TERMINOLOGIE Orthodontique et Bucco-dentaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TERMINOLOGIE Orthodontique et Bucco-dentaire"

Transcription

1 Orthophonie 2 ème année TERMINOLOGIE Orthodontique et Bucco-dentaire Dr M. CROCQUET MCU-PH ODF Faculté d Odontologie Université de Lille 2

2 AVERTISSEMENT Une partie des images qui constituent ce document sont sujettes à droit d auteurs qui ne sont pas cités, et sorties de leur contexte pédagogique. Ainsi, ce document est strictement réservé aux étudiants à qui ce cours s adresse, et ne doit aucunement être divulgué à l extérieur.

3 Le vocabulaire des orthodontistes fait penser à une langue étrangère (jargon) et donne une impression de complexité inutile. Mais il traduit la nécessité d un moyen d expression précis et unanimement compris. C est le rôle de la terminologie orthodontique

4 I Définition et historique

5 Terminologie Selon le dictionnaire de Médecine et Biologie «Liste alphabétique de termes employés dans un domaine particulier, pas nécessairement complète ni systématique et, en général, non accompagnée de définitions» La terminologie orthodontique est une désignation purement descriptive des structures anatomiques (en l occurrence céphaliques), sans visée pathologique, pathogénique ou nosologique.

6 La terminologie orthodontique actuelle Adoptée en 1936 par la Fondation Dentaire Internationale (FDI) et la Société Française d'orthopédie Dento-Faciale (SFODF). C est la terminologie d IZARD, issue de divers travaux d auteurs (FREY, LEMIERE, G. VILLAIN) Complétée en 1968 par la Commission de Nomenclature de la S.F.O.D.F ( J. CAUHEPE, M. CHATEAU, J. HESKIA, O MEYER, J. SOLEIL ) - pour une partie, elle empreinte la terminologie anatomique générale. - une terminologie spécifique a été développée pour ce qui concerne les dents et les arcades dentaires Réactualisée depuis 1996 par une Commission de Terminologie de la SFODF Une modification tous les 30 ans

7 II Composition

8 2.1 Le Principe Le principe en est très simple : Préfixe + Radical + Adjectif(s) qualificatif(s) Idéalement, identité étymologique (grecque ou latine) du préfixe et du radical

9 2.2 Le Radical Désigne soit la structure anatomique considérée soit la nature de la déformation ( dysmorphie ) 2.3 Le Préfixe Indique - la forme - le volume - la position ou topographie (dans les 3 sens de l'espace ) - le rapport - le nombre 2.4 L Adjectif(s) Précise(nt) la localisation et les particularités morphologiques

10 III Radicaux

11 1 ) La structure anatomique (souvent issue du grec) - crâne = céphalie - mâchoires = - gnathie - face = prosopie - maxillie - base du crâne = basie - mandibulie - menton = génie - lèvre = cheilie - langue = glossie - joue = mélie - symphyse = symphysie - dent = odontie - procès alvéolaire = alvéolie - corpus mandibulaire = corpie Le radical odontie se prononce «odoncie» (Ex. Orthodontie) Le radical gnathie se prononce «gnati» car il comporte un h (Ex. Endognathie) 2 ) Nature de la déformation (souvent issue du latin) Exemple: position, rotation, version, gression, clusion, harmonie, plasie, trophie

12 IV Adjectifs

13 Adjectifs (un ou plusieurs adjectifs selon les besoins) Ils indiquent : Appartenance : - maxillaire, mandibulaire, alvéolaire, - coronaire, radiculaire, apical,... Siège : - supérieur, inférieur, - antérieur, postérieur, latéral,... - unimaxillaire, bimaxillaire Latéralité : - unilatéral, bilatéral, droit, gauche,... Quantité : - partiel, total,... Qualité : - symétrique, asymétrique,...

14 V Préfixes

15 Pour marquer la normalité, est retenu seulement normo 1) de forme - platibasie - plexodonte Dimension antéro-postérieure : - brachy (court) céphalie - meso gnathie - dolicho ( long ) maxillie mandibulie symphysie Dimension transversale - eury ( large ) prosopie - droite - meso maxillie - gauche - lepto (étroit) mandibulie

16 Dimension antéro-postérieure Dolichocéphalie Brachycéphalie

17 Dimension antéro-postérieure Dolichocéphalie Brachycéphalie

18 Dimension antéro-postérieure brachy ou dolichomandibulie

19 Dimension transversale Leptomaxillie Eurymaxillie Largeur maxillaire

20 Euryprosopie Leptoprosopie

21 2) de taille (ou de volume) céphalie maxillie - micro ( petit ) mandibulie - macro ( gros ) glossie cheilie dontie - hypo (insuffisance) plasie - hyper (excès) trophie

22 3 ) de position Soit par rapport aux 3 dimensions de l'espace (topographie) Soit par rapport à l'arcade dentaire

23 Position par rapport aux 3 dimensions de l'espace Antéropostérieur Transversal Vertical proretro- endoexo- infrasupra- latero- + radical - gnathie - maxillie - mandibulie - clusie - alvéolie - cheilie

24 Pro et rétroversions incisives

25 Exoclusion Exoclusion maxillaire droite

26 Position par rapport à l'arcade dentaire Dans la dimension transversale (vestibulo-linguale) Linguo ou Palato

27 Par rapport à l'arcade dentaire Dans la dimension antéro-postérieure (mésio-distale) Disto

28 Dans la dimension verticale Supra Disto Mésio Infra

29 Position par rapport à l'arcade dentaire RADICAL ADJECTIF vestibulo- position molaire linguo- version prémolaire rotation canine mesio- clusion incisive disto- gression droit/gauche antérieur/postérieur infrasupra-

30 Supraalvéolie incisive Infraalvéolie incisive

31 Infraclusion incisive Supraclusion incisive

32 Infra-vestibulo position de 13

33 Terminologie des malpositions dentaires Endoposition Disto-vestibulo rotation Mesiogression Palatoposition Mesio-palato rotation Vestibuloposition

34 4) de rapport dys- (mauvais) harmonie trans- frontal Eu- (bon, correct) morphie cis- kinésie Ex : Dysharmonie Dento-Maxillaire

35 5) de nombre a- (privatif) génésie pluri- et oligo - dontie poly- cuspidie mono-

36 Polydontie Oligodontie

37 N.B. Pour indiquer la nature physiologique et non pathologique du caractère évoqué, FERNEX remplace les radicaux en...ie par les même en...isme. Ex. : Le brachygnathisme des asiatiques Le biproalvéolisme des africains, etc...

38 VI Confusions et termes impropres

39 Fermeture désigne le mouvement de fermeture mandibulaire A distinguer du Chemin de fermeture Occlusion nomme son aboutissement, l état d occlusion L engrènement désigne la hauteur d intercuspidation des arcades antagonistes. Pour les physiologistes, l articulé est le glissement d une position d occlusion à une autre

40 La béance est toujours verticale. C est une infraclusion. Le surplomb correspond au décalage antéro-postérieur entre les incisives des 2 arcades (augmenté, inversé).

41 L expression «incompétence» labiale n est pas correcte et doit être abandonnée pour «inoclusion» labiale, ou absence de stomion

42 Une malformation correspond à une pathologie survenant pendant les trois premiers mois de la vie in utero, lors de l organogénèse (agénésie dentaire, fente faciale, etc...) Une déformation survient après le troisième mois, lors de la morphogenèse Syndrome = ensemble de signes et symptômes formant une uniformité clinique mais pouvant relever de causes diverses (syndrôme de classe II, de classe III) Maladie = pathologie dont l étiologie est bien définie (D.D.M) On peut faire les diagnostic positif, différentiel et étiologique d un syndrome, mais seulement les diagnostic positif et différentiel d une maladie dont l étiologie est, par définition, connue

43 En Conclusion

44 La terminologie orthodontique issue d IZARD est très complète (1 centaine de termes), parfaitement précise et adaptée à nos besoins Elle est purement descriptive des anomalies dentaires et des dysmorphoses cranio-faciales Seule approuvée par la Fédération Dentaire Internationale, et déjà largement utilisée, Il est logique qu elle soit adoptée dans le monde entier

des fentes labio-alvéolopalatines

des fentes labio-alvéolopalatines CLINIQUE FENTES LABIO-ALVÉOLOPALATINES Le rôle de l orthodontiste dans la prise en charge des fentes labio-alvéolopalatines (FLAPs) Docteur Brigitte Vi-Fane Docteur Pascal Garrec En collaboration avec

Plus en détail

PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES

PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES S. REGRAGUI : Professeur Assistant d' ODF F. ZAOUI : Professeur d' ODF E. AALLOULA

Plus en détail

On peut affirmer que tout patient porteur de dysmorphies oro-faciales est également porteur de problèmes fonctionnels associés.

On peut affirmer que tout patient porteur de dysmorphies oro-faciales est également porteur de problèmes fonctionnels associés. Influences des problèmes fonctionnels dans les déformations liées à l orthopédie dento-faciale. Par le Dr. Daniel ROLLET, spécialiste qualifié en orthopédie dento-faciale à Pontarlier/France. Si l étiologie

Plus en détail

Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales

Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales Le principal problème dentaire concerne la dysharmonie maxillo-dentaire (rapports entre la taille des dents et celle du maxillaire).

Plus en détail

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire»

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire» 26 - troubles associés La persistance, au-delà de l'âge de cinq à six ans, de cette forme de déglutition pourra être à l'origine de dysmorphoses dento maxillaires, de perturbation de la croissance crâniofaciale

Plus en détail

Séries de Considérations Cliniques. Votre support pour traiter en toute confiance. Encombrement.

Séries de Considérations Cliniques. Votre support pour traiter en toute confiance. Encombrement. Séries de Considérations Cliniques. Votre support pour traiter en toute confiance. Encombrement. Le traitement de l encombrement avec les aligners Invisalign est plus prédictible si les dents antérieures

Plus en détail

LES TROUBLES DE L ERUPTION

LES TROUBLES DE L ERUPTION LES TROUBLES DE L ERUPTION On peut distinguer les accidents d éruption (survenant au cours de l éruption physiologique ou pathologique), les éruptions précoces et les retards d éruption. 1. ACCIDENTS D

Plus en détail

EXTRACTION RAISONNEE DES DENTS DE SIX ANS: A PROPOS D UN CAS CLINIQUE

EXTRACTION RAISONNEE DES DENTS DE SIX ANS: A PROPOS D UN CAS CLINIQUE EXTRACTION RAISONNEE DES DENTS DE SIX ANS: A PROPOS D UN CAS CLINIQUE EXTRACTION OF FIRST PERMANENT MOLARS: A CLINICAL CASE. Dr. K. ZOUAIDI : résidente au service d Odontologie Pédiatrique Pr. H. CHHOUL

Plus en détail

Orthodontie et enfants malades

Orthodontie et enfants malades Orthodontie et enfants malades Atelier Presse du jeudi 25 septembre 2008 Avec la participation des docteurs Brigitte Vi-Fane et Jean-Baptiste Kerbrat Contact presse : BV CONSEiL Santé Alexandra Dufrien

Plus en détail

Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III Traitemnent non-extractions

Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III Traitemnent non-extractions Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III Traitemnent non-extractions Publié dans Le Journal du Dentiste, Janvier 2009 Dans le cadre d une pratique de dentisterie générale,

Plus en détail

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Avec la mise au point des facettes composites préformées, le chirurgien-dentiste a à sa disposition

Plus en détail

Incisive centrale maxillaire permanente

Incisive centrale maxillaire permanente Incisive centrale maxillaire permanente Fig.1 : Coupe mésio-distale, vue vestibulaire de 21 Noter l épaisseur d émail M et D, le noyau dentinaire et la pulpe dentaire dans sa cavité simple (pas de séparation

Plus en détail

Questions courantes à l orthodontiste?

Questions courantes à l orthodontiste? Questions courantes à l orthodontiste? Qu est ce que L orthodontie? L orthodontie désigne le réalignement de dents et le correction de l occlusion afin de rétablir l harmonie du visage et la fonction dentaire.

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

Le système TGO nouvelle génération. Dr. Michel Le Gall Chef du service d Orthopédie Dento-Faciale

Le système TGO nouvelle génération. Dr. Michel Le Gall Chef du service d Orthopédie Dento-Faciale Le système TGO nouvelle génération Dr. Michel Le Gall Chef du service d Orthopédie Dento-Faciale Dr. Pierre-Jean Soulié Chirurgien-Dentiste, spécialiste qualifié en orthopédie Dento-Faciale Hôtel Ampère

Plus en détail

Déséquilibres dynamiques de la posture dans la dysfonction temporomandibulaire...

Déséquilibres dynamiques de la posture dans la dysfonction temporomandibulaire... Dédicace... 5 Préambule... 7 Le déséquilibre de la mâchoire à l'origine de pathologies redoutables... 7 Terminologie... 8 Préface... 9 La santé... 10 L'ostéopathie et la maladie... 12 Le début de l'aventure...

Plus en détail

DENTURE ET DENTITIONS.

DENTURE ET DENTITIONS. DENTURE ET DENTITIONS. Deux termes souvent confondus. 1. Définitions a. Dentition Terme dynamique Ensemble des phénotypes de développement des arcades (origine, minéralisation, croissance, éruption ) Développement

Plus en détail

Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale en Europe

Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale en Europe 5 Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale en Europe Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale en Europe Pr Joël Ferri, Service de Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale, CHRU de Lille La Stomatologie

Plus en détail

Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires.

Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires. (Jean-Louis Ainardi, février 2012) ARTICLE N 1: Nous savons, maintenant, ce que les juges entendent par DCC. Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires.

Plus en détail

La denture du Boxer. Il est nécessaire pour l examinateurde «prendre le temps» pour faire un examen précis ; nous y reviendrons au cours del exposé.

La denture du Boxer. Il est nécessaire pour l examinateurde «prendre le temps» pour faire un examen précis ; nous y reviendrons au cours del exposé. La denture du Boxer Je vais, ci-dessous, décrire la façon dont j aborde l examen de la denture du Boxer en exposition ou en séance de sélection. Cet examen se fait, bien entendu, en gardant en mémoire

Plus en détail

Résumé : H. BENYAHIA : S. BERRADA A. SEFRIOUI ABDEDINE Mots clés : Faculté de Médecine Dentaire de Rabat

Résumé : H. BENYAHIA : S. BERRADA A. SEFRIOUI ABDEDINE Mots clés : Faculté de Médecine Dentaire de Rabat Résumé : En prothèse complexe, le plan de traitement et ses étapes doivent être organisés dans un ordre chronologique et prédéfinis par une maquette directrice. H. BENYAHIA : Résident en Orthopédie Dento-faciale

Plus en détail

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire LA LANGUE est l organe clé de la croissance buccodentaire Elle est le plus souvent responsable è de ce qui va bien quand la boite à langue est bien fermée et la langue en position haute (au repos et dans

Plus en détail

Programme de 5 ème ANNEE. Médecine Dentaire

Programme de 5 ème ANNEE. Médecine Dentaire Programme de 5 ème ANNEE Médecine Dentaire Matière Volume horaire théorique Volume horaire Travaux cliniques Volume horaire TD/TP coefficient Mode d enseignement annuel/semestriel ODONTOLOGIE CONSERVATRICE/

Plus en détail

ORTHODONTIE VETERINAIRE

ORTHODONTIE VETERINAIRE ORTHODONTIE VETERINAIRE L orthodontie est la branche de la dentisterie qui étudie le diagnostic et les corrections des malpositions dentaires. Comme chez l homme, ces malpositions sont assez fréquentes

Plus en détail

Localisation des canines incluses : mise au point

Localisation des canines incluses : mise au point SPÉCIAL CANINE Localisation des canines incluses : mise au point RÉSUMÉ Hélène GUIRAL Chirurgien-dentiste, Paris 7. helene.guiral@neuf.fr > Actuellement, la tomographie volumique numérisée à faisceau conique

Plus en détail

VOTRE CONVENTION SOINS DENTAIRES PROTHÉTIQUES ET D ORTHOPÉDIE DENTO-FACIALE POUR LES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMUC DANS LE CADRE DE LA CCAM.

VOTRE CONVENTION SOINS DENTAIRES PROTHÉTIQUES ET D ORTHOPÉDIE DENTO-FACIALE POUR LES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMUC DANS LE CADRE DE LA CCAM. VOTRE CONVENTION SOINS DENTAIRES PROTHÉTIQUES ET D ORTHOPÉDIE DENTO-FACIALE POUR LES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMUC DANS LE CADRE DE LA CCAM. JO du 31/5/214. Date d application : 1 er juin 214. Codes de -panier

Plus en détail

UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DE CHIRURGIE DENTAIRE THESE

UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DE CHIRURGIE DENTAIRE THESE 2 UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DE CHIRURGIE DENTAIRE Année 2012 THESE Thèse n 2012 TOU3 3057 POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN CHIRURGIE DENTAIRE Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

Dysharmonie dentodentaire

Dysharmonie dentodentaire Chapitre 6 Dysharmonie dentodentaire ndré Pujol PLN DU CHPITRE Étiologie et fréquence 246 Diagnostic 246 Traitement 249 Orthodontie de l enfant et du jeune adulte 2013, Elsevier Masson SS. Tous droits

Plus en détail

Morphologie Comparée des Dents Humaines

Morphologie Comparée des Dents Humaines ACADEMIE d AIX-MARSEILLE Université de la Méditerranée Morphologie Comparée des Dents Humaines POLYCOPIE P2 Faculté d Odontologie de MARSEILLE Sébastien BRUN, Sylva RAFFO, Jean-pierre PROUST Morphologie

Plus en détail

Génétique et Fentes Labio-Palatines

Génétique et Fentes Labio-Palatines Génétique et Fentes Labio-Palatines Est-ce frequent? La fente labio-palatine concerne 1/700 naissances environ en Europe. Il s agit de la malformation congénitale faciale la plus fréquente. Parmi l ensemble

Plus en détail

EVOLUTION DES DIFFERENTES TECHNIQUES DE CORRECTION DE LA MESIOVERSION DE LA CANINE DU SHETLAND

EVOLUTION DES DIFFERENTES TECHNIQUES DE CORRECTION DE LA MESIOVERSION DE LA CANINE DU SHETLAND EVOLUTION DES DIFFERENTES TECHNIQUES DE CORRECTION DE LA MESIOVERSION DE LA CANINE DU SHETLAND 2 TABLE DES MATIERES TABLE DES ILLUSTRATIONS..p8 INTRODUCTION...p11 1 ère PARTIE : Généralités... p12 I) Présentation

Plus en détail

A.R. 27.9.2015 M.B. 1.10.2015 En vigueur 1.10.2015 + 1.12.2015 + 1.1.2016

A.R. 27.9.2015 M.B. 1.10.2015 En vigueur 1.10.2015 + 1.12.2015 + 1.1.2016 A.R. 27.9.2015 M.B. 1.10.2015 En vigueur 1.10.2015 + 1.12.2015 + 1.1.2016 Wijzigen Invoegen Verwijderen Article 5 SOINS DENTAIRES En vigueur 1.10.2015 1 er. PRESTATIONS JUSQU'AU 18 e ANNIVERSAIRE : SOINS

Plus en détail

SOINS DENTAIRES Art. 5 pag. 1 coordination officieuse. Le coefficient de pondération P est attribué par A.R. 17.1.2013 (en vigueur 1.3.

SOINS DENTAIRES Art. 5 pag. 1 coordination officieuse. Le coefficient de pondération P est attribué par A.R. 17.1.2013 (en vigueur 1.3. SOINS DENTAIRES Art. 5 pag. 1 "A.R. 6.12.2005" (en vigueur 1.9.2005) + "A.R. 31.8.2007" (en vigueur 1.9.2007) "Art. 5. Sont considérées comme des prestations qui requièrent la qualification de praticien

Plus en détail

imagerie et chirurgie dento-maxillaire chez l enfant et l adolescent

imagerie et chirurgie dento-maxillaire chez l enfant et l adolescent SPÉCIAL CHIRURGIE DE L ENFANT 29 imagerie et chirurgie dento-maxillaire chez l enfant et l adolescent G. PASQUET, R. CAVEZIAN, J. BATARD, et al. Cabinet de radiologie dentaire, Échelle Saint-Honoré, 179,

Plus en détail

La correction orthopédique du déficit. chirurgicale. Disjonction maxillaire. à l aide d un distracteur. à appui osseux ODF. disjonction maxillaire

La correction orthopédique du déficit. chirurgicale. Disjonction maxillaire. à l aide d un distracteur. à appui osseux ODF. disjonction maxillaire disjonction maxillaire Disjonction maxillaire chirurgicale à l aide d un distracteur à appui osseux Adrien Marinetti 1, Jean-Marc Taboulet 2, Dominique Deffrennes 3 L endognathie maxillaire est un problème

Plus en détail

«TRAITEMENTS PREVENTIFS

«TRAITEMENTS PREVENTIFS Art. 5 Art. 5. Sont considérés comme des prestations qui requièrent la qualification de praticien de l'art dentaire (DR, TM, TL, TA, TB) : A.R. 06.12.2005 + A.R. 26.05.2008 + A.R. 20.03.2009 E.V. 01.05.2009

Plus en détail

INVISALIGN : UNE TECHNIQUE D AVENIR?

INVISALIGN : UNE TECHNIQUE D AVENIR? ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS VII MEMOIRE pour le CERTIFICAT D ETUDES CLINIQUES SPECIALES MENTION ORTHODONTIE Par Marianne TAIEB INVISALIGN : UNE TECHNIQUE D AVENIR? Directeur de mémoire : Monsieur

Plus en détail

Spécialiste en Orthodontie Programme de formation post-grade 1)

Spécialiste en Orthodontie Programme de formation post-grade 1) Spécialiste en Orthodontie Programme de formation post-grade 1) 1. Généralités 1.1. Description de la spécialité L orthopédie dento-faciale est la discipline du développement des dents et des maxillaires

Plus en détail

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE DENTISTERIE ESTHÉTIQUE

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE DENTISTERIE ESTHÉTIQUE Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE DENTISTERIE ESTHÉTIQUE Année universitaire 2016-2017 OBJECTIFS DE LA FORMATION Par dentisterie "esthétique", nous entendons :

Plus en détail

Item 108 : Troubles du sommeil de l'enfant et de l'adulte Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale

Item 108 : Troubles du sommeil de l'enfant et de l'adulte Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale Item 108 : Troubles du sommeil de l'enfant et de l'adulte Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. Epidémiologie... 3 2. Aspects cliniques...

Plus en détail

Radio Anatomie Dentaire Généralités

Radio Anatomie Dentaire Généralités BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Radio Anatomie Dentaire Généralités TP 1 Marc Hermans Maître de conférence ULB 1 Présenté le 18/09/14 2 Anatomie Radiographique Normale Basée

Plus en détail

L'Analyse Critique de Documentation Clinique

L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'analyse critique de la documentation clinique portera sur des patients que le candidat ou la candidate aura traités durant ou après ses études de cycles supérieurs.

Plus en détail

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual.

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual. 34 Cas cliniques L extraordinaire sensibilité et la haute résolution du Veraviewepocs 3D permettent d obtenir une image de qualité supérieure, tant pour les tissus durs que les tissus mous. Les images

Plus en détail

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs.

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs. ODF 1) Embryologie dento faciale et croissance crânio faciale. 2) Rythme et direction de croissance. 3) Le modelage osseux. 4) Morphogenèse des arcades dentaires et établissement de l occlusion. 5) Notions

Plus en détail

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE ATTEINT D AGÉNÉSIES DENTAIRES MULTIPLES LIÉES À UNE MALADIE RARE ÉVALUATION DES ACTES ASSOCIÉS À LA CHIRURGIE PRÉIMPLANTAIRE, À LA POSE D IMPLANTS ET À LA POSE

Plus en détail

CROISSANCE et MATURATION ÂGE DENTAIRE

CROISSANCE et MATURATION ÂGE DENTAIRE D1 LA MATURATION DE L ENFANTL Première partie CROISSANCE et MATURATION ÂGE DENTAIRE Dr M. CROCQUET MCU-PH ODF PLAN I Croissance staturale et pondérale 1.1 Croissance staturale 1.2 Croissance pondérale

Plus en détail

La dernière partie de

La dernière partie de ÉTUDE CINÉMATIQUE DE DEUX ARTICULATEURS ANATOMO- FONCTIONNELS 4 ÈME (ET DERNIERE) PARTIE : "L'ÉQUILIBRATION" Hugues BORY Maître artisan Diplômé en kinésiologie Maître conférencier Benoît GOBERT Prothésiste

Plus en détail

Programme des enseignements de DFGSO 2 (2 e année) DFGSO : Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques

Programme des enseignements de DFGSO 2 (2 e année) DFGSO : Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques Faculté Odontologie Université de Montpellier Programme des enseignements de DFGSO 2 (2 e année) DFGSO : Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques Semestre 1 ANGLAIS TD : 1 Grammaire, conjugaison,

Plus en détail

La fabrication des LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER TECHNIQUE

La fabrication des LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER TECHNIQUE LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER Hugues BORY Maître artisan Diplômé en kinésiologie Maître conférencier Benoit GOBERT Prothésiste dentaire Diplômé en technique

Plus en détail

Etudes de Français. Memento. 16.04.12 ETUDES DE FRANÇAIS MEMENTO BACHELOR. Généralités 2. Module BA 1 Textes et contextes 3

Etudes de Français. Memento. 16.04.12 ETUDES DE FRANÇAIS MEMENTO BACHELOR. Généralités 2. Module BA 1 Textes et contextes 3 ETUDES DE FRANÇAIS MEMENTO BACHELOR Table des matières Page Généralités 2 Module BA 1 Textes et contextes 3 Module BA 2 Linguistique française 4 Module BA 3 Méthodes et problèmes en littérature 5 Module

Plus en détail

La canine et l enfant

La canine et l enfant La canine et l enfant RÉSUMÉ Mathieu A. DERBANNE Ancien AHU, Service d odontologie du Pr Bruno Gogly, Groupe Hospitalier Albert Chenevier - Henri Mondor, AP-HP, Créteil. Marguerite-Marie LANDRU MCU-PH,

Plus en détail

Les facteurs responsables des

Les facteurs responsables des Apport de l orthodontie dans les troubles du sommeil de l enfant Résumé : Les troubles ventilatoires du sommeil de l enfant constituent une passerelle entre les orthodontistes et les médecins, en particulier

Plus en détail

Programme de formation continue

Programme de formation continue 2015 Programme de formation continue organisme gestionnaire du développement professionnel continu www.sfodf.org Éditorial 2015 C hers amis, La SFODF est officiellement un Organisme de DPC enregistré et

Plus en détail

Définition du contrôle-contentieux

Définition du contrôle-contentieux Définition du contrôle-contentieux Toute opération de contrôle intègre une dimension contentieuse (rédaction d un mémoire de saisine d une instance de sanctions) Les actions de contrôle contentieux ne

Plus en détail

ORTHODONTIE. Dr Earl.O.BERGERSEN

ORTHODONTIE. Dr Earl.O.BERGERSEN ORTHODONTIE PREVENTIVE INTERCEPTIVE ADULTE APPAREILS Dr Earl.O.BERGERSEN ORTHODONTIE INTERCEPTIVE La frontière entre l orthodontie préventive et l orthodontie interceptive étant souvent floue, nous avons

Plus en détail

Si les traitements des édentations ont trouvé

Si les traitements des édentations ont trouvé Implants et prothèse amovible, apport des châssis à selles disjointes G. JOURDA, chirurgien-dentiste Comment les prothèses amovibles partielles peuvent-elles faciliter l exploitation d implants? Inversement,

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

La phase de finition en orthodontie : buts et moyens

La phase de finition en orthodontie : buts et moyens UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE Année : 2011 N : La phase de finition en orthodontie : buts et moyens THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN CHIRURGIE DENTAIRE

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

RÔLE DE LA PREVENTION EN ORTHODONTIE Atelier Presse du jeudi 20 mars Avec la participation du Dr Jacqueline Kolf

RÔLE DE LA PREVENTION EN ORTHODONTIE Atelier Presse du jeudi 20 mars Avec la participation du Dr Jacqueline Kolf RÔLE DE LA PREVENTION EN ORTHODONTIE Atelier Presse du jeudi 20 mars Avec la participation du Dr Jacqueline Kolf Contact presse : BV CONSEiL Santé Emmanuelle Klein - Olivier Bordy Tél : 01 42 68 83 40

Plus en détail

PARFAITE SYNTHESE ENTRE FORME, ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNALITÉ

PARFAITE SYNTHESE ENTRE FORME, ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNALITÉ PARFAITE SYNTHESE ENTRE FORME, ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNALITÉ TRADITION ET PROGRÈS Plus de 85 années d'expérience à votre service Depuis toujours Shofu se focalise sur l'innovation et la qualité. Fabricant

Plus en détail

Ordonnance concernant le service dentaire scolaire

Ordonnance concernant le service dentaire scolaire 410.71 Ordonnance concernant le service dentaire scolaire du 7 février 007 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 4, alinéa, 11, 18, alinéa, 0, alinéa, 1, alinéa, et, alinéa,

Plus en détail

- TD de pathologie et chirurgie buccale -

- TD de pathologie et chirurgie buccale - - TD de pathologie et chirurgie buccale - Définitions : Radiographie: C est l image photographique d un objet obtenu par l emploi de rayon X. Elle donne des renseignements sur les structures internes «invisibles»

Plus en détail

PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique

PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique FRANÇAIS LORSQU IL EST QUESTION DE RECONSTRUIRE...... seul le meilleur nous convient. C est la raison pour laquelle nous avons décidé de travailler avec Udo

Plus en détail

République algérienne démocratique et populaire CLASSIFICATION DES BRIDGES ET PRINCIPES BIOMECANIQUES

République algérienne démocratique et populaire CLASSIFICATION DES BRIDGES ET PRINCIPES BIOMECANIQUES République algérienne démocratique et populaire Faculté de médecine ANNABA. Département de chirurgie dentaire Module de prothèse CLASSIFICATION DES BRIDGES ET PRINCIPES BIOMECANIQUES préparé par : DR HAMLAOUI

Plus en détail

DESCRIPTION DES DOMAINES D ASSISTANCE DENTAIRE Date d entrée en vigueur le premier janvier 2011

DESCRIPTION DES DOMAINES D ASSISTANCE DENTAIRE Date d entrée en vigueur le premier janvier 2011 DESCRIPTION DES DOMAINES D ASSISTANCE DENTAIRE Date d entrée en vigueur le premier janvier 2011 1. CONDUITE CONFORME AU MILIEU PROFESSIONNEL (5 à 10%) 1.1 Appliquer les principes du code de déontologie

Plus en détail

Produits pour cabinet

Produits pour cabinet Matériau à empreintes Produits pour cabinet Orthalgenat Duo Matériau à empreintes, avec accessoires de dosage. Saveur Couleur REF Quantité vanille jaune 150-501-10 1 kg vanille jaune 150-509-10 9 x 1 kg

Plus en détail

(Eurasier) FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1er B 6530 Thuin (Belgique) 16.06.

(Eurasier) FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1er B 6530 Thuin (Belgique) 16.06. FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1er B 6530 Thuin (Belgique) 16.06.1999 / FR Standard FCI N 291 EURASIEN (Eurasier) Cette illustration ne représente pas

Plus en détail

LES CRITÈRES D ABOUTISSEMENT DU TRAITEMENT

LES CRITÈRES D ABOUTISSEMENT DU TRAITEMENT RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE CLINIQUE LES CRITÈRES D ABOUTISSEMENT DU TRAITEMENT D ORTHOPÉDIE DENTO-FACIALE DÉCEMBRE 2003 Service des recommandations professionnelles Tous droits de traduction, d'adaptation

Plus en détail

Cas 0 Traitement des érosions dentaires avec des restaurations en résine

Cas 0 Traitement des érosions dentaires avec des restaurations en résine Cas 0 Traitement des érosions dentaires avec des restaurations en résine 1. Domaines Médecine générale (reflux gastrooesophagéal) 2. Dates du patient Patient: Mme BZ Date de naissance: 01.01.1983 Commencement

Plus en détail

Orthopédie dentofaciale

Orthopédie dentofaciale CHAPITRE 8 Orthopédie dentofaciale Avec la collaboration de M.-J. Boileau, F. de Brondeau et F. Darque Plan du chapitre Rappels, définitions Examen clinique d'orthopédie dentofaciale Quand commencer un

Plus en détail

Plan de travail INTRODUCTION --------------------------------------------------------------03

Plan de travail INTRODUCTION --------------------------------------------------------------03 Plan de travail I. INTRODUCTION --------------------------------------------------------------03 II. RAPPELS ---------------------------------------------------------------------------05 - sur la croissance

Plus en détail

Anatomie du canal radiculaire de la première molaire mandibulaire définitive

Anatomie du canal radiculaire de la première molaire mandibulaire définitive Anatomie du canal radiculaire de la première molaire mandibulaire définitive Implications et recommandations cliniques Auteurs_Dr Carlos Heilborn, Paraguay ; Dr Oliver Valencia de Pablo & Dr Roberto Estevez,

Plus en détail

15 èmes Journées de l Orthodontie Prévenir, dépister, traiter

15 èmes Journées de l Orthodontie Prévenir, dépister, traiter COMMUNIQUE DE PRESSE 15 èmes Journées de l Orthodontie Prévenir, dépister, traiter L orthodontie est une spécialité médicale en constants progrès. Du 9 au 12 novembre 2012 se tiendront les 15 èmes Journées

Plus en détail

Détermination du sexe d un individu par une méthode anthropométrique

Détermination du sexe d un individu par une méthode anthropométrique Détermination du sexe d un individu par une méthode anthropométrique Activité : Observer la morphologie des pièces squelettiques fournies (moulage de crâne, bassins, fémur, ou squelette entier) et réaliser

Plus en détail

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet.

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet. ANATOMIE DENTAIRE LES DENTS PERMANENTES Caractères généraux Chaque dent est constituée de 2 parties principales. - Une partie visible, au niveau de la cavité buccale, plus ou moins massive, la couronne

Plus en détail

Première partie LA TÊTE. 1. Concernant la tête, veuillez indiquer la ou les proposition(s) exacte(s) :

Première partie LA TÊTE. 1. Concernant la tête, veuillez indiquer la ou les proposition(s) exacte(s) : Première partie LA TÊTE 1. Concernant la tête, veuillez indiquer la ou les proposition(s) A. La région de la tête est séparée de la région du cou par un plan sagittal passant par le foramen magnum. B.

Plus en détail

La nouvelle dimension de la formation continue en orthopédie dento-faciale. Le monde de l orthopédie dento-faciale devient transparent!

La nouvelle dimension de la formation continue en orthopédie dento-faciale. Le monde de l orthopédie dento-faciale devient transparent! dynamics of orthodontics fr La nouvelle dimension de la formation continue en orthopédie Le monde de l orthopédie devient transparent! Dictionnaire des termes de l orthopédie John Daskalogiannakis Edition

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr JOSSET Odontologie conservatrice Plan : Chapitre 2 : Anatomie dentaire I/ Rôles II/ Caractères communs A) Incisives B) Canines C) Prémolaires D) Molaires 1 I/ Rôles Les dents antérieurs sont là pour

Plus en détail

Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés

Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés Auteur_ Dr David S. Frey, États-Unis Fig. 1a Fig. 1b _La méthode traditionnelle pour corriger un sourire gingival avec

Plus en détail

La posture, reflet des interférences d origine buccale

La posture, reflet des interférences d origine buccale Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 101 La posture, reflet des interférences d origine buccale Thierry SANDRETTO * HISTORIQUE Des exemples anciens venant de l antiquité nous interpellent sur l influence

Plus en détail

prises en charge prothétiques implanto-portées des pertes de substance osseuse mandibulaires

prises en charge prothétiques implanto-portées des pertes de substance osseuse mandibulaires RUBRIQUE STOMATOLOGIE CAS CLINIQUE 305 prises en charge prothétiques implanto-portées des pertes de substance osseuse mandibulaires RÉSUMÉ Leva DJAVANMARDI Service de Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale,

Plus en détail

Tomographie volumique a faisceau conique de la face (cone beam)

Tomographie volumique a faisceau conique de la face (cone beam) Tomographie volumique a faisceau conique de la face (cone beam) Note de cadrage Juin 2009 Service Évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX Tél.

Plus en détail

Prothèses dentaires et traitements d orthopédie dento-faciale incluses dans les prestations Contrat de Sortie CMU-C

Prothèses dentaires et traitements d orthopédie dento-faciale incluses dans les prestations Contrat de Sortie CMU-C ANNEXE II MONTANT MAXIMAL DES DÉPASSEMENTS APPLICABLES AUX BÉNÉFICIAIRES DU DROIT À LA PROTECTION COMPLÉMENTAIRE EN MATIÈRE DE SANTÉ VISÉS À L ARTICLE L. 861-1 DU CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Applicable

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS COURTES ODONTOLOGIE 2015

CATALOGUE FORMATIONS COURTES ODONTOLOGIE 2015 CATALOGUE FORMATIONS COURTES ODONTOLOGIE 2015 Directeur UFR Odontologie : Professeur Reza ARBAB-CHIRANI Inscription : Service Universitaire de Formation Continue et d Education Permanente Pôle Formation

Plus en détail

Traitements chirurgicoorthodontiques

Traitements chirurgicoorthodontiques 6 Chapitre Traitements chirurgicoorthodontiques Marie-José Boileau, Jean Casteigt, Laure Frapier, Pierre Canal PLAN DU CHAPITRE Indications des protocoles chirurgicoorthodontiques 208 Établissement de

Plus en détail

Déformations congénitales isolées du pied

Déformations congénitales isolées du pied Déformations congénitales isolées du pied J. Lechevallier, S. Abuamara, clinique chirurgicale infantile, CHU, Rouen «Masso-kinésithérapie et traitement orthopédique des déformations congénitales isolées

Plus en détail

Formation sur la prothése maxillo-mandibulaire. Dossier de formation

Formation sur la prothése maxillo-mandibulaire. Dossier de formation Prothésiste dentaire Formateur Formation sur la prothése maxillo-mandibulaire Dossier de formation 94 avenue de la République - 63170 PERIGNAT LES SARLIEVE - 06 25 04 77 97 michel.rathier@wanadoo.fr -

Plus en détail

26 I. I CAD/CAM _ réhabilitation transvissée sur bases titane. _Situation de départ

26 I. I CAD/CAM _ réhabilitation transvissée sur bases titane. _Situation de départ Réhabilitation occlusale transvissée maxillaire et mandibulaire sur bases en titane Auteurs_Jürgen Feierabend, Michele Frapporti, Italie & Dr Julie Elpers, États-Unis Fig. 1 Fig. 2 Fig. 1_Empreinte de

Plus en détail

LIVRET D EVALUATION -CONFIDENTIEL -

LIVRET D EVALUATION -CONFIDENTIEL - ACADEMIE DE NANCY-METZ Brevet d Etudes Professionnelles (Certification intermédiaire au Bac. Pro. Prothèse Dentaire) Session : LIVRET D EVALUATION -CONFIDENTIEL - NOM du CANDIDAT : CENTRE DE FORMATION

Plus en détail

Chambre particulière, par jour - + 50 + 60

Chambre particulière, par jour - + 50 + 60 TABLEAU DE GARANTIES Les prestations Frais médicaux décrites cidessous interviennent sous déduction du régime obligatoire d Assurance Maladie (AM), sauf mention expresse non pris en charge par l AM. Date

Plus en détail

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence.

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. La sélection du cas en endodontie Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. 1a 1b Dr David C. BENSOUSSAN n Chirurgien dentiste n CES

Plus en détail

Un tout nouveau regard sur vos patients.

Un tout nouveau regard sur vos patients. Un tout nouveau regard sur vos patients. Système de radiographie numérique à faisceau conique 3D Réduire les coûts tout en améliorant les résultats. La toute dernière technologie 3D offre des images de

Plus en détail

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE D ORTHODONTIE DE L ENFANT ET DE L ADULTE

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE D ORTHODONTIE DE L ENFANT ET DE L ADULTE Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE D ORTHODONTIE DE L ENFANT ET DE L ADULTE Année universitaire 2016-2017 OBJECTIFS DE LA FORMATION La pratique orthodontique actuelle

Plus en détail

Ostéologie crânio-faciale.

Ostéologie crânio-faciale. Ostéologie crânio-faciale. Introduction : Le massif crânio-facial est composé de 22 os soudés, unis les uns aux autres par des sutures de type fibreuses. Huit 08 os constituent le crâne et 14 pour la face

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES CENTRE DE SOINS ET CONSULTATIONS DENTAIRES HOTEL DIEU 1, Place Alexis Ricordeau 44093 NANTES CEDEX 1 Questionnaire médical confidentiel A l attention des sportifs

Plus en détail

Tableau récapitulatif des garanties Frais de Santé Salariés relevant de la CCN de l assurance Contrat responsable N 2704920

Tableau récapitulatif des garanties Frais de Santé Salariés relevant de la CCN de l assurance Contrat responsable N 2704920 Tableau récapitulatif des garanties Frais de Santé Salariés relevant de la CCN de l assurance Contrat responsable N 2704920 Nature des prestations Médecine courante Actes conventionnés Médecins adhérents

Plus en détail

Lésions des mâchoires

Lésions des mâchoires Lésions des mâchoires lésions osseuses lésions salivaires lésions odontogènes (et autres kystes) kystes acquis kystes congénitaux tumeurs bénignes (et/ou hamartomes) tumeurs malignes Lésions osseuses lésions

Plus en détail

Les deux cas cliniques proposés dans. L infiltration en profondeur - Partie III. Traitement d une MIH sévère

Les deux cas cliniques proposés dans. L infiltration en profondeur - Partie III. Traitement d une MIH sévère Nouveau concept pour le masquage des taches de l émail L infiltration en profondeur - Partie III Traitement d une MIH sévère Jean-Pierre Attal, Antony Atlan Maud Denis, Elsa Vennat, Gil Tirlet Dans les

Plus en détail