Démystifier les PREM et les AMP

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Démystifier les PREM et les AMP"

Transcription

1 Démystifier les PREM et les AMP Serge Dulude, md., Directeur général adjoint Direction de la planification et de la régionalisation 28 novembre 2012

2 LA MÉDECINE FAMILIALE AU QUÉBEC Désintérêt des étudiants et des résidents envers la médecine familiale Perception d un manque de reconnaissance de la médecine familiale Contraintes liées à l installation en pratique Conditions de pratique difficiles des médecins en exercice Tendance vers la spécialisation Lourdeur de la tâche 2

3 CONTEXTE 25,1 % des québécois sont sans médecins de famille Canada: 14,4% (11,6% excluant le Québec) C.B.: 11 % Ont.: 8,9 % Répartition de l ensemble de la force de travail (MD ETP) 1 re ligne: 62% Cabinet, domicile, GMF, clinique-réseau, UMF, CLSC, centre de détention 2 e ligne : 38% CHSGS, CHSLD privés et public, centre de réadaptation physique, autres 63% des jeunes médecins de famille (-10 ans de pratique) concentrent leurs activités en 2e ligne 3

4 CONTEXTE Vieillissement de l effectif médical Vieillissement de la population 2012, 293 nouveaux médecins ont débuté leur pratique 2013, autour de 320 4

5 POURCENTAGE DES POSTES DE RÉSIDENCE COMBLÉS EN MÉDECINE FAMILIALE, À Postes offerts Postes comblés % postes offerts Med Fam ont été comblés en 2009, 85% en 2010, 87% en 2011 et 94% en % ont été comblés en spécialité en 2009, 92% en 2012 et 94% en

6 POURQUOI? Écart de revenu: Médecine familiale vs médecine spécialisée? Médecine au Québec vs Canada? Exigences et complexité de la pratique? Manque de support? Manque d exposition à la médecine familiale au cours de la formation? 6

7 PLAN DE VALORISATION DE LA MÉDECINE FAMILIALE Politique nationale sur la médecine familiale 3 axes 1. La formation en médecine familiale 2. L organisation des soins 3. La rémunération 7

8 PLAN DE VALORISATION DE LA MÉDECINE FAMILIALE (2008) Premier axe : Formation en médecine familiale Vice-doyen en médecine familiale de chaque université Adoption d un code d éthique Stage d observation Meilleure communication Universités-FMOQ Plus grande exposition des étudiants à la médecine familiale Création des groupes d intérêts en médecine familiale Créer des conditions favorables au perfectionnement professionnel continu 8

9 PLAN DE VALORISATION DE LA MÉDECINE FAMILIALE (2008) Deuxième axe : L organisation des soins Travail interprofessionnel Infirmières Autres Meilleur accès aux plateaux techniques et diagnostiques (résultats de laboratoire, imagerie, ), ainsi qu aux spécialistes DME: dossier médical électronique pour tous les médecins de famille Davantage de GMF et de cliniques-réseau Plus grande flexibilité du modèle Révision des AMP 9

10 PLAN DE VALORISATION DE LA MÉDECINE FAMILIALE (2008) Troisième axe : La rémunération Rémunération équitable et concurrentielle Omnipraticiens canadiens Médecins spécialistes Rémunération en cabinet Prise en compte de l évolution des frais de pratique 10

11 L ORGANISATION DES SERVICES DE PREMIÈRE LIGNE Les deux principaux modèles mis de l avant: 1. Les groupes de médecine de famille 2. Les cliniques-réseau 11

12 GROUPE DE MÉDECINE DE FAMILLE (GMF) Objectif premier : Favoriser la continuité Plus de 230 GMF au Québec Objectif : 300 Excellent modèle d organisation des services de première ligne Soins de santé primaire : prévention, dépistage et suivi Services de rendez-vous et de sans rendez-vous Inscription des patients auprès d un médecin de famille 12

13 CLINIQUE-RÉSEAU Objectif premier : Favoriser l accessibilité Environ 45 Ratio 1/ pop. Accessibilité : Laboratoires Spécialistes Imagerie médicale En lien avec les médecins de la communauté Ouvert 365 jours Pas d inscription spécifique 13

14 ACTIVITÉS MÉDICALES PARTICULIÈRES (AMP) Imposé par le gouvernement Depuis ans : 12 hrs / semaine ans : 6 hrs / semaine 20 ans + : Exempté 2012 Nouvelle vague : Introduction de l AMP mixte 14

15 ACTIVITÉS MÉDICALES PARTICULIÈRES (AMP) Approche plus professionnelle Géré par des Mds DRMG Peut différer d une région à l autre A eu un impact négatif sur les services de première ligne Généralement il est possible de concilier intérêts professionnels et priorité régionale 15

16 PLANS RÉGIONAUX D EFFECTIFS MÉDICAUX (PREM) Depuis 2004 Décision du MSSS Géré par les DRMG Avant 1er janvier 2004 Zones rurales et isolées qui éprouvent des difficultés de recrutement Problèmes potentiels au niveau de l équité interrégionale Spécificités régionales non prises en compte Après 1er janvier 2004 Dans le but de favoriser une répartition plus équitable des effectifs dans chacune des régions du Québec. L entente sur les PREM a été accompagnée de l abolition du décret punitif en regard de la rémunération différente PREM 16

17 PLANS RÉGIONAUX D EFFECTIFS MÉDICAUX (PREM) Visent tous les médecins de famille Si un médecin projette d exercer principalement dans une région, il doit au préalable obtenir un avis de conformité au PREM Avis de conformité au PREM Prévoit que le médecin s engage à effectuer sur le territoire 55% et plus de sa pratique en terme de journées de facturation Installation sans avis de conformité Réduction de rémunération sur certaines activités réalisées en cabinet, notamment le SRV. 17

18 PLANS RÉGIONAUX D EFFECTIFS MÉDICAUX (PREM) Jeunes médecins de famille appliquent dans 1 ou 2 régions Environ 5% de ceux-ci changent de région après une année ou deux Les défis : Pénurie de médecin de famille et de spécialiste : équité Québec = vaste territoire Harmonisation entre les intérêts personnels et professionnels et les services à offrir à la population 18

19 PREM 2013 Nouveaux médecins (NF) : 300 Incluant besoins académique (PEMU) : 20 Médecins déjà en pratique en provenance d une autre région (MIR) : 130 RECRUTEMENT AUTORISÉ PREM 2013 : 450 Médecins dépanneurs exclusifs (estimé) : 20 19

20 Merci! 20

Énoncé de position LE MÉDECIN DE FAMILLE : UN RÔLE ESSENTIEL À MODERNISER

Énoncé de position LE MÉDECIN DE FAMILLE : UN RÔLE ESSENTIEL À MODERNISER Énoncé de position LE MÉDECIN DE FAMILLE : UN RÔLE ESSENTIEL À MODERNISER 18 février 2005 2 I. Introduction Le comité administratif du Collège des médecins du Québec amorçait, le 12 novembre 2003, une

Plus en détail

La réforme des services de santé et des services sociaux au Québec

La réforme des services de santé et des services sociaux au Québec et des services sociaux au Québec David Levine Président-directeur général Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux de Montréal, 2005 Une réforme majeure Un

Plus en détail

Organisation des services de première ligne au Québec

Organisation des services de première ligne au Québec Organisation des services de première ligne au Québec Départements régionaux de médecine générale (DRMG) Benoît Gervais, M.D., DRMG de la Mauricie et du Centre-du-Québec Louise Quesnel, M.D., DRMG de la

Plus en détail

L organisation des services médicaux de première ligne à Montréal

L organisation des services médicaux de première ligne à Montréal Trousse d information L organisation des services médicaux de première ligne à Novembre 2004 L organisation des services médicaux de première ligne à Centre de santé et de services sociaux de La Petite

Plus en détail

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun La e en action Une responsabilité pour tous et chacun Jacques Ricard, M.D., M.Sc. Directeur général adjoint par intérim Directeur des services généraux et des maladies chroniques Plan de la présentation

Plus en détail

Le PQADMÉ selon les sites de pratique GMF (sites privés) GMF ( sites en Établissement) Cliniques privées

Le PQADMÉ selon les sites de pratique GMF (sites privés) GMF ( sites en Établissement) Cliniques privées Le PQADMÉ selon les sites de pratique GMF (sites privés) GMF ( sites en Établissement) Cliniques privées Présentation de Isabelle Paré, FMOQ et Yves-Alain Hémon, MSSS 7 mars 2014 1 Objectifs de l atelier

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique linguistique Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 25 octobre 2004 281-CA-4048 Modification(s)

Plus en détail

CLINIQUE-RÉSEAU. Présenté par : Dr Albert Benhaim

CLINIQUE-RÉSEAU. Présenté par : Dr Albert Benhaim CLINIQUE-RÉSEAU Présenté par : Dr Albert Benhaim L origine des cliniques-réseau Besoin en réseautage de la communauté médicale dû à : Population pas assez bien desservie en 1 ère ligne; Accessibilité restreinte

Plus en détail

De l identification du médecin traitant à l inscription générale des patients

De l identification du médecin traitant à l inscription générale des patients De l identification du médecin traitant à l inscription générale des patients Colloque Presser le pas de la FCRSS Novembre 2010, Montréal François Dubé Ministère de la Santé et des Services sociaux Facteurs

Plus en détail

La gestion de la main-d œuvre médicale dans son ensemble 14/10/2015

La gestion de la main-d œuvre médicale dans son ensemble 14/10/2015 Ministère de la Santé et des Services sociaux La gestion des effectifs médicaux, les nouvelles règles et les impacts sur les nominations, statuts et privilèges Contenu de la présentation La gestion de

Plus en détail

Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada

Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada Rapport du programme de médecine du 1 er cycle de la Faculté de médecine de l Université de Montréal Le projet sur l Avenir de l éducation médicale

Plus en détail

LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL

LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL L ORGANISATION MÉDICALE LES DIRECTEURS MÉDICAUX DES REGROUPEMENTS-CLIENTÈLES Préparé par: Préparé par: Dr Michèle Drouin Conseillère médicale aux dossiers stratégiques

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE STAGIAIRE :

FORMULAIRE DE DEMANDE DE STAGIAIRE : POUR TRANSMETTRE LES DOCUMENTS (Veuillez n utiliser qu une seule de ces options.) Télécopieur : 514 380-8895 Courrier interne : Services éducatifs, a/s Paule Bellavance Courriel : stagiaires@csdgs.qc.ca

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Dépôt légal Bibliothèque et archives nationales du Québec, 2006. Agence d la santé et des services sociaux de Montréal, 2006

Dépôt légal Bibliothèque et archives nationales du Québec, 2006. Agence d la santé et des services sociaux de Montréal, 2006 Orientations pour le développement des GMF et Cliniques réseau intégrés Approuvé par le conseil d administration de l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, le 25 mars 2008 Rédaction Yanick

Plus en détail

LE PATIENT RESSOURCE CLEF DE LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE DU PARTENARIAT DE SOINS DANS UNE CLINIQUE RÉSEAU INTÉGRÉE (CRI)

LE PATIENT RESSOURCE CLEF DE LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE DU PARTENARIAT DE SOINS DANS UNE CLINIQUE RÉSEAU INTÉGRÉE (CRI) LE PATIENT RESSOURCE CLEF DE LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE DU PARTENARIAT DE SOINS DANS UNE CLINIQUE RÉSEAU INTÉGRÉE (CRI) 5 e rendez-vous de la gestion des maladies chroniques 2-3 octobre 2014,

Plus en détail

Amendement n o 130 Changements tarifaires au 1 er juin 2013

Amendement n o 130 Changements tarifaires au 1 er juin 2013 038 À l intention des médecins omnipraticiens 17 mai 2013 Amendement n o 130 Changements tarifaires au 1 er juin 2013 Introduction La Régie vous présente les modifications tarifaires apportées à votre

Plus en détail

L interdisciplinarité de la CRI-U pour

L interdisciplinarité de la CRI-U pour L interdisciplinarité de la CRI-U pour les parents et les enfants! Par Véronique Bossé, Inf. cl. Alicja Bedkowska, Md Geneviève Thibault-Gervais, IPS-PL Plan de la présentation Conflits d intérêts des

Plus en détail

PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE

PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE PROJET-PILOTE PERSONNES ÂGÉES EN PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME DE CONVALESCENCE EN RESSOURCE NON INSTITUTIONNELLE CSSS de Bordeaux-Cartierville Saint-Laurent (CSSS-06) & Hôpital Sacré-Cœur de Montréal 20

Plus en détail

Le CSSS de Chicoutimi

Le CSSS de Chicoutimi Le CSSS de Chicoutimi Le CSSS de Chicoutimi est un établissement dynamique, à l image des quelques 300 médecins et 3 300 employés et professionnels de la santé qui œuvrent, jour après jour, à transmettre

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015)

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) École de réadaptation Programme de physiothérapie DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) Préparé par Direction

Plus en détail

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 Vers un CSSS 2 e génération Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 1 Notre vision À l écoute de sa population et en collaboration avec ses partenaires, le CSSS du Nord de Lanaudière

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE 8059, boul. Saint-Michel Montréal (Québec) H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514)729-6746 Courriel : fafmrq@cam.org Site : www.cam.org/fafmrq L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D

Plus en détail

COMITÉ D ALLOCATION DES RESSOURCES ET DE SUIVI DES ENTENTES DE GESTION (CAR)

COMITÉ D ALLOCATION DES RESSOURCES ET DE SUIVI DES ENTENTES DE GESTION (CAR) RÉUNION ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DATE : Mardi 14 février 2012 HEURE : 18 h SALLE : 107 9 RAPPORT DU COMITÉ D ALLOCATION DES RESSOURCES ET DE SUIVI DES ENTENTES DE GESTION 9.5 Proposition sur

Plus en détail

Portrait de la rémunération des médecins de 2000 à 2009

Portrait de la rémunération des médecins de 2000 à 2009 Portrait de la rémunération des médecins de 2000 à 2009 Stéphanie Boulenger (CIRANO) Joanne Castonguay (CIRANO) Mars 2012 Sommaire exécutif Le système de rémunération des médecins est au cœur de longues

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé

Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

FONDS LABORATOIRE JEUNESSE 2014-2015 Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

FONDS LABORATOIRE JEUNESSE 2014-2015 Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent FONDS LABORATOIRE JEUNESSE 2014-2015 Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent GUIDE EXPLICATIF Le Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) est géré en collaboration avec la Conférence régionale

Plus en détail

ANNEXE C Fonds départementaux de recherche

ANNEXE C Fonds départementaux de recherche 1. Nature et objectifs Convention collective 2013-2017 ANNEXE C Fonds départementaux de recherche L Université permet la création de fonds départementaux dont l objectif est de promouvoir et soutenir les

Plus en détail

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE CONSIDÉRANT les réels problèmes d accessibilité aux services

Plus en détail

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH Résumé 18 avril 2012 PRÉFACE ET REMERCIEMENTS BOURSES SPÉCIALES ET PRIX DU CRSH Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) est l organisme

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Le médecin enseignant et chercheur : une mission cruciale à promouvoir Mémoire à la Commission de la santé et des services sociaux

Le médecin enseignant et chercheur : une mission cruciale à promouvoir Mémoire à la Commission de la santé et des services sociaux Le médecin enseignant et chercheur : une mission cruciale à promouvoir Mémoire à la Commission de la santé et des services sociaux Dans le cadre des consultations particulières sur le projet de loi n o

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2016

Consultations prébudgétaires 2016 Consultations prébudgétaires 2016 La Société canadienne de psychologie (SCP) est heureuse de présenter les recommandations suivantes au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le

Plus en détail

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur CODE DE CONDUITE DU SERVICE DE PLACEMENT DE L UNIVERSITÉ LAVAL (SPLA) RÉGISSANT L ENCADREMENT DES STAGES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES ET DE GÉNIE (FSG) EN MILIEU DE TRAVAIL ARTICLE 1 ARTICLE 2 ARTICLE 3

Plus en détail

Message du Directeur exécutif

Message du Directeur exécutif Immeubles Facilities 1 Message du Directeur exécutif Il me fait Plaisir de vous présenter le rapport de performance annuel 2014 15 des Immeubles de l Université d Ottawa, un tableau de bord qui illustre

Plus en détail

Expérience de soins des. infirmière dans les soins de santé primaires

Expérience de soins des. infirmière dans les soins de santé primaires Expérience de soins des patients et pratique infirmière dans les soins de santé primaires Roxane Borgès Da Silva Isabelle Brault Raynald Pineault Sylvie Provost Alexandre Prud homme Michel Fournier Danielle

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1: L'ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION 3.1.0: LES ÉTUDES DE PREMIER, DE DEUXIÈME ET DE TROISIÈME CYCLES PROCÉDURE RELATIVE À L'INSCRIPTION PAGE : 1 Adoptée

Plus en détail

Licence Economie gestion

Licence Economie gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie gestion Université de Pau et des Pays de l Adour (UPPA) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION

ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN Vincent Dumez Directeur du Bureau facultaire de l expertise patient partenaire de l Université de Montréal Michel Themens,

Plus en détail

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba Enseignement postsecondaire et Alphabétisation Éducation Entreprenariat, Formation professionnelle et Commerce Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme

Plus en détail

Introduction. Énoncé de principes pour une politique nationale sur la médecine familiale 1

Introduction. Énoncé de principes pour une politique nationale sur la médecine familiale 1 Politique nationale_cover 21/10/08 09:50 Page 1 Introduction Fortement préoccupée par la situation de la médecine familiale au Québec, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) tient à

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ Arrêté du 31 juillet 2009 relatif aux autorisations des instituts de formation préparant aux diplômes d infirmier, infirmier de bloc opératoire,

Plus en détail

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Pour relever le défi de l accessibilité et de la qualification dans toutes les régions du Québec Table des matières Une approche

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit du patrimoine - droit notarial de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Orientation ministérielle Assurer aux Québécois qui le désirent l accès à un médecin de famille qui leur assure un suivi continu de qualité

Orientation ministérielle Assurer aux Québécois qui le désirent l accès à un médecin de famille qui leur assure un suivi continu de qualité Bilan et perspectives sur l organisation des services médicaux de première ligne D re Yolaine Galarneau Directrice de l accessibilité aux services médicaux Direction générale des services de santé et médecine

Plus en détail

A) Processus décisionnel général relatif à l imposition de stages et de cours de perfectionnement, avec ou sans limitation de droit d exercice

A) Processus décisionnel général relatif à l imposition de stages et de cours de perfectionnement, avec ou sans limitation de droit d exercice PROCESSUS RELATIFS À L IMPOSITION D ÉVALUATIONS DE COMPÉTENCE, DE STAGES ET DE COURS DE PERFECTIONNEMENT, AVEC OU SANS SUSPENSION OU LIMITATION DE DROIT D EXERCICE Instance et date d adoption : Conseil

Plus en détail

La collaboration en contexte

La collaboration en contexte Lavoie, J., Universitéde Sherbrooke, Beaumont, C., Université Laval, Couture, C., Universitédu Québec àtrois-rivières. Bref survol des connaissances actuelles concernant les pratiques collaboratives en

Plus en détail

ASSISTAIT AUSSI : Mme Élizabeth Gauthier Consultante - Agence - Direction des services généraux et des maladies chroniques

ASSISTAIT AUSSI : Mme Élizabeth Gauthier Consultante - Agence - Direction des services généraux et des maladies chroniques PROCÈS-VERBAL DE LA 25 e RÉUNION DE LA COMMISSION INFIRMIÈRE RÉGIONALE DE L A- GENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL, TENUE LE MERCREDI 15 JANVIER 2014 À 13h30, SALLE 322, AU SIÈGE SOCIAL

Plus en détail

Histoire 4 e secondaire Mathématique CST 4 e secondaire

Histoire 4 e secondaire Mathématique CST 4 e secondaire LES COURS D ÉTÉ EN JUILLET 2012 2 e secondaire cours d été (3 semaines) et évaluation intégrée à la session des cours d été 3 e secondaire cours d été (3 semaines) et évaluation intégrée à la session des

Plus en détail

Master Management et administration des entreprises

Master Management et administration des entreprises Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management et administration des entreprises Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

COLLOQUE DES SERVICES COURANTS Le coaching : une approche de supervision pédagogique privilégiée au CSSS de la Vieille-Capitale

COLLOQUE DES SERVICES COURANTS Le coaching : une approche de supervision pédagogique privilégiée au CSSS de la Vieille-Capitale COLLOQUE DES SERVICES COURANTS Le coaching : une approche de supervision pédagogique privilégiée au CSSS de la Vieille-Capitale Nancy Côté et Sandra Lavigne, t.s. et conseillères cliniciennes en travail

Plus en détail

Projet pilote: Evaluation de l intégration des aidessoignants dans le secteur des soins infirmiers à domicile 1

Projet pilote: Evaluation de l intégration des aidessoignants dans le secteur des soins infirmiers à domicile 1 Projet pilote: Evaluation de l intégration des aidessoignants dans le secteur des soins infirmiers à domicile 1 JOURNÉE RENCONTRES INFIRMIERES S P F S A N T É P U B L I Q U E, S E C U R I T É D E L A C

Plus en détail

Guide des études supérieures Maîtrise en Administration publique

Guide des études supérieures Maîtrise en Administration publique Guide des études supérieures Maîtrise en Administration publique Mise à jour : août 2013 École d études politiques Programmes d administration publique Table des matières 1 Introduction...3 2 Politique

Plus en détail

Projet postdoctoralsur l Avenir de l éducation médicale au Canada (AEMC EMPo) Recommandation 1 Dans le contexte d un système de soins de santé en

Projet postdoctoralsur l Avenir de l éducation médicale au Canada (AEMC EMPo) Recommandation 1 Dans le contexte d un système de soins de santé en L AFMC est reconnaissante de l occasion qui lui est donnée de rencontrer les membres du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

Favoriser la participation des patients diabétiques à l amélioration continue des services de première ligne

Favoriser la participation des patients diabétiques à l amélioration continue des services de première ligne Favoriser la participation des patients diabétiques à l amélioration continue des services de première ligne Brigitte Vachon Professeure adjointe Université de Montréal, École de réadaptation Ai-Thuy Huynh

Plus en détail

Exigences d obtention d un diplôme secondaire pour étudiants adultes

Exigences d obtention d un diplôme secondaire pour étudiants adultes Exigences d obtention d un diplôme secondaire pour étudiants adultes 2003 Éducation et Jeunesse Manitoba Enseignement postsecondaire et Formation professionnelle Manitoba Données de catalogage avant publication

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET AUX ÉTUDES POSTSECONDAIRES NISHKATSH UPAHUATSH

PROGRAMME DE SOUTIEN À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET AUX ÉTUDES POSTSECONDAIRES NISHKATSH UPAHUATSH Développement de la main-d œuvre 124, rue Pileu Mashteuiatsh (Québec) G0W 2H0 Téléphone : 418 275-5386, poste 260 Télécopieur : 418 275-7062 PROGRAMME DE SOUTIEN À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET AUX ÉTUDES

Plus en détail

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS Francine Ducharme, Ph. D. Véronique Dubé, Ph. D. Université de Montréal 16 avril 2015 L APPUI Estrie

Plus en détail

NOURRITURE pour CHIENS et CHATS

NOURRITURE pour CHIENS et CHATS NOURRITURE pour CHIENS et CHATS www.kaviar.ca Vous aimeriez lancer votre propre entreprise? Kaviar est à la recherche de gens motivés pour faire partie de son équipe de distributeurs. Qui sommes nous Kaviar

Plus en détail

Projet statistique sur l enseignement primaire et secondaire (PSEPS) Définitions

Projet statistique sur l enseignement primaire et secondaire (PSEPS) Définitions Projet statistique sur l enseignement primaire et secondaire (PSEPS) Définitions 1. Contexte Afin d obtenir des comptes uniformes des étudiants, des enseignants, des diplômés et des dépenses dans les conseils

Plus en détail

Décision de télécom CRTC 2014-528

Décision de télécom CRTC 2014-528 Décision de télécom CRTC 2014-528 Version PDF Référence au processus : Politique réglementaire de télécom 2013-271 Ottawa, le 8 octobre 2014 Numéro de dossier : 8633-T66-201401827 Code sur les services

Plus en détail

Master Droit de l entreprise

Master Droit de l entreprise Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Droit de l entreprise Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Évaluation réalisée en 2014-2015 Présentation de

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013-2014

RAPPORT ANNUEL 2013-2014 RAPPORT ANNUEL 2013-2014 Présenté au SÉNAT ACADÉMIQUE DE L UNIVERSITÉ DE MONCTON Préparé par SID-AHMED SELOUANI, DOYEN DES ÉTUDES UNIVERSITÉ DE MONCTON, CAMPUS DE SHIPPAGAN JUIN 2014 1. Retour sur les

Plus en détail

DESCRIPTION D'EMPLOI

DESCRIPTION D'EMPLOI DESCRIPTION D'EMPLOI Nom de l établissement : CENTRE DE RÉADAPTATION LA MYRIADE Titre de la fonction : Catégorie de fonction : Code de la fonction : 799 à la clientèle, volet professionnel Conseiller cadre

Plus en détail

D É P A R T E M E N T R É G I O N A L D E M É D E C I N E G É N É R A L E D E L A V A L

D É P A R T E M E N T R É G I O N A L D E M É D E C I N E G É N É R A L E D E L A V A L INFO DRMG Pour joindre le DRMG Agence de la santé et des services sociaux de Laval 800, boul. Chomedey, Tour A, Laval (Québec) H7V 3Y4 Téléphone : (450) 978-2121 Poste 2059 Chef du DRMG : Dr Jacques Blais

Plus en détail

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur CODE DE CONDUITE DU SERVICE DE PLACEMENT DE L UNIVERSITÉ LAVAL (SPLA) RÉGISSANT L ENCADREMENT DES STAGES DU BACCALAURÉAT EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION (FSA)

Plus en détail

Licence Electronique, électrotechnique, automatique

Licence Electronique, électrotechnique, automatique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Electronique, électrotechnique, automatique Université Toulouse III Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Améliorer l accès aux spécialistes de Champlain par la consultation électronique (BASE)

Améliorer l accès aux spécialistes de Champlain par la consultation électronique (BASE) Améliorer l accès aux spécialistes de Champlain par la consultation électronique (BASE) Le 19 septembre 2012 D re Clare Liddy Équipe universitaire de santé familiale de l Hôpital d Ottawa Institut de recherche

Plus en détail

UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES

UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES NORME 2008.01 Direction des services professionnels Présent pour vous NORME 2008.01 Utilisation du télécopieur pour la transmission des ordonnances

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

MON04FR01. 1. Objectif. 2. Portée. Évaluation de la faisabilité d une étude. Pages 10. Entrée en vigueur (jj-mmm-aaaa) 03-sep-2013. Approbation du MON

MON04FR01. 1. Objectif. 2. Portée. Évaluation de la faisabilité d une étude. Pages 10. Entrée en vigueur (jj-mmm-aaaa) 03-sep-2013. Approbation du MON Titre Codification Évaluation de la faisabilité d une étude MON04FR01 Pages 10 Entrée en vigueur (jj-mmm-aaaa) 03-sep-2013 Approbation du MON Nom et titre (Inscrire en lettres moulées) PAUL FORTIN, MD

Plus en détail

Groupes de médecine de famille

Groupes de médecine de famille I N F O R M A T I O N S S Y N D I C A L E S Les groupes de médecine de famille (GMF) vont enfin pouvoir démarrer. La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) et le gouvernement ont signé

Plus en détail

Rapport annuel de gestion 2011-2012. Tiré à part

Rapport annuel de gestion 2011-2012. Tiré à part Rapport annuel de gestion 2011-2012 Tiré à part travail d amélioration de la santé et du mieux-être d une population de plus en plus vieillissante. Ce nouveau plan d organisation inclut des modèles de

Plus en détail

Protocole d accord relatif à la rémunération de certaines activités pour le compte d un organisme national

Protocole d accord relatif à la rémunération de certaines activités pour le compte d un organisme national 257 À l intention des médecins omnipraticiens 5 février 2013 Protocole d accord relatif à la rémunération de certaines activités pour le compte d un organisme national Ce protocole d accord a pour objet

Plus en détail

Le plus important réseau de médecins!

Le plus important réseau de médecins! A S S O C I A T I O N M É D I C A L E D U Q U É B E C Le plus important réseau de médecins! Sur mesure pour les résidents L AMQ, votre porte d entrée sur le monde médical Notre mission : Rassembler et

Plus en détail

Introduction au soutien sociocommunautaire

Introduction au soutien sociocommunautaire Introduction au soutien sociocommunautaire Durée estimée : 10 minutes Ce projet a été réalisé grâce à l appui financier de la Société d habitation du Québec Les problématiques multiples des résidents en

Plus en détail

Enquête de la Régie de l assurance maladie du Québec sur la clinique médicale Plexo Médiclub. Faits saillants et analyse

Enquête de la Régie de l assurance maladie du Québec sur la clinique médicale Plexo Médiclub. Faits saillants et analyse Enquête de la Régie de l assurance maladie du Québec sur la clinique médicale Plexo Médiclub Faits saillants et analyse Version du 17 janvier 2013 1. Objet de l enquête Pour faire suite à la diffusion

Plus en détail

8 années LES JOUEURS D AVENIR PRENNENT LEUR ÉLAN AU CENTRE D ENTRAÎNEMENT JUNIOR. 2ième année

8 années LES JOUEURS D AVENIR PRENNENT LEUR ÉLAN AU CENTRE D ENTRAÎNEMENT JUNIOR. 2ième année LES JOUEURS D AVENIR PRENNENT LEUR ÉLAN AU CENTRE D ENTRAÎNEMENT JUNIOR TENNIS CANADA CLUB OR CDT 8 années consécutives CLUB SPORTIF-TENNIS #1 au Québec pour une 2ième année 300 chemin du Golf, Île-des-Sœurs

Plus en détail

Résumé du budget du Québec de 2011

Résumé du budget du Québec de 2011 Résumé du budget du Québec de 2011 Le 17 mars 2011 Table des matières RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC DE 2011 Page INTRODUCTION... 1 1. MESURES RELATIVES AUX IMPÔTS... 1 1.1 Instauration d un crédit d impôt

Plus en détail

BOURSES D ÉTUDES MODE D EMPLOI DÉTAILLÉ TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

BOURSES D ÉTUDES MODE D EMPLOI DÉTAILLÉ TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS TOUTES LES PRESTATIONS PRÉVUES POUR LES BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS SOMMAIRE Allocations page 3 Frais de voyage et de transport page 4 Assurance page 5 Hébergement page 5 Titre de séjour page 6

Plus en détail

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable École de technologie supérieure Plan d action de développement durable 2009-2012 Enseignement et recherche Favoriser l intégration du concept de développement durable dans les activités d enseignement

Plus en détail

INFO-STAGE. Rencontre d information sur les stages Automne 2012

INFO-STAGE. Rencontre d information sur les stages Automne 2012 INFO-STAGE Rencontre d information sur les stages Automne 2012 OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Connaître : Les conditions d admissibilité aux stages; Les exigences des stages; Le processus de placement et le

Plus en détail

Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé

Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant

Plus en détail

Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs

Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs CADRISQ 2 juin 2004-23 septembre 2005 Plan de la présentation Intro : contexte et objectifs Méthodologie

Plus en détail

Annexe au Protocole d entente TÉLUQ-UQAM -----------------------------------

Annexe au Protocole d entente TÉLUQ-UQAM ----------------------------------- Annexe au Protocole d entente TÉLUQ-UQAM ----------------------------------- Plan-cadre de développement de la formation à distance UQAM-TÉLUQ 2005-2010 Adopté par les directions des deux établissements

Plus en détail

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Libraire

Licence professionnelle Libraire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Libraire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Projet statistique sur l enseignement primaire et secondaire (PSEPS) Définitions

Projet statistique sur l enseignement primaire et secondaire (PSEPS) Définitions Projet statistique sur l enseignement primaire et secondaire (PSEPS) Définitions 1. Contexte Afin d obtenir des comptes uniformes des étudiants, des enseignants, des diplômés et des dépenses dans les commissions

Plus en détail

Permis. Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice

Permis. Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice Permis Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec à l intention de l infirmière de la France admissible à l Arrangement de reconnaissance

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À HULL SERVICE DE LA BIBLIOTHÈQUE POLITIQUE RELATIVE À LA DOCUMENTATION REÇUE EN DONS

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À HULL SERVICE DE LA BIBLIOTHÈQUE POLITIQUE RELATIVE À LA DOCUMENTATION REÇUE EN DONS UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À HULL SERVICE DE LA BIBLIOTHÈQUE POLITIQUE RELATIVE À LA DOCUMENTATION REÇUE EN DONS LE 17 JUILLET 2000 TABLE DES MATIÈRES 1. BUTS ET OBJECTIFS 3 Pages 2. DÉFINITION 3 3. PRINCIPES

Plus en détail

Entente d Évaluation et de Thérapie

Entente d Évaluation et de Thérapie Entente d Évaluation et de Thérapie Bienvenue au Centre de Thérapie de l Ouest de Montréal. Nous sommes une équipe de psychologues, psychothérapeute, orthophonistes et conseillers pédagogique qui travaillent

Plus en détail

Balisage Centre de Services partagés Matériel. Rencontre technique n 4

Balisage Centre de Services partagés Matériel. Rencontre technique n 4 Balisage Centre de Services partagés Matériel Rencontre technique n 4 Plan de la présentation Qui sommes-nous But de la démarche de balisage Les entreprises participantes Les thèmes couverts lors du balisage

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Approbation du modèle de tarification applicable à la réglementation des marchés de titres de créance

Approbation du modèle de tarification applicable à la réglementation des marchés de titres de créance Avis administratif Avis d approbation Destinataires à l interne: Finances Haute direction Personne-ressource : Keith Persaud Premier vice-président aux finances et à l administration 416 865-3022 kpersaud@iiroc.ca

Plus en détail

Suivre une scolarité avec le Cned. Collège

Suivre une scolarité avec le Cned. Collège Suivre une scolarité avec le Cned École Collège Lycée Le Cned, un acteur important du système éducatif français Le Cned est le 1 er opérateur de formation tout au long de la vie en Europe et dans le monde

Plus en détail

État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire

État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire 2014 État des lieux des médecins coordonnateurs d EHPAD en zones fragiles dans la région des Pays de la Loire Avec le soutien de l ARS Pays de la Loire et le financement du FIR REMERCIEMENTS L URPS Médecins

Plus en détail

Amendements n os 124 et 128

Amendements n os 124 et 128 223 À l intention des médecins omnipraticiens 12 décembre 2012 Amendements n os 124 et 128 Annexe XXI Reconnaissance de l efficience Introduction La Régie vous présente les changements apportés à votre

Plus en détail