2 e SYMPOSIUM SUR LA SECURITE DE L INFORMATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2 e SYMPOSIUM SUR LA SECURITE DE L INFORMATION"

Transcription

1 2 e SYMPOSIUM SUR LA SECURITE DE L INFORMATION 11 DECEMBRE 2014

2

3 Programme 08h30 09h00 09h10 10h00 10h45 11h 12h45 13h30 14h00 14h20 16h00 Café Welcome Electronic archiving in hospitals. How far can we go and how? Philippe VRAY (Inami/Riziv), Gery MOLLERS (UCL St Luc) Time stamping, Electronic orders and digital signatures (Medicines, Lab, imaging, procedures): conditions for a legal implementation. Olivier NAEYAERT (UZ VUB) Discussion animée par Philippe Vray (Inami) et Luc Nicolas (SPF) Coffee break The cloud in practice Luc NICOLAS (SPF SP/FOD VG): Introduction et modération Peter BERGHMANS (GZA): Models for transmural care Jef POFFYN (Emmaus): Reasons for choice- key technical and organizational aspects Pierre-Michael MAZARS & Pierre BOIRON: The French cloud implementation and regulatory framework in practice: Région sans film (Ile de France): PACS en SaaS (GCSD-SISIF) BREAK Walking Lunch Short presentation of posters (5 min/poster) Operational management of ethical committees Hans VINCKE (FAGG/AFMPS) Ehealth ROADMAP Update on some key elements Claude MICHEL (St Pierre, Bruxelles): Ehealth box use in Hospitals: Constraints and solutions Marc VRANCKS: (CHU Charleroi) Challenges to system to system communication: the UREG example Luc Nicolas (SPF SP/FOD VG): Hubs-metahub and other related actions. Update Drink and closure 1

4 09h10 Electronic archiving in hospitals. How far can we go and how? Philippe VRAY (Inami/Riziv) Philippe Vray est attaché-juriste au service des Soins de santé de l INAMI. Il y est plus particulièrement chargé des institutions de soins et du droit des nouvelles technologies appliquées aux soins de santé. Au début des années 2000, l INAMI s est engagé avec le SPF Santé publique, la BCSS, les organismes assureurs dans un processus visant à la modernisation, à la simplification et à l informatisation des échanges dans le secteur des soins de santé. Dans cette perceptive, différents projets et engagements ont vu le jour dans le cadre des contrats d administration de l INAMI depuis 2002 : Carenet, plateforme e-health, My Carenet, prescription électronique, dossier patient informatisé. La présente contribution vise à faire le point sur la situation légale et réglementaire de l archivage dans les hôpitaux en ce qui concerne la force probante. Un accent particulier est mis sur les diverses prescriptions en usage à l hôpital.» 2

5 Electronic archiving in hospitals. How far can we go and how? Gery MOLLERS (UCL St Luc) Arrivé aux Cliniques Universitaires Saint-Luc Bruxelles en 1987, il office en tant que conseiller en sécurité du système d information depuis Après avoir exercé simultanément des fonctions de chef de projet et de responsable de développement informatique, Il est également CSSI de l Hôpital Psychiatrique du Beau vallon depuis Diplômé INFOSAFE - certificat en management de la sécurité des SI (UNamur - ICHEC). Participe aux groupes de travail «conseiller en sécurité» du SPF Santé et de la plateforme ehealth. Archivage électronique au sein des Cliniques Univ. Saint Luc - partage d expériences Le travail inter-métiers dans l hôpital et les soins coordonnées inter-institutions renforcent la place centrale de l information pour assurer des soins de qualité. Conserver et partager l information est ainsi un enjeu stratégique et un défi permanent, pour pérenniser l information dans un domaine en constante évolution. Dès les années 80, les CUSL ont cherché des réponses à la gestion optimale des archives. Depuis 2002, une politique de dématérialisation des dossiers médicaux a été appliquée. La mise en œuvre fit appel aux ressources internes, mais aussi à la sous-traitance. Se basant sur une conformité aux normes ISO (ISO14721, 15489, 27799) et le choix d une architecture certifiée HIPAA, la gestion de l archive numérique requiert une approche sécurisée tant technique qu organisationnelle. Cela passe ainsi par une gestion des accès logiques efficiente et performante, en accord avec la politique de sécurité de l information adoptée par l institution et s intégrant dans les solutions supportant la gestion du dossier médical. 3

6 10h00 Time stamping, Electronic orders and digital signatures (Medicines, Lab, imaging, procedures..): conditions for a legal implementation. Olivier NAEYAERT (UZ VUB) 1997: Ingénieur commercial spécialisé en systèmes d information de gestion - Université d Anvers : Arthur Andersen : Consultant en gestion et organisation ICT : Deloitte Manager ««Enterprise Risk Services» : VIVAQUA: Responsable du département ICT 2013 : CIO UZ Bruxelles L hôpital Universitaire UZ à Bruxelles a déjà intégré depuis plusieurs années l usage du système de time stamping et l emploie principalement dans le cadre de la prescription informatisée du médicament. Après une introduction portant sur la mise en place du système, la trajectoire d implémentation, l infrastructure utilisée et une description des principaux obstacles à la mise en œuvre, nous nous intéresserons surtout aux perspectives futures. Pour quelles autres indications UZ Bruxelles veut-il faire usage du timestamping et quels obstacles se dressent encore sur son chemin? Discussion animée par Philippe Vray (Inami) et Luc Nicolas (SPF). 4

7 11h00 The cloud in practice Peter BERGHMANS (GZA): Models for transmural care Peter Berghmans est un spécialiste en gestion de la sécurité et de la vie privée. En tant que conseiller en sécurité pour les hôpitaux GZA, il contribue à l optimalisation des processus liés à la sécurité de l information. Il donne un cours sur la sécurité de l information à l Institut Thomas More et officie en tant que chercheur au sein du Business Intelligence Competence Center et de la plateforme Mobilab. En outre il est engagé dans l élaboration de politique de sécurité de l information auprès de villes Flamandes et des CPAS, entre autres en tant qu auditeur. En 2014, un nouveau décret régional (Flandre) portant sur le partage de données a été approuvé. De plus les hôpitaux sont aujourd hui confrontés de plus, en plus à des processus de soins transmuraux et doivent s intégrer dans des réseaux de soins. Cet exposé tentera de jeter quelques lumières sur cet enjeu du point de vue du conseiller en sécurité de l information. 5

8 The cloud in practice Jef POFFYN (Emmaus): Reasons for choice- key technical and organizational aspects Actif au sein de l asbl Emmaüs depuis septembre 2007 après un parcours dans le secteur des soins de santé et le secteur privé ICT, tant en Belgique qu à l étranger. Jusque septembre 2000 chef du service informatique de la région Mechelen/Duffel et dans la foulée jusque janvier 2013 collaborateur informatique pour l hôpital psychiatrique de Duffel. C est durant cette période que le saut du dossier papier au dossier électronique a été effectué. Membre depuis février 2013 de l équipe de gestion ICT d Emmaüs en tant que gestionnaire sectoriel du secteur santé mentale et depuis Novembre 2014, gestionnaire également du secteur bien-être. Contributeur actif au partenariat entre 22 institutions psychiatriques afin d implémenter un DPE dans el cloud (SaaS). Groupes de travail : Zorgnet Vlaanderen- ICT voor GGZ, FOD -action 7 psy DPE. La décision d utiliser le cloud dans une version Software as a service est originellement liée à une decision du fournisseur de dossier patient. Ce fournisseur non-belge a migré son application dans le cloud. Ce choix a un impact sur plusieurs niveaux dans l organisation : Aspects techniques : Connexion sécurisée à la solution. Connexions aux autres partenaires (Software, autorités, partenaires de soins). Séparation des données au sein de la solution. Environnement DTAP (Développement, Test, Acceptation et Production). Aspects organisationnels : Conclusion d un SLA adapté aux conditions du cloud computing. STOA. Nouvelles possibilités de collaboration avec les autres organisations (institutions). Aspects juridiques : Difficultés liées au cadre légal belge non encore adapté au cloud. Impact sur les aspects techniques et organisationnels de l absence de cadre légal. Adaptations du cadre légal et recommandations de l autorité (européenne). 6

9 The cloud in practice Pierre-Michael MAZARS & Pierre BOIRON: The French cloud implementation and regulatory framework in practice: Région sans film (Ile de France): PACS en SaaS (GCSD-SISIF) Pierre Boiron, directeur du GCS D-SISIF depuis Avait assuré entre 2009 et 2010 le pilotage de la contractualisation du programme Région Sans Film. Pierre-Mickael MAZARS chef de projet au GCS D-SISIF. Depuis 2011, Responsable des déploiements RSF, a assuré le pilotage et l accompagnement des établissements pendant les 4 années de déploiement du programme. Le programme Région Sans Film (RSF), premier Cloud Régional Français en imagerie médicale, propose aux établissements privés et publics Franciliens des services de RIS, PACS et Archivage délivrés en mode SaaS. Cette initiative rendue possible grâce à l évolution de la règlementation a permis à la région de proposer depuis Avril 2010 aux établissements franciliens, ayant un plateau technique d imagerie, de s équiper au travers d un contrat aux conditions négociées par le GCS D-SISIF. A l heure du bilan, après 4 années de vie du projet, ce sont 39 établissements qui ont souscrit aux services proposés dans le cadre de RSF et l utilisent quotidiennement en production représentant un volume en année pleine de 2 millions d examens. 7

10 14h00 Operational management of ethical committees Hans VINCKE (FAGG/AFMPS) H.Vincke travaille depuis juin 2013 pour la division R&D de l AFMPS où il est la personne de contact pour les comités éthiques belges. Il est particulièrement impliqué dans la gestion du site web interactif et le processus accréditation des comités éthiques belges. Le site web interactif donne aux sponsors la possibilité d introduire on line une demande d essai clinique. Il offre la possibilité à toutes les parties impliquées dans la demande (comité éthique compétent pour l avis unique, comité(s) éthique(s) compétent(s) pour l avis local, AFPMS), via d utiliser un interface unique. Celui-ci tient compte des responsabilités inhérentes à chaque partie ainsi que des deadlines stipulés par la loi. L interface permet en outre un échange d information entre les différents acteurs impliqués. L objectif est de permettre un meilleur respect des deadlines légaux et une meilleure communication entre les différents acteurs. L exposé sera complété par une intervention de l Institut Bordet (E.Stanus) qui mettra en avant le rôle du conseiller en sécurité dans cette problématique. 8

11 14h20 Ehealth ROADMAP Update on some key elements Claude MICHEL (St Pierre, Bruxelles): Ehealth box use in Hospitals: Constraints and solutions. Dr Claude MICHEL, docteur en médecine UCL (1984), licencié en informatique UCL-Sciences Appliquées (1988). Parcours professionnel : responsable de l équipe de développement informatique de la composante médicale de la Défense, à l hôpital militaire Reine Astrid : consultant aux Cliniques Universitaires Saint-Luc (UCL); impliqué dans le développement interne des outils de gestion du résumé clinique minimum, puis de documentation médicale (serveur de résultats, puis formulaires structurés) : directeur informatique au CHU Saint-Pierre. Représentant hospitalier auprès d ABruMeT depuis 2008; à ce titre, représentant d ABruMeT auprès du G19, puis du Comité de Concertation des Utilisateurs de la plateforme ehealth. Président du groupe de travail de ce comité sur la ehealthbox. L exposé couvrira différents aspects liés à la Ehealth box, son architecture, ses interfaces et ses services. Les scenarii les plus communs seront décrits, sur base d exemples concrets. Nous discuterons également un certain nombre d options qui ont été proposées récemment de façon à élargir l usage de cet outil aux messages non cryptés, tels que les fonctions de transfert/ notification sous le contrôle de l utilisateur final. Finalement, nous décrirons les fonctionnalités liées à une autre extension, un répertoire d adresses couplés aux sources authentiques utilisées dans le cadre de la Esanté. 9

12 Ehealth ROADMAP Update on some key elements Marc VRANCKS: (CHU Charleroi) Challenges to system to system communication : the UREG example Docteur en médecine, chirurgie et accouchement U.L.B Spécialisation en médecine interne et médecine d urgence, chef de service associé des Services d Accueil des Urgences, Services Mobiles d URgences et du Centre hyperbare du CHU de Charleroi depuis 2010 Maître de stage U.L.B. Maîtrise en Management des Institutions de Soins et de Santé Responsable du paramétrage du Dossier Patient Informatisé des Urgences En prenant l exemple particulier de l enregistrement UREG, l exposé décrit comment le principe WORM (Write Once Read Many) permet de saisir en temps réel dans un Dossier Patient Informatisé les informations cliniques acquises par les différents acteurs de la prise en charge du patient. L implication d un clinicien dans le paramétrage et l implémentation S2S sont les facteurs clés de succès pour simultanément acquérir des données exigées par un registre externe à l institution et améliorer la prise en charge clinique ainsi que la gestion des données tant du service d urgence que du RHM. Le rôle du conseiller en sécurité en support à ces processus sera également exploré. 10

13 Ehealth ROADMAP Update on some key elements Luc Nicolas (SPF SP/FOD VG): Hubs-metahub and other related actions. Update. Luc Nicolas est licencié en sciences politiques et en économie. Il a étudié le mandarin en Chine Populaire pendant plusieurs années avant de s engager pendant 16 ans avec Médecins Sans Frontières où il occupa des fonctions de coordination stratégique et opérationnelle tant au niveau du terrain que du siège. Depuis 2005, il officie comme expert au sein du Service Public Fédéral de la Santé publique où il est chargé de la mise en place de projets d informatique et de télématique médicale. Deux ans après la clôture des travaux ayant permis l élaboration de la Roadmap Esanté , cet exposé tentera de faire un premier bilan des réalisations effectuées à ce jour et des progrès espérés à court et moyen terme. Il se focalisera en particulier sur les actions qui concernent au premier plan les institutions hospitalières, à savoir les actions 2 (dossier patient hospitalier), 5 (Hubs-metahub), 7 (dossier psychiatrique), 10 (dossier santé personnel),13 (Terminologie) et 18 (registres). 11

14 Nous rejoindre 11 DECEMBRE 2014 Adresse : SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement ESPACE BARA, 1 e étage Place Victor Horta, 40 Bte Bruxelles N13 78 TEC 365a De Lijn 116, 117, 118, 134, 136, 137, 140, 144, 155, 170 et 171 L 2, Taxis L 2, 6 TEC 123 TEC W ICR 9, 9a, 9b Parking gratuit au -6 du parking Q-Park (introduire le ticket au -4) Traduction simultanée à disposition (Français/Néerlandais) 12

15 Contact Nicolas Luc Tel: +32 (0)

16 Place Victor Horta, 40 Bte Bruxelles Ed. Resp. : Dr. Dirk Cuypers, Place Victor Horta 40 Bte 10, Bruxelles Conception graphique : Thierry Sauvenière Copyright : OLEKSANDR MARYNCHENKO - 123rf.com

BIG DATA PARIS Révolutionnez votre gestion des Données Patients!

BIG DATA PARIS Révolutionnez votre gestion des Données Patients! BIG DATA PARIS Révolutionnez votre gestion des Données Patients! 20-21 mars 2012 Cité Internationale universitaire Paris Présentation d un projet opérationnel : Région sans Film Imagerie Médicale Partagée

Plus en détail

Carestream Vincent Marcé, Directeur GCS TéléSanté Centre LA SÉCURITÉ DANS LE PROJET MUTUALISATION DES IMAGES MÉDICALES EN RÉGION CENTRE

Carestream Vincent Marcé, Directeur GCS TéléSanté Centre LA SÉCURITÉ DANS LE PROJET MUTUALISATION DES IMAGES MÉDICALES EN RÉGION CENTRE Carestream Vincent Marcé, Directeur GCS TéléSanté Centre LA SÉCURITÉ DANS LE PROJET MUTUALISATION DES IMAGES MÉDICALES EN RÉGION CENTRE Le Projet MIRC PACS Archivage Echange & Partage Processus d amélioration

Plus en détail

HIMSS- WoHIT le : 3 avril 2014 Olivier Zmirou

HIMSS- WoHIT le : 3 avril 2014 Olivier Zmirou 1 HIMSS- WoHIT le : 3 avril 2014 Olivier Zmirou Alsace e-santé Le GCS Alsace e-santé développe une expertise reconnue dans les technologies de l information et de la communication appliquées à la santé.

Plus en détail

«La gestion des projets, un élément moteur de la gouvernance des Systèmes d Information»

«La gestion des projets, un élément moteur de la gouvernance des Systèmes d Information» Séminaire «Patient Numérique 2012» Olivier REMACLE IT Manager 18/10/2012 «La gestion des projets, un élément moteur de la gouvernance des Systèmes d Information» Agenda : I. Le Contexte métier II. La Gouvernance

Plus en détail

Mission Conseiller les pouvoirs publics, au travers de ses analyses et études scientifiques,

Mission Conseiller les pouvoirs publics, au travers de ses analyses et études scientifiques, KCE: c est quoi? Un organisme fédéral d'intérêt public autonome («semi» gouvernemental ) Sous la tutelle du Ministre de la Santé publique et des Affaires sociales Créé en 2002 et actif depuis mi 2003 Une

Plus en détail

PROCEDURE CONCERNANT LES MODALITES D ENVOI DES LETTRES AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTE (DHPC s)

PROCEDURE CONCERNANT LES MODALITES D ENVOI DES LETTRES AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTE (DHPC s) PROCEDURE CONCERNANT LES MODALITES D ENVOI DES LETTRES AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTE (DHPC s) 8/10/2015 (v2) La présente procédure a été rédigée à l initiative des représentants de l industrie (pharma.be,

Plus en détail

Nos références Personnes de contacts Bruxelles, le 09/01/06 APPEL A COLLABORATION AUX UNIVERSITES POUR UNE EQUIPE DE RECHERCHE- ACTION

Nos références Personnes de contacts Bruxelles, le 09/01/06 APPEL A COLLABORATION AUX UNIVERSITES POUR UNE EQUIPE DE RECHERCHE- ACTION Nos références Personnes de contacts Bruxelles, le 09/01/06 COZ/VDF/E06/458 Muriel Quinet Muriel.quinet@health.fgov.be 02/524.85.78 Valérie De Nef Valerie.denef@health.fgov.be 02/524.85.79 APPEL A COLLABORATION

Plus en détail

Commission Identité Numérique Groupe de travail Gestion des identités Les usages et les services ATELIER 2

Commission Identité Numérique Groupe de travail Gestion des identités Les usages et les services ATELIER 2 Introduction et cadrage Jean Pierre Buthion, Pdt de la Commission Identités Commission Identité Numérique Groupe de travail Gestion des identités Les usages et les services ATELIER 2 Analyse et synthèse

Plus en détail

Un exemple d échange d images régional

Un exemple d échange d images régional Un exemple d échange d images régional Jeudi 13 octobre 2011 Vincent Guillerme Directeur des ventes Imagerie Médicale France vincent.guillerme@mckesson.fr Agenda L activité imagerie de McKesson PACS Territoire

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

HIT@Healthcare 2008 OLDES Des service innovants pour personnes âgées

HIT@Healthcare 2008 OLDES Des service innovants pour personnes âgées HIT@Healthcare 2008 OLDES Des service innovants pour personnes âgées CETIC a.s.b.l. Bâtiment Eole Rue des Frères Wright, 29/3 B-6041 Charleroi (Belgique) T. +32 71 490 700 F. +32 71 490 799 info@cetic.be

Plus en détail

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux.

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux. 1 Forte de son statut d expert dans la transmission des informations et de son savoir-faire technique, la Poste joue un rôle important. Elle met à disposition des composants d infrastructure sur trois

Plus en détail

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants 8 : 00 am 9 : 00 am 9 : 00 am 10 : 00 am Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales 22 octobre 2013 8 : 00 Inscription et accueil 8 : 30 Ouverture Président

Plus en détail

Leadership, innovation, réussite L A N O U V E L L E R É F É R E N C E E N M AT I È R E D E T E C H N O L O G I E D E L A S A N T É.

Leadership, innovation, réussite L A N O U V E L L E R É F É R E N C E E N M AT I È R E D E T E C H N O L O G I E D E L A S A N T É. Leadership, innovation, réussite L A N O U V E L L E R É F É R E N C E E N M AT I È R E D E T E C H N O L O G I E D E L A S A N T É. Radiologie Cardiologie Worflow Archivage neutre Cloud computing Vue

Plus en détail

La Gestion globale et intégrée des risques

La Gestion globale et intégrée des risques La Gestion globale et intégrée des risques (Entreprise-wide Risk Management ERM) Une nouvelle perspective pour les établissements de santé Jean-Pierre MARBAIX Directeur Technique Ingénierie Gestion des

Plus en détail

Liège, le 15 juin 2012. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2012/095

Liège, le 15 juin 2012. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2012/095 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 15 juin 2012 APPEL INTERNE

Plus en détail

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Le projet e-health au CHU de Liège Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Présentation du CHU de Liège CHU ND des Bruyères CHU Sart Tilman CHU Ourthe-Amblève 925 lits

Plus en détail

évolution vers un système de gestion de la qualité en kinésithérapie Promotion de la Qualité en Kinésithérapie

évolution vers un système de gestion de la qualité en kinésithérapie Promotion de la Qualité en Kinésithérapie évolution vers un système de gestion de la qualité en kinésithérapie Promotion de la Qualité en Kinésithérapie Sommaire Introduction 04 Un système qualité pour notre profession 05 La gestion de la qualité

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... 11. Introduction... 13

Table des matières. Remerciements... 11. Introduction... 13 Table des matières Remerciements... 11 Introduction... 13 Chapitre 1. L émergence de l information médicale face aux enjeux de l éthique personnelle et sociétale... 35 1.1. Une société consumériste d informations...

Plus en détail

La confiance au cœur de nos identités. PRéSENTATION CORPORATE

La confiance au cœur de nos identités. PRéSENTATION CORPORATE La confiance au cœur de nos identités PRéSENTATION CORPORATE 2013 2 La confiance au cœur de nos identités écosystème DE L IMPRIMERIE NATIONALE Face aux mutations numériques, l Imprimerie Nationale accompagne

Plus en détail

Dr André Vandenberghe 18/01/2014

Dr André Vandenberghe 18/01/2014 Informatisation du dossier patient Dr André Vandenberghe 18/01/2014 Parmi les 9 plus grandes capitalisations boursières, au 31 mars 2013, il y a 4 géants informatiques N 1 Nous vivons dans la société de

Plus en détail

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS :

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : QUELS NOUVEAUX DÉFIS, QUELLES NOUVELLES OPPORTUNITÉS POUR LES ACTEURS DE SANTÉ? :: CERTIFICAT 7 modules de mars à décembre 2015 :: Public visé Professionnel médical et

Plus en détail

White Paper. «Digital Trust - Towards excellence in ICT» Jean-Philippe HUMBERT ILNAS

White Paper. «Digital Trust - Towards excellence in ICT» Jean-Philippe HUMBERT ILNAS White Paper «Digital Trust - Towards excellence in ICT» Jean-Philippe HUMBERT ILNAS 11 juin 2012 Sommaire L ILNAS et le service de la confiance numérique NormaFi-IT : projet de recherche sur le thème de

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

CARNET DE STAGE dentiste généraliste

CARNET DE STAGE dentiste généraliste CARNET DE STAGE dentiste généraliste Nom : Prénom : Adresse de correspondance : Rue : N Boîte Code postal : Localité : Tél./GSM : E-mail : RESERVE A L UNIVERSITE Validation par UCL / ULB / Ulg (biffer

Plus en détail

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Ce document vous est offert par la Banque Carrefour de la sécurité sociale. Il peut être diffusé librement, à condition de mentionner la source et l URL Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Chaussée

Plus en détail

Institut Universitaire International Luxembourg Château de Munsbach 31, rue du Parc L-5374 Munsbach Tél: 26 15 92 12 Fax: 26 15 92 28. www.iuil.

Institut Universitaire International Luxembourg Château de Munsbach 31, rue du Parc L-5374 Munsbach Tél: 26 15 92 12 Fax: 26 15 92 28. www.iuil. F O R M A T I O N M A N A G E R I A L E P O U R L E S E C T E U R H O S P I T A L I E R F O R M A T I O N M A N A G E R I A L E P O U R L E S E C T E U R H O S P I TA L I E R DEROULEMENT DE LA FORMATION

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS 5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS Philippe Nicard, Directeur Opérations SaaS et Support Julien Galtier, Senior Manager consulting SIRH, ACT-ON Agenda L origine du SaaS Vers une démarche SaaS

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS)

CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS) CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS) ENTRE : Monsieur HERIAUD, Directeur Général du CENTRE

Plus en détail

Un projet de réseau r communautaire d informatique médicale. Antoine Geissbuhler Fiesch,, le 2 septembre 2005

Un projet de réseau r communautaire d informatique médicale. Antoine Geissbuhler Fiesch,, le 2 septembre 2005 Un projet de réseau r communautaire d informatique d médicale Antoine Geissbuhler Fiesch,, le 2 septembre 2005 DE LA CONFUSION FUSION SEAU AU RÉSEAU DE LA CON AU Pourquoi «e-toile»? Complexité croissante

Plus en détail

Etude pour le développement d un outil d enregistrement en soins palliatifs.

Etude pour le développement d un outil d enregistrement en soins palliatifs. Direction générale Organisation des établissements de soins Cellule Soins chroniques, soins aux personnes âgées et soins palliatifs Place Victor Horta 40 boîte 10 1060 Bruxelles Etude pour le développement

Plus en détail

Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. Federaal agentschap voor geneesmiddelen en gezondheidsproducten

Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. Federaal agentschap voor geneesmiddelen en gezondheidsproducten Agence fédérale des médicaments et des produits de santé Federaal agentschap voor geneesmiddelen en gezondheidsproducten Symposium sur la sécurité de l information - Site web interactif comités d éthique

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Evolution des SIH Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Maincare Solutions Une société Symphony Technology Group Société d investissement californienne spécialisée dans le secteur du logiciel

Plus en détail

Cycle de formation PRAXIS Acheteur hospitalier La stratégie, le droit, la performance

Cycle de formation PRAXIS Acheteur hospitalier La stratégie, le droit, la performance 2 sessions / mai - juin - juillet 2009 // octobre - novembre - décembre 2009 /// Cycle de formation PRAXIS Acheteur hospitalier La stratégie, le droit, la performance Deux modules de 4 jours combinant

Plus en détail

Étude de cas. RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire

Étude de cas. RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire Étude de cas RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire Septembre 2012 e-santé en Région Pays de la Loire : exemple du réseau RETI-Ouest Dans le cadre de l appel à projet

Plus en détail

Conférence CRESTEL. Du risque SI aux risques business v1.0 09/03/2015

Conférence CRESTEL. Du risque SI aux risques business v1.0 09/03/2015 Conférence CRESTEL Du risque SI aux risques business v1.0 09/03/2015 1 Bonnes pratiques de certification, de conformité En matière de SSI, la «perfection», un «système sans faille», est toujours l objectif

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/07/183 DÉLIBÉRATION N 07/070 DU 4 DÉCEMBRE 2007 CONCERNANT LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LES

Plus en détail

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES Philippe Bourdalé AFAQ AFNOR Certification A2C dans le Groupe AFNOR Les métiers du groupe AFNOR Besoins Clients Normalisation Information

Plus en détail

«USER.NET» PATIENT NUMÉRIQUE

«USER.NET» PATIENT NUMÉRIQUE «USER.NET» PATIENT NUMÉRIQUE Dossier de présentation Comité Scientifique Sous la Présidence du Prof. Philippe Kolh OZCONSULTING Une Communauté réunissant les hôpitaux belges leaders en IT médicale 6 à

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Convention relative à la mise à disposition de la solution «AmonEcole» dans les écoles

Convention relative à la mise à disposition de la solution «AmonEcole» dans les écoles Convention relative à la mise à disposition de la solution «AmonEcole» dans les écoles Entre Les services académiques de l académie de Versailles, situés 3 boulevard de Lesseps, 78017 Versailles Cedex,

Plus en détail

Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien

Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien F i c h e d i n f o r m a t i o n 01.2008 1/8 Brevet fédéral: profil Développement Domaines de qualification Business Engineering Data Management

Plus en détail

La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif

La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif Les objectifs assignés au SDSI A. Parcours de Santé/Social et coordination Recueillir et partager

Plus en détail

Infomed, un projet d échange électronique de données médicales en Valais

Infomed, un projet d échange électronique de données médicales en Valais Infomed, un projet d échange électronique de données médicales en Valais Dr Alex Gnaegi, Cédric Michelet Adresse de correspondance: Dr Alex Gnaegi, Chef de projet Infomed et médecin-chef Service d informatique

Plus en détail

de la gestion des lits à l ordonnancement

de la gestion des lits à l ordonnancement de la gestion des lits à l ordonnancement Mardi 24 janvier 2012 Dr. Yvon Goarin membre du Directoire Mme Nadia Antignac responsable de l ordonnancement Agenda Présentation de l établissement Les enjeux

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

Exemples de mise en cohérence de projets existants avec le nouveau SDSI. De Région Sans Film Vers S-PRIM

Exemples de mise en cohérence de projets existants avec le nouveau SDSI. De Région Sans Film Vers S-PRIM Exemples de mise en cohérence de projets existants avec le nouveau SDSI De Région Sans Film Vers S-PRIM Christophe COUVREUR, Directeur de Programme Production de soins, GCS D-Sisif Constat de départ -

Plus en détail

Participants table ronde. Florence Durand, Directrice Centrale Paris Executive Education. Renaud Daussy Directeur Commercial Global Knowledge

Participants table ronde. Florence Durand, Directrice Centrale Paris Executive Education. Renaud Daussy Directeur Commercial Global Knowledge Participants table ronde Florence Durand, Directrice Centrale Paris Executive Education Renaud Daussy Directeur Commercial Global Knowledge Participants table ronde François Xavier Marquis Directeur Général

Plus en détail

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF Approche du Groupe GMF Besoins d archivage de la messagerie d entreprise Introduction Présentation du Groupe GMF Secteur : assurance

Plus en détail

Présentation du nouveau site internet de l Assistance Publique-Hopitaux de Marseille

Présentation du nouveau site internet de l Assistance Publique-Hopitaux de Marseille Présentation du nouveau site internet de l Assistance Publique-Hopitaux de Marseille L hôpital à portée de clics des patients et des professionnels de santé 9 novembre 2011 à 11h00 Hôpital de la Timone

Plus en détail

C O N V E N T I O N. ET La Croix Rouge, 98 rue DIDOT, Paris 14, représentée par le Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI.

C O N V E N T I O N. ET La Croix Rouge, 98 rue DIDOT, Paris 14, représentée par le Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI. C O N V E N T I O N RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE DANS LES MISSIONS HUMANITAIRES DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE ENTRE : LE CENTRE HOSPITALIER ET UNIVERSITAIRE De, représenté par

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité J.O n 101 du 30 avril 2002 page 7790 texte n 8 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l emploi et de la solidarité Décret n 2002-637 du 29 avril 2002 relatif à l accès aux informations

Plus en détail

du point de vue organisationnel

du point de vue organisationnel La mise en œuvre du Records Management au sein de l Administration l valaisanne du point de vue organisationnel Association des archivistes suisses Journée professionnelle 2010 Un travail préalable d organisation

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Dr JL Dourson - 11 janvier 2012 1

Dr JL Dourson - 11 janvier 2012 1 Contribution des laboratoires d analyses médicales extrahospitaliers du secteur privé à l Agence e-santé Dr JL Dourson - 11 janvier 2012 1 Etat des lieux Projets Enjeux 2 OBJECTIFS Garantir une interopérabilité

Plus en détail

L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc. G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I.

L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc. G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I. L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc Partage d expériences G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I. L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc

Plus en détail

Le logiciel «dispositif médical» à l ANSM

Le logiciel «dispositif médical» à l ANSM Le logiciel «dispositif médical» à l Les logiciels dispositifs médicaux à l L est l autorité compétente en matière de DM et de DMDIV Les Logiciels de gestion des laboratoires de biologie médicale entrent

Plus en détail

INTITULE DU POSTE. Directeur adjoint chargé du système d information NATURE DU POSTE LOCALISATIONS

INTITULE DU POSTE. Directeur adjoint chargé du système d information NATURE DU POSTE LOCALISATIONS DRH/ RRH service RH / Fait le 09/04/2010 PROFIL DE POSTE INTITULE DU POSTE Directeur adjoint chargé du système d information Pourvu A pourvoir NATURE DU POSTE LOCALISATIONS Centre Hospitalier de Saint

Plus en détail

Projet «Banque Carrefour» - Note d orientation. Réception de la demande : 20/07/2011. Délai de remise d avis : 30/09/2011

Projet «Banque Carrefour» - Note d orientation. Réception de la demande : 20/07/2011. Délai de remise d avis : 30/09/2011 AVIS Réf. : CWEDD/11/AV.1149 Projet «Banque Carrefour» - Note d orientation 1. DONNEES INTRODUCTIVES Demandeur : Ministre-Président, Rudy DEMOTTE Décision du Gouvernement wallon du 14/07/2011 Réception

Plus en détail

Stratégie projet pour valoriser l'apport des technologies mobiles. Fréderic FADDA. Mobility GBS Leader, IBM

Stratégie projet pour valoriser l'apport des technologies mobiles. Fréderic FADDA. Mobility GBS Leader, IBM Stratégie projet pour valoriser l'apport des technologies mobiles Fréderic FADDA Mobility GBS Leader, IBM L introduction des technologies Mobiles, un accélérateur Business, Opérationnel et IT L introduction

Plus en détail

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Directeur par intérim du GCS e-santé Picardie stephane.routier@esante-picardie.com 13 ETP 1M Groupement Coopération Sanitaire

Plus en détail

LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE. Jo De Cock Administrateur général Institut national d assurance maladie-invalidité

LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE. Jo De Cock Administrateur général Institut national d assurance maladie-invalidité LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE Jo De Cock Administrateur général Institut national d assurance maladie-invalidité 09 juin 2011 2 SOMMAIRE I. Introduction II. III. IV. Système de santé: objectifs

Plus en détail

L'Évolution des DME et de leur interopérabilité Michel Hébert, M.D., directeur médical, TELUS Santé 11 octobre, 2012

L'Évolution des DME et de leur interopérabilité Michel Hébert, M.D., directeur médical, TELUS Santé 11 octobre, 2012 L'Évolution des DME et de leur interopérabilité Michel Hébert, M.D., directeur médical, TELUS Santé 11 octobre, 2012 Ordre du jour Définitions et repères de base Évolution des fonctionnalités DME et de

Plus en détail

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr FICHE DE POSTE Administrateur ROR Le GCS Esanté Poitou-Charentes Le GCS Esanté Poitou-Charentes rassemble les établissements publics et privés de santé, ainsi que la plupart des professionnels de santé

Plus en détail

ANNEXE II : FORMATIONS EN SOINS DE DEVELOPPEMENT. Conditions de reconnaissance des formations par le SPF Santé publique

ANNEXE II : FORMATIONS EN SOINS DE DEVELOPPEMENT. Conditions de reconnaissance des formations par le SPF Santé publique CONTRAT VISANT LA FORMATION EN ALLAITEMENT MATERNEL ET EN SOINS DE DEVELOPPEMENT DU PERSONNEL MEDICAL ET SOIGNANT DES MATERNITES (MATERNITE ET NEONATOLOGIE) ANNEXE II : FORMATIONS EN SOINS DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques Systémique Infanto-juvénile Psychanalytique Cognitivo-comportementale Université coordinatrice: Université partenaire:

Plus en détail

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 Edition et intégration de logiciels médicaux Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 LOGICIEL AXILA Le dossier médical informatisé pour les

Plus en détail

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé»

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Evolution prospective des métiers et recommandations en matière de ressources humaines Version du 17 janvier BPI 37, rue du Rocher 75008 Paris France Tel:

Plus en détail

Agrément des professions paramédicales

Agrément des professions paramédicales Agrément des professions paramédicales LEs diététiciens Table des matières Pourquoi agréer les diététiciens?...3 Un diététicien au sens de la loi : de qui s'agit-il?...4 L' agrément est obligatoire...5

Plus en détail

KinLogix DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques.

KinLogix DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. KinLogix DME Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. Meilleurs renseignements. Meilleures décisions. Meilleurs résultats. Votre pratique repose sur l ensemble de vos décisions.

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

Réforme des régimes de l assurance maladie en Tunisie Défis et perspectives. Mohamed CHIHA Directeur Central CNAM

Réforme des régimes de l assurance maladie en Tunisie Défis et perspectives. Mohamed CHIHA Directeur Central CNAM Réforme des régimes de l assurance maladie en Tunisie Défis et perspectives Mohamed CHIHA Directeur Central CNAM 1 Partie Système d Assurance Maladie Avant la réforme «Performances & Insuffisances» La

Plus en détail

Journée de l informatique de gestion 2010

Journée de l informatique de gestion 2010 Journée de l informatique de gestion 2010 Nouvelles technologies du SI «Le Cloud Computing et le SaaS au service quotidien de l informaticien de gestion» Prof. Ph. Daucourt Neuchâtel, 17 novembre 2010

Plus en détail

Docteur Georges VAN CANG Nathalie ZANDECKI

Docteur Georges VAN CANG Nathalie ZANDECKI Hôpital Vincent Van Gogh : 1ère institution hospitalière belge certifiée ISO 9001/2000 Quels défis, quelle valeur ajoutée pour l institution et les patients? Docteur Georges VAN CANG, Directeur médical

Plus en détail

Forum International de l Assurance

Forum International de l Assurance Forum International de l Assurance La dématérialisation des échanges en assurance santé Enjeux Retours d expériences Perspectives Antoine AIZPURU Président Cegedim Assurances 19 Avril 2013 Introduction

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

logopèdes Tout ce que vous devez savoir sur votre agrément

logopèdes Tout ce que vous devez savoir sur votre agrément logopèdes Tout ce que vous devez savoir sur votre agrément Table des matières L'agrément ou l'autorisation d'exercer... 3 Le logopède au sens de la loi... 4 Les avantages de l'agrément... 5 Les critères

Plus en détail

La numérisation des systèmes d information médicale

La numérisation des systèmes d information médicale La numérisation des systèmes d information médicale Conférence de presse 24 janvier 2011 Programme 1. Message d accueil Anne-Claude Demierre, présidente du conseil d administration 2. L importance des

Plus en détail

Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012

Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012 Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012 Par Thierry GAHUNGU, Etudiant en master 2, politique et gestion des systèmes de santé Sous la supervision de Mr Thomas Rousseau,

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC

Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC Pertinence de l échelon régional en matière de Systèmes d Information de Santé Bruno Grossin, Directeur d EMOSIST-FC Agenda La Franche-Comté : Trajectoire du SI régional Les activités du GCS EMOSIST Caractéristiques

Plus en détail

Comment faire du dossier médical un outil adapté à la recherche clinique?

Comment faire du dossier médical un outil adapté à la recherche clinique? Comment faire du dossier médical un outil adapté à la recherche clinique? Une introduction sur l évolution nécessaire des systèmes d information de santé Marius Fieschi Assistance Publique Hôpitaux de

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

Economie des Transports

Economie des Transports «Economie des Transports». Vision Macro et Stratégique La formation se situe au niveau des relations entre Transports, Territoires et Société. Différentes matières sont interactives comme celles en relation

Plus en détail

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

La signature électronique en ligne ou en face à face

La signature électronique en ligne ou en face à face ot Digital Signature La signature électronique en ligne ou en face à face Choisissez le leader Européen de la signature électronique Pourquoi la signature électronique? Accélérer votre business en mode

Plus en détail

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation PLANON mobile field services Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation Un spécialiste innovant, avec trente ans d expérience dans le domaine IWMS Un partenaire

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

A l'attention du Directeur général, du Directeur Médical

A l'attention du Directeur général, du Directeur Médical DG1 Organisation des Etablissements de Soins Service Datamanagement VOTRE LETTRE DU VOS RÉF. A l'attention du Directeur général, du Directeur Médical NOS RÉF. DATE 7 MAART 2007 ANNEXE(S) CONTACT Wendy.Baten

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION F-5.04 : METHODOLOGIE D UN PROJET DE DEMATERIALISATION ET D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE, APPLICATION AUX MAILS /// Objectifs pédagogiques Apporter aux participants les informations essentielles pour aborder

Plus en détail

Project Server 2013 Implémenter, administrer et utiliser la solution Microsoft de gestion de projets

Project Server 2013 Implémenter, administrer et utiliser la solution Microsoft de gestion de projets Introduction à Project Server 1. La gestion de projets par Microsoft 11 1.1 Une histoire liée à l'évolution des organisations 11 1.2 Fonctionnalités de Project Server 2013 14 2. Concepts et terminologie

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

I. Démarches administratives et documents à produire

I. Démarches administratives et documents à produire UCL - Guide administratif du médecin assistant candidat boursier (MACB) porteurs d un diplôme de médecine ou de spécialisation obtenu dans un pays de l Union Européenne. Ce petit guide reprend des informations

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Santé

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Santé Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Santé CSSSS/14/032 DÉLIBÉRATION N 14/016 DU 18 FÉVRIER 2014 PORTANT SUR LE RÈGLEMENT DU PARTAGE DE DONNÉES DE SANTÉ ENTRE LES SYSTÈMES DE

Plus en détail