Hépatite C. Fraction LDL VLP. Flaviviridae Hepacivirus ssrna (+), 1 segment enveloppe + VLP. VLP délipidées. Virions libres avec enveloppe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hépatite C. Fraction LDL VLP. Flaviviridae Hepacivirus ssrna (+), 1 segment enveloppe + VLP. VLP délipidées. Virions libres avec enveloppe"

Transcription

1 Fraction LDL VLP Hépatite C Flaviviridae Hepacivirus ssrna (+), 1 segment enveloppe + VLP VLP délipidées Virions libres avec enveloppe André P. et al.,j Virol 76 (2002) 6919 Petit M-A et al., Virology 336 (2005) 144

2 HCV polyprotéine précurseur «core» capside p21 E1 env gp31 E2 env gp70 p7 * NS2 Cys protéase p21 * NS3 p70 Ser protéase Hélicase NS4A Ser protéase cofacteur p6 NS4B * Exocytose? p27 NS5A réponse à l IFN-α? pp58 / Zn2+ NS5B * RNA-dep. RNA pol. p68 A HVR1 B A +H 3 N COO * Intrinsic membrane protein A : Ser phosphorylated B : Arg methylated : activity of the NS2-NS3 protease requires NS3 protease as a structural domain, but not the Ser protease activity itself. Also requires Zn 2+ Unknown protease (signal peptidase?) Signal peptidase NS2-NS3 métallo/cystéine protéase NS3 sérine protéase

3 Diagnostic sérologique de l hépatite C Tests de dépistage des anti-hcv (EIA) de format indirect ne détectent que les Ac IgG. Tests de dépistage des anti-hcv (EIA) de format «sandwich» détectent les Ac de toutes classes.. Contrairement au cas de HIV, les Ac IgM n apparaissent pas plus tôt que les Ac IgG. HAV, HBV (anti-hbc), HIV

4 Anti-HCV : EIAs de dépistage en «sandwich» de 3ème génération Ag : protéines recombinantes ou peptides synthétiques P (Roche électrochémiluminescence) Ac IgG S P (Roche électrochémiluminescence) Ac IgM S

5 HCV polyprotéine précurseur «core» capside p21 E1 env gp31 HVR1 E2 env gp70 p7 NS2 Cys protéase p21 NS3 p70 Ser protéase Hélicase NS4A Ser protéase cofacteur p6 NS4B Exocytose? p27 NS5A réponse à l IFN-α? p58 NS5B RNA-dep. RNA pol. p68 + H 3 N COO SOD SOD SOD AxSYM 3.0 gén. 1a Roche Elecsys , 1a + 1b mtnf b INNO- LIA Score

6 Tests de dépistage HCV de «3ème génération» spécificité < 100 % p. ex % de faux positifs reproductibles au LIA en 2002 parmi les dosages de routine

7 1. Streptavidine 2. Anti-h IgG (3+) 3. h IgG (1+) 4. h IgG (±, cutoff) IgG anti-hcv : test de confirmation Nég. Ind. Pos C1 C2 E2* NS3 NS4 NS5A *HVR-1 Pos.

8 Hépatite C la RT-PCR a un rôle dans le diagnostic aiguë avec résolution spontanée Rechercher l ARN de HCV et doser l ALT plusieurs fois pendant au moins 12 mois (Alberti A et al., J Hepatol 38 (2003) S104) aiguë chronique Disparition spontanée de l ARN de HCV : 0.5 % par année Watanbe H. et al. J Med Virol 71 (2003) 56

9 Smyk-Pearson S. et al., J Inf Dis 197 (2008) 46 Chronic Resolved

10 Profil d immunodot HCV indéterminé 4 diagnostics à envisager en fonction de la clinique et de la biochimie : (1) Séroconversion (hépatite C aiguë) : rechercher l ARN de HCV par PCR immédiatement (ou répéter la sérologie quelques semaines plus tard). (2) Séroréversion (hépatite C guérie) : répéter la sérologie tous les 12 mois. L ARN de HCV est négatif. (3) Hépatite C chronique : rechercher l ARN de HCV par PCR. Avant d écarter une hépatite C chronique, il faut au minimum 2 PCR négatives (si possible 3), à 6 mois d intervalle (si possible), en raison des possibles fluctuations de la virémie. (4) Réaction(s) croisée(s) ou non-spécifique(s) : répéter la sérologie dans 6 mois. L ARN de HCV est négatif.

11 Hépatites B et C aiguës : cinétique de la virémie et de la réponse immune CTL Bertoletti A et Ferrari C, Hepatology 38 (2003) 4

12 Détection de la phase précoce de l infection à HCV Symptômes ALT ~ 50 jours (41 85) Apparition retardée chez toxicomanes, immunodéprimés, HIV+, etc* HCV Ac EIA HCV ARN RT-PCR ARN détectable entre 7 et 25 jours après l'infection Temps (jours) infection

13 Détection de la phase précoce de l infection à HCV Symptômes ALT ~ 50 jours (41 85) Apparition retardée chez toxicomanes, immunodéprimés, HIV+, etc* HCV Ac EIA HCV NC Ag EIA HCV ARN RT-PCR ARN détectable entre 7 et 25 jours après l'infection Temps (jours)

14 Ag HCV qualitatif (Ortho) vs HCV RNA par RT-PCR (Monitor Roche) en cas d hépatite C aiguë Retard de la détection de l Ag HCV par rapport à l ARN (jours) 2 (0 10) Sensibilité de l EIA Ag HCV par rapport à la RT- PCR Publication Couroucé et al., Transfusion 40 (2000) (0 4) 94.2 % Icardi et al., J Clin Microbiol 39 (2001) (2 - > 21) 65.9 % Grant et al., Transfusion 42 (2002) 1032 Le seuil de détection de l'ag HCV correspond à une virémie de ~ 1 x 10 5 UI/ml

15 EIA pour l antigène de nucléocapside («core») négatif réactif Test de confirmation sérologique (neutralisation) positif (vrai positif) négatif f(aux positif)

16 EIA pour l antigène de nucléocapside («core») négatif réactif Test de confirmation sérologique (neutralisation) RT-PCR positif (vrai positif) négatif f(aux positif)

17 HCV : génotypes (nouvelle classification) Divergence inter-génotypes : 31 % - 34 % des nucléotides différents Divergence inter-subtypes : 20 % - 23 % des «" (au sein d un même génotype) :

18 HCV : génotypes Simmonds P., J Gen Virol 82 (2001)

19 Génotypes de HCV au niveau mondial Kuiken, C. et al. Nucl. Acids Res :D512-D516; doi: /nar/gkm962

20 Génotypes HCV dans la région de Marseille, toxicomanes i.v. génotype 1a : 2.85 x plus probable qu'un autre non toxicomanes i.v. génotype 1b : 2.35 x plus probable qu'un autre dialysés génotype 2 particulièrement fréquent région Paris Nord-Est foyer de prévalence élevée du génotype 4 Tamalet C. et al., J Med Virol 71 (2003) 391

21 Régions de l ARN viral transcrites en cdna et amplifiées pour la détermination du génotype choix de sites de liaison des amorces dans des régions conservées d un génotype à l autre partie interne des produits amplifiés différent d un génotype à l autre ARN de HCV protéines

22 HCV : détermination du génotype par hybridation en dot à des sondes spécifiques Noppornpanth S et al., J Clin Micr 44 (2006) 3969 Méthode alternative : séquençage des régions 5 -UTR et/ou NS5

23 Co-infection par 2 génotypes différents Pas exceptionnelle, notamment chez des toximanes i.v. Recombinaison de virus appartenant à 2 génotypes différents Rare, contrairement à HIV - 2k / 1b NS2 St. Petersbourg (2002) - 2i / 6p NS2-NS3 Vietnam (2006) - 2b / 1b NS3 Philippines (2006) - 2x / 5x NS2-NS3 France, Sud-Ouest (2007)

24 HCV RNA Valeurs usuelles Max. : ~ 1.6 x 10 8 copies/ml (J Levis et al, J Clin Virol 20 (2001) FIG. 3. Dynamic change in serum HCV RNA levels determined by COBAS HCM-2 before and at 2 and 4 weeks after initiation of IFN-α treatment for 8 complete responders and 22 nonresponders. Black circles linked by bold lines represent complete responders. Solid dots linked by regular lines represent nonresponders.

Le laboratoire et le diagnostic de l hépatite B : principes de base et nouveautés Dr Ph. Bürgisser

Le laboratoire et le diagnostic de l hépatite B : principes de base et nouveautés Dr Ph. Bürgisser Le laboratoire et le diagnostic de l hépatite B : principes de base et nouveautés Dr Ph. Bürgisser Ag Australia HBV = HBcAg Hépatocyte infecté par HBV Ag HBe Ag HBe et Ag HBc : conformation différente

Plus en détail

aminotransférases virus hépatocyte hépatocyte CYTOLYSE IFN-γ TNF-α INHIBITION NON-CYTOLYTIQUE DE LA REPLICATION VIRALE lymphocyte T CD8+

aminotransférases virus hépatocyte hépatocyte CYTOLYSE IFN-γ TNF-α INHIBITION NON-CYTOLYTIQUE DE LA REPLICATION VIRALE lymphocyte T CD8+ aminotransférases hépatocyte virus hépatocyte CYTOLYSE - - lymphocyte T CD8+ IFN-γ TNF-α INHIBITION NON-CYTOLYTIQUE DE LA REPLICATION VIRALE Hépatite B Hepadnaviridae Orthohepadnavirus ds/ssdna enveloppe

Plus en détail

Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba

Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Hépatites virales Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Journées de Biologie Clinique Necker Institut Pasteur 2010 Mercredi 20 janvier 20 Difficultés

Plus en détail

Diagnostic virologiques des hépatites virales B et C. H. Barth Laboratoire de Virologie, CHU de Strasbourg

Diagnostic virologiques des hépatites virales B et C. H. Barth Laboratoire de Virologie, CHU de Strasbourg Diagnostic virologiques des hépatites virales B et C H. Barth Laboratoire de Virologie, CHU de Strasbourg Objectifs 1. Connaître pour chaque virus des hépatites la cinétique des marqueurs virologiques

Plus en détail

Les analyses virologiques pour le diagnostic et la prise en charge thérapeutique de l infection au VHC

Les analyses virologiques pour le diagnostic et la prise en charge thérapeutique de l infection au VHC Les analyses virologiques pour le diagnostic et la prise en charge thérapeutique de l infection au VHC Donald Murphy, PhD Laboratoire de santé publique du Québec PNMVS, Montréal, 15 octobre 2013 Plan de

Plus en détail

Mutations de l'antigène HBs et AES

Mutations de l'antigène HBs et AES Mutations de l'antigène HBs et AES Dr Philippe Bürgisser Médecin FAMH, Responsable analyses HIV, hépatites, cytométrie Service d'immunologie et allergie CHUV, Lausanne L Ag HBs (Small HBs) Ag HBs : région

Plus en détail

Diagnostic Virologique du VIH

Diagnostic Virologique du VIH Diagnostic Virologique du VIH Pr S. Fafi-Kremer Institut de Virologie, CHU de Strasbourg Séminaire de Formation Jeudi 14 Novembre 2013 1 Objectifs Comprendre la cinétique des marqueurs de l infection par

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale ARN du virus de l hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 03VHC1 Novembre 2003 Edité : mars 2006 Annales ARN-VHC 03VHC1 1 / 8 ARN-VHC 03VHC1

Plus en détail

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic des Hépatites virales B et C P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic VHC Dépistage: pourquoi? Maladie fréquente (Ac anti VHC chez 0,84% de la population soit 367 055

Plus en détail

Dépistage de l Infection Virale C à partir de Sang Capillaire ou de Liquide Craviculaire Performances des TRODs

Dépistage de l Infection Virale C à partir de Sang Capillaire ou de Liquide Craviculaire Performances des TRODs Dépistage de l Infection Virale C à partir de Sang Capillaire ou de Liquide Craviculaire Performances des TRODs S Chevaliez 1,2, L Poiteau 1,2, I Rosa 3, A Soulier 1,2, F Roudot- Thoraval 2,4, C Hézode

Plus en détail

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Objectifs pédagogiques Connaitre les problèmes pratiques posés

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Persistance de l antigène HBs 10% - 90% Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B faible ou absente Persistance

Plus en détail

Rubéole et grossesse

Rubéole et grossesse CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Rubéole et grossesse Atelier Siemens, Mai 2013 L. Grangeot-Keros, Centre National des Infections rubéoleuses materno-fœtales Hôpital Paul Brousse, Villejuif Infections

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2014-2015 Méthodes virologiques courantes Méthodes directes : détecter l agent infectieux ou l un de ses composants - infectiosité

Plus en détail

Diagnostic et suivi virologique des hépatites virales B et C. Marie-Laure Chaix Virologie Necker

Diagnostic et suivi virologique des hépatites virales B et C. Marie-Laure Chaix Virologie Necker Diagnostic et suivi virologique des hépatites virales B et C Marie-Laure Chaix Virologie Necker OUTILS DIAGNOSTIQUES VHC Transaminases Recherche des Anticorps! Tests indirects - Anticorps! ELISA! RIBA

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Charge virale de l Hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 05VHC1 mars 2005 Edition : novembre 2006 Annales ARN-VHC 05VHC1 1 / 14 ARN-VHC

Plus en détail

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Lionel PIROTH CHU Dijon, Université de Bourgogne Tours juin 2012 Un problème? VIH-VHB Piroth L et al, J Hepatol,

Plus en détail

Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier UTEP CHG SAINT DIZIER CSAPA 52

Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier UTEP CHG SAINT DIZIER CSAPA 52 Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier UTEP CHG SAINT DIZIER CSAPA 52 Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies 2008-2011 Soutenir l application des mesures de dépistage

Plus en détail

Dosages par ECL Bénéfices pour les patients Roche

Dosages par ECL Bénéfices pour les patients Roche Dosages par ECL Bénéfices pour les patients Des technologies puissantes largement validées Innovatrices et sûres Technologie d électrochimiluminesce nce (ECL) performante Conception unique d antigènes

Plus en détail

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Sérologie de l Hépatite B Ag HBs, Ac anti-hbs, Ac anti-hbc (IgG

Plus en détail

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Laboratoire associé au Centre National de Référence des Borrelia Laboratoire de Bactériologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Diagnostic

Plus en détail

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques?

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? Dr C. ZANDOTTI Laboratoire de Virologie du Pr D. Raoult CHU Timone, Marseille. Virus herpes simplex (HSV) Virus strictement humain,

Plus en détail

Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Service de Virologie, Hôpitaux Universitaires Paris-Sud Faculté

Plus en détail

Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites. Hélène BARRAUD, CHU NANCY

Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites. Hélène BARRAUD, CHU NANCY Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites Hélène BARRAUD, CHU NANCY Le problème Hépatite aigue Hépatite chronique Cirrhose Evènements Cancer HCV - Population générale : Prévalence des Ac anti-vhc

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2016-2017 - Principales méthodes de diagnostic virologique prélèvements, sérologies, biologie moléculaire, - Exemples par

Plus en détail

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Objectifs thérapeutiques Inhibition de la réplication virale Négativation

Plus en détail

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C Concentration relative NUMERO - info 7 2016 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C 1- DIAGNOSTIC SÉROLOGIQUE DE L HÉPATITE A Le diagnostic d une infection récente par le virus de l hépatite

Plus en détail

Morphologie et structure du HBV

Morphologie et structure du HBV Morphologie et structure du HBV Histoire naturelle Infection primaire 95 % 5 % Guérison Persistance Hépatite chronique Porteur inactif Cirrhose Hépatocarcinome Evolution des marqueurs dans l hépatite B

Plus en détail

Virus de l hépatite B et marqueurs

Virus de l hépatite B et marqueurs Virus de l hépatite B et marqueurs Le virus de l hépatite B (VHB) Virus VHB: Hepadnavirus,, ADN enveloppé. Modes de transmission principaux: Parentérale Nosocomiale Toxicomanie intraveineuse Sexuelle Mère-enfant

Plus en détail

La dengue Biologie Moléculaire & Pathogénie

La dengue Biologie Moléculaire & Pathogénie Agence Universitaire de la Francophonie COOPERATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE AVEC LE VIET NAM Paris, Octobre 2008 Partie II: La dengue Biologie Moléculaire & Pathogénie Philippe Desprès II-01 particules

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

2

2 1 2 Au total, 3 types de test moléculaires sont disponibles en virologie médicale. Ces tests incluent les tests de détection et de quantification de l ARN du VHC à l aide de méthode en temps réel (PCR

Plus en détail

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013 Hépatite B Le virus Structure et caractéristiques o o o Famille des Hepadnaviridae Genre orthohepadnavirus Enveloppé, capside icosaédrique, 42 nm 1 Le virus Structure et caractéristiques En microscopie

Plus en détail

Hepatitis and pregnancy

Hepatitis and pregnancy Hepatitis and pregnancy GFMER Yaoundé 26 November 2007 José M Bengoa MD Geneva - Switzerland Maladie hépatique et grossesse: trois relations étiologiques maladie hépatique induite par la grossesse nouvelle

Plus en détail

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Prélèvement : qualité du prélèvement qualité des résultats et d interprétation prélèvement précieux : respiratoire (48h max à 4 ) et LCR (24h max

Plus en détail

Diagnostic au laboratoire de l hépatite B Protéine C AgHBc Protéine Pré-S2 Protéine S Protéine Pré-S1 AgHBs Marqueurs sérologiques AgHBs Anticorps anti-hbs ADN viral 42nm Particule de Dane Polymérase Anticorps

Plus en détail

Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb. Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger

Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb. Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger Contexte Hépatite B = risque professionnel pour les soignants Passé futur

Plus en détail

Objet : Changements importants relatifs aux épreuves de détection qualitative et quantitative de l ARN du virus de l hépatite C (VHC)

Objet : Changements importants relatifs aux épreuves de détection qualitative et quantitative de l ARN du virus de l hépatite C (VHC) PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE Le 29 juillet 203 Aux responsables des laboratoires de microbiologie Aux médecins microbiologistes-infectiologues Aux médecins gastroentérologues et hépatologues Aux assistants-chefs

Plus en détail

Hépatite C: épidémiologie, histoire naturelle et diagnostic

Hépatite C: épidémiologie, histoire naturelle et diagnostic 896 RMS SYNTHÈSE SMF 360 D énormes progrès depuis la découverte du HCV Hépatite C: épidémiologie, histoire naturelle et diagnostic Darius Moradpour a, Beat Müllhaupt b a Service de Gastroentérologie et

Plus en détail

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Dr Laurence MORAND-JOUBERT CHU Saint-Antoine-Inserm U943 Qu appelle-t on tests rapides d orientation diagnostique? Ce sont des

Plus en détail

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Plus en détail

Le dépistage du VIH. technologies et approches. Présenté par : Marc André LeBlanc Date : jeudi 21 novembre 2013, 13 h à 14 h HNE

Le dépistage du VIH. technologies et approches. Présenté par : Marc André LeBlanc Date : jeudi 21 novembre 2013, 13 h à 14 h HNE Le dépistage du VIH au Canada : technologies et approches Présenté par : Marc André LeBlanc Date : jeudi 21 novembre 2013, 13 h à 14 h HNE Objectifs 1. Discuter des différentes technologies servant au

Plus en détail

Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH

Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH Odile Launay CIC de vaccinologie Cochin Pasteur Hôpital Cochin, Paris 6 ème journée de vaccinologie clinique JG Guillet Mardi 4 juin 2013

Plus en détail

Le virus de l'hépatite Delta: Mise au point 40 ans après sa découverte

Le virus de l'hépatite Delta: Mise au point 40 ans après sa découverte Le virus de l'hépatite Delta: Mise au point 40 ans après sa découverte Richard Njouom, PhD/HDR Directeur de Recherche Chef du Service de Virologie Centre Pasteur du Cameroun Sommaire 1. Le Virus de l hépatite

Plus en détail

Les virus majeurs transmis par le sang

Les virus majeurs transmis par le sang Les virus majeurs transmis par le sang Dr Syria LAPERCHE Centre National de Référence R des Hépatites H B et C et du VIH en Transfusion Institut National de la Transfusion Sanguine, Paris, France Journée

Plus en détail

Prévention des infections virales transfusionnelles : examens de dépistage

Prévention des infections virales transfusionnelles : examens de dépistage Prévention des infections virales transfusionnelles : examens de dépistage Christoph Niederhauser CNI/2010 Journée d Hémovigilance Berne 2010 1 Thèmes Sécurité des produits sanguins au regard des agents

Plus en détail

Diagnostic biologique de l infection par le VIH La place des Tests Rapides d Orientation Diagnostique (TROD)

Diagnostic biologique de l infection par le VIH La place des Tests Rapides d Orientation Diagnostique (TROD) Diagnostic biologique de l infection par le VIH La place des Tests Rapides d Orientation Diagnostique (TROD) Séminaire de Formation Jeudi 13 et Vendredi 14 décembre 2012 Dr A.Maillard, unité de Rétrovirologie,

Plus en détail

Virus de l hépatite A

Virus de l hépatite A Virus de l hépatite A Famille: Picornaviridae Genre: Hepatovirus Découvert en1973 ARN simple brin positif de 7.5 kb 27-32nm, icosaédrique non enveloppé Variabilité, mais un seul sérotype (Ac neutralisants)

Plus en détail

Les méthodes de diagnostic en virologie

Les méthodes de diagnostic en virologie Les méthodes de diagnostic en virologie Pourquoi faire du diagnostic en virologie? Dons de sang, d organes et de tissus (dépistage obligatoire) Suivi biologique des infections (VIH, VHB, VHC) Mesures prophylactiques

Plus en détail

M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin. Diagnostic évoqué?

M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin. Diagnostic évoqué? M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin Diagnostic évoqué? PL : albuminorachie 0,5g/L 70 cellules / µl 90% lympho-monocytes Diagnostic

Plus en détail

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 Objectifs de la présentation Décrire l évolution clinique et la prise en charge d

Plus en détail

Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis

Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis RESEAU RENACOQ: réseau hospitalier pédiatrique (43 hôpitaux) Données moyennes (10 ans) 260 cas/an environ 63 % chez enfants de de3 mois De 0à 2 mois : incidence

Plus en détail

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire

Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Utilisation des outils de mesure de la performance des analyses de laboratoire Christiane Claessens Laboratoire de santé publique du Québec 24 octobre 2006 Surprise! Un test de laboratoire 100% précis

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PATIENTE antigène HBs + PENDANT LA GROSSESSE

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PATIENTE antigène HBs + PENDANT LA GROSSESSE Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay Tel : 01 39 43 12 04 Web : www.nat78.com email: cpav@medical78.com CONDUITE

Plus en détail

HEPATITE C Diagnostic et suivi virologique des patients

HEPATITE C Diagnostic et suivi virologique des patients XIIème Journée Annuelle d'échanges du réseau DIALIN HEPATITE C Diagnostic et suivi virologique des patients Caroline BRUNEL SCHOLTES, MCU PH Laboratoire de Virologie, Institut des Agents Infectieux Hôpital

Plus en détail

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C Synthèse avis des groupes de travail et de lecture Et recommandation de la HAS mars 2011 sur La synthèse

Plus en détail

Objet : Modification à l algorithme de confirmation sérologique des infections causées par le virus de l immunodéficience humaine (VIH)

Objet : Modification à l algorithme de confirmation sérologique des infections causées par le virus de l immunodéficience humaine (VIH) Par courrier électronique Le 25 juillet 2017 Aux responsables des laboratoires de microbiologie Aux médecins microbiologistes infectiologues Aux assistants-chefs des laboratoires Aux directeurs de santé

Plus en détail

Dépistage du VIH chez la femme enceinte. Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+

Dépistage du VIH chez la femme enceinte. Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+ Dépistage du VIH chez la femme enceinte Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+ CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de

Plus en détail

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand?

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Michelle Martinot-Peignoux Service d Hépatologie Hôpital Beaujon Université Paris-Diderot INSERM U-773/CRB3 Clichy-France Plan Introduction Applications Cliniques

Plus en détail

TOXOPLASMOSE HUMAINE INTERPRETATION DES RESULTATS DU DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE

TOXOPLASMOSE HUMAINE INTERPRETATION DES RESULTATS DU DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE TOXOPLASMOSE HUMAINE INTERPRETATION DES RESULTATS DU DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE Dr Fatma Saghrouni Laboratoire de Parasitologie CHU F. Hached Sousse INTRODUCTION Toxoplasmose: Contamination post-natale = toxoplasmose

Plus en détail

THÈSE DE DOCTORAT EN SCIENCES VÉTÉRINAIRES. Résumé

THÈSE DE DOCTORAT EN SCIENCES VÉTÉRINAIRES. Résumé THÈSE DE DOCTORAT EN SCIENCES VÉTÉRINAIRES Résumé Orientation : Médecine Vétérinaire Titre de la thèse en français : Détection des contaminants viraux sanguins chez l homme par PCR Titre de la thèse en

Plus en détail

PRINCIPE DU TEST INSTI IMMUNO-FLOW

PRINCIPE DU TEST INSTI IMMUNO-FLOW Présentation du test Formation TROD SFLS Akli BOUAZIZ 15/12/2011 PRINCIPE DU TEST INSTI IMMUNO-FLOW Point Contrôle (Protéine A) Membrane Nitrocellulose Absorbant Point Test (gp36/ gp41) N 134 Onglet d

Plus en détail

Evaluation de 2 stratégies de dépistage de l hépatite C sans ponction veineuse

Evaluation de 2 stratégies de dépistage de l hépatite C sans ponction veineuse 16ème Journée annuelle du GEMHEP Paris, INTS 29 Novembre 2011 Evaluation de 2 stratégies de dépistage de l hépatite C sans ponction veineuse Test de diagnostic rapide versus test combiné antigène-anticorps

Plus en détail

Procréation médicalement assistée pour des patients séropositifs: le point de vue du biologiste. Françoise Urner

Procréation médicalement assistée pour des patients séropositifs: le point de vue du biologiste. Françoise Urner Procréation médicalement assistée pour des patients séropositifs: le point de vue du biologiste Françoise Urner Vers chez les Blancs, 16.06.2011 Techniques de procréation assistée dans un contexte viral

Plus en détail

Guide des services publique du Québec

Guide des services publique du Québec Laboratoire de santé Guide des services publique du Québec CONFIRMATION SÉROLOGIQUE DE L INFECTION À VIH Révisé le 2017-07-25 Indication clinique Résultat réactif de manière répétée lors du test de dépistage

Plus en détail

LE VIRUS DE L HEPATITE E O. ROUQUET

LE VIRUS DE L HEPATITE E O. ROUQUET LE VIRUS DE L HEPATITE E O. ROUQUET A Historique L analyse rétrospective de foyers épidémiques d hépatite aiguë non A, non B en Inde laisse supposer l existence d un autre type d hépatite virale. Le virus

Plus en détail

INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C

INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C La PCR en temps réel est fondée sur la détection et la quantification des produits d amplification au cours de la réaction de PCR, dans le tube fermé, plutôt qu à la fin de la réaction comme c est le cas

Plus en détail

Infections virales materno-foetales. Infections congénitales

Infections virales materno-foetales. Infections congénitales Infections virales materno-foetales Infections congénitales Le virus de la rubéole Famille : Togaviridae Genre : Rubivirus Espèce : Rubella virus Génome ARNsb(+) Capside icosaédrique 60-70 nm Virus enveloppé

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Séroconversion AgHBs/AcHBs AcHBs après 15 ans de portage du virus de l hépatite B : Mythe ou réalité E. Brahim Vall 1, O.Soumaré 2,M.Kerkoub 1,M.V.Zein 1, E.Boukhary 3, I.Ahmed Salem 1 1-Laboratoire BIOMED

Plus en détail

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC 2015 Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Observation Chirurgien : 36 ans, poids 100 kg, Taille 180 cm, BMI 30,9. - jamais transfusé,

Plus en détail

Vaccination contre l hépatite E

Vaccination contre l hépatite E XXIèmes Actualités du Pharo Vaccinations dans les pays en développement Marseille, 7-9 octobre 2015 Vaccination contre l hépatite E Yves Buisson L hépatite E dans le monde 1 ère cause d hépatite virale

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Ac anti-vih (dépistage) Ac anti-vhc (dépistage) Ac anti-cmv (IgG et IgM : dépistage) Antigène p24 du VIH1 (dépistage et confirmation)

Plus en détail

Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques

Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques Stéphane Chevaliez Centre National de Référence Des Hépatites B, C et delta Laboratoire de Virologie & INSERM U955 Hôpital

Plus en détail

VIRUS DE L HEPATITE B

VIRUS DE L HEPATITE B VIRUS DE L HEPATITE B Problème de santé publique. Incidence en Mauritanie = 74 % des individus ont été en contact avec le virus. Forte prévalence évaluée à 25%, ~ 350 millions de porteurs chroniques du

Plus en détail

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012 Surveillance des patients VHC non traités Julia ATTALI 15/12/2012 Patients non traités Absence d indication au traitement: patients F0/F1 Echec traitement Contre-indication au traitement Refus du patient

Plus en détail

Un traitement pour l hépatite E? Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes; APHP, Hôpital Cochin Saint Vincent de Paul, Inserm U 1016

Un traitement pour l hépatite E? Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes; APHP, Hôpital Cochin Saint Vincent de Paul, Inserm U 1016 Un traitement pour l hépatite E? Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes; APHP, Hôpital Cochin Saint Vincent de Paul, Inserm U 1016 Introducton Données anciennes Hépatte d importaton Sujet jeune

Plus en détail

LES HÉPATITES VIRALES À TRANSMISSION PARENTÉRALE: DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE

LES HÉPATITES VIRALES À TRANSMISSION PARENTÉRALE: DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE LES HÉPATITES VIRALES À TRANSMISSION PARENTÉRALE: DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE Pr Abdelhalim Trabelsi Faculté de pharmacie de Monastir Laboratoire de Microbiologie Sahloul 16 è m e s j o u r n é e s p h a r m

Plus en détail

Le virus de l hépatite E

Le virus de l hépatite E Le virus de l hépatite E Annabelle ServantDelmas Centre National de Référence des hépatites B et C et du VIH en transfusion Institut National de la Transfusion Sanguine Le virus de l hépatite E Découverte

Plus en détail

Programme d évaluation de la qualité de la sérologie du VIH Sommaire des résultats obtenus avec le panel HIVSER 2016Apr21

Programme d évaluation de la qualité de la sérologie du VIH Sommaire des résultats obtenus avec le panel HIVSER 2016Apr21 Laboratoire national, services de référence sur le VIH Laboratoires nationaux du VIH et de rétrovirologie Laboratoire national de microbiologie Agence de la santé publique du Canada Programme d évaluation

Plus en détail

ANSM- avril /22

ANSM- avril /22 Recommandations portant diffusion des algorithmes de validation biologique des tests de dépistage des maladies transmissibles applicables à la qualification biologique des organes, des tissus et des cellules

Plus en détail

HAV HBV HCV. Blood and body fluids. Chronic infection. Hepatocellular carcinoma. Usually mild. Very low mortality.

HAV HBV HCV. Blood and body fluids. Chronic infection. Hepatocellular carcinoma. Usually mild. Very low mortality. HAV HBV HCV Virus A B C Source Feces Blood and body fluids Sexual contact Blood and body fluids Sexual contact Enteric Parenteral Parenteral Transmission FecalOral Percutaneous Permucosal Percutaneous

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

Virus: Virus: Diversité génétique. Diversité génétique et variation antigénique. Virus: Conséquences épidémiologiques et thérapeutiques

Virus: Virus: Diversité génétique. Diversité génétique et variation antigénique. Virus: Conséquences épidémiologiques et thérapeutiques Virus: Diversité génétique et variation antigénique Conséquences épidémiologiques et thérapeutiques M. Segondy Virus: Diversité génétique Virus: Génome + Capside ± Enveloppe 1 Virus: Diversité génétique

Plus en détail

Hépatites virales aigües

Hépatites virales aigües 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Gastro-Entéro-Hépatologie Hépatites virales aigües Virus hépatotropes Virus A : Picornavirus Virémie : 10 à 20 jours après la contamination Disparition

Plus en détail

Place des Examens de Biologie Moléculaire dans le Suivi des Hépatites

Place des Examens de Biologie Moléculaire dans le Suivi des Hépatites Place des Examens de Biologie Moléculaire dans le Suivi des Hépatites Stéphane Chevaliez Centre National de Référence des Hépatites Virales B, C et delta Laboratoire de Virologie & INSERM U955 Hôpital

Plus en détail

La toxoplasmose congénitale. Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon

La toxoplasmose congénitale. Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon La toxoplasmose congénitale Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon La toxoplasmose Protozoose cosmopolite très fréquente (45% population en France) Gravité variable selon le terrain Contamination

Plus en détail

Stratégie de dépistage des Hépatites virales B et C Apport des tests rapides. Dr. LAGATHU Gisèle Laboratoire de Virologie CHU Pontchaillou

Stratégie de dépistage des Hépatites virales B et C Apport des tests rapides. Dr. LAGATHU Gisèle Laboratoire de Virologie CHU Pontchaillou Stratégie de dépistage des Hépatites virales B et C Apport des tests rapides Dr. LAGATHU Gisèle Laboratoire de Virologie CHU Pontchaillou Journée du 13 décembre 2012 Virus de l Hépatite B Historique Blumberg

Plus en détail

Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique. Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille

Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique. Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille XVIIe Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 12 octobre 2010 Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille conflits d intérêts subventions,

Plus en détail

LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE Introduction: Le SIDA, ou syndrome immunodéficience acquise, est une maladie due à un virus, le virus de l'immunodéficience humaine ou VIH (HIV: Human Immunodeficiency

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE SEROCONVERSION TOXOPLASMIQUE PENDANT LA GROSSESSE

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE SEROCONVERSION TOXOPLASMIQUE PENDANT LA GROSSESSE Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay Tel : 01 39 43 12 04 Email : cpav@wanadoo.fr/cpav@medical78.com Web: www.nat78.com

Plus en détail

Spécifications du dosage HIV Ag/Ab Combo (CHIV) sur ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP

Spécifications du dosage HIV Ag/Ab Combo (CHIV) sur ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP Spécifications du dosage HIV /Ab Combo (CHIV) sur ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP Des réponses pour la vie. Spécifications du dosage HIV /Ab Combo (CHIV) sur ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP Domaine

Plus en détail

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006

Réglementation européenne. enne des dispositifs médicaux m diagnostic in vitro. E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Réglementation européenne enne des dispositifs médicaux m de diagnostic in vitro E. LAFORGERIE 19 juillet 2006 Historique des réglementationsr Décret du 19 avril 1996 relatif à l enregistrement des réactifsr

Plus en détail

Infections aiguës respiratoires

Infections aiguës respiratoires Infections aiguës respiratoires Apport de la biologie moléculaire Marie-Claude Bernard D I symposium infections aiguës respiratoires 29/03/05 - p.1 Le diagnostic Culture EIA ICT (immunochromato) Immuno

Plus en détail

1.Diagnostic d une infection récente chez la femme enceinte

1.Diagnostic d une infection récente chez la femme enceinte 1.Diagnostic d une infection récente chez la femme enceinte Sérologie infectieuse chez la femme enceinte Démarche : Evaluation du risque d infection congénitale ou périnatale Infections Tests sérologiques

Plus en détail

Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non?

Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non? Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non? Dr Marie-Luce Delforge Laboratoire de séro-virologie Hôpital Erasme ULB Bruxelles CORATA 26 septembre 2013 1 Virus de l hépatite B 2 Cycle réplicatif

Plus en détail

15 mars 2012 Méthodes diagnostiques des arboviroses

15 mars 2012 Méthodes diagnostiques des arboviroses Méthodes diagnostiques des arboviroses I. LeparcGoffart IRBA Marseille CEMI 17 : ACTUALITES SUR LES ARBOVIROSES. 15 et 16 mars 2012 Institut Pasteur I. LeparcGoffart N 1 Méthodes diagnostiques des arboviroses

Plus en détail

Les enjeux diagnostiques du Zika

Les enjeux diagnostiques du Zika Les enjeux diagnostiques du Zika Isabelle Leparc-Goffart Centre National de Référence des Arbovirus Institut de Recherche Biomédicale des Armées 7 juin 2016 I. Leparc-Goffart N 1 Virus Zika - Généralités

Plus en détail

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Jean Ruelle, PhD AIDS Reference Laboratory, UCLouvain, Bruxelles Corata 2011, Namur, 10 juin 2011 Laboratoires de référence SIDA (Belgique)

Plus en détail