Observatoire de l emploi

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observatoire de l emploi"

Transcription

1 d' gence rbanisme Région de Saint-Omer Conquérir notre avenir éveloppement et de Observatoire de l emploi n 5 Bassin d emploi de Saint-Omer Avril 2010 Sommaire : 1. Éléments de conjoncture nationale et régionale Situation globale de l emploi salarié en Évolution et répartition de l emploi salarié par secteur d activité. Évolution et répartition de l emploi salarié au sein du Pays de Saint-Omer 5. Éléments de rétrospective économique locale en Témoignage d acteur et zoom sur l industrie papetière 7. Synthèse de l étude sur la vulnérabilité du territoire face aux aléas économiques 8. Retour sur les besoins de recrutement en Demande et offre d emplois en 2009 dans la zone d emploi de Saint-Omer p. 1 p. 2 p. p. 6 p. 9 p. 10 p. 13 p. 15 p , un recul de l emploi imputable à la poursuite de la restructuration d Arc International 1. Éléments de conjoncture nationale et régionale 2009 L emploi salarié privé en 2008 dans le Pays de Saint-Omer Synthèse régionale de l année 2009 réalisée par l INSEE «Au troisième trimestre 2009, la sortie de récession s est précisée dans la plupart des pays avancés, bénéficiant des plans de relance mis en œuvre au cours de l année. La demande des ménages a été soutenue, quand celle des entreprises s est stabilisée. Toutefois, cette reprise n est pas homogène : si la croissance a été franche aux États-Unis, en Allemagne, en Italie et au Japon, l Espagne et le Royaume-Uni ne sont toujours Les emplois : Nombre d emplois salariés : Évolution 2008 / 2007 : emplois (- 1,9 %) Évolution 2008 / 2000 : emplois (-2,5 %) Les établissements : Nombre d établissements: 2 29 Évolution 2008 / 2007 : + 2 établissements (+ 0,1 %) Évolution 2008 / 2000 : établissements (+ 7 %) Repères Évolution du nombre d emplois salariés 2008 / 2007 : France : - 0,6 % Nord-Pas de Calais : - 1,1 % Pas-de-Calais : - 1,1 % pas sortis de récession. En France, l économie se redresse à un rythme modéré : au troisième trimestre 2009, le PIB augmente de +0,3 %, au même rythme qu au trimestre précédent. Si le climat des affaires s améliore nettement dans les services, il marque le pas dans l industrie et reste déprimé dans la construction. L économie française pourrait connaître une période de «croissance au ralenti», à un rythme proche de +0,% par trimestre jusqu à la mi La région Nord-Pas-de-Calais s inscrit dans le mouvement de reprise, qui concerne progressivement l ensemble des secteurs. Dans l industrie, les chefs d entreprise sont de plus en plus nombreux à noter une amélioration de leur activité passée et des

2 perspectives de production. L embellie a été marquée dans la branche automobile, qui a bénéficié de la prime à la casse. Dans le bâtiment, la contraction semble s atténuer, bien que les carnets de commandes restent peu étoffés. La dégradation du marché du travail régional marque une pause. L emploi salarié privé s est stabilisé, après les importants reculs des premier (-1,5%) et second trimestre (-1,1%). Des divergences apparaissent toutefois entre l essor des services et la contraction prolongée de l emploi dans la construction, le commerce ou l industrie. Au 3 ème trimestre, le nombre de demandeurs d emploi de catégorie A est resté au même niveau qu au trimestre précédent, avec près de inscrits, tandis que le taux de chômage régional a légèrement décru (-0,1%). Le marché du travail devrait toutefois subir les effets retardés de la récession jusqu en milieu d année 2010, avec une nouvelle hausse du chômage.» Source : Conjoncture Profils n 25, janvier 2010 Taux de chômage au 3 ème trimestre 2009 Zone d emploi de Saint-Omer : 11, % Pas-de-Calais : 12,5 % Nord-Pas de Calais : 12,6 % France : 9,1 % Taux de chômage Taux de au chômage 3ème trimestre au 3 ème 2009 trimestre 2009 DUNKERQUE 12, % CALAISIS 16 % Au troisième trimestre de l année 2009, le taux de chômage dans la zone d emploi de Saint-Omer était de 11, % soit 2,3 points de plus que la moyenne nationale et 1,2 point de moins que la moyenne régionale. Concernant l évolution du taux de chômage en moyenne annuelle, il s établit en 2008 à 10,1 % pour la zone d emploi de Saint-Omer. Depuis 2000, le territoire a connu la baisse la plus faible du Nord-Pas de Calais, soit - 0,1 point. BOULONNAIS 12,5 % BERCK - MONTREUIL 9,1 % SAINT - OMER 11, % FLANDRE - LYS 8,1 % BETHUNE - BRUAY 12,3 % ARTOIS - TERNOIS 9,3 % Source : INSEE 2009 D autres zones d emploi telles que la Sambre-Avesnois, Lens-Hénin, le Boulonnais, le Douaisis ont toutes enregistré une diminution d au moins 2 points de leur taux de chômage et même de,5 pour celle du Valenciennois. 2. Situation globale de l emploi salarié en 2008 En 2008, salariés étaient employés dans les 2 29 établissements privés du Pays de Saint-Omer. C est 613 emplois de moins qu en Le Pays de Saint-Omer enregistre une baisse de 2 points par rapport à Le nombre d établissements demeure stable depuis LES CHIFFRES emplois 2 29 établissements 2 emplois sur 3 occupés par un homme Poids dans la région : 3,1 % de l emploi salarié 2,9 % des établissements Poids dans le département : 9,9 % de l emploi salarié 8,6 % des établissements Remarque : jusqu à présent l emploi était uniquement analysé à l échelle de la zone d emploi qui correspond au périmètre du pays de Saint-Omer sauf la commune d Eperlecques. Cette légère différence a une importance sensible compte tenu du dynamisme économique de cette commune. Depuis 2000, la zone d emploi a perdu près de 800 emplois, le Pays de Saint-Omer Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril 2010

3 En 2008, salariés étaient de sexe masculin et de sexe féminin. Les femmes représentent ainsi un peu plus du tiers des personnes employées dans le Pays de Saint-Omer. Leur part continue de croître, rappelons qu en 2000, elle était inférieure à 31 %. Cependant, l écart avec la moyenne nationale demeure important (10 points) tout comme celui avec les valeurs régionale et départementale, respectivement de 7 et 6 points. Évolution comparée de l emploi salarié depuis 2000 (indice base 100 en 2000) Pays de Saint-Omer France Nord-Pas de Calais Pas-de-Calais Répartition de l emploi salarié par sexe Source : Pôle Emploi Hommes 66% Femmes 3% Situation de la zone d emploi de Saint-Omer par rapport aux zones d emploi voisines Évolution de l emploi salarié entre 2007 et 2008 La carte ci-contre, qui illustre l évolution de l emploi salarié entre 2007 et 2008, reflète la récession économique quasi-générale. Toutes les zones ont en effet connu un recul de l emploi, sauf celle du Calaisis qui demeure stable. La zone d emploi de Saint-Omer enregistre 638 emplois en moins en une année. Pour rappel, il s agit du solde entre les créations et disparitions d emploi. Ce chiffre peut être nuancé en raison de l impact de la restructuration d Arc International puisque le secteur des produits minéraux a connu à lui seul une perte de 855 emplois. Source : Pôle Emploi Depuis 2000, l emploi salarié a reculé de 2,5 % sur la zone d emploi de Saint-Omer soit 795 emplois en moins. Ce chiffre doit être interprété au regard du contexte économique local. En effet, entre 2000 et 2008, l établissement d Arc International à Arques est passé de à salariés soit plus de salariés en moins. En mettant «entre parenthèses» ce constat, le bilan apparaît plus patent et le solde est cette fois positif avec plus de emplois supplémentaires. Par ailleurs, l analyse des Déclarations Annuelles de Données Sociales sur la période témoigne du nombre plus important de personnes habitant sur le Pays Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril

4 de Saint-Omer et travaillant à l extérieur. En effet, en 2006, emplois étaient «non fournis» par le territoire contre 700 en Le recensement de 2006 montre quant à lui une progression de la population active de près de 5 %. Les évolutions divergentes de l emploi (-2,5 % entre 2000 et 2008) et de la population active (+,9 % entre 1999 et 2006) viennent expliquer en partie cette dissociation croissante entre le lieu de résidence et le lieu de travail à l échelle du Pays de Saint-Omer. Évolution de l emploi salarié entre 2000 et 2008 Source : Pôle Emploi 3. Évolution et répartition de l emploi salarié par secteur d activité L industrie, bilan mitigé selon le secteur d activité Si l industrie perd en moyenne plus de 70 postes par an, il convient de différencier les situations selon les secteurs. Certains d entreeux connaissent des progressions importantes comme l agro-alimentaire qui a enregistré entre 2000 et 2008 une hausse de près de 20 % de ses effectifs ou la métallurgie dont le nombre d employés a quasiment doublé pour atteindre 0 salariés en Le secteur de l industrie en chiffres emplois salariés répartis dans 225 établissements Les emplois Évolution 2008 / 2007 : emplois (- 7 %) Évolution 2008 / 2000 : emplois (- 23 %) Les établissements Évolution 2008 / 2007 : - 3 établissements (- 1 %) Évolution 2008 / 2000 : - 3 établissements (- 13 %) Le secteur de la construction poursuit sa croissance Représentant 8 % de l emploi salarié, le secteur de la construction affiche une progression régulière. Avec une augmentation du nombre d emplois de % entre 2007 et 2008, ce secteur est même le plus dynamique. Cette évolution est à mettre en perspective avec la croissance du parc de logements par exemple. En effet, entre 1999 et 2007, à l échelle du Pays de Saint-Omer, le nombre de logements a progressé de plus de 3 % (source : FILOCOM). En moyenne, près de 600 logements sont construits chaque année sur le territoire (source : SITADEL). Le secteur de la construction en chiffres 2 53 emplois salariés répartis dans 325 établissements Les emplois Évolution 2008 / 2007 : + 92 emplois (+ %) Évolution 2008 / 2000 : emplois (+ 39 %) Les établissements Évolution 2008 / 2007 : + établissements (+1 %) Évolution 2008 / 2000 : + 76 établissements (+31 %) Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril 2010

5 Le secteur tertiaire, reflet de la mutation économique territoriale En 2008, le secteur tertiaire emploie 1 personne sur 2. Ce secteur poursuit sa progression spectaculaire amorcée depuis quelques années. La dynamique témoigne de la transition économique du territoire. Cette évolution est à mettre notamment à l actif du secteur commercial qui a progressé de près de 18 % entre 2000 et La tertiarisation de l économie s accompagne également d un rééquilibrage entre l emploi masculin et féminin. Le secteur tertiaire en chiffres emplois salariés répartis dans 1 7 établissements Les emplois Évolution 2008 / 2007 : emplois (+ 1 %) Évolution 2008 / 2000 : emplois (+ 18 %) Les établissements Évolution 2008 / 2007 : + 1 établissement (+ 0 %) Évolution 2008 / 2000 : établissements (+ 7 %) Évolution de l émploi salarié par secteur d activité Salariés Établissements Libéllé NAF évol.2000/ évol.2000/2008 Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique ainsi que d autres produits minéraux non métalliques ,6% ,7% Commerce, réparation d automobiles et de motocycles ,6% ,12% Travail du bois, industrie du papier et imprimerie ,5% ,7% Transports et entreposage ,6% ,7% Hébergement médico-social et social et action sociale sans hébergement % ,5% Travaux de construction spécialisés % ,7% Activités de services administratifs et de soutien ,5% ,7% Hébergement et restauration ,7% ,1% Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac ,6% ,9% Construction de bâtiments et génie civil ,5% ,% Activités financières et d assurance ,5% ,6% Activités pour la santé humaine ,% ,2% Activités juridiques, comptables, de gestion, d architecture, d ingienerie, de contrôle et d analyses techniques ,5% ,8% Autres activités de services % ,2% Autres industries manufacturières - réparation et installation de machines et d équipements ,1% ,7% Enseignement ,1% ,3% Autres activités spécialisées, scientifiques et techniques ,8% ,5% Métallurgie et fabrication de produits métalliques, à l exeption des machines et des équipements Fabrication de textiles, industrie de l habillement, industrie du cuir et de la chaussure Production et distribution d eau - assainissement, gestion des déchets et dépollution Le tertiaire est donc le secteur d activité le plus important du territoire, il concerne 52 % des salariés ; la part de l industrie continue de baisser mais représente encore 0 % de l emploi total. La nouvelle nomenclature (cf information méthodologique ci-aprés) identifie un troisième secteur dans l économie des territoires, celui de la construction qui connaît une progression constante, 8 % des salariés du Pays de Saint-Omer travaillant dans ce domaine ,9% % ,5% ,2% ,3% Arts, spectacles et activités récréatives ,6% ,2% Activités immobilières ,7% ,7% Édition, audiovisuel et diffusion ,7% % Industrie pharmaceutique % % Administration publique % 2 100% Fabrication de matériels de transport ,7% 5-20% Agriculture, sylviculture et pêche % 3 0% Télécommunications ,7% % Activités informatiques et services d information % 2 0% Fabrication de machines et équipements n.c.a ,2% % Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques ,9% ,3% Fabrication d équipements électriques Industries extractives ,% % Production et distribution d électricité, de gaz, de vapeur et d air conditionné % % TOTAL Pays de Saint-Omer ,9% % Source : Pôle Emploi Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril

6 Information méthodologique : Depuis le 1er janvier 2008, de nouvelles nomenclatures d activités et de produits françaises, NAF rév. 2 (ou «NAF 2008»). Cette opération s inscrit dans un processus de révision d ensemble des nomenclatures d activités et de produits aux niveaux mondial, européen et français. La nomenclature agrégée - NA, 2008 se substitue à la nomenclature économique de synthèse (NES). La NES associée à la NAF rév. 1 disparaît en tant que telle avec le passage à la NAF rév. 2. Fabrication de denrées alimentaires, de boissons 3 % Hébergement et restauration 3 % Act. de services administratifs et soutien 3 % Hébergt. médico-social et social et action sociale sans hébergement 6 % Transport et entreposage 7 % Répartition de l emploi salarié (libellé NAF 38) depuis 2000 Autres 20 % Travail bois, Ind. papiers et imprimeries 7 % Construction 8 % Fabrication de produits minéraux non métalliques 2 % Commerces 19 %. Évolution et répartition de l emploi salarié au sein du Pays de Saint-Omer L emploi 2008 par intercommunalité et par commune Source : Pôle Emploi L évolution de l emploi salarié depuis 2000 est contrastée à la fois géographiquement et sectoriellement. Depuis 2000, seule la CASO a connu une diminution de l emploi salarié. Entre 2007 et 2008, les communautés de communes de la Morinie et du Pays d Aire ont, malgré la conjoncture économique défavorable, bénéficié d un solde positif. Sur chacune des cinq intercommunalités, les secteurs ayant contribué à la progression de l emploi salarié sont ceux de la construction et du commerce. 6 Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril 2010

7 CASO CCCF CCM CCPA CCPL NAF A Évol Évol Évol Évol Évol. Agriculture, sylviculture, pêche Industries extractives, énergie, eau Industries agro alimentaire Autres produits manufacturés Équipements électriques, électroniques, informatiques Fabrication de matériel de transport Construction Commerce, hébergement et restauration Transports Information et communication Activités financières et d assurance Activités immobilières Activités scientifiques et techniques - Soutien et services administratifs Administrations publi., enseignement, santé, action sociale... Répartition de l emploi par secteur d activité et par EPCI Autres activités de services TOTAL Source : Pôle Emploi L emploi salarié par commune en 2008 Éperlecques La carte ci-dessous illustre la concentration de l emploi dans quelques communes. Plus de 2 emplois sur 3 se situent dans les communes d Arques, Saint-Omer, Aire-surla-Lys et Longuenesse. Si Arques accueille le plus grand nombre d emplois, la commune de Saint-Omer est celle où la concentration en établissements est la plus importante. Serques Houlle 13 3 Moulle Tilques Salperwick Clairmarais Moringhem 10 Saint-Omer Saint-Martinau-Laërt 890 Quercamps Zudausques Boisdinghem 6 Tatinghem 11 2 Haut-Loquin Arques Leulinghem 38 Surques 2 Bouvelinghem Quelmes Longuenesse Alquines 36 2 Acquin- Escœuilles Westbécourt 1 Wisques Campagne Wizernes Blendecques 50 lès-wardrecques Setques 21 Coulomby Bayenghem-lès Lumbres Wardrecques Seninghem Hallines Esquerdes Heuringhem Racquinghem Seninghem Affringues Helfaut Elnes Pihem 18 Quiestède Nielles-lès-Bléquin Wavrans-sur-l'Aa 18 Ecques Wittes 6 Inghem 26 Remilly-Wirquin Roquetoire Bléquin Wismes Vaudringhem Ouve-Wirquin Cléty Herbelles Clarques Ledinghem Merck Rebecques Aire-sur-la-Lys 3 Saint-Liévin Avroult Dohem Thiembronne Mametz Delettes Thérouanne Saint-Martin d'hardinghem 11 Enguinegatte 7 3 Coyecques Fauquembergues 1 Enquinles-Mines 36 Nombre d'emplois Renty Erny- Dennebrœucq 32 Saint-Julien Nombre d'établissements Audincthun 7 6 Reclinghem Bomy Fléchin 5 15 Beaumetz- 7 lès-aire 3 Laires 2 3 Febvin-Palfart Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril

8 Ceci s explique notamment par la diversité et la richesse du secteur commercial de Saint-Omer (167 établissements) et également en raison du fait que plus de 70 % des emplois de la ville d Arques sont le fait d un seul établissement, en l occurrence Arc International. Certaines communes ont pour particularité d avoir un établissement concentrant un grand nombre d emplois sur un secteur d activité particulier comme celle de Dohem où près d 1 emploi sur 2 concerne la maison d enfants, structure accueillant les enfants en difficultés, où celle d Eperlecques où plus de 60 salariés travaillent dans la Maison d Accueil Spécialisée «Le Domaine de Rachel». A Ecques, 1 personne sur est employée dans la maison de retraite Sainte-Marie ; à Tatinghem, 1 emploi sur 5 est dû à l entreprise Audo-Express spécialisée dans le transport routier de proximité 3 communes sont dépourvues d emplois salariés en 2008 (Boisdinghem, Remilly-Wirquin, Bléquin) contre 8 en L évolution de l emploi salarié par commune entre 2000 et 2008 (en valeur absolue) Saint-Omer et Aire-sur-la-Lys connaissent les plus fortes progressions du nombre d emplois entre 2000 et 2008 en valeur absolue. Sur ces deux communes, plus de 950 salariés supplémentaires sont dénombrés. Deux centres-bourgs ont enregistré une baisse de l emploi salarié : Thérouanne dont plus de la moitié des 32 emplois perdus est liée à l arrêt de l exploitation d une carrière au milieu des années 2000 et Fauquembergues où l activité d hébergement et de restauration est passée de 8 employés en 2008 à un seul actuellement, le commerce de détail a également baissé (10 emplois en moins). NB : Il est important de rappeler qu il s agit ici d un solde. Ainsi, certaines communes ont pu connaître des créations d emplois mais lorsque nous faisons la différence avec les disparitions d emplois, le solde peut être négatif et donc masque les emplois créés. 8 Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril 2010

9 5. Éléments de rétrospective économique locale en 2009 ttterre des Lys, entreprise produisant des plats cuisinés surgelés haut de gamme, basée sur la Communauté de Communes du Pays d Aire poursuit son développement. La société, qui emploie une centaine de personnes a un projet d extension qui devrait aboutir en Thierry Landron, gérant de Terre des Lys se fixe pour objectif la création de quarante emplois et un chiffre d affaires de 20 millions d euros d ici 2015 (11 millions d euros en 2009). ttau mois de septembre 2009 a été inauguré le nouveau site de l entreprise Les Fromagers de Saint-Omer qui s est installée dans la zone d activité de la porte multimodale de l Aa à Campagne-lès- Wardrecques. Avec près de 7 millions d euros d investissement, la société souhaite à terme développer la production de fromage en plus des activités de râpage et de découpage. De 28 employés en 2006, le nombre salariés devait s établir pour la fin de l année 2009 à 8. tten mai 2009 a eu lieu l inauguration de l entrepôt multi-température de TransGourmet. Implantée sur un terrain de m² au sein de la porte multimodale de l Aa, 156 salariés travaillent dans les m² de zones de stockage, quais réfrigérés et bureaux. ttinstallé à la fin de l année 2008 sur le campus de la Malassise à Longuenesse, le centre de contacts Camaris, appartenant au groupe Arvato, a embauché au cours de l année employés supplémentaires, rejoignant les 8 salariés recrutés au moment de la création. ttl entreprise tatinghémoise d agencement et de décoration Sadéco a recruté 17 personnes issues du département peinture et menuiserie d Arc International. L effectif total est dorénavant de 35 personnes. La société élargit ses activités et peut désormais intervenir sur des chantiers de peintures en bâtiment, de pose de cloison Pour cela, Sadéco a aménagé un nouveau local de 600 m² et a investi dans cinq véhicules supplémentaires. ttouverture de 16 enseignes réparties sur m² de surfaces commerciales dans la zone des Frais Fonds, sur les communes d Arques, de Blendecques et de Longuenesse. ttsur le parc d activités Saint-Martin situé à l entrée d Aire-sur-la- Lys, plusieurs magasins ont vu le jour au cours de l année 2009 : OneCap, commerce de meubles, Toutou Minou, pour les accessoires et l alimentation des animaux domestiques. D autres projets d implantation sont prévus pour 2010 : un centre de contrôle technique, un hôtel, un magasin de décoration pour la maison ttsur le territoire de la communauté de communes de la Morinie, le parc d activités des Escardalles a vu l arrivée d une plateforme logistique du groupe Kuehne-Nagel où une vingtaine de personnes est employée dans les 150 m² du bâtiment. La menuiserie Dominique May d Audincthun et ses 20 salariés va prochainement déménager sur une parcelle de m² dans ce parc d activité. ttinauguré en septembre 2009, le parc d activités du Pré Maréchal à Fauquembergues accueille un supermarché Aldi et un hôtel d entreprises sur ses 7 hectares. Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril

10 ttpoursuite de la restructuration d Arc International. Si jusqu àlors, le leader mondial des arts de la table n a pas eu recours aux licenciements, de grosses inquiétudes concernent la fin de l année 2010 marquant le terme du plan de sauvegarde de l emploi. ttla société Artex implantée à Arques a été placée en liquidation judiciaire au cours du mois de septembre 2009, les 160 employées ont été licenciées. ttfermeture de Mr Bricolage à Saint-Martin-au-Laërt. Les 1 personnes composant l équipe du magasin de bricolage auraient a priori la possibilité de rejoindre d autres enseignes ou de continuer sur ce site mais alors dans un autre secteur commercial. ttdepuis la fin du mois d octobre 2009, le service clients de GDF-SUEZ a annoncé sa prochaine fermeture de son site de Saint-Omer. Les 21 salariés devraient conserver leur emploi sur d autres sites en dehors du Pays de Saint-Omer (Douai, Dunkerque ). 6. Témoignage d acteur et Zoom sur l industrie papetière Dominique Brument Directeur général de la SICAL à Lumbres Président du syndicat régional des fabricants de papier, cartons et pâtes du Nord de la France Pourriez-vous résumer brièvement l histoire de l industrie papetière et sa place actuelle au sein du Pays de Saint-Omer? L industrie-papetière est présente depuis le début du XIXème siècle, les papeteries se sont installées le long de la vallée de l Aa, fleuve qui fournit à la fois l eau et l énergie nécessaires au fonctionnement de l activité. L industrie papetière constitue aujourd hui le second secteur industriel du Pays de Saint-Omer après la fabrication de produits minéraux. Deux activités sont présentes localement : la production et la transformation de papier-carton. Aujourd hui, les cinq principales entreprises sont sur des produits spécifiques et des marchés complémentaires, par exemple Arjo Wiggins est sur le secteur des arts graphiques et des produits techniques, Cascades sur le carton plat, Norampac sur le papier blanc, les Cartonneries de Gondardennes sur les plaques de carton ondulé et SICAL sur les emballages pour les consommateurs. Elles peuvent ainsi être fournisseurs et clients pour certaines d entre-elles, et cela sans logique concurrentielle Vous êtes directeur général de la société SICAL, appartenant au groupe Rossmann, quelques mots sur votre entreprise? La première papeterie date de 1826, l usine a ensuite été détruite pendant la seconde guerre mondiale puis reconstruite quelques années plus tard. Le site dans sa configuration actuelle a célébré ses 50 ans, de carton ondulé, en Sur le site de Lumbres, près de 330 personnes travaillent. SICAL a également une filiale à Saint-Matin-au-Laërt, «Nord-Carton», qui emploie 30 personnes pour la transformation du carton ondulé, ainsi que des exploitations à Chanteloup les Vignes (78) et Meaux (77). En 2009, le chiffre d affaires de SICAL Lumbres avoisinait les 70 millions d euros. Au total près de tonnes de carton et papier sont produits chaque année. SICAL compte parmi ses principaux clients : Perrier, Coca-Cola, Tropicana, Bonduelle, Arc International, Valvert, Lesieur Le Groupe Rossmann est devenu le 1er groupe français en Europe et en Afrique dans le domaine de l emballage en carton ondulé personnes sont employées sur 2 sites industriels dont 16 en France (3 en Afrique et 5 en Europe hors France). 10 Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril 2010

11 Quelle est la situation actuelle du secteur du papier-carton en France et dans l Audomarois? Les années 2008 et 2009 ont été particulièrement difficiles notamment en raison de la hausse du coût de l énergie, de la baisse de la consommation d emballages et de celle du secteur de l édition. En 2009, certains segments ont connu des baisses de marché de 10 à 20 %. Les vieux papiers qui sont aussi notre matière première ont vu leur coût augmenter. La Chine qui connaît une croissance rapide a des besoins de plus en plus importants en papier et en vieux papiers, et maintenant l Inde et le Vietnam, ce qui fait augmenter leurs coûts. Toutefois, celui-ci pourrait être régulé quelque peu si les acteurs locaux «jouaient le jeu» en intégrant des clauses de proximité dans leurs appels d offres où actuellement seul le montant du rachat compte. Ceci a pour conséquence de voir des situations aberrantes où du papier à recycler est acheté par des entreprises pour être envoyé en Chine, en Inde ou au Vietnam au lieu d être vendu aux entreprises locales qui en ont besoin, et qui si rien n est fait, vont manquer de matière première. Concernant l emploi, l intérim est souvent utilisé comme le baromètre de la conjoncture économique. Pour illustrer les difficultés actuelles, il suffit de regarder le nombre d intérimaires employés par nos entreprises dernièrement. Si en moyenne, personnes sont embauchées de manière ponctuelle, ce nombre est quasi-nul en ce moment. Quelles sont les perspectives à moyen et court terme du secteur du papier-carton sur l Audomarois? Les papeteries audomaroises ont des débouchés à proximité pour celles de l emballage et à l exportation pour celles du papier. Pour l emballage, aussi longtemps qu une demande importante sera présente à cette échelle «régionale», les entreprises resteront. Cette limite géographique constitue également un avantage et une protection pour limiter la pénétration du marché par des concurrents d autres régions. Pour le papier, les conditions économiques permettent aux entreprises de s accrocher, mais l allègement des taxes, dont la taxe professionnelle, sera essentiel pour notre avenir. Au niveau de l emploi, les effectifs vont diminuer progressivement. Face à la concurrence, les papetiers doivent accroître leur productivité par l automatisation de leurs processus de fabrication. Ceci a pour contrepartie positive l amélioration du niveau de qualification des employés. Autre exemple illustrant la situation en cours, à l échelle de la SICAL, un départ en retraite sur deux n est pas remplacé. Pour faire face aux difficultés, plusieurs projets sont en cours sur le territoire du Pays de Saint-Omer et à l échelle régionale. Il y a par exemple la volonté de fédérer les producteurs, transformateurs et revendeurs en créant un pôle du papiercarton. Les acteurs travaillent ensemble dans le domaine de la recherche et du développement avec par exemple le pôle de compétitivité MAUD pour des matériaux innovants. Il faut également poursuivre le travail de communication et de promotion à la fois de notre secteur d activité et de l Audomarois. A l heure du Grenelle de l Environnement, l industrie papetière peut être citée en exemple. La quasitotalité de la production de papier-carton est issue du recyclage et 100 % est recyclable. Le secteur du papier-carton a également investi pour la préservation de l environnement ces dernières années notamment dans le domaine de l eau, pour une tonne de papier il faut environ 8 à 10 tonnes d eau contre le double il y a 20 ans, la gestion de cette ressource constitue donc un enjeu. Dans une autre mesure, la gestion des risques d inondations est essentielle en raison de l implantation des papetiers historiquement le long de l Aa. Nous attendons beaucoup des collectivités locales et du SMAGEAa pour nous protéger. Enfin, il existe un réel savoir-faire local d une grande qualité avec une main d œuvre qualifiée, attachée à son métier et à son territoire. Il convient de communiquer sur ce point également pour attirer de nouveaux investisseurs. Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril

12 L industrie papetière dans le Pays de Saint-Omer Salariés Évolution de l emploi salarié dans l industrie papetière Nord-Pas-de-Calais ZE Saint-Omer Source : Pôle Emploi Avec plus de salariés en 2008, l industrie du papier-carton en Nord-Pas de calais se situe au 2ème rang national, après la région Rhône-Alpes. Plus d 1 emploi sur 3 dans ce secteur se situe dans la zone d emploi de Saint-Omer. Depuis le milieu des années 1990, les effectifs de l industrie papetière ont diminué faiblement (-3,3 %) dans la zone d emploi de Saint-Omer comparativement à ceux de la région Nord-Pas de Calais qui ont diminué de plus de 5 % soit emplois en moins. Le poids de la zone d emploi de Saint-Omer s est donc accru passant de 19 % en 1995 à 3 % en Le secteur connaît actuellement un effet ciseau, les coûts de production sont en hausse (énergie, transport, matières premières) alors que dans le même temps les prix baissent. Certains sites connaissent ou ont connu des difficultés. Localement, l arrêt d une machine de l usine Cascades à Blendecques, appartenant au groupe Reno de Medici, témoigne de la fragilité du secteur ; près de 80 personnes avaient été licenciées en Si jusqu à présent, l emploi dans ce domaine est resté quasiment stable sur le territoire, cela s explique en partie par la «proximité» des centres de décision qui sont situés en France pour la plupart des papetiers audomarois. Autre impact potentiel pour certaines entreprises, la restructuration d Arc International qui oblige à diversifier les débouchés et les clients. Pour certains producteurs, la part de marché d Arc International diminue de 5 à 10 % par an du fait de la baisse d activité du leader mondial des arts de la table. Les principaux établissements de l industrie papetière dans la zone d emploi de Saint-Omer Établissement Nationalité(s) Ville Effectif 2007 Produit Cartonneries de Gondardennes Française Wardrecques 35 Carton ondulé Arjo Wiggins Française Wizernes 390 Papiers couchés SICAL, groupe Rossmann Française Lumbres 37 Carton ondulé SA Cascades Canadienne Blendecques 200 Carton plat Cartons et plastiques Française Arques 312 Transformation de cartons Source : DREAL Enjeux 2009 pour l Industrie Nord-Pas-de-Calais / Agence d Urbanisme Synthèse stratégique de l industrie papetière en Nord-Pas-de-Calais Forces Marchés importants de proximité Productivité et performance environnementale des sites de production Main d œuvre qualifiée attachée à l outil de production Qualité des produits Opportunités R&D ; présence du pôle de compétitivité MAUD et du Centre Technique du Papier Développement de l économie verte Faiblesses Coût élevé des matières premières et de l énergie Centres de décision souvent hors région Gestion de l image de la filière Pas toujours de lien direct avec le client final Gestion des capacités (surcapacités) Menaces Augmentation du coût de l énergie et du transport Conséquences des réglementations issues de la problématique du climat (diminution du poids des emballages, taxation carbone) Disponibilité des matières premières (collecte/ exportation, utilisation à des fins énergétiques) Disponibilité de la main d œuvre Source : DREAL Enjeux 2009 pour l Industrie Nord-Pas-de-Calais 12 Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril 2010

13 7. Synthèse de l étude sur la vulnérabilité économique de la zone d emploi de Saint-Omer Les éléments présentés ci-après sont issus de l étude 2 réalisée conjointement par l INSEE, la préfecture de Région et le Conseil Régional du Nord-Pas de Calais. La zone d emploi de Saint-Omer a été identifiée comme la plus vulnérable en cas de conjoncture économique difficile. Pour déterminer la vulnérabilité des différents territoires, plusieurs indicateurs socio-économiques ont été retenus : part dans l emploi local des dix principaux établissements, degré de spécialisation du tissu productif, part des ans sans diplôme et part des cadres dans la population active occupée. Pour cela, les activités économiques ont été séparées en deux sphères : la sphère présentielle et la sphère non présentielle. «La sphère présentielle à la production de biens et de services destinés à la satisfaction des besoins de personnes présentes dans un territoire. Concrètement, la construction, les activités financières, l éducation, la santé, l action sociale, l administration, le commerce de détail (hors VPC), les transports de voyageurs ou encore l hôtellerie restauration relèvent de la sphère présentielle. L essentiel des effectifs salariés d un territoire est employé dans cette sphère, avec une part de 6% du total, en région Nord-Pas-de-Calais comme en moyenne nationale. La sphère non présentielle reprend les activités économiques qui sont mises en œuvre pour la production de biens et services majoritairement consommés hors du territoire étudié ainsi que des activités de services tournées principalement vers les entreprises. Concrètement, l agriculture, les services aux entreprises, le transport de marchandises et la logistique, le commerce de gros, la vente par correspondance et l industrie relèvent de cette sphère qui représente, de fait, 36% des postes de travail salariés en Nord-Pas-de-Calais comme en moyenne nationale.» Part de la sphère non présentielle dans la masse salariale totale Saint-Omer Roubaix-Tourcoing Dunkerque Béthune-Bruay Valenciennes Douaisis Flandre-Lys Sambre-Avesnois Calaisis Lille Lens-Hénin Artois-Ternois Moyenne régionale Berck-Montreuil % Source : INSEE - CLAP au 31 décembre 2007 / Recensement Profil INSEE n 66, décembre 2009, Spécificités des territoires du Nord-Pas-de-Calais face aux aléas économiques Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril

14 Concentration (%) Indices de spécialisation et de concentration calculés au sein de la sphère non présentielle Spécialisation (%) Source : INSEE - CLAP au 31 décembre 2007 / Recensement 2006 Comme en témoigne le graphique ci-dessus, la zone d emploi de Saint-Omer présente la double spécificité d être à la fois la plus spécialisée (indice supérieur à 75 %) et la plus «concentrée» (indice de proche de 96 %). Toutefois, comme le souligne l étude, la zone d emploi de Saint-Omer n est pas celle ayant connu les plus grandes difficultés durant le deuxième semestre Le taux de chômage demeure inférieur à la moyenne régionale et son évolution (+1,3 pt entre le 3ème trimestre 2008 et le 3ème trimestre 2009) n est pas la plus importante de la Région. Cependant, entre 2007 et 2008, l emploi salarié a reculé de 2 %, diminution plus élevée que les moyennes régionale et départementale. Seule la zone d emploi du Cambrésis a enregistré dans le Pas-de-Calais un recul de l emploi salarié plus important (-2,7 %) durant cette période. Si l étude met en avant la relative adaptation de la zone d emploi de Saint-Omer face aux difficultés conjoncturelles des derniers semestres, cela ne doit pas occulter les changements structurels en cours ou à venir, qui nécessiteront de poursuivre la dynamique de diversification des secteurs d activités du Pays de Saint-Omer. 1 Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril 2010

15 8. Retour sur les besoins de recrutement en 2009 d après l enquête Pôle Emploi «Besoins de mains d oeuvre» 2009 Évolution 2009/ projets de recrutement (-36,8 %) 56 % en difficulté (+18,9 pt) 25 % saisonniers (+1,5 pt) 2 % des projets de recrutement de la région (-0,2 pt) enquête BMO RégiOn nord PAS-De-CALAiS Bassin Audomarois En 2009, l Audomarois est le bassin sur lequel la part des projets de recrutement annoncés avec des difficulté est la plus importante (56%) et aussi celui qui connaît la plus forte évolution de la part des projets saisonniers (+1,5 points). A noter : 5 des 10 métiers annoncés avec de fortes difficultés de recrutement sont également signalés fortement saisonniers. Projets de recrutement signalés difficiles selon le secteur d activité Industries agricoles et alimentaires (IAA) Industrie Construction Commerce Services 1 % 200 sal. et % 100 à 199 sal % 50 à 99 sal Projets difficiles : 506 Projets de recrutement selon la taille des établissements 23 % 20 à 9 sal % 1 à sal % 10 à 19 sal % 5 à 9 sal. 175 Forte concentration des projets dans les tpe (très Petites entreprises : -10 salariés) et dans les établissements de 20 à 99 salariés (respectivement 8 et 0%). Projets assortis des plus grandes difficultés de recrutement par secteur d activité et métier recherché Secteur Projets Projets d activité Métier recherché dans le secteur d activité difficiles totaux Industrie Ouvriers non qualifiés de la manutention Industrie Métalliers, serruriers industriels qualifiés 1 1 Industrie Ouvriers qualifiés travaillant par enlèvement de métal 7 7 Construction Plâtriers, charpentiers et autres ouvriers qualifiés du gros œuvre du bâtiment Construction Maçons qualifiés 25 3 Construction Ouvriers qualifiés des travaux publics (terrassement, béton ) Commerce Vendeurs en équipement de la personne et articles de sport Services Cuisiniers Services Employés et agents de maîtrise de l hôtellerie (serveurs, maîtres d hôtel ) Services Conducteurs routiers et grands routiers L Audomarois est le bassin affichant la part la plus importante de projets difficiles : 56% contre 1% sur la région. une autre particularité du bassin est d afficher des taux importants de projets annoncés avec difficulté de recrutement dans la construction et l industrie (respectivement 31% et 28%). A noter que les projets de recrutement des métiers de l industrie figurant sur ce tableau sont, sans exception, annoncés difficiles. Projets de recrutement selon le secteur d activité détaillé Industrie agroalimentaire & agriculture 1 Textile, habillement, cuir, chaussure 2 Travail du bois, papier et imprimerie 16 Industrie chimique, pharmaceutique & raffinage 0 Caoutchouc, plastique & minéraux non métalliques 6 Métallurgie et produits métalliques 2 Équip. électrique, électronique, info. & machines et équip. 0 Matériel de transport 0 Autres industries manufacturières 5 Industries extractives, énergie & gestion des déchets Construction Commerce & réparation automobile 9 Commerce de gros Commerce de détail Transports et entreposage 33 Hébergement et restauration Information et communication 0 Activités financières et d'assurance 11 Activités immobilières 20 Serv. scientifiques, techniques, adm. & soutien 33 Administration publique, enseignement 2 Santé humaine et action sociale Autres activités de services I n d u s t r i e S e r v i c e s % des projets programmés sur l Audomarois sont portés par secteurs d activité : 22% dans la construction, 1% dans l hébergement et restauration, 11% dans les industries extractives & gestion de déchets et dans la santé humaine & action sociale. Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril

16 2009 enquête BMO RégiOn nord PAS-De-CALAiS Projets de recrutement les plus élevés Projets de recrutement : 902 Industries agricoles et alimentaires (IAA) Industrie Construction Commerce Services Projets Les 10 premiers métiers totaux Ouvriers non qualifiés de la manutention 100 Cuisiniers 50 Plâtriers, charpentiers et autres ouvriers qualifiés du gros œuvre du bâtiment 3 Employés de maison et assistantes maternelles (y.c. aides à domicile) 2 Employés et agents de maîtrise de l hôtellerie (serveurs, maîtres d hôtel ) 38 Caissiers, employés de libre-service 36 Maçons qualifiés 3 Vendeurs autres qu en alimentation et équipement de la personne 30 Vendeurs en alimentation 30 Formateurs, recruteurs 30 8% des projets de recrutement annoncés sur le bassin sont concentrés sur les 10 métiers classés ci-dessus. nouveaux métiers entrent cette année dans ce classement : ouvriers non qualifiés de la manutention, plâtriers, charpentiers et autres ouvriers qualifiés du gros oeuvre du bâtiment, maçons qualifiés et formateurs recruteurs. Projets permanents : 676 Industries agricoles et alimentaires (IAA) Industrie Construction Commerce Services Projets saisonniers : 226 Industries agricoles et alimentaires (IAA) Industrie Construction Commerce Services Projets de recrutement d effectifs permanents(*) les plus élevés Projets Projets Les 10 premiers métiers permanents totaux Plâtriers, charpentiers et autres ouvriers qualifiés du gros œuvre du bâtiment 37 3 Maçons qualifiés 3 3 Vendeurs autres qu en alimentation et équipement de la personne Vendeurs en alimentation Autres ouvriers non qualifiés de l industrie Employés et agents de maîtrise de l hôtellerie (serveurs, maîtres d hôtel ) Employés de maison et assistantes maternelles (y.c. aides à domicile) 25 2 Menuisiers qualifiés du bâtiment, serruriers-poseurs Conducteurs routiers et grands routiers Professions paramédicales (techniciens médic., prépar. pharmacie, spéc. rééduc ) (*) un projet de recrutement permanent est un projet lié à une activité non saisonnière. Pour 7 des 10 métiers ci-dessus l ensemble des projets de recrutement n est pas lié à une activité saisonnière. La part des projets permanents pour les autres métiers oscillent entre 60% et 86%. Ces 10 métiers concentrent 1% des projets permanents sur l Audomarois. Projets de recrutement d effectifs saisonniers les plus élevés Projets Projets Les 10 premiers métiers saisonniers totaux Ouvriers non qualifiés de la manutention Cuisiniers Caissiers, employés de libre-service Employés de maison et assistantes maternelles (y.c. aides à domicile) 17 2 Formateurs, recruteurs Employés et agents de maîtrise de l hôtellerie (serveurs, maîtres d hôtel ) Vendeurs en équipement de la personne et articles de sport Plâtriers, charpentiers et autres ouvriers qualifiés du gros œuvre du bâtiment 6 3 Agents de gardiennage et de sécurité 5 5 Agents d entretien 5 13 La quasi-totalité des projets de recrutement saisonniers concerne ces 10 métiers (96%). Seuls les projets de recrutement d agents d entretien sont exclusivement liés à une activité saisonnière. Ceux concernant les ouvriers non qualifiés de la manutention le sont à 96%, les vendeurs en équipement de la personne à 6%, les cuisiniers à 62% et les 6 autres métiers sont saisonniers avec un taux de 1 à 5%. Bassin Audomarois 16 Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril 2010

17 9. Demandes et offres d emplois dans la zone d emploi de Saint-Omer Répartition des demandes d emploi par domaine professionnel au 30 juin 2009 Domaines professionnels Demandeurs inscrits (Cat. A et B) au 30 juin 2009 Évolution sur un an femmes CLD 50 moins de 26 ans et + ans Indicateur de tension Taux d'annulation des offres d'emploi NDP01 Agriculture et environnement 29-3,1 % 1 % 39 % 25 % 1 % 0,55 2 % NDP02 Pêche, aquaculture et transport maritime et fluvial 2 +0,0 % 0 % 50 % 0 % 100 % 0,8 100 % NDP03 Gros oeuvre du BTP, extraction, conception et conduite de travaux , % 2 % 31 % 36 % 13 % 0,53 11 % NDP0 Second oeuvre du batîment ,3 % 2 % 31 % 37 % 1 % 0,61 7 % NDP05 Travail des métaux, mécanique générale 98 +6,3 % 2 % 25 % 3 % 8 % 0,37 51 % NDP06 Maintenance industrielle et méthode ,1 % 2 % 32 % 5 % 9 % 0,22 29 % NDP07 Mécanique et maintenance des moyens de transport ,3 % 0 % 21 % 60 % 9 % 0,61 11 % NDP08 Electricité et électronique ,0 % 2 % 33 % % 12 % 0,29 5 % NDP09 Industries graphiques 8 +60,0 % 13 % 25 % 13 % 25 % 0,90 29 % NDP10 Chimie, plasturgie, biologie 10 +0,0 % 30 % 20 % 0 % 20 % 0,0 0 % NDP11 Alimentation 5 +12,5 % 7 % 2 % % 16 % 0,57 7 % NDP12 Textile 1 +16,7 % 86 % 50 % 0 % 3 % 0,37 25 % NDP13 Habillement, cuir 16 +6,7 % 9 % 38 % 6 % 50 % 0,2 0 % NDP1 Industrie du bois, de l'ameublement, du papier et du carton ,9 % 0 % 36 % 6 % 9 % 0,67 % NDP15 Industries agro-alimentaires ,8 % 7 % 25 % 22 % 1 % 0,26 0 % NDP16 Industries de process ,5 % 3 % 0 % 23 % 16 % 0,25 5 % NDP17 Transport ,8 % 11 % 27 % 21 % 15 % 0,51 6 % NDP18 Logistique, manutention 0 +1,9 % 12 % 39 % 29 % 9 % 0,39 6 % NDP19 Nettoyage ,3 % 88 % 51 % 15 % 22 % 0,38 1 % NDP20 Sécurité ,9 % 17 % 32 % 36 % 9 % 1,02 7 % NDP21 Informatique 17-19,0 % 12 % 29 % 12 % 6 % 0,58 0 % NDP22 Services administratifs 69-3,3 % 91 % 3 % 25 % 1 % 0, 11 % NDP23 Banque, assurance 2 +9,1 % 58 % 8 % 33 % 8 % 1,7 13 % NDP2 Commerce , % 78 % 3 % 35 % 12 % 1,32 8 % NDP25 Hôtellerie, restauration,tourisme ,0 % 60 % 29 % 33 % 10 % 0,80 3 % NDP26 Arts et spectacles 22-29,0 % 32 % 59 % 1 % 1 % 0,55 0 % NDP27 Communication, information 37 +2,3 % 3 % 22 % 27 % 3 % 0,28 25 % NDP28 Santé 7-30,8 % 96 % 3 % 7 % 10 % 0,82 0 % NDP29 Professions des activités socioculturelles et sportives ,8 % 55 % 28 % 35 % 8 % 0,53 10 % NDP30 Services sociaux et de proximité ,8 % 97 % % 19 % 2 % 0,26 2 % NDP31 Coiffure, esthétique et services aux personnes 7 +15,6 % 92 % 26 % 5 % 3 % 0,38 3 % NDP32 Formation, recherche 69-33,0 % 61 % 39 % 10 % 13 % 1,3 % NDP99 Divers hors DP ,2 % 56 % 15 % 28 % 11 % 0,39 16 % Zone d'emploi de Saint Omer Source : STMT - Pôle emploi, Dares Traitement : DRTEFP Nord-Pas-de-Calais/Sepes , % 5 % 36 % 29 % 15 % 0,59 7 % Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril

18 Répartition des offres d emploi par domaine professionnel au 30 juin 2009 Domaines professionnels Offres collectées Évolution entre le 1er sur un an juillet 2008 et le 30 juin 2009 contrats normaux Nature du contrat Durée hebdomadaire contrats contrats contrats en aidés aidés autres contrats à contrats à contrats de 7 alternance secteur secteur non contrats temps plein temps partiel mois et plus Durée du contrat contrats de moins de 7 mois marchand marchand NDP01 Agriculture et environnement 17-8,7 % 37 % 3 % % 57 % 0 % 37 % 63 % 8 % 52 % 1 % NDP02 Pêche, aquaculture et transport maritime et fluvial 1 +0,0 % 100 % 0 % 0 % 0 % 0 % 100 % 0 % 0 % 100 % 0 % NDP03 Gros oeuvre du BTP, extraction, conception et conduite de travaux ,8 % 53 % 2 % 17 % 29 % 0 % 70 % 30 % 36 % 8 % 17 % NDP0 Second oeuvre du batîment ,9 % 79 % 1 % 8 % 11 % 1 % 87 % 13 % 31 % 60 % 10 % NDP05 Travail des métaux, mécanique générale 32-55,6 % 88 % 9 % 3 % 0 % 0 % 100 % 0 % 1 % 22 % 38 % NDP06 Maintenance industrielle et méthode 2-63,1 % 92 % % % 0 % 0 % 100 % 0 % 50 % 25 % 25 % NDP07 Mécanique et maintenance des moyens de transport 1 +20,6 % 81 % 7 % 5 % 2 % 5 % 95 % 5 % 66 % 29 % 5 % NDP08 Electricité et électronique ,0 % 95 % 0 % 5 % 0 % 0 % 100 % 0 % 35 % 35 % 30 % NDP09 Industries graphiques 7-30,0 % 100 % 0 % 0 % 0 % 0 % 86 % 1 % 57 % 29 % 1 % NDP10 Chimie, plasturgie, biologie -80,0 % 100 % 0 % 0 % 0 % 0 % 100 % 0 % 0 % 0 % 100 % NDP11 Alimentation 25-51,9 % 6 % 20 % 16 % 0 % 0 % 96 % % 52 % 36 % 12 % NDP12 Textile -60,0 % 100 % 0 % 0 % 0 % 0 % 25 % 75 % 0 % 100 % 0 % NDP13 Habillement, cuir -55,6 % 100 % 0 % 0 % 0 % 0 % 75 % 25 % 0 % 75 % 25 % NDP1 Industrie du bois, de l'ameublement, du papier et du carton 22-6,3 % 6 % 9 % 27 % 0 % 0 % 100 % 0 % 1 % 59 % 0 % NDP15 Industries agro-alimentaires 9-55,0 % 67 % 33 % 0 % 0 % 0 % 100 % 0 % 67 % 22 % 11 % NDP16 Industries de process 1-18,0 % 73 % 0 % 0 % 27 % 0 % 73 % 27 % 29 % 7 % 63 % NDP17 Transport 110-8, % 79 % % 12 % 3 % 3 % 87 % 13 % 39 % 53 % 8 % NDP18 Logistique, manutention ,0 % 8 % 0 % 6 % 7 % % 92 % 8 % 12 % 7 % 1 % NDP19 Nettoyage ,0 % 8 % 0 % 28 % 6 % 0 % 28 % 72 % 2 % 58 % 0 % NDP20 Sécurité ,3 % 17 % 3 % 3 % 0 % 77 % 97 % 3 % 87 % 13 % 0 % NDP21 Informatique ,0 % 85 % 0 % 8 % 0 % 8 % 92 % 8 % 100 % 0 % 0 % NDP22 Services administratifs ,2 % 56 % 1 % % 39 % 1 % 5 % 55 % 52 % % 3 % NDP23 Banque, assurance 8 +92,0 % 96 % 2 % 2 % 0 % 0 % 77 % 23 % 92 % 6 % 2 % NDP2 Commerce ,6 % 93 % 5 % 2 % 0 % 0 % 73 % 27 % 6 % 2 % 13 % NDP25 Hôtellerie, restauration,tourisme 222-3,5 % 65 % 10 % 16 % 9 % 0 % 53 % 7 % 7 % 52 % 1 % NDP26 Arts et spectacles ,0 % 100 % 0 % 0 % 0 % 0 % 20 % 80 % 0 % 60 % 0 % NDP27 Communication, information 9-55,0 % 89 % 0 % 0 % 11 % 0 % 89 % 11 % 33 % 67 % 0 % NDP28 Santé ,7 % 93 % 0 % 0 % 8 % 0 % 36 % 6 % 35 % 6 % 1 % NDP29 Professions des activités socioculturelles et sportives 30-21,1 % 33 % 0 % 7 % 60 % 0 % 20 % 80 % 30 % 70 % 0 % NDP30 Services sociaux et de proximité ,2 % 50 % 0 % 2 % 8 % 0 % 16 % 8 % 29 % 71 % 0 % NDP31 Coiffure, esthétique et services aux personnes 29-3,1 % 83 % 17 % 0 % 0 % 0 % 52 % 8 % 52 % 8 % 0 % NDP32 Formation, recherche ,0 % % 0 % 0 % 56 % 0 % 16 % 8 % 67 % 33 % 0 % NDP99 Divers hors DP 36-18,2 % 97 % 0 % 0 % 3 % 0 % 97 % 3 % 75 % 22 % 3 % Zone d'emploi de Saint Omer Source : STMT - Pôle emploi, Dares Traitement : DRTEFP Nord-Pas-de-Calais/Sepes ,8 % 70 % 3 % 7 % 18 % 2 % 62 % 38 % % 7 % missions d'intérim 9 % 18 Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril 2010

19 Définitions (INSEE) : Un bassin ou zone d emploi est un espace à l intérieur duquel la plupart des actifs résident et travaillent et où les établissements trouvent l essentiel de la main d œuvre nécessaire pour occuper les emplois offerts. Le taux de chômage est le rapport (en %) entre le nombre de chômeurs et la population active totale au lieu de résidence. Pour les 38 zones d emploi de France métropolitaine, il est évalué quatre fois par an, en moyenne sur le trimestre (données corrigées des variations saisonnières). Il est aussi calculé en moyenne annuelle. Sources : * Données Unédic (Union Nationale interprofessionnelle pour l Emploi Dans l Industrie et le Commerce) Champ d observation de l emploi salarié qui comprend les salariés de tous les établissements du secteur privé industriel et commercial employant au moins une personne sous contrat de travail. Sont exclus de ce champ : les salariés de l Etat et des collectivités locales, les salariés des établissements publics à caractère administratif, le personnel des ambassades, consulats étrangers et organismes internationaux, les salariés des secteurs agricoles et para-agricoles (champ CCMSA), les employés de maison, le personnel des entreprises publiques à caractère industriel et commercial, des régies départementales ou communales, de certaines sociétés d économie mixte, et les intermittents du spectacle. Les données 2008 sont encore provisoires. * L identification des entreprises a été réalisée par l Agence d Urbanisme. Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer - Avril

20 d' rbanisme et de Rédaction, réalisation et photos : équipe technique de l Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer gence Région de Saint-Omer Conquérir notre avenir éveloppement ISSN en cours - Avril 2010 Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint-Omer Château Lutun, 1 rue de Colmar - BP ARQUES Cedex Tél : Fax : Site :

5 788 projets de recrutement en 2013

5 788 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin de Saint Etienne 5 788 projets de recrutement en 213 15,3 % des 6 952 établissements enquêtés dans le bassin de Saint Etienne envisagent de réaliser

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012 ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu 2 429 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES Ce dossier a été réalisé par la sous-direction

Plus en détail

Territoire de Châlons-en-Champagne

Territoire de Châlons-en-Champagne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne Principaux

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre AVRIL 215 Trimestriel N 1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES AU 4 ème TRIMESTRE 214 Mouvements d entreprises... 1 Emploi... 2 Chômage... 3 International... 4 Construction...

Plus en détail

Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie

Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie L'enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO) de Pôle emploi mesure les intentions de des employeurs pour l année à venir,

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Les principaux secteurs d activité haut-marnais Situation 2011 Document réalisé en mars 2012 à partir des données : Contact : CCIT - Observatoire économique 9, rue de la Maladière 52 000 - CHAUMONT Tél.

Plus en détail

Dares Indicateurs. L emploi intérimaire baisse au 3 e trimestre 2014

Dares Indicateurs. L emploi intérimaire baisse au 3 e trimestre 2014 Dares Indicateurs JANVIER 2015 N 002 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L emploi intérimaire baisse au 3 e trimestre 2014 À la fin du 3 e trimestre

Plus en détail

18ème Bureau de la CNS. 22 mai 2015 9h00-11h00 Bâtiment Sieyès salle 1004

18ème Bureau de la CNS. 22 mai 2015 9h00-11h00 Bâtiment Sieyès salle 1004 18ème Bureau de la CNS 22 mai 2015 9h00-11h00 Bâtiment Sieyès salle 1004 1 Ordre du jour Intervention du vice Président Christian Nibourel Communications des membres du bureau sur leurs actualités Présentation

Plus en détail

Tableau de Bord. du Pévèle Mélantois Carembault Données du 1er trimestre 2010. L'observatoir. Emploi Activité Formation. Sommaire

Tableau de Bord. du Pévèle Mélantois Carembault Données du 1er trimestre 2010. L'observatoir. Emploi Activité Formation. Sommaire Tableau de Bord Juillet du Pévèle Mélantois Carembault 21 Données du 1er trimestre 21 Même si elle suit toujours une hausse inquiétante (5 % depuis le 1er trimestre ), la croissance du nombre de demandeurs

Plus en détail

LES DÉPENSES ET L'ACCÈS À LA FORMATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES du Nord-Pas-de-Calais entre 2003 et 2005

LES DÉPENSES ET L'ACCÈS À LA FORMATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES du Nord-Pas-de-Calais entre 2003 et 2005 DRTEFP Direction Régionale du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle Nord-Pas de Calais Septembre 2007 LES DÉPENSES ET L'ACCÈS À LA FORMATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES du Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Retrouvez l intégralité des résultats sur le site internet de l Assurance chômage. Rubrique UNIstatis

Retrouvez l intégralité des résultats sur le site internet de l Assurance chômage. Rubrique UNIstatis :cfj iz ZcigZeg^hZh g \^dc CdgY " EVh YZ 8VaV^h Cette septième vague d enquêtes BMO fait état de plus de 64 600 projets de recrutement pour l année 2008 répartis dans les 15 bassins d emploi du Nord -

Plus en détail

PRINCIPAUX ELEMENTS DE PRESENTATION

PRINCIPAUX ELEMENTS DE PRESENTATION PRINCIPAUX ELEMENTS DE PRESENTATION > L OBSERVATOIRE DU TRAVAIL TEMPORAIRE > LA PROSPECTIVE DE BRANCHE SUR LES METIERS ET LES QUALIFICATIONS > UN EXEMPLE DE DEMARCHE PROSPECTIVE : Origine et nature de

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne 6 804 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015

19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 ECLAIRAGES & SYNTHESES 1 AVRIL 2015 N 16 ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 La quatorzième vague de l enquête BMO en Alsace met en évidence une croissance

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

8 661 projets de recrutement en 2013

8 661 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin d Annecy 8 661 projets de recrutement en 213 22, % des 7 89 établissements enquêtés envisagent de réaliser au moins une embauche. En 213, le bassin

Plus en détail

L emploi scientifique dans le secteur privé

L emploi scientifique dans le secteur privé L emploi scientifique dans le secteur privé LES CHERCHEURS DANS LE SECTEUR PRIVE L évolution des effectifs de chercheurs dans les entreprises En 2004, les entreprises emploient plus de 105 000 chercheurs

Plus en détail

Présentation des industries de la Métallurgie

Présentation des industries de la Métallurgie Présentation des industries de la Métallurgie - Sources U.I.M.M. Lorraine En France Les industries de la transformation des métaux recouvrent les activités suivantes : - Biens intermédiaires : production

Plus en détail

1 174 projets de recrutement en 2013

1 174 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin d Oyonnax 1 174 projets de recrutement en 213 18,9 % des 1 529 établissements enquêtés dans le bassin de Bourg en Bresse envisagent de réaliser

Plus en détail

Observatoire Emploi Economie

Observatoire Emploi Economie Observatoire Emploi Economie Pays de Quimperlé Mardi 28 mai 2013 1 Contexte Demande de la COCOPAQ dans le cadre de sa stratégie de développement économique 1 er travail en observation Emploi-Economie de

Plus en détail

Secteurs d activitéet Métiers àl horizon 2015-2020. Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr

Secteurs d activitéet Métiers àl horizon 2015-2020. Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr Secteurs d activitéet Métiers àl horizon 2015-2020 Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr Les métiers en 2015-2020 : Perspectives d emploi De nombreux départs àla retraite A l horizon

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 10 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 2013 STABILITÉ DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2013, les créations pures d entreprises dans les

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais CHIFFRES CLÉS 2013 Éditorial du Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de

Plus en détail

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Yohan Baillieul* Lorsqu elles achètent des prestations de services, les administrations s adressent autant à des petites

Plus en détail

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN 2016

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN 2016 ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES REUNION Avril 2016 N 21 SOMMAIRE P2. Les établissements P3. Les profils recherchés et les difficultés de recrutement P5. Les recrutements par type d établissement P8. Les recrutements

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

L emploi salarié au 1 er trimestre 2011

L emploi salarié au 1 er trimestre 2011 Juin 2011 service statistiques, études et évaluations Repères & Analyses L emploi salarié au 1 er trimestre 2011 HAUTE-SAONE Direction régionale Franche-Comté L emploi salarié en Haute-Saône croît au 1

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION SOMMAIRE TERRITOIRE... 3 ACTIVITES ECONOMIQUES... 4 EMPLOI... 5 ENSEIGNEMENT- FORMATION - APPRENTISSAGE... 6 INTERNATIONAL...

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Rhône-Alpes Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

L'emploi, l Intérim et les métiers à l'horizon 2015

L'emploi, l Intérim et les métiers à l'horizon 2015 L'emploi, l Intérim et les métiers à l'horizon 2015 Principaux résultats de l'étude OTT- CRÉDOC - GESTE 25 janvier 2011 Le marché du travail à l'horizon 2015 Le marché du travail en 2015 Aujourd'hui 24

Plus en détail

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés 1 Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009 Faits marquants Un secteur sensible Le commerce occupe une place stratégique dans l économie régionale par le nombre de ses emplois. Il joue, en temps

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE EST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

DIRECCTE. Lot-et-Garonne. la conjoncture. 2ème TRİMESTRE 2015. Indicateurs conjoncturels : Politiques de l'emploi : A Q U I T A I N E. page 6.

DIRECCTE. Lot-et-Garonne. la conjoncture. 2ème TRİMESTRE 2015. Indicateurs conjoncturels : Politiques de l'emploi : A Q U I T A I N E. page 6. DIRECCTE A Q U I T A I N E 2ème TRİMESTRE 215 la conjoncture Lot-et-Garonne en DİRECTİON RÉGİONALE DES ENTREPRİSES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATİON, DU TRAVAİL ET DE l EMPLOİ SERVİCE ÉTUDES, STATİSTİQUES,

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016 Les métiers porteurs Perspectives 2016 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est basée sur les résultats d études publiées par la DARES et le Ministère du Travail en 2011 complétée par

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 Octobre 2015 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2015 et

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION PÔLE AZUR PROVENCE & LES COMMUNAUTES DE COMMUNES MONTS D AZUR ET TERRES DE SIAGNE. Avril 2010 POLE AZUR PROVENCE CA DU PAYS DE GRASSE 499

Plus en détail

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu Mexique : 2013, année record pour le commerce francomexicain DG Trésor Février 2014 En 2013, le montant des échanges commerciaux entre la France et le Mexique, bien qu encore relativement modeste, a atteint

Plus en détail

Les migrations alternantes. Définitions et sources. Jusqu au nouveau recensement

Les migrations alternantes. Définitions et sources. Jusqu au nouveau recensement Les migrations alternantes PIVER 03/12/2009 Définitions et sources Mobilités alternantes = Mobilités domicile travail + Mobilités domicile étude Source privilégiée : Recensement de la population - commune

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Les métiers qui recrutent en 2010, quelles perspectives?

Les métiers qui recrutent en 2010, quelles perspectives? Villeneuve sur Lot, 17 MARS 2010 Les métiers qui recrutent en 2010, quelles perspectives? Olivier Béral, Directeur Maison de l emploi du Villeneuvois et du Fumélois, Sébastien Rafaneau, Directeur Pôle

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

Direction Régionale Pôle emploi Ile-de-France Regard sur la situation du marché du travail en Ile-de-France

Direction Régionale Pôle emploi Ile-de-France Regard sur la situation du marché du travail en Ile-de-France Direction Régionale Pôle emploi Ile-de-France Regard sur la situation du marché du travail en Ile-de-France SOMMAIRE 1. Présentation du territoire : L Ile-de-France en quelques chiffres 2. La demande d

Plus en détail

les chiffres clés édition 2013

les chiffres clés édition 2013 les chiffres clés édition 2013 AUDOMAROIS les habitants 115 928 habitants, soit 2,9 % de la population régionale 81 communes, 4 communautés de communes et 1 communauté d agglomération 706,4 km² Répartition

Plus en détail

RESULTATS DE L'ENQUETE CONJONCTURELLE PRINTEMPS 2015. Entreprises ayant répondu à l'enquête et emplois concernés. Services

RESULTATS DE L'ENQUETE CONJONCTURELLE PRINTEMPS 2015. Entreprises ayant répondu à l'enquête et emplois concernés. Services RESULTATS DE L'ENQUETE CONJONCTURELLE PRINTEMPS Remarques : L'enquête conjoncturelle de la CVCI a été réalisée entre le 23 février et le 7 avril. 3'177 questionnaires ont été envoyés; 1'036 questionnaires

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Xavier Niel et Mustapha Okham* Alors qu en 1978, le quart de l emploi était industriel, seulement 14 % des emplois sont désormais

Plus en détail

Phase 1: Elaboration du diagnostic

Phase 1: Elaboration du diagnostic Élaboration du SCOT du Pays Santerre Haute Somme Phase 1: Elaboration du diagnostic Fiche N 3: Economie et commerce 1. Les grandes caractéristiques socio-économiques de la population La population active

Plus en détail

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 341 II. LISTE DES TABLEAUX... 341 III. PRESENTATION... 342 IV. METHODOLOGIE... 342 V. DÉFINITIONS... 342 VI. SOURCES DE DOCUMENTATION...

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE JUILLET 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE NOVEMBRE 28 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Auvergne Tendances régionales novembre 28 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Repères & Analyses Enquête

Repères & Analyses Enquête Mai 2012 ETUDES ET STATISTIQUES Repères & Analyses Enquête Direction régionale Languedoc-Roussillon Besoins en Main d Oeuvre 2012 Chiffres clés 2012 15 130 projets de recrutement sur le département des

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014 Direction des Affaires Régionales Aquitaine Banque de France Agen «L Économie en Aquitaine Bilan 2013, Perspectives 2014» Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne Réunion du 14 Banque de France

Plus en détail

Les branches d'activité

Les branches d'activité Les branches d'activité Une entreprise qui est une unité institutionnelle peut avoir plusieurs productions de natures différentes. Par exemple, une entreprise de transport routier qui a pour activité principale

Plus en détail

ENQUÊTE BMO 2007. Tout ce qu il faut savoir. sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes

ENQUÊTE BMO 2007. Tout ce qu il faut savoir. sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes ENQUÊTE BMO 2007 S E R V I C E E T U D E S & S T A T I S T I Q U E S I N S T I T U T I O N N E L S Tout ce qu il faut savoir sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes sommaire La Basse-

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

L emploi dans l Yonne

L emploi dans l Yonne L emploi dans l Yonne 3 ème trimestre 211 : Maintien du niveau de l emploi dans l Yonne. % L emploi icaunais n arrive toujours pas à progresser sur ce 3 ème trimestre. Tout comme la Côte d Or, l Yonne

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE AOÛT 9 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Pays de la Loire Tendances régionales Août 9 Page 1 sur 8 Vue d

Plus en détail

Enquête sur les investissements dans l industrie

Enquête sur les investissements dans l industrie Note Méthodologique Dernière mise à jour : 30-08-2010 Enquête sur les investissements dans l industrie Avertissement : depuis mai 2010, les résultats de l enquête trimestrielle sur les investissements

Plus en détail

Bâtiment second œuvre

Bâtiment second œuvre Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Bâtiment second œuvre 2 980 établissements employeurs 4 570 d apprentissage 4 250 apprentis Principales activités du secteur Travaux de

Plus en détail

enquete Besoins en main d oeuvre 290 127 intentions

enquete Besoins en main d oeuvre 290 127 intentions enquete Besoins en main d oeuvre 290 127 intentions de recrutement en 2015 BMO île-de-france 2015 pôle emploi IDF STATISTIQUES, études ET évaluation statistiques, études ET ÉVALUATION En 2015, des intentions

Plus en détail

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 14 Document de travail, n engage pas le Conseil Profil

Plus en détail

Tableau de Bord. L'observatoir. du Pévèle Mélantois Carembault. Le mot du Directeur de la Maison De l'emploi Pévèle Mélantois Carembault.

Tableau de Bord. L'observatoir. du Pévèle Mélantois Carembault. Le mot du Directeur de la Maison De l'emploi Pévèle Mélantois Carembault. Tableau de Bord Avril du Pévèle Mélantois Carembault 29 Données du 4ème trimestre Le mot du Directeur de la Maison De l'emploi Pévèle Mélantois Carembault L axe anticipation/observation est un des axes

Plus en détail

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 I. Chiffres généraux Année 2010 Nombre d'établissements Effectifs au 31/12 Nombre d'etp Rémunération brute annuelle en Associations

Plus en détail

Édito. Sommaire RHODANIENNE. Accord national du 1 er juillet 2011 relatif à la formation pro tout au long de la vie dans la métallurgie

Édito. Sommaire RHODANIENNE. Accord national du 1 er juillet 2011 relatif à la formation pro tout au long de la vie dans la métallurgie Juillet 2014 - N 51 Association de Développement des formations des industries de la Métallurgie RHODANIENNE Sommaire Situation de la collecte réalisée par l ADEFIM Rhodanienne pour le compte de l OPCAIM

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Dans les années à venir, de plus en plus de personnes. Les métiers porteurs ET MÉTIERS D AVENIR STRATÉGIES GAGNANTES

Dans les années à venir, de plus en plus de personnes. Les métiers porteurs ET MÉTIERS D AVENIR STRATÉGIES GAGNANTES Les métiers porteurs L augmentation des départs à la retraite des baby-boomers va accroître le nombre de postes à pourvoir. Les métiers exercés dans l industrie sont toutefois très divers et tous ne sont

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

L avenir de l industrie

L avenir de l industrie L avenir de l industrie Programme 14h00 - Accueil et introduction : M. Jean Luc DEROO - Président de la Maison de l Emploi Lys Tourcoing et du Comité de Bassin d Emploi Lille Métropole 14h15 Eléments de

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire en - Chiffres clés - octobre 2014 Champ : Le périmètre de l économie sociale a été défini conjointement en mars 2008 par la délégation interministérielle à l innovation

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci et avec la

Plus en détail

Nord - Pas-de-Calais

Nord - Pas-de-Calais Avant-propos Ce rapport présente les résultats de la vague 2011 de l'enquête "Besoins en main-d'œuvre" (BMO) pour la région. Le champ de cette vague est le même que celui de l enquête 2010, soit d une

Plus en détail

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR 2015 Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Présentation du portrait communal La fiche synthétique communale correspond à un état des lieux concernant l emploi et l

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION Patrick de SAINTE-LORETTE Jo MARZÉ LA LETTRE DE MOTIVATION Troisième édition Troisième tirage 2005, 1991, 1999, 2003 pour le texte de la présente édition, 2005 pour la nouvelle présentation ISBN : 2-7081-3374-8

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Pas-de-Calais. Unédic - Assédic

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Pas-de-Calais. Unédic - Assédic Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007 Unédic - Assédic 2 SOMMAIRE Les principaux résultats I - Les établissements qui projettent de recruter II - Les projets de recrutement III - Les métiers faisant l'objet

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

ENQUETE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2011 LOIRE

ENQUETE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2011 LOIRE ENQUETE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE 2011 LOIRE 11 825 projets de recrutement en 2011 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5 LES METIERS SAISONNIERS

Plus en détail

Cahiers Conjoncturels Aubois

Cahiers Conjoncturels Aubois Cahiers Conjoncturels Aubois Tendances 1 er Prévisions 2 nd 29 ème édition Septembre 1 Synthèse Constats SECTEURS D ACTIVITE Prévisions Evolution CA Note d activité Note de confiance Perspectives d évolution

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS LES CHIFFRES CLÉS RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS ÉDITION 2014 ÉCONOMIE LA PROPRETÉ EN NORD-PAS-DE-CALAIS Données économiques générales de la région > Les données de l ACOSS présentent des établissements, c

Plus en détail