Croissance contrastée de l emploi dans le secteur IT romand

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Croissance contrastée de l emploi dans le secteur IT romand"

Transcription

1 Croissance contrastée de l emploi dans le secteur IT romand L édition 2013 de notre étude révèle une augmentation moyenne relativement faible des emplois en Suisse romande dans les entreprises IT. Certains fournisseurs tirent cependant leur épingle du jeu et enregistrent des croissances à deux chiffres. L autre volet de notre étude concerne cette année l activité à l export des sociétés IT suisses. Rodolphe Koller Voici déjà la quatrième édition de notre étude «Top100 de l informatique romande» réalisée en collaboration avec le cluster Alp ICT et qui Données clés 243 entreprises IT participantes employant collaborateurs 206 entreprises suisses, dont 170 romandes, et 37 sociétés étrangères 83% des emplois situés dans les cantons de Vaud et Genève Augmentation moyenne de 1,8% des effectifs entre 2012 et 2013 Tendances technologiques prioritaires: le cloud et les terminaux mobiles scrute le développement des emplois dans le secteur IT romand. Notre enquête 2013 s enrichit d un volet export développé en partenariat avec Switzerland Global Enterprise anciennement Osec dont les résultats sont présentés à partir de la page 23. Près de 250 entreprises employant plus de collaborateurs ont participé cette année à notre enquête. En moyenne, elles ont vu leur personnel augmenter de 1,8% avec toutefois de grandes différences. Ces dernières s expliquent avant tout par le «parcours» individuel de chaque société. Statistiquement, on constate néanmoins une croissance des emplois plus forte chez les prestataires IT proposant des services d hébergement et de location de personnel (bodyleasing) et une réduction des effectifs chez les fabricants de matériel. La répartition des emplois entre les cantons est relativement stable, Vaud et Genève continuant de concentrer quatre emplois sur cinq dans le secteur IT romand. Par ailleurs, deux trends déjà signalés l an dernier se confirment: d une part, l augmentation du personnel basé en Suisse romande dans les entreprises IT suisses, alors que celui-ci diminue chez les multinationales du secteur. D autre part, la diminution du nombre de personnes travaillant dans des structures de moins de 30 employés, au profit de plus grandes organisations Les «vainqueurs» 2013 Bien que notre étude n ait pas pour objet de désigner des lauréats, certaines sociétés se distinguent. Au sommet du classement d abord, HP supplante IBM pour la première 4 16

2 EN COLLABORATION AVEC + classement Les 100 plus gros employeurs du secteur IT romand en Hewlett Packard (*) IBM (*) Veltigroup blue-infinity Crédit Agricole (**) ELCA Informatique 295 = 7 Orange Business Services Autodesk Logitech Swisscom IT Services Altran Infolearn 220 = 12 Dell ERI Bancaire Amaris Cambridge Technology Partners 160 = Cisco Systems 160 = CROSS SAP TeamWork management ITECOR international AiM Services Canon SolvAxis Sterci TI Informatique Qim info Bechtle Antaes Consulting Informatique-MTF SunGard Devillard SQLI 96 + Connectis 96 = évolution Solog 92 N/A 35 ilem Sogeti 90 + Sword Services 90 = 38 SOPRA Informatique New Access Business Sunrise 85 + API Globaz alltitude Serial 80 + VTX (*) 80 N/A 46 Dialogue Logique 76 + CISEL Informatique Steria 75 + Darest Informatic ID Informatique Développement Pro-Data LGI 60 + MTF Quadra Virtua Proactive Partners Hortis Microsoft Cognizant 53 + Infoteam Trivadis Syspro 50 + Neo technologies 50 + Exel Informatique 50 + Novative 50 = 64 NEXThink Simalaya 47 + Dimension Data Kalyss 46 + Answer.Sa DL Groupe GMG 45 + SH Sàrl 45 + Orbium 45 + Abissa Informatique 45 + René Faigle Camptocamp 42 + EMC Computer Systems Business Decision Brocade Communications 40 + SmartWave 40 = Interoute 40 = SII Services 40 = Clio 40 - Ofisa Informatique 40 - Bedag Liip 38 + Altea Business Services BeMore 35 + Uditis 35 + DFI Service 35 + Logico 35 = 90 Tebicom 32 + Advances Informatique 32 = 92 La Gestion Electronique Digicomp 30 = évolution Telecom Systems 30 = BMC Société de Services Informatiques Safe Host Webdoc 28 + dbi services 28 + Itris Maintenance WISeKey 27 + (*) estimation ICTjournal (**) uniquement l'activité informatique (CA-PBS) 17

3 emplois EN COLLABORATION AVEC Les plus fortes croissances croissance par rapport à 2012 absolue absolue en % Swisscom IT Services % blue-infinity % Veltigroup % Business Sunrise % NEXThink % Evolution des emplois selon l'origine et la taille des sociétés Fotolia 4fois depuis que nous conduisons le Top100, en raison du départ de 80 collaborateurs qui ont rejoint la Banque Cantonale Vaudoise, suite à sa décision de réintégrer le développement de sa plateforme bancaire. En troisième et quatrième positions, les prestataires IT romands Veltigroup et blue-infinity continuent de croître. Veltigroup a engagé une quarantaine de collaborateurs l an dernier et a presque doublé sa taille depuis Quant à blueinfinity, une cinquantaine d employés l ont rejoint depuis 2012 et il affiche une progression de près de 50% en quatre ans. A signaler aussi le développement rapide de Nexthink, qui a engagé 17 collaborateurs en une année, soit une augmentation de plus de 50% de son personnel. Idem pour Swisscom IT Services dont la présence en Suisse romande se développe à un rythme soutenu. En une année, la filiale informatique de l opérateur a gagné près de 70 collaborateurs dans la région et cinq rangs dans notre classement pour se hisser désormais en 10ème position. Répartition des employés du secteur IT selon leur lieu de travail Contexte économique favorable, mais L économie suisse n a guère été affectée par la crise provenant de l étranger ces dernières années, avec une croissance supérieure à celle de nos voisins. Les analystes de Crédit Suisse expliquent notamment cette résistance par la très bonne tenue de l économie domestique, laquelle a à son tour favorisé les emplois. La stabilité de l emploi dans la branche mesurée dans notre étude reflète ce «supercycle», sachant que la plupart des sociétés IT présentes en Suisse romande vivent principalement des solutions et services vendus à des 4 18

4 cantons EN COLLABORATION AVEC Les 5 plus gros employeurs par canton Fribourg 1 Informatique-MTF Swisscom IT Services 94 3 Infoteam 51 4 CISEL Informatique 46 5 Tebicom 32 Fotolia 4entreprises locales. Ceci alors que la Suisse romande enregistre ces dernières années une croissance supérieure à la moyenne suisse. Ce contexte propice devrait se poursuivre en 2014 avec une hausse de 2,0% du PIB réel en Suisse (selon Crédit Suisse), et même de 2,3% en Suisse romande (selon l institut Créa). Si cet environnement est globalement favorable, deux phénomènes méritent l attention de la branche IT romande. Tout d abord, l incertitude concernant le secteur bancaire et plus particulièrement la banque privée qui représente une part importante des revenus de plusieurs prestataires IT romands. L autre question concerne l attractivité future de la région pour des multinationales, notamment informatiques. Le départ de Yahoo est à cet égard un signal d alarme. La tête dans le cloud En ce qui concerne le secteur IT suisse, celuici a enregistré un ralentissement de sa croissance au troisième trimestre 2013, lié tant à la baisse de la demande qu à l érosion des prix, selon l index Swico. Ce ralentissement concerne en revanche dans une moindre mesure les prestataires de services qui tireraient leur épingle du jeu grâce au développement du cloud computing et des services managés. Le cloud est d ailleurs la tendance technologique la plus citée cette année par les entreprises du Top 100. Comme en 2011 et en 2012, deux sociétés IT sur cinq jugent que le cloud a un impact important sur leurs affaires. Après un bond l an dernier, la mobilité se retrouve à la seconde place des tendances mentionnées. Les deux plus fortes progressions concernent l analyse de données et les systèmes optimi-4 Genève 1 blue-infinity IBM (*) Orange Business Services Dell ERI Bancaire 180 Jura 1 Globaz 83 2 dbi services 28 3 Artionet 16 4 Jinfo 9 5 Wiser telecom 5 Neuchâtel 1 Autodesk Development ID Informatique Développement 37 3 Uditis 33 4 Pro-Data LGI 15 5 Altea Business Services 15 Valais 1 TI Informatique 99 2 La Gestion Electronique 29 3 Dialogue Logique 26 4 Cortex-IT 20 5 API 20 Vaud 1 Veltigroup ELCA Informatique IBM (*) Crédit Agricole (Suisse) Cambridge Technology Partners 160 Berne (partie francophone) 1 SolvAxis 87 2 Swisscom IT Services 70 3 Logico 25 4 TeamWork management 25 5 ABACUS Research 11 20

5 EN COLLABORATION AVEC tendances Facteurs ayant le plus d'impact sur les entreprises IT romandes (3 réponses par entreprise) 4sés combinant hardware et software des infrastructures notamment utilisées pour le déploiement de clouds privés. Le web 2.0 continue d être une tendance majeure pour une entreprise IT sur cinq. En revanche, le green IT dégringole et n est plus mentionné que par 5% des fournisseurs informatiques c est deux fois moins qu en < Fotolia Publicité

6 Entrerpises IT: pourquoi et comment elles exportent Notre enquête le démontre: la Suisse est un pays exportateur et le secteur informatique romand ne déroge pas à la règle. Les sociétés IT de la région exportent principalement des services vers les pays voisins. Quant aux obstacles: le franc fort, la concurrence locale, mais aussi la difficulté à trouver des partenaires. Rodolphe Koller A l invitation de nos partenaires Alp ICT et Switzerland Global Enterprise, notre enquête 2013 s est intéressée à l activité exportatrice des sociétés IT suisses établies dans la région. Et le premier résultat de Activité à l'export des sociétés IT suisses notre sondage est clair: une large majorité d entre elles réalisent des ventes à l étranger, qu il s agisse de projets opportunistes ou d une activité réellement stratégique. Seul un quart des fournisseurs IT sondés n envisagent pas de vendre leurs solutions et services hors de nos frontières. Des motivations diverses Le secteur IT ne fait ainsi pas figure d exception dans le paysage économique suisse, même si les motivations à exporter diffèrent d une entreprise à l autre. Pour certaines, il s agit de «suivre» leur clientèle elle-même exportatrice et présente à l étranger. Pour d autres qui s adressent à des marchés de niche, notamment dans le domaine des logiciels bancaires, la croissance passe obligatoirement par l expansion internationale. A tort ou à raison, d autres sociétés romandes voient enfin dans le marché français, une région d expansion plus aisée que le marché alémanique, pour des raisons linguistiques et culturelles. Exportation de services dans les pays frontaliers L Europe et plus particulièrement les pays frontaliers sont les destinations d exportation Suite en page

7 export EN COLLABORATION AVEC «Les entreprises ont beaucoup d a priori sur les pays où se développer» Pour Sylvain Jaccard, responsable romand de Switzerland Global Enterprise (anciennement OSEC), les résultats de l enquête sur l export réalisée dans le cadre du top 100 reflètent les inquiétudes et projets des entreprises qui viennent lui demander conseil en matière d exportation. Interview: Mélanie Haab Sur 200 sociétés IT suisses, trois quarts exportent aujourd hui, ou projettent d exporter, cela vous surprend? Ce chiffre est impressionnant. Tous secteurs confondus, on gagne un franc sur deux à l étranger. On sait que la PME doit souvent aller chercher des débouchés à l étranger, vu la petitesse du marché suisse. Les entreprises exportent principalement vers l UE, où l économie n est pas au beau fixe. Y a-t-il d autres marchés plus propices pour le secteur ICT? La proportion d exportation des entreprises ICT vers l UE est considérable, alors qu on est dans un domaine moins tangible que l industrie des machines, et que l espace géographique devrait avoir moins d importance. Quant à la situation économique, nous avons un effet retard. Il faut quelques années avant que le marché ne réagisse. Des investissements ont été effectués dans ces marchés, on ne peut pas s en retirer du jour au lendemain. L entrepreneur a entendu «C est passager» puis «Il faut aller voir ailleurs». Et il doit prendre la décision de retirer ses investissements ou non. Depuis trois ans, nous leur recommandons de profiter de cette situation pour s intéresser également à d autres marchés, par exemple l Asie du Sud-Est et l Amérique du Sud, ou l Europe de l Est. Dans des pays qui mettent en place la législation européenne, mais qui sont hors zone Euro. Par ailleurs, nous venons de signer un accord de libreéchange avec la Chine. En quatre ans, nous y avons doublé nos exportations, ce qui est énorme. On arrive à présent à 4,5% du total des exportations, même si l on est loin des 60% vers l Europe. Est-il plus facile pour les sociétés ICT romandes de s installer en Suisse allemande qu en France? Ces deux marchés sont très différents. Nous recommandons aux entreprises de faire leurs armes en Suisse, car on reste dans un environnement législatif et commercial connu. Sylvain Jaccard, responsable romand de Switzerland Global Enterprise, recommande aux entreprises qui souhaitent s établir à l étranger de prospecter de nouveaux pays. Les investissements sont moindres. Mais le marché suisse alémanique est un marché en tant que tel, avec les mêmes difficultés que si on allait en Allemagne. Ce n est pas parce que Zurich est dans le même pays que ce sera plus facile. Les entreprises ont l a priori que la France est un équivalent du marché romand, et que l on peut y commercialiser son offre, avec quelques adaptations. Certes, on parle la même langue et on est plus proche culturellement, mais c est loin d être évident. L obstacle principal mentionné par les sociétés qui envisagent d exporter est de trouver le bon canal de commercialisation. Qu en pensez-vous? Cette réponse ne me surprend pas. Quand on s établit sur le marché international, on se demande si le modèle est adapté au payscible. Est-ce que j y vais avec ma propre force de vente, est-ce que j ouvre une filiale avec du personnel local, est-ce que je fais une joint venture? Ce processus prend du temps. Une erreur à ce niveau-là est lourde de conséquences. Il faut définir le bon canal, puis trouver les bons partenaires au sein de ce canal. Mais visiblement, cela n est pas un problème pour les entreprises qui exportent déjà. Les entreprises qui exportent déjà ont l expérience, elles peuvent rebondir d un pays à l autre. Mais elles sont passées par les mêmes obstacles au début. Les entreprises qui aimeraient exporter ont beaucoup d a priori sur les pays où se développer. Un autre obstacle mentionné est la hauteur des investissements. Combien faut-il de temps à une entreprise pour retrouver l argent qu elle a investi pour l export? Cela dépend des pays. Lorsqu une PME se développe au Brésil, elle aura peut-être besoin de trois ou quatre ans avant de gagner son premier franc. Sur le marché japonais, cela peut prendre plus de temps pour développer la confiance des partenaires, mais ensuite, c est pour la vie. Sur le marché américain, les choses bougent plus vite, donc on peut par exemple faire une joint venture avec des investissements faibles. Mais l on n entre pas sur un nouveau marché en trois mois. Cela prend des années. Même pour la France, l Allemagne ou l Italie. Les obstacles identifiés dans notre sondage sont les mêmes que ceux rencontrés par les PME d autres secteurs qui vous consultent? Tout à fait. Mise à part l effet conjoncturel du franc fort (même s il dure), les autres obstacles restent les mêmes depuis des années, trouver le bon canal, les investissements, le timing... Nous aidons les entreprises sur plusieurs niveaux: le principal est de trouver les bons partenaires commerciaux et ouvrir la porte auprès d eux pour la PME suisse. Un autre concerne le passage en douane, la certification d un produit selon la législation du pays, la TVA, les impôts, l administratif. Un soutien est également fourni pour la compréhension d un accord de libre-échange. Nous leur expliquons ces accords trop méconnus qui facilitent pourtant la vie de l entrepreneur en termes de réglementations trop tatillonnes. < 24

8 EN COLLABORATION AVEC export Pays d'exportation des sociétés IT suisses 4Suite de la page 23 les plus fréquentes des sociétés IT sondées, avec une prédominance de la France, qui s explique par la surpondération de sociétés romandes dans notre enquête. Un résultat conforme aux autres branches puisque, tous secteurs confondus, l Allemagne (95%) et la France (54%) sont les principaux pays vers lesquels les entreprises suisses exportent, selon le baromètre de Crédit Suisse et Switzerland Global Enterprise. L analyse de ce qu exportent les entreprises sondées mérite deux constats. D une part, le fait que les services sont le premier «bien» d exportation des sociétés IT, et ce malgré le niveau des salaires en Suisse. D autre part, la surreprésentation des logiciels: 60% des entreprises actives à l étranger y vendent leurs logiciels, alors que seulement 40% des sociétés IT romandes en produisent. Sans doute parce que les logiciels sont plus aisés à exporter que les services et parce que, pour une majorité des éditeurs, la rentabilité requiert un volume de ventes inatteignable sur le seul marché suisse. 4 Publicité 25

9 export EN COLLABORATION AVEC Ce que les sociétés IT suisses exportent Fotolia Canaux de commercialisation employés à l'export 4Franc fort et concurrence locale Le secteur informatique n échappe pas au phénomène du franc fort. La concurrence locale et la cherté du franc sont les obstacles à l export les plus souvent mentionnés par les entreprises IT sondées dans notre étude. Le franc fort n est en revanche que rarement considéré comme un frein par les sociétés qui envisagent de démarrer une activité exportatrice. Dans cette phase exploratoire, leur principale difficulté consiste à choisir le bon canal de commercialisation. En la matière, les entreprises IT déjà exportatrices privilégient d abord des équipes de vente basée en Suisse, puis par des partenaires revendeurs. Environ un quart des entreprises actives à l export ont établi une ou plusieurs filiales à l étranger. Perspectives Les perspectives à l export des PME suisses sont positives dans tous les secteurs, selon le dernier baromètre trimestriel de Switzerland Global Enterprise et Crédit Suisse. L établissement bancaire table sur une augmentation de 5% des exportations en 2014 (contre 2% cette année), grâce à la reprise économique dans les pays acheteurs, qui pourrait combler le ralentissement de la croissance domestique. Les sociétés IT exportatrices sondées dans notre étude sont d ailleurs 40% à juger que leurs exportations augmenteront plus rapidement que leurs ventes en Suisse. Les moteurs de cette croissance sont connus et semblables quelle que soit la branche. Pour 54% des PME interrogées par Crédit Suisse, c est l innovation qui fait progresser leurs ventes à l export, et pour 44% d entre elles, ce sont des efforts de marketing plus soutenus. < Principaux obstacles rencontrés à l'export 26

10 EN COLLABORATION AVEC export Export: ce qu'en disent les responsables d'entreprises IT Créée en 1995, Fastnet fournit toute une gamme de services internet intégrés. Olivier Bourgeois, l un des fondateurs en est le CEO. Qu'est-ce qui vous a motivé à développer vos affaires à l'étranger? Notre produit doit être diffusé mondialement pour atteindre ses objectifs. La Suisse est un marché beaucoup trop petit, que nous avons déjà couvert fortement. Comment voyez-vous cette activité se développer? Notre croissance à l'export est très forte (plus de 25% par an), mais la répartition géographique dépend beaucoup de la conjoncture économique locale. Depuis une année, nos ventes augmentent fortement aux USA, alors qu elles sont en baisse en Europe. Quelles sont les principales difficultés à l'export pour une société IT suisse? Une PME suisse n'a pas les moyens de commercialiser directement ses produits à l'échelle mondiale et elle doit s'appuyer sur de bons partenaires distributeurs et revendeurs. L'aide économique suisse est bien développée, mais peu adaptée aux besoins des petites sociétés en ce qui concerne la mise en relation avec des partenaires potentiels. Quels sont vos atouts pour vous développer à l'étranger? Aujourd'hui, un avantage stratégique est lié au fait que notre produit n est ni fermé, ni sous contrôle US ou israélien, garantissant ainsi une parfaite confidentialité du traitement des données. La société jurassienne SolvAxis remporte un franc succès avec son ERP ProConcept. Pierre-Alain Schnegg, son CEO, s en réjouit. Qu'est-ce qui vous a motivé à développer vos affaires à l'étranger? Notre stratégie est de suivre nos clients partout où ils ont besoin de notre soutien et de notre expertise. Nous avons pour cela mise en place une structure en Asie. Cette stratégie d accompagnement nous a permis de déployer notre ERP dans plus de 30 pays. Nous développons également nos activités en direct sur le marché français et plus particulièrement sur les zones frontalières. Quelles sont les principales difficultés à l'export pour une société IT suisse? Il est important d'avoir une réponse adéquate aux problématiques des clients. Une parfaite connaissance des spécificités locales tant législatives, linguistiques que culturelles est primordiale. Une présence physique dans ces zones est également indispensable. Quelles adaptations sont nécessaires? Tout d'abord l'erp doit répondre au cadre légal ainsi qu'au mode de fonctionnement du pays. Il est également important d'avoir une offre en adéquation avec les attentes des utilisateurs concernés. Les approches, les processus de validation et de décision doivent également être respectés. Rémy Tzaud est Business Development Manager chez l éditeur de logiciels de gestion valaisan TI-Informatique. Qu'est-ce qui vous a motivé à développer vos affaires à l'étranger? Nos premiers pas à l'étranger datent de bientôt 20 ans, lorsque deux de nos fournisseurs ont souhaité lancer leur propre société à Lyon. Nous y avons immédiatement vu l'opportunité de distribuer notre solution de GED, avec l'avantage de disposer d'un produit relativement peu soumis aux contraintes légales étrangères. L'exportation de nos logiciels s'est ensuite développée au Benelux et, plus récemment, au Canada. Quelle est l'importance des exports dans votre entreprise? Les marchés internationaux représentent un peu moins de 25% du CA de notre groupe. Ils nous imposent une forte réactivité à tous les niveaux, notamment de par une concurrence beaucoup plus forte. Notre suite logicielle a profité de la dynamique induite par cette diversification géographique. Quelles sont les principales difficultés à l'export pour une société IT suisse? Toute commercialisation implique une parfaite compréhension du tissu économique, de ses contraintes, de la concurrence et de son positionnement, de la culture, des tarifs, etc. Ces éléments nécessitent de fait une grande proximité alliée à une forte réactivité. L expert romand du cloud Syselcom démarre son expansion en Suisse alémanique, et songe à s installer à l étranger, selon son CEO Marc Boudriot. Où en êtes-vous dans vos réflexions quant au développement de vos affaires à l'étranger? Une cellule a été créée sous la direction d un de nos administrateurs, Olivier Vavasseur, spécialiste de ce genre de développements internationaux. Le business model n est pas encore totalement figé et nous nous concentrons sur la recherche de partenaires locaux. Plusieurs contacts sont en cours, principalement au Moyen-Orient qui est le marché nous ciblons en priorité. Quels sont les principaux défis que vous identifiez pour développer une activité export? Au-delà de l adéquation de nos produits et, dans certains cas, de leur adaptation, l établissement d un réseau de distributeurs et de revendeurs locaux, efficace et pertinent, représente clairement le plus gros défis de ce développement. Quels sont vos atouts pour vous développer à l'étranger? Les données d une entreprise représentent bien souvent un capital précieux quand il n est pas vital. En matière de «coffre-fort», la Suisse jouit d une réputation internationalement reconnue et, à l heure du cloud computing, le fait d offrir des produits et des solutions 100% suisses est un atout évident pour ceux qui recherchent ce genre de sécurité. 27

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales Étude sur la compétitivité des administrations cantonales réalisée pour les Chambres de commerce latines Avril 2015 2 1. Descriptif de la recherche Contexte et méthodologie 3 La 7 ème vague de l étude

Plus en détail

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Juin 2012 Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél. : 01 40 26 47 38 www.sextant-expertise.fr Société inscrite à l ordre des

Plus en détail

Orange Business Services

Orange Business Services Orange Business Services agenda 1 2 3 le Groupe France Telecom Orange Orange Business Services stratégie 4 références 2 1 le Groupe France Telecom Orange 3 un des principaux opérateurs de télécommunications

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

CONSEIL EN TECHNOLOGIES & MANAGEMENT. Business & Management, IT/IS, Telecom, Engineering & High Technologies, Biotech & Pharma

CONSEIL EN TECHNOLOGIES & MANAGEMENT. Business & Management, IT/IS, Telecom, Engineering & High Technologies, Biotech & Pharma Dossier de Presse CONSEIL EN TECHNOLOGIES & MANAGEMENT Business & Management, IT/IS, Telecom, Engineering & High Technologies, Biotech & Pharma 1 Carte d identité Métier : Conseil en Technologies & Management

Plus en détail

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO)

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Enquête sur le financement des PME en Suisse réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Mai 200 Table des matières 2 Page 1. Descriptif de la recherche 3 2. Profil et mode de financement des

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK Une étude SOMMAIRE 1 Introduction 3 1.1 Présentation de l étude 4 1.2 Des relais de croissance malgré un contexte de contraction des dépenses 4 1.3 Applicatifs,

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage»

MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage» MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage» DOSSIER DE PRESSE Nantes, le 15 janvier 2014 Sommaire I. 20 ans de croissance et d innovation

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Première étude suisse sur l «écart réputationnel»

Première étude suisse sur l «écart réputationnel» PUBLIC RELATIONS WERBUNG ONLINE EVENTS ZÜRICH BERN BASEL LAUSANNE GENF FARNER INTERNATIONAL Première étude suisse sur l «écart réputationnel» Comparaison de 5 branches suisses Informations et contact:

Plus en détail

Modèle de phases FlexWork: Sondage des entreprises et administrations suisses sur la flexibilité géographique et temporelle du travail

Modèle de phases FlexWork: Sondage des entreprises et administrations suisses sur la flexibilité géographique et temporelle du travail Institut de recherche et de développement coopératifs ifk Modèle de phases FlexWork: Sondage des entreprises et administrations suisses sur la flexibilité géographique et temporelle du travail Auteurs/Auteure:

Plus en détail

Le Greater Geneva Berne area (GGBa) démystifié; quels bienfaits pour les PME?

Le Greater Geneva Berne area (GGBa) démystifié; quels bienfaits pour les PME? Le Greater Geneva Berne area (GGBa) démystifié; quels bienfaits pour les PME? Philippe D. Monnier, Champéry, 27 juin 2011. Nos trois missions PROMOTION à l étranger de notre place économique VEILLE internationale

Plus en détail

ELCA Forum 2014 Devez-vous placer votre Intranet collaboratif dans le cloud?

ELCA Forum 2014 Devez-vous placer votre Intranet collaboratif dans le cloud? ELCA Forum 2014 Devez-vous placer votre Intranet collaboratif dans le cloud? Julien Beck, Senior Manager SharePoint & ECM Septembre 2014 ORATEUR Julien Beck Ing. Info. Dipl. EPF, Manager SharePoint& ECM

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

fourbissent leurs armes infrastructure Ainsi si le cloud computing constitue une des principales tendances du marché TIC depuis de nombreux

fourbissent leurs armes infrastructure Ainsi si le cloud computing constitue une des principales tendances du marché TIC depuis de nombreux que leurs même Salesforce un Diffusion : 30000 Page : 18 Cloud les opérateurs fourbissent leurs armes Sur un marché des services cloud en pleine progression les opérateurs disposent d atouts essentiels

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Le marché des logiciels en France Perspectives d évolution pour le channel

Le marché des logiciels en France Perspectives d évolution pour le channel Le marché des logiciels en France Perspectives d évolution pour le channel Le nouveau paradigme de l IT IDC Visit us at IDC.com and follow us on Twitter: @IDC 2 L arrivée de nouvelles technologies insuffle

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

Moniteur des branches Industrie MEM

Moniteur des branches Industrie MEM Moniteur des branches Industrie MEM Octobre 2014 Editeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Le texte allemand fait foi Adresse BAK Basel Economics

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNEL

PARCOURS PROFESSIONNEL Ivan Borcard mobile: +41 79 405 20 14 email: ivan.borcard@wanadoo.fr Nationalité: Française Date de naissance: 20.05.64 Etat civil: Marié, 2 enfants Permis frontalier depuis 1989 VAUD PARCOURS PROFESSIONNEL

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

RESPONS. Info Mail 3 Janvier 2015 RESPONS SHURP ENSEMBLE. Lettre d information de l étude RESPONS

RESPONS. Info Mail 3 Janvier 2015 RESPONS SHURP ENSEMBLE. Lettre d information de l étude RESPONS RESPONS RESPONS RESidents Perspectives Of Living in Nursing Homes in Switzerland est un projet du Domaine santé de la Haute école spécialisée bernoise. RESPONS étudie la qualité des soins du point de vue

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Info-commerce : Incertitude économique mondiale

Info-commerce : Incertitude économique mondiale Info-commerce : Incertitude économique mondiale avril 2012 Panel de recherche d EDC Résultats du sondage de février 2012 Faits saillants Même si les É.-U. restent une importante destination commerciale,

Plus en détail

GE Capital Equipement Finance. Baromètre des investissements technologiques des PME françaises Edition 2014

GE Capital Equipement Finance. Baromètre des investissements technologiques des PME françaises Edition 2014 GE Capital Equipement Finance Baromètre des investissements technologiques des PME françaises Edition 2014 Edito Nous sommes ravis de vous présenter la première édition du Baromètre Capex Technologies.

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER

TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER TEST Nr.2 Ière épreuve. ( /20 points) Définissez les termes en remettant en ordre les mots et les expressions suivants: 1. Marché financier : et

Plus en détail

MLD Pour résumer en une page...

MLD Pour résumer en une page... MLD Pour résumer en une page... MLD est une entreprise spécialisée depuis 2002 dans la gestion des campagnes de liens sponsorisés, en France, à l'international et dans la plupart des langues. Le résultat

Plus en détail

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino Statistiques des comportements de paiement: le comporte Statistiques des comportements ment de paiement: de paiement le comportement des de entreprises en Suisse 4 ème trimestre et perspectives 2009 Editeur:

Plus en détail

IMMObILIER // dossier. dossier surchauffe immobilière. arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE

IMMObILIER // dossier. dossier surchauffe immobilière. arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE IMMObILIER // dossier dossier arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE 66 // 67 market.ch - mai 2012 Aurélia Brégnac L attractivité de l Arc lémanique n est plus à démontrer. De Genève à Montreux,

Plus en détail

Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal

Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal Le CXP, en collaboration avec ITESOFT et Fujitsu, dévoile les résultats de l édition 2013 de son baromètre «Optimisation

Plus en détail

CLOUD COMPUTING : OU EN SONT LES ENTREPRISES FRANÇAISES?

CLOUD COMPUTING : OU EN SONT LES ENTREPRISES FRANÇAISES? OU EN SONT LES ENTREPRISES FRANÇAISES? Une étude Fernando Madeira - Fotolia.com Juin 2012 SOMMAIRE 1 Introduction 3 1.1 Présentation de l étude 4 1.2 Où en sont les entreprises françaises en matière de

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

Décision n 11-DCC-120 du 26 juillet 2011 relative à la prise de contrôle exclusif de Camélia Participations SAS par Capgemini France SAS

Décision n 11-DCC-120 du 26 juillet 2011 relative à la prise de contrôle exclusif de Camélia Participations SAS par Capgemini France SAS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-120 du 26 juillet 2011 relative à la prise de contrôle exclusif de Camélia Participations SAS par Capgemini France SAS L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

d. Tendances du marché...22 e. Une vision européenne...22 III. La distribution en France... 23

d. Tendances du marché...22 e. Une vision européenne...22 III. La distribution en France... 23 Table des matières: 8 PARTIE 1 SYNTHESE... 3 I. Combien d acteurs sur ce marché?... 3 II. Une offre large... 4 III. Facteur de croissance du marché... 4 IV. Impact du cloud computing... 4 V. Homogénéité

Plus en détail

Dossier de Presse 2014

Dossier de Presse 2014 Dossier de Presse 2014 CONSEIL EN TECHNOLOGIES & MANAGEMENT Business & Management, IT/IS, Telecom, Engineering & High Technologies, Biotech & Pharma 1 Le groupe Amaris Amaris est un Groupe indépendant

Plus en détail

RISK INDEX 2014 SUISSE

RISK INDEX 2014 SUISSE RISK INDEX SUISSE L indice de risque a été conçu par Intrum Justitia. Depuis 1998, Intrum Justitia recense les données de dizaines de milliers d entreprises européennes. Le premier rapport portant sur

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT e-commerce+ Magazine d information d Octave n 13 - Février 2015 87% SURB2B DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE INTERNET CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES édito Le

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

> livre blanc. Mettez-vous vos données et celles de vos clients en danger?

> livre blanc. Mettez-vous vos données et celles de vos clients en danger? > livre blanc Mettez-vous vos données et celles de vos clients en danger? QU EST-CE QUE CELA SIGNIFIE? VOTRE ENTREPRISE N EST PAS TROP GRANDE NI TROP PETITE POUR ÊTRE PIRATÉE Revenons dix ans en arrière,

Plus en détail

Le système d information hospitalier. exercice d équilibre entre innovation et activité quotidienne

Le système d information hospitalier. exercice d équilibre entre innovation et activité quotidienne Le système d information hospitalier exercice d équilibre entre innovation et activité quotidienne Résultats du sondage de septembre 2012 ch Table des matières Avant-propos 3 A propos de l étude 4 Institutions

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Contexte économique :

Contexte économique : Analyse de Marché Mai 2013 Contexte économique : En ce début d année, l économie suisse est stimulée par des nouvelles favorables des marchés financiers internationaux et par le regain de dynamisme, qui

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Juliet 2013 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES UN GUIDE ESSENTIEL : GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES Vue d ensemble Dans presque tous les secteurs des services de santé aux services financiers de l industrie

Plus en détail

ÉTUDE IT FOCUS. Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI. En partenariat avec DÉCEMBRE 2012

ÉTUDE IT FOCUS. Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI. En partenariat avec DÉCEMBRE 2012 DÉCEMBRE 2012 ÉTUDE IT FOCUS Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI En partenariat avec SOMMAIRE INTRODUCTION IT FOCUS...4 MÉTHODOLOGIE...4 BUDGETS ET ORIENTATIONS...5 Disposez-vous d un budget qui vous

Plus en détail

La reprise d'activité après sinistre est-elle assez prise en compte par les PME?

La reprise d'activité après sinistre est-elle assez prise en compte par les PME? Technology Adoption Profile personnalisé réalisé pour Colt Septembre 2014 La reprise d'activité après sinistre est-elle assez prise en compte par les PME? Introduction Les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

maximo IT service management Visibilité et valorisation de vos actifs informatiques

maximo IT service management Visibilité et valorisation de vos actifs informatiques maximo IT service management Visibilité et valorisation de vos actifs informatiques maximo IT service management Accroître vos actifs sans augmenter vos besoins en gestion Vous utilisez des PC, des serveurs,

Plus en détail

Ariane Rolland arrollan@cisco.com Tel : 01 58 04 64 04

Ariane Rolland arrollan@cisco.com Tel : 01 58 04 64 04 Cisco France Ariane Rolland arrollan@cisco.com Tel : 01 58 04 64 04 Hill & Knowlton Agnès Gicquel agnes.gicquel@hillandknowlton.com Nathalie Ayache nathalie.ayache@hillandknowlton.com Tel : 01 41 05 44

Plus en détail

Esri LOCATION ANALYTICS

Esri LOCATION ANALYTICS Esri LOCATION ANALYTICS Le «où» qui fait la différence De meilleurs résultats avec Esri Location Analytics. Comment canaliser les flux de données et comment en tirer la valeur ajoutée la plus élevée? À

Plus en détail

Orange donne une nouvelle dimension à sa stratégie entreprise

Orange donne une nouvelle dimension à sa stratégie entreprise Orange donne une nouvelle dimension à sa stratégie entreprise Trente mois après le lancement d Orange Business Services, qui a renforcé sa position dominante sur le segment B2B et affiche une croissance

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

Les Français et leurs dépenses en voyage

Les Français et leurs dépenses en voyage Les Français et leurs dépenses en voyage Etude Visa Europe menée par TNS Sofres en Novembre 14 Sommaire 1 Rappel méthodologique 3 Résultats détaillés 5 3 Annexes 1 1 Rappel Méthodologique Rappel du dispositif

Plus en détail

France et Allemagne : deux moteurs aux régimes distincts

France et Allemagne : deux moteurs aux régimes distincts France et Allemagne : deux moteurs aux régimes distincts Philippe Waechter Directeur de la recherche économique de Natixis AM L a dynamique de l'économie française est-elle franchement différente de celle

Plus en détail

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel.

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel. un rapport des services d analyse de harvard business review L agilité de l entreprise dans le Cloud Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de

Plus en détail

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers Communiqué de presse IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers IGEL considère que le cloud computing est l élément central d une nouvelle vague d externalisation dont les petites

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011. Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE

OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011. Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE OSEO EXCELLENCE SONDAGE JUILLET 2011 BERTRAND ROZE COMMUNITY MANAGER OSEO EXCELLENCE Thème : CONJONCTURE ECONOMIQUE EXTENSION & REBRANDING OSEO CAPITAL PME ECONOMIE : FRANCE ALLEMAGNE Antoine COULOMBEAUX

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai 25-5-27 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - mai 25 La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai Le baromètre de

Plus en détail

RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE

RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE À titre d entrepreneur, cherchez-vous à faire croître votre entreprise et votre part de marché local? À titre de fournisseur de solutions TI, cherchez-vous une

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

Association canadienne de la construction. Mémoire prébudgétaire 2015

Association canadienne de la construction. Mémoire prébudgétaire 2015 Association canadienne de la construction Mémoire prébudgétaire 2015 Synopsis L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises de construction non résidentielle au Canada.

Plus en détail

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action Paris, le 29 février 2012 En millions d euros (1) 31.12.2011 31.12.2010 variation Chiffre

Plus en détail

19.9.2013, Y-Parc Yverdon-les-Bains FORUM ASIE DU SUD-EST. Spécial ICT et Cleantech. Switzerland Global Enterprise.

19.9.2013, Y-Parc Yverdon-les-Bains FORUM ASIE DU SUD-EST. Spécial ICT et Cleantech. Switzerland Global Enterprise. 19.9.2013, Y-Parc Yverdon-les-Bains FORUM ASIE DU SUD-EST Spécial ICT et Cleantech OFFICIAL PROGRAMME PARTENAIRE PRINCIPAL L Osec s appelle depuis le 14 mai 2013 Le moment est idéal pour se lancer dans

Plus en détail

Sopra Steria : effet consolidation

Sopra Steria : effet consolidation 26/05/2014 Cours : 82.5 Sopra Steria : effet consolidation Des récentes opérations de croissance externe des trois grands acteurs domestiques des services et conseils informatiques, celle de Sopra, offre,

Plus en détail

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012 TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012 Novembre 2012 Sommaire 3 7 9 12 14 19 25 27 31 Présentation du baromètre Profil des entreprises Contexte économique Ressources humaines Financement

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014 Tendance et développement des TPE/PME / PME sur le marché de l e-commerce Novembre 2014 Novembre 2014 Point de vue de l expert KPMG On constate une certaine frilosité des chefs d entreprise à vendre en

Plus en détail

COMMENT COMMERCIALISER DES OFFRES DE SERVICES? COMMENT GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES?

COMMENT COMMERCIALISER DES OFFRES DE SERVICES? COMMENT GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES? COMMENT COMMERCIALISER DES OFFRES DE SERVICES? COMMENT GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES? YOUR TRUSTED E-COMMERCE PARTNER IN CHINA 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 BYSOFT GROUP Bysoft China 2003

Plus en détail

Question Marie-Thérèse Weber-Gobet / Benoît Rey Crise du marché financier et incidences pour le canton de Fribourg

Question Marie-Thérèse Weber-Gobet / Benoît Rey Crise du marché financier et incidences pour le canton de Fribourg Question Marie-Thérèse Weber-Gobet / Benoît Rey Crise du marché financier et incidences pour le canton de Fribourg QA3169.08 Question La crise du marché financier, dont l origine se trouve aux Etats-Unis,

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE SAAS?

QU EST-CE QUE LE SAAS? QU EST-CE QUE LE SAAS? Lorraine Le développement du haut débit a vu apparaître de nouveaux modèles d applications logicielles appelées ASP 1, on demand puis SaaS (Software as a Service). Ce concept alternatif

Plus en détail

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Une étude personnalisée commandée par Cisco Systems Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Juillet 2013 Déploiement d'une large gamme

Plus en détail

La Situation du Marché de l Emploi Informatique en Belgique

La Situation du Marché de l Emploi Informatique en Belgique La Situation du Marché de l Emploi Informatique en Belgique www.itjobboard.be T: + 32 (0)2 5035 364 Contexte L objectif de ce rapport est de résumer la situation actuelle du marché de l emploi informatique

Plus en détail

Portrait d entreprise Logiciels de gestion PME. Pour que les idées mènent au succès.

Portrait d entreprise Logiciels de gestion PME. Pour que les idées mènent au succès. Portrait d entreprise Logiciels de gestion PME. Pour que les idées mènent au succès. «Avec nos logiciels et nos services informatiques, nous aidons les PME suisses à gérer leurs affaires plus efficacement.»

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

L adoption des nouvelles technologies dans les grandes entreprises françaises. Novembre 2007

L adoption des nouvelles technologies dans les grandes entreprises françaises. Novembre 2007 L adoption des nouvelles technologies dans les grandes entreprises françaises Novembre 2007 Sommaire Analyse des taux d adoption des différents outils Présentation des spécificités par outil Les nouvelles

Plus en détail

la voie bilatérale reste la meilleure option

la voie bilatérale reste la meilleure option WWW.ELECTIONS.CH FICHE THEMATIQUE : SUISSE-UE la voie bilatérale reste la meilleure option L UE est un des principaux partenaires commerciaux de la Suisse. A l inverse, la Suisse est le deuxième partenaire

Plus en détail

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Communiqué de presse xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Bruxelles, le 29 septembre 2011 xperthis,

Plus en détail