B. LES TABLEAUX DE SUIVI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "B. LES TABLEAUX DE SUIVI"

Transcription

1 B. LES TABLEAUX DE SUIVI 3

2 B. PRESENTATION.1 LA FORMATION PROFESSIONNELLE : BILAN PAR DOMAINE PROFESSIONNEL 1. Agriculture La part des effectifs dans la filière agricole se situe un peu en dessous de la moyenne des autres régions limitrophes (hors Ile-de-France), mais en dessus de la moyenne nationale. Les effectifs sont en légère diminution alors que dans d autres régions, la tendance à la baisse est plus marquée. 7% des jeunes en formation sont des garçons. Une plus forte proportion de jeunes des zones agricoles s oriente dans cette voie professionnelle alors que les établissements proposant un éventail large de formations sont plus présents dans les chefs-lieux départementaux.. Bâtiment, travaux publics La part de la filière est légèrement en dessous de la moyenne française, et la région se situe en 1 ème place sur les régions françaises pour la part de la filière dans le dispositif de formation. La tendance est à la hausse des effectifs, mais la croissance régionale est en dessous des moyennes des autres régions. Le poids de l apprentissage est important (en 6 ème françaises). place parmi les autres régions Une plus forte proportion d effectifs au niveau V comparée aux autres régions françaises, due pour une part au poids de l apprentissage (% des apprentis sont en formation au niveau V, mais cette proportion est conforme à la moyenne nationale) et pour une autre part à la proportion des effectifs en formation de niveau V sous statut scolaire plus élevée que dans les autres régions : la région Centre se situe à la cinquième place parmi les autres régions françaises pour ce taux. Une filière à dominante masculine : 93% des jeunes en formation sont des garçons. Les formations sont principalement concentrées dans les chefs-lieux départementaux. L orientation vers cette filière de formation est globalement assez uniforme dans la région, même si quelques zones d emplois équipées ou non de formations dans ce domaine sont en dessus de la moyenne régionale.

3 3. Travail des métaux, mécanique Une filière en perte de vitesse que ce soit en région Centre ou dans le reste de la France. On remarque que la baisse des effectifs a été moins forte entre et dans la région par rapport aux autres régions. La région se situe à la 9 ème place parmi les autres régions françaises pour la part de la filière dans les effectifs. Les formations sont distribuées sur tout le territoire régional. On note une plus forte orientation vers cette filière dans la zone d emploi de Vierzon, liée au contexte industriel local. 9 jeunes en formation sur 1 sont des garçons.. Réparation automobile Les effectifs de la filière sont en progression, et la part de la filière dans le dispositif de formation augmente sensiblement ces dernières années. Cette croissance reste conforme aux autres régions françaises. On remarque un plus fort taux de jeunes en formation au niveau V qui s explique par la part plus importante de l apprentissage dans la région et aussi par une plus forte importance des élèves en CAP/BEP sous statut scolaire (comparée aux autres régions). C est dans le sud de la région (notamment dans l Indre) que les jeunes choisissent le plus cette filière professionnelle. 9% des effectifs en formation sont des garçons.. Electricité, électronique Les effectifs dans cette filière baissent plus rapidement en région Centre que dans le reste de la France. Le poids de la filière est en dessous de la moyenne nationale, mais audessus des autres régions limitrophes. La région se situe à la 1 ème place pour la part de la filière dans le dispositif de formation. C est entre Blois et Montargis qu on note une plus forte orientation vers cette filière de formation avec un dispositif de formation plus important que dans les autres zones d emplois. 96,% des jeunes en formation sont des garçons. 6. Industries graphiques La filière représente peu de jeunes en formation, mais elle est en croissance ces dernières années. La place de la filière en région Centre est en dessous de la moyenne nationale. Le dispositif de formation est concentré à Tours ce qui est à mettre en relation avec la part des jeunes suivant une formation dans cette filière plus importante dans l Indre-et- Loire que dans les autres départements de la région.

4 7. Industries de transformation Le comportement de cette filière de formation en région Centre se démarque totalement des autres régions françaises : les effectifs en formation sont en croissance depuis 1, alors qu au niveau national et des régions limitrophes, ils sont en baisse ; la part de la filière dans l appareil de formation est une des plus élevées de la France (3 ème position sur ), et ne cesse de progresser. Ce sont les élèves sous statut scolaire qui font progresser les effectifs ; ils représentent % de ceux-ci. La part de l apprentissage est une des plus faibles comparée aux autres régions françaises (rang sur ). La proportion d élèves en bac technologique est plus importante que dans les autres régions. Les jeunes s orientent plus dans cette filière dans certaines zones d emplois : Vierzon, Dreux, Amboise et Aubigny, alors que la gamme des formations n est pas forcément très étendue dans ces zones.. Alimentation La filière est en perte de vitesse dans la région comme partout ailleurs, même si on remarque un regain depuis 3. L apprentissage représente 1% des jeunes en formation. La région Centre se place ainsi en 3 ème place parmi les autres régions françaises pour l apprentissage dans cette filière. Les formations sont concentrées majoritairement dans les chefs-lieux départementaux. On remarque une plus forte mobilisation des jeunes pour poursuivre une formation dans cette filière dans l Eure-et-Loir. 9. Cuir, textile, habillement A la différence des autres régions françaises, la filière occupe dans le Centre une place plus importante dans le dispositif de formation. Les effectifs ont même progressé entre et 3 alors que les tendances nationales et des régions limitrophes montrent une baisse des effectifs durant cette période. Les jeunes en formation sont majoritairement sous statut scolaire et le niveau V est le plus développé. Les filles représentent 9% des jeunes en formation dans cette filière. Les formations sont dispensées dans bon nombre de zones d emplois (surtout au niveau V). On remarque une plus forte proportion de jeunes suivant cette formation dans le Cher. 6

5 1. Bois et matériaux associés La filière est moins bien représentée dans la région que dans la moyenne des régions limitrophes. Elle se classe au 17 ème rang sur les régions françaises pour la part des effectifs en formation dans ce domaine d activités. Les effectifs chutent depuis dans la région, alors qu ils sont en croissance au niveau national. La part de l apprentissage est assez importante ( ème d apprentissage dans cette filière). région sur pour le taux Loches et La Châtre sont les zones d emplois où une plus forte proportion de jeunes suivent une formation dans cette filière. 9% des jeunes en formation sont des garçons. 11. Transport, logistique Les effectifs dans la filière de formation sont en progression et la part de la filière dans l appareil de formation est en train de dépasser la moyenne nationale. La part de l apprentissage est très faible en regard des autres régions françaises ( ème place sur pour la part de l apprentissage). Les formations sont concentrées sur quelques établissements. La proportion de jeunes suivant une formation dans cette filière est plus importante à Issoudun et Montargis. 1. Administration, gestion, finances Cette filière est la plus importante en terme d effectifs. Elle représente 3,9% du total des jeunes en formation professionnelle et technologique. La région se place au 9 ème rang sur régions pour la part de la filière dans l appareil de formation, et légèrement au-dessus de la moyenne des régions limitrophes. Les effectifs sont en constante diminution ces dernières années, et la région Centre suit la tendance nationale. La part de l apprentissage, bien que représentant seulement 3% des effectifs globaux, place la région Centre parmi les premières régions françaises ( ème /) pour la part de l apprentissage dans la filière. C est dans le Nord de la région que la proportion de jeunes suivant une formation dans cette filière est la plus importante. En ce sens, l Eure-et-Loir et le Loiret se rapprochent plus de la structure pédagogique de la région Ile-de-France, alors que l Indre-et-Loire, l Indre et le Cher sont plus proches des autres régions limitrophes. 7% des jeunes en formation sont des filles. Elles sont proportionnellement plus nombreuses à suivre des formations de niveau V et bac pro que les garçons. 7

6 13. Commerce, vente La filière est bien représentée dans la région. Le commerce, vente représente 1,% du total des effectifs en formation professionnelle et technologique, ce qui place la région en ème place sur les régions françaises. Les effectifs étaient en croissance régulière depuis, légèrement en dessus de la moyenne régionale. L année, a vu une inversion de tendance, avec une petite baisse des effectifs. Celle-ci est ressentie aussi dans les régions limitrophes. L apprentissage est bien représenté avec 3% des effectifs de la filière ( ème place sur les régions). La proportion d apprentis au niveau V (CAP/BEP) est plus importante que ce qu elle est pour les jeunes sous statut scolaire (9% contre % des jeunes en formation), ce qui est relativement élevé par rapport à l ensemble des autres régions. Cependant, la proportion d apprentis poursuivant par un bac professionnel est très faible, et place la région en dernière position parmi les autres régions françaises. Les formations sont assez bien réparties. La part des élèves suivant cette filière est à peu près homogène dans l ensemble de la région. 6% des jeunes en formation sont des filles. Elles suivent plus de formations de niveau V (% des effectifs) que les garçons (%). 1. Hôtellerie, restauration, tourisme La filière est assez mal représentée dans la région (16 ème place sur pour la proportion de jeunes dans la filière), et reste en dessous de la moyenne des autres régions limitrophes, bien que la moyenne nationale soit proche de celle de la région. De fortes disparités infrarégionales marquent la répartition de l offre : c est sur l axe ligérien que se situe la plupart des établissements alors que l Eure et loir et l Indre proposent peu de formations dans ces activités. On remarque que la proportion de jeunes suivant une formation dans cette filière est assez homogène sur le territoire régional ; elle n est pas plus importante dans les zones où les formations sont plus nombreuses. Les effectifs faiblissent un peu chaque année, en suivant la tendance nationale. La part de l apprentissage dans la filière est assez importante (7 ème place sur régions). L apprentissage propose principalement des formations de niveau V (% des apprentis). Cette proportion est de % pour les élèves sous statut scolaire. Ce phénomène s explique par le type de formations dispensées dans les CFA (orientées surtout vers la restauration) alors que sous statut scolaire, une partie des formations est liée aux métiers du tourisme et à son organisation, qui nécessitent une part plus importante de main d œuvre davantage qualifiée. % des jeunes en formation sont des filles.

7 . Arts, spectacles, communication Une filière peu importante en effectifs, ce qui explique la concentration de ceux-ci dans les principales villes de la région (formations principalement dispensées dans les lycées de l Education Nationale). Les effectifs restent à peu près stables, mais la filière est moyennement représentée dans la région (classée au 1 ème rang sur pour la part de la filière dans l appareil de formation). La filière attire plus les filles (67% des effectifs) que les garçons. 16. Services sociaux, autres services aux particuliers Les effectifs sont en croissance, que ce soit en région Centre ou dans le reste de la France. La région se situe dans la moyenne nationale pour la part des effectifs dans cette filière (9 ème sur les régions). L apprentissage forme près de % des jeunes inscrits dans cette filière et classe la région au troisième rang pour la part de l apprentissage dans celle-ci. Les formations préparées sont très différentes en fonction du type d établissement : les CFA préparent pour l essentiel aux métiers liés à la coiffure et l esthétique, les établissements agricoles proposent des formations générales aux métiers du service (dont plus de % au niveau V) ainsi que les lycées de l Education Nationale (qui proposent aussi des formations sous statut scolaire aux métiers de la coiffure). 9% des jeunes en formation sont des filles. Elles s orientent plus vers cette filière à l Ouest d une ligne Chartres Châteauroux. 17. Propreté, Sécurité et autres services aux personnes La filière est plutôt centrée sur les métiers de la propreté (Bioservices, MHL) avec % des jeunes en formation au niveau V. Les effectifs, peu importants, sont en baisse. La filière est peu développée dans la région (1 ème rang sur régions pour la part des effectifs dans la filière). Par contre la part de l apprentissage (% des effectifs) est importante comparée aux autres régions françaises, la région Centre se situant à la ème place pour ce taux. 6% des jeunes en formation sont des filles. Il semble que dans les zones rurales où une formation est dispensée, la proportion de jeunes inscrits dans cette filière soit plus importante qu ailleurs. 1. Santé Après avoir connu une baisse des effectifs en 3, la tendance est à la reprise. La filière est faiblement représentée en région Centre, en dessous de la moyenne nationale et se positionne au 16 ème rang des régions françaises pour la part des effectifs totaux dans cette filière. Les lycées proposent principalement le bac SMS, alors que les CFA dispensent des formations professionnelles (niveau IV) orientées sur les métiers de la pharmacie et des prothèses dentaires. 9% des jeunes en formation sont des filles. Elles sont en général proportionnellement plus nombreuses à suivre cette voie de formation quand une formation est dispensée à proximité de leur domicile. 9

8 . La relation formation emploi dans la problématique du renouvellement de la main d œuvre Introduction à une réflexion prospective Depuis, les travaux entrepris par l ORFE 1 mettent à jour les tendances à l œuvre sur ans ( ) en matière d emploi et de formation de la population. Ils offrent la possibilité de construire un diagnostic régional en tenant compte de l hétérogénéité du territoire. Présentés sous la forme d un «prédiagnostic», ils sollicitent les acteurs à les enrichir notamment en interprétant les causes des évolutions observées, liées au contexte géographique, culturel, économique, sociologique. Cette approche, en terme de tendances, permet aussi de poser les fondements d une réflexion prospective. En effet, une fois le diagnostic et les interprétations esquissées, la démarche consiste à considérer que, toute chose égale par ailleurs (si aucune action ou événement ne vient les contrecarrer), les tendances ont vocation à se poursuivre. Un premier travail consiste alors à mettre à jour les facteurs susceptibles de ralentir les évolutions observées et / ou au contraire ceux qui pourraient les accélérer. Ce repérage permet de poser des hypothèses d évolution, base d une construction éventuelle de scénarii. En introduction de ces planches (19 sur les domaines professionnels et 3 sur les zones d emploi), l ORFE présente un constat sur les grandes tendances à l œuvre en matière d emploi, et esquisse quelques pistes pour une réflexion prospective. Quatre points seront abordés successivement : 1. La tertiarisation des emplois : une évolution structurelle,. L augmentation simultanée de l emploi et de la féminisation des emplois, 3. L élévation générale du niveau de formation dans tous les métiers,. Le vieillissement de la population : impact variable selon les métiers. L accent, mis ici sur les tendances générales d évolution de l emploi, ne doit toutefois pas occulter l hétérogénéité du territoire. C est pourquoi, pour chaque famille professionnelle (FAP) présentée, une carte indique la répartition dans les zones d emploi. De même pour chaque zone d emploi, un graphe présente la répartition des FAP dans la zone en comparaison avec la moyenne régionale. 1 «Formation et emploi de la population en région Centre» et les «Cahiers» par zone d emploi (3) et par domaine professionnel (19). Ces documents sont disponibles au fur et à mesure de leur construction sur le site du Gip Alfa Centre : Formation Emploi (www.alfacentre.org). Ces documents sont construits à partir des trois derniers recensements de la population en 19, 199, et Cette source était jusqu en 1999 (le sera-telle encore?) la seule qui permettait ce type d analyse par son exhaustivité. Elle permet de connaître à la fois les emplois occupés par les personnes résidant dans la région (ou une zone d emploi) ainsi que les emplois occupés sur la même zone par des personnes venant de l extérieur. On connaît leur âge, leur sexe et leur niveau de diplôme. Cet article reprend la présentation faite au groupe de travail "prospective des métiers et qualifications" du CCREFP, le 3 novembre.

9 1. Tertiarisation des emplois : une évolution structurelle Entre 19 et 1999, la région Centre a bénéficié d une hausse de 3 9 emplois 3. Ce solde positif est dû uniquement au secteur tertiaire qui a créé 19 6 emplois. Les autres secteurs ont tous enregistré des suppressions : - 9 emplois dans l agriculture, - 6 dans l industrie et dans le bâtiment. Augmentation continue des emplois tertiaires, qui s est ralentie depuis 3 Cette augmentation s observe depuis 19, dans la région, comme dans toutes les zones d emploi. La part des emplois tertiaires dans les zones d emploi est d autant plus élevée que les emplois de tous les autres secteurs diminuent (agriculture, industrie, bâtiment). Parmi les métiers qui ont le plus bénéficié de cette augmentation entre 19 et 1999, citons ceux pour lesquels il y a eu de nombreuses créations d emplois (Annexe, 1 er tableau) : les assistants maternels (+ 6) et les agents d entretien (+ 1 ), conséquence à la fois de l augmentation de l activité féminine et des mesures fiscales accordées aux ménages recourant à ces services. La forte croissance de certains secteurs tels les services de la santé (aides soignants, infirmiers, professions paramédicales, soit + 16 ), les services aux entreprises (+ 6 informaticiens), l enseignement et la recherche ( enseignants, + personnels d études et de recherche) présente un autre moteur d accroissement des emplois tertiaires. Enfin, des métiers nouveaux se substituent aux métiers traditionnels. Ainsi les caissiers et employés de libre service (+ 9 79), les emplois de maîtrises des magasins et intermédiaires de commerce (+ 7) accompagnent l essor de la grande distribution et se substituent aux vendeurs (- 1 6), aux bouchers, charcutiers, boulangers (- 9) des commerces de proximité. De même, l essor des chaînes dans l hôtellerie (+ 7 employés et agents de maîtrise de l hôtellerie) s accompagne de la régression de l hôtellerie et de la restauration traditionnelle (- patrons d hôtels, cafés, restaurant). Depuis 1999, l emploi dans le secteur tertiaire continue d augmenter mais, à partir de 3, la croissance ralentie. En, elle ralentit même plus vite en région Centre que la moyenne nationale 6. 3 Il s agit ici des emplois au lieu de travail à ne pas confondre avec la population active ayant un emploi, qui est comptée au lieu de résidence. En effet, une personne active ayant un emploi peut résider dans une commune A et avoir un emploi dans une commune B. De même la somme des emplois comptabilisés au niveau de la région est différente du nombre d actifs occupés dans la région car certains actifs peuvent travailler hors de la région et / ou que des actifs résidant hors région peuvent venir y travailler. «L emploi en région Centre 3», Assedic de la région Centre. Voir tableaux en annexe. 6 «L emploi en région Centre 3», Assedic de la région Centre. 1

10 Malgré des variations conjoncturelles, tendance à la baisse des emplois industriels Les emplois supprimés (tableau n ) sont liés principalement au secteur de l industrie. Les disparitions se sont accompagnées d un mouvement d élévation du niveau de qualification (suppression d emplois peu qualifiés, création d emplois plus qualifiés). Pour les hommes, la diminution a touché plutôt les emplois d ONQ des industries de process, de la mécanique, de l électricité et de l électronique. Pour les femmes, ce sont principalement les ONQ du textile et du cuir (- 9 6), les ONQ de l électricité et de l électronique (- 9) qui sont supprimés. Les emplois créés sont généralement plus qualifiés (techniciens, agents de maîtrise et ouvriers qualifiés). Depuis 1999, malgré la reprise conjoncturelle qui a profité aux emplois industriels en, 1 et, le niveau de l emploi dans le secteur de l industrie est, en 3, inférieur à son niveau de Alors que les salariés de l industrie ont augmenté entre 1999 et, ils représentent plus de % dans les zones d emploi situées sur le «fer à cheval», mis en évidence dans les travaux précédents. Evolution des salariés 1999/ DREUX CHARTRES Taux de croissance annuel moyen % > E - E % - % > E - %> E E < - NOGENT DREUX CHARTRES NOGENT CHATEAUDUN PITHIVIERS CHATEAUDUN PITHIVIERS MONTARGIS ORLEANS ORLEANS MONTARGIS VENDOME VENDOME GIEN BLOIS GIEN AMBOISE BLOIS AMBOISE AUBIGNY TOURS ROMORANTIN AUBIGNY TOURS CHINON ROMORANTIN VIERZON BOURGES CHINON LOCHES CHATEAUROUX VIERZON ISSOUDUN BOURGES LOCHES ISSOUDUN CHATEAUROUX ST-AMAND ARGENTON ST-AMAND LA CHATRE LA CHATRE ARGENTON Poids des salariés de l'industrie dans les zones 1999 Tx 3 % 3 % > Tx 3 % 3 % > Tx % Tx < % 7 Source : INSEE ASSEDIC, (traitement ORFE, «IREF - Indicateurs sur l emploi et la formation») Les zones d emploi industrielles du «fer à cheval», en vert sur les cartes.

11 Diminution constante des emplois agricoles La restructuration du secteur agricole s est accompagnée d une diminution des agriculteurs et des éleveurs. Cette diminution s est poursuivie depuis 1999 et rien ne permet d envisager un renversement de tendance même dans le cadre d un élargissement de l Europe, au contraire. Retournement de tendance dans le bâtiment depuis 1999 Après la régression importante des emplois sur la période , qui a touché tous les corps de métiers (menuisiers, électriciens, plombiers, couvreurs, chauffagistes, OQ des travaux publics, OQ et artisans de la maçonnerie, ONQ), l activité a repris dès et jusqu à aujourd hui. Le bâtiment s est alors trouvé confronté à des difficultés de recrutement.. Augmentation et féminisation simultanée des emplois Globalement, les professions qui ont créé le plus d emplois, sont celles qui se sont le plus féminisées. Ce sont en premier lieu les emplois tertiaires : techniciens administratifs, comptabilité et gestion, cadres de la fonction publique, professions de la santé (infirmiers, sages femmes, médecins), professions paramédicales, personnel de recherche (groupe représenté en rose, graphe ci-après). Même lorsque les emplois diminuent, la féminisation s accroît dans les emplois d ouvriers qualifiés (groupe vert). En revanche, la féminisation a diminué dans les métiers les métiers peu ou non qualifiés (groupe bleu). Augmentation de plus de % de la part des femmes dans l emploi Bouchers OQ et ONQ du bois, OQ du textile OQ de la mécanique OQ des industries graphiques Techniciens administration, compta, finance Cadres de la fonction publique Infirmiers, sage femmes Médecins Coiffeurs, esthéticiens Professions commerciales Professions paramédicales Personnel études recherche Diminution de l emploi Augmentation de l emploi ONQ électricité électronique Patron hôtels restaurants ONQ textile Agriculteurs ONQ du bois Vendeurs Diminution de plus de % de la part des femmes dans l emploi Agent d entretien Cuisiniers 3

12 3. Elévation générale du niveau de formation dans tous les métiers En même temps que le niveau de formation des jeunes augmente en région Centre 9, le niveau de formation des actifs occupés s élève. Cette élévation s est faite en deux temps (graphe ciaprès). Sur la période , quel que soit le domaine professionnel concerné, on observe une diminution des titulaires au plus d un BEPC au profit de personnes ayant au moins un CAP ou un BEP. Dans la période suivante (entre 199 et 1999), ce sont surtout les CAP et les BEP qui diminuent au profit des titulaires d au moins le baccalauréat. Ces évolutions s expliquent par un double mouvement : - un moindre recours aux jeunes sans diplômes, en partie lié à la diminution des emplois peu qualifiés, - des départs des personnes non diplômées, qui pouvaient avoir accédé à des postes d ouvriers qualifiés, voire de techniciens ou de cadres par promotion interne. Taux de croissance annuel moyen des niveaux de diplôme des actifs occupés Domaine agricole Domaine du BTP > BAC,, > BAC,7 BAC - BP 1, 3, BAC - BP 1 1, BEP - CAP 1,9, BEP - CAP,6,9 Titulaires au plus d'un BEPC -, -6, Evolution 199/1999 Evolution 19/199 Titulaires au plus d'un BEPC - -3, Evolution 199/1999 Evolution 19/ Taux de croissance annuel moyen Taux de croissance annuel moyen Domaine industriel Domaine tertiaire > BAC 7,7, > BAC,9,9 BAC - BP,6,3 BAC - BP 1, 3, BEP - CAP 3, BEP - CAP,,9 Titulaires au plus d'un BEPC -,6 -,1 Evolution 199/1999 Evolution 19/199 Titulaires au plus d'un BEPC -,3-1, Evolution 199/1999 Evolution 19/ Taux de croissance annuel moyen Taux de croissance annuel moyen 9 «La relation formation emploi : une question de genre», Marie-Béatrice Rochard, octobre.

13 . Vieillissement de la population : impact variable selon les métiers Le vieillissement est un phénomène qui touche tous les métiers avec des conséquences plus au moins aiguës selon les perspectives de renouvellement plus ou moins favorables dans lesquelles ils se trouvent. En effet, les besoins de renouvellement dépendent de facteurs multiples tels : - les tendances d évolution des emplois (en augmentation ou en diminution), - le contenu même des emplois, nécessitant un niveau de formation plus ou moins élevé, - les conditions dans lesquelles ils s exercent (organisation du travail), - les conditions d accès (réglementés ou non). Un premier classement des emplois (FAP) selon deux indicateurs : la part des jeunes ( 9 ans) et le taux de vieillissement des plus de ans en 1999 (+ en 9) permet de mettre en évidence schématiquement groupes d emplois 1, pour lesquels se pose de façon très différentes le problème du renouvellement (graphe ci-après) : 1. Les emplois pour lesquels il y aura des «difficultés de transfert de compétences» (violet) Ils se caractérisent par une proportion de jeunes inférieure à la moyenne régionale et un accroissement des plus de ans. Ce sont généralement des emplois pour lesquels il y a eu des difficultés de recrutement qui ont été résolus soit par des promotions interne (cadres du transport), soit par des recrutements à tous les niveaux de formation et à tous les âges (assistants maternels). Dans ce groupe se trouvent également les médecins, les employés et techniciens des banques et des assurances.. Les métiers pour lesquels les problèmes sont moins aigüs à court terme (rose) Si dans ce groupe les plus de ans augmentent, la part des jeunes y est supérieure à la moyenne. Mis à part les emplois de la santé (proches du groupe précédant), il s agit de métiers qui ont connu un développement récent (Caissiers employés de libre services, métiers de l animation socio-culturelle) ou d emplois accessibles par l apprentissage. 3. Les métiers en régression (vert) Dans ce groupe les plus âgés diminuent et la part des jeunes est inférieure à la moyenne.. Les métiers "jeunes" (bleu) Ils correspondent plutôt à des emplois de transition (les jeunes s y insèrent en vue d une progression vers des postes plus qualifiés). Ce peut être aussi des emplois au turn-over élevé ou des emplois saisonniers (maraîchers). 1 "Formation et emploi de la population en région Centre" (chapitre VI)

14 RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION EN EMPLOI Toutes familles professionnelles Cadres des transports (1, /,) Assistants maternels (9, / ) Médecins (6,3 / ) Emplois de la fonction publique Conducteurs d engins (9,7 / ) Employés et techniciens des assurances Action sociale (17, /,3) Problème de transfert de compétences lié à des difficultés de recrutement Taux de croissance annuel moyen des plus de ans > 3 % Para médical (19, / 7,7) Aide soignants (1, / 6,6) Informaticiens (3,6 / 7,) % Moyenne 1 % Caissiers (, / 9,6) Animation socioculturelle ( /,) Problème de recrutements moins aigu Coiffeurs (33, /,7) Cuisiniers (,7 / ) Armée pompier police (9,9 /,7) comptable (3,1 /,6) Part des -9 ans OQ maintenance en mécanique (17, / -1,3) Techniciens et agents de maîtrise des industries légères et graphiques (11 / -1,) Patron hôtels restaurants (6, -1,) ONQ textile ( / -) Agriculteurs (1,9 / -,) Sylviculteurs, maraîchers ONQ mécanique (7,3 / -1, ) Agent de gardiennage sécurité (, / -1,9) ONQ BTP (, / -) Vendeur (6, / -,1) ONQ bois (,9 / -,1) Métiers en régression Emplois de transition, turn over Exemple de lecture : les «cadres des transports» de plus de ans ont augmenté de, % en moyenne par an entre 199 et En 1999, 1, % des personnes en emploi dans cette FAP ont entre et 9 ans. Pour ouvrir la réflexion Penser les besoins de formation implique de s appuyer sur les tendances lourdes et structurantes, afin d accompagner les changements économiques, techniques et organisationnels incontournables ou souhaités. Cependant, les décisions à prendre ne sont pas toutes de même niveau selon qu elles cherchent à accompagner ou à infléchir les évolutions, ou qu elles visent à résorber les tensions sur le marché du travail. Dans le contexte actuel et plus que jamais, la complexité de la relation formation emploi doit être prise en compte. Il convient en particulier de repérer les facteurs structurant le long terme comme la tertiarisation et la féminisation des emplois, l élévation du niveau de formation des personnes en emploi, pour engager une réflexion prospective et asseoir des décisions engageant l avenir. Cependant, il convient de se prémunir de conclusions parcellaires fondées sur quelques indicateurs pris isolément. A titre d exemple, comme nous l avons vu, le vieillissement des personnes sur certains métiers n appelle pas systématiquement des besoins de renouvellement. Cela dépend de l'évolution à venir de ces métiers (à la hausse ou à la baisse). Cela dépend aussi de la part des jeunes qui occupent ces emplois, des difficultés de recrutement ou du turnover plus ou moins important qui s y pratique. 6

15 Quand bien même l analyse statistique révèle des départs prévisibles importants, cela ne signifie pas nécessairement des besoins de remplacement équivalent. En effet, ces besoins peuvent se résoudre au sein des entreprises par le choix d une réorganisation du travail (réorganisation d ateliers, des procédures ) et globalement se traduire par des pratiques de promotions internes et de formation (éléments visant progressivement à fidéliser le personnel - marché interne du travail). Par ailleurs, l avenir ne s inscrit pas nécessairement dans la continuité des tendances passées. Il peut y avoir des retournements de conjoncture. Le secteur du bâtiment en est un bon exemple. En effet, si entre 19 et 1999 les emplois de ce secteur ont diminué, la tendance s est inversée depuis. Il convient donc d évaluer les possibilités de retournement de tendances et de s assurer (ou de prévoir) des moyens pour y répondre. Le plus souvent, en effet, en cas d évolution significative des besoins, non anticipés, les créations d emplois sont solutionnées, au moins dans un premier temps (si l accès n est pas réglementé par l obtention d un diplôme), par le recrutement de personnes ayant une expérience personnelle ou professionnelle transférable (les emplois de services à domicile ont été pourvus ainsi par des personnes de tout âge). C est alors le mode d accompagnement de la professionnalisation en cours d exercice qu il faudra envisager. Les évolutions conjoncturelles peuvent aussi avoir un impact déstructurant sur des choix en matière de formation. Dans certaines zones d emploi, les jeunes sont sollicités et sortent du système scolaire avant l obtention de leur diplôme, souvent après un stage en entreprise 11. C est pourquoi, lorsque la réflexion prospective a permis d opérer des choix, dès que les décisions sont arrêtées, il convient de mettre en place des indicateurs de pilotage afin d être en mesure de réorienter les choix selon les évolutions constatées. Plusieurs indicateurs devront être construits : les uns en vue de suivre les évolutions liées aux hypothèses qui auront été dégagées, les autres pour mesurer les effets des mesures mises en œuvre. En ce sens, se poser la question à priori de l impact possible des mesures prises (effets attendus et effets pervers) facilite la construction de ces indicateurs. 11 Etude du Rectorat sur «Les décrocheurs». 7

16 ANNEXE Les familles professionnelles qui ont le plus augmenté ou diminué entre 19 et 1999 Familles professionnelles en augmentation entre 19 et 1999 Evolution Femmes Hommes Ensemble Assistants maternels Agents d'entretien Caissiers, employés de libre service Enseignants Aides-soignants Représentants Ouvriers non qualifiés de la manutention Employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie Ouvriers qualifiés des industries de process Infirmiers, sages-femmes Professionnels de l'action sociale culturelle et sportive Employés administratifs de la fonction publique (catégorie b) Techniciens des services administratifs, comptables et financiers Techniciens, agents de maîtrise des industries de process Informaticiens Maîtrise des magasins et intermédiaires du commerce Personnels d'étude et de recherche Techniciens, agents de maîtrise de la maintenance et de l'organisation Cadres de la fonction publique Professions paramédicales Familles professionnelles en diminution entre 19 et 1999 Evolution Femmes Hommes Ensemble Menuisiers du bâtiment et charpentiers Electriciens du bâtiment Professionnels de la politique et clergé Plombiers, couvreurs, chauffagistes Ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l'extraction Ouvriers non qualifiés du bâtiment, second œuvre Patrons d'hôtels, cafés, restaurants Ouvriers non qualifiés du bois Familles professionnelles non précisées Bouchers, charcutiers, boulangers Employés administratifs d'entreprises Ouvriers qualifiés et artisans de la maçonnerie et de la taille de pierre Ouvriers qualifiés de la mécanique Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique ONQ du gros oeuvre du bâtiment, des travaux publics et de l'extraction Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir Ouvriers non qualifiés de la mécanique Vendeurs Ouvriers non qualifiés des industries de process Agriculteurs, éleveurs, marins, pêcheurs

17 RÉGION CENTRE Taux de scolarisation par âge en Centre France De 199 à 1999, les créations d'emplois concernent plutôt les professions intermédiaires et les employés. Les suppressions d'emplois touchent les agriculteurs exploitants et de plus en plus les ouvriers non qualifiés. La région se caractérise par une représentation plus importante des emplois de "l'agriculture", des "industries de transformation", du "travail des métaux", des "transports logistiques" (en particulier de la "manutention"). A l'horizon, si le renouvellement de la population active semble assuré, des variations entre les zones d'emploi sont à prévoir. Taux de scolarisation des -9 ans (%) Hommes Femmes Ensemble Centre 1,, 3, France,1 7,1, ,3 33, Ss diplôme, CEP, BEPC Répartition de la population non scolaire de à 9 ans par niveau de diplôme 33, 3, 13, 1, Centre France 9,9, 11, 11, CAP, BEP BAC - BP BAC + supérieur à BAC ,, 3, 33,9 11,6,7 7,7,9 9,6 19,3 16, 13,3 Ss diplôme, CEP, BEPC 3, 6,6 19, 1, 17, 3-9 ans - 9 ans 3-9 ans France - 9 ans France 16,7 1, CAP, BEP BAC - BP BAC + supérieur à BAC + Répartition des emplois par catégorie socioprofessionnelle Taux d'entrée Taux de sortie ,,7 Agriculteurs exploitants Centre 6, 6,6 France Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 13,1 9, Cadres et professions intellectuelles supérieures 3,1 1, Professions intermédiaires,6, Employés 3,,6 Ouvriers Centre Moyenne des mouvements dans les zones,9% 3,% 6,% 7,7% 11,% 16,% 16 3 % 1 9 % Part des domaines professionnels en région Centre et en France Région Centre France 1 1, Administration, gestion, finances,7,, 7,3 6, 6,,,6,, 3,7,, 1, Commerce, vente Propreté, sécurité et autres services aux collectivités Transports, logistique Services sociaux, autres services aux particuliers Travail des métaux, mécanique Bâtiment, travaux publics Formation, recherche Santé Industrie de transformation Agriculture Electricité, électronique Hôtellerie, restauration autres Alimentation 1,3, 1,,7 Bois et matériaux associés Cuir, textile, habillement Réparation automobile Industries graphiques Arts et spectacles, communication Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE 9

18 B.1 LES DOMAINES PROFESSIONNELS 6

19 1.1. AGRICULTURE - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) France % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves 1, 9,, 7, 6,,, 3,, 1,, CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ RETRAITE REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () TOTAL Agriculture - scolaire 6 () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre. DONT GARCONS 11 3 Agriculture - scolaire CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac OUVRIER 1 31 AGENT, EMPLOYE DONT FILLES PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE 1 9 Agriculture - scolaire AGRICULTEUR Région Filière CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + 61

20 1.1 AGRICULTURE - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine dans l'emploi Secteurs d'activité Région France Emplois régional : Agriculture, sylviculture et pêche,1 6,, % Administration publique, 3, Commerce de gros 1,6 1,3 Santé, action sociale 1, 1, Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Autres secteurs d'activité 6,3 7, Total 1, 1, Effectif total Agriculteurs, éleveurs, marins, pêcheurs Maraîchers, jardiniers, viticulteurs Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et 1999 Agriculture, sylviculture et pêche Techniciens et cadres de l'agriculture Sylviculteurs, bûcherons Construction Administration publique Services personnels et domestiques Activités immobilières Recherche et developpement 93 Activités associatives et extraterritoriales 11 Evolutions des emplois par niveau de diplôme Services opérationnels ,6 6, Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe, 36, 6 ans et + -9 ans 3 1 Titulaires au plus d'un BEPC 1,7,3 1,3 9,1,9 6, 1,,7,9 1,3, CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ - ans -9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans - ans -19 ans Femme 99 Homme 99 Femme 9 Homme 9 DREUX NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN TOURS CHINON MONTARGIS VENDOME ORLEANS GIEN AMBOISE BLOIS AUBIGNY ROMORANTIN VIERZON LOCHES BOURGES ISSOUDUN CHATEAUROUX ST-AMAND ARGENTON LA CHATRE La concentration des exploitations et l intensification de la production agricole expliquent en partie les suppressions d emplois (les plus élevées en région : ) qui ont particulièrement touché les agriculteurs et les éleveurs. Celles-ci touchent toutes les tranches d âge et les départs en retraite ne sont pas remplacés. Les niveaux de diplôme des personnes en emploi augmentent fortement notamment au profit des BTSA, niveau minimum pour occuper un poste de technicien (seule famille professionnelle créatrice d emploi). La recherche de créneaux porteurs tels que la commercialisation des produits, l agriculture biologique ou l accueil touristique en milieu rural permet à d autres secteurs d activité de créer des emplois. Répartitions pdes emplois du domaine par zones Tx 6 % 6 % > Tx, %, % > Tx 3 % Tx < 3 % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE 6

21 1.. BATIMENT, TRAVAUX PUBLICS - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total 11 1 Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves, 7, 6,,, 3,, 1,, (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) 1 13 France % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () TOTAL Autres scol./etudiants CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre. DONT GARCONS Autres scol./etudiants RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE DONT FILLES PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE 16 Autres scol./etudiants PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE AGRICULTEUR Région Filière 1 CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + 63

22 1. BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine dans l'emploi Région France Emplois régional : Construction 6, 6, 6, % Administration publique 1, 1, Services opérationnels,, Conseils et assistance 3,6,6 Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Santé, action sociale,3,7 Autres secteurs d'activité,7 Total 1, 1, Effectif total Plombiers, couvreurs, chauffagistes Ouvriers qualifiés de la peinture et de la finition du bâtiment Ouvriers non qualifiés du bâtiment, second oeuvre Ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l'extraction Cadres du bâtiment et des travaux publics Techniciens du bâtiment et des travaux publics Ouvriers qualifiés polyvalents d'entretien Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et 1999 Construction Administration publique Activités immobilières Postes et télécommunications Industries des produits minéraux Conseils et assistance Commerce et réparation automobile Industries des équipements du foyer Activités associatives et extra-territoriales Hôtels et restaurants Agriculture, sylviculture et pêche Evolutions des emplois par niveau de diplôme Education 9 Services opérationnels , 3, 39, Titulaires au plus d'un BEPC, 3,9,1 6, 3,9, , 1, 1,6,9 1,, CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ DREUX 1999 Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe 6 ans et + Femme 99-9 ans - ans -9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans - ans -19 ans Homme 99 Femme 9 Homme NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN TOURS CHINON MONTARGIS VENDOME ORLEANS GIEN AMBOISE BLOIS AUBIGNY ROMORANTIN VIERZON LOCHES BOURGES ISSOUDUN CHATEAUROUX ST-AMAND ARGENTON LA CHATRE Entre 19 et 1999, les fortes suppressions d emplois ont touché toutes les familles professionnelles, excepté les "techniciens du BTP" et les "ouvriers polyvalents d entretien". L élévation des niveaux de formation s est faite essentiellement au profit des titulaires d un CAP BEP. Depuis 1999, la tendance à la baisse des emplois du bâtiment s est inversée. Ainsi, les problèmes de recrutement que connaît la profession alertent quant au renouvellement de la main-d œuvre et au transfert des compétences, les pratiques des promotions internes ne suffisant pas à résorber le problème. Ce sont particulièrement les emplois d ouvriers qualifiés et de cadres qui connaissent un fort vieillissement des personnes en poste. Répartitions pdes emplois du domaine par zones Tx 11 % 11 % > Tx 7 % 7 % > Tx 3 % Tx < 3 % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE 6

23 1.3. TRAVAIL DES METAUX, MECANIQUE - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours France 7 % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () , TOTAL 1, Autres scol./etudiants 1, 9, , ,, (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre. DONT GARCONS Autres scol./etudiants RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE DONT FILLES PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE 17 Autres scol./etudiants PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE AGRICULTEUR Région Filière 1 3 CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + 6

24 1.3 TRAVAIL DES METAUX, MECANIQUE - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine dans l'emploi Région France Emplois régional : Industries des équipements mécaniques, 17, 6, % Métallurgie et transformation des métaux 19, 17, Industrie automobile 1,9 1, Services opérationnels 7, 6,9 Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Autres secteurs d'activité, 3, Total 1, 1, Effectif total Ouvriers non qualifiés de la mécanique Techniciens, agents de maitrîse des industries mécaniques Ouvriers qualifiés de la mécanique Ouvriers qualifiés travaillant par enlevement de métal Ouvriers qualifiés de la maintenance en mécanique Ouvriers qualifiés travaillant par formage de métal Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et 1999 Industries des équipements mécaniques -63 Industrie automobile Construction navale, aéronautique et ferroviaire Transports Métallurgie et transformation des métaux -17 Industries des composants électriques et électro -997 Ouvriers non qualifiés travaillant par enlevement ou formage de métal Services personnels et domestiques Construction Santé, action sociale Conseils et assistance Chimie, caoutchouc, plastique 11 Evolutions des emplois par niveau de diplôme Pharmacie, parfumerie, entretien 36 Services opérationnels ,6,6 6, 1, Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe , Titulaires au plus d'un BEPC 36,,,,9, 1,3,,,,7 CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ 6 ans et + -9 ans - ans -9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans Femme 99 Homme 99 Femme 9 Homme 9 - ans -19 ans DREUX NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN TOURS CHINON MONTARGIS VENDOME ORLEANS GIEN AMBOISE BLOIS AUBIGNY ROMORANTIN VIERZON LOCHES BOURGES ISSOUDUN CHATEAUROUX ST-AMAND ARGENTON LA CHATRE Les suppressions d emplois du domaine ont particulièrement touché les "ouvriers non qualifiés de la mécanique", ce qui a induit une diminution des titulaires au plus d un BEPC qui occupaient ces postes. Le vieillissement important des "techniciens et agents de maîtrise des industries mécaniques" et les "ouvriers qualifiés du formage" pose le problème du transfert des compétences sur ces emplois touchés par des difficultés de recrutement Répartitions pdes emplois du domaine par zones Tx 1 % 1 % > Tx 7 % 7 % > Tx % Tx < % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE 66

25 1.. REPARATION AUTOMOBILE - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total 1 16 Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours France France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves 3,3 3, 3,1 3,,9,,7,6, (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () 7 1 TOTAL Educ. Nat. - scolaire CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre. DONT GARCONS Educ. Nat scolaire DONT FILLES PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE AGRICULTEUR Educ. Nat. - scolaire Région Filière 1 3 CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + 67

26 1. RÉPARATION AUTOMOBILE - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine dans l'emploi Région France Emplois régional : Commerce et réparation automobile 73,1 7,,9 % Commerce de gros 6,9 3,7 Autres secteurs d'activité,, Total 1, 1, Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Effectif total Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et 1999 Ouvriers de la réparation automobile 916 Activités immobilières -6 Métallurgie et transformation des métaux Industries des équipements mécaniques -19 Transports -77 Postes et télécommunications Industrie automobile Commerce de détail, réparations -9 Chimie, caoutchouc, plastique 7 Activités récréatives, culturelles et sportives 7 Conseils et assistance 1 Services opérationnels 13 Evolutions des emplois par niveau de diplôme Commerce et réparation automobile ,6 6,1 6 6,, Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe ,3 3, Titulaires au plus d'un BEPC 7,3,6,1,3,3 1,,1,1,7 CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ 6 ans et + Femme 99 Homme 99-9 ans Femme 9 - ans Homme 9-9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans - ans -19 ans DREUX NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN TOURS CHINON VENDOME AMBOISE LOCHES ORLEANS BLOIS ROMORANTIN VIERZON ISSOUDUN CHATEAUROUX MONTARGIS GIEN AUBIGNY BOURGES Malgré des effectifs quasi constants, les niveaux de formation des personnes en emploi s élèvent (essentiellement au profit des titulaires d un CAP BEP), signe d une élévation des qualifications des postes. Si le secteur Commerce et réparation automobile est le premier secteur employeur et reste créateur d emplois, les industries de la métallurgie et les industries mécaniques ont tendance à externaliser cette activité notamment au profit du secteur des services opérationnels (entreprises de travail temporaire). La population en emploi connaît un vieillissement naturel et le renouvellement de la main-d œuvre semble assurée. ARGENTON LA CHATRE ST-AMAND Répartitions p des emplois du domaine par zones Tx 11 % 11 % > Tx 7 % 7 % > Tx 3 % Tx < 3 % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE 6

27 1.. ELECTRICITE, ELECTRONIQUE - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours France % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () , TOTAL 1, Autres scol./etudiants 6 6, 6, 3 1, ,, (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre. DONT GARCONS Autres scol./etudiants RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE DONT FILLES PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE 1 Autres scol./etudiants PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE AGRICULTEUR Educ. Nat. - scolaire Région Filière 1 CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + 69

28 1. ÉLECTRICITÉ, ÉLECTRONIQUE - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine dans l'emploi Région France Emplois régional : Industries des composants électriques et électro 16,7 1, 3,7 % Construction 1, 17, Industries des équipements électriques et électr 9, 9,9 Industries des équipements mécaniques, 7,3 Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Eau, gaz, électricité,, Services opérationnels,1, Industries des équipements du foyer,,3 Autres secteurs d'activité 3,, Techniciens, agents de maîtrise de la maintenance et de l'organisation Total 1, 1, 7 Effectif total Ouvriers qualifiés de l'électricité et de l'électronique Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et 1999 Techniciens, agents de maîtrise de l'électricité, l'électronique, et la maintenance Ouvriers qualifiés de la maintenance en électricité, électronique et biens électrodomestique Electriciens du bâtiment Industries des équipements électriques et électr -17 Industries des équipements du foyer -17 Eau, gaz, électricité Construction Chimie, caoutchouc, plastique Pharmacie, parfumerie, entretien 6 Industries des composants électriques et électro 79 Evolutions des emplois par niveau de diplôme Services opérationnels Industries des équipements mécaniques , 3,9,9 Titulaires au plus d'un BEPC 3, 6, 7,3, 1, 1, 6, 3, 11, ,, CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ DREUX Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe 6 ans et + Femme 99-9 ans - ans -9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans - ans -19 ans Homme 99 Femme 9 Homme NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN TOURS CHINON MONTARGIS VENDOME ORLEANS GIEN AMBOISE BLOIS AUBIGNY ROMORANTIN VIERZON LOCHES BOURGES ISSOUDUN CHATEAUROUX ST-AMAND ARGENTON LA CHATRE Entre 199 et 1999, les créations d emplois d "ouvriers qualifiés" et de "techniciens agents de maîtrise de la maintenance et de l organisation" expliquent en grande partie l augmentation élevée des emplois du domaine. Le problème de renouvellement de main d oeuvre sur ces emplois, pallié essentiellement par des pratiques de promotion interne, se confirme. Le vieillissement des personnes occupant ces postes est élevé. En revanche de très fortes suppressions touchent les emplois d ouvriers non qualifiés. L évolution des qualifications permet de comprendre l élévation des niveaux de formation : très forte diminution des titulaires au plus d un BEPC au profit des diplômés d un CAP au BAC +. Répartitions pdes emplois du domaine par zones Tx 13, % 13, % > Tx 9 % 9 % > Tx, % Tx <, % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE 7

29 1.6. INDUSTRIES GRAPHIQUES - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total 1 1 Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours France France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves,6 REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () TOTAL, 1,,3, 39 6,1, (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) Educ. Nat scolaire 1 3 CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre. 3 3 DONT GARCONS 6 6 Educ. Nat scolaire 13 1 DONT FILLES PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE AGRICULTEUR Educ. Nat. - scolaire Région Filière CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + 71

30 1.6 INDUSTRIES GRAPHIQUES - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 Emplois dans l'emploi Région France régional : Edition, imprimerie, reproduction 9,3 9,,7 % Industries du bois et du papier 17, 1,6 Services opérationnels,3 6,3 Habillement, cuir 3,,6 Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Autres secteurs d'activité 1,9,1 Total 1, 1, Effectif total Ouvriers des industries graphiques 617 Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et Edition, imprimerie, reproduction -6 Techniciens, agents de maîtrise des industries légères et graphiques Habillement, cuir Industries des équipements du foyer Construction Commerce de gros Conseils et assistance 36 Evolutions des emplois par niveau de diplôme Commerce de détail, réparations Services opérationnels ,, 3, Titulaires au plus d'un BEPC 3, 1,7 6,7 1, 7,6 6, ,,7 1,,, 1, CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ DREUX 1999 Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe 6 ans et + Femme 99-9 ans - ans -9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans - ans -19 ans Homme 99 Femme 9 Homme NOGENT CHARTRES PITHIVIERS TOURS CHINON CHATEAUDUN MONTARGIS VENDOME ORLEANS GIEN AMBOISE BLOIS AUBIGNY ROMORANTIN VIERZON LOCHES BOURGES ISSOUDUN CHATEAUROUX ST-AMAND ARGENTON LA CHATRE Les métiers de l Industrie graphique sont en régression. Les ouvriers comme les techniciens et agents de maîtrise sont touchés par les suppressions d emplois à partir de 199 particulièrement dans les entreprises de l Edition imprimerie - reproduction et de l Habillement - cuir. Ces suppressions touchent légèrement plus les hommes que les femmes et ont lieu à toutes les tranches d âges. Les évolutions techniques et technologiques de ces métiers ont tout de même pour conséquence une élévation des niveaux de formation des personnes occupant les postes : diminution des titulaires au plus d un BEPC au profit des niveaux CAP BEP mais aussi BAC. Répartitions p des emplois du domaine par zones Tx 13 % 13 % > Tx 9 % 9 % > Tx % Tx < % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE 7

31 1.7. INDUSTRIES DE TRANSFORMATION - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours France % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () , TOTAL, Autres scol./etudiants 6 6, 1, , 1 3,, (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre. DONT GARCONS Autres scol./etudiants RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE DONT FILLES PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE Autres scol./etudiants PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE AGRICULTEUR Région Filière 6 1 CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + 73

32 1.7 INDUSTRIES DE TRANFORMATION - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine dans l'emploi Région France Emplois régional : Chimie, caoutchouc, plastique 1,7 17,, % Pharmacie, parfumerie, entretien 13,6,7 Industries agricoles et alimentaires, Services opérationnels 1, 9, Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Métallurgie et transformation des métaux 7,1, Autres secteurs d'activité 3,, Total 1, 1, Effectif total Ouvriers non qualifiés des industries de process Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et 1999 Ouvriers qualifiés des industries de process Chimie, caoutchouc, plastique Santé, action sociale Industries des produits minéraux Industries du bois et du papier -9 Techniciens, agents de maîtrise des industries de process Industries des équipements du foyer Métallurgie et transformation des métaux Eau, gaz, électricité Commerce de gros Conseils et assistance Industries agricoles et alimentaires Evolutions des emplois par niveau de diplôme Pharmacie, parfumerie, entretien 1337 Services opérationnels ,1 9, 1,7 Titulaires au plus d'un BEPC 17,1,3 36, 11, 7,3,,,, ,3, 1,7 CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ DREUX 1999 Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe 6 ans et + -9 ans - ans -9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans - ans -19 ans Femme 99 Homme 99 Femme 9 Homme NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN TOURS CHINON VENDOME AMBOISE LOCHES BLOIS ORLEANS ROMORANTIN VIERZON MONTARGIS GIEN AUBIGNY BOURGES Les ouvriers non qualifiés des industries de process diminuent fortement au profit des ouvriers qualifiés et des techniciens agents de maîtrise. Cette élévation des qualifications explique en grande partie l élévation des niveaux de formation des personnes occupant ces postes. Les non diplômés diminuent au profit des diplômes de niveau CAP jusqu à BAC +. Cela explique aussi en partie les recrutements plus tardifs (essentiellement à partir de ans). ISSOUDUN CHATEAUROUX ARGENTON LA CHATRE ST-AMAND Répartitions p des emplois du domaine par zones Tx 11 % 11 % > Tx 7 % 7 % > Tx 3 % Tx < 3 % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE 7

33 1.. ALIMENTATION, AGRO-ALIMENTAIRE - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total 1 Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours 9 9 France France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves,,, 3, 3,,, 1, 1,,, CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () Agriculture - scolaire Agriculture - scolaire () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre TOTAL CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + DONT GARCONS DONT FILLES PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR 9 Agriculture - scolaire ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE AGRICULTEUR Région Filière 1 3 CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + 7

34 1. ALIMENTATION - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 Emplois dans l'emploi Secteurs d'activité Région France régional : Industries agricoles et alimentaires 3, 3, 1,7 % Hôtels et restaurants, 7,9 Commerce de détail, réparations 1,7 1,6 Santé, action sociale,7, Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Education,,7 Autres secteurs d'activité 6,7 7,9 Total 1, 1, Effectif total Bouchers, charcutiers, boulangers 11 Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et Commerce de détail, réparations -16 Industries agricoles et alimentaires Activités immobilières - Cuisiniers Commerce de gros Santé, action sociale Agriculture, sylviculture et pêche Services opérationnels Administration publique 1 Evolutions des emplois par niveau de diplôme Hôtels et restaurants ,6 6,1 6, 67, Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe 3 1 3,9,6 Titulaires au plus d'un BEPC,9,,3,1, 1,3,,1,6 CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ 6 ans et + -9 ans - ans -9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans Femme 99 Homme 99 Femme 9 Homme 9 - ans -19 ans DREUX NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN TOURS CHINON VENDOME AMBOISE LOCHES ORLEANS BLOIS ROMORANTIN VIERZON ISSOUDUN CHATEAUROUX MONTARGIS GIEN AUBIGNY BOURGES La concurrence de la grande distribution explique la diminution du nombre de "bouchers, charcutiers, boulangers" et le déclin du "commerce de détail". Inversement, la progression du secteur "hôtels et restaurants" se traduit par l augmentation du nombre de "cuisiniers". Très masculines (7 % des cuisiniers et 9 % des bouchers, charcutiers, boulangers) et légèrement vieillissantes (augmentation sensible de la part des ans et plus), ces deux familles professionnelles recrutent essentiellement au niveau CAP et BEP et étaient jusqu à maintenant des métiers plutôt "jeunes". ARGENTON LA CHATRE ST-AMAND Répartitions p des emplois du domaine par zones Tx 1 % 1 % > Tx % % > Tx % Tx < % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE 76

35 1.9. CUIR, TEXTILE ET HABILLEMENT - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves 1,6 1,6 1, 1, 1, 1, 1,3 1,3 1, 1, CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours Educ. Nat. - scolaire France () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () 1 7 Educ. Nat. - scolaire 6 1 TOTAL CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + DONT GARCONS DONT FILLES 1 7 PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE 1 1 PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE AGRICULTEUR Educ. Nat. - scolaire Région Filière 6 1 CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + 77

36 1.9 CUIR, TEXTILE, HABILLEMENT - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 Emplois dans l'emploi Secteurs d'activité Région France régional : Habillement, cuir 6,,6 1,7 % Industrie textile 11, 9, Commerce de détail, réparations 6, 7,6 Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Industries des équipements du foyer,3, Autres secteurs d'activité 1,3 13,9 Total 1, 1, Effectif total Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et Habillement, cuir -61 Ouvriers qualifiés du textile et du cuir Commerce de détail, réparations -317 Commerce de gros Santé, action sociale 3 Services opérationnels 39 Evolutions des emplois par niveau de diplôme Chimie, caoutchouc, plastique , 69, 7, Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe 6 ans et + Femme ,, 36, -9 ans - ans -9 ans Homme 99 Femme 9 Homme 9 1 Titulaires au plus d'un BEPC,7 1,6 1,,1,3,1,1,3 CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans - ans -19 ans DREUX 1 NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN TOURS CHINON VENDOME AMBOISE LOCHES ORLEANS BLOIS ROMORANTIN VIERZON ISSOUDUN CHATEAUROUX MONTARGIS GIEN AUBIGNY BOURGES Les suppressions d emplois d ouvriers non qualifiés expliquent en partie la forte diminution des titulaires au plus d un BEPC. Les ouvriers qualifiés augmentent légèrement et l élévation des niveaux de diplôme se fait essentiellement au profit des titulaires au plus d un CAP BEP. Premier secteur employeur et fortement implanté en région, le Cuir - habillement est celui qui supprime le plus d emploi. Le secteur Chimie caoutchouc - plastique qui s intéresse aux textiles "techniques" et les Services opérationnels sont créateurs d emplois. Ces métiers en régression ne devraient pas connaîtrent de problème de renouvellement. ARGENTON LA CHATRE ST-AMAND Répartitions p des emplois du domaine par zones Tx 1 % 1 % > Tx 9 % 9 % > Tx % Tx < % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE 7

37 1.1. BOIS ET MATERIAUX ASSOCIES - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves 3, STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours France % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () TOTAL,, 1, 1, ,, (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) Educ. Nat. - scolaire CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre. DONT GARCONS Educ. Nat scolaire 6 DONT FILLES PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE AGRICULTEUR 7 9 Educ. Nat. - scolaire Région Filière 1 CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + 79

38 1. 1 BOIS ET MATÉRIAUX ASSOCIÉS - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine dans l'emploi Secteurs d'activité Région France Emplois régional : Construction,6,6 1, % Industries des équipements du foyer,3 1,6 Industries du bois et du papier,, Services opérationnels 3,,3 Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Autres secteurs d'activité 1, 13, Total 1, 1, Effectif total Menuisiers du bâtiment et charpentiers Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et 1999 Ouvriers qualifiés du bois Industries du bois et du papier -17 Ouvriers non qualifiés du bois Construction Industries des équipements du foyer Activités immobilières Industrie textile Industries agricoles et alimentaires Chimie, caoutchouc, plastique 6 36 Evolutions des emplois par niveau de diplôme Services opérationnels ,,, 6, Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe 3 1 3, Titulaires au plus d'un BEPC 37, 6, 3,1 3,1,1,3 1,3,,,6 CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ 6 ans et + Femme 99-9 ans Homme 99 Femme 9 - ans Homme 9-9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans - ans -19 ans DREUX 1 NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN TOURS CHINON VENDOME AMBOISE LOCHES ORLEANS BLOIS ROMORANTIN VIERZON ISSOUDUN CHATEAUROUX MONTARGIS GIEN AUBIGNY BOURGES La diminution des emplois touche l ensemble des familles professionnelles et toutes les tranches d âges. Les principaux secteurs employeurs sont aussi ceux qui suppriment le plus d emplois : Industrie du bois et du papier, Construction. Seul le secteur Services opérationnels est créateur d emplois. Malgré tout, une élévation des niveaux de formation des personnes en emploi est à noter : les titulaires au plus d un BEPC diminuent au profit des titulaires d un CAP BEP. ARGENTON LA CHATRE ST-AMAND Répartitions pdes emplois du domaine par zones Tx 1 % 1 % > Tx 7 % 7 % > Tx % Tx < % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE

39 1.11. TRANSPORT LOGISTIQUE - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total 1 1 Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours 1 6 France 6 1 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves 1,6 1, 1, 1,,,6,,, (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () TOTAL Autres scol./etudiants CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre. DONT GARCONS Autres scol./etudiants RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE DONT FILLES PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE 13 Autres scol./etudiants 7 7 PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE AGRICULTEUR Région Filière 1 CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + 1

40 1. 11 TRANSPORT LOGISTIQUE - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine dans l'emploi Région France Emplois régional : Transports 3,,9 7,9 % Services opérationnels 1, 9, Commerce de gros 11, 1, Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Santé, action sociale 3,9 3,6 Autres secteurs d'activité 36,7 3,1 Total 1, 1, Ouvriers non qualifiés de la manutention Effectif total Ouvriers qualifiés de la manutention Conducteurs routiers Conducteurs livreurs et conducteurs de véhicules légers Agents administratifs et commerciaux du tourisme et des transports Conducteurs de transports en commun Agents d'exploitation des transports Cadres des transports et navigants de l'aviation Conducteurs d'engins de traction et de levage Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et 1999 Commerce de gros Industries agricoles et alimentaires Pharmacie, parfumerie, entretien Commerce de détail, réparations Industries des équipements mécaniques Activités immobilières Postes et télécommunications Activités récréatives, culturelles et sportives Activités associatives et extra-territoriales Recherche et developpement Santé, action sociale 7 Evolutions des emplois par niveau de diplôme Transports 71 Services opérationnels ,6 61,, Titulaires au plus d'un BEPC 1, 33,1 1,6,9 3,, ,6, 1,,3,3 1, CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ DREUX 1999 Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe 6 ans et + -9 ans - ans -9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans - ans -19 ans Femme 99 Homme 99 Femme 9 Homme NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN TOURS CHINON MONTARGIS VENDOME ORLEANS GIEN AMBOISE BLOIS AUBIGNY ROMORANTIN VIERZON LOCHES BOURGES ISSOUDUN CHATEAUROUX ST-AMAND ARGENTON LA CHATRE Les emplois du transport et de la logistique ont fortement augmenté dans les années sous l effet du "juste à temps", avec un léger ralentissement depuis 199. L industrie a externalisé l activité de transport. Seuls les secteurs "transport" et "Services opérationnels" (incluant les sociétés d intérim) restent créatrices d emplois pour ces métiers. Si le niveau de formation des personnes en emploi s élève, le très fort vieillissement des "cadres" et des "conducteurs de transport en commun" posent la question du transfert des compétences sur ces métiers. Répartitions p des emplois du domaine par zones Tx % % > Tx 1 % 1 % > Tx % Tx < % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE

41 1.1. ADMINISTRATION, GESTION, FINANCES - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours France % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () 3 3 3,, Autres scol./etudiants 113 TOTAL 1 13, 319, 1,,, CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ AGRICULTEUR REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) Région Filière Agriculture - scolaire () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre. Autres scol./etudiants Agriculture - scolaire Autres scol./etudiants Agriculture - scolaire CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + DONT GARCONS DONT FILLES 3

42 1. 1 ADMINISTRATION, GESTION, FINANCES - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine Part du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 aux recensement 19, 199, 1999 dans l'emploi Secteurs d'activité Région France régional : Emplois Administration publique 17,9 % 3,6 1, Activités financières 1, 1,7 Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Conseils et assistance 9,9 1,6 Postes et télécommunications 9, 7,9 36 Santé, action sociale 6,7 6, Employés administratifs de la fonction publique (catégorie c) Autres secteurs d'activité 3, 39, Secrétaires Total 1, 1, Employés administratifs d'entreprises Effectif total Employés administratifs de la fonction publique (catégorie b) Comptables Cadres de la fonction publique Techniciens des services administratifs, comptables et financiers Employés et techniciens des assurances Employés et techniciens de la banque Informaticiens Cadres administratifs, comptables et financiers Cadres de la banque et des assurances Secrétaires de direction Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et 1999 Activités financières Commerce de gros Postes et télécommunications Industries des équipements mécaniques Habillement, cuir Transports Education Activités associatives et extra-territoriales Santé, action sociale Services opérationnels Administration publique Evolutions des emplois par niveau de diplôme Conseils et assistance ,3 3,,7 Titulaires au plus d'un BEPC 3,9,, 3, 3,7 1,, , 7,1,6, CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ DREUX 1999 Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe 11, 6 ans et + -9 ans - ans -9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans - ans -19 ans Homme 99 Femme 99 Femme 9 Homme NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN TOURS CHINON MONTARGIS VENDOME ORLEANS GIEN AMBOISE BLOIS AUBIGNY ROMORANTIN VIERZON LOCHES BOURGES ISSOUDUN CHATEAUROUX ST-AMAND ARGENTON LA CHATRE Ce domaine, qui représente 1 % de l emploi total régional, compte près de % d employés administratifs (d entreprises ou de la fonction publique) et plus de 1 % de secrétaires. La suppression de plus de emplois de secrétaires entre 199 et 1999 concerne la quasi totalité des secteurs d activité. L augmentation des employés administratifs et des cadres de la fonction publique profite au secteur de l administration publique qui, avec près de emplois supplémentaires, emploie près d un quart du domaine. Enfin, les employés administratifs de la fonction publique sont plutôt vieillissants tandis que plus d un quart de ceux du secteur privé ont entre et 9 ans. Répartitions pdes emplois du domaine par zones Tx 1 % 1 % > Tx 1 % 1 % > Tx 6 % Tx < 6 % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE

43 1.13. COMMERCE, VENTE - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours France 7 % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () , 1, Autres scol./etudiants 3 3 TOTAL, ,,,, CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ AGRICULTEUR REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) Région Filière Agriculture - scolaire () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre. Autres scol./etudiants Agriculture - scolaire Autres scol./etudiants Agriculture - scolaire CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + DONT GARCONS DONT FILLES

44 1. 13 COMMERCE, VENTE - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine dans l'emploi Région France Emplois régional : Commerce de détail, réparations,6,,7 % Commerce de gros 1, 16,1 Industries agricoles et alimentaires,9, Commerce et réparation automobile 3,6 3, Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Conseils et assistance 3,,6 Autres secteurs d'activité,6, Total 1, 1, Effectif total Vendeurs Représentants Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et 1999 Caissiers, employés de libre service Maîtrise des magasins et intermediaires du commerce Cadres commerciaux et technico-commerciaux Construction Industries agricoles et alimentaires Activités immobilières Commerce et réparation automobile Eau, gaz, électricité Transports Pharmacie, parfumerie, entretien Industries des équipements mécaniques Hôtels et restaurants Commerce de détail, réparations 6 Services opérationnels Evolutions des emplois par niveau de diplôme Conseils et assistance 936 Commerce de gros , 6, Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe 3 1 7, Titulaires au plus d'un BEPC 3, 31, 17, 13,6 1, 1,7 7,,6,,1 3,3 CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ 6 ans et + -9 ans - ans -9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans Femme 99 Homme 99 Femme 9 Homme 9 - ans -19 ans DREUX NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN TOURS CHINON VENDOME AMBOISE LOCHES ORLEANS BLOIS ROMORANTIN VIERZON ISSOUDUN CHATEAUROUX MONTARGIS GIEN AUBIGNY BOURGES L essor de la grande distribution a provoqué le recul des petits détaillants. Ainsi, la famille professionnelle des vendeurs a perdu 1 emplois entre 19 et 1999 alors que celle des représentants en gagnait 7 3 et celle des caissiers, employés de libre service près de 9 9. Le métier de vendeur compte plus d un quart de -9 ans et continue de rajeunir. Ces évolutions expliquent le léger déclin du secteur "commerce de détail, réparations" et le poids grandissant de celui du "commerce de gros" qui emploie près du tiers des représentants. ARGENTON LA CHATRE ST-AMAND Répartitions pdes emplois du domaine par zones Tx % % > Tx 1 % 1 % > Tx 6 % Tx < 6 % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE 6

45 1.1. HOTELLERIE, RESTAURATION, TOURISME - LA FORMATION EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FILIERE (1) (base 1 en ) STRUCTURE PAR NIVEAU DE FORMATION EN (1) en % du total 1 1 Régions limitrophes (hors RIF) Orléans-Tours 7 16 France France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) % % % 6% % 1% CAP/ BEP Bac pro Bac techno Bac + PART DE LA FILIERE DANS L'APPAREIL DE FORMATION (1) en % par rapport au total des élèves 6, REPARTITION DES EFFECTIFS PAR STATUT EN () TOTAL, 7 76, 3,, ,, (1) Nombre d'élèves inscrits en dernière année de formation - second cycle et bac +. Régions limitrophes : Poitiers; Nantes; Dijon; Clermond-Ferrand ; Limousin; Basse et Haute Normandie. - Source : base REFLET - CEREQ CHOMEUR, SANS ACTIVITE, PROF. NON CONNUE 1 3 France Orléans-Tours Régions limitrophes (hors RIF) RETRAITE OUVRIER AGENT, EMPLOYE REPARTITION EN % DES EFFECTIFS PAR CSP DES PARENTS (hors CFA) Educ. Nat scolaire 1 3 CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + () Nombre total d'élèves inscrits dans un établissement de la région Centre. Educ. Nat. - scolaire DONT GARCONS DONT FILLES PROFES. INTERMED., TECHNICIEN, CONTREMAITRE PROF. LIBERALE, CADRE, PROF., INGENIEUR ARTISAN, COMMERCANT, CHEF D'ENTREPRISE AGRICULTEUR Educ. Nat. - scolaire Région Filière 1 CAP / BEP Bac pro Bac techno Bac + 7

46 1. 1 HOTELLERIE, RESTAURATION, TOURISME - LES EMPLOIS Evolutions des emplois du domaine Répartition des emplois du domaine dans les secteurs d activité en 1999 aux recensement 19, 199, 1999 Part du domaine dans l'emploi Secteurs d'activité Région France Emplois régional : Hôtels et restaurants 9, 9,7, % Santé, action sociale,1,1 Autres secteurs d'activité 7,, Total 1, 1, Evolutions des Fap du domaine aux trois recensements Effectif total Employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie Evolutions des emplois dans les secteurs d'activité entre 199 et Hôtels et restaurants -97 Patrons d'hôtels, cafés, restaurants Activités immobilières Activités récréatives, culturelles et sportives Commerce de détail, réparations -7 Transports 37 Construction Evolutions des emplois par niveau de diplôme Services opérationnels , , Evolutions des emplois par tranche d'âge et sexe 3 1, Titulaires au plus d'un BEPC 1,3 31, 3,9, 6,,9, 1,9,,7, CAP-BEP BAC-BP Bac+ Diplômes supérieurs à Bac+ 6 ans et + -9 ans - ans -9 ans - ans 3-39 ans 3-3 ans -9 ans Femme 99 Homme 99 Femme 9 Homme 9 - ans -19 ans DREUX 1 1 NOGENT CHARTRES PITHIVIERS CHATEAUDUN MONTARGIS VENDOME ORLEANS GIEN TOURS CHINON AMBOISE LOCHES BLOIS ROMORANTIN VIERZON ISSOUDUN CHATEAUROUX AUBIGNY BOURGES Le secteur "hôtels et restaurants" emploie 9 % des "patrons d hôtels, cafés, restaurants" et des "employés et agents de maîtrise de l hôtellerie". Entre 19 et 1999, le nombre d employés a augmenté de 6 % et celui des patrons a diminué de 36 %. Plus de la moitié d entre eux ont ans et plus et quatre sur dix sont titulaires au plus d un BEPC ce qui pose le problème de leur reconversion et de la reprise d activité. ST-AMAND ARGENTON LA CHATRE Répartitions p des emplois du domaine par zones Tx 1 % 1 % > Tx 1 % 1 % > Tx 6 % Tx < 6 % Source : INSEE (RP) GIP ALFA Centre - ORFE

I. R. E. F PROPRETÉ, SÉCURITÉ, GARDIENNAGE

I. R. E. F PROPRETÉ, SÉCURITÉ, GARDIENNAGE Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F PROPRETÉ, SÉCURITÉ, GARDIENNAGE Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie

Plus en détail

Electriciens du bâtiment

Electriciens du bâtiment Observatoire Régional de la Formation et de l Emploi (ORFE) La famille professionnelle Electriciens du bâtiment Caractéristiques Tendances 1982-1999 Directeur de la publication : Jean-Claude GAPIN-FREHEL,

Plus en détail

I. R. E. F ÉLECTRICITÉ - ÉLECTRONIQUE

I. R. E. F ÉLECTRICITÉ - ÉLECTRONIQUE Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F ÉLECTRICITÉ - ÉLECTRONIQUE Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie

Plus en détail

I. R. E. F BANQUE ET ASSURANCES

I. R. E. F BANQUE ET ASSURANCES Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F BANQUE ET ASSURANCES Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie : Marie-Béatrice

Plus en détail

L ARTISANAT EN REGION CENTRE

L ARTISANAT EN REGION CENTRE L ARTISANAT EN REGION CENTRE 1 842 communes 2 457 516 habitants (est. 1.1.2) 32 813 entreprises artisanales employant 9 113 salariés (eff. moyen : 2,7) Dreux Nogent le Rotrou CHARTRES Châteaudun Pithiviers

Plus en détail

I. R. E. F CUIR, TEXTILE ET HABILLEMENT

I. R. E. F CUIR, TEXTILE ET HABILLEMENT Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F CUIR, TEXTILE ET HABILLEMENT Date de mise en ligne : Décembre 26 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie

Plus en détail

SECTEUR D'ACTIVITÉ "EAU, GAZ, ÉLECTRICITÉ"

SECTEUR D'ACTIVITÉ EAU, GAZ, ÉLECTRICITÉ Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) SECTEUR D'ACTIVITÉ "EAU, GAZ, ÉLECTRICITÉ" Date de mise en ligne : Mai 2008 OUTIL SECTEUR Conception : Groupe Inter OREF " Branches et secteurs

Plus en détail

BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) Le domaine professionnel BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS Caractéristiques - Tendances 1982-1999 Directeur de la publication : Jean-Claude GAPIN-FREHEL,

Plus en détail

I. R. E. F SERVICES A LA PERSONNE ET AIDE A DOMICILE

I. R. E. F SERVICES A LA PERSONNE ET AIDE A DOMICILE Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F SERVICES A LA PERSONNE ET AIDE A DOMICILE Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception,

Plus en détail

SECTEUR D'ACTIVITÉ "SERVICES PERSONNELS ET DOMESTIQUES"

SECTEUR D'ACTIVITÉ SERVICES PERSONNELS ET DOMESTIQUES Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) SECTEUR D'ACTIVITÉ "SERVICES PERSONNELS ET DOMESTIQUES" Date de mise en ligne : Mai 2008 OUTIL SECTEUR Conception : Groupe Inter OREF " Branches

Plus en détail

Réparation automobile

Réparation automobile Observatoire Régional de la Formation et de l Emploi (ORFE) Le domaine professionnel Caractéristiques Tendances 1982-1999 Conception, méthodologie : Marie-Béatrice ROCHARD, directrice de l O.R.F.E. Coordination

Plus en détail

I. R. E. F INFORMATIQUE

I. R. E. F INFORMATIQUE Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F INFORMATIQUE Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie : Marie-Béatrice

Plus en détail

SECTEUR D'ACTIVITÉ "INDUSTRIE AUTOMOBILE"

SECTEUR D'ACTIVITÉ INDUSTRIE AUTOMOBILE Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) SECTEUR D'ACTIVITÉ "INDUSTRIE AUTOMOBILE" Date de mise en ligne : Mai 2008 OUTIL SECTEUR Conception : Groupe Inter OREF " Branches et secteurs

Plus en détail

Electricité - Electronique

Electricité - Electronique Observatoire Régional de la Formation et de l Emploi (ORFE) Le domaine professionnel Electricité - Electronique Caractéristiques Tendances 1982-1999 Logo Alfa Centr Directeur de la publication : Jean-Claude

Plus en détail

Métiers et parcours professionnels des hommes et des femmes

Métiers et parcours professionnels des hommes et des femmes Métiers et parcours professionnels des hommes et des femmes Monique Meron, Laure Omalek et Valérie Ulrich* Les métiers mixtes restent relativement rares. Pourtant, les femmes débutantes, ayant terminé

Plus en détail

INSEE AQUITAINE. Marins. Pêcheurs INSEE LA DYNAMIQUE DES MÉTIERS EN AQUITAINE. Gros oeuvre bâtiment. Artisans et ouvriers artisanaux.

INSEE AQUITAINE. Marins. Pêcheurs INSEE LA DYNAMIQUE DES MÉTIERS EN AQUITAINE. Gros oeuvre bâtiment. Artisans et ouvriers artisanaux. LA DYNAMIQUE DES MÉTIERS EN AQUITAINE L E D O S S I E R INSEE AQUITAINE N 65 MAI 2008 Agriculteurs Marins Bâtiment second oeuvre Techniciens BTP Sylviculteurs Cuisiniers Jardiniers Techniciens AM en électricité

Plus en détail

ENQUÊTE BMO 2007. Tout ce qu il faut savoir. sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes

ENQUÊTE BMO 2007. Tout ce qu il faut savoir. sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes ENQUÊTE BMO 2007 S E R V I C E E T U D E S & S T A T I S T I Q U E S I N S T I T U T I O N N E L S Tout ce qu il faut savoir sur les besoins en main-d œuvre des entreprises bas-normandes sommaire La Basse-

Plus en détail

Secteurs d activitéet Métiers àl horizon 2015-2020. Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr

Secteurs d activitéet Métiers àl horizon 2015-2020. Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr Secteurs d activitéet Métiers àl horizon 2015-2020 Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr Les métiers en 2015-2020 : Perspectives d emploi De nombreux départs àla retraite A l horizon

Plus en détail

Onze domaines professionnels en Ile-de-France. Ralentissement dans l informatique et forte hausse des services aux particuliers

Onze domaines professionnels en Ile-de-France. Ralentissement dans l informatique et forte hausse des services aux particuliers ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 260 - Décembre 2005 Emploi Onze domaines professionnels en Ralentissement dans l informatique et forte hausse des services aux particuliers Entre 1990 et 1999, les effectifs

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015 Les métiers porteurs Perspectives 2015 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est principalement basée sur les résultats d un rapport publié en janvier 2007 par le groupe «Prospective des

Plus en détail

Dares. Analyses L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS

Dares. Analyses L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS Dares Analyses SEPTEMBRE 2011 N 066 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS En vingt-cinq ans,

Plus en détail

PROPRETE, SECURITE, AUTRES SERVICES AUX COLLECTIVITES

PROPRETE, SECURITE, AUTRES SERVICES AUX COLLECTIVITES Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) Les emplois du domaine PROPRETE, SECURITE, AUTRES SERVICES AUX COLLECTIVITES Caractéristiques - Tendances 1982-1999 Directeur de la publication

Plus en détail

Le devenir des entreprises artisanales 5 ans après leur installation

Le devenir des entreprises artisanales 5 ans après leur installation Le devenir des 5 ans après leur installation Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Octobre 2013 Afin de mieux connaître l évolution des nouvellement créées, l INSEE a mis en place un

Plus en détail

Observatoire Régional de la Formation et de l Emploi (ORFE) Le domaine professionnel INDUSTRIE GRAPHIQUE. Caractéristiques Tendances 1982-1999

Observatoire Régional de la Formation et de l Emploi (ORFE) Le domaine professionnel INDUSTRIE GRAPHIQUE. Caractéristiques Tendances 1982-1999 Observatoire Régional de la Formation et de l Emploi (ORFE) Le domaine professionnel INDUSTRIE GRAPHIQUE Caractéristiques Tendances 1982-1999 Directeur de la publication : Jean-Claude GAPIN-FREHEL, Délégué

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

SECTEUR D'ACTIVITÉ "CONSTRUCTION"

SECTEUR D'ACTIVITÉ CONSTRUCTION Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) SECTEUR D'ACTIVITÉ "CONSTRUCTION" Date de mise en ligne : Décembre 2007 OUTIL SECTEUR Conception, méthodologie : Marie-Béatrice ROCHARD, directrice

Plus en détail

Travail des métaux Mécanique générale

Travail des métaux Mécanique générale Profil du domaine professionnel Travail des métaux Mécanique générale 65 Profil du domaine professionnel Travail des métaux - Mécanique générale Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Territoire de Châlons-en-Champagne

Territoire de Châlons-en-Champagne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

SECTEUR D'ACTIVITÉ "INDUSTRIES DES ÉQUIPEMENTS DU FOYER"

SECTEUR D'ACTIVITÉ INDUSTRIES DES ÉQUIPEMENTS DU FOYER Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) SECTEUR D'ACTIVITÉ "INDUSTRIES DES ÉQUIPEMENTS DU FOYER" Date de mise en ligne : Mai 2008 OUTIL SECTEUR Conception : Groupe Inter OREF " Branches

Plus en détail

TRANSPORTS ET LOGISTIQUE

TRANSPORTS ET LOGISTIQUE Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) Le domaine professionnel TRANSPORTS ET LOGISTIQUE Caractéristiques - Tendances 1982-1999 1 Directeur de la publication : Jean-Claude GAPIN-FREHEL,

Plus en détail

PRINCIPAUX ELEMENTS DE PRESENTATION

PRINCIPAUX ELEMENTS DE PRESENTATION PRINCIPAUX ELEMENTS DE PRESENTATION > L OBSERVATOIRE DU TRAVAIL TEMPORAIRE > LA PROSPECTIVE DE BRANCHE SUR LES METIERS ET LES QUALIFICATIONS > UN EXEMPLE DE DEMARCHE PROSPECTIVE : Origine et nature de

Plus en détail

Évolution des effectifs et caractéristiques du domaine en 1999

Évolution des effectifs et caractéristiques du domaine en 1999 TOURISME ET TRANSPORTS A vec 62 emplois et 8,3 % des actifs, les métiers du tourisme et du transport constituent le 4 e domaine professionnel dans la région. Les effectifs ont progressé de 34 % entre 1982

Plus en détail

HÔTELLERIE, RESTAURATION, TOURISME

HÔTELLERIE, RESTAURATION, TOURISME Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) Les emplois du domaine HÔTELLERIE, RESTAURATION, TOURISME Caractéristiques - Tendances 1982-1999 Directeur de la publication : Jean-Claude GAPIN-FREHEL,

Plus en détail

18ème Bureau de la CNS. 22 mai 2015 9h00-11h00 Bâtiment Sieyès salle 1004

18ème Bureau de la CNS. 22 mai 2015 9h00-11h00 Bâtiment Sieyès salle 1004 18ème Bureau de la CNS 22 mai 2015 9h00-11h00 Bâtiment Sieyès salle 1004 1 Ordre du jour Intervention du vice Président Christian Nibourel Communications des membres du bureau sur leurs actualités Présentation

Plus en détail

en région Centre région, ce qui représentait un peu géographie de l emploi essentielle à appréhender pour comprendre le fonctionnement des économies

en région Centre région, ce qui représentait un peu géographie de l emploi essentielle à appréhender pour comprendre le fonctionnement des économies n 117 février 2003 2,20 Déplacements domicile-travail et marchés du travail en région Centre Stéphane Tagnani Les déplacements domicile-travail quotidiens des actifs en emploi participent de l équilibre

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

L emploi et les métiers en 2022. Défi Métiers 9 décembre 2015

L emploi et les métiers en 2022. Défi Métiers 9 décembre 2015 L emploi et les métiers en 2022 9 décembre 2015 Prospective des métiers et qualifications : pourquoi? Troisième vague Utilité Pour les acteurs de la formation initiale et professionnelle Pour les acteurs

Plus en détail

Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers

Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers L artisanat : de quoi parle-t-on? 1,1 million d entreprises

Plus en détail

5 788 projets de recrutement en 2013

5 788 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin de Saint Etienne 5 788 projets de recrutement en 213 15,3 % des 6 952 établissements enquêtés dans le bassin de Saint Etienne envisagent de réaliser

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne 6 804 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

N 5. Les besoins de. recrutement en Ile-de-France. l horizon 2015. Observatoire Régional de l Emploi et de la Formation d ile-de-france

N 5. Les besoins de. recrutement en Ile-de-France. l horizon 2015. Observatoire Régional de l Emploi et de la Formation d ile-de-france N 5 Mai 2007 Observatoire Régional de l Emploi et de la Formation d ile-de-france Les besoins de recrutement en Ile-de-France à l horizon 2015 Quels seront les besoins de recrutement en Ile-de-France d

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE

LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE O.R.F.E Tendances LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE L activité des dispensateurs de formation continue en région Centre de 1990 à 2000 Edition 2003 LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE L activité

Plus en détail

Près de 1.000 entreprises supplémentaires, plus de 1.000 emplois nouveaux

Près de 1.000 entreprises supplémentaires, plus de 1.000 emplois nouveaux Artiscope Région Centre Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat (1 er semestre 2011) Près de 1.000 entreprises supplémentaires, plus de 1.000 emplois nouveaux Données clés : avec 991 entreprises

Plus en détail

Enquête Besoins en Maind'Œuvre

Enquête Besoins en Maind'Œuvre ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES REUNION Avril 2015 N 12 SOMMAIRE P2. Les établissements P3. Les métiers recherchés et les difficultés de recrutement P5. Les recrutements dans les associations et le secteur public

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION Année 2013 / 2014

DOSSIER D INSCRIPTION Année 2013 / 2014 Licence Economie et gestion Alternance DOSSIER D INSCRIPTION Année 2013 / 2014 Coller une Photo ICI Informations personnelles Civilité Madame Mademoiselle Monsieur NOM Nom de jeune fille Prénom Né(e) le

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Indicateurs Septembre 2014 N 072 publication de la direction de l'animation de la recherche, étu et statistiques Les tensions sur le marché du travail au 2 E 2014 Au 2 e 2014, l indicateur de tension

Plus en détail

Diagnostic territorial MD3E

Diagnostic territorial MD3E Diagnostic territorial MD3E Données de cadrage & Focus sur les 15-29 ans face aux perspectives d emploi Territoire MD3E (Zone d emploi d Evreux) Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Indicateurs mars 2013 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, étu et statistiques Les tensions sur le marché du travail au 4 E 2012 Au 4 e 2012, l indicateur de tension

Plus en détail

ISSN 1152-3913-1637-665X - CODE SAGE IDOS01544 - Mai 2005 - Prix 12. N 13. Mai 2005. www.insee.fr/pays-de-la-loire

ISSN 1152-3913-1637-665X - CODE SAGE IDOS01544 - Mai 2005 - Prix 12. N 13. Mai 2005. www.insee.fr/pays-de-la-loire ISSN 1152-3913-1637-665X - CODE SAGE IDOS01544 - Mai 2005 - Prix 12 N 13. Mai 2005 www.insee.fr/pays-de-la-loire INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES DIRECTEUR DE LA PUBLICATION

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

Sur une année (1) Un salarié sur cinq change de métier dans l'année N 99 LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EN HAUTE-NORMANDIE.

Sur une année (1) Un salarié sur cinq change de métier dans l'année N 99 LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EN HAUTE-NORMANDIE. N 99 décembre 2010 LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EN HAUTE-NORMANDIE Un salarié sur cinq change de métier dans l'année La mobilité professionnelle fait partie de la carrière d un salarié. Elle permet aux

Plus en détail

SECTEURS ET MÉTIERS INDUSTRIELS : l industrie n'est plus ce qu elle était

SECTEURS ET MÉTIERS INDUSTRIELS : l industrie n'est plus ce qu elle était Avril 2005 - N 16.2 SECTEURS ET MÉTIERS INDUSTRIELS : l industrie n'est plus ce qu elle était FAMILLES PROFESSIONNELLES Secteurs industriels et métiers industriels ne se confondent pas : l'industrie fait

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

ETUDE MEDEF SUR LES PROJETS DE RECRUTEMENTS, LES EMPLOIS NON POURVUS ET LES BESOINS EN COMPÉTENCES ET EN FORMATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES

ETUDE MEDEF SUR LES PROJETS DE RECRUTEMENTS, LES EMPLOIS NON POURVUS ET LES BESOINS EN COMPÉTENCES ET EN FORMATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES ETUDE MEDEF SUR LES PROJETS DE RECRUTEMENTS, LES EMPLOIS NON POURVUS ET LES BESOINS EN COMPÉTENCES ET EN FORMATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES Synthèse régionale sur l année 2013 pour la Martinique Echantillon

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016 Les métiers porteurs Perspectives 2016 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est basée sur les résultats d études publiées par la DARES et le Ministère du Travail en 2011 complétée par

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Banque Assurance 295 Profil du domaine professionnel Banque - Assurance Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes

Plus en détail

La mobilité professionnelle revêt

La mobilité professionnelle revêt Mobilité professionnelle 17 Du changement de poste au changement d entreprise, en passant par la promotion : la mobilité des Franciliens Les salariés franciliens, notamment les cadres, ont une propension

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Commerce. 309 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Commerce. 309 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Commerce 309 Profil du domaine professionnel Commerce Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en six grands groupes de professions.

Plus en détail

BMO 2015 REPÈRES & ANALYSES AVRIL 2015 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES

BMO 2015 REPÈRES & ANALYSES AVRIL 2015 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES BMO 215 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN LORRAINE REPÈRES & ANALYSES AVRIL 215 PÔLE EMPLOI LORRAINE, ÉTUDES ET STATISTIQUES BMO LORRAINE / 215 2 BMO 215 ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE

Plus en détail

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 Evolution de la liste par rapport à 2006 : - 1 Métier disparu (électromécanicien) - 11 Métiers nouveaux (identifiés en bleu) - 47 Métiers identiques Pôle

Plus en détail

En début de carrière, la formation initiale ne détermine pas toujours le métier exercé

En début de carrière, la formation initiale ne détermine pas toujours le métier exercé Aménagement Emploi du territoire N 191 - mars 2013 Rhône-Alpes se caractérise par une proportion importante d'actifs occupés ayant une expérience professionnelle de moins de 10 ans. La nature et la force

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

GFE 12 Techniques graphiques Impression

GFE 12 Techniques graphiques Impression PLAN RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DES FORMATIONS MIDI-PYRÉNÉES (PRDF) 2007-2011 GFE 12 Techniques graphiques Impression AVRIL 2006 Contribution au diagnostic du PRDF par GFE Fonds social européen Dernières

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 861 452 934 499 995 498 1 52 183 1 134 493 1 266 358 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Les métiers de l économie verte. Pays de Bourgogne

Les métiers de l économie verte. Pays de Bourgogne Les métiers de l économie verte www.teebourgogne.com Pays de Bourgogne Qui sommes nous? Nos missions Capitaliser les connaissances Accompagner les porteurs de projet Informer et promouvoir l économie verte

Plus en détail

Pour les lyceens. ma region. m'aide. Pour mon. equipement PRO 2015-2016. www.jeunesocentre.fr. Plus qu une Région, une chance pour les jeunes

Pour les lyceens. ma region. m'aide. Pour mon. equipement PRO 2015-2016. www.jeunesocentre.fr. Plus qu une Région, une chance pour les jeunes Pour les lyceens ma region m'aide Pour mon er equipement PRO 2015-2016 Plus qu une Région, une chance pour les jeunes www.jeunesocentre.fr edito La formation et la qualification sont les clefs de la bonne

Plus en détail

OUTILS d analyse PERSPECTIVES TERRITORIALLES EMPLOIS ET QUALIFICATION > ZONE D EMPLOI D ORANGE

OUTILS d analyse PERSPECTIVES TERRITORIALLES EMPLOIS ET QUALIFICATION > ZONE D EMPLOI D ORANGE OUTILS d analyse N U M E R O 1 4 PERSPECTIVES TERRITORIALLES EMPLOIS ET QUALIFICATION > ZONE D EMPLOI D J U I N 2 0 1 1 ( ) PERSPECTIVES TERRITORIALES EMPLOIS ET QUALIFICATIONS Directeur de publication

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Les principaux résultats en 2009

Les principaux résultats en 2009 2 SOMMAIRE Les principaux résultats I - Les établissements qui projettent de recruter II - Les projets de recrutement III - Les métiers faisant l'objet de projets de recrutement Annexe 1 - Les projets

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 55 364 569 81 571 852 559 413 544 891 554 72 Densité moyenne (hab/km2) 64,2 66,5

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 2 418 847 2 511 478 2 52 526 2 531 855 2 554 449 2 571 94 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 1 397 99 1 42 295 1 412 413 1 433 23 1 441 422 1 461 257 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

La ressource humaine dans l arrondissement de Lille

La ressource humaine dans l arrondissement de Lille COMITÉ DE BASSIN D'EMPLOI LILLE MÉTROPOLE Ensemble pour l emploi sur Lille Métropole dans l arrondissement de Lille Septembre 2012 Tome III : Les Métiers exercés sur les territoires des Maisons de l Emploi

Plus en détail

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Pas-de-Calais. Unédic - Assédic

Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007. Pas-de-Calais. Unédic - Assédic Enquête Besoins en main-d'œuvre 2007 Unédic - Assédic 2 SOMMAIRE Les principaux résultats I - Les établissements qui projettent de recruter II - Les projets de recrutement III - Les métiers faisant l'objet

Plus en détail

L'emploi, l Intérim et les métiers à l'horizon 2015

L'emploi, l Intérim et les métiers à l'horizon 2015 L'emploi, l Intérim et les métiers à l'horizon 2015 Principaux résultats de l'étude OTT- CRÉDOC - GESTE 25 janvier 2011 Le marché du travail à l'horizon 2015 Le marché du travail en 2015 Aujourd'hui 24

Plus en détail

Diplômes et insertion professionnelle

Diplômes et insertion professionnelle Diplômes et insertion professionnelle Béatrice Le Rhun, Pascale Pollet* Les conditions d accès à l emploi des jeunes qui entrent sur le marché du travail varient beaucoup selon le niveau de diplôme. Les

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012 ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu 2 429 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP ac Parcours Sanitaire et social alidation des personnes ayant passé un jury au cours de l année 2009 en Bretagne MARS 2012 Certification Bac Réussite Sanitaire et social Validation Parcours Certification

Plus en détail

Les diplômes de l enseignement technologique et professionnel de niveaux III, IV et V

Les diplômes de l enseignement technologique et professionnel de niveaux III, IV et V ISSN 1286-9392 www.education.fr 02.11 MARS En, le nombre de diplômes de l enseignement technologique et professionnel de niveaux III, IV et V délivrés s élève à 843 000 (France métropolitaine et DOM),

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

LES EXPOSITIONS AUX RISQUES PROFESSIONNELS. Les ambiances et contraintes physiques. Résultats SUMER 2003. Par. Équipe SUMER* N 115 Juillet 2006

LES EXPOSITIONS AUX RISQUES PROFESSIONNELS. Les ambiances et contraintes physiques. Résultats SUMER 2003. Par. Équipe SUMER* N 115 Juillet 2006 Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques DARES D OCUMENT D ÉTUDES LES EXPOSITIONS AUX RISQUES PROFESSIONNELS Les ambiances et contraintes physiques Résultats SUMER 2003

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses octobre 2012 N 075 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques En 2011, 29 % des salariés ont travaillé de manière habituelle ou occasionnelle

Plus en détail

Enquête Besoins en Main-d Oeuvre 2014 20 700 projets de recrutement en Belgique frontalière

Enquête Besoins en Main-d Oeuvre 2014 20 700 projets de recrutement en Belgique frontalière ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES JUIN 2014 n 01 SOMMAIRE P.1 un établissement sur cinq envisage de recruter en 2014 P.2 Sept projets de recrutement sur dix se situent en Flandre P.2 Plus de besoins dans le Tertiaire

Plus en détail

Second oeuvre du bâtiment

Second oeuvre du bâtiment Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment 51 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

Evolution et positionnement du CAP dans la structure des diplômes avant la réforme de la voie professionnelle

Evolution et positionnement du CAP dans la structure des diplômes avant la réforme de la voie professionnelle Établissement public sous tutelle du ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, du ministère du Travail de l Emploi et de la Santé. Evolution et positionnement du CAP

Plus en détail

Liste des métiers et des formations ouvrant droit à l'aff pour l'ensemble de la région Poitou-Charentes Arrêté du 21 juillet 2008

Liste des métiers et des formations ouvrant droit à l'aff pour l'ensemble de la région Poitou-Charentes Arrêté du 21 juillet 2008 11111 Employé de ménage à domicile 42079 11112 Intervenant à domicile 43437 44019 44026 44028 11113 Intervenant auprès d'enfants 44030 44041 44042 44051 11122 Agent de service de collectivité 42069 42093

Plus en détail

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013)

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013) Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Juin 214 Artiscope Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 213 (2ème Semestre 213 - Année 213) La révision

Plus en détail

18A GFE. Tendances régionales. Nettoyage Assainissement. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées.

18A GFE. Tendances régionales. Nettoyage Assainissement. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées. Tendances régionales de l emploi, du marché du travail et de la formation en Midi-Pyrénées GFE 18A Dans les domaines Nettoyage Assainissement Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Novembre 2006 Dossier

Plus en détail

Etudes réalisées en 1995 Cliquez sur chacun des titres pour visualiser la fiche correspondante

Etudes réalisées en 1995 Cliquez sur chacun des titres pour visualiser la fiche correspondante Etudes réalisées en 1995 Cliquez sur chacun des titres pour visualiser la fiche correspondante Informatisation de l historique des matrices de flux Rectorat 1995 Schéma académique des formations à l horizon

Plus en détail

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés 1 Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009 Faits marquants Un secteur sensible Le commerce occupe une place stratégique dans l économie régionale par le nombre de ses emplois. Il joue, en temps

Plus en détail

IPA. L APPRENTISSAGE et après? Sommaire. avril. Ce qu il faut retenir... >>>> ENQUÊTE SUR L INSERTION PROFESSIONNELLE DES APPRENTIS EN LORRAINE

IPA. L APPRENTISSAGE et après? Sommaire. avril. Ce qu il faut retenir... >>>> ENQUÊTE SUR L INSERTION PROFESSIONNELLE DES APPRENTIS EN LORRAINE > > > L APPRENTISSAGE et après? Sommaire >> Le décollage de l apprentissage en Lorraine... 2 >> Le taux de réponse à l enquête est stable... 3 >> Photographie globale de la situation des répondants...

Plus en détail

Nouvelles attributions Hommes Femmes Ensemble. Droit direct (retraite personnelle) 13 716 14 913 28 629

Nouvelles attributions Hommes Femmes Ensemble. Droit direct (retraite personnelle) 13 716 14 913 28 629 Statistiques régionales Centre A n n é e 04 Retraités résidant en Carsat Centre Ensemble des attributions () de droits directs et droits dérivés 4 745 0 400 35 45 Droit direct (retraite personnelle) 3

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi FICHES THÉMATIQUES Dynamique de l emploi 2.1 Mouvements de main-d œuvre Pour un effectif de salariés en début d année, les établissements de salariés ou plus ont recruté en moyenne 42,5 salariés en 26.

Plus en détail