SYNDICAT NATIONAL DES FABRICANTS DE PRODUITS SURGELES ET CONGELES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYNDICAT NATIONAL DES FABRICANTS DE PRODUITS SURGELES ET CONGELES"

Transcription

1 SYNDICAT NATIONAL DES FABRICANTS DE PRODUITS SURGELES ET CONGELES RECOMMANDATIONS DE CRITÈRES MICROBIOLOGIQUES DES PRODUITS SURGELÉS ET CONGELÉS I. INTRODUCTION Le Règlement (CE) n 2073/2005 concernant les critères microbiologiques applicables aux nrées alimentaires est paru au Journal Officiel l Union européenne du 22 Décembre Les critères recensés sont désormais applicables. L arrêté du 21 décembre 1979 modifié relatif aux critères microbiologiques auxquels doivent satisfaire certaines nrées animales ou d origine animale a été abrogé par l'arrêté du 03 avril La note service la DGAL du 06 Janvier 2006 relative à la mise en œuvre s règlements du "Paquet Hygiène" au 1 er Janvier 2006 (hors production primaire) qui incite les professionnels s filières à établir par filières leurs propres critères microbiologiques. Dans ce contexte, le Syndicat National s Fabricants Produits Surgelés et Congelés (SNFPSC) propose la recommandation suivante afin d air les professionnels à l interprétation s résultats d analyse. Cette recommandation tient compte l expérience s professionnels, et s textes nationaux en vigueur telle que la note service la DGAL du 5 Janvier 2006 relative à la gestion s nonconformités s nrées animales et d origine animale : Listéria monocytogenes. Cette recommandation est amenée à évoluer en fonction s textes référence et/ou avis professionnels. II. DÉFINITIONS ET INDICATEURS a) «micro-organismes» : ce sont s bactéries, s virus, s levures, s moisissures, s algues, s protozoaires parasites, s helminthes parasites microscopiques, ainsi que leurs toxines et métabolites. b) «critère microbiologique» : c est un critère définissant l acceptabilité d un produit, d un lot nrées alimentaires ou d un procédé, sur la base l absence, la présence ou du nombre micro-organismes, et/ou la quantité leurs toxines/métabolites, par unité(s) masse, volume, surface ou lot. L analyse s micro-organismes dans les produits en cours fabrication ou dans les produits finis doit permettre vérifier la maîtrise bonne pratique et garantir la s consommateurs. On distingue ux types critères : «critère s nrées alimentaires» et «critère procédé». c) «critère s nrées alimentaires» : il s agit d un critère définissant l acceptabilité d un produit ou d un lot nrées alimentaires, applicable aux produits mis sur le marché. Le dépassement du critère défini dans cette catégorie implique que le lot doit être retiré ou rappelé conformément à l article 19 du Règlement (CE) n 178/2002. Si les lots ne sont pas encore au sta la vente au détail et ne remplissent pas ces critères, ils peuvent être soumis à un traitement supplémentaire stiné à éliminer le risque en question. Ce traitement ne peut être effectué que par s exploitants du secteur alimentaire autres que ceux du commerce détail. Sont concernés les germes pathogènes : Salmonella spp, Listeria monocytogenes, Escherichia coli, entérotoxines et histamine pour certaines nrées. 18, rue la Pépinière PARIS Tél. : Fax : /7

2 d) «critère du procédé» : il s agit d un critère indiquant l acceptabilité du fonctionnement du procédé production. Un tel critère n est pas applicable aux produits mis sur le marché. Il fixe une valeur indicative contamination dont le dépassement exige s mesures correctives stinées à maintenir l hygiène du procédé conformément à la législation sur les nrées alimentaires. Les résultats s analyses ces critères révèlent la qualité microbiologique du procédé contrôlé. Le dépassement s critères n entraîne aucune action obligatoire retrait ou rappel, il doit inciter à l analyse s causes la non-conformité et la mise en place d actions correctives nécessaires. Germe potentiellement pathogène Germe indicateur maîtrise l hygiène s procédés retrait du produit actions correctives Critère du procédé pas retrait du produit actions correctives Ligne directrice pas retrait du produit actions correctives III. PRODUITS CONCERNÉS Les familles produits surgelés (ou congelés) suivantes sont déterminées en prenant en compte le statut s ingrédients (cuits ou crus) et la cuisson ou non par le consommateur : Famille produits Décontamination a dans le conditionnement Traitement s ingrédients ou s matières premières b Cuisson b obligatoire avant consommation produits salés pâtisseries sucrées A.1 Oui Non A.2 Non B.1 Non B.2 Non B.3 Non Cuisson b tous les ingrédients ensemble Cuisson partielle c tous les ingrédients ensemble Cuisson séparée s ingrédients puis assemblage Crus totalement ou cuisson partielle Non Oui Non Oui Plats cuisinés cuits dans l emballage Quiches, tartes salées Quenelles, pain, légumes blanchis ou précuit Omelettes aux lardons, crêpes fourrées cuites Lasagnes, feuilletés (pâte crue, garniture cuite ou crue), portions poisson en sauce (poisson cru, sauce cuite), légumes farcies (légume cru, farce cuite ou crue), pizzas Gaufres, fonds tarte cuits, tartes cuites, fonds et garnitures cuits Strul aux pommes Fond tarte cuit et garniture cuite Fonds tarte crus, tartes crues, pains aux raisins a Décontamination = struction s micro-organismes dans un produit par la chaleur et/ou s produits chimiques ou d autres moyens, telles que les formes végétatives s micro-organismes pathogènes soient absentes ou que leur nombre soit réduit d au moins six logs (c est-à-dire une réduction 6D). b Le traitement thermique cuisson par l industriel ou le consommateur cité doit correspondre à un traitement thermique à cœur supérieur à 70 C, 2 minutes ou équivalent. c Cuisson partielle : traitement thermique qui ne constitue pas une cuisson en tant que telle. microbiologiques Rev /7

3 Famille produits Décontamination d dans le conditionnement Traitement s ingrédients ou s matières premières e Cuisson b obligatoire avant consommation produits salés pâtisseries sucrées B.4 Non Crus totalement ou cuisson partielle Non Sandwichs, pizzas, herbes aromatiques Choux chantilly, tartes aux fruits crus (fraises, framboises ) Ne sont pas couverts par cette recommandation critères microbiologiques s produits surgelés et congelés les catégories produits du Règlement Européen ci-ssous : Denrées alimentaires prêtes à être consommées stinées aux nourrissons et nrées alimentaires prêtes à être consommées stinées à s fins médicales spéciales ; Denrées alimentaires prêtes à être consommées permettant le développement L. monocytogenes, autres que celles stinées aux nourrissons ou à s fins médicales spéciales ; Gélatine et collagène ; Lait en poudre et lactosérum en poudre ; Lait pasteurisé et autres produits laitiers liquis pasteurisés ; Mollusques bivalves vivants et échinormes, tuniciers et gastéropos vivants ; Graines germées (prêtes à être consommées) ; Préparations en poudre pour nourrissons et aliments diététiques en poudre stinés à s fins médicales spéciales pour nourrissons moins six mois. IV. CRITÈRES MICROBIOLOGIQUES Les critères du règlement (CE) n 2073/2005 sont en caractères gras dans le tableau cissous. Les critères établis par le SNFPS sont en italique. La famille A1 qui regroupe les nrées surgelées cuites dans leur conditionnement ne doivent pas contenir germes pathogènes. NB : n = nombre d'unités constituant l'échantillon; c = nombre maximal résultats pouvant présenter s valeurs comprises entre m et M, pour le nombre d'échantillons n réalisé. "Le nombre d'unités à prélever peut être réduit si l'exploitant du secteur alimentaire est en mesure démontrer, par une documentation historique, qu'il dispose procédures efficaces fondées sur les principes HACCP". (Règlement (CE) n 2073/2005). Familles produits Listeria monocytogenes Toutes les nrées surgelées prêtes à être consommées (familles A.1, A.2, B.2, B.4) 100 ufc/g La détermination la durée vie après décongélation doit tenir compte ce critère. Tous les produits surgelés nécessitant une cuisson consommateur (familles B.1, B.3) 100 ufc/g d Décontamination = struction s micro-organismes dans un produit par la chaleur et/ou s produits chimiques ou d autres moyens, telles que les formes végétatives s micro-organismes pathogènes soient absentes ou que leur nombre soit réduit d au moins six logs (c est-à-dire une réduction 6D). e Le traitement thermique cuisson par l industriel ou le consommateur cité doit correspondre à un traitement thermique à cœur supérieur à 70 C, 2 minutes ou équivalent. microbiologiques Rev /7

4 Familles produits Salmonella spp Toutes les familles concernées décrites dans le Règlement Européen f Denrées alimentaires prêtes à être consommées en l état. c Voir normes spécifiques pour les carcasses bovins, porcins, volailles Famille B.3 Vians hachées et préparation vians volailles et produits à base vian volaille stinées à être consommés cuites dans 10 g jusqu au 31/12/2009 ensuite. Le règlement prévoit la possibilité d'avoir c=1 jusqu'au 31/12/2009, sous réserve man l'etat membre. Vian hachée et préparations vian d'autres espèces que les volailles stinées à être consommées cuites dans 10 g Escherichia coli Familles non décrites dans le règlement européen Produits décortiqués et décoquillés crustacés et mollusques cuits (famille B.2) Vians hachées et VSM (famille B.3) Préparations vian (famille B.3) Fromages à base lait ou lactosérum ayant subi un traitement thermique (famille B.4) Beurre et crème au lait cru ou lait ayant subi un traitement thermique plus faible que la pasteurisation (famille B.4) Fruits et légumes prédécoupés (prêts à être consommés) ; et jus fruits et légumes non pasteurisés (prêts à être consommés) (famille B.4) m=1 ufc/g M=10 ufc/g n=5, C=2 m=50 ufc/g M=5x10 2 ufc/g n= 5, c=2 m=5x10 2 ufc/g ou cm² M=5x10 3 ufc/g ou cm² f Tenir compte s normes spécifiques : absence dans 10 g ou 25 g selon l ingrédient mis en œuvre. microbiologiques Rev /7

5 Familles produits Escherichia coli Familles A.2, B.1, B.2 non décrites dans le règlement européen Familles B.3, B.4 non décrites dans le règlement européen m=10 3 ufc/g M=10 4 ufc/g Légumes (hors famille B.4) Entero bacteriaceae Desserts lactés Ovo-produits ou ml ou ml Familles A.2, B.1, B.2 Familles B.3, B.4 m=10 4 ufc/g M=10 5 ufc/g Pour les herbes aromatiques : m=5x10 4 ufc/g M=5x10 5 ufc/g Histamine Produits la pêche ayant subi un traitement maturation aux enzymes dans la saumure, fabriqués à partir d espèces poissons associés à une gran quantité d histidine (famille B.4) m=100 mg/kg M=200 mg/kg n=9, c=2 Anaérobies sulfitoréducteur (à 37 C) norme ISO Toutes familles produits coagulase + Fromages à pâte molle non affinés (fromage frais) à base lait ou lactosérum pasteurisés ou ayant subi un traitement thermique plus fort que la pasteurisation M=10 2 ufc/g Remarque : si présence coagulase + supérieur à 10 5 ufc/g, rechercher les entérotoxines Produits décortiqués et décoquillés crustacés et mollusques cuits Fromages au lait cru m=10 4 ufc/g M=10 5 ufc/g microbiologiques Rev /7

6 coagulase + Entérotoxines staphylococciques Flore aérobie mésophile 30 C Familles produits Fromages à base lait ayant subi un traitement thermique moins fort que la pasteurisation et fromages affinés à base lait ou lactosérum pasteurisés ou ayant subi un traitement thermique plus fort que la pasteurisation Familles A.2, B.1, B.2 B.3, B.4 Fromage Carcasses bovins, d ovins, caprins et d équidés ; Carcasses porcins Pas détection Voir critères spécifiques selon les carcasses. Vians hachées et VSM m= Familles A.2, B.1, B.2, B.3, B.4 ufc/g M= ufc/g m=x ufc/g M=y ufc/g Remarque : si présence coagulase + supérieur à 10 5 ufc/g, rechercher les entérotoxines x et y seront établis par chaque professionnel en fonction son process et s matières premières utilisées. A titre indicatif, non applicable si contient du fromage ou autres ferments lactiques. V. METHODES D'ANALYSE a) Normes générales EN ISO Microbiologie s aliments Protocole pour la validation s 2003 méthos alternatives NF EN ISO 7218 Microbiologie s aliments - Recommandations et règles générales pour les examens microbiologiques 1996 (en ) b) Normes relatives au règlement (CE) n 2073/2005 EN/ISO Métho horizontale pour la recherche et le dénombrement 1996 Listeria monocytogenes -- Partie 1: Métho recherche EN/ISO Métho horizontale pour la recherche et le dénombrement 1998 Listeria monocytogenes -- Partie 2: Métho dénombrement EN/ISO 6579 Microbiologie s aliments -- Métho horizontale pour la recherche Salmonella spp microbiologiques Rev /7

7 ISO TS Métho horizontale pour le dénombrement s Escherichia coli 2005 beta-glucuronidase positive -- Partie 3: Technique du nombre le plus probable utilisant le bromo-5-chloro-4-indolyl-3 beta-d-glucuronate ISO TS Métho horizontale pour le dénombrement s Escherichia coli 2001 bêta-glucuronidase positive -- Partie 1: Technique comptage s colonies à 44 grés C au moyen membranes et 5-bromo-4- chloro-3-indolyl bêta-d glucuronate ISO TS Métho horizontale pour le dénombrement s Escherichia coli 2001 bêta-glucuronidase positive -- Partie 2: Technique comptage s colonies à 44 grés C au moyen 5-bromo-4-chloro-3-indolyl bêta- D-glucuronate HPLC Histamine (voir référence biblio critères Européens règ. (CE) n 2073/2005) ISO 4833 Microbiologie s aliments -- Métho horizontale pour le 2003 dénombrement s micro-organismes -- Technique comptage s colonies à 30 C ISO Méthos horizontales pour la recherche et le dénombrement s 2004 Enterobacteriaceae -- Partie 1 : Recherche et dénombrement à l'ai la technique NPP avec pré enrichissement ISO Méthos horizontales pour la recherche et le dénombrement s 2004 Enterobacteriaceae -- Partie 2 : Métho par comptage s colonies EN/ISO Microbiologie s aliments -- Métho horizontale pour le 1999 dénombrement s staphylocoques à coagulase positive (Staphylococcus aureus et autres espèces) -- Partie 1: Technique utilisant le milieu gélosé Baird-Parker EN/ISO Métho horizontale pour le dénombrement s staphylocoques à coagulase positive (Staphylococcus aureus et autres espèces) -- Partie 2: Technique utilisant le milieu gélosé au plasma lapin et au 1999 Métho européenne dépistage du LCR pour le lait fibrinogène Entérotoxines (voir référence biblio critères européens règ. (CE) n 2073/2005) ISO/DTS Detection Enterobacter sakazakii 2005 c) Normes non relatives au règlement (CE) n 2073/2005 ISO/PRF TS Métho horizontale pour le dénombrement s Vibrio pathogènes -- Partie 1: Dénombrement Vibrio parahaemolyticus ISO 4831 Directives générales pour le dénombrement s coliformes Technique du nombre le plus probable ISO 4832 Métho horizontale pour le dénombrement s coliformes Métho par comptage s colonies ISO 7932 Métho horizontale pour le dénombrement Bacillus cereus 2004 présomptifs -- Technique par comptage s colonies à 30 C ISO 7937 Métho horizontale pour le dénombrement Clostridium 2004 perfringens -- Technique par comptage s colonies ISO 7954 Directives générales pour le dénombrement s levures et 1987 moisissures -- Technique par comptage s colonies à 25 grés C ISO/TS Métho horizontale pour la recherche et le dénombrement 2006 Campylobacter spp. -- Partie 2: Technique par comptage s colonies ISO Métho horizontale pour le dénombrement s bactéries sulfitoréductrices se développant en conditions anaérobies 2004 microbiologiques Rev /7

1 - Principes d élaboration des critères FCD

1 - Principes d élaboration des critères FCD Critères microbiologiques applicables à partir de 2015 aux marques de distributeurs, marques premiers prix et matières premières dans leur conditionnement initial industriel 1 - Principes d élaboration

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES MICROBIOLOGIE

ESSAIS INTERLABORATOIRES MICROBIOLOGIE ESSAIS INTERLABORATOIRES MICROBIOLOGIE A35 Eaux : analyses microbiologiques hors Legionella A50 Eaux : analyses microbiologiques Legionella A50a Eaux de TAR : analyses microbiologiques Legionella A54 Eaux

Plus en détail

Résultats des programmations Bactériologiques 2001

Résultats des programmations Bactériologiques 2001 INSPECTION GENERALE DES DENREES ALIMENTAIRES des programmations Bactériologiques 2001 1 TABLE DES MATIERES RESULTATS DE LA PROGRAMMATION BACTERIOLOGIQUE 2001 Introduction...3 Interprétation des critères

Plus en détail

I Les annexes 1 et 2 de l ordonnance du 26 juin 1995 sur l hygiène 1 sont remplacées par les versions ci-jointes.

I Les annexes 1 et 2 de l ordonnance du 26 juin 1995 sur l hygiène 1 sont remplacées par les versions ci-jointes. Ordonnance du DFI sur les exigences d ordre hygiénique et microbiologique concernant les denrées alimentaires, les objets usuels, les locaux, les installations et le personnel (Ordonnance sur l hygiène,

Plus en détail

Lieu du prélèvement. Si non satisfaisant ---> Impropre à la consommation Rappel Retrait

Lieu du prélèvement. Si non satisfaisant ---> Impropre à la consommation Rappel Retrait Code Client : Z132 Raphaéle MORIN - LA Paupiette de Veau Four Date de fabrication 19/06/2014 Température à réception ( C) 3.1 Température à cœur ( C) 74.0 D.L.C. 23/06/2014 Paramètres Hygiène des procédés

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR L'INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS ANALYTIQUES EN MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE

LIGNES DIRECTRICES POUR L'INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS ANALYTIQUES EN MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE LIGNES DIRECTRICES POUR L'INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS ANALYTIQUES EN MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE Ce document a été réalisé par le Centre québécois d'inspection des aliments et de santé animale du ministère

Plus en détail

1 - Principes d élaboration des critères FCD

1 - Principes d élaboration des critères FCD Critères microbiologiques applicables à partir de 2010 aux marques de distributeurs, marques premiers prix et matières premières dans leur conditionnement initial industriel 1 - Principes d élaboration

Plus en détail

(Ordonnance sur l hygiène, OHyg) Dispositions générales. du 26 juin 1995 (Etat le 27 janvier 2004)

(Ordonnance sur l hygiène, OHyg) Dispositions générales. du 26 juin 1995 (Etat le 27 janvier 2004) Ordonnance du DFI sur les exigences d ordre hygiénique et microbiologique concernant les denrées alimentaires, les objets usuels, les locaux, les installations et le personnel 1 (Ordonnance sur l hygiène,

Plus en détail

1 - Principes d élaboration des critères FCD

1 - Principes d élaboration des critères FCD Critères microbiologiques applicables à partir de 2008 aux marques de distributeurs, marques premiers prix et matières premières dans leur conditionnement initial industriel 1 - Principes d élaboration

Plus en détail

1 - Principes d élaboration des critères FCD

1 - Principes d élaboration des critères FCD Critères microbiologiques applicables à partir de 2015 aux marques de distributeurs, marques premiers prix et matières premières dans leur conditionnement initial industriel 1 - Principes d élaboration

Plus en détail

PRINCIPAUX MICROORGANISMES PATHOGENES

PRINCIPAUX MICROORGANISMES PATHOGENES Coliformes thermotolérants, Escherichia coli fécale, eaux usées, sol, matières premières non décontaminées Pas, sauf Escherichia coli O157:H7 et E.coli STEC pathogène Développement entre 10 et 48 C ph

Plus en détail

Toutes les méthodes d analyses rapides peuvent être théoriquement appliquées pour la plupart des bactéries pathogènes.

Toutes les méthodes d analyses rapides peuvent être théoriquement appliquées pour la plupart des bactéries pathogènes. Ces analyses permettent de vérifier la salubrité et la qualité hygiénique des denrées périssables que l on remet au consommateur. Elles doivent donc être représentatives des produits que l on remet au

Plus en détail

Annexe 2 : Résultats des analyses dans les circuits courts (Source: Steunpunt Hoeveproducten)

Annexe 2 : Résultats des analyses dans les circuits courts (Source: Steunpunt Hoeveproducten) Annexe 2 : Résultats des analyses dans les circuits courts (Source: Steunpunt Hoeveproducten) NC = non-conforme Printemps 2011 Matrice Paramètre Détails matrice (ufc/ ou ml) Yaourt Fromae E. coli Fromae

Plus en détail

Produits alimentaires

Produits alimentaires SEG FT 0821 PRESTATIONS ET TARIFS DU LDA39 (extrait) Version B du : 03/12/2012 Produits alimentaires Analyses chimiques Recommandations de prélèvement Pour assurer la qualité des échantillons que vous

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 092-TEST Version/Versie/Version/Fassung 11 Date

Plus en détail

La congélation des produits modifie-t-elle les résultats d analyses microbiologiques?

La congélation des produits modifie-t-elle les résultats d analyses microbiologiques? ÉTUDES La congélation des produits modifie-t-elle les résultats d analyses microbiologiques? PASCAL GARRY CTSCCV, 7 avenue du Général de Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex Laboratoire de microbiologie

Plus en détail

Enregistrement et agrément des établissements. Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL

Enregistrement et agrément des établissements. Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL Enregistrement et agrément des établissements Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL Plan Enregistrement Objectif Qui doit notifier son activité? Quelle autorité est compétente?

Plus en détail

Direction Départementale des services vétérinaires de Seine Maritime: «Le paquet hygiène» 2009 - Rectorat

Direction Départementale des services vétérinaires de Seine Maritime: «Le paquet hygiène» 2009 - Rectorat Direction Départementale des services vétérinaires de Seine Maritime: Les évolutions de la réglementation en matière de sécurité sanitaire des aliments «Le paquet hygiène» 2009 - Rectorat DDSV76 M Legrand

Plus en détail

GRANDS RASSEMBLEMENTS

GRANDS RASSEMBLEMENTS GRANDS RASSEMBLEMENTS SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS GUIDE A L USAGE DES MAIRES PREFECTURE DE L EURE Mission inter-services de sécurité sanitaire des aliments DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES VETERINAIRES

Plus en détail

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen ASEPT, 5 ème Conférence Internationale, 17-18 mars 2004, Laval OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS PREFET DES PYRENEES-ATLANTIQUES SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS Quelques règles à respecter, secteur de la remise directe (extraits de réglementation) CETTE NOTE NE REMPLACE PAS LES TEXTES REGLEMENTAIRES

Plus en détail

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr PREFET DE L YONNE Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations Pôle Alimentation 3 rue Jehan Pinard B.P. 19 89010 Auxerre Cedex Tél. : 03 86 72 69 57 Fax : 03 86

Plus en détail

TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES

TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES 17/09/09 Mlle Daumas Infectieux I. Définition II. Épidémiologie A. 26 maladies à déclaration obligatoire B. Lieu de survenue : III. Principaux agents des

Plus en détail

Microbiologie 2 CAP APR MME LAGRANGE PLP DU BUGEY - BELLEY janvier 2012. les toxi-infection alimentaires collectives

Microbiologie 2 CAP APR MME LAGRANGE PLP DU BUGEY - BELLEY janvier 2012. les toxi-infection alimentaires collectives les toxi-infection alimentaires collectives Objectif : Etre capable de caractériser les TIAC afin d être un acteur efficace de leur prévention 1. Analyse d une situation : Drame à Avignon L affaire a commencé

Plus en détail

SOMMAIRE. DISPOSITIONS RELATIVES À LA DÉCONGÉLATION - Extrait de Titre V, article 6, Annexe VI

SOMMAIRE. DISPOSITIONS RELATIVES À LA DÉCONGÉLATION - Extrait de Titre V, article 6, Annexe VI SOMMAIRE QUELQUES DEFINITIONS - Extrait Titre 1, article 2 DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AUX ETABLISSEMENTS DE RESTAURATION COLLECTIVE Y COMPRIS LES CUISINES CENTRALES - Extrait Titre V, article

Plus en détail

Prestations de services Analyses Agroalimentaire

Prestations de services Analyses Agroalimentaire Prestations de services Analyses Agroalimentaire EURL WANYLAB Laboratoire de contrôle de la qualité et de conformité Autorisé par Décision du Ministère du Commerce N 52/2011 du 12/09/2011. Ecole de formation

Plus en détail

alimentaire Guide pratique de microbiologie à l'usage des producteurs Par : M. Abdelmassih, J. Mahillon, M-J. Goffaux, F. Ferber, V.

alimentaire Guide pratique de microbiologie à l'usage des producteurs Par : M. Abdelmassih, J. Mahillon, M-J. Goffaux, F. Ferber, V. Guide pratique de microbiologie alimentaire à l'usage des producteurs Par : M. Abdelmassih, J. Mahillon, M-J. Goffaux, F. Ferber, V. Planchon Avec la collaboration des laboratoires de la chaine Microbiologie

Plus en détail

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY ETUDES Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire Pascal GARRY CTSCCV - 7 avenue du Général de Gaulle - 94704 Maisons-Alfort Cedex «Alimentation sous haute surveillance», «Faut-il avoir peur

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0909 rév. 3

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0909 rév. 3 Convention N 539 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-0909 rév. 3 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

NORMES RELATIVES AUX COMMISSIONS TECHNIQUES DE NORMALISATION INSTITUEES AU NIVEAU DE L ONSSA. Mise à jour :Avril 2015

NORMES RELATIVES AUX COMMISSIONS TECHNIQUES DE NORMALISATION INSTITUEES AU NIVEAU DE L ONSSA. Mise à jour :Avril 2015 NORMES RELATIVES AUX COMMISSIONS TECHNIQUES DE NORMALISATION INSTITUEES AU NIVEAU DE L ONSSA Mise à jour :Avril 2015 1 A- CTN DES METHODES D ANALYSES ET D ECHANTILLONNAGE : NORMES HOMOLOGUEES : Code du

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA RESTAURATION COLLECTIVE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA RESTAURATION COLLECTIVE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA RESTAURATION COLLECTIVE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA RESTAURATION

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 23 janvier 2013 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à l étude initiale du projet de guide

Plus en détail

ARTICLE 7 : Les laits sont classés, en fonction du nombre de germes totaux, en trois (3) catégories :

ARTICLE 7 : Les laits sont classés, en fonction du nombre de germes totaux, en trois (3) catégories : Arrêté interministériel du 29 Safar 1414 correspondant au 18 août 1993 relatif aux spécifications et à la présentation de certains laits de consommation. ARTICLE 1 : Le présent arrêté a pour objet de définir

Plus en détail

LE RISQUE MICROBIEN DANS LES I.A.A.

LE RISQUE MICROBIEN DANS LES I.A.A. LE RISQUE MICROBIEN DANS LES I.A.A. 1. LES MICROORGANISMES DANS LES IAA 2. COMMENT MAÎTRISER CE RISQUE TD 1. LES TOXI-INFECTIONS D ORIGINE BACTERIENNE TD 2. LES RISQUES LIES AUX MOISISSURES 1. LES MICROORGANISMES

Plus en détail

Prélèvements, demande d analyse... 2. Analyses bactériologiques... 2. Analyses chimiques... 5. Analyses combinées... 6. Analyses diverses...

Prélèvements, demande d analyse... 2. Analyses bactériologiques... 2. Analyses chimiques... 5. Analyses combinées... 6. Analyses diverses... FEVRIER 2015 Qualité des produits alimentaires Prélèvements, demande d analyse... 2 Analyses bactériologiques... 2 Analyses chimiques... 5 Analyses combinées... 6 Analyses diverses... 11 Autres prestations...

Plus en détail

Laboratoire de Touraine Page 1

Laboratoire de Touraine Page 1 ZAE LVD/ALI/IAA/97 Analyses en Hygiène Alimentaire sans objet ZAF LVD/ALI/IAA/98 Analyses en Hygiène Alimentaire sans objet GDO LVD/ALI/IAA/777 Contrôle air : numération flore totale / métres methode interne

Plus en détail

ANALYSES DES DENREES ALIMENTAIRES

ANALYSES DES DENREES ALIMENTAIRES CATALOGUE DES ESSAIS SUR LES DENREES ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT 2014 ANALYSES DES DENREES ALIMENTAIRES Page 1 sur 16 ANALYSES MICROBIOLOGIQUES Code Nature de l'essai Dénombrement des micro-organismes

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Garniture ou accompagnement

Garniture ou accompagnement ANNEXE 4 GEMRCN FREQUENCES RECOMMANDEES POUR NOURRISSONS ET JEUNES ENFANTS EN CRECHE, HALTE GARDERIE OU STRUCTURE DE SOINS (1) 2011 FEUILLE DE CONTRÖLE Moins Plus Période du au (au 20 repas) Entrée Plat

Plus en détail

PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION

PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION I ) Les origines et objectifs du droit de l alimentation II ) Les rôles des organismes consultatifs, décisionnels et de contrôle 1 ) International 2) Européen 3 ) National

Plus en détail

Méthodes RAPID Chromogenic Tests Alimentaires. La Différence est Claire

Méthodes RAPID Chromogenic Tests Alimentaires. La Différence est Claire Méthodes RAPID Chromogenic Tests Alimentaires La Différence est Claire Méthodes RAPID Chromogenic pour Dénombrement en Moins de 24 Heures RAPID L.mono RAPID E.coli 2 Le milieu chromogénique RAPID L.mono

Plus en détail

2015-08-31 2019-06-14

2015-08-31 2019-06-14 Bijlage bij accreditatie-certificaat Annexe au certificat d'accréditation Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 080-TEST NBN EN ISO/IEC 17025:2005 Versie/Version/Fassung

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0144 rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0144 rév. 2 Convention N 87 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-0144 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Manger en toute sécurité

Manger en toute sécurité Comptoir Alimentaire Drummond 1655, rue Corriveau Drummondville (Québec) J2C 1Y9 Manger en toute sécurité 819 478-4243 (aide alimentaire) 819 478-9070 (administration) 819 478-5044 (télécopieur) Dates

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali)

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali) OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION (Oqali) ETUDE SUR LES INNOVATIONS- PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE DES FIBRES ETUDE SUR LES INNOVATIONS-PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE

Plus en détail

Les critères microbiologiques

Les critères microbiologiques Les critères microbiologiques Olivier Pierre DGCCRF bureau de la sécurité 31 mars 2005 36ème colloque AgriMMédia "Traçabilité et Hygiène Alimentaire" ACTA Informatique - ACTIA crit. microbio. 1 Le contexte

Plus en détail

Fiche Technique Qualité

Fiche Technique Qualité Fiche Technique Qualité Dénomination commerciale du produit: COMTESSE de Vichy cru 1,3 K Mentions légales devant figurer sur l'emballage: LAIT CRU DE VACHE 28% MG Dénomination légale du produit: COMTESSE

Plus en détail

Appui scientifique et technique concernant l étude de l évolution de Listeria monocytogenes dans les fromages de type cantal

Appui scientifique et technique concernant l étude de l évolution de Listeria monocytogenes dans les fromages de type cantal Le directeur général Maisons-Alfort, le 22 mai 2015 Appui scientifique et technique concernant l étude de l évolution de Listeria monocytogenes dans les fromages de type cantal L Anses a été saisie le

Plus en détail

L analyse des dangers Une étape clef de la méthode HACCP

L analyse des dangers Une étape clef de la méthode HACCP L analyse des dangers Une étape clef de la méthode HACCP Quelques rappels de base Analyse des dangers : - Caractéristiques - Méthodologie Conclusion Un exemple : Procédé «Terrine de viande» 2 Quelques

Plus en détail

Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments

Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments C2 1/4 Paquet hygiène : actualités, enjeux Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments Le «Paquet hygiène», composé de plusieurs textes législatifs adoptés par

Plus en détail

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire Contexte réglementaire en hygiène alimentaire 1 Réforme de la législation communautaire pour la restauration collective Approche traditionnelle = obligation de moyens Réglementation Arrêté Ministériel

Plus en détail

COMITÉ SCIENTIFIQUE DE L'AGENCE FÉDÉRALE POUR LA SÉCURITÉ DE LA CHAÎNE ALIMENTAIRE AVIS 53-2006

COMITÉ SCIENTIFIQUE DE L'AGENCE FÉDÉRALE POUR LA SÉCURITÉ DE LA CHAÎNE ALIMENTAIRE AVIS 53-2006 1/9 COMITÉ SCIENTIFIQUE DE L'AGENCE FÉDÉRALE POUR LA SÉCURITÉ DE LA CHAÎNE ALIMENTAIRE AVIS 53-2006 Objet : Evaluation scientifique du "Guide d'autocontrôle pour la production de produits laitiers fermiers"

Plus en détail

Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB

Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB pagina 1 van 5 Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB 1. Données de l'entreprise om de l'entreprise KAASBRIK.V. Ligne d'adresse 1 Industriepark 1216 Lieu 3545 Halen Pays

Plus en détail

Critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires Lignes directrices pour l interprétation

Critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires Lignes directrices pour l interprétation GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG MINISTÈRE DE LA SANTÉ DIRECTION DE LA SANTE SERVICE DE LA SECURITE ALIMENTAIRE Critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires Lignes directrices pour l interprétation

Plus en détail

PROTOCOLE DE VALIDATION DES

PROTOCOLE DE VALIDATION DES PROTOCOLE DE VALIDATION DES DUREES DE VIE FILIERE AVICOLE ET CUNICOLE Juillet 2007 1 PROTOCOLE DE VALIDATION DES DURÉES DE VIE Filière avicole et cunicole I. Champ d application Le présent document décrit

Plus en détail

CONTRAT D ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRE

CONTRAT D ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRE CONTRAT D ALIMENTAIRE ref SSA / PC ENTRE RUE ANTANIFOTSY ZA RAVINE A MARQUET 97419 LA POSSESSION ET (ADRESSE) Page 2 sur 8 CADRE REGLEMENTAIRE L Article 4 («exigences générales et spécifiques d'hygiène»)

Plus en détail

HACCP (Analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise)

HACCP (Analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise) Plan HACCP Le Système de l Analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise (HACCP) est une approche logique, scientifique et systématique visant à identifier et maîtriser tout problème de sécurité

Plus en détail

Item 73 : Risques sanitaires liés à l'eau et à l'alimentation. Toxiinfections

Item 73 : Risques sanitaires liés à l'eau et à l'alimentation. Toxiinfections Item 73 : Risques sanitaires liés à l'eau et à l'alimentation. Toxiinfections alimentaires Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Principaux risques liés à la consommation d'eau ou

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE APPLICABLE AUX VIANDES HACHÉES ET AUX PRÉPARATIONS PRODUITES À PARTIR DE VIANDES HACHÉES D ANIMAUX DE BOUCHERIE

SPECIFICATION TECHNIQUE APPLICABLE AUX VIANDES HACHÉES ET AUX PRÉPARATIONS PRODUITES À PARTIR DE VIANDES HACHÉES D ANIMAUX DE BOUCHERIE SPECIFICATION TECHNIQUE APPLICABLE AUX VIANDES HACHÉES ET AUX PRÉPARATIONS PRODUITES À PARTIR DE VIANDES HACHÉES D ANIMAUX DE BOUCHERIE GROUPE D ÉTUDE DES MARCHÉS DE RESTAURATION COLLECTIVE ET NUTRITION

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT INT 102 Informations sur le produit Poids unité de vente Conditions de stockage Conservation Apparence Saveur Odeur Texture Teinte SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT INTERFROST MOUSSE AU CHOCOLAT BLANC INFORMATIONS

Plus en détail

ETUDES. Quelques réflexions sur la conduite de la cuisson : aspects microbiologiques et valeur pasteurisatrice

ETUDES. Quelques réflexions sur la conduite de la cuisson : aspects microbiologiques et valeur pasteurisatrice ETUDES Quelques réflexions sur la conduite de la cuisson : aspects microbiologiques et valeur pasteurisatrice Leïla MEKHTICHE et Jean-Luc MARTIN (CTSCCV) RESUME De nombreuses questions posées au CTSCCV

Plus en détail

LABORATOIRE DEPARTEMENTAL D'ANALYSES DU GARD SECURITE ALIMENTAIRE ET RISQUE LEGIONELLE

LABORATOIRE DEPARTEMENTAL D'ANALYSES DU GARD SECURITE ALIMENTAIRE ET RISQUE LEGIONELLE LISTE DES ANALYSES DE MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE ET RECHERCHE LEGIONELLE CODE INTERNE PAR001 ANALYSE Anaérobies sulfito-réducteurs à 46 C - Dénombrement - Méthode de routine REFERENCE XP V 08-061 PAR 042

Plus en détail

Barbey SA Z.I. Les Loveresses, CP 37, 1523 Granges-Md www.barbeysa.ch

Barbey SA Z.I. Les Loveresses, CP 37, 1523 Granges-Md www.barbeysa.ch Barbey SA Z.I. Les Loveresses, CP 37, 1523 Granes-Md www.barbeysa.ch 1. Données fournisseur Coordonnées: Ventes: Samuel Barbey tél direct: +41(26)668.98.91 s.barbey@barbeysa.ch Qualité: Laure Arif-Barbey

Plus en détail

Notre assiette sous la loupe

Notre assiette sous la loupe Notre assiette sous la loupe Dr Patrick Edder - Chimiste cantonal Nathalie Maury Cheffe de secteur Microbiologie Journées de la Microbiologie le 19 septembre 2013 16.04.2014 - Page 1 Des bactéries dans

Plus en détail

Formation diététique et restauration

Formation diététique et restauration L alimentation Formation diététique et restauration Janvier 2016 L alimentation doit apporter une quantité suffisante des différents nutriments nécessaires pour assurer la couverture de l ensemble des

Plus en détail

CAP PATISSIER Épreuve EP1 : Approvisionnement et gestion des stocks LE SUJET COMPREND TROIS PARTIES INDÉPENDANTES BAREME

CAP PATISSIER Épreuve EP1 : Approvisionnement et gestion des stocks LE SUJET COMPREND TROIS PARTIES INDÉPENDANTES BAREME DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

Réunion du Comité d'évaluation et d'unification des méthodes d'analyses et d'essais

Réunion du Comité d'évaluation et d'unification des méthodes d'analyses et d'essais DIRECTION GÉNÉRALE DU CONTRÔLE ECONOMIQUE ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES Direction des Laboratoires d Analyses et d Essais de la Qualité Réunion du Comité d'évaluation et d'unification des méthodes d'analyses

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT Informations sur le produit Poids unité de vente Conditions de stockage Conservation Apparence Saveur Odeur Texture Teinte INT 001 SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT INTERFROST BOUCHEES DE POULET INFORMATIONS PRODUIT

Plus en détail

Produits alimentaires

Produits alimentaires SEG FT 0821 PRESTATIONS ET TARIFS DU LDA39 (extrait) Version D du : 05/11/2014 Produits alimentaires Analyses chimiques Recommandations de prélèvement Pour assurer la qualité des échantillons que vous

Plus en détail

PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur

PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur Introduction et champ d application La FNDPL (Fédération Nationale des Détaillants en Produits Laitiers)

Plus en détail

L 322/12 Journal officiel de l Union européenne

L 322/12 Journal officiel de l Union européenne L 322/12 Journal officiel de l Union européenne 7.12.2007 RÈGLEMENT (CE) N o 1441/2007 DE LA COMMISSION du 5 décembre 2007 modifiant le règlement (CE) n o 2073/2005 concernant les critères microbiologiques

Plus en détail

Entreprises fabricantes de produits traiteurs frais et réfrigérés

Entreprises fabricantes de produits traiteurs frais et réfrigérés LÉGISLATION ET RÉGLEMENTATION GUIDES DE BONNES PRATIQUES D HYGIÈNE Entreprises fabricantes de produits traiteurs frais et réfrigérés Les éditions des JOURNAUX OFFICIELS Guide de bonnes pratiques d hygiène

Plus en détail

FICHE D INFORMATION LA PRÉPARATION SÉCURITAIRE DES TARTARES, DES SUSHIS ET DES AUTRES METS CONSOMMÉS CRUS

FICHE D INFORMATION LA PRÉPARATION SÉCURITAIRE DES TARTARES, DES SUSHIS ET DES AUTRES METS CONSOMMÉS CRUS FICHE D INFORMATION LA PRÉPARATION SÉCURITAIRE DES TARTARES, DES SUSHIS ET DES AUTRES METS CONSOMMÉS CRUS Cette fiche s adresse tant aux exploitants d un établissement alimentaire qu aux consommateurs

Plus en détail

Méthodologie d analyse des dangers microbiologiques : cas concret sur des terrines de viande G. POUMEYROL AFSSA LERQAP

Méthodologie d analyse des dangers microbiologiques : cas concret sur des terrines de viande G. POUMEYROL AFSSA LERQAP Méthodologie d analyse des dangers microbiologiques : cas concret sur des terrines de viande G. POUMEYROL AFSSA LERQAP Importance de l analyse des dangers Connaissance de l évolution des dangers au cours

Plus en détail

A L A I N D E P O S E P R O F E S S E U R D E B O U C H E R I E

A L A I N D E P O S E P R O F E S S E U R D E B O U C H E R I E TECHNOLOGIE CAP BOUCHER PARCOURS DE FORMATION DOSSIER : connaître le stockage au froid Objectif pédagogique : adapter la température frigorifique à chaque groupe d aliment en respectant les règles de stockage,

Plus en détail

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008 Lignes directrices à l attention des opérateurs économiques relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire et d activité physique du Programme National Nutrition Santé Ces lignes

Plus en détail

Guide. des déterminations. analytiques. des laits et produits laitiers

Guide. des déterminations. analytiques. des laits et produits laitiers REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE Direction Générale Du Contrôle Economique Et de La Répression Des Fraudes Direction des Laboratoires d'essais et d'analyses de la Qualité

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Arrêté du 29 décembre 2015 modifiant l arrêté du 29 décembre 2009 désignant les laboratoires

Plus en détail

Barbey SA Z.I. Les Loveresses, CP 37, 1523 Granges-Md www.barbeysa.ch

Barbey SA Z.I. Les Loveresses, CP 37, 1523 Granges-Md www.barbeysa.ch Barbey SA Z.I. Les Loveresses, CP 37, 1523 Granes-Md www.barbeysa.ch 1. Données fournisseur Coordonnées: Ventes: Samuel Barbey tél direct: +41(26)668.98.91 s.barbey@barbeysa.ch Qualité: Laure Arif-Barbey

Plus en détail

ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque classe d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants.

ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque classe d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants. ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants. PRODUITS, prêts à consommer, en grammes ( ou 10%), REPAS PRINCIPAUX PAIN 10 20 30 40

Plus en détail

Analyses bactériologiques alimentaires

Analyses bactériologiques alimentaires LABORATOIRE DÉPARTEMENTAL D' ANALYSES Analyses bactériologiques alimentaires 1 - Présentation lozere.fr Les analyses consistent à vérifier la conformité des produits alimentaires selon des critères bactériologiques

Plus en détail

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Le GEM RCN. (Groupe d Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition)

Plus en détail

Association des chimistes cantonaux de Suisse. Tarifs. pour. le contrôle officiel des denrées alimentaires

Association des chimistes cantonaux de Suisse. Tarifs. pour. le contrôle officiel des denrées alimentaires pour le contrôle officiel des denrées alimentaires Table des matières A. Généralités 1. But 2. Principe 3. Facturation des frais d'analyse B. Opérations de base C. Annexe Directives pour le calcul des

Plus en détail

Note d'information n 2010-18 (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978) Diffusable sur le site du Premier ministre «circulaires.gouv.

Note d'information n 2010-18 (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978) Diffusable sur le site du Premier ministre «circulaires.gouv. REPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION GENERALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA REPRESSION DES FRAUDES 59, BD VINCENT AURIOL TELEDOC 031 75703 PARIS CEDEX 13 D.G. T.P N.A.F. / C.P.F 132 Réf : NI2010-18.doc

Plus en détail

REGLEMENT INCO PLANNING

REGLEMENT INCO PLANNING REGLEMENT INCO PLANNING Les points clés de l'inco Le règlement n 1169/2011 (aussi appelé INCO) concernant l'information des consommateurs sur les denrées alimentaires, impose l'affichage d'informations

Plus en détail

Pourquoi purifier? Chapitre 2

Pourquoi purifier? Chapitre 2 5 Chapitre 2 Pourquoi purifier? 2.1 MALADIES LIÉES AUX MOLLUSQUES BIVALVES... 6 2.2 QUELLES ESPÈCES NÉCESSITENT UNE PURIFICATION?... 10 2.3 EXIGENCES LÉGISLATIVES... 10 2.4 BIOSÉCURITÉ...13 Au niveau mondial,

Plus en détail

Préfecture de la Gironde

Préfecture de la Gironde Protocole relatif au fonctionnement des établissements conchylicoles en période de crise phyco-toxinique permettant la vente de coquillages mis en stockage protégé ou issus de zones non concernées. Préfecture

Plus en détail

NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT

NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT CODEX STAN 276-1973 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme s applique au Camembert destiné à la consommation directe ou à un traitement ultérieur conformément à la description

Plus en détail

La chaîne du froid des produits alimentaires

La chaîne du froid des produits alimentaires La chaîne du froid des produits alimentaires Le consommateur a aussi son rôle à jouer La chaîne du froid, qu est-ce que c est? C est maintenir les aliments réfrigérés à une température basse qui leur permet

Plus en détail

Strasbourg. L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective

Strasbourg. L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective PLAN REGLEMENTATION : Le règlement 178/2002 : traçabilité et retrait Le règlement 852/2004 : la base Le règlement 853/2004 : spécifique aux

Plus en détail

Direction de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt Service de l Alimentation Parc de Tivoli BP 671 97264 FORT DE FRANCE CEDEX

Direction de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt Service de l Alimentation Parc de Tivoli BP 671 97264 FORT DE FRANCE CEDEX Réglementation relative à l hygiène alimentaire des marchands ambulants et des vendeurs sur foires et marchés (Activités de restauration, vente de poissons, activités de boucherie, charcuteries, pâtisseries,

Plus en détail

D.U. hygiène hospitalière et prévention des infections associées aux soins. Risque infectieux lié à l alimentation en établissement de santé

D.U. hygiène hospitalière et prévention des infections associées aux soins. Risque infectieux lié à l alimentation en établissement de santé D.U. hygiène hospitalière et prévention des infections associées aux soins Risque infectieux lié à l alimentation en établissement de santé ISPED 31 mars 2015 Présentation de l ARS Aquitaine Le siège :

Plus en détail

Philippe Girardon Formation externe

Philippe Girardon Formation externe Philippe Girardon 1 I.1. Introduction-Contexte Le Conditionnement sous Atmosphère Modifiée qu est-ce que c est? Mélange gazeux Produit Emballage Les attentes du consommateurs concernant les produits alimentaires

Plus en détail

LES EXIGENCES SANITAIRES

LES EXIGENCES SANITAIRES INTRODUIRE DES PRODUITS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE LES EXIGENCES SANITAIRES ENREGISTREMENT ET DECLARATION DES PRODUITS D ORIGINE ANIMALE Pour la vente à un intermédiaire de tous les produits d origine

Plus en détail

Université Paris 12 IUP SIAL Mlle ROUX 17/11/03 NOVELLO Célia TAP Julien

Université Paris 12 IUP SIAL Mlle ROUX 17/11/03 NOVELLO Célia TAP Julien Université Paris 12 IUP SIAL Mlle ROUX 17/11/03 NOVELLO Célia TAP Julien TP de microbiologie : ANALYSES PLATS CUISINES I. Introduction Le but de ce TP est d analyser un plat cuisiné, le hachis Parmentier,

Plus en détail

Dossier d agrément version 3 du 30/08/12 ANNEXE II

Dossier d agrément version 3 du 30/08/12 ANNEXE II ANNEXE II RAPPEL : Les autocontrôles sur le lait et les produits doivent être réalisés par les producteurs fermiers pour garantir la qualité sanitaire de la production mis sur le marché suivant les recommandations

Plus en détail

Réglementation et analyses des aliments

Réglementation et analyses des aliments Réglementation et analyses des aliments Christian Delagoutte, Docteur vétérinaire HACCP Octobre 2009 Dans votre activité, vous êtes amenés à réaliser ou faire réaliser des prélèvements en vue d'analyses

Plus en détail

SERVICES D ALIMENTATION DES CADETS

SERVICES D ALIMENTATION DES CADETS Ligne directrice sur les exemples de repas SERVICES D ALIMENTATION DES CADETS DÉJEUNER Catégorie Norme d aliments disponibles au repas Définition/Précision Choix santé Fruits Jus Plat principal Salade

Plus en détail

Alimentation protégée

Alimentation protégée Alimentation protégée Enfant : Date : Objectifs du régime La démarche est de proposer à votre enfant actuellement en aplasie non fébrile, une alimentation contenant le moins de germe possible afin de diminuer

Plus en détail