Chapitre 2: Comment et combien produire?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 2: Comment et combien produire?"

Transcription

1 Chapitre 2: Comment et combien produire? 1. Quels facteurs l entreprise mobilise-t-elle pour produire? a. Le facteur travail -L entreprise embauche des personnes pour pouvoir produire des biens et des services. -Le facteur travail correspond au nombre de personnes qui travaillent dans l entreprise et au nombre d heures effectuées par ces personnes. Ex. ingénieur, ouvrier, vendeur. -Au sein de l entreprise, tous les travailleurs n ont pas le même niveau de diplôme (niveau de qualification). Ex. le comptable a généralement un bac +5 et l ouvrier un BEP. Cf étape 1 p 67

2 b. Le facteur capital -Les facteurs de production sont l ensemble des moyens utilisés par une entreprise pour produire. -Le capital technique regroupe le capital fixe et le capital circulant. -Le capital fixe reste plus d une année dans l entreprise (ex. local, machine-outil ) alors que le capital circulant est un bien ou un service transformé ou détruit lors de la production. Il est aussi appelé «consommation intermédiaire (ex. pétrole) Cf doc 2 p 54 manuel bordas

3 c. La combinaison productive -Pour produire, l entreprise combine des facteurs de production (capital + travail) -L entrepreneur choisit la combinaison de ces facteurs de production qui correspond au coût de production le plus faible. Il peut ainsi décider de substituer du capital au travail en remplaçant par exemple les hommes par des machines, si le coût du travail est plus élevé que celui du capital. Cela peut s inverser si le coût relatif du travail baisse. -Les facteurs de production peuvent être complémentaires si l entreprise doit augmenter la quantité d un facteur de production en même temps que celle d un autre facteurs (ex. Transpole a besoin de bus et de chauffeurs)

4 -Les facteurs de production peuvent aussi être substituables si l entreprise peut remplacer une quantité donnée d un facteur de production par une quantité supplémentaire d un autre facteur (ex. une entreprise de BTP qui remplace 10 employés par un bulldozer) -Pour l agriculture et l industrie, les machines se substituent souvent au facteur travail mais pour produire des services (secteur tertiaire), il est plus difficile de remplacer des travailleurs par des machines.

5 2. La productivité ou l efficacité de la combinaison productive a. Le rôle de la productivité dans l organisation de la production -L efficacité de la combinaison productive se mesure par l augmentation de la productivité. L entreprise calcule le rapport entre les quantités de produits finis et les ressources (facteur de production) ayant contribué à cette production. Le résultat obtenu s appelle la productivité. -La productivité du travail, qu elle soit en quantité (nombre de travailleurs) ou horaires (nombre d heures travaillées) est l indicateur le plus communément employé dans les évolutions de long terme.

6 b. Relation entre progrès technique et productivité -Le progrès technique c est l ensemble des éléments qui permettent d améliorer les méthodes de production et d accroître la productivité. -Le progrès technique est un facteur d accroissement de la productivité. Il permet: * de créer de nouveaux produits pour répondre à une demande nouvelle (innovations) * d améliorer les techniques de production * d améliorer l organisation du travail Exemple: dans l industrie automobile, mise en place de la chaîne de montage dans les années 1950 et automatisation de cette chaîne de fabrication dans les années 1990: les robots découpent les tôles et les assemblent. Cf. doc 3, page 63 du livre Hachette

7 c. Les effets du progrès technique -L utilisation d innovations techniques a un impact direct sur notre économie: * accélération de la production de biens (ex. plus de voitures produites en moins de temps) * modification de la nature de l emploi (création d emplois qualifiés au détriment d emplois peu qualifiés) -Le progrès technique a un effet bénéfique sur l ensemble de la production: les innovations composant le progrès technique améliorent: *la qualité du travail (formation de la main d œuvre), *l efficacité du capital technique (avancées technologiques), *l organisation de la combinaison productive *le développement et la commercialisation de produits finis nouveaux -

8 Ce qu il faut retenir Coûts relatifs du travail et du capital déterminent Substituabilité ou complémentarité des facteurs de production Combinaison des facteurs de production Augmentation de la productivité Augmentation de la production Stimulation de l activité économique mais effets contrastés sur l emploi

Chapitre 2 : Les facteurs de production

Chapitre 2 : Les facteurs de production Chapitre 2 : Les facteurs de production Introduction Introduction (1) Production : Emploi des ressources nécessaires à la création des biens et des services => Combinaison des facteurs de production Travail,

Plus en détail

Économie Politique I Plan du cours

Économie Politique I Plan du cours Économie Politique I Plan du cours Intro I Faits stylisés et comptabilité de la croissance II Le modèle de croissance néo classique III La croissance comme processus auto-entretenu IV Les trajectoires

Plus en détail

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique Synthèse En forte baisse jusqu au milieu des années 1990, le nombre d ouvriers non qualifiés de l électricité et de l électronique s est

Plus en détail

Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais

Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais Novembre 2010 Déroulement de la rencontre Un temps d information pour

Plus en détail

L évolution du système de production et ses conséquences sociales

L évolution du système de production et ses conséquences sociales Histoire 3 e (= le monde depuis 1914) cours n 2 Un siècle de transformations scientifiques, technologiques, économiques et sociales Ce siècle, ce sont les cent ans qui sont derrière nous, la plus grande

Plus en détail

Les déterminants de l investissement

Les déterminants de l investissement Les déterminants de l investissement Après avoir expliqué ce qu est l investissement et montré ses effets sur l économie via l offre et la demande (article du 25 octobre sur ce blog), nous allons nous

Plus en détail

Thème 11 : La présentation de l entreprise et le rapport de stage... 75

Thème 11 : La présentation de l entreprise et le rapport de stage... 75 Gestion de l entreprise 1 - L ENTREPRISE Thème 1 : L entreprise : unité de production et centre de répartition de revenus... 3 Thème 2 : L entreprise citoyenne et son éthique... 9 Thème 3 : La classification

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

Comment produire et combien produire?

Comment produire et combien produire? CHAPITRE 4 Comment produire et combien produire? MANUEL, PAGES 55-70 RAPPEL DU PROGRAMME Thèmes d exploration et questionnements associés : Comment produire et combien produire? II. Entreprises et production

Plus en détail

Devoir de contrôle n 1

Devoir de contrôle n 1 Lycée: El Hrairia Prof: Mme Manaâ. K Matière : économie Devoir de contrôle n 1 Durée : 2 heures Classe: 4 ème E&G 2 Année scolaire: 2010/2011 Partie I : (10 points) Question n 1 : (4 points) Comment un

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

SES, Première, 2011-2012 Chapitre 2 : Comment l'entreprise produit-elle? Durée : 4h½ + ½h test = 5 heures Raphaël Pradeau, Académie de Nice

SES, Première, 2011-2012 Chapitre 2 : Comment l'entreprise produit-elle? Durée : 4h½ + ½h test = 5 heures Raphaël Pradeau, Académie de Nice SES, Première, 2011-2012 Chapitre 2 : Comment l'entreprise produit-elle? Durée : 4h½ + ½h test = 5 heures Raphaël Pradeau, Académie de Nice Problématiques : - De quoi a-t-on besoin pour produire? Comment

Plus en détail

2. Penser comme un économiste

2. Penser comme un économiste 2. Penser comme un économiste La manière de penser des économistes exige une approche analytique et objective. Les économistes essayent de traiter leurs sujets avec l objectivité d un scientifique. L essence

Plus en détail

Croissance, fluctuations et crises

Croissance, fluctuations et crises Croissance, fluctuations et crises 1.1 Quelles sont les sources de la croissance économique? FICHE 2 LA PRODUCTIVITE La productivité fait partie des mécanismes les plus importants de l économie. Produire

Plus en détail

Les métiers du secteur professionnel

Les métiers du secteur professionnel Gep éditions, 2010 ISBN : 978-2-84425-748-2 2 Les métiers du secteur professionnel CHAPITRE Connaissances La notion de métier, les qualifications attendues et les formations correspondantes Les niveaux

Plus en détail

Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure

Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure Sources Etude 2009 ISM/FNC réalisée auprès d un échantillon de 500 entreprises de coiffure créées ou reprises ces 3 dernières années. Avec

Plus en détail

ACCORD EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES CHEZ ROUTES ET CHANTIERS MODERNES

ACCORD EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES CHEZ ROUTES ET CHANTIERS MODERNES ACCORD EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES CHEZ ROUTES ET CHANTIERS MODERNES PREAMBULE L entreprise ROUTES ET CHANTIERS MODERNES employait au 31 décembre 2010, 74 salariés, dont 2 femmes.

Plus en détail

Informations Rapides Réunion

Informations Rapides Réunion Informations Rapides Réunion N 7 - Décembre 0 Analyse Résultats comptables des entreprises réunionnaises en 00 Les entreprises marchandes dégagent 6 milliards d euros de valeur ajoutée La valeur ajoutée

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

Une approche sectorielle : les jeunes et les services de l automobile Séminaire IREDU 7 avril 2011

Une approche sectorielle : les jeunes et les services de l automobile Séminaire IREDU 7 avril 2011 Une approche sectorielle : les jeunes et les services de l automobile Séminaire IREDU 7 avril 2011 C2R Bourgogne I. Eléments de contexte II. Emploi III. Marché du travail IV. Formation professionnelle

Plus en détail

Terminologie de la productivité Neuchâtel, septembre 2014

Terminologie de la productivité Neuchâtel, septembre 2014 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Économie nationale Terminologie de la productivité Neuchâtel, septembre 2014 Le présent document définit la terminologie en vigueur

Plus en détail

Dossier de presse. 25 mars 2015 CONTEXTE GENERAL

Dossier de presse. 25 mars 2015 CONTEXTE GENERAL Dossier de presse 25 mars 2015 CONTEXTE GENERAL La Semaine nationale de l'industrie est organisée à l'initiative de la Direction Générale des Entreprises avec le concours de plus de 35 partenaires et de

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

LA PRODUCTION DANS L'ENTREPRISE

LA PRODUCTION DANS L'ENTREPRISE THEME 2 LA PRODUCTION DANS L'ENTREPRISE 2.1 : Comment l'entreprise produit-elle? Année 2012-13. classe de 1 ES. Guy Vassallucci 1/10 Programme officiel : FEUILLE DE ROUTE Thèmes Notions essentielles Indications

Plus en détail

Dans les années à venir, de plus en plus de personnes. Les métiers porteurs ET MÉTIERS D AVENIR STRATÉGIES GAGNANTES

Dans les années à venir, de plus en plus de personnes. Les métiers porteurs ET MÉTIERS D AVENIR STRATÉGIES GAGNANTES Les métiers porteurs L augmentation des départs à la retraite des baby-boomers va accroître le nombre de postes à pourvoir. Les métiers exercés dans l industrie sont toutefois très divers et tous ne sont

Plus en détail

Projet subventionné par la Commission Européenne.

Projet subventionné par la Commission Européenne. Projet du Ministère de la Promotion Féminine «L égalité de salaire, défi du développement démocratique et économique» réalisé dans le cadre de la stratégie communautaire en matière d égalité entre les

Plus en détail

Synthèse des actes de la semaine des métiers de l économie verte en Nord Pas de Calais du 16 au 19 octobre 2012

Synthèse des actes de la semaine des métiers de l économie verte en Nord Pas de Calais du 16 au 19 octobre 2012 Vert, l avenir! L économie passe au vert Synthèse des actes de la semaine des métiers de l économie verte en Nord Pas de Calais du 16 au 19 octobre 2012 Ce projet est cofinancé par l Union européenne.

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

MONDIALISATION SUR LESRH

MONDIALISATION SUR LESRH CONSÉQUENCES DE LA MONDIALISATION SUR LESRH Source: Mondialisation, compétitivité et développement des compétences, Bernard FOURCADE, Les notes du LIRHE, mai 2002 (http://lirhe.univ-tlse1.fr/publications/notes/368-02.pdf)

Plus en détail

Séminaire "BTS Technico-commercial"

Séminaire BTS Technico-commercial Séminaire "BTS Technico-commercial" Résultats de l'enquête ABEFIA - 2006 Analyse des besoins en formation initiale et en apprentissage CGI, Confédération Française du Commerce Interentreprises Grenoble,

Plus en détail

Questionnaire A votre avis

Questionnaire A votre avis Questionnaire A votre avis Lisez chacune des 20 propositions du questionnaire. Si vous pensez que la proposition décrit ce qui se passe dans une entreprise, inscrivez un + dans la colonne +. Si vous pensez

Plus en détail

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Secteur Tertiaire 6 ème édition - 2003 Réali sé par la Chambre de Commerce et d Industrie Centre en partenariat avec le pôle ORFE du Groupement

Plus en détail

Direction Régionale Pôle emploi Ile-de-France Regard sur la situation du marché du travail en Ile-de-France

Direction Régionale Pôle emploi Ile-de-France Regard sur la situation du marché du travail en Ile-de-France Direction Régionale Pôle emploi Ile-de-France Regard sur la situation du marché du travail en Ile-de-France SOMMAIRE 1. Présentation du territoire : L Ile-de-France en quelques chiffres 2. La demande d

Plus en détail

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Introduction Comment expliquer l ensemble des échanges observés dans un cadre théorique cohérent? Pourquoi chercher un cadre théorique englobant?

Plus en détail

QUIZZ. «Egalité professionnelle ; qu en savez vous?»!

QUIZZ. «Egalité professionnelle ; qu en savez vous?»! QUIZZ «Egalité professionnelle ; qu en savez vous?»! Avant-Propos Dans les entreprises, la question de l égalité professionnelle n apparaît pas souvent comme un réel problème parce que : # Les stéréotypes

Plus en détail

Feuille de travail Calculatrice de sécurité à l intention des petites entreprises

Feuille de travail Calculatrice de sécurité à l intention des petites entreprises Introduction Nom de lʼentreprise Description Étape 1 : Coûts de l incident consacré à offrir les premiers soins du secouriste pour offrir des soins au travailleur blessé s des personnes qui assurent les

Plus en détail

Branche professionnelle des entreprises du Négoce et de l industrie des produits du sol, engrais et produits connexes

Branche professionnelle des entreprises du Négoce et de l industrie des produits du sol, engrais et produits connexes Observatoire prospectif des métiers et des qualifications Branche professionnelle des entreprises du Négoce et de l industrie des produits du sol, engrais et produits connexes (Convention Collective Nationale

Plus en détail

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS Selon l enquête de satisfaction et de devenir des bénéficiaires

Plus en détail

elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching

elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching contact@acces-conseil.fr www.creafem.fr www.facebook.com/bge.accesconseil

Plus en détail

Environnement Economique de l Entreprise. Cas 2 : Les décisions des entreprises

Environnement Economique de l Entreprise. Cas 2 : Les décisions des entreprises Environnement Economique de l Entreprise Cas 2 : Les décisions des entreprises Objectifs du cas : Comprendre les décisions des entreprises: - Choix des techniques et des facteurs de production (comment

Plus en détail

Risques d exclusion numérique en milieu professionnel

Risques d exclusion numérique en milieu professionnel NOTES NOTES ÉDUCATION PERMANENTE N N 18 2007-20 OCTOBRE 2005 SEPTEMBRE 2007 ASSOCIATION POUR POUR UNE UNE FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ CHAUSSÉE DE HAECHT, 579 B-1031 BRUXELLES RUE DE L ARSENAL, 5 B-5000

Plus en détail

THEME : ENTREPRISES ET PRODUCTION. Qui produit des richesses?

THEME : ENTREPRISES ET PRODUCTION. Qui produit des richesses? THEME : ENTREPRISES ET PRODUCTION Qui produit des richesses? Sensibilisation : Vidéoprojeter les images suivantes. Interroger les élèves sur les points communs et différences. Faire émerger les notions

Plus en détail

Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF

Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF EUROMED Migration III: Réinsertion sociale et professionnelle des migrants

Plus en détail

L ARTISANAT EN MOSELLE

L ARTISANAT EN MOSELLE Résultats des enquêtes OPALE L ARTISANAT EN MOSELLE Votre situation économique Situation actuelle Dans les 5 ans Bonne et excellente 27,3% (Lorraine 29%) Amélioration 25,7% (Lorraine 24%) Moyenne 54% (Lorraine

Plus en détail

Les SERVICES aux ENTREPRISES

Les SERVICES aux ENTREPRISES G R E F B r e t a g n e Les SERVICES aux ENTREPRISES EN BRETAGNE Emploi et formation DONNÉES ET TENDANCES DU SECTEUR PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Contrat de projets Etat-Région Novembre 2012 SOMMAIRE La

Plus en détail

Les coûts de production

Les coûts de production Les coûts de production Chapitre 1 Faculté des sciences économiques et de gestion Le sens de la concurrence Un marché parfaitement concurrentiel a les caractéristiques suivantes: Un grand nombre d!offreurs

Plus en détail

LA DEQUALIFICATION PROFESSIONNELLE DES ETRANGERS EN SUISSE Claudio Bolzman CEDIC, HES-SO, SO, Genève Communication à la Conférence internationale Metropolis, Lisbonne, 2-66 octobre 2006 Données sur la

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 2. La production dans l entreprise Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 2.1 : Comment l entreprise produit-elle?

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

Le progrès technique au cœur de notre modèle de développement «Fourastié Sauvy»

Le progrès technique au cœur de notre modèle de développement «Fourastié Sauvy» Le progrès technique au cœur de notre modèle de développement «Fourastié Sauvy» L économiste et démographe du XXème siècle, Alfred Sauvy (1898-1990), rapporte cette anecdote au début de son livre «La machine

Plus en détail

Accroître la compétitivité des entreprises canadiennes par la recherche, le développement, l innovation et la commercialisation

Accroître la compétitivité des entreprises canadiennes par la recherche, le développement, l innovation et la commercialisation Accroître la compétitivité des entreprises canadiennes par la recherche, le développement, l innovation et la commercialisation À propos de la NACO Fondée à titre d organisme sans but lucratif en 2002,

Plus en détail

EBAUCHES DE PLANS : CHAPITRE 1 / CROISSANCE, CAPITAL ET PROGRES TECHNIQUE

EBAUCHES DE PLANS : CHAPITRE 1 / CROISSANCE, CAPITAL ET PROGRES TECHNIQUE EBAUCHES DE PLANS : CHAPITRE 1 / CROISSANCE, CAPITAL ET PROGRES TECHNIQUE SOURCE ET LIMITES DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE 1. Dans quelle mesure la croissance économique accompagne-t-elle le développement?

Plus en détail

La ventilation hommes-femmes dans le bilan social

La ventilation hommes-femmes dans le bilan social La ventilation hommes-femmes dans le bilan social Colloque du 12 février 2015 Comment lutter contre l écart salarial entre hommes et femmes? Pierrette Heuse Service Analyse micro-économique Structure de

Plus en détail

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158 MAINTENANCE L e domaine professionnel de la maintenance concentre 5 emplois, soit 3,4 des actifs de la région. Composé de deux familles de métiers, ce domaine, est mieux représenté en Alsace que dans le

Plus en détail

Évolution des consommations de gaz naturel en France

Évolution des consommations de gaz naturel en France Évolution des consommations de gaz naturel en France Congrès du gaz Département Marché du gaz La prévision des consommations chez GRTgaz Sectorisation des consommateurs : résidentiel, tertiaire, industrie,

Plus en détail

Fiche synthétique de la commune du Tampon. Maison de l Emploi du Grand Sud Réunion MDEGSR

Fiche synthétique de la commune du Tampon. Maison de l Emploi du Grand Sud Réunion MDEGSR Fiche synthétique de la commune du Tampon Maison de l Emploi du Grand Sud Réunion 2013 Commune du Tampon (97430) La démographie En 2009, la commune du Tampon possède une population totale de 72658 habitants

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Management Stratégique. Laurent Dorey

Management Stratégique. Laurent Dorey Laurent Dorey Mercredi 05 Novembre 2014 Programme : Concept d organisation Classifications des entreprises Management, la nouvelle donne Concept d organisation : «L entreprise est un agent économique dont

Plus en détail

Connaissance de l entreprise

Connaissance de l entreprise Connaissance de l entreprise Qu est-ce que l entreprise? Sur la place du marché : L entreprise est une organisation dont la fonction principale est de produire des biens et des services destinés à la vente,

Plus en détail

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1).

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1). L insertion professionnelle s est légèrement améliorée par rapport à l an passé puisque le taux d emploi a progressé de 4 points. Le taux de chômage, en revanche, demeure toujours important avec plus d

Plus en détail

1. La technologie a profondément modifié la nature du travail dans la plupart des économies avancées

1. La technologie a profondément modifié la nature du travail dans la plupart des économies avancées Philippe Vivien : La croissance mondiale, la productivité et l inflation sont de plus en plus déconnectées la transition énergétique ouvre la voie aux générations futures La question est assez complexe.

Plus en détail

Bien plus que du Textile...

Bien plus que du Textile... Bien plus que du Textile Edito Matériau souple d avenir, le textile s impose désormais dans tous les secteurs d activités : aéronautique, médical, agriculture, industrie, électronique, bâtiment, Ses nombreuses

Plus en détail

L emploi et les métiers en 2022. Défi Métiers 9 décembre 2015

L emploi et les métiers en 2022. Défi Métiers 9 décembre 2015 L emploi et les métiers en 2022 9 décembre 2015 Prospective des métiers et qualifications : pourquoi? Troisième vague Utilité Pour les acteurs de la formation initiale et professionnelle Pour les acteurs

Plus en détail

Pourquoi est-il essentiel d investir?

Pourquoi est-il essentiel d investir? Pourquoi est-il essentiel d investir? L actualité économique de ces derniers mois renvoie sans cesse à l insuffisance voire l absence de croissance économique et d investissements dans les pays de la zone

Plus en détail

CURRICULUM VITAE PRÉSENTATION

CURRICULUM VITAE PRÉSENTATION CURRICULUM VITAE BERNARD POITRAS Président directeur général Plastique Micron inc. PRÉSENTATION Gestionnaire accompli au niveau de la production industrielle, Bernard Poitras a gravi tous les échelons

Plus en détail

Approche sur l'organisation d'une entreprise

Approche sur l'organisation d'une entreprise Activités de classe - Parcours Avenir - niveau 3 e Objectif Approche sur l'organisation d'une entreprise Découvrir comment les métiers, les secteurs professionnels et l'entreprise s'organisent Objectifs

Plus en détail

1 174 projets de recrutement en 2013

1 174 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin d Oyonnax 1 174 projets de recrutement en 213 18,9 % des 1 529 établissements enquêtés dans le bassin de Bourg en Bresse envisagent de réaliser

Plus en détail

Découvrir des métiers en distinguant production de biens et de services

Découvrir des métiers en distinguant production de biens et de services Fiche d animation Compétence A3 Découvrir des métiers en distinguant production de biens et de services Objectif Amener les élèves à identifier des critères de regroupement des métiers. Faire découvrir

Plus en détail

L emploi à Genève. http://clio-texte.clionautes.org/l-emploi-a-geneve.html. L emploi à Genève. par Charlotte Grimaldi, Patrice Delpin

L emploi à Genève. http://clio-texte.clionautes.org/l-emploi-a-geneve.html. L emploi à Genève. par Charlotte Grimaldi, Patrice Delpin http://clio-texte.clionautes.org/l-emploi-a-geneve.html L emploi à Genève par Charlotte Grimaldi, Patrice Delpin Mise en ligne : mercredi 1er juillet 2015 i Genre, démographie, statistiques i Genre, démographie

Plus en détail

SOCIOLOGIE DES ORGANISATIONS

SOCIOLOGIE DES ORGANISATIONS Objectifs spécifiques... 2 1- Les fonctions économiques... 2 1.1- Production et répartition des biens et services : deux fonctions économiques classique des entreprises... 2 1.2-L innovation, une récente

Plus en détail

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL 1. L AQUITAINE Une région en croissance La région Aquitaine s inscrit depuis la fin des années quatre-vingt-dix dans le peloton de tête des régions françaises

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION En raison notamment des prochains départs massifs à la retraite et de la disponibilité restreinte d une main-d œuvre qualifiée, il devient essentiel pour les entreprises du secteur du caoutchouc

Plus en détail

La crise de l emploi: défis à relever pour les politiques du marché du travail et des affaires sociales

La crise de l emploi: défis à relever pour les politiques du marché du travail et des affaires sociales Organisation for Economic Co-operation and Development Conseil d Orientation pour l emploi, Paris, le 2 avril 2009 La crise de l emploi: défis à relever pour les politiques du marché du travail et des

Plus en détail

L EMPLOI DANS LES INDUSTRIES DE LA METALLURGIE D AQUITAINE

L EMPLOI DANS LES INDUSTRIES DE LA METALLURGIE D AQUITAINE L EMPLOI DANS LES INDUSTRIES DE LA METALLURGIE D AQUITAINE 1. Spécificité des Industries de la Métallurgie d Aquitaine Avec 57 000 salariés, les Industries de la Métallurgie d Aquitaine représentent 10%

Plus en détail

Partie 2 Entreprises et production

Partie 2 Entreprises et production CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Partie 2 Entreprises et production Introduction La production est réalisée par des organisations de nature très différente et aux objectifs très variés, mais toutes

Plus en détail

AU TOTAL, 8 SECTEURS EMPLOIENT 1.5 MILLION DE SALARIÉS EN FRANCE

AU TOTAL, 8 SECTEURS EMPLOIENT 1.5 MILLION DE SALARIÉS EN FRANCE On les trouve dans les transports, la médecine, la production d énergie Elles sont là aussi où on ne les voit pas, comme dans les consoles de jeux ou les tablettes tactiles. La création et le développement

Plus en détail

Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. Emploi au niveau de la licence. Emploi non qualifié. En recherche d'un emploi

Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. Emploi au niveau de la licence. Emploi non qualifié. En recherche d'un emploi 008/009 IUT - Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle (AI) spécialité Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM) parcours automatismes

Plus en détail

Le salaire. en 7 questions

Le salaire. en 7 questions Le salaire en 7 questions Sommaire Comment lire ma fiche de paie? p.4 Comment se calcule mon salaire? p.6 Quelle est la différence entre salaire brut et salaire net? La qualification, c est quoi? p.8 C

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

Présentation de l établissement

Présentation de l établissement 2008-2009 Présentation de l établissement La structure du Lycée des Métiers : Un Lycée Professionnel Un Centre de Formation d Apprentis (C.F.A.) La Mission Générale d Insertion ( M.G.I.) Les effectifs

Plus en détail

BUDGET PROVINCIAL 2016

BUDGET PROVINCIAL 2016 BUDGET PROVINCIAL 2016 MESURES IMPACTANT L INDUSTRIE DE LA FABRICATION DE MEUBLES Le gouvernement du Québec a déposé le 17 mars dernier son budget 2016-2017. La lecture du Plan économique du Québec a permis

Plus en détail

Philippe GERMAIN Secrétaire Général de l'observatoire National des Métiers de l Animation et du Sport

Philippe GERMAIN Secrétaire Général de l'observatoire National des Métiers de l Animation et du Sport 1 Ministère de l Education Nationale, de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Ministère de la Jeunesse des Sports et de la Vie Associative Paris le mercredi 27 avril 2005 Objet :Résultat de l étude

Plus en détail

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR 2014 Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Commune du Tampon (97430) La démographie En 2010, la commune du Tampon possède une population totale de 74174 habitants

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

2.2.2. Système de veille permanent du mode de management (exemple de restitution de l entreprise C)

2.2.2. Système de veille permanent du mode de management (exemple de restitution de l entreprise C) 2.2.2. Système de veille permanent du mode de management (exemple de restitution de l entreprise C) OUTIL Identification du système : un processus : accueil / formation / gestion des effectifs / environnement

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

Offres d'emplois sur les communes de DURBUY, EREZEE, HOTTON, LA ROCHE, RENDEUX.

Offres d'emplois sur les communes de DURBUY, EREZEE, HOTTON, LA ROCHE, RENDEUX. Offres d'emplois sur les communes de DURBUY, EREZEE, HOTTON, LA ROCHE, RENDEUX. Date : Employeur : Adresse :.. N de téléphone :. NOM DE LA PERSONNE ENTENDUE : FONCTION:.. 1. En tant qu'employeur, vous

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

Leçon 1. Généralités : typologies, flux

Leçon 1. Généralités : typologies, flux Leçon 1 Généralités : typologies, flux Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : d'identifier les caractéristiques techniques et économiques de gestion des flux. Gérard Casanova SOMMAIRE

Plus en détail

Travail autonome en couple

Travail autonome en couple Katherine Marshall La croissance récente du travail autonome a fait l objet d un certain nombre d études. Celles-ci ont surtout porté sur les facteurs déterminants, les transitions, les jeunes et les femmes

Plus en détail

Accumulation du capital, progrès technique et croissance

Accumulation du capital, progrès technique et croissance CHAPITRE 2 Accumulation du capital, progrès technique et croissance Ouverture C est l informatique. Le texte montre que dans certains cas le progrès technique n est pas considéré comme positif. C est en

Plus en détail

BÉNÉVOLAT ET MÉCÉNAT: VALORISATION COMPTABLE

BÉNÉVOLAT ET MÉCÉNAT: VALORISATION COMPTABLE BÉNÉVOLAT ET MÉCÉNAT: VALORISATION COMPTABLE DELMAS Christian 27 juin 2013 Généralités sur le bénévolat Définition: don de temps librement consenti et gratuit. «Petit Robert 2009» étymologie latine benevolus

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier de

MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier de MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE DÉCEMBRE 2010 Un ZOOM sur le métier de CHEF D EQUIPE EN CONSTRUCTION MECANIQUE OU EN TRAVAIL DES METAUX Dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, Plan stratégique transversal pour

Plus en détail

Randstad, un partenaire emploi incontournable

Randstad, un partenaire emploi incontournable Randstad, un partenaire emploi incontournable Sommaire Randstad dans le monde / Randstad en France Les engagements de Randstad Randstad, un réseau 100% spécialisé par métier Notre expertise RH La recherche

Plus en détail

Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014

Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014 Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014 QUESTIONNAIRE A RETOURNER AVANT LE 15 MARS 2014 3 possibilités de réponse : 1. Par courrier, grâce à l enveloppe T ci-jointe adressée à Infraforces Rapport

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION Intitulé du Parcours métiers TP ASSISTANT(E) DE DIRECTION BILINGUE TP SECRETAIRE COMPTABLE TP ASSISTANT RESSOURCES HUMAINES

Plus en détail