Analyse d une organisation Le Restaurant Universitaire

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse d une organisation Le Restaurant Universitaire"

Transcription

1 Analyse d une organisation Le Restaurant Universitaire 1/5

2 Introduction Pour constituer ce dossier nous avons choisi une organisation que la plupart des étudiants connaissent car ils la côtoient et/ou l utilisent tous les jours : le restaurant universitaire. Nous avons donc été amenés à nous poser des questions, parfois simples, parfois plus profondes qu il n y parait : Selon quel type d organisation les restaurants universitaires fonctionnent? Comment sont établis les budgets pour chaque restaurant? Comment sont décidés les postes de chaque personne? Comment expliquer les différences de qualité entre les différents sites? Pour répondre à ces questions, nous avons rencontré le gérant des restaurants universitaires de Belfort. Mais commençons par une question de base : Qu est-ce, au juste, un restaurant universitaire? Du point de vue de l étudiant, le RU c est un endroit de passage, de rencontres, mais c est surtout un moyen de manger un repas chaud pour pas cher, si l on compare aux autres solutions offertes (kebab et Cie), relativement complet (entrée, plat principal, fromage/dessert/boisson) mais aussi équilibré. Du point de vue du personnel, il s agit dans la plupart des cas de leur lieu de travail principal. Principal car ce n est pas le seul : en effet le personnel servant les repas au restaurant universitaire participe également (pour certains) au nettoyage de cités universitaires telle que la cité Duvillard à Belfort. Selon quel type d organisation les restaurant universitaires fonctionnent? L organisation des tâches d un restaurant universitaire est plus ou moins flexible : Selon les sites, une personne peut être dédiée à un poste, ou porter plusieurs casquettes. Pour démontrer ceci nous ferons la comparaison entre les deux restaurants universitaires de Belfort : le restaurant Rabelais, situé vers le centre commercial des 4 As, et le restaurant Duvillard, vers l IUT. Au restaurant Duvillard, une personne est dédiée à l encaissement des tickets et à la distribution des jetons pour les boissons, d autres personnes sont dédiées à la préparation, au service, et à la plonge. On se trouve alors dans une organisation de type travail à la chaîne. Au contraire, au restaurant Rabelais, la personne chargée à l origine d encaisser passe par moments du coté des cuisines pour aider à distribuer les plats, son travail est alors distribué avec ses collègues, qui sont un peu allégés de leur tâche. Il en va de même au niveau de la plonge et du service, les personnes se partagent le travail en échangeant leur place. Il nous parait intéressant de chercher la ou les causes de cette disparité de flexibilité entre les deux restaurants. 2/5

3 Première hypothèse : Des règles d organisation plus ou moins strictes sont établies selon le restaurant. Après étude plus approfondie, cela ne semble pas être le cas. Pour la caissière du restaurant Duvillard, son travail consiste seulement à récupérer les tickets, donner des serviettes et des jetons pour les boissons, et nettoyer la salle à la fin du service. Alors qu au restaurant Rabelais, la personne à ce poste nous a expliqué que lorsqu il n y a pas trop de monde, lorsque le flux d étudiants n est pas continu, la récupération des tickets peut aisément se faire en même temps que la distribution, et les clients peuvent très bien prendre leur serviette eux-mêmes. Ce que l on note aussitôt, c est que lorsqu une personne est mobile entre plusieurs postes, le travail devient beaucoup moins monotone, pour cette personne et pour ceux qui sont en contact direct avec elle. Ainsi, cette personne participe de plein gré au travail de ses collègues, alors que ce n est pas son rôle original. Les règles d organisation du travail sont donc les mêmes entre les deux restaurants, simplement elles sont dans un cas appliquées à la lettre, dans l autre cas plutôt prises comme un conseil. Toutefois, la rigidité du poste de caissière au restaurant de Duvillard est peut être dû au problème rencontré avec les étudiants, en effet il a été plusieurs fois question de vol de couverts et autre repas non payé. Ce qui implique que la caissière ne peut quitter son poste et faire confiance aux étudiants pour donner d eux même leur ticket restaurant aux serveurs. Mais cela n explique pas la rigidité des autres postes. Mais alors pourquoi ce travail collaboratif ne peut-il pas avoir lieux aussi à Duvillard? Une seule alternative s est posée à nous : une solidarité plus forte au restaurant Rabelais, qui pousse les personnes à «s échanger» une partie de leur travail. Solidarité qui pourrait venir de la stabilité de l équipe de ce RU, en effet, 3 années passées à l UTBM nous ont permis de fréquenter régulièrement et sur une longue période les restaurants universitaires de Belfort, et sur cette période, nous avons pu constater de multiples changements de personnel au restaurant Duvillard (principalement au niveau du personnel servant les plats), et 1 seul remplacement au restaurant Rabelais, le cuisinier ayant eu droit à une promotion. Depuis, le poste de remplacement a par ailleurs été occupé par une personne sous contrat à durée déterminée de trois mois alors qu il en restait quatre dans l année scolaire. A présent une situation provisoire s est installée où le personnel a hérité des fonctions du cuisinier. De plus, lorsque les agents du restaurant Rabelais doivent se déplacer à Duvillard (la résidence) pour y faire le ménage, ils s arrangent pour n utiliser qu un seul véhicule lors du déplacement, ce qui a pour conséquence d augmenter encore plus la promiscuité entre ces personnes (alors que le personnel travaillant au restaurant Duvillard est déjà sur place pour nettoyer la résidence). 3/5

4 Dernier élément venant renforcer l isolement du personnel au restaurant Duvillard : l agencement des modules dans l espace. En effet, la caissière, lorsqu elle se trouve à son poste, n est en contact visuel qu avec la personne servant à la partie «snack», elle-même n étant en contact avec la personne qui est à la partie «self» seulement lorsque celle-ci est en train de servir, sachant que le reste du temps elle se trouve à la plonge. Alors qu au restaurant Rabelais, seule la partie plonge est vraiment à part, et ceci n est pas un problème car personne n y reste en permanence tout au long du service. Donc d un côté nous avons une équipe qui est partiellement renouvelée de façon régulière, avec des personnes qui restent exactement dans le cadre de leur contrat et n ont pas vraiment de contact entre elles, ce qui n est pas sans nous faire penser à une organisation taylorienne du travail, alors que de l autre côté nous avons une équipe de travail dans laquelle règne plus l amitié que les règles fixées à l embauche, ce qui est gage d une bonne humeur quasi constante, augmentant la qualité du service. Dans ce cas on peut dire qu on se rapproche plus d une organisation communautaire, où chacun s entraide pour réaliser les tâches. Certes, nous ne sommes pas dans un contexte concurrentiel, par conséquent la qualité du service importe peu, d autant que la qualité des repas reste la même, car provenant des mêmes fournisseurs. Comment sont établis les budgets pour chaque restaurant? Il est intéressant de voir de plus près si le budget annuel est réellement distribué équitablement entre chaque site. Pour répondre à cette question nous avons rencontré le gérant du RU sur les sites de Belfort mais également sur le RU de Sévenans et Montbéliard. On a tout d abord cherché à savoir qui est chargé d attribuer le budget restauration du CROUS. Il est en fait établi par le gestionnaire du CROUS de Besançon après concertation avec le responsable des RU de Belfort. Ensuite, le budget attribué aux sites de Belfort est spécifique à chaque restaurant, selon le gérant. D après lui, c est le RU de Duvillard qui hérite de tout le budget et après avoir pris selon ses besoins, le reste est dispatché aux autres sites. Toutefois on se rend compte que même si Duvillard est le premier à pouvoir bénéficier du budget c est aussi le restaurant qui a le moins évolué ces dernier temps. En effet, à Sévenans un nouvel établissement a été construit, tandis qu à Belfort (Rabelais) l agencement à été revu et un nouveau four à pizza plus moderne a été acheté. Néanmoins le gérant nous a affirmé que même s il y avait une différence au niveau du budget cela n a aucune incidence sur la nourriture dans la mesure où c est le même fournisseur pour tous les RU. Par contre nous n avons pas eu de réponse sur le fait que les RU ne proposaient pas tous le même nombre d articles. 4/5

5 Comment sont décidés les postes de chaque personne? Il nous a paru important aussi de s attarder sur l attribution des différents postes, et comment cela s organise entre ceux ci. Nous avons déjà voulu savoir comment le gérant était arrivé à ce poste si c était par une promotion interne ou par une nomination ou un autre moyen. En fait c est à la suite d une demande spontanée, que le CROUS l a nominé gérant du RU de Belfort (et Sévenans). En contre partie pour les autres postes composants les équipes de terrain du CROUS, c est à dire : second (adjoint du gérant), caissières, magasiniers, agents de services (plonge, serveurs), cuisiniers, il y a des concours pour intégrer ces postes et s il y a une place vacante alors l embauche provisoire peut avoir lieu au travers d une demande spontanée (pour un remplacement en cours d année). Il y a aussi des changement au niveau des sites sur lesquels sont attachés les employés, par exemple l ouverture du nouveau RU plus grand que l ancien sur le site UTBM de Sévenans a impliqué 9 déplacements et a débouché sur une embauche donc au final plus de repas servis avec le même personnel. Comment expliquer les différences de qualité entre les différents site? Il faut tout d abord regarder la fréquentation des différents RU ; en moyenne en 2004 : 450 repas/service servis à Duvillard, 450 au RU du centre de Belfort et 500 sur le site de Sévenans. On peut alors se demander si la différence de fréquentation n influe pas sur la qualité de la nourriture. Selon le gérant la différence entre les sites n influe en rien sur la qualité de la nourriture délivrée. Il est alors intéressant de connaître la marge de manœuvre laissée aux différents cuisiniers dans la composition des repas, qui après entretien avec l un d entre eux nous a permis de voir que les cuisiniers développent chacun de leur coté des idées pour améliorer les repas servis mais qu ils ont du mal à se faire entendre et qu il faut parfois plusieurs mois avant de pouvoir mettre ces idées en place. Depuis, ce cuisinier a été déplacé du RU de Belfort vers celui de Sévenans, gagnant de nouvelles responsabilités. Quand on demande au gérant qui est chargé de faire le «menu» il nous dit que c est le chef de cuisine, mais il ne nous a jamais parlé de l intervention de diététicienne dans la conception des repas. Cela pourrait expliquer en partie la différence de qualité entre les différents sites. Enfin à la question de savoir pourquoi la qualité des repas était différente selon le site si tout est semblable, c est juste la conséquence du coté humain des serveurs. Mais cela est peut être aussi dû à l ambiance de travail différente entre les RU, ambiance qui, pour le gérant, dépend de la motivation des gens. Pour conclure, nous avons vu grâce à différents points de vue que les raisons des différences entre les RU de Belfort étaient sans doute dues à plusieurs raisons, telles que l organisation, le budget et l ambiance. 5/5

Le Chef-Gérant LES MÉTIERS DE LA RESTAURATION CHEZ RESTALLIANCE

Le Chef-Gérant LES MÉTIERS DE LA RESTAURATION CHEZ RESTALLIANCE Le Chef-Gérant Assurer la production des repas et la qualité de la prestation Encadrer, former, organiser et coordonner le travail de l équipe S occuper de l approvisionnement et de la bonne gestion des

Plus en détail

Confectionner des plats, des mets en mettant en œuvre des techniques et des règles de fabrication culinaire.

Confectionner des plats, des mets en mettant en œuvre des techniques et des règles de fabrication culinaire. Confectionner des plats, des mets en mettant en œuvre des techniques et des règles de fabrication culinaire. Evaluer la qualité des produits, Elaboration de nouvelles recettes Avoir des notions de diététiques.

Plus en détail

first STD PME PRO Pocket TryEat Fonctionnalités CLYO Restaurant / CLYO Resto Interface 100% tactile Installation en multipostes (Réseaux)

first STD PME PRO Pocket TryEat Fonctionnalités CLYO Restaurant / CLYO Resto Interface 100% tactile Installation en multipostes (Réseaux) Fonctionnalités CLYO Restaurant / CLYO Resto Interface 100% tactile Installation en multipostes (Réseaux) Architecture client serveur 4 types de ventes : Vente directe/brasserie Vente à table /Restaurant

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE PLOUGUIEL

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE PLOUGUIEL REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE PLOUGUIEL PREAMBULE La commune de Plouguiel a mis en place un service de restauration scolaire en 1976. Ce service fonctionne pour l'école publique

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

Choisir son logiciel de caisse

Choisir son logiciel de caisse GUIDE PRATIQUE Choisir son logiciel de caisse Qu est-ce qu un logiciel de caisse? Un logiciel de caisse, aussi appelé caisse enregistreuse ou caisse tactile est un programme informatique qui vous permet

Plus en détail

Les différents modes de distribution en restauration

Les différents modes de distribution en restauration Les différents modes de distribution en restauration 1. Le traditionnel Surface Capacité Productivité Inconvénients Spécificité Service à table où le client passe commande, consomme, paye à table. Exemples

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

LA QUALITE DE LA PRODUCTION

LA QUALITE DE LA PRODUCTION LA QUALITE DE LA PRODUCTION ET DES SERVICES Leçon 1 : Présenter le concept qualité Leçon 2 : Présenter le système HACCP Leçon 3 : Caractériser les autocontrôles C.M.P Chapitre : 1/17 Objectif 1 : Identifier

Plus en détail

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Vous souhaitez créer votre institut ou devenir indépendante en réalisant des soins à domicile? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre et quelles

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE MATIGNON ANNEE 2014/2015

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE MATIGNON ANNEE 2014/2015 REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE MATIGNON ANNEE 2014/2015 Article 1 : OBJET : Le présent règlement intérieur concerne le fonctionnement du restaurant scolaire exploité par la commune. Le restaurant

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION C. A. P. SERVICES HÔTELIERS

LIVRET DE FORMATION C. A. P. SERVICES HÔTELIERS M i n i s t è r e d e l ' E d u c a t i o n N a t i o n a l e Certificat d'aptitude Professionnelle LIVRET DE FORMATION C. A. P. SERVICES HÔTELIERS Nom et prénom Années Scolaires Apprenant Etablissement

Plus en détail

Logiciel de gestion pour restaurants et Bars

Logiciel de gestion pour restaurants et Bars http://www.easy-sarl.com Logiciel de gestion pour restaurants et Bars Guide de démarrage rapide - 01/11/2010 Sommaire Présentation générale...3 Premier démarrage...3 Les articles...4 Configuration des

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin Vu les articles L.213-2 et L.421-23 II du code de l Education qui confient aux départements la compétence

Plus en détail

FICHE METIER et PASSERELLES AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION

FICHE METIER et PASSERELLES AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION FICHE METIER et PASSERELLES AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION Domaines : Services à la population Sous domaine : Restauration collective Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 11/D/24 AGENT

Plus en détail

Restauration Scolaire Lycée Français Josué-Hoffet. Cahier des Charges et Contrat 2014

Restauration Scolaire Lycée Français Josué-Hoffet. Cahier des Charges et Contrat 2014 Restauration Scolaire Lycée Français Josué-Hoffet Cahier des Charges et Contrat 2014 Siglaisons et troncation : APE : Association des Parents d Élèves COGES : Comité de Gestion CHSCT : Commission Hygiène

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

CRÊPIER (EMPLOYÉ OU PATRON) EN RESTAURATION COMMERCIALE INDÉPENDANTE DE L HÔTELLERIE, DE LA RESTAURATION ET DES ACTIVITÉS DE LOISIRS LES MÉTIERS

CRÊPIER (EMPLOYÉ OU PATRON) EN RESTAURATION COMMERCIALE INDÉPENDANTE DE L HÔTELLERIE, DE LA RESTAURATION ET DES ACTIVITÉS DE LOISIRS LES MÉTIERS LES MÉTIERS DE L HÔTELLERIE, DE LA RESTAURATION ET DES ACTIVITÉS DE LOISIRS 2013 ÉTUDE MÉTIER CRÊPIER (EMPLOYÉ OU PATRON) EN RESTAURATION COMMERCIALE INDÉPENDANTE 2 ÉTUDE SUR LE MÉTIER DE CRÊPIER EN RESTAURATION

Plus en détail

Politique de location de salles Municipalité Parisville

Politique de location de salles Municipalité Parisville Politique de location de salles Municipalité Parisville Janvier 2015 PARTIE I 1. OBJECTIF DE LA POLITIQUE Cette politique a pour but de bien définir les utilisations et les orientations des salles situées

Plus en détail

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur :

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur : CUISINIER Missions du poste : Réaliser, valoriser et distribuer des préparations culinaires. Gérer les approvisionnements et stockages des produits et denrées. Organiser le travail et la production au

Plus en détail

RÈGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE

RÈGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE S O M M A I R E Préambule Règlement Objectifs Ecole / cantine Quelques chiffres Le prestataire 1 2 Préambule RÈGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE A N N É E 2 0 1 2 / 2 0 1 3 La municipalité de CHAMPAGNIER

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée par la collectivité

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE)

REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE) REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE) Il appartient à la Ville de Meudon d organiser le temps de restauration scolaire (de 11h30 à 13h20) dans les écoles maternelles

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Réglementation. Restaurants et commerces alimentaires

Hygiène alimentaire. Réglementation. Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Réglementation Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Sommaire Avant de s installer, les démarches à suivre p.3/4 Concevoir la cuisine p.5 Hygiène - Les bonnes pratiques

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 Préambule La Commune de Linxe, organise un service de restauration pour son groupe scolaire. Ce service est ouvert à tous

Plus en détail

responsable de point de restauration en restauration collective

responsable de point de restauration en restauration collective les métiers de l hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs 2012 étude métier responsable de point de restauration en restauration collective 2 Étude sur le métier de responsable de point

Plus en détail

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT COMMUNE DE NIVILLAC REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE ANNEE 2014-2015 ECOLE PRIMAIRE PUBLIQUE «LES PETITS MURINS» La cantine scolaire a pour objectif d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

RAPPORT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DES FINANCES

RAPPORT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DES FINANCES RAPPORT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DES FINANCES RÉSUMÉ DES RENCONTRES DU 22 SEPTEMBRE AU 25 SEPTEMBRE 2014 ET DU 23 FÉVRIER AU 26 FÉVRIER 2015 VÉRIFICATION EFFECTUÉE PAR : MARTINE FORCIER, MARTIN VENNE

Plus en détail

Rapport de stage ANNEE SCOLAIRE 2013/2014. Elève de 3ème Collège 35740 PACE. Restaurant scolaire du Haut Chemin. p.1

Rapport de stage ANNEE SCOLAIRE 2013/2014. Elève de 3ème Collège 35740 PACE. Restaurant scolaire du Haut Chemin. p.1 Rapport de stage ANNEE SCOLAIRE 2013/2014 Elève de 3ème Collège 35740 PACE Restaurant scolaire du Haut Chemin p.1 Sommaire Introduction L entreprise Fiche d identité Situation géographique Activité principe

Plus en détail

Règlement Intérieur. Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire

Règlement Intérieur. Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire Règlement Intérieur Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire Service de la Restauration Scolaire Tél : 02 96 71 05 20 Restaurant Scolaire Règlement intérieur Pour la plupart des

Plus en détail

RAPPORT D AUDIT SERVICE RESTAURATION MUNICIPALE VILLE DE CUGES LES PINS

RAPPORT D AUDIT SERVICE RESTAURATION MUNICIPALE VILLE DE CUGES LES PINS 1 RAPPORT D AUDIT SERVICE RESTAURATION MUNICIPALE VILLE DE CUGES LES PINS Présentation le 05/02/2015 2 Table des matières 1-PREAMBULE... 2 2-PRESENTATION DES INSTALLATIONS... 3 2.1 Points d amélioration...

Plus en détail

GUIDE DES LOGEMENTS ÉTUDIANTS VALENCE

GUIDE DES LOGEMENTS ÉTUDIANTS VALENCE GUIDE DES LOGEMENTS ÉTUDIANTS VALENCE Pourquoi faire compliqué quand on Peut faire crous??? Edito 3 V ous avez choisi de venir étudier dans l académie de Grenoble, le Centre Régional des Oeuvres Universitaires

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Ville de Saint-Palais-sur-Mer Groupe scolaire Lucien Robin RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Préambule Le restaurant scolaire n est pas

Plus en détail

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Paola Biancardi Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Le CVE de Grattapaille dans lequel je travaille comme directrice, se trouve dans les hauts de Lausanne et regroupe deux sites : la Nurserie Sous-Bois

Plus en détail

Savoir fidéliser ses clients

Savoir fidéliser ses clients Savoir fidéliser ses clients le programme partie 1 Les enjeux de fidélisation partie 2 La relation client : un levier de fidélisation Partie 3 Gérer sa base de données clients Partie 4 Les outils pour

Plus en détail

SHOPCAISSE NOTICE D UTILISATION. ShopCaisse est une solution d encaissement disponible sur ipad.

SHOPCAISSE NOTICE D UTILISATION. ShopCaisse est une solution d encaissement disponible sur ipad. SHOPCAISSE NOTICE D UTILISATION ShopCaisse est une solution d encaissement disponible sur ipad. Un logiciel complet qui s'adapte parfaitement à vos besoins. Vous pourrez ainsi gérer facilement votre commerce,

Plus en détail

GUIDE RESIDENCES ETUDIANTES - CPGE ECE - St LOUIS Ste BARBE

GUIDE RESIDENCES ETUDIANTES - CPGE ECE - St LOUIS Ste BARBE SERVICE D.S.E DU CROUS, 11 RUE TREFILERIE 42023 ST ETIENNE CEDEX - 04 77 81 85 50 Ci- dessous et à titre indicatif, moyenne des loyers pour une location vide et meublée à ST ETIENNE - charges comprises

Plus en détail

Est-ce que les coopératives d habitations sont des résidences universitaires traditionnelles?

Est-ce que les coopératives d habitations sont des résidences universitaires traditionnelles? FAQ // coopératives d habitations étudiante Est-ce que les coopératives d habitations sont des résidences universitaires traditionnelles? Pas du tout! Mise à part qu elles soient dédiées à la population

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à Bruxelles

Rapport de fin de séjour à Bruxelles Rapport de fin de séjour à Bruxelles Introduction Durant l année de mon master 2 Histoire-Histoire de l art à l Université Pierre Mendes France de Grenoble je devais réaliser un stage de 2 mois minimum.

Plus en détail

Plan de formation Crous de Besançon. Belfort Sévenans. Vesoul. Montbéliard. Besançon 2012-2014

Plan de formation Crous de Besançon. Belfort Sévenans. Vesoul. Montbéliard. Besançon 2012-2014 Plan de formation Crous de Besançon Vesoul Belfort Sévenans Montbéliard Besançon 2012-2014 ÉDITO Vous trouverez ci-après le plan de formation 2012 2014, établi par le Service des Ressources Humaines après

Plus en détail

PRISE EN MAIN RAPIDE DU LOGICIEL CLYO SERIES PRO. * Marque déposée. Copyright CLYO SYSTEMS LTD. Page 1 sur 35

PRISE EN MAIN RAPIDE DU LOGICIEL CLYO SERIES PRO. * Marque déposée. Copyright CLYO SYSTEMS LTD. Page 1 sur 35 PRISE EN MIN RPIDE DU LOGICIEL CLYO SERIES PRO * Marque déposée. Copyright CLYO SYSTEMS LTD Page 1 sur 35 Sommaire I. COMMENT DEMRRER... 4 II. Gestion des rticles... 5 1. Création d un article... 6 2.

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

MC1-F www.primo-elektro.be

MC1-F www.primo-elektro.be NOTICE D UTILISATION CAFETIÈRE MUG ISOTHERME www.primo-elektro.be WWW.PRIMO-ELEKTRO.BE 2 WWW.PRIMO-ELEKTRO.BE Lisez toutes les instructions Conservez-les pour consultation ultérieure 1. CONDITIONS DE GARANTIE

Plus en détail

Procès-verbal Réunion de l Association des Parents de l École Collines d or (APÉ) le jeudi 27 novembre 2014

Procès-verbal Réunion de l Association des Parents de l École Collines d or (APÉ) le jeudi 27 novembre 2014 Procès-verbal Réunion de l Association des Parents de l École Collines d or (APÉ) le jeudi 27 novembre 2014 Vision: L Association des parents de l école (APÉ) a pour rôle de représenter et de promouvoir

Plus en détail

La formation adaptée s adresse aux exploitants de chambres d hôtes visés à l article L.324-4 du code du tourisme.

La formation adaptée s adresse aux exploitants de chambres d hôtes visés à l article L.324-4 du code du tourisme. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 08/04/13 N : 11.13 Formation des Loueurs de Chambres d Hôtes délivrant des Boissons Alcooliques Sur le plan législatif et réglementaire

Plus en détail

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure 1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure DOSSIER DE PRESSE Janvier 2013 2 SOMMAIRE Green is better : Un concept innovant La genèse L innovation Green is better Les valeurs Green is better

Plus en détail

Ce livret a été élaboré par le département d ergothérapie de L Hôpital d Ottawa, Campus Général.

Ce livret a été élaboré par le département d ergothérapie de L Hôpital d Ottawa, Campus Général. GÉRER VOTRE FATIGUE Gérer votre fatigue Guide pratique destiné aux personnes atteintes de cancer et à leur famille Cette brochure contient des renseignements généraux qui ne sont pas spécifiques à vous.

Plus en détail

Den Alter liewen. Centre Bei der Sauer Diekirch

Den Alter liewen. Centre Bei der Sauer Diekirch FR Den Alter liewen Centre Bei der Sauer Diekirch Bienvenue au centre «Bei der Sauer» à Diekirch Vous-même ou l'un de vos proches êtes peut-être à la recherche d un logement qui combine sécurité, prestations

Plus en détail

Règlement du restaurant scolaire

Règlement du restaurant scolaire DEPARTEMENT DE LOIR-ET-CHER REPUBLIQUE FRANCAISE ARRONDISSEMENT DE BLOIS COMMUNE DE SAINT GERVAIS LA FORET Règlement du restaurant scolaire Le présent règlement concerne l organisation du restaurant scolaire.

Plus en détail

GROUPE SCOLAIRE GUYOT DESSAIGNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE

GROUPE SCOLAIRE GUYOT DESSAIGNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE GROUPE SCOLAIRE GUYOT DESSAIGNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE PREAMBULE Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions d

Plus en détail

EXEMPLE DE BUSINESS PLAN

EXEMPLE DE BUSINESS PLAN EXEMPLE DE BUSINESS PLAN F resh R apido R e s t a u r a t i o n r a p i d e v é g é t a r i e n n e Table des matières Exemple de Business Plan... 1 I. LA PRÉSENTATION DU PROJET... 5 I.1 Le concept...

Plus en détail

Système de gestion informatique

Système de gestion informatique Système de gestion informatique Améliorez la productivité et la rentabilité de votre établissement. Restaurants Bars Cafétérias Livraison Centres de golf et ski Système de gestion informatique Découvrez

Plus en détail

Cegid Business Restaurant

Cegid Business Restaurant CegidBusinessRestaurant Cegid Business Restaurant Encaissement Gérer efficacement tous les aspects de votre métier Facturation Avec Cegid Business Restaurant, dotez-vous d un véritable système d information

Plus en détail

OMBTOD 1123. Villa - OMBTOD 1123 - Italie» Ombrie» Todi 8 Personnes - 4 Chambres. Description de la propriété

OMBTOD 1123. Villa - OMBTOD 1123 - Italie» Ombrie» Todi 8 Personnes - 4 Chambres. Description de la propriété Villa - OMBTOD 1123 - Italie» Ombrie» Todi 8 Personnes - 4 Chambres Description de la propriété Belle villa indépendante, située en haut d'une colline, qui domine les vallées et les collines et qui offre

Plus en détail

Skol LES PROMOTIONS 6

Skol LES PROMOTIONS 6 Skol LES PROMOTIONS 6 promotions 6 Les promotions destinées au consommateur Une promotion destinée au consommateur influence un client potentiel dans sa décision d achat en lui présentant une stimulation

Plus en détail

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN La Supply Chain vers un seul objectif... la productivité Guy ELIEN juin 2007 Sommaire Le contexte... 3 le concept de «chaîne de valeur»... 3 Le concept de la Supply Chain... 5 Conclusion... 7 2 La Supply

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service facultatif rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée

Plus en détail

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir Contrat de Professionnalisation ou Stage??? Tout savoir pour bien choisir L objectif de ce livret est de répondre à vos questions en matière de contrat de professionnalisation et de stage. En effet, cette

Plus en détail

Contrat n / 2015. Contrat de Gérance des Buvettes. Entre ; L Ecole Supérieure de Technologie de Fès représenté par son directeur sous Ordonnateur : M

Contrat n / 2015. Contrat de Gérance des Buvettes. Entre ; L Ecole Supérieure de Technologie de Fès représenté par son directeur sous Ordonnateur : M Contrat de droit commun pour la Gérance de deux locaux de buvette des étudiants et la buvette du corps Enseignants et Administratifs de l Ecole Supérieure de Technologie de Fès Contrat n / 2015 Contrat

Plus en détail

SmartCaisse, depuis 2005. Prise de Commande IPhone, IPad (2, 3 et mini), IPod et tablette Android SmartCaisse

SmartCaisse, depuis 2005. Prise de Commande IPhone, IPad (2, 3 et mini), IPod et tablette Android SmartCaisse SmartCaisse, depuis 2005 Prise de Commande IPhone, IPad (2, 3 et mini), IPod et tablette Android SmartCaisse Présentation : Les logiciels de prise de commande téléchargeables sur Android Market sous le

Plus en détail

Ne signez pas n importe quoi! Ne signez pas n importe quoi! Le crédit a un prix! Le crédit a un prix!

Ne signez pas n importe quoi! Ne signez pas n importe quoi! Le crédit a un prix! Le crédit a un prix! Ne signez pas n importe quoi! Signer un contrat de crédit est un engagement à long terme qui mérite réflexion. Prenez le temps de bien lire et de bien comprendre toutes les clauses du contrat! Sachez que

Plus en détail

Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine. Description du poste

Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine. Description du poste (Fiches ROME : G1602) Rubrique «Les fiches métiers» du site www.pole-emploi.fr Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine L entreprise : Nom /N de SIRET/adresse Nombre de

Plus en détail

CONTEXTE ; FORME ; CONTENU ET PERSPECTIVES DES MESURES DE GRATUITE DE SERVICES BANCAIRES POUR LA CLIENTELE DES BANQUES DE L UMOA.

CONTEXTE ; FORME ; CONTENU ET PERSPECTIVES DES MESURES DE GRATUITE DE SERVICES BANCAIRES POUR LA CLIENTELE DES BANQUES DE L UMOA. 1 CONTEXTE ; FORME ; CONTENU ET PERSPECTIVES DES MESURES DE GRATUITE DE SERVICES BANCAIRES POUR LA CLIENTELE DES BANQUES DE L UMOA. Monsieur Cheickh Mbacké Diokhané Secrétaire exécutif de l Association

Plus en détail

Assistants d éducation, Assistants Vie Scolaire, Assistants pédagogiques Texte En date

Assistants d éducation, Assistants Vie Scolaire, Assistants pédagogiques Texte En date Assistants d éducation, Assistants Vie Scolaire, Assistants pédagogiques Circulaire n 2008-108 21 août 2008 concernant le recrutement et l emploi des assistants d éducation. Abroge et remplace toutes les

Plus en détail

SEMESTRE D ETUDE A MONASH UNIVERSITY SUNWAY MALAYSIA

SEMESTRE D ETUDE A MONASH UNIVERSITY SUNWAY MALAYSIA Adrian LAMBLIN SEMESTRE D ETUDE A MONASH UNIVERSITY SUNWAY MALAYSIA Bonjour à tous, Je m appelle Adrian et je reviens de Malaisie où j ai effectué un semestre d étude à Monash University Malaysia qui fut

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE D INSTALLATION & D UTILISATION

NOTICE TECHNIQUE D INSTALLATION & D UTILISATION NOTICE TECHNIQUE D INSTALLATION & D UTILISATION Plafond filtrant Lumispace Il est important de lire attentivement cette notice avant la maintenance du plafond Lumispace Ce document doit être remis au client

Plus en détail

Information Technology Credits (ITCredits)

Information Technology Credits (ITCredits) Informations générales Information Technology Credits (ITCredits) Vous pouvez faire appel à tout moment à notre service technique (tarifs horaires standard) en cas d installations, intervenions à distance

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS PREFET DES PYRENEES-ATLANTIQUES Direction Départementale de la Protection des Populations des Pyrénées-Altantiques SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS Quelques règles à respecter, secteur de la remise directe

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

La question financière. www.guidesulysse.com

La question financière. www.guidesulysse.com 1 La question financière Connaître le coût des études à Montréal, faire un budget efficace et réaliste, trouver des moyens pour financer ses études et comprendre les conséquences de l endettement, voilà

Plus en détail

Esterel The french touch star touch esterel advance

Esterel The french touch star touch esterel advance Accès Tables des Matières Siège Social : Technoparc EPSILON RD 100 83700 SAINT RAPHAEL Tél. (33) 04 98 11 45 90 Fax (33) 04 98 11 45 70 E. mail France : info@cashsystemes.com Web : www.cashsystemes.com

Plus en détail

MAIRIE DE BRUYÈRES-SUR-OISE B.P. 11-95820 BRUYÈRES-SUR-OISE

MAIRIE DE BRUYÈRES-SUR-OISE B.P. 11-95820 BRUYÈRES-SUR-OISE MAIRIE DE BRUYÈRES-SUR-OISE B.P. 11-95820 BRUYÈRES-SUR-OISE Tél. 01 30 28 76 50 - Fax 01 30 28 76 51 Courriel : mairie@bruyeres-sur-oise.fr REGLEMENT INTERIEUR DES RESTAURANTS SCOLAIRES DES ECOLES MATERNELLES

Plus en détail

DÉMYSTIFICATION DE L AUTO-ASSURANCE

DÉMYSTIFICATION DE L AUTO-ASSURANCE POURQUOI L AUTOASSURANCE? Une chaîne de casinos canadiens offre l expérience client idéale. Dès l arrivée des clients et jusqu à leur départ, c est satisfaction garantie! Leurs chambres offrent tous les

Plus en détail

Les actions en sécurité alimentaire, notre DSP avant 2006

Les actions en sécurité alimentaire, notre DSP avant 2006 Leadership et mobilisation intersectorielle t i régionale : l exemple du Comité intersectoriel sur la sécurité alimentaire à Laval (CASAL) Présentation dans le cadre des Journées annuelles de santé publique

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet «L énergie solaire, un moteur pour le centre de santé de Dioumanzana» au Mali Pays Lieu d intervention Début du projet Durée du projet Objectif : Nombre de bénéficiaires Budget :

Plus en détail

Guide utilisateur Application Gestion de club. Accès à l application GESTION DE CLUB. Les étapes :

Guide utilisateur Application Gestion de club. Accès à l application GESTION DE CLUB. Les étapes : Accès à l application GESTION DE CLUB Les étapes : 1/ Ouverture d un accès club : En la sollicitant auprès du Comité. Qui fera envoyer par mail les paramètres de connexion au super administrateur. 2/A

Plus en détail

La cuisine "fait maison" et sa relation avec le PEM

La cuisine fait maison et sa relation avec le PEM La cuisine "fait maison" et sa relation avec le PEM Sommaire 1. Le «fait maison» un phénomène de masse La cuisine "fait maison" - 2. Les motivations du «fait maison» 10 juin 3. Le plaisir de la cuisine

Plus en détail

Mémento spécial mouvement. SNUipp-FSU Du Lot. Mouvement 2014. N oubliez pas : C est par le nombre que nous nous ferons entendre.

Mémento spécial mouvement. SNUipp-FSU Du Lot. Mouvement 2014. N oubliez pas : C est par le nombre que nous nous ferons entendre. Mémento spécial mouvement SNUipp-FSU Du Lot Mouvement 2014 N oubliez pas : C est par le nombre que nous nous ferons entendre. Alors n hésitez pas, adhérez au SNUipp, ce sont vos seules cotisations qui

Plus en détail

Référentiel du. Certificat de spécialisation Restauration collective

Référentiel du. Certificat de spécialisation Restauration collective Référentiel du Certificat de spécialisation Restauration collective Photo couverture : Restauration collective Source : http://photo.agriculture.gouv.fr - Pascal Xicluna/Min.Agri.fr Référentiel du Certificat

Plus en détail

Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux

Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux Édition 2015 Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux Apprentis qui suivent les cours professionnels intercantonaux dans les hôtels-écoles

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES Vu le Code Général de la Propriété des Personnes Publiques (CG3P), Vu l article L.2122-22 5 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

CAMIONS ÉVÉNEMENTIELS WWW.MONCAMIONRESTO.COM

CAMIONS ÉVÉNEMENTIELS WWW.MONCAMIONRESTO.COM FOODTRUCK EVE 1 FOODTRUCK EVE 1 Totalement équipé pour préparer et vendre pizzas, snack et pâtes, ce Foodtruck est idéal pour vous accompagner sur vos festivals, road shows, tournages Motorisation : Renault

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Restaurant scolaire : règlement intérieur

Restaurant scolaire : règlement intérieur Mairie Restaurant scolaire : règlement intérieur d Artigueloutan 4, rue de la mairie 64420 Artigueloutan Le 24 mars 2014, Préambule Durant l année scolaire, un restaurant scolaire fonctionne dans le bâtiment

Plus en détail

REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE DU RPI OZENAY-PLOTTES ECOLE LES JOYEUX CARTABLES

REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE DU RPI OZENAY-PLOTTES ECOLE LES JOYEUX CARTABLES REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE DU RPI OZENAY-PLOTTES ECOLE LES JOYEUX CARTABLES Article 1 Bénéficiaires Le restaurant scolaire municipal accueille les enfants scolarisés dans les écoles DU RPI OZENAY-PLOTTES.

Plus en détail

LE CONTRÔLE NOURRITURE ET BOISSONS

LE CONTRÔLE NOURRITURE ET BOISSONS LE CONTRÔLE NOURRITURE ET BOISSONS (Food and Beverage Control) Sommaire LES BASES Qu est-ce que c est? Qui est concerné? Repérage des flux de denrées Techniques d inventaire Séparation des fonctions Traitement

Plus en détail

Pour la création d une maison d assistants maternels

Pour la création d une maison d assistants maternels CHARTE DÉPARTEMENTALE Pour la création d une maison d assistants maternels Mars 2011 CHARTE DÉPARTEMENTALE Pour la création d une maison d assistants maternels Le Code de l Action Sociale et des Familles

Plus en détail

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Article 1: formation de la convention La commune de Villebéon ci après

Plus en détail

Pour allier propreté et écologie: le nettoyage à sec Coop Oecoplan.

Pour allier propreté et écologie: le nettoyage à sec Coop Oecoplan. Avec prix courant Pour allier propreté et écologie: le nettoyage à sec Coop Oecoplan. POUR ALLIER PROPRETÉ ET ÉCOLOG IE: LE NETTOYAGE À SEC COOP OECOPLAN. Pour prendre soin de vos textiles et de notre

Plus en détail

Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA

Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA N FR05/00392 SAS au capital de 53.357,16 Siège Social : 34, Rue de Paris 60330 LE PLESSIS BELLEVILLE - Téléphone : 03.44.58.14.21. - Fax : 03.44.58.20.98.

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Présentation du centre (CEP) de Vallorbe

Présentation du centre (CEP) de Vallorbe Présentation du centre (CEP) de Vallorbe Introduction Le centre d enregistrement et de procédure de Vallorbe fait partie d une structure de 5 centres fédéraux, dont 1 centre de transit, répartis en Suisse

Plus en détail

Design centré sur l utilisateur et développement Agile : perspectives de réconciliation

Design centré sur l utilisateur et développement Agile : perspectives de réconciliation Design centré sur l utilisateur et développement Agile : perspectives de réconciliation Alexandre Bujold, Sarah Morin-Paquet Université Laval alexandre.bujold.1@ulaval.ca, sarah.morin-paquet.1@ulaval.ca

Plus en détail

OPÉRATIONS HÔTELIÈRES

OPÉRATIONS HÔTELIÈRES OPÉRATIONS HÔTELIÈRES GESTION DES COÛTS & MARGES DE PROFITS FASCICULE 2 Gestions Hôtelières AJC inc Jo-Anne Sauvé-Taylor & André J. Côté, cha Novembre 2013 DÉFINITION DE LA GESTION DES COÛTS La gestion

Plus en détail

Ecoles maternelles et élémentaires de la Ville de Joinville-Le-Pont

Ecoles maternelles et élémentaires de la Ville de Joinville-Le-Pont Restauration Scolaire Accueil du soir Études Surveillées Accueil de loisirs Ecoles maternelles et élémentaires de la Ville de Joinville-Le-Pont SOMMAIRE 1 INTRODUCTION p. 2 Objectif Préambule Instances

Plus en détail