Le programme OPP-ERA (Open Polyvalent Platforms-Era) UNITAID. Pr Christine ROUZIOUX CHU Necker, Université Paris Descartes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le programme OPP-ERA (Open Polyvalent Platforms-Era) UNITAID. Pr Christine ROUZIOUX CHU Necker, Université Paris Descartes"

Transcription

1 Le programme OPP-ERA (Open Polyvalent Platforms-Era) UNITAID Pr Christine ROUZIOUX CHU Necker, Université Paris Descartes

2 Programme en réponse à l appel d offres UNITAID: Diagnostic TB, Paludisme et VIH 55 projets soumis, 9 retenus en 1 ère intention Dont 4 au final sur CV VIH OPPERA Sélectionné pour un budget de 11 millions de US $ Mise en place en mars 2013, première phase de 16 mois

3 Programme OPPERA proposé sur 3 ans 4 Pays : Côte d Ivoire, Cameroun, Guinée, Burundi Organisation générale du Consortium : FEI : gestion générale ESTHER: coordination opérationnelle Cote d Ivoire, Cameroun Solthis : Guinée Sidaction: Burundi ANRS: coordination scientifique

4 OBJECTIFS du projet OPPERA Obtenir des réduction des coûts (10 $) par l ouverture du marché et la mise en concurrence des différents fournisseurs. Renforcement et Décentralisation de la CV Mettre en place des tests de CV basés sur des systèmes ouverts, dans plusieurs sites de chaque pays, Evaluer la faisabilité en zones décentralisées Evaluer l impact du suivi virologique en réalisant un accompagnement des laboratoires (formation, contrôle de qualité) et des cliniciens (aide à la prescription et interprétation des résultats)

5 Equipe de B. CORIAT : Bonne corrélation entre le nombre de laboratoires et la réduction des coûts

6

7 Equipements for NA extraction Combinations of Equipment and reagents provided by different suppliers, organized within Open Sub-networks : Reagents + Consumables Equipements for Amplification and Detection 16, 32, 96 samples Quiagen (Artus), Bieocentric 24, 48, 96 samples Training Maintenance Hot-line Quality control Training Maintenance Hot-line

8

9 Sont un exemple de «preuve de concept» de la faisabilité des systèmes ouverts adaptés à des besoins au Sud PCR en temps réel, adaptées à la diversité génétique de HIV-1 2 tests utilisables sur différents types de machines. Biocentric: Prix : ARN-VIH 8.8 Euros, ADN VIH 5, 2 Euros Installées sur plus de 20 pays (Afrique, Asie) tests ARN VIH depuis 2005, > Tests ADN VIH Elles ont été validées par de nombreuses publications: Pour l ARN-VIH-1: Rouet (3), Dabis, Danel, Leroy, Ekouevi, Camelia (NEJM) + Peditest Pour l ADN-VIH-1: Viard, Goujard, Hoen, Dalmasso Avettand-Fenoel (3), Ghosn, Picketty, Descours, Saez-Cirion >25 articles

10

11 Recrutement d un s Biologiste/virologue Etat des lieux des files actives : Etat des lieux des laboratoires, des systèmes déjà en place Bilan des besoins selon les sites Rencontre des autorités de chaque pays (fait en Mai) Recrutement d une économiste Analyse du marché actuel (contrat d Unitaid): Identification des différents fournisseurs Etude de conformité, marquage CEE.(Fini fin juin)

12

13 1ere année: Installation de 2 plateformes par pays tests de charges virales (7000 au Cameroun) 2eme année: 2 à 3 appareils PCR supplémentaires/pays CV 3eme année: CV Ex Cameroun : environ patients sous ARV et CV en 2012 (il faudrait 1 par an par patient)

14 Choix des 1ers sites en Juin: pour chaque pays avec les autorités (adaptés aux priorités locales) Appels d offres selon les spécificités précisées par l évaluation des besoins et en accord avec les différentes stratégies nationales: Analyser les modalités et fixer une stratégie d approvisionnement Extracteurs, appareils PCR,, réactifs et consommables achat centralisé (FEI) Installation des chaines en novembre 1ers résultats de CV : juin 2014

15 Coordination opérationnelle du programme: Responsables des sites Cameroun et Côte d Ivoire - Organisation et mise en place du programme - Recrutement d un responsable de programme (un par pays) - Encadrement des équipes - Suivi du programme 1ere année et mise en place de la 2 ème phase

16 Encadrement scientifique du projet : au plan Virologique et Economique - Aider aux programmes de Formation des cliniciens, des biologistes et des techniciens - Organisation et suivi des contrôles de Qualité - Aider au suivi du programme et des indicateurs Développer des programmes de recherches opérationnelles

17 L intérêt de la CV dans le suivi des patients n est plus à démontrer. Il est temps de passer à l échelle et de mettre en place, en complémentarité, les différents systèmes pour le suivi des patients sous traitement. Nous sommes bien conscients des nombreuses difficultés à mettre en place un tel programme. Le programme OPPera représente un beau challenge. Sa réussite sera liée à l engagement de tous. Merci

18

19 Constituer des bases de données: système informatique et système de collectes de données à mettre en place pour le suivie de tels programmes Développer des comparaisons inter-pays Analyser les résultats et l impact de la décentralisation Développer des analyses économiques de côut/efficacité Deux sites ESTHER/ANRS: Cameroun et Côte d ivoire, études pilotes pourraient être coordonnées au sein d OPPera

20 Ce programme représente une réelle opportunité pour monter des programmes de recherches opérationnelles L apport des équipes de chercheurs du Sud devrait aider à la valorisation et contribuer à produire des données d autant intéressantes que le programme est à grande échelle. Sans nier les très nombreuses difficultés que nous allons rencontrer, ce programme devrait permettre de produire des données sur la faisabilité de la CV et le maintien au long cours des PVVIH sous ARV. Nous sommes au bon moment pour commencer à réfléchir et à prévoir ce qui serait faisable et intéressant, et qui relève du rôle de l ANRS.

Evolutions technologiques, coût, accessibilité et POCs Point of Care. Pr Christine ROUZIOUX Université Paris Descartes

Evolutions technologiques, coût, accessibilité et POCs Point of Care. Pr Christine ROUZIOUX Université Paris Descartes Evolutions technologiques, coût, accessibilité et POCs Point of Care Pr Christine ROUZIOUX Université Paris Descartes ADN VIH : présent Provirus intégré dans le chromosome des lymphocytes CD4 infectés

Plus en détail

Perspectives en sciences sociales et santé publique. Bernard Taverne (CRCF/IRD)

Perspectives en sciences sociales et santé publique. Bernard Taverne (CRCF/IRD) Perspectives en sciences sociales et santé publique Bernard Taverne (CRCF/IRD) Journée scientifique ANRS, Dakar 25 juin 2010 Le devenir des patients au delà d un processus de recherche clinique, Organisation

Plus en détail

Un projet financé par

Un projet financé par Améliorer le suivi des Personnes vivant avec le VIH à travers un meilleur accès aux tests de charge virale SOLTHIS HIV Forum 10 Ans SIDA: NOUVEAUX DEFIS EN AFRIQUE Paris, 19 septembre 2013 Un projet financé

Plus en détail

ACCÉLÉRER L ACCÈS À LA MESURE DE LA CHARGE VIRALE POUR AMÉLIORER LE SUIVI DES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH

ACCÉLÉRER L ACCÈS À LA MESURE DE LA CHARGE VIRALE POUR AMÉLIORER LE SUIVI DES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH ACCÉLÉRER L ACCÈS À LA MESURE DE LA CHARGE VIRALE POUR AMÉLIORER LE SUIVI DES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH LES PLATEFORMES POLYVALENTES OUVERTES, UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE, ADAPTÉE AUX PAYS À RESSOURCES

Plus en détail

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Modérateur : Dr Didier Koumavi Ekouevi INSERM U-897, Université Bordeaux Segalen, PACCI, Abidjan et Université de Lomé

Plus en détail

PLATEFORME DE RECHERCHE BIOLOGIQUE, TRANSFERT DE COMPETENCES AU CeDReS

PLATEFORME DE RECHERCHE BIOLOGIQUE, TRANSFERT DE COMPETENCES AU CeDReS PLATEFORME DE RECHERCHE BIOLOGIQUE, TRANSFERT DE COMPETENCES AU CeDReS (Centre de Diagnostic et de Recherche sur le SIDA et les Affections Opportunistes) Hervé MENAN, Christine ROUZIOUX HISTORIQUE 1992

Plus en détail

INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD

INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD INTÉRÊT DES PRÉLÈVEMENTS SUR BUVARD 5 e réunion viro-clinique inter-corevih «VIH, cultures et thérapeutiques» Marie Leoz, 23 mars 2013 PRÉLÈVEMENT SUR BUVARD : C EST QUOI? POURQUOI? Mode alternatif de

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 Dans le cadre de cet appel à projets 2011, la Fondation GlaxoSmithKline soutiendra des programmes en direction d équipes soignantes

Plus en détail

MISSIONS ET APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA

MISSIONS ET APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA MISSIONS ET APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA ATELIER CAMEBU/PARTENAIRES 26-27 Janvier 2011 Albert NTIRINGANIZA Expert Pharmacien SEP/CNLS Projet VIH/GF PLAN Missions du SEP/CNLS

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Termes de références Mission n Burundi / Assistance technique pour l appui au renforcement du système de gestion des achats et des approvisionnements Demandeur : Secrétariat Exécutif Permanent du Conseil

Plus en détail

Du dépistage du VIH à domicile à l accès aux soins l l exemple de l essai ANRS 12249 TasP en Afrique du Sud

Du dépistage du VIH à domicile à l accès aux soins l l exemple de l essai ANRS 12249 TasP en Afrique du Sud Séminaire ANRS 24 /25 septembre 2015 Du dépistage du VIH à domicile à l accès aux soins l l exemple de l essai ANRS 12249 TasP en Afrique du Sud Mélanie Plazy Post-doctorante sur le projet ANRS 12249 TasP

Plus en détail

Méthodologie et plan d action pour une demarche en efficacité énergétique en entreprise

Méthodologie et plan d action pour une demarche en efficacité énergétique en entreprise International Conference on Renewable Energy in Africa Making Renewable Energy Markets Work for Africa Policies, Industries and Finance for Scaling up 16-18 April 2008, Dakar, Senegal. Méthodologie et

Plus en détail

«Approches comparées des politiques

«Approches comparées des politiques «Approches comparées des politiques d accès aux ARV en Afrique et spécificités du programme camerounais» Semaine de la France au Brésil L accès aux antirétroviraux dans les pays du Sud : 20 ans après l

Plus en détail

C.H.U. DE FORT DE FRANCE

C.H.U. DE FORT DE FRANCE DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE C.H.U. DE FORT DE FRANCE PROJET D ETABLISSEMENT VOLET PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES 2006 2010 VOLUME 4 Euro Conseil Santé 91, rue du Faubourg Saint Honoré 75 008 PARIS

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

Early diagnosis of failure to treatment in resource limited countries

Early diagnosis of failure to treatment in resource limited countries Moving Forward in the Diagnosis of Infectious Diseases in Resource Limited Countries: A Focus on HIV 3rd Forum Les Pensières, Veyrier-du-Lac, France, September 16-17, 2010 Early diagnosis of failure to

Plus en détail

Cahier des Charges Prestations de conseil en marketing et communication pour la réalisation d un document de marketing territorial

Cahier des Charges Prestations de conseil en marketing et communication pour la réalisation d un document de marketing territorial Cahier des Charges Prestations de conseil en marketing et communication pour la réalisation d un document de marketing territorial 1. Contexte et objectifs de la mission En 2013, nous avons mis en place

Plus en détail

Le programme de carte achat de LMCU. Sebastien Polvèche, Chef de projet carte achat LMCU,

Le programme de carte achat de LMCU. Sebastien Polvèche, Chef de projet carte achat LMCU, Le programme de carte achat de LMCU Sebastien Polvèche, Chef de projet carte achat LMCU, PLAN 1 - Mise en place de la carte d achat à LMCU 2 - Les résultats 1 - Objectifs du projet A l origine du programme

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU D HISTOLOGIE EXPERIMENTALE DE MONTPELLIER

CHARTE DU RESEAU D HISTOLOGIE EXPERIMENTALE DE MONTPELLIER CHARTE DU RESEAU D HISTOLOGIE EXPERIMENTALE DE MONTPELLIER Charte du Réseau d Histologie Expérimentale de Montpellier 1 CHARTE du Réseau d Histologie Expérimentale de Montpellier (R.H.E.M.) Article 1 -

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Esther, la solidarité en mouvement histoire d une dynamique partagée Des partenaires au développement de référence D une Initiative française...

Plus en détail

Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu

Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu 20 juin 2008 Introduction Return to care (RTC) est une initiative spécifique

Plus en détail

La dimension internationale dans l enseignement supérieur : mobilité et coopération. Nantes 3 et 4 décembre 2013

La dimension internationale dans l enseignement supérieur : mobilité et coopération. Nantes 3 et 4 décembre 2013 La dimension internationale dans l enseignement supérieur : mobilité et coopération Nantes 3 et 4 décembre 2013 Attention Toutes les informations mentionnées dans cette présentation sont susceptibles d

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES TOUT AU LONG DU PROJET : SOUTIEN DES ACTEURS DE L ENTREPRISE, PRÉPARATION ET SOUTIEN DES ÉLÈVES 42 Pour mettre en application des programmes d études

Plus en détail

Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011

Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011 Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011 Projet ANRS-12186 Évaluation de l échec virologique et résistance aux ARV chez des patients VIH positifs pris en charge dans les programmes

Plus en détail

Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire

Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire Nathalie Cartier, Program manager 27/10/2015 1 Présentation d Expertise France Opérateur publiquede référence

Plus en détail

Programme "Conception et simulation" COSINUS Edition 2009. Projet

Programme Conception et simulation COSINUS Edition 2009. Projet Projet Numéro d'ordre du projet : Acronyme du projet : Titre du projet : Coordonnateur du projet (nom/laboratoire) : Thématique principale : Montant total de l'aide demandée (en k ) : Durée du projet :

Plus en détail

Les dispositifs de Gestion technique (GTTT) et technico-économique (GTE) des élevages porcins

Les dispositifs de Gestion technique (GTTT) et technico-économique (GTE) des élevages porcins Les dispositifs de Gestion technique (GTTT) et technico-économique (GTE) des élevages porcins Alexia AUBRY IFIP-Institut du porc «L accès aux données pour la recherche & l innovation» Workshop ACTA 8 octobre

Plus en détail

ENGAGEMENTS DES FOURNISSEURS D ELECTRICITE

ENGAGEMENTS DES FOURNISSEURS D ELECTRICITE ENGAGEMENTS DES FOURNISSEURS D ELECTRICITE Septembre 2011 ENGAGEMENTS DES Une Des (y compris tarifs réglementés), notamment : HOROSAISONNALITÉ AU PLUS PRÈS DU PROFIL DE CHAQUE CLIENT FAVORISANT LA MAÎTRISE

Plus en détail

ATELIER APPRECIATION

ATELIER APPRECIATION ATELIER APPRECIATION COMPTE-RENDU DE LA SESSION DU 22/03/2012: «SECTEUR SANTE» RAPPORTEUR : Dr. René PARE CTB, Agence belge de développement 1/7 POINTS DEBATTUS Les points suivants ont été débattus lors

Plus en détail

Résumé du Mémoire d Executive Master

Résumé du Mémoire d Executive Master EXECUTIVE MASTER EN POLITIQUES ET PRATIQUES DU DEVELOPPEMENT (DPP) Année Académique 2012 2013 Résumé du Mémoire d Executive Master Bilan d une approche basée sur l accompagnement des partenaires: Cas du

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Bilan des activités Esther et perspectives dans le cadre APPS Partenariat ESTHER- CHU de BORDEAUX- OMS Colloque Geres/ESTHER/ISSA Lomé, Togo

Plus en détail

Appel à projets transnational sur la Nanomédecine ANNEXES

Appel à projets transnational sur la Nanomédecine ANNEXES ANNEXES 1. CRITERES D ELIGIBILITE POUR LES PARTENAIRES FRANÇAIS Le coordinateur du projet ne doit pas être membre du comité d évaluation du programme. Le projet doit être complet et déposé avant la date

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

Département de l Hérault

Département de l Hérault Du diagnostic à l opérationnel, quelles priorités? Le cas des collèges de l Hérault Jean-Pierre Quentin, directeur d exploitation du pôle éducation Patrimoine Conseil général de l Hérault mai 2009 AUDIT

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Les Masters Erasmus Mundus Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Erasmus + enseignement supérieur Charte Erasmus Ens. Sup obligatoire AC1 - Organiser la mobilité

Plus en détail

macro-planning global

macro-planning global macro-planning global Pré requis T0 Début Consultation 3 mois T1 Date de Lancement de Lot 6 mois T2 Logements Couverts MAD PM Logements Mutualisables 3 mois MAD PB T3 T4 T5 Logements Raccordables Études

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france EVOLUTIONS DU LOGICIEL FINANCIER CORIOLIS

Plus en détail

PROXIMA MOBILE ENJEUX ET PERSPECTIVES DU PREMIER PORTAIL EUROPEEN I / LE PORTAIL PROXIMA MOBILE DE SERVICES D INTERET GENERAL SUR TERMINAUX MOBILES 1

PROXIMA MOBILE ENJEUX ET PERSPECTIVES DU PREMIER PORTAIL EUROPEEN I / LE PORTAIL PROXIMA MOBILE DE SERVICES D INTERET GENERAL SUR TERMINAUX MOBILES 1 PROXIMA MOBILE ENJEUX ET PERSPECTIVES DU PREMIER PORTAIL EUROPEEN DE SERVICES D INTERET GENERAL SUR TERMINAUX MOBILES 1 La montée en puissance de l Internet mobile s accompagne de la prise en compte des

Plus en détail

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs 4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs Un réseau de groupes associatifs (RGA) est une fédération informelle réunissant un certain nombre de groupes qui veulent s entraider dans des domaines

Plus en détail

Médecin de desk L ASSOCIATION ALIMA TYPOLOGIE DU POSTE. LIEU DE MISSION : Poste basé à Dakar avec 25 à 30% du temps sur le terrain.

Médecin de desk L ASSOCIATION ALIMA TYPOLOGIE DU POSTE. LIEU DE MISSION : Poste basé à Dakar avec 25 à 30% du temps sur le terrain. Médecin de desk L ASSOCIATION ALIMA L association ALIMA (The Alliance for International Medical Action) a été créée en juin 2009 avec pour objectif de produire des secours médicaux de qualité lors des

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Date de la rencontre : le 25 novembre 2014 Heure : 9 h Lieu : Terrebonne Local : Salle du conseil Présentateur : Marcel Côté, directeur général

Plus en détail

Projet READi for Health _ Faire de Midi-Pyrénées une région leader dans le domaine de la e-santé

Projet READi for Health _ Faire de Midi-Pyrénées une région leader dans le domaine de la e-santé Projet READi for Health _ Faire de Midi-Pyrénées une région leader dans le domaine de la e-santé Toulouse, le 13 novembre 2013 Valérie SAUTEREY Directrice du Centre e-santé The READi for Health project

Plus en détail

LA STRATEGIE DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DANS L UNIVERSITE TUNISIENNE

LA STRATEGIE DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DANS L UNIVERSITE TUNISIENNE LA STRATEGIE DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DANS L UNIVERSITE TUNISIENNE Le projet UNILINK a été financé avec le soutien de la Commission européenne (Programme: Tempus IV). Cette publication n engage que

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Forum THNS 2011 Shanghai

Forum THNS 2011 Shanghai Forum THNS 2011 Shanghai Transport et émissions de gaz carbonique en Australie : réponses actuelles et dilemme Dr Matthew Burke, chercheur, université de Griffith (Australie) Le contexte australien L Australie

Plus en détail

MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective

MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Un projet régional Plateforme régionale d approvisionnement de produits bio locaux en restauration collective Centralise commande, logistique

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion durable des eaux pluviales dans l aménagement des espaces de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME

Accélérer les projets de géoservices des PME ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Nicolas Lambert (IGN) Carlos Cunha (Cap Digital) LE CONTEXTE GÉNÉRAL L INNOVATION À L IGN UNE HISTOIRE

Plus en détail

APERÇU DE L ATELIER/SÉMINAIRE

APERÇU DE L ATELIER/SÉMINAIRE Centre d excellence de l UIT en Afrique. Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications Séminaire sur «Les enjeux et modèles économiques de la Télévision Numérique Terrestre» Dakar, Sénégal 26

Plus en détail

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Exigences ISO 17025 relatives au personnel résumées dans 2 chapitres : 4.1 Organisation Points généraux liés au management 5.2 Personnel

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

Présentation du groupement de commande électricité

Présentation du groupement de commande électricité 5 Présentation du groupement de commande électricité Julien Barreteau responsable du groupement de commande électricité SIPPEREC Présentation GCE-MDE mars 2014 1 Le SIPPEREC - activités Compétences Groupements

Plus en détail

Charte des musées muséomixés

Charte des musées muséomixés Charte des musées muséomixés Les fondamentaux de Museomix Museomix propose d imaginer le musée et de se l approprier : ouvrir de nouvelles perspectives, construire d autres représentations du musée et

Plus en détail

Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion. Année Universitaire: 2011-2012. L3 Economie et gestion

Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion. Année Universitaire: 2011-2012. L3 Economie et gestion Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion Année Universitaire: 2011-2012 L3 Economie et gestion 1 SEANCE 1 Introduction : Comptabilité de gestion : historique, définitions

Plus en détail

La sécurité d approvisionnement en gaz

La sécurité d approvisionnement en gaz La sécurité d approvisionnement en gaz Direction générale de l énergie et du climat Ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie Convention AFG 18 mars 2014 Sophie Rémont Sous-directrice

Plus en détail

AGENCEUR D INTÉRIEUR. Une équipe aux. multiples savoir-faire. un métier valorisant! www.deviensagenceur.fr

AGENCEUR D INTÉRIEUR. Une équipe aux. multiples savoir-faire. un métier valorisant! www.deviensagenceur.fr AGENCEUR D INTÉRIEUR un métier valorisant! Une équipe aux multiples savoir-faire www.deviensagenceur.fr L architecte, l architecte d intérieur, le décorateur, le designer et l agenceur d intérieur contribuent

Plus en détail

Le système de protection sociale au Sénégal, étroitement lié à l emploi, comprend :

Le système de protection sociale au Sénégal, étroitement lié à l emploi, comprend : LA PROTECTION SOCIALE A DAKAR : QUELLES POSSIBILITES DE PRISE EN CHARGE DES COUTS LIES AU VIH/SIDA? Gabrièle Laborde-Balen *, Bernard Taverne * * IRD, UR 36 «Prise en charge du sida en Afrique», BP 1386,

Plus en détail

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie Programme Concerté Pluri-acteurs Algérie PHASE 2010-2012 PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE POUR LA REALISATION D UN PRODUIT AUDIO-VISUEL SUR JEUNESSE ET ENGAGEMENT CITOYEN I Rappel Le programme Joussour

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Dossier de présentation Page 1 sur 6 La Franchise INFOLYS Vous souhaitez exploiter un magasin de vente de matériel informatique, nous vous

Plus en détail

Mut u ua u li l s i atio i n o n de d l a l F o F r o matio i n Boîte à outils 2012

Mut u ua u li l s i atio i n o n de d l a l F o F r o matio i n Boîte à outils 2012 Mutualisation de la Formation Boîte à outils 2012 La Mutualisation de la Formation De quoi s'agit-il? se regrouper pour concevoir et/ou participer à des actions de formations communesentre structures différentes

Plus en détail

DYNAMIQUE DE LA QUASIESPECE DE VARIANTS ADN VIH-1 RESISTANTS CHEZ DES PATIENTS SOUS TRAITEMENT EFFICACE ETUDE EN SEQUENCAGE A HAUT DEBIT

DYNAMIQUE DE LA QUASIESPECE DE VARIANTS ADN VIH-1 RESISTANTS CHEZ DES PATIENTS SOUS TRAITEMENT EFFICACE ETUDE EN SEQUENCAGE A HAUT DEBIT Séminaires Jeudi 24 septembre 2015 DYNAMIQUE DE LA QUASIESPECE DE VARIANTS ADN VIH-1 RESISTANTS CHEZ DES PATIENTS SOUS TRAITEMENT EFFICACE ETUDE EN SEQUENCAGE A HAUT DEBIT Dr Pierre Gantner EA 7327: Infec-on

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Présentation générale Une offre intégrée de conseil et formation Quelques références CKS CKS consulting CKS consulting CKS Consulting couvre les principales problématiques Achats des grandes organisations

Plus en détail

Investissements dans la maturation de projets innovants

Investissements dans la maturation de projets innovants Investissements dans la maturation de projets innovants Préambule Créée en Janvier 2012, la SATT Conectus Alsace est une Société par Actions Simplifiées (SAS) de 1 million d euros de capital social dont

Plus en détail

<< PLATFORM > < Grand Est >>

<< PLATFORM > < Grand Est >> PROGRAMME DE RÉSIDENCES DES FRAC DU GRAND EST EDITION 2008 // Appel à candidature >>> PRESENTATION DES FRAC >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> Les Fonds régionaux d art contemporain du Grand

Plus en détail

Entrepreneur / Chercheur Un partenariat direct pour réussir r

Entrepreneur / Chercheur Un partenariat direct pour réussir r L Ecole de l innovationl Entrepreneur / Chercheur Un partenariat direct pour réussir r votre croissance 1 Principaux programmes spécifiques du 7 e PCRDT Les partenariats compétitifs titifs. CAPACITÉS Renforcer

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Rappel Le «Prix Recherche» a pour objectif de créer et de diffuser des «supports d application 1» à destination des acteurs de terrain 2 pour que

Plus en détail

PROCÉDURES : PROJETS FINANCÉS PAR LA FCI TABLE DES MATIÈRES

PROCÉDURES : PROJETS FINANCÉS PAR LA FCI TABLE DES MATIÈRES PROCÉDURES : PROJETS FINANCÉS PAR LA FCI TABLE DES MATIÈRES 1. Dépôt de la demande de fonds FCI -2-2. Approbation et finalisation de la demande de fonds FCI -3-3. Achats et suivi du fonds FCI -3-4. Achats

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

Ateliers- pratiques. Programmes de formation inter entreprises

Ateliers- pratiques. Programmes de formation inter entreprises Mesdames,messieurs, dirigeants d entreprises, vous devez être en permanence un manager irréprochable pour développer votre chiffre d affaire, motiver vos équipes, les rendre plus efficaces Nous vous apportons

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMMERCE INTERNATIONAL. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMMERCE INTERNATIONAL. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Programme détaillé Objectifs de la formation Les métiers Le Technicien supérieur en Commerce international à référentiel commun européen contribue au développement international durable de l entreprise

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Plan de continuité d activité

Plan de continuité d activité Plan de continuité d activité - Note méthodologique - Cette méthodologie vise à opérationnaliser le PCA en le confrontant - au travers d une simulation - à la réalité du travail futur. La démarche est

Plus en détail

BUREAU DE LA COORDINATION

BUREAU DE LA COORDINATION BUREAU DE LA COORDINATION ANALYSE FINANCIERE ET ORGANISATIONELLE DE STRUCTURES DE COMMUNICATION PLAN DE RESTRUCTURATION [Sep.2011] 2 A. CADRE LEGAL Considérant le rôle majeur joué par les medias dans le

Plus en détail

Intervention de Monsieur Justin DANIEL, Vice-président du Conseil scientifique PRELEVEMENT SUR LES CREDITS DES LABORATOIRES

Intervention de Monsieur Justin DANIEL, Vice-président du Conseil scientifique PRELEVEMENT SUR LES CREDITS DES LABORATOIRES Intervention de Monsieur Justin DANIEL, Vice-président du Conseil scientifique Prélèvements sur les contrats de recherche Adopté au Conseil scientifique du 27 novembre 2009 Approuvé au Conseil d administration

Plus en détail

SOMMAIRE. lgros plan sur le projet ESTHERAID. pages 2 et 3. pages 4 et 5. pages 6 et 7. pages 8 et 9. pages 10 et 11.

SOMMAIRE. lgros plan sur le projet ESTHERAID. pages 2 et 3. pages 4 et 5. pages 6 et 7. pages 8 et 9. pages 10 et 11. LA LETTRE N 44 62, Boulevard Garibaldi 75015 Paris 01 53 17 52 02/09 www.esther.fr ESTHERAID, une exigence de qualité au service de tous, ESTHERAID = ESTHER + UNITAID C est l idée qu il faut faire plus,

Plus en détail

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Amélioration des performances de l entreprise : Piloter les systèmes de production (de biens et de services), Optimiser les flux (stock, délai, matière

Plus en détail

Projet de création de SAFRAN ANALYTICS

Projet de création de SAFRAN ANALYTICS Projet de création de SAFRAN ANALYTICS Comité de Groupe 27 février 2015 SOMMAIRE Contexte Enjeux du Big Data pour Safran Projet Safran Analytics Calendrier prévisionnel 1 / CONFIDENTIEL / 27-02-2015 /

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 10 AVRIL 2015 DELIBERATION N CR-15/17.103 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale d'application de la recherche aux entreprises

Plus en détail

Le management de l énergie. L expertise Swiss Electricity

Le management de l énergie. L expertise Swiss Electricity Le management de l énergie L expertise Swiss Electricity Objectifs Construire une vraie politique de management de l énergie Inscrire les actions d amélioration dans la durée Faire la chasse systématique

Plus en détail

Virologie en Pédiatrie

Virologie en Pédiatrie Virologie en Pédiatrie Pr Coumba Touré Kane ANRS-SENEGAL Introduc3on 3,4 millions d enfants en 2010 (OMS 2011) 90% de ces enfants en Afrique sub- saharienne 260 000 enfants infectés en 2012 Baisse de 52

Plus en détail

Dématérialisation du processus fournisseur

Dématérialisation du processus fournisseur Dématérialisation du processus fournisseur De l expression l du besoin à la commande 2 De l expression l du besoin à la commande Les flux dématérialisés depuis chaque service Les demandes d approvisionnements

Plus en détail

Formation professionnelle dans les métiers de l industrie au Nigéria. Graines d Espérance

Formation professionnelle dans les métiers de l industrie au Nigéria. Graines d Espérance Formation professionnelle dans les métiers de l industrie au Nigéria Graines d Espérance Origine du programme au Liban CHIFFRES CLES Formations courtes 1 centre équipé 136 bénéficiaires Jumelages Formations

Plus en détail

CONCOURS FINANCIER DE LA REGION BRETAGNE POUR

CONCOURS FINANCIER DE LA REGION BRETAGNE POUR Rennes, le 10 septembre 2004 Réf : A/P714/2004 Politique régionale CONCOURS FINANCIER DE LA REGION BRETAGNE POUR l'organisation de colloques, congrès ou symposiums en Bretagne et la réalisation de communications

Plus en détail

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire ] [Lancement de la campagne des recrutements pour la construction de la LGV Bretagne Pays de la Loire Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien process brassicole production www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien process brassicole production www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien process brassicole production www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Résumé : résultats de la réunion, principales recommandations et actions pour le suivi. Monrovia, 22 juillet 2015

Résumé : résultats de la réunion, principales recommandations et actions pour le suivi. Monrovia, 22 juillet 2015 Résumé : résultats de la réunion, principales recommandations et actions pour le suivi Monrovia, 22 juillet 2015 Principaux messages résumés Les participants ont reconnu que, pour les trois pays, la réunion

Plus en détail

Dans ce numéro. La programmation 2014-2015 de la Section des Amériques en Haïti. Activités avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population

Dans ce numéro. La programmation 2014-2015 de la Section des Amériques en Haïti. Activités avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population Juin 2014 Volume 13, numéro 4 La programmation 2014-2015 de la Section des Amériques en Haïti Dans ce numéro Activités avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population - Mise en œuvre de la Politique

Plus en détail

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Le 22 février 2008 Services de transformation des activités (STA)

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA ALIMA (the Alliance For International Medical Action) fête ses 4 ans d existence en 2013. Depuis sa création, l association a su se développer

Plus en détail

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité SAGE CRM EXPRESS La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité Titre de la rubrique Pourquoi un logiciel de Gestion de la Relation Client? Découvrir

Plus en détail