4. Justification du choix de la ZACC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "4. Justification du choix de la ZACC"

Transcription

1 4. 4. JUSTIFICATION DU CHOIX DE LA ZACC ANALYSE DES ZONES A AMENAGEMENT COMMUNAL CONCERTE (ZACC) Les ZACC sur l ensemble de l entité de Namur Les ZACC reprises en zones de constructions prioritaires Mise en œuvre des ZACC dans les communes voisines ANALYSE DES RESERVES FONCIERES SITUEES DANS L HYPER CENTRE Analyse des réserves foncières en fonction des contraintes liées au milieu naturel Analyse des terrains appartenant au secteur public LA MISE EN ŒUVRE DES RESERVES FONCIERES SELON LE SCHEMA DIRECTEUR D AMENAGEMENT DU SUD-EST DE L AGGLOMERATION DE NAMUR CONCLUSION Analyse des zones à aménagement communal concerté (ZACC) Les ZACC sur l ensemble de l entité de Namur Le plan de secteur reprend 28 zones à aménagement communal concerté dans la commune de Namur. L avenir de ces ZACC est défini au travers du schéma de structure qui propose des affectations pour ces terrains en fonction de leur localisation dans les zones définies par ce scénario d armature urbaine et selon les classes d urbanisation prévues : A+, A, B et C. En fonction de ces affectations et des classes d urbanisation (A+, A, B ou C), nous pouvons déduire les priorités de mise en œuvre de ces réserves foncières. Ces classes d urbanisation dépendent des distances piétonnes par rapport aux services, commerces et équipements de proximité. De plus, ces classes d urbanisation définissent les densités minima à appliquer dans ces zones : - La classe A comprend l ensemble des parcelles situées à moins d une distance approximative de 300 mètres, soit environ 5 minutes à pied, d un noyau de services, commerces et équipements de proximité ainsi que d un arrêt de transport en commun offrant un haut niveau de service. Les conditions de l écomobilité y sont optimales ; la marche à pied spontanée, le vélo, le transport en commun et la voiture partagée constituent l éventail des possibilités quotidiennes. Le niveau de densification du logement présente un minimum de 35 logements/ha et équivalents logement/ha (ha brut comprenant le domaine public et le domaine du parcellaire) soit une densité minimum d environ 100 habitants à l hectare en moyenne par quartier ce qui est considéré à l échelle européenne comme une norme souhaitable. - La classe A+ comprend l ensemble des parcelles de classe A situées dans la Corbeille, au Grognon et à Jambes qui bénéficient de la proximité des gares SNCB et des services de centre urbain (travail, commerce, éducation, santé, sport, ). Le niveau de densification du logement présente un minimum de 45 logements/ha et équivalents logement/ha. - La classe B comprend l ensemble des parcelles situées soit : Entre approximativement 300 m et 600m, soit entre 5 et 10 minutes à pied environ, d un noyau de services, commerces et équipements de proximité desservis par un arrêt de transport en commun offrant un haut niveau de service. 10 minutes à pied, soit environ 600 mètres à une vitesse de 3.5 km/h peuvent être considérés, dans la situation actuelle de nos pratiques, comme un seuil au delà duquel la marche est significativement concurrencée par d autres modes de déplacements. Les conditions de l écomobilité y sont bonnes ; la marche à pied délibérée, le vélo, le transport en commun et la voiture partagée constituent l éventail des possibilités quotidiennes. A plus d une distance approximative de 600 m d un noyau de services, commerces et équipements de proximité et à moins d une distance approximative de 300 m, soit environ 5 minutes à pied, d un arrêt de transport en commun offrant un haut niveau de service. Les conditions de l écomobilité y sont Page 95

2 bonnes ; la marche à pied délibérée, le vélo, le transport en commun et la voiture partagée constituent l éventail des possibilités quotidiennes. A moins d une distance approximative de 300 m, soit environ 5 minutes à pied, d un noyau de services, commerces et équipements de proximité desservis par un arrêt de transport en commun offrant un niveau de service moyen. Les conditions de l écomobilité y sont bonnes ; la marche à pied délibérée, le vélo, le transport en commun et la voiture partagée constituent l éventail des possibilités quotidiennes. Le niveau de densification du logement correspond à une fourchette de 20 à 30 log/ha et équivalents logements/ha. Figure 1 : Schéma explicatif du scénario d armature urbaine (Sources : Schéma de structure communal - ICEDD) - La classe C comprend l ensemble des parcelles situées au-delà de celles qui forment les classes A+, A et B, soit de manière plus précise : A plus d une distance approximative de 600 mètres d un noyau de services, commerces et équipements de proximité desservis par un arrêt de transport en commun offrant un haut niveau de service et à plus d une distance approximative de 300 mètres d un arrêt de transport en commun offrant un haut niveau de services. Le vélo, le transport en commun à la demande et la voiture partagée constituent un éventail de possibilités attractives. A plus d une distance approximative de 300 m d un noyau de services, commerces et équipements de proximité desservis par un arrêt de transport en commun offrant un niveau de service moyen et à plus d une distance approximative de 600 m d un arrêt de transport en commun offrant un haut niveau de service. Le vélo, le transport en commun à la demande et la voiture partagée constituent un éventail de possibilités attractives. Le niveau de densification correspond à une fourchette de 0 à 15 log/ha et équivalents logements pour les sites à reconvertir et à une fourchette de 0 à 5 log/ha et équivalents logements pour les nouveaux projets Les ZACC reprises en zones de constructions prioritaires Comme on le constate sur la carte ci-dessous reprenant les périmètres des ZACC et le scénario d armature urbaine du schéma de structure, seules 6 ZACC sont reprises en classes d urbanisation Page 96

3 Rapport Urbanistique et Environnemental Namur A+, A ou B. Seules ces 6 ZACC sont donc considérées comme «prioritaires», voire «partiellement prioritaires». Plus précisément, on retrouve : - 1 ZACC en zone A+, qui est déjà mise en œuvre ; - 3 ZACC en zone A, dont une partiellement en zone B ; - 2 ZACC en zone B, dont une partiellement en zone C ; On remarque également que deux des trois ZACC en zone A (les plus prioritaires), se trouvent localisées dans l hyper centre de la commune (Namur et Jambe). ZACC en zone A et A+ Figure 2 : Définition des ZACC en fonction du scénario d armature urbaine (Sources : Schéma de structure communal - ICEDD) Voir Atlas cartographique : carte n 15 (Définition des ZACC en fonction du scénario d armature urbaine du SSC) A l analyse des contraintes physiques sur l ensemble de la commune de Namur, (carte ci-dessous reprenant entre autres : les aléas d inondation, les risques d éboulement, les pentes des terrains, les sites naturels protégés, ), on constate que deux des 6 ZACC sont concernées par des contraintes d urbanisations liées à des zones de prévention éloignée forfaitaire. Au niveau des contraintes liées au patrimoine bâti, aucune des 6 ZACC prioritaires ne sont concernées par des sites ou des monuments classés. Page 97

4 Rapport Urbanistique et Environnemental Namur ZACC Zone de prévention éloignée forfaitaire Figure 3 : Analyse des ZACC en fonction des contraintes physiques er (Sources : IGN 1/ Cadastre au 1 janvier donnée DGO4) Voir Atlas cartographique : carte n 16 (Analyse des ZACC en fonction des contraintes physiques) Figure 4 : Analyse des ZACC en fonction du patrimoine bâti er (Sources : IGN 1/ Cadastre au 1 janvier donnée DGO4) Voir Atlas cartographique : carte n 17 (Analyse des ZACC en fonction du patrimoine bâti) Page 98

5 La carte ci-dessous reprend, pour les différentes ZACC, les terrains étant des propriétés publiques. Sur cette carte, on peut donc constater que seules deux des six ZACC considérées comme prioritaires sont concernées par des terrains appartenant au secteur public. Il est important de préciser qu une de ces deux ZACC est déjà urbanisée. La seule ZACC prioritaire libre d urbanisation en propriétés publiques est donc la ZACC du plateau de «Belle-Vue». Figure 5 : Analyse des ZACC en fonction des propriétés publiques (Sources : IGN 1/ Cadastre au 1 er janvier 2009) Voir Atlas cartographique : carte n 18 (Analyse des ZACC en fonction des propriétés publiques) A l analyse de ces documents, on peut donc conclure que : - la ZACC du plateau de «Belle-Vue» est la plus susceptible d être urbanisée du fait de sa maîtrise foncière par le secteur public et de sa localisation dans l hyper centre, proche du centre de Jambes et de Namur. - cette ZACC n est pas concerné par des contraintes physiques éventuelles, ni par des contraintes liées au patrimoine. Cette conclusion sera confirmée dans la suite de cette étude au niveau de l étude de la «mise en œuvre des réserves foncières» définies par le schéma directeur. Page 99

6 Mise en œuvre des ZACC dans les communes voisines A la remise de ce document, cinq des dix communes limitrophes ont répondu à notre courrier concernant l analyse des zones d aménagement communal concerté (ZACC) situées sur leurs territoires. - Commune d Andenne La Ville d Andenne a récemment mis en œuvre la ZACC dite «de la Houssaie» (1), à Landenne en l inscrivant en zone d activités économique. Elle envisage également de mettre prochainement en œuvre la ZACC dite «d Anton» (2) à Andenne, en l inscrivant en zone d habitat. - Commune d Assesse Le territoire de la commune d Assesse comporte neuf zones d aménagement communal concerté. Une ZACC est approuvée et une autre est en cour d étude : - La ZACC de «Corioule» (3) reprend un RUE approuvé par le ministre le 21/09/2010. Ce projet concerne la mise en œuvre d une zone d activité économique mixte. - La ZACC de la «Gendarmerie» (4) reprend un RUE en cour d élaboration. L affectation souhaitée est la zone d habitat. - Commune d Eghezée Deux ZACC de la commune d Eghezée sont concernées par des RUE (rapports urbanistiques et environnementaux). - Le RUE de la ZACC «Les Nozilles» (5) a été approuvé par le ministre en date du 28/10/2008 et une demande de permis est en cour d instruction. Celle-ci porte sur 99 lots pour des maisons unifamiliales, 3 lots pour des immeubles, 1 lot pour un espace commercial. - Le RUE de la ZACC «Tige Caton» (6) a été approuvé par le ministre en date du 02/12/ Commune de Floreffe La commune de Floreffe est dotée de 3 ZACC au plan de secteur. La ZACC de Sovimont (7) est entièrement mise en œuvre. Les ZACC de Trémouroux (8) et Deminche (9) ne sont pas mise en œuvre et aucun projet n est actuellement à l étude pour ces ZACC. - Commune de Gembloux La commune de Gembloux possède un Programme Communal définissant l ordre de priorité de mise en œuvre des ZACC. Les ZACC reprises en priorité 1 sont : Phase A : Phase B : - ZACC «Agasse» (10) partie Est (Activité économique) - ZACC «A tous vents» (11) partie Est (habitat) Page 100

7 Phase C : - ZACC «Agasse» partie ouest (habitat) - ZACC «A tous vents» partie centrale (habitat) - ZACC «A tous vents» partie ouest (habitat) Considérant qu au niveau du phasage, la mise en œuvre d une ZACC est envisagée lorsqu au moins 50% de la phase antérieure a été réalisé, et que à ce jour, seule la partie A de la ZACC «A tous vents» est mise en œuvre à plus de 50% ; le Conseil Communal n a pas encore envisagé de lancer l aménagement d autres ZACC. - Commune de Profondeville La commune de Profondeville reprend trois ZACC dont deux sur la section de Profondeville et une sur la section de Bois-de-Villers, pour une surface totale de 30,72ha. Certaines de ces ZACC ont été mises partiellement en œuvre par création d habitat ou d installation d équipements sportifs (Centre sportif et terrains de sport). De la surface totale affectée en ZACC, ha sont donc encore réellement disponibles. A ce jour, il n existe aucune décision définitive visant un programme et un timing de mise en œuvre de ces ZACC même si l affectation potentielle de ces ZACC a fait l objet d une réflexion soutenue dans le cadre du schéma de structure communal en cour d élaboration km 2 17km 14km km 12.5km 4 3 Figure 6 : Les ZACC dans les communes voisines Page 101

8 4.2. Analyse des réserves foncières situées dans l hyper centre Comme nous l avons mis en évidence dans le chapitre précédent : «Evaluation des besoins au regard des opportunités», si la commune veut maîtriser son urbanisation en commençant par densifier son centre (Namur et Jambes) et ce à court terme et d une manière durable en limitant le «coup par coup», elle devra rapidement mettre en œuvre les ZACC reprises dans l entité de Jambes. Dans ce chapitre, nous allons poursuivre la réflexion entamée dans le chapitre précédent afin de justifier le choix de la ZACC à mettre en œuvre. Pour rappel et ce dans la suite de ce chapitre, nous ne considérerons comme réserves foncières que les terrains situés en zone d habitat et en ZACC. Ainsi, les terrains en jardins et les terrains de second rang ne seront pas pris en considération car ils sont considérés comme difficilement urbanisables à court terme (la Ville n ayant aucune emprise sur ces derniers) Analyse des réserves foncières en fonction des contraintes liées au milieu naturel L analyse des contraintes liées au milieu naturel, va nous permettre d identifier les réserves foncières pour lesquelles nous aurons le moins de contraintes existantes et qui sont donc mieux disposées à une mise en œuvre que d autres. Figure 7 : Réserves foncières dans le centre de la commune de Namur et contraintes physiques (Sources : IGN 1/ Cadastre au 1 er janvier 2009) Voir Atlas cartographique : carte n 19 (Réserves fo ncières dans les anciennes communes de Namur et Jambes, et les contraintes physiques) La carte reprise ci-avant reprend les réserves foncières et les contraintes qui leur sont liées. Page 102

9 On peut donc constater sur cette carte que de nombreuses réserves foncières sont situées soit : Dans un périmètre de protection autour d un captage d eau; Au niveau d un Site de Grand Intérêt Biologique; En aléa d inondations; Dans une zone d assainissement individuel; Dans une zone reprenant un risque d éboulements; etc. Il faut toutefois préciser que ce n est pas parce qu une zone reprend certaines contraintes, qu elle ne peut pas être mise en œuvre; mais leur mise en œuvre sera plus difficile que celles n ayant pas de contraintes. Ainsi, nous avons supposé que ces terrains ne seraient pas urbanisable à court-terme. On constate sur la carte ci-dessous que très peu de zones ne sont pas concernées par ces contraintes. Celles-ci se trouvent, pour la plupart, dans l entité de Jambes. Figure 8 : Carte des réserves foncières facilement exploitables dans le centre de la commune de Namur (Sources : DGATLP + Carte d occupation du sol Wallon + Cadastre) Voir Atlas cartographique : carte n 20 (Réserves fo ncières facilement exploitables dans les anciennes communes de Namur et Jambes) Après retrait des réserves foncières potentielles (en zone d habitat et ZACC) sur base des contraintes physiques, nous pouvons constater qu il reste 60ha situés en zone d habitat ainsi que 31,7ha en ZACC. Il est à noter qu une grande partie de ces réserves foncières sont situées dans le périmètre du Schéma Directeur d aménagement du sud-est de l agglomération de Namur, dont la ZACC du «Plateau de Belle-Vue» fait partie. Page 103

10 Analyse des terrains appartenant au secteur public En tenant compte du type de propriétaire (public ou privé) des réserves foncières présentes au niveau des anciennes communes de Namur et de Jambes, nous obtenons la carte ci-dessous. Nous pouvons constater qu il y a peu de propriétés publiques mais qu il s agit des terrains les plus facilement aménageables. A ce propos, il est à noter que la ZACC du «Plateau de Belle-Vue» se trouve en propriété publique (domaine de la Ville de Namur). Figure 9 : Carte des propriétaires des réserves foncières facilement exploitables dans le centre de la commune de Namur (Sources : DGATLP + Carte d occupation du sol Wallon + Cadastre) Voir Atlas cartographique : carte n 21 (Propriétair es des réserves foncières facilement exploitables dans les anciennes communes de Namur et Jambes) En ce qui concerne la priorité à donner à ces réserves foncières, nous nous référons au «Schéma Directeur d aménagement du sud-est de l agglomération de Namur» qui définit les zones à mettre en œuvre de manière prioritaire dans son périmètre. Page 104

11 4.3. La mise en œuvre des réserves foncières selon le Schéma Directeur d aménagement du sud-est de l agglomération de Namur Les objectifs de mise en œuvre des réserves foncières et des ZACC ont été clairement définis au travers du Schéma Directeur d aménagement durable du sud-est de l agglomération de Namur. Ceux-ci ont étés synthétisés ci-dessous. ZACC de Belle-Vue Figure 10 : Carte du Schéma Directeur d aménagement du sud-est de l agglomération de Namur (Sources : ICEDD) Les ZACC (zones d aménagement communal concerté) reprises dans le schéma directeur, au nombre de 8 pour un total de 90 hectares, sont conservées à l état de réserve d habitat à l exception de deux ZACC situées dans le périmètre de la classe A. Le schéma directeur envisage effectivement la mise en œuvre de deux zones d aménagement communal concerté (Montagne Sainte-Barbe (Plateau Belle-Vue) et entre la N4 et le Collège Notre- Dame de la Paix) en les affectant en zone d habitat et ce dans la mesure où elles permettent de conforter la structure proposée et rencontrent les critères d écomobilité et de proximité mis en avant par le schéma directeur (classe A). Page 105

12 La mise en œuvre de la ZACC «plateau Belle-Vue» est jugée prioritaire dans la mesure où elle est entièrement maîtrisée par les pouvoirs publics, permettant donc une diversification de l offre en logement et possède une valeur de localisation forte liée à la proximité immédiate du centre de Jambes. Quant à la ZACC située entre la Nationale 4 et le Collège, le schéma propose également de l affecter en zone d habitat (classe A) mais d autoriser sa mise en œuvre effective uniquement lorsque les conditions d écomobilité seront rencontrées notamment suite à la reconfiguration de la N4 et l amélioration du réseau de transports en commun. Les autres zones d aménagement communal concerté conservent leur affectation. Toutefois, il y a lieu de signaler qu elles pourront être mises en œuvre à l avenir lorsque les zones d habitat et les ZACC affectées dans le schéma directeur en zone d habitat seront saturées et ce pour autant qu elles répondent aux critères de la classe A. La priorité est donc la valorisation des terrains de la Régie foncière du plateau de Belle-Vue. Ceux-ci sont en effet les plus proches de la ville et permettront la réalisation d un éco-quartier exemplaire à l initiative de la Ville de Namur Conclusion L étude ci-dessus a mis en évidence que, si la commune veut maîtriser son urbanisation en commençant par densifier son centre (Namur et Jambes) et ce à court terme et d une manière durable en limitant le «coup par coup», elle devra rapidement mettre en œuvre les ZACC reprises dans l entité de Jambes. En plus des nombreux atouts qui seront cités dans le chapitre 6 «Compatibilité d une mise en œuvre de la ZACC», la mise en œuvre de la ZACC du «Plateau Belle-Vue» se justifie par les éléments suivants : - nombreuses réserves foncières sont situées dans des zones reprenant des contraintes physiques telles que périmètre de protection autour d un captage d eau, Site de Grand Intérêt Biologique, aléa d inondations, ces contraintes rendent plus difficile la mise en œuvre de ces zones. La ZACC du «Plateau Belle-Vue» n est, pour sa part, pas concernée par ces contraintes physiques ; - il y a peu de réserves foncières appartenant au secteur public mais la ZACC du «Plateau Belle-Vue» appartient en grande partie (82%) à la Ville de Namur. - un grand nombre de réserves foncières sont situées dans le périmètre du Schéma Directeur d aménagement du sud-est de l agglomération de Namur, dont la ZACC du «Plateau Belle-Vue». Selon ce schéma directeur, la mise en œuvre de la ZACC «Plateau Belle-Vue» est jugée prioritaire et sa mise en œuvre est clairement définie dans ce document. Les terrains du «Plateau Belle-Vue» sont en effet les plus proches de la ville et permettront la réalisation d un éco-quartier exemplaire à l initiative de la Ville de Namur. De plus la mise en œuvre de cette ZACC sous la forme d un éco quartier permettra à la Ville de répondre, pour la partie du territoire concerné, à un bon nombre d objectifs qu elle s est fixée, a savoir : bannir le développement du «coup par coup» afin de «penser globalement pour agir localement», dans un partenariat bien compris avec le secteur privé et la régie foncière ; Page 106

13 maîtriser son urbanisation en respectant les principes clés d'un aménagement responsable et durable de son territoire, à savoir : renforcer la centralité, prévoir une densité raisonnée et une bonne mixité ; la rénovation et revitalisation des noyaux urbains tels que Jambes (par exemple). développement depuis les centres urbains vers leur périphérie (les «bourgades») ; favoriser les commerces de proximité dans les villages augmenter l'offre de logements afin de répondre aux besoins qu elle rencontre. mener une politique active d'accueil de la petite enfance pour remédier aux insuffisances actuelles en la matière ; retrouver le plaisir de la rue ; améliorer la mobilité et la qualité des voies publiques ; réduire la pression du trafic automobile en proposant des alternatives de transport et en favorisant l'utilisation des transports en commun ; garantir un partage plus équitable de l'espace public entre tous ses usagers, avec une attention systématique envers les usagers faibles ; mener une politique volontariste en faveur du vélo au quotidien ; promouvoir un cadre de vie plus accueillant au travers de diverses actions. Page 107

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur PRESENTATION DU SCENARIO D AMENAGEMENT RETENU pour le compte de la Ville de Namur INSTITUT DE CONSEIL ET D'ETUDES

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain PLU Grenelle : Fiches pratiques 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain Novembre 2014 1 Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain Modération

Plus en détail

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme Beaulieu-les-Fontaines Plan Local d Urbanisme Orientation d aménagement et de programmation M.T. Projets 9 Rue du Château Mouzin 51420 Cernay-les-Reims www.mt-projets.com En application des articles L.

Plus en détail

PROJET URBAIN DURABLE // Aménagement de la ZACC du terril du Piron/

PROJET URBAIN DURABLE // Aménagement de la ZACC du terril du Piron/ PROJET URBAIN DURABLE // Aménagement de la ZACC du terril du Piron/ MCUAT/ Faculté des sciences appliquées / Année 2009-2010 LABRIQUE Julie 1// INRTODUCTION / - Mettre en œuvre la ZACC du terril du Piron

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales 1 COMMUNE D UCEL PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT : CANTON : COMMUNE : Ardèche Vals les Bains Ucel P.A.D.D ( Projet d A ménagement et de Développement D urable) Les orientations

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

Schéma de Structure communal de NAMUR. Auteur de l étude : ICEDD, Namur, en partenariat avec VIA, TRAME et CIFoP

Schéma de Structure communal de NAMUR. Auteur de l étude : ICEDD, Namur, en partenariat avec VIA, TRAME et CIFoP AVIS Réf. : CWEDD/11/AV.1462 Date : Schéma de Structure communal de NAMUR 1. DONNEES DE BASE Projet : Projet de schéma de structure communal (SSC) de Namur Demandeur : Ville de Namur Auteur de l étude

Plus en détail

Schéma de Structure Communal

Schéma de Structure Communal Schéma de Structure Communal Définition et objectifs Le SSC est un document d orientation, de gestion et de programmation du développement de l ensemble du territoire communal. Territoire concerné Il concerne

Plus en détail

Plan communal d aménagement Saint-Eloi à WAREMME

Plan communal d aménagement Saint-Eloi à WAREMME AVIS Réf. : CWEDD/13/AV.1124 Date : Plan communal d aménagement Saint-Eloi à WAREMME 1. DONNEES DE BASE Demande : Projet de plan communal d aménagement (PCA) Projet : - Localisation : Waremme, entre l

Plus en détail

AVIS. Demande de permis unique pour un centre commercial, des infrastructures sportives et des logements à FARCIENNES. Objet : Réf. : CWEDD/07/AV.

AVIS. Demande de permis unique pour un centre commercial, des infrastructures sportives et des logements à FARCIENNES. Objet : Réf. : CWEDD/07/AV. AVIS Réf. : CWEDD/07/AV.779 Liège, le 7 mai 2007 Objet : Demande de permis unique pour un centre commercial, des infrastructures sportives et des logements à FARCIENNES Avis du CWEDD portant sur la demande

Plus en détail

PLAN LOCAL d'urbanisme

PLAN LOCAL d'urbanisme PLAN LOCAL d'urbanisme Approuvé HOLTZWIHR 3. Orientations d Aménagement et de Programmation Le REVISION Approuvée par Délibération du Conseil Municipal du Le Maire SOMMAIRE Préambule... 2 1. La mise en

Plus en détail

1. RAPPORT DE PRÉSENTATION RELATIF A LA MODIFICATION DU PLAN D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL

1. RAPPORT DE PRÉSENTATION RELATIF A LA MODIFICATION DU PLAN D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL Commune de CONTERN 1. RAPPORT DE PRÉSENTATION RELATIF A LA MODIFICATION DU PLAN D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL Concerne Partie écrite zone HAB-1 03/03/2015 28A rue Jean-Pierre Brasseur, L-1258 Luxembourg, tel.

Plus en détail

PLAN LOCAL d'urbanisme

PLAN LOCAL d'urbanisme PLAN LOCAL d'urbanisme Orientations d'aménagement et de programmation PLU approuvé par DCM du 23/4/2013 Modifications simplifiées n 1 et 2 approuvées par DCM du 27/10/2014 Modification n 1 du PLU approuvée

Plus en détail

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation Montigny-sur-Vesle Plan Local d Urbanisme Orientations d aménagement et de programmation Vu pour être annexé à la délibération du approuvant le projet de Plan Local d Urbanisme. Cachet de la Mairie et

Plus en détail

6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat

6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat 6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat Des objectifs généraux de développement 2016-2026 Un objectif démographique

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

nous préparons l avenir

nous préparons l avenir Ensemble, nous préparons l avenir Une situation contrainte Entre l aéroport et le lac, le développement de Saint-Aignan-de-Grandlieu est soumis à des règles strictes. Commune périurbaine du sud-ouest de

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Prenant la suite du Plan d Occupation des Sols (POS) actuel, le Plan Local d Urbanisme (PLU) formalise les intentions d aménagement de la ville de Villiers-sur-Marne pour les 10-15

Plus en détail

AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR

AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR 2 Contexte Compte tenu : o De la superficie de la réserve foncière communale à laquelle se rajoutent des zones à urbaniser à plus ou moins long terme inscrites

Plus en détail

FICHE n I.04. Engager un conseiller en environnement et en énergie au sein de l administration communale

FICHE n I.04. Engager un conseiller en environnement et en énergie au sein de l administration communale FICHE n I.04. Engager un conseiller en environnement et en énergie au sein de l administration communale DESCRIPTION DU PROJET Cette fiche projet concerne l engagement d un conseiller en environnement

Plus en détail

Le plan communal d aménagement

Le plan communal d aménagement Le plan communal d aménagement Définition, objectifs et modalités d élaboration Urbanisme et développement territorial 2012-2013 Plan communal d aménagement - 1 Structure de l exposé DEFINITION ET CONTENU

Plus en détail

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale.

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. AUTEUR Yamina Lamrani CERTU (Centre d Etudes sur les Réseaux,

Plus en détail

Commune de Weiswampach MODIFICATION PONCTUELLE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL DE LA COMMUNE DE WEISWAMPACH

Commune de Weiswampach MODIFICATION PONCTUELLE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL DE LA COMMUNE DE WEISWAMPACH 1 Commune de Weiswampach Administration communale de Weiswampach Om Lehmpudel L-9991 Weiswampach Tél.: 97 80 75-1 MODIFICATION PONCTUELLE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL DE LA COMMUNE DE WEISWAMPACH Localité

Plus en détail

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables Commune de Projet d'aménagement et de Développement Durables SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 RAPPEL DES ENJEUX... 4 PREMIER AXE MAJEUR : ENVIRONNEMENT TOURISME AGRICULTURE... 5 LES ESPACES NATURELS

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune du Blanc-Mesnil Plan Local d Urbanisme Pièce n 3 : Orientations d Aménagement et de Programmation (OAP) Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 16 juillet 2015 arrêtant le

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir dit «Vieille Voye de Liège» à HANNUT. Réf. : CWEDD/05/AV.108. Liège, le 24 janvier 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir dit «Vieille Voye de Liège» à HANNUT. Réf. : CWEDD/05/AV.108. Liège, le 24 janvier 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.108 Liège, le 24 janvier 2005 Objet : Demande de permis de lotir dit «Vieille Voye de Liège» à HANNUT Avis du CWEDD portant sur la demande de permis de lotir dit «Vieille Voye de

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Règlement précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières

Plus en détail

FICHE n II.01. Reconvertir l ancienne maison communale en maison multiservices

FICHE n II.01. Reconvertir l ancienne maison communale en maison multiservices FICHE n II.01. Reconvertir l ancienne maison communale en maison multiservices DESCRIPTION DU PROJET Le projet vise le réaménagement de l ancienne maison communale lorsque les services de l administration

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE G2C environnement Délégation Urbanisme Sud-Ouest 316 rue Henri Becquerel 11400 CASTELNAUDARY Tél : 04-68-23-06-28 / fax : 04-68-23-06-34 e-mail : castel@altereo.fr COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles Commission départementale de la consommation des espaces agricoles Fiche de présentation des documents d'urbanisme soumis à l'avis de la CDCEA Date de la commission : Commune : SAINT-GERMAIN-DE-MODEON

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

Plan local d'urbanisme

Plan local d'urbanisme Direction Tél. : 05 46 30 34 générale 00 Fax : 05 46 30 34 09 des www.agglo-larochelle.fr services techniques contact@agglo-larochelle.fr Service Études Urbaines Plan local d'urbanisme Pièce N 3 Saint

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

Schéma Boncellois d Affectation et d Urbanisation (S.B.A.U.) Ville de SERAING Département du Développement territorial COELMONT Christian

Schéma Boncellois d Affectation et d Urbanisation (S.B.A.U.) Ville de SERAING Département du Développement territorial COELMONT Christian Schéma Boncellois d Affectation et d Urbanisation (S.B.A.U.) Ville de SERAING Département du Développement territorial COELMONT Christian Préliminaires Point de départ de la réflexion = refus, en mai 2007,

Plus en détail

Document support au débat d orientations

Document support au débat d orientations Conseil Municipal du Document support au débat d orientations Un projet de territoire structuré autour des trois axes majeurs qui constituent le territoire vélizien : CONFORTER L IDENTITÉ ASSURER L ÉQUILIBRE

Plus en détail

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 4 LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 1. LES ORIENTATIONS DU GOUVERNEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE LES OBJECTIFS DU PROGRAMME D AMÉNAGEMENT DU RÉSEAU DE SURFACE POUR LA PÉRIODE

Plus en détail

Directives pour l établissement des plans fixant les limites des constructions

Directives pour l établissement des plans fixant les limites des constructions Directives pour l établissement des plans fixant les limites des constructions Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR) Service des immeubles, patrimoine et logistique (SIPAL) Service du

Plus en détail

Construisons ensemble un avenir durable pour notre territoire!

Construisons ensemble un avenir durable pour notre territoire! S a i n t - Q u e n t i n - e n - Y v e l i n e s C o m m u n a u t é d a g g l o m é r a t i o n Réunion Publique Jeudi 18 avril à 20h45 Salle du conseil de la communauté d agglomération Construisons

Plus en détail

Propositions présentées par le CIQ CEZANNE-VALLEE DE LA TORSE dans le cadre de la préparation du PLU d Aix-en-Provence

Propositions présentées par le CIQ CEZANNE-VALLEE DE LA TORSE dans le cadre de la préparation du PLU d Aix-en-Provence Propositions présentées par le CIQ CEZANNE-VALLEE DE LA TORSE dans le cadre de la préparation du PLU d Aix-en-Provence Février 2011 Mis à jour Octobre 2013 ContributionduCIQCézanne-ValléedelaTorseauPLUdelaVilled

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION COMMUNE DE CHALONNES-SUR-LOIRE (49) Modification n 1 EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION Révision n 1 du PLU approuvée le 09 juillet 2012 Modification simplifiée n 1 approuvée

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 4 L évaluation des incidences du projet sur l environnement 2. Un outil plus adapté à la mise en valeur du patrimoine 3. Une constructibilité

Plus en détail

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural 2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural f Petits collectifs à Francheville cellaire minimal de 500 m² et une hauteur maximale de 12 m. La commune veut également concentrer le développement dans

Plus en détail

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le PLU/PLUi et Consommation de l espace Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le cadre réglementaire - La loi SRU du 13 décembre 2000 relative à la Solidarité et au

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n

I n t r o d u c t i o n 9 note n 9, septembre 2007 Le potentiel foncier constructible pour l habitat au Luxembourg en 2004 I n t r o d u c t i o n I Mieux connaître les réserves foncières disponibles pour l habitat au Luxembourg

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009. Concerne : Etude de réorganisation de l espace public dans le centre ville Etat des réflexions

CONFERENCE DE PRESSE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009. Concerne : Etude de réorganisation de l espace public dans le centre ville Etat des réflexions A T E L I E R 4 D A D A T R A N S I T E C CONFERENCE DE PRESSE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009 Concerne : Etude de réorganisation de l espace public dans le centre ville Etat des réflexions Préambule L espace

Plus en détail

Accueil. Actualisation de l inventaire des SAR contenu global du site internet

Accueil. Actualisation de l inventaire des SAR contenu global du site internet Accueil L utilisation parcimonieuse du sol et des espaces, ainsi que la qualité visuelle de notre environnement de vie sont des éléments essentiels contribuant à l épanouissement de chacun. La Wallonie

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Loir-et-Cher Commune de Salbris Pièce 3 Plan Local d Urbanisme Orientations d Aménagement et de Programmation ECMO Sarl 1 rue Nicéphore Niepce 45700 VILLEMANDEUR Tèl : 02.38.89.87.79 Fax

Plus en détail

PRÉAVIS N 74 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 74 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 74 AU CONSEIL COMMUNAL Vente d une surface de 268 m 2 comprenant la parcelle N o 1191 et une fraction de la parcelle N o 419, au prix de CHF 2'000'000.-, pour l extension de l Hôtel Real à Rive,

Plus en détail

Tableau comparatif des politiques de l habitat en Wallonie-Lorraine-Luxembourg

Tableau comparatif des politiques de l habitat en Wallonie-Lorraine-Luxembourg Programme cofinancé par l Union européenne. Fonds européen de développement régional. "L Union européenne investit dans votre avenir." Tableau comparatif des politiques de l habitat en Wallonie-Lorraine-Luxembourg

Plus en détail

Le Plan Local d Urbanisme

Le Plan Local d Urbanisme CONSEIL MUNICIPAL EXTRAORDINAIRE DU 1 er juin 2013 Le Plan Local d Urbanisme DIVONNE, VILLE VERTE Ville de Divonne-les-Bains SOMMAIRE 1. BILAN DU PLU DE 2006 À AUJOURD HUI 2. VERS UNE REVISION GENERALE

Plus en détail

Pully, le 02.12.06-1 -

Pully, le 02.12.06-1 - Tél : +41 (0) 217 215 100 Fax : +41 (0) 217 215 101 Pully, le 02.12.06-1 - Le plan directeur communal Pully, le 02.12.06-2 - Le plan directeur communal Le plan directeur pourquoi? Le plan directeur communal

Plus en détail

Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1

Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1 Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1 Huit fiches de synthèse pour un diagnostic partagé La Ville de Paris a lancé son Agenda

Plus en détail

COMMUNE DE PASSY. Département de la Haute-Savoie. Arrêté par délibération du Conseil Municipal du 28 juin 2012

COMMUNE DE PASSY. Département de la Haute-Savoie. Arrêté par délibération du Conseil Municipal du 28 juin 2012 COMMUNE DE PASSY Département de la Haute-Savoie Plan Local d Urbanisme Arrêté par délibération du Conseil Municipal du 28 juin 2012 Mis à enquête publique par arrêté du Mairie du 1 er mars 2013 Approuvé

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER Smaf PROGRAMME FONCIER 13 2009-20 -2013 QUINQUENN UENNAL SOMMAIRE 1. L Etablissement 2. Documents de planification 3. Outils fonciers 4. Bilan du programme 2004-2008 5. Programmation

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1-

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1- Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne Bureau d études Réalités 180 rue Clément Ader 42153 RIORGES Tél. 04 77 67 83 06 Fax 04 77 23 01 85 E-mail urbanisme@realites-be.fr -1- ROMAGNAT PREAMBULE

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

Point de vue d un maître d ouvrage

Point de vue d un maître d ouvrage Point de vue d un maître d ouvrage Frédérique RAMETTE Responsable du Service Contrôle d Assainissement ARTOIS COMM. INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE 28 Novembre 2013 La

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Étude de définition de filière. Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR. Assainissement non collectif

Étude de définition de filière. Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR. Assainissement non collectif AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR Assainissement non collectif Étude de définition de filière Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) DiRECTION ENVIRONNEMENT 2 ÉTUDES DE DÉFINITION DE FILIÈRE Étude

Plus en détail

CHAPITRE IV - ZONE UC

CHAPITRE IV - ZONE UC ZONE UC CHAPITRE IV - ZONE UC Caractère de la zone UC : Il s'agit d'un espace urbain péricentral de densité moyenne principalement destiné à l'habitat et aux services, où les bâtiments sont construits

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé

Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé 21 mai 2015 2 741 habitants* Secteur 8 Secteur Du Boisé CONTEXTE 7 % de la population bouchervilloise* Densité de population de 17,7 hab./ha* Densité

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour notre territoire

Une nouvelle ambition pour notre territoire Une nouvelle ambition pour notre territoire Réseaux saturés Il est temps d agir! Chacun l a constaté, le réseau routier est de plus en plus saturé. Ce constat préoccupant est renforcé par un déficit de

Plus en détail

Commune de : BEAUCROISSANT. Vu pour être annexé à la délibération. du Conseil Municipal. en date du :

Commune de : BEAUCROISSANT. Vu pour être annexé à la délibération. du Conseil Municipal. en date du : Avril 2013 Commune de : BEAUCROISSANT Orientation d Aménagement et de Programmation Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Approuvant la modification du Plan Local d Urbanisme

Plus en détail

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 2 Secteur 1 AU a : Stade/Ecole I. Contexte et objectifs Contexte Installé en rive Est de la Commune de Gréasque, le périmètre proposé à l aménagement dessine,

Plus en détail

LOCAL D URBANISME 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LOCAL D URBANISME 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Strasbourg Communauté Urbaine Commune de SOUFFELWEYERSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Février 2008 1 Le Projet d Aménagement et

Plus en détail

SOMMAIRE : Secteur «Promenade des Impressionnistes»... 2. Secteur «Bois de Launay»... 4. Secteur «Rue Bommelle»... 6

SOMMAIRE : Secteur «Promenade des Impressionnistes»... 2. Secteur «Bois de Launay»... 4. Secteur «Rue Bommelle»... 6 SOMMAIRE : Secteur «Promenade des Impressionnistes»... 2 Secteur «Bois de Launay»... 4 Secteur «Rue Bommelle»... 6 Orientations d Aménagement relatives à certains secteurs Approbation 3 février 2011 Page

Plus en détail

Le schéma d aménagement et de développement Deuxième génération MRC d Arthabaska. Le résumé

Le schéma d aménagement et de développement Deuxième génération MRC d Arthabaska. Le résumé Le schéma d aménagement et de développement Deuxième génération MRC d Arthabaska Le résumé Dernière mise à jour 23 mars 2009 INTRODUCTION Le 19 mai 2004, le Conseil de la MRC d Arthabaska adoptait le règlement

Plus en détail

Orientations* d aménagements** ( Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal approuvant le PLU le 28 mars 2013 *

Orientations* d aménagements** ( Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal approuvant le PLU le 28 mars 2013 * version V illeparisis S e i n e e t M a r n e PlanLocal d Urbanisme Orientations d aménagements Le Maire, José HENNEQUIN Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal approuvant le PLU le

Plus en détail

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local.

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. Avril 2005 Les contreparties Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. L implication du 1% Logement dans le renouvellement urbain ne se limite pas au

Plus en détail

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Améliorer la fluidité du trafic et la sécurité Mieux s orienter dans la ville Favoriser les transports en

Plus en détail

PARTIE ECRITE PLAN D AMENAGEMENT GENERAL COMMUNE DE BERDORF

PARTIE ECRITE PLAN D AMENAGEMENT GENERAL COMMUNE DE BERDORF PARTIE ECRITE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL DE LA COMMUNE DE BERDORF Vu et approuvé définitivement Berdorf, le 18 juin 2009 Le conseil communal Page 1/43 TABLE DES MATIERES PARTIE ECRITE DU PLAN D AMENAGEMENT

Plus en détail

Projet de restructuration du quartier des Amonts aux Ulis (91)

Projet de restructuration du quartier des Amonts aux Ulis (91) Les Portes de Voisins 21B rue Jacques Cartier 78960 VOISINS-LE-BRETONNEUX Tél./fax 01.30.60.96.84 Projet de restructuration du quartier des Amonts aux Ulis (91) Etude acoustique du projet Etude 090302-2

Plus en détail

DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE 3- ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) 3-1 : Meudon-sur-Seine

DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE 3- ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) 3-1 : Meudon-sur-Seine DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE Approuvé le 13 avril 2010 Modification n 1 du 24 octobre 2013 Modification n 2 du 2 juillet 2015 Modification n 3 du 2 juillet 2015 3- ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

Plus en détail

Consommation d espace en Haute-Loire

Consommation d espace en Haute-Loire Direction Départementale des Territoires (DDT) HAUTE-LOIRE PRÉFET DE LA HAUTE-LOIRE Rapport Juin 2013 Consommation d espace en Haute-Loire Mission connaissance des Territoires INDICATEURS CARTOGRAPHIQUES

Plus en détail

Organisation PDU. des trafics 2012-2022. Orientation N 2

Organisation PDU. des trafics 2012-2022. Orientation N 2 DU 2012-2022 Orientation N 2 Organisation des trafics Le lan de Déplacements Urbains (DU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes de déplacement

Plus en détail

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement A ce stade de son développement, les dynamiques et les enjeux sur la commune sont multiples. Ils concernent à la fois des enjeux de développement

Plus en détail

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 1 2 A - INTRODUCTION Le réseau de transport «Grand Paris Express»

Plus en détail

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse Beaumont Cerfontaine Chimay Couvin Doische Florennes Froidchapelle Philippeville Momignies Sivry-Rance Viroinval Walcourt SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

Plus en détail

L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS

L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS DROIT PUBLIC IMMOBILIER Construire le futur en préservant le passé est, depuis le 19 ème siècle, un enjeu majeur des

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

Charte de la Ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain

Charte de la Ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain Charte de la Ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain Adoptée le 06 novembre 2014 Charte de la ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain 1 Sommaire Préambule... 3

Plus en détail

COMMUNE DE LA PLANCHE. RAPPORT ANNUEL 2008 Du Service Public D Assainissement Non Collectif

COMMUNE DE LA PLANCHE. RAPPORT ANNUEL 2008 Du Service Public D Assainissement Non Collectif COMMUNE DE LA PLANCHE RAPPORT ANNUEL 2008 Du Service Public D Assainissement Non Collectif SPANC Commune de La Planche 1 Place de la Mairie 44140 LA PLANCHE Téléphone : 02.40.31.92.76 Fax : 02.40.31.98.20

Plus en détail

5.1. CARTE DE SYNTHESE

5.1. CARTE DE SYNTHESE 5. Cartes 143 144 5.1. CARTE DE SYNTHESE Urbanisation périmètre du PDQ Fiches de coordination lieu emblématique Mobilité axe de transit routier et multimodal : existant / projeté A3 bâtiment existant bâtiment

Plus en détail

PONTARLIER. Stratégie Globale. d Aménagement. Urbain

PONTARLIER. Stratégie Globale. d Aménagement. Urbain PONTARLIER Stratégie Globale d Aménagement Urbain Édito de Christian POURNY, Adjoint au Maire en charge de l Urbanisme La définition et la mise en œuvre d une Stratégie Globale d Aménagement Urbain visent

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

COMMUNE DE SANGUINET

COMMUNE DE SANGUINET COMMUNE DE SANGUINET PLAN LOCAL D'URBANISME Pièce n 4 : Orientations particulières d'aménagement Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du Le Maire, Bureau d'études : CREHAM

Plus en détail

GRIDAUH Écriture du SCOT. Note : La «territorialisation» des objectifs arrêtés dans le SCOT

GRIDAUH Écriture du SCOT. Note : La «territorialisation» des objectifs arrêtés dans le SCOT 1 >> LA «TERRITORIALISATION» DES OBJECTIFS ARRÊTÉS DANS LE SCOT Jean-Pierre Henry, Professeur émérite de l université, avocat spécialiste en droit public, droit de l urbanisme et droit de l environnement

Plus en détail

AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX

AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX I. POUVOIR ADJUDICATEUR I.1 Identification Commune de Saint Paul BP 44 97 861 Saint Paul Cedex Contact : Pôle Aménagement

Plus en détail

COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare

COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare Réunion publique du 24 mai 2013 Projet d écoquartier de la Gare Questions et réponses échangées lors de la réunion publique du 24 mai 2013. Quel est le projet? Aujourd'hui, nous sommes, après les phases

Plus en détail