L'efficacité énergétique : dynamiques dans les pays du Sud et réflexions sur la coopération Nord - Sud

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'efficacité énergétique : dynamiques dans les pays du Sud et réflexions sur la coopération Nord - Sud"

Transcription

1 L'efficacité énergétique : dynamiques dans les pays du Sud et réflexions sur la coopération Nord - Sud Les mécanismes de financement de l efficacité énergétique Zoom sur des exemples internationaux José Lopez, Directeur de la SEM Energies POSIT IF Conférence des idées pour le développement, AFD le 5 avril 2013

2 Les incitations financières publiques classiques Dispositifs d incitations financières : Subventions Avances remboursables Fonds publics (budget, taxes) : subventions, prêts bonifiés, garanties, ex: le FRME en France Incitations fiscales (amortissement accéléré, exemptions fiscales, TVA à taux réduit, crédits d impôt) - SOFERGIE Plus récemment, réductions de taxes dans le cadre d accords volontaires 2

3 Les incitations financières publiques classiques Deux grandes limites de l intervention publique : - Ressources budgétaires limitées pour accompagner un changement d échelle dans l exploitation des potentiels d EE et ENR), - Capacité de financement limitée des entreprises (en priorité réservée aux investissements de cœur de métier) et des ménages : malgré les aides, une part importante de l investissement reste à leur charge. 3

4 Caractéristiques des outils financiers développés dans le cadre de partenariats public-privé Instruments adossés à des produits financiers de marché Participation d investisseurs et d opérateurs privés Exigence de rentabilité des projets et de qualité des porteurs de projets Objectif à long terme de développement d un marché soutenable pour l efficacité énergétique et les ENR 4

5 Les outils dédiés à la maîtrise de l énergie dans les pays en transition, émergents et en développement Démarrage au cours des 10 dernières années Associent des financements privés et publics avec le soutien/la participation de donateurs et d institutions internationales (GEF, Banque Mondiale, Banque Asiatique de Développement, BERD, KFW, AFD, PROPARCO ) Portage et gestion souvent privés zone d intervention nationale ou régionale (Afrique, Asie, Europe de l Est) 5

6 Premiers Constats 1. Difficultés à intégrer les spécificités propres aux projets d efficacité énergétique et renouvelables 2. Corrélativement : possible inadéquation des outils financiers aux besoins de financement des projets 3. Profil du gestionnaire/critères d investissements pas toujours adapté 4. Nécessité d insérer un schéma d assistance technique 6

7 Facteurs de succès - Associer les acteurs locaux (publics et privés) et nationaux - Coupler la compétence technique et financière, - Tenir compte des contextes et particularismes régionaux/nationaux, s appuyer sur les réseaux techniques existants, - Analyser la nature des besoins financiers (capital, quasi-capital, dette, garanties, etc.) et définir les outils d intervention en conséquence, - Intégrer les schémas d assistance technique dès la phase de conception de l outil. 7

8 Le Fonds Rotatif Thaïlandais pour les Economies d Energie Banque Siam City Budget de l Etat Fonds ENCON 43 M DEDE financement Institut de Recherche en Energie Fournit des formations et une assistance 8 technique aux Banques Banque Bangkok PCL. Corporation industrielle de finance de Thaïlande Banque militaire thaïlandaise Banque de Thaïlande Banque Sri Ayutthaya PRETS Industries désignées Bâtiments désignés Plafond des taux d intérêt à 4% Prêt Max.: 1,1 M Durée Max. du prêt: 7 ans

9 Le Fonds DEXIA-Fondelec INVESTISSEURS BERD (20 M ) Dexia (20 M ) KPIC Singapore, Kansai Electric et Marubeni (30 M ), Mitsui et Co Europe (1 M ) Fondelec CEE Corp Management (0,1 M ) 9 FFEM (convention de soutien) Intervention directe Intervention indirecte Participation en capital Dette convertible FONDS DEXIA- FONDELEC ESCO Création/renforcement de sociétés dédiées Participation directe au financement de projets d EE ou d EnR Projets d EE ou EnR Projets d EE ou EnR Projets d EE ou EnR

10 Le Partenariat Berlinois pour les Economies d Energie ESCO 1 ESCO 2 ESCO 3 ESCO 4 ESCO sélectionnée par appel d offre Partenaire pour les économies d énergie Agence Berlinoise pour l Energie Economies garanties Paiement Négociation du contrat Gouvernement de BERLIN 10 Investissement Accord sur la fourniture d énergie POOL DE BATIMENTS Bâtiments publics 1(ex: hôpitaux) Bâtiments publics 2 (ex: écoles) Bâtiments publics 3 (ex: piscines) Etc. Fournisseur d énergie Sélection des bâtiments Assistance pour la préparation de la base de données énergétiques sur les bâtiments

11 Conclusions Secteurs bénéficiaires : essentiellement les secteurs public et industriel Peu adaptés au secteur résidentiel (sauf ESF) et au secteur des transports moyens et grands projets (sauf ESF) Source de financement : publique et privée. Une intervention publique est nécessaire pour : Promouvoir le dispositif - Bonifier les taux d intérêt Accroître le niveau des garanties Financer les surcoûts / couvrir les risques (subventions), etc. Conditions favorables à la mise en place de ces Fonds: 11 Organisation minimum du marché de l EE et des EnR Existence d équipes locales compétentes Prix de l énergie proche du coût réel de l énergie, etc.

12 Présentation d Energies POSIT IF 12

13 Plan de financement d une opération de rénovation portée par Energies POSIT IF Contribution propriétaire Economies d énergies Via Tiers Financement Financement incorporé à l offre Instruments de marché : CEE Aides publiques Financement d une opération de rénovation énergétique Subventions directes : Anah Aides fiscales : exonération TFPB Prêts bancaires bonifiés à la copropriété (Eco PTZ ) Pénalités fiscales (éventuelles) : taxe carbone 13

14 Composantes de l offre de rénovation énergétique en copropriété Le schéma contractuel Copropriété Mandat AMO «Travaux» Syndic «Accompagnateurs» publics (ADEME, Région IdF, Ville de Paris ) / associatifs (ALEC/EIE, APC, PACT, UNARC ) Tranche ferme développement du projet de rénovation Contrat de conception/réalisation avec options : Tranche optionnelle Options : pilotage de la performance énergétique, maintenance, entretien, dépannage Option Garantie de Résultat Energétique Option Tiersfinancement Energies POSIT IF (mandataire) 14 Architecte Groupement d entreprises de construction Bureau d Etude Thermique Société de services énergie

Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies?

Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies? Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies?

Plus en détail

Présentation de la SEM «Energies POSIT IF» :

Présentation de la SEM «Energies POSIT IF» : Réunion régionale sur les outils de l'efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment Présentation de la SEM «Energies POSIT IF» : (Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique

Plus en détail

Le projet d opérateur énergétique public régional : «La Sem Ile-de-France Energies Nouvelles»

Le projet d opérateur énergétique public régional : «La Sem Ile-de-France Energies Nouvelles» CHANTIER COPROPRIETE DU PLAN BÂTIMENT GRENELLE Réunion d échanges sur les initiatives des collectivités territoriales visant à soutenir la rénovation énergétique des copropriétés Le projet d opérateur

Plus en détail

et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne

et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne Tiers Investissement et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne La Caisse des Dépôts au service du territoire Quatre

Plus en détail

Les contrats de performance énergétique (CPE)

Les contrats de performance énergétique (CPE) Énergies POSIT IF France Île-de-France RESPONSABILITÉ Responsable du Unité de mise en œuvre du Modèle de mise en œuvre Services d'exploitation Type de projets Ambitions/Objectifs Bénéficiaires Mécanisme

Plus en détail

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR Energies POSIT IF» : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Crédit photo : ARENE IDF Crédit photo : CLER Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Ensemblier technique, financier

Plus en détail

JEREMIE AUVERGNE. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux. Politique partenariale

JEREMIE AUVERGNE. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux. Politique partenariale JEREMIE AUVERGNE I. Présentation de l action Le programme JEREMIE Auvergne (Joint European Ressources For Micro To Medium Entreprises) a été créé à partir d une initiative de la Commission européenne et

Plus en détail

14h45!15h30 : Le tiers financement un outil adapté et/ou adaptable aux ménages précaires?

14h45!15h30 : Le tiers financement un outil adapté et/ou adaptable aux ménages précaires? «Quels ingrédients pour une transition énergétique juste?» Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France 14h45!15h30

Plus en détail

Opérateur de Services Énergétiques Régional (OSER) Jeudi de l ALEC - 21 juin 2012

Opérateur de Services Énergétiques Régional (OSER) Jeudi de l ALEC - 21 juin 2012 Opérateur de Services Énergétiques Régional (OSER) Jeudi de l ALEC - 21 juin 2012 Contexte Ambition régionale de réduction des Émission de Gaz à Effet de Serre de - 40% d ici 2020 Analyse des besoins Étude

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique Atelier ManagEnergy, 27 mars 2014 Boris Bailly Directeur associé, I Care Environnement Le secteur du bâtiment sur le podium

Plus en détail

RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES

RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES UNE OFFRE D ACCOMPAGNEMENT TECHNIQUE À TOUTES LES ÉTAPES ET DANS LA DURÉE En Afrique et au Moyen-Orient, comme en Asie et en Amérique latine, les entreprises

Plus en détail

La SEM Energies POSIT IF, un outil au service de la rénovation énergétique des logements collectifs

La SEM Energies POSIT IF, un outil au service de la rénovation énergétique des logements collectifs Promouvoir, Organiser, Soutenir, Inventer la Transition en Ile de France La SEM Energies POSIT IF, un outil au service de la rénovation énergétique des logements collectifs Mme Hélène GASSIN, Vice-présidente

Plus en détail

QUELLES SOLUTIONS POUR FINANCER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE?

QUELLES SOLUTIONS POUR FINANCER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE? QUELLES SOLUTIONS POUR FINANCER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE? Romain Morel CDC Climat Recherche Ian Cochran CDC Climat Recherche Transitions énergétiques en France et en Allemagne CIRAC / Maison

Plus en détail

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR Energies POSIT IF» : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Crédit photo : ARENE IDF Crédit photo : J. Berthier Présentation d Energies POSIT IF et de ses

Plus en détail

Comité de pilotage départemental 12 novembre 2013

Comité de pilotage départemental 12 novembre 2013 PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT (PREH) Comité de pilotage départemental 12 novembre 2013 La rénovation de l habitat : un triple enjeu Environnement Réduire les consommations d énergie pour

Plus en détail

Rénovation en copropriété. Démarche globale 27/10/2015

Rénovation en copropriété. Démarche globale 27/10/2015 Rénovation en copropriété Démarche globale 27/10/2015 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques et financiers

Plus en détail

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal Plan de rénovation énergétique de l habitat Plan de Rénovation Energétique de l Habitat Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal DOSSIER DE PRESSE Aurillac, le 18 octobre 2013 CONTACTS DE

Plus en détail

LES AIDES REGIONALES. Accroître et structurer une offre de qualité. le 26 juin 2008

LES AIDES REGIONALES. Accroître et structurer une offre de qualité. le 26 juin 2008 LES AIDES REGIONALES A LA CREATION D ACTIVITE Accroître et structurer une offre de qualité Forum professionnel des services à la personne Forum professionnel des services à la personne L aide régionale

Plus en détail

Conseil régional de Picardie

Conseil régional de Picardie SPEE Picardie France Région Picardie RESPONSABILITÉ PUBLIC - PRIVÉ Responsable du Unité de mise en œuvre du Modèle de mise en œuvre Services d'exploitation Type de projets Conseil régional de Picardie

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session Objectifs pédagogiques GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum par Analyser les procédures de préparation et de montage des projets.

Plus en détail

«Initiative Sfax», un modèle de gouvernance territoriale au service de la création d entreprise innovante sur les territoires

«Initiative Sfax», un modèle de gouvernance territoriale au service de la création d entreprise innovante sur les territoires «Initiative Sfax», un modèle de gouvernance territoriale au service de la création d entreprise innovante sur les territoires Anne CHATAURET anne.chatauret@orange.fr Tunis, 22-23 Octobre 2015 Le contexte

Plus en détail

C est pour répondre à ces objectifs que nous vous présentons ce rapport aujourd hui.

C est pour répondre à ces objectifs que nous vous présentons ce rapport aujourd hui. Rapport CR 88-13 : RENFORCEMENT DES MESURES EN FAVEUR DE L EFFICACITE ENERGETIQUE ET DE LUTTE CONTRE LA PRECARITE ENERGETIQUE ET SOCIALE DANS LES POLITIQUES REGIONALES EN FAVEUR DU LOGEMENT ET ENERGIE

Plus en détail

L intermédiation financière. Agence Française de Développement

L intermédiation financière. Agence Française de Développement L intermédiation financière Agence Française de Développement 1 L AFD en quelques mots Institution financière spécialisée, l Agence Française de Développement est l opérateur pivot du dispositif français

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat DOSSIER DE PRESSE Jean-Louis BORLOO, Valérie LETARD et Benoist

Plus en détail

Mettre en place la subvention du Concours et son environnement

Mettre en place la subvention du Concours et son environnement Mettre en place la subvention du Concours et son environnement Forum «1ers contacts t» 28 juin 2011 www.oseo.fr Le groupe OSEO Notre mission : soutenir l innovation et la croissance des entreprises. OSEO

Plus en détail

Financement des énergies renouvelables

Financement des énergies renouvelables Financement des énergies renouvelables DERBI 5 juin 2008 Perpignan oseo.fr Interventions d OSEO OSEO intervient dans trois domaines principaux : Le financement des investissements et du cycle d exploitation

Plus en détail

Lac Beira, Colombo Ratnapala Perera. Agence Française de Développement SRI LANKA

Lac Beira, Colombo Ratnapala Perera. Agence Française de Développement SRI LANKA Lac Beira, Colombo Ratnapala Perera Agence Française de Développement Sri Lanka Au cours des dernières années, deux événements majeurs ont marqué le pays : le tsunami dévastateur de 2004 et la fin du conflit

Plus en détail

La place des CEE dans un parcours intégré de rénovation énergétique

La place des CEE dans un parcours intégré de rénovation énergétique La place des CEE dans un parcours intégré de rénovation énergétique 11 décembre 2014 Marie-Christine Prémartin, Directrice Exécutive des Programmes, ADEME Bâtiment & Loi Transition Energétique (1/2) Quelques

Plus en détail

La reprise d entreprise

La reprise d entreprise Les nouveaux outils de financement de la reprise La reprise d entreprise Se faire accompagner d un investisseur financier Pourquoi, avec Qui et Comment ouvrir son capital? 1. Pourquoi? Le capital investissement

Plus en détail

RÔLE DU MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

RÔLE DU MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Royaume du Maroc Ministère de l Economie et des Finances RÔLE DU MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LA MICROFINANCE AU MAROC CASABLANCA, LE 20 MARS 2015 AZIZ ALOUANE CHEF

Plus en détail

La SEM Energies POSIT IF : le Tiers-financement appliqué à la rénovation énergétique du logement collectif francilien

La SEM Energies POSIT IF : le Tiers-financement appliqué à la rénovation énergétique du logement collectif francilien La SEM Energies POSIT IF : le Tiers-financement appliqué à la rénovation énergétique du logement collectif francilien La Région Ile-de-France crée en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations,

Plus en détail

La mobilisation des ressources à l AFD

La mobilisation des ressources à l AFD 13/11/2013 La mobilisation des ressources à l AFD Soumana ALOU HAROUNA Sommaire 1 ) L AFD en quelques mots p. 4-5 Rôle Missions Champs géographique 2 ) L activité de l AFD... p. 7-9 Les niveaux d engagements

Plus en détail

Le financement de la réhabilitation thermique des bâtiments

Le financement de la réhabilitation thermique des bâtiments Le financement de la réhabilitation thermique des bâtiments Sommaire Problématique globale du financement vert Ressources financières Outils de financement Outils de garantie Structures de portage Valeur

Plus en détail

SOMMAIRE. 1- Objet du mode opératoire «GFPP» 3. 2- Domaine d application 3. 3- Définitions et terminologie 3. 4- Descriptif détaillé 3

SOMMAIRE. 1- Objet du mode opératoire «GFPP» 3. 2- Domaine d application 3. 3- Définitions et terminologie 3. 4- Descriptif détaillé 3 SOMMAIRE 1- Objet du mode opératoire «GFPP» 3 2- Domaine d application 3 3- Définitions et terminologie 3 4- Descriptif détaillé 3 4-1- Gestion Financière des Projets 3 4-1-1 Rappel des conditions générales

Plus en détail

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE Le Programme «Habiter Mieux» en FRANCE Etat des lieux Contexte National : La précarité énergétique pèse sur les ménages les plus fragiles depuis de nombreuses

Plus en détail

"Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte?

Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? "Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? ingéniosité Crédit images J. DOMEAU Quelles sont les vraies opportunités de développement pour vos entreprises?" 1 Contexte

Plus en détail

Conseil d administration Fédération Française de Scrabble 2 Octobre 2010. Présentation de Jacques LIBERT Gérant de Promolettres

Conseil d administration Fédération Française de Scrabble 2 Octobre 2010. Présentation de Jacques LIBERT Gérant de Promolettres Conseil d administration Fédération Française de Scrabble 2 Octobre 2010 Présentation de Jacques LIBERT Gérant de Promolettres Plan de l intervention Présentation de JL (civilité et expérience ) La feuille

Plus en détail

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Introduction : Ce document vise à présenter de manière chronologique les étapes d un projet de rénovation en copropriété. Vous y trouverez

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Présentation de la Maison de l Entreprise

Présentation de la Maison de l Entreprise Présentation de la Maison de l Entreprise Organisation Intermédiaire de Développement du Secteur Privé Historique La Maison de l Entreprise du Bénin est née de la transformation, d une association professionnelle

Plus en détail

Contrat d appui TPE/Artisanat

Contrat d appui TPE/Artisanat Contrat d appui TPE/Artisanat Soutenir les TPE et les entreprises artisanales de production, de services à l industrie, dans leurs projets d investissements, lors des phases de création, de transmission/reprise,

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le modèle allemand

L efficacité énergétique dans le modèle allemand L efficacité énergétique dans le modèle allemand Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four 75006 Paris - France www.iddri.org 16/10/2012 1 Les objectifs du tournant

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Avril 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 DEPLOIEMENT LOCAL DE PLATEFORMES DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT PRIVE Date limite de dépôt du dossier pour un financement 2015 : 11/09/2015

Plus en détail

Aides financières en copropriété. Atelier ADIL 31 / EIE 19 mai 2015

Aides financières en copropriété. Atelier ADIL 31 / EIE 19 mai 2015 Aides financières en copropriété Atelier ADIL 31 / EIE 19 mai 2015 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques

Plus en détail

LE FINANCEMENT PAR EMPRUNT. Il est essentiellement constitué des emprunts indivis et des emprunts obligataires :

LE FINANCEMENT PAR EMPRUNT. Il est essentiellement constitué des emprunts indivis et des emprunts obligataires : Une firme pour financer ces investissements, à le choix entre 2 options ; soit le financement par fonds propre ; soit le financement par l endettement. Dans cette fiche, nous allons définir et décrire

Plus en détail

Réunion CDFE du 22 février 2013. Une mission. au service des entrepreneurs et de leurs partenaires

Réunion CDFE du 22 février 2013. Une mission. au service des entrepreneurs et de leurs partenaires Réunion CDFE du 22 février 2013 Une mission au service des entrepreneurs et de leurs partenaires Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Financer

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

finance en MéditerranM diterranée e Quel impact? Tunis 5 mai 2008 Vers une adaptation du cadre juridique et réglementaire

finance en MéditerranM diterranée e Quel impact? Tunis 5 mai 2008 Vers une adaptation du cadre juridique et réglementaire 4ème Conférence FEMIP : Micro finance en MéditerranM diterranée e Quel impact? Tunis 5 mai 2008 Vers une adaptation du cadre juridique et réglementaire 1 Le cadre juridique De la micro finance en TUNISIE

Plus en détail

Le mot de l ambassadeur. Le SCAC s engage au Togo. L Institut français du Togo, ce n est qu un au revoir! Lycée français de Lomé : l orientation, un

Le mot de l ambassadeur. Le SCAC s engage au Togo. L Institut français du Togo, ce n est qu un au revoir! Lycée français de Lomé : l orientation, un Le mot de l ambassadeur. Le SCAC s engage au Togo. L Institut français du Togo, ce n est qu un au revoir! Lycée français de Lomé : l orientation, un projet à construire. Coopération de défense. Agence

Plus en détail

PLAN DE RELANCE DE L ECONOMIE

PLAN DE RELANCE DE L ECONOMIE COMITÉ INTERMINISTÉRIEL D AMÉNAGEMENT ET DE COMPÉTITIVITÉ DES TERRITOIRES PLAN DE RELANCE DE L ECONOMIE DOSSIER D INFORMATION LYON - 2 FEVRIER 2009 Ce dossier est téléchargeable sur : www.premier-ministre.gouv.fr

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

VILLE DE TORCY L EXEMPLE DES OPAH DU QUARTIER DU MAIL

VILLE DE TORCY L EXEMPLE DES OPAH DU QUARTIER DU MAIL POLITIQUE LOCALE DE L HABITAT L Opération Programmée d Amélioration de l Habitat: Outil des Collectivités Territoriales face aux enjeux de la précarité énergétique VILLE DE TORCY L EXEMPLE DES OPAH DU

Plus en détail

MedAcademy Qualification de projets : comment promouvoir des investissements. Casablanca. Mercredi 1 er juin 2011

MedAcademy Qualification de projets : comment promouvoir des investissements. Casablanca. Mercredi 1 er juin 2011 Le Maroc et l investissement durable MedAcademy Qualification de projets : comment promouvoir des investissements durables en Méditerranée? Casablanca Mercredi 1 er juin 2011 L Agence Marocaine de Développement

Plus en détail

MODALITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Comment mobiliser les ressources du secteur privé?

MODALITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Comment mobiliser les ressources du secteur privé? 24 octobre 2012 MODALITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Comment mobiliser les ressources du secteur privé? Presentation Marc Ziegler / Institutions et Développement RAPPEL DES PRINCIPALES

Plus en détail

Présentation et éléments de compréhension du Business Plan

Présentation et éléments de compréhension du Business Plan Présentation et éléments de compréhension du Business Plan La préparation, la méthodologie, le fond, la forme et les pièges à éviter 1 Objectifs de la formation Connaitre et comprendre les différentes

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements : point d avancement

Les mesures pour relancer la construction de logements : point d avancement Les mesures pour relancer la construction de logements : point d avancement Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité 72, rue de Varenne,

Plus en détail

Cadre d intervention Outre-mer 2014-2016. 03 avril 2014

Cadre d intervention Outre-mer 2014-2016. 03 avril 2014 Cadre d intervention Outre-mer 2014-2016 03 avril 2014 1 0 Sommaire de la présentation 1. Contexte général 1.1 Poursuivre le rattrapage économique 1.2 et le rattrapage social 1.3 Un modèle de développement

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE. Promouvoir un développement durable et partagé

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE. Promouvoir un développement durable et partagé L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE Promouvoir un développement durable et partagé L AFD ET LA MÉDITERRANÉE Le groupe Agence Française de Développement (AFD) est autorisé à intervenir

Plus en détail

Accès à l Énergie et Microfinance Quelles perspectives?

Accès à l Énergie et Microfinance Quelles perspectives? Accès à l Énergie et Microfinance Quelles perspectives? AIE - Agence Internationale de l Energie Paris, 4 Juin 2009 Pascale Geslain Sommaire I. A propos de la microfinance 1. Au sujet de PlaNet FiNance:

Plus en détail

Etiquetage développement durable

Etiquetage développement durable 18 juin 2008 - Conférence de presse Etiquetage développement durable Notation des produits Caisse d Epargne dans le cadre du programme Bénéfices Futur Sommaire 1. Bénéfices Futur, un engagement durable

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes 24 juin 2011- Rennes PREBAT2 Plate-forme de recherche et d expérimentation sur l énergie dans le bâtiment "Vers des réhabilitations à très basse consommation Analyse des facteurs socioéconomiques en jeu

Plus en détail

!Jean-Baptiste Bernard

!Jean-Baptiste Bernard VILLES ET TERRITOIRES DURABLES : LES ENJEUX DE L EFFICACITE ENERGETIQUE CONCEPTION D UN ILÔT :!Jean-Baptiste Bernard ECOME Le coût de construction augmente en fonction de la performance énergétique, Comment

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

DGITM - AIPCR Aspect financier de la prise en compte du changement climatique dans les projets d infrastructures

DGITM - AIPCR Aspect financier de la prise en compte du changement climatique dans les projets d infrastructures DGITM - AIPCR Aspect financier de la prise en compte du changement climatique dans les projets d infrastructures Alexia Leseur Directrice de programme Territoires I4CE le 13 novembre 2015 Ministère de

Plus en détail

Accélérer l accès à l eau et à l assainissement : intensifier la participation du secteur privé en AFRIQUE SUB-SAHARIENNE

Accélérer l accès à l eau et à l assainissement : intensifier la participation du secteur privé en AFRIQUE SUB-SAHARIENNE Accélérer l accès à l eau et à l assainissement : intensifier la participation du secteur privé en AFRIQUE SUB-SAHARIENNE FORMATION I. FONDAMENTAUX SUR LES PPP Dakar, 5 juin 2012 Agenda Présentation de

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Février 2013 Dossier de presse Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Sommaire : Communiqué de presse Favoriser l accession à

Plus en détail

Annexe financière pour l année 2013

Annexe financière pour l année 2013 1/5 Nom de votre association ----------------------------------------------------------------------------- Sigle -----------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Opérateur de services énergétiques régional - OSER

Opérateur de services énergétiques régional - OSER Modèle 5 Opérateur de services énergétiques régional - OSER Région Rhône-Alpes France RESPONSABILITÉ PUBLIQUE Responsable du Unité de mise en œuvre du Modèle de mise en œuvre Services d'exploitation Projets

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

Conseil et formation en création, reprise et développement d entreprise OBJECTIFS DE LA FORMATION :

Conseil et formation en création, reprise et développement d entreprise OBJECTIFS DE LA FORMATION : Conseil et formation en création, reprise et développement d entreprise FORMATION «GESTIONNAIRE DE PETITES ET MOYENNES STRUCTURES» CODE CPF 2593 448 HEURES SOIT 56 JOURS DE FORMATION DE LA FORMATION :

Plus en détail

Journée thématique Hydroélectricité SEM EnR Syndicat d Énergies

Journée thématique Hydroélectricité SEM EnR Syndicat d Énergies Journée thématique Hydroélectricité SEM EnR Syndicat d Énergies 27 septembre2013 Points abordés Missions des Syndicats d Énergies Développement des EnR Structure locale adaptée : Société d Économie Mixte

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique Axe 3 : Promouvoir l efficacité énergétique Objectif Thématique 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 dans

Plus en détail

Françoise ROHKEN, Dexia Crédit Local

Françoise ROHKEN, Dexia Crédit Local CONFERENCE TECHNIQUE 30 septembre 2010 Auditorium Maison de l Habitat 17h00 Les prêts bonifiés Françoise ROHKEN, Dexia Crédit Local 1 Relever le défi de la rénovation énergétique Une démarche innovante

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

PILOTAGE BANCAIRE COMPTABLE. Un tableau de bord incontournable SYLVIE GRILLET-BROSSIER FRANÇOISE TISSOT RICHARD VINADIER

PILOTAGE BANCAIRE COMPTABLE. Un tableau de bord incontournable SYLVIE GRILLET-BROSSIER FRANÇOISE TISSOT RICHARD VINADIER PILOTAGE COMPTABLE BANCAIRE Un tableau de bord incontournable SYLVIE GRILLET-BROSSIER FRANÇOISE TISSOT RICHARD VINADIER SOMMAIRE Principales abréviations... 11 Préface de Jean-Paul Caudal... 13 Directeur

Plus en détail

QUELQUES OUTILS POUR RÉNOVER SON BIEN IMMOBILIER

QUELQUES OUTILS POUR RÉNOVER SON BIEN IMMOBILIER LIVRET À DESTINATION DES PARTICULIERS QUELQUES OUTILS POUR RÉNOVER SON BIEN IMMOBILIER PRÉAMBULE Ce livret s adresse à tout particulier (bailleur ou occupant) qui souhaite rénover ou réhabiliter son bien

Plus en détail

L AFD ET L ACTION EXTÉRIEURE DES COLLECTIVITÉS FRANÇAISES

L AFD ET L ACTION EXTÉRIEURE DES COLLECTIVITÉS FRANÇAISES L AFD ET L ACTION EXTÉRIEURE DES COLLECTIVITÉS FRANÇAISES Développer des complémentarités avec la coopération décentralisée L hôtel de ville d Istanbul / photo AFD L hôtel de ville de Ouagadougou / F.

Plus en détail

PROPARCO DANS LA RÉGION DU MÉKONG Entreprendre pour un avenir durable

PROPARCO DANS LA RÉGION DU MÉKONG Entreprendre pour un avenir durable PROPARCO DANS LA RÉGION DU MÉKONG Entreprendre pour un avenir durable CAMBODGE LAOS VIETNAM Christian Berger ACCOMPAGNER LE DYNAMISME DU SECTEUR PRIVÉ DANS LA RÉGION DU MÉKONG PROPARCO conduit ses activités

Plus en détail

Efficacité énergétique : les moyens d une politique

Efficacité énergétique : les moyens d une politique Efficacité énergétique : les moyens d une politique BERNARD LAPONCHE / JANVIER 2012 Ancien directeur général de l Agence française pour la maîtrise de l énergie (AFME, aujourd hui ADEME), Bernard Laponche

Plus en détail

PROJET MASEN. Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique. Termes de référence

PROJET MASEN. Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique. Termes de référence PROJET MASEN Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique Mission du 07 juin au 11 juin 2010 1. Présentation du projet Afin de s affranchir de la dépendance aux énergies fossiles,

Plus en détail

En partenariat avec. Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée?

En partenariat avec. Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour sécuriser votre Patrimoine Sécuriser votre Patrimoine

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

RDV. du financement QUELQUES CONSEILS DE NOS EXPERTS. En collaboration avec :

RDV. du financement QUELQUES CONSEILS DE NOS EXPERTS. En collaboration avec : RDV du financement QUELQUES CONSEILS DE NOS EXPERTS. En collaboration avec : FINANCER SA CROISSANCE PAR LE FINANCEMENT BANCAIRE Quelle est l information qui me sera demandée par une institution financière

Plus en détail

Energies renouvelables et développement durable

Energies renouvelables et développement durable Energies renouvelables et développement durable Christian de Gromard AFD/TED, Transport et Energie Durable «Les Energies Renouvelables au service de l humanité» 40 ème anniversaire du congrès international

Plus en détail

Cahier des charges pour une prestation de compatibilité pour l Atelier Parisien d Urbanisme

Cahier des charges pour une prestation de compatibilité pour l Atelier Parisien d Urbanisme Cahier des charges pour une prestation de compatibilité pour l Atelier Parisien d Urbanisme 22 avril 2013 1. Présentation de l Apur... 2 1.1. Création, missions... 2 1.2. Statuts et membres... 2 1.3. Fonctionnement...

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

Les aides financières 2015. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

Les aides financières 2015. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 Les aides financières 2015 Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Dans le neuf 2 PTZ + : Neuf Primo-accédant. Acquisition d une résidence principale.

Plus en détail

Les interventions de l AFD en faveur du secteur privé dans les Outre-mer. European Cluster Days 18 Mars 2015 Strasbourg

Les interventions de l AFD en faveur du secteur privé dans les Outre-mer. European Cluster Days 18 Mars 2015 Strasbourg Les interventions de l AFD en faveur du secteur privé dans les Outre-mer European Cluster Days 18 Mars 2015 Strasbourg Plan de la présentation 1. Activité dans les Outre-mer 2. Mandat de l AFD en faveur

Plus en détail

Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique

Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère des Finances et des Comptes publics Conférence bancaire et financière Organisée par Mme Ségolène Royal Ministre de l'ecologie,

Plus en détail

DÉCEMBRE 2015 ÉPARGNER ET INVESTIR VERT. lesclesdelabanque.com N 7 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT

DÉCEMBRE 2015 ÉPARGNER ET INVESTIR VERT. lesclesdelabanque.com N 7 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT DÉCEMBRE 2015 lesclesdelabanque.com ÉPARGNER ET INVESTIR VERT N 7 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT SOMMAIRE CE GUIDE VOUS EST OFFERT PAR Introduction 2 Pourquoi investir dans l épargne verte? 4 Comment

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

PRÉSENTATION DE AFRICA LINK CAPITAL

PRÉSENTATION DE AFRICA LINK CAPITAL PRÉSENTATION DE AFRICA LINK CAPITAL ALC, UN PARTENAIRE DE RÉFÉRENCE Cabinet de Conseil Financier et Arrangeur indépendant, fondé en 2006 par Mr Serge Tidiane DIOP (ex-cadre de AMB West Africa -Département

Plus en détail