2015, ANNÉE DES GRANDES MARÉES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2015, ANNÉE DES GRANDES MARÉES"

Transcription

1 . Morlaix AVERSES DE GRÊLE DES VOITURES AU FOSSÉ DE GUILERS À DINAN Version Fémina Elles veulent le printemps, ii et maintenant! N 886. Dimanhe 1 er février 2015/ / Tél / , ANNÉE DES GRANDES MARÉES Photo Ronan Tanguy De Dinan à Guilers, en passant par Lanerneau, le pays e Morlaix ou elui e Lamballe, les averses e grêle ont provoqué, hier, e nombreuses sorties e route (i-essus, à hauteur e Plouigneau, près e Morlaix). Beauoup e égâts matériels mais pas e personnes grièvement blessées. Page 6 CHÂTEAULIN Suiie ans la rue un genarme maritime Page 7 Ave Fogiel, le ivan jaune passe au rouge Photo DR Le ivan jaune est evenu rouge et Henry Chapier a fait plae à Mar-Olivier Fogiel qui signe ii son retour à la télévision, ette fois sur Frane 3. Son premier invité : Fabrie Luhini. À éouvrir, haque mari à 23 h. Page 26 Une marée e 119 : qui it mieux pour se livrer aux plaisirs e la pêhe à pie? Ella aura lieu le samei 21 mars prohain et l eau un rien frisquette rélamera e prenre toutes les préautions utiles. D autres renez-vous suivront en 2015, année e es marées exeptionnelles qui reviennent tous les 18 ans. Page 3 Hanball : La Frane roit en sa bonne étoile Soit la Frane evient l équipe la plus ominatrie e l histoire et une remarquable quintuple hampionne u mone, soit le Qatar s affirme omme un nouvel et ambitieux ateur e la planète hanball. Dans un as omme ans l autre, la finale u Monial messieurs, aujour hui à Doha, méritera bien une petite prière, les yeux levés au iel (i-ontre). Cahier sports Photo Le Télégramme COURANT D ÈRE À quan une éole vraiment juste? Page 8 PATRICK TIMSIT Péale oue oblige... Dernière page OUVERT LE DIMANCHE à ST-THONAN et au FOLGOËT : 10 h/12 h h/19 h EXPO VENTE e CHIENS par un éleveur agréé TUNNEL FORÇAGE 105 m 39 x 30 14,90-20% WESTIE / YORKSHIRE BERGER / JACK RUSSEL LHASSA APSO... BOIS e hauffage PELLETS LIGNITES longue urée SUR LA PÉPINIÈRE ROSIERS, BAMBOUS Sauf fruitiers / Jusqu au 5 février 2015 Abris e jarin et serres Toutes imensions PRIX PROMOS Jarinerie LAGADEC Voie express St-Thonan MX786786

2 2 D'UNE SEMAINE À L'AUTRE Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme LA SEMAINE Luni 2 Le proès u Carlton ouvre. Dominique Strauss-Kahn se retrouve evant le tribunal orretionnel e Lille pour proxénétisme aggravé, ausé avoir été au œur un réseau e prostitution mis en plae par ses amis u Nor. Mari 3 Les rois e la glisse en ation. Les hampionnats u mone e ski alpin se éroulent jusqu au 15 février à Beaver Creek (Etats- Unis). La élégation française (13 hommes, neuf femmes) espère ramener entre eux et trois méailles, ont une en or. Jeui 5 Hollane evant la presse. La inquième onférene e presse epuis le ébut e son quinquennat sera pour François Hollane l oasion e revenir sur les événements ramatiques e janvier. Mais aussi e réponre aux questions qui fâhent, sur le hômage notamment. Des brassées e fleurs très outure... Elles étaient partout, en bouquet, inrustées sur es robes en tulle ou en satin : les fleurs ont envahi les éfilés parisiens e haute outure pour le printemps-été 2015, qui se sont ahevés, jeui, après une luxueuse éhappée vers es estinations exotiques. Sous la serre u Gran Palais, Karl Lagerfel, «jarinier en hef» pour Chanel (notre photo), a ainsi pris soin e es ompositions éliates qui se sont aussi épanouies hez Dior, Alexis Mabille, Giambattista Valli et Jean Paul Gaultier. La hronique es éfilés, les viéos et iaporamas sur POUR LA PETITE HISTOIRE Samei 7 Le XV e Frane lane son tournoi. L équipe e Frane e rugby entame son Tournoi es six nations à omiile fae à l Éosse. Au-elà u résultat, est la qualité u jeu es Bleus qui sera srutée, à quelques mois e la Coupe u mone en Angleterre (18 septembre-31 otobre). Amal Clooney avoate internationale Un joli oup e griffe Niolas Sarkozy présient e l UMP Une oe aux heures sup À visage éouvert Mihelle Obama Première ame es Etats-Unis Mihel Houellebeq érivain Caniat peu aaémique Les éoliers bretons en vaanes. Les ongés solaires ommenent pour la zone A (Caen, Clermont-Ferran, Grenoble, Lyon, Montpellier, Nany, Nantes, Rennes et Toulouse) Amal Clooney n est pas qu une people. Avant être la femme u élèbre ateur George «what else» Clooney, est une brillante avoate spéialiste e roit international, qui ne manque pas e répartie. Alors qu elle s apprêtait à représenter le gouvernement arménien evant la Cour européenne es roits e l homme e Strasbourg, elle a eu le roit, e la part un journaliste anglais, à une question pour le moins hors sujet : «Quel outurier portez-vous aujour hui?». Loin e se émonter, elle a réponu u ta au ta. «Je porte u Ee et Ravensroft», en itant la boutique basée à Lonres spéialisée ans les robes avoat. Et toque! Niolas Sarkozy a reçu ette semaine les attahés parlementaires es élus UMP pour leur présenter ses vœux. À ette oasion, il leur a emané e onner sans ompter leur énergie pour le parti, en venant travailler au siège e la rue e Vaugirar une fois terminé leur travail ave les élus. Travailler plus, voilà qui n est pas sans rappeler un slogan qui avait fait mouhe penant la ampagne présientielle e Sauf que, ette fois, l anien présient e la République a imméiatement mis les hoses au point. Pas question pour les ollaborateurs parlementaires e gagner plus grâe à es heures sup, qui seront bénévoles Quan on vous it qu il a hangé! En visite ave son mari en Arabie saouite, Mihelle Obama s est présentée evant le nouveau roi sans voile et lui a serré la main. Dans un pays où les femmes ne oivent laisser apparaître que leurs yeux, le non-port u voile est généralement toléré pour les femmes étrangères appartenant à es élégations offiielles. Mais la hose est suffisamment rare pour avoir été abonamment ommentée sur les réseaux soiaux, parfois négativement. La première ame es Etats-Unis a-t-elle eu une intention politique en apparaissant tête nue? Rien n est moins sûr, sahant qu elle avait porté un voile en Inonésie, autre pays musulman, il y a quelques semaines. «Oui, éventuellement, je pourrais être un aniat valable». Interrogé sur RTL, Mihel Houellebeq n a pas ahé son intérêt pour l Aaémie française. S il éie un jour e se présenter, l auteur u très polémique «Soumission», ne evrait pas manquer e soutien. La serétaire perpétuelle e l Aaémie, Hélène Carrère Enausse, avait volé à son seours au plus fort e la tempête méiatique. Interrogés par le Figaro, eux autres aaémiiens, Jean-Marie Rouart et Jean Ormesson ne isent pas non à une telle aniature. «Il faut parfois seouer l Aaémie», explique le seon. Seul hi, pour l instant, auun fauteuil aaémiien n est vaant

3 3 Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme LE FAIT DU JOUR Marées. Une exeptionnelle uvée 2015 Stéphane Jézéquel On va se régaler en 2015 ave un nombre reor e granes marées et même, le 21 mars, un es inq plus gros oeffiients u sièle. Zoom sur un phénomène observé e très près par les spéialistes u servie hyrographique et oéanographique e la marine (Shom) à Brest. 119 Le oeffiient e la marée u samei 21 mars, le plus important e l année. Coeffiient : pourquoi e 20 à 120? Les hyrographes français u XIX e sièle ont hoisi e aratériser l intensité e la marée par un oeffiient matérialisé entre 20 et 120 (en réalité entre 23 et 119). Cette éhelle permet e situer onrètement ette intensité, le plus petit hiffre iniquant la plus faible marée. Les belles marées e vives eaux s établissent à partir e 95, les plus granes marées équinoxe (mars et septembre) après 105. Ce oeffiient n est qu une valeur iniative e l intensité e la marée et n inique auune hauteur eau ni fore u ourant. Certains pays ont hoisi e aratériser l intensité e la marée entre 0 et 1. Les Anglais n ont rien hoisi u tout et se limitent aux hauteurs eau. Au lieu e «prévisions» ans le omaine e la météorologie, on parle e «préitions» pour les marées, puisque préire est annoner e qui va arriver selon es règles ertaines. Le phénomène es marées Les marées sont prinipalement le résultat e l'attration e la lune et u soleil et e la rotation e la Terre sur elle-même. Effet e la fore attration es astres sur les masses eau Effet es fores entrifuges ues au mouvement e la Terre sur son orbite Marnages importants Les trois astres sont alignés, les fores s aitionnent Marnages importants Les trois astres sont alignés, les fores s aitionnent Cas e figure e la très grane marée u 21 mars 2015 Les marées u sièle reviennent tous les 18 ans, au terme un yle astronomique omplet. Au bout e e yle, les marées équinoxe es mois e mars et septembre orresponent à un moment e grane proximité e la terre ave le soleil et la lune, parfaitement alignés (fore gravitationnelle maximale). Cette onjontion e fateurs favorise une année à granes marées ave, en 2015, 40 jours e oeffiients supérieurs à 100 et 20 jours au-essus e 110 (sur un maximum e 120). «Ces marées sont tout à fait exeptionnelles en intensité» rappelle Niolas Weber, ingénieur au Shom à Brest. «Entre eux marées e 115 et e 119, on peut observer une hauteur eau supplémentaire e 35 m ans le seteur e Brest et e 85 m ans le seteur e Canale-Granville qui enregistre le plus gran marnage français (14 m )». Ce marnage, est-à-ire la ifférene e hauteur eau entre la basse et la pleine mer, est au maximum e 9 m 80 ans la région L intensité et le rythme es marées ivergent aux quatre oins e la planète. Sur les ôtes françaises e la Manhe et e l Atlantique, la marée est e type semi-iurne, ave eux pleines mers et eux basses mers ayant sensiblement la même hauteur eau, ave es intensités e marée roissantes ou éroissantes. En oéan inien et ans une partie u Paifique, la marée est «semi-iurne à inégalités iurnes», ave es ifférenes importantes entre les hauteurs e pleines et e basses mers ans la même journée. Ave une seule pleine mer et une seule basse mer par jour, on parle e marée iurne (Paifique et ôtes e Sibérie orientale). Un alul exigeant Certains enroits onnaissent es marées omplexes qui mélangent les trois types e marée, omme en Inonésie, au Vietnam, en Sibérie, en Alaska et aux Antilles. Ces marées onnaissent généralement e faibles ampleurs, ave es hauteurs eau irrégulières et ompliquées à établir. Le type e marée semi-iurne, omme elui qui oupe la Frane métropolitaine, fait partie es plus Premier quartier e lune Marnages faibles e Rosoff, e 8 m à Brest et e 7 m 15 autour e Cherbourg. La baie e Funy, ans l est u Canaa, érohe le reor monial e marnage, ave 16 m amplitue, au moment es plus fortes marées e l année. Pas e marée u tout A l inverse, ertains points e la planète sont omplètement épargnés par les marées, en raison e leur proximité ave es points its «amphiromiques», répartis sur l ensemble e la planète et autour esquels «tournent» les ones e marée. Les mers fermées, omme la Méiterranée, sont généralement épargnées par les grans effets e marée (quelques entimètres ou izaines e entimètres e marnage au mieux). Au Servie hyrographique et oéanographique e la marine, on ontinue inlassablement e aluler es oeffiients e marée et aapter les hauteurs eau en fontion es ports et es positions géographiques. «Les évolutions u trait e ôte ainsi que l élévation régulière u niveau e la mer (30 m e plus à Brest epuis le niveau e 1700) ont une iniene sur les horaires e marée, les hauteurs eau et l atualisation u zéro es artes (la hauteur eau aux plus basses marées e 119). 46 marégraphes français 46 marégraphes, répartis le long es ôtes e métropole et outremer, permettent e réatualiser les hauteurs eau. Une partie entre eux est ailleurs installée en Méiterranée, pas tant pour mesurer les effets limités e la marée mais pour ompléter le réseau alerte tsunami partagé entre les ifférents pays exposés. Ces marégraphes qui transmettent es informations en ontinu permettent ainsi e réatualiser si besoin le zéro es artes. Surôtes et éôtes e marée À noter que les onitions météo peuvent influer sur les hauteurs De granes ifférenes à travers le mone Photo François Desto + 7 jours Pleine lune + 14 jours Nouvelle lune Chine? Qu est e qu une marée u sièle? Quan le oeffiient e marée est supérieur à 117, il est usage e l appeler la marée u sièle. Ce phénomène se prouit quan une nouvelle ou pleine lune oinie ave une marée équinoxe (quan le soleil se trouve ans le plan e l équateur). Australie Nouvelle- Zélane Les renez-vous vont se multiplier en 2015 pour les pêheurs à pie. Alaska Amérique u Nor Les ones e marées La marée pren la forme 'une one générée à travers les oéans. Cette one se propage ifféremment selon la profoneur, se réfléhit sur les ontinents, renforçant ou, au ontraire, atténuant ertaines fréquenes. Ainsi, les marnages sont très variables : ils peuvent atteinre 16 m au Canaa, mais sont parfois insignifiants, notamment ans les mers fermées. simples et es plus limpies à préire, même s il faut intégrer un omplexe faiseau e 143 ones pour son alul. Même si les logiiels informatiques ont remplaé epuis longtemps le bon vieux meuble e préition es années 20 (le Tie Préitor visible ans le hall u Shom à Brest), Amérique u Su Afrique Zones où les ones e marée sont les plus importantes Europe Quelques ates à ne pas rater Février Mer Jeu Ven Sam Dim Mars Jeu Ven Sam Dim Lun Septembre Mar. 1 er Mer Dim Lun Mar Mer Asie Le Télégramme / Soure Shom eau, par le biais es ifférenes e pression. Un hamp e basses pressions peut oasionner une surôte e marée (une élévation u niveau e la mer), par l ation e la pression atmosphérique, e l effet u vent et es vagues. Une épression à 980 htp peut entraîner à Brest une augmentation u niveau e la mer e 35 m et plus en fontion u vent et es vagues. Assoiée à un oeffiient e 105 e marée, on se souvient omment la tempête Xynthia avait lourement frappé la Venée. À l inverse, un temps antiylonique (hautes pressions) ave un gran beau temps abaisse théoriquement le niveau moyen e la mer en augmentant enore son retrait, à basse mer. Des onitions iéales pour les pêheurs à pie. On roise les oigts pour le 21 mars et éjà le 20 février ave un très beau oeffiient e 118. Et en plus en fin e semaine pour es eux plus belles marées e l année! le alul e la marée reste un exerie exigeant, partiulièrement ans les zones à type e marée mixte ou alterné.

4 4 MONDE Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme On en parle Le hiffre u jour Anti-islam : en hute libre Le mouvement alleman ontre l «islamisation» a rassemblé environ personnes venrei soir à Leipzig, soit ix fois moins qu au ours e sa prééente manifestation ans ette ville. 15 En mètres, la longueur u ou un inosaure éouvert en Chine. Ce type animal pourrait être à l origine e la royane en l existene es ragons. Payer, est simple omme un oup e fil Vu u Kenya par Stanislas Grenapin Le numéro e inq hiffres est érit à la main sur l affihette éfraîhie u vétuste kiosque qui fait offie épierie e quartier. C est le numéro u M-Pesa. «M» pour mobile et «Pesa», l argent en langue swahili. Un système e paiement par téléphone que la grane majorité es Kenyans, plus e 20 millions e personnes, a aopté epuis C est l opérateur historique u pays, Safariom, qui a lané le M-Pesa onstatant à l origine que les lients s éhangeaient leurs unités téléphoniques omme e l argent liquie. À présent, tous les ahats sont onernés, même les salaires! Ce qui évite avoir reours aux banques ont les réseaux sont relativement peu éveloppés à l extérieur e Nairobi, la apitale. Les lients tapent le numéro et le montant e la transation s affihe en quelques seones sur le téléphone u bénéfiiaire. Les avantages sont multiples. Fini l argent liquie, soure e bon nombre e tentations voire e vols et la possibilité e transférer instantanément e l argent à l autre bout u pays pour tous eux qui ont élaissé leur famille pour trouver u travail ans les granes villes. Le système M-Pesa représente aujour hui plus un milliar e ollars éhangés haque mois, 30 % u PIB u Kenya, et s exporte ans plusieurs pays, ont la Roumanie, le premier en Europe epuis mars ernier. Et est éjà un suès. ET AUSSI... État islamique. Le seon otage japonais exéuté L État islamique a affirmé hier soir avoir exéuté l otage japonais Kenji Goto, selon une viéo iffusée sur Twitter. Le bourreau à l aent britannique serait le même ( après le entre e surveillane es sites islamistes SITE) qui était présent sur e prééentes viéos e éapitation otages oientaux. L EI a exéuté un autre otage japonais le 24 janvier. Russie. Un feu ause un «Thernobyl ulturel» Un immense inenie a ravagé, hier à Mosou, la prinipale bibliothèque universitaire e Russie, ausant es égâts à plus 'un million e ouments historiques uniques. Les milieux sientifiques, onsternés, ont évoqué un «Thernobyl» ulturel. Les enquêteurs soupçonnent un ourt-iruit 'être à l'origine e e feu ravageur. Espagne. Poemos met la pression Nouveau pari réussi pour Poemos. Des izaines e milliers e partisans e e parti antilibéral ont manifesté, hier, ans les rues e Mari leur volonté e renouveler la politique en Espagne. Des izaines e milliers Espagnols ont réponu présent, hier, à l appel e Poemos, pour rejeter la ure austérité ans leur pays. Poemos ompte apitaliser sur e rassemblement organisé à moins 'un an es législatives en Espagne et à quatre mois 'életions régionales. «Le vent u hangement a ommené à souffler sur l Europe», a élaré Pablo Iglesias, le leaer u parti, evant une foule ompate réunie plae e la Puerta el Sol ans le entre e Mari, branissant rapeaux gres et républiains e la gauhe espagnole. Les manifestants ont éouté ave ferveur le leaer e Poemos, Pablo Iglesias, 36 ans, et sa jeune équipe, en sanant régulièrement, poing roit levé «Si se puee, si se puee! (Oui est possible!)». Poemos, qui signifie omme Syriza «Nous pouvons», énone la haute finane, l austérité et l establishment ausé e orruption, la «aste», qui aurait laissé le peuple ans une situation «humiliation et appauvrissement». Après trois ans une rise évastatrie, l Espagne a Les irigeants gres, qui entament, aujour hui à Paris, une tournée européenne pour tenter influener es pays ontre les politiques austérité, ont joué l apaisement hier. Le Premier ministre a élaré qu il ne prenrait auune éision unilatérale onernant la ette e son pays. Alexis Tsipras (i-ontre) sera à Paris merrei. Son ministre es Finanes est éjà sur plae. Le Premier ministre Alexis Tsipras a emané, hier, ans un ommuniqué transmis par son bureau «u temps pour respirer», et a assuré «ne pas herher le onflit» ave les partenaires européens e la Grèe, notamment l Allemagne ave laquelle le ialogue e sours se poursuit. Comme il l avait it penant sa ampagne, il a promis à nouveau e ne prenre Photo AFP Photo EPA onnu un ébut e reprise en 2014, mais ans 1,79 million e foyers, personne n a e travail Un inquième e la population ative au hômage En Espagne, «les privilégiés ont rompu le pate e oexistene», a lané Iñigo Errejon, 31 ans, le numéro eux e Poemos. «Nous sommes venus élébrer le fait qu en 2015, le peuple va réupérer la souveraineté!». C est ans es rues qu est né le 15 mai 2011 le «mouvement es inignés» ontre l austérité qui a seoué l Espagne penant trois ans. Cette marhe intervient moins une semaine après la vitoire életorale u parti e gauhe Syriza, en Grèe, ont les irigeants ont régulièrement fait ampagne aux ôtés e eux e Poemos. Issus e eux es pays auune éision «unilatérale» onernant le sujet très épineux e la ette e son pays. «Je suis absolument persuaé que nous allons bientôt trouver un aor favorable, à la fois pour la Grèe et pour l Europe ans son entier», érit-il. La hanelière Angela Merkel a répété hier qu il n était pas question e onsentir à la Grèe un «effaement», européens ayant véu le plus urement la rise, ave enore plus un inquième e leur population ative au hômage, Poemos et Syriza partagent le même rejet e la «troïka» (Banque entrale et Commission européennes, Fons monétaire international). Ils appellent à mettre fin à l empire e la finane internationale qui, selon eux, oublie l humain et à poser la question une restruturation e la ette. L Italie, le Portugal La question est aujour hui e savoir si e mouvement peut faire tahe huile ans le reste e l Europe. Au Su, les partis traitionnels omme le PD italien (Parti émorate au pouvoir, gauhe) e Matteo Renzi ou le Parti soialiste portugais Antonio Costa (opposition), semblent avoir même partiel, e sa ette. Il s agit pourtant une reveniation prioritaire u nouveau gouvernement emmené par le parti e la gauhe raiale Syriza. Il prenra pour e faire onseil auprès e la soiété frano-amériaine Lazar, ont le vie-présient pour l Europe Matthieu Pigasse a plaié publiquement venrei en faveur une remise e ettes greques e pas moins e intégré une partie u isours gre e Syriza. En Frane, le hef e file u Front e gauhe, allié u Parti ommuniste, Jean-Lu Mélenhon espère «un effet e omino» en Europe epuis la vitoire e Syriza. Reste que Syriza n est pas seulement un point appui pour la gauhe, mais aussi pour es partis europhobes situés à roite e l éhiquier politique. «Cette vitoire (e Syriza) est un appel ésespéré à l aie u peuple gre», a souligné le hef u UKIP (europhobe et anti-immigration) e Grane-Bretagne, Nigel Farage, tanis qu en Frane la présiente u Front national (FN) Marine Le Pen, s est réjouie «e la gifle émoratique monstrueuse que le peuple gre (a aministré) à l Union européenne». Grèe. Les nouveaux irigeants alment le jeu 100 milliars euros, sur un total e 315 milliars. Un premier renez-vous aujour hui à Paris C est pour éfenre une restruturation e la ette, mais aussi un vaste programme e relane (réembauhe e fontionnaires, hausse u salaire minimum, aie aux ménages pauvres) et la fin es privatisations, ont elle e l emblématique port u Pirée, qu Alexis Tsipras et son ministre es Finanes, Yanis Varoufakis, entament une tournée ans les apitales européennes. Yanis Varoufakis est parti ès hier pour Paris, préipitant ainsi un éplaement initialement prévu pour luni. Il renontrera aujour hui, à 17 h, son homologue Mihel Sapin, qui a éjà it son intention e jouer les «traits union» entre la Grèe et l Allemagne, puis le ministre e l Éonomie Emmanuel Maron. Il verra ensuite ses homologues britannique George Osborne à Lonres luni, et italien Pier-Carlo Paoan à Rome mari. Alexis Tsipras ommenera, quant à lui, aujour hui par Chypre. Il ira ensuite lui aussi à Rome mari, et à Paris merrei.

5 5 Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme FRANCE Doubs. Législative partielle à risque pour le PS Photo AFP Vols à main armée. La grosse artillerie juiiaire Le parquet Avignon a hoisi la manière forte après quatre années une hausse onstante u nombre es vols à main armée en Vauluse. Il renvoie systématiquement aux assises tout auteur présumé e vol ave arme et violenes, la peine prononée se trouvant e e fait alourie. La partie s annone iffiile pour le aniat u PS appelé à suéer, ans la quatrième ironsription u Doubs, au éputé Pierre Mosovii (i-essus) nommé ommissaire européen. L esprit u 11 janvier, après les attentats e Paris, permettra-t-il au PS e sauver aujour hui son siège e éputé u Doubs? Le pari, iffiile tant la onurrene à gauhe est forte fae à l UMP et au FN, sera un test à quelques semaines es épartementales. Pour le serétaire général e l UMP Laurent Wauquiez, est une «bataille symbolique» qui se joue ans le Doubs : «On parle e la suession e Mosovii», l anien ministre e l Éonomie nommé ommissaire européen, «qui a fait exploser les impôts en Frane», a-t-il estimé en venant soutenir le aniat Charles Demouge. Cinq aniats e gauhe Dans ette ironsription populaire, bereau e l inustrie automobile (22 % ouvriers ontre 13,5 % au niveau national), la présene e la gauhe au euxième tour est «l inonnue majeure u srutin», estime Bernar Sananes, e l institut e sonages CSA. Depuis la vitoire e Pierre Mosovii en 1997, le siège e 24 HEURES EN FRANCE Oise. Un malae psyhiatrique inique avoir tué lors e sa avale Un homme qui, après une permission, n avait pas réintégré le entre psyhiatrique e Clermont (Oise) ans lequel il était interné, est suspeté avoir tué un sexagénaire à son omiile. Le meurtrier présumé, âgé e 45 ans, s est présenté e lui-même à la genarmerie e Clermont venrei soir. Selon les premiers éléments e l enquête, il ne onnaissait pas la vitime, un homme une soixantaine années. éputé e la quatrième ironsription u Doubs est aux mains u PS, à l exeption e la législature remportée par l UMP. Mais aujour hui, le PS, qui a peru les treize életions u même type organisées epuis 2012, part ave un haniap e pois : la présene e quatre autres aniats e gauhe (EELV, Front e gauhe, LO, ommuniste). Le soialiste Frééri Barbier, anien suppléant e Pierre Mosovii, se onsière malgré tout omme «le seul aniat e gauhe à pouvoir aller au euxième tour». La roite est plus rassemblée : l UMP a obtenu le soutien e l UDI et le MoDem a éié e ne pas présenter e aniat pour éviter «e faire le jeu e aniats extrémistes». Le FN, qui avait réolté 36 % es voix ans ette ironsription lors es életions européennes e 2014, espère terminer en tête u premier tour e imanhe. Si elle emportait le euxième tour, l extrême roite bénéfiierait alors un troisième siège à l Assemblée nationale. Gastronomie. Le palmarès u Mihelin évoilé au quai Orsay Combien e nouveaux trois étoiles pour l éition 2015? Combien e éçus? Le très attenu palmarès u Guie Mihelin Frane sera annoné emain. Il se tienra pour la première fois au Quai Orsay, engagé à promouvoir le rayonnement e la gastronomie nationale. La nouvelle séletion, ont l annone a été avanée une vingtaine e jours par rapport aux prééentes, ompte 609 tables étoilées, une e moins qu en Dans la nuit u 11 au 12 éembre ernier, le verit tombe ans un silene pesant : eux hommes âgés e 22 et 23 ans sont onamnés par la our assises u Vauluse à 30 ans e rélusion riminelle pour quatre braquages à omiile, extorsion et séquestration. Un troisième ausé, 26 ans, qui omparaissait libre, pren 15 ans e prison. Les braqueurs avaient pris pour ibles, prinipalement, es personnes âgées. Un homme avait été frappé à la tête et une otogénaire, poussée au sol, avait eu le fémur assé. «Santion isproportionnée» «De telles peines élimination, est impossible! Les ironstanes atténuantes n ont eu auune iniene, est le maximum e la peine. Ils auraient massaré les vitimes, ils n auraient pas pris plus!», réagit epenant M e Louis- Alain Lemaire, avoat e eux es ausés. «Même si les faits (ommis en 2012) sont graves, la santion est isproportionnée ar il n y a plus u tout e omparatif ave les atteintes omplètes à la vie», renhérit M e Patrik Gontar, onseil u troisième ausé. Certains braqueurs ont été inarérés pour 16 ans, 18 ans, voire plus. Un réiiviste e 30 ans s est vu infliger 20 ans et 27 ans e rélusion riminelle pour eux braquages. «Les hiffres parlent eux-mêmes» «La seule réponse est appliquer la loi ans toute sa rigueur et le message inite à la réflexion», estime le proureur Avignon, Bernar Marhal, affirmant que sa «position» est «pragmatique et non iéologique». En 2014, quelque 70 braquages ont été omptabilisés ontre 157 en «Les hiffres parlent eux-mêmes. C est le hoix e la politique pénale en 2012 qui explique en partie le hangement e ourbe, même s il faut rester pruent», analyse Bernar Marhal. Mais pour M e Gontar, «e genre e verit remet en ause le rôle e la Un parais pour les baroueurs en plein Paris éfense et e l ausation. Quan le parquet est épassé pratiquement u ouble, il oit se poser es questions sur son utilité». Un problème «e ohérene nationale» Le ébat est en tout as lané. «On onstate une tenane e la our assises u Vauluse à prononer les peines maximales prévues par les textes, quelle que soit la nature es faits, y ompris lorsque les ausés ne sont pas es réiivistes», remarque un magistrat qui souhaite rester anonyme. Les jurés «expriment à ette oasion la saturation et le aratère insupportable e ette élinquane», avane un autre magistrat. Pour Véronique Léger, serétaire nationale e l Union syniale es magistrats, es onamnations ans le Vauluse posent néanmoins «la question e la ohérene nationale» ar les peines prononées sont régulièrement plus sévères que elles e la plupart es ours assises u territoire national. Diplomatie. Net réhauffement entre Paris et le Maro La Frane et le Maro ont tiré un trait, hier, sur près 'un an e brouille iplomatique. La ministre e la Justie, Christiane Taubira, et son homologue maroain, Mustapha Rami, qui s'est éplaé à Paris hier, ont trouvé un aor permettant le rétablissement «imméiat» e leur oopération juiiaire. Le Maro avait suspenu en 2014 ette oopération à la suite 'une rise bilatérale inéite provoquée par un épôt e plaintes en Frane ontre e hauts ignitaires maroains, suivi 'une série 'inients et 'impairs iplomatiques. Raves. Les teufeurs à l heure es reveniations Hier, es rassemblements étaient organisés ans une quarantaine e villes en Frane afin e éfenre, les raves, les free party. À Rennes, environ une entaine e personnes se sont regroupées plae e la mairie pour istribuer es trats et informer le gran publi sur leurs reveniations : ils rélament es onitions organisation e leurs soirées ientiques à elles es autres mouvements musiaux ave un seuil e élaration fixé à personnes, la mise à isposition e lieux aaptés à l organisation e es soirées ou enore l arrêt es saisies e matériels. À Brest ils étaient 300 à manifester. Generator, un établissement «esign» e 950 lits estinés aux baroueurs sillonnant l'europe mais aussi aux familles, ouvre aujour hui en plein œur e la rive roite branhée parisienne, ans le ixième arronissement. Ce projet, e taille inégalée pour la apitale, omble un vie ans l'offre 'hébergement à estination es jeunes. Les 199 hambres sont réparties pour moitié en hambres oubles et pour le reste en hambres e 4, 6 ou 8 personnes. Les tarifs : 30 euros pour un lit, 79 euros pour une hambre ouble, et jusqu'à 150 euros pour une hambre supérieure, inluant une large terrasse ave vue sur la Tour Eiffel ou enore Montmartre. Des prix «moins élevés que les hôtels trois ou quatre étoiles ave une qualité supérieure», affirme-t-on hez Generator (i-essus, le responsable parisien). (Photo AFP)

6 6 BRETAGNE Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme Le renez-vous Sur le web 21 e Montée e la rue Farel Dès 9 h et jusqu à 13 h, la élèbre ourse e lenteur qui, haque année, epuis 21 ans, gravit la rue Farel ans le œur historique e Saint-Brieu, evrait aujour hui enore, réunir plusieurs izaines e véhiules aniens. Plae es Halles, aès libre et gratuit. Le zapping u week-en La séane e rattrapage e l atu bretonne u week-en, est tous les imanhes, à 19 h, sur Dans le «Zapping u week-en», retrouvez les meilleurs infos ompilées en viéo. UN PEU À L OUEST Juste pour rire Ils ont fait le buzz ette semaine les musiiens u Baga e Vannes! Couronnés evant 2,5 millions e téléspetateurs ans l émission e M6 «La Frane a un inroyable talent», les Melinerion, trauisez «les Meuniers», ont gagné la finale. À la lef : euros pour le Baga et un voyage pour haun au Festival «Juste pour rire» e Montréal, her au juré M6, Gilbert Rozon. Cher, est le as e le ire puisque le blon Canaien evra mettre la main à la pohe pour un «very baga trip» e 37 Bretons! D habitue, le Rozon paie un voyage au gagnant M6 pour son festival et ma pell zo Là, ça fait 37 tikets! Les Melinerion le roulent un brin ans la farine, l ami Gilbert. Et enore, il n a pas vu la note que ça fera en sirop érable Averses e grêle. Aients en série Hier, toute la journée, es averses e grêle ont touhé le nor e la région, provoquant e nombreux aients spetaulaires. De Guilers (29) à Dinan (22) les interventions es seours se sont suéé, sans toutefois qu il y ait eu e blessés graves à éplorer. CoorioOOO! Du ôté e Cléguer (56), pour éviter e payer la note, il est pruent en tous les as e ne pas rier oorio en as e vitoire. En effet, ii, le hant un oq a mené à un onflit e voisinage qui s est ahevé en justie, les plaignants voulant faire taire le gallinaé un poil matinal. L histoire ne s invente pas : ette polémique se éroule ans le village e Keryar bien onnu ans le seteur omme étant «Le village es poules». Déiément, la Bretagne a un inroyable talent. Lane l eau u la Inroyable aussi, l affluene à la érémonie es vœux e Mar Le Fur, éputé e la ironsription e Louéa (22) : venrei soir, près e entrées ont ainsi été omptabilisées ans le gymnase e la roae e Louéa que l élu avait réservé pour l oasion. Le même soir, à quelques pas e là, 400 personnes étaient réunies à Mûr-e-Bretagne pour s informer sur la viange u la e Guerléan. Penant qu EDF explique omment elle va vier le la, Mar Le Fur remplit ses salles en somme. Pas près être à se, le éputé! «Faebootoù» Hier, peu après 10 h, sur la RN 12, au niveau e Garlan (29) eux voitures ont fini au fossé après une averse e grêle. Dès venrei soir et urant la nuit e venrei à samei, es averses e grêle, répétées et loalisées, ont été enregistrées sur le nor e la Bretagne. Un phénomène qui a repris e l ampleur ès hier matin ave es orages sur la ôte, et qui s est poursuivi tar ans la soirée. Plus partiulièrement touhé, le épartement es Côtes- Armor a enregistré plusieurs izaines interventions es seours pour es sorties e route, notamment sur la RN 12 et la RN 176, u ôté e Dinan. Des izaines interventions ans les Côtes- Armor Ainsi, alors que ès venrei soir trois pertes e ontrôles s étaient prouites à la hauteur e l éhangeur e La Grignarais, sur la RN 176, à Pleslin-Trigavou, une quatrième est survenue, au même Photo Ronan Tanguy enroit, hier à 4 h 30. Au total, quatre blessés, sans gravité, ont été onuits à l hôpital e Dinan. Toujours ans les Côtes- Armor, vers mii, e nouvelles averses e grêle ont oasionné es pertes e ontrôle en série, au niveau e La Ville-es-Lan, sur la RN 12, à proximité e Lamballe. Six voitures ont été aientées et inq personnes ont été transportées à l hôpital Yves-Le-Foll, à Saint-Brieu. En ébut e soirée, plus une quarantaine aients étaient reensés ans e épartement, notamment à Plouër-sur-Rane, Jugon-les-Las, Trémeur, Pori et les interventions se poursuivaient enore, toujours pour es averses e grêle. Dans le Finistère, Morlaix et sa région ont été partiulièrement touhées par le même genre intempéries ès le ébut e Le baga e Vannes ovationné matinée, alors que es élairs zébraient le iel. De Morlaix à Guilers Vers 9 h, une femme était blessée, ans une sortie e route sur l axe Morlaix-Lannion, et un homme une trentaine années sur la RN 12. L aient le plus spetaulaire s est prouit vers 10 h, toujours sur la quatre voies, au niveau e Plouégat-Moysan, une voiture finissant sur le toit. Quatre hommes et une femme ayant û être onuits vers les hôpitaux e Morlaix et Lanerneau. Plus à l ouest, eux aients liés aux hutes e grêle se sont prouits ans le seteur e Lanerneau. À 9 h 30, sur la RD 712, à La Rohe-Maurie, un véhiule s est retrouvé sur le toit, l automobiliste a été légèrement blessé. Puis vers 10 h, sur la RN 12, à la hauteur e l éhangeur e Saint-Éloi, où une onutrie a fini au fossé après une glissae. Elle a été onuite à l hôpital e La Cavale Blanhe, par mesure e préaution. Du ôté e Brest, est un otogénaire qui a peru le ontrôle e son véhiule alors qu il irulait vers Guilers. Blessé il a également été transporté à La Cavale Blanhe. Vigilane toujours e rigueur Alors qu hier ans la soirée les averses e grêle se poursuivaient ans le nor e la région, blanhissant les haussées pontuellement, e matin les onitions e irulation risquent être toujours éliates. En effet Météo Frane prévoyait e nouvelles giboulées e grésil e matin et es rafales e vent e 70 à 90 km/h sur les ôtes bretonnes. On onnaissait les apéros-faebook où es gens qui ne se onnaissent pas s invitent à boire un pot via le réseau soial. Le olletif breton Aï ta a innové merrei ernier en lançant une invitation par ommuniqué à tous eux et elles qui le souhaitent «au pot e épart e Pierre Maille» à Quimper. Pierre Maille qui siégeait une ultime fois à son poste e présient u onseil général u Finistère. C est pas le prix e 37 vols Vannes-Montréal mais quan même Ça pouvait faire her la ernière séane! «Célib party» À propos u temps qui passe, ela fera 65 ans en juillet prohain que le Comité étue et e liaison es intérêts bretons (Célib) fût réé, pour promouvoir le éveloppement éonomique et l ientité e la Bretagne. Petite préision : la soirée «Célib Party» qui se tienra le 7 février prohain au Palais es ongrès e Pontivy est une soirée éiée aux élibataires qui herhent l âme sœur, pas au revival breton après-guerre. Depuis mari soir et sa vitoire à l émission e M6 «La Frane a un inroyable talent», le Baga e Vannes fait le buzz. Et pas que virtuellement. Féliités par les élus, hier matin, les Melinerion ont ensuite remerié le publi en sonnant sur les marhes e l hôtel e ville, puis jusqu au port, tant que la pluie l a permis. Un vrai bain e foule. Ils ont ensuite repris leurs répétitions pour le onours e Brest. Visiblement, en plus un voyage au Canaa, ette aventure télévisuelle amène autres esapaes au moulin es meuniers. «Tourisme en Irlane vous invite à la Saint-Patrik à Dublin!», a annoné Patrik Mahé, hef e file u erle es partenaires. (Photo Catherine Lozah)

7 7 Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme BRETAGNE Pléran. Ausé e séquestration et e viol sur sa ompagne Un homme e 51 ans a été interpellé par les genarmes e la brigae e Quintin, venrei, suite aux ausations e sa ompagne e 60 ans. Le matin même, ette ernière, hoquée, avait appelé les seours, expliquant qu elle venait e s éhapper e leur maison e Pléran (22) où elle était séquestrée epuis merrei soir. Entenue par les militaires, elle aurait ensuite raonté ans le étail ses longues heures e alvaire, pontuées e menaes, e violenes et abus sexuels. Des faits une extrême gravité qui ont onuit le parquet à prolonger la gare à vue u suspet e 24 heures, hier. Meurtre e Quimper. Elyanne Do Carmo onamnée à 20 ans e prison en appel La our assises u Morbihan, réunie à Vannes, a onamné, hier, en appel Elyanne Do Carmo à 20 années e rélusion riminelle pour le meurtre e Maïwen Le Fur, le 25 janvier 2011, à Quimper. La jeune femme, née en 1990 au Brésil, a enore reonnu lors e son interrogatoire, venrei, être l auteur es 63 oups e outeau relevés sur le orps e la vitime. «Aujour hui, j assume e que j ai fait», a-t-elle it. Avant e livrer sa version : la violene une ispute ave sa belle-sœur, qui l ausait avoir retiré e l argent ave sa arte banaire et qui l aurait renvoyée aux violenes subies lors e son enfane. Double personnalité Mais penant trois jours, les ébats auront surtout porté sur la ouble personnalité et les mœurs présumées e l ausée. Son anien mari français, renontré au Brésil alors qu elle n avait que 16 ans; son ompagnon au moment es faits, un militaire breton qui l avait ramenée ans ses Interrogée par eux éputés éologistes, Ségolène Royal s est lairement prononée, le 20 janvier ernier, en faveur e la onstrution e la entrale életrique au gaz à Lanivisiau (29). «La mise en servie une entrale à yle ombiné gaz en Bretagne est néessaire à la séurité életrique loale», a affirmé la ministre e l Éologie, u Développement urable et e l Énergie qui a émis es outes sur le sénario alternatif onçu par le olletif Gaspare, opposé à Plougastel. La voiture fait trois tonneaux le onuteur éèe Dans la nuit e venrei à samei, vers 1 h, un onuteur a peru le ontrôle e sa Peugeot 207 alors qu il irulait sur la voie express RN165, ans le sens Quimper-Brest ans la esente vers le pont e Plougastel-Daoulas (29). La voiture a fait une embarée sur la gauhe, s est enfonée ans l aotement herbeux entral puis a fait un premier tonneau, un seon et un troisième avant e s immobiliser sur le toit sur la file e roite près e la bane arrêt urgene. Les pompiers e Brest sont intervenus mais le onuteur, un homme âgé e 38 ans originaire e Plougastel-Daoulas était ééé ans l aient. On ignore pourquoi le onuteur a peru le ontrôle e son véhiule, il n y avait pas averse e grêle à ette heure. Dans la foulée, une information juiiaire a été ouverte es hefs e séquestration et e viol sur onjoint et un magistrat instruteur ésigné pour iriger l enquête. L homme oit être éféré aujour hui au parquet e Saint-Brieu, puis présenté au juge instrution, qui evrait lui signifier sa mise en examen. Après quoi, le juge es libertés et e la étention éiera e l opportunité un plaement en étention provisoire. La vitime, elle, s est vue presrire une ITT e inq jours par un méein. Gwenal Hameury bagages après une mission en Guyane; et elle qui fût sa oétenue et ompagne, penant un an, ont ressé tour à tour le portait une femme abor belle et aimante, puis manipulatrie, impulsive, violente et volage. Pour l avoate e la famille e la vitime, M e Yaël Semama, «est pare qu elle était sur le point être émasquée», par ses prohes et par son ompagnon, qui la soupçonnait e se prostituer, qu elle serait passée à l ate. Comme en première instane, 20 ans e prison avaient été requis par l avoat général Gérar Zaug. Détenue à Rennes epuis les faits, Elyanne Do Carmo avait été onamnée en juin 2013 à 12 ans e rélusion riminelle par la our assises u Finistère. Le parquet avait fait appel, estimant la peine insuffisante. La onamnée n a ésormais que inq jours pour se pourvoir en Cassation, si elle souhaite énoner e nouveau jugement. Mathieu Péliart Centrale au gaz. Ségolène Royal soutient le projet e Lanivisiau l implantation une telle entrale : «Les hypothèses utilisées par le olletif sont exessivement optimistes». Sur le terrain, l étue es sols va ébuter. Les premiers engins sont attenus emain sur le site, ans la zone u Vern, à Lanivisiau. «Il s agit effetuer es arottages», inique-t-on à la iretion e Diret Énergie, qui préise que es opérations vont urer quatre semaines et que la première pierre evrait être posée ii à un an. Philip Plisson. Bientôt plaé sous surveillane életronique Le photographe morbihannais Philip Plisson, inaréré à la maison arrêt e Vannes epuis le 23 mai ernier et sa onamnation pour viol, evrait sortir e prison «mari ou merrei» selon son avoat Thierry Fillion : «Il sera plaé ans un premier temps sous surveillane életronique (braelet), avant e bénéfiier u régime e la liberté onitionnelle à partir e et été». La our assises u Morbihan avait onamné le photographe à inq ans e prison, ont eux ave sursis, pour le viol e sa nièe, alors tout juste majeure, en 1999, à La Trinité-sur-Mer (56). Plusieurs emanes e mise en liberté avaient été prééemment rejetées. Châteaulin. Drame familial evant la genarmerie Jean-Lu Paelle Dans un ate ésespéré, un militaire e 48 ans s est onné la mort hier, sur la voie publique à Châteaulin (29), après avoir tiré plusieurs oups e feu evant les loaux e la genarmerie, unité e rattahement e son épouse, également genarme. «Un rame familial», selon le parquet e Quimper. L ientifiation riminelle était sur plae. Un oron e séurité a été mis en plae, bloquant tout aès autour e la aserne. Il était environ 16 h hier, lorsque le ésespéré s est posté au milieu e la route, evant les loaux e la genarmerie e Châteaulin, située au œur e la ville, ans le quartier e Quimill. Il a alors tiré plusieurs oups e feu en l air, omme s il voulait signaler sa présene aux genarmes. «J ai abor ru à un exerie mais, rapiement, j ai ompris que était quelque hose e bien plus grave», témoignait ette habitante u quartier. Aux premières loges, les genarmes présents ans la aserne sont aussitôt esenus à sa renontre et ont tenté e le raisonner. En vain. L homme a alors retourné l arme ontre lui et s est tiré une balle ans la tête. Il est mort sur le oup. «Je salue l abnégation es genarmes qui ont fait preuve un gran sang-froi mais, malheureusement, ela n a pas suffi», a élaré Douarnenez. Tout pour sauver l hôpital Marie-Line Quéau Le omité es usagers e l hôpital e Douarnenez s est mué en omité e soutien atif pour éfenre et hôpital e proximité, ont le servie e hirurgie est menaé. Hier, il a investi les rons-points u pays e Douarnenez, u Porzay et u Cap Sizun. Ce omité usagers s est onstitué il y a une quinzaine années, au moment e la fermeture u servie e maternité. Resté atif et vigilant epuis, il s est mué en omité e soutien es erniers mois quan la menae e fermeture u servie e hirurgie est apparue. Le heveu a blanhi mais la motivation est la même, voir plus vive. «On a vieilli et l hôpital à ôté e hez nous, on en a plus que jamais besoin!», lane Jean. Ils sont un groupe à géométrie variable, es retraités pour bon nombre, agissant aux ôtés es hospitaliers, moins isponibles. En novembre, les premières réunions information rassemblent es itoyens inquiets par entaines sur le territoire. Puis vient la «grosse manif» u 6 éembre, ave personnes ans les rues Photo J.-L. P. Photo M.-L. Q. hier soir, Eri Métivier, le substitut u proureur au parquet e Quimper. «Un ate e ésespoir» Un périmètre e séurité a aussitôt été mis en plae, empêhant tout aès aux abors e la aserne. Le ispositif est resté en vigueur jusqu aux environs e 19 h, afin éloigner les urieux. Hier soir, le parquet évoquait un «rame familial» et «un ate e ésespoir». L auteur es tirs qui s est ensuite onné la mort n était autre que l époux un personnel féminin e la ompagnie e genarmerie e l arronissement e Châteaulin. Affetée ans une brigae voisine, elle était néanmoins présente ans les loaux e Châteaulin au moment u rame. Quant à son mari, il était genarme maritime à Brest et avait onnu plusieurs arrêts méiaux pour état e Douarnenez. Du jamais vu! Suivra une manifestation à Quimper. Affoler la boite mail e l ARS Hier, ertains bravaient les bourrasques et plantaient es panneaux réalisés ave les moyens u bor ans les rons-points es prinipales ommunes u territoire. La semaine ernière, l équipe a passé 90 heures à remplir es borereaux envoi en reommané e lettres au présient e la République, qu elle avait préalablement fait signer à autant e Douarnenistes, aiée en ela par le omité u Cap-Sizun. Tanis qu une pétition, qui a éjà reueilli plus e signatures ontinue à iruler, le omité a proposé hier une nouvelle ation, via sa page Faebook, forte e près e fans. Il s agit aresser un à l ARS Bretagne (Agene épressif. Soutien psyhologique Dépêhé sur les lieux quelques minutes après le rame, l hélioptère Tonnerre 29 u Samu s est posé à proximité mais il était éjà trop tar. L équipe méiale a néanmoins été un préieux onours pour apporter un premier soutien psyhologique à l épouse u ésespéré mais aussi à ses ollègues et à quelques passants, témoins bien involontaires u rame. La ellule psyhologique es genarmes basée à Rennes, a également été mise en alerte. «Les militaires qui le souhaitent, feront l objet une attention partiulière. On a beau être préparé, e rame nous touhe e façon intime», se ésolait le hef esaron Jérôme Martin, qui ommane la ompagnie e Châteaulin. régionale e santé), omptant sur l effet exponentiel u réseau soial pour affoler la boite mail en question, ont l aresse est, bien entenu, onnée sur la page Faebook. Renontrer la ministre Merrei, le omité va érire à la ministre e la Santé pour lui emaner e reevoir une élégation. Et le week-en prohain, e sont les méeins qui evraient mener une ation, enore serète. Et omme les ombats se mènent en hansons, le omité a même la sienne, sur l air e «Jean-Marie il est malae». tcontat utien-e-lhopital-e-douarnenez Sur letelegramme.fr Voir la viéo

8 8 Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme EN DÉBATS Le regar e Nono Les quartiers Courant 'ère Hervé Hamon Ces erniers temps, histoire e faire avaler son «aparthei» à Manuel Valls, on parle beauoup es banlieues, es ités, et l on ne voit e salut qu en l éole. Ce qui m amuse, si j ose érire, est que les otes polémistes n ont jamais pris un tiket e métro pour aller observer e près e que le soiologue François Dubet nomme tragiquement «les quartiers exil». Pour ma part, j y ai séjourné environ trente mois (autour e Paris, Amiens, Lille, Grenoble, Marseille, Toulouse ) afin étuier es ollèges auxquels on ne s intéresse qu ave effroi. Et est vrai que, là-bas, l éole est le ernier reours, tant la République, e roite omme e gauhe, s est aommoée e zones e relégation inamissibles. Je veux bien que, ontre l islamisme, on empile les heures instrution ivique. Mais e qu il faut onsiérer, abor, est qu une éole légitime, ont les règles, les valeurs, et les ontenus sont amis, est une éole juste. Or la nôtre ne l est pas. Elle fontionne orretement pour la moitié es élèves. Pour les autres, les pauvres, les enfants ouvriers, les enfants immigrés, bref, eux qui ne sont pas issus es ouhes moyennes ou supérieures, elle reuse l inégalité. Non que les personnels expéiés ans les quartiers exil ne s appliquent. J ai été témoin e la façon ont nombre e prinipaux, e onseillers éuation sont l honneur e la République. Mais ave es enseignants parahutés, sous-payés, ignorants e et autre mone (Sarkozy les avait même privés e la moinre formation), ave es ontenus inaaptés (pour parvenir au même résultat, il faurait savoir emprunter es hemins ivers), la gageure est intenable. Au vrai, là-bas, les parents élèves origine maghrébine sont les plus assius, les plus investis. Cela, j aimerais bien l entenre parfois. Mais qui se souie u réel? SUR LES RÉSEAUX Drone histoire... Benjamin Brehon Il n y a pas qu à l état-major e la Marine que ette histoire e rone repéré au-essus e l Île Longue a fait parler Sur les espaes e isussion u Télégramme, il y avait plusieurs atégories observateurs (au sol, eux). D abor, les inquiets, à l image e Jean René Inizan sur Faebook : «si un rone peut survoler un tel enroit, seteur nuléaire on, ça evient très inquiétant» Iem sur Twitter ave le : «Faites pas les ons, à vol oiseau je suis pas très loin, moi!» Gilas Polisson, lui, pointe la Marine : «Espérons qu ils en sahent un peu plus que e qu ils nous raontent» Quant à Yannik Juguet, il renverse le propos : «En tout as, si les terroristes n y avaient pas songé, à fore en parler on va leur onner l iée...» Il y a aussi, naturellement, les partisans e la manière forte. «Mettez une mitrailleuse en batterie et abattez-le, bon sang», s emporte, en tant «qu offiier DCA e réserve» François Rohe, assez largement approuvé, tanis que e nombreux autres rélament purement et simplement, à l instar e Jaklyn Malone «interire es rones au publi. Ça oit rester la Photo EPA (arhives) Si le propriétaire u rone repéré au-essus e l Île Longue veut nous ontater, qu il n hésite pas, hein! propriété es militaires.» Ce qui risque être ésormais iffiile, autant que, omme le souligne Van Cam Hines, «attention, les rones poissons ou pieuvres arrivent aussi». D autres sont toutefois plus onfiants, omme Bertran Martin, qui voit l ation «un gamin qui fait joujou ave son aeau e Noël», ou omme Jean-Mar Letellier : «La presqu île est paisible et le restera Les fous ne s attaquent qu à es ibles sans éfense». Ce qui ne rassure qu à moitié Yann Kerreux : «Je m inquiète plus pour les entrales. (nuléaires, NDR) Pare que elles, est prouvé, elles sont aessibles, moins protégées et plus fragiles» Et là vous vous interrogez : «Comment, personne n a avané e théorie u omplot impliquant servies serets, CIA et ompagnie?» Si, bien sûr Il y en a même qui pensent que nous sommes liés à la manipulation. On atten qu ils atterrissent et on en reparle. La semaine vue e Twitter C était sa semaine Du Il ne faut pas attenre la roissane omme on atten la mousson : on oit ontinuer à travailler. Mais De l Je vous sais e bonne volonté. La Frane est en état urgene éonomique et l UMP ne peut se satisfaire e vos retouhes. #JeSuisTsipras Du Jean-Lu Mélenhon atten un oup e fil e l Élysée pour former son gouvernement après sa vitoire e ette nuit. Le retour De l ex-ministre Retour sobre sur Twitter. Désormais je tweete peu. Je répons peu. Je veux peu e followers. Peu e DM. Plus auun DM fail. Plus e #AveToi? Éhange De l Quitte à faire ans l éuatif, maintenant qu on a mis un gosse e huit ans au ommissariat, e serait bien e remettre les flis à l éole. Magiques monts Arrée De l Je suivis fasinée, le hemin veroyant Qui menait en laet, à la mer e nuages Le hiffre abonnés sur faebook.om/letelegramme Jolie petite ommunauté, non? Le ommentaire De notre letrie Sophie François à propos u lip ho ontre le jihaisme Pas enore assez ho Manque l oeur, la fatigue, la faim, la pure terreur La guerre, quoi CARTE BLANCHE Route : former plutôt que réprimer Daniel Garnier est élégué 56 e l Union es Inépenants e la onuite Les mauvais hiffres e la séurité routière montrent que la formation ontinue est importante. 95 % es aients sont us aux omportements es onuteurs et es autres usagers e la route. Téléphone au volant, non-respet es istanes e séurité, vitesses inaaptées à la visibilité, épassements angereux pour les uns, mais aussi traversée es piétons hors es passages protégés, non port es gilets haute visibilité voire es asques pour les eux-roues, sans ompter les éfauts aménagement es haussées (manque e pistes ylables ou intersetions angereuses, par exemple), les auses sont nombreuses. Pour réuire le nombre aients, il faut moifier le omportement es uns et es autres en apprenant, ès le primaire mais aussi tout au long e la vie, les bases pour se éplaer et partager la route. Moifier l allure sur route e 90 à 80 km/h permettra e iminuer un peu les aients mais jamais le omportement. Passer l aloolémie e 0,5 e sang à 0,2 g/l pour les jeunes onuteurs ne fait que stigmatiser une partie e la population. Oui, l alool, présent ans 40 % es aients, l est partiulièrement hez les jeunes, mais tout le mone est onerné : e nouveau taux evrait être appliqué à tous les onuteurs. Les stages e sensibilisation sont également à revoir sous l angle e la prévention : aujour hui, les stagiaires sont souvent es réiivistes qui ne viennent que réupérer es points et non omprenre le risque qu ils prennent sur la route suite à leurs infrations. Bref, il faut mettre sur l aent sur l amélioration es omportements sur la route. Les professionnels, tels que les moniteurs, pourraient y partiiper par exemple ans le are e isussions amenant haun à partager ses expérienes et à prenre onsiene es angers. Mais e n est pas le sens es réformes atuelles, qui privilégient la répression à la formation. On peut le regretter. Inroyable talent Des MERCIS A TOUS!!!!!!!!!!! Mais Du footologue Je pense aux enfants qui vont venir au baga e Vannes en espérant passer à la télé et qui vont se retrouver à la salle es fêtes e Theix.

9 Morlaix. Léon. Trégor Dimanhe 1 er février 2015 AUJOURD'HUI OFFICES RELIGIEUX Culte atholique. Messe, à 8 h 30, au Carmel ; à 9 h 30, à Ploujean ; à 10 h 30, à Saint-Matthieu ; à 11 h, à Saint-François. Culte protestant. Culte à partir e 10 h, au Centre évangélique, 2, allée Verte, à Saint-Martin-es- Champs. LOISIRS Espae aquatique : e 9 h à 13 h et e 15 h à 18 h. La Boissière : e 8 h 30 à 12 h 30. LE TÉLÉGRAMME Avis obsèques : e 13 h 30 à 20 h, tél Loi Maron. La «vraie rainte» es ollaborateurs e notaires Grêle et intempéries. Aients en série : huit blessés Les averses e grêle et, plus généralement, les intempéries, ont été à l origine aients en série, hier, sur Morlaix et sa région. Au total, huit personnes ont été blessées et prises en harge par les pompiers et le Smur. Le premier a eu lieu aux environs e 9 h, sur l axe Morlaix - Lannion, au niveau u lieu-it Le Toulon, ans la ommune e Garlan. Il a impliqué un seul véhiule. Une femme e 60 ans omiiliée à Lanmeur a été blessée et onuite au entre hospitalier e Morlaix. Une emi-heure plus tar, ette fois sur la RN 12, ans le sens Brest - Saint-Brieu, une automobiliste a peru le ontrôle e sa voiture peu avant l éhangeur es Quatre-Chemins, à Plouégat-Moysan. Une Brestoise une trentaine années a été légèrement touhée et transportée à l hôpital e Morlaix. Voiture sur le toit inq blessés L aient le plus spetaulaire a eu lieu peu après 10 h, toujours sur la quatre-voies et ans le même sens, environ 1 km après l éhangeur e Langolvas. Alors qu une Peugeot 306 terminait sa ourse ans le fossé après une averse e grêle, une Renault Clio a, quant à elle, fini sur le toit. Sur les huit personnes qui se trouvaient à bor es voitures, inq (quatre jeunes hommes et une jeune femme) ont été légèrement blessées et évauées vers les entres hospitaliers e Morlaix et e Lanerneau. Les agents e la Diro, aiés par les genarmes, ont mis en plae une irulation réuite à une seule voie urant l intervention es pompiers en provenane e Morlaix, Guerlesquin, Lanmeur, Saint-Thégonne et Plestin-les-Grèves. Une otogénaire blessée à Lanmeur Dans l après-mii, à 16 h 30, est à Lanmeur que les pompiers sont intervenus. Ils ont transporté une Plouganiste e 87 ans, touhée au bras, à l hôpital après une perte e ontrôle, route e Plougasnou. Son mari s en est sorti inemne. Et puis, une emi-heure plus tar, un aient a été signalé, une nouvelle fois, sur la RN 12, au niveau e Plouigneau, ette fois. Mais à l arrivée es pompiers, les véhiules avaient éjà quitté les lieux. Ronan Tanguy Tempête. Des arbres sont tombés sur la haussée Parmi leurs nombreuses sorties hier, les pompiers e Morlaix sont intervenus pour es hutes arbres. À Pont-Pol, aux environs e 16 h 15, tombé sur la haussée, un arbre entravait la irulation. Il a fallu le éouper afin e permettre un retour à la normale. À 21 h 30, au Bas e la Rivière, un À SAVOIR Assoiation pour le roit e mourir ans la ignité. Permanene, emain, e 14 h 30 à 16 h, pavillon arbre, tombé sur la route, a bloqué la irulation ans les eux sens. Les pompiers et les servies tehniques e Morlaix étaient sur plae. La hute un autre arbre a également été signalée rue Félix-Pyat, ans le quartier e La Boissière, en ébut e soirée. u Pouliet, plae u Pouliet. Contat au , Inquiets pour leur avenir, les salariés es étues e notaires ont éployé une banerole en ville, hier matin. Ronan Tanguy Opposés au projet e loi Maron, qui prévoit la libre installation et la baisse u tarif es ates, les ollaborateurs e notaires e Morlaix, Lanmeur et Plouigneau ont istribué es trats et éployé une banerole, hier matin, en ville. «C est nous qui allons trinquer», estiment-ils, en raignant pour la pérennité es emplois. Déiément, le projet e loi Maron, atuellement ébattu à l Assemblée nationale, ne fait pas que es heureux. Et parmi les plus remontés, figurent les salariés es étues e notaires. Merrei, ils sont environ 600 à avoir manifesté leur méontentement à Rennes. «Du jamais vu», expriment-ils. Et hier, ils se sont retrouvés à une izaine, sur le marhé e Morlaix, pour istribuer es trats sur lesquels on pouvait lire, notamment, «Non à la asse u notariat». «250 emplois menaés ans le Finistère» «Ave ette loi, e sont 250 emplois qui sont menaés ans le Finistère», assurent les manifestants, issus étues morlaisiennes, mais aussi e Plouigneau et e Lanmeur. «Il y a une vraie rainte. L ambiane, ans les étues, est très tenue, même si nos patrons sont soliaires ave nous», soulignent les ollaborateurs e notaires, qui voient un mauvais œil la possible libéralisation es installations es jeunes et la baisse u tarif es ates. «Car les hiffres affaires es notaires vont alors iminuer e 25 %. Méaniquement, ela va entraîner es éonomies sur le personnel et, on, es lieniements», estiment les salariés, en affirmant, par ailleurs, que «les onseils, gratuits jusqu alors, vont evenir payants et pénaliser les plus humbles avant tout». «On nous it que les ates sont hers. Mais les prix sont fixés par l État», exposent également les ollaborateurs, en reonnaissant souffrir e l image e la profession pour parvenir à éfenre leur ause. «C est vrai que ans les gros offies, les notaires ont es salaires onfortables. Mais ii, on est à la ampagne», soulignentils, en préisant qu il existe une vingtaine étues ans le pays e Morlaix, qui regroupent une entaine emplois. «La loi n est pas aaptée au mone rural. On raint être absorbés par les offies es granes métropoles». «On espère enore» «On espère enore que le ministre va revenir en arrière. Le Finistère est éjà assez sinistré omme ça», poursuivent les salariés, éçus par le omportement es éputés qu ils ont solliités. «Rihar Ferran (le éputé e Châteaulin-Carhaix), qui est rapporteur e la loi Maron, a refusé le ialogue. Quant à Gwenegan Bui, il n y a pas e son, pas images», éplorent-ils, en se isant prêts à urir le mouvement. Et totalement isponibles pour renontrer Emmanuel Maron. Lango. Spetale es éoles haut en ouleur NOUS SOMMES OUVERTS LE LUNDI PUBLICITÉ MX AUTOMATISME - HABITAT Fenêtres - Portes e garage - Portails Devis gratuits ZI Mesoen - PLOUDANIEL - Tél AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR Portails - Clôtures - Murets - Terrasses Devis gratuits ZI Mesoen - PLOUDANIEL - Tél CUISINES - SALLES DE BAINS Euro uisines Cuisines - Salles e bains La uisine française ZA u Launay - Tél ST-MARTIN-DES CHAMPS Pour figurer ans ette rubrique, ontater le Un amphithéâtre arhi plein, 150 élèves, es maternelles jusqu'en CM2, qui se sont suéé sur la sène e Lango, le spetale es éoles Émile-Cloare, à Ploujean et e la Chapelle-u-Mur, à Plouigneau a ravi le publi, mari soir. À la guitare, Jean-Loup Le Saoût, professeur e musique au Patio, qui a préparé le spetale ave les élèves penant e nombreuses semaines sur le thème Tzigane. Dix-neuf hansons qui ont évoqué la aravane es tziganes, la fête et les fiançailles, et es ostumes olorés u plus bel effet. Les iretries Céile Le Bellegui, éole e la Chapelle-u-Mur, Marie-Noëlle Garnier, éole Émile-Cloare, et les enseignants ont assuré la partie mise en sène.

10 10 Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme MORLAIX LES LOISIRS DU DIMANCHE BOTSORHEL. Fest-eiz. À partir e 15 h. Contat : tél ou GARLAN. Foire aux pues et bébé pues. Salle Ti Gwer (plae Yves-Lavie), e 9 h à 18 h. Tarif : 1,5, gratuit jusqu à 16 ans. LANDIVISIAU. Fest-eiz et atelier rêpes. De 15 h à 18 h, à la salle es Capuins, ave Dom et Joël et les Sell ta Piou. Tarif : 2, gratuit pour les enfants. Contat : tél PLOUEZOC H. Vie-greniers. Salle omnisports, e 9 h à 17 h. Tarif : 1 pour les plus e 16 ans. Visite au gran Cairn e Barnénez. De 10 h à 12 h 30 et e 14 h à 17 h 30 (ernier aès au monument, une emi-heure avant). Aujour hui, aès gratuit. Possibilité e visite guiée, à 11 h, 14 h 30 et 16 h. Réservations : tél ; ourriel : SAINT-MARTIN-DES-CHAMPS. Conert horal. L ensemble voal e Saint-Renan et la horale Méloissimo, Henvi, se prouiront au pôle ulturel u Rouour, e 15 h 30 à 17 h 30. Tarif : 6. SAINT-POL-DE-LÉON. Spetale. Orientation solaire. Que faire après la 3 e? MORLAIX. Calanre et Torpéo. Rassemblement e véhiules aniens plae Puyo, sur le port, e 10 h à 13 h. PLOUÉGAT-GUÉRAND. Pues outure et loisirs réatifs. Salle Guillaume-Lejean, e 10 h à 18 h. Gratuit. CINÉMA CHARLIE MORTDECAI Coméie (1 h 46). l Morlaix. Au Rialto, aujour hui à 10 h 30 et 13 h 40. DISCOUNT «Une fontaine e fables», par Erwan Mae, après l œuvre e Jean e la Fontaine, au profit e l ONG Aganer. À l espae es Minimes, imanhe, à 17 h. Tarifs : 9, aultes ; 2, moins e 12 ans ; 4, hômeurs et aos. Contat : tél SAINT-THÉGONNEC. Représentation théâtrale. «La sœur u Gre», à 15 h, salle es assoiations, par la troupe Bons Jours Ensemble. Tarif : 6 ; gratuit, pour les moins e 12 ans. Contat : tél l Rosoff. Sainte-Barbe, aujour hui à 14 h 45. A MOST VIOLENT YEAR Dram (2 h 05). l Morlaix. La Salamanre, en VO : aujour hui à 18 h. UNE HEURE DE TRANQUILLITÉ La salle Sésame e Lango transformée, le temps une matinée, en une vaste our e réréation stuieuse. Le Carrefour e l orientation, organisé à la salle Sésame e Lango, a fait le plein, hier matin. Plus e mille ollégiens et parents sont venus renontrer les professeurs et ireteurs es lyées privés u Nor-Finistère, pour éouvrir les ifférentes filières proposées par les établissements. Il s agissait e rassembler un maximum informations sur les possibilités enseignement après la lasse e troisième. Les jeunes es ollèges publis et atholiques es seteurs e Morlaix, Saint-Pol et Lanivisiau ont pu ainsi se faire une iée pour onstruire leur projet orientation après le ollège. QUEL LYCÉE AVEZ-VOUS CHOISI APRÈS LA 3 e? 80 iplômes présentés Organisé par le réseau e l enseignement atholique, e renezvous annuel a mobilisé, ans un même lieu, vingt lyées u pays e Morlaix et u Finistère qui ont présenté, au total, 80 iplômes proposés ans l enseignement professionnel, général, tehnologique et agriole. Les renontres iniviualisées ave les enseignants ont aussi permis aux ollégiens e éouvrir les programmes péagogiques et aux familles, obtenir es renseignements sur les tarifs, les bourses, l internat ou les transports. Cette première émarhe information sera suivie par la périoe es portes ouvertes, qui va ébuter ans les prohaines semaines Manfrei Pinna, e Carante Sophie Le Roux, e Saint- Thégonne Antoine Morel, e Morlaix Coméie (2 h 02). l Plouesat. Au Dauphin, aujour hui à 15 h 15. Vers une voie sientifique ou tehnologique Exerer le métier e vétérinaire Travailler ans l aministration État TAKEN 3 Ation (1 h 43). l Morlaix. Au Rialto, aujour hui à 13 h 40, 16 h et 20 h 30. l Lanivisiau. Aux Stuios, aujour hui à 17 h. LES NOUVEAUX SAUVAGES Thriller (2 h 02). l Rosoff. Sainte-Barbe, en VO : aujour hui à 17 h. LES SOUVENIRS Coméie ramatique (1 h 35). l Plouesat. Au Dauphin, aujour hui à 17 h 45. THE CUT Drame (2 h 18). l Morlaix. La Salamanre, en VO : aujour hui à 20 h 30. CHIC! Coméie (1 h 43). l Saint-Pol-e-Léon. Au Majesti, aujour hui à 14 h 45. l Carante. L Étoile, aujour hui à 17 h. L AFFAIRE SK1 Drame (2 h). l Morlaix. Au Rialto, aujour hui à 20 h 30. LA RANÇON DE LA GLOIRE Coméie ramatique (1 h 54). Coméie (1 h 19). l Lanivisiau. Aux Stuios, aujour hui à 10 h 45 et 14 h 30. WHIPLASH Drame (1 h 45). l Lanivisiau. Aux Stuios, aujour hui à 10 h 45 et 14 h 30. LA FAMILLE BÉLIER Coméie (1 h 45). l Morlaix. Au Rialto, aujour hui à 10 h 30, 13 h 40, 16 h et 20 h 30. l Lanivisiau. Aux Stuios, aujour hui à 17 h et 20 h 45. MEN, WOMEN & CHILDREN Coméie ramatique (1 h 59). l Lanivisiau. Aux Stuios, en VO : aujour hui à 20 h 45. QU ALLAH BÉNISSE LA FRANCE Coméie ramatique (1 h 36). l Saint-Pol-e-Léon. Au Majesti, aujour hui à 20 h 45. PADDINGTON Coméie (1 h 35). l Morlaix. Au Rialto, aujour hui à 10 h 30 et 16 h 15. AU BORD DU MONDE Doumentaire (1 h 38). l Saint-Pol-e-Léon. Au Majesti, aujour hui à 17 h En 3 e au ollège Saint-Augustin, e Morlaix, Manfrei souhaite se iriger vers une voie sientifique ou tehnologique. «En premier, je hoisis le lyée Saint-François-Notre- Dame, e Lesneven, en S, pare qu'il y a es options qui m'intéressent, omme le inéma et l'auiovisuel. En eux, le lyée Kreisker, e Saint- Pol et en trois, Notre-Dame u Mur- Le Porsmeur pour l'option italien et, en plus, mon frère y est éjà». Réuni en assemblée générale luni ernier, le olletif eau publique u pays e Morlaix lane un appel à la population es 28 ommunes e Morlaix ommunauté. Après s être essentiellement onentré sur le ontrat liant le Sivom (Syniat interommunal à voation multiple) à Veolia, l assoiation ésire, aujour hui, partiiper à la réflexion, lanée par Morlaix ommunauté, autour e l éventuel transfert e la ompétene eau et assainissement es ifférents syniats onernés vers les 28 ommunes. Pour peser ans le ébat, le olletif eau publique espère rassembler es habitants autres ommunes En 3 e au ollège Sainte-Marie, e Saint-Thégonne. Sophie souhaite passer un ba S et veut exerer, plus tar, le métier e vétérinaire. «Mon premier hoix est le lyée Notre-Dame u Mur-Le Porsmeur pour l'enseignement général et j'irai aux portes ouvertes. Ensuite, j ai hoisi le lyée Tristan-Corbière, toujours pour l'enseignement général». Une réflexion est lanée sur l éventuel transfert e la ompétene eau et assainissement es ifférents syniats onernés vers les 28 ommunes e Morlaix ommunauté. e l agglomération, en ehors e la ville-entre. En 3 e au ollège Saint-Joseph, e Morlaix. Antoine souhaite faire Sienes-Po et travailler, plus tar, ans l aministration État. «Tout e qui touhe à la République m intéresse. Mon hoix, pour le moment, se porte sur le lyée Notre-Dame u Mur-Le Porsmeur. Mes amis qui y sont m ont it que était un bon lyée et pour l enseignement général, est très bien». Colletif eau publique. Un appel lané tcontat Tél

11 11 Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme Lannéanou Fnaa. Le bureau inhangé Les ahérents u omité loal e la Fnaa se sont réunis merrei, en assemblée générale, en l absene u trésorier, Arsène Geffroy. Avant les prohaines érémonies ommémoratives u 19 mars, u ongrès épartemental le 22 mai, à Pleyben, et u ongrès e Saint-Pole-Léon le 29 mai, les ahérents se retrouveront pour le thé ansant annuel, salle An Amzer Va, le 8 février. Auun hangement au bureau. François Morin onserve la présiene. Plouigneau RNB. Un arbre tombe sur une antenne sans provoquer e perturbations Un arbre est tombé sur une antenne e Raio Nor-Bretagne, hier, en tout ébut après-mii. Fort heureusement pour la station, elle n était plus en ativité. Si bien Saint-Thégonne Amiale es retraités. Ils ont fêté les Rois Les rois et reines 'un jour à l'amiale es retraités. L assemblée générale et la réunion pour la omposition u nouveau bureau ont été les eux temps forts e l amiale es retraités, en e ébut année. Les À SAVOIR PLOUIGNEAU Voyages et ulture. Luni, à 9 h 30, journée Proonfort au foyer rural, ouverte à tous, ahérents ou non. Repas offert. Insriptions auprès e Niole SAINT-JEAN-DU-DOIGT que ela pas n a entraîné e perturbations sur le fontionnement e la raio. Les pompiers e Morlaix se sont éplaés sur les lieux, mais ils n ont pas eu à intervenir. amialistes ont poursuivi, jeui, en partageant la traitionnelle galette es Rois qui a onné l oasion e ouronner quelques aniens. Passerelle Epal. Les parents informés Les parents, ont les enfants sont nés en 2005, se sont retrouvés, mari soir, au loal e la passerelle Epal, situé à l étage e Ti ar Re Yaouank. Gwenaëlle Mesam, référente auprès es ans, leur a fait éouvrir l espae jeunes et leur a expliqué le fontionnement e la Passerelle et les ativités variées qui y sont proposées. Les parents vont pouvoir, maintenant, proéer à l insription e leurs enfants pour les prohaines vaanes, u 9 au 20 février. Périou (tél ). Mari, petite marhe à Plouigneau, parking plae e la Mairie. Grane marhe à Morlaix, parking e Keranroux. Menu e la antine. Luni : assiette harutière, rêpe jambon-fromage, salae, salae e fruits ; mari : onombre à la Greque, bœuf braisé, riz, liégeois vanille-aramel ; jeui : salae lentilles-surimi, poisson meunière, pommes vapeur, fromage, pomme ; venrei : potage bio, ôte e por bio, pennes bio, yaourt nature suré bio. Plougasnou Jarin publi. Projet e réhabilitation Un groupe e travail, omposé élus et habitants e la ommune, avait invité la population à une réunion publique, venrei ernier, à la petite salle muniipale, afin e présenter un projet embellissement u Jarin e la Métairie. Le jarin intergénérationnel, ouvert au publi en 2011 aux abors u stae e la Métairie, a, ès le ébut, souffert e l invasion e prêle, plante vivant ans les lieux humies et les terres aies, qui a étouffé toute autre végétation. Dominique Lemounau, premier ajoint, a présenté à la trentaine e partiipants, un projet e réhabilitation e l espae. L élimination e la prêle evrait être assurée par la mise en plae un gazon qui, à fore e tontes, evrait prenre le essus. Des araes fleuries evraient être installées pour Lanmeur Conseil. L'éole publique sera restruturée Réuni jeui soir, à la mairie, le onseil muniipal a aboré ivers points. Les isussions ont essentiellement porté sur les projets e rénovations e ertains bâtiments, omme l éole publique Aux-Quatre-Vents ou la salle omnisports. Salle omnisports. Le projet e rénovation va être revu ans sa totalité. Les ollégiens et les enseignants éuation sportive utilisent la salle, haque jour. Le onseil général a été onsulté par l interméiaire e la Soiété aménagement u Finistère (Safi). La Safi a été ésignée, urant la phase opérationnelle, pour éfinir l aménagement u projet et aompagner la ommune. Éole Aux-Quatre-Vents. Un projet onséquent e restruturation, évalué à environ, est en Plougonven Plourin-lès-Morlaix Pour réponre aux questions que se posent les parents e bébés, e jeunes enfants ou aolesents, Ti an Oll organisera, une fois par mois, un «Café-isut». Un temps éhanges permettant aux parents e se renontrer et e se retrouver pour aborer Venrei ernier, une réunion publique a présenté un projet embellissement u jarin e la Métairie. Conseil. Tarifs ommunaux inhangés Réuni la semaine ernière, le onseil muniipal a étuié les points suivants à l orre u jour. En raison e la émission un onseiller muniipal et e l installation e son remplaçant, la omposition e ertaines ommissions se trouve, e fait, moifiée. Ronan Guerni siégera ésormais à eux ommissions, éonomie et finanes, ainsi qu au onseil aministration u CCAS, et sera suppléant au onseil éole. Zone artisanale e Ker Étienne. Le irigeant e l entreprise Bothorel souhaite aquérir un terrain ans la Za e Ker Étienne pour y onstruire un loal professionnel. Les parelles AC 216, AC 213 et AC 231 (onernées en totalité ou en partie) appartiennent à la ommune. Une estimation a été emanée à Frane Domaine, qui onfirme que le prix e vente proposé par la ommune (4,12 HT/m²) peut être aepté. Les frais e bornage seront à la harge e la ommune. Tarifs ommunaux. Les nouveaux tarifs ommunaux seront appliqués à partir u 1 er avril. Cimetière : onessions, 261 ; olumbarium, ahat une ase, 591 ; aveau ommunal, 20,80 jusqu à 30 jours et auelà, 0,60 par jour. Garerie : matin, 1,65, le goûter et le soir, 2,25 ; et une pénalité e retar u soir, 3,50. Centre e loisirs : lors es vaanes solaires, 4,35 la journée ; 7,85 la journée ave es sorties ; repas, 2,80 ; Pasaj, ahésion annuelle 50, ave une partiipation selon les ativités. Cantine muniipale : 4,20 pour les aultes, le tarif pour les enfants est fixé selon le quotient matérialiser l entrée u jarin, e même qu une table e tennis e table, es jeux pour enfants supplémentaires ans un espae séurisé, un théâtre e verure ave 250 plaes assises, es espaes e renontre protégés par es haies e harmille, es tables e piquenique et un parours-santé. Des plantations seraient réalisées ans es bas «inq sens», pour faire jouer l oorat, le goût Coût es travaux environ Le oût es travaux est estimé à environ , e qui porterait le oût total e l aménagement à près 1,5 M, «alors que l opposition avait voté ontre le projet initial, jugeant le oût, , trop élevé», a rappelé Yvon Tanguy, anien maire, Dominique Lemounau estimant, quant à lui, «qu il faut, e toute manière, faire quelque hose». ours e réflexion. Il ompren la mise aux normes e la protetion inenie, l aessibilité aux personnes à mobilité réuite (PR), l amélioration e la irulation intérieure, l agranissement e la antine es primaires et la onstrution un euxième préau. Jean-Lu Fihet souligne que les loaux e l atuelle antine atent e 2003 ; le nombre enfants mangeant le mii à l éole a, epuis lors, augmenté. Méiathèque-bibliothèque. Le projet en est à la phase e onsultation et e onertation ave les élus es ommunes voisines. Maison es assistantes maternelles. Les travaux sont, ésormais, terminés. L oupation es loaux se fait e façon progressive, pour les enfants et les assistantes maternelles. La onvention entre la mairie et les professionnelles sera prohainement signée. En bref Les résultats u reensement, effetué ans la ommune en janvier 2014, montre une augmentation sensible e la population, epuis 2009, ate e la ernière ollete offiielle. Le nombre habitants est e ontre en 2009, soit 31 personnes en plus. Un projet e par éolien privé est en ours ; la onstrution e trois éoliennes evrait se faire fin 2017, pour une mise en servie en Les abors e la éhèterie e Pen-Ar-Stang sont souvent enombrés e gravats, matériels et autres éhets, éposés en ehors es heures ouverture. Les ontrevenants, s ils sont ientifiés, reevront un ourrier et s exposent à es santions. familial. Bibliothèque : aultes, 12 ; jeunes ; 3 et gratuit pour les ahérents u Pasaj, ainsi que pour les emaneurs emploi. Cyber-ommune : 20, la emijournée e formation olletifs ; 8, l heure e ours partiulier. Terre végétale : 6 le m³ ou 8 le m³ hargé. Tennis, 4,50, le tiket horaire. Loation es terrains ommunaux : 185 pour Veen Fô, 120 pour Kermae. Loation e barrières mobiles : 2,10 pour les assoiations extérieures, 1 pour les partiuliers e la ommune, ave une aution e 100 pour une à inq barrières ; loation e tables, 2,50, et 0,60 la haise, ave une aution e 100. Un agent pour les servies tehniques va être reruté ans le are un Contrat aompagnement ans l emploi. «Café-isut». Spéial parents merrei les questions e la vie familiale et e la parentalité. Chaun enrihit la isussion par ses ompétenes, ses interrogations et ses iffiultés. Le «Café-isut» se éroule le merrei soir, e 20 h 30 à 22 h, à Ti an Oll, autour un thé, un afé, sans s insrire au préalable. Il suffit être ahérent à l assoiation e Ti an Oll. tpratique Les ates à retenir : merrei et les merrei 4 mars, 1 er avril, 6 mai et 3 juin.

12 12 Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme Henvi Éole Sainte-Juvelte. Les projets 2015 à l étue La réunion s est éroulée sous le signe e la étente. Mari soir, les membres e l Apel e l éole Sainte-Juvelte se sont réunis afin e éfinir les ifférentes manifestations e l année Ainsi, la kermesse se éroulera le 28 juin. Cette manifestation, qui onnaît haque année un réel suès, emane plusieurs mois e préparation auxquels s assoient les membres es bureaux e l Apel Taulé Gym pour tous. On peut enore s insrire Les volontaires assurent le bon éroulement es ifférentes ativités. L assemblée générale e l assoiation Gym pour tous s est éroulée merrei, en présene une quinzaine e personnes et Hervé Rihar, ajoint aux sports, Juan Puil, présient e l OMS et Bernar Choquer, professeur e gymnastique. Annik Geffroy, la présiente, a fait le bilan e l année éoulée et rappelé les ifférentes ativités e l assoiation : gym aultes et enfants, zumba et baminton. Chantal Guirrie, la trésorière, a présenté le bilan finanier, qui s avère satisfaisant. À l issue e la réunion, un pot e l amitié a été servi. Il est toujours possible e s insrire aux ifférentes isiplines. Les ours e gym aultes se éroulent les luni à 9 h, merrei à 18 h 30 et venrei à 10 h 15 ; la gym enfants, les mari à 17 h et venrei à 17 h et 18 h : le baminton, le merrei à 19 h 15 et la zumba, le luni à 19 h. tcontats Annik Geffroy, tél ; Chantal Guirrie, tél Guilan Auto-ross. Membre u Breizh Cross Tour et l Oge, mais aussi les parents et l équipe enseignante. Une porte ouverte à l éole aura lieu le samei 28 mars afin e faire éouvrir l éifie aux nouveaux parents. Céline Floh, la iretrie e l éole, a également présenté le finanement un nouveau projet sur la prévention es angers omestiques. Les organisateurs e l auto-ross (e gauhe à roite) : Yvon Courté, oprésient u Guilan FC, Bernar Abhervé, Claue Menez, M. Le Douarin, présient u Breiz Cross Tour, Yvan Loussaut, responsable tehnique u BCT, Mihel Simon, oprésient u Guilan FC et le responsable pilotes u KCT. L Assoiation auto-ross e Guilan rejoint le Breizh Cross Tour (BCT), qui organise es auto-ross prinipalement ans le Morbihan et les Côtes- Armor. Guilan sera on le premier organisateur ans le Finistère. Le site e Guerjean (11 hetares) a été retenu pour le éroulement es épreuves, qui auront lieu le imanhe 7 juin, réunissant plus e 200 pilotes. Comme tous les ans, une partie e la reette sera reversée à Leuémie Espoir et au Guilan FC. Lanivisiau Eletions. M. Bléas et F. Estrabau aniats Hier, eux nouveaux aniats aux életions épartementales es 22 et 29 mars, pour le anton e Lanivisiau, ont évoilé leur nom et elui e leurs suppléants. Ils se sont rassemblés sous un slogan : «Finistère et soliaires». Parité e rigueur La parité étant e rigueur, les eux aniats titulaires sont Marguerite Bléas, 57 ans, omptable, onseillère muniipale 'opposition à Lanivisiau et Franis Estrabau, 65 ans, inséminateur à la retraite, maire e Commana et onseiller général sortant. Les remplaçants sont Géraline Le Rolle- Dumont, 36 ans, onseillère à Pôle emploi sur Morlaix-Lanivisiau, aniate aux muniipales en 2014 à Guilan, et Jaques Meue, 68 ans, retraité, anien ireteur hez Thalès, onseiller muniipal 'opposition à Guilan et onseiller ommunautaire à la CCPL. «Représentant la majorité e gauhe u onseil général (Parti Venrei, Laurene Claisse, maire, a réuni les référentes u Servie ulturel, es représentants u jury et ivers partenaires u Gran Prix e peinture u Léon pour un bilan e la 47 e éition. Le 47 e Salon e peinture u Léon en quelques hiffres Au total, fréquentations (2.675 en 2013) ont été enregistrées. Elles sont ainsi réparties : personnes se sont éplaées sur les inq week-ens exposition, ave un pi e 550 visiteurs le premier week-en u vernissage ; personnes se sont éplaées en semaine (moyenne e 50 visiteurs libres par jours ouverture en semaine, et e 60 visiteurs le merrei). Le total e la fréquentation solaire est e 662 jeunes (442 en 2013) ainsi répartis : inq lasses e ollèges et lyées (150 élèves) sont venues en visite libre ; 18 lasses e primaires (450 élèves et 40 aompagnateurs) ainsi qu une lasse e 20 élèves e la MFR sont venues en soialiste et Divers gauhe), ils entenent poursuivre e qui a été engagé, en s'aaptant aux réalités es territoires et en garant toujours à l'esprit l'intérêt général (...), ave les ontrats e territoire permettant la réalisation 'équipements réponant aux besoins e la population. À l'éoute es itoyens, ils éfenent les servies visite guiée. Le Prix es solaires a été attribué au lauréat u Salon 2014, Éri Le Pape, pour son tableau «Pause musique à La New Orleans». C est Anne Corne qui s est vu attribuer le Prix u publi pour son œuvre «New York après la pluie». Par ailleurs, la ville a aheté une publis, notamment ans les ommunes rurales (...), les ompétenes u onseil général relevant e la vie e tous les jours (...), illustrées par les soliarités, les ollèges, l'insertion professionnelle, l'appui aux filières éonomiques, le transport, le logement, la ulture, le sport et les espaes naturels.» 7 e Prix e peinture. Sept toiles venues Plounéour-Ménez De gauhe à roite : Géraline Le Rolle-Dumont, Franis Estrabau, Marguerite Bléas et Jaques Meue. Laurene Claisse a présenté le tableau offert à la ville par le lauréat 2013, Frééri Le Blay. Samei, au ours es vœux au personnel ommunal, le maire, Jean-Mihel Parheminal, a onné l oasion aux ajoints expliquer les projets e leurs ommissions respetives et a permis au personnel engager un ébat en mettant en avant leurs observations et leurs propositions. Il a fait savoir que pour le buget 2015, il faura être très vigilant en terme e épenses, e qui aura un impat sur les investissements. Des pistes e réflexions sont menées (transfert e servies et mutualisation e prestations). Il est aussi temps e songer à eux éparts à la retraite qui seront effetifs en Les ajoints ont, à leur tour, fait un état es lieux e leurs ommissions, ont voii quelques éléments. Le personnel s est investi ans les Tap, qui fontionnent bien, ans l ensemble. La épense par enfant sera e l orre e 200 (ont 50 % à la harge e la ommune) et, en avril, seront lanées les évaluations auprès es familles, es enfants, es enseignants et u personnel. Un sentier interprétation Alors que la ommune est en bonne voie pour être labellisée «ommune u patrimoine rural e Bretagne», un sentier interprétation e 2,1 km est en ours œuvre e Philippe Bensaï, qui sera exposée au Vallon. «Cette 47 e éition a été qualifiée e gran ru. Sept toiles ont été venues», a onlu Laurene Claisse. Qu en sera-t-il e la 48 e éition? Les ates evront s ajuster ave elles e la 3 e éition u Festival Moi les mots, fin novembre. Personnel ommunal. Les Tap fontionnent Le maire, Jean-Mihel Parheminal, au ours es vœux au personnel ommunal, ii aux ôtés e sa première ajointe, Nathalie Mer (à gauhe) et e Christelle Biet, iretrie e l'aueil e loisirs et e l'espae jeunes. e réalisation. Si la ommune n est pas iretement onernée par la onstrution u nouveau ollège, elle est, malgré tout, impatée par les aménagements es abors, qui seront pour partie à sa harge. Il faura aussi songer à la rénovation e la rue e la Libération et à l aménagement u arrefour e la aserne.

13 13 Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme SAINT-POL-DE-LÉON Droits e l'homme. Film et ébat à 17 h au Majesti La projetion sera organisée onjointement par Jaques Norman, responsable e la Ligue es Droits e l'homme, Niole Labelle, Elisabeth Raapé et Nelly Marais. Gwen Mazé, responsable u pôle Insertion-Préarité e l'assoiation Coallia, intervienra, aujour'hui, ans le are 'un ébat, au inéma Majesti, après la projetion, à 17 h, u film «Au bor u mone». Celuii s'insrit ans le Festival es libertés et es Droits e l'homme en Finistère, organisé par la Ligue es Droits e l'homme. Le film, réalisé par Claus Drexel, retrae le parours, à Paris, e sans-abris qui hantent trottoirs, ponts et ouloirs u métro. Nouvelle ommerçante. Mélina Aquitter au Léo Servie aompagnement soial renforé L'assoiation Coallia ouvre toutes les ations à estination es publis onernés, ans tout le Nor-Finistère. Ce servie 'aompagnement soial renforé propose un suivi iniviualisé et soutenu pour aompagner les personnes ans l'aès aux roits, à la santé et ans la vie quotiienne. Cet aompagnement soial oit permettre aux personnes e trouver les motivations, les repères soiaux, les potentialités néessaires pour s'engager ans un parours 'insertion urable. La mission 'aompagnement soial renforé onerne un publi âgé e 18 à 60 ans, omiilié au CCAS, vivant en squatt, hébergé ou en logement autonome, ans l'agglomération e Morlaix. tpratique Ciné-ébat au Majesti, aujour'hui à 17 h. Mélina Aquitter (à gauhe, auprès e Vanessa, l une e ses eux employées) atten les lients ans son bar-taba-pmu, situé sur la plae u Kreisker. Mélina Aquitter, âgée e 25 ans, vient e reprenre le bartaba-pmu «Le Léo», situé 8, rue Pen-al-Liorzou (sur la plae u Kreisker), qui était tenu, epuis quatre ans et emi, par Isabelle Fanhon. Même si son ernier poste était ambulanière, la jeune femme, native e Plouvorn, possèe une solie expériene qu elle a aquise omme serveuse «Chez Cootte», l autre appellation plus familière u bar «La 3 e Mi- Temps», le renez-vous es sportifs e Plouvorn. Vanessa Le Goff, l anienne salariée, et Sophie À SAVOIR SAINT-POL-DE-LÉON Le Breton, nouvelle serveuse, omplètent l effetif. Pleine énergie, Mélina s était également engagée omme sapeurpompier volontaire. Ave sa brasserie, son bar-taba, ses jeux à gratter et son PMU, l établissement «Le Léo» est ouvert tous les jours : le luni, e 7 h 30 à 14 h ; les mari, merrei et jeui, e 7 h 3 à 20 h ; le venrei, e 7 h 30 à 1 h : le samei, e 8 h à 20 h, et le imanhe, e 9 h à 13 h. tpratique Le bar Le Léo, tél CCAS. Depuis 2009, le CCAS, en partenariat ave l ANCV, organise un voyage annuel à estination es seniors e plus e 60 ans. L an passé, les partiipants ont pu éouvrir Piria-Sur-Mer (Loire Atlantique), u 27 septembre au 4 otobre. L opération est renouvelée, ette année. Un goûter, le jeui 26 février, à 15 h, à Kéroulas, sera l oasion e faire un bilan u voyage ernier et e éfinir la estination pour Les moalités (tarifs et insription) seront également ommuniquées lors e ette renontre. Kersauy. Sept méailles u travail Sept méailles u travail, trois or pour 35 ans e servies, une e vermeil pour 30 ans et quatre argent pour 20 ans, ont été éernées, jeui en fin après-mii, à l Ehpa e Kerlizou, par Joëlle Tous-Mae, présiente u onseil aministration, en présene e Bénéite Le Guillanton, iretrie, Ariane Bénar, iretrie u CHU e Morlaix, Niolas Floh, maire, es représentants u personnel et es résiants. Trois méailles or Les méailles or ont été remises à Chantal Drunau et Annie Paot qui ont fait valoir également leurs roits à la retraite (Le Télégramme e venrei) ainsi qu à Dominique Kéruze, rerutée en juin Affetée à Ker Héol et intervenant pontuellement au PASA, elle est atuellement aie-soignante lasse exeptionnelle. une e vermeil Rerutée en 1982, Anrée Moreau reçoit la méaille e vermeil. Aiesoignante lasse exeptionnelle, elle est investie, notamment, ans L assemblée générale e la setion saint-politaine e l UNC (Union nationale es ombattants) s est tenue samei ernier, à la Maison Ti-Kastelliz, où le présient, René Le Rest, a fait observer entrée une minute e reueillement à la mémoire es eux ahérents, Jean Cueff et Jean Le Nan, ééés en Vingt-huit ahérents Il a ensuite annoné que le nombre ahérents était reparti à la hausse, ave 28 ombattants reensés en fin année ernière, ontre 23 en ébut année, mais bien loin, toutefois, es 75 u ébut e e sièle. En présene es maires ajoints, Hervé Jézéquel et Jean-Mar Cueff, mais aussi e Jean-Louis Kihenin, orresponant éfense, Jean Vivier, serétaire et trésorier, a ressé un bilan finanier équilibré, au sein uquel les reettes (otisations et subvention La jeune assoiation «RoskOvalie», qui ompte une quinzaine e membres réunis par une passion ommune pour le rugby, n a pas enore onrétisé le projet e mieux faire onnaître e sport à Rosoff et en pays léonar. Elle s est, epenant, éjà exprimée, lors e sérieux oups e main bénévoles à la préparation e la Foire aux plantes u Jarin Kerilès, ou à l oasion e ifférentes animations organisées autour u bar u Laber, leur siège soial. Ateliers e musiothérapie Au fil es mois, leur agnotte s est garnie au-elà u fons e roulement néessaire, en attenant e faire aboutir es projets plus ambitieux, omme l organisation un math amial e rugby auquel partiiperont es équipes régionales. Reçue par Sébastien Desvents, une élégation e «RoskOvalie» a remis, jeui ernier, un hèque e 500 à la Fonation CHM pour marquer sa soliarité ans la lutte ontre la muovisiose. Cette somme sera affetée aux ateliers Chants et muovisiose que le Dr Anne Dirou et Emmanuelle Cueff- l aueil es stagiaires. et quatre argent La méaille argent a été remise à quatre agents. Françoise Moreau, agent es servies hospitaliers, a intégré Kersauy en Elle exere ses fontions au servie Ar Maner. Engagée en 1993, Mihèle Herry, UNC. Hausse es effetifs Rosoff Les méaillées, aux ôtés e Bénéite Le Guillanton, Ariane Bénar, Niolas Floh, Joëlle Tous-Mae. RoskOvalie. 500 pour la Muo aie méio-psyhologique lasse supérieure, est attahée au servie Ker Mor 2. Christine Lesot, rerutée en 1991, aie méio-psyhologique, exere ses fontions à Ker Héol 2 au sein e l équipe e nuit. Evelyne Troae, engagée en 1993, titularisée en 2006, travaille, aujour hui, à Ker Mor 2. Près e la moitié es aniens ombattants a assisté à l assemblée générale. muniipale) ont ompensé les épenses : offies religieux pour les obsèques, olis e Noël, partiipation aux frais e éplaements u présient et u vie-présient, François Ferre, à l assemblée épartementale statutaire, le 8 mars à Plouarzel, ou à la réunion e seteur à Plounévez-Lohrist. Jean-Yves Moaër, vie-présient e l Union épartementale et spéialiste es istintions, a profité e sa présene pour rappeler que les éorations internes evaient être portées à roite, et non pas à gauhe, où seules sont épinglées les éorations offiielles. Les élus présents ont fait part e leur souhait que toutes les assoiations patriotiques puissent travailler ensemble, à éfaut e pouvoir se regrouper. Sébastien Desvents (à roite), responsable e la oorination es soins, le Dr Anne Dirou (au entre) et Emmanuelle Cueff-Uguen ont remerié la élégation e Rosk- Ovalie, onuite par son présient, pour e on qui permettra 'ouvrir les séanes e l'atelier Chants et muovisiose à un plus gran nombre e patients. Uguen, musiothérapeute, ont présenté aux généreux onateurs. Ces ateliers, uniquement finanés par es ons, existent epuis 2006 et 175 patients ont bénéfiié, l an ernier, e es séanes un travail luique e la respiration. Les exeries sont synonymes e mieux être, e plaisir et aventure ans une éouverte e apaités nouvelles, en éveloppant la respiration abominale, pour aborer plus aisément la pratique sportive, par exemple.

14 14 Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme Plouesat Assoiation Tréas Glaz. Un nouveau bureau Cléer AFN. Un bureau remoelé Le nouveau bureau e Tréas Glaz : au premier rang, (e gauhe à roite) Françoise Kermoal, serétaire ; Janine Herry, présiente ; Annik Larsonneur, trésorière. Debout, Jeannine Bars serétaire ajointe ; Marie-Françoise Monot, vieprésiente ; Brigitte Tréal, trésorière ajointe. À la suite e l assemblée générale qui a vu la rééletion u tiers sortant et l entrée au onseil aministration e Jeannine Bars, l assoiation Tréas Glaz, affiliée à Générations Mouvement es aînés ruraux, a mis, en plae, luni matin, un nouveau bureau. L ahésion à l assoiation peut enore se faire lors e la permanene, qui se tient haque jeui, e Plougar Éole. 580 ouzaines e rêpes venues Plouvorn Pétanque loisirs. 30 triplettes au onours À SAVOIR PLOUNÉVEZ-LOCHRIST 10 h 30 à 11 h, à la salle Ty-an-Oll. Au programme es animations : un kig ha fars à Saint-Frégant, le 3 mars (insriptions pour le 12 février), la journée antonale ave ominos et pétanque le merrei 10 juin et les interlubs, le merrei 1 er juillet. tcontat Janine Herry, tél L Apel e l éole Saint-Joseph a organisé sa istribution e rêpes, jeui après-mii. Le trésorier, Mikaël Le Bars, était présent ave autres membres pour aueillir les parents afin e répartir les 400 ouzaines e rêpes e froment et 180 e blé noir. Une belle opération pour l équipe e la présiente, Viviane Breton. Le bénéfie permettra e réuire les oûts es manifestations extrasolaires. C est la triplette Yves Léan-François Roué-François Quiviger qui s est attribué le onours e jeui. 90 aînés ont onouru, ans une ambiane toujours très amiale. La suite u lassement : 2. François Creff - Pierre Petibon - Yves Roué ; 3. Yves Balanant - François Le Duff - Jean-Yves Caiou ; 4. Yvette Méar - Gérar Quélenne - Jean- Claue Car ; 5. Aline Herné - Fre Sanhez ; 6. Marie-Claue Derrien - Jean Cäer - François Herry. Éole Sainte-Famille. L'éole Sainte-Famille onvie la population à son traitionnel kig ha farz fait maison aujour hui, à mii. Les parents 'élèves aueilleront les onvives à partir e 11 h 30, à la salle polyvalente, où ils pourront se restaurer sur plae ou emporter leurs plats. Tarifs : 9 à emporter sur plae, 12 (boissons omprises) pour les aultes et 6 (boissons omprises) pour les enfants. Gratuit pour les moins e 6 ans. Bernar Werlé, présient, et Albert Penguily, nouveau trésorier, entourés es membres u onseil 'aministration. Lanhouarneau Dans le are e la quinzaine ulturelle, les élèves e l'éole Sainte- Thérèse ont véu, jeui, une journée rythmée par les tambours, aoréons et guitares es intervenants venus faire partager leur passion ommune : la musique et la anse. En fin e journée, la iretrie a tenu à remerier Ey Dinga pour le groupe Gwakatam, Mme Cam pour le groupe e anses bretonnes, Guy Maé pour le groupe e musique bretonne (Sonerien Lanhouarne) et Dominique Guillerm pour le groupe e pop rok, tous e Lanhouarneau, pour leur investissement ans ette journée, ainsi que Mimi Favé pour sa isponibilité lors e la visite e l'exposition à la bibliothèque. «Les enfants ont aoré et les enseignantes aussi!». À la suite e la ernière assemblée générale e l assoiation UNC-AFN, qui s est éroulée le samei 24 janvier, le nouveau onseil aministration s est réuni hier, en fin e matinée, afin élire un nouveau bureau. Lors e ette séane, Bernar Werlé a été reonuit à la présiene. Il en assurera lui-même le serétariat, aié e Louis Quéguiner. François Appéré a été élu au poste e vie-présient. Yves Milin, trésorier epuis e nombreuses années, a souhaité passer le relais. Il a été remplaé à e poste par Albert Penguily, Yves Milin restant le trésorier ajoint. Venue e la ville-sœur en septembre Les porte-rapeaux sont Pierre Combot et Jo Bloh. Les veuves e l assoiation seront sous la responsabilité Anne-Marie Belle et e Jeanne Mar. Le responsable es méaillés e l assoiation est François La traitionnelle journée e l amitié, réservée aux bénévoles e la paroisse et à tous eux qui prêtent leur onours lors es érémonies religieuses, a été organisée par Josiane Cazu et Annik Caiou, merrei, au Mille-Club, où l abbé Alain Chateau, uré oyen e l ensemble paroissial e Saint-Pol-e-Léon, avait réuni l ensemble es ateurs e la vie e l église Saint-Pierre. En présene Aline Chevauher, maire, les membres es onseils éonomiques et u Relais, les organistes, animateurs et leteurs, les personnes qui s oupent e l église (saristain, ouvreuse, équipe-fleurs, équipe e nettoyage, rèhe), mais aussi elles qui aompagnent les funérailles, les atéhistes, ainsi que les membres es ifférents servies église, ont évoqué le fontionnement e leurs seteurs au ours e l exerie éoulé, faisant, notamment, apparaître le besoin e renouveler les groupes e bénévoles hargés u balayage et u fleurissement e l église. Guillerm. Lors e ette réunion, ivers événements ont été évoqués, ont la venue e la ville-sœur La Jumellière (49), en septembre et l organisation un après-mii en breton, le 11 otobre prohain. Par ailleurs, es voyages seront également organisés, au œur e l assoiation Voyages-loisirs AFN que présie Louis Dante, l un en juin, ans le Tyrol, en Allemagne, et un seon, à Dinar, en septembre. Quinzaine ulture. Des notes, plein l éole! Plouénan La éouverte es instruments e musique traitionnelle ave Guy Maé, es Sonerien Lanhouarne. Paroisse. Les bénévoles réunis au Mille-Club Josiane Cazu et Annik Caiou (ebout, e gauhe à roite), eux paroissiennes, ont organisé l après-mii e retrouvailles es bénévoles. Au ours e et après-mii onvivial, les personnes présentes se sont réunies autour un «afé-retrouvailles».

15 15 Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme LANDERNEAU AUJOURD'HUI URGENCES Méeins e gare : tél. 15. Hôpital : route e Penran, tél Pharmaies e gare : tél (0,34 la minute). Urgenes entaires : tél : 15 (e 9 h à 12 h). SÉCURITÉ Pompiers : tél. 18. Genarmerie : tél. 17 ou 112 (epuis un portable). SERVICES ErDF : tél ou GrDF : tél Servie es eaux : tél A s s a i n i s s e m e n t : tél ou PRATIQUE Marhés u jour : à Daoulas, FAITS DIVERS La Rohe-Maurie. Un onuteur blessé ans un aient Hier matin, vers 9 h 30, un onuteur a été blessé ans l aient e son véhiule. Ce ernier s est retrouvé sur le toit, au niveau u moulin e Brézal, sur AU CINÉMA AUJOURD HUI TAKEN 3 Ation (1 h 43). l À 14 h 30, 20 h 45. LES SOUVENIRS Coméie ramatique (1 h 35). l À 10 h 45, 17 h, 20 h 45. LA FAMILLE BÉLIER Coméie (1 h 45). e matin. LOISIRS Aqualorn : e 10 h à 18 h, tél LE TÉLÉGRAMME N leteur : tél (prix un appel loal). Réation : ; fax, Publiité : tél Vente e photos aux partiuliers : Site : Petites annones pour partiuliers : tél (appel gratuit epuis un fixe). Annones légales : tél Avis obsèques : tél (prix un appel loal) ; fax, (0,11 TTC la minute). Portage u journal à omiile : tél (n ristal, appel non surtaxé). la épartementale n 712, près e La Rohe-Maurie. Les pompiers sont intervenus rapiement et le onuteur a été pris en harge. Éhangeur e Saint-Éloi. Une automobiliste surprise par la grêle Vers 10 h, hier matin, toujours à ause e la grêle, une femme a peru le ontrôle e son véhiule sur la RN12, ans le sens Brest - Saint-Brieu. Son véhiule a glissé sur la haussée au niveau u pont éhangeur e Saint-Éloi. Les pompiers se sont renus sur plae pour onstater l aient. Plus e peur que e mal puisque la onutrie, qui était seule ans sa voiture, n est blessée que très légèrement. Elle a tout e même été transportée vers le CHRU e la Cavale-Blanhe, à Brest. l À 14 h 30, 17 h. TIMBUKTU Drame (1 h 37). l En VO : à 10 h 45. tpratique LE ROHAN 55, rue e la Fontaine-blanhe, tél NOUS SOMMES OUVERTS LE LUNDI PUBLICITÉ MX AUTOMATISME - HABITAT Fenêtres - Portes e garage - Portails Devis gratuits ZI Mesoen - PLOUDANIEL - Tél AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR Portails - Clôtures - Murets - Terrasses Devis gratuits ZI Mesoen - PLOUDANIEL - Tél Pour figurer ans ette rubrique, ontater le Salle e sport. Un équipement e territoire Pour l heure, l essentiel se passe en sous-sol. Mais le hantier e la salle e sport ommunautaire suit son ours à Saint-Ernel et, hier, Patrik Leler en a symboliquement posé la première pierre. Patrik Leler, présient e la ommunauté e ommunes, et Laurene Fortin, onseillère régionale et élue ommunautaire, ont fait un peu e maçonnerie. C est un hantier qui, aujour hui, sait se faire entenre, parfois même jusqu au entre-ville. Car, à Saint-Ernel, les fonations profones sont en ours e réalisation. Ce sont, en effet, 110 pieux qui sont atuellement plantés ans le sol, parfois jusqu à 20 m e profoneur, et qui vienront bientôt soutenir le nouvel équipement. Forément, ça fait un peu e bruit. Les premières strutures en béton, elles, s élèveront ébut mars, suivies par l éifiation e la harpente métallique. Homologation nationale Hier, la pose e la première pierre a été l oasion, pour le présient e la ommunauté e ommunes (CCPLD), Patrik Leler, e rappeler les granes lignes e e projet. Et abor son oût, 8 M, supportés à hauteur e près e 6 M par la CCPLD. «Cette salle e sport nous montre que, e plus en plus, la ommunauté e ommunes intervient ans es omaines qui touhent QUE FAIRE AUJOURD HUI? LANDERNEAU Théâtre lownesque. Les hevaliers, par la ompagnie Okiok. À 17 h, au Family. Durée : 1 heure. Tarifs : e 7 à 18 et abonnement. Renseignements et réservations au Théâtre. «Un amour e piano» et «Léonie est en avane», e Georges Feyeau, à 15 h 30, à la Maison e quartier e Kergréis. À l entrate : afé, rêpes et buvette sans alool. Spetale tout publi. Entrée gratuite. Contat : assoiation Kergréis Dynamique. Exposition «Mone u rêves», e Catherine Chauloux et Sylvia Karle-Marquet. Exposition à éouvrir à la galerie Le Croissant e Lune, quartier Saint-Thomas, e 16 h à 19 h. Entrée libre. Tél Foire à tout e l APE Notre-Dameu-Tromeur. De 9 h à 17 h, à Saint- Ernel. Entrée : 1,50 à partir e 12 ans. Tél LA ROCHE-MAURICE l ensemble e la population : enfants, aultes, solaires», s est féliité Patrik Leler. Une façon aussi e issiper quelques malentenus. Cette salle a souvent été assoiée au haut niveau. Or, assure le présient, elle evra servir au plus gran nombre. «Cette nouvelle salle sera plutôt estinée au basket, au han, au tennis e table, au juo, au tir à l ar. Elle vienra en omplément es autres équipements habituellement utilisés par les lubs», poursuit Patrik Leler. Ave un mur esalae Ce ernier a ainsi rappelé que nombre e lubs étaient ontraints organiser leurs manifestations ailleurs, faute équipements aéquat à Lanerneau. La situation ne saurait urer. Ave une jauge allant e 600 à plaes, la nouvelle salle pourra aueillir es ompétitions, y ompris e haut niveau, puisqu elle evrait obtenir une homologation nationale pour le basket, le han et le tennis e table. Visite guiée u hâteau. Visite guiée u hâteau e Roh Morvan, à 15 h. Renez-vous evant le hâteau. Visite gratuite aessible à tous une urée e 1 heure. PENCRAN Repas rêpes e l assoiation La bonne Altitue. Repas, à partir e 12 h, à la salle polyvalente. Animé par le groupe Sell ta piv, e Plougastel-Daoulas. Contat : ; ourriel : PLOUDANIEL Théâtre : «les amours e Nanterre», par la ompagnie Les Autres e Saint-Thonan. À 14 h 30, à la salle Broéliane, salle hauffée, organisé par l APE e Jean-Monnet. Entrée : 5 à partir e 12 ans. PLOUÉDERN Kig ha farz paroissial. À la salle Stereenn, servi sur plae à partir e 12 h, ou à emporter à partir e 11 h 30. Tarifs : kig ha farz à 11, ou jambon-frites à 6. À noter, également, la réalisation un mur esalae qui evrait permettre e évelopper la isipline sur le territoire. Pas étalement urbain Pour le présient e la ommunauté e ommunes, e projet s insrit, aussi, ans une politique e éveloppement urable. «Cela ommene par le hoix u site. Afin e luter ontre l étalement urbain, nous avons opté pour un site éjà urbanisé, aessible en bus», inique Patrik Leler, qui amet, epenant, que e hoix génère un suroût, elui une politique aménagement assumée. Au hapitre u éveloppement urable, on pourrait aussi iter l alimentation par la haufferie bois voisine ou, enore, la proution énergie solaire via 700 m² e panneaux photovoltaïques. Pour e qui est e la livraison e l ouvrage, Patrik Leler reste pruent, se ontentant évoquer l année 2016, sans plus e préisions. SAINT-DIVY Repas vosgien «La Tofaille». À partir e 12 h, à la salle polyvalente, repas vosgien «La Tofaille» (pommes e terre, lar, sauisses, oignons). Tarifs : aultes : 12, enfants moins e 12 ans : 6. Réservation au ou e Foulées péestres «Challenge e l Élorn». À 9 h 30, épart u bourg. Au programme : ourse e 6,3 km (épart à 9 h30 et elle e 15 km omptant pour le Challenge e l Élorn (épart à 10 h 30). Le iruit est inhangé, mais il se fera ans le sens inverse es années prééentes. Animations jeunes à partir e 10 h 35. Tarif : 7 par préinsription sur le site internet ou 8 sur plae. SAINT-URBAIN Exposition e peintures e Marie- Noëlle Rollan. À éouvrir, e 10 h à 18 h, au entre Créa h Balbé. Entrée libre.

16 16 Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme La Rohe-Maurie Roh Morvan. Visite aujour hui Au bout es 100 marhes qui onuisent à la forteresse u Roh Morvan, la vue imprenable sur les vallées e l Elorn et u Morbi surpren et séuit tous les visiteurs. Ave les ommentaires es guies e «Château et Patrimoine», est l oasion e se replonger ans l histoire mouvementée u hâteau qui a onnu tous les grans événements qui ont fait l histoire e la Bretagne. L oasion, aussi, e éouvrir les salles es gares, le système e éfense es portes léonares, la uisine et le logis. Les premières fouilles ont permis e omprenre l organisation spatiale et éfensive e la forteresse, ave ses tours, son onjon, et sa porterie. Elles ont mis au jour plusieurs éléments arhiteturaux et mobiliers omme es heminées monumentales, es meules, es éperons, ou es pièes armures. Le euxième programme e fouilles, mené et été, permet aperevoir un nouveau logis, situé à l est, à l entrée u site, aolé à la tour e éfense qui ommene à laisser entrevoir son envergure. tà savoir Renez-vous, à 15 h 30, pour une visite ommentée environ 1 heure Loperhet Art en marhe. Les éoles partiipent Les enfants e l éole Éri-Tabarly se sont investis ans l ativité. À SAVOIR LESNEVEN Culte atholique. Offies, aujour hui, à 10 h 30, à Plouvien et Plouaniel. Cinéma à l Even. «Nature», à 10 h 45 et 15 h 45. «Une merveilleuse histoire u temps», à 20 h 15. Dans le are e la quatrième éition '«Art en marhe», qui se éroulera, et été, sur la ommune, es ativités sont organisées ave l une es artistes, Sylvie Perriau. Les eux éoles e la ommune et elle e L Hôpital-Camfrout partiipent à la réalisation une struture monumentale. Jeui, e sont les élèves e l éole Éri-Tabarly qui ont renontré l artiste, à raison une heure par lasse à la maison Mana h. Le thème e la struture monumentale à base e terre e grès sera sur les poissons, et plus partiulièrement les maquereaux. Au ours e ette séane, jeui, les enfants ont moelé, essiné, et éoré les bans e poissons. Sylvie Perriau les uira, et revienra pour une euxième séane pour la peinture. Éole es arts u irque. L éole es arts u irque, La Piste es Légenes, proposera un stage e irque pour les enfants, à partir e 6 ans, u 9 au 13 février, e 10 h à 12 h et e 14 h à 16 h, à la salle Kerjézéquel. Au programme : toutes jongleries, grosses boules, rouleaux amériains, éhasses, monoyles, péalettes, fil tenu, arobaties, et. Renseignements auprès e Rihar Foella au ou par ourriel, APPMA (pêhe). L assoiation agréée e pêhe et e protetion u milieu aquatique (AAPMA) u pays es Abers-Côte es Légenes tienra son assemblée générale, imanhe 8 février, ès 9 h 30, à Kersaint-Plabenne (espae u Kreis Ker). Corresponane loale. Boîte aux lettres sur le pignon e la mairie ; Hervé Pronost, tél ou ourriel ; Christine Le Meut, tél ou ourriel Lesneven Twirling. Départemental inéit aujour hui «Twirling bâton, le sport e toutes les émotions», assure le slogan e la féération française. Grâe, agilité, enurane, équilibre, oorination, onentration et, beauoup, beauoup e travail : ette isipline, ouverte aux filles omme aux garçons, tout à la fois sport e ompétition et spetale, néessite en tout as e nombreuses qualités. 250 athlètes à Kerjézéquel Pour eux qui en outent, un onseil : allez faire, e imanhe, un étour par l espae Kerjézéquel qui aueille le hampionnat épartemental, toutes atégories et toutes filières. Dans une formule inéite. «C est aussi le hampionnat es Côtes- Armor ; nous avons le ouble athlètes que habitue, soit, environ, 250» explique Gilas Chapelain, le présient u lub loal. Sous le regar attentif et onerné u publi, solos, uos et équipes éfilent pour présenter les horégraphies longuement préparées. Les juges notent. La salle applauit, enourage, râle, un peu, parfois. Pour l athlète ébutant omme Plouier En 2008, trois passionnés e moèles réuits, Thierry Mahéas, Géral Thurillet et Régis Jan, réent l Amiale es maquettistes e la Côte-es-Légenes. L assoiation s installe à Tréflez, ans un loal ommunal. D autres les rejoignent. «Notre nombre ahérents augmente haque année ; nous sommes, atuellement, une vingtaine, le plus jeune à 11 ans, l aîné a épassé les 70 ans». Chaun a son omaine e préiletion : la maquette à monter, la figurine ou le train. Pour les amoureux u rail, un projet s impose : réer un réseau qui reprouira es sites u Finistère, en partiulier e la Côtees-Légenes. «Un réseau se onstitue e moules onçus ans un format prééfini afin e permettre les éhanges ( ) ela onne aussi l oasion e se faire la main, ar, ave le train, on touhe à tout : le éor, l habitat, l életriité, les automatismes, et.». Mais un réseau néessite aussi e l espae et, à Tréflez, il n y en a pas suffisamment. Sans abanonner son premier loal, l amiale vient on investir l étage e l anienne Les jeunes athlètes loales sont, bien éviemment, e la fête. pour le onfirmé, est un moment important : l oasion e se présenter au publi, e rêver une méaille, ou en obtenir une qui assurera la partiipation aux ompétitions à venir. Pour tous omme pour les spetateurs, les bénévoles loaux, aguerris à e genre organisation, sont aux petits soins. Maquettistes. Un nouveau loal Goulven À l entrée, errière les billigs ou ans les oulisses, ils sont une trentaine à s ativer. Ils réponront enore présent, aujour hui, en espérant que le publi soit nombreux. tpratique Aujour hui, ès 8 h et jusqu à 17 h ; entrée, 3. En attenant e réer un réseau ferroviaire, l'amiale présente la réalisation 'un e ses membres, ans la plus grane es eux pièes qui lui ont été attribuées par la mairie; l'autre sert 'atelier. Club e l'amitié. L'atout onvivialité bibliothèque. «C est une grane bouffée oxygène que nous offre la ommune». Et, l opportunité e faire éouvrir leur ativité à autres, ont les usagers e l espae Oxy jeunes installé au rez-ehaussée. Ave ette même envie, l amiale proposera la quatrième éition e son salon été, les 4 et 5 juillet, à l espae sportif. La manifestation réunira une inquantaine exposants venus e toute la Frane et e pays voisins. tcontat Thierry Mahéas au MX Dimanhe 1 er février Le ommere en Fête! e 9 h 30 à 18 h Animation - Maquillage enfants Clown - Tombola Jambon à l os (réservation ) Salle Kerjézequel (iretion Plouier) LESNEVEN BRADERIE Entrée 1 au profit e l assoiation AOI Mathieu Tanné Commerçants partiipants : Le Palais es Gourmanises - C est ans l Hair - Côté Sable - Elle Lingerie Évasion - Bijouterie Le Boulh, Bijouterie Cavare - Au Porté Main - Centre esthétique Chantal Delamarre Mirettes et Papilles - Gerry Weber - Vert Anis - Lingerie Sorelle - Séution - Cabinet e naturopathie Blan Brun - Coast - Campus Soleil - Vêtements Laurans - La Porte Bleue Des parties e ominos, et e pétanque quan les beaux jours reviennent, rythment, haque jeui, les renontres u lub e l amitié. Et, eux fois par an, il s assoie ave le lub voisin e Plouier pour proposer une sortie à la journée à ses 40 ahérents. L oasion e éouvrir, e faire es renontres et, naturellement, e passer u bon temps ensemble, le leitmotiv e l assoiation. En avril, ses ahérents inviteront eux es autres lubs e la Côte es Légenes à éouvrir la ommune et ses sentiers à l oasion une ranonnée e seteur.

17 Pays e Brest Dimanhe 1 er février 2015 Agriulteurs. Les trateurs e la olère Une trentaine e prouteurs et 14 trateurs ont investi, hier mii, le ron-point e Pen-ar-C hleuz pour installer un barrage filtrant. Les agriulteurs manifestaient ontre les marges e la grane istribution et pour un étiquetage préisant l origine es prouits. Après avoir éoré le ron-point e roix et e panneaux publiitaires e granes et moyennes surfaes les agriulteurs ont allumé un feu. La irulation s est trouvée fortement ralentie, hier, à l heure e mii et un bouhon s est formé au bout e la RN12, alors que es averses e grêle ne essaient e s abattre sur les prouteurs venus manifester au ron-point e Pen-ar- C hleuz, à Brest. Quatorze trateurs équipés e remorques ont pris position sur le ron-point et à haque sortie, pour installer un barrage filtrant et istribuer es trats aux automobilistes. Le onvoi était parti e l aire e ovoiturage e Gouesnou, où s étaient rassemblés e jeunes agriulteurs représentant es proutions très variées (por, lait, légumes, œufs et volailles), e toute la région prohe et ne se rélamant auun syniat. Proutions à perte «On veut que les granes et moyennes surfaes (GMS) jouent le jeu ave les prouteurs. Le por est en rise epuis sept ans, le lait va suivre et il y aura une grosse asse, bientôt, si rien ne bouge. Les trésoreries sont mal en point et si les autres professionnels n ont pas le roit e venre à perte, en revanhe, les agriulteurs peuvent prouire à perte», isait l un es manifestants. Une exploitation agriole bretonne génère sept emplois irets, rappellent les agriulteurs. «Nous sommes la variable ajustement mais beauoup s essoufflent, aujour hui. On travaille pour rien! La grane istribution fait toujours autant e marge sur notre os», appuie Davi Louzaouen, agriulteur à Plouzané. Dans le ollimateur es manifestants, plusieurs marques françaises qui ne jouent pas le jeu et s approvisionnent en Allemagne, notamment. «Ce pays pratique un umping soial. Des granes marques e salaisonneries françaises, omme Fleury-Mihon, Marange ou Herta, préfèrent aheter en Allemagne et n aeptent pas l étiquetage permettant une traçabilité e la viane, e savoir où elle a été prouite. À l inverse, les GMS ont aepté le prinipe e ette traçabilité». Sur les trats istribués aux automobilistes, les agriulteurs appelaient les onsommateurs à aheter français. «Exiger es prouits français» «En Frane, on estime que 87 % e la viane e volaille utilisée en restauration hors omiile (RHD) est importée. Pour la Bretagne, est un non-sens. Au restaurant, au supermarhé et ans les antines, il faut exiger es prouits français!». Les prouteurs ont levé leur barrage filtrant vers 14 h. La viéo sur letelegramme.fr Assistantes maternelles. Un temps e travail Les agriulteurs ont transformé le ron-point en «imetière es proutions agrioles loales». Des panneaux publiitaires enseignes e granes et moyennes surfaes e la région avaient été arrahés et se sont retrouvés sur le ron-point e Pen-ar-C hleuz. La ville e Brest avait onvié, hier, les assistantes maternelles e Brest et u seteur prohe à une journée e réflexion sur les pratiques éuatives en matière e petite enfane. Dès 8 h 30, 80 assistantes maternelles étaient présentes à ette renontre intitulée «Gourmanises et expertises», insrite ans la émarhe «professionnalisation et valorisation es ompétenes» portée par la ville. Elles ont assisté à la projetion un film Alain Chabot : «Bébés». Un ébat autour es pratiques professionnelles et e la iversité ulturelle a suivi. Éhanges en petits groupes C est Laurene Davoust, soiologue, qui était hargée e mener les éhanges ave les partiipantes qui, ans un premier temps, étaient réparties en huit groupes. Les sujets aborés ont été très nombreux, se rapportant toujours au film qui venait être projeté. Ainsi : l alimentation es enfants, le éveloppement psyhomoteur, le besoin amour, la séurité, l hygiène, Quatre-vingt assistantes maternelles se sont réunies au salon Colbert e l hôtel e ville pour parler e la petite enfane et e pratiques éuatives. les soins, les rapports ave les familles, et. La psyhologue tirait alors les onlusions e e hapitre. Il était près e 13 h lorsque l assemblée est passée à la seone partie u programme : le «éjeuner u mone». 800 assistantes maternelles Karine Coz-Elleouet, ajointe au maire hargée e la petite enfane, a aussi fait part es temps e travail qui seront proposés aux quelque 800 assistantes maternelles qui travaillent à Brest. Après elui e e jour, le roit à la formation sera étuié en mai. Le troisième temps e travail, prévu en otobre, se fera ave la Ligue e l enseignement.

18 18 AVIS DE DÉCÈS Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme BERRIEN - ROGNAC (13). Nous avons la tristesse e vous faire part u éès e Mme Marie-Louise PLASSART née LOZACH survenu à l âge e 90 ans. De la part e Fernan Plassart, Gérar et Renée Plassart, ses enfants ; ses petits-enfants, ses arrière-petits-enfants et toute la famille. Un hommage lui sera renu luni 2 février, à 13 h 15, au rématorium e Carhaix. La famille remerie toutes les personnes qui prenront part à sa peine et tout partiulièrement l ensemble u personnel u foyer-logements e La Salette et e Keravel pour sa gentillesse et son évouement. Marie-Louise repose à la hambre funéraire e l hôpital e Carhaix. PF Arrée Funéraire, Berrien tél BEUZEC-CAP-SIZUN - LE JUCH. Nous avons le regret e vous faire part u éès e M. Charles YOUINOU à l âge e 66 ans. De la part e son épouse, Christiane ; ses enfants, Eri, Sophie, Séverine, et leurs onjoints ; ses sept petits-enfants, sa belle-mère, ses frères et toute la famille. Charles repose à la hambre funéraire u Cap, à Plouhine. La érémonie religieuse sera élébrée en l église e Beuze-Cap- Sizun, luni 2 février, à 16 h. La famille remerie toutes les personnes qui s assoieront à sa peine et tout partiulièrement Aline, Annik et le personnel e Cap Sizun Taxi. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PF u Cap, Auierne tél BRIEC (Jubi) - LOTHEY. Nous avons la tristesse e vous annoner le éès e Marie-Christiane MAZEAS à l âge e 79 ans. De la part e ses nièes, Maryvonne et Patrie Le Douguet, Véronique et Mihel Corlay ; toute la famille et ses amis. La érémonie religieuse sera élébrée mari 3 février, à 14 h 30, en l église e Brie. Marie-Christiane repose à l espae funéraire e Brie. Visites e 14 h à 18 h. Ne reevant pas e onoléanes, la famille remerie toutes les personnes qui prenront part à sa peine et tout partiulièrement le servie méial, pour son évouement et sa gentillesse. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PF Conan, Brie tél Servie obsèques Heures ouverture Le servie est ouvert u luni au venrei, e 13 h 30 à 20 h le samei, e 16 h à 20 h le imanhe, e 13 h 30 à 20 h Tél (N Vert, appel gratuit epuis un poste fixe) Fax ,09 TTC la minute Courriel : Le Télégramme ajoute à la publiation es avis e éès et remeriements ans ses olonnes, sur la base u tarif, une iffusion omplémentaire sur son site internet afin e touher un plus large publi, tant en Frane qu à l étranger. La emane insertion ans le journal emporte autorisation expresse e l annoneur pour ette iffusion soit iretement par Le Télégramme, soit par l une e ses filiales ou l un e ses partenaires. CARQUEFOU - LANDERNEAU. C est ave une grane tristesse que nous vous faisons part u éès souain e Denis KERMAÏDIC à l âge e 45 ans. De la part e son épouse, Chantal Kermaïi, née Jonour ; ses enfants, Nathan et Flavie ; ses parents, M. et Mme Jean Kermaïi ; sa gran-mère, Mme Marie Kermaïi ; sa belle-mère, Mme Marie-Ange Jonour ; sa sœur, son frère, ses beaux-frères, belles-sœurs, Véronique et Bruno Pengam, Jean-Mihel et Véronique Kermaïi, Pasale et Vinent Gayet, Régine Jonour et Mar Baron, Jak et Soizi Jonour ; ses neveux, nièes, toute la famille et ses nombreux amis. Un ernier hommage lui sera renu luni 2 février, à 16 h 30, à la salle e érémonies u entre funéraire e Saint-Ernel, à Lanerneau, où il repose. La famille remerie toutes les personnes qui prenront part à sa peine. Des ons à la Croix-Rouge française, au profit e la formation aux premiers seours ans les ollèges et lyées, seront préférés aux fleurs. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PFCA, Lanerneau tél DIRINON - GUJAN-MESTRAS PAIMPOL. Nous avons la ouleur e vous faire part u éès e M. Jean-Claue ROUÉ à l âge e 59 ans. De la part e son épouse, Yveline, née Rouaut ; ses sœurs, Annik, Marie-Hélène, et leurs onjoints ; ses beaux-enfants et toute la famille. La érémonie religieuse sera élébrée mari 3 février, à 10 h 30, en l église e Dirinon. La famille remerie toutes les personnes qui prenront part à sa peine et plus partiulièrement le servie méeine B e l hôpital e Lanerneau. Jean-Claue repose au funérarium e l hôpital e Lanerneau. Visites e 15 h à 18 h. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PF Léon, La Rohe-Maurie tél GUICLAN SAINT-THÉGONNEC. Nous avons la tristesse e vous faire part u éès e Mme Marie Thérèse ABGRALL née INIZAN De la part e Marie-Pierre et René Charlou, Brigitte et Jean-Maurie Guivar h, ses enfants ; Fabienne et Manuel, Pasale et Morgan, Laurene et Grégory, Arnau, ses petits-enfants ; Thomas, Clémene, Noah, Léa, ses hers arrière-petits-enfants ; Albert et Annik, François (=) et Claire, ses frères et belles-sœurs ; ses neveux et toute la famille. La érémonie religieuse sera élébrée luni 2 février, à 14 h 30, en l église e Guilan. La famille remerie toutes les personnes qui prenront part à sa peine et le personnel soignant qui l a entourée urant sa malaie. Marie Thérèse repose à l espae funéraire, 35, rue Joffre, à Lanivisiau. Visites e 10 h à 12 h et e 14 h à 19 h. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PF Ménez, Lanivisiau tél GUICLAN. Nous avons la tristesse e vous faire part u éès e M. Louis MER à l âge e 91 ans. De la part e son épouse, Yvonne, née Salaun ; ses enfants, Gaby et Monique Mer, Eliane et René Gueguen ; ses petits-enfants, ses arrière-petits-enfants, ses beaux-frères, ses belles-sœurs et toute la famille. La érémonie religieuse sera élébrée luni 2 février, à 16 h, en l église e Guilan. La famille remerie toutes les personnes qui prenront part à sa peine, son méein traitant, le oteur Le Goff, et la résiene Saint- Mihel e Plougourvest pour leur gentillesse et leur évouement. Louis repose à l espae funéraire, 35, rue Joffre, à Lanivisiau. Visites e 10 h à 12 h et e 14 h à 18 h. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PF Ménez, Lanivisiau tél LE CONQUET - PARIS FONTENAY-LE-COMTE BREST. Nous avons la tristesse e vous faire part u éès e M. Bruno GRINSARD survenu à l âge e 80 ans. Les obsèques auront lieu merrei 4 février, à 14 h 30, en l église u Conquet. De la part e ses enfants, Pasale, Vivian (=), Béatrie et Frééri, Laurent et Christelle ; leur maman, Annie ; ses petits-enfants, son arrière-petite-fille, son arrière-petit-fils, ses sœurs, ses belles-sœurs, beaux-frères et toute la famille. Ne reevant pas e onoléanes, la famille remerie toutes les personnes qui prenront part à sa peine. M. Grinsar repose au entre funéraire es ommunes assoiées Le Vern. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PFCA, Brest tél LANMEUR - GUIMAËC PLESTIN-LES-GRÈVES. Nous avons la ouleur e vous faire part u éès e M. Jean JAOUEN Anien ombattant AFN à l âge e 79 ans. De la part e son épouse, Marie Claire, née Delisle ; ses enfants, Eri et Ghislaine, Philippe ; sa hère petite-fille, Mélanie ; sa belle-sœur, Marie Claue ; sa tante ; son filleul, Alain ; ses neveux, nièes, ses ousins, ousines, toute la famille et ses amis. Les obsèques seront élébrées mari 3 février, à 14 h 30, en l église e Guimaë. Remeriements aux pompiers, au Smur, à l ensemble u personnel u servie réanimation e l hôpital e Morlaix, à ses méeins traitants, au abinet infirmier Stéphan-Keroé-Le Goff, pour leur gentillesse et leur évouement. Fleurs réservées à la famille. Des ons pour l assoiation es mutilés e la voix seront préférés. Jean repose à l espae funéraire u Trégor, à Lanmeur. Visites e 15 h à 18 h 30. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PF Jaouen, Lanmeur tél LANDERNEAU - GUIPAVAS LOCMINÉ (56) - LORIENT (56) LOPERHET - TREFFENDEL (35) SUCÉ-SUR-ERDRE (44). Nous avons la tristesse e vous faire part u éès e Mme Christiane LE ROUX née CUCHARD à l âge e 83 ans. De la part e ses enfants, Joël Le Roux (=), Christian (=) et Chantal Le Roux, Lyia et Philippe Charreteur ; ses petits-enfants, Emmanuel et Fabienne, Estelle et Jean-Yves, Julien, Rozenn et Guillaume, Virginie et Sylvain, Guillaume et Laura, Caroline, Maxime ; ses arrière-petits-enfants héris, Lia, Noë, Louise, Noah, Valentin, Maun, Awen, Saha, Mona, Nina, et toute la famille. La érémonie religieuse sera élébrée mari 3 février, à 14 h 15, en l église Saint-Houaron. La famille remerie toutes les personnes qui prenront part à sa peine. Remeriements partiuliers au servie u 4 e étage e la linique Pasteur. Christiane repose au entre funéraire e Saint-Ernel, à Lanerneau. Une pensée pour son époux, Marel (=), ééé le 16 mai Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PFCA, Lanerneau tél LANDERNEAU LA ROCHE-MAURICE PENCRAN - CHOLET. Nous avons la tristesse e vous faire part u éès e Mme Marie-Renée MORIZUR née CLEUZIOU à l âge e 85 ans. De la part e ses enfants, Dominique et Yvon Diou, Gwenaëlle Morizur, Jaques Morizur, Bernar Morizur, Bruno Morizur ; ses petits-enfants, ses arrière-petites-filles et toute la famille. La érémonie religieuse sera élébrée mari 3 février, à 10 h, en l église Saint-Houaron. La famille remerie tous eux qui prenront part à sa peine. Remeriements partiuliers à tous eux qui l ont aompagnée et entourée. Mme Morizur repose à la hambre funéraire e l hôpital e Lanerneau. Visites possibles e 14 h à 18 h. Une pensée pour son époux, Henri (=) ; son fils, Jean-Paul (=), et son petitfils, Christophe (=). Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PFCA, Lanerneau tél PLOUARZEL - CHAUVIGNY (86). Nous avons la ouleur e vous faire part u éès brutal e M. François LAMOUR survenu à l âge e 62 ans. De la part e ses enfants, Stéphanie et Tangui, Guillaume ; ses petits-enfants, Noan, Youenn ; sa mère, Eugénie ; ses frères et sœur et toute la famille. Les obsèques seront élébrées mari 3 février, à 14 h 15, en l église e Plouarzel. François repose au entre funéraire u Languis, à Plouarzel. Fleurs réservées à la famille. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PFCA, Plouarzel tél PLOUGASTEL - GUIPAVAS SAINT-CYPRIEN (66). Lise, sa maman, et Jean, son papa, ont la ouleur e vous annoner le éès aientel e Mathieu QUÉRÉ à l âge e 37 ans. De la part e ses frères, sœurs, Ronan et Isabelle, Laurent, Anne et Vinent ; ses neveux, nièes, Céri, Hugo, Romain, Théo, Manon, et toute la famille. La érémonie religieuse sera élébrée mari 3 février, à 14 h 30, en l église e Plougastel. Mathieu repose à la hambre funéraire u Stum, à Dirinon. Visites e 14 h à 18 h. La famille remerie toutes les personnes qui prenront part à sa peine. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PF Boiger-Inizan, Plougastel tél PLOUVIEN - VALENCIENNES. Après avoir lutté ave ourage et sans jamais se plainre, espérant toujours es jours meilleurs, la malaie a été la plus forte. C est ave une grane tristesse que nous vous annonçons le éès e Jean François JESTIN qui nous a quittés, à l âge e 67 ans. De la part e son épouse, Marie Frane, née Jaouen ; ses enfants, Ronan et Eloie, Niolas et Lupita ; ses petits-enfants, Mael, Mélissa, Emiliano, Daniel ; son frère, ses sœurs, ses beaux-frères, belles-sœurs, ses neveux, nièes et toute la famille. La érémonie religieuse sera élébrée mari 3 février, à 14 h 30, en l église e Plouvien. Visites à la hambre funéraire Toulle, à Plabenne, 8, rue Pierre-Jestin, e 14 h à 19 h. Remeriements sinères au servie onologie e la linique Pasteur, au oteur Ahour qui a su trouver les mots qu il fallait pour l aompagner ans son ombat pour la vie ; au oteur Moal, son méein traitant ; aux servies e l HAD u Ponant, à ses infirmières, ses kinés. Ne reevant pas e onoléanes, la famille témoigne sa reonnaissane aux personnes qui la soutiennent en e moment iffiile. PF Toulle, Plabenne tél PLOUÉNAN - MESPAUL MORLAIX - LANMEUR. Nous avons la tristesse e vous faire part u éès e M. Yves JOLY survenu à l âge e 83 ans. De la part e son épouse, Anne-Marie, née Saillour ; ses enfants, Joseph, Jean-Yves, Dominique ; son petit-fils, Dorian ; son frère, ses sœurs, ses beaux-frères, belles-sœurs et toute la famille. La érémonie religieuse sera élébrée luni 2 février, à 14 h 30, en l église e Plouénan. Yffi repose à l espae funéraire e Saint-Pol-e-Léon. Visites e 10 h à 12 h et e 15 h à 18 h. Ne reevant pas e onoléanes, la famille remerie toutes les personnes qui prenront part à sa peine et tout partiulièrement le personnel soignant e la linique Kerléna. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PF Gouriou, Saint-Pol-e-Léon tél PORTSALL BREST - SAINT-RENAN. Nous avons la ouleur e vous faire part u éès e Mme Marie ARZEL-LOUÉDOC née ARZEL survenu le 31 janvier, le jour e ses 92 ans. De la part e ses enfants, Joël (=) et Christiane Louéo, Daniel et Anne Louéo ; ses petits-enfants, Frank et Gwenoline, Philippe et Valérie, Bruno et Maguy, Isabelle, Niolas ; ses arrière-petits-enfants, Angélique, Damien, Quentin, Laurie, Simon, et toute la famille. Ayons une pensée pour son fils, Joël, ééé en éembre La érémonie religieuse sera élébrée mari 3 février, à 14 h 30, en l église e Portsall. La famille remerie toutes les personnes qui prenront part à sa peine, tout partiulièrement ses aies ménagères ; l ADMR ; son méein traitant, le oteur Simon ; son infirmier, M. Sella ; l hôpital e La Cavale-Blanhe ; l hôpital Le Jeune, pour leur gentillesse et leur évouement. Marie repose au entre funéraire, route e Plouguin, à Lampaul-Ploualmézeau. Visites e 15 h à 18 h. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PF Laot, Lampaul-Ploualmézeau tél QUIMPER (Kerfeunteun) BÉNODET - ROSPORDEN. Nous avons la ouleur e vous faire part u éès e Mme Marie Pierre LAGADEC née LE MOENNER à l aube e ses 77 ans. De la part e ses enfants, Pasale et Jean-Jaques, Jean-Hervé et Naine ; ses petits-enfants, Julie et Jean-Mar, Ophélie, Joanne ; ses arrière-petits-enfants, Romane, Pierre, Malone ; sa sœur, Jeanine Mazé, et toute la famille. La érémonie religieuse sera élébrée mari 3 février, à 14 h 30, en l église e Kerfeunteun. Marie Pierre repose à la hambre funéraire Donval, 106, avenue e Ty-Bos, à Quimper. La famille remerie toutes les personnes qui s assoieront à sa peine, ainsi que le personnel u servie réanimation e l hôpital Laenne, pour son évouement et son aompagnement. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PF Donval, Quimper tél CALLAC. Nous avons la ouleur e vous faire part u éès e M. Ernest HENRI survenu à l âge e 73 ans. De la part e Paulette et Auguste Ambroise, Christiane Henri, Fernane Henri, ses sœurs et son beau-frère ; Pierre, Anne, Claire, son neveu et ses nièes, et toute la famille. Un ernier hommage lui sera renu mari 3 février, à 11 h 45, au rématorium e Carhaix. Visites luni, e 14 h à 17 h, à la maison funéraire Le Mae, rue Charles-Le Goffi, à Calla. Ne reevant pas e onoléanes, la famille remerie très sinèrement toutes les personnes qui prenront part à sa peine. Cet avis tient lieu e faire-part et e remeriements. PF Le Mae, Calla tél

19 19 Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme «Grassouille», M. e l'eotais Photo. Mathile e l Eotais Dès jeui, les passages ouverts e Bery Village inviteront le publi à un voyage artistique inéit au œur es aliments prouits par notre planète. Sous le titre «360 ADN Terre», eux-i sont revisités à travers ifférentes séries, réées ans l atelier-laboratoire e la photographe plastiienne Mathile e l Eotais. Exposition gratuite et aessible 7 jours sur 7, ans les passages ouverts e Bery Village, Cour Saint-Emilion, jusqu au 31 mai Béassine. Trésors e Loulotte À l oasion es 110 ans e Béassine, le Musée e la Poupée-Paris met sous les feux e la rampe les trésors e Loulotte, personnage es aventures e Béassine inspiré par la vraie Claue, fille unique e Maurie Languereau, l éiteur u magazine La Semaine e Suzette. Ateliers et animations autour e l exposition. Dès mari, au Musée e la Poupée-Paris, Impasse Berthau, u mari au samei e 10 h à 12 h et e 13 h à 18 h, jusqu au 26 septembre. 8/6/ Chère Elena HHH Humanisme bafoué, onfiane trahie : la ramaturge russe Lumilla Razoumoyskaïa épeint, à travers le personnage Elena et e quatre e ses élèves, la ruine morale une génération. Par es temps troublés, il y a es pièes e théâtre qui prennent une résonane partiulière, une imension supplémentaire. C est le as ave «Chère Elena», pièe e la ramaturge russe Lumilla Razoumoyskaïa jouée pour la première fois, à Tallinn (Estonie), en 1981, lorsque le ommunisme ne s était pas autoétruit. Hors normes, pas ans la ligne, on suspete, elle fut vite interite. Les masques tombent Une époque pas si lointaine que nous revivons sur la sène u Pohe Montparnasse où Myriam Boyer enosse ave beauoup e fore Elena, ette professeur prinipale à laquelle quatre élèves viennent renre visite hez elle. Impeables ans leurs uniformes, ils ont l air e jeunes gens bien ans leur peau, polis, souriants. Ils sont même venus ave es fleurs et u hampagne pour lui souhaiter soi-isant un bon anniversaire. Tout va bien ans le meilleur es mones possible jusqu au moment où les masques tombent et révèlent les vraies intentions e es visiteurs u soir. En fait, ils sont là pour subtiliser les opies e leurs erniers examens et falsifier les notes. Stupeur, toute ette mise en sène pour en arriver là. La fin justifie les moyens : la bane es quatre va hareler ette pauvre Elena, moralement abor puis physiquement, allant jusqu à la torture. Perte e repères A travers ette histoire qui tient e la sombre parabole, Lumilla Razoumoyskaïa n y va pas par quatre hemins pour traer le portrait une soiété ivile en perte e repères, rongée e l intérieur par un système auque et ses mensonges. Le onstat est brutal, effrayant et e portée universelle pare que, trente-inq ans après, il nous onfronte plus largement à nos propres soiétés où la raialité, le vie ulturel et l absene e morale font aussi es ravages. Dialogues inisifs Dans le éor minimaliste e Jean-Mihel Aam et les apostrophes musiales e François Peyrony, Myriam Boyer inarne ave une belle épaisseur humaine ette Elena onfrontée au mal, à la violene e ses jeunes élèves qui ne se posent pas e questions, vont à la failité. Elle personnifie le bien, l autorité intelletuelle, l humanisme bafoué. La onfiane trahie. Vitime un système qui broie tout sur son passage, en plein ésarroi. Fae à elle, quatre jeunes oméiens pleins e vitalité, autant plus justes qu ils ne s embarrassent pas e préautions. Gauthier Battoue, Jeanne Ruff, Julien Crampon et Alexis Gillot inarnent à merveille la perversité tranquille, la ruine morale une génération prête à tout pour réussir, pour vivre sans entraves. Tout est it ans les ialogues inisifs e ette pièe grave et tenue, habilement mise en sène par Diier Long. JEAN-LUC WACHTHAUSEN Pohe Montparnasse 75, boulevar u Montparnasse, Paris. Du mari au samei à 21 h, imanhe à 15 h. Jusqu au 12 avril Photo Pasal Gely Graham Greene en hansons Après Lonres et Broaway, Paris aueille un joyeux spetale, «Voyages ave ma tante», 'après Graham Greene, sur la sène e La Pépinière Théâtre. Très anglo-saxon ans sa fature et son esprit, 'est un savoureux oktail 'insolene et 'humour servi par Jean-Paul Bores, Claue Aufaure, Dominique Daguier et Pierre-Alain Leleu. Quatre oméiens qui savent tout faire : jouer, hanter, se travestir et anser. Mis en sène par Niolas Briançon, nos quatre larrons s'embarquent ans une aventure faétieuse au fil e laquelle ils interprètent plus 'une vingtaine e rôles en un oup e hapeau. L'histoire? Celle 'Henry, vieux garçon à la retraite, qui renontre à l'enterrement e sa mère, sa tante Augusta, 70 ans, jouée par Claue Aufaure. Rihe et exentrique, elle embarque son neveu ans un voyage plein e surprises où il va roiser une insolite galerie e personnages, u trafiquant 'art à la jeune fille en fleur ou à la générale allemane... On s'amuse beauoup aux faéties e tout e petit mone qui rappelle le style unique es Frères Jaques. J.-L. W. «Voyages ave ma tante» La Pépinière Théâtre 7, rue Louis-le-Gran, Paris Du mari au samei à 19 h DISQUES Criolo HHHH Criolo, «sans oute la plus importante figure e la musique atuelle au Brésil». Quan l éloge vient e Caetano Veloso, «monstre saré» e la ulture artistique aurivere, on peut le roire sur parole. Ses ompatriotes ne le ontreiront pas non plus, eux qui ont ouvert e prix le premier album solo u rappeur unergroun evenu aujour hui le symbole u hip-hop brésilien. La renommée bien méritée u Paulista passé par les favelas n a malheureusement pas franhi nos frontières mais «Convoque seu Bua» pourrait rapiement effaer ette erreur. On y retrouve l originalité e «No Na Orelha», e mélange e rap et e jazz - ave ette fois la part belle au premier -, e traition et e moernité, ette voix ajoleuse ou imposante et es ambianes feutrées ou synopées. Impliqué epuis toujours ans la vie soiale e son pays, elui qui fut longtemps éuateur le jour et MC la nuit ne hante pas le soleil ni le football mais la situation ritique un Brésil que l on ne trouve pas sur les artes postales. Et l absene un livret e textes est ailleurs sans oute le seul reprohe que l on peut faire à et album et à Criolo, à e isque inispensable et à et artiste inontournable. PASCAL CABIOCH «Convoque seu Bua» (Sterns Musi/Harmonia Muni) Alie Dona HHH «J étais hanteuse et j ai laissé la plae à eux qui avaient assez émotion pour hanter mes hansons». Ave ette «Antistar», Alie Dona hanteuse, entame l inispensable ouble album e son emi-sièle e arrière. La ompositrie, omplie es textes e Serge Lama et Claue Lemesle pour Reggiani, Dalia, Dassin, Vartan, Claue François, Régine et tant autres, repren ii quelques-uns e ses titres e œur, pas forément les plus onnus, à l exeption u monumental «Je suis malae» en uo ave son auteur Serge Lama. Autre uo ho inéit e l album : elui qu elle réalise en virtuel sur «Y a pas e lapin ans mon hapeau» ave Gilbert Béau. Telle est la onlusion subtile u seon CD qu Alie Dona onsare ette fois au réateur-ompositeur e «Et maintenant», reprise en live. Autre joyau u CD Béau : «L Absent», sublimé par sa voix sensible et la seule guitare e Jean-Félix Lalanne. GÉRARD CLASSE «L essentiel» (Wagram) Alonzo HH Le rap Alonzo est à l image e sa ville, Marseille : vivant, bigarré, parfois exessif. Dans son troisième album solo, le membre fonateur u groupe Psy 4 e la Rime s appuie sur l outrane et un style «ash» pour exprimer son ésarroi fae à la violene. Dans e «Règlement e omptes», il a vu les hoses en gran, s entourant e stars e la sène rap française, omme Booba et Maître Gims, ave l espoir e briller autant en solo que son ompère es Psy 4, Soprano. Le titre u isque fait un ého aux règlements e omptes qui affetent régulièrement sa ité et qui ésolent Kassim Djae, 32 ans, le vrai nom Alonzo. Le moreau «Marseille» épeint ainsi une ville «en guerre», ans laquelle les enfants eviennent «riminels à l âge e Titeuf, future mère à l âge e Dora». S il lame ans le titre «Même tarif» que «l attahement, est pour les fragiles», Alonzo rappelle aussi, ave une réelle fierté, ses origines omoriennes, notamment ans «Foumbouni», qui évoque le village origine e sa mère. «Règlement e omptes» (Universal Musi) H Moyen HH Bien HHH Exellent HHHH Exeptionnel

20 20 HISTOIRE Dimanhe 1 er février 2015 Le Télégramme ÉDITION Catastrophes, aients et faits-ivers en Bretagne (1880 à 1950) Le naufrage u Saint-Philibert Colletionneur e artes postales et e presse, Alain Lamour a ompilé tout un pan e l histoire maritime e la Bretagne à travers un ouvrage onsaré aux granes atastrophes maritimes qui ont touhé la péninsule entre 1880 et Cette périoe onstitue en effet un âge or pour la arte postale et la presse populaire. Les photographes s emparent u moinre fait ivers pour es séries e artes. Les orresponanes servent ensuite à propager l information à travers tout le pays. Un réseau soial avant l heure C est partiulièrement le as lors u naufrage u Saint-Philibert. Les lihés les plus touhants (notamment les ortèges funèbres lors es obsèques es vitimes) ôtoient l insoutenable omme ave e lihé u aavre u apitaine Ollive, figé sur le sable ans une sorte e lineul ou les rangées e erueils ans la hapelle arente e Nantes. Les traes une époque Alain Lamour, Céline Lamour- Crohet, Catastrophes, aients et faits-ivers en Bretagne (1880 à 1950), la mer, Coop Breizh, Spézet, Théoore Gériault ommene sa toile la plus fameuse, le «Raeau e la Méuse», ontribuant à populariser les fortunes e mer Naufrage u Titani Armistie et fin e la Première Guerre moniale Crash e Wall Street, rise moniale Arrivée Hitler et es nazis au pouvoir en Allemagne Vitoire u Front populaire, instauration es premiers ongés payés. olletion Alain Lamour Erwan Chartier-Le Floh Le 14 juin 1931, le naufrage u vapeur Saint-Philibert, au large e Saint-Nazaire avait tout u rame annoné : nombre e passagers trop important, onitions météo éfavorables Près e 400 personnes ont péri ans ette atastrophe qui a eu es réperussions politiques importantes, illustrant les ivisions entre roite lériale et gauhe soialiste. C est la hronique un rame annoné lorsque, e imanhe 14 juin 1931, le apitaine Ollive et ses six hommes équipage aueillent 467 personnes sur le petit vapeur Saint- Philibert, amarré près u bureau u port e Nantes. Le navire a été loué par l Union es oopérateurs pour offrir une journée exursion à e nombreux ouvriers nantais ainsi qu à leurs familles. Une inquantaine enfants embarquent. Tous oivent passer la journée sur l île e Noirmoutier. On monte tant bien que mal sur le Dès la fin u XIX e sièle se fait jour le besoin e struturer le seours en mer ave plusieurs soiétés e sauvetage, ont les Hospitaliers sauveteurs bretons (HSB). Cette ernière est réée en 1873 par Henri Naault e Buffon qui inique : «Cette œuvre est à la fois une institution e sauvetage et e sauveteurs et une soiété e bienfaisane, e bateau : le Saint-Philibert est un vapeur non-ponté e 32 m e long pour 6 e large. Il est on surhargé lorsqu il pren la mer. Le voyage aller s effetue epenant sans trop e iffiultés. Pression es passagers Mais avant le retour, 46 personnes souffrant u mal e mer préfèrent revenir par voie terrestre ar la mer a fori. Pourtant inquiet, le apitaine Ollive n aurait ailleurs éié embarquer que sous la pression es passagers. Au moment u épart, en fin après-mii, avant emprunter le henal e la Loire, le vapeur s approhe e Saint-Nazaire. La mer est e plus en plus forte et le vent est monté. Beauoup e passagers sont malaes. Pour vomir ou se protéger u vent, ils se bousulent sur le ôté tribor, le moins exposé aux éléments. Ce mouvement a pour effet e provoquer une forte gîte. Le navire enaisse une grosse vague qui le fait se ouher avant qu il ne parvienne à reresser. Un ertain nombre e passagers tombent à l eau et tentent e s agripper à l embaration. SNSM. Struturer le seours en mer moralisation et enouragement au bien» Dans les années 1960, la HSB finane plus e 250 postes et plusieurs izaines e anots. Elle fusionne ave la Soiété entrale e sauvetage es naufragés pour onstituer la Soiété nationale u sauvetage en mer (SNSM) à l instigation e Maurie Amman, préfet maritime e Brest. Depuis une Mouvement e panique C est la panique! D autant qu une seone vague submerge le Saint- Philibert et le fait havirer éfinitivement. Plusieurs izaines e personnes restent prisonnières sous la oque. Certaines sont parvenues à s aroher au navire retourné, mais e ernier oule brusquement, les entraînant au fon e l eau. Sur la ôte, le garien u sémaphore e Préfailles assiste, horrifié, au naufrage. Il onne aussitôt l alerte. Mais les anots mettent une heure avant arriver sur les lieux u rame. Ils repêhent huit survivants épuisés, parvenus à s aroher à es objets flottants. Terrible bilan Le bilan est terrible : on ompte plus e 400 morts. Des familles entières sont éimées. Très vite, une hapelle arente est érigée ans le palais u Harnahement, au œur u hâteau es us e Bretagne à Nantes. Les premiers orps repêhés arrivent, provoquant la ouleur es familles venus reonnaître les aavres. Les 77 premières vitimes sont inhumées en grane pompe en présene u ministre es Affaires étrangères, Aristie Brian, lui-même origine nantaise. Des milliers e personnes suivent le passage es erueils. Sur les bors e la Loire, es orps s éhouent tous les jours, tanis que les pêheurs remontent sans esse e nouveaux aavres. En juillet, on retrouve enore es vitimes jusqu en Charente où elles ont érivé. Renflouée fin août, l épave u Saint-Philibert livre enore une inquantaine e aavres. Conséquene logique, la onsommation e poissons et e rustaés s effonre ans la région au ours es mois qui suivent. Plusieurs omplaintes sont inquantaine année, elle a pour voation e seourir bénévolement et gratuitement les vies humaines en anger, sur mer omme sur les ôtes. Elle ompte près e bénévoles, ont les eux tiers sont embarqués. Il s agit essentiellement e marins professionnels à la retraite ou préretraite. Elle est aujour hui le premier armateur e Frane en également omposées. L émotion est onsiérable et le ministre e la Marine, Chappeelaine annone es mesures pour améliorer la séurité en mer. Il est vrai que faire monter près e 500 personnes sur un si petit navire relevait e la folie inonsiente. Pourtant, l armateur sera exonéré e toutes harges lors u proès e Renfloué, le Saint- Philibert a ontinué à naviguer (sous un autre nom), jusqu en Réperussions politiques Les réperussions sont aussi politiques ar le mouvement synial et soialiste nantais est très touhé par la atastrophe, e nombreux militants faisant partie es vitimes. Mais e qui provoque la polémique, est la réation e ertains prêtres qui voient une punition ivine ans e naufrage. Les ouvriers n ont-ils pas éé aux sirènes e l athéisme en préférant une sortie en mer plutôt que assister à la messe? Un bulletin paroissial, à Joué-sur-Erre va jusqu à publier : «N est-e pas le hâtiment u Bon Dieu pour toutes les orgies et insanités ommises publiquement penant la traversée?» Attitue marginale, mais reprise par l extrême-roite qui ne se prive pas attiser une vive polémique ans une ville pourtant bouleversée par le rame. Trente ans plus tar, le journaliste u Canar Enhaîné, Morvan Lebesque qui était présent à Nantes lors u rame, en a tiré l une e ses hroniques les plus féroes ontre l intolérane religieuse. Pour en savoir plus Colletif, «Ditionnaire e Nantes», Apogée, Rennes, Colletif, «Toute l Histoire e Bretagne», Skol Vreizh, Morlaix, nombre e navires ave plusieurs izaines e veettes et e anots tous temps. Plus es trois-quarts u finanement e la SNSM provient e ons privés, une soliarité essentielle pour ontinuer à sauver es vies e manière gratuite. Site internet

Proposition de conditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015

Proposition de conditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015 Proposition de onditions quantitatives Normes provisoires 2.0 Septembre 2015 Sommaire Proposition de onditions quantitatives Normes provisoires 2.0... 1 Contexte... 2 Critères d éligibilité pour l épargne

Plus en détail

Table des matières. Inteférences non localisées de deux ondes totalement cohérentes. S.Boukaddid Optique MP2

Table des matières. Inteférences non localisées de deux ondes totalement cohérentes. S.Boukaddid Optique MP2 .Boukai Optique P Inteférenes non loalisées e eux ones totalement ohérentes Table es matières 1 Interférene entre eux ones lumineuses 1.1 éfinition....................................... 1. uperposition

Plus en détail

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas!

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas! X-infos L ATUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014 Édito Tous a vos agendas! La soiété SPL-Xdemat s apprête à vivre pour la première fois de sa jeune existene, les életions muniipales. Et ompte tenu du

Plus en détail

Questionnaire à destination des associations de LANNION

Questionnaire à destination des associations de LANNION Questionnaire à destination des assoiations de LANNION Ce questionnaire a pour objetif de mieux erner le profil atuel du monde assoiatif de LANNION. Il est rapide, faile à remplir.. et vos réponses nous

Plus en détail

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus Nations Unies Conseil éonomique et soial Distr. générale 31 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/26 Commission éonomique pour l Europe Conférene des statistiiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

QUESTIONS. Questions de test diffusées, 2015. Test de mathématiques, 9 e année Cours appliqué. Lis les instructions qui suivent.

QUESTIONS. Questions de test diffusées, 2015. Test de mathématiques, 9 e année Cours appliqué. Lis les instructions qui suivent. Questions e test iffusées, 15 QUESTIONS Test e mathématiques, 9 e année Cours appliqué Lis les instrutions qui suivent. Assure-toi avoir les eux ahiers (Questions et Réponses) et la Feuille e formules.

Plus en détail

convention de partenariat 2009-2012

convention de partenariat 2009-2012 onvention de partenariat 2009-2012 Convention de partenariat Entre d une part, l Université de Bourgogne représentée par sa Présidente, Madame Sophie Béjean, et désignée i-après par l Université, dûment

Plus en détail

Centrales Villageoises Photovoltaïques

Centrales Villageoises Photovoltaïques Centrales Villageoises Photovoltaïques Projet Centrales Villageoises Photovoltaïques Optimisation du raordement életrique et gestion du réseau sur le village de : - Les Haies Rédateur Nom Fontion Damien

Plus en détail

Résistance à l effort tranchant des poutres sans armatures transversales

Résistance à l effort tranchant des poutres sans armatures transversales N : 2P-4 Hamrat M. Université e Chlef, Algérie Résistane à l effort tranhant es poutres sans armatures transversales Hamrat M*, Boulekbahe B Université e Chlef, Faulté e Génie Civil, Algérie Chemrouk M

Plus en détail

SELECTIONNER ENTREPRISES

SELECTIONNER ENTREPRISES GUIDE POUR AGIR Comment SELECTIONNER les ENTREPRISES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Ave le soutien du Fonds soial européen Pourquoi séletionner ertaines entreprises? Toutes les entreprises de votre seteur

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Métiers de la séurité by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

CRÉATEUR D ENTREPRISE

CRÉATEUR D ENTREPRISE GUIDE POUR AGIR Comment s imaginer CRÉATEUR D ENTREPRISE JE BÂTIS MON PROJET PROFESSIONNEL Ave le soutien du Fonds soial européen Créer une entreprise... pourquoi pas moi? Chaque année, plus de 270.000

Plus en détail

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

Jeu de l oie. Remarques Plus les étiquettes sont grandes, plus la situation est compréhensible. Un jeu au format A3 est reproductible.

Jeu de l oie. Remarques Plus les étiquettes sont grandes, plus la situation est compréhensible. Un jeu au format A3 est reproductible. Jeu de l oie Constrution : matériel néessaire - 1 support en ois ou en arton rigide, - des étiquettes lanhes autoollantes de préférene arrées, - feutres ou peinture ou enre, - 2 dés, - des pions, - un

Plus en détail

Quelles différences y a-t-il entre coqs d origine et coqs introduits par la suite?

Quelles différences y a-t-il entre coqs d origine et coqs introduits par la suite? Quelles différenes y a-t-il entre oqs d origine et oqs introduits par la suite? Le prolème Pour l élevage-souhe, les reproduteurs de poulet à hair ont fait l ojet d une séletion intensive onernant la vitesse

Plus en détail

Énergie et pollution. Déroulement. Énergies non renouvelables et pollution

Énergie et pollution. Déroulement. Énergies non renouvelables et pollution Énergie et pollution 9 Objetifs Connaître les onséquenes de l utilisation des soures d énergie non renouvelables sur l environnement. Connaître les avantages et les inonvénients de haque soure d énergie.

Plus en détail

PLAN D ACTION «SKI MAURIENNE» HIVER 2013-2014

PLAN D ACTION «SKI MAURIENNE» HIVER 2013-2014 PLAN D ACTION «SKI MAURIENNE» HIVER 2013-2014 DOCUMENT DE TRAVAIL SOUS RESERVE DE MODIFICATIONS Alexandre Gros Maurienne Tourisme 28 otobre 2013 CONTEXTE & OBJECTIFS Chronologie & ontexte: - Avant 2009

Plus en détail

TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE

TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE www.nioll.fr TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE Guie e presription GPTAP09 La réglementation fait évoluer votre métier. Lors u protoole e Kyoto en 2005, la Frane s est engagée à ramener ses émissions

Plus en détail

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie Confidentiel Disposition de fin de vie DoumentHumain Mes volontés juridiquement valables onernant ma vie, mes périodes de souffrane, les derniers moments de mon existene et ma mort Institut interdisiplinaire

Plus en détail

Avis de convocation. Assemblée générale mixte de PagesJaunes Groupe. le 26 avril 2007 à 17 heures à la Maison de la Chimie

Avis de convocation. Assemblée générale mixte de PagesJaunes Groupe. le 26 avril 2007 à 17 heures à la Maison de la Chimie Avis de onvoation Assemblée générale mixte de PagesJaunes Groupe le 26 avril 2007 à 17 heures à la Maison de la Chimie 28 bis, rue Saint-Dominique - 75007 Paris sommaire Comment partiiper à l Assemblée

Plus en détail

CONTACTER TÉLÉPHONE. Comment. une entreprise, un employeur par GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS

CONTACTER TÉLÉPHONE. Comment. une entreprise, un employeur par GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS GUIDE POUR AGIR Comment CONTACTER une entreprise, un employeur par TÉLÉPHONE JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Ave le soutien du Fonds soial européen Le téléphone est-il un outil effiae dans

Plus en détail

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation Mathématiques e Livret de orrigés Rédation : Niole Cantelou Sophie Huvey Hélène Leoq Fabienne Meille Françoise Raynier Philippe Nadeau Jean-Denis Poignet Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable

Plus en détail

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation athématiques 6 e Livret de orrigés Rédation : laudine lbin-vuarand Niole antelou arie-jo Quéffele arie-frane Lefèvre ar Le rozler oordination : Jean-enis Poignet, responsable de formation e ours est la

Plus en détail

Multi cotations, information et concurrence entre marchés boursiers. Sarah Draus *

Multi cotations, information et concurrence entre marchés boursiers. Sarah Draus * ulti otations information et onurrene entre marhés boursiers Sarah Draus Septembre 007 Première version RESUE Ce papier présente un moèle où eu marhés boursiers ayant ifférents aès à l information otent

Plus en détail

Professionnels de l art by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Professionnels de l art by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Professionnels de l art by Hisox Questionnaire préalable d assurane Votre interlouteur: Buzz Assurane Servie lients - BP 105 83061 Toulon Cedex prodution@buzzassurane.om La ommunauté des olletionneurs

Plus en détail

CHAPITRE. Les variables du mouvement CORRIGÉ DES EXERCICES

CHAPITRE. Les variables du mouvement CORRIGÉ DES EXERCICES CHAPITRE Les variables u mouvement CORRIGÉ DES EXERCICES 2 3 Exercices. Les variables liées à l espace et au temps. Une araignée grimpe le long une clôture. Elle parcourt abor 3 m vers le haut, puis 2

Plus en détail

mon mag Et si on prenait Connectez-vous! Ayez l esprit citoyen! Priorité Santé Mutualiste Secourisme

mon mag Et si on prenait Connectez-vous! Ayez l esprit citoyen! Priorité Santé Mutualiste Secourisme Priorité Santé Mutualiste Connetez-vous! Seourisme Ayez l esprit itoyen! LE MAGAZINE DES ADHÉRENTS D ADRÉA MUTUELLE N 03 / JUILLET-AOÛT-SEPT. 2012Ma mutuelle mon mag Et si on prenait ISSN 2257-5286 - 0,52

Plus en détail

Le théâtre alsacien en bonne santé

Le théâtre alsacien en bonne santé Politique LA QUESTION DU LUNDI Si l âge e la retraite evait reuler, un épart à 62 ans serait aeptable L opinion e nos leteurs et internautes et la nouvelle question en page 6 PIÈCES D OR SUR BASE DU COURS

Plus en détail

B CHIFFRES CLÉ S FONDATION INSA DE LYON

B CHIFFRES CLÉ S FONDATION INSA DE LYON F O N D AT I O N I N S A D E LY O N Près de 11 millions d euros levés en 4 ans auprès de 16 entreprises méènes et partenaires 5 Chaires réées pour une dotation globale de plus de 2 millions d euros une

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE www.suplog.fr Tél. 01 43 13 53 34 ontat@supdelog.fr DOSSIER DE CANDIDATURE ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Collez votre photo NE PAS REMPLIR CE CADRE RÉSERVÉ AU SERVICE DES ADMISSIONS Date de réeption dossier :

Plus en détail

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

Chapitre IV- Induction électromagnétique

Chapitre IV- Induction électromagnétique 37 Chapitre IV- Indution életromagnétique IV.- Les lois de l indution IV..- L approhe de Faraday Jusqu à maintenant, nous nous sommes intéressés essentiellement à la réation d un hamp magnétique à partir

Plus en détail

3. Veuillez indiquer votre effectif total :

3. Veuillez indiquer votre effectif total : 1 Métiers du marketing et de la ommuniation Questionnaire préalable d assurane Préambule Le présent questionnaire préalable d assurane Marketing et Communiation a pour objet de réunir des informations

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment NÉGOCIER. avec un futur EMPLOYEUR JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment NÉGOCIER. avec un futur EMPLOYEUR JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment NÉGOCIER ave un futur EMPLOYEUR JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE Ave le soutien du Fonds soial européen Négoier... quoi? Négoier signifie «s entendre ave». Aussi, tout futur salarié peut

Plus en détail

10. Trigonométrie. - 1 - Trigonométrie du triangle quelconque. 10.1 La mesure de l angle

10. Trigonométrie. - 1 - Trigonométrie du triangle quelconque. 10.1 La mesure de l angle - 1 - Trigonométrie du triangle quelonque 10.1 La mesure de l angle 10. Trigonométrie Les quatre unités prinipales de mesure d'un angle géométrique sont le degré, le radian, le grade et le tour. Le degré

Plus en détail

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées Guide pratique L emploi des personnes handiapées Sommaire Guide pour les salariés p. 3 L'aès et le maintien dans l'emploi... 4 Les établissements et servies d aide par le travail (ÉSAT)... 10 Les entreprises

Plus en détail

Préface. À ma mère. Van de Velde ISMN-979-0-56005-291-5

Préface. À ma mère. Van de Velde ISMN-979-0-56005-291-5 Préfae À ma mère En filigrane de es pages il y a le souvenir de ma mère Nadia Tagrine. Tout e que vous trouverez dans e livre est auprès d elle que je l ai appris. Ave ette méthode j ai voulu rendre hommage

Plus en détail

Votre dossier d adhésion

Votre dossier d adhésion MSH INTERNATIONAL pour le ompte Votre dossier d adhésion Vous avez besoin d aide pour ompléter votre dossier d adhésion? Contatez-nous au +33 (0)1 44 20 48 77. Adhérent Bulletin d adhésion Titre : Mademoiselle

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie Chapitre 7 - ests d hypothèses Lexique anglais - français Constats - terminologie - onepts de base tests ests onernant une moyenne - variane onnue - variane inonnue - ourbe aratéristique - n =? est de

Plus en détail

Les accommodements raisonnables

Les accommodements raisonnables Les aommodements raisonnables Guide de l élève Introdution aux hartes anadienne et québéoise...p. 2 Le droit à l égalité et à la non-disrimination...p. 3 Les aommodements raisonnables...p. 4 Tableau synthèse

Plus en détail

Histoire - Géographie Éducation civique 3 e

Histoire - Géographie Éducation civique 3 e Histoire - Géographie Éduation ivique 3 e Livret de orrigés Rédation : Olivier Cernigoj (Histoire) Gaëlle Marion-Saussay (Éduation Civique) Niolas Prévost (Géographie) Lise Loureiro (Géographie) Validation

Plus en détail

ADDICTION SEVERITY INDEX - TSR

ADDICTION SEVERITY INDEX - TSR Laboratoire de Psyhiatrie Version Otobre 2005 Université Vitor Segalen Bordeaux 2 1 ADDICTION SEVERITY INDEX - TSR Adaptation française INSTRUCTIONS 1) Ne laissez auun blan et utilisez les odes appropriés

Plus en détail

Marche à suivre pour compléter le questionnaire pour la déclaration très fréquente des données de SFP pour le Système de correspondance intégrée (SCI)

Marche à suivre pour compléter le questionnaire pour la déclaration très fréquente des données de SFP pour le Système de correspondance intégrée (SCI) Marhe à suivre pour ompléter le questionnaire pour la délaration très fréquente des données de SFP pour le Système de orrespondane intégrée (SCI) Les tableaux statistiques du Questionnaire pour la délaration

Plus en détail

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan Comment évaluer la qualité d un résultat? En sienes expérimentales, il n existe pas de mesures parfaites. Celles-i ne peuvent être qu entahées d erreurs plus ou moins importantes selon le protoole hoisi,

Plus en détail

Contribution de l Association Nationale des Etudiants en Pharmacie (ANEPF) dans le cadre des Assises Nationales de l enseignement Supérieur

Contribution de l Association Nationale des Etudiants en Pharmacie (ANEPF) dans le cadre des Assises Nationales de l enseignement Supérieur Contribution de l Assoiation Nationale d Etudiants en Pharm (ANEPF) dans le adre d Assis National de l enseignement Supérieur Cette ontribution de l Assoiation Nationale d Etudiants en Pharm de Frane (ANEPF),

Plus en détail

dans la magie de Noël! Plongez People www.sodexo.com Qualité de Vie Déco écologie Informatique Frédéric Lenoir nous dévoile les bienfaits de la joie

dans la magie de Noël! Plongez People www.sodexo.com Qualité de Vie Déco écologie Informatique Frédéric Lenoir nous dévoile les bienfaits de la joie Attitue Qualité e Vie N o 49 hiver 2015 People Frééri Lenoir nous évoile les bienfaits e la joie www.soexo.om Déo Une jolie table pour les réveillons Informatique À quoi servent les antivirus? Cuisine

Plus en détail

LE MAG CHRONOBIOLOGIE LE RYTHME DANS LA PEAU L ESSENTIEL DE MA MUTUELLE DOSSIER SANTÉ. www.mutualia.fr. Numéro 10 Décembre 2014

LE MAG CHRONOBIOLOGIE LE RYTHME DANS LA PEAU L ESSENTIEL DE MA MUTUELLE DOSSIER SANTÉ. www.mutualia.fr. Numéro 10 Décembre 2014 LE MAG L ESSENTIEL DE MA MUTUELLE Numéro 10 Déembre 2014 DOSSIER SANTÉ CHRONOBIOLOGIE LE RYTHME DANS LA PEAU L INFO MUTUALIA La solution prévoyane des exploitants agrioles NOUVELLE RUBRIQUE Portrait d

Plus en détail

Demande d'allocation Personnalisée d'autonomie d une personne de 60 ans ou plus

Demande d'allocation Personnalisée d'autonomie d une personne de 60 ans ou plus Demande d'alloation Personnalisée d'autonomie d une personne de 60 ans ou plus NOM... Prénom... Adresse. Je soussigné(e) le demandeur :... le représentant agissant en qualité de... Délare avoir joint à

Plus en détail

dans ce numéro MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION équipement sportif p.21 stade nautique : Le chantier avance

dans ce numéro MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION équipement sportif p.21 stade nautique : Le chantier avance Sillage MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION CAEN LA MER équipement sportif p.21 stade nautique : Le hantier avane dans e numéro vie de l AgglomérAtion p.4 Renault Truks : Volvo renfore l usine de

Plus en détail

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants.

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. Projet INF242 Stéphane Devismes & Benjamin Wak Pour e projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. 1 Planning Distribution du projet au premier ours. À la fin de la deuxième semaine

Plus en détail

Equipe Technique Régionale des Formations d Entraîneurs

Equipe Technique Régionale des Formations d Entraîneurs Equipe Tehnique Régionale des Formations d Entraîneurs Ligue d Athlétisme des Pays de la Loire FORMATIONS DES ENTRAINEURS 2013 / 2014 Chers entraîneurs éduateurs, «Plus que le talent, est l envie qui ompte»

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Garches, le 26 février 2010

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Garches, le 26 février 2010 U M Y Union des Mai des Yvelines COMMUNIQUÉ DE PRESSE Garhes, le 26 février 2010 APPEL À CANDIDATURE 14e Grand Prix de l Environnement des Villes et Territoires d Ile-de-Frane Paris-Porte de Versailles

Plus en détail

SÉQUENCE 9. Séance 1. Séance 2

SÉQUENCE 9. Séance 1. Séance 2 Séquene 1- Réponds aux questions. SÉQUENCE Séane 1 a) Le surnom du grand-onle de Nino et Maro est Le Bumblo. b) Il a été réveillé en pleine nuit par un auhemar. ) Nino et Maro n ont pas onnu Martha, la

Plus en détail

Problème 4 : étude de solutions tampon de ph

Problème 4 : étude de solutions tampon de ph ème OI Épreuve de séletion 5 PRÉ : étude de solutions tampon de ph I. Préparation. L aide éthanoï que est noté OH. À la température onsidérée, le pk du ouple OH/O est égal à,7. On prépare une solution

Plus en détail

Bureau d études techniques by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Bureau d études techniques by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Bureau d études tehniques by Hisox Questionnaire préalable d assurane Bureau d études tehniques by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION - Février 2003 - ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION Centre d Information du Cuivre 30, avenue Messine 75008 Paris HOLISUD Ingénierie 21,

Plus en détail

Connaître les impacts d une inondation

Connaître les impacts d une inondation ANTICIPER Après vous être informé sur les risques menaçants vos prohes et vos biens, vous devez évaluer les dommages potentiels afin d antiiper la rise et diminuer ses effets. Connaître les impats d une

Plus en détail

Démographie et emploi dans la grande région

Démographie et emploi dans la grande région DE L ADEUS Démographie et emploi dans la grande région Quelles dynamiques à l œuvre? 187 déembre 215 DéMOGRAPHIE La grande région est omposée d entités fortement différeniées, tant en termes d évolutions

Plus en détail

PROGRAMME DES ATELIERS

PROGRAMME DES ATELIERS e--f.fr PROGRAMME DES ATELIERS Atualité de la onvention olletive : salaires, forfaits jours, temps de travail e qui va bouger dans notre profession! Atualité législative 2014 : le point sur une année d

Plus en détail

Rapport. avec les. usagers

Rapport. avec les. usagers 2012 Rapport sur lesrelations ave les usagers CARSAT Normandie, deux missions : la retraite et la santé Agir pour - les futurs retraités - les retraités - tous les assurés fragilisés par la maladie, le

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieu Sommaire LE CONTRAT DE TRAVAIL...3 LA REMUNERATION : PAIEMENT AU CACHET, PAIEMENT

Plus en détail

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif Informatique TP 4 & 5 ECS2 Lyée La Bruyère, Versailles Chaînes de Markov Partie 1 : exemple introdutif Exerie 1 : épidémiologie On modélise l évolution d une maladie en lassant les individus en trois groupes

Plus en détail

Guide raccordement. Systèmes d'exploitation pris en charge. Installation de l'imprimante à l'aide du CD Logiciel et documentation. Guide raccordement

Guide raccordement. Systèmes d'exploitation pris en charge. Installation de l'imprimante à l'aide du CD Logiciel et documentation. Guide raccordement Page 1 sur 6 Guie raorement Systèmes 'exploitation pris en harge Le CD Logiiel vous permet 'installer le logiiel 'imprimante sur les systèmes 'exploitation suivants : Winows 8.1 Winows Server 2012 R2 Winows

Plus en détail

1 Introduction à l effet Doppler.

1 Introduction à l effet Doppler. Introdution à l effet Doppler Ph. Ribière ribierep@orange.fr Merredi 9 Novembre 2011 1 Introdution à l effet Doppler. Vous avez tous fait l expériene de l effet Doppler dans la rue, lorsqu une ambulane,

Plus en détail

La volatilité accrue du prix de l électricité pour les ménages belges

La volatilité accrue du prix de l électricité pour les ménages belges La volatilité arue du prix de L'éLetriité pour Les ménages belges La volatilité arue du prix de l életriité pour les ménages belges Une analyse basée sur les aratéristiques spéifiques de la fixation des

Plus en détail

Olivia Ruiz. Le calme avant la tempête au Bikini

Olivia Ruiz. Le calme avant la tempête au Bikini Olivia Ruiz Le alme avant la tempête au Bikini J.-B. Monino Venrei 25 janvier 2013 N 109 Ce journal vous est offert haque venrei Ne pas jeter sur la voie publique 207720 Gran Angle voix u mii week-en n

Plus en détail

Un grain de folie nommé Boujenah. Vendredi 26 octobre 2012 N 100 Ce journal vous est offert chaque vendredi Ne pas jeter sur la voie publique

Un grain de folie nommé Boujenah. Vendredi 26 octobre 2012 N 100 Ce journal vous est offert chaque vendredi Ne pas jeter sur la voie publique Un grain e folie nommé Boujenah Venrei 26 otobre 2012 N 100 Ce journal vous est offert haque venrei Ne pas jeter sur la voie publique Gran Angle voix u mii week-en n 100 26 otobre 2012 I I I I 3 one-man-show

Plus en détail

a Attention aux pesticides, engrais ou a Pensez à rentrer vos meubles de

a Attention aux pesticides, engrais ou a Pensez à rentrer vos meubles de Au moment de l'alerte Malgré le ourt laps de temps qui existe entre le moment de l'alerte et l'évauation, de nombreuses ations peuvent être entreprises pour limiter les dégâts si vous êtes préparés et

Plus en détail

UNIVERSITE PIERRE MENDÈS FRANCE GRENOBLE II MACROECONOMIE Licence Economie et Gestion 2 ème année, 1 er semestre 2010-2011

UNIVERSITE PIERRE MENDÈS FRANCE GRENOBLE II MACROECONOMIE Licence Economie et Gestion 2 ème année, 1 er semestre 2010-2011 UNIVERSITE PIERRE MENDÈS FRANCE GRENOBLE II MACROECONOMIE Liene Eonomie et Gestion ème année, er semestre - Cyria GUILLAUMIN Corretion du partie du 4 janvier Questions.. a 3. d 4. 5. 6. 7. 8. a, 9.. a,

Plus en détail

TS 7 De la rotation de Saturne à la structure de ses anneaux

TS 7 De la rotation de Saturne à la structure de ses anneaux FICHE Fihe à destination des enseignants Type d'atiité TS 7 De la rotation de Saturne à la struture de ses anneaux Atiité expérimentale Notions et ontenus du programme de Terminale S Effet Doppler. Compétenes

Plus en détail

Capital risque pour le développement de votre institution. Luxembourg Microfinance

Capital risque pour le développement de votre institution. Luxembourg Microfinance Capital risque pour le éveloppement e votre institution Luxembourg Microfinance an Development Fun ADA LMDF ADA, pionnière et experte en microfinance epuis plus e ans. Pionnière et experte en microfinance,

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Servies à la personne by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

RESTAURATION BREST, FOU DES FOOD TRUCKS?

RESTAURATION BREST, FOU DES FOOD TRUCKS? LA FACTORY 41. CE DRÔLE DE CONCEPT QUI REMPLACE L ESPACE INFO TRAM P6 QUESTION DU WEB. LA SCULPTURE DE LA GARE EST-ELLE TENDANCIEUSE? P8 STADE BRESTOIS. L INTERVIEW «À LA COOL» D ALEX DUPONT P10 ROBOTS

Plus en détail

Séquence 7. Séance 1 Histoire Regards sur l Afrique. Un empire africain, l empire du Ghana (VIII e -XII e siècle)

Séquence 7. Séance 1 Histoire Regards sur l Afrique. Un empire africain, l empire du Ghana (VIII e -XII e siècle) Séquene 7 Séquene 7 Séane 1 Histoire Regards sur l Afrique Un empire afriain, l empire du Ghana (VIII e -XII e sièle) A Un Empire présent sur un vaste territoire Exerie 1 : Loaliser l Empire du Ghana en

Plus en détail

MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introduction

MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introduction Statistique Informatique Mathématique appliquées Novembre 3 MACROS MINITAB POUR LE CALCUL DES COURBES D'EFFICACITÉ DES CARTES DE CONTRÔLE DE SHEWHART R. PALM * 1. Introdution Les artes de ontrôle sont

Plus en détail

Localisation des firmes multinationales et environnement : entre contrainte imposée et responsabilité incitée

Localisation des firmes multinationales et environnement : entre contrainte imposée et responsabilité incitée Loalisation es firmes multinationales et environnement : entre ontrainte imposée et responsabilité initée Fabrie DARRIGUES CATT, UPPA fabrie.arrigues@univ-pau.fr Jean-Mar MONTAUD CATT, UPPA jean-mar.montau@univ-pau.fr

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

BILAN COOPÉRATIF ET RSE

BILAN COOPÉRATIF ET RSE 2012 BANQUE & ASSURANCE LA BRED BANQUE POPULAIRE au 31 déembre 2012 1 UNE SOLIDE ASSISE FINANCIÈRE Produit net banaire : 903,20 M Bénéfie net onsolidé part du groupe : 179,90 M Fonds propres prudentiels

Plus en détail

MARSEILLE À CINQ MOIS DES ÉLECTIONS RÉGIONALES EN PROVENCE. LeFNsedéchire

MARSEILLE À CINQ MOIS DES ÉLECTIONS RÉGIONALES EN PROVENCE. LeFNsedéchire "LA PROVENCE" S EST PROCURÉ UNE NOTE CONFIDENTIELLE DE LA PJ L inquiétante alliane u Milieu et es banits es ités Certains membres e la voyouratie traitionnelle s assoient epuis peu aux aïs es ités. Une

Plus en détail

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

Sous la direction de : Michel PONCY Yves GUICHARD Marie-Christine RUSSIER

Sous la direction de : Michel PONCY Yves GUICHARD Marie-Christine RUSSIER PROGRAMME 0 Sous la diretion de : Mihel PONCY Yves GUICHARD Marie-Christine RUSSIER Jean-Louis BONNAFET René GAUTHIER Yvette MASSIERA Denis VIEUDRIN Jean-François ZUCCHETTA Sommaire CHAPITRE CHAPITRE CHAPITRE

Plus en détail

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui.

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui. Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*La consommation au Québec au 20 e siècle» disponible dans les

Plus en détail

INTERVIEW. Valérie Péché, conservatrice du patrimoine p.4. cle magazine d information du Département de l Eure n 34 / Novembre-Décembre 2009

INTERVIEW. Valérie Péché, conservatrice du patrimoine p.4. cle magazine d information du Département de l Eure n 34 / Novembre-Décembre 2009 C ÉTAIT HIER Exposition : file la laine P.8 INTERVIEW Valérie Péhé, onservatrie du patrimoine p.4 SOCIAL Alexandra à l éoute des vitimes p.5 B. AMSALEM «Patron» des athlètes français p.6 le magazine d

Plus en détail

l alliance de l isolation et du design

l alliance de l isolation et du design l alliane de l isolation et du design CMJN : 0/90//100/0 CMJN : 0/0/0/60 www.thermart.eu Isoler et déorer Un avenir d avane «Mettre nos innovations tehniques au œur des préoupations de nos lients : telle

Plus en détail

Le marché du travail. de la MRC de

Le marché du travail. de la MRC de Le marhé du travail de la MRC de Montalm Publiation réalisée par Emploi-Québe Servie Canada Diretion Joelyne St-André Coordination Roger Pedneault Rédation Pierre Buisson Corinne Desfossés Comité régional

Plus en détail

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Discours du Président de la République lors du Sommet des maires pour le climat Publié le 26 Mars 2015 Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Madame la Maire de Paris, chère Anne HILDALGO, Je voulais

Plus en détail

LES FORMATIONS EN MARECHALERIE ET SYSTEMES DE REGLEMENTATION DANS LES ETATS EUROPEENS

LES FORMATIONS EN MARECHALERIE ET SYSTEMES DE REGLEMENTATION DANS LES ETATS EUROPEENS LES FORMATIONS EN MARECHALERIE ET SYSTEMES DE REGLEMENTATION DANS LES ETATS EUROPEENS En 2009, les assoiations membres de l EFFA ont été invitées à remplir un questionnaire portant sur la formation et

Plus en détail

Le traitement de l édenté complet est bien codifié, il

Le traitement de l édenté complet est bien codifié, il Une tehnique simple et préitile pour traiter l éenté total au sourire gingival Mithriae Davarpanah, Philippe Rajzaum, Georgy Demurashvili, Serge Szmukler-Monler Patients et pratiiens attenent e la thérapie

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Chiffres lés Évolution et struture de la population Mise à jour le 3 juin 211 Géographie au 1/1/21 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 28 Population 3 499 3 224 3 162 2 943 2 929 2 869 Densité

Plus en détail

...que la réussite de vos événements

...que la réussite de vos événements Séminaire, onvention, inauguration, showroom, Assemblée Générale, Comité d'entreprise, dîner de gala, oktail, arbre de noël, anniversaire, mariage... Pare que rien n est plus important......que la réussite

Plus en détail

Au bord du lac, Vevey

Au bord du lac, Vevey conception & réalisation: www.point-carre.ch, Vevey 8e éition atinoire DOSSIER DE SPONSORING HIVER 215-216 Patinoire couverte Au bor u lac, Vevey j ' projet magn Un projet magnifique UNE PATINOIRE OUVERTE!

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Portage Salarial pour les métiers du Conseil by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms

Plus en détail

LE COLLEGE BRUZ COLLÈGE. LYCÉE ST JOSEPH. Formation Education Activité Informatique

LE COLLEGE BRUZ COLLÈGE. LYCÉE ST JOSEPH. Formation Education Activité Informatique 2010 Formation Eduation Ativité Informatique?. saintjoseph LE COLLEGE BRUZ COLLÈGE. LYCÉE ST JOSEPH BP 77118-35171 BRUZ edex tél. 02 99 05 01 01 - fax 02 99 05 01 09 stjoseph@stjoseph-bruz.org www.stjoseph-bruz.org

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE

REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE Pôle entreprises, emploi, économie Département Développement Economique, Compétitivité et International (DECI) / Février 2015 REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE www.idf.direccte.gouv.fr

Plus en détail

L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France)

L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France) L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France) Pierre Thomas, ENS Lyon Observatoire de Lyon 384 000 km Voici les orbites de la Terre et de la

Plus en détail

Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012

Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012 Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012 Mes chers amis, après ce premier tour, je voulais que mon premier déplacement soit ici en Bretagne, pour vous exprimer ma gratitude. Car si je suis

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Étape II. Compétences à développer de 8 à 12 ans. Grilles des compétences

Étape II. Compétences à développer de 8 à 12 ans. Grilles des compétences Grilles des ompétenes Compétenes à développer de 8 à ans COMPÉTENCES DE 8 À ANS Les ompétenes en «aratères droits» sont à ertifier. (symbole en fin de ligne) Les ompétenes en «aratères italiques» sont

Plus en détail