LE RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU SUR L ENSEMBLE DES COMMUNES DE CARCASSONNE AGGLO

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU SUR L ENSEMBLE DES COMMUNES DE CARCASSONNE AGGLO"

Transcription

1 Carcassonne Agglo 1, rue Pierre Germain Carcassonne Cedex 9 LE RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L EAU SUR L ENSEMBLE DES COMMUNES DE CARCASSONNE AGGLO 1

2 NOTE LIMINAIRE Les Rapports Annuels Prix et Qualité des Services Publics de l Eau, des rapports obligatoires «Le maire présente au conseil municipal ou le président de l établissement public de coopération intercommunale (EPCI) présente à son assemblée délibérante un rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d eau potable destiné notamment à l information des usagers» (art. L du Code Général des Collectivités Territoriales «CGCT»). à destination des usagers Le rapport annuel est un outil de communication entre les élus, leur assemblée délibérante et les usagers des services d eau et d assainissement. Il doit pouvoir être librement consulté en mairie. Les communes de habitants et plus sont soumises à une obligation d affichage (art. L du CGCT). pour plus de transparence L élaboration du rapport annuel sur le prix et la qualité du service répond aux principes de gestion décentralisée des services d eau et d assainissement, de transparence et d évaluation des politiques publiques. Depuis 2003, le rapport annuel doit être examiné par la Commission Consultative des Services Publics Locaux (art. L du CGCT) constituée à l initiative du président de l EPCI de plus de habitants. Cette présentation à la CCSPL permet de prendre en compte les attentes des usagers et d améliorer la lisibilité de ce rapport. élaboré par la collectivité responsable de l organisation du service Le maire ou le président de l EPCI a la responsabilité de la rédaction et de la mise en forme du rapport ainsi que de sa communication. présenté avant le 30 juin Ce rapport doit être présenté dans les 6 mois qui suivent la clôture de l exercice concerné, soit au plus tard le 30 juin En intercommunalité, le conseil municipal de chaque commune adhérant à un EPCI est destinataire du rapport annuel adopté par cet établissement. Le maire présente au conseil municipal, dans les 12 mois qui suivent la clôture de l exercice concerné, le ou les rapports qu il aura reçu du ou des EPCI, soit au plus tard le 31 décembre Il indique dans une note liminaire la nature exacte du service assuré par ce ou ces établissements. pour mieux évaluer la qualité et le prix du service à l usager Les articles D à 4 du CGCT fixent la liste des indicateurs techniques (ressources, qualité, volume, etc.) et financiers (tarification, dettes, investissements, etc.) qui doivent au moins figurer dans le rapport. Les rapports peuvent être complétés par tout indicateur jugé utile. Ils peuvent également être agrémentés de plans, de croquis ou de photos sur la localisation des ressources et le cycle de l eau au niveau de la collectivité par exemple. Si les compétences de la collectivité ou la localisation des ressources évoluent peu d une année sur l autre, seuls les indicateurs relatifs au prix et à la qualité de service ainsi que des travaux devront être actualisés. Source : Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie 2

3 SOMMAIRE I. VOLET TECHNIQUE... 6 A. Le territoire et la population desservie... 7 B. Les acteurs de l eau sur le territoire : trois opérateurs pour une gestion mixte... 8 C. Les ressources en eau Les volumes produits, achetés, exportes Les volumes consommés Structure des consommations Focus sur l usine des eaux de Maquens D. Le patrimoine réseau E. Les compteurs F. Les réservoirs II. LES TARIFICATIONS ET LES RECETTES A. Les modalites de tarification Le type de tarification Les modalités de tarification B. La facture d eau Les éléments relatifs au prix du mètre cube d eau La facture d eau potable (hors part assainissement) III. LES INDICATEURS DE PERFORMANCE A. La qualité des eaux distribuées La surveillance de la qualité de l eau et les données relatives à la qualite Caractéristiques moyennes de l eau distribuée en B. Connaissance et gestion patrimoniale C. Le rendement du réseau

4 D. L indice linéaire des volumes non comptés E. L indice linéaire de perte en réseau F. Les fuites reparees G. La protection de la ressource IV. LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS A. Les interventions et travaux pendant l exercice B. Les travaux de suppression des branchements plomb ANNEXES

5 LES CHIFFRES CLES DE 2012 SUR L ENSEMBLE DU TERRITOIRE compteurs au total pour habitants Age moyen des compteurs : 9 ans branchements dont 797 branchements en plomb (2,5 %) m 3 mis en distribution (dont 84 % livrés par l usine des eaux de Maquens) m 3 facturés aux abonnés 35 réservoirs communaux pour une capacité totale de m km de réseaux 256 fuites réparées Rendement moyen du réseau : 84 % Prix moyen de l eau (hors part assainissement) : 2,42 TTC/m 3 Prix pondéré de l eau (hors part assainissement) : 1,99 TTC/m 3 5

6 I. VOLET TECHNIQUE 6

7 A. LE TERRITOIRE ET LA POPULATION DESSERVIE Le transfert des compétences eau et assainissement est effectif depuis le 1 er janvier Depuis, Carcassonne Agglo assure la maîtrise d ouvrage du service de l eau sur l ensemble du territoire pour 23 communes, habitants, abonnés. Répartition des abonnés sur les communes en affermage avec la Lyonnaise des Eaux 0,8% 1,0% 0,2% 3,1% 2,4% 0,7% 8,9% 2,6% Berriac Carcassonne Cazilhac 80,2% Fontiès d'aude Montirat Palaja Pezens. Répartition des abonnés sur les communes en régie 19% 10% 5% 40% Lavalette Leuc Mas des Cours Preixan 25% Villedubert Villefloure 1% 7

8 B. LES ACTEURS DE L EAU SUR LE TERRITOIRE : TROIS OPERATEURS POUR UNE GESTION MIXTE Carcassonne Agglo dispose de deux modes de gestion du service public de l eau potable : - la régie communautaire ; - la délégation de service public par le biais des prestataires Lyonnaise des eaux et Veolia. 8

9 La régie communautaire La régie, rattachée à la direction de l Eau de Carcassonne Agglo, assure notamment : - l exploitation du système de production ; - l exploitation du réseau de distribution ; - la réalisation des travaux ; - la prestation de prestations de maîtrise d œuvre pour la direction de l eau ; - la programmation des investissements à réaliser. Sur ces communes, Carcassonne Agglo a un contrat de prestation de services avec la société COMPTEUR SYS pour : - les relevés de compteurs et l établissement de la facturation ; - le remplacement des compteurs défectueux. Sur la commune de Mas des Cours, Carcassonne Agglo a un contrat de prestation de service avec la société SALES pour l entretien de la station UV. Sur la commune de Villefloure, Carcassonne Agglo a un contrat de prestation de service avec la société VEOLIA pour l entretien de la station de chlore. Lyonnaise des eaux La Lyonnaise des eaux intervient sur 9 communes et assure notamment les prestations suivantes : - l exploitation du système de production d eau : l usine des eaux de Maquens ; - l exploitation du réseau de distribution ; - la gestion clientèle - la réalisation des travaux : pose et mise en service des branchements neufs, renouvellement de certains équipements sur le réseau, réparation des fuites - l assistance à la collectivité : conseils sur les investissements, la qualité du service, les améliorations nécessaires, les bilans de fonctionnement. Veolia La Lyonnaise des eaux intervient sur 8 communes et assure notamment les prestations suivantes : - l exploitation du réseau de distribution ; - la gestion clientèle ; - la réalisation des travaux : pose et mise en service des branchements neufs, renouvellement de certains équipements sur le réseau, réparation des fuites ; - l assistance à la collectivité : conseils sur les investissements, la qualité du service, les améliorations nécessaires, les bilans de fonctionnement. 9

10 C. LES RESSOURCES EN EAU Carcassonne Agglo utilise différents points de prélèvement pour sa production d eau potable, à savoir : le captage dans l Aude au niveau du lieu-dit Maquens à Carcassonne alimentant les communes de : - Berriac, - Carcassonne, - Cazilhac, - Fonties d Aude, - Montirat, - Palaja, - Trèbes. des captages autonomes pour les communes de : - Mas des Cours : source le Devois, - Trèbes : puits Devèz, - Villefloure : source du Pont Labau, - Villemoustaussou : puits Gayraud. le Syndicat Sud Oriental des Eaux de la Montagne Noire pour alimenter les communes de : - Alairac, - Carcassonne, - Caux et Sauzens, - Cavanac, - Cazilhac, - Couffoulens, - Montclar, - Pennautier, - Pezens, - Preixan, - Rouffiac d Aude, - Roullens, - Villemoustaussou, - Lavalette, - Leuc, - Villefloure. le Syndicat Oriental des Eaux de la Montagne Noire pour les communes de : - Trèbes, - Villedubert. 10

11 1. LES VOLUMES PRODUITS, ACHETES, EXPORTES Sur l année 2012, le volume d eau produit par l usine d eau potable de Maquens est de m 3 dont : m 3 d eau est livrée vers Trèbes, Fontiès d Aude et la Communauté de Communes du Piémont d Alaric (hors périmètre de Carcassonne Agglo), m 3 d eau est livrée vers Cazilhac, puis Palaja, m 3 d eau est livrée à Berriac, m 3 d eau est livrée à Montirat, m 3 est mis en distribution à Carcassonne. Les volumes produits par les captages autonomes sont de m 3 dont : m 3 sur Trèbes avec le puits Devez, m 3 sur Villemoustaussou avec le puits Gayraud, m 3 sur Villefloure avec la source du Pont Labau, m 3 sur Mas des Cours avec la source Le Devois. Le volume total (livré par l usine des eaux de Maquens, les captages autonomes, le SSOEMN, le SOEMN) mis en distribution sur le territoire de Carcassonne Agglo est de m 3 dont : - 84 % du volume total livré par l usine des eaux de Maquens ; - 6 % du volume total livré par les captages autonomes ; - 10 % du volume total livré par les Syndicats d eau (SSOEMN, SOEMN). 11

12 2. LES VOLUMES CONSOMMES En 2012, le volume mis en distribution s élève à m 3. Le volume total facturé est de m STRUCTURE DES CONSOMMATIONS Les usagers du service public d eau sont généralement regroupés en trois familles, des petits aux gros consommateurs : - les consommateurs domestiques (habitat individuel, collectif, et professionnel) ; - les administrations / collectivités (municipalités, conseil général, services de l Etat, établissements scolaires, hôpital, etc.) - les gros consommateurs (industriels, agriculteurs, etc.). La grande majorité des consommations est imputée aux abonnées domestiques : en 2012, près de 70 % des volumes consommés ont été facturés aux abonnés domestiques sur le territoire de Carcassonne Agglo. 12

13 4. FOCUS SUR L USINE DES EAUX DE MAQUENS L eau est pompée dans l Aude au lieu-dit Maquens où elle va subir plusieurs étapes de traitement avant de devenir potable et d être distribuée. Filière de traitement de la station de Maquens Filière m 3 /h Floculant AUDE 1280 m 3 /h Pompage d eau brute - Dégrillage Mélangeur rapide CPA Légende : Existant Modifié Travaux finalisés en 2007 By-pass Floculateur Floculant Décanteur lamellaire Chambre de mélange soutirage 8 filtres bicouches eaux de lavage Chlore Pompage relevage bâche 100 m 3 6 filtres à CAG Bâche d eau de lavage 250 m 3 Citerne et pompage d eau traitée 800 m 3 eaux de lavage Bâche d eaux sales 2000 m 3 Réseau d assainissement Pompage Grazailles m 3 /h Pompage Pech Mary m 3 /h Gravitaire rive droite m 3 /h 13

14 Plan général de la station de traitement Filtres Bicouches Filtres à Charbon Actif Anciens Filtres Chabal (hors service aujourd hui) Galerie technique Route de Limoux Floculateur Décanteur Dégrilleurs Poste de relèvement des eaux du Lac de Taure Pompage d eau brute L Aude 14

15 Capacité nominale : m 3 /h. Volume produit en 2012 : m 3 dont m 3 sont mis en distribution sur la commune de Carcassonne. Consommation globale d énergie sur Maquens en 2012 : kwh Consommation globale électrique en distribution en 2012 : kwh 15

16 D. LE PATRIMOINE RESEAU La longueur totale du réseau géré par Carcassonne Agglo est de ml dont : ml exploités par la Lyonnaise des Eaux, ml exploités par Veolia, ml exploités par la régie communautaire. Le patrimoine réseau est composé en majorité de canalisations en fonte et en PVC De nombreuses communes possèdent des canalisations en amiante-ciment dans les centres anciens. Le linéaire de canalisations en amiante-ciment est estimé à 16 km. Commentaire : Carcassonne Agglo envisage un programme de renouvellement de ces anciennes canalisations en amiante-ciment. 16

17 E. LES COMPTEURS En 2012, le nombre de compteurs est de sur le territoire de Carcassonne Agglo. L âge moyen des compteurs est estimé à 9 ans. Au-delà de l âge de 15 ans, les compteurs ont tendance à sous-estimer les volumes consommés par les abonnés et induisent des erreurs sur l estimation des volumes de fuite. En 2012, compteurs ont été renouvelés soit 6,3 % de la totalité du parc. Chaque opérateur est responsable du renouvellement des compteurs présents sur son territoire. 17

18 F. LES RESERVOIRS En 2012, 35 réservoirs sont présents sur le territoire de Carcassonne Agglo : - 19 sur les communes en affermage avec la Lyonnaise des Eaux pour un volume de stockage de m 3 ; - 10 sur les communes en affermage avec Veolia pour un volume de stockage de 2529 m 3 ; - 6 sur les communes en régie pour un volume de stockage de 795 m 3. Le volume total stocké sur les réservoirs est de m 3. 18

19 II. LES TARIFICATIONS ET LES RECETTES 19

20 A. LES MODALITES DE TARIFICATION 1. LE TYPE DE TARIFICATION Les tarifications sont de type binôme (terme fixe et terme proportionnel) pour l ensemble des communes. 2. LES MODALITES DE TARIFICATION Des tarifications différentes sont appliquées suivant les tranches de consommation (industriels). B. LA FACTURE D EAU 1. LES ELEMENTS RELATIFS AU PRIX DU METRE CUBE D EAU La part Eau potable est constituée d une part fixe annuelle (ou abonnement) et d une part proportionnelle au volume d eau consommée. Celles-ci sont recalculées chaque année afin de tenir compte de l évolution du coût du service. Elles permettent de recouvrer les coûts liés à la production et à la distribution d eau potable. 20

21 Pour les communes en affermage avec la Lyonnaise des Eaux, le prix du mètre cube d eau est composé : - Part fermière, - Part communale. Pour les communes en affermage avec Veolia, le prix du mètre cube d eau est composé : - Part fermière, - Part fédération, - Part Syndicale, - Part communale. Pour les communes en Régie, le prix du mètre cube d eau est composé : - Part Fédération pour les communes de Lavalette, Leuc, Villefloure, - Part Syndicale pour les communes de Lavalette, Leuc, Villedubert, Villefloure, - Part communautaire pour l ensemble des communes (comprenant pour certaines communes la part Fédération et la part Syndicale). La part Redevances de l Agence de l Eau est constituée de : - la redevance Prélèvement : elle est due par les services d eau (mairie, syndicat, ou distributeur) aux Agences de l eau en fonction des volumes prélevés dans le milieu naturel. Les services d eau la répercutent sur votre facture ; - la redevance Pollution : selon le principe du pollueur-payeur, les consommateurs d eau payent une redevance Pollution) l Agence de l eau. Elle est perçue pour la protection de l environnement. Cette redevance est calculée en fonction de la pollution produite par les abonnés du service d eau un jour normal du mois d activité maximale. Elle est reversée aux collectivités pour les aider à financer leurs projets de collecte ou d épuration. 21

22 2. LA FACTURE D EAU POTABLE (HORS PART ASSAINISSEMENT) En 2012, le prix de l eau varie de 1,20 TTC/m 3 à 3,57 TTC/m 3 sur le territoire soit pour 120 m 3, 144 à 427,80 (facture type de 120 m 3 ). Le prix moyen de l eau sur le périmètre de Carcassonne Agglo est de : 2,47 /m 3 sur les communes en affermage avec la Lyonnaise des Eaux ; 2,90 /m 3 sur les communes en affermage avec Veolia ; 1,88 /m 3 sur les communes en régie. Soit un prix moyen de l eau de 2,42 /m 3 sur l ensemble des 23 communes 22

23 23

24 III. LES INDICATEURS DE PERFORMANCE 24

25 A. LA QUALITE DES EAUX DISTRIBUEES 1. LA SURVEILLANCE DE LA QUALITE DE L EAU ET LES DONNEES RELATIVES A LA QUALITE Des analyses et des contrôles permanents permettent de s assurer de la qualité de l eau brute des ressources, de l eau produite et distribuée au robinet. Une double surveillance est organisée : - un programme d autosurveillance est mené par chacun des opérateurs sur son territoire, - un contrôle sanitaire officiel est réalisé par l Agence Régionale de Santé (ARS). Conformément à la réglementation en vigueur (décret du 20/12/2001),10 à 350 paramètres sont analysés pour chaque prélèvement. Les résultats des contrôles sanitaires officiels, témoignent d une bonne qualité microbiologique et physicochimique, répondant aux exigences de qualité à la réglementation. 2. CARACTERISTIQUES MOYENNES DE L EAU DISTRIBUEE EN 2012 Analyses microbiologiques : Les analyses microbiologiques ont pour objet de vérifier l absence de certaines bactéries (coliformes totaux, coliformes thermorésistants, streptocoques fécaux), indicatrices d une contamination. En 2012, 100 % des analyses réalisées étaient conformes sur le territoire. Analyses physico-chimiques : Les analyses physico-chimiques s assurent que l eau répond à des normes strictes de qualité pour différents paramètres (température, ph, substances toxiques, etc). En 2012, 99,5 % des analyses réalisées étaient conformes sur le territoire. 25

26 B. CONNAISSANCE ET GESTION PATRIMONIALE L indice de politique patrimoniale indique à la fois la connaissance du patrimoine de la collectivité et la mise en œuvre d une politique patrimoniale (existence et mise en œuvre d un plan pluriannuel de renouvellement). Un indice chiffré de 0 à 100 % est attribué selon la qualité des informations disponibles sur le réseau et selon le degré d avancement de la politique patrimoniale : - 0 %: absence de plan du réseau ou plans incomplets %: informations topographiques complètes sur le réseau (plan mis à jour), mais autres informations incomplètes %: informations topographiques complètes (plan mis à jour) accompagnées de descriptions détaillées de chaque tronçon (diamètre, matériau, année de pose), mais autres informations incomplètes %: informations topographiques complètes sur le réseau (plan mis à jour, descriptions détaillées de chaque tronçon indiquant le diamètre, le matériau et l année de pose, localisation précise et description de tous les ouvrages annexes tels que vannes, ventouses, compteurs ) et localisation des interventions (réparations, purges, travaux de renouvellement) %: informations complètes sur le réseau, comprenant un descriptif complet et la localisation des interventions (voir cidessus) et existence d un plan pluriannuel de renouvellement %: informations complètes sur le réseau, comprenant un descriptif complet, la localisation des interventions (voir cidessus) et mise en œuvre d un plan pluriannuel de renouvellement. L indice de connaissance et de gestion patrimoniale moyenne sur le territoire de Carcassonne Agglo est de 55,6 %. Cet indice a été nettement amélioré depuis 2010 (46,6 % en 2010) suite à la réalisation du Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable. 26

27 C. LE RENDEMENT DU RESEAU Le rendement du réseau indique le rapport entre les volumes facturés (abonnés et vente en gros) et le volume produit augmenté des volumes achetés en gros. Il s exprime en %. Sur l ensemble du territoire, le rendement de réseau est en moyenne de 84,3 %. 27

28 D. L INDICE LINEAIRE DES VOLUMES NON COMPTES L indice linéaire des volumes non comptés (ILVNC) est un indicateur qui permet de connaître par km de réseau la part des volumes mis en distribution qui ne font pas l objet d un comptage lors de leur distribution aux abonnés. Sa valeur est le reflet du déploiement de la politique de comptage aux points de livraison des abonnés et de l efficacité de la gestion du réseau. ILVNC pour les communes en affermage avec la Lyonnaise des eaux (m 3 /km/j) ILVNC pour les communes en affermage avec Veolia (m 3 /km/j) ILVNC pour les communes en régie (m 3 /km/j) Sur l ensemble du territoire, l ILVNC est en moyenne de 2,41 m 3 /km/j. 28

29 E. L INDICE LINEAIRE DE PERTE EN RESEAU L indice de pertes linéaires de perte (ILP) comptabilise le volume d eau perdu par jour et par km de réseau en service. Il s exprime en m 3 /km/j. En tant qu indicateur de performance, il est plus fiable que le rendement, dont la valeur peut s améliorer artificiellement avec l augmentation des volumes produits et distribués. L ILP peut être classé en bon, acceptable, médiocre ou mauvais. 29

30 Sur l ensemble du territoire, l ILP est en moyenne de 2,19 m 3 /km/j. 30

31 F. LES FUITES REPAREES Deux leviers peuvent être actionnés pour améliorer le rendement du réseau et diminuer les pertes dans les conduites : l entretien du réseau (recherche de fuites, etc.) et le renouvellement du réseau et ses équipements. La programmation des renouvellements est d une part calée sur celle des travaux de voirie et d autre part en fonction de la nécessité de remplacer les conduites trop vétustes. 31

32 256 fuites ont été réparées en 2012 sur l ensemble du territoire. 32

33 G. LA PROTECTION DE LA RESSOURCE Carcassonne Agglo a pour objectif de sécuriser la ressource en eau potable et pilote pour cela plusieurs actions : Instaurer des périmètres de protection de la ressource : Il faut savoir que la protection des ressources en eau est une priorité pour la production d'eau potable. Contre les pollutions locales, ponctuelles et accidentelles, la réglementation instaure ainsi des périmètres de protection autour des captages d'eau déterminés par Déclaration d Utilité Publique (DUP). La protection d'un captage se compose en fait de trois périmètres-gigognes, déterminés selon les risques de pollution et la vulnérabilité du captage. Des interdictions, prescriptions et recommandations sont proposées en conséquence sur chacun des périmètres suivants : - un périmètre de protection immédiate autour du point de prélèvement, dont les terrains sont à acquérir en pleine propriété, - un périmètre de protection rapprochée à l'intérieur duquel peuvent être interdites ou réglementées toutes activités ou installations portant atteinte directement ou non à la qualité des eaux, - un périmètre de protection éloignée si la situation le nécessite, à l'intérieur duquel les activités et installations peuvent être réglementées. 33

34 Concernant les ressources du territoire : Pour le pompage dans l Aude à Maquens, le dossier de DUP est en cours d instruction. Pour le captage de Villemoustaussou : la DUP a été notifiée par arrêté préfectoral du 21 octobre Concernant le captage de Trèbes : la DUP a été notifiée par arrêté préfectoral du 29 mai Concernant le captage de Mas des Cours : la procédure de protection est en cours. Concernant le captage de Villefloure : la procédure de protection est en cours. 34

35 Etude des Aires d Alimentation des Captages prioritaires : Compte tenu des détections récentes de pesticides au niveau des captages de Maquens (Carcassonne) et Gayraud (Villemoustaussou), considérés comme captages prioritaires au titre du SDAGE, Carcassonne Agglo a lancé courant 2012 un diagnostic de ces différents sites. Afin de diminuer l impact des produits phytosanitaires sur les eaux captées, les Aires d'alimentation en eau potable de chacun de ces Captages (AAC) sont étudiées de la manière suivante : - une étude hydrogéologique / hydraulique visant à délimiter l'aire d'alimentation de chaque captage, - l'identification sur chaque territoire des sources de contamination et des pratiques aussi bien en zone agricole qu'en zone non agricole, - définition d'un programme d'actions. 35

36 Elaborer un schéma directeur d alimentation en eau potable : La collectivité dispose d'un véritable outil de programmation et de gestion sur l ensemble du territoire de Carcassonne Agglo : le schéma directeur d'alimentation en eau potable. Cet outil de programmation et de gestion va permettre d'avoir une vision globale des besoins et des solutions envisageables et est un préalable indispensable à la réalisation de travaux structurants et au développement de l'urbanisation. L étude a été confiée en septembre 2010 au bureau d études Sogreah et s est terminée fin

37 IV. LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS 37

38 A. LES INTERVENTIONS ET TRAVAUX PENDANT L EXERCICE 2012 Le montant total des interventions et travaux pendant l exercice 2012 s élève à ,12 H.T. 38

39 B. LES TRAVAUX DE SUPPRESSION DES BRANCHEMENTS PLOMB La nouvelle réglementation applicable en matière d eau potable, destinée à la consommation humaine (décret ), pris en application de la Directive Européenne n 98/83/CE du 3 novembre 1998, vise la baisse du plomb dans l'eau. Sa quantité maximale admissible est aujourd'hui de 25 microgrammes par litre, l'objectif étant 10 microgrammes par litre en C est objectif passe par l éradication des branchements plombs sur l ensemble des réseaux de distribution public sous la responsabilité de Carcassonne Agglo. Dans cette optique, les travaux de renouvellement de ces branchements sont à mener dans un programme pluriannuel et ce avant A cet effet, une programmation de renouvellement de branchements en plomb est engagée par Carcassonne Agglo : - sur la commune de Carcassonne depuis 2001 avec un rythme de renouvellement fixé à 500 branchements par an (travaux réalisés par la Lyonnaise des eaux dans le cadre du contrat de délégation de service public d eau potable); - sur la commune de Trèbes : 40 branchements par an (travaux réalisés par la Lyonnaise des eaux dans le cadre du contrat de délégation de service public d eau potable); - sur les autres communes, Carcassonne Agglo a engagé une programmation de renouvellement des branchements plomb en 2010 sur 4 ans. Jusqu à présent, les branchements ont été renouvelés à l occasion d importants travaux de voirie, dans les rues/secteurs comportant de nombreux branchements en plomb. 39

40 En 2012, 783 branchements en plomb ont été renouvelés sur l ensemble du territoire de Carcassonne Agglo. Le nombre de branchement plomb restant à renouveler est de 797 sur l ensemble du territoire répartis de la façon suivante : Nombre de branchements plomb restants pour les communes en affermage avec la Lyonnaise des eaux Nombre de branchements plomb restants pour les communes en affermage avec Veolia Nombre de branchements plomb restants pour les communes en régie 40

41 ANNEXES Annexe 1 : Nombre de clients Annexe 2 : Volumes mis en distribution, comptabilisés, consommés, facturés en m 3 Annexe 3 : Linéaire de réseaux Annexe 4 : Nombre de compteurs Annexe 5 : Tarif au 31 décembre 2010 Annexe 6 : Réservoirs de stockage Annexe 7 : Conformité des analyses Annexe 8 : Gestion patrimoniale de réseau Annexe 9 : Rendement de réseaux Annexe 10 : Indice linéaire des volumes non comptés Annexe 11 : Indice linéaire de perte en réseau Annexe 12 : Nombre de fuites réparées Annexe 13 : Nombre de branchements 41

Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre

Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre DEPARTEMENT DU JURA Arrondissement de DAMPIERRE Dampierre Evans Salans Ranchot Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre Rapport annuel 2012 sur le prix et la qualité de l eau potable. RAPPORT DE PRESENTATION

Plus en détail

Rapport annuel. Commune de CESSON-SEVIGNE

Rapport annuel. Commune de CESSON-SEVIGNE Commune de CESSON-SEVIGNE Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d'eau potable pour l'exercice 2012 présenté conformément à l article L.2224-5 du code général des collectivités territoriales.

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l eau potable Récolte de Miscanthus Décret n 95-636 du 6 mai 1995 Exercice 2013 SIAEP 2, rue de l école 68210 AMMERTZWILLER Tél 03 89 25 34

Plus en détail

Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014

Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014 Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014 1 Sommaire Préambule :...4 1. Caractérisation technique du service :... 5 2 Présentation du territoire desservi :...

Plus en détail

COMMUNE : Déposé en Mairie le : / / Déposé au Spanc le : / / Nombre de pièces principales =

COMMUNE : Déposé en Mairie le : / / Déposé au Spanc le : / / Nombre de pièces principales = Cadre réservé au SPANC Dossier N Demande d installation d un système d assainissement non collectif Capacité inférieure ou égale à 20 EqH ou recevant une charge brute de pollution organique inférieure

Plus en détail

Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE D'OPOUL-PÉRILLOS

Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE D'OPOUL-PÉRILLOS Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE D'OPOUL-PÉRILLOS Caractéristiques techniques du service d'eau potable Le service d'eau

Plus en détail

Service public d eau d

Service public d eau d Service public d eau d potable Syndicat Mixte du Canton de Saint Peray Présentation RAD année 2013 Comité Syndical Mercredi 10 décembre 2014 Les chiffres clés s 2013 Les chiffres clés des services d Eau

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l eau potable

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l eau potable COMMUNAUTE DE COMMUNES EURE MADRIE SEINE Rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l eau potable SERVICE GAILLON, SAINT-AUBIN-SUR-GAILLON, COURCELLES-SUR-SEINE Année 2011 SOMMAIRE I. CARACTERISATION

Plus en détail

Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE SAINT-FÉLIU-D'AVALL

Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE SAINT-FÉLIU-D'AVALL Rapport Annuel 2014 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE SAINT-FÉLIU-D'AVALL Caractéristiques techniques du service d'eau potable Le service

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU VAL D ORGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU VAL D ORGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ALIMENTATION EN EAU POTABLE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU VAL D ORGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ALIMENTATION EN EAU POTABLE ANNEE 2014 Table des matières 1. Introduction...3 2. Les chiffres clés

Plus en détail

La distribution de l eau potable au ULIS en 2010. Pierre GUINET Lyonnaise des Eaux

La distribution de l eau potable au ULIS en 2010. Pierre GUINET Lyonnaise des Eaux La distribution de l eau potable au ULIS en 2010 Pierre GUINET Lyonnaise des Eaux La gestion déléguée La ville des Ulis est responsable de la distribution de l eau potable à ses habitants Elle a confié

Plus en détail

Service Eau et Assainissement

Service Eau et Assainissement Service Eau et Assainissement Sommaire Description du service d'eau potable 3-4 Une eau d'origine variée 5 Le stockage de l'eau 6 La qualité de l'eau 7 Le réseau de distribution 8 Le profil de la consommation

Plus en détail

Rapport annuel ARLES CRAU CAMARGUE MONTAGNETTE. commune de Tarascon

Rapport annuel ARLES CRAU CAMARGUE MONTAGNETTE. commune de Tarascon Rapport annuel ARLES CRAU CAMARGUE MONTAGNETTE commune de Tarascon Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d'eau potable pour l'exercice 2012 présenté conformément à l article L.2224-5

Plus en détail

Collectivité XXX. Exercice 2012

Collectivité XXX. Exercice 2012 Collectivité XXX Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement non collectif Exercice 2012 Rapport annuel relatif au prix et à la qualité du service public de l'assainissement

Plus en détail

Syndicat Intercommunal d Adduction d Eau Potable de la région de Questembert

Syndicat Intercommunal d Adduction d Eau Potable de la région de Questembert Syndicat Intercommunal d Adduction d Eau Potable de la région de Questembert RAPPORT DU PRÉSIDENT SUR LE PRIX ET LA QUALITÉ DU SERVICE D EAU POTABLE ANNÉE 2012 Douglas ZENI STRATORIAL FINANCES 28, rue

Plus en détail

Synthèse sur les services d assainissement collectif du département de la Charente

Synthèse sur les services d assainissement collectif du département de la Charente Rapport annuel PREFECTURE DE LA CHARENTE Direction Départementale des Territoires de la Charente Synthèse sur les d assainissement collectif du département de la Charente Copyright 1996-2 Diadème Ingénierie

Plus en détail

Syndicat Intercommunal de l Eau et de l Assainissement de la Moyenne Durance

Syndicat Intercommunal de l Eau et de l Assainissement de la Moyenne Durance Syndicat Intercommunal de l Eau et de l Assainissement de la Moyenne Durance Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement collectif Exercice 2014 Commune de Château-Arnoux

Plus en détail

Passage en régie de la distribution de l eau potable

Passage en régie de la distribution de l eau potable La régie est un mode d organisation permettant aux collectivités de prendre en charge une activité dans le cadre de leurs propres services. Passage en régie le choix historique de l agglomération Évry

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE Du 1er juillet 2012 au 30 Juin 2013

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE Du 1er juillet 2012 au 30 Juin 2013 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE Du 1er juillet 2012 au 30 Juin 2013 1- INDICATEURS TECHNIQUES : 1.1 - POINT DE PRELEVEMENT : La station de pompage «Le Petit Bois»

Plus en détail

VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS REGIE MUNICIPALE DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT

VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS REGIE MUNICIPALE DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS REGIE MUNICIPALE DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT ANNEE 2014 SOMMAIRE CE

Plus en détail

Syndicat Intercommunal de l Eau et de l Assainissement de la Moyenne Durance

Syndicat Intercommunal de l Eau et de l Assainissement de la Moyenne Durance Syndicat Intercommunal de l Eau et de l Assainissement de la Moyenne Durance Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement non collectif Exercice 2014 Commune de Château-Arnoux

Plus en détail

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC)

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) Certu La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) > CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CRÉER UN SPANC Intérêt de l assainissement non collectif Les eaux utilisées pour satisfaire

Plus en détail

OBJET : ADOPTION DU RAPPORT ANNUEL RELATIF AU PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L' EAU POTABLE / ANNEE 2013.

OBJET : ADOPTION DU RAPPORT ANNUEL RELATIF AU PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L' EAU POTABLE / ANNEE 2013. (1/15) DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHONE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ------- Extrait du Registre des Délibérations du CONSEIL MUNICIPAL Arrondissement d Aix-en-Provence -------- Séance du 30 septembre 2014 COMMUNE

Plus en détail

Exercice 2011 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE

Exercice 2011 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE Exercice 2011 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif Ce rapport annuel constitue une obligation légale pour le maire qui doit le présenter chaque

Plus en détail

DOSSIER SUR LE PRIX DE L EAU POUR LES USAGERS DE VERNEUIL-SUR-SEINE ET DE VERNOUILLET. Sommaire :

DOSSIER SUR LE PRIX DE L EAU POUR LES USAGERS DE VERNEUIL-SUR-SEINE ET DE VERNOUILLET. Sommaire : DOSSIER SUR LE PRIX DE L EAU POUR LES USAGERS DE VERNEUIL-SUR-SEINE ET DE VERNOUILLET Sommaire : Le coût de la production et distribution de l eau potable..p.2 Le coût de la collecte et du traitement des

Plus en détail

Indicateurs de performance et de conformité

Indicateurs de performance et de conformité Indicateurs de performance et de conformité 16 novembre 2004 Référentiel issu des travaux de l'igd, adopté par la FP2E (ex SPDE) pour les comptes rendus 2004 aux collectivités Service concerné Domaine

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 SYNTHÈSE LOCALE EAU POTABLE COMMUNE DE LIEPVRE

RAPPORT ANNUEL 2014 SYNTHÈSE LOCALE EAU POTABLE COMMUNE DE LIEPVRE RAPPORT ANNUEL 2014 SYNTHÈSE LOCALE EAU POTABLE COMMUNE DE LIEPVRE EAU POTABLE 2014 VOTRE COMMISSION LOCALE La Commission Locale en charge de votre système de distribution d eau établit les programmes

Plus en détail

SPANC. (Service Public d Assainissement Non Collectif) GRAND GUÉRET. www.agglo-grandgueret.fr

SPANC. (Service Public d Assainissement Non Collectif) GRAND GUÉRET. www.agglo-grandgueret.fr GRAND GUÉRET Communauté d'agglomération SPANC (Service Public d Assainissement Non Collectif) «Contribuer à protéger efficacement l eau, garantir la salubrité de l environnement et la santé des populations»

Plus en détail

REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013

REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013 REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013 La Commune de Paulhan exploite en régie directe le service des eaux, dont le siège social est situé dans les locaux administratifs

Plus en détail

COMMUNE DE LA PLANCHE. RAPPORT ANNUEL 2008 Du Service Public D Assainissement Non Collectif

COMMUNE DE LA PLANCHE. RAPPORT ANNUEL 2008 Du Service Public D Assainissement Non Collectif COMMUNE DE LA PLANCHE RAPPORT ANNUEL 2008 Du Service Public D Assainissement Non Collectif SPANC Commune de La Planche 1 Place de la Mairie 44140 LA PLANCHE Téléphone : 02.40.31.92.76 Fax : 02.40.31.98.20

Plus en détail

Vous pouvez trouver de l aide à la rédaction du rapport sur le site. http://www.eaudanslaville.fr/

Vous pouvez trouver de l aide à la rédaction du rapport sur le site. http://www.eaudanslaville.fr/ SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF Rapport relatif au Prix et à la Qualité du Service Public d assainissement collectif pour l exercice 2009 présenté conformément à l article L.2224-5 du Code Général

Plus en détail

VILLE DE CROLLES. Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l eau potable. Exercice 2013

VILLE DE CROLLES. Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l eau potable. Exercice 2013 VILLE DE CROLLES Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l eau potable Exercice 2013 Indicateurs pertinents pour le rapport annuel : Les informations et indicateurs définis par le

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics de l eau potable et de l assainissement collectif

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics de l eau potable et de l assainissement collectif Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics de l eau potable et de l assainissement collectif Exercice 2012 Conformément au décret n 2007-675 du 02 mai 2007 Le rapport est établi à partir

Plus en détail

Nouvelles structures tarifaires

Nouvelles structures tarifaires Direction Départementale de l Agriculture et de la Forêt Préfecture de Saône-et-Loire b) Assainissement Nouvelles structures tarifaires Les modifications apportées par la Loi sur l'eau et les Milieux Aquatiques

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME EAU POTABLE

PLAN LOCAL D URBANISME EAU POTABLE PLAN LOCAL D URBANISME EAU POTABLE I SITUATION ADMINISTRATIVE La commune de MEAUX est autonome pour l alimentation en eau potable. L exploitation de l usine de production et du réseau de distribution s

Plus en détail

Service de l assainissement collectif

Service de l assainissement collectif Préfecture du Territoire de Belfort D.D.T. 90 Observatoire de l eau et de l assainissement VADE MECUM des indicateurs de contexte et de performance Service de l assainissement collectif Les indicateurs

Plus en détail

La distribution de l eau potable aux ULIS en 2012. Pierre GUINET - Audrey GUERN Lyonnaise des Eaux

La distribution de l eau potable aux ULIS en 2012. Pierre GUINET - Audrey GUERN Lyonnaise des Eaux La distribution de l eau potable aux ULIS en 2012 Pierre GUINET - Audrey GUERN Lyonnaise des Eaux Contrat de gestion déléguée La commune des Ulis est responsable de la distribution de l eau potable à ses

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Infrastructures liées à la protection de la ressource, au traitement et à la distribution de l eau potable. BENEFICIAIRES Communes

Plus en détail

Service des eaux de la Hague : Quel prix pour quel service? / Exercice 2011 1/43

Service des eaux de la Hague : Quel prix pour quel service? / Exercice 2011 1/43 Service des eaux de la Hague : Quel prix pour quel service? / Exercice 2011 1/43 EDITORIAL En vertu de l article L. 2224-5 du code général des collectivités territoriales et du décret n 95-635 du 6 mai

Plus en détail

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE Régie Municipale de l eau Ville de La Rochelle Missions dédiées à ce service : Maîtrise d ouvrage déléguée Maîtrise d œuvre Exploitation: Production

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE LA REGION D'AMBERIEU EN BUGEY. I - Indicateurs techniques

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE LA REGION D'AMBERIEU EN BUGEY. I - Indicateurs techniques SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE LA REGION D'AMBERIEU EN BUGEY Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l'eau potable (Décret n 95-635 du 6 mai 1995) EXERCICE 2010 I - Indicateurs

Plus en détail

2010 (m3) 2011 (m3) Variation. 526 781 551 154 4,42% 2010 2011 Variation 286 549 312 591 8,33% 277 322 206 051-34,59% 275 500 205 501-34,06%

2010 (m3) 2011 (m3) Variation. 526 781 551 154 4,42% 2010 2011 Variation 286 549 312 591 8,33% 277 322 206 051-34,59% 275 500 205 501-34,06% Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE TOULOUGES L ' A r c h i p e l d e s 3 6 C o m m u n e s... Caractéristiques Techniques du

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF COMMUNAUTE DE COMMUNES DES BORDS DE VEYLE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ANNEE 2013 SOMMAIRE PREAMBULE Page 3 I. Fonctionnement du service Page

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES ILL ET GERSBACH 28 RUE DU MARECHAL JOFFRE 68640 WALDIGHOFFEN

COMMUNAUTE DE COMMUNES ILL ET GERSBACH 28 RUE DU MARECHAL JOFFRE 68640 WALDIGHOFFEN COMMUNAUTE DE COMMUNES ILL ET GERSBACH 28 RUE DU MARECHAL JOFFRE 68640 WALDIGHOFFEN Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d eau potable pour l exercice 2010 présenté conformément à

Plus en détail

Réduction des pertes en eau. Sectorisation et supervision. 09/01/2014 AELB La gestion patrimoniale des réseaux AEP

Réduction des pertes en eau. Sectorisation et supervision. 09/01/2014 AELB La gestion patrimoniale des réseaux AEP Réduction des pertes en eau Sectorisation et supervision 09/01/2014 AELB La gestion patrimoniale des réseaux AEP Localisation du SMAEP des Eaux de Loire Région Pays de la Loire Département Maine et Loire

Plus en détail

TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011

TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011 DEPARTEMENT DU VAR REPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Egalité Fraternité MAIRIE DE SAINT MAXIMIN LA SAINTE BAUME TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011 Rapport annuel du maire

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL Prix Qualité Transparence 2010 1 Le présent rapport a pour objet de Présenter les différents éléments techniques et financiers relatif au prix et à la qualité

Plus en détail

NOTE LIMINAIRE. Les Rapports Annuels Prix et Qualité des Services Publics de l Assainissement : des rapports obligatoires.

NOTE LIMINAIRE. Les Rapports Annuels Prix et Qualité des Services Publics de l Assainissement : des rapports obligatoires. RAPPORT ANNUEL 2014 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT DES 73 COMMUNES DE CARCASSONNE AGGLO NOTE LIMINAIRE Les Rapports Annuels Prix et Qualité des Services Publics de l Assainissement

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU BERNAVILLOIS

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU BERNAVILLOIS REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU BERNAVILLOIS CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : OBJET DU REGLEMENT L objet du présent règlement

Plus en détail

Appel à projets 2016

Appel à projets 2016 Appel à projets 2016 Réduction des fuites dans les réseaux d eau potable Agence de l Eau Artois Picardie RÉGLEMENT Date de lancement de l appel à projets : 15 Mars 2016 Date limite de réception des candidatures

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2010

TABLEAU DE BORD 2010 TABLEAU DE BORD 2010 S Le tableau de bord du SDAGE en quelques mots Aide à la lecture Suivi du bon état des eaux Gérer les conditions favorables à une bonne gouvernance Orientation A Les structures de

Plus en détail

Rapport annuel. S.I.R.G.E.A Syndicat Intercommunal de la Région de Guénange pour l Eau et l Assainissement

Rapport annuel. S.I.R.G.E.A Syndicat Intercommunal de la Région de Guénange pour l Eau et l Assainissement Rapport annuel S.I.R.G.E.A Syndicat Intercommunal de la Région de Guénange pour l Eau et l Assainissement ANNEE 2014 contexte du service contexte du service public de l'assainissement Le présent rapport

Plus en détail

Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement.

Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement. Département de l ISERE SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE Commune de PISIEU Etude des possibilités d assainissement collectif / non collectif Octobre 2005 Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement,

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de AMBEL Mairie Le village 38970 AMBEL 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 1 : Diagnostic de la situation actuelle Diagnostic

Plus en détail

TERRITOIRE D ORANGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC)

TERRITOIRE D ORANGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) TERRITOIRE D ORANGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) Exercice 2014 1. PRESENTATION GENERALE DU SERVICE La compétence assainissement non

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de BEAUFIN Mairie 38970 BEAUFIN 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 2 : Propositions d améliorations Mémoire explicatif

Plus en détail

Service de distribution de l eau à Rennes. Stratégie de renouvellement du réseau

Service de distribution de l eau à Rennes. Stratégie de renouvellement du réseau Service de distribution de l eau à Rennes Stratégie de renouvellement du réseau David Clausse Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais Rencontres de l'eau en Loire Bretagne Gestion

Plus en détail

DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1

DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1 DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1 TARIFS DES SERVICES DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF Adoptés

Plus en détail

Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l eau en Ile-de-France. 23 octobre 2012

Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l eau en Ile-de-France. 23 octobre 2012 Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l eau en Ile-de-France 23 octobre 2012 Sommaire Le contexte Présentation générale du SEDIF Historique du SIG du SEDIF Le SIG et le contrat de

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Communauté de Communes Loire-Layon SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Rapport Annuel sur le prix et la qualité du service Exercice 2014 Rapport relatif au prix et à la qualité du service

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES ARNON BOISCHAUT CHER PRIX & QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN REGIE

COMMUNAUTE DE COMMUNES ARNON BOISCHAUT CHER PRIX & QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN REGIE COMMUNAUTE DE COMMUNES ARNON BOISCHAUT CHER PRIX & QUALITE DU SERVICE ASSAINISSEMENT COLLECTIF EN REGIE RAPPORT ANNUEL 2012 Page 2 RAPPORT 2012 Caractérisation technique du service Organisation administrative

Plus en détail

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l eau potable RPQS-eau. Exercice 2010

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l eau potable RPQS-eau. Exercice 2010 Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l eau potable RPQS-eau Exercice 2010 Rapport relatif au prix et à la qualité du service public de l'eau potable pour l'exercice présenté conformément

Plus en détail

Commune de CHAUX-LA-LOTIERE

Commune de CHAUX-LA-LOTIERE COMMISSION EAU, ASSAINISSEMENT et Environnement COMPTE-RENDU DE RÉUNION DU 09 OCTOBRE 2014 Membres de la commission présents : Mme DURAND Michèle, Mme FRANCHINI Annaïck, M. MENETRIER Denis, M. HUCHON Jean-Michel,

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Assainissement

Principales missions opérationnelles : Assainissement Mètres cubes produits par jour : 15 690 m3 Origine : eaux de surface (captage en ruisseaux et étangs) Mode de production : affermage Mode de distribution : affermage Mode d intervention : affermage + régie

Plus en détail

LE TARIF DE L EAU A BOURGOIN-JALLIEU

LE TARIF DE L EAU A BOURGOIN-JALLIEU LE TARIF DE L EAU A BOURGOIN-JALLIEU Les informations qui suivent sont issues du «Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics de l eau potable et de l assainissement collectif exercise

Plus en détail

Le cycle de l eau potable sur la commune d ORSAY. Pierre GUINET - Audrey GUERN Suez Environnement

Le cycle de l eau potable sur la commune d ORSAY. Pierre GUINET - Audrey GUERN Suez Environnement Le cycle de l eau potable sur la commune d ORSAY Pierre GUINET - Audrey GUERN Suez Environnement Contrat de gestion déléguée La commune d Orsay est responsable de la distribution de l eau potable à ses

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE BEAUREPAIRE. L eau potable et l assainissement

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE BEAUREPAIRE. L eau potable et l assainissement L eau potable et l assainissement Rapport annuel sur le prix et la qualité des services d eau potable et d assainissement Exercice 2014 1 Service public de l eau potable SYNTHESE La consommation d eau

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Service Public d Assainissement Non Collectif 57, Grande Rue 01 290 PONT-DE-VEYLE RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Lorette CLEMENT Mars 2014 SOMMAIRE

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR I - Compétences : II - Fonctionnement : Le Groupe de Travail : III - Champs d intervention :

RÉGLEMENT INTÉRIEUR I - Compétences : II - Fonctionnement : Le Groupe de Travail : III - Champs d intervention : RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur est établi en conformité avec les statuts du Syndicat Mixte Départemental d Eau et d Assainissement I - Compétences : Le SMDEA est chargé par le Conseil

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE AUX COMMUNES ET A LEURS GROUPEMENTS Les dispositions du présent règlement s appliquent à toutes les aides octroyées par le Département dans les domaines suivants : - Voirie

Plus en détail

iléo, mode d emploi Votre guide pratique pour tout savoir sur le nouveau service de distribution d eau de la MEL

iléo, mode d emploi Votre guide pratique pour tout savoir sur le nouveau service de distribution d eau de la MEL iléo, mode d emploi Votre guide pratique pour tout savoir sur le nouveau service de distribution d eau de la MEL Bienvenue dans le monde d iléo! Votre nouveau service de distribution d eau [2] iléo est

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

Chroniques de l eau Réunion

Chroniques de l eau Réunion Chroniques de l eau Réunion N 26 19 décembre 2013 La tarification des services publics d eau et d assainissement collectif sur le bassin Réunion Si l eau est gratuite à l état naturel, sa potabilisation,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL RELATIF AU PRIX ET À LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF - ANNÉE 2014

RAPPORT ANNUEL RELATIF AU PRIX ET À LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF - ANNÉE 2014 RAPPORT ANNUEL RELATIF AU PRIX ET À LA QUALITÉ DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF - ANNÉE 2014 Présidente de la Communauté de Communes de la Région d Orgelet : Florence GROS-FUAND Vice-Président

Plus en détail

2013-37 Adoption du rapport annuel sur le prix et la qualité DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE en 2012

2013-37 Adoption du rapport annuel sur le prix et la qualité DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE en 2012 13 septembre 2013 Convocation séance du treize septembre deux mil treize La convocation du Conseil Municipal en date du 9 septembre 2013 a été adressée, individuellement, à chaque Conseiller, pour le vendredi

Plus en détail

LE SERVICE COMMUNAL DES EAUX

LE SERVICE COMMUNAL DES EAUX LE SERVICE COMMUNAL DES EAUX En créant un budget unique du service de l eau et de celui de l assainissement à compter du er janvier 23, le conseil municipal a confirmé sa volonté d'assurer en régie directe

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. assurer en permanence l alimentation en eau potable

LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. assurer en permanence l alimentation en eau potable LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE assurer en permanence l alimentation en eau potable Analyse et gestion des risques de dysfonctionnement du réseau d eau potable Identification des scénarios

Plus en détail

EAU ET ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL 2012

EAU ET ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL 2012 EAU ET ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL 2012 Conseil de Communauté Juin 2013 1. Présentation des services et modes de gestion La Direction Eau & Assainissement : SERVICE DE L EAU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5

RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5 RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5 Document réalisé en avril 2010 mise à jour février 2013 Sources : sites http://www.legifrance.gouv.fr/ http://carrefourlocal.senat.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 21 Novembre 2011. Les prix de l eau sur le bassin Adour-Garonne : Composantes et disparités

DOSSIER DE PRESSE 21 Novembre 2011. Les prix de l eau sur le bassin Adour-Garonne : Composantes et disparités DOSSIER DE PRESSE 21 Novembre 2011 Les prix de l eau sur le bassin Adour-Garonne : Composantes et disparités Contacts presse : Agence de l eau Adour-Garonne Catherine Belaval- 05 61 36 36 44- catherine.belaval@eau-adour-garonne.fr

Plus en détail

dossier de presse ******************************************************************************+ ( #

dossier de presse ******************************************************************************+ ( # v e n d r e d i 1 9 j a n v i e r 2 0 0 7 dossier de presse en présence de!"#$%&, vice-président du conseil général '( ) ******************************************************************************+

Plus en détail

SIE de la Garenne - Ormes (eau)

SIE de la Garenne - Ormes (eau) SIE de la Garenne - Ormes (eau) SOMMAIRE 1. L ENGAGEMENT DE VEOLIA EAU A VOS COTES 4 2. L ESSENTIEL 7 2.1. Le contrat 8 2.2. Chiffres clés et faits marquants 9 3. LA QUALITE DU SERVICE 11 3.1. Les moyens

Plus en détail

Marché n : 2015_BRIEC_S_001_Diagnostic assainissement. Objet : Prestations d inspection des réseaux d assainissement

Marché n : 2015_BRIEC_S_001_Diagnostic assainissement. Objet : Prestations d inspection des réseaux d assainissement CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) VALANT ACTE D ENGAGEMENT Marché n : 2015_BRIEC_S_001_Diagnostic assainissement Objet : Prestations d inspection des réseaux d assainissement Cette consultation a

Plus en détail

COMMUNE D ARGOL INSTALLATIONS D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

COMMUNE D ARGOL INSTALLATIONS D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF S.M.ANC Guerlédan et Pays de Corlay REUNION PUBLIQUE du 10 Septembre 2015 COMMUNE D ARGOL INSTALLATIONS D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Les différents points abordés Qu est-ce que l assainissement? La réglementation

Plus en détail

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE

SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE SECTORISATION ET PRELOCALISATION ACOUSTIQUE A LA ROCHELLE Régie Municipale de l eau Ville de La Rochelle Missions dédiées à ce service : Maîtrise d ouvrage déléguée Maîtrise d œuvre Exploitation: Production

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES MOINE et SEVRE

COMMUNAUTE DE COMMUNES MOINE et SEVRE COMMUNAUTE DE COMMUNES MOINE et SEVRE Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement non collectif Année 2014 Rapport annuel relatif au prix et à la qualité du service public

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE

DISTRIBUTION D EAU POTABLE Département du LOT SYNDICAT D ADDUCTION D EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT DE SARRAZAC CRESSENSAC S/Préfecture de GOURDON Mairie de SARRAZAC 466OO DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL PRIX QUALITE TRANSPARENCE

Plus en détail

Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante

Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante Cycle de rencontres techniques : Gestion patrimoniale AEP Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante 26 Mai 2011 Besançon 1 Déroulement de la rencontre

Plus en détail

Commune de VITRAC DELEGATION PAR AFFERMAGE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF

Commune de VITRAC DELEGATION PAR AFFERMAGE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF Commune de VITRAC DELEGATION PAR AFFERMAGE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT DU MAIRE EXPOSANT LES MOTIFS DU CHOIX DE L ENTREPRISE ET L ECONOMIE GENERALE DU CONTRAT en application

Plus en détail

Puits et forages privés

Puits et forages privés Puits et forages privés à usage domestique Vous souhaitez remettre en service un ancien puits ou créer un forage privé dans votre jardin et éventuellement consommer l eau ainsi prélevée? règles simples

Plus en détail

Service de l eau potable. Ville de Blanc Mesnil

Service de l eau potable. Ville de Blanc Mesnil 22 2 2012 Service de l eau potable Ville de Blanc Mesnil 2 Dans un souci constant d améliorer notre service et d apporter à nos clients une information claire et concise, nous nous sommes attachés à vous

Plus en détail

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ AMÉNAGEMENT ET HABITAT NOVEMBRE 2013 LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE Le projet de Règlement Local de Publicité de Lille Métropole La loi du 12 juillet

Plus en détail

Rapport Prix et Qualité du Service Public de l Eau Potable

Rapport Prix et Qualité du Service Public de l Eau Potable Ville de Nouméa Rapport Prix et Qualité du Service Public de l Eau Potable 1 Rapport Prix et Qualité du Service Public de l Eau Potable Exercice 2012 Ville de Nouméa Rapport Prix et Qualité du Service

Plus en détail

Mettre en œuvre la nouvelle réglementation Installations existantes d ANC

Mettre en œuvre la nouvelle réglementation Installations existantes d ANC Mettre en œuvre la nouvelle réglementation Installations existantes d ANC 1- Rappel des principaux objectifs réglementaires Prioriser l action au regard des bénéfices pour la santé et l environnement remise

Plus en détail

L eau, ressource naturelle limitée et bien public, est régie par l article L. 5216-5 du Code général des Collectivités territoriales.

L eau, ressource naturelle limitée et bien public, est régie par l article L. 5216-5 du Code général des Collectivités territoriales. www.amiens.fr INTRODUCTION L eau, ressource naturelle limitée et bien public, est régie par l article L. 5216-5 du Code général des Collectivités territoriales. L assainissement fait partie intégrante

Plus en détail

comprendre ma facture d eau

comprendre ma facture d eau comprendre ma facture d eau Vous venez de recevoir votre facture d eau. A quoi correspondent les rubriques qui la composent et à qui sont elles destinées? Voici quelques éléments de réponse. Zoom sur votre

Plus en détail

L eau, un Service Public. Prix & Qualité. Service de l assainissement non collectif DU SERVICE PUBLIC RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014

L eau, un Service Public. Prix & Qualité. Service de l assainissement non collectif DU SERVICE PUBLIC RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014 Prix & Qualité Service de l assainissement non collectif DU SERVICE PUBLIC RAPPORT ANNUEL EXERCICE Rapport relatif au Prix et à la Qualité du Service Public d assainissement non collectif pour l'exercice

Plus en détail

Alimentation en eau potable et assainissement

Alimentation en eau potable et assainissement Qualité et cadre de vie Environnement Alimentation en eau potable et assainissement Alimentation en eau potable : Cf : tableau page suivante Assainissement Cf : tableau page suivante Contact Les dossiers

Plus en détail

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère Collecte et dépollution des eaux usées points de repère coûts environnement assainissement Toute eau utilisée pour l activité humaine devient eau usée En France, un habitant consomme en moyenne 150 litres

Plus en détail