SELARL Le Labo Parc Monceau

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SELARL Le Labo Parc Monceau"

Transcription

1 Siège social : 20 rue Alfred de Vigny PARIS Tel : Fax : MANUEL DE PRELEVEMENT Version N : 5 Pour Application le : Rédaction Par : BIOCHE SANDRINE Approbation Par LANOIS ISABELLE Le :

2 Page 2 sur 70 SOMMAIRE I. MISE A JOUR 4 II. INTRODUCTION IMPORTANCE DE LA PHASE PRE ANALYTIQUE 6 III. LES SITES DE PRELEVEMENT ET LES PLATEAUX TECHNIQUES 7 IV. LES INFORMATIONS PRE ANALYTIQUES 8 A. L ORDONNANCE 8 1. EXAMENS REALISES SUR PRESCRIPTION MEDICALE OU BON CLINIQUE 8 2. EXAMENS DEMANDES SANS PRESCRIPTION MEDICALE 8 3. FICHE DE CONSENTEMENT 8 B. LE RECUEIL DES INFORMATIONS ADMINISTRATIVES 8 1. PRELEVEMENTS REALISES SUR UN SITE DE LA SELARL 8 2. PRELEVEMENTS A LA CLINIQUE INTERNATIONALE DU PARC MONCEAU, SERVICES DE DIALYSE ET AUTO DIALYSE 8 3. PRELEVEMENTS A DOMICILE, ET AUTRES (CENTRE DE SANTE ) 9 C. LE RECUEIL DES INFORMATIONS CLINIQUES 9 1. PRELEVEMENTS SANGUINS 9 2. PRELEVEMENTS DE MICROBIOLOGIE 9 D. LA GESTION DES DEMANDES D ANALYSES PARTICULIÈRES REQUISITION JUDICIAIRE ANALYSES REALISEES SUR MINEUR COMPAGNIE D ASSURANCE MEDECINE DU TRAVAIL 11 V. IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS 11 VI. LAVAGE DES MAINS 11 VII. CONSERVATION DES ANTISEPTIQUES ET DESINFECTANTS 14 VIII. PRELEVEMENTS SANGUINS 14 A. PRÉCONISATIONS PATIENTS 14 B. MATÉRIEL DE PRÉLÈVEMENT 14 C. INSTRUCTION DE PRÉLÈVEMENT POSE DE PATCH ANESTHESIANT PONCTION VEINEUSE DETERMINATION DU TEMPS DE SAIGNEMENT (IVY & DUKE) GAZ DU SANG HEMOCULTURE PRELEVEMENT POUR TEST DE HUHNER 20 D. CAS PARTICULIERS GLYCEMIE POST PRANDIALE ET TEST DE TOLERANCE AU GLUCOSE TEST AU SYNACTHENE 22 IX. PRELEVEMENTS URINAIRES POUR CHIMIE 23 A. RECUEIL D URINES SUR 24 HEURES 23 B. RECUEIL D URINES SUR 3 HEURES (COMPTE D ADDIS OU HLM) 23 C. RECUEIL D URINES SUR ÉCHANTILLON 24 SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

3 Page 3 sur 70 X. PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUE, MYCOLOGIQUE ET PARASITOLOGIQUE 24 A. PRÉCONISATIONS PATIENTS EXAMEN CYTOBACTERIOLOGIQUE DES URINES (=ECBU) SCOTCH TEST ANAL (TEST DE GRAHAM) SPERMOCULTURE TEST DE HUHNER (TEST POST COÏTAL) COPROCULTURE/PARASITOLOGIE RECHERCHE DE SANG DANS LES SELLES EXPECTORATION PRELEVEMENT VAGINAL PRELEVEMENT URETRAL RECHERCHE MYCOPLASME DANS LES URINES EXAMEN CYTOBACTERIOLOGIQUE D UN PREMIER JET URINAIRE RECHERCHE DE BILHARZIOSE URINAIRE 28 B. INSTRUCTIONS DE PRÉLÈVEMENTS PRELEVEURS MATERIEL DE PRELEVEMENT REALISATION DES PRELEVEMENTS 29 XI. CRITERES D ACCEPTATION ET DE REJET DES PRELEVEMENTS 33 XII. ELIMINATION DES DECHETS 34 XIII. CONDUITE A TENIR EN CAS DE 34 A. ACCIDENT EXPOSITION AU SANG (AES) 34 B. BRIS OU RENVERSEMENT D UN CONTENANT POTENTIELLEMENT CONTAMINE PAR UN LIQUIDE BIOLOGIQUE 35 C. MALAISE PATIENT 36 XIV. TRANSPORT DES PRELEVEMENTS 37 XV. LISTE DES FACTEURS CONNUS POUVANT INFLUENCER LA QUALITE DES RESULTATS 38 XVI. TABLEAU PAR ANALYTE 38 SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

4 Page 4 sur 70 I. M ISE A JOUR Version Chapitre Objet 1 Ensemble des chapitres 1er Manuel Prélèvement 2 Tableau par analyse Ajout d une ligne Syphilis TP Modification du délai de conservation des tubes pour NFS, Plaquettes et Réticulocytes 3 Cf Détails Correction de coquilles p 5-6, 8, 11, 17-18, 24, 32, Suppression «Maison de retraite» Ajout «Liste des analyses» p7, Chap. IV section A 1 Ajout «légal» p9, Chap IV section D 2 MAJ des préconisations : Lavage des mains Ponction veineuse ; Transport ; Détermination du temps de saignement ; Gaz du sang ; Hémoculture ; Glycémie post prandiale et test de tolérance au glucose ; Recueil urines sur ; Recueil d urines pour frottis urinaires ; ECBU Recherche de chlamydia et/ou mycoplasme dans les urines; Prélèvements bactériologiques et parasitologiques ; AES ; Bris ou renversement d un contenant potentiellement contaminé par un liquide biologique ; Malaise patient Suppression de la colonne «Intérêt» dans le tableau par analytes Annulation de l utilisation tube tigré BD pour conservation culot urinaire => modification des conditions de conservation Suppression de l analyse PTH, Ajout des analyses : plaquettes sur citrate, recherche de sang dans les urines, et d acétone dans les urines Modification des techniques de dosage ferritine et HbA1c Modification des conditions de conservation préanalytique pour les D dimères, le fibrinogène, le TCA, le TP, Modification du délai de conservation pré-analytique pour la chimie urinaire ( d urine ou urines de 24h) Modification de l âge des coprocultures enfants Modification de la durée de conservation post SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

5 Page 5 sur 70 analytique des ECBU, Urines 1 er jet Modification des conditions de conservation des liquides de ponction Bilharziose urinaire : 1 er jet Modification des conditions de conservation préanalytique pour les gaz du sang 4 Cf Détails Suppression des analyses non faites au sein de la SELARL Trisomie 21 & Hélikit & Chlamydiae dans les urines Ajout des n de téléphone des sites Gaz du sang : Suppression des gants Hémoculture : Possibilité de désinfecter au Dakin si allergie à l iode Tableau par analyte : Modification des conditions de conservation pré et post analytique pour les analyses : ECBU, Mycoplasmes, Examens de selles, Cathéter, Liquide de redon, Tissus mous, Osteo. Modif des conditions préanalytiques pour les urines sur et U 24h et HLM 5 Cf Détails Mise en conformité par / à la norme ISO V2012. Mise à jour des sites de et Plateaux techniques Mise à jour des chapitres : Informations pré analytiques, Prélèvements sanguins, Prélèvements urinaires pour chimie, Prélèvements de bactériologie, mycologie et parasitologie. Critères d acceptation et rejet, Transport, CAT, Tableau par analyte Création du chapitre : liste des facteurs pouvant influencer les résultats SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

6 Page 6 sur 70 II. INTRODUCTION IMPORTANCE DE LA PHASE PRE ANALYTIQUE Les résultats des analyses de laboratoire sont des éléments essentiels pour le diagnostic, le traitement et le suivi des patients. Or la fiabilité de ces résultats nécessite le respect des dispositions prises au sein des Laboratoires de la SELARL qui encadrent les phases pré analytique, analytique et post analytique. Il s avère que la phase pré analytique représente en moyenne 85 % des erreurs totales répertoriées. C est pourquoi ce manuel a été rédigé en vue de regrouper les recommandations pré-analytiques des examens réalisés au sein de la SELARL. Il est basé sur des données bibliographiques reconnues (fournisseurs et sociétés savantes). Le respect de ces recommandations est primordial pour donner aux résultats d analyses toute la qualité que nos patients et prescripteurs sont en droit d attendre. Ce manuel de est diffusable : En format papier : aux préleveurs internes, aux préleveurs externes dont les infirmières libérales et le personnel de soin des établissements de santé, aux prescripteurs, aux personnels de laboratoire. En format électronique : à toute personne en faisant la demande La gestion du présent manuel est décrite dans la PR «Gestion du manuel de» à disposition au laboratoire. Dans un souci d amélioration continue, si vous identifiez des manquements, des informations imprécises ou incomplètes, nous vous remercions de nous les transmettre par mail à l adresse suivante : Dr Pascal Amram SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

7 Page 7 sur 70 III. LES S ITES DE PRELEVEMENT ET LES PLATEAUX TECHNIQUES Les s peuvent être réalisés : dans un des sites de la SELARL à domicile (sur rendez-vous, contacter le laboratoire le plus proche de votre domicile, cf liste cidessous identifiée par un *) en établissements de soins et de santé (clinique, centre de santé, ) Certaines analyses ne peuvent être effectuées à domicile car les s doivent être préparés rapidement. A titre d exemple : Cryoglobuline,... De même certains s nécessitent la prise de rendez vous préalable (Test de Huhner, Test au synachtene, Frottis vaginal.). En cas de doute contacter le laboratoire ou se rendre sur le site interne Les sites de s et plateaux techniques vous accueillent : *20 rue Alfred de Vigny Paris 17 ème (Plateau technique) Tel Métro L2 Courcelles «Le Labo RER la défense» RER La Défense Espace d échange porte D Puteaux Tel Métro L1 & RER A Défense «Le labo Jourdain» *116 rue de Belleville Paris 20 ème Tel Métro L2 Belleville & L11 Jourdain «Le Labo Gare de Lyon» * 20 bis boulevard Diderot Paris 12 ème Tel L1 & 14 Gare de Lyon, RER D Gare de Lyon. «Le Labo les Quatre Temps» * 15 Le Parvis La Défense Puteaux (Plateau technique) Tel ème étage, Centre Commercial Les Quatre Temps. «Le Labo Gare Saint Lazare» 13 rue d Amsterdam Paris 8 ème Tel Métro 3 & 12 & 13 & 14 St Lazare, RER E St Lazare «Le Labo Gare de Nord» 112 rue de Maubeuge Paris 10 ème Tel RER B & D Gare du Nord Métro L4 & 5 Gare de Nord (Niveau -1) «Le Labo Faubourg de l Arche» 104 Avenue de l Arche Courbevoie Tel RER A & Tram Les Fauvelles «Le Labo Pont de Levallois» 4 Rue Marcel Cerdan Levallois Perret Tel Bus 53 ou 238 Arret Pompidou ou Métro Pont de Levallois. «Le Labo Gérard Noet» 2 Boulevard Magenta Paris 10 éme (Plateau technique) Tel Arrêt République Métro L 3/5/8/9/11 ou Bus n 20/56/65/75 * Les contacts : Plateau technique : Secrétariat : Plateau technique Les 4 temps (bactériologie, mycologie, parasitologie): Secrétariat : Plateau technique Noet : Secrétariat : Responsable Assurance Qualité : SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

8 Page 8 sur 70 IV. LES INFORMATIONS PRE ANALYTIQUES A. L ORDONNANCE 1. E XAMENS REALISES SUR PRESCRIPTION MEDICALE OU BON CLINIQUE L ordonnance est obligatoire pour effectuer une analyse de biologie médicale prise en charge par les organismes de Sécurité Sociale et de mutuelles. L ordonnance est rédigée par le prescripteur et doit mentionner : - L identité du patient (à minima Nom, prénom) - Le nom du médecin et ses coordonnées (téléphone et adresse) - Le numéro finess du médecin - La date de prescription - La liste des examens - Type primaire et site anatomique, le cas échéant 2. E XAMENS DEMANDES SANS PRESCRIPTION MEDICALE Le patient peut demander une analyse sans prescription Dans ce cas, la demande ne sera pas prise en charge par la Sécurité Sociale et/ou la mutuelle et le patient remplit l enregistrement «Consentement». 3. F ICHE DE CONSENTEMENT La fiche de consentement est utilisée également en cas : - de refus du patient de réaliser un examen prescrit ; - de souhait du patient de réaliser un examen ultérieurement ; - d acceptation par le patient de réaliser un examen HN prescrit ; - en cas de bilan d assurance : si le patient souhaite que ses résultats soient transmis directement à la société d assurance sans qu il en ait eu connaissance au préalable. Elle est systématiquement signée par le patient et un personnel du laboratoire ou un représentant habilité. B. LE RECUEIL DES INFORMATIONS ADMINISTRATIVES 1. PRELEVEMENTS REALISES SUR UN SITE DE LA SELARL Le patient est invité à énoncer son identité et ses coordonnées complètes (adresses, téléphone), à présenter ses documents justificatifs d une prise en charge éventuelle (carte de sécurité sociale et mutuelle avec les droits à jour) puis la secrétaire enregistre le dossier selon les instructions en vigueur au sein de la SELARL. Le dossier est ensuite pris en charge par un préleveur. Ce dernier réalise le selon les instructions en vigueur. Il appose son visa sur l étiquette dédiée (Revue de contrat et préleveur). 2. PRELEVEMENTS A LA C LINIQUE I NTERNATIONALE DU PARC M ONCEAU, S ERVICES DE D IALYSE ET AUTO DIALYSE Le patient est invité à énoncer son identité. S il est dans l incapacité de le faire, son identité est vérifiée via le bracelet qu il porte autour du poignet. Le cas échéant, la confirmation d identité est faite par le personnel soignant. Le préleveur vérifie l identité puis réalise le selon les instructions en vigueur. SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

9 Page 9 sur 70 Le préleveur appose l heure et son visa sur le bon clinique. 3. PRELEVEMENTS A DOMICILE, ET AUTRES (CENTRE DE SANTE ) Le patient est invité à énoncer son identité et ses coordonnées complètes (adresses, téléphone) et si besoin les informations relatives à la prise en charge par la sécurité sociale ainsi que le mode de rendu des résultats puis le préleveur réalise le selon les instructions en vigueur. Toutes les informations sont consignées dans la fiche «Prélèvements extérieurs.» Le préleveur appose son visa et l heure de dans le champ dédié. C. LE RECUEIL DES INFORMATIONS CLINIQUES 1. PRELEVEMENTS SANGUINS Le recueil des informations cliniques concerne les analyses suivantes : Demande de groupes sanguin et/ou Recherche d Agglutinines Irrégulières s d hormones Coagulation de médicament Prélèvements réalisés sur un site Prélèvements à domicile, et autres (centre de santé ) Clinique Internationale du Parc, Services de Dialyse et Auto Dialyse Document à remplir Qui le remplit Quand Renseignements Patients Le patient A l enregistrement Examen de biologie du dossier clinique Fiche Prélèvements Extérieurs Bon clinique Le préleveur Le personnel soignant ou le préleveur Avant de réaliser le Avant de réaliser le 2. PRELEVEMENTS DE MICROBIOLOGIE Document à remplir Qui le remplit Quand Prélèvements réalisés sur un site Prélèvements à domicile, et autres (centre de santé ) Clinique Internationale du Parc, Services de Dialyse et Auto Dialyse Feuille de renseignements Le préleveur Au moment du Fiche Prélèvements Le préleveur Avant de réaliser le Extérieurs Bon clinique Le personnel soignant ou le préleveur Avant de réaliser le En cas de réalisé par le patient lui-même à son domicile ou au laboratoire (type ECBU) : Une fiche de préconisation est remise au patient avec le flacon ad hoc. Le patient rapporte l à l accueil avec la fiche complétée (partie renseignements cliniques et administratifs). En cas de microbiologique effectué au laboratoire (type génital), une fiche de renseignements cliniques (fiche type.) est remplie en salle de par le préleveur. SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

10 Page 10 sur 70 D. LA GESTION DES DEMANDES D ANALYSES PARTICULIERES 1. R EQUISITION JUDICIAIRE Il y a 2 cas de figure : - L examen est demandé par la police ou la gendarmerie avec présentation d une réquisition judiciaire : l est apporté au laboratoire par l autorité compétente. - L examen est fait sur demande du patient suite à une injonction de l autorité judiciaire : Le patient est prélevé au laboratoire selon les modalités habituelles et sous réserve du document émanant de l autorité judiciaire. Dans les 2 cas, il est demandé au patient sa carte d identité qui sera scannée dans le dossier informatique du patient. Le est réalisé selon les instructions en vigueur. Si il s agit d urines, l émission doit être faite au laboratoire (le patient va uriner aux toilettes avec un flacon et, dès sa sortie, la température de l urine est estimée, le flacon doit être chaud), le cas échéant, il est demandé de refaire uriner le patient. La communication des résultats suit le process suivant : - Cas des s apportés sous scellés : A transmettre uniquement à l autorité judiciaire sous enveloppe cachetée. Si besoin, le biologiste reporte les résultats sur les documents officiels de l autorité judiciaire. - Cas des examens faits sur demande du patient : Les résultats sont remis uniquement au patient qui décide lui-même de l utilisation qu il en fera. 2. A NALYSES REALISEES SUR M INEUR! Une ordonnance est obligatoire pour tout examen de biologie médicale réalisée sur une personne mineure ou personne majeure protégée par la loi (sous tutelle). Le cas échéant, se conformer à l avis du biologiste. Faire signer un consentement au représentant légal. Mineur de 16 ans : Le mineur doit être accompagné d un représentant légal. Les résultats sont remis au médecin prescripteur ainsi qu au représentant légal. Mineur entre 16 et 18 ans ou majeur protégé par la loi : - Prescription relative aux MST (HIV, BW, Chlamydiae, Gonococccie, Herpes, Mycoplasme urogénitaux ) ; à la contraception (bilan pilule, β HCG) ; à l IVG (β HCG, Bilan pré opératoire) ; Le mineur peut se présenter seul au laboratoire. Le prévenir que les résultats seront remis uniquement au médecin prescripteur, et qu en l absence de paiement de sa part, la facturation se fera via ses représentants légaux, que cela ne préserve pas de la confidentialité. Si le mineur ne veut/peut régler et qu il ne souhaite pas que le remboursement se fasse par le biais de la Sécurité social, l orienter vers le planning familial. - Autre prescription : Le mineur doit être accompagné de son représentant légal. Les résultats sont remis au médecin prescripteur ainsi qu au représentant légal. SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

11 Page 11 sur C OMPAGNIE D ASSURANCE La secrétaire informe le patient que : Les examens sont à sa charge et qu ils lui sont remboursés par la compagnie d assurance ; Ses résultats lui sont propres et que le laboratoire ne peut les transmettre directement à la compagnie d assurance. Sur demande insistante du patient, il est possible de transmettre les résultats à la société d assurance sous réserve qu il ait signé l ENR «Consentement». Dans ce cas l avertir que ses résultats peuvent avoir une influence sur le coût de son assurance et bien lui re préciser qu il est libre de transmettre ou non les résultats à sa société d assurance. 4. M EDECINE DU TRAVAIL Les résultats sont transmis uniquement à la médecine du travail par voie postale. V. I DENTIFICATION DES PRELEVEMENTS Les informations suivantes doivent être notifiées sur le tube, soit via une étiquette dédiée soit de façon manuscrite : Nom de naissance et/ou Nom marital Prénom Date de naissance Ces indications doivent être parfaitement lisibles. Ne jamais étiqueter les s à l avance. L'absence ou l'erreur d'identification de l' constitue un critère de non-conformité qui est enregistré dans le système qualité du laboratoire et peut entraîner la non exécution des actes. VI. LAVAGE DES MAINS Objet Décrit le lavage des mains à réaliser avant chaque acte de et après chaque geste sale : 2 possibilités - Savon antiseptique - Solution hydro alcoolique SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

12 Page 12 sur 70 Au savon antiseptique 1. Laisser couler l eau. 2. Se mouiller les mains, les poignets et les avant-bras. 3. Déposer une dose de savon antiseptique moussant dans le creux de la main en actionnant la pompe avec le coude. 4. Bien faire mousser pendant 1 à 2 minutes en suivant les 6 étapes suivantes : Cf schéma ci-dessous a. Paume contre paume b. Paume de la main droite sur le dos de la main gauche et paume de la main gauche sur le dos de la main droite. c. Paume contre paume avec les doigts entrelacés. d. Dos des doigts contre la paume opposée avec les doigts emboîtés e. Friction en rotation du pouce droit enchâssé dans la paume gauche et vice versa f. Friction en rotation en mouvement de va-et-vient avec les doigts joints de la main droite dans la paume gauche et vice versa. 5. Rincer abondamment à l eau courante 6. Sécher complètement les mains par tamponnement à l aide d un papier absorbant Avec solution hydroalcoolique! Durée de conservation après ouverture : 6 mois 1. Déposer une dose de solution hydro alcoolique au creux de la main 2. Bien répartir le produit sur les mains pendant 1 à 2 minutes en suivant les 6 étapes suivantes : Cf schéma ci-dessous a. Paume contre paume b. Paume de la main droite sur le dos de la main gauche et paume de la main gauche sur le dos de la main droite. c. Paume contre paume avec les doigts entrelacés. d. Dos des doigts contre la paume opposée avec les doigts emboîtés e. Friction en rotation du pouce droit enchâssé dans la paume gauche et vice versa f. Friction en rotation en mouvement de va-et-vient avec les doigts joints de la main droite dans la paume gauche et vice versa. SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

13 Page 13 sur 70 SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

14 Page 14 sur 70 VII. C ONSERVATION DES ANTISEPTIQUES ET DESINFECTANTS Type de désinfectant/antiseptique Alcool modifié Gel hydro alcoolique Dakin Bétadine Durée de conservation après ouverture Jusqu à la date de péremption 6 mois 1 mois 1 mois VIII. PRELEVEMENTS SANGUINS A. PRECONISATIONS PATIENTS Se référer au tableau par analyte B. M ATERIEL DE PRELEVEMENT Systèmes de disponibles au laboratoire : Aiguilles Ailettes Corps de pompe Seringues Tubes collecteurs Vaccinostyles Surgicutt Flacons (Micro lance) pour hémoculture Contenant : ou (jaune) Tubes secs avec activateur de coagulation et séparateur pour analyses sur sérum Tubes secs avec activateur de coagulation pour analyses sur sérum (rouge) Tubes avec héparine de lithium pour analyses sur plasma hépariné (vert) Tubes avec citrate de sodium, pour analyses sur plasma citraté (bleu) SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

15 Page 15 sur 70 Tubes avec sel d EDTA di-potassique, pour analyses sur sang total ou plasma EDTA (violet) Tubes avec citrate spécifiques pour VS Tubes avec fluorure de sodium, pour la glycémie (gris) Sur demande, le laboratoire peut fournir des tubes pour les analyses spécifiques (oligo-éléments ) Ordre de Ponction veineuse franche sans hémoculture Bleu Jaune Rouge Vert Violet Gris Ponction veineuse franche avec hémoculture Flacon Bleu Jaune Rouge Vert Violet Gris Hémoculture Autres tubes en dernier : VS, ACD, Aprotinine et Thrombine Quelques précautions à prendre lors de la réalisation des s : Toujours respecter le ratio Sang / Additif Toujours homogénéiser les tubes après le Ne pas inverser les bouchons Ne pas mélanger le contenu de plusieurs tubes! En cas de avec ailette, si une analyse d hémostase est demandée, prélever les premiers millilitres sur un tube de purge (tube citraté) SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

16 Page 16 sur 70 C. I NSTRUCTION DE PRELEVEMENT 1. POSE DE PATCH ANESTHESIANT Patch à fournir par le patient Expliquer au patient ce qui va lui être fait Rechercher le lieu le plus adéquat pour réaliser le Retirer la languette protectrice et apposer le patch à cet endroit La crème anesthésiante doit être en contact avec la peau Délai d attente : Env 45 minutes à 2 heures (en deçà ou delà l effet anesthésiant sera moindre) 2. PONCTION VEINEUSE Habilitation Matériel Etapes Biologiste Diplôme : Diplôme de médecin biologiste Diplôme de pharmacien biologiste Technicien Diplôme : Certificat de capacité pour les s sanguins Et AFGSU niveau 2 (uniquement pour les s faits à l extérieur du laboratoire) Infirmier : Diplôme D état d Infirmier Gel désinfectant pour les mains ou savon antiseptique Alcool modifié Garrot Coton et Sparadrap Tubes de s adéquats Système de adéquat : Aiguille et corps de pompe à usage unique Système à ailette à usage unique Tube collecteur Seringue et aiguille stérile à usage unique Container à déchets Se laver les mains au savon ou au antiseptique Choisir le site de et la veine à ponctionner Si besoin, poser le garrot Désinfecter le site de ponction à l'aide d'un coton imprégné d alcool modifié et le jeter! Si dosage d alcool, utiliser du Dakin Réaliser la ponction veineuse en utilisant le système approprié en fonction de la difficulté et du site de Desserrer le garrot dès que le sang commence à affluer (si possible) Remplir les tubes adéquats (cf tableau par analytes du manuel de ) en respectant l ordre Homogénéiser les tubes par retournement Retirer l aiguille puis comprimer la veine avec un autre morceau de coton Demander au patient d appuyer sur le coton Eliminer le système de dans le container à déchets contaminés Poser un morceau de sparadrap pour maintenir le coton Identifier les tubes avec le nom, prénom et date de naissance SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

17 Page 17 sur 70 Informer le patient qu il ne doit pas porter de charge lourde pendant ¼ d heure 3. D ETERMINATION DU TEMPS DE SAIGNEMENT (IVY & DUKE) Habilitation Biologiste : Diplôme de Médecin ou de Pharmacien Biologiste Infirmier : Diplôme d Etat d Infirmier Technicien Préleveur : Certificat de Prélèvement sanguin et AFGSU niveau 2 (uniquement pour les s faits à l extérieur du laboratoire) Matériel : Gel désinfectant pour les mains Tensiomètre Surgicutt à usage unique Coton Papier filtre Dakin Chronomètre Temps d Ivy Etapes Se laver les mains avec du désinfectant Placer le bras du patient sur un support ferme, en exposant la face antérieure du bras. Passer un coton imbibé de Dakin sur l avant-bras Installer le brassard du tensiomètre sur le haut du bras et appliquer une pression permanente : Adulte : 40 mm Hg Enfant : 20mm Hg Laisser le brassard pendant toute la durée du test. Retirer le surgicutt de son emballage stérile Retirer l attache de sûreté Tenir fermement le surgicutt entre le pouce et l index, poser le sur l avant-bras, de façon à ce que chaque bord touche légèrement la peau Faire l incision env. 5 cm sous le pli du coude Eviter les zones œdémateuses, trop poilues, les veines superficielles et les cicatrices Déclencher le chronomètre dès que la première goutte de sang apparaît Eponger toutes les 30 secondes avec du papier filtre sans toucher l incision afin de ne pas enlever le clou plaquettaire. Lorsque le sang n imbibe plus le papier, arrêter le chrono et lire le temps Le temps de saignement est déterminé par le temps arrondi à 30 secondes. Noter le temps écoulé : Sur site : sur la feuille de - En extérieur : sur l ordonnance SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

18 Page 18 sur 70 Matériel : Gel désinfectant pour les mains Coton Dakin Vaccinostyle (microlance) Chronomètre Temps de Duke Etapes : Se laver les mains avec du désinfectant Passer un coton imbibé de Dakin au niveau du lobe de l oreille Réaliser une incision en bas du lobe de l oreille avec la microlance Déclencher le chronomètre dès que la première goutte de sang apparait Eponger toutes les 30 secondes avec du coton sans toucher l incision afin de ne pas enlever le clou plaquettaire. Lorsque le sang n imbibe plus le coton, arrêter le chrono et lire le temps Le temps de saignement est déterminé par le temps arrondi à 30 secondes. Noter le temps écoulé : Sur site : sur la feuille de - En extérieur : sur l ordonnance. 4. GAZ DU SANG Biologiste Préleveur Matériel Diplôme : Diplôme de médecin biologiste Diplôme de pharmacien biologiste (soumis à autorisation du médecin biologiste) Compresses stériles Antiseptique : Bétadine ou Dakin si allergie à l iode Seringue spécifique pour GDS ou à défaut une seringue héparinée et aiguille Adhésif hypoallergénique Glace si le n est pas immédiatement techniqué. SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

19 Page 19 sur 70 Réalisation du test d Allen. Si le test est positif le soin se poursuit. Si le test est négatif, le reproduire sur l autre bras. En cas de double négatif, la voie fémorale doit être utilisée, renvoyer le patient vers son médecin. Mettre un mot suivi dossier. Le poignet est placé en légère hyper extension, poignet stabilisé. Se laver les mains Préparer la seringue héparinée et ajuster le piston à 2 ou 3 ml. Désinfecter l endroit choisi pour prélever à l'aide d'une compresse imprégnée d antiseptique : Bétadine ou Dakin si allergie à l iode Etapes Repérer l artère et ponctionner avec un angle de 45 C biseau dirigé vers le haut. Attendre que la seringue soit complètement remplie. Retirer l aiguille et comprimer l artère pendant 2 à 5 min avec une compresse imbibée d antiseptique (10 min si patient sous traitement anticoagulant). Eliminer l aiguille dans le container spécifique Purger les bulles si nécessaire et boucher la seringue à l aide du bouchon dédié puis agiter Faire un pansement non compressif circulaire Identifier la seringue avec le nom, prénom et la date de naissance du patient Informer le patient qu il ne doit pas porter de charge lourde et garder le pansement pendant ½ d heure. Le est ensuite techniqué immédiatement. En cas de délai > 1h, le est placé dans la glace et techniqué dans l heure. 5. H EMOCULTURE Habilitation Biologiste : Diplôme de Médecin ou de Pharmacien Biologiste Infirmier : Diplôme d Etat d Infirmier Technicien Préleveur : Certificat de Prélèvement sanguin et AFGSU niveau 2 (uniquement pour les s faits à l extérieur du laboratoire)! A réaliser uniquement sur les sites équipés d une étuve à env. +37 C Conditions Matériel A réaliser si possible lors d'un pic fébrile. Si plusieurs s sont demandés, en l absence de précision médicale, réaliser 3 s à 1 heure d intervalle. Coton Bétadine ou Dakin si allergie à l iode Flacon d hémoculture stocké à température ambiante (un seul flacon permet la recherche des germes aérobies et anaérobies) Système à ailette à usage unique SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

20 Page 20 sur 70 Etapes Désinfecter soigneusement le site de (accès veineux) à la Bétadine (ou Dakin) Retirer le cap de protection du flacon Désinfecter le bouchon à l aide de bétadine Réaliser la ponction veineuse en utilisant le dispositif à ailette Ensemencer le flacon jusqu à la graduation. (Soit environ 10 ml de sang). Eviter de faire entrer de l air dans les flacons. Désinfecter à nouveau le bouchon Homogénéiser le flacon par 2 ou 3 retournements. Noter sur le flacon : l identité du patient, la date et l heure du, la température du patient au moment du (si possible) Déposer le flacon d hémoculture à l étuve 1 H minimum (à +37 C) Les retourner 4 fois par jour manuellement avant le transfert sur le plateau technique de microbiologie (24 h max) Le WE : Après 24 heures d incubation, insérer impérativement l indicateur de croissance sur le bouchon et agiter 2 fois/ jour avant transfert sur le plateau 6. PRELEVEMENT POUR T EST DE HUHNER Personnel autorisé Médecin ou de Pharmacien Biologiste habilité Conditions préalables Il faut que les conditions de réalisation soient scrupuleusement respectées pour que le test soit interprétable : Le test doit être réalisé en période pré-ovulatoire, un jour ou deux avant la date prévue de l ovulation (en pratique du 12ème au 15ème jour du cycle).on pourra déterminer le moment optimale on réalisant des courbes de température ( à réaliser 2-3 jours avant la montée thermique) ou par tout autre critère clinique( durée habituelle du cycle, dosage œstradiol et/ou LH, échographie ovarienne...) Il faut de 2 à 7 jours d abstinence sexuelle pour le conjoint, afin que la qualité de son sperme soit optimale. Le rapport sexuel doit avoir lieu 6 à 12 heures (ou se conformer à la prescription ) avant le recueil de la glaire au laboratoire. Ce rapport doit être suivi d une période de repos allongé pour la patiente (20 à 30 minutes) La patiente ne doit pas effectuer de toilette vaginale avant le recueil de la glaire Matériel de Aspiglaire ref S MUCAT de CCD internationale Gants à usage unique Spéculum à usage unique CUSCO SPECULUM de LCH medical products. SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

21 Page 21 sur 70 Prélèvements de la glaire cervicale En salle de gynécologique, Installer la patiente en position gynécologique ; Préparer l aspiglaire à prélever pour l'endocol, (on peut si le test précedent était négatifau niveau de l'endocol prélever l exocol et le vagin) Se laver les mains avec le désinfectant ; Mettre des gants ; Placer le spéculum non lubrifié, de façon à visualiser le col de l'utérus ; Noter le degré d'ouverture du col sur la feuille de paillasse scanbac : ouvert ou fermé. Essuyer l'orifice externe du col avec une compresse afin d'éviter une contamination du par les sécrétions vaginales. Réaliser le au niveau de l endocol : -Aspirer le plus de liquide présent en introduisant une aspiglaire dans le col utérin. Si besoin (résultat négatif au niveau de l endocol) faire un au niveau du cul de sac postérieur vaginal. Remettre l aspiglaire dans son étui Identifier l aspiglaire avec le nom, prénom et date de naissance du patient ainsi que la localisation du (étiquette sur l aspiglaire) Examiner les s suivant P SPERM MO 001 Traçabilité Feuille scanbac scannée et stockée dans les fichiers scanbac. D. C AS PARTICULIERS A réaliser au laboratoire 1. GLYCEMIE POST PRANDIALE ET TEST DE TOLERANCE AU GLUCOSE Glycémie Post prandiale Etapes Généralités Solution de glucose En fonction de la prescription, Réaliser un à jeun puis 1h30 après la fin ou 2 h après le début du repas. Test de tolérance au glucose Durant le test : Le patient doit rester impérativement sous surveillance du préleveur ou du personnel médical. Seule, la prise d eau est autorisée. Avant toute prise de solution de glucose : réaliser un test urinaire en bandelette pour la détection de glucose. En l absence de glycosurie : réaliser le test de tolérance au glucose En présence de glycosurie, Sur le site technique : doser la glycémie à jeun En l absence d hyperglycémie : réaliser le test En présence d hyperglycémie : prévenir le biologiste. SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

22 Page 22 sur 70 Test de O Sullivan (=Hyperglycémie sur 1 h) Test de charge sur 2h Hyperglycémie provoquée sur 3h (ou 4h sur avis du biologiste) Sur les sites périphériques : prévenir le biologiste et se conformer à sa décision Si le patient ne peut uriner, demander l avis d un biologiste. Demander au patient d ingérer rapidement la solution de glucose (à 50, 75 ou 100g en fonction de la prescription ou du poids du patient) Utiliser des solutions prêtes à l emploi ou des sachets de glucose à dissoudre dans un verre d eau Si demandé par le médecin, réaliser un 1 er à jeun (T0) Le cas échéant, il est possible de réaliser le test sur un patient non à jeun Fournir au patient une solution de glucose 50g à boire Déclencher un chrono à 1h lorsque le patient a bu l intégralité de la solution Réaliser le à T60 Réaliser le 1 er à jeun T0 Fournir au patient une solution de glucose à boire (dosage fonction de la prescription ou du poids du patient 50, 75 ou 100 gr) Déclencher un chrono lorsque le patient a bu l intégralité de la solution Réaliser les s : - au temps indiqué dans la prescription ; - par défaut à 60min, 120 min. Réaliser le 1 er à jeun T0 Fournir au patient une solution de glucose à boire (dosage fonction de la prescription ou du poids du patient 50, 75 ou 100 gr) Déclencher un chrono lorsque le patient a bu l intégralité de la solution - Aux intervalles de temps demandés par le médecin - Par défaut à 60min, 120min, 180min. En fonction de l évolution du taux de sucre et sur avis du biologiste, poursuivre à 240 min. A chaque fois, réaliser une prise de sang et dans la mesure du possible, demander au patient de réaliser un recueil d urine. Pour cela lui fournir un flacon pour urinaire sur, préalablement étiqueté avec l étiquette dossier. Cycle Glycémique Cycle glycémique Prélèvement sanguin à réaliser à des heures précisées par la prescription médicale Les heures de s sont notées sur la prescription. Traçabilité Noter le résultat du test sur bandelette urinaire sur une étiquette mentionnant Nom & Prénom du patient et la coller dans le cahier de Prélèvement (US=Résultat) 2. T EST AU SYNACTHENE A réaliser uniquement par un infirmier ou un médecin biologiste. Le patient doit apporter son produit. - Arrêt des traitements (corticoïdes) depuis 24 h sauf si indication contraire du prescripteur - Sujet à jeun depuis 12h, au repos depuis 15 à 30mn - Prélèvement au temps 0 : entre 8h et 8h30 du matin - Injection IM d'une ampoule de synacthène-immédiat (0,25mg) - Prélèvement à T30 si demandé par le médecin, et à T60 mn systématiquement - du cortisol à T0,T30 le cas échéant et T60. SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

23 Page 23 sur 70 IX. PRELEVEMENTS URINAIRES POUR CHIMIE A. R ECUEIL D URINES SUR 24 HEURES Contenant : Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de préconisation fournie par le laboratoire Préconisations pour le : 1 ere Etape - Au lever : Exemple : le 10/01 à 7h Uriner dans les toilettes (vider complètement la vessie) Noter sur le flacon : la date et l heure (10/01 à 7h) 2eme Etape - Pendant 24 heures Recueillir la totalité des urines dans le flacon jusqu au lendemain même heure. Exemple : jusqu'au 11/01 à 7 H00 : à ce moment là, vider la totalité de la vessie dans le flacon Ne pas oublier d uriner avant d aller à la selle afin de ne pas perdre ces urines Si le flacon fourni par le laboratoire n'est pas suffisant, recueillir le reste des urines dans une bouteille d'eau minérale en plastique préalablement séchée. SURTOUT NE PAS JETER UNE PARTIE DES URINES. BIEN CONSERVER LA TOTALITE. Compléter la présente fiche Le (les) flacon(s) doit être conservé à température ambiante et acheminé au laboratoire dans les 4 heures après la fin de l épreuve. B. R ECUEIL D URINES SUR 3 HEURES ( COMPTE D ADDIS OU HLM) Contenant : Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de préconisation fournie par le laboratoire Se réveiller 3 heures avant l heure de lever habituel : Vider la totalité de la vessie dans les toilettes Boire ¼ de litre d eau. (environ 2 verres) Noter la date et l heure sur le flacon fourni par le laboratoire et sur la présente fiche Rester au repos (allongé ou assis) pendant 3 heures 3 heures après (le plus exactement possible): Uriner dans le flacon fourni par le laboratoire pour recueillir la totalité des urines. Noter l heure sur le flacon et sur la présente fiche SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

24 Page 24 sur 70 Le flacon doit être conservé à température ambiante et acheminé au laboratoire dans les 4 heures après la fin de l épreuve. En cas d impossibilité, conserver le flacon à +4 C. Nb : Dans l'intervalle des trois heures, si vous avez envie d uriner, récupérer les urines dans le flacon fourni. C. R ECUEIL D URINES SUR ECHANTILLON Contenant : ou Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de préconisation fournie par le laboratoire Recueillir de préférence la miction du matin au lever Un fraîchement émis, recueilli à tout autre moment peut suffire. Le flacon doit être conservé à température ambiante et acheminé au laboratoire rapidement. Pour le dosage de glycosurie et la recherche d acétonurie, densité urinaire, leucocyturie, nitrites, ph ou sang dans les urines, rapporter le flacon dans les 2 heures. En cas d impossibilité, conserver le flacon à +4 C. X. PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUE, MYCOLOGIQUE ET PARASITOLOGIQUE A. PRECONISATIONS PATIENTS! Si le patient a 1 ECBU, recueil sur urines 1 er jet et recherche de Mycoplasme, ne faire remplir qu une seule fois la fiche de préconisation Bactériologie sur Urines. (Uniquement si les recueils sont effectués sur la même miction). 1. E XAMEN CYTOBACTERIOLOGIQUE DES URINES (=ECBU) Contenant :! En cas d utilisation de flacon à bouchon bleu avec canule, ne pas soulever l opercule et ne pas toucher la canule. Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de préconisation fournie par le laboratoire (Bactériologie sur Urines) Effectuer si possible le recueil sur les PREMIERES URINES DU MATIN. (Ou s'abstenir d'uriner pendant 2 à 3 heures si possible) o Se laver les mains Pour les enfants : Pour les garçons : Décalotter Pour les filles : Bien écarter les petites lèvres o Faire une toilette soigneuse du méat urinaire avec la lingette antiseptique fournie o S asseoir sur les toilettes en écartant bien les jambes SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

25 Page 25 sur 70 o Eliminer le premier jet dans les toilettes o Ouvrir le flacon en dévissant le bouchon bleu sans retirer l opercule sur le dessus (! Risque de piqûre) o Continuer à uriner dans le flacon et le refermer soigneusement Remarque : pour les bébés, le recueil est effectué à l aide d une poche urinaire, si possible, au laboratoire. En cas d'impossibilité, fournir au parent une fiche de préconisation ainsi que le matériel ad hoc. Transport : Le flacon doit être apporté dans les 2 heures maximum qui suivent le recueil. En cas d'impossibilité, conserver le flacon au réfrigérateur (24 heures maximum).! Pour les ECBU à domicile, si le flacon ne peut être apporté dans les délais, transfert possible sur tube boraté (fourni par le laboratoire). 2. S COTCH TEST ANAL (TEST DE GRAHAM) Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de préconisation fournie par le laboratoire Préconisations pour le : Au lever avant la toilette et les premières selles : Utiliser un scotch TRANSPARENT Décoller le scotch de son support. Appliquer le coté adhésif sur les plis de la marge anale et le maintenir en appuyant quelques secondes. Retirer le scotch et l étaler sur la lame support. Renouveler l opération avec le second scotch. Replacer les 2 lames dans l étui. Compléter la présente fiche. Conserver l étui à température ambiante et l acheminer au laboratoire dans les 48 heures. 3. S PERMOCULTURE Contenant : Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de préconisation fournie par le laboratoire Uriner dans les toilettes Se laver soigneusement les mains au savon. Nettoyer le gland et le méat urinaire avec la lingette désinfectante remise par le laboratoire. Recueillir la totalité de l éjaculat obtenu par masturbation, dans le flacon stérile mis à disposition par le laboratoire (Si la totalité du n a pas pu être recueilli, prévenir le laboratoire et le noter sur la présente fiche). Noter la date et l heure du recueil sur le flacon Si le flacon doit être acheminé au laboratoire, le conserver à température ambiante et l apporter dans les 2 heures suivant le recueil. SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

26 Page 26 sur 70 Ne pas conserver au réfrigérateur (fragilité de certains germes). 4. TEST DE HUHNER (TEST POST C OÏTAL) Préconisations pour le : -Prendre rendez-vous dès le premier jour des règles afin de fixer la date du rapport programmé : idéalement en période pré-ovulatoire 24 à 48 heures avant la montée thermique survenant en moyenne au 14 ème jour du cycle. -S abstenir de rapport sexuel et l homme de masturbation pendant 2 à 7 jours précédents le test. -Avoir un rapport avec pénétration vaginale 6 à 12h avant le test. -Ne pas utiliser de lubrifiant lors du rapport et ne pas faire de toilette vaginale profonde ou de bain chaud après ce rapport. -Rester allongée min après le rapport. -Se rendre au laboratoire le jour à l heure dite pour la réalisation du test. 5. C OPROCULTURE/PARASITOLOGIE Contenant : Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de préconisation fournie par le laboratoire (Pour les examens parasitologiques seuls, un flacon propre non stérile est acceptable) Préconisations pour le : Cet examen est à effectuer, si possible : - lors des épisodes diarrhéiques ; - à distance de tout traitement. Pour les enfants et adultes : Recueillir les selles dans le flacon fourni par le laboratoire (maximum au 2/3) Pour les nourrissons, recueillir les selles à partir de la couche Ouvrir le flacon Prendre la spatule et transvaser les selles Bien refermer le flacon Conserver le flacon à température ambiante et le déposer au laboratoire sous 2 heures. En cas d impossibilité, conserver le flacon au réfrigérateur (12 heures maximum pour la coproculture et 24 heures maximum pour la parasitologie). SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

27 Page 27 sur R ECHERCHE DE SANG DANS LES SELLES Contenant : Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de préconisation fournie par le laboratoire Eviter certains médicaments : Anti-inflammatoires, fer, Vitamine C Eviter de réaliser l examen durant la période des règles ou en présence d hémorroïdes Recueillir les selles dans le flacon fourni par le laboratoire Réalisation du test sur 3 jours consécutifs Conserver le flacon à température ambiante et le déposer au laboratoire sous 2 heures. En cas d impossibilité, conserver l au réfrigérateur (8 heures maximum). Rapporter au jour le jour l de selles sur le flacon identifié et daté. 7. E XPECTORATION Contenant Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de préconisation fournie par le laboratoire Préconisations pour le : Effectuer le recueil le matin au réveil : o Après un effort de toux o Recueillir un crachat bronchique dans un flacon stérile fourni o Bien refermer le flacon o Recueil à effectuer sur 3 jours consécutifs en cas de recherche de BK Le flacon doit être apporté 2 heures au maximum après le recueil. En cas d impossibilité, conserver le flacon au réfrigérateur (12 heures maximum). 8. PRELEVEMENT VAGINAL Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de renseignement par le préleveur Le doit être effectué préférentiellement à distance (> 2 heures) de la dernière miction et en l absence de tout traitement antibiotique ou antifongique. Le doit être effectué à distance (48 heures) d un traitement local ou général à visée gynécologique en dehors des règles Absence de toilette vaginale dans les heures précédant l examen. 9. PRELEVEMENT URETRAL Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de renseignement par le préleveur SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

28 Page 28 sur 70 Le doit être effectué à distance (> 2 heures) de la dernière miction et préférentiellement en l absence de tout traitement antibiotique ou antifongique. 10. R ECHERCHE MYCOPLASME DANS LES URINES Contenant : Flacon stérile sans borate Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de préconisation fournie par le laboratoire (Bactériologie sur Urines) Effectuer le recueil sur le 1 er jet des premières urines du matin si possible, ou à distance de la dernière miction (>2 h) o Se laver les mains o Faire une toilette soigneuse du méat urinaire avec la lingette antiseptique fournie o Recueillir le 1 er jet d urine dans le flacon stérile fourni (~10ml soit 1/3 du flacon) et le refermer soigneusement Le flacon doit être apporté 4 heures au maximum après le recueil. Contenant : 11. E XAMEN CYTOBACTERIOLOGIQUE D UN PREMIER JET URINAIRE Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de préconisation fournie par le laboratoire (Bactériologie sur Urines) Effectuer le recueil sur le 1 er jet des premières urines du matin si possible, ou à distance de la dernière miction (2 à 3 h) o Se laver les mains o Faire une toilette soigneuse du méat urinaire avec la lingette antiseptique fournie o Recueillir le 1 er jet d urine dans le flacon stérile fourni (~10ml soit 1/3 du flacon) et le refermer soigneusement Le flacon doit être apporté 4 heures au maximum après le recueil. Ne pas conserver au réfrigérateur (germes fragiles) Contenant : 12. R ECHERCHE DE B ILHARZIOSE URINAIRE Renseignements cliniques : A noter sur la fiche de préconisation fournie par le laboratoire (fiche dédiée) A effectuer au réveil sur les 1 ères urines du matin Sauter à pieds joints sur les talons (pour décrocher les œufs de la vessie) Recueillir le 1 er jet des premières urines du matin (environ 10 ml) dans un flacon stérile Bien refermer le flacon Conserver le flacon à température ambiante et le déposer au laboratoire dans les 24 heures. SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

29 Page 29 sur 70 B. I NSTRUCTIONS DE PRELEVEMENTS 1. PRELEVEURS Diplôme de Médecin ou de Pharmacien Biologiste Diplôme d Etat d Infirmier 2. M ATERIEL DE PRELEVEMENT Ecouvillons Spéculum avec milieux de transport Epais à bouchon violet : Prélèvements vaginaux, ORL. Fin à bouchon orange : Prélèvements urétraux Vaccinostyle (Micro Lance) Pince à épiler Kit pour Mycoplasme : + (milieu de transport UMMt + écouvillon spécifique) 3. R EALISATION DES PRELEVEMENTS a) Prélèvements vaginaux Installer la patiente en position gynécologique ; Préparer les écouvillons à prélever en fonction du tableau ci-dessous : Se laver les mains avec le désinfectant ; Mettre des gants ; Placer le spéculum de façon à visualiser le col de l'utérus ; SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

30 Page 30 sur 70 Type de germes Germes banals, gonocoque et Trichomonas Mycoplasmes Dépistage Streptocoque B (grossesse) Matériel 1 Ecouvillon épais en milieu de transport (bouchon violet) 1 Ecouvillon dacron à tige blanche 1 Flacon contenant le milieu de transport UMMt (stocké à env +4 C) 1 Ecouvillon épais en milieu de transport (bouchon violet)! Ne pas utiliser de spéculum Etapes Frotter l écouvillon au niveau du cul de sac vaginal et du col Recueillir les sécrétions, et insister au niveau des lésions éventuelles Casser l écouvillon dans le flacon de milieu transport Fermer hermétiquement le flacon Frotter l écouvillon au niveau de l endocol Décharger l écouvillon dans le milieu de transport Fermer le flacon et jeter l écouvillon Appliquer l écouvillon au niveau du 1/3 inférieur du vagin Identifier les s avec le nom, prénom et date de naissance du patient (Etiquette) b) Prélèvements urétraux Préparer les écouvillons à prélever en fonction du tableau ci-dessous : Se laver les mains avec le désinfectant Mettre des gants Type de germes Germes banals, gonocoque, Trichomonas Matériel 1 Ecouvillon fin avec milieu de transport (bouchon orange) Etapes Passer l écouvillon dans l urètre Décharger et casser l écouvillon dans le milieu de transport Fermer hermétiquement le flacon Mycoplasmes 1 Ecouvillon fin dacron 1 Flacon contenant le milieu de transport UMMt (stocké à env +4 C) Passer l écouvillon dans l urètre Décharger l écouvillon dans le milieu de transport UMMt. Fermer le flacon et jeter l écouvillon Identifier les s avec le nom, prénom et date de naissance du patient (Etiquette) SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

31 Page 31 sur 70 c) Plaies, escarres et pus profond Matériel Gants 1 Ecouvillon épais en milieu de transport (bouchon violet) Etapes Prendre les précautions d asepsie pour éviter de contaminer le par les bactéries se trouvant normalement sur la peau Mettre des gants Frotter l écouvillon sur toute la zone à prélever Casser l écouvillon en milieu de transport dans le flacon Fermer hermétiquement le flacon Identifier les s avec le nom, prénom et date de naissance du patient (Etiquette) d) Prélèvements ORL Type de Matériel Etapes Prélèvement pharyngé Prélèvement buccal Prélèvement nasal Gants 1 Ecouvillon épais (bouchon violet) ou 1 écouvillon fin (bouchon orange) en milieu de transport selon les sites à prélever Demander au patient d ouvrir la bouche et d abaisser la langue (non tirée) de façon à visualiser correctement l oropharynx et les amygdales. Si besoin utiliser un abaisse langue Frotter l écouvillon sur la surface de chaque amygdale, sur la muqueuse pharyngée au niveau des zones inflammatoires ou nécrotiques, à la périphérie des fausses membranes. Eviter de toucher la langue, la luette et la paroi postérieure du pharynx Casser l écouvillon en milieu de transport dans le flacon Fermer hermétiquement le flacon Demander au patient d ouvrir la bouche. Frotter l écouvillon sur la muqueuse buccale. Casser l écouvillon en milieu de transport dans le flacon Fermer hermétiquement le flacon Par narine : Passer l écouvillon au niveau de la partie antérieure de la fosse nasale (récessus narinaire antérieur) L écouvillon doit être dirigé en haut et en avant. Casser l écouvillon en milieu de transport dans le flacon Fermer hermétiquement le flacon Prélèvement auriculaire Par conduit externe Passer l écouvillon au niveau du conduit externe Casser l écouvillon en milieu de transport dans le flacon Fermer hermétiquement le flacon SELARL Siège social 20 rue Alfred de Vigny PARIS

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure Matériel Préconisation (rappel : sauf mention contraire l acheminement au laboratoire est effectuer à température ambiante) ECBU Recueil de l urine dans le pot à couvercle bleu 1 Important : Ne soulevez

Plus en détail

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage.

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage. 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Cette procédure vise à garantir la bonne réalisation de prélèvements qui seront analysés au sein du groupe ALPHABIO, ils peuvent être effectués dans différents lieux :

Plus en détail

Fiche de préconisation n B1

Fiche de préconisation n B1 Fiche de préconisation n B1 Cortisol Prélèvement réalisé entre 7h et 9h de préférence (taux maximal le matin). Patient au repos depuis 15 min Noter l heure impérativement Eviter le stress Prise de corticothérapie

Plus en détail

Modalités de recueil de prélèvement par les patients

Modalités de recueil de prélèvement par les patients Laboratoire Instruction Référence : LA-PREAN-I-014 Modalités de recueil de prélèvement par les patients Date de diffusion 17/11/2014 Objectif & Domaine d application Cette fiche d instruction décrit les

Plus en détail

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE MANUEL des PRELEVEMENTS 45, Rue Cognacq-Jay 51092 REIMS Cedex 03 26 78 39 52 03 26 78 38 82 pgillery@chu-reims.fr ST-PRA-MANU-PRLV V04 - Octobre 2015

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

Destinataires. Sommaire

Destinataires. Sommaire Destinataires Pour application : préleveurs Pour information : tout le personnel du laboratoire Mode de diffusion Papier Informatique Modalité de diffusion Messagerie Classeur dans les box de prélèvements

Plus en détail

Prélèvement pour la réalisation d un. Examen Cyto Bactériologique des Urines

Prélèvement pour la réalisation d un. Examen Cyto Bactériologique des Urines Prélèvement pour la réalisation d un Examen Cyto Bactériologique des Urines Réf.: N2-SMT-Lab- Ana -MICR- 01 V2 ECBU Total pages : 06 LABORATOIRE Localisation du document écrit : Classeur : "Guide des prélèvements

Plus en détail

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques V1 05/02/2015 1 Sommaire Présentation du laboratoire....3 Informations de prescription...6

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Les modalités de prélèvement, de conservation, de transport des échantillons biologiques doivent répondre aux dispositions obligatoires du Guide de Bonne Exécution des Analyses

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

Laboratoire DEGEORGES MANUEL DE PRELEVEMENT

Laboratoire DEGEORGES MANUEL DE PRELEVEMENT Laboratoire DEGEORGES 9 rue mercy 54400 LONGWY 03.82.24.30.30-03.82.24.32.11 MANUEL DE PRELEVEMENT Seule la version électronique fait foi INTRODUCTION Le patient est au centre de la politique d amélioration

Plus en détail

Tableau récapitulatif

Tableau récapitulatif Tableau récapitulatif Définition spécifique Injection intra dermique Injection sous cutanée Injection intra musculaire Injection intra veineuse Introduction d une solution concentrée Introduction d une

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT

MANUEL DE PRELEVEMENT VOTRE SANTÉ NOTRE OBJECTIF MANUEL DE PRELEVEMENT Manuel de prélèvement - C2 ENR 04 V1 www.labio.fr www.labio.fr 2 Manuel de prélèvement C2 ENR 04 V1 Liste des sites du groupe LABIO Laboratoire Jacob Aix-en-Provence

Plus en détail

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Théorie et Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Définition Objectifs Lieux de ponction Quand effectuer une prise de sang Matériel nécessaire Rôle Infirmier / prélèvement sanguin

Plus en détail

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016 HIA Clermont-Tonnerre Brest Laboratoire de Biologie Médicale Mode opératoire Réalisation d'un myélogramme Code : PRA-MO-PRLTMYELO Version n 04 Date d'application : 07/01/2016 Page : 1 / 7 VERSION COMMENTAIRE

Plus en détail

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire.

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire. Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament CINRYZE de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Description du dispositif et des accessoires spécifiques

Description du dispositif et des accessoires spécifiques Description du dispositif et des accessoires spécifiques Le PICC est un cathéter en silicone ou en polyuréthane mesurant entre 30 et 60 cm, il est radio-opaque. Les cathéters posés au DEA sont en général

Plus en détail

Étapes préexécutoires

Étapes préexécutoires Ponction veineuse Rassembler le matériel: Aiguille à prélèvements multiples ou microperfuseur à ailette (calibre 20 ou 21) Barillet Tubes de prélèvement Gants non stériles Garrot Tampons d alcool Ruban

Plus en détail

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs.

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs. Direction des Soins Faculté de Médecine SEMINAIRE INTERACTIF - GESTES TECHNIQUES 3 Principes de base de préparation d injections, Injections intra dermiques (ID) et sous cutanées (SC) chez l adulte et

Plus en détail

L administration du facteur de coagulation à domicile

L administration du facteur de coagulation à domicile L administration du facteur de coagulation à domicile la voie périphérique Guide à l usage des patients et des parents d enfants hémophiles Sommaire Introduction : Qu est-ce que l abord veineux périphérique?

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC Les modifications apportées à la version précédente apparaissent en rouge. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit les différentes étapes pour réaliser les prélèvements pour hémoculture.

Plus en détail

JSBIO SELAS DES LABORATOIRES JSBIO BOUCHES-DU-RHÔNE

JSBIO SELAS DES LABORATOIRES JSBIO BOUCHES-DU-RHÔNE JSBIO SELAS DES LABORATOIRES JSBIO BOUCHES-DU-RHÔNE 1 Ce guide a pour objectif de définir les bonnes pratiques de prélèvements afin que les examens soient réalisés dans des conditions optimales. Il permet

Plus en détail

Installation d un cathéter veineux court périphérique

Installation d un cathéter veineux court périphérique Installation d un cathéter veineux court périphérique Étapes préexécutoires Un garrot Tampons d alcool Cathéters veineux de différents calibres Piqué jetable Gants non stériles Pellicules transparentes

Plus en détail

Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient

Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient Date d application : 2015-02-26 C1-4ENR34 Version 1 Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient C1-4ENR34 Version 1 Preconisations pour le recueil des echantillons par le patientpage

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS 17.03.09 Mme Dicchi Soins Infirmiers II I)Les incontournables pour toute injection A)La seringue : schéma B)Désinfection du point d injection C)Pansement à la fin de l injection D)La position du patient

Plus en détail

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation UNIBIO BIOMED34 FORMULAIRE Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes 1-C2FORM08 Version 4. 0 Applicable au : 2014-12-02 Date de vérification Validation Approbation 2014-12-01 BAYETTE

Plus en détail

Guide fournisseur "CML" sur les conditions de transports des échantillons.

Guide fournisseur CML sur les conditions de transports des échantillons. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit comment sont effectués les prélèvements bactériologiques au sein du laboratoire. Il s applique à l ensemble des prélèvements bactériologiques

Plus en détail

C Recommandations pré analytiques générales

C Recommandations pré analytiques générales C Recommandations pré analytiques générales C.1 Liste des analyses à jeun Etat de jeûne L état de jeûne est un des éléments permettant la bonne exécution technique des analyses et une interprétation pertinente

Plus en détail

Lire attentivement les instructions avant de procéder au prélèvement de votre échantillon sanguin.

Lire attentivement les instructions avant de procéder au prélèvement de votre échantillon sanguin. Lire attentivement les instructions avant de procéder au prélèvement de votre échantillon sanguin. Précautions et Restrictions Ne pas suivre toutes les instructions peut fortement affecter l exactitude

Plus en détail

La dialyse péritonéale (DP) avec poches jumelées

La dialyse péritonéale (DP) avec poches jumelées La dialyse péritonéale (DP) avec poches jumelées de retour à la maison, vous devez maintenant faire chaque jour des dialyses par voie péritonéale. voici un rappel des étapes à suivre et des symptômes à

Plus en détail

Généralités sur les injections

Généralités sur les injections Généralités sur les injections UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX Promotion 2014-2017 1 Plan 1- Principes à

Plus en détail

Désobstruction d un cathéter veineux central

Désobstruction d un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 14 Désobstruction d un cathéter veineux central 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Pour la santé au travail CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Risques d AES Piqûre Coupure Projection sur visage yeux peau lésée Avec l aimable autorisation des sociétés SITA

Plus en détail

Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III. Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains

Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III. Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains 1 INTRODUCTION Compliance à l hygiène des mains et sa qualité = largement tributaires : De la présence

Plus en détail

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène.

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. Page 1 sur 5 La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. SONDAGE VESICAL EN SYSTEME CLOS Dans le cadre de son rôle propre, l infirmière accomplit les changements de sonde vésicale et la

Plus en détail

À remettre aux patientes. L essentiel à retenir pour l auto-injection avec le stylo injecteur pour le traitement de l infertilité

À remettre aux patientes. L essentiel à retenir pour l auto-injection avec le stylo injecteur pour le traitement de l infertilité À remettre aux patientes L essentiel à retenir pour l auto-injection avec le stylo injecteur pour le traitement de l infertilité Le traitement de l infertilité que vous a prescrit votre médecin peut être

Plus en détail

Manuel du préleveur www.airbio.fr 1 sur 21

Manuel du préleveur www.airbio.fr 1 sur 21 Manuel du préleveur www.airbio.fr Plein Centre 7 allée d'occitanie 31770 COLOMIERS 05 61 30 13 38 contact@airbio.fr 12 av de cornebarrieu 31700 BLAGNAC 05 61 71 22 11 secretariatbl@airbio.fr 110 av des

Plus en détail

III9/MO-LAB-07 Version N 01 Mode Opératoire HEMOCUE Hb 201+

III9/MO-LAB-07 Version N 01 Mode Opératoire HEMOCUE Hb 201+ III9/MO-LAB-07 Version N 01 Mode Opératoire HEMOCUE Hb 201+ CH - NIORT Laboratoire de biologie I OBJET : Description du mode d utilisation de l Hemocue Hb201+ pour la détermination du taux d hémoglobine

Plus en détail

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DU DIABETE Dr Arame Ndiaye OBJECTIFS 1- Enumérer trois conditions à respecter lors d un prélèvement sanguin

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Page 1/6 Localisation : Classeur VERT Disponible sur Intranet A revoir : 10/2015 Objet : La présente procédure a pour objet de décrire les responsabilités et les principes pour la réalisation des prélèvements.

Plus en détail

V2b/P-LAB-01 Version N 05 Procédure Prélèvements pour examens de biologie médicale

V2b/P-LAB-01 Version N 05 Procédure Prélèvements pour examens de biologie médicale CH - NIORT Laboratoire de biologie I OBJET : Cette procédure vise à décrire les différentes étapes concernant la réalisation des prélèvements biologiques y compris les règles d identification du patient

Plus en détail

Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes

Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes Votre médecin vous a prescrit du méthotrexate. Ce médicament réduit la douleur due à plusieurs maladies auto-immunes. Cette fiche vous

Plus en détail

F-Identification des échantillons

F-Identification des échantillons F-Identification des échantillons L identification des échantillons doit être effectuée par le préleveur au moment du prélèvement. «Décret n 2002-660 du 30 avril 2002, Art.20-5- Les prélèvements destinés

Plus en détail

Manuel de prélèvement DU LABORATOIRE ET DE L ANATOMIE PATHOLOGIQUE

Manuel de prélèvement DU LABORATOIRE ET DE L ANATOMIE PATHOLOGIQUE Manuel de prélèvement DU LABORATOIRE ET DE L ANATOMIE PATHOLOGIQUE PBH PREA 0005 B 1 / 12 Manuel de prélèvement Sommaire I Introduction... 3 II Présentation du Laboratoire et de l Anatomie pathologique...

Plus en détail

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Rédaction : BLETTNER.C

Plus en détail

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Étapes pré-éxécutoires Mesurer la glycémie capillaire Étapes pré-éxécutoires Retirer l insuline du congélateur Comparer l étiquette avec

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète

Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète Tests dynamiques réalisés au laboratoire Test de O Sullivan Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète gestationnel chez la femme enceinte (6 ème au 7 ème mois de grossesse) Préparation

Plus en détail

L enfant a de la fièvre L enfant vient de se brûler L enfant vient de chuter L enfant saigne du nez

L enfant a de la fièvre L enfant vient de se brûler L enfant vient de chuter L enfant saigne du nez «Bobologie» L enfant a de la fièvre L enfant vient de se brûler L enfant vient de chuter L enfant saigne du nez La santé de l enfant relève de la responsabilité de ses parents. Or, certains problèmes peuvent

Plus en détail

Petits conseils dans le cadre d une Chirurgie Plastique

Petits conseils dans le cadre d une Chirurgie Plastique Petits conseils dans le cadre d une Chirurgie Plastique Le jour de votre consultation Vous serez accueilli(e) par ma secrétaire qui vous demandera votre nom, et si besoin votre Carte Vitale, puis elle

Plus en détail

Par : S / Abdessemed

Par : S / Abdessemed Par : S / Abdessemed Cette méthode de prélèvement est facile et rapide et fournit du sang en quantité suffisante pour permettre de répéter un test en cas d erreur ou de résultats douteux, cependant, elle

Plus en détail

Indice : 1 Date de mise en appli : Sondage urinaire

Indice : 1 Date de mise en appli : Sondage urinaire Page : 1/7 SOMMAIRE : Page de Garde :... 1-2 Logigramme principal (Logigramme) :... 3 Toilette Hygiénique (Logigramme) :... 4 Toilette Antiseptique (Logigramme) :... 5 Pose de la sonde (Logigramme) :...

Plus en détail

Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis

Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis Sommaire I- Préambule II- Cas de Mme B III- Education du patient IV- Suivi à domicile V-Conclusion I.Préambule

Plus en détail

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique»

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» Anne-Marie Béduchaud Responsable Hygiène gestion du risque Polyclinique de Poitiers/Clinique Saint Charles/HAD 18032015 Qu est ce

Plus en détail

LES INFILTRATIONS DEFINITION LES QUESTIONS. Dr Patrick FERRAND Mai 2003

LES INFILTRATIONS DEFINITION LES QUESTIONS. Dr Patrick FERRAND Mai 2003 1 LES INFILTRATIONS Dr Patrick FERRAND Mai 2003 DEFINITION Sens strict = injections intra articulaires d un corticoïde. Définition élargie : «infiltrations» = toutes les injections locales d un dérivé

Plus en détail

PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE

PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE Laboratoire de Biologie médicale multisite Ref : SEL-PPI7I-333-v03 PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE A. Généralités : Le préleveur à domicile est le représentant du laboratoire auprès du patient. -

Plus en détail

Calendrier Mictionnel

Calendrier Mictionnel Pour plus d informations sur toutes les sondes LoFric, les services proposés par Wellspect HealthCare, les troubles urinaires et l intérêt de l auto, consultez www.lofric.fr Ce calendrier est également

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Notice d utilisation. Distributeur France :

Notice d utilisation. Distributeur France : Notice d utilisation La liberté au naturel! La coupe menstruelle LunaCup TM est une protection périodique innovante fabriquée en Finlande. Elle est facile et sûre d utilisation tout en présentant une alternative

Plus en détail

Méthode de moulage d oreille spécifique

Méthode de moulage d oreille spécifique Guide d utilisation V2.1 Juillet 2015 Méthode de moulage d oreille spécifique Avant de commencer, merci de prendre un moment pour lire cette notice dans son intégralité et de suivre les étapes décrites

Plus en détail

Les injections - 1 - DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse.

Les injections - 1 - DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse. Les injections - 1 - LES INJECTIONS GENERALITES DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse. VOIES D'INTRODUCTION POUR

Plus en détail

Vous accueille et vous informe

Vous accueille et vous informe L équipe de soins Vous accueille et vous informe Endocrinologie, Maladies Osseuses, Génétique et Gynécologie Médicale Professeur Jean-Pierre Salles, Responsable d Equipe Médicale Professeur Maïthé Tauber

Plus en détail

Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie

Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie Le personnel de laboratoire travaillant en contact avec des agents infectieux peut contracter des infections par le biais

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES

E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES 1. Objet Cette procédure a pour objet d expliciter les modalités

Plus en détail

mon Carnet de Liaison et d autosurveillance

mon Carnet de Liaison et d autosurveillance mon Carnet de Liaison et d autosurveillance DIABèTE GESTATIONNEL mon Carnet de Liaison et d autosurveillance diabète gestationnel Mes rendez-vous Gynécologue-obstétricien Nom :... Dates Horaires Lieu Prénom

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements bactériologiques et mycologiques C2MOPBAC

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements bactériologiques et mycologiques C2MOPBAC Version : ACR 01 Date de validation : 21/01/2013 Type de texte : Mode opératoire Date de mis en application : 21/01/2013 Intervenants Dates Visas Auteur DENOYERS Hervé 19/10/2012 Vérification SOUCHET Jean

Plus en détail

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT SPECIFIQUES AUX EXAMENS DE PREDISPOSITION GENETIQUE AU CANCER Date d application : 16/12/2015 Rédigé par : Danièle MULLER Vérifié par : Katy TURCI Approuvé

Plus en détail

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERLINK. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous.

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERLINK. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Lors de vos rendez-vous, si vous avez des doutes ou des hésitations face à un soin ou un traitement proposé, discutez-en avec un professionnel afin

Plus en détail

1. Objet et domaine d application. 2. Documents associés. 3. Responsabilités. 4. Déroulement de l activité SELAS SANTEBIO

1. Objet et domaine d application. 2. Documents associés. 3. Responsabilités. 4. Déroulement de l activité SELAS SANTEBIO FICHES D'INSTRUCTION RECUEIL D ECHANTILLON PAR LE PATIENT LBMMS-SECR-PG003-03 Version Date Nature des modifications 01 12/02/2010 Création du document 02 28/12/2010 Suppression du régime alimentaire pour

Plus en détail

MANUEL DE PRÉLÈVEMENT

MANUEL DE PRÉLÈVEMENT 2013 MANUEL DE PRÉLÈVEMENT Horaires d ouverture du laboratoire : Du lundi au vendredi de 8 à 18h00, sans interruption Le samedi et dimanche matin de 8h00 à 12h00 (Service d astreinte assuré 24h/24 et 7j/7)

Plus en détail

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT SPECIFIQUES AUX EXAMENS DE PREDISPOSITION GENETIQUE AU CANCER Date de diffusion : 03/09/2015 Rédigé par : Danièle MULLER Vérifié par : Katy TURCI Approuvé

Plus en détail

Adénome de prostate et soins infirmiers

Adénome de prostate et soins infirmiers I Adénome de prostate Définitions, généralités Adénome de prostate et soins infirmiers Il touche plus les hommes de plus de 50 ans. On opère de plus en plus, ce qui augmente la durée de vie. Il est caractérisé

Plus en détail

Conseils de puériculture

Conseils de puériculture Conseils de puériculture Service de gynécologie obstétrique, médecine fœtale et de la reproduction Hôpital mère-enfant - CHU de Nantes 3 e étage - 38 bd Jean Monnet - 44093 Nantes cedex 1 Ce livret a été

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENTS

MANUEL DE PRELEVEMENTS LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE MANUEL DE PRELEVEMENTS Ceci n est pas un tube C est un patient! Année 2015 Référence : IT-Mu-11-001-02 www.laboratoire-bio-clinival.fr PASTEUR VALENTIN HUGO PRIVAS CHATEAUVERT

Plus en détail

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE MEMENTO DU SAUVETEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE 1-Alerte des populations. 3 2-Protection.... 4 3-Alerter les secours.... 5 4-Obstruction des voies aériennes..

Plus en détail

Antari B-200 Machine à bulles

Antari B-200 Machine à bulles Mode d'emploi Antari B-200 Machine à bulles Nous vous félicitons pour l achat de votre nouvelle machine à neige d ANTARI. Introduction Nous vous remercions d avoir choisi une machine à bulles d ANTARI.

Plus en détail

2. Déroulement du prélèvement

2. Déroulement du prélèvement PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES 1. Le matériel utilisé Les références et fournisseurs du matériel utilisé sont représentés dans la base de données du laboratoire. Pot stérile pour coproculture Spéculum stérile

Plus en détail

Formulaire Manuel de prelevement

Formulaire Manuel de prelevement Laboratoire BIOEXCEL C2-MO05 Version 5 Formulaire Manuel de prelevement Date de mise en application : 2011-10-11 Sommaire 1. Liste des analyses du laboratoire : voir site internet ou logiciel Gesqual 2.

Plus en détail

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins SEMAINE SECURITE DES PATIENTS 2013 25 au 29 novembre 2013 OMEDIT CHU Poitiers, coordination des vigilances Principe «La

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE

OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE SFR - CIRTACI OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE Version téléchargeable sur le site web : www.sfrnet.org Rubrique : Groupe de travail CIRTACI Nous vous suggérons de disposer ce document

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

Médecine Vétérinaire. Solutions complètes pour le prélèvement d échantillons en Médecine Vétérinaire

Médecine Vétérinaire. Solutions complètes pour le prélèvement d échantillons en Médecine Vétérinaire Médecine Vétérinaire Solutions complètes pour le prélèvement d échantillons en Médecine Vétérinaire XXXX Prélèvement XXXXXXX Sanguin Petits animaux Prélèvement XXXX XXXXXXX Sanguin Petits animaux De nos

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

Manuel de prélèvement

Manuel de prélèvement Laboratoire Gintz Manuel de prélèvement VERSION 2 SEPTEMBRE 2012 Iso15189.5.4.B.002 Validé par M. GINTZ PREAMBULE OBJECTIF DU PRESENT MANUEL L ensemble des étapes précédant l analyse des échantillons est

Plus en détail

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE I POSITION DE SAMU DE FRANCE ET DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE D URGENCE II - CADRE D APPLICATION III PROTOCOLES IV FICHES TECHNIQUES V PHARMACIE VI CRITERES D EVALUATION I- Position de Samu de France

Plus en détail

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

Maternité - les soins pour le bébé

Maternité - les soins pour le bébé Maternité - les soins pour le bébé Produits à prévoir pour votre retour à la maison Des couches (5 à 6 pour 24h) Du sérum physiologique en dosettes Du coton hydrophile Du savon liquide hypoallergénique

Plus en détail

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne Prendre soin d un drain biliaire externe-interne On vous a installé un drain biliaire pour diminuer l accumulation de bile dans votre sang et traiter une jaunisse. Cette fiche vous explique comment prendre

Plus en détail

Laboratoire de Biologie Médicale Jacquet Marchand

Laboratoire de Biologie Médicale Jacquet Marchand Laboratoire de Biologie Médicale Jacquet Marchand MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 01 10 2014 9. TRANSMISSION DES PRELEVEMENTS AU LABORATOIRE 9.1 Transport des échantillons Le transport

Plus en détail

Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques.

Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques. Référence : PT/CLI/001-C Page :Page 1 sur 7 Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques. Résumé des modifications

Plus en détail

Conseils Postopératoires. Chirurgie de la cataracte

Conseils Postopératoires. Chirurgie de la cataracte Conseils Postopératoires Chirurgie de la cataracte Voici quelques conseils qui simplifieront votre retour à domicile suite à votre chirurgie de la cataracte Alimentation Après votre chirurgie, vous pouvez

Plus en détail