L IMMOBILIER BRETON. Tendances Générales Région Ouest. Le baromètre de ,6% / 1 an -1% / 5 ans. +4,3% / 1 an +25% / 5 ans

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L IMMOBILIER BRETON. Tendances Générales Région Ouest. Le baromètre de. 156 000 +0,6% / 1 an -1% / 5 ans. +4,3% / 1 an +25% / 5 ans"

Transcription

1 de l Ouest Le baromètre de L IMMOBILIER BRETON Octobre 2012 N 12 Tendances Générales Région Ouest APPARTEMENTS ,3% / 1 an +25% / 5 ans Maisons ,6% / 1 an -1% / 5 ans APPARTEMENTS ,6% / 1 an +18% / 5 ans NEUF TERRAINS ,8% / 1 an +11% / 5 ans TERRAIN Attention : dorénavant le Conseil Régional des Notaires vous communique des prix médians et non plus des prix moyens. Le prix médian sépare les biens en deux catégories : 50% des biens se sont vendus à un prix inférieur et 50% des biens se sont vendus à un prix supérieur VOLUME (en nombre) APPARTEMENTS S APPARTEMENTS NEUFS TERRAINS À BÂTIR MAISONS NES Évolution des volumes des transactions immobilières dans la région Volumes : érosion des ventes Depuis le début de l année 2012, les notaires constatent un tassement du volume des ventes, quel que soit le type de bien. Toutefois, nous n assistons pas comme en à un effondrement, les volumes sont restés relativement élevés au cours des 2 premiers trimestres. Pour les mois à venir, comme les autres professionnels de l immobilier, les notaires s attendent à une poursuite de cette érosion Aujourd hui, l attentisme gagne : investisseurs comme candidats à l accession attendent la nouvelle loi de Finances pour 2013, le climat économique est morose, l actualité anxiogène. Le recul du volume des transactions est souvent annonciateur d un fléchissement des prix. Les acquéreurs se sentent en position de force et négocient les prix

2 Tendances Départements NEUF TERRAIN Côtes-d Armor Finistère Ille-et-Vilaine Loire-Atlantique Morbihan Appartements anciens Prix médian Évolution annuelle -0,2% +1,9% +4,0% +4,3% +7,7% Appartements neufs Prix médian Évolution annuelle -12,6% +3,9% +9,1% +7,1% +2,1% Maisons anciennes Prix médian Évolution annuelle -2,8% 0,0% 0,0% +2,5% +4,8% Terrains Prix médian Évolution annuelle -3,4% +12,4% -1,5% +2,8% +15,8% Tassement des prix L érosion du nombre de vente se traduit naturellement par un tassement des prix. Les premiers signes d essoufflement constatés par les notaires en juillet semblent se confirmer. Les appartements anciens : pas d effondrement Sur la région, les prix se stabilisent : entre -0.2% dans les Côtes d Armor soit 1659 /m² et +4.3% en Loire-Atlantique soit 2579 /m². Seul le Morbihan se distingue avec +7.7%, mais il convient de rappeler qu à cette période de l année, sur le département, les moyennes sont dopées par le marché secondaire. Comme toujours en appartement, nous distinguons deux marchés : les villes et le littoral. Littoral, après l emballement du marché, au dernier trimestre 2011 et en janvier 2012, pour cause de réforme des plus-values, qui avait dopé les volumes de ventes et fait baisser les prix, l activité a retrouvé son rythme et les prix leur niveau. En effet, si dans notre dernier baromètre presque toutes les stations balnéaires avaient enregistré des reculs de prix, au second trimestre 2012, les prix se sont stabilisés ou ont progressé sensiblement : Erquy +17% soit 3157 /m², Perros-Guirec +14,2% ; soit 2921 /m² ; Roscoff +8,2 % soit 2141 /m² ; Bénodet +29 % soit 3000 /m² ; Saint-Malo +7,4% soit 2799 /m² ; Le Croisic +15,4% soit 3893 /m², La Baule -0.8% soit 4338 /m², Pornichet + 6,3% soit 4573 /m² ; Carnac + 3% soit 4783 /m², Quiberon +1.9%. Mais attention, sur des villes du littoral comme Douarnenez, Concarneau ou encore des quartiers de la Gare ou de L Hôpital à Saint- Malo, moins courus pour l achat secondaire, les prix ont reculé. Les villes, l augmentation du coût des transports profite au marché de l immobilier urbain. Aujourd hui les acquéreurs optent souvent, quand ils le peuvent, pour un logement certes plus onéreux mais à proximité des zones d activités professionnelles et des services : transports, commerces, écoles, crèches, Le développement du covoiturage, ne suffira pas pour inverser cette tendance. Conséquence, en dehors de Saint-Brieuc, -5,3% soit 1234 /m², toutes les villes ont bénéficié de la pression de la demande et les prix ont à nouveau progressé dans l ancien : Dinan +0,8% soit 1618 /m² ; Quimper +4,4% soit 1469 /m² ; Vitré +9,5% soit 1653 /m² ; Saint-Nazaire +6,3% soit 1982 /m² et Lorient +6% soit 1680 /m². Le neuf : vers la fin du Scellier Les prix du neuf demeurent élevés et continuent de progresser dans toutes les villes éligibles à la loi Scellier : Pays Malouin +9% soit 3716 /m² ; Nantes Métropole + 8.2% soit 3410 /m² ; Pays de Vannes +9.9% soit 2789 /m². À contrario sur les secteurs non éligible les prix reculent, notamment sur le littoral : Côte de Granit rose -6,5% ; littoral du Finistère -8,3% soit 3109 /m², Côte de Jade -3,3% soit 3458 /m², le Golfe du Morbihan -12.4% soit À noter : Le dispositif Scellier, qui permet une réduction d impôt sur le revenu pour certains investissements locatifs, disparaîtra dès Ceux qui souhaitent investir et bénéficier de cet avantage doivent le faire d ici fin Pour profiter du maximum des réductions d impôts, il est impératif en 2012 d investir dans des logements neufs BBC et en Scellier Social. Attention : les immeubles, dont les permis de construire ont été déposés après le 1 er janvier 2012, qui ne répondent pas aux normes BBC sont exclus de la Loi Scellier. Parole d expert Xavier CHABRAN, Notaire à Vannes «Le marché immobilier vannetais demeure dynamique. La ville bénéficie de nombreux atouts. Chaque année, elle attire de nombreux nouveaux résidents. L agglomération représente la plus forte évolution démographique du grand ouest, : +30%. Et les perspectives sont favorables : habitants attendus d ici Vannes compte également une population étudiante en constante croissance (6 500), et cela devrait se poursuivre avec l ouverture prochaine du nouveau campus Tohannic. Par conséquent, les besoins en locatifs augmentent et l attractivité de la ville pour les investisseurs augmente.» Le baromètre de l Immobilier BRETON 02

3 Les maisons anciennes : le ralentissement se confirme Le ralentissement constaté dans notre précédent baromètre se confirme. De nombreuses communes ou secteurs ont enregistré des replis de prix. Mais comme toujours le marché breton est constitué d une multitude de marchés locaux. Un marché urbain à plusieurs vitesse Dans la plupart des villes (grandes comme moyennes), la pression de la demande continue de jouer, les prix se maintiennent ou progressent en particulier dans les grandes métropoles. Quelques villes se distinguent par de fortes hausses de prix : Rennes + 12,9% soit , Lorient +13,6% soit ; Vannes +10,6% soit Mais attention, quelques villes moyennes, plus particulièrement celles situées au nord et à l ouest de la région, ont accusé un repli de leurs prix : Lannion -8%, soit ; Morlaix -5,9% soit ; Quimper -2,7% soit ; Auray -3,3%, mais également Fougères -9,8 % soit Dans les agglomérations la tendance est à la stabilisation, les évolutions se situent entre +1% et +5% et les prix médians demeurent très hétérogènes : Couronne briochine +1,7% soit , Brest Métropole Océane +5,6% soit ; 1 ère couronne rennaise + 4,2% soit ; Nantes-Métropole +4,8% soit et Pays de Vannes +0,8% soit Les banlieues résidentielles des villes attirent toujours autant et les prix de l immobilier flambent : Sautron en Loire-Atlantique +14,6% soit ; Cesson-Sévigné, en Ille-et- Vilaine, +16,2% soit Littoral : l exception demeure Sur les littoraux, le marché est à la peine. La demande ralentit, les prix des maisons se stabilisent au sud de la région et baissent légèrement au nord. Globalement les prix médians se situent entre et Seules quelques stations très prisées enregistrent des prix nettement supérieurs : Le Pouliguen ( ) ; Carnac ( ) ; La Baule ( ) ; La Trinité-sur-Mer ( ). Communes rurales : le marché est acquéreur Dans les secteurs ruraux, le ralentissement se confirme. La demande faiblit : les anglais sont partis, l augmentation des coûts de transport pèsent de plus en plus et poussent les ménages à investir à proximité de leur zone d activité. Aujourd hui, les acquéreurs sont en position de force et les prix se négocient. Conséquence la valeur des maisons a baissé : Sud du département des Côtes d Armor -9.6% soit ; Centre Finistère -12,2% soit ; région de Dol-de Bretagne -3,2% soit ; Région de Châteaubriant-Blain -3,2% soit ; région de Gourin -7,4% soit Gageons que des projets comme le Tram-train Nantes- Châteaubriant réussissent à redynamiser ces marchés atones. Pour les terrains à bâtir Après des années d emballement, le marché tend à se stabiliser. Les prix médians se tiennent entre dans les Côtes d Armor et en Loire Atlantique. Plusieurs facteurs ont favorisé ce «retour à la raison» : diminution de la taille des terrains, en particulier dans les couronnes des villes et développement des lotissements communaux. Le terrain demeure l investissement privilégié des primo-accédants, qui disposent souvent d un budget resserré. Dans tous les segments du marché de l immobilier, les notaires perçoivent des signes de ralentissements. Les acquéreurs l ont compris et les négociations se durcissent. Parole d expert Rozenn Le Beller, notaire à Lanester «Depuis le début de l année le marché de l immobilier se gèle. Les acheteurs sont prudents, nombre d entre eux tablent sur une baisse des prix. Aujourd hui, les délais de transaction s allongent. Mais pour l instant nous n assistons pas à des baisses significatives. Du côté des investisseurs, depuis le durcissement de l imposition sur les plus values, les acquéreurs attendent le vote de la nouvelle loi de finances pour Nous devrions assiter toutefois à un retour des investisseurs sur la fin de l année qui souhaitent bénéficier des derniers avantages de la loi Scellier» Prix de vente Côtes d Armor (22) Appartements anciens / m 2-0,20% / 1 an Maisons anciennes ,80% / 1 an Littoral Goëlo Côte de granit rose / m 2 +2,4% ,1% Côte d Emeraude / m 2-0,4% ,7% Argoat-Guingamp-Lannion / m 2-12,2% Saint Brieuc / m 2-5,3% ,9% Sud département / m 2-4,2% ,6% 22 Couronne Briochine ,7% Pays de Dinan et Lamballe / m 2-3,3% ,6% Le baromètre de l Immobilier BRETON 03

4 Prix de vente Finistère (29) Littoral Nord / m 2 +7,2% ,8% Appartements anciens / m 2 +1,90% / 1 an Maisons anciennes ,00% / 1 an Pays d Iroise ,0% Littoral Ouest / m 2-9,4% ,0% Secteur de Landerneau / m 2 +1,1% ,5% Brest Métropôle Océane / m 2-3,0% ,6% Brest / m 2 +1,1% ,2% 29 Région de Châteaulin ,3% Région de Morlaix / m 2 +10,0% ,0% Centre Finistère / m 2-9,1% ,2% Pointe Finistère Sud ,0% Région Quimperoise ,0% Littoral Sud / m 2-10,1% ,0% Quimper / m 2 +4,4% Région de Quimperle ,7% / m 2 +4,8% ,2% Tendances Grandes villes NEUF Les villes bretonnes demeurent attractives pour les investisseurs : Rennes et Nantes font figure de valeurs sûres, Brest offre un meilleur rapport coût/loyer. À Brest, quel que soit le type de biens, après des hausses localisées dues au tramway sur la période précédente, les notaires constatent une stabilisation générale des prix. Les prix demeurent très en deçà de ceux pratiqués dans les deux capitales régionales, en moyenne comptez 1000 /m² de moins. À Rennes, le marché est plus contrasté. Dans le neuf, les prix médians des appartements reculent, -4,1%, mais les investisseurs s orientent vers de plus grands logements. Dans l ancien, les prix grimpent +5,5% pour les appartements et +12,9% pour les maisons. Brest Rennes Nantes Appartements anciens Prix médian Évolution annuelle +1,1% +5,5% +4,4% Appartements neufs Prix médian Évolution annuelle +2,8% -4,1% +8,2% Maisons anciennes Prix médian Évolution annuelle +1,2% +12,9% +1,9% Il existe des disparités entre les quartiers : pour les maisons le quartier Sainte-Thérèse avec ses petites maisons demeure très recherché (prix médian : ). Le centre reste le quartier le plus onéreux autour de En appartement, ancien comme neuf, à Nantes, la demande ne faiblit pas, les prix continuent de s apprécier : +4,4% dans l ancien ; +6,2% dans le neuf. Dans le centre, le m² d un appartement neuf flirte avec les 6000 (5956 /m²). Pour les maisons anciennes, si le prix médian reste stable à (+1,9%), les notaires constatent les premiers signes de ralentissement, les prix fléchissent légèrement sur quelques quartiers : -2,6% à Miséricorde-Lonchamp soit ; -3,6% à Saint-Donatien-Rond point de Paris soit et -1,9% dans le quartier Canclaux-Mellinet soit Parole d expert Nicolas LEBETTRE, notaire à Plouer-sur-Rance «Dans le neuf, nous sommes sur un marché d investisseurs qui souhaitent profiter d un avantage fiscal. Par conséquent, quel que soit le prix du m², l acheteur dispose d une enveloppe budgétaire sensiblement équivalente. Il jouera sur la taille du logement. À titre d exemple, dans les Côtes d Armor, le budget moyen investit pour un appartement neuf est de et le prix au m² est de 2657 /m², en Loire Atlantique, il est de alors que le m² est de » Le baromètre de l Immobilier BRETON 04

5 Prix de vente Ille et Vilaine (35) Appartements anciens / m 2 +4,00% / 1 an Maisons anciennes ,00% / 1 an Pays Malouin / m 2 +4,8% ,3% Nord et secteur de Dol de Bretagne ,2% Secteur de Bécherel ,4% Secteur de Montfort ,3% Première Couronne / m 2 +3,5% ,2% Seconde couronne / m 2-1,1% ,0% Pays de Redon ,4% / m 2 +5,5% ,9% Pays de Fougères / m 2-2,5% ,4% Rennes Pays de Vitré / m 2 +10,9% ,1% La Roche aux fées ,9% Prix de vente Loire Atlantique (44) Appartements anciens / m 2 +4,30% / 1 an Maisons anciennes ,50% / 1 an Seconde couronne ,5% Nantes Métropole / m 2 +2,1% ,8% Côte d Amour / m 2-1,3% ,8% Chateaubriant-Blain- Guéméné / m 2-10,1% ,2% CARENE / m 2 +7,7% ,8% Herbignac-Pontchâteau ,9% 44 Secteur de Savenay Secteur d Ancenis ,8% Saint-Nazaire ,4% / m 2 +6,3% Nantes ,6% / m 2 +4,4% ,9% Côte de Jade / m 2 +3,6% ,2% Secteur de Clisson Pays de Retz ,0% ,1% Le baromètre de l Immobilier BRETON 05

6 Prix de vente Morbihan (56) Appartements anciens / m 2 +7,70% / 1 an Maisons anciennes ,80% / 1 an Pays de Lorient / m 2 +29,6% ,8% Littoral Ouest / m 2 +1,5% ,0% Ouest ,4% Lorient / m 2 +6,0% ,6% Pays de Ploërmel ,8% Pays de Pontivy ,0% 56 Pays d Auray / m 2 +3,7% ,9% Pays de Vannes ,8% Vannes / m 2 +1,9% ,6% Secteur Est ,2% Golfe - Baie de Quiberon / m 2-2,0% ,4% Littoral est ,0% Perspectives Vers la stabilisation Après l attentisme de l été, le marché de l immobilier repart doucement. Les biens bénéficiant d un emplacement privilégié se vendent toujours très rapidement. Aujourd hui, même si l incertitude règne sur le marché de l immobilier, rien ne permet de présager un effondrement des prix et des ventes. Les taux d intérêts restent bas. De nouvelles mesures dans la loi de finances pour 2013 sont annoncées pour favoriser l investissement locatif. L analyse des statistiques des avant-contrats de l été met même en exergue dans les villes, un léger rebond des prix après deux trimestres de baisse. Plus que jamais, il faut savoir raison gardée. Il convient de rappeler que la région demeure attractive, elle bénéficie d un marché immobilier secondaire actif, du dynamisme économique de ses trois métropoles, de projets ambitieux (TGV Rennes-Paris, seconde ligne de métro à Rennes, tram à Brest, le Tram train Nantes-Châteaubriant, l aéroport Notre-Dame des Landes, ). Pour les mois à venir, les notaires bretons s attendent à un fléchissement du nombre de ventes, par rapport à 2011 qui était une année exceptionnelle, et à une stabilisation ou à un recul limité des prix PRIX (en euros) LOIRE-ATLANTIQUE CÔTES D ARMOR MORBIHAN ILLE-ET-VILAINE FINISTÈRE / / / /2012 Prix des maisons aux avant-contrats par département 03/ /2012 Les statistiques sur les avant-contrats correspondent à la date de signature de l avant-contrat Les statistiques sur les ventes correspondent à la date de signature de la vente 14, rue de Paris - CS RENNES Cedex Tél. : Fax : Directeur de la publication : Jean DUGOR / Rédacteur en chef : Rozenn Le Beller Rédaction : Catherine Pailley Créach / Création graphique : Gosselin Graphic - RCS Rennes / /2012 de l Ouest

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest >> PRIX Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest Bretagne Sept 2 015 La reprise sur les volumes des ventes dans l ancien se confirme : +16% pour les appartements et +17% pour les maisons.

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 Le mot du Président «Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

baisse. Aujourd hui, les vendeurs l ont compris et acceptent plus facilement de réviser leurs prétentions afin de vendre dans un délai raisonnable.

baisse. Aujourd hui, les vendeurs l ont compris et acceptent plus facilement de réviser leurs prétentions afin de vendre dans un délai raisonnable. PRIX >> Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest Sept 2015 Bretagne Dynamisme des volumes et sagesse des prix édito Le marché immobilier breton est redevenu attractif, les prix ont baissé,

Plus en détail

Analyse du marché n 15

Analyse du marché n 15 Baromètre de l immobilier Breton Analyse du marché n Volumes en berne, prix en baisse La contraction des volumes de ventes que nous avions constatée dans notre dernier baromètre s'est confirmée. Du côté

Plus en détail

Immobilier : Perspectives 2012

Immobilier : Perspectives 2012 Immobilier : Perspectives 2012 29 mars 2012 1 Volume par trimestre Volumes de ventes estimées dans la Loire-Atlantique Evolution 2010/2011 : Appartements anciens : +12% Appartements neufs :-4% Maisons

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me FEUILLETTE Frédérick Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Pyrénées-Atlantiques Aborder l évolution du marché immobilier est un

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 OBSERVATOIRE DE L ACCESSION SOCIALE Sommaire La production de lotissements en 2014 p.2 Les lots vendus en 2014

Plus en détail

Impact de l investissement locatif neuf sur le marché locatif et les transactions dans le Finistère

Impact de l investissement locatif neuf sur le marché locatif et les transactions dans le Finistère Impact de l investissement locatif neuf sur le marché locatif et les transactions dans le Finistère 08/244 Agence de DEveloppement et d'urbanisme du Pays de Brest - 24 rue Coat ar Gueven 29200 Brest Tél

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE AU 3EME TRIMESTRE 2012, LE LOGEMENT NEUF ENTRE EN RECESSION Pour le 3 ème trimestre consécutif, les ventes de logements neufs par les promoteurs accusent une forte baisse. L Observatoire

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général Les signaux positifs relevés au cours du 2 nd semestre 2013 se sont confirmés mais la reprise s avère timide. En France, au 1 er semestre 2014, le contexte économique est

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général La confiance des consommateurs à nouveau au rendez-vous. En France, au 2 ème trimestre 2015, le PIB, la confiance des ménages et le taux de chômage se stabilisent : - Le

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 28 mai 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 12 Grande Couronne 15 Synthèse

Plus en détail

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français.

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. INVESTISSEMENT LOCATIF ET DEFISCALISATION DANS LA MAISON INDIVIDUELLE La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. C est indéniable, trois français sur quatre souhaitent vivre en maison individuelle.

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

TRECOBAT, UN CONSTRUCTEUR PÉRENNE, QUI INVESTIT ET EMBAUCHE

TRECOBAT, UN CONSTRUCTEUR PÉRENNE, QUI INVESTIT ET EMBAUCHE Dossier de presse TRECOBAT INAUGURE SA NOUVELLE AGENCE À LAMBALLE Zone du Ventoué TRECOBAT, UN CONSTRUCTEUR PÉRENNE, QUI INVESTIT ET EMBAUCHE SOMMAIRE LE GROUPE TRECOBAT Un leader national de la maison

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse COMMUNIQUÉ DE PRESSE Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse L Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI) livre ce jour les derniers chiffres

Plus en détail

Analyse du marché n 16

Analyse du marché n 16 Baromètre de l immobilier Breton Analyse du marché n Septembre 0 Calme plat Les années se suivent et se ressemblent malheureusement sur le marché immobilier breton. Malgré des baisses de prix significatives

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mercredi 1 er juillet 2015. Saint-Brieuc : la maison médicale de garde s est installée à l hôpital

DOSSIER DE PRESSE Mercredi 1 er juillet 2015. Saint-Brieuc : la maison médicale de garde s est installée à l hôpital GaMAB Garde Médicale de l Agglomération Briochine. Association Départementale pour la Permanence des Soins dans le département des Côtes d Armor Association loi 1901 N Siret : 453 608 465 000 28 ADPS 22

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015 L Tableau de bord mensuel Novembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple =

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre établi à partir des sources suivantes: 2010 - Données transmises par la Direction

Plus en détail

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Le Prisme, Lyon Jeudi 9 février 2012 Siège (Lyon) Agence de Montpellier Agence de Nantes Agence de Nice Espace Eiffel -

Plus en détail

L IMMOBILIER BRETON. Le baromètre de ANALYSE DU MARCHÉ JANVIER 2010 N 4

L IMMOBILIER BRETON. Le baromètre de ANALYSE DU MARCHÉ JANVIER 2010 N 4 Le baromètre de JANVIER 21 N 4 de l Ouest L IMMOBILIER BRETON ANALYSE DU MARCHÉ L arrière-pays finistérien Le Constat des Notaires Les prix des maisons ont fortement baissé, ils ont retrouvé leur niveau

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Comparaisons 2 èmes trimestres 2014 et 2015

Comparaisons 2 èmes trimestres 2014 et 2015 embre 2012 Comparaisons 2 èmes trimestres 2014 et 2015 ENTREPRISES Créations d entreprises Liquidations judiciaires Crédits à l équipement Permis de construire de locaux Investissements des entreprises

Plus en détail

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Le marché immobilier vu par MeilleursAgents 1. Les prix a. Nos prévisions

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Le logement neuf en 2014 sur l aire urbaine de Rennes

Le logement neuf en 2014 sur l aire urbaine de Rennes HABITAT Le logement neuf en 214 sur l aire urbaine de Rennes N 46 - SEPTEMBRE 215 EN BREF : LES CHIFFRES À RETENIR EN 214 5 63 logements neufs livrés en 214 dans l aire urbaine de Rennes dont 3 674à Rennes

Plus en détail

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois!

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois! Janvier 2013 Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05 1.!Evolution des loyers par typologie!!depuis 12 mois! 07 2.!Evolution des loyers sur 10 ans!

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

Les logements autorisés et mis en chantier dans Lorient Agglomération

Les logements autorisés et mis en chantier dans Lorient Agglomération Les logements autorisés et mis en chantier dans Lorient Agglomération Bilan annuel 213 et perspectives 214 AGENCE DEPARTEMENTALE D INFORMATION SUR LE LOGEMENT AVRIL 214 SOMMAIRE 2 Zonage d étude et source

Plus en détail

LES PRIX IMMOBILIERS

LES PRIX IMMOBILIERS LES PRIX IMMOBILIERS Bilan de l année 2014 Janvier 2015 Cimm Immobilier - Crédit Foncier - Crédit Logement - Crédit Mutuel - Gécina - SeLoger.com - SNPI - Sogeprom 1 LE NOMBRE DE RÉFÉRENCES TRAITÉES PAR

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com DOSSIER DE PRESSE POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 1 I. Le Marché de l immobilier

Plus en détail

Le bilan économique 2013 en Midi-Pyrénées

Le bilan économique 2013 en Midi-Pyrénées Le bilan économique 2013 en Midi- Construction La construction de logements ne redémarre pas Sokorn Marigot (Dreal) Résumé En 2013, le nombre de logements autorisés à la construction en Midi- progresse

Plus en détail

L immobilier décoté, le nouveau bon plan pour votre épargne.

L immobilier décoté, le nouveau bon plan pour votre épargne. L immobilier décoté, le nouveau bon plan pour votre épargne. INTRODUCTION Qu est-ce que l immobilier décoté? Décoté signifie : en dessous de la valeur du marché. L immobilier décoté est l achat d un bien

Plus en détail

ENTREPRISES. EVOLUTIONS 2 èmes trimestres 2013-2014. N 45 Sept 2014 Données au 30 juin 2014

ENTREPRISES. EVOLUTIONS 2 èmes trimestres 2013-2014. N 45 Sept 2014 Données au 30 juin 2014 Comparaisons 2 èmes trimestres 213 et 214 ENTREPRISES Créations d entreprises Liquidations judiciaires Crédits à l équipement Permis de construire de locaux Investissements des entreprises Chiffres d Affaires

Plus en détail

Chambre des Notaires du Finistère. IMMOBILIER : perspectives 2014

Chambre des Notaires du Finistère. IMMOBILIER : perspectives 2014 Chambre des Notaires du Finistère IMMOBILIER : perspectives 2014 Le 6 février 2014 La base de données des références immobilières des notaires Les références immobilières, transmises par les notaires pour

Plus en détail

O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e

O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e OLOMA O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e Activité de la Promotion immobilière et de l individuel aménagé depuis le 1 er janvier 2011 Club immobilier ADDRN Bertrand Mours, président

Plus en détail

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES 4 note n 4, mars 2005 OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES LOGEMENTS EN 2003-2004 I E DITORIAL I NTRODUCTION Selon l enquête «ménages» réalisée par le CEPS/Instead en 2003, le parc locatif représente moins de

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 7 2ème semestre Juillet-Décembre Le contexte économique général Après un début d année plus austère, s est doucement redressé au cours du second semestre avec des indicateurs de plus en plus favorables

Plus en détail

Marché résistant en 2011 et en repli en 2012

Marché résistant en 2011 et en repli en 2012 Trimestriel n 31 janvier 212 Marché résistant en 211 et en repli en 212 L année 211 aura encore été un bon cru pour l immobilier résidentiel, mais avec un contraste entre neuf et ancien. Dans le logement

Plus en détail

Investir à Saint Martin

Investir à Saint Martin Investir à Saint Martin DT Invest I mmobi l ier Résidence Ilot de la plage, Friar s Bay Ilot de la plage, Friar s Bay Une situation exceptionnelle LaRésidencedelaPlageestidéalementsituéesurleshauteursdeFriar

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Septembre 2013 Synthèse A la veille du Salon Patrimonia (26 et 27 septembre

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le marché immobilier en 2012 EN FRANCE. Conférence de presse du 4 avril 2013 CONTACTS

DOSSIER DE PRESSE. Le marché immobilier en 2012 EN FRANCE. Conférence de presse du 4 avril 2013 CONTACTS Le marché immobilier en 2012 EN FRANCE Conférence de presse du 4 avril 2013 CONTACTS Conseil supérieur du notariat Caroline Gaffet caroline.gaffet.csn@notaires.fr 01 44 90 31 74 Chambre des notaires de

Plus en détail

Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2016 Le 1 trimestre 2016 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 Restructurer votre patrimoine grâce à une stratégie immobilière diversifiée Marie Annick MOURGUIART Directrice Banque Privée Bayonne Pays Basque Bertrand HARRY, Directeur Général

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Le logement neuf en 2013

Le logement neuf en 2013 OBSERVATOIRE DE L AIRE URBAINE DE RENNES Le logement neuf en 2013 AGENCE D URBANISME ET DE DÉVELOPPEMENT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMÉRATION RENNAISE Mai 2014 numéro 45 S O M M A I R E SYNTHESE 5 La construction

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

L IMMOBILIER BRETON. Le baromètre de ANALYSE DU MARCHÉ SEPTEMBRE 2009 N 2. Frémissement de reprise sur les volumes

L IMMOBILIER BRETON. Le baromètre de ANALYSE DU MARCHÉ SEPTEMBRE 2009 N 2. Frémissement de reprise sur les volumes Le baromètre de SEPTEMBRE 2009 N 2 de l Ouest L IMMOBILIER BRETON ANALYSE DU MARCHÉ La Tour LU à Nantes Les chiffres du premier semestre 2009 confirment le ressenti des professionnels au printemps. Frémissement

Plus en détail

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Mercredi 6 avril 2011-1 La diffusion des crédits recule toujours

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Historique Le prêt à taux zéro renforcé, PTZ+, était entré en vigueur le 1 er janvier 2011. Il visait à favoriser l accession à la propriété. Réservé aux primo-accédants,

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

TRECOBAT, UN CONSTRUCTEUR DE MAISONS INDIVIDUELLES PÉRENNE, QUI EMBAUCHE

TRECOBAT, UN CONSTRUCTEUR DE MAISONS INDIVIDUELLES PÉRENNE, QUI EMBAUCHE Dossier de presse INAUGURATION DE SA NOUVELLE AGENCE À LAGORD LA ROCHELLE Rue du Moulin de Vendôme TRECOBAT, UN CONSTRUCTEUR DE MAISONS INDIVIDUELLES PÉRENNE, QUI EMBAUCHE SOMMAIRE LE GROUPE TRECOBAT Un

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE HABITAT. Obore er su 12/08. en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin

RAPPORT D ETUDE HABITAT. Obore er su 12/08. en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin HABITAT Obore er su RAPPORT D ETUDE 12/08 en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin Loyers de mise en location dans le parc privé de la région Mulhousienne en 2008 Ce document constitue

Plus en détail

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession?

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? L L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ H DANS L HÉRAULT EN 2009 Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? Cette note a pour objectif de faire ressortir

Plus en détail

Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France" Conférence de presse Paris, 22 mars 2012!

Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France Conférence de presse Paris, 22 mars 2012! Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France" Conférence de presse Paris, 22 mars 2012! Deux expertises, deux éclairages" Les taux du crédit immobilier! Les prix de l immobilier!

Plus en détail

Étude sur. le marché. immobilier. breton. Notaires-ouest.com

Étude sur. le marché. immobilier. breton. Notaires-ouest.com Étude sur le marché immobilier breton otaires-ouest.com Étude sur le marché immobilier breton Sommaire Sommaire 1. Le découpage p. 05 Méthode de travail p. 06-10 Le résultat p. 11-12 2. L évolution du

Plus en détail

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7.1. Une forte progression des prix de l accession jusqu en 2008 Les prix d achat ont presque doublé dans l individuel comme dans le collectif

Plus en détail