques téléchargés Cet événement est rendu possible

Plus en détail

Les hypoglycémies nocturnes (chez le diabétique) Leïla Ben Salem Hachmi

Les hypoglycémies nocturnes (chez le diabétique) Leïla Ben Salem Hachmi Les hypoglycémies nocturnes (chez le diabétique) Leïla Ben Salem Hachmi Hypoglycémie Fréquente Dangereuse+++ /impact diurne Facteur limitant pour l atteinte des objectifs glycémiques Insuline, insulinosécrétaguogues

Plus en détail

Comment bien soigner les enfants diabétiques? Formation septembre 2009 1

Comment bien soigner les enfants diabétiques? Formation septembre 2009 1 Comment bien soigner les enfants diabétiques? Patrick Garandeau,, Hôpital d Enfantsd St-Denis 1 Avoir des objectifs Faire un diagnostic précoce Reprendre une vie «normale» Eviter les complications aiguës

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Synthèse personnelle INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE De nos jours, le diabète inuslinodépendant ne connaît aucun traitement pouvant éviter l injection d insuline. L insulinothérapie fonctionnelle est une

Plus en détail

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N. Université Hadj Lakhdar Batna Faculté de médecine de Batna Laboratoire de physiologie La régulation de la glycémie Aspects pratiques TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.CHIBOUT Tache N 1 Quel est

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

Auto-surveillance glycémique directives pour la Suisse Recommandations de la Société Suisse d Endocrinologie et de Diabétologie (SSED)

Auto-surveillance glycémique directives pour la Suisse Recommandations de la Société Suisse d Endocrinologie et de Diabétologie (SSED) Auto-surveillance glycémique directives pour la Suisse Recommandations de la Société Suisse d Endocrinologie et de Diabétologie (SSED) L auto-surveillance glycémique (ASG) joue un rôle essentiel dans le

Plus en détail

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies U S D Union Sports & Diabète La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies Journées nationales des diabétiques qui bougent, Vichy 17-18-19 mai 2013 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY

Plus en détail

La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique?

La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique? La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique? Confrontations d Endocrinologie-Diabétologie Les Vaux de Cernay L Fouquet, S. Franc 25 Mars 2010 1 Observation n 2, Mme. S 42 ans,

Plus en détail

Ac#vité Physique et Diabète

Ac#vité Physique et Diabète Ac#vité Physique et Diabète DIAPASON 36 MSA Châteauroux 2012 Dr Thierry KELLER 27 & 28 septembre 2012 Quels Constats? L inac#vité TUE!! "30% Mortalité totale 9% Risque Cardio-Vasculaire (coronaropathie)

Plus en détail

Prise en charge du diabète de type 2. Dr Morera Julia 04/04/2013

Prise en charge du diabète de type 2. Dr Morera Julia 04/04/2013 Prise en charge du diabète de type 2 Dr Morera Julia 04/04/2013 Un véritable enjeu de santé publique Augmentation de l incidence du DT2 obésité++ monde entier pays en voie de développement occidentalisation

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

Diabète et Aptitude au poste de travail. Dr Pauline SCHINDLER-SABOT Médecin du travail CH Valenciennes et Cs Patho Pro CHRU Lille

Diabète et Aptitude au poste de travail. Dr Pauline SCHINDLER-SABOT Médecin du travail CH Valenciennes et Cs Patho Pro CHRU Lille Diabète et Aptitude au poste de travail Dr Pauline SCHINDLER-SABOT Médecin du travail CH Valenciennes et Cs Patho Pro CHRU Lille Postes de sécurité contre indiqués en cas de malaises hypoglycémiques: Travail

Plus en détail

Mesures d urgence lors de cétonémie

Mesures d urgence lors de cétonémie Mesures d urgence lors de cétonémie Que sont les «cétones» - Qu est-ce que la cétoacidose? En cas de carence en insuline dans l organisme, les hydrates de carbone ou les sucres ne peuvent pas entrer dans

Plus en détail

26.05.2011 Dr. Roger WIRION

26.05.2011 Dr. Roger WIRION Quelestle principalfacteur d hypoglycémie? Was ist die Hauptursache von Unterzucker? 2222 DCCT: Chez les patients diabétiques de type 1, traités de façon intensive le risque d hypoglycémie est multiplié

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects théoriques (111b) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects théoriques (111b) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Les besoins nutritionnels du sportif : aspects théoriques (111b) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Pré-Requis : Dans le corpus en pédiatrie : nutrition de l enfant. Dans

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Pour qui? Pourquoi? Comment? Une «révolution diététique» pour les patients et les soignants Actualités Thérapeutiques autour du diabète Journée du 9 mars Association Française

Plus en détail

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Le début vous l avez fait avant les vacances cours de ce jours à partir du II Chap8 TS spécialité Thème 3 Restitution des acquis LA REGULATION DE LA GLYCEMIE http://img10.beijing2008.cn/20080824/img214581293.jpg

Plus en détail

De la recherche au terrain

De la recherche au terrain Bienfaits de l activité physique sur la santé De la recherche au terrain Journée Régionale de Sport Santé Bien Être Rennes 17 12 2015 F. Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1-INSERM U 1099 Activité

Plus en détail

Diabète de type 2 Généralités

Diabète de type 2 Généralités Diabète de type 2 Généralités D2 s accroit de façon épidémique dans tout le monde Deux facteurs en cause: diminution de l activité physique augmentation de l obésité 2 500 000 de D2 traités par médicaments

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

soigner ma tension Je me dépense pour Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu

soigner ma tension Je me dépense pour Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu Je me dépense pour soigner ma tension Activité physique ou sportive chez le sujet hypertendu Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle La pratique régulière

Plus en détail

Diabète de type 1: Quelles sont les causes du diabète de type 1?

Diabète de type 1: Quelles sont les causes du diabète de type 1? Diabète de type 1: Pour familles et amis Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque chose va mal

Plus en détail

Activité physique Les bénéfices pour mon diabète

Activité physique Les bénéfices pour mon diabète Activité physique Les bénéfices pour mon diabète www.afd.asso.fr Fédération Française EPMM Sports pour Tous Activité physique, pourquoi? Bien que l activité physique régulière fasse partie intégrante de

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCÉMIE

REGULATION DE LA GLYCÉMIE 3 REGULATION DE LA GLYCÉMIE Objectifs : en s'appuyant sur des résultats expérimentaux, construire un schéma mettant en place : le stimulus, la glande endocrine, l'hormone sécrétée, les organes effecteurs,

Plus en détail

Le diabète de type 2. Objectifs d apprentissage 13-01- 09. au prise avec hypoglycémie sévère. Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques

Le diabète de type 2. Objectifs d apprentissage 13-01- 09. au prise avec hypoglycémie sévère. Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques Dr Claude Garceau Interniste, IUCPQ Communauté de pratique en diabète (Québec) Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques Le diabète de type ) Hypoglycémie 7) Réflectomètre et la quinquillerie

Plus en détail

Le diabète : définition

Le diabète : définition Le diabète : définition Glycémie à jeûn > 7mmol/l ou 1,26g/l (après au moins 8 heures de jeûne) dosage effectué sur 2 prélèvements différents Ou Glycémie prise à n importe quel moment de la journée 2g/l

Plus en détail

Ma fille est diabétique de type 1

Ma fille est diabétique de type 1 Ma fille est diabétique de type 1 Anneli, fille de Martina Equilibrée grâce à sa pompe depuis 2011 A l annonce du diagnostic de diabète de type 1 de leur enfant, de nombreux parents se demandent : «Pourquoi

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%.

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%. N.S DIABETE ET GROSSESSE Introduction : Ce chapitre se consacre à étudier: La grossesse chez une diabétique connue, insulinodépendante (DID) ou non (DNID); Le diabète gestationnel qui apparaît au cours

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 Le traitement combiné insuline basale et hypoglycémiants oraux est un traitement éprouvé et efficace pour amorcer en douceur l insulinothérapie. Il est

Plus en détail

MÉTABOLISME, DIABÈTE ET

MÉTABOLISME, DIABÈTE ET MÉTABOLISME, DIABÈTE ET VIEILLISSEMENT Anne Lajoix Centre de Pharmacologie et Innovation dans le Diabète EA 7288 anne-dominique.lajoix@univ-montp1.fr LE DIABÈTE Maladie métabolique caractérisée par un

Plus en détail

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Chapitre I : Mécanismes de l'homéostasie Introduction : exemple de la régulation de la glycémie Chez un sujet en bonne santé, la glycémie est d environ

Plus en détail

La régulation de la glycémie

La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie INTRODUCTION GENERALE La glycémie est le taux de glucose plasmatique. Chez un sujet normal, la glycémie oscille autour d une valeur moyenne comprise entre 0.8 g.l -1 et 1.2

Plus en détail

L hypoglycémie chez la personne diabétique

L hypoglycémie chez la personne diabétique L hypoglycémie chez la personne diabétique L hypoglycémie partie de la vie des personnes diabétiques. Elle est généralement liée au traitement prescrit. Il est même normal d avoir des épisodes hypoglycémiques

Plus en détail

Le diabète et ses complications

Le diabète et ses complications Le diabète et ses complications Toujours plus de diabétiques De quoi s agit-il? On est diabétique lorsqu on a trop de sucre dans le sang. Normalement, notre taux de sucre dans le sang (glycémie) à jeûn

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015 LEVEMIR PENFILL 100 UI/ml, solution injectable Boîte de 5 cartouches de 3 ml (CIP : 34009 365 118-1) LEVEMIR FLEXPEN 100 UI/ml, solution injectable Boîte

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC Interprétation des rapports 1 Ajustement de l insulinothérapie via l analyse des graphiques téléchargés Hélène Gagné, Infirmière clinicienne Chantal Martineau,

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

Révisions 2 ème session L exercice physique dans la prise en charge du diabète

Révisions 2 ème session L exercice physique dans la prise en charge du diabète Révisions 2 ème session L exercice physique dans la prise en charge du diabète 1 1 ère partie : Etiopathogénie & traitement du diabète 2 ème partie: Exercice aigu & diabète Précautions & intérêts 3 ème

Plus en détail

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés.

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS EUROPE Tout savoir sur son HbA1c Réalisé avec la collaboration du

Plus en détail

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang,

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang, Le diabète I. Qu est-ce que c est? On a tous déjà entendu parler du diabète, sans savoir exactement de quoi il s agit. Pourtant, en France, on estime que plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète,

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

THÉRAPEUTIQUES. Détémir et glargine : analogues lents de l'insuline

THÉRAPEUTIQUES. Détémir et glargine : analogues lents de l'insuline Deux analogues lents de l'insuline ont été successivement mis sur le marché : la glargine (Lantus ) en 2003 et la détémir (Levemir ) en 2005. Qu'apportent ces nouvelles insulines pour la prise en charge

Plus en détail

L ajustement de l insuline au quotidien

L ajustement de l insuline au quotidien LA MAJORITÉ DES COMPLICATIONS chroniques du diabète sont liées, de près ou de loin, à l hyperglycémie 1. L hyperglycémie chronique peut entraîner d importantes séquelles à long terme et causer des lésions,

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

KOPIE. Le diabète gestationnel. «Prévention pour la mère et l enfant!»

KOPIE. Le diabète gestationnel. «Prévention pour la mère et l enfant!» Le diabète gestationnel «Prévention pour la mère et l enfant!» www.associationdudiabete.ch Pour vos dons : PC-80-9730-7 Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera

Plus en détail

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE Ce document a été élaboré par le groupe de travail "EHPAD" de l'omedit de Haute- Normandie. Il s'agit d'une proposition de protocole d'insulinothérapie

Plus en détail

Diabète sucré de type 1 nouveaux développements dans l insulinothérapie intensifiée

Diabète sucré de type 1 nouveaux développements dans l insulinothérapie intensifiée Diabète sucré de type 1 nouveaux développements dans l insulinothérapie intensifiée Philipp A. Gerber a, Daniel Zimmermann b, Giatgen A. Spinas a a UniversitätsSpital Zürich, Endokrinologie, Diabetologie

Plus en détail

Province de l Alberta Financement de la pompe à insuline Trousse d information

Province de l Alberta Financement de la pompe à insuline Trousse d information Province de l Alberta Financement de la pompe à insuline Trousse d information Avril 2012 1 Avantages de la thérapie par pompe à insuline Des études ont démontré que les personnes atteintes de diabète

Plus en détail

Mon médecin m annonce que j ai un diabète gestationnel : que faire?

Mon médecin m annonce que j ai un diabète gestationnel : que faire? Lilly Diabète Pour vous, jour après jour. Lilly Diabète Pour vous, jour après jour. Lilly propose et développe des traitements innovants pour la prise en charge du diabète et de ses complications. INVENTIV

Plus en détail

Aucun conflit d intérêt

Aucun conflit d intérêt HISTOIRE THERAPEUTIQUE D UN PATIENT DIABETIQUE DE TYPE 2 Dr HALTER Charles Praticien Hospitalier Endocrinologue 02/12/2011 Aucun conflit d intérêt Homme de 51 ans Antécédents familiaux : diabète type 2

Plus en détail

Les signes principaux

Les signes principaux Le soignant face à l hypoglycémie Symposium Lifescan/Hospilux Mai 2011 L.Devisy/A.Schmidt Définition L'hypoglycémie est la diminution de la quantité de glucose (sucre de façon générale) contenue dans le

Plus en détail

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI Séquence éducation de groupe Groupe de 10 patients maximum Durée : 45 min Animateur : Médecins Objectif général : Exprimer la perception que l

Plus en détail

Directives canadiennes en matière d activité physique. Glossaire GLOSSAIRE. Terminologie Définition Exemples

Directives canadiennes en matière d activité physique. Glossaire GLOSSAIRE. Terminologie Définition Exemples GLOSSAIRE Glossaire Activité Ensemble de mouvements corporels qui augmentent le rythme cardiaque et la respiration Directives en Tout mouvement corporel produit par les muscles squelettiques utilisant

Plus en détail

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire?

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? Simon Equilibré grâce à sa pompe depuis 2004 J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? L hypoglycémie peut être l une des préoccupations majeures des diabétiques de type 1,

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 P. CUNY Unité Thérapeutique et d Education du Diabète (UTED) CHR Metz Thionville Hôpital Beauregard - THIONVILLE 1 L INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE

Plus en détail

La femme et le sport

La femme et le sport Généralités : Filles: Restent à la maison Faibles, frêles Garçons: Athlétiques et forts Doit faire du sport pour son développement La femme et le sport Les filles avaient une éducation sportive différente

Plus en détail

L activité physique. Module9. Introduction. Bienfaits importants associés à la pratique d activités physiques

L activité physique. Module9. Introduction. Bienfaits importants associés à la pratique d activités physiques L activité physique Par Lyne Otis, M.Sc., kinésiologue Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec Révisé par D re Carole Lavoie, Département des sciences de l activité

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

Gestion de l insuline iv. : version pour les Soins continus de médecine

Gestion de l insuline iv. : version pour les Soins continus de médecine CENTRE HOSPALIER UNIVERSAIRE VAUDOIS - 1011 Lausanne Service de médecine Centre des Maladies Cardio-vasculaires et métaboliques Service d endocrinologie, diabétologie et métabolisme Gestion de l insuline

Plus en détail

Diabète et voyage 糖 尿 病 당뇨병

Diabète et voyage 糖 尿 病 당뇨병 Diabète et voyage 糖 尿 病 당뇨병 Le voyageur diabétique Avant le voyage Décalage horaire Conservation des médicaments Frontière Exercice physique Troubles digestifs, alimentation Pieds Cœur Œil Rein Sources

Plus en détail

Physiologie du Pancréas endocrine

Physiologie du Pancréas endocrine Physiologie du Pancréas endocrine 1 I. Introduction II. Insuline Plan 1. Sécrétion 2. Régulation 3. Actions physiologiques 4. Mode d action III. Glucagon 2 2eme Année de médecine 1 Cellules β I. Introduction

Plus en détail

Diabetes Service. Diabète et exercice physique

Diabetes Service. Diabète et exercice physique Diabetes Service Diabète et exercice physique Diabète et Exercice Physique La présente brochure a pu être réalisée grâce à l aimable collaboration du: Dr. B. Jandrain, Médecine Interne, Diabétologie, Consultant

Plus en détail

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT GUIDE MÉDECIN -1- SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 GUIDE MEDECIN ALD 8 - DIABETE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT... 4 I. BILAN INITIAL... 4 I.1.

Plus en détail

N. MALLEM, M. DJOUIMAA, A. BOUDRA, R. MALEK, S. KHALFA

N. MALLEM, M. DJOUIMAA, A. BOUDRA, R. MALEK, S. KHALFA N. MALLEM, M. DJOUIMAA, A. BOUDRA, R. MALEK, S. KHALFA Alger 16 Mai 2010 Introduction En plus des règles hygiéno-diététique et du traitement : L ASG fait partie de la prise en charge du diabète ASG permet:

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité en échangeant de l'information.

Plus en détail

Le permis de conduire chez le diabétique âgé : un problème complexe pour les médecins et leurs patients Solutions québécoises

Le permis de conduire chez le diabétique âgé : un problème complexe pour les médecins et leurs patients Solutions québécoises Le permis de conduire chez le diabétique âgé : un problème complexe pour les médecins et leurs patients Solutions québécoises Dr Claude Garceau Institut Universitaire de cardiologie et de pneumologie de

Plus en détail

Une calorie est une calorie

Une calorie est une calorie Alimentation, activité physique et sport Talent NUTRITION Récupération Entraînement optimal NUTRITION François Trudeau Ph.D., FACSM Constitution idéale Performance de haut niveau? Santé optimale Université

Plus en détail

DIABÈTE DE TYPE 2 ET LE TRAITEMENT À L INSULINE. L autogestion l insulinothérapie en mode basal et prandial avec votre lecteur de glycémie

DIABÈTE DE TYPE 2 ET LE TRAITEMENT À L INSULINE. L autogestion l insulinothérapie en mode basal et prandial avec votre lecteur de glycémie L autogestion l insulinothérapie en mode basal et prandial avec votre lecteur de glycémie Vous êtes diabétique et êtes déjà traités avec de l insuline. Vous faites des efforts et pourtant lorsque vous

Plus en détail

La prévention du diabète chez l obèse

La prévention du diabète chez l obèse La prévention du diabète chez l obèse Pr Paul Valensi Service d Endocrinologie Diabétologie Nutrition Hôpital Jean Verdier, Université Paris Nord, CRNH-IdF, CINFO, Bondy Evolution de la prévalence du diabète

Plus en détail

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION OBESITE DIABETE I et II 1 OBESITE 2 OBESITES DE GRADE III ou MORBIDE, espérance de vie limitée 3 INTRODUCTION 4 1. ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE L adipocyte

Plus en détail

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous?

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous? Mme SE...V. Agée de 42 ans. Antécédents familiaux : père - mère obèse, tante parternelle diabétique. Rh - 1 ère grossesse 33 ans (1990) Accouchement par voie basse, compliqué, ventouse, dystocie d épaule,

Plus en détail

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants.

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. Guide pour comprendre et aborder sereinement l apparition du diabète de type 1. Sommaire Le contrôle glycémique 04 Qu est-ce que le taux d

Plus en détail

Diabète mellitus. «L essentiel en quelques mots.»

Diabète mellitus. «L essentiel en quelques mots.» Diabète mellitus «L essentiel en quelques mots.» www.associationdudiabete.ch Pour vos dons : PC-80-9730-7 Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera per il

Plus en détail

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Les (sucres lents) sont essentiels à la résistance de l organisme pour un effort d endurance. Si vous manquez de réserves, vous vivrez le «mur du

Plus en détail

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie -

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - 1 Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - Jacques LOUIS Service de diabétologie HPMetz Site Belle Isle AMMPPU Metz 10 juin 2014 P1 CAS CLINIQUE 3 ème époque Cette même personne

Plus en détail

DIABETE DE TYPE 1 Epidémiologie, physiopathologie, prise en charge thérapeutique (protocoles d insuline, pompes, insulinothérapie fonctionnelle

DIABETE DE TYPE 1 Epidémiologie, physiopathologie, prise en charge thérapeutique (protocoles d insuline, pompes, insulinothérapie fonctionnelle DIABETE DE TYPE 1 Epidémiologie, physiopathologie, prise en charge thérapeutique (protocoles d insuline, pompes, insulinothérapie fonctionnelle Dr Bernard Colle Service d endocrinologie-diabétologiemédecine

Plus en détail

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes présentée par Hélène Gagné, infirmière clinicienne Responsable du programme diabète CJD 2008 Cette présentation vise à 1. Savoir vulgariser la maladie

Plus en détail

Détenu diabétique à la prison centrale à Fribourg - Suisse

Détenu diabétique à la prison centrale à Fribourg - Suisse Détenu diabétique à la prison centrale à Fribourg - Suisse L occasion de se soigner? Manuela VENTURA, Infirmière Clinicienne en 1 Selon l OMS 450 400 350 300 250 200 150 Prévalence mondiale du diabète

Plus en détail

CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE

CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE I. les hormones : généralités 1. définition d'une hormone Substance sécrétée par une glande endocrine. Elle est libérée dans le sang et se retrouve dans toute la circulation

Plus en détail

REPONSES. Ce questionnaire s'adresse à des personnes diabétiques traitées par insuline.

REPONSES. Ce questionnaire s'adresse à des personnes diabétiques traitées par insuline. REPONSES Ce questionnaire s'adresse à des personnes diabétiques traitées par insuline. Veuillez entourer les bonnes réponses. (Il peut y avoir plusieurs bonnes réponses pour certaines questions.) Endocrinologie,

Plus en détail

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com Eléments de nutrition Consommation énergétique Eléments de nutrition F. Nicot 2 Métabolisme de repos MRT = (35 à 40) x 24 x S (Kcal / j) Surface

Plus en détail