Théorie cinétique des gaz

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Théorie cinétique des gaz"

Transcription

1 Théorie cinétique des gaz I Pression cinétique On considère un gaz parfait foré de N olécules onoatoiques, chacune de asse, en équilibre à la tepérature T dans une enceinte de volue V On cherche à déteriner la pression qu'exercent ces olécules sur les parois de l'enceinte Pour cela on fait les hypothèses suivantes : le gaz est hoogène ; on note n = N / V la densité oléculaire la distribution des vitesses des olécules est hoogène et isotrope Elle n'a pas besoin d'être connue : on écrira sipleent que la probabilité pour qu'une olécule ait la vitesse v de coordonnées ( v, v, v ) à ( dv, dv, dv ) près est : dp r = A f ( v ) d dvydvz où f ( v ) est une fonction inconnue et A une constante de noralisation qu'il est inutile de connaître la pesanteur est négligée ) Pourquoi la fonction f qui, a priori, dépend de ( v, v, v ) ne dépend-elle, en fait, que de v? ) Soit une surface d'aire ds de la paroi (l'axe Ox est noral à la paroi et dirigé vers l'extérieur de l'enceinte) Exprier le nobre dn de olécules qui frappent ds pendant la durée dt, tout en ayant une vitesse de coordonnées ( v, v, v ) à ( dv, dv, dv ) près en fonction de N, V, dp r, v x, ds et dt ) On suppose que les olécules rebondissent sur la paroi syétriqueent par rapport à la norale, selon les lois du choc élastique Déteriner la quantité de ouveent d q transférée à l'éléent de surface ds par ces olécules pendant la durée dt 4) En tenant copte de toutes les vitesses v possibles, rier la quantité de ouveent totale dq transférée à ds pendant la durée dt en fonction de n,, ds, dt et v x (où = dp r ) x x y z = En déduire la force exercée par les olécules sur ds puis la pression p exercée sur la paroi, pression que l'on riera en fonction de n,, et v x puis en fonction de n,, et v * (v * étant la vitesse quadratique oyenne définie par v * = v + v + v ) 5) A partir de l'équation d'état des gaz parfaits, rier alors l'énergie cinétique oyenne d'une olécule puis l'énergie interne U en fonction de la constante de oltzann k, de N et de T Écrire alors p en fonction de la densité voluique u = U / V d'énergie interne II 55 Constante des gaz parfait : R = 8,4 Jol K ; asse du Soleil : M S = 0 0 kg ; an =,60 7 s ; puissance rayonnée par le Soleil : P = 40 6 W ; tepérature oyenne du Soleil : T =,0 6 K ) Montrer que l énergie interne d un gaz parfait onoatoique est U = nrt ) Exprier l'énergie interne du Soleil, en supposant qu'il est constitué d'un gaz parfait onoatoique foré d hydrogène ionisé, c est-à-dire de protons et d'électrons ; on néglige les autres éléents (notaent l'héliu) présents dans le Soleil ) Supposons que le Soleil rayonne cette énergie jusqu'à refroidisseent coplet avec une puissance constante, sans puiser dans une autre source d'énergie Calculer la durée de vie en années du Soleil 4) Quelles sont les autres sources d énergie qui font que la durée de vie du Soleil est plus grande que ne l indique ce calcul? III 6 d après CCP 00 Constante des gaz parfaits R = 8,4Jol K ; nobre d Avogadro N A = 6, 00 ol Introduction ) Donner les principaux coposants de l air ; que sait-on de leurs proportions dans les conditions habituelles de l'atosphère? ) Qu est-ce qu un gaz parfait? Pourquoi un gaz réel peut-il être considéré coe parfait à basse pression? ) Qu est-ce qu un élange idéal de gaz? Définir la notion de pression partielle P i du constituant nuéroté i d un élange idéal de gaz parfaits Calcul de la pression par la théorie cinétique des gaz 4) Un gaz parfait est constitué de N olécules identiques de asse Soit P sa pression, V son volue et T sa tepérature Ecrire son équation d état en fonction de ces grandeurs et de la constante de oltzann k Exprier sa pression en fonction de sa densité voluique oléculaire n = N / V Calculer k DS : théorie cinétique des gaz, page

2 5) Dans un odèle siplifié de ce gaz parfait, on adet que toutes les olécules ont des vitesses de êe odule v et qu elles ont des chances égales d avoir les vitesses vu x, vu x, vu y, vu y, vu z et vu z Exprier le nobre dn de olécules que heurtent une portion de la paroi d aire ds pendant dt En supposant que ces olécules rebondissent élastiqueent, calculer la variation de la quantité de ouveent du gaz que provoque ces chocs En déduire une ression de la pression sur la paroi 6) En fait, cette ression est correcte à condition d y replacer v par la vitesse quadratique oyenne Donner la définition de la vitesse quadratique oyenne 7) En cobinant l équation des gaz parfaits et l ression de la pression écrites dans les question précédentes, rier l énergie cinétique oyenne d une olécule en fonction de k et T 8) Calculer la vitesse quadratique oyenne du diazote dans les conditions norales de pression et de tepérature at, 7 K Pope à condensation Pari les différents types de pope à fixation, on trouve les popes à condensation Par abaisseent de la tepérature d une partie de la paroi de l enceinte à vider, on condense le gaz ou la vapeur à éliiner Le produit condensé est ensuite éliiné Soit une enceinte sphérique de diaètre D = 0 c, aintenue à une tepérature constante T = 7 K sauf au niveau d'un éléent de surface s représentant α = 0,% de la surface totale, aintenu à une tepérature Ts inférieure à T et perettant la condensation du diazote Cette enceinte est initialeent replie de diazote dans les conditions norales de tepérature et de pression 0 C, at 9) En adettant que les olécules de diazote qui frappent la surface y restent collées, ontrer que le nobre N ( t) de olécules de ce gaz contenues dans l enceinte à l instant t est N ( t) = N ( 0) ( t/ τ ) et rier τ en fonction de D et du odule de la vitesse d une olécule de diazote, en faisant la êe hypothèse sur la répartition v q des vitesses que celle faite précédeent 0) Calculer le teps nécessaire pour diinuer d un facteur la pression dans l enceinte ) Sachant que la chaleur latente de vaporisation du diazote est égale à 5590 Jol, calculer la chaleur reçue par la paroi au cours de la variation de pression précédente Donner la signification du signe du résultat ) Les raisonneents suggérés dans cette partie sont-ils satisfaisants? Pope à dilution Pari les procédés industriels utilisant les techniques du vide, on cherche non pas à faire le vide ais à extraire d un élange gazeux une espèce chiique liitant le fonctionneent de l installation, la pression totale restant constante On évite ainsi l utilisation longue et coûteuse d un popage sous vide poussé Deux copartients C et C de volues V et V, aux parois indéforables, renferent respectiveent N olécules d un gaz G et N olécules d un gaz G dans les êes conditions de tepérature T 0 et de pression P 0 Ces deux gaz sont supposés se coporter coe des gaz parfaits L ouverture de la vanne R qui sépare les deux copartients peret le élange par diffusion des deux gaz Copartient C gaz G N olécules P 0 T 0 R v q Copartient C gaz G N olécules ) Montrer que la tepérature et la pression sont inchangés (s inspirer du raisonneent interprétant la détente de Joule - Gay Lussac) 4) La transforation est-elle réversible? 5) On pose r = V /( V + V ) Calculer, en fonction de P0, V et V, la pression partielle P du gaz G après élange Le élange gazeux du copartient C est isolé par fereture de la vanne R puis à nouveau connecté au copartient C contenant N olécules du gaz G pur, à la pression P 0 et à la tepérature T 0 6) Calculer la pression partielle P du gaz G après le nouveau élange, puis P après opérations de élange Cobien de fois faut-il répéter cette opération pour réduire la pression en gaz G d un facteur 00? Application nuérique : V = V On donne log = 0, IV 9 d après ENS MP 005 On donne les valeurs des intégrales suivantes dx ( x /) = π, xdx ( x ) / =, xdx ( x /) = π, ( ) xdx x / = 0 On veut décrire la distribution d'équilibre des vitesses des olécules dans un gaz au repos à la tepérature T en l absence de chap extérieur ) Justifier que v = v = v = 0, où représente la valeur oyenne sur toutes les olécules du gaz et où ( v, v, v ) sont les trois coordonnées cartésiennes de la vitesse 0 DS : théorie cinétique des gaz, page P 0 T 0

3 Par analogie avec la répartition des olécules dans l atosphère isothere, on adet que la densité des olécules dans l'espace des vitesses est proportionnelle à [ EC ( v) /( kt )], où EC ( v ) est l'énergie cinétique d'une olécule et k la constante de oltzann C'est la distribution de Maxwell ) Écrire la probabilité pour que les coposantes de la vitesse soient siultanéent coprises entre et + d, entre v et v dv et entre v et v + dv Montrer que les trois coordonnées sont statistiqueent indépendantes y y + y z z z Écrire la probabilité que la coposante de la vitesse sur l axe des x soit coprise entre et + d ) Montrer que la «vitesse quadratique oyenne» = v vérifie v = k T /, où est la asse d'une vq olécule On s'intéresse aintenant à la distribution de probabilité de la nore de la vitesse v = v 4) Déteriner la probabilité p( v) dv que cette nore soit coprise entre v et v + dv La fonction p( v) est appelée densité de probabilité de v 5) En déduire que la valeur oyenne de la nore de la vitesse d'une olécule est donnée par v = 8kT π 6) Est-il étonnant que vq / v soit un siple facteur nuérique qui ne dépende pas des caractéristiques du gaz? Réponses N I ) distribution des vitesses isotrope ; ) dn = dsdtdpr ; ) d q = u xdn ; 4) dq = ndsdtv V x u ; x F = ndsux ; p = n = nv * ; 5) v * k T = ; u U = Nk T et p = 4 II ) voir corrigé ; ) U = MsRT / M( H) ; ) t = U / P =, 870 s ; 4) on a négligé l énergie gravitationnelle et celle produite par la fusion des noyaux 8, 4 III ), ) et ) voir corrigé ; 4) PV = NkT P = nkt ; k = =, 80 J K ; 5) 6, 00 dn = ndsvdt ; dp = vuxdn ; P = nv ; 6) vq = v ; 7) v = kt ; 8) 6 q V D vq = RT / M = 49 s ; 9) τ = 6 = ; 0) τ = 0, 406 s ; t = τ ln = 0, 446 s ; ) 700 J ; ) et sv α q v q = 0, 0 ) voir corrigé ; 4) non ; 5) P rp ; 6) P = r P ; = /logr ; = 7 opérations v IV ) pas de direction privilégiée ; ) A ddvydv z qui est un produit de teres dépendant chacun kt seuleent d une coordonnée ; dv πkt kt / dp 4 v dv v = π πkt kt ; 6) non x kt ; ) v = ; 4) DS : théorie cinétique des gaz, page

4 Corrigé I ) La distribution des vitesses étant isotrope, f ne dépend que du odule de la vitesse ; il ne peut dépendre de sa direction ) Les olécules qui frappent ds pendant dt sont celles qui sont dans un cylindre s appuyant sur ds, de N génératrice vdt et de volue ds vdt Leur nobre est dn = dsdtdpr V ) dq= vudn x x 4) dq = d q = ndsdtdp v u r x x > 0 Coe la distribution des vitesses est une fonction paire de, x x r = = v dq ndsdtdprv xux quelconque vdp dq F = = ndsux = pdsux p = n dt Or v = + vy + vz et = vy = vz = v = v *, d où p = nv * 5) Coe pv = Nk T p = nk T, on en déduit v * = k T D où U = N v * = NkT et U = pv p = u II N olécules d un gaz onoatoique sont dans les conditions où ce gaz est approxiativeent parfait si leur énergie potentielle d interaction est négligeable devant leur énergie cinétique Cette énergie cinétique est celle de olécules quasi ponctuelles : U = ( v + v + v ) x y z x y z En raison de l équipartition de l énergie, v = v = v = k T, d où U = Nk T = nrt Pour M(H) = grae d hydrogène, il y a oles de particules, ole de protons et ole d électrons Donc n = M / M( H) U = M RT / M( H) s s 0 6 MRT s 0 8, 4, 0 4 t = U / P = = =, 870 s = 9 illions d années MHP ( ) 6 0, On a négligé l énergie gravitationnelle et celle produite par la fusion des noyaux III Introduction ) Les principaux coposants de l air sont : N (78 % dans l air sec) ; O (% dans l air sec) ; Ar ( % dans l air sec) et l eau (proportion très variable, de l ordre de quelques pour cent, liitée en général au rapport à la pression totale de la pression de vapeur saturante à la tepérature considérée) ) Un gaz parfait est la liite d un gaz constitué de particules quand leurs interactions tendent vers zéro C'est le coporteent liite des gaz réels lorsque la pression tend vers zéro, la densité particulaire tendant alors aussi vers zéro ; les particules sont alors suffisaent éloignées les unes des autres pour que les interactions entre elles soient faibles et que l énergie potentielle d interaction entre les olécules soit négligeable devant l énergie kt d agitation therique ) Un élange est idéal si chaque constituant s y coporte coe s il était seul dans tout le volue et à la tepérature coune La pression partielle du constituant nuéroté i est la pression qu'il aurait s'il était seul dans tout le volue à la tepérature coune Calcul de la pression par la théorie cinétique des gaz 8, 4 4) L équation d état est PV = NkT P = nkt k = =, 80 J K 6, 00 5) Les olécules qui heurtent la paroi sont situées dans un cylindre de base ds et de génératrice vd t et ont la vitesse dans la bonne direction : il y en a dn = 6 ndsvdt chocs La quantité de ouveent de chaque olécule varie de vux, donc la quantité de ouveent du gaz varie de vuxdn, d où la force exercée par la paroi sur le gaz vuxdn nv uxds = = PuxdS et la pression P = dt nv 6) vq = v DS : théorie cinétique des gaz, page 4

5 7) D après l équation des gaz parfaits, P n kt ; d après la théorie cinétique de la pression, q v = v = kt = P nv q 8) v = kt / = RT / M = 8, 4 7/ 0, 08 = 49 s q Pope à condensation L enceinte sphérique de diaètre D = 0, a pour surface S = πd et pour volue V = πd / 6 9) Pendant dt, la paroi absorbe dn = 6 Nsvqdt / V olécules Cette relation est de la fore dn dt t N N( 0) N = τ = ( τ), où τ = V D sv 6q = v α q 0, 0) τ = = 0,406 s 0 49 P = nkt ( t/ τ ) = / t = τ ln = 0, 446 s = ; d où PV 05 π 0, ) Quantité de diazote présent : = = 0,87 ol, dont les deux tiers, soit 0, 5 ol ont RT 6 8, 4 7 été adsorbés D où le transfert therique reçu par l enceinte 0, = 700 J Le caractère positif de ce transfert est dû à ce que, si la vaporisation absorbe de la chaleur, la condensation en libère ) En voulant donner un exeple d application du cours sur la théorie cinétique des gaz, on oublie en général de contrôler si les ouveents des olécules sont collectifs ou individuels Ici, il faut considérer le fluide coe un ilieu continu et utiliser les lois de la dynaique des fluides ; en effet, la pression étant élevée, le libre parcours oyen, de l ordre de 00 n, est petit par rapport à la diension de l enceinte et à celle de la surface où le diazote se condense Toutefois l ordre de grandeur peut être correct, car le teps recherché ne dépend que de quelques paraètres et son ression en fonction de ces paraètres doit être hoogène En réalité, il est probable que le teps est beaucoup plus long, car les olécules adsorbées et la chaleur dégagée par leur condensation doivent être évacuées pour que d autres puissent être adsorbées à leur tour Le calcul de la chaleur reçue par l enceinte ne donne aussi qu un ordre de grandeur, car la chaleur latente de vaporisation est valable pour un changeent d état à pression et tepérature constantes dans les conditions de l équilibre, et ces critères ne sont pas du tout vérifiés La chaleur reçue est plus grande, car avant de condenser le diazote, il faut le refroidir jusqu à sa tepérature de vaporisation Pope à dilution ) Le élange se fait sans échange de travail ni transfert therique avec le ilieu extérieur (enceinte indéforable et adiabatique) Donc le preier principe donne U = 0 Or l énergie interne est une fonction croissante de la seule tepérature Donc la tepérature est inchangée L équation des gaz parfaits ontre alors que la pression est inchangée 4) Cette transforation est irréversible, on a jaais vu un élange de deux gaz se séparer spontanéent 5) Le gaz occupe tout le volue disponible coe si le gaz n existait pas : PV 0 = nrt0 = P ( V + V ) P = rp0 6) De êe PV = P ( V + V) P = rp et P, = rp,, d où P, = r P0 Si P, = P0 /00, r = /00 = /logr Si V = V, r = /, /logr = 6,6 : il faut donc = 7 opérations IV ) Dans un fluide en équilibre, il n y a pas de direction ou de sens privilégié, donc v = v = v = 0 ) La probabilité de trouver siultanéent les coposantes de la vitesse respectiveent coprises entre v x et dv, entre v et v dv et entre et v + dv est + x y y + y vz z z v vy vz A ddvydvz = d dvy dv z kt kt kt Le fait que cette kt probabilité soit un produit de teres dépendant chacun seuleent d une coordonnée signifie que ces coordonnées sont statistiqueent indépendantes et que la probabilité de trouver la coposante de la vitesse sur l axe Ox entre v x et + d est indépendante des valeurs des autres coposantes et de la fore d x kt v Coe la soe des probabilités est égale à, d = qui se calcule par le changeent de kt = x = = = v kt kt πkt u dv du du u kt x variable ( /) DS : théorie cinétique des gaz, page 5

6 La probabilité que la coposante de la vitesse sur l axe Ox soit entre et + d est donc d πkt kt x ) x x x π π kt = x + y + z = x = v kt kt v = v dv = ( u /) u du = kt kt kt v v v v v 4) La probabilité de trouver la vitesse dans un éléent de volue dv dans l espace des vitesses est / v dp = dv πkt kt Pour que le odule de la vitesse soit copris entre v et v + dv, il faut que l éléent de volue soit une coquille coprise entre deux sphères de rayons v et v dv, d où dv devient 4πvdv / Donc dp 4 v dv v = π πkt kt + 5) En faisant le êe changeent de variable qu à la question : / / 4 v kt v = vdp 4 v dv 4 = π u du u / = π πkt kt kt π q ( ) 8kT v = π kt 6) v est une fonction de k,, T ; copte tenu de sa diension, il est nécessaireent de la fore A, où A est un facteur universel non diensionné (voir théorèe de Vaschy-uckingha) De êe aussi un facteur universel non diensionné Donc vq / v est un coefficient universel kt v =, où est DS : théorie cinétique des gaz, page 6

( ) ( ) U. c,e. Remarque : On s intéressera quasiment systématiquement à un système au repos dans le référentiel d étude. tot

( ) ( ) U. c,e. Remarque : On s intéressera quasiment systématiquement à un système au repos dans le référentiel d étude. tot herodnaique Le paragraphe I. est consacré à l introduction (d une partie) du vocabulaire de base de la therodnaique. Dans le paragraphe II., l étude d un sstèe particulier, le gaz parfait, peret une preière

Plus en détail

Les calculatrices sont interdites

Les calculatrices sont interdites Les calculatrices sont interdites Ce sujet coporte deux problèes indépendants qui portent sur des thèes différents. Chaque problèe coporte plusieurs parties qui sont le plus souvent indépendantes les unes

Plus en détail

Chapitre 5 Les lois de la mécanique et ses outils

Chapitre 5 Les lois de la mécanique et ses outils DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 12:49 Chapitre 5 Les lois de la écanique et ses outils Table des atières 1 Les référentiels et repères 2 2 Les grandeurs de l évolution 2 2.1 Le vecteur de position..........................

Plus en détail

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations 4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ 4.1 Échelles d observations et fluctuations On s intéresse à un volume V de gaz très grand : qq m 3 dans les conditions normales de température et de pression. Au sein de ce

Plus en détail

Thermodynamique de l atmosphère

Thermodynamique de l atmosphère Thermodynamique de l atmosphère 1 Introduction Notion de parcelle d air L atmosphère est composée d un ensemble de molécules. Pour la description de la plupart des phénomènes étudiés, le suivi des comportements

Plus en détail

Chapitre 6 (Courant et résistance)

Chapitre 6 (Courant et résistance) . Déinitions 1. ntensité oyenne e courant. ntensité instantanée Plan e la 3 èe partie (Électrocinétique) Chapitre 6 (Courant et résistance) Q t Q (en père) t 3. Densité e courant (en père/ ) J. Théorie

Plus en détail

TD 1. On considère une mole de gaz (CO 2 ) qui obéit à l'équation de Van der Waals. (p + a/v 2 ) (v-b) = RT.

TD 1. On considère une mole de gaz (CO 2 ) qui obéit à l'équation de Van der Waals. (p + a/v 2 ) (v-b) = RT. TD 1 1: On considère une mole de gaz (CO 2 ) qui obéit à l'équation de Van der Waals. (p + a/v 2 ) (v-b) = RT. 1) Etablir l'expression du travail reçu par le gaz, au cours d'une compression isotherme réversible

Plus en détail

mini INTERROS de Prépas & Deug SUP-SPÉ Thermodynamique Roland Bouffanais Collection dirigée par Éric MAURETTE Nassim MOKRANE

mini INTERROS de Prépas & Deug SUP-SPÉ Thermodynamique Roland Bouffanais Collection dirigée par Éric MAURETTE Nassim MOKRANE mini INTERROS de Prépas & Deug MPSI-PCSI-PTSI SUP-SPÉ Thermodynamique MP-MP*-PC-PC*-PT-PT* Roland Bouffanais Collection dirigée par Éric MAURETTE Nassim MOKRANE pages 1. Introduction à la thermodynamique.......................

Plus en détail

2.x. L écoulement des liquides

2.x. L écoulement des liquides .x L écouleent des liquides près l étude de cette section, le lecteur pourra calculer le débit d un liquide dans une canalisation ainsi que la diinution graduelle de la pression causée par la résistance

Plus en détail

D U G A Z P A R F A I T M O N O A T O M I Q U E A U X F L U I D E S R E E L S E T A U X P H A S E S C O N D E N S E E S

D U G A Z P A R F A I T M O N O A T O M I Q U E A U X F L U I D E S R E E L S E T A U X P H A S E S C O N D E N S E E S THERMODYNAMIQUE Lycée F.BUISSON PTSI D U G A Z P A R F A I T M O N O A T O M I Q U E A U X F L U I D E S R E E L S E T A U X P H A S E S C O N D E N S E E S Ce chapitre pourrait s appeler du monde moléculaire

Plus en détail

Le modèle du gaz parfait

Le modèle du gaz parfait Table des matières 1 : énergie interne, équation d état 1.1 Hypothèses........................................... 1. Énergie interne d un GPM................................... 1.3 Équation d état du GPM....................................

Plus en détail

TD Thermodynamique. Diffusion de particules

TD Thermodynamique. Diffusion de particules TPC2 TD Thermodynamique Diffusion de particules Exercice n o 1 : Diffusion du CO 2 On observe la diffusion du CO 2 dans l air, en régime stationnaire, à l intérieur d un tube de longueur L = 0, 25 m et

Plus en détail

Thermodynamique et gaz parfaits

Thermodynamique et gaz parfaits Université Paris 7 PCEM 1 Cours de Physique Thermodynamique et gaz parfaits Étienne Parizot (APC Université Paris 7) É. Parizot Physique PCEM 1 ère année page 1 Résumé du cours précédent : travail énergie

Plus en détail

Le rôle d un thermomètre est d assurer la liaison entre la grandeur thermométrique et la matière dont on veut repérer la température.

Le rôle d un thermomètre est d assurer la liaison entre la grandeur thermométrique et la matière dont on veut repérer la température. COURS DE THERMODYNAMIQUE de Mme F. Lemmini, Professeur STU-SVI CHAPITRE I : TEMPERATURE ET CHALEUR I.1 Température I.1.1 Notion de température La température est liée à la sensation physiologique du chaud

Plus en détail

Thermodynamique. Plan du cours 3. Théorie cinétique des gaz : Calcul de la pression. Température et Energie. Dégrés de liberté d'une molécule

Thermodynamique. Plan du cours 3. Théorie cinétique des gaz : Calcul de la pression. Température et Energie. Dégrés de liberté d'une molécule Thermodynamique Plan du cours 3. Théorie cinétique des gaz : Calcul de la pression Ludwig Boltzmann (1844-1906), Température et Energie Dégrés de liberté d'une molécule Equation d'état du gaz parfait Théorie

Plus en détail

ETUDE DES SYSTEMES DE CHAUFFAGE

ETUDE DES SYSTEMES DE CHAUFFAGE ETUDE DES SYSTEMES DE CHAUFFAGE - Diensionneent des corps de chauffe La uantité de haleur à fournir par chaue corps de chauffe doit éuilibrer les déperditions du local correspondant. Soit D p = [Σ j (τ.u.a)

Plus en détail

12 Mélanges de gaz. m = m 1 + m 2 +... + m ns = m i. n = n 1 + n 2 +... + n ns = n i. 20 mars 2003 Généralités et mélanges de gaz parfaits 320

12 Mélanges de gaz. m = m 1 + m 2 +... + m ns = m i. n = n 1 + n 2 +... + n ns = n i. 20 mars 2003 Généralités et mélanges de gaz parfaits 320 20 mars 2003 Généralités et mélanges de gaz parfaits 320 12 On s est principalement limité jusqu à présent à l étude des substances pures. Or, bon nombre de problèmes thermodynamiques font intervenir des

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures ***

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures *** SESSION 003 PCP1006 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1 Durée : 4 heures L'utilisation des calculatrices est autorisée. Les deux problèmes sont indépendants Une feuille de papier millimétré devra

Plus en détail

En voiture! I. Détection des chocs frontaux et protection des passagers : l airbag

En voiture! I. Détection des chocs frontaux et protection des passagers : l airbag En voiture! Ce problème propose d étudier plusieurs phénomènes physiques mis en oeuvre dans un véhicule automobile. La première partie étudie la détection de chocs frontaux pour déclencher l ouverture

Plus en détail

Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques

Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques S3 PMCP 2015/2016 D de thermodynamique n 5 Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques 1 Cycle avec une seule source de chaleur. Soit un système pouvant, pendant un

Plus en détail

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique Banque «Agro» A - 0304 PHYSIQUE Durée : 3 h 30 L usage d une calculatrice est autorisé pour cette épreuve L usage d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve Les trois problèmes sont indépendants

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 004 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PYSIQUE Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. N : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de

Plus en détail

Chapitre-1 Propagation d'une onde

Chapitre-1 Propagation d'une onde Chapitre- Propagation d'une onde.- Définition Lorsqu'une source éet un signal et crée une perturbation locale d'une grandeur physique, cette perturbation se transet de proche en proche constituant ainsi

Plus en détail

Les calculatrices sont interdites.

Les calculatrices sont interdites. Les calculatrices sont interdites. NB. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si un candidat est amené à repérer ce qui peut lui

Plus en détail

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR Spé y 2001-2002 Devoir n 2 THERMODYNAMIQUE Ce problème étudie quelques aspects des phénomènes intervenants dans une centrale nucléaire de type Réacteur à Eau Pressurisée (ou PWR en anglais) qui est le

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Mécanique...2 I.Mise en équations...2 II.Résolution...4 III.Vérifications...4 IV.Aspects énergétiques...4 Optique...5 I.Interférences

Plus en détail

PHY2001 Thermodynamique des systèmes terrestres AUT 2014. Les gaz réels

PHY2001 Thermodynamique des systèmes terrestres AUT 2014. Les gaz réels PHY001 Therodynaique des systèes terrestres AUT 014 Les gaz réels Le odèle de gaz idéal ou arfait s alique aux gaz raréfiés où la distance entre les olécules est très grande. Dans ce gaz les olécules se

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

COURS THERMODYNAMIQUE FILIÈRE : SMIA & SMP SEMESTRE 1 FACULTÉ POLYDISCIPLINAIRE LARACHE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2014/2015. Pr.

COURS THERMODYNAMIQUE FILIÈRE : SMIA & SMP SEMESTRE 1 FACULTÉ POLYDISCIPLINAIRE LARACHE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2014/2015. Pr. COURS THERMODYNAMIQUE FILIÈRE : SMIA & SMP SEMESTRE 1 FACULTÉ POLYDISCIPLINAIRE LARACHE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2014/2015 Pr. Aziz OUADOUD Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Définitions générales.......................

Plus en détail

LA DEMI-VIE EN RADIOACTIVITE. UN OUTIL POUR RESOUDRE DES PROBLEMES

LA DEMI-VIE EN RADIOACTIVITE. UN OUTIL POUR RESOUDRE DES PROBLEMES LA DEMI-VIE EN RADIOACTIVITE. UN OUTIL POUR RESOUDRE DES PROBLEMES Groupe Mathéatiques et Sciences Physiques au Lycée IREM de Toulouse Michèle Fauré, Pierre López, Monique Mandleur, Monique Sosset Rédacteur

Plus en détail

Chapitre 5.2 La pression d un gaz

Chapitre 5.2 La pression d un gaz Chapitre 5.2 La pression d un La pression d un Lorsqu on emprisonne un dans un ballon, le applique une force sur la du ballon, car celle-ci se déforme à mesure que le entre dans le ballon. Ainsi, un comprimé

Plus en détail

Pression atmosphérique en fonction de l'altitude

Pression atmosphérique en fonction de l'altitude Pression atosphérique en fonction de l'altitude 1. Forule baroétrique (atosphère isothere) 1.1 Poser l'équation différentielle altitude z h z Notons Ρ la asse voluique oyenne de l'air entre les altitudes

Plus en détail

PHYSIQUE II A. Durée : 4 heures SUJET DE THERMODYNAMIQUE

PHYSIQUE II A. Durée : 4 heures SUJET DE THERMODYNAMIQUE PHYSIQUE II A Durée : 4 heures SUJET DE THERMODYNAMIQUE (Durée conseillée : 2 heures) PRESENTATION DU SUJET Il était proposé au candidat d effectuer l étude d un système énergétique réel, en l occurrence

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

5 La résistance électrique

5 La résistance électrique 5 La résistance électrique 5.1 La nature de la résistance électrique Expérience : Appliquons une tension U à un fil de cuivre de longueur et de diaètre connus et esurons l intensité du courant I. Ensuite,

Plus en détail

Epreuve de Physique I-B Durée 4 h

Epreuve de Physique I-B Durée 4 h * Banque filière PT * BANQUE PT - EPREUVE I-B. Epreuve de Physique I-B Durée 4 h Etude d'une micropompe électrostatique Indications générales : On donnera tous les résultats avec leur unité. Les candidats

Plus en détail

Eléments de correction de la compo 2

Eléments de correction de la compo 2 Eléents de correction de la copo Exercice 1 : Un anti-inflaatoire à base d ibuprofène ( points) 1. Expliquer les points couns et les différences entre un édicaent princeps et un générique. (1 pt) es deux

Plus en détail

G.P. DS 07 6 février 2008

G.P. DS 07 6 février 2008 DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ CONCOURS BLANC calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Modulateur optique... 2 I.Interférence à deux ondes...2 II.Étude d une séparatrice...2 III.Interférométre de Mach-Zehnder...

Plus en détail

Chapitre I L état solide cristallin

Chapitre I L état solide cristallin 1 Chapitre I L état solide cristallin La atière peut exister sous trois états : L état gazeux, l état liquide et l état solide. La fore sous la quelle se trouve la atière est déterinée par les interactions

Plus en détail

LA THERMODYNAMIQUE. La thermodynamique est l étude de l énergie thermique, son transfert, sa transformation, sa dégradation et sa dispersion.

LA THERMODYNAMIQUE. La thermodynamique est l étude de l énergie thermique, son transfert, sa transformation, sa dégradation et sa dispersion. LA THERMODYNAMIQUE La thermodynamique est l étude de l énergie thermique, son transfert, sa transformation, sa dégradation et sa dispersion. La thermodynamique étudie le comportement thermique de la matière.

Plus en détail

Devoir Surveillé n 2

Devoir Surveillé n 2 Devoir Surveillé n 2 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule

Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule ELECTROMAGNETSME Electrocinétique Page sur Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule. ntroduction Le terme courant électrique plus communément désigné par "courant" permet de décrire le déplacement de toute charge

Plus en détail

Le premier principe de la thermodynamique. Marie Paule Bassez http://chemphys.u strasbg.fr/mpb

Le premier principe de la thermodynamique. Marie Paule Bassez http://chemphys.u strasbg.fr/mpb Le premier principe de la thermodynamique Marie Paule Bassez http://chemphys.u strasbg.fr/mpb PLAN 1. Notion de système 2. Réversibilité 3. Travail d'un fluide en dilatation ou en compression 4. Détente

Plus en détail

Cours N4 - Saison 2011/2012. La dissolution des gaz : Mécanismes et facteurs favorisants.

Cours N4 - Saison 2011/2012. La dissolution des gaz : Mécanismes et facteurs favorisants. Cours N4 - Saison 2011/2012. 1 Plan du cours 1. Objectif / But 2. Rappels 3. La dissolution des gaz et les facteurs favorisants / La loi de Henry 4. Application à la saturation / désaturation 5. Conclusions

Plus en détail

Un modèle simple de formation d étoiles

Un modèle simple de formation d étoiles Un modèle simple de formation d étoiles [Exercice classique] Un modèle simple d étoile consiste à supposer que celle-ci est constituée d une masse M d atomes d hydrogène, adoptant une configuration sphérique

Plus en détail

Thermochimie - TD 2 Corrigé

Thermochimie - TD 2 Corrigé Thermochimie - TD Corrigé Licence 1 «Groupes Concours & Polytech» - 007 / 008 Exercice 1 : combustion La combustion dans une bombe calorimétrique (volume constant) d une pastille de 3,76 g d acide benzoïque

Plus en détail

ESTIMATION D UNE STRUCTURE PAR TERME DES TAUX D INTÉRÊT SUR DONNÉES FRANÇAISES

ESTIMATION D UNE STRUCTURE PAR TERME DES TAUX D INTÉRÊT SUR DONNÉES FRANÇAISES ESTIMATION D UNE STRUCTURE PAR TERME DES TAUX D INTÉRÊT SUR DONNÉES FRANÇAISES La structure par tere des taux d intérêt, à savoir la relation entre les durées des placeents et des eprunts et les taux d

Plus en détail

Chapitre 5-Thermodynamique des systèmes ouverts. Application à l écoulement des fluides

Chapitre 5-Thermodynamique des systèmes ouverts. Application à l écoulement des fluides 1 Chapitre 5-Thermodynamique des systèmes ouverts. Application à l écoulement des fluides I Premier principe de la thermodynamique pour un système ouvert Certains systèmes échangent avec l extérieur, outre

Plus en détail

Récupération d énergie

Récupération d énergie Récupération d énergie Le sujet propose d étudier deux dispositifs de récupération d énergie soit thermique (problème 1) soit mécanique (problème 2) afin de produire une énergie électrique. Chaque problème

Plus en détail

Découvrez la réponse à cette question dans ce chapitre.

Découvrez la réponse à cette question dans ce chapitre. Quels sont le poids apparent (grandeur et direction) et le nobre de g subit par un pilote d avion de chasse de 70 kg quand il est catapulté d un porte-avion sachant que l avion accélère jusqu à une vitesse

Plus en détail

Enseignement secondaire. 3e classique F - Musique

Enseignement secondaire. 3e classique F - Musique Enseignement secondaire Classe de IIIe Physique 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 2.5 Nombre minimal de devoirs: 1 de voir par trimestre Langue véhiculaire: Français I. Objectifs et compétences:

Plus en détail

UE 303 - Thermodynamique - 2010/2011

UE 303 - Thermodynamique - 2010/2011 UE 303 - Thermodynamique - 2010/2011 Contrôle Continu du 03/11/2010. Durée: 2h00mn Exercice 1 : On suppose que l atmosphère est un gaz réel en équilibre dans le champ de pesanteur. L équation d état de

Plus en détail

Chapitre VII: Chambres d ionisation

Chapitre VII: Chambres d ionisation Chapitre VII: Chambres d ionisation 1 Types de chambres d ionisation Volume sensible: gaz (la plus souvent de l air mesure directe de l exposition) chambre d ionisation Volume sensible: semiconducteur

Plus en détail

Mécanique : Cinématique du point. Chapitre 1 : Position. Vitesse. Accélération

Mécanique : Cinématique du point. Chapitre 1 : Position. Vitesse. Accélération 2 e B et C 1 Position. Vitesse. Accélération 1 Mécanique : Cinéatique du point La écanique est le doaine de tout ce qui produit ou transet un ouveent, une force, une déforation : achines, oteurs, véhicules,

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

CHAPITRE 10 LES GAZ PARFAITS

CHAPITRE 10 LES GAZ PARFAITS 1 CHAPIRE 10 LES GAZ PARFAIS I PROPRIEES HERMODYNAMIQUES DES GAZ PARFAIS 1 Définition Dans un gaz parfait il n'y a aucune interaction entre les molécules. 2 Equation d'état L'équation d'état permet d'écrire

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Lampe à incandescence et bilans thermiques...2 I.Lampe à incandescence en régime permanent...2 A.Détermination de la température

Plus en détail

cours n 4 : Chaleur, travail et énergie interne des gaz parfaits.

cours n 4 : Chaleur, travail et énergie interne des gaz parfaits. 1 er cycle universitaire. BS. C. Haouy, professeur de hysique Appliquée Cours de hermodynamique n 4 : chaleur, travail et énergie interne des gaz parfaits. Mise à jour du 21-02-07. Colonne de gauche =

Plus en détail

Problème I : Microscope à force atomique

Problème I : Microscope à force atomique Problèe I : Microscope à force atoique Ces dernières années, de nouvelles techniques dites de "icroscopies à chap proche" se sont développées pour étudier les surfaces. Pari ces techniques, le icroscope

Plus en détail

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE BILANS THERMIQUES La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique: L approche microscopique décrit le comportement individuel

Plus en détail

F p. Par définition : S. F p = P x S avec F p en Newton (N) P en Pascal (P) et S en m 2

F p. Par définition : S. F p = P x S avec F p en Newton (N) P en Pascal (P) et S en m 2 Physique : 2 nde Exercices d application : Les gaz CORRECTION I. Force pressante et pression : Exercice 1 : 1. a) Calculer la valeur F p de la force pressante exercée par l air atmosphérique sur une vitre

Plus en détail

SESSION 2013 SECOND CONCOURS ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PHYSIQUE CHIMIE. Durée : 4 heures

SESSION 2013 SECOND CONCOURS ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PHYSIQUE CHIMIE. Durée : 4 heures SESSION 2013 SECOND CONCOURS ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PHYSIQUE CHIMIE Durée : 4 heures L usage des calculatrices électroniques de poche à alimentation autonome, sans imprimante et sans document d accompagnement,

Plus en détail

Etude des performances du système d'ouverture de porte automatique de TGV

Etude des performances du système d'ouverture de porte automatique de TGV Etude des perforances du systèe d'ouverture de porte autoatique de TGV (D après Centrale-Supelec MP 28) On s intéresse aux perforances du systèe d ouverture de porte du TGV dont on donne une description

Plus en détail

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES la liaison étant supposée parfaite. Le rouleau n est entraîné en rotation par un moteur extérieur non figuré, sa vitesse de rotation est ω > constante au cours du temps.

Plus en détail

Introduction à la description des systèmes thermodynamiques

Introduction à la description des systèmes thermodynamiques Introduction à la description des systèmes thermodynamiques 1. Définitions et généralités : La Thermodynamique est l étude des échanges d énergie ou de matière. La thermodynamique ne délimite a priori

Plus en détail

Acoustique des salles

Acoustique des salles Acoustique des salles 1. Caractéristiques d une salle 2. Champ réverbéré 3. Représentation du champ 4. Temps de réverbération 5. Répartion champ réverbéré / Champ direct Wallace C. Sabine 1868-1919 1 1-Caractéristiques

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE SUP. Sommaire. G.P. Thermodynamique Sup 2013

THERMODYNAMIQUE SUP. Sommaire. G.P. Thermodynamique Sup 2013 THERMODYNAMIQUE SUP Sommaire I.Fonctions d'état...3 A.Calcul direct du travail de compression W pour un système gazeux...3 B.Calcul de l'énergie thermique échangée en partant de W...3 C.Utilisation des

Plus en détail

Définition La thermodynamique est la description macroscopique des propriétés de la matière en termes de grandeurs physiques spécifiques

Définition La thermodynamique est la description macroscopique des propriétés de la matière en termes de grandeurs physiques spécifiques Thermodynamique du grec Thermos: chaud du grec Dunamis: puissance Pr. Alfonso San Miguel Laboratoire de Physique de la Matière Condensée et Nanostructures Bât L. Brillouin Définition La thermodynamique

Plus en détail

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent PHYSIQUE Lampe à incandescence et bilans thermiques Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent IA - Détermination de la température du filament Le filament d une ampoule à incandescence est constitué

Plus en détail

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques 1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques Pour l'air : r = R / M = 0,871 kj / (kg.k), avec M masse molaire c p =1,005 kj/kg K, c v = 0,718 kj/kg K = 1.93 kg / m 3 à 0 C et à 1013 mbars Pour un

Plus en détail

Chapitre 3 Bilans d énergie : le premier principe de lathermodynamique

Chapitre 3 Bilans d énergie : le premier principe de lathermodynamique Chapitre 3 Bilans d énergie : le premier principe de lathermodynamique 29 3.1. Les di érentes formes d énergie; la notion d énergie interne 3.1.1. Les énergies 3.1.1.1. Exemple 1 ressort air masse enceinte

Plus en détail

CH12 : Solide en mouvement de translation

CH12 : Solide en mouvement de translation BTS électrotechnique 1 ère année - Sciences physiques appliquées CH12 : Solide en mouvement de translation Motorisation des systèmes Enjeu : Problématique : En tant que technicien supérieur, il vous revient

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.alternativesjournal.ca/people-and-profiles/web-exclusive-ela-alumni-make-splash

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.alternativesjournal.ca/people-and-profiles/web-exclusive-ela-alumni-make-splash Une personne de 60 kg est à gauche d un canoë de 5 de long et ayant une asse de 90 kg. Il se déplace ensuite pour aller à droite du canoë. Dans les deux cas, il est à 60 c de l extréité du canoë. De cobien

Plus en détail

I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états

I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états I Les différents états de l eau a- Les trois états de l eau. Quels sont les différents

Plus en détail

La boite de vitesse a variation continue CVT

La boite de vitesse a variation continue CVT Epreuve de Sciences Industrielles pour l Inge nieur La boite de vitesse a variation continue CVT Durée : h. Calculatrices autorisées. Docuents interdits. Ce sujet coporte 9 pages. Présentation La boite

Plus en détail

murs en BriqueS SilicocalcaireS

murs en BriqueS SilicocalcaireS urs en BriqueS SilicocalcaireS diensionneent selon la nore Sia 66 applicable à un ouvrage de açonnerie à siple paroi standard 1. k n..5.8.1.15.6..4..5. e z =.5 t w réalisé par Joseph Schwartz ingénieur-conseil

Plus en détail

PERMEABILITE DES POLYMERES

PERMEABILITE DES POLYMERES ANVAR PERMEABILITE DES POLYMERES I. NOTIONS SUR LE TRANSPORT GAZEUX DANS LES POLYMERES Il est généralement admis que les gaz traversent les films polymères denses par un processus de "dissolution-diffusion".

Plus en détail

Physique Statistique

Physique Statistique Physique Statistique Chapitre 4 Introduction à la écanique statistique classique 1 Etats icroscopiques et espace des phases Soit une particule définie par ses coordonnées q i, p i ( ) à un instant t. q

Plus en détail

10 Cycles frigorifiques

10 Cycles frigorifiques 14 mars 2003 Introduction 277 10 10.1 Introduction Dans la section 9.1, on a considéré des machines thermiques constituées de quatre processus distincts, mettant en œuvre soit des dispositifs à circulation

Plus en détail

Volume et température d un gaz

Volume et température d un gaz Volume et température d un gaz Par Pascal Rebetez Janvier 7 Introduction Après avoir étudié expérimentalement la relation entre le volume et la température d un gaz (de l air), nous comparons les données

Plus en détail

1 Chambre froide : CORRECTION G.I.M. 2. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 2015

1 Chambre froide : CORRECTION G.I.M. 2. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 2015 IUT de Saint Denis Module THERM3 CORRECTION G.I.M. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 015 1 Chambre froide : 1. Les pressions d'évaporation et de condensation sont données par la table

Plus en détail

MÉCANIQUE DES FLUIDES

MÉCANIQUE DES FLUIDES spé y 2003-2004 DS n 3 rapport MÉCANIQUE DES FLUIDES Rapport du jury CENTRALE 2002 Partie I. Caractérisation d un écoulement I A Ordres de grandeurs I A 1 - Parfois confusion

Plus en détail

Annexe 8 Etude Flumilog bâtiment existant

Annexe 8 Etude Flumilog bâtiment existant Annexe 8 Etude Fluilog bâtient existant Annexe 8 Interface graphique v. 3..2.1 Outil de calcul V3.31 Flux Theriques Déterination des distances d'effets Utilisateur : PROVOTRANS Société : No du Projet :

Plus en détail

Corps remorqué dans l eau

Corps remorqué dans l eau ACCUEIL Corps remorqué dans l eau Frédéric Elie, août 2007 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures,

Plus en détail

COMPRESSEUR ALTERNATIF

COMPRESSEUR ALTERNATIF COMPRESSEUR ALTERNATIF 1. DIAGRAMME D'UN COMPRESSEUR A PISTON 1.1. Compresseur à un étage L'évolution théorique d'un fluide dans le cylindre d'un compresseur à piston est présentée sur la figure 1 en coordonnées

Plus en détail

Quelques généralités et faits historiques sur les

Quelques généralités et faits historiques sur les Quelques généralités et faits historiques sur les phénomènes électriques L. Villain 1 Notion de charge électrique 1.1 Historiques et principaux faits La notion fondamentale à la base de la description

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

CHAPITRE 5 EXERCICES 5.2 0,1 ( 4; 0,10) 2. y. Chapitre 5 Régression et modélisation 43. f (x) = 1,8 x (3; 5,83) (2; 3,24) (1; 1,8) (0; 1)

CHAPITRE 5 EXERCICES 5.2 0,1 ( 4; 0,10) 2. y. Chapitre 5 Régression et modélisation 43. f (x) = 1,8 x (3; 5,83) (2; 3,24) (1; 1,8) (0; 1) Chapitre 5 Régression et modélisation CHAPITRE 5 EXERCICES 5.. 0 7 f () =,8 (;,8) (;,) (; 5,8) 0,7 0,5 0, 0, 0, ( ; 5 0,) ( ; 0,7) (0; ) 9( ; 0,5) 0, ( ; 0,0) 0 5 7 8 9.,0 0,7 0,5 0, 0, 0, 0, 5 7 0 Chapitre

Plus en détail

Correction du «Brevet Blanc» de mathématiques Lundi 26 mars 2012

Correction du «Brevet Blanc» de mathématiques Lundi 26 mars 2012 orrection du «revet lanc» de athéatiques Lundi 26 ars 2012 TIVITÉS NUMÉRIQUES (12 points) Exercice 1 Pour chaque ligne du tableau ci-dessous, choisir et entourer la bonne réponse pari les trois proposées.

Plus en détail

Clemenceau. Du gaz parfait monoatomique aux fluides réels et aux phases condensées. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Du gaz parfait monoatomique aux fluides réels et aux phases condensées. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. Lycée Clemenceau CSI (O.Granier) Du gaz parfait monoatomique aux fluides réels et aux phases condensées La thermodynamique? La thermodynamique? La thermodynamique est fondamentalement la science des transformations

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa - I. Limites de la mécanique de Newton : Au niveau macroscopique : un satellite peut graviter à une distance quelconque d un

Plus en détail

Systèmes oscillants Oscillateur harmonique amorti, oscillations libres amorties

Systèmes oscillants Oscillateur harmonique amorti, oscillations libres amorties Systèmes oscillants Oscillateur harmonique amorti, oscillations libres amorties L'objet de cette ressource est l'étude des systèmes physiques, de type mécanique, électrique ou microscopique, se comportant

Plus en détail

LIQUIDES, GAZ, SOLUTIONS

LIQUIDES, GAZ, SOLUTIONS LIQUIDES, GAZ, SOLUTIONS UE3 I) Niveaux d organisation de la matière A. Caractéristiques des 3 états de la matière 1 er niveau = atome. 2 ème niveau = molécule (H2O ; Buthane ; ADN). 3 ème niveau = état

Plus en détail

MASSE, VOLUME ET QUANTITE DE MATIERE

MASSE, VOLUME ET QUANTITE DE MATIERE MASSE, OLUME ET QUANTITE DE MATIERE Exercices du Livre Microega Hatier (004 Correction L acide sulfurique 1. Calculons la asse olaire de l acide sulfurique : M(H SO 4 xm(h + M(S + 4xM(O M(H SO 4 x1,00

Plus en détail

ETUDE DES PHENOMENES THERMOELECTRIQUES PREMIERE PARTIE

ETUDE DES PHENOMENES THERMOELECTRIQUES PREMIERE PARTIE ETUDE DES PHENOMENES THERMOELECTRIQUES Note au candidat. A lire attentivement. Le candidat veillera à respecter impérativement les conventions générales de la thermodynamique : un échange, quelque soit

Plus en détail

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état PLAN 1ère partie Chapitre 2 Changements d état 1 Généralités 1.1 Notion de phase 1.2 Passages d un état à l autre 1.3 Equilibre entre les phases 1.4 Chaleur latente de changement d état 2 Fusion-solidification

Plus en détail

T1 THERMODYNAMIQUE : INTRODUCTION ET THÉORIE CINÉTIQUE DU GAZ PARFAIT

T1 THERMODYNAMIQUE : INTRODUCTION ET THÉORIE CINÉTIQUE DU GAZ PARFAIT T1 THERMODYNAMIQUE : INTRODUCTION ET THÉORIE CINÉTIQUE DU GAZ PARFAIT «Sauterelles, étincelles jaillies du sol en feu ; du sol sec qui par endroits se craquelle déjà. Herbes couleur de paille, légères,

Plus en détail

Énergétique du bâtiment : Ventilation et quelques équipements 2

Énergétique du bâtiment : Ventilation et quelques équipements 2 1 Énergétique du bâtiment : Ventilation et quelques équipements 2 M. Pons CNRS-LIMSI, Rue J. von Neumann, BP133, 91403 Orsay Cedex http://perso.limsi.fr/mpons 1 Organisation Deuxième partie Notions de

Plus en détail

Perfectionnement depannezvous.com. Électricien

Perfectionnement depannezvous.com. Électricien r Richard Roy Perfectionnement depannezvous.com Électricien Mécanicien Vous présente Électrotechnicien Électromécanicien r Richard Roy Technique du vide r Richard Roy Pression La pression est une force

Plus en détail

Thermodynamique : les fondamentaux

Thermodynamique : les fondamentaux Thermodynamique : les fondamentaux Extrait du programme Thermodynamique : fondamentaux Notions et contenus Capacités exigibles Énergie interne U d un système Vocabulaire et définitions : système, état

Plus en détail