Bâtiment et Travaux Publics

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bâtiment et Travaux Publics"

Transcription

1 contrat d objectifs 6 ème édition Juillet 2012 Bâtiment et Travaux Publics Observation Prospective E m p l o i Qualification Formation CPREF BTP BOURGOGNE Commission Paritaire Régionale Emploi et Formation Professionnelle du BTP de Bourgogne Bourgogne

2

3 «L observation des emplois et des qualifications du Bâtiment et des Travaux Publics, outil indispensable pour la mise en oeuvre du contrat d objectifs, est un engagement des partenaires pour le développement de l emploi et l adaptation de l appareil de formation. Grâce à une meilleure structuration de l information, elle contribuera à l analyse des besoins de la Profession et facilitera la formalisation de ses attentes en termes d emplois et de qualifications auprès des acteurs publics. Elle permettra de confronter les données produites par le Centre Régional de Ressources et le CCCA-BTP aux réalités du terrain exprimées par les professionnels. L alimentation et la mise à jour annuelle des données capitalisées permettront d orienter les réflexions des signataires pour la définition des orientations de la branche, dans le cadre de ses objectifs». Cette observation fait l objet de l article 3 du Contrat d Objectifs Bâtiment et des Travaux Publics signé en juin 2008 et s inscrit dans le cadre du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations professionnelles (CPRDF) en Bourgogne.

4 Le Bâtiment et les Travaux Publics : une majorité de petits établissements Au 1er janvier 2011, le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics représente 13 % du tissu économique bourguignon avec près de établissements. Ce sont les activités du second œuvre qui dominent avec 70 % des établissements du secteur. Le secteur est composé essentiellement de très petits établissements : 90 % comptent moins de 10 salariés. Une main-d œuvre qualifiée et qui rajeunit Au 15 mars 2010, plus de salariés travaillent dans le secteur. Les métiers du Bâtiment et des Travaux Publics sont exercés en majorité par une maind œuvre qualifiée : 63 % des ouvriers sont qualifiés ou très qualifiés. Ces 20 dernières années, le secteur a vu sa pyramide des âges rajeunir : la part des salariés de moins de 25 ans a doublé entre 1998 et Un secteur touché par la crise Dès 2008, conséquence directe de la crise économique et financière qui touche le pays, l activité des entreprises du secteur commence à se dégrader. Les commandes publiques et privées se réduisent, diminuant ainsi la visibilité des entreprises. Le nombre de recrutements décline et le recours à l intérim se fait plus rare. On observe également un ralentissement du nombre de formés en alternance, par l apprentissage comme via le contrat de professionnalisation. Vers l émergence de nouveaux marchés? Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics est fortement concerné par la croissance dite «verte». Par exemple, les nouvelles réglementations thermiques vont accroître la demande économique pour la rénovation thermique et la construction de bâtiments basse consommation. De même, l accessibilité des bâtiments représente un chantier important pour les années à venir. Ces nouveaux marchés représentent un véritable enjeu économique pour les entreprises et la main-d œuvre du secteur. Le renouvellement de main-d oeuvre qualifiée est-il assuré? Malgré le contexte économique actuel, la question des besoins de renouvellement de main-d œuvre qualifiée, besoins plus structurels que conjoncturels, reste centrale. Ainsi, dans une dynamique volontariste et réaliste, les professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics estiment le besoin de renouvellement annuel à jeunes dont 85 % qualifiés ou très qualifiés. Selon le scénario retenu, optimisant l appareil de formation professionnelle existant, un potentiel d environ diplômés du Bâtiment et des Travaux Publics se dirigeraient vers la vie active chaque année. Ainsi, si les besoins en renouvellement de main-d oeuvre qualifiée semblent couverts, la situation est plus nuancée pour certains métiers déficitaires en jeunes (maçon ou conducteur d engins par exemple) et pour ceux dont la formation initiale est peu développée (monteur de réseaux, ouvrier VRD). De plus, il convient de prendre en compte la déperdition de formés estimée 1 à 21 %, phénomène plus répandu dans les métiers de de l électricité, de la métallerie, du chauffage ou encore de la menuiserie. 1 Voir Portrait des nouveaux salariés du BTP - édition juin 2010

5 Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective dans le Bâtiment et les Travaux Publics - I - -II- -III- -IV- LES PRIORITÉS DE LA PROFESSION... 4 ACTIVITÉ ET ENTREPRISES 1 - La production des entreprises du Bâtiment La production des entreprises des Travaux Publics La construction des logements La construction de bâtiments non résidentiels Le tissu d établissements Les entreprises artisanales...11 LES SALARIÉS 7 - Les actifs du secteur L effectif salarié L âge des salariés La qualification des ouvriers Le flux d entrants salariés Le recours à l intérim Les demandeurs d emploi Les besoins des entreprises...25 LA FORMATION PROFESSIONNELLE 15 - La formation initiale : effectifs et évolution La formation initiale : capacités d accueil La formation initiale : réussite aux examens La formation initiale : les sortants La formation en alternance La formation des demandeurs d emploi La formation des salariés Insertion à la sortie d une formation initiale Insertion à la sortie d une formation continue...36 LA RELATION EMPLOI FORMATION 24 - Le besoin en renouvellement Les jeunes diplômés sur le marché du travail La place des jeunes et des qualifiés Extrait des besoins en formation continue exprimés par les entreprises...41 ANNEXES Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 3

6 LES PRIORITÉS DE LA PROFESSION 4 accords nationaux du 13 juillet 2004 relatifs à la formation professionnelle initiale, à l apprentissage et à la formation tout au long de la vie (traduction dans le BTP de l accord interprofessionnel du 5 décembre 2003 et de la loi du 4 mai 2004) - L accord national relatif à la mise en œuvre de la formation tout au long de la vie dans le BTP définit les priorités et les rémunérations minima du contrat de professionnalisation, l utilisation du DIF - droit individuel à la formation - notamment pour favoriser la promotion et la fidélisation des salariés du secteur. - L accord concernant le Maître d Apprentissage, sa formation, la certification de ses compétences et la charte de ses engagements a pour ambition d améliorer la réussite du contrat d apprentissage. - L accord définissant le rôle des partenaires sociaux du BTP en matière d emploi, de qualification et de formation précise les missions des Commissions Paritaires Nationales de l Emploi (CPNE), conjointes du Bâtiment et des Travaux Publics, et renforce celles des Commissions Paritaires Régionales de l Emploi et de la Formation (CPREF). - L accord relatif à la politique de qualité de la formation initiale dans le BTP décline en six axes de progrès les initiatives que la profession entend progressivement mettre en place. Il s agit d aider les jeu dans leur choix professionnel, d améliorer la qualité de la formation en entreprise, de participer à l actualisation des compétences des enseignants et des formateurs, de former et accompagner les professionnels membres des jurys, d accompagner les jeunes qui le souhaitent dans leur évolution sociale et enfin de conseiller les diplômés de la formation initiale dans leurs perspectives d évolution. Les 9 organisations (5 organisations de salariés et 4 organisations d employeurs) ont donné comme titre «L engagement de la profession» à cet ensemble qui a pour objet, d une part, de traduire dans le BTP l accord interprofessionnel du 5 décembre 2003 et la loi du 4 mai 2004 et, d autre part, de mettre en œuvre une politique de qualité en formation initiale et en apprentissage ainsi que d organiser les missions des partenaires sociaux du BTP en matière d emploi et de formation. Le 8 février 2005, un accord complémentaire améliorant le statut des apprentis a été conclu Il augmente de façon significative les minima nationaux des rémunérations des apprentis, fait bénéficier les apprentis de tous les avantages du BTP (congés payés ), renforce les formations en matière de prévention-sécurité et vise à obtenir à terme la gratuité des repas, du transport et d hébergement pour les apprentis lorsqu ils sont en CFA. Le 13 septembre 2005, un accord cadre pour le développement de l apprentissage a été signé entre le Ministre délégué à l emploi et huit organisations représentatives d employeurs et de salariés Les professionnels s engagent à mettre en œuvre une politique commune visant à faire progresser le niveau de qualification des apprentis par le développement des filières de niveau bac +2 à ingénieur, à consolider l offre de formation pour les métiers connaissant des difficultés de recrutement et à veiller à la qualité du tutorat en entreprise. Rénovation de la filière professionnelle Conduisant à la généralisation du Bac professionnel en 3 ans et à la rénovation des BP afin de donner à tous les jeunes un socle commun de connaissance. Deux choix s offrent ainsi aux jeunes : - Baccalauréat professionnel en 3 ans ; - CAP en 2 ans puis BP en 2 ans. Loi du 24 novembre 2009 relative à l orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie - Permet de conserver le Droit Individuel à la Formation (DIF) acquis, malgré un changement d employeur ; - Permet de bénéficier du Congé Individuel de Formation (ClF) ; - Permet de bénéficier d un bilan d étape professionnel ; - Crée un fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels ; - Réforme la gestion des fonds de la formation professionnelle, et notamment des Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA). 4 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

7 Activité et entreprises Chiffres clés millions d euros de chiffre d affaires pour le Bâtiment en millions d euros de chiffres d affaires pour les Travaux Publics en logements et 1 million de m² de locaux non résidentiels autorisés en établissements au 1er janvier % comptent moins de 10 salariés le secteur représente 39 % des entreprises artisanales bourguignonnes Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 5

8 Activité ET entreprises 1 - La production des entreprises du Bâtiment millions d euros de travaux réalisés en 2011 Les estimations du chiffre d affaires des entreprises du bâtiment montrent une stagnation entre 2010 et 2011 (+ 0,1 %). Ce sont les travaux d amélioration et d entretien qui dominent avec 52 % du chiffre d affaires global. Vient ensuite la construction de logements neufs puis celle des bâtiments non résidentiels. Chiffre d affaires des entreprises bourguignonnes du bâtiment Source : FFB d: définitif sd: semi-définitif p: provisoire Répartition du chiffre d affaires 2011(p) par activité logement neuf 28% amélioration / entretien 52% non résidentiel neuf 20% Source : FFB p: provisoire Une nouvelle méthodologie d estimation de la production des entreprises du bâtiment par région a été mise en place par la FFB. Ainsi, les résultats de l année N-3 sont définitifs (d), ceux de l année N-2 sont semi-définitifs (sd) et ceux de l année N-1 sont provisoires (p). Ils ne sont pas comparables aux résultats des années précédentes (chiffres d affaires jusqu à 2008). 6 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

9 Activité ET entreprises 2 - La production des entreprises des Travaux Publics Le déclin amorcé en 2009 se poursuit en 2010 Depuis 2008, meilleure année de la décennie, le montant des travaux réalisés en Bourgogne diminue encore en 2010 pour s établir à 906 millions d euros. Si les travaux de routes, aérodromes et autres travaux analogues ont progressé de 4,4 points entre 2009 et 2010, l activité de terrassement a chuté de 6,8 points. Ces deux activités restent les plus importantes : plus de 60 % du chiffre d affaires est réalisé par les travaux de routes et de terrassements. Évolution du chiffre d affaires en millions d'euros Source : FRTP Répartition du chiffre d affaires par activité Travaux de routes, d'aérodromes et travaux analogues 38,7 43,1 +4,4 Terrassements 24,5 17,7-6,8 Adduction d'eau, assainissement, autres canalisations et installations 15,9 15,0-0,8 Travaux électriques 9,0 9,9 +0,9 Ouvrages d'art et d'équipement industriel 6,0 7,1 +1,1 Travaux de voies ferrées 3,8 3,5-0,3 Fondations spéciales et procédés d'exécution particuliers 1,0 2,2 +1,2 Travaux maritimes et fluviaux 0,5 0,9 +0,5 Travaux de génie agricole 0,4 0,4 +0,0 Travaux souterrains 0,2 0,1-0,1 Source : FRTP Part sur l'ensemble en % du CA Evolution (en points) Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 7

10 Activité ET entreprises 3 - La construction de logements L activité repart à la hausse en 2011 Après la hausse importante du nombre de logements neufs observée entre 2000 et 2006, le secteur a connu une forte baisse entre 2006 et 2008: - 37 % pour les autorisations et - 45 % pour les mises en chantier. En 2011, le nombre de logements autorisés et commencés repart à la hausse : + 31 % pour les permis de construire et + 25 % pour les mises en chantier. Avec logements mis en chantier en 2011, la Bourgogne représente 1,8 % de l activité nationale Evolution du nombre de logements nb logements autorisés nb logements commencés Source : SOeS, Evolution nb logements autorisés % nb logements commencés % Source : SOeS, Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

11 Activité ET entreprises 4 - La construction de bâtiments non résidentiels Une forte hausse en 2011 Alors que l activité relative aux locaux non résidentiels s est maintenue entre 2000 et 2007, le secteur accuse un repli de 50 % entre 2007 et En 2011, la tendance s inverse et les surfaces de locaux autorisés font un bond de 36 %. Avec m² de locaux non résidentiels autorisés en 2011, la Bourgogne représente 2,9 % de l activité nationale. Surfaces des locaux non résidentiels autorisés (milliers de m²) Source : SOeS, Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 9

12 Activité ET entreprises 5 - Le tissu d établissements Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics : essentiellement de très petits établissements Avec près de établissements, le secteur représente 13 % du tissu économique bourguignon. Si le nombre d établissements du secteur a globalement stagné entre 2010 et 2011, le constat est plus nuancé selon l activité. En effet, seul le nombre d établissements du second oeuvre progresse. Le secteur compte principalement des petits établissements : 54 % sont des établissements sans salarié et près de 40 % totalisent moins de 10 salariés. Répartition des établissements par taille 1er janvier 2011 Evolution sans 1 à 9 10 à à salariés Total salarié salariés salariés salariés et plus en % Gros œuvre ,6 Second œuvre ,2 Travaux publics ,2 Ensemble BTP ,5 Tous secteurs ,5 Source : INSEE/ REE SIRENE et 2011 (au 1er janvier) Répartition des établissements du Bâtiment des Travaux Publics par tranche d effectifs en % 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Gros œuvre Second œuvre Travaux publics Ensemble BTP Tous secteurs sans salarié 1 à 9 salariés 10 à 19 salariés 20 à 49 salariés 50 salariés et plus Source : INSEE/ REE SIRENE (au 1er janvier) 10 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

13 Activité ET entreprises 6 - Les entreprises artisanales Le Bâtiment et les Travaux Publics représentent 39 % de l artisanat bourguignon Le secteur compte entreprises artisanales en 2011, c est le secteur le plus représenté dans l artisanat. De plus, le Bâtiment et les Travaux Publics totalisent 40 % des nouvelles entreprises artisanales avec entreprises créées en Cependant, 63 % des créations, tous secteurs confondus, sont sous le statut de l auto-entrepreunariat. Répartition des entreprises artisanales bourguignonnes en 2011 Services 29% Industrie 18% Commerce, réparation auto. et moto. 14% BTP 39% Source : INSEE/ REE SIRENE (au 1er janvier) Création d entreprises artisanales Créations d'entreprises artisanales dont BTP Part des auto-entrepreneurs sur l'ensemble des créations (en %) 64,9 62,2 62,9 Source : INSEE/ REE SIRENE (au 1er janvier) Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 11

14 12 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

15 Les salariés Chiffres clés Plus de actifs dans le secteur Bâtiment et Travaux Publics en 2008, soit 7 % des actifs bourguignons salariés en intérimaires en demandeurs d emploi inscrits sur un métier Bâtiment et Travaux Publics en mars offres d emploi déposées par une entreprise du secteur en 2011 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 13

16 Les SALARIES 7 - Les actifs du secteur Moins de femmes, plus de jeunes Sur la dernière décennie, le nombre d actifs occupés du Bâtiment et des Travaux publics a crû plus vite que dans l ensemble des secteurs (+ 2,7 % contre 0,9 % en moyenne chaque année). En 2008, il atteint actifs. Le Bâtiment et les Travaux Publics comptent moins de femmes - à peine 10 % - et plus de jeunes, près de 20 % des actifs ont moins de 25 ans, que l ensemble des secteurs. Secteur Part en % d activité Evol annuelle moyenne Effectif non moins de sur l'ensemble femmes 1999/2008 en % salariés 25 ans Agriculture ,1 64,2 8,7 27,3-1,7 Industrie ,3 5,6 8,4 28,0-1,5 Construction ,1 21,4 18,7 9,4 2,7 Tertiaire ,5 8,6 10,2 56,5 1,6 Total ,0 11,8 10,4 46,8 0,9 Source : INSEE / RP 2008 Pyramide des âges des actifs occupés en 2008 Hommes 1,6% 1,4% 0,3% 1,3% Femmes 60 ans et plus 7,5% 9,5% 0,7% 4,8% ans 13,7% 9,8% 1,3% 6,5% ans 11,1% 14,0% 1,6% 6,8% ans 12,3% 14,0% 1,5% 6,6% ans 11,1% 13,3% 1,2% 6,3% ans 9,6% 11,4% 1,0% 5,2% ans 9,8% 10,3% 0,8% 5,0% ans 17,7% 11,3% 1,0% 4,4% moins de 25 ans Source : INSEE / RP 2008 Actifs occupés du BTP Ensemble des actifs occupés 14 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

17 Les salariés 8 - L effectif salarié Une hausse quasi constante de l effectif salarié depuis Malgré la baisse observée ces deux dernières années, l effectif salarié apparaît quasiment en constante progression depuis plus de 10 ans ( + 22 %) et atteint en De plus, la part des employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM) augmente de 6 points en 20 ans. Evolution de l effectif salarié salariés en IAC ETAM Ouvrier Source : UCF (au 15 mars) Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 15

18 Les salariés 8 - L effectif salarié (suite)...mais en 2008, la tendance s inverse En 2010, l effectif salarié poursuit la baisse amorcée en 2008, baisse imputable au ralentissement de l activité des entreprises du secteur. Ce ralentissement touche essentiellement les effectifs de la production. Les métiers les plus impactés sont ceux qui comptent le plus de salariés tels que maçon, peintre, plâtrier ou électricien. Effectif salarié 2010 Production Technique et encadrement de chantier Administratif et commercial Source : UCF 2010 (au 15 mars) Métiers 2010 Evol en % Maçon ,4 Menuisier ,2 Charpentier 793-2,8 Couvreur ,1 Plombier 868-0,6 Chauffagiste 998-3,9 Peintre ,7 Plâtrier 957-4,5 Carreleur 415-3,9 Métallier 954-3,5 Electricien ,3 Monteur de réseau 646 5,0 Conducteur d'engins ,1 Mécanicien d'engins 123-4,7 Canalisateur 87-11,2 Constructeur d'ouvrages d'art 284-2,4 Constructeur de route 179-1,1 Ouvrier VRD 770-4,0 Terrassier ,6 Divers production ,3 Production ,2 Chef de chantier ,1 Conducteur de travaux 893-0,9 Dessinateur métreur 335-3,5 Géomètre topographe 43 10,3 Technicien ,0 Ingénieur 264-1,1 Divers technique 158-3,7 Technique et encadrement de chantier ,0 Administratif ,4 Commercial 434 5,6 Divers ,1 Administratif et commercial ,6 Ensemble des salariés ,7 16 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

19 Les salariés 9 - L âge des salariés Moyenne d âge de 39 ans et 14 % de moins de 25 ans Si l âge moyen des salariés du secteur s établit à 39 ans, les ouvriers de la production sont, eux, plus jeunes (37 ans en moyenne). En effet, la part des jeunes est plus élevée dans cette catégorie de salariés, conséquence directe de la politique de recrutement appliquée par la branche ces dernières années. Globalement, le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics a connu un rajeunissement de sa pyramide des âges. En effet, la part des moins de 25 ans a progressé ces dernières années, passant de 6,5 % en 1998 à 14 % en Age moyen des salariés Production Technique et encadrement de chantier Age moyen 2010 Part des moins de 25 ans Maçon 38 16% Menuisier 37 19% Charpentier 34 28% Couvreur 35 22% Plombier 37 20% Chauffagiste 35 24% Peintre 39 14% Plâtrier 37 15% Carreleur 36 19% Métallier 39 13% Electricien 36 18% Monteur de réseau 38 13% Conducteur d'engins 40 12% Mécanicien d'engins 38 13% Canalisateur 36 30% Constructeur d'ouvrages d'art 39 15% Constructeur de route 38 18% Ouvrier VRD 37 20% Terrassier 37 16% Divers production 38 16% Production 37 17% Chef de chantier 44 4% Conducteur de travaux 41 5% Dessinateur métreur 38 9% Géomètre topographe 37 9% Technicien 40 8% Ingénieur 40 5% Divers technique 42 4% Technique et encadrement de chantier 41 6% Administratif et commercial Source : UCF 2010 (au 15 mars) Administratif 43 5% Commercial 40 7% Divers 42 3% Administratif et commercial 42 5% Ensemble des salariés 39 14% Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 17

20 Les salariés 9 - L âge des salariés (suite) Pyramide des âges de l ensemble des salariés 60 ans et ans ans ans ans ans ans ans Moins de 25 ans 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16% 18% Source : UCF 1998, 2005 et 2010 (au 15 mars) 18 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

21 Les salariés 10 - La qualification des ouvriers Les ouvriers du secteur sont essentiellement des ouvriers qualifiés Globalement, la part des ouvriers qualifiés et très qualifiés progresse en 2010 et atteint 63 %. Mais le constat est plus nuancé selon le métier. Par exemple, le monteur de réseau ou encore le plombier, qui figurent parmi les métiers les plus qualifiés, voient leur part d ouvriers qualifiés et très qualifiés diminuer. Part en % - année 2010 Evol Peu qualifié Qualifié Très qualifié de la part des Qualifié et ouvriers qualifiés très qualifié et très qualifiés Maçon 38,8 41,3 19,9 61,2 Menuisier 37,5 46,3 16,2 62,5 Charpentier 41,2 39,2 19,5 58,8 Couvreur 39,5 42,6 17,9 60,5 Plombier 29,3 48,1 22,6 70,7 Chauffagiste 31,7 43,1 25,2 68,3 Peintre 34,8 44,6 20,6 65,2 Plâtrier 35,9 45,5 18,6 64,1 Carreleur 32,9 43,7 23,4 67,1 Métallier 36,1 43,5 20,4 63,9 Electricien 31,2 45,5 23,3 68,8 Monteur de réseau 14,4 60,5 25,1 85,6 Conducteur d'engins 21,5 63,8 14,6 78,5 Mécanicien d'engins 25,0 58,7 16,3 75,0 Canalisateur 32,9 54,1 12,9 67,1 Constructeur d'ouvrages d'art 29,8 55,9 14,3 70,2 Constructeur de route 46,1 51,1 2,8 53,9 Ouvrier VRD 48,0 43,3 8,8 52,0 Terrassier 62,4 32,7 4,8 37,6 Divers production 46,5 39,3 14,2 53,5 Production 37,1 44,6 18,3 62,9 Source : UCF 2010 (au 15 mars) La Validation des acquis de l expérience (VAE) En 2010, 4 diplômes du BTP ont été obtenus par la voie de la VAE : 2 BP (Installation en équipements électriques et Peinture et revêtements de sols), 1 BTS Travaux Publics et 1 Titre Professionnel Couvreur zingueur. Source : Education nationale / DAVA Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 19

22 Les salariés 10 - La qualification des ouvriers (suite) Pyramides des âges des ouvriers de la production 60 ans et plus 127 De 55 à 59 ans 643 De 50 à 54 ans 832 Très qualifiés De 45 à 49 ans De 40 à 44 ans De 35 à 39 ans 581 De 30 à 34 ans 395 De 25 à 29 ans 318 Moins de 25 ans ans et plus 168 De 55 à 59 ans 779 De 50 à 54 ans De 45 à 49 ans Qualifiés De 40 à 44 ans De 35 à 39 ans De 30 à 34 ans De 25 à 29 ans Moins de 25 ans ans et plus 103 De 55 à 59 ans 361 De 50 à 54 ans 545 Peu qualifiés De 45 à 49 ans De 40 à 44 ans De 35 à 39 ans De 30 à 34 ans De 25 à 29 ans Source : UCF 2010 (au 15 mars) Moins de 25 ans Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

23 Les salariés 11 - Le flux d entrants salariés Les flux d entrants les plus bas depuis 5 ans En 2010, le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics a recruté salariés dont (soit 54 %) travaillaient pour la première fois dans le secteur, ce sont les premiers entrants. L année 2010 a connu un des plus faible flux d entrants depuis 2006, conséquence directe du ralentissement de l activité dû à la crise. Plus de la moitié des premiers entrants ont moins de 25 ans, signe d un maintien, de la part de la Profession, d une volonté de renouvellement de sa main-d oeuvre. Premiers entrants salariés Ensemble Part des moins de 25 ans Recrutements sur la période (entrants pour la 1ère fois) Maçon % min 420 / max 736 Menuisier % min 165 / max 214 Charpentier 74 81% min 74 / max 109 Couvreur % min 105 / max 170 Plombier 63 75% min 63 / max 80 Chauffagiste % min 89 / max 136 Peintre % min 153 / max 262 Plâtrier 58 55% min 58 / max 130 Carreleur 24 46% min 24 / max 66 Métallier 77 53% min 77 / max 117 Electricien % min 146 / max 201 Monteur de réseau 31 74% min 31 / max 53 Conducteur d'engins 50 36% min 50 / max 112 Mécanicien d'engins 13 46% min 6 / max 20 Canalisateur 12 50% min 12 / max 38 Constructeur d'ouvrages d'art 9 56% min 9 / max 23 Constructeur de route 4 50% min 4 / max 18 Ouvrier VRD 63 52% min 63 / max 114 Terrassier 9 56% min 9 / max 46 Divers production % min 765 / max Production % min 2 323/ max Source : UCF 2010 (au 15 mars) Ensemble Part des moins de 25 ans Chef de chantier 19 42% Conducteur de travaux 26 50% Dessinateur métreur 20 20% Géomètre topographe 1 0% Technicien 82 46% Ingénieur 10 30% Divers technique 11 36% Technique et encadrement de chantier % Ensemble Part des moins de 25 ans Administratif % Commercial 76 24% Divers 11 9% Administratif et commercial % Source : UCF 2010 (au 15 mars) Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 21

24 Les salariés 11 - Le flux d entrants salariés (suite) Evolution des flux de premiers entrants ans 25 ans et + Source : UCF (au 15 mars) 22 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

25 Les salariés 12 - Le recours à l intérim intérimaires (en ETP) dans les entreprises du secteur en 2011 Après la baisse importante du recours à l intérim, due au ralentissement de l économie, et ce quel que soit le secteur d activité, la tendance s inverse dès Cependant, l emploi intérimaire dans le secteur Bâtiment et Travaux Publics redémarre moins vite que dans les autres secteurs. Nombre d intérimaires (ETP* moyen) par secteur Secteur Agriculture Industrie BTP Tertiaire Tous secteurs Source : DARES via DIRECCTE à 2011 * ETP : Equivalent temps plein Évolution de l intérim par secteur depuis 2008 indice base 100 année Agriculture Industrie BTP Tertiaire Tous secteurs Source : DARES via DIRECCTE à 2011 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 23

26 Les demandeurs d emploi 13 - Les demandeurs d emploi Plus de demandeurs d emploi inscrits sur un métier du bâtiment ou des travaux publics Le nombre de demandeurs d emploi inscrits sur un métier bâtiment et travaux publics progresse en 2012 (+ 6 %) comme pour l ensemble des métiers. L accès à l emploi semble plus difficile pour les demandeurs d emploi inscrits sur un métier BTP. En effet, la part des chômeurs longue durée est plus élevée pour les métiers du Bâtiment et des Travaux Publics : 35 % contre 19 % pour l ensemble. Les demandeurs d emploi jeunes sont plus nombreux sur les métiers du Bâtiment et Travaux Publics que dans l ensemble des métiers. Demandeurs d emploi inscrits - fin mars 2012 Métier demandé Effectifs Evolution mars 2011 / mars 2012 en % Moins de 26 ans 50 ans et plus Part en % Niveau V CLD* Préparation du gros œuvre et des travaux publics ,9 23,9 12,2 44,1 34,4 Maçonnerie ,2 23,6 15,8 58,3 31,3 Peinture en bâtiment ,1 29,1 16,8 66,6 36,1 Électricité bâtiment 862 5,6 34,8 12,4 63,6 35,4 Installation d équipements sanitaires et thermiques 777 4,7 39,0 11,7 75,8 32,7 Conduite d engins de terrassement et de carrière 612 5,2 14,2 15,4 70,3 43,5 Montage d agencements 460 3,6 20,0 13,0 67,8 30,4 Pose et restauration de couvertures 317 7,1 33,1 11,0 72,2 26,2 Pose de fermetures menuisées ,2 28,9 13,4 72,6 35,7 Pose de revêtements rigides 185 2,2 26,5 11,9 61,6 39,5 Ensemble des métiers BTP demandés ,1 24,8 14,9 59,3 34,7 Ensemble des demandeurs d'emploi ,5 19,0 22,7 45,0 19,0 *CLD : chômage longue durée sélection des 10 métiers du BTP les plus demandés Source : STMT - Pôle emploi, DARES via DIRECCTE - données brutes - fin mars Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

27 Les demandeurs d emploi 14 - Les besoins des entreprises offres d emploi déposées par les entreprises du Bâtiment et des Travaux Publics En 2011, si le nombre d offres du secteur progresse, cette hausse reste limitée (+2,5 %). Elle est due aux seules entreprises de second oeuvre qui recherchent surtout des postes de peintre et menuisier. Les offres déposées par le secteur sont plus pérennes : plus de la moitié sont des CDI ou CDD de plus de 6 mois, contre seulement 35 % pour l ensemble des offres déposées. Secteur de l'entreprise Métier recherché Nb d'offres Evolution 2010/2011 en % CDI ou CDD de plus de 6 mois Part en % CDD de 1 à 6 mois CDD moins d'1 mois Gros œuvre 654-9,3 48,2 50,9 0,9 dont : Maçonnerie 316 2,3 44,9 53,8 1,3 Préparation du gros œuvre et des travaux publics 61-20,8 24,6 75,4 0,0 Pose et restauration de couvertures 32-17,9 40,6 59,4 0,0 Montage d agencements 23-8,0 21,7 73,9 0,0 Direction de chantier du BTP 18-5,3 61,1 38,9 ns Second œuvre ,2 51,4 47,0 1,6 dont : Peinture en bâtiment 221 9,4 39,8 56,1 4,1 Pose et restauration de couvertures 191-3,0 49,7 50,3 0,0 Installation d équipements sanitaires et thermiques 171-3,4 46,8 52,6 ns Montage d agencements 149-4,5 25,5 70,5 4,0 Pose de fermetures menuisées ,1 47,2 52,1 ns Travaux publics ,7 58,9 39,6 1,6 dont : Conduite d engins de terrassement et de carrière 57-1,7 61,4 38,6 0,0 Construction de routes et voies 31-16,2 51,6 45,2 ns Préparation du gros œuvre et des travaux publics 30-9,1 40,0 60,0 0,0 Conduite de travaux du BTP 19 29,7 89,5 ns 0,0 Maçonnerie 16-11,1 37,5 56,3 ns Ensemble des offres déposées par une entreprise du BTP ,5 51,5 47,1 1,5 Ensemble des offres déposées tous secteurs tous métiers ,0 35,3 43,6 21,1 sélection des 5 premiers métiers recherchés par les entreprises du BTP Source : STMT - Pôle emploi, DARES via DIRECCTE - données brutes Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 25

28 26 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

29 La formation professionnelle Chiffres clés Près de jeunes en formation initiale en % d apprentis 76 % des candidats aux diplômes Bâtiment et Travaux Publics sont reçus Près de 500 contrats de professionnalisation en demandeurs d emploi formés à une spécialité Bâtiment et Travaux Publics en salariés du secteur formés en 2010 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 27

30 La formation professionnelle 15 - La formation initiale - effectifs et évolution Près de jeunes en formation Bâtiment et Travaux Publics en 2010 En 10 ans, les effectifs formés à une spécialité BTP ont progressé de 18 %. L apprentissage reste, malgré une baisse ces trois dernières années, très présent avec 58 % de l ensemble des formés. Les formations à la maçonnerie, à la menuiserie et à la peinture comptent le plus de formés en La diminution du nombre d apprentis observée depuis peut être due à l incertitude et à la faible visibilité des entreprises en raison de la crise économique. Evolution des effectifs formés en formation initiale (effectifs totaux) Contrat d'apprentissage Voie scolaire Ensemble Sources : Conseil régional, Rectorat via CCCA-BTP, Répartition des effectifs (en 1ère année)* formés par diplômes et groupes de spécialités Groupes spécialités CAP TH BP BAC PRO BTS Total Part sur l'ensemble en % Part des apprentis en % I. Domaine BTP ,9 64,0 Maçonnerie ,3 80,3 Menuiserie ,8 51,0 Charpente ,7 39,0 Couverture ,9 100,0 Plomberie ,3 66,9 Chauffage ,2 54,9 Peinture ,4 58,9 Plâtrerie ,0 100,0 Carrelage ,5 87,9 Canalisation ,5 100,0 Construction de route ,9 100,0 Construction ouvrages d'art ,2 100,0 Conduite d'engins ,7 68,4 Etudes et topographie ,7 47,5 Encadrement de chantier ,3 8,2 Mécanique d'engins ,4 0,0 II. Domaines transversaux ,8 62,7 Métallerie du bâtiment ,2 38,7 Electricité du bâtiment ,6 85,0 III. Domaines connexes ,2 38,3 Electricité connexe ,2 38,3 Total I + II + III ,0 62,7 Sources : Conseil régional, Rectorat via CCCA-BTP, * Effectifs en 1ère année de formation. En effet, la réforme du Bac Pro en 3 ans diminue artificiellement les effectifs en année terminale. Ainsi, il a été convenu que, pour l année , les effectifs pris en compte seraient ceux de la 1ère année du diplôme. 28 Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

31 La formation professionnelle 16 - La formation initiale - capacités d accueil 84 % des capacités d accueil pourvues Les sections de formations Bâtiment Travaux Publics sont globalement bien utilisées, même si certains métiers semblent moins attirer les jeunes. C est le cas des formations construction d ouvrages d art ou carrelage. Groupes spécialités Niveau V Niveau IV Taux de remplissage Effectif en Effectif en Capacités Capacités niveaux IV et V 1ère année 1ère année Maçonnerie % Menuiserie % Charpente % Couverture % Plomberie % Chauffage % Peinture % Plâtrerie % Carrelage % Canalisateur % Routes % Construction d'ouvrages d'art % Conduite d'engins % Mécanique % Métallerie % Electricité % Chef d'équipe TP % Ensemble % Sources : Conseil régional, Rectorat via CCCA-BTP, Taux de remplissage par spécialité en % taux de remplissage moyen de l'ensemble des spécialités : 84% 110% 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Sources : Conseil régional, Rectorat via CCCA-BTP, Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 29

32 La formation professionnelle 17 - La formation initiale - réussite aux examens 76 % des candidats présents à l examen ont été reçus Selon les spécialités de formation et les niveaux de diplôme, le taux de réussite varie. Les formations à la charpente, à la plâtrerie, au carrelage ou à l ensemble des spécialités Travaux Publics affichent les meilleurs taux de réussite. Session d examen juin 2010 Groupe spécialités CAP TH BP BAC PRO BTN BTS Session 2010 Maçonnerie 77 % 38 % 93 % 76 % Menuiserie 68 % 55 % 86 % 89 % 60 % 68 % Charpente 80 % 80 % Couverture 60 % 81 % 63 % Plomberie 82 % 33 % 79 % Chauffage 84 % 48 % 91 % 78 % 79 % Peinture 73 % 54 % 100 % 75 % Plâtrerie 81 % 100 % 84 % Carrelage 87 % 75 % 84 % Canalisation 90 % 90 % Construction de route 100 % 100 % Construction d'ouvrages d'art 83 % 83 % Conduite d'engins 91 % 91 % Mécanique d'engins 100 % 71 % 90 % 88 % Etudes 88 % 58 % 77 % Encadrement de chantier 96 % 88 % 98 % 93 % Métallerie 70 % 100 % 90 % 79 % Electricité 75 % 69 % 71 % 71 % 71 % Ensemble 76 % 91 % 61 % 87 % 82 % 84 % 76 % Sources : Conseil régional, Rectorat via CCCA-BTP, Session 2010 Taux de réussite par diplôme en % 90 % 80 % 76 % 70 % 60 % 50 % 40 % 30 % 20 % 10 % 0 % CAP BEP TH BP BAC PRO BTN BTS Sources : Conseil régional, Rectorat via CCCA-BTP, Session Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

33 La formation professionnelle 18 - La formation initiale - les sortants 70 % des formés entrent dans la vie active jeunes de niveau IV ou V formés à une spécialité Bâtiment et Travaux Publics ne poursuivent pas une formation et sortent sur le marché du travail en juin Parmi eux, 87 % sont diplômés de niveau IV ou V. Les sortants de formation intiale Groupe spécialités Effectif année terminale Non diplômés Diplômés niveau V niveau IV Total sortants Maçonnerie Menuiserie Charpente Couverture Plomberie Chauffage Peinture Plâtrerie Carrelage Métallerie Electricité Conduite Mécanique Canalisateur Ouvrages d'art Routes Chef d'équipe TP Total Sources : Conseil régional, Rectorat via CCCA-BTP, Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 31

34 La formation professionnelle 19 - La formation en alternance La formation en alternance, une voie d entrée pour les jeunes En 2010, près de 500 contrats de professionnalisation étaient signés par les entreprises du Bâtiment et des Travaux Publics. Les spécialités de formations techniques (menuiserie, charpente, couverture, ou encore maçonnerie) restent prépondérantes. 87 % des contrats en alternance ont bénéficié à des jeunes (moins de 25 ans). Comme pour les contrats en apprentissage, une diminution des contrats de professionnalisation due au ralentissement de l activité, est observée. Évolution du nombre de contrats de professionnalisation Sources : AREF-BTP et FAFSAB (devenus OPCA de la Construction à compter du 1er janvier 2012) Effectifs Part en % Ensemble contrats de professionnalisation tertiaires 54 12,8 Gestion, management 28 6,6 Administratif 10 2,4 Techniques commerciales 9 2,1 Etudes, métré, dessin 3 0,7 Informatique 3 0,7 Sécurité 1 0,2 Ensemble contrats de professionnalisation techniques du BTP ,2 Menuiserie, charpente, couverture ,7 Maçonnerie et connexes (y compris carralage) 83 19,6 Travaux publics 44 10,4 Plomberie, chauffage 37 8,7 Finitions 34 8,0 Conduite mécanique 23 5,4 Autres formations techniques 20 4,7 Electricité 11 2,6 Métallerie 4 0,9 Ensemble des contrats de professionnalisation jeunes ,0 Sources : AREF-BTP et FAFSAB (devenus OPCA de la Construction à compter du 1er janvier 2012) Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

35 La formation professionnelle 20 - La formation des demandeurs d emploi Maçonnerie, électricité : les spécialités les plus demandées En 2010, plus de 800 demandeurs d emploi ont été formés à une spécialité du Bâtiment et des Travaux Publics. Plus de 700 formés, répartis dans 14 spécialités, ont bénéficié d une formation qualifiante et près de 100 d une formation préparatoire (action préparatoire ou préqualification aux métiers du BTP). Les spécialités de la maçonnerie, l électricité, le chauffage, la couverture et la plâtrerie représentent 65 % des formés. Groupe spécialités Nb formés Maçonnerie 145 Menuiserie 45 Charpente 47 Couverture 72 Plomberie 2 Chauffage 85 Peinture 60 Plâtrerie 70 Carrelage 35 Canalisation 14 VRD 21 Conduite d'engins 18 Etudes et topographie 16 Encadrement de chantier 2 Electricité du bâtiment 101 Ensemble 733 Sources : Conseil régional, Pôle emploi NB : à ces 733 bénéficiaires d une formation qualifiante, il convient d ajouter 99 demandeurs d emploi ayant suivi une formation préqualifiante à une spécialité Bâtiment Travaux Publics. Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 33

36 La formation professionnelle 21 - La formation des salariés Près de salariés formés en 2010 Les formations réglementaires dominent : 27 % des salariés sont formés à la sécurité et 21 % à la conduite. Répartition des salariés formés par groupe spécialité Part des Part des Nb de salariés salariés salariés formés formés formés en % en % Ensemble des formations tertiaires ,7 51,3 Sécurité ,6 26,6 Autres formations tertiaires 561 8,6 7,8 Gestion, management 507 7,8 8,6 Administratif 336 5,2 3,8 Informatique 249 3,8 5,2 Etudes, métré, dessin 184 2,8 2,8 Techniques commerciales 115 1,8 1,8 Ensemble des formations techniques ,3 43,3 Conduite mécanique ,9 20,9 Plomberie, chauffage 439 6,8 6,8 Travaux publics 256 4,0 4,0 Electricité 255 3,9 2,9 Maçonnerie et connexes (y c. carrelage) 188 2,9 1,9 Finitions 124 1,9 1,9 Menuiserie, charpente, couverture 123 1,9 0,7 Autres formations techniques 48 0,7 3,9 Métallerie 15 0,2 0,2 ENSEMBLE DES FORMATIONS ,0 100,0 Sources : AREF-BTP et FAFSAB (devenus OPCA de la Construction à compter du 1er janvier 2012) Bénéficiaires d'une formation à une spécialité du BTP par l'intermédiaire d'un CIF En 2010, 70 salariés d'entreprises bourguignonnes (du secteur Bâtiment Travaux Publics ou non) ont bénéficié d'une formation dans le domaine BTP par l'intermédiaire d'un CIF financé par le Fongécif Bourgogne. Parmi eux, 66 ont suivi une formation de 200 heures ou plus en 2010 Salariés formés Plomberie, chauffage 21 Electricité 16 Finitions 8 Menuiserie, charpente, couverture 6 Maçonnerie et connexes (y compris carrelage) 5 Conduite mécanique 4 Gestion management 4 Etudes, métré, dessin 2 Ensemble des formations en CIF dans le domaine du BTP 66 Source : Fongécif Bourgogne Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

37 La formation professionnelle 22 - Insertion professionnelle à la sortie d une formation initiale Plus de la moitié des anciens apprentis sont en emploi 7 mois après la formation En juin 2010, 343 apprentis et 756 lycéens ayant suivi une formation à une spécialité du Bâtiment et des Travaux Publics sont entrés sur le marché du travail. En février 2011, face à la situation critique du marché de l emploi - 22 % des moins de 25 ans sont au chômage - ces formés n échappent pas aux difficultés d insertion professionnelle. Toutefois, l accès à l emploi reste plus aisé pour les apprentis (52 % en emploi) que pour les lycéens (45 %). Le niveau de formation est également un facteur d insertion : plus celui est élevé, plus le taux d insertion croît. Situation des anciens lycéens en février 2011 Spécialités BTP Emploi non aidé Source : Enquête IVA Rectorat de l académie de Dijon Mesures Chômage / Inactivité Effectifs sortants niveau V 14,5% 9,4% 76,1% 146 niveau IV 59,1% 14,8% 26,1% 114 niveau III 77,5% 4,5% 18,0% 82 Ensemble des spécialités BTP 44,5% 10,0% 45,5% 343 Ensemble des spécialités 47,7% 10,6% 41,2% Situation des anciens apprentis en février 2011 Spécialités BTP Emploi non aidé Mesures Chômage/ Effectifs Inactivité sortants niveau V 45,5% 11,7% 42,2% 581 niveau IV 73,9% 7,5% 18,6% 159 niveau III 76,3% 12,8% 10,9% 16 Ensemble des spécialités BTP 52,1% 10,9% 36,6% 756 Ensemble des spécialités 56,5% 7,6% 35,3% Source : Enquête IPA Rectorat de l académie de Dijon Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne 35

38 La formation professionnelle 23 - Insertion professionnelle à la sortie d une formation continue Les anciens stagiaires formés à une spécialité Bâtiment Travaux Publics s insèrent mieux Trois mois après leur sortie de formation, 43 % des demandeurs d emploi bénéficiaires d une formation BTP sont en emploi, contre 34 % pour l ensemble des formés. En revanche, leur emploi est plus précaire : seuls 9 % des anciens formés en emploi sont en CDI - contre 24 % pour l ensemble - et 83 % sont en CDD /intérim (contre 66 %). Si le taux d anciens stagiaires au chômage est élevé, c est notamment parce qu ils ont dû faire face à un marché du travail en crise à la sortie de leur formation. Situation des anciens stagiaires du programme régional 3 mois après leur sortie de formation spécialités BTP emploi formation chômage Taux de réponse Nb stagiaires entrés en formation Formations préqualifiantes 19% 13% 69% 6% 19 Formations qualifiantes 45% 2% 53% 94% 497 Ensemble des formations BTP 43% 2% 54% 52% 516 Toutes spécialités 34% 18% 48% 60% Source : Bilan à 3 mois - Conseil Régional - campagne 2010 Répartition par type de contrats des anciens stagiaires en emploi 3% Ensemble BTP 9% 24% 83% 66% 3% 1% 3% 2% 5% CDI CDD / intérim Alternance A son compte Contrat aidé 0% 20% 40% 60% 80% 100% Source : Bilan à 3 mois - Conseil Régional - campagne Juillet Emplois, qualifications, formations : observation et étude prospective - Contrat d objectifs Bâtiment et Travaux Publics en Bourgogne

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications (créé par les Commissions Paritaires Nationales de l Emploi conjointes du Bâtiment

Plus en détail

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie Avant propos Pour s adapter aux évolutions techniques, réglementaires ou des marchés, le BTP a connu de nombreux changements ces dernières années. Certaines mutations sont structurelles, comme par exemple,

Plus en détail

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Édition 2014 La direction des Études du CCCA-BTP Mission Aider la profession du BTP dans la définition de ses orientations en matière

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

Version 06-01-2011. Edition Octobre 2009 1

Version 06-01-2011. Edition Octobre 2009 1 Version 06-01-2011 Edition Octobre 2009 1 Tableau de bord prospectif emploi/formation Bâtiment Travaux Publics Rhône-Alpes 2 Données clés du tableau de bord BTP Situation actuelle Mise en perspective à

Plus en détail

Bâtiment et Travaux Publics

Bâtiment et Travaux Publics Avril 2013 Service Statistiques, Études et Évaluation Bâtiment et Travaux Publics Haute-Normandie En Haute-Normandie, 18 886 demandeurs d emploi sont inscrits en catégories A, B et C dans un métier relevant

Plus en détail

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Édition juin 2008 Le service Études du CCCA-BTP Mission Aider la profession du BTP dans la définition de ses orientations en matière

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA FORMATION PROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE La loi 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle Les mesures de cette loi sont, pour certaines, directement inspirées de l accord national interprofessionnel

Plus en détail

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie

Les indicateurs du Bâtiment et des Travaux Publics en Basse-Normandie Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications (créé par les Commissions Paritaires Nationales de l Emploi conjointes du Bâtiment

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie TABLEAU DE BORD PROSPECTIF Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie Édition 2 Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et

Plus en détail

CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU CENTRE ACTIVITÉ ENTREPRISES JEUNES SALARIÉS INTERIMAIRES DEMANDEURS D EMPLOI

CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU CENTRE ACTIVITÉ ENTREPRISES JEUNES SALARIÉS INTERIMAIRES DEMANDEURS D EMPLOI CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU CENTRE ACTIVITÉ ENTREPRISES JEUNES SALARIÉS INTERIMAIRES DEMANDEURS D EMPLOI Tableau de bord prospectif Emploi-Formation du Bâtiment et

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

Second oeuvre du bâtiment

Second oeuvre du bâtiment Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment 51 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

maçon Peintre couvreur électricien plombier chauffagiste menuisier serrurier-métallier

maçon Peintre couvreur électricien plombier chauffagiste menuisier serrurier-métallier maçon Peintre couvreur électricien plombier chauffagiste menuisier serrurier-métallier L effectif salarié BTP au féminin Nombre de salariées recensées dans les entreprises de bâtiment et de travaux publics

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION» Mai 2010 Tableau de bord Emploi-Formation du BTP en Nord-Pas-De- Calais

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

Bâtiment CHARPENTIER BOIS

Bâtiment CHARPENTIER BOIS Bâtiment CHARPENTIER BOIS CHARPENTIER BOIS Le charpentier bois conçoit, réalise et restaure charpentes, aménagements de combles et bâtiments à ossature bois. Métier Le charpentier bois réalise la structure

Plus en détail

Tableau de bord emploi formation du btp

Tableau de bord emploi formation du btp CARIF-OREF Réunion - Chiffres clés Edition 2011 Tableau de bord emploi formation du btp Ile de La Réunion Novembre 2011 SOMMAIRE OBJECTIFS ET METHODES... 2 ACTIVITE L activité des entreprises du bâtiment...

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Picardie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Picardie CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DE PICARDIE Bâtiment Travaux Publics Matériaux de Construction COMITÉ de CONCERTATION et de COORDINATION de l APPRENTISSAGE dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS TABLEAU

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES

Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES Avant propos Les 26 missions locales du Nord-Pas de Calais remplissent une mission de service public pour l insertion

Plus en détail

Convention. partenariat. L Académie de Rennes. La Fédération Régionale des Travaux Publics de Bretagne. entre

Convention. partenariat. L Académie de Rennes. La Fédération Régionale des Travaux Publics de Bretagne. entre Convention de partenariat entre L Académie de Rennes et La Fédération Régionale des Travaux Publics de Bretagne 1 SOMMAIRE C O N V E N T I O N A C A D E M I Q U E D E P A R T E N A R I A T 3 I - E X P

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Picardie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Picardie CELLULE ÉCONOMIQUE RÉGIONALE DE PICARDIE Bâtiment Travaux Publics Matériaux de Construction COMITÉ de CONCERTATION et de COORDINATION de l APPRENTISSAGE dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS TABLEAU

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

Revalorisation des aides aux entreprises qui recrutent et qui forment des apprentis

Revalorisation des aides aux entreprises qui recrutent et qui forment des apprentis Avec le chèque apprentissage, la Région agit concrètement face à la crise Revalorisation des aides aux entreprises qui recrutent et qui forment des apprentis Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 /// 06 30 01

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI-FORMATION

TABLEAU DE BORD EMPLOI-FORMATION TABLEAU DE BORD EMPLOI-FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Alsace Avril 214 LES PRIORITÉS DE LA PROFESSION du Bâtiment et des Travaux Publics en Alsace EXTRAIT DU CONTRAT D OBJECTIFS 213-218

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Santé. 365 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Santé. 365 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Santé 365 Profil du domaine professionnel Santé Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en six grands groupes de professions. Les principaux

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors : chantier prioritaire de la «Grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Un Accord

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» Edition 2013 PREAMBULE Un outil d aide à la décision Afin d être un partenaire

Plus en détail

Avril 2011 LES INDICATEURS EMPLOI - FORMATION. Observatoire de l EMPLOI et de la FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en ILE DE FRANCE

Avril 2011 LES INDICATEURS EMPLOI - FORMATION. Observatoire de l EMPLOI et de la FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en ILE DE FRANCE Avril 2011 Observatoire de l EMPLOI et de la FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en ILE DE FRANCE LES INDICATEURS EMPLOI - FORMATION Tableau de bord Emploi-Formation du BTP en Directeur de

Plus en détail

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire ] [Lancement de la campagne des recrutements pour la construction de la LGV Bretagne Pays de la Loire Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

«LES INDICATEURS» ACTIVITE - EMPLOI - FORMATION

«LES INDICATEURS» ACTIVITE - EMPLOI - FORMATION ----------- «LES INDICATEURS» ACTIVITE - EMPLOI - FORMATION ----------- TABLEAU DE BORD PROSPECTIF DES TRAVAUX PUBLICS EN BASSE-NORMANDIE Édition 2009 L OBSERVATOIRE REGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

La logistique à la Réunion

La logistique à la Réunion La logistique à la Réunion Le développement de la logistique amorcé il y a une vingtaine d années à la Réunion s est inscrit dans le prolongement des services portuaires (stockage, entreposage) et en complément

Plus en détail

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158 MAINTENANCE L e domaine professionnel de la maintenance concentre 5 emplois, soit 3,4 des actifs de la région. Composé de deux familles de métiers, ce domaine, est mieux représenté en Alsace que dans le

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

La construction. en Franche-Comté. état des lieux du secteur décembre 2009 mise à jour : octobre 2010. Franche-Comté. emploi formation insertion

La construction. en Franche-Comté. état des lieux du secteur décembre 2009 mise à jour : octobre 2010. Franche-Comté. emploi formation insertion La en Franche-Comté état des lieux du secteur décembre 2009 mise à jour : octobre 2010 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - septembre 2010 - Efigip Composition du secteur NAF 700 (1) correspondant

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

Bâtiment CARRELEUR- MOSAÏSTE

Bâtiment CARRELEUR- MOSAÏSTE Bâtiment CARRELEUR- MOSAÏSTE CARRELEUR- MOSAÏSTE Le carreleur-mosaïste habille sols et murs en les revêtant de carreaux de céramique ou de matériaux analogues. Il joue un rôle important dans la décoration

Plus en détail

Centre de Formation en Apprentissage de l Équipement. Électrique ÉLECTRICITÉ ÉLECTROTECHNIQUE

Centre de Formation en Apprentissage de l Équipement. Électrique ÉLECTRICITÉ ÉLECTROTECHNIQUE Centre de Formation en Apprentissage de l Équipement Électrique ÉLECTRICITÉ ÉLECTROTECHNIQUE Misez sur l apprentissage en ÉLECTRICITÉ! Entièrement dédié aux métiers de l électricité, le CFA Delépine est

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 2 L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 Sept mois après la fin d une formation professionnelle

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... OREF ALSACE Éléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION Bâtiment - travaux publics n : 27 Février 2012 Le champ couvert correspond à celui de la convention collective bâtiment - travaux publics

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Cahier de l OPEQ n 221

Cahier de l OPEQ n 221 Cahier de l OPEQ n 221 Emplois et recrutements dans les Travaux Publics en Champagne-Ardenne Mars 213 Emplois et recrutements dans les Travaux Publics en Champagne-Ardenne - 2 - Emplois et recrutements

Plus en détail

Bâtiment MENUISIER FABRICANT

Bâtiment MENUISIER FABRICANT Bâtiment MENUISIER FABRICANT MENUISIER FABRICANT Le menuisier fabricant réalise des menuiseries intérieures (portes, mezzanines, parquets, escaliers, rangements) et extérieures (portes, fenêtres, volets,

Plus en détail

MÉTIERS DE LA MACONNERIE

MÉTIERS DE LA MACONNERIE ANALYSE PROSPECTI IVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS MÉTIERS DE LA MACONNERIE DECEMBRE 2013 1 1. L emploi 3 900 maçons en 2011 soit 15% des salariés de la production du BTP +1% en 1 an,

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS Selon l enquête de satisfaction et de devenir des bénéficiaires

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI-FORMATION

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI-FORMATION TABLEAU DE BORD PROSPECTIF EMPLOI-FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Alsace Novembre 2010 PRÉAMBULE Le tableau de bord Emploi-Formation du BTP de novembre 2010 offre une représentation de

Plus en détail

LISTE DES THEMES DE FORMATION RETENUS

LISTE DES THEMES DE FORMATION RETENUS OFFRE REGIONALE DE FORMATION BTP LANGUEDOC ROUSSILLON (ORDF BTP LR) LISTE DES THEMES DE FORMATION RETENUS Cet appel à propositions bénéficie d un cofinancement sur les Fonds de l OPCA de la Construction,

Plus en détail

Intégration de la santé et sécurité au travail dans les parcours vers l emploi et l accueil des nouveaux embauchés. Orientations.

Intégration de la santé et sécurité au travail dans les parcours vers l emploi et l accueil des nouveaux embauchés. Orientations. Intégration de la santé et sécurité au travail dans les parcours vers l emploi et l accueil des nouveaux embauchés Orientations Bretagne Champ d application Le présent document concerne l ensemble des

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 30 120 491 320 1 297 398 Part dans l emploi 2,3 1,9 Répartition par

Plus en détail

BREF ILE-DE-FRANCE LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION S U P P L E M E N T EVOLUTION PAR RAPPORT A LA CAMPAGNE 2005/2006 LES PRINCIPAUX RESULTATS

BREF ILE-DE-FRANCE LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION S U P P L E M E N T EVOLUTION PAR RAPPORT A LA CAMPAGNE 2005/2006 LES PRINCIPAUX RESULTATS n 21 Mars 2010 S U P P L E M E N T BREF ILE-DE-FRANCE LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EVOLUTION PAR RAPPORT A LA CAMPAGNE 2005/2006 Depuis novembre 2004, le contrat de professionnalisation remplace

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Île de France (DIRECCTE) Unité territoriale de Seine-Saint-Denis LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS

Plus en détail

Travaux Publics Bâtiment Matériaux de Construction

Travaux Publics Bâtiment Matériaux de Construction Travaux Publics Bâtiment Matériaux de Construction en Champagne-Ardenne 25 avril 2008 Observatoire Permanent de l Evolution des Qualifications L Emploi salarié Travaux Publics Bâtiment Matériaux de Construction

Plus en détail

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique Les aides médico-psychologiques En région Centre La profession en quelques mots «L aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d accompagnement et d aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il

Plus en détail

BILAN ECONOMIQUE & SOCIAL 2011 PERSPECTIVES 2012

BILAN ECONOMIQUE & SOCIAL 2011 PERSPECTIVES 2012 BILAN ECONOMIQUE & SOCIAL 2011 PERSPECTIVES 2012 28 JUIN 2012 DOSSIER DE PRESSE 1 SOMMAIRE I. LES AGENCES D EMPLOI : UN MODELE ÉCONOMIQUE TOURNÉ VERS LA CRÉATION D EMPLOI A. En 2011, l emploi intérimaire

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... source : ACCOS-URSSAF - décembre 2012 OREF ALSACE Éléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION La propreté n : 44 septembre 2013 Le champ couvert correspond à un ensemble d emplois et de métiers

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Les ressources humaines L assurance emploie environ 210 000 personnes en France. Face aux évolutions démographiques et en réponse aux besoins croissants en qualifications, le secteur continue de recruter

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» Edition 2014 PREAMBULE Résultant d'un partenariat d'acteurs

Plus en détail

Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants

Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants Approche de la notion par la formation Christophe Sadok / Patrick Lagarrique Direction de la prospective/direction de la

Plus en détail

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1).

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1). L insertion professionnelle s est légèrement améliorée par rapport à l an passé puisque le taux d emploi a progressé de 4 points. Le taux de chômage, en revanche, demeure toujours important avec plus d

Plus en détail

L emploi et les métiers en 2022. Défi Métiers 9 décembre 2015

L emploi et les métiers en 2022. Défi Métiers 9 décembre 2015 L emploi et les métiers en 2022 9 décembre 2015 Prospective des métiers et qualifications : pourquoi? Troisième vague Utilité Pour les acteurs de la formation initiale et professionnelle Pour les acteurs

Plus en détail

2013 Métiers du Bâtiment

2013 Métiers du Bâtiment ANALYSE PROSPECTI IVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS MÉTIERS DE REVÊTEMENT DES SOLS NOVEMBRE 2013 1 1. L emploi 607 carreleurs en 2011 soit des salariéss de la production du BTP + en 1

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

Observatoire de l Emploi et de la Formation dans le BTP en Lorraine

Observatoire de l Emploi et de la Formation dans le BTP en Lorraine Observatoire de l Emploi et de la Formation dans le BTP en Lorraine Edition 2 REGION LORRAINE Superficie: Population: Densité: Nombre de communes: PIB: 23 547 km² (4,3% du territoire français) 2 348 hab.

Plus en détail

Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais

Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais Novembre 2010 Déroulement de la rencontre Un temps d information pour

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE VU l article L 118-1 du code du travail, VU la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation

Plus en détail

Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire

Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «L auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l infirmier ou de la puéricultrice. Il réalise

Plus en détail

Secteur d activité. Construction. France, Picardie et Beauvaisis. Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE

Secteur d activité. Construction. France, Picardie et Beauvaisis. Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE Secteur d activité Construction France, Picardie et Beauvaisis Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE DEFINITION Le Bâtiment : qu est-ce que c est? - Il comprend la construction d'édifices très

Plus en détail

Les salariés des TPE-PME

Les salariés des TPE-PME Les salariés des Les ouvriers, qualifiés et non qualifiés, sont majoritaires dans les (50%) et TPE (42,5%), comme dans les grandes (49,1%). Les ouvriers représentent un salarié sur deux dans les Les concentrent

Plus en détail

PLATEFORME EMPLOI-FORMATION-RECRUTEMENT BTP 84

PLATEFORME EMPLOI-FORMATION-RECRUTEMENT BTP 84 PLATEFORME EMPLOI-FORMATION-RECRUTEMENT BTP 84 Bilan 2010 Dossier de presse 8 décembre 2010 Contacts presse Préfecture Fédération du BTP Josiane HAAS-FALANGA/ Karine COSTES : tél : 04 88 17 80 40/41 Président

Plus en détail

Un regroupement souhaité à l unanimité par les partenaires

Un regroupement souhaité à l unanimité par les partenaires Un outil performant au service du BTP Créé par l accord fondateur du 29 juin 2010, l OPCA de la Construction a été agréé par l État le 9 novembre 2011, conformément aux critères fixés par la loi relative

Plus en détail

Parcours Management des PME-PMI

Parcours Management des PME-PMI Promotion /4 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Master Pilotage des organisations Parcours Management des PME-PMI Objectif de ce parcours : Former des managers appelés à prendre

Plus en détail

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L artisanat, c est quoi, c est qui? L artisanat est un secteur essentiel de l économie nationale. Il regroupe : 250 métiers, répartis

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3108 Convention collective nationale IDCC : 44. INDUSTRIES CHIMIQUES ET CONNEXES

Plus en détail

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE Données de cadrage Taux de chômage en décembre 1996 13, % pour Poitou-Charentes contre 1,7 % pour la France 15,1 % pour la Charente-Maritime 13,5 % pour la Charente 1 % pour la Vienne 11,6 % pour les Deux-Sèvres

Plus en détail

Les éducateurs spécialisés En région Centre

Les éducateurs spécialisés En région Centre Les éducateurs spécialisés En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COLLABORATEURS SALARIES DES CABINETS D ECONOMISTES DE LA CONSTRUCTION ET DE METREURS-VERIFICATEURS DU 16 AVRIL 1993 AVENANT N 8 du 25 Mars 2005 ACCORD DE BRANCHE RELATIF

Plus en détail

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau FORMATION Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau Solange RATTIN SCEES Bureau de l information statistique L enseignement technologique et professionnel

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

COMPARATIF DE L ANALYSE PROSPECTIVE DES METIERS DU BTP ENQUETES EN 2012, 2013 ET 2014

COMPARATIF DE L ANALYSE PROSPECTIVE DES METIERS DU BTP ENQUETES EN 2012, 2013 ET 2014 CPREF BTP ALSACE Commission Paritaire Régionale de l Emploi et de la Formation du Bâtiment et des Travaux Publics d Alsace COMPARATIF DE L ANALYSE PROSPECTIVE DES METIERS DU BTP ENQUETES EN 2012, 2013

Plus en détail

profession d'avenir LE FRANCILIEN

profession d'avenir LE FRANCILIEN profession d'avenir L EMPLOI DANS LES CABINETS FRANCILIENS Des chiffres pleins de promesses Comment va l emploi dans les cabinets franciliens? Qui sont les collaborateurs qui y travaillent? Comment ont-ils

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

CONDUCTEUR DE TRAVAUX

CONDUCTEUR DE TRAVAUX LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS CONDUCTEUR DE TRAVAUX Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 15 s L enseignement de découverte professionnelle fournit

Plus en détail

Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. Emploi au niveau de la licence. Emploi non qualifié. En recherche d'un emploi

Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. Emploi au niveau de la licence. Emploi non qualifié. En recherche d'un emploi 008/009 IUT - Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle (AI) spécialité Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM) parcours automatismes

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS SELECTION D UN PRESTATAIRE AU TITRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POE COLLECTIVE METIERS DE LA COIFFURE

APPEL A PROPOSITIONS SELECTION D UN PRESTATAIRE AU TITRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POE COLLECTIVE METIERS DE LA COIFFURE APPEL A PROPOSITIONS SELECTION D UN PRESTATAIRE AU TITRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POE COLLECTIVE METIERS DE LA COIFFURE Date 19/11/2012 Cet appel à propositions s inscrit dans le cadre de la démarche

Plus en détail

GFE. Tendances régionales. Structures métalliques Travail des métaux Fonderie. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées

GFE. Tendances régionales. Structures métalliques Travail des métaux Fonderie. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées Tendances régionales de l emploi, du marché du travail et de la formation en Midi-Pyrénées Dans les domaines Structures métalliques Travail des métaux Fonderie GFE 05 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006

Plus en détail

«FORMATIONS ET EMPLOI» - Édition 2009

«FORMATIONS ET EMPLOI» - Édition 2009 DARES (Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques) DEPP (Direction de l évaluation, de la prospective et de la performance) D Dossier de presse «FORMATIONS ET EMPLOI» - Édition

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Commerce. 309 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Commerce. 309 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Commerce 309 Profil du domaine professionnel Commerce Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en six grands groupes de professions.

Plus en détail

FACETTES. métiers. > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? 20 300 salariés [6,9% de l emploi limousin]

FACETTES. métiers. > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? 20 300 salariés [6,9% de l emploi limousin] FACETTES métiers > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? Les métiers du transport, de l entreposage et dans une moindre mesure ceux du tourisme sont principalement

Plus en détail

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le poids de la construction sur le bassin vitryat Services 37% Répartition par secteur des salariés privés sur l arrondissement de Vitry-le-François en 2012

Plus en détail

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Alertes sur la dégradation de la situation de l emploi dans les ZUS En juillet 2012, l augmentation du chômage dans

Plus en détail