Regards sur les forums Education Pour l Emploi (EPE)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Regards sur les forums Education Pour l Emploi (EPE)"

Transcription

1 Regards sur les forums Education Pour l Emploi (EPE) Le projet Education pour l emploi (EPE) est un projet de développement économique qui vise à augmenter l employabilité (y compris l auto-employabilité) des individus en appuyant la réforme nationale du système de formation professionnelle et technique axée sur l approche par compétence. Cette réforme touche la gouvernance aussi bien que la pédagogie. L EPE appuie donc une transformation organisationnelle. Ce projet est mis en œuvre au Ministère de la formation professionnelle, de l apprentissage et de l artisanat avec l appui de l Association des collèges communautaires du Canada sous financement de l Agence canadienne de développement international. Il vise un meilleur alignement de la formation aux besoins du marché du travail en constante évolution.epe contribue depuis 2009 à l implantation de services institutionnels au bénéfice des employeurs, des employés et des travailleurs autonomes et à l augmentation de l employabilité. Pour ce faire il favorise un transfert et un partage des savoirs, des expériences et des outils expérimentés. Un des moyens forts mis en œuvre pour ces partages a été la tenue de trois Forums qui ont réuni une centaine d acteurs provenant des ministères, des établissements de formation, des entrepreprises, des organisations patronales et syndicales, des chambres consulaires... Ce bulletin présente des idées maîtresses de ces trois Forums pour alimenter la réflexion et la prise de décision. 1

2 Thèmes des Forums 2011 : «Les établissements de formation professionnelle et technique au service de l emploi et de la compétitivité des entreprises» : «Entreprises et établissements de formation professionnelle et technique en partenariat pour l emploi et la compétitivité» : «Compétences pour l emploi : moteur essentiel au développement de l entreprise». Ces thèmes reflètent bien la préoccupation première du projet EPE à savoir mieux former Vers les une jeunes amélioration dont l entreprise de la qualité a besoin des afin formations- de contribuer Appui au à développement la mise en œuvre de de l économie l Approche du par compétences Sénégal. (APC) Le projet EPE contribue à consolider l adoption, par le ministère, de l APC comme modalité pédagogique en vue de mieux répondre aux besoins du marché du travail. Les programmes de formation élaborés par l EPE intègrent les programmes macroéconomiques du gouvernement de lutte contre la pauvreté et de croissance accélérée. Ils tiennent compte des potentialités économiques des localités d implantation et le milieu professionnel est fortement impliqué en amont et en aval. Programmes développés, tous BTS sauf électricité du bâtiment Électromécanique Électricité du bâtiment BT Froid-climatisation-plomberie Géomatique Maintenance des installations du bâtiment Transit- Douane Maintenance industrielle (GMAO) Machinerie agricole Industries agro-alimentaires Conduite et gestion d une exploitation agricole Électricité d installations industrielles Architecture et design d intérieur Génie civil Gestion de la chaîne d approvisionnement et logistique Informatique industrielle et automatisme Productique (CFAO) Hygiène- sécurité-environnement Une véritable TRANSFORMATION s opère dans les esprits et les façons de faire à tous les niveaux L action est guidée par la prise de conscience par les établissements de formation de leur responsabilité envers la communauté. A ce titre ils ont le souci d être un vecteur de développement en créant un environnement favorable à l émergence du potentiel entrepreneuriat et innovateur de leur milieu. Les structures de formation deviennent des instruments de développement au service de leur milieu et des entreprises, leur management requiert des attitudes, des organes et des outils de gestion nouveaux. Les chefs d établissement, véritables capitaines d industrie doivent s approprier les concepts d un management moderne pour une gestion optimale des ressources avec une approche participative. Les entreprises sont désormais des acteurs actifs de la formation. Ils interviennent pour faire connaître leurs besoins actuels et futurs en termes d emplois, ils participent aux définitions des tâches et 2

3 compétences recherchées, ils accueillent des stagiaires, ils peuvent abriter des formations dans leurs locaux, ils peuvent fournir de l équipement, ils participent aux certifications. Ils ont dit : «Le temps d intervention pour régler une panne a diminué grâce à l apport des techniciens issus des BTS et les délais de réparation réduits». «Le recrutement de techniciens formés dans les BTS a permis de combler les déficits de personnel et de disposer de techniciens compétents sur place. Cela contribue à la productivité et à la compétitivité des entreprises». Au Ministère, responsables, directeurs, chefs de services et agents du ministère sont désormais sensibilisés à la gestion du changement et à la recherche de consensus : S entendre sur ce qu il faut changer. Les formateurs sont plus conscients de leurs responsabilités dans la formation, des défis qu ils doivent relever. Ils ne sont plus là pour dispenser des connaissances, mais plutôt pour développer des savoirs, savoir-faire et savoir-être. Les professeurs développent l esprit d interdisciplinarité, ils se regroupent pour améliorer les transitions entre les cours, ils comprennent la nécessité d une complémentarité. Ils se doivent d être polyvalents et coopératifs. En classe ils sont des facilitateurs de l apprentissage. Les étudiants sont actifs, ils bâtissent leur savoir, leur apprentissage se fait dans l action. Ils sont au centre de la formation ; ils font des recherches, analysent le pourquoi des gestes qu ils posent, agissent de manière consciente, seuls ou en groupes, et acquièrent une capacité d analyse. Ils sont responsabilisés dans leur formation car ils connaissent les résultats attendus et les critères d évaluation. Leur motivation repose sur le fait qu ils sont, durant la formation, dans un parcours leur permettant d acquérir les compétences de programme qui sont nécessaires à leur insertion socio professionnelle. Ils ont des projets professionnels. L organisation scolaire est repensée, elle devient un levier de réussite : la gestion des ressources humaines et le calendrier scolaire reposent désormais sur un ensemble de compétences à faire acquérir aux apprenants, et non sur une programmation calendaire de 2 voire 3 ans. Les responsabilités de la direction des études s élargissent et il y a une meilleure prise en charge individuelle des étudiants. La certification se fait désormais selon les exigences attendues à l entrée sur le marché du travail, le secteur privé y occupe un rôle actif. La certification, tout comme les évaluations, sont basées sur la validation des compétences des programmes par les apprenants, en situation réelle d exercice du métier. Des critères d évaluation bien précis sont communiqués à l avance aux étudiants. Les nouveaux employés arrivent sur le marché du travail conscients de ce qui les attend, avec un esprit d initiative, une compréhension de l entreprise, ils sont fonctionnels dès leur arrivée. Pour réussir ce pari il a fallu : Oser sortir du cadre formel S enrichir par le partage Soutenir les initiatives 3

4 Développer des contacts avec le secteur privé Connaître les besoins du secteur privé Gérer le changement Rechercher les consensus Le leadership, maître mot à tout niveau La réussite repose sur toutes les personnes d une organisation quel que soit leur niveau, chacun dans son rôle doit faire preuve de leadership. Les mots clés Communiquer, inspirer, rassembler, motiver, être crédible, avoir une direction claire, oser, savoir faire-faire, prendre des initiatives, faire confiance, consulter. Et innover : s ouvrir aux changements, aux suggestions et aux critiques constructives, découvrir de nouvelles ressources Afin de déléguer tout en gardant le contrôle inhérent aux responsabilités Et enfin prendre des risques Des partenariats gagnants-gagnants Le développement de partenariats entre le secteur privé et les établissements de formation garantit des avantages certains pour chacun. Intérêts pour les entreprises Utilisation des ateliers Réparation de machineries et confection gratuite de pièces mécaniques Formation continue pour les employés des entreprises Futurs employés correspondant aux réels besoins Futurs employés mieux formés et aptes à répondre aux exigences de l emploi Intérêts pour le milieu Des formations correspondant aux besoins de développement de l économie locale Des maisons de formation au service de la communauté par la réalisation de projets dont les entreprises, les organisations ont besoin Intérêts pour les institutions de formation Insertion des apprenants Formation par alternance et stages de formation Appuis en équipements pédagogiques et didactiques Devenir un établissement qui s approprie la démarche de la Responsabilité sociétale d organisation Sept principes à mettre en œuvre 1. Rendre compte 2. Transparence 3. Éthique 4

5 4. Respect des intérêts des parties prenantes 5. Légalité 6. Normes de comportement internationales 7. Droits humains Gouvernance selon valeurs et principes RSO Protection de l environnement Bonnes pratiques des affaires Participation à la montée des collaborateurs Engagement communautaire Respect des Droits de l Homme Relations et conditions de travail respectueuses «Nous sommes heureux de participer au Forum EPE et de recevoir dans nos équipes des apprenants opérationnels et ayant des capacités d'adaptation.» M. EL Hadji DIA, Directeur de TECHNOMAX We also understand that though we have the capability and capacity to educate our staff in certain subjects, we cannot achieve all that we need, to be able to create a structured employee progression pathway without forming mutually beneficial partnerships and relationships with external education facilities and support organizations. Larry Ting, Learning and Development Manager, Sabodala Gold Operations «Il n est plus à démontrer que le partenariat public-privé est de plus en plus promu, sous diverses formes certes. Mais dans ce cas-ci, il permettra une meilleure implication du secteur privé dans tout le processus de développement du secteur de la formation professionnelle. Et c est à ce moment que le concept «adéquation formation-emploi» pourra être réellement validé, parce que le besoin aura été formulé en amont avant d être traduit en acte.» M. Perry Calderwood, Ambassadeur du Canada au Sénégal «Une place importante est dévolue au secteur qui est le nôtre, la formation, celle professionnelle et technique, qu il s agira «d arrimer aux besoins de l économie nationale», pour que le «droit à l emploi des jeunes», plus que de simples mots, devienne une réalité grâce à la mise en place d un dispositif de création massive d emplois. Cheikh Ahmed Tidiane NDOUR, Secrétaire général du MFPAA «L Ethique et la Bonne Gouvernance sont les points de départ de la Responsabilité Sociétale. La notion «d éthique», c est incontestablement renoncer à la facilité mais c est surtout, à terme, la considérer comme un enjeu stratégique prendre en compte dans un environnement qui exige de plus en plus de comportements responsables». Philippe Barry, Président, Initiative RSE, Sénégal 5

6 Recommandations Prendre toutes les dispositions utiles pour pérenniser le forum. Ressources humaines Fournir l appui d un conseiller pédagogique itinérant Affecter une ressource technique pour l appui des formateurs de travaux pratiques à chaque atelier des établissements Favoriser l embauche de formateurs vacataires provenant du milieu du travail La mobilité des enseignants est un problème puisque une fois formés ils partent. Il faudrait qu ils acceptent de travailler un nombre d années minimum Ressources matérielles Explorer les partenariats possibles avec des entreprises pour la mise en commun de ressources Revoir les investissements dans l acquisition des équipements Limiter les démultiplications et envisager une carte des programmes Partenariats Oser sortir du cadre formel Favoriser une synergie entre les lieux de formation et le marché du travail Miser sur l appui du milieu Savoir faire les bons choix des partenaires pour l atteinte des objectifs; Reconnaitre le succès Inscrire dans le calendrier annuel du secteur de la formation professionnelle et technique «le forum Education pour l emploi» afin de mieux avancer vers de bonnes pratiques à adopter Projets intégrateurs au service des communautés Développer la recherche-développement dans les structures de la FPT Envisager l organisation d olympiades autour des projets intégrateurs Vulgariser les produits des projets intégrateurs et les présenter au grand prix du Chef de l Etat pour l innovation technologique Réseau des établissements de formation professionnelle du Sénégal (REFOPS) Pour une gestion systémique du sous-secteur, prendre les dispositifs utiles, pour faire la promotion du REFOPS, organe essentiel au développement du système de formation professionnelle au Sénégal. Site du REFOPS : Conclusion Les acquis du projet Education pour l Emploi sont certains, tant au niveau central qu au niveau déconcentré. Il a permis de rapprocher le monde de l Education et celui de la production, tout en adaptant l offre de formation aux besoins des entreprises. La transformation amorcée doit se poursuivre selon les principes de développement durable. Plein succès à tous. 6

Éducation pour l emploi Un partenariat au service des apprenants

Éducation pour l emploi Un partenariat au service des apprenants Bulletin souvenir Juillet 2013 A C C C / M F P A A Éducation pour l emploi Un partenariat au service des apprenants Un partenariat gagnant-gagnant Le projet Éducation pour l emploi (ÉPE) reflète 4 ans

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION Commission de la culture Consultation en ligne Vers une politique

Plus en détail

Plan. stratégique 2015-2020

Plan. stratégique 2015-2020 Plan stratégique 2015-2020 Table des matières 1 2 3 5 Mot du recteur par intérim Mission Vision Valeurs Enjeu 1 Leadership et positionnement Enjeu 2 Études et formations distinctives 7 9 11 13 Enjeu 3

Plus en détail

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle République Tunisienne Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle MISSIONS Crée en 1999 par le Ministère de la formation Professionnelle et

Plus en détail

SALON IVOIRIEN DES METIERS D ABIDJAN

SALON IVOIRIEN DES METIERS D ABIDJAN MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ------------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discipline-Travail ----------------- SALON IVOIRIEN DES

Plus en détail

L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A.

L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A. L accompagnement professionnel par le mentorat, le coaching et le codéveloppement Ginette Bégin M. A. Consultante, 10 mai 2012, ginettebegin10@videotron.ca 1 Intention de l 'atelier: Susciter la réflexion

Plus en détail

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures!

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Adopté à l assemblée annuelle des membres Le 10 octobre 2013 La version finale,

Plus en détail

Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El Hassane BENMOUSSA, Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle

Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El Hassane BENMOUSSA, Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle Séminaire organisé par la Banque Européenne d Investissement les 18 et 19 Novembre 2008 sur le thème: Adaptation des compétences aux besoins du marché Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES

PROFIL DE COMPÉTENCES PROFIL DE COMPÉTENCES Direction et direction adjointe à la gestion d un établissement scolaire Bureau du recrutement, des stages et du développement des compétences Service de la gestion des personnes

Plus en détail

L accompagnement à 360 avec Rhesoe!

L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L Accompagnement professionnel Groupe d échange et de développement des Talents Prévention et gestion des risques psychosociaux L Accompagnement au recrutement Communication

Plus en détail

Objectifs de la présentation

Objectifs de la présentation Objectifs de la présentation Stimuler la réflexion des gestionnaires et des intervenants du secteur de la santé, autour de la problématique et des défis du suivi post formation Partager l expérience du

Plus en détail

«ADEQUATION FORMATION-EMPLOI DANS LES METIERS DU TOURISME ET DE L HOTELLERIE»

«ADEQUATION FORMATION-EMPLOI DANS LES METIERS DU TOURISME ET DE L HOTELLERIE» «ADEQUATION FORMATION-EMPLOI DANS LES METIERS DU TOURISME ET DE L HOTELLERIE» Etat des lieux de la formation professionnelle dans le secteur du tourisme au Maroc L'intervention de l'union européenne MEDA2

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Questions pour les entrevues individuelles Et réponses en lien avec les objectifs du Plan stratégique sur l éducation

Plus en détail

PROJET D INSTALLATION SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

PROJET D INSTALLATION SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE RAPPORT AU SERVICE DE SOLIDARITÉ INTERNATIONALE PROJET D INSTALLATION SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE SUR LE TOIT DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE DAOUDABOUGOU À BAMAKO 1 er décembre 2011 au 15 août 2012

Plus en détail

2014-2015. Programme régional de formation

2014-2015. Programme régional de formation 2014-2015 Programme régional de formation L E C A D R E, U N G E S T I O N N A I R E D E P E R S O N N E S D A N S U N C O N T E X T E D E R É S E A U X D E S E R V I C E S À L A P O P U L A T I O N À

Plus en détail

Ecole SUPimage. Communication et création graphique prennent du sens Coopération et écologie au cœur des études

Ecole SUPimage. Communication et création graphique prennent du sens Coopération et écologie au cœur des études Dossier de presse 2014 / Press book 2014 Ecole SUPimage Communication et création graphique prennent du sens Coopération et écologie au cœur des études L école-agence : un nouveau concept de coworking

Plus en détail

L art de cultiver des savoirs des expériences des compétences et des talents CALENDRIER

L art de cultiver des savoirs des expériences des compétences et des talents CALENDRIER Centre d expertise des gestionnaires Programme de formation des gestionnaires des établissements de santé et de services sociaux de la Région de la Capitale-Nationale CALENDRIER 2014 2015 L art de cultiver

Plus en détail

Politique de développement durable

Politique de développement durable Politique de développement durable Responsabilité de gestion : Direction générale Date d approbation : 1996.06.06 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 1996.06.06 Référence

Plus en détail

LES REFERENTIELS DES METIERS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AU BENIN

LES REFERENTIELS DES METIERS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AU BENIN Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 LES REFERENTIELS

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail

Dr Fouad El Amri Directeur Général Casa Moda Academy / Ecole Supérieure de Création et de Mode de Casablanca

Dr Fouad El Amri Directeur Général Casa Moda Academy / Ecole Supérieure de Création et de Mode de Casablanca Dr Fouad El Amri Directeur Général Casa Moda Academy / Ecole Supérieure de Création et de Mode de Casablanca Plan de la présentation Éléments du contexte La formation, une responsabilité partagée Une expérience

Plus en détail

Licence professionnelle Logistique globale

Licence professionnelle Logistique globale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Logistique globale Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des petites organisations durables de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE D ANALYSER LES CURRICULA AU COLLEGE

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE D ANALYSER LES CURRICULA AU COLLEGE TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE D ANALYSER LES CURRICULA AU COLLEGE 1. CONTEXTE Le bilan de l Éducation Pour Tous révèle que les pays d Afrique subsaharienne ont accompli

Plus en détail

De l HACCP à l ISO 22000

De l HACCP à l ISO 22000 Préface La vulgarisation scientifique est une tâche noble et difficile qui nécessite une parfaite connaissance du sujet et des qualités pédagogiques indéniables. Olivier Boutou possède les deux et l exercice

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LA COMMUNAUTE D APPRENTISSAGE DES MAÎTRES

COMMUNICATION SUR LA COMMUNAUTE D APPRENTISSAGE DES MAÎTRES Ministère de l Education de l Alphabétisation et des Langues Nationales (MEALN) République du Mali un peuple, un but, une foi COMMUNICATION SUR LA COMMUNAUTE D APPRENTISSAGE DES MAÎTRES La COMMUNAUTE D

Plus en détail

«Un collège qui sait faire réussir» Adoptée par le conseil d administration le 12 mai 2004

«Un collège qui sait faire réussir» Adoptée par le conseil d administration le 12 mai 2004 Régie interne POLITIQUE DE COMMUNICATION «Un collège qui sait faire réussir» Adoptée par le conseil d administration le 12 mai 2004 Service des communications Produit le 22 mars 2004 1 re révision : Régie

Plus en détail

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014 Mission Apprentissage Service Emploi - Concours Rapport annuel 2014 Mission Apprentissage P a g e 1 PREAMBULE En 2013, 31 contrats d apprentissage ont été signés, contre

Plus en détail

!"##""" $%$ &"'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs

!## $%$ &'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs !"##""" $%$ &"'$# F.S.E. Demandé F.S.E. Accordé 1. CONTEXTE Le projet collectif relation / Entreprises par l approche compétences vise à donner une suite et créer de nouveaux liens transversaux entre les

Plus en détail

MANUEL DES STAGES Master professionnel Option : Gestion Scolaire

MANUEL DES STAGES Master professionnel Option : Gestion Scolaire Université Saint-Joseph Faculté des Sciences de l Éducation MANUEL DES STAGES Master professionnel Option : Gestion Scolaire 2014 2015 Faculté des Sciences de l Education, mis à jour 26 novembre 2014 TABLE

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Bureau d'études et conception technique de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Actions de formation 2015-16

Actions de formation 2015-16 Actions de formation 2015-16 PLAN DE FORMATION ÉTABLISSEMENTS DU 1 ER ET DU 2 D DEGRE DIRECTION DIOCESAINE 6 novembre 2015 L offre 2015-2016 témoigne de notre volonté de poursuivre l accompagnement des

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 La CONFEMEN a adhéré à l initiative «l Éducation avant tout» du Secrétaire général

Plus en détail

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK)

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Projet de coopération déléguée présenté dans le cadre du PIC entre le Royaume de Belgique et la RD du Congo Durée 3 ans

Plus en détail

EPCCI ÉCOLE PRATIQUE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE & D INDUSTRIE DE CÔTE D IVOIRE NOTRE OFFRE DE FORMATION

EPCCI ÉCOLE PRATIQUE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE & D INDUSTRIE DE CÔTE D IVOIRE NOTRE OFFRE DE FORMATION EPCCI ÉCOLE PRATIQUE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE & D INDUSTRIE DE CÔTE D IVOIRE NOTRE OFFRE DE FORMATION LES PLUS DE L EPCCI L EPCCI, UNE ÉCOLE EN PHASE AVEC LES ATTENTES DES ENTREPRISES L Afrique dans sa

Plus en détail

FORMATIONS. THL Business Consulting. Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines. www.thl-business-consulting.

FORMATIONS. THL Business Consulting. Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines. www.thl-business-consulting. THL Business Consulting Cabinet de Conseil en Management et Stratégie des Organisations CATALOGUE 2015-2016 FORMATIONS Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines www.thl-business-consulting.com

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Commission de la santé et de la sécurité du travail Madame, Monsieur, Nous vous remercions d accueillir un de nos stagiaires en stage dans votre entreprise. Le rôle des entreprises est primordial dans la formation des futurs travailleurs. Elles participent

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Comment nous rejoindre?

Comment nous rejoindre? Comment nous rejoindre? www.mbs-medicis.com Tél. : 01 45 35 28 28 5, rue des reculettes 75013 PARIS Fax : 01 45 35 28 47 info@mbs-medicis.com Horaires d ouverture : 8h30 18h30 Accès transports en commun

Plus en détail

INVESTIR POUR L AVENIR

INVESTIR POUR L AVENIR Employers in Education THE EUROPEAN FEDERATION OF EDUCATION EMPLOYERS INVESTIR POUR L AVENIR Déclaration conjointe sur l éducation, la formation et la recherche La présente déclaration conjointe a pour

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP)

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) 1 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) Document d orientation des services de l Etat et des autorités académiques en Ile de France Janvier 2011 2 Préambule

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2000 1.1 La gestion des ressources humaines

Les exigences de la norme ISO 9001:2000 1.1 La gestion des ressources humaines Introduction Les ressources humaines (RH) sont souvent considérées comme des fonctions de support, voire comme à l origine de certains surcoûts. Pour cela dans de nombreuses entreprises de taille moyenne

Plus en détail

Domaines de consultation bso

Domaines de consultation bso Domaines de consultation bso Supervision Compétences-clé Conseil en organisation Coaching La supervision, le conseil en organisation et le coaching sont des domaines de consultation professionnels adaptés

Plus en détail

L école de la facilitation - Bordeaux Formation certifiante de «Facilitateur du travail d équipe» Programme détaillé des modules

L école de la facilitation - Bordeaux Formation certifiante de «Facilitateur du travail d équipe» Programme détaillé des modules L école de la facilitation Bordeaux Formation certifiante de «Facilitateur du travail d équipe» Programme détaillé des modules La facilitation vise à : Valoriser les potentiels de chacun, développer la

Plus en détail

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Philosophie de gestion des ressources humaines

Philosophie de gestion des ressources humaines Philosophie de gestion des ressources humaines En collaboration avec la Direction des services à la clientèle et la Direction des ressources humaines Consultation faite auprès du Comité PDRH et du Comité

Plus en détail

OBJECTIFS DU PROJET LEONARDO DA VINCI COPILOTE

OBJECTIFS DU PROJET LEONARDO DA VINCI COPILOTE OBJECTIFS DU PROJET LEONARDO DA VINCI COPILOTE I - CONTEXTE, PUBLIC CIBLE ET ANALYSE DES BESOINS Le bâtiment est un secteur professionnel fortement pourvoyeur d emplois dans la plupart des pays européens,

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord relatif au contrat de génération (Document de travail)

Projet de Protocole d'accord relatif au contrat de génération (Document de travail) UCANSS Réunion paritaire du 23 avril 2013 Projet de Protocole d'accord relatif au contrat de génération (Document de travail) 1 Entre, d une part, - l Union des caisses nationales de sécurité sociale,

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

LE PARTENAIRE D AFFAIRES RH : CATALYSEUR DES CHANGEMENTS ORGANISATIONNELS RÉUSSIS

LE PARTENAIRE D AFFAIRES RH : CATALYSEUR DES CHANGEMENTS ORGANISATIONNELS RÉUSSIS LE PARTENAIRE D AFFAIRES RH : CATALYSEUR DES CHANGEMENTS ORGANISATIONNELS RÉUSSIS Par Jacqueline Codsi Comme le mentionne éloquemment Hervey Sériex, «Autrefois, le changement était l'exception et le statu

Plus en détail

CONFÉRENCE SOCIALE 2015

CONFÉRENCE SOCIALE 2015 CONFÉRENCE SOCIALE 2015 SOMMAIRE LA DÉLÉGATION DE LA CFDT RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Intervention de Laurent Berger TABLE-RONDE 1 La sécurisation des parcours professionnels et la création

Plus en détail

Catalogue de formations Management:

Catalogue de formations Management: Catalogue de formations Management: Tuteur formateur...page 2 Tuteur Hiérarchique...page 3/4 Réussir sa réunion management...page 5 Animer et diriger son équipe...page 6/7 Les leviers de la motivation...page

Plus en détail

Le Cycle de Formation en Gestion de Ressources Humaines Cadre général, Objectifs et réalisations

Le Cycle de Formation en Gestion de Ressources Humaines Cadre général, Objectifs et réalisations Royaume du Maroc Le Cycle de Formation en Gestion de Ressources Humaines Cadre général, Objectifs et réalisations Observatoire Marocain de l Administration Publique(OMAP) Rabat 1997 1. Introduction Depuis

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES IX e JOURNÉES D ÉTUDES INGÉNIERIE DES DISPOSITIFS DE FORMATION A L INTERNATIONAL «ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES»

Plus en détail

Cadre de développement de l éthique professionnelledans les programmes de formation initiale des maîtresà l Université du Québec en Outaouais (UQO)

Cadre de développement de l éthique professionnelledans les programmes de formation initiale des maîtresà l Université du Québec en Outaouais (UQO) Cadre de développement de l éthique professionnelledans les programmes de formation initiale des maîtresà l Université du Québec en Outaouais (UQO) LAFONTAINE Lizanne, HÉBERT Manon, PHARAND Joanne, professeures

Plus en détail

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance. Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.com Jeudi 6 mai 2010 à 9h30 MEDEF Lyon-Rhône 60 avenue Jean Mermoz 69008

Plus en détail

Gestion Participative Territoriale :

Gestion Participative Territoriale : !!" #!#$ # % #% Touiza Solidarité Evaluation ex post et externe Gestion Participative Territoriale : François Durand Consultant ITG Paris Foued Chehat Expert associé 1 Le cadre de l évaluation Le projet

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce et distribution (Distech)

Licence professionnelle Commerce et distribution (Distech) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce et distribution (Distech) Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Description du projet. La visée

Description du projet. La visée Description du projet La visée «Dans une conjoncture économique difficile et incertaine, dans un environnement de travail sans cesse évolutif, devant des risques répétés de perte d emploi,, celui qui pourra

Plus en détail

Stages Individuels. www.crossknowledge.com

Stages Individuels. www.crossknowledge.com Stages Individuels www.crossknowledge.com CrossKnowledge France 2 bis, rue Godefroy - 92817 Puteaux cedex - France T : +33 (0)1 41 38 14 99 - F : +33 (0)1 41 38 14 39 Plus d informations : www.stages-individuels.fr

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE ORGANISATIONNEL L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES 48 L évaluation du projet d alternance travail-études 1 permet de mesurer le degré d atteinte des résultats attendus et de cibler des actions en vue d

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

COMPÉTENTS ET POLYVALENTS

COMPÉTENTS ET POLYVALENTS COMPÉTENTS ET POLYVALENTS Les professionnels comptables en entreprise, un élément moteur du succès durable des organisations Les professionnels comptables en entreprise exercent au sein des organisations

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis Avis n 2010/05-10 relatif à l habilitation de l École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) à délivrer des titres d ingénieur diplômé admis par l état Objet : G : accréditation et admission par l'état

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

Produit numéro 1. Modèle préconisé

Produit numéro 1. Modèle préconisé Produit numéro 1 Modèle préconisé Modèle préconisé En quoi consistent les TGV? Les programmes «TGV» sont des programmes de formation professionnelle conçus pour la clientèle AFB à la recherche d une formation

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Thème : cadre de référence pour la mise en ouvre des initiatives communautaires en matière de scolarisation

Thème : cadre de référence pour la mise en ouvre des initiatives communautaires en matière de scolarisation Groupe Numéro 2 Thème : cadre de référence pour la mise en ouvre des initiatives en matière de scolarisation Définition du profil des Mots et concept clés Etablissement privé Etablissement d enseignement

Plus en détail

La formation professionnelle et la formation des formateurs

La formation professionnelle et la formation des formateurs Investing in People Etude nationale La formation professionnelle et la formation des formateurs Côte d Ivoire Ce projet est financé par l Union européenne Ce projet est mis en œuvre par sequa ggmbh Table

Plus en détail

La plus grande des immoralités est de faire un métier qu on ne sait pas. Napoléon

La plus grande des immoralités est de faire un métier qu on ne sait pas. Napoléon La plus grande des immoralités est de faire un métier qu on ne sait pas. Napoléon Réalisé par le commandant Franck-Emmanuel Dubois, ingénieur pédagogique de l Ecole d Application de la Sécurité Civile

Plus en détail

LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N 296 CHASSAGNE Jean-Marie, CASTELLAN Joëlle [Équipe PATRE, ENFA LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Cette communication se situe dans le

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de la mesure, de l'instrumentation et du contrôle de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises L Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) a obtenu des fonds de l Agence de la santé publique du Canada afin de promouvoir

Plus en détail

La réforme : une opportunité pour la fonction formation

La réforme : une opportunité pour la fonction formation Nombreux sont les articles concernant la réforme de la formation professionnelle. Grâce à ses experts qui récoltent l information législative et réglementaire à sa source, Demos fait un tour d horizon

Plus en détail

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA EVALUATION FINALE AFR/017 Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la Zone UEMOA FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Union Economique et Monétaire Ouest

Plus en détail

1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES

1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES ATTESTATION D'ÉTUDES COLLÉGIALES DÉVELOPPEMENT ET GESTION D ENTREPRISES COLLECTIVES (JWW.0M) Résumé du programme d études 1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES 1.1 INTRODUCTION Les entreprises

Plus en détail

NOTRE PROJET ÉDUCATIF

NOTRE PROJET ÉDUCATIF NOTRE PROJET ÉDUCATIF du collège constituant de Terrebonne le 22 novembre 04 TABLE DES MATIÈRES DES VALEURS COMMUNES À PARTAGER...1 1. LE DÉVELOPPEMENT INTELLECTUEL...3 1.1 Acquérir une culture générale

Plus en détail

Expériences internationales en formation professionnelle: bonnes pratiques et facteurs-clés de réussite

Expériences internationales en formation professionnelle: bonnes pratiques et facteurs-clés de réussite Expériences internationales en formation professionnelle: bonnes pratiques et facteurs-clés de réussite A TELIER SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET L EMPLOI A U LIBAN - 2 3 S E P T E M B R E 2 0 1 4 -

Plus en détail

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009 Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois Catherine Martin 14 mai 2009 Sommaire de la présentation 1. Comment définir les meilleures pratiques et les inscrire

Plus en détail

Les enjeux du plurilinguisme chez PSA Peugeot Citroën Jean-Martin Folz Président Directeur Général de PSA Peugeot Citroën

Les enjeux du plurilinguisme chez PSA Peugeot Citroën Jean-Martin Folz Président Directeur Général de PSA Peugeot Citroën Les enjeux du plurilinguisme chez PSA Peugeot Citroën Jean-Martin Folz Président Directeur Général de PSA Peugeot Citroën Deuxième constructeur automobile européen, PSA Peugeot Citroën est une entreprise

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

INGÉNIERIE ET ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

INGÉNIERIE ET ÉVALUATION DES COMPÉTENCES GUY LE BOTERF INGÉNIERIE ET ÉVALUATION DES COMPÉTENCES Sixième édition Groupe Eyrolles, 1998, 1999, 2001, 2002, 2006, 2011 ISBN : 978-2-212-54777-1 S OMMAIRE PRÉFACE... 13 GUIDE THÉMATIQUE... 17 FICHES

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET DE CONSTRUIRE DES QUESTIONNAIRES CONTEXTUELS 1. CONTEXTE

Plus en détail

P olitique institutionnelle d évaluation des programmes d études (PIEPE)

P olitique institutionnelle d évaluation des programmes d études (PIEPE) P olitique institutionnelle d évaluation des programmes d études (PIEPE) Adoptée au Conseil d administration le 25 février 1997 (Rés. 102-CA-04) et révisée le 28 novembre 2000 (Rés. 121-CA-07) TABLE DES

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

L IMPORTANCE DE LA COMMUNICATION ET DE LA GESTION DU CHANGEMENT DANS LA REUSSITE D UN PROJET QUALITE

L IMPORTANCE DE LA COMMUNICATION ET DE LA GESTION DU CHANGEMENT DANS LA REUSSITE D UN PROJET QUALITE Société Nationale Burkinabé d Hydrocarbures La SONABHY, une société de référence: Sécurité et qualité, aujourd hui et demain MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE Selon la norme ISO 9001 (Version 2008) Siège social,

Plus en détail

Licence professionnelle Chargé de communication et de relation client

Licence professionnelle Chargé de communication et de relation client Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Chargé de communication et de relation client Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail