Programme de formation en Assurance et Banque Alger Algérie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme de formation en Assurance et Banque Alger Algérie"

Transcription

1 Programme de formation en Assurance et Banque Alger Algérie 1

2 Business & Management University Est une université internationale privée située à Genève (Suisse) qui travaille en étroite collaboration avec les milieux professionnels de la banque, des assurances, des organisations internationales et des grandes entreprises. L enseignement est assuré par un corps enseignant composé dans sa majorité de professionnels experts dans les domaines qu ils enseignent. L université accueille des étudiants de plus de 30 nationalités différentes. Nos étudiants peuvent bénéficier de programmes d échanges avec plus de 200 universités en Europe et en Amérique. Accréditations Education Accréditation Américaine IACBE International Assembly for Collegiate Business Accréditation Européenne ECBE Européen Council for Business Education Certification Suisse Eduqua Certificat de qualité BM University est Membre de AACSB Association to Advance Collegiate Schools of Business efmd Enabling the development of people and organisations through learning and leadership FEDE Fédération Européenne des Ecoles FSEP Fédération Suisse des Ecoles Privées AGEP Association Genevoise des Ecoles Privées 2

3 Introduction En partenariat avec la Chambre de Commerce et d industrie Suisse Algérie, Business & Management Université dispense depuis 2002 des programmes de formation continue employés des banques, assurances et établissements financiers. Ces programmes de formation s adressent aux employés et cadres des banques et assurances. Ils permettent de consolider l expérience acquise en emploi et préparer à la maîtrise des métiers et outils modernes de ces institutions. Ces programmes sont conçus et adaptés aux besoins actuels et à venir ainsi qu aux attentes des établissements financiers en Algérie. Ils visent également à soutenir la politique de valorisation des ressources humaines qui est aujourd hui un des piliers des plans de développement et de modernisation des établissements du secteur financier en Algérie. L offre de formation se compose de 8 programmes de cours: Le programme 1, intitulé le banquier algérien du 21 ème siècle porte l accent sur les métiers de la banque et comprend 7 modules de formation pour un total de 34 jours. Les participants au programme modulaire bénéficient ainsi d une bonne préparation aux métiers de la banque, ainsi que des bases de management et de vente / organisation / marketing. Le programme 2, intitulé organisation et informatique bancaire prépare les participants à l initiation aux méthodes modernes d organisation et de gestion bancaire, la familiarisation à l utilisation des systèmes d information bancaire et leur mise en place, ainsi que la gestion automatisée des risques bancaires et les principes de comptabilité. Le programme est composé de 5 modules d une durée totale de 5 jours. Le programme 3, traite de thèmes liés à la stratégie bancaire et son développement dans le monde et au Maghreb. Il permet de présenter et discuter les orientations futures des métiers de la banque. Le programme est composé de 3 modules de 3 jours chacun. Il est destiné aux cadres dirigeants des banques. Le programme 4, est orienté gestion des risques crédit. Il permet de déterminer les différents types de risques crédit, sensibiliser les participants à ce type de risque et les familiariser avec les techniques de gestion de ces risques et les précautions à prendre afin de limiter les risques. Le programme dure 13 jours répartis en 3 modules. Le programme 5, présente toutes les tâches que doit remplir un directeur d agence ainsi que les compétences à avoir pour accomplir ces tâches. Le module à une durée de 4 jours. Le programme 6, d une durée de 3 jours ce programme introduit tous les aspects liés à la création, le développement et la gestion d un business plan. Le programme 7, axé sur les crédits commerciaux et analyse de bilan. Il prépare les participants à la maîtrise des opérations de crédits commerciaux et renforce les capacités d analyse des comptes des entreprises. La durée est de 3 jours. Le programme 8, est axé sur l assurance et comporte 6 modules de formation. Ce programme couvre tous les aspects des métiers de l assureur et permet de doter les participants de bonnes bases pour travailler et accomplir les tâches principales requises par cette branche. 3

4 Programme 1 Le banquier algérien du 21 ème siècle A l issue de la formation, le participant : connaît le fonctionnement de l économie, du système bancaire et les nouveaux produits en matière de monétique et de moyens de paiement est familié avec le marché des changes (taux au comptant, à terme) connaît les différentes possibilités de placement en titres : actions, obligations, fonds de placement et le fonctionnement des bourses et des produits dérivés est sensibilisé à l importance, aux enjeux de la gestion des risques bancaires connaît les différentes techniques de financement des entreprises et les risques qui s y rattachent, notamment l analyse critique des documents financiers / comptables de l entreprise maîtrise les types de risques et leurs moyens d évaluation et de couverture appréhende les conséquences de Bâle II en matière de gestion des risques dispose de connaissances pédagogiques et de management lui permettant d encadrer et gérer des collaborateurs Méthode Pédagogique Interactivité participants/formateurs Travaux de groupe/résolution de cas pratiques Publics Cible Cadres et employés, chargés de clientèle, auditeur, manager d agence et adjoints, tout collaborateur dont l activité nécessite une bonne vue d ensemble de la matière bancaire et permettant l approche globale de la clientèle Durée 34 jours répartis sur 6 mois, soit 7 modules dont le lancement est prévu en janvier et la cérémonie de clôture est planifiée en juin Sanction Examen final de formation donnant droit, en cas de réussite, à un diplôme de Business and Management University, Genève Examen des connaissances Un test des connaissances est organisé à la fin du programme Cérémonie de clôture / remise des certificats Une remise des certificats est organisée en juin de chaque année Accès aux modules Chaque module précité est en accès libre pour des candidats hors formation complète «Le banquier algérien du 21 ème siècle». Par contre, la priorité sera donnée aux participants de la filière complète. Le nombre de places étant limité, nous conseillons de réserver un quota, dont les noms des participants pourront être communiqués ultérieurement. Certificats et examen final La présence à un module donne lieu à un certificat de présence du module. La présence à 90% des jours de formation est exigée pour se présenter à l examen 4

5 final. La réussite de toute la formation donne lieu à une attestation de réussite. Programme 1 Le banquier algérien du 21 ème siècle Module 1 Mondialisation et tendances des marchés bancaires (5 jours) Notions de base d économie politique (formation des prix, marchés, inflation, etc.) Rôle des banques dans l économie de marché Organisation et système bancaire Trafic des paiements nationaux et internationaux Monétique et moyens de paiement modernes L approche globale de la clientèle Introduction aux affaires de placement Titres de créance et marché obligataire Gestion de fortune et marchés boursiers, fonds de placement Module 2 Négociation et vente de produits bancaires (4 jours) Les règles de la négociation dans le monde bancaire et de la vente des produits bancaires Les principales phases de la vente : de la préparation de l entretien à la conclusion La mise en place de structures de vente efficientes Module 3 Mathématiques financières (3 jours) Familiarisation aux mathématiques financières appliquées aux produits de la banque et de l assurance tels que : Le leasing Le crédit hypothécaire La rente (perpétuelle, anuité, etc.) Evaluation d actifs (obligations, actions, etc.) Module 4 Affaires de crédit (10 jours, répartis en 2 demi-modules de 5 jours,) Crédits lombards, hypothécaires et marché immobilier des particuliers Le crédit à la consommation et ses dangers Importance, enjeux de la gestion des risques bancaires, ses outils de gestion et moyens de prévention Technique comptable des entreprises Crédits commerciaux et analyse de bilans : appréciation des risques dans l analyse économique et financière des entreprises Financement de projets d investissements, calculs de choix d investissement Gestion d entreprise : planification financière et business plan Enjeux et conséquences des accords de Bâle II 5

6 Programme 1 Le banquier algérien du 21 ème siècle Module 5 Management et gestion des ressources humaines (4 jours) La gestion des ressources humaines techniques, outils, enjeux Le management et la fixation d objectifs, la fonction «cadre» et ses obligations La promotion de la relève et la formation de ses collaborateurs Techniques et outils d aide lors de la prise de parole en public Module 6 Marketing et organisation (4 jours) Importance et rôle du marketing dans l activité bancaire Outils et propositions de marketing L organisation de réseau d agence bancaire, la segmentation Techniques et outils de base d un projet d organisation Accompagner le changement Module 7 Révisions générales, exercices pratiques et préparation à l examen de technique bancaire 6

7 Programme 2 Organisation et informatique bancaire 5 jours 1ère partie : Le fonctionnement bancaire Familiariser les participants avec l environnement bancaire Mieux connaître les principaux constituants d une banque Savoir modéliser les activités bancaires Grands principes de l environnement bancaire La modélisation des activités La banque son environnement et ses principales fonctions Les unités, leurs fonctions et les rôles associés Cas pratiques 2 ème partie: Les systèmes d information bancaire Familiariser les participants avec les différentes architectures informatiques Savoir maîtriser les développements et leur intégration Liens entre fonctions et systèmes La problématique de l intégration Les principes du développement Cas pratiques 3 ème partie: La gestion des projets d organisation pour la mise en œuvre des systèmes d information bancaire Familiariser les participants avec les principales techniques de gestion de projet Mieux connaître les principes d intégration organisationnelle Savoir maîtriser la migration, les tests et les situations potentielles de crise Technique de gestion de projet (1) Technique de gestion de projet (2) La greffe organisationnelle des progiciels au sein des front, middle & back-offices Les principes de migration et les procédures de test La gestion des relations avec les utilisateurs (formation, help desk, ) Cas pratiques 7

8 Programme 2 suite Organisation et informatique bancaire 4 ème partie: La gestion des risques opérationnels Familiariser les participants avec les risques opérationnels bancaires Mieux connaître les menaces ; leurs impacts et les conséquences potentielles Savoir maîtriser la gestion des risques opérationnels à travers l organisation et l informatique Les grandes catégories de risques applicables aux activités bancaires et les principes de couverture Typologie des menaces générant des risques opérationnels, impacts et conséquences Le moyen de prévention le concept de sécurité Le moyen de réaction le plan de continuité ou plan catastrophe Cas pratiques 5 ème partie : Les principes de comptabilité bancaire & financière Comprendre les principes généraux de la comptabilité financière Lire correctement les différents documents comptables, et comprendre les outils d analyse des comptes. Les principes de la comptabilité Les documents comptables, les règles de base de la passation d écriture l imputation, le plan comptable Les principes de la comptabilité financière La tenue de la comptabilité miroir et principes de consolidation Structure et analyse des comptes Les contraintes bilancielles Principes généraux du contrôle de gestion et de la comptabilité analytique Examen des connaissances Un test des connaissances est organisé à la fin du programme Cérémonie de clôture / remise des certificats Une remise des certificats est organisée en juin de chaque année 8

9 Programme 3 Stratégie bancaire 1 3 jours «La banque est morte, vive la banque» : la banque de demain 1 ère partie : Le Big Bang financier et l'expansion de l'univers bancaire La banque d hier Le monde bancaire est en ébullition Des interrogations sur la banque et son avenir Le point de vue des experts L activité traditionnelle : chute libre? Depuis un demi-siècle, la structure des bilans change 2 ème partie : "Bank based" ou "Market based"? Le banquier est-il condamné à se soumettre au marché? Nouveaux revenus, nouveaux métiers bancaires Les voies de sortie Métiers et synergies au sein de la banque universelle Banque de détail, BFI et Asset Management 3ème partie : Restructurations Concentrations : les perspectives? L'avenir est-il aux conglomérats financiers? La banque à distance et les NTIC Atouts et limites Conclusion : Défis, perspectives et scénario. La banque d aujourd hui et de demain? 9

10 Programme 3 suite Stratégie bancaire 2 3 jours Nouvelle banque et nouveaux métiers 1 ère partie : La banque de détail L organisation de la banque de détail Les évolutions du réseau traditionnel dans le monde La banque multi canal et la banque en ligne Le modèle One stop Shopping Les métiers de la banque de détail Les fonctions anciennes de la banque de détail Les fonctions nouvelles de la banque de détail 2 ème partie : La banque de financement et d investissement et la gestion d actifs L organisation de la banque de financement et d investissement Les missions de la BFI La BFI : un acteur à envergure mondiale L organisation de la gestion d actifs, de titres et assurance L Asset Management et la banque privée L activité titres L activité d assurance Les métiers de la banque de financement et d investissement et de la gestion d actifs Les métiers de la banque de financement et d investissement Les métiers de la gestion d actifs ou Asset Management Les métiers transversaux de la BFI et de la gestion d actifs 3 ème partie : Les fonctions transversales dans la banque Les fonctions transversales anciennes relatives à la gestion La gestion des moyens et des risques La gestion des ressources humaines et de la formation La gestion de la conformité et de l information Les fonctions transversales redéfinies La gestion marketing La gestion de la relation client Les fonctions transversales nouvelles Les fonctions transversales dans le domaine des NTIC Les fonctions transversales dans le domaine juridique 10

11 Programme 3 suite Stratégie bancaire 3 3 jours Les stratégies bancaires mondiales : Quels enseignements pour les banques maghrébines? 1 ère partie : La stratégie d industrialisation du processus de production La banque est-elle une entreprise à part entière? Qu'entend-on par entreprise bancaire? Comment définir la production bancaire? L optimisation et la création de valeur La maximisation de la valeur actionnariale et le processus de production bancaire et la stratégie d internationalisation des métiers L internationalisation des grands groupes bancaires Les facteurs à l origine de la stratégie d internationalisation L internationalisation des métiers Vers un marché bancaire européen unifié Le plan d'action pour les services financiers européens Les stratégies de consolidation des banques européennes 2 ème partie : La stratégie de diversification de l offre L affirmation du modèle de la banque universelle La banque universelle Le cœur de métier de la banque universelle Vers une diversification optimale au sein des grands groupes bancaires Les principales forces favorisant la diversification Le positionnement des banques dans le monde : diversification et internationalisation 3 ème partie : Rentabilité et structure du marché bancaire mondial La rentabilité des banques dans le monde Une meilleure maîtrise des coûts et des risques Des banques européennes parmi les leaders mondiaux La structure du marché bancaire mondial Vers des stratégies de consolidation transfrontalières La nécessité d achever la consolidation domestique Tirer les leçons pour les banques du Maghreb Assainir et rechercher l efficience Ouvrir les banques locales aux capitaux étrangers mais avec prudence L espace économique maghrébin se fera par les banques ou ne se fera pas Consolider la coopération avec les partenaires historiques Constituer des champions nationaux Examen des connaissances Un test des connaissances est organisé à la fin du programme Cérémonie de clôture / remise des certificats Une remise des certificats est organisée en juin de chaque année 11

12 Programme 4 Formation à la gestion du risque crédit A l issue du séminaire le participant : est sensibilisé à l importance, aux enjeux de la gestion des risques bancaires connaît les différentes techniques de financement des entreprises et les risques qui s y rattachent, est initié à l analyse critique des documents financiers/comptables de l entreprise, connaît les différentes pratiques actuelles des banques en matière de gestion des risques maîtrise les types de risques et leurs moyens d évaluation et de couverture appréhende les conséquences de BALE II en matière de gestion des risques Méthode Pédagogique Interactivité participants/formateur, exercices pratiques Travaux de groupe/résolution des cas Publics Cible Chargé de crédits des agences, succursales et services centraux Chargé de clients, auditeur/contrôleur/inspecteur Manager d agence et adjoints Durée 13 jours en alternance, à raison d une semaine/mois Examen des connaissances Un test des connaissances est organisé à la fin du programme Cérémonie de clôture / remise des certificats Une remise des certificats est organisée en juin de chaque année 12

13 Programme 4 suite Formation à la gestion du risque crédit 1 ère partie : les risques bancaires et l analyse financière des entreprises Importance, enjeux de la gestion des risques bancaires : les raisons de la maîtrise des risques, causes et sources des risques dans les entreprises Typologie des risques bancaires : risques stratégiques, financiers, juridiques, de contrepartie Appréciation des risques dans l analyse économique et financière des entreprises Techniques de financement : l offre de crédit et de son refinancement, choix, conditions et normes de financement 2 ème partie : investissement/financement et suivi des dossiers de crédit sous l angle de la détection des risques / outils de gestion et de suivi des risques crédits Organisation et pratiques des banques en matière de gestion des risques : expo/banques suisses Financement de projets d investissement : analyse de project et méthodes de calcul du choix d investissement, garanties et conditions de crédit Moyens de détection et de mesure des risques crédits : quels clignotants/signaux d alerte? Outils de gestion et moyens de prévention des risques : précautions à prendre lors de l étude et le montage du dossier de crédit, le tableau de bord de suivi des risques, l organisation La banque face aux enjeux de BALE II : du ratio Cook au ratio MC Donough, les principaux changements de BALE II, implication pour les banques, avantages et apport pour les banques 3 ème partie : Révisions et test de fin de formation Programme 5 13

14 Management d'une agence bancaire A l issue du séminaire, le participant connaît mieux le rôle et la place du manager opérationnel dans l organisation bancaire, maîtrise les outils modernes du management opérationnel en situation concurrentielle est susceptible de développer des comportements professionnels adaptés à des situations de travail des plus diverses, et des plus difficiles est capable de maîtriser ses activités dans le cadre d organisation fondée sur des critères de performance et d atteinte des objectifs Méthode Pédagogique Interactivité participants/formateur, jeux de rôles Travaux de groupe/résolution de cas pratiques Publics Cible Chefs d agence et adjoints, futurs chefs d agence, managers opérationnels Durée 4 jours, nombre de séminaires et dates à déterminer en fonction des préinscriptions Place financière, contexte concurrentiel organisation de la place financière, les concurrents la communication sur les produits et services bancaires Place de l agence dans l organisation du réseau segmentation de la clientèle, tâches d état major banque/réseau/agences compétences du chef d agence, fixation des objectifs / approche top-down type d organisation d agence, relation client-banque et approche globale Journée type du responsable d agence administration générale relation clientèle, promotion et vente de produits / services contrôle, administration de la vente, reporting Evaluation, coaching d équipe, management types / modèles de management d équipe Soutien interne et externe l offre de formation, gestion des ressources humaines les services centralisés, les centres de décision et d administration des crédits Tendances du marché bancaire la banque électronique et impact sur la relation clientèle éthique, compliance officer Examen des connaissances Un test des connaissances est organisé à la fin du programme Cérémonie de clôture / remise des certificats Une remise des certificats est organisée en juin de chaque année Programme 6 14

15 Planification et business plan A l issue du séminaire, le participant : connaît les méthodes statiques et dynamiques du choix d investissements maîtrise les méthodes de budgétisation et de planification financière des investissements sait élaborer et analyser un business plan Méthode Pédagogique Cours magistral, interactivité participants/formateur Exercices pratiques Publics Cible Directeur d agence, chefs de projets Responsables des études et suivi des investissements Managers et cadres financiers des entreprises Durée 3 jours Le contexte des financements et investissements Les décisions d investissement et leurs financements, contexte général L actualisation et la capitalisation Les calculs de choix d investissement Méthodes statiques : comparaison des charges/bénéfices/de l annuité Méthodes dynamiques : valeur actuelle nette Le financement de l investissement Financement par le crédit bancaire Financement par les fonds propres ou par le cash-flow Les alternatives de financement : le leasing ou crédit bail La budgétisation et la planification financière Le budget Déterminer les charges et les profits Le plan financier Le plan de trésorerie L élaboration et l analyse du business plan Le contenu d un business plan et son élaboration L analyse objective du business plan Examen des connaissances Un test des connaissances est organisé à la fin du programme Cérémonie de clôture / remise des certificats Une remise des certificats est organisée en juin de chaque année Programme 7 15

16 Crédits commerciaux et analyse de bilans A l issue du séminaire le participant connaît mieux les opérations de crédits commerciaux dans leur contexte, est capable de distinguer aisément les différents types et formes de crédit maîtrise les principes, normes et techniques de financements des affaires de crédits commerciaux, renforce ses capacités d analyse de la structure du bilan et du compte d exploitation Méthode Pédagogique Interactivité participants/formateur, exercices pratiques Travaux de groupes/résolution de cas pratiques Publics Cible Chargé de crédit et agence Chargé d études et de suivi des actions de crédit/services centraux et régionaux, les financiers des entreprises Durée : 3 jours Opérations de crédit en général L approche des clients et des crédits commerciaux, la documentation nécessaire à l étude des crédits, l approche de la gestion des risques dans les opérations du crédit commercial Les crédits commerciaux Le crédit d exploitation et son utilisation, le crédit d investissement et ses objectifs Crédit hypothécaire et marché immobilier des clients commerciaux Propriété foncière et gage immobilier, les principes de financement immobilier pour les clients commerciaux, le crédit hypothécaire et ses conditions, les normes de financement d un objet commercial, les normes de financement d immeubles industriels, le marché immobilier et ses tendances. L analyse de bilan : La structure du bilan et du compte d exploitation, les ratios de structure et de rentabilité, l interprétation des ratios Considérations générales Les organisations de l analyse des crédits dans les banques suisses, statistiques, le système du rating/pricing, approche de la gestion des taux d intérêt du point de vue du client et de la banque Examen des connaissances Un test des connaissances est organisé à la fin du programme Cérémonie de clôture / remise des certificats Une remise des certificats est organisée en juin de chaque année Programme 8 16

17 Formation en Assurance Le programme en assurance comporte 7 modules de 1 à 3 jours chacun. Les quatre premiers modules traitent des aspects techniques de l assurance les trois autres présentent les outils qui sont indispensables à la compréhension de l environnement global du monde de l assurance. Modules 1. Introduction aux techniques de l Assurance (durée 1 jour) 2. Assurances Choses et de Patrimoine (durée 3 jours) 3. Assurance Accident et Maladie (durée 3 jours) 4. Finance et techniques comptable appliquées à l assurance (durée 3 jours) 5. Marketing des services et l assurance (durée 3 jours) 6. Economie Politique et le monde de l assurance (durée 3 jours) Public cible Juniors, cadres et responsables du secteur de l assurance Personnes intéressées par les métiers de l assurance Agents généraux et courtiers en assurances Responsables de grandes banques et entreprises Module 1: Introduction aux techniques de l Assurance Ce module facilite au néophyte l approche du monde des assurances. Il permet de: présenter l utilité de l assurance, et les dangers présenter la composition de la prime d assurance et les systèmes de primes de montrer comment on classifie les différents types d assurance. L aide mutuelle à la communauté de risques La communauté de risques à l assurance moderne Danger, risque, sécurité et insécurité Gestion systématique des risques La réassurance Genres et éléments de la prime Les trois principaux systèmes de financement L utilité d une assurance Programme 8 17

18 Module 2: Assurance Chose et de Patrimoine Formation en Assurance Assurance vie individuelle et assurance vie collective Partant de l optique globale de l assuré, du preneur d assurance ou de l assureur, le participant / la participante est en mesure de : décrire les bases techniques de l'assurance vie et de comprendre en particulier le financement de l assurance vie collective dans sa globalité commenter et analyser les formes d'assurance (produits) et les genres de prestations ainsi que leurs domaines d'application reconnaître les circonstances et les faits entourant la conclusion du contrat et l'évaluation du risque et élaborer des propositions en conséquence interpréter et expliquer les bases de l évaluation et du règlement des sinistres constater, dans une situation donnée en assurance vie, un besoin de couverture d un particulier en considération des lacunes ou des possibilités de couverture Importance et rôle de l assurance vie Formes d'assurance (produits) et genres de prestations Produits de l'assurance vie individuelle étendue de la couverture, prestations, autres caractéristiques, champs d'application, combinaisons et compléments possibles Formes et genres de prestations dans la prévoyance professionnelle (obligatoire et supra obligatoire, primauté des prestations et de cotisations, plans cadres, etc.), prévoyance professionnelle: problématiques actuelles, avantages et inconvénients pour le preneur d'assurance ou l'assuré de telle ou telle forme d'assurance Conclusion du contrat Evaluation du risque par l'assureur; manière de procéder pour l'assurance de risques aggravés, début de l'assurance et de la couverture; couverture provisoire et élaboration du contrat Programme 8 18

19 Module 3: Assurance Accident et Maladie Formation en Assurance Dans l'assurance individuelle et l'assurance collective: Le participant / la participante est en mesure de énoncer les bases techniques décrire les formes de produits et les genres de prestations et de juger de leurs domaines d'application exposer les principes de l'évaluation du risque et de la conclusion du contrat décrire les possibilités de la gestion du portefeuille expliquer les principes de l'évaluation et du règlement d'un sinistre dans l'assurance de personnes (accident / maladie), déterminer le besoin d'assurance, compte tenu des lacunes et des possibilités de couverture, et d'élaborer une offre Aspects juridiques Dispositions légales sur l'obligation de l'employeur de continuer à payer le salaire Assurance accidents obligatoire selon la loi Clauses des conventions collectives de travail (CCT) relatives aux prestations d'assurance et aux conditions d'admission dans l'assurance Structure et teneur des conditions générales d'assurance Bases techniques Bases de calcul des tarifs (primes de risque, coûts, supplément pour participation aux excédents, primes en fonction des délais d'attente) ainsi que rabais, surprimes et excédents Formes d'assurance (produits) et genres de prestations Produits: étendue de la couverture, prestations, autres caractéristiques, champs d'application, combinaisons et compléments possibles Formes et genres de prestations, délais d'attente, avantages et inconvénients des diverses formes pour le preneur d'assurance ou l'assuré Conclusion du contrat Evaluation du risque par l'assureur; modalités d'assurance pour les risques aggravés dans les assurances collectives: tarification sur la base de la charge de sinistre du précédent assureur. Début de l'assurance et de la couverture; couverture provisoire, établissement du contrat, convention de libre passage entre assureurs maladie et son application pratique, gestion du portefeuille Appréciation et règlement des sinistres Obligations en cas de sinistre Concours de prestations de plusieurs assureurs Voies légales, appréciation Justification des prétentions, réticence Programme 8 19

20 Formation en Assurance Module 4: Finance et technique comptable appliquées à l Assurance Le participant/la participante est capable d'expliquer et d'analyser le processus économique et financier, ses références de décision et d'influence comprend et est capable d'analyser la clôture annuelle des comptes Normes d'établissement des comptes Normes d'établissement des comptes Comptes annuels (bilan, compte de résultats, annexe) Tableau de financement (domaine d'activité, d'investissement, de financement) Financement Bases de financement d'exploitation Relations: financement - investissement, capital - fortune, sphère économique financière et des biens de l'entreprise Caractérisation du financement (par objet de financement, bailleur de fonds, durée / échéance, provenance des fonds, fréquence) Concept de financement (expliquer les éléments et les relations) Objectif de la gestion financière (triangle magique) Liquidité et mesure de la liquidité (indices, Cash Flow, Working Capital) Instruments et mesures de garantie de la liquidité (état de liquidité, prévision de trésorerie, réserve de liquidité, mesures d'intervention sur les versements et paiements) Formes de financement (instruments, exécution ainsi qu'effets sur la liquidité, risque, justificatif des résultats, bilan / structure du capital) Financement externe Financement interne Mesures compensatoires de financement (exemples, répercussion sur la liquidité, besoin de capitaux, bilan, compte de résultats, risque, indices) Signification et engagement opérationnel d'instruments dérivés (instruments et engagement dans le financement de l'entreprise ainsi que répercussion sur la liquidité, le risque, le résultat, le bilan, la structure du capital) Analyse économique et financière Objectif, domaines d'application et limites Analyse du bilan, du compte de résultats et tableau de financement Rapports d'exercice (rapport annuel, comptes annuels) Programme 8 20

La nouvelle banque : métiers et stratégies

La nouvelle banque : métiers et stratégies La nouvelle banque : métiers et stratégies Dhafer Saïdane Maître de conférences à l'université Charles-de-Gaulle-Lille III Chercheur au centre EQUIPPE Sommaire Préface 11 Introduction 12 PARTIE 1 - LES

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER PROGRAMME DE LICENCE EN SCIENCES COMMERCIALES ET FINANCIERES OPTION : FINANCE ( applicable à partir

Plus en détail

R e l a t i o n s h i p m a n a g e r

R e l a t i o n s h i p m a n a g e r R e l a t i o n s h i p m a n a g e r r é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s j a n v i e r 2 0 0 8 F o n d a t i o n G e n è v e P l a c e F i n a n c i è r e P r é f a c e Le Relationship manager

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel Association suisse des Institutions de prévoyance ASIP Association de spécialistes en gestion de la prévoyance en faveur du personnel VVP Guide relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

811-BAN. A.1.2.2 - Décrire les tâches de l Ombudsman des banques -Je décris les tâches de l Ombudsman des banques.

811-BAN. A.1.2.2 - Décrire les tâches de l Ombudsman des banques -Je décris les tâches de l Ombudsman des banques. 811-BAN A.1.1.2 - Connaître les réglementations relatives à la législation sur les banques. - J énumère et j explique les objectifs liés à la loi sur les banques ainsi que les tâches de l Autorité fédérale

Plus en détail

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs LEXIQUE - A Actuaires / Actuariat Un actuaire est un professionnel spécialiste de l'application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d'assurances, de finance et de prévoyance sociale.

Plus en détail

SEMINAIRES INTERNATIONAUX

SEMINAIRES INTERNATIONAUX n, Conseil Formation Recrutement-Intérim SEMINAIRES INTERNATIONAUX Programmes de Formation de Certification Conçus et Dispensés Entièrement en Français Par Illinois State University et GSBO Niamey - Lomé

Plus en détail

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire Projet de mise en consultation du 9 septembre 2003 Circ.-CFB 0 / Annexe 1: Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Les sociétés d audit

Plus en détail

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs.

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs. Groupe Cornèr Banque Produits et services pour la Clientèle privée Vos valeurs, nos valeurs. Services de base 2 Private Banking 4 Markets 7 Crédits et Commercial 8 Services Cornèronline 9 CornèrTrader

Plus en détail

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 SOMMAIRE DÉTAILLÉ INTRODUCTION : L évolution de l environnement a transformé les métiers de la finance

Plus en détail

Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016

Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016 Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016 1. Présentation de la filière Économie et Entreprise La filière «Economie et entreprises» de quatrième année de SciencesPo Strasbourg donne aux étudiants, dans

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Affaires bancaires. Économie, connaiss.

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Affaires bancaires. Économie, connaiss. Économie, connaiss.de base Question 1 Économie, connaiss.de base Réponse 1 Quels sont les six types de banques les plus importants? les grandes banques les banques cantonales les banques régionales/caisses

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

SEMINAIRES INTERNATIONAUX

SEMINAIRES INTERNATIONAUX n, Conseil Formation Placement SEMINAIRES INTERNATIONAUX Programmes de Formation de Certification Conçus et Dispensés Entièrement en Français Par Illinois State University et GSBO Niamey - Abidjan - Ouagadougou

Plus en détail

2010 Directives concernant le mandat de gestion de fortune

2010 Directives concernant le mandat de gestion de fortune 2010 Directives concernant le mandat de gestion de fortune Les présentes Directives ont été adoptées par le Conseil d administration de l Association suisse des banquiers dans le but de promouvoir et de

Plus en détail

LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES

LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES Séminaire - Atelier La mesure des performances des compagnies d assurances 1 ère communication Généralités sur les processus d évaluation des activités

Plus en détail

Le Futur de la Banque de Détail

Le Futur de la Banque de Détail Forum d'été du Club des Dirigeants de Banques Africaines Le Futur de la Banque de Détail Présentation Roland Berger Ho Chi Minh ville, le 26 juin 2014 Roland Berger est le grand cabinet d'origine européenne

Plus en détail

Consultant AX Finance

Consultant AX Finance Filière de Formation : Consultant AX Finance DOSSIER PEDAGOGIQUE Renseignements et moyens pédagogiques Contenus de cours détaillés Durée : 40 jours Sommaire Découpage de la formation... 3 Méthodologie

Plus en détail

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Communication Marketing Juin 2011 bgl.lu Sommaire BGL BNP Paribas au service des entreprises 5 Un interlocuteur dédié 6 Un interlocuteur

Plus en détail

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins Durée : Minimum 14h Maximum 182h (Ce choix permet de valider 10% du Titre de niveau II «chef d entreprise développeur

Plus en détail

Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit

Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit Annexe Circulaire _2009_19-1 du 8 mai 2009 Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit Champ d'application: Commissaires agréés. Réglementation de base Table

Plus en détail

S P K C S E. Procédure de qualification pour la formation professionnelle initiale du commerce de détail Gestionnaire du commerce de détail

S P K C S E. Procédure de qualification pour la formation professionnelle initiale du commerce de détail Gestionnaire du commerce de détail S P K C S E im Detailhandel dans le Commerce de Détail nel Commercio al Dettaglio Procédure de qualification pour la formation professionnelle initiale du commerce de détail Gestionnaire du commerce de

Plus en détail

Assistant Analyste sectoriel (H/F)

Assistant Analyste sectoriel (H/F) Assistant Analyste sectoriel (H/F) Group Risk Management (GRM) est la Fonction de gestion des Risques de BNP Paribas. Elle conseille la Direction Générale de la Banque en matière de politique de prise

Plus en détail

BACHELOR BANQUE ASSURANCE OPTION CONSEILLER COMMERCIAL MARCHÉ DES PARTICULIERS

BACHELOR BANQUE ASSURANCE OPTION CONSEILLER COMMERCIAL MARCHÉ DES PARTICULIERS BACHELOR BANQUE ASSURANCE OPTION CONSEILLER COMMERCIAL MARCHÉ DES PARTICULIERS Unité d enseignement 1 : Moyens de paiement et services associés connaître les différents types de compte et appréhender leur

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

LE COURTAGE D ASSURANCE

LE COURTAGE D ASSURANCE Programme 1ère conférence : l éthique du courtier 2ème conférence : la profession du courtier Courtage et environnement concurrentiel Le cadre de l activité L activité La responsabilité des courtiers d

Plus en détail

Jacques NAU. Né en 1946 Nationalité française Marié, 2 enfants PARCOURS DE FORMATION. Ingénieur Civil des Mines de PARIS DOMAINES D EXPERTISE

Jacques NAU. Né en 1946 Nationalité française Marié, 2 enfants PARCOURS DE FORMATION. Ingénieur Civil des Mines de PARIS DOMAINES D EXPERTISE Jacques NAU Né en 1946 Nationalité française Marié, 2 enfants PARCOURS DE FORMATION Ingénieur Civil des Mines de PARIS DOMAINES D EXPERTISE Exerce le métier de conseil depuis 1993, dans le domaine administratif

Plus en détail

Sage 100. La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur

Sage 100. La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur Sage 100 La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur Sage 100, la solution innovante pour les PME à l avenir prometteur Une PME a des besoins de gestion spécifiques, parfois sophistiqués,

Plus en détail

relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d affectation»

relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d affectation» COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2004-11 du 23 novembre 2004 relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d affectation» Le Comité de la réglementation comptable,

Plus en détail

Cycle MBA : Business, Management du Développement Commercial

Cycle MBA : Business, Management du Développement Commercial Cycle MBA : Business, Management du Développement Commercial Présentation Level 7, BAC + 5, 120 crédits ECTS Le Cycle MBA prépare à des postes à responsabilités en entreprises. Reconnue internationalement,

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE MSE. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE MSE. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede. MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE MSE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation Ce programme de formation interdisciplinaire

Plus en détail

Décembre 2013 Directives concernant le mandat de gestion de fortune

Décembre 2013 Directives concernant le mandat de gestion de fortune Décembre 2013 Directives concernant le mandat de gestion de fortune Préambule 1. Les présentes Directives ont été adoptées par le Conseil d administration de l Association suisse des banquiers dans le

Plus en détail

Formation «Apprendre les caractéristiques et structures des produits dérivés bourse: MATIF et MONEP»

Formation «Apprendre les caractéristiques et structures des produits dérivés bourse: MATIF et MONEP» Formation «Apprendre les caractéristiques et structures des produits dérivés bourse: MATIF et MONEP» REFERENCE : 1005 1. Objectif général Donner une connaissance de base des produits récents de marché

Plus en détail

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises

Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises 1 Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC 22 novembre 2011 Evaluation d entreprises Sommaire Préambule Comment bien évaluer une entreprise? Le diagnostic Le business plan L approche

Plus en détail

Á propos du Wealth Management. Et sur la riche expérience de KBC.

Á propos du Wealth Management. Et sur la riche expérience de KBC. Á propos du Wealth Management. Et sur la riche expérience de KBC. À chaque patrimoine familial sa propre histoire. Avec beaucoup de persévérance et de sagacité, vous vous êtes constitué un patrimoine

Plus en détail

Table des matières. Remerciements 15

Table des matières. Remerciements 15 Pratiques et techniques bancaires 5 Table des matières Remerciements 15 1 Introduction 16 11 À l origine du métier de banquier 17 12 Intermédiation financière 18 121 Ménages 19 122 Entreprises 19 123 États

Plus en détail

UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE

UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE SE DOTER D UNE VISION SYSTÉMIQUE DU MANAGEMENT STRATÉGIQUE BASÉ SUR LA THÉORIE DES CONTRAINTES (TOC), LE «LEAN MANUFACTURING»

Plus en détail

VIE ET STAGE liés aux Risques

VIE ET STAGE liés aux Risques VIE ET STAGE liés aux Risques Stage Contrôle de gestion - H/F Référence: SGBTDGDEFIN15012015 Date de publication: 16-01-2015 Métier Finance d'entreprise / Comptabilité Activité Banque privée Type de contrat

Plus en détail

Séminaire IST Insight du 23 avril 2013

Séminaire IST Insight du 23 avril 2013 Séminaire IST Insight du 23 avril 2013 Comment investir sur le marché des actions suisses Serge Ledermann Directeur s.ledermann@retraitespopulaires.ch Caroline 9 CP 288-1001 Lausanne Tél. 021 348 21 11

Plus en détail

' () ) * +, $0! *-"-*- - "!3''-2-3-.-*2 /3- '!.1*- /-3! -.!'22-3-.-"/*3!./!1./*.-*-2/ 2!'--'! *!'-2"!3''-2-3-.-*202--2 /3- '!.1*-/-3! -*."!.

' () ) * +, $0! *--*- - !3''-2-3-.-*2 /3- '!.1*- /-3! -.!'22-3-.-/*3!./!1./*.-*-2/ 2!'--'! *!'-2!3''-2-3-.-*202--2 /3- '!.1*-/-3! -*.!. !"#$%#$%#$ ) ) * +, -*"! Attaché Commercial BTS Assurance BTS Négociation et Relation Client Deust Banque, organismes financiers et de prévoyance Diplôme d expert automobile DUT Carrières juridiques -!1

Plus en détail

ASSURANCE. Une promesse de prestation qui peut se réaliser comme elle peut ne pas se réaliser

ASSURANCE. Une promesse de prestation qui peut se réaliser comme elle peut ne pas se réaliser Les entreprises d'assurance et de réassurance se caractérisent par : Une inversion du cycle de production : Le prix de vente, la prime est encaissé immédiatement alors que la prestation et le règlement

Plus en détail

GUIDE DES MODULES COMPTABLES

GUIDE DES MODULES COMPTABLES UNIVERSITE DE CARTHAGE FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION DE NABEUL *** *** *** COORDINATION PÉDAGOGIQUE POUR LES FILIÈRES COMPTABLES GUIDE DES MODULES COMPTABLES Septembre 2010 Présentation

Plus en détail

ITB - Institut Technique de Banque Un label d'excellence depuis plus de 60 ans Diplôme professionnel Formation initiale

ITB - Institut Technique de Banque Un label d'excellence depuis plus de 60 ans Diplôme professionnel Formation initiale ITB - Institut Technique de Banque Un label d'excellence depuis plus de 60 ans Diplôme professionnel Formation initiale 082013 L ITB, l Ecole de l encadrement bancaire, en partenariat avec l ISC L ISC

Plus en détail

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES l'ensemble de ces sujets de formations ont été construits sur mesure à la demande de nos clients SOMMAIRE LES MARCHÉS 3 LES MARCHÉS FINANCIERS NIVEAU 1 4 LES MARCHÉS FINANCIERS

Plus en détail

Gérard Huguenin Petit guide pour s enrichir au quotidien

Gérard Huguenin Petit guide pour s enrichir au quotidien Gérard Huguenin Petit guide pour s enrichir au quotidien Groupe Eyrolles, 2005, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3782-4 ISBN 13 : 978-2-7081-3782-0 Table des matières Sommaire....................................................5

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation

Plus en détail

METIER DE CHARGÉ DE CREDIT ET

METIER DE CHARGÉ DE CREDIT ET METIER DE CHARGÉ DE CREDIT ET DE RECOUVREMENT OBJECTIFS Ce Métier devrait permettre aux apprenants de : Etre à l écoute du client pour pouvoir satisfaire à ses besoins et attentes en matière de crédit

Plus en détail

LA GESTION FINANCIÈRE

LA GESTION FINANCIÈRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA GESTION FINANCIÈRE PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013

Plus en détail

IV Forum des Assurances d Alger Réforme dans les assurances : plus de rigueur au service de la société

IV Forum des Assurances d Alger Réforme dans les assurances : plus de rigueur au service de la société IV Forum des Assurances d Alger Réforme dans les assurances : plus de rigueur au service de la société L assurance vie : une composante épargne et une composante risque, L impact des nouveaux produits

Plus en détail

Optimiser sa prévoyance

Optimiser sa prévoyance Optimiser sa prévoyance Une solution individualisée dans le 2 e pilier Fribourg, le 12 février 2015 Sommaire Introduction: 1. La banque privée Notenstein Première partie: 1. Helvetia 2. Situation juridique

Plus en détail

DÉCISIONS DES QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006

DÉCISIONS DES QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006 DES DÉCISIONS QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006 Renseignements additionnels au Rapport annuel 2006 I. Tableaux des rendements 1 Rapport des vérificateurs... 1 2 Notes générales...

Plus en détail

Master Finance Apprentissage Master 2

Master Finance Apprentissage Master 2 Master Finance Apprentissage Master 2 2014/2015 UE1 ENTREPRISE ET MARCHÉS DE CAPITAUX Ydriss Ziane L'objectif général de cette unité d enseignement est de permettre aux étudiants d appréhender les grandes

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA GESTION DES PLACEMENTS

LIGNE DIRECTRICE SUR LA GESTION DES PLACEMENTS LIGNE DIRECTRICE SUR LA GESTION DES PLACEMENTS Novembre 2009 Table des matières Préambule...3 Introduction...4 Champ d application...5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour...6 1. Gestion saine

Plus en détail

Certificat en Risk Management Cas pratiques et applications sur Excel

Certificat en Risk Management Cas pratiques et applications sur Excel Certificat en Risk Management Cas pratiques et applications sur Excel Formateur : Eymen Errais, PhD, FRM Dr. Errais est titulaire d un doctorat en ingénierie financière de Stanford University. Il possède

Plus en détail

Mise en œuvre des IFRS dans la banque

Mise en œuvre des IFRS dans la banque Mise en œuvre des IFRS dans la banque Responsables financiers et comptables des institutions financières Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre les fondements des normes IFRS Savoir traiter

Plus en détail

Hypothèques zweiplus Vous aider à devenir propriétaires. Et plus. Financement

Hypothèques zweiplus Vous aider à devenir propriétaires. Et plus. Financement Hypothèques zweiplus Vous aider à devenir propriétaires. Et plus. Financement Se sentir chez soi. Avec les hypothèques de la bank zweiplus. Sommaire Donnez réalité à vos rêves de chez-soi. Chère lectrice,

Plus en détail

LISTE DE COMPETENCES BACHELIER EN COMPTABILITE - ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ECONOMIQUE DE TYPE COURT

LISTE DE COMPETENCES BACHELIER EN COMPTABILITE - ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ECONOMIQUE DE TYPE COURT LISTE DE COMPETENCES BACHELIER EN COMPTABILITE - ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ECONOMIQUE DE TYPE COURT A. Compétences à démontrer en fin de formation DESCRIPTION ANALYTIQUE DU PROFIL PROFESSIONNEL EPREUVE INTEGREE

Plus en détail

Restructuration et performance des banques au Maghreb Algérie, Maroc, Tunisie

Restructuration et performance des banques au Maghreb Algérie, Maroc, Tunisie 4 ème Forum International de la Finance 4 th Finance International Forum Alger 13 14 mai 2008 Restructuration et performance des banques au Maghreb Algérie, Maroc, Tunisie Mehrez BEN SLAMA et Dhafer SAIDANE.

Plus en détail

f o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i

f o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificat de formation continue Certificate of Advanced Studies Management de l énergie janvier septembre 2013 f o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i Avec le soutien de Office

Plus en détail

CONCEPT Family Office

CONCEPT Family Office Le produit CONCEPT, dans ses variantes : s'adresse: SFO (Single ) MFO (Multi-) Aux familles souhaitant organiser de manière autonome la gestion de leur patrimoine familial (variante "SFO" ) Aux prestataires

Plus en détail

Marketing III. Calcul du prix & Indicateurs. Contenu

Marketing III. Calcul du prix & Indicateurs. Contenu Calcul du prix & Indicateurs Pour la gestion économique de l'entreprise, il est essentiel que les prix des biens et services soient soigneusement calculés en tenant compte de tous les facteurs internes

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Renseignements additionnels au Rapport annuel 2004

Renseignements additionnels au Rapport annuel 2004 Renseignements additionnels au Rapport annuel 2004 La Caisse a pour mission de recevoir des sommes en dépôt conformément à la loi et de les gérer en recherchant le rendement optimal du capital des déposants

Plus en détail

FiNANCE - BANQUE - ASSURANCE

FiNANCE - BANQUE - ASSURANCE FiNANCE - BANQUE - ASSURANCE DEES Chargé(e) de Clientèle de Particuliers - DEESBANQUE DEES Marché de Professionnels - DEESBANQUE DEES Finance - DEESFi DEES Gestion du Patrimoine, assurance, Banque - DEESPAB

Plus en détail

POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE

POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE POLITIQUE MONETAIRE APPLIQUEE Plan : 1) La structure du système bancaire européen 2) Les objectifs de la BCE Licence professionnelle Bancassurance 2010-2011 3) Les instruments de la politique monétaire

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR L EVALUATION DES SOCIETES DE REASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR L EVALUATION DES SOCIETES DE REASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR L EVALUATION DES SOCIETES DE REASSURANCE (adoptée par le Conseil lors de sa 921ème session, le 25 mars 1998 [C/M(98)7/PROV]) 1 LE CONSEIL, Vu l article 5 b) de la Convention

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. La théorie de la valeur... 20 A. Les notions de base de mathématiques financières... 20 B. Les annuités constantes...

TABLE DES MATIÈRES. II. La théorie de la valeur... 20 A. Les notions de base de mathématiques financières... 20 B. Les annuités constantes... TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 La valeur et le temps... 15 I. De la difficulté d estimer la valeur d un bien... 15 A. La valeur est une rente... 16 B. La valeur est un retour sur investissement... 18 II.

Plus en détail

1. Qu est-ce que MiFID (Markets in Financial Instruments Directive)?

1. Qu est-ce que MiFID (Markets in Financial Instruments Directive)? 1. Qu est-ce que MiFID (Markets in Financial Instruments Directive)? 2. Afin de fournir un service d investissement à ses clients, Delta Lloyd Bank est tenue de catégoriser ses clients 3. L un des fondements

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Collection les mémentos finance dirigée par Jack FORGET Gestion de trésorerie Optimiser la gestion financière de l entreprise à court terme Jack FORGET Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3250-4

Plus en détail

Sommaire. Informations clés... 04. Profil... 06. Corporate et Institutional Banking... 08. Retail Banking... 10. Private Banking...

Sommaire. Informations clés... 04. Profil... 06. Corporate et Institutional Banking... 08. Retail Banking... 10. Private Banking... _ FR Sommaire Informations clés... 04 Profil... 06 Corporate et Institutional Banking... 08 Retail Banking... 10 Private Banking... 12 Treasury et Financial Markets... 14 La BIL à votre service depuis

Plus en détail

Formation : Métier RH Responsable des Ressources Humaines en PME

Formation : Métier RH Responsable des Ressources Humaines en PME INTER - ENTREPRISES Formation : Métier RH Responsable des Ressources Humaines en PME Votre interlocuteur : Lionel DELERIS Responsable Service Formation Entreprise Tél direct : 05 65 75 56 99 mail : l.deleris@aveyron.cci.fr

Plus en détail

Esarc - Pôle formations à distance

Esarc - Pôle formations à distance Esarc - MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE FINANCIERE - BAC+5 - MSFI Le Master Européen est un diplôme Bac+5, délivré par la FEDE (Fédération Européenne des Écoles). La FEDE est une association

Plus en détail

Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier.

Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier. Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier. Prévoir soi-même. Le troisième pilier, complément de votre prévoyance. Le système

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

HSBC France Plan Stratégique 2014. 5 Juillet 2011. Présentation Presse

HSBC France Plan Stratégique 2014. 5 Juillet 2011. Présentation Presse HSBC France Plan Stratégique 2014 5 Juillet 2011 Présentation Presse Avertissement Cette présentation et les commentaires qui l accompagnent peuvent contenir des déclarations prospectives relatives à la

Plus en détail

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs LA FRANCAISE GLOBAL INVESTMENT SOLUTIONS La Française GIS est une des 3 entités du Groupe La Française et

Plus en détail

MundiaTawjih : à chaque étape de votre parcours! ot du président. Révéler votre potentiel est la clé de votre réussite!

MundiaTawjih : à chaque étape de votre parcours! ot du président. Révéler votre potentiel est la clé de votre réussite! Dr. Amine Bensaid Président de l Université Mundiapolis à Casablanca ot du président Révéler votre potentiel est la clé de votre réussite! L Université Mundiapolis à Casablanca est une institution qui

Plus en détail

Politique...2 Procédures...2 Limites...3 Approbation...3 Communication de l'information au Bureau...4 Annexe...5

Politique...2 Procédures...2 Limites...3 Approbation...3 Communication de l'information au Bureau...4 Annexe...5 Bureau du surintendant des institutions financières Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2

Plus en détail

Caroline 9 Case postale 288 1001 Lausanne Tél. 021 348 21 11 www.retraitespopulaires.ch

Caroline 9 Case postale 288 1001 Lausanne Tél. 021 348 21 11 www.retraitespopulaires.ch Caroline 9 Case postale 288 1001 Lausanne Tél. 021 348 21 11 www.retraitespopulaires.ch 2 Chapitre Notre entreprise Sous-chapitre (s) Georges Renaudet Responsable du service informatique g.renaudet@retraitespopulaires.ch

Plus en détail

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. 2012 Votre assureur suisse. 1/12 Compte d exploitation Assurance vie collective 2012 2012: des résultats positifs et encore plus de transparence. Chère

Plus en détail

PROGRAMME BACHELOR BANQUE / FINANCE / ASSURANCE en 3 ans

PROGRAMME BACHELOR BANQUE / FINANCE / ASSURANCE en 3 ans PROGRAMME BACHELOR BANQUE / FINANCE / ASSURANCE en 3 ans DESCRIPTION Faire le choix d un cursus en 3 ans c est opter pour une formation qui permet à l étudiant de découvrir le monde de l entreprise afin

Plus en détail

Qui sommes-nous? Nos atouts

Qui sommes-nous? Nos atouts Présentation de la société Qui sommes-nous? BFI est spécialisée depuis 1994 dans l édition et l intégration de solutions destinées aux banques et institutions financières. Bien implantée sur le marché

Plus en détail

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Source : "Comptable 2000 : Les textes de base du droit comptable", Les Éditions Raouf Yaïch. Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Le nouveau système comptable consacre d'importants

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016 La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Edition 2015/2016 Avant-propos Pour la région zurichoise, la place bancaire de Zurich revêt une importance décisive. Elle apporte une contribution significative

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

Directives de placement de. Tellco Fondation de placement. valable au 09.03.2015. Tellco Fondation de placement

Directives de placement de. Tellco Fondation de placement. valable au 09.03.2015. Tellco Fondation de placement Directives de placement de Tellco Fondation de placement valable au 09.03.2015 Tellco Fondation de placement Bahnhofstrasse 4 Postfach 713 CH-6431 Schwyz t + 41 41 819 70 30 f + 41 41 819 70 35 tellco.ch

Plus en détail

Sesam PME. Solutions globales de gestion pour petites et moyennes entreprises

Sesam PME. Solutions globales de gestion pour petites et moyennes entreprises Sesam PME Solutions globales de gestion pour petites et moyennes entreprises 02 03 Table des matières Au début il y avait 3 Structure, logique, convivialité 4 Lite, Standard, Professional 4 Solutions Packs

Plus en détail

LES ASSURANCES DE L ENTREPRISE

LES ASSURANCES DE L ENTREPRISE LES ASSURANCES DE L ENTREPRISE Formation en 12 jours Présentation de l entreprise Besoins d assurance de l entreprise 4 jours 8 jours Stage de 10 personnes maximum Objectifs de la formation Permettre aux

Plus en détail

NC 30 Les charges techniques dans les entreprises d assurance et / ou de réassurance

NC 30 Les charges techniques dans les entreprises d assurance et / ou de réassurance NC 30 Les charges techniques dans les entreprises d assurance et / ou de réassurance Objectif 01. L'activité d'assurance et/ou de réassurance se caractérise par l'inversion du cycle de la production et

Plus en détail

Ambition SG 2015 : Une croissance à moindre risque. Achever l'optimisation du portefeuille d'activités du Groupe

Ambition SG 2015 : Une croissance à moindre risque. Achever l'optimisation du portefeuille d'activités du Groupe Communiqué de Presse 15 juin 2010 Ambition SG 2015 : Une croissance à moindre risque Ambition SG 2015 Renforcer un modèle de banque universelle orienté client et recentré sur 3 piliers à fort potentiel

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Chapitre 1 Objectifs et principes 3 Art. 1 Objectifs 3 Art. 2 Bases légales 3 Art. 3 Principes généraux 4

Chapitre 1 Objectifs et principes 3 Art. 1 Objectifs 3 Art. 2 Bases légales 3 Art. 3 Principes généraux 4 REGLEMENT CONCERNANT LES PLACEMENTS DE LA CAISSE FEDERALE DE PENSIONS PUBLICA (REGLEMENT DE PUBLICA CONCERNANT LES PLACEMENTS) du 5 avril 00 (état au 8 octobre 0) Règlement de PUBLICA concernant les placements

Plus en détail