Systèmes d information et gestion globale de la chaîne logistique : un état de l art

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Systèmes d information et gestion globale de la chaîne logistique : un état de l art"

Transcription

1 Systèmes d information et gestion globale de la chaîne logistique : un état de l art Thi Le Hoa VO CREM UMR CNRS 6211, Université de Rennes 1, Rennes, France IGR-IAE, 11 rue Jean Macé, CS 70803, Rennes Cedex Laurent BIRONNEAU CREM UMR CNRS 6211, Université de Rennes 1, Rennes, France IGR-IAE, 11 rue Jean Macé, CS 70803, Rennes Cedex Résumé : De très nombreux articles ont été publiés sur les systèmes et technologies de traitement et de diffusion de l information (Information Systems/Information Technologies -IS/IT- en anglais) au sein des chaînes logistiques globales. Face à cette abondance, notre article se propose de dresser un état des lieux de la recherche sur les IS/IT dans la Supply Chain (SC). Il permet notamment d étudier le rôle des IS/IT dans la gestion globale d une SC, d analyser leur impact sur la performance d une SC et d identifier les facteurs clés de succès dans la mise en œuvre de ces outils au sein d une SC. Mots clés : Supply Chain Management, systèmes d information, partage de l information. 1

2 Introduction Le Supply Chain Management (SCM) fait l objet d une recherche abondante. Une étude rapide de la base de donnée du groupe Elsevier fait ainsi apparaître articles journaux pour la période entre 2000 et 2010 dont 602 pour l année 2005, 586 pour 2006, 636 pour 2007, 662 pour 2008, 808 pour 2009, 745 pour 2010 et à présent articles pour 2011 et 38 articles déjà prévus pour Les questions traitées s avèrent très variées : définition du SCM, performance managériale et académique du SCM, apport du SCM aux différentes fonctions de l entreprise, relations SCM et développement durable, par exemple mais aussi lien entre le SCM et les systèmes et technologies de traitement et diffusion de l information (ou Information Systems/Information Technologies - IS/IT- en anglais). Ce dernier champ d étude a donné lieu à de nombreux travaux : articles peuvent être référencés sur la période 2000 à 2010 avec une progression très importante des publications ces dernières années : 271 articles en 2007, 350 en 2008, 420 en 2009, 370 en Depuis le début de l année 2011, c est encore 554 articles qui peuvent être dénombrés sur les SI dans la chaîne logistique. Face à cette abondance - qui peut notamment s expliquer par la prise de conscience de l importance des IS/IT dans le succès d une supply chain (SC) (41 articles dans Elsevier)- mais aussi au regard de la grande diversité dans les thèmes traités et les méthodologies utilisées, une revue de la littérature semble aujourd hui nécessaire. L objet de cette communication est de dresser cet état des lieux de la recherche en SCM sur les IS/IT, notamment le rôle de ces systèmes dans la performance de la SC et les facteurs clés de succès dans la mise en œuvre de ces outils au sein des SC. La revue de la littérature, sur laquelle nous nous appuyons pour parvenir à cet objectif, se base sur l étude de différents journaux (période entre 2000 et 2010) principalement dans les domaines de la gestion au sens large, du SCM, de la recherche opérationnelle et des systèmes d information. Les dissertations, manuels, ouvrages, travaux non publiés et communications ont été exclus de l analyse. Les articles sélectionnés (essentiellement dans la base de données électronique des éditeurs Elsevier, Emerald, and Taylor & Francis) ne s intéressent qu aux systèmes d informations dans le SCM et plus particulièrement, au regard de notre objet, à ceux mettant en évidence les facteurs clés de succès des IS/IT dans la SC. Une liste des revues concernées par notre analyse, ainsi qu un dénombrement des articles étudiés dans chacune d entre elles, est présentée dans l Annexe 1. Dans la suite de ce travail, nous nous attacherons, tout d abord, à clarifier la notion de SCM et de IS/IT pour la SCM. Puis nous montrerons les liens entre IS/IT et performance de la SC. Enfin, nous proposerons une classification en 5 catégories de la littérature de recherche sur les facteurs clés de succès des IS/IT dans la Supply Chain : (i) la planification stratégique des IS/IT, (ii) la gestion des connaissances et le management des IS/IT, (iii) l infrastructure des IS/IT, (iv) l E-collaboration et (v) la démarche d implantation opérationnelle des IS/IT dans la SC. 1. Clarification des concepts de SCM et de IS/IT pour la SCM 1.1. Le concept de SCM Comme la notion de logistique à son début, le concept de SCM a fait l objet de très nombreuses définitions depuis son apparition dans la littérature en 1982, dans un article de Keith et Webber (Gibson et al. 2005). Ainsi, dès 1997, Bechtel et Jayaram dénombraient plus de 50 définitions du SCM, classés en 5 catégories. Copper, et al. (1997) en recensaient de leur coté 13 principales et Mentzer et al. (2001) plus de 20 possibles. Plus récemment Burgess et al. (2006) ont décrit 22 définitions possibles du SCM et Stock et Boyer (2009), dans une sorte de surenchère, ont pu cataloguer jusqu à 166 approches du SCM dans leur tentative de proposer une définition qui fasse consensus. 2

3 Dans cet article, nous partirons de la définition suivante proposée par le Council of Supply Chain Management Professionals (CSCMP), association américaine qui regroupe environ membres, à la fois praticiens, consultants et enseignants : "Supply Chain Management encompasses the planning and management of all activities involved in sourcing and procurement, conversion, and all logistics management activities. Importantly, it also includes coordination and collaboration with channel partners, which can be suppliers, intermediaries, third-party service providers, and customers. In essence, supply chain management integrates supply and demand management within and across companies."(cscmp, 2010) Cette définition est aujourd hui retenue dans de nombreuses recherches et les conclusions d autres acteurs majeurs du domaine, qu il s agisse du Supply Chain Research Group de l Université de Tennesse (Mentzer et al. 2001, 2008 ; Gibson et al ) ou encore du Supply Chain Council de l Université de l Ohio (Cooper et al. 1997), apparaissent très proches. Il nous semble aujourd hui possible de caractériser plus finement le SCM, comme ayant pour objectif de gérer et de coordonner l offre et la demande dans l entreprise et entre les entreprises. Le SCM apparaît comme structuré autour de trois dimensions principales : la planification et la gestion de toutes les activités relevant des achats, de la production et du management logistique ; la coordination des fonctions internes de l organisation. Il s agit de substituer à la recherche de l excellence par fonction, cloisonnée, l efficacité de la gestion multifonctionnelle en mode projet transversal, orienté client ; la coordination des différents partenaires d une même chaîne logistique globale ou coordination inter organisationnelle. Le champ du SCM apparaît très large et les activités variées. Pour gérer ces différentes activités et améliorer leurs performances, les entreprises peuvent s appuyer sur un nombre très important de systèmes et technologies de traitement et diffusion de l information Les IS/IT pour la chaîne logistique Les IS/IT pour le SCM sont nombreux et variés. On pense par exemple ici aux progiciels de gestion intégrés (PGI ou en anglais ERP pour Enterprise Resources Planning), aux logiciels de planification avancées de la supply chain, aux outils de gestion de la relation client (les Customer Relationship Management (CRM)) ou fournisseurs (les SRM) Bayraktar et al. (2009) en ont par exemple identifié treize types, qu ils regroupent en trois catégories principales et complémentaires: les IS/IT «entreprise étendue» (Enterprise-Wide), les IS/IT intégrateurs et les IS/IT facilitateurs. Nous retiendrons ici leur classification en trois catégories en la restructurant par rapport à notre objet. Les IS/IT du premier type sont essentiellement constitués par les progiciels de gestion intégrés Les ERP proposent, au sein d une même architecture applicative et avec une base de données unique, une intégration des données transactionnelles mobilisées par les différentes fonctions de gestion de l entreprise, d une part, les différents partenaires commerciaux, d autre part. Il s agit par exemple des commandes clients, des ordres d achats, des factures fournisseurs, des entrées et sorties des entrepôts ces outils se caractérisent par des fonctions standards, c'est-à-dire des règles de fonctionnement et de transaction reconnues, communes aux différents utilisateurs. Grâce à cette approche très structurante, on obtient un système cohérent et une normalisation autour d un langage commun (Rowe 1999). L'ERP assure ainsi la standardisation des échanges de données au sein de l'organisation favorisant ainsi, a priori, une plus grande efficacité intra et interorganisationnelle. L idée de définir le système d information de gestion comme un réseau cohérent se trouve déjà dans le milieu des années 1970 dans les travaux de Davis et Olson (1974, 1985) sur les MIS (Management Information Systems et même dans ce cas Management Integrated Systems), mais aussi dans les 3

4 premiers outils de gestion production assistée par ordinateur construits autour des méthodes MRP1, puis MRP2 (Orlicky 1975, Wight 1974). Ces derniers, toujours bien implantés dans les organisations, notamment les PME-PMI, ont pour rôle d optimiser la gestion de production (planification, programmation et ordonnancement de la production et des approvisionnements fournisseurs) en synchronisant les ressources de l organisation avec les demandes des clients. Aujourd hui, pour les IS/IT «entreprise étendue», les enjeux portent essentiellement sur l intégration -ou en tout cas l interopérabilité- des systèmes ERP des différentes entreprises d une même chaîne logistique entre eux (Bayraktar et al. 2009): les outils EEA (Extended Enterprise Application) et/ou EAI (Enterprise Application Integration) peuvent être utilisés pour créer ces liens (Loh et al. 2006). Les IS/IT qualifiés «d intégrateurs» ont, quant à eux, pour objectif de faciliter l aide à la décision dans la chaîne logistique par une meilleure intégration des informations. On pense par exemple ici aux outils de «Supply Chain Planning», dit également APS (Advanced Planning System), dont l objectif est rapprocher, dans une seule boucle et en prenant l ensemble des contraintes (capacité, demande, transport ), les clients de l entreprise de ses fournisseurs pour optimiser globalement et de manière simultanée l ensemble de la chaîne logistique. Ces outils connaissent un fort développement aujourd hui dans les organisations. Il y a également tous les logiciels dit de Supply Chain Execution (SCE), avec des outils de gestion des commandes (Advanced Order Management), des outils de gestion d entrepôts (Warehouse Management System), et des outils de gestion du transport (Transport Management System) (Evrard Samuel et al., 2011), qui vont permettre de rationaliser, sur le court terme, le cycle de traitement des commandes (et donc le lien fournisseurclient), de leur connaissance à leur livraison au client. Oubliés de la classification de Bayraktar et al. (2009), ces outils nous semblent pourtant cruciaux pour assurer une bonne gestion opérationnelle des relations clients - fournisseurs, notamment la démarche de prise des commandes, mais aussi la gestion des transports et les processus de mouvements de stocks au sein des entrepôts. D autres outils pourraient être évoqués ici comme les outils de gestion de la relation client (ou outils de CRM - Customer Relationship Management) (Tang et al. 2005), qui permettent de gérer les démarches d avant vente, de vente, d après vente et les services à la clientèle (historique des transactions ). Il y aussi les outils de gestion de la relation fournisseur (SRM Supplier Relationship Management) (Choy et al. 2004), qui permettent à l entreprise utilisatrice d améliorer son mécanisme d approvisionnement auprès de ses fournisseurs (détermination et sélection des fournisseurs, négociation des conditions d approvisionnement ). Ces deux types d outils permettent la gestion de deux des processus clés du Supply Chain Management mis en évidence par Lambert (2004) ou encore Chopra et Meindl (2007). [cf. aussi la définition ci-dessus du SCM]. Les IS/IT dits «facilitateurs» ont pour rôle de permettre et d accélérer la diffusion et le traitement de l information entre les partenaires. Ils sont donc complémentaires des systèmes précédents. Nous pouvons distinguer ici les moyens d identification automatique (codes à barres, étiquettes radiofréquence ), qui vont permettre de caractériser de manière très précise les flux physiques entre partenaires, des moyens techniques de transmission de l information, comme la technologie EDI (Echange de Donnée Informatisée) ou les outils de e-business. Ces outils rendent possibles la mise en oeuvre des méthodes actuelles de partenariat au sein de la Supply Chain, comme les démarches de gestion partagée des approvisionnements (GPA), la gestion mutualisée des approvisionnements (GMA), ou encore les solutions de prévisions collaboratives (le CPFR- Collaborative Planning, Forecasting, and Replenishment) Après avoir présenté les IS/IT pour le SCM, intéressons nous maintenons à l impact de ces outils sur la performance de la SCM 2. Impact des IS/IT sur la performance de la SC 4

5 De nombreux travaux de recherche se sont intéressés au lien existant entre les outils SI/IT et la performance de la SC (Kathuria et al ; Kearns et Lederer, 2003 ; Hendricks et al ; Ouardighi, 2008 ; Li et al ). Li et al. (2009) ont notamment proposé un modèle conceptuel pour étudier l impact de l implémentation des SI sur la performance de la SC. Leurs travaux montrent que l utilisation de ces outils n a pas d influence directe sur la performance, mais peut permettre de l améliorer grâce à son effet positif sur l intégration de la SC. Ces outils permettent effectivement de partager les informations produites et/ou utilisées par la plupart des fonctions de l entreprise et de ses partenaires. La SC devient donc globale. Grâce aux SI, le partage des informations va être facilité au sein de l entreprise et plus largement de la SC avec la mise en place des systèmes inter-organisations (Chen et Paulraj, 2004). Ce partage de l information permet une meilleure intégration et synchronisation des activités de chaque membre de la chaîne. Chacun des membres de la chaîne va, en effet, pouvoir prendre des décisions à partir des informations propres à son organisation, mais aussi à partir d informations plus globales disponibles au sein de la chaîne. Cela va notamment permettre aux décideurs de réagir de manière rapide et efficace aux changements de la demande des clients, et plus globalement de faire face à l amplification de la variabilité de la demande dans la chaîne. Cette amplification résulte des fluctuations de commandes plus importantes en amont qu en aval de la chaîne logistique du fait de la méconnaissance des acteurs situés en amont de la demande finale et de ses variations. Plus connue sous le terme de «bullwhip effect» (Christopher, 1998 ; Lee, 2002 ; Zeng et Pathak, 2003, etc.), cette amplification (ou distorsion) est liée à l incertitude causée par un manque de communication entre les différents maillons de la chaîne d approvisionnement. La déformation de l information empêche les différents intervenants de la chaîne de prévoir correctement la demande, ce qui entraîne des coûts importants tout au long de la chaîne. Ces coûts sont générés entre autre par une augmentation du niveau de stock, une baisse du niveau de service et une augmentation des heures supplémentaires Le partage de l information permet de minimiser cette distorsion et de proposer des réponses pertinentes et communes à ces fluctuations (Ouardighi, 2008). Il semble également jouer un rôle important dans une perspective d implémentation de mécanismes de coordination des décisions (Wu et Katock, 2006). Aujourd hui, les outils IS/IT dans la SC sont plus rapides, étendus ; ils peuvent donner plus de visibilité sur les événements de la SC. Ils permettent de modéliser et d analyser différents scenarii de type «what-if» au sein de la Supply Chain, notamment en cas de crises ou d événements imprévus de grandes ampleurs (Evrard Samuel et al. 2011), facilitant ainsi les prises de décisions aussi bien opérationnelles, que tactiques et stratégiques. Cela contribue aux profits de l entreprise en améliorant la qualité, les délais et en réduisant les coûts de coordination et les risques de transaction (Tan et Kannan, 1998 ; Frohlich et Westbrook, 2001 ; Sanders et Premus, 2002 ; Vickery et al. 2003). La performance d une chaîne logistique dépend de la façon dont les membres de la chaîne coordonnent leur décision, ce qui ne peut s imaginer sans une forme de partage de l information que rendent possible les IS/IT. Se posent toutefois un ensemble de question sur : l identification des informations susceptibles d être partagées, sur la manière d intégrer ces informations dans les systèmes des différents partenaires internes et externes de la chaîne (notamment doivent elles être vérifiées ou pas?), sur le besoin de partage en temps réel des données (Simchi-Levi et Zhao, 2003). Plus globalement se posent également des questions sur les mécanismes de coordination des informations entre les différents SI, ou encore le degré approprié du partage d information (Garcia- Dastugue et Lambert, 2003). La problématique de l intégration et de l implémentation des IS/IT dans la SC apparaît donc cruciale. De nombreux travaux de recherche s y sont intéressés. Dans la partie suivante, nous proposons une classification en 5 catégories de la littérature de recherche sur les facteurs clés de succès des IS/IT dans la Supply Chain. Nous obtenons ainsi un cadre de base pour mettre en œuvre des IS/IT dans la Supply Chain. 5

6 3. Cadre de base d application des SI dans le SCM Nous allons nous attacher à présenter, dans cette dernière partie, un cadre de base pour mettre en œuvre des IS/IT au sein d une SCM. L objectif de ce cadre est de classifier les facteurs clés de succès des IS/IT dans la Supply Chain, tel que mis en évidence dans la littérature. Ces facteurs clés de succès sont ceux qui semblent permettre de rendre efficace la SC par une bonne utilisation des IS/IT. Un travail de ce type a déjà été mené en 2004 par Gunasekaran et Ngai (2004), travail que nous complétons à l aide d une analyse de la littérature récente. Cette analyse permet de regrouper les travaux de recherche en cinq catégories principales (tableau 1) : (i) la planification stratégique des IS/IT, (ii) la gestion des connaissances et le management des IS/IT, (iii) l infrastructure des IS/IT, (iv) l E-collaboration et (v) la démarche d implantation opérationnelle des IS/IT dans la SC. Ces cinq éléments ont été identifiés par une revue de littérature focalisée sur des IS/IT dans le SCM selon deux critères principaux : (1) la nature des IS/IT, leurs applications et les domaines de prise de décision stratégique avec l objectif de déterminer intégralement le potentiel des IS/IT dans le développement et management d une SC efficace; et (2) les secteurs potentiels de développement et les facteurs décisifs pour une application réussie IS/IT. Tableau 1. Quelques références principales sur les éléments du cadre de base Eléments Références Planification stratégique Paché (2002) ; Morash et Lynch (2002) ; Byrd et Davidson (2003) ; Wade et Hulland (2004) ; Closs et Mollenkopf (2004) ; Ishak et Alias (2005) ; Kearns (2006) ; Newkirk et Lederer (2006) ; Cassidy (2006) ; Piccoli (2008) ; Basahel et Irani (2009) ; Bechor et al. (2010) ; Newkirk et al. (2010) ; Pollack (2010) Gestion des connaissances et management IS/IT Infrastructure Wigg (1997) ; Wensley (2000) ; McAdam et Reid (2001) ; Jackson (1999) ; Hasanali (2002) ; Hult (2003) ; Mahesh et Suresh (2004) ; Wang et Chen (2006) ; Gasson et Shelfer (2007) ; Xu et Ma (2008) ; Evrard Samuel et al. (2010) ; Lee et Lan (2011) ; Ranganathan et al. (2011) ; Yeh et al. (2011) Benbya et al. (2004) ; Van Den Hoven (2004) ; Nerkar et Paruchuri (2005), Rai et al. (2006) ; Kok et Biemans (2009), Angeles (2009) E-collaboration Johnson et Whang (2002) ; Serve et al. (2002) ; Cassivi (2004) ; Wang (2005) ; Wamba et al. (2008) ; Chong et al. (2009) ; Canetta et al. (2010) ; Syam et Bhatnagar (2010) Implémentation Kuruppuarachchi et al. (2002) ; Liang et al. (2007) ; Biehl, (2007) ; Swafford et al. (2008) ; Bayraktar (2009) ; Liu et al. (2010). Ces cinq catégories sont présentées tour à tour ci-après : 3.1. La planification stratégique La planification stratégique est indispensable pour assurer la mise en cohérence à long terme des IS/IT sélectionnés et implémentés au sein d une SC. Plus précisément, les décisions prises ont pour objectif d obtenir un fonctionnement opérationnel intra et inter entreprises (Wade et Hulland, 2004 ; Bechor et al. 2010) ; il s agit de permettre la construction d une organisation commune, l entreprise étendue, en développant des formes de coopérations originales. Les processus de cette planification devraient assurer que ces investissements technologiques correspondent parfaitement à des besoins fonctionnels et des stratégies de la SC. Ainsi, l importance d une SC dans la recherche d un avantage concurrentiel durable nécessite d établir une mise en cohérence entre les décisions stratégiques des entreprises, les besoins satisfaits par les IS/IT et les décisions d investir sur les 6

7 technologies les plus adéquates. La réussite d une SC nécessite une telle cohérence (Byrd et Davidson, 2003). Les entreprises ont initié depuis de nombreuses années des stratégies de recentrage sur leur cœur de métier (Morash et Lynch, 2002 ; Closs et Mollenkopf, 2004) tout en confiant à des acteurs complémentaires et spécialisés un certain nombre de compétences externalisées. Cette évolution majeure souligne d une véritable «réorganisation des chaines de valeur» nécessitant la construction de «relations contractuelles durables avec des partenaires disposant de compétences (et ressources) complémentaires à celle de l entreprise externalisatrice» (Paché, 2002). Elle conforte l obligation de mise en cohérence déjà évoquée et la nécessité d assurer une réflexion globale du développement des systèmes d information de l entreprise, de l articulation des différents projets, de leur interopérabilité. Plusieurs travaux de recherche se sont intéressés à la réussite de la planification stratégique des IS/IT, les problèmes rencontrés, les processus et les approches de la planification, le rôle des dirigeants, etc. (Kearns, 2006 ; Newkirk et Lederer, 2006 ; Newkirk et al. 2008). Selon Pollack (2010), le succès d une telle planification ne peut être obtenu que si l organisation est capable d obtenir la congruence entre les IS/IT et la planification organisationnelle et s il y a une collaboration entre les responsables techniques et généraux. Piccoli (2008) a proposé un processus de planification de cinq étapes, qui nous semble particulièrement pertinent par rapport à notre objet (figure 1): Planification stratégique commerciale Evaluation de systèmes IS/IT Conception de systèmes IS/IT Instructions de systèmes IS/IT Décisions stratégiques Figure 1. Processus de planification stratégique IS/IT (Piccoli, 2008) Etape 1 : Planification stratégique commerciale : permettant d établir la planification des IS/IT consistant en des missions, future direction, objectifs et stratégies Etape 2 : Evaluation de systèmes IS/IT : évaluation des systèmes IS/IT existants et de leurs bénéfices pour l organisation Etape 3 : Conception de systèmes IS/IT : le rôle idéal qui devrait être poursuivi pour l utilisation des ressources IS/IT Etape 4 : Instructions de systèmes IS/IT : l ensemble des indications expliquant l utilisation des ressources et techniques IS/IT de l organisation Etape 5 : Décisions stratégiques : les propositions à long terme de trois à cinq ans qui précisent les nouvelles initiatives IS/IT de l organisation. 7

8 3.2. Gestion des connaissances et management des IS/IT La gestion des connaissances et le management des IS/IT (ou Knowledge and Information Technology Management (KM) en anglais) sont devenus un enjeu stratégique majeur dans la gestion des IS/IT (Gasson et Shelfer, 2007 ; Lee et Lan, 2011). En effet, ils permettent à l entreprise de reconnaître et de gérer l ensemble de ses ressources intellectuelles pour atteindre ses objectifs. Le partage des connaissances et informations via les IS/IT permet également d améliorer la coordination entre les acteurs, le processus de prise de décision et la planification au sein de l entreprise. Selon Yeh et al. (2011), il existe plusieurs définitions de KM et trois approches essentielles pour étudier la KM : technologique, organisationnelle et écologique. L approche technologique met l accent sur les outils permettant d améliorer le partage et la création des connaissances (Mahesh et Suresh, 2004). Dans l approche organisationnelle, la conception et les workflows de l organisation sont optimisés. Par exemple, Hult (2003) a considéré la KM comme le processus organisé et systématique produisant et diffusant les informations en utilisant les connaissances explicites et implicites afin d obtenir un avantage compétitif dans le marché. Enfin, l approche écologique se concentre sur les interactions entre participants, identité, connaissance et facteurs environnementaux. D après Hasanali (2002), le succès de la KM dépend de cinq éléments fondamentaux et leurs interactions: (i) leadership, (ii) culture, (iii) structure, rôle et responsabilité, (iv) infrastructure IT et (v) mensurations. Le développement d une telle démarche s inscrit dans une dynamique d apprentissage organisationnel car la gestion des connaissances repose sur la capacité à identifier les savoirs utiles, les formaliser, les stocker, les communiquer, Cependant, de nombreuses entreprises ne peuvent pas envisager la mise en place d une KM car elle nécessite une mobilisation de compétences, la création d une démarche, l investissement sur des logiciels spécialisés,..en effet, il faut être capable à la fois d évaluer les connaissances construites, de maitriser les techniques de management en IS/IT,. (Wigg, 1997, McAdam et Reid, 2001). Néanmoins, il est possible d amorcer une approche KM notamment au niveau des connaissances en IS/IT en ayant plusieurs attitudes complémentaires : l alignement stratégique avec les partenaires, la collaboration avec les universités de proximité et les formations en IS/IT (Jackson, 1999 ; Wensley, 2000). La gestion des connaissances et des IS/IT exige une planification, une coordination et un contrôle de toutes les activités (Wang et Chen, 2006 ; Xu et Ma, 2008). Evrard Samuel et al. (2011) ont proposé un modèle de KM dans la SC en 4 phases (figure 2). Entreprise A Connaissance implicite Socialisation Entreprise B Connaissance implicite Entreprise A Implicite à explicite Externalisation Entreprise B Implicite à explicite Dialogue Entreprise A Explicite à implicite Internalisation Entreprise B Explicite à implicite Apprentissage organisationnel Combinaison Entreprise A Entreprise B Explicite à explicite Nouveau système de connaissance Figure 2. Modèle de KM dans la SC (Evrard Samuel et al. 2011) 8

9 Selon les auteurs, la première phase (dite de socialisation) peut être considérée comme une «fusion» entre la connaissance implicite des participants et un modèle mental partagé. Dans le contexte d une relation transactionnelle, la socialisation signifie un échange des informations commerciales entre les partenaires mais sans mélange de leurs cultures organisationnelles respectives. Un réel dialogue se met en place avec la phase dite d externalisation lorsque les partenaires commencent à échanger des informations explicites venant de leur propre connaissance implicite interne. Une fois que cette connaissance explicite est partagée, des nouveaux modèles et pratiques peuvent être développés afin de créer un nouveau système de connaissances. La reconfiguration des informations existantes peut faire émerger les nouvelles connaissances qui seront incarnées dans les connaissances implicites quand les expériences sont internalisées dans les bases de connaissances implicites des entreprises sous forme par exemple, de savoir-faire. La phase internalisation peut être donc comparée au concept «learning-by-doing» qui veut dire que les personnels peuvent améliorer leur productivité en répétant régulièrement le même type d action Infrastructure des IS/IT dans le SCM L infrastructure des IS/IT est constituée par des matériels, logiciels, réseaux, base de données, installations, ressources humaines et services. Elle participe à la création des valeurs de l entreprise en permettant des partages d information internes (entre les unités internes) et externes (avec différents partenaires) (Bhatt et al. 2010). Rai et al. (2006) ont montré que l infrastructure IS/IT intégrée et inter-opérable permet à l entreprise d atteindre un niveau supérieur d intégration de la SC et donc des gains de performance significatifs et stables. Angeles (2009) a également montré que cette intégration des IS/IT est essentielle pour obtenir les résultats souhaités ; il propose deux éléments fondamentaux de cette intégration : la pertinence des données et l intégration des systèmes d application SCM transfonctionnels. La pertinence des données est obtenue lorsque les données sont déterminées et stockées conformément aux bases de données liées à différentes activités de la SC. Cette cohérence est indispensable dans la création d une architecture de données qui détermine la structure et les relations entre les entités de la chaîne permettant d établir le partage d information interorganisationnel (Van Den Hoven, 2004). L intégration des systèmes d application SCM transfonctionnels est définie comme le niveau de communication en temps réel entre les applications fonctionnelles de l entreprise avec d autres systèmes IS/IT comme les outils ERP ou CRM au sein de la SC. Dans son modèle, Angeles (2009) a intégré les informations concernant les activités de production, transport et stockage dans les systèmes IS/IT de planification qui permettent à toute la chaîne d accéder à des ressources d informations «trans-entreprise» appropriées pour optimiser les planifications globales de la SC. Les autres activités -gestion de commandes, réapprovisionnement, distribution - sont intégrées dans les systèmes d exécution permettant la visibilité des processus commerciaux aux autres partenaires de la SC et la capacité de synchroniser l exécution globale. Les systèmes SCM, ERP, CRM, VMI (Vendor-Managed Inventory), CPFR sont des systèmes d exemplaire de ce type d intégration pour optimiser les relations opérationnelles entre l acheteur et le vendeur E-collaboration La collaboration entre les membres de la SC rend la chaîne plus performante avec comme bénéfice une réduction des stocks, un meilleur service client, une réduction de coûts, une amélioration des prévisions et de la planification (Serve et al. 2002). Avec les progrès des IS/IT, notamment les technologies internet, plusieurs entreprises emploient le SCM stratégique comme SC collaborative à travers l implémentation des outils IS/IT. Par exemple, le e-commerce est né avec trois catégories essentielles que nous pouvons distinguer selon le type de transactions engagées : le commerce de détail (B2C - Business-to-Customer), le commerce interentreprises (B2B - Business-to-Business), le commerce entre consommateurs (C2C - Customer-to-Customer). Ainsi, le e-commerce permet d élargir le nombre de partenaires commerciaux, le nombre de partenaires industriels, de créer de 9

10 nouveaux produits et services (Canetta et al. 2010). Il permet également d atteindre de nouveaux marchés (Syam et Bhatnagar, 2010). Le commerce électronique par sa variété permet aux acteurs de tirer partie des opportunités multiples offertes : EDI, places de marchés, forum de discussion, magasins virtuels, Le défi pour la SC est d intégrer toutes ces possibilités dans un IS/IT commun afin de faciliter les communications inter-organisationnelles, de réduire donc des délais et de développer des collaborations (Wamba et al. 2008) pour répondre aux exigences de la SC : rendre les produits disponibles dans de bonnes conditions, au bon moment, au bon endroit au bon client. L application internet dans le partage d information du système B2B a fait naître le terme E- collaboration (Johnson et Whang, 2002). Selon les auteurs, l e-collaboration est définie comme des interactions B to B facilitées par l utilisation de technologie Web. Ces interactions permettent d aller plus loin que les seules transactions d achat et vente : partage et intégration d informations, prise de décisions partagée, partage de ressources technologiques Cassivi (2004) a proposé différents outils de l e-collaboration au sein de l industrie de communication et ces outils peuvent être généralisés et appliqués à d autres industries (voir tableau 2). Tableau 2. Les outils de la E-collaboration (Cassivi, 2004) Outils Définitions - Acquisition directe Ces outils vont expédier des bons de commande aux fournisseurs pré-qualifiés - Réapprovisionnement Ces outils conduiront un système de commande depuis le magasin. Quand il y a un besoin de matières sur la chaîne de production, une commande sera placée par le système de remplissage. - Ruptures anticipées Cet outil se base sur le plan de production de l acheteur pour anticiper les ruptures de matières. Il fournit également les informations en temps réel pour les gestions de fabrication et d approvisionnement. - Livraison et suivi Cet outil va procurer automatiquement un paiement et une demande de livraison quand un produit est livré depuis le fournisseur à ses clients. Il peut aussi collecter les informations d acheminement depuis les prestataires 3-PL. - Conception Cet outil facilite l utilisation du schéma d ingénierie interactive et du stockage des designs CAD par toutes les parties prenantes clés. - Planification, prévision SC Cet outil permet des échanges des informations de prévision entre l acheteur et le fournisseur - Planification de capacité Cet outil détermine la quantité nécessaire à produire - Stratégie commerciale Cet outil collecte et partage les actions nécessaires pour obtenir les objectifs de la SC Mise en œuvre pratique des IS/IT systèmes dans la SC La littérature de recherche souligne que l implémentation pratique des IS/IT dans le cadre d une SC implique de respecter un certain nombre de principes élémentaires pour assurer le succès opérationnel de la mise en œuvre de ces outils. On retrouve des éléments classiques d une démarche projet, avec quelques spécificités liées au caractère trans-entreprises et trans-fonctions de la démarche. Tout d abord, le projet d implémentation nécessite une implication des équipes dirigeantes (importance du projet dans la stratégie de l entreprise, réunion d information, implication des 10

11 utilisateurs au sein d un groupe de projet, formation), pour obtenir l adhésion des utilisateurs devant faire face à des changements de pratiques parfois déstabilisantes (Liang et al ; Liu et al. 2010). Ensuite la mise en oeuvre des IS/IT implique de nombreuses modifications au sein de l organisation dans la Supply Chain (Kuruppuarachchi et al. 2002) : des processus et des données uniformisées, une information visible et accessible, une modification des jeux de pouvoir, Enfin, il est important de mentionner que l implémentation d un système IS/IT dans une entreprise demande une intégration de ce système avec ceux des fournisseurs et des clients et également avec les systèmes existants (Bayraktar et al. 2009). L incompatibilité des systèmes peut empêcher les échanges et partages d informations entre les participants qui vont réduire l efficacité opérationnelle de toute la SC. Ces conséquences profondes sur l organisation et sur le travail de l utilisateur soulignent bien l importance de prendre en compte plusieurs facteurs clés lors de l implantation de ces outils : par exemple le soutien des dirigeants, la création de groupes projets trans-fonctionnels avec des compétences en IS/IT, la mise en place d un management de projet, etc. (Biehl, 2007). Conclusion et perspectives de recherche Dans ce travail, nous nous sommes attachés à présenter la littérature de recherche développée sur les outils IS/IT et à structurer celle-ci autour d un cadre de base permettant leur mise en œuvre dans la Supply Chain. Ce cadre est structuré en 5 catégories : (i) la planification stratégique des IS/IT, (ii) la gestion des connaissances et le management des IS/IT, (iii) l infrastructure des IS/IT, (iv) l Ecollaboration et (v) la démarche d implémentation des IS/IT dans la SC (figure 3). Planification stratégique Gestion des connaissances et management IS/IT Implémentation IS/IT IS/IT dans le SCM Infrastructure IS/IT E-collaboration Figure 3. Un cadre de base d application des IS/IT dans la SC Cette démarche nous semble intéressante pour trois raisons principales. D un point de vue académique, tout d abord, cette analyse permet de structurer, de classer, une littérature de recherche très abondante sur le sujet. D un point de vue plus pratique, ensuite, l approche proposée met en évidence les différents facteurs semblant pertinents pour permettre aux managers d appliquer efficacement les systèmes IS/IT dans une Supply Chain. En termes de perspectives, enfin, elle permet également d envisager quelques pistes de recherche. Il serait par exemple intéressant de proposer d autres systèmes de mesures de la performance des systèmes IS/IT dans le SCM, mais aussi d analyser le lien entre les types d IS/IT et les types de SC en proposant une typologie d aide 11

12 au choix des IS/IT selon les types de SC, les objectifs recherchés dans la SC... Une autre piste de recherche serait d approfondir le cadre de base proposé et de le confronter à la réalité du terrain en l appliquant sur des cas réels de mise en œuvre de IS/IT dans différents types de chaînes logistiques. Bibliographie Angeles, R., (2009), Anticipated IT infrastructure and supply chain integration capabilities for RFID and their associated deployment outcomes. International Journal of Information Management, vol. 29, n 3, p Basahel, A., Z., Irani, (2009), Evaluation of strategic information systems planning (SISP) techniques : Driver perspective, European and Maditerranean Conference on Information Systems, EMCIS2009, Crowne Plaza Hotel, Izmir. Bayraktar, E., M., Demirbag, S.C.L., Koh, E. Tatoglu, H., Zaim, (2009), A causal analysis of the impact of information systems and supply chain management practices on operational performance: Evidence from manufacturing SMEs in Turkey. International Journal of Production Economics, vol. 122, n 1, p Bechor, T., S., Neumann, M., Zviran, C. Glezer, (2010), A contingency model for estimating success of strategic information systems planning. Information & Management, vol. 47, n 1, p Bechtel C., J. Jayaram, (1997) Supply Chain Management: a Strategic Perspective, International Journal of Logistics Management, vol. 8, n 1, p Benbya, H., G. Passiante, N.A., Belbaly, (2004), Corporateportal: A tool for knowledge management synchronization. International Journal of Information Management, vol. 24, n 3, p Bhatt, G., A., Emdad, N., Roberts, V., Grover, (2010), Building and leveraging information in dynamic environments: The role of IT infrastructure flexibility as enabler of organizational responsiveness and competitive advantage, vol. 47, n 7-8, p Biehl, M., (2007), Implementing global information systems: success factors and failure points, Communications of the ACM, vol. 50, n 1, p Bowersox, D.J., D.J. Closs, M.B., Copper, (2002), Supply Chain Logistics Management, McGraw-Hill Irwin, Boston, MA. Burgess K., P. Singh, R. Koroglu, (2006), Supply Chain Management: a Structured Literature Review and Implications for future Research, International Journal of Operations and Production Management, vol. 26, n 7, p Byrd, T.A., N.W., Davidson, (2003), Examining possible antecedents of IT impact on the supply chain and its effect on firm performance. Information and Management, vol. 41, n 2, p Canetta, L., N., Cheikhrouhou, R., Glardon, (2010), Modelling hybrid demand (e-commerce «+» traditional) evolution : A scenario planning approach. International Journal of Production Economics, In press, Corrected Proof, Available online 3 July Cassidy, A., (2006), A practical guide to information systems strategic planning, 2 nd Edition, Auerbach Publications, Taylor & Francis Group. Cassivi, L., (2004), Collaboration planning in a supply chain, Supply Chain Management: An International Journal, vol. 11, n 3, p Chen, I.J., A., Paulraj, (2004), Towards a theory of supply chain manage- ment: the constructs and measurements. Journal of Operations Management, vol. 22, n 2, p Chong, A.Y-L., K-B., Ooi, A., Sohal, (2009), The relationship between supply chain factors and adoption of e-collaboration tools: An empirical examination, International Journal of Production Economics, vol. 122, n 1, p Chopra S., P. Meindl, (2007), Supply Chain Management: Strategy, Planning and Operation, Pearson. Choy, K.L., W.B., Lee, H.C.W., Lau, D. Lu, V., Lo, (2004), Design of an intelligent supplier relationship management system for new product development. International Journal of Computer Integrated Manufacturing, vol. 17, n 8, p Christopher, M., (1998), Logistics and Supply Chain Management, London, Financial Times. 12

13 Closs, D.J., D.A., Mollenkopf, (2004), A global supply chain framework. Industrial Marketing Management, vol. 33, n 1, p Cooper M., D.M. Lambert, J. Pagh, (1997), Supply Chain Management: more than a New Name for Logistics, International Journal of Logistics Management, vol. 8, n 1, p Council Of Supply Chain Management Professionals, (2010), Supply Chain Management Terms and Glossary, Davis G., M. Olson, (1985) (première edition en 1974). Management Information Systems Conceptual Foundations, Structure and Development, 2 ed., McGraw-Hill. Dehning, B., V.J., Richardson, R.W., Zmud, (2007), The financial performance effects of IT-based supply chain management systems in manufacturing firms. Journal of Operations Management, vol. 25, n 4, p Evrard Samuel, K., M.L., Goury, A., Gunasekaran, A., Spalanzani, (2011), Knowledge management in supply chain: An empirical study from France, Journal of Strategic Information Systems, In Press, Corrected Proof, Available online 17 December Evrard Samuel K., S. Ruel S., A. Spalanzani, (2011), Systèmes d information et résilience des chaînes logistiques globales : proposition d un écosystème informationnel, in Actes du 16 ème Congrès International AIM. Frohlich, M.T., R., Westbrook, (2001), Arcs of integration: An international study of supply chain strategies. Journal of Operations Management, vol. 19, n 2, p Garcia-Dastugue, S.J., D.M., Lambert, (2003), Internet-enabled coordination in the supply chain. Industrial Marketing Management, vol. 32, n 3, p Gasson, S., K.M., Shelfer, (2007), IT-based knowledge management to support organizational learning: visa application screening at the INS? Information, Technology & People, vol. 20, n 4, p Gibson B., J. Mentzer, R. Cook, (2005), Supply Chain Management : the Pursuit of a Consensus Definition, Journal of Business Logistics, vol. 26, n 2, p Gunasekaran, A., E.W.T., Ngai, (2004), Information systems in supply chain integration and management. European Journal of Operational Research, vol. 159, n 2, p Hartono, E., X., Li, K-S. Na, J.T., Simpson, (2010), The role of the quality of shared information in interoganizational systems use. International Journal of Information Management, vol. 30, n 5, p Hasanali, F., (2002), Critical success factors of knowledge management. <http://www.apqc.org/free/articles/disparticle.cfm> Retrieved 5 March, 2009 from. Hendricks, K.B., V.R. Singhal, J.K., Stratman, (2007), The impact of enterprise systems on corporate performance: A study of ERP, SCM, and CRM system implementations. Journal of Operations Management, vol. 25, n 1, p Hult, G.T.M., (2003), An integration of thoughts on knowledge management, Decision Sciences, vol. 4, n 2, p Ishak, I., R., Alias., (2005), Designing a strategic information systems planning methodology for Malaysian institutes of higher learning. Issues in Information Systems, vol. 6, n 1. Jackson, C., (1999), Process to product-creating tools for knowledge management. In Proceedings of Conference in Lisbon. Johnson, M.E., S., Whang, (2002), E-business and supply chain management: an overview and framework, Production and Operations Management, vol. 11, n 4, p Kathuria, R., Anandarajan, M., et Igbaria, M., (1999), Linking IT applications with manufacturing strategy: An intelligent decision support system approach. Decision Sciences, vol. 30, n 4, p Kearns, G.S., (2006), The effect of top management support of SISP on strategic IS management: insights from the US electric power industry, Omega, vol. 34, n 3, p Kearns, G.S., A.L., Lederer, (2003), A resource-based view of strategic IT alignment: How knowledge sharing creates competitive advantage. Decision Sciences, vol. 34, n 1, p Keith O., M. Webber, (1982), Supply Chain Management: Logistics Catches up with Strategy, Outlook. 13

14 Kok, R.A.W., W.G., Biemans, (2009), Creating a market-oriented product innovation process: A contingency approach. Technovation, vol. 29, n 8, p Kuruppuarachchi, P.R., P., Mandal, R., Smith, (2002), IT project implementation strategies for effective changes: A critical review. Logistics Information Management, vol. 15, n 2, p Lambert D.M., (2004), The eight essential supply chain management processes, Supply Chain Management Review, vol. 8, n 6, p Lee, H. L., (2002), Aligning Supply Chain Strategies with Product Uncertainties, California Management Review, vol. 44, n 3, p Lee, M.R., Y-C., Lan, (2011), Toward a unified knowledge management model for SMEs. Expert Systems with Applications, vol. 38, n 1, p Li, G., H., Yang, L., Sun, A.S., Sohal, (2009), The impact of IT implementation on supply chain integration and performance. International Journal of Production Economics, vol. 120, n 1, p Liang, H., N., Saraf, Q. Hu, Y., Xue, (2007), Assimilation of enterprise systems: the effect of institutional pressures and the mediating role of top management. MIS Quarterly, vol. 31, n 1, p Liu, H., W., Ke, K.K., Wei, J., Gu, H., Chen, (2010), The role of institutional pressures and organisational culture in the firm s intention to adopt internet-enabled supply chain management systems. Journal of Operations Management, vol. 28, n 5, p Loh, T.C., S.C.L., Koh, M., Simpson, (2006), An investigation of the values of becoming an extended enterprise. International Journal of Computer Integrated Manufacturing, vol. 19, n 1, p Mahesh, K., J.K., Suresh, (2004), What is the K in KM technology? The Electronic Journal of Knowledge Management, vol. 2, n 2, p McAdam, R., R., Reid, (2001), SME and large organization perceptions of knowledge management: Comparisons and contrasts. Journal of Knowledge Management, vol. 5, n 3, p Mentzer J.T., W. De Witt, J.S. Keebler, S. Min, N.W Nix, C.D. Smih, Z.G. Zacharia, (2001), Defining Supply Chain Management, Journal of Business Logistics, vol. 22, n 2, p Mentzer J.T., T.P. Stank, T.L. Esper, (2008), Supply Chain Management and its Relationship to Logistics, Marketing, Production and Operations Management, Journal of Business Logistics, vol. 29, n 1, p Morash, E. A., D.F., Lynch, (2002), Public policy and global supply chain capabilities and performance: A resource-based view. Journal of International Marketing, vol. 10, n 1, p Nerkar, A., S., Paruchuri, (2005), Evolution of R&D capabilities: The role of knowledge networks within a firm. Management Science, vol. 51, n 5, p Newkirk, H.E., A.L., Lederer, (2006), The effectiveness of strategic information systems planning under environmental uncertainty, Information & Management, vol. 43, n 4, p Newkirk, H.E., A.L., Lederer, A.M., Johnson, (2008), Rapid business and IT change: drivers for strategic information systems planning? European Journal of Information Systems, vol. 17, n 3, p Orlicky J., (1975), Material Requirements Planning, Mc Graw Hill. Ouardighi, F. E., (2008), Le supply chain management: concilier centralisation et indépendance organisationnelle, Revue Française de Gestion, vol. 6, n 186, p Paché, G., (2002), Une problématique du nouvel ordre logistique: le pilotage des réseaux de compétences. In : Fabbe-Costes, N. et Lièvre, P. Coord. Ordres et désordres en logistique, Ed. Lavoisier, Paris, p Piccolo, G., (2008), Information Systems for Managers: Text & Cases, Hoboken, New Jersey: John Wiley & Sons, Inc. Pollack, T.A., (2010), Strategic information systems planning, 2010 ASCUE Proceedings, p Rai, A., R., Patnayakuni, N., Seth, (2006), Firm performance impacts of digitally enabled supply chain integration capabilities, MIS Quarterly, vol. 30(June(2)), p

15 Rowe, F., (1999), Cohérence, intégration informationnelle et changement : esquisse d'un programme de recherche à partir des Progiciels Intégrés de Gestion, Système d'information et Management, vol. 4, n 4, p Sambamurthy, V., A., Bharadwaj, V., Grover, (2003), Sharing agility through digital options: Reconceptualizing the role of information technology in contemporary firms. MIS Quarterly, vol. 27, n 2, p Sanders, N.R., R., Premus, (2002), IT applications in supply chain organizations: A link between competitive priorities and organizational benefits. Journal of Business Logistics vol. 23, n 1, p Sarac, A., N., Absi, S., Dauzère-Pérès, (2010), A literature review on the impact of RFID technologies on supply chain management. International Journal of Production Economics, vol. 128, n 1, p Serve, M., D.C., Yen, J.C., Wang, B., Lin, (2002), B2B-enhanced supply chain process : toward building virtual enterprises, Business Process Management Journal, vol. 8, n 3, p Simchi-Levi, D., Y., Zhao, (2003), The Value of Information Sharing in A Two-stage Supply Chain with Production Capacity Constraints. Naval Research Logistics, vol. 50, n 8, p Stock J., S. Boyer, (2009), Developing a Consensus Definition of Supply Chain Management : a Qualitative Study, International Journal of Physical Distribution and Logistics Management, vol. 39, n 8, p Swafford, P.M., S., Ghosh, N., Murthy, (2008), Achieving supply chain agility through IT integration and flexibility, International Journal of Production Economics, vol. 116, n 2, p Syam, S., A., Bhatnagar, (2010), A decision model for e-commerce-enabled partial market exit. Journal of Retailing, vol. 86, n 4, p Tan, K., V. Kannan, R., Handfield, (1998), Supply chain management supplier performance and firm performance. International Journal of Purchasing and Materials Management, vol. 34, n 3, p.2 9. Tang, Z., R., Chen, X., Ji, (2005), Operational tactics and tenets of a new manufacturing paradigm instant customerization. International Journal of Production Research, vol. 43, n (14-15), p Van Den Hoven, J., (2004), Data architecture standards for the effective enterprise. Information Systems Management, vol. 21(Summer (3)), p Véronneau, S., F., Pasin, F., Roy, (2008), L'information dans la chaîne logistique, Revue Française de Gestion, vol. 6, n 186, p Vickery, S.K., J., Jayaram, C., Dröge, R., Calantone, (2003), The effects of an integrative supply chain strategy on customer service and financial performance: An analysis of direct versus indirect relationships. Journal of Operations Management, vol. 21, n 5, p Wade, M., J., Hulland, (2004), The resource-based view and information systems research: Review, extension, and suggestions for future research. MIS Quarterly, vol. 28, n 1, p Wamba, S.F., L.A., Lefebvre, Y., Bendavid, E., Lefebvre, (2008), Exploring the impact of RFID technology and the EPC network on mobile B2B ecommerce: A case study in the retail industry. International Journal of Production Economics, vol. 112, n 2, p Wang, Y., (2005), E-Collaboration : A literature review. In CUIMRC Working Paper Series 036. Wang, E.T.G., J.H.F., Chen, (2006), The influence of governance equilibrium on ERP project success, Decision Support Systems, vol. 41, n 4, p Wensley, A., (2000), Tools for knowledge management. In BPRC Conference on knowledge management: Concepts and controversies. Wigg, K. M., (1997), Knowledge management: Where did it come from and where will it go? Expert Systems with Applications, vol. 13, n 1, p Wight O., (1974), Production and Inventory Management in the Computer Age, Cohners. Wu, D. Y., B., Katock, (2006), Learning, Communication, and The Bullwhip Effect. Journal of Operations Management, vol. 24, n 6, p Xu, Q., Q., Ma, (2008), Determinants of ERP implementation knowledge transfer. Information & Management, vol. 45, n 8, p

16 Yeh, Y-C., L-Y., Huang, Y-L., Yeh, (2011), Knowledge management in blended learning: Effects on professional development in creativity instruction, Computer & Education, vol. 56, n 1, p Zeng, Z., K., Pathak, (2003), Achieving information integration in supply chain management through B2B e-hubs: Concepts and analyses. Industrial Management and Data Systems, vol. 103, n 9, p

17 Annexe 1. Liste des revues sélectionnées Journaux Nombre d articles Business Process Management Journal 1 Computer & Education 1 California Management Review 1 Decision Sciences 3 Decision Support Systems 1 European Journal of Information Systems 1 European Journal of Operational Research 1 Expert Systems with Applications 2 Industrial Management and Data Systems 1 Industrial Marketing Management 2 Information & Management 4 Information Systems Management 1 Information, Technology & People 1 International Journal of Computer Integrated Manufacturing 2 International Journal of Information Management 3 International Journal of Logistics Management 2 International Journal of Operations and Production Management 1 International Journal of Production Economics 7 International Journal of Production Research 1 International Journal of Physical Distribution and Logistics Management 1 International Journal of Purchasing and Materials Management 1 Journal of Business Logistics 4 Journal of Knowledge Management 2 Journal of International Marketing 1 Journal of Operations Management 7 Journal of Retailing 1 Journal of Strategic Information Systems 1 Logistics Information Management 1 Management Science 1 MIS Quarterly 4 Naval Research Logistics 1 Omega 1 Production and Operations Management 1 Revue Française de Gestion 2 Supply Chain Management: An International Journal 1 Supply Chain Management Review 1 Système d'information et Management 1 Technovation 1 The Electronic Journal of Knowledge Management 1 17

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT STRUCTURE & PILOTAGE DES FLUX. NRJ Nov. 2005 Page 1

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT STRUCTURE & PILOTAGE DES FLUX. NRJ Nov. 2005 Page 1 Page 1 Robert Nondonfaz Professeur adjoint HEC-ULg Professeur invité HEMES-GRAMME Chargé de cours H.E. CHARLEMAGNE Chargé de cours H.E. TROCLET Co-responsable scientifique du programme SCM [ IAG-SBS-HEC.ULg

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Nom : BOTTA Prénom : VALERIE Section : 61

Notice biographique Repères biographiques communs. Nom : BOTTA Prénom : VALERIE Section : 61 Notice biographique Repères biographiques communs Nom : BOTTA Prénom : VALERIE Section : 61 Corps : Professeur Grade : 1ere classe Equipe de recherche DISP, EA 4570 Ecole doctorale InfoMaths, EA 512 Directeur

Plus en détail

Conception des chaînes logistiques

Conception des chaînes logistiques Conception des chaînes logistiques ENICarthage / GSIL 3 2015 / 2016 Positionnement du cours S1 S2 S3 S4 S5 Intro. à la gestion industrielle Probabilités et Statistiques Programmation linéaire Gestion de

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 Agenda Eléa : qui sommes-nous? Les enjeux et défis de la Supply Chain Quelles compétences / savoirs sont-ils nécessaires? Questions - réponses Agenda Eléa :

Plus en détail

Management des Systèmes d Information

Management des Systèmes d Information Spécialité Réseaux (RES) UE: Management des systèmes d'information [mnsi, NI303] M2IRT 2012 1 ère année Management des Systèmes d Information Unité 2 - Les principaux types de SI dans l entreprise Gilles

Plus en détail

L animation de la performance d une Supply Chain

L animation de la performance d une Supply Chain L animation de la performance d une Supply Chain Pré-soutenance de Mémoire Thématique Master Recherche OSIL Ecole Centrale Paris Etudiante : Samira Jaï Encadrant : Alain Chapdaniel Plan de la présentation

Plus en détail

Qu est-ce qu une solution d affaires intégrée (ERP)? Automne 2004 Séance 1 Pierre-Majorique Léger (pierre-majorique.leger@hec.ca) 3-715-00 Automne 2004 Séance 1, page 1 1- Qu est-ce qu une solution d affaires

Plus en détail

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client.

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client. Les PGI Les Progiciels de Gestion Intégrés sont devenus en quelques années une des pierres angulaire du SI de l organisation. Le Système d Information (SI) est composé de 3 domaines : - Organisationnel

Plus en détail

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

Chaîne logistique & TIC

Chaîne logistique & TIC Chaîne logistique & TIC (from commerce to e-commerce to c-commerce). 1 2 3 4 Les Les méthodologies méthodologies m ECR ECR Mise Mise en en œuvre œuvre d une d une d chaîne chaîne logistique intégrée. grée.

Plus en détail

«Technologies de l informationl & management»

«Technologies de l informationl & management» e-management Cours DEA e-management DEA «e-management : concepts & méthodesm thodes» Cours «Technologies de l informationl & management» Enseignants : Henri Isaac, Robert Nickerson e-management Objectifs

Plus en détail

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² )

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 TERMES ANGLAIS APS (Advanced Planning and Scheduling

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

L offre de formation en supply chain. Le positionnement de Centrale Paris

L offre de formation en supply chain. Le positionnement de Centrale Paris L offre de formation en supply chain Le positionnement de Centrale Paris Pourquoi Centrale Paris Executive Education a choisi un positionnement fort en supply chain L excellence reconnue du Laboratoire

Plus en détail

CAPGEMINI CONSULTING CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION

CAPGEMINI CONSULTING CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION ctobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CNSEIL EN SCM 9 e ÉDITIN CAPGEMINI CNSULTING SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM DU CABINET Capgemini Consulting 2.

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 30 mars 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 30 mars 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 30 mars 2011 Agenda Généralités sur les systèmes d information logistique Les opérations logistiques Les SI logistiques, du pilotage (long terme) à l informatique industrielle

Plus en détail

L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? H. Isaac, 2003

L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? H. Isaac, 2003 L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? Le Le progiciel progiciel de de gestion gestion intégré gré PGI, PGI, ERP. ERP. 1 2 3 Définition Définition et et rôle rôle

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

La stratégie des PME influence-t-elle leur adoption des outils ERP? Une analyse empirique

La stratégie des PME influence-t-elle leur adoption des outils ERP? Une analyse empirique La stratégie des PME influence-t-elle leur adoption des outils ERP? Une analyse empirique Résumé : L offre de logiciels intégrés auprès des petites entreprises s accroit. Cependant, l acquisition d un

Plus en détail

Livre blanc. Comment appréhender l acquisition et le déploiement d un logiciel TMS (Transport Management System)?

Livre blanc. Comment appréhender l acquisition et le déploiement d un logiciel TMS (Transport Management System)? Le spécialiste de la performance transport Livre blanc Comment appréhender l acquisition et le déploiement d un logiciel TMS (Transport Management System)? bp2r - 5, rue des Mathurins, 75009 Paris, France

Plus en détail

SYSTER SOFT ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

SYSTER SOFT ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Novembre 2009 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 2 e ÉDITION SYSTER SOFT SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur SYSTER Soft 2. Appartenance

Plus en détail

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable I PRESENTATION DES THEORIES 1 La chaîne logistique traditionnelle 2 Supply chain 3 Supply chain in reverse logistics La gestion globale de la chaîne logistique dans la logistique inversée (verte) II L

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

Secteur Recherche Santé

Secteur Recherche Santé Secteur Recherche Santé isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur de la santé Selon l INSEE, le secteur de la

Plus en détail

Module n 2. Les applications des SI : e-business. Objectifs du Module n 2

Module n 2. Les applications des SI : e-business. Objectifs du Module n 2 Module n 2 Les applications des SI : e-business Objectifs du Module n 2 Connaître et distinguer les différentes applications du système d informations. Plan 1- Les applications Back office (ERP) 2- Les

Plus en détail

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES LOGISTIQUE &TRANSPORT 2014 FABRICANT D ECONOMIES Notre Cabinet Notre Cabinet A propos Notre activité Notre Méthodologie DoubleV Conseil accompagne ses clients de façon opérationnelle dans la réduction

Plus en détail

Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages?

Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages? Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages? Hervé Panetto, Xavier Boucher, Pierre-Alain Millet To cite this version: Hervé Panetto, Xavier Boucher, Pierre-Alain

Plus en détail

I F S ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

I F S ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Novembre 2009 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 2 e ÉDITION I F S SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur IFS 2. Appartenance à un groupe Groupe

Plus en détail

COMPRENDRE LE ROLE STRATEGIQUE DES ACHATS DANS LES PROCESSUS QUALITE

COMPRENDRE LE ROLE STRATEGIQUE DES ACHATS DANS LES PROCESSUS QUALITE COMPRENDRE LE ROLE STRATEGIQUE DES ACHATS DANS LES PROCESSUS QUALITE R&D ACHATS QUALITE 27 septembre 2012 Fabian MATHURIN Consultant en management des achats fmathurin@achat-performance.com 1 EVOLUTION

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 7 : Customer Relationship Management (CRM) Supply Chain Management (SCM) Sommaire

Plus en détail

Introduction générale à la logistique. La Logistique, une fonction et une démarche essentielle à l entreprise

Introduction générale à la logistique. La Logistique, une fonction et une démarche essentielle à l entreprise Introduction générale à la logistique La Logistique, une fonction et une démarche essentielle à l entreprise Introduction générale à la logistique Le rôle et la place des flux dans l entreprise L importance

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité MIL GB/OB/LK -1- Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité Professeur Gérard BAGLIN Département MIL baglin@hec.fr - 33 1 39 67 72 13 MIL www.hec.fr/mil -2- Les déterminants financiers EVA : Economic

Plus en détail

Gestion de production

Gestion de production Maurice Pillet Chantal Martin-Bonnefous Pascal Bonnefous Alain Courtois Les fondamentaux et les bonnes pratiques Cinquième édition, 1989, 1994, 1995, 2003, 2011 ISBN : 978-2-212-54977-5 Sommaire Remerciements...

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

INFOR ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

INFOR ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Novembre 2009 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 2 e ÉDITION INFOR SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur INFOR 2. Appartenance à un groupe

Plus en détail

La démarche Supply Chain Management vue par les salariés d une multinationale de la haute technologie

La démarche Supply Chain Management vue par les salariés d une multinationale de la haute technologie La démarche Supply Chain Management vue par les salariés d une multinationale de la haute technologie Joëlle MORANA Maître de Conférences, Université de Lyon II, LET, CNRS jmorana@yahoo.fr Déterminer et

Plus en détail

Impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la fonction logistique

Impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la fonction logistique Impact de l intégration des systèmes de production sur les performances de la fonction logistique Impact of the integration production systems on the performances of the logistical function Badr DAKKAK

Plus en détail

Club Supply Chain et distribution

Club Supply Chain et distribution Club Supply Chain et distribution Fabrice Lajugie de la Renaudie Association des diplômés de Reims Management School 91 rue de Miromesnil 75008 Paris http://www.rms-network.com Sommaire Constats 3 composantes

Plus en détail

Stéphane SIRJEAN Licence. Gestion des flux

Stéphane SIRJEAN Licence. Gestion des flux Stéphane SIRJEAN Licence Gestion des flux 1 Pilotage des flux Plan du Cours Chapitre 1: Introduction Définition des flux Les différents types de flux Notion de processus Notion d opération et d opérations

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Medi Experts Conseil en Management des Organisations Stratégie, Capital Organisation Humain, Organisation, Ressources Humaines et Systèmes d information. Systèmes d Information

Plus en détail

COMPIERE ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

COMPIERE ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Novembre 2009 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 2 e ÉDITION COMPIERE SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur 2. Appartenance à un groupe 3.

Plus en détail

Course List for Exchange Students PGE Program 2014-2015

Course List for Exchange Students PGE Program 2014-2015 Course List for Exchange Students PGE Program 2014-2015 Course code Course title Semester Credit Language EM145M42 Advance Seminar of Cases in Finance 1 3 en EM1F4M52B1 Basics in Financial Analysis 1 3

Plus en détail

Le CPFR, mythe ou réalité? Première partie : Le concept CPFR

Le CPFR, mythe ou réalité? Première partie : Le concept CPFR Groupement Achats et Logistique / Association des Centraliens Le CPFR, mythe ou réalité? Première partie : Le concept CPFR Thierry JOUENNE, CPIM Lundi 14 octobre 2002 Plan La supply chain, axe de valeur

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

Secteur agroalimentaire

Secteur agroalimentaire Secteur agroalimentaire isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur des IAA Selon la FAO*, les demandes en produits

Plus en détail

Conférence Perspectives pour une nouvelle Agence Méditerranéenne de la Logistique?

Conférence Perspectives pour une nouvelle Agence Méditerranéenne de la Logistique? Conférence Perspectives pour une nouvelle Agence Méditerranéenne de la Logistique? Mardi 3 juin 2014 Younes TAZI Directeur Général Agence Marocaine de Développement de la Logistique younes.tazi@amdl.gov.ma

Plus en détail

1 ère mondiale. Carol PTAK "Roughly Right is better than precisely wrong"

1 ère mondiale. Carol PTAK Roughly Right is better than precisely wrong 1 ère mondiale Carol PTAK "Roughly Right is better than precisely wrong" All material and content copyright 2015 Institute. All rights reserved. 1 http://demanddriveninstitute.com/ Carol PTAK est actuellement

Plus en détail

SAP AG ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

SAP AG ERP. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Novembre 2009 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 2 e ÉDITION SAP AG SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur SAP AG 2. Appartenance à un groupe

Plus en détail

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée Colloque : Systèmes Complexes d Information et Gestion des Risques pour l Aide à la Décision Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée BELKADI

Plus en détail

ACCENTURE CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

ACCENTURE CABINETS DE CONSEIL EN SCM. Pour vos appels d offre. 9 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort ctobre 2014 Pour vos appels d offre CABINETS DE CNSEIL EN SCM 9 e ÉDITIN ACCENTURE SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM DU CABINET Accenture 2. Date de création 1973

Plus en détail

COMPIERE ERP. Compiere. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

COMPIERE ERP. Compiere. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Septembre 2011 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 3 e ÉDITION COMPIERE SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur COMPIERE 2. Appartenance à un

Plus en détail

Plan de cours. Cours : INF 736 Modèle de connaissances et évolution en TI Trimestre : Hiver 2015

Plan de cours. Cours : INF 736 Modèle de connaissances et évolution en TI Trimestre : Hiver 2015 Faculté des sciences Centre de formation en technologies de l information Plan de cours Cours : INF 736 Modèle de connaissances et évolution en TI Trimestre : Hiver 2015 Professeurs : Richard Fontaine

Plus en détail

La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education. Ecole Centrale Paris Executive Education

La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education. Ecole Centrale Paris Executive Education La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education qui est recruté? qui est formé? Les offres d emplois (200 par mois) représentent la partie visible du marché: tous les autres

Plus en détail

INFORMATION CONNECTED

INFORMATION CONNECTED INFORMATION CONNECTED Solutions Métiers Primavera pour l Industrie des Services Publics Gestion de Portefeuilles de Projets Garantir l Excellence Opérationnelle grâce à la Fiabilité des Solutions de Gestion

Plus en détail

Secteur Distribution & Retail

Secteur Distribution & Retail Secteur Distribution & Retail isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques des métiers du négoce Selon l Observatoire des commerces

Plus en détail

L enseignement du PLM dans les institutions académiques April 06, 2005. Pierre-Jacques Bauer WW Academic Relation Manager

L enseignement du PLM dans les institutions académiques April 06, 2005. Pierre-Jacques Bauer WW Academic Relation Manager L enseignement du PLM dans les institutions académiques April 06, 2005 Pierre-Jacques Bauer WW Academic Relation Manager Agenda Qu est ce que le PLM pour le monde industriel Les produits et solutions PLM

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

Achats et parties prenantes

Achats et parties prenantes La perspective de l acheteur L échange transactionnel L émergence de l approche relationnelle Sylvie Mantel-Lacoste 1 Sylvie Mantel-Lacoste 2 La notion d échange, elle a évolué au début des années 80-90

Plus en détail

Master spécialisé en génie industriel et logistique (ENSI) SYSTEME D INFORMATION LOGISTIQUE et ERP

Master spécialisé en génie industriel et logistique (ENSI) SYSTEME D INFORMATION LOGISTIQUE et ERP Master spécialisé en génie industriel et logistique (ENSI) Module: SYSTEME D INFORMATION LOGISTIQUE et ERP Ahmed DERBOUL - 2011 1 Présentation Coordonnées Ahmed DERBOUL Mail: derboul@gmail.com Parcours

Plus en détail

ORACLE ERP. Oracle ebusiness Suite, Peoplesoft, JD Edwards, Oracle Fusion. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre.

ORACLE ERP. Oracle ebusiness Suite, Peoplesoft, JD Edwards, Oracle Fusion. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. Septembre 2011 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 3 e ÉDITION ORACLE Oracle ebusiness Suite, Peoplesoft, JD Edwards, Oracle Fusion SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Plus en détail

Concevoir des supply chains résilientes

Concevoir des supply chains résilientes Concevoir des supply chains résilientes Karine Evrard Samuel CERAG UMR 5820 Université de Grenoble, France Définition de la résilience appliquée aux supply chains La résilience est la capacité à revenir

Plus en détail

Présentation de la société SCOOP Conseil. Supply Chain Orientation Optimisation & Performance

Présentation de la société SCOOP Conseil. Supply Chain Orientation Optimisation & Performance Présentation de la société SCOOP Conseil Supply Chain Orientation Optimisation & Performance Auteur: Armand BOUTET Scoop Conseil Juillet 2010 www.scoop-conseil.com Sommaire 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS 2.

Plus en détail

SYSTÈME D INFORMATION ET GESTION DE LA PERFORMANCE

SYSTÈME D INFORMATION ET GESTION DE LA PERFORMANCE Contact : info@orus.nc www.orus.nc ORUS Informatique, Intégrateur de solutions au service des métiers de la vente, de la distribution et de la gestion financière, est un partenaire fort des processus de

Plus en détail

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

e-logistique & e-commerce

e-logistique & e-commerce Université Abdelmalek Essâadi École Nationale de Commerce et de Gestion Tanger National School of Management Tél.: 039-31-34-87/88/89 Fax: 039-31-34-93 Adresse: B.P. 1255 Tanger e-logistique & e-commerce

Plus en détail

Les enjeux stratégiques d une Green Supply Chain. Forum d été 2015 Valérie Moatti, Professeur ESCP Europe

Les enjeux stratégiques d une Green Supply Chain. Forum d été 2015 Valérie Moatti, Professeur ESCP Europe Les enjeux stratégiques d une Green Supply Chain Forum d été 2015 Valérie Moatti, Professeur ESCP Europe Supply Chain Verte 1. Pourquoi une supply chain verte? 2. D où venons nous? 3. Où en sommes-nous?

Plus en détail

Mobilité et Soutien Logistique des SDIS Vers plus d efficience et d agilité

Mobilité et Soutien Logistique des SDIS Vers plus d efficience et d agilité Mobilité et Soutien Logistique des SDIS Vers plus d efficience et d agilité Journées Innovation Recherche BSPPP Matthieu LAURAS (EMAC), Cdt Florent COURREGES (SDIS81) matthieu.lauras@mines-albi.fr, florent.courreges@sdis81.fr

Plus en détail

Introduction : du management au e-management.

Introduction : du management au e-management. Introduction : du management au e-management. Henri Isaac, Université Paris dauphine, Observatoire du e-management Dauphine-Cegos. L émergence du terme e-management a suscité de nombreuses interrogations

Plus en détail

SCM-IT Consulting. Supply Chain Management & Information Technology. Avril 2015. Hubert POULIQUEN. 32A, Avenue Pasteur 17200 SAINT SULPICE DE ROYAN

SCM-IT Consulting. Supply Chain Management & Information Technology. Avril 2015. Hubert POULIQUEN. 32A, Avenue Pasteur 17200 SAINT SULPICE DE ROYAN SCM-IT Consulting Hubert POULIQUEN SCM-IT Consulting 32A, Avenue Pasteur 17200 SAINT SULPICE DE ROYAN Senior Consultant SCM / SCP & SAP-APO Quel Cabinet de Conseil sommes-nous? Un Spécialiste métiers SCM

Plus en détail

(epc) Conformité avec les Global Trade

(epc) Conformité avec les Global Trade Des solutions de gestion des informations produit Pour vous aider à atteindre vos objectifs métier IBM WebSphere Product Center Points forts Offre une solution globale de gestion des informations produit

Plus en détail

L entreprise virtuelle

L entreprise virtuelle L entreprise virtuelle 1 2 Vers l entreprise virtuelle. Quel management de l entreprise virtuelle? L entreprise virtuelle L entreprise virtuelle. Conventional Organization Virtual Organization Technologies

Plus en détail

JEEVES Information System

JEEVES Information System Septembre 2011 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 3 e ÉDITION JEEVES Information System Jeeves Universal SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur

Plus en détail

GENERIX Group ERP. Generix Collaborative Entreprise. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION

GENERIX Group ERP. Generix Collaborative Entreprise. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION Septembre 2011 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 3 e ÉDITI GEERIX Group Generix Collaborative Entreprise SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. M de l'éditeur

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Préambule Sommaire Préambule L entreprise : système complexe en mouvement permanent Mickael Porter Harvard Business School - L avantage

Plus en détail

Enseignement. Date : 29 octobre 2014 Page : 1. Fiche Enseignement UE/ECTS

Enseignement. Date : 29 octobre 2014 Page : 1. Fiche Enseignement UE/ECTS Page : 1 Mention Intitulé de l'enseignement : Enseignement Semestre : 2 IDENTIFICATION Mots-clés (facultatif) : digital, business model, Internet, Internet des objets, Web 2.0, Web squared, NBIC Objectif

Plus en détail

Votre partenaire idéal

Votre partenaire idéal Technologie Partenaire Votre partenaire idéal Avnet Supply Chain Solutions Nos partenaires 2 Avnet Supply Chain Solutions Votre partenaire idéal Confiez votre logistique à un spécialiste Dans l environnement

Plus en détail

Système d'information et de connaissances et pratiques collaboratives dans les réseaux logistiques. El hassan Megder

Système d'information et de connaissances et pratiques collaboratives dans les réseaux logistiques. El hassan Megder Système d'information et de connaissances et pratiques collaboratives dans les réseaux logistiques El hassan Megder ENCG Agadir, Département ITQG, Equipes SIC & EDMP, Laboratoires IRF-SIC, LaRGe, megderel@yahoo.fr

Plus en détail

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Catalogue des Formations A Vision Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Formations Supply Chain Initiation à la Supply Chain par le jeu (1 jour) Les fondamentaux de la Supply

Plus en détail

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale?

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Forum d été Supply Chain Magazine 10 Juillet 2012 Transform to the power of digital Les impacts de la globalisation sur la Supply

Plus en détail

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie Courriel : Fonction : Professeur Associé Marc ROBERT Biographie Marc ROBERT, docteur en Economie, est professeur assistant au Groupe Sup de Co Montpellier Business School où il est responsable du département

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

Plan. Quelles sont les conditions à remplir pour une approche ebusiness? Définition. Les domaines pouvant être touchés par l ebusiness

Plan. Quelles sont les conditions à remplir pour une approche ebusiness? Définition. Les domaines pouvant être touchés par l ebusiness Plan Quelles sont les conditions à remplir pour une approche ebusiness? SPI+ 1 Définition Objectifs de Quelques prévisions : 1. L orientation stratégique 2. L orientation client 3. Renforcer l efficacité

Plus en détail

Hélène CHEUTIN. Master 2 ISMAG 2005-2006

Hélène CHEUTIN. Master 2 ISMAG 2005-2006 Hélène CHEUTIN Master 2 ISMAG 2005-2006 SRM ((Supplliierr Rellattiionshiip Managementt)) INTRODUCTII ION Les entreprises cherchent sans cesse à améliorer leurs performances et notamment à réaliser des

Plus en détail

LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION & LA CAPITALISATION DES COMPETENCES INTERNES DE L ENTREPRISE

LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION & LA CAPITALISATION DES COMPETENCES INTERNES DE L ENTREPRISE LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION & LA CAPITALISATION DES COMPETENCES INTERNES DE L ENTREPRISE Mohellebi Dalila Université de Tizi Ouzou, Algérie mohellbi@hotmail.com tel.

Plus en détail

MISSLER Software ERP. TopSolid Erp. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION

MISSLER Software ERP. TopSolid Erp. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION Septembre 2011 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 3 e ÉDITION MISSLER Software SupplyChainMagazine.fr 19, rue SaintGeorges 94700 MaisonsAlfort 1. NOM de l'éditeur Missler Software 2. Appartenance

Plus en détail

1. Les méthodes Lexique des termes CBP,CRP,DRP, ECR, MRP, SOP, VMI

1. Les méthodes Lexique des termes CBP,CRP,DRP, ECR, MRP, SOP, VMI 1. Les méthodes Lexique des termes CBP,CRP,DRP, ECR, MRP, SOP, VMI CBP Constraint Based Planning Planification sous contraintes Méthode et techniques permettant de planifier, à capacités finies et réalistes

Plus en détail

LAWSON ERP. Lawson M3. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

LAWSON ERP. Lawson M3. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Septembre 2011 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 3 e ÉDITION LAWSON Lawson M3 SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur Lawson an Infor affiliate

Plus en détail

Présentation livre Simulation for Supply Chain Management. Chapitre 1 - Supply Chain simulation: An Overview

Présentation livre Simulation for Supply Chain Management. Chapitre 1 - Supply Chain simulation: An Overview Présentation livre Simulation for Supply Chain Management Chapitre 1 - Supply Chain simulation: An Overview G. Bel, C. Thierry et A. Thomas 1 Plan Gestion de chaînes logistiques et simulation Points de

Plus en détail

Table des matières PREMIÈRE PARTIE CONCEPTS FONDAMENTAUX...25

Table des matières PREMIÈRE PARTIE CONCEPTS FONDAMENTAUX...25 Table des matières Introduction...5 Chapitre 1 La fonction industrielle et logistique dans l'entreprise...9 1. Le domaine du management industriel et logistique... 9 2. Mise en perspective historique...

Plus en détail

SUPPLYCHAIN. Organisation, planification et pilotage des flux, des clients aux fournisseurs CERTIFICAT DÉLIVRÉ PAR L UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE

SUPPLYCHAIN. Organisation, planification et pilotage des flux, des clients aux fournisseurs CERTIFICAT DÉLIVRÉ PAR L UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE CERTIFICAT DÉLIVRÉ PAR L UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE SUPPLYCHAIN M A N A G E M E N T Organisation, planification et pilotage des flux, des clients aux fournisseurs Une formation-action unique: les connaissances

Plus en détail

1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours.

1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours. 1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours. PARCOURS MARKETING A TROIS PARCOURS SPECIALISES PAR FONCTIONS

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

SILVERPROD ERP. Dynamix Ax 2012 avec Silverprod Ax for Automotive / Silverprod Ax for Manufacturing. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre

SILVERPROD ERP. Dynamix Ax 2012 avec Silverprod Ax for Automotive / Silverprod Ax for Manufacturing. Principaux éditeurs. Pour vos appels d offre Septembre 2011 Pour vos appels d offre ERP Principaux éditeurs 3 e ÉDITION SILVERPROD Dynamix Ax 2012 avec Silverprod Ax for Automotive / Silverprod Ax for Manufacturing SupplyChainMagazine.fr 19, rue

Plus en détail

Secteur Industries - Manufacturing

Secteur Industries - Manufacturing Secteur Industries - Manufacturing isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur industriel Selon le gouvernement,

Plus en détail

Audit interne et création de valeur

Audit interne et création de valeur Audit interne et création de valeur Jean-Pierre Hottin Yves Grimaud Paul le Nail *connectedthinking 26 novembre 2008 Agenda Introduction Les clefs de la transformation de l audit interne Plan d audit et

Plus en détail

Un programme unique d apprentissage par l action (action learning) en partenariat avec

Un programme unique d apprentissage par l action (action learning) en partenariat avec Un programme unique d apprentissage par l action (action learning) en partenariat avec Contacts: Angela Feigl (feigl@eml-executive.com) Sidonie Chemla (chemla@eml-executive.com) 1 De quoi s agit-il? Un

Plus en détail