AGF met en place une Gestion Electronique de Documents

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AGF met en place une Gestion Electronique de Documents"

Transcription

1 AGF met en place une Gestion Electronique de Documents CCMP 2008 Auteur(s) : Géraldine de la Rupelle Anne-Marie Fray Etablissement(s) créateur(s) : ESCEM

2 p 2/16 AGF est une compagnie d assurances française adossée à un grand groupe européen. Ce secteur d activités des assurances est soumis à un marché de plus en plus ouvert et concurrentiel et AGF décline quatre axes forts pour défendre sa position : l aspect financier, la rentabilité opérationnelle, une organisation efficace, le tout pour une compétitivité durable, levier de croissance de la création de valeur. Ces axes sont concrétisés en interne par la mise en œuvre d outils ou leviers d action. Un de ces leviers d action mis en place réside dans la GED (gestion électronique des documents). Or si la stratégie du groupe est formalisée, avec des objectifs clairs, la mise en place de la GED ne suit pas ce processus formalisé : entre le jeu des acteurs autonomes et la volonté de l organisation, comment définir le processus stratégique d innovation et analyser la mise en œuvre par les acteurs? LES ORIGINES D AGF En matière de protection des risques, la France n est pas une figure pionnière pionnière et tient un rôle mineur dans l'histoire des assurances. Il faudra attendre la fin de la Révolution française, et le retour à une période plus propice aux affaires - la Restauration au début du XIXe siècle - pour que le négoce reprenne son essor, encouragé officiellement par le gouvernement de Louis XVIII. Une évolution qui fait également naître de nouvelles idées pour protéger toutes ces initiatives. Le principe de l assurance nait alors d un besoin émergent et réel des négociants et des entrepreneurs. En 1818, Martin d'andré a déjà une vie bien remplie. A 70 ans, il est l'un des plus grands négociants internationaux parisiens, censeur à la Banque de France et président du Tribunal de commerce. Il prend pourtant une initiative originale et risquée : regrouper dans une seule et même compagnie d'assurance une société d'assurance spécialisée dans les risques d'incendies, une autre dans l'assurance maritime et une dernière dans l'assurance vie. Il créait ainsi la Société Anonyme des Assurances Générales. Parallèlement, cette même année est fondée pour 30 ans la Compagnie Française du Phénix. Ces deux compagnies, dont l'histoire se révèlera étroitement liée, connaîtront un développement rapide. En s'amplifiant sous la Révolution industrielle, la croissance économique pousse à la diversification des protections : assurance terrestre contre les accidents de chemin de fer, assurance contre les risques de l'éclairage au gaz... Très vite, les assureurs éprouvent le besoin de combiner leurs moyens pour dépasser les frontières nationales. La Générale signe, en 1849, un traité de réassurance avec la Phénix de Londres, et devient du même coup l'une des plus importantes compagnies d'assurance européennes. Le phénomène de l'assurance dépasse progressivement la seule sphère du négoce et investit un environnement plus large qui s'étend désormais de l'agriculture (avec l'assurance contre la grêle) à l'industrie (assurance contre le risque d'explosion des machines à vapeur). Le marché est plein d'avenir, la Révolution industrielle produit des compagnies d'assurance à la chaîne. Les bouleversements et les crises qui rythment la première moitié du XXe siècle ne menacent pas les compagnies d'assurance. Le Phénix et les Assurances générales s'adaptent à chaque soubresaut et créent de nouveaux produits. L'heure est à l'ouverture vers de nouveaux risques comme les

3 p 3/16 accidents, la maladie ou le vol, et vers de nouveaux publics et notamment les foyers à revenus modestes, les personnels des entreprises, les agriculteurs, etc. Les difficultés économiques de cette époque et l'arrivée du Front populaire provoquent le développement des assurances sociales, qui s'appuient sur le réseau salarié. Les ouvriers comme les grands de ce monde se tournent vers les assureurs. Dès la fin de Seconde Guerre mondiale, le gouvernement du général De Gaulle crée la Sécurité sociale. Nous sommes en mai 1945, cette mesure représente une perte de marché pour les assureurs. De Gaulle nationalise ensuite les grands secteurs de l'économie et parmi eux le domaine de l assurance : les Assurances générales et le Phénix deviennent propriété de l'etat. En 1968, toutes les compagnies d'assurance nationalisées sont réparties en quatre grands groupes : l'uap, le Gan, la MGF-Mutuelles du Mans et enfin les AGF qui réunissent les Assurances générales et le Phénix. Les AGF doivent se forger une identité toute neuve après ce changement d identité et cette fusion, jusque en Les années 90 sont marquées par deux événements capitaux pour le Groupe AGF. C'est d'abord, en juin 1996, le retour au statut privé quand l'etat cède 51 % de ses parts AGF cherche alors ses marchés et s ouvre en même temps à la concurrence et aux alliances stratégiques. UNE SOCIETE EN DEVELOPPEMENT CONTINU Présente depuis plus de deux siècles dans le paysage économique français de l assurance, la vieille maison AGF a donc changé en profondeur dans la période récente de 1996 à Le début des années 2000 voit la fin des grands bouleversements de statuts, réalisée en même temps que le passage à l euro et le changement de certains outils de gestion, conséquence de l évolution de l environnement concurrentiel vers la complexité. Mais la crise des marchés actions, sitôt après l affaire du 11 Septembre 2001, engage à nouveau AGF pendant de longs mois vers le cap de la restructuration en interne. En parallèle, AGF accepte très vite les offres avantageuses du groupe Allianz Europe, avec lequel des contacts étroits se sont déjà noués. En 2005, le président d AGF France entre au directoire du groupe Allianz. En 2006, AGF réalise dans le groupe 62% de son activité en France et 38% dans l international (dont 29% en Europe). En Juillet 2007 AGF s adosse définitivement au premier assureur européen, détenteur désormais de 100% de son capital. En fait, l OPA amicale d Allianz clôture dix années d histoire commune et constitue pour AGF une véritable opportunité : la compagnie d assurances augmente ainsi à la fois ses garanties, ses services, et son champ d activité. Par ailleurs, elle garde la possibilité d une organisation relativement autonome : le fonctionnement d AGF au sein du groupe Allianz constitue en effet un exemple de travail conjoint reposant sur un management décentralisé. Ainsi AGF est globalement libre de son développement, de ses objectifs et de ses moyens, à charge pour l entreprise française de discuter des orientations stratégiques avec Allianz et d informer le siège allemand régulièrement de la conduite des affaires et des résultats de ses activités. Poussée par le groupe Allianz sur ses résultats mais libre des moyens pour les assurer, l évolution de la stratégie globale d AGF tend alors vers un type offensif. Déclinée en quatre axes forts depuis 2001, et renforcée par son appartenance récente au groupe Allianz, elle englobe l aspect financier, la rentabilité opérationnelle, une organisation efficace, le tout pour une compétitivité durable, levier de croissance de la création de valeur.

4 p 4/16 L objectif est, suivant les branches d activités, de gagner des parts de marché, de stabiliser sa position, d assurer sa situation d assureur le plus rentable du marché. Portée par une volonté affichée d être tournée résolument vers l avenir 1, AGF évolue sur des marchés porteurs qui l aident à réaliser ses ambitions : besoin croissant de protection, défis liés au vieillissement de la population, tous ces éléments favorisent les opportunités pour les métiers de gestion d épargne longue, de retraite, de santé et de dépendance. Sur ces marchés en développement AGF identifie sans peine des marges de progrès considérables. Les démarches entreprises en réponse de l identification du marché doivent donc se tourner vers le développement des réseaux, les portefeuilles clients, le positionnement marketing et la standardisation des processus. Les choix tactiques de l assureur portent sur la qualité des outils de gestion et des bases de données ainsi que sur l innovation et la relance des réseaux 2. Les moyens d action sont divers et transversaux aux quatre axes stratégiques : recherche de réduction des couts, amélioration de la productivité, processus industrialisés, organisation transversale. Sur ces derniers aspects AGF cherche à sortir d un mode de fonctionnement cloisonné avec des entités indépendantes qui ne correspondent plus à ses objectifs. Dès 2006, cette simplification s est traduite dans le système de gouvernance (entrée d AGF au Directoire d Allianz), et la simplification des structures. Elle s accompagne, dans le cadre de la recherche d une meilleure compétitivité, du développement des métiers et des réseaux, d une volonté à favoriser la capacité d innovation des équipes (développement de produits, de services). Dans cette approche, l assureur s insère également dans le mouvement général de développement durable et de responsabilité sociale : prévention des risques clients, politique d investissement socialement responsable, recherche affichée de l équité sociale et préservation de l environnement, tous ces éléments accompagnent la stratégie affichée par diverses déclinaisons. Par ces moyens, AGF France espère une croissance durable de 7% par an, la place de 2 ème assureur généraliste en France, le tout traduit par de nouvelles parts de marchés, soit un objectif quantifié de nouveaux clients pour 2007 et une amélioration de la satisfaction client. Au premier semestre 2007, le groupe AGF affiche en effet une croissance régulière de 3, 7%, soit 10 millions d euros supplémentaires. Dans un contexte de ralentissement global de la collecte en assurance vie (comparée à l'année ), les activités d'assurance santé, d assistance et d assurance crédit enregistrent des progressions de plus de 5% à données comparables et assurent le succès des AGF. Mais AGF peut compter sur ces concurrents pour tenter de freiner son évolution : que ce soit devant ses concurrents connus et identifiés (tous les noms de l assurance), ou ses nouveaux entrants (venus des secteurs de la banque, des mutuelles et, en infime partie pour le moment, de la grande distribution), AGF ne peut que s appuyer que sur elle-même pour assurer son 1 Slogan du rapport d activités 2006 : «AGF, un groupe résolument tourné vers l avenir!» 2 Mot du président, rapport d activités L année 2006 a été marquée par les conversions importantes de plan d épargne logement en assurance vie, suite à de nouvelles dispositions fiscales.

5 p 5/16 positionnement. Dès 2006, son attention se porte alors vers ceux qui portent son développement auprès de ses clients. UNE ORGANISATION PROCHE DU TERRAIN L organisation d AGF repose sur un réseau de distribution de proximité permettant de travailler sur le lien de confiance avec les clients : pour le groupe, cette confiance doit enclencher le cercle vertueux de la croissance. Ainsi, la confiance des clients renforce leur fidélité, cette dernière favorise l accroissement de la multi-détention et des reversements et génère de la recommandation, le tout développant la base de la clientèle. Plus qu une démarche de conquête à tout prix, c est une démarche de relation de proximité et de suivi s inscrivant dans la durée qui doit s instaurer. Dans cette optique et dès 2006, le Pôle des Agents Généraux a eu pour priorité la conduite de quatre projets de transformation : être orienté clients, vendre plus-vendre mieux, gagner en compétitivité, simplifier les processus. Ces axes de progrès se sont traduits par la mise en place de «Parcours 2008». Ce programme de développement, défini par AGF France et validé par le groupe Alianz, a permis de travailler sur tous les leviers de développement du réseau : création d une direction commerciale, généralisation d outils de gestion du document, nouvelles procédures. L objectif est donc résolument tourné vers le développement, adossé à la fidélisation de la clientèle et à une qualité de service irréprochable. «Le client est le trait d union entre la croissance et la rentabilité. Afin d instaurer une croissance rentable et durable, il est impératif de le replacer au cœur de nos actions», déclare le Directeur général délégué d AGF, président du Comité Exécutif /2007 sont les années marquées par l intensification de cette relation : segmentation de la clientèle, approche personnalisée des clients, développement de la relation à distance comme moyen d exploitation des occasions de contact, et formation des nouveaux agents entrants en sont les axes principaux. «Dans le cadre de Parcours 2008, nous avons entièrement repensé la formation initiale de nos Agents : elle est plus dynamique, plus opérationnelle et elle intègre un parcours d initiation de 2 ans pendant lesquels des points réguliers sont effectués.» déclare le directeur des Ventes 5. Fin 2007, ce sont près de 5 millions de clients particuliers et professionnels, entreprises et institutionnels, et 4000 clients en gestion de fortune, qui constituent le portefeuille vivant d AGF 6. Dans ce portefeuille, AGF offre une gamme étendue de produits et de services en tant qu assureur de biens et de personnes, et de pourvoyeur de services pour le patrimoine, la protection sociale, l assistance et le crédit-bail. Ce à travers, principalement, son réseau de 2400 agents généraux animant près de 2700 agences avec leurs 4800 collaborateurs permettant ainsi à AGF d être présent sur tout le territoire national. Six directions régionales, relais privilégiés avec le réseau, 4 Rapports d activités 2007, p Rapport d activités 2006, p Un portefeuille «vivant» ne comprend ni les prospects ni les résiliés, mais bien les clients en cours

6 p 6/16 permettent à AGF d être proche de ses Agents Généraux et de ses clients : la qualité de cette relation clients constitue donc bien une priorité pour AGF. Pour 2010, l objectif est de réunir toutes les forces commerciales au service d une forte volonté de croissance. Pour faire croître le nombre de clients et la multidétention, sont identifiés, à ce jour, trois choix stratégiques essentiels : l exploitation des richesses et des atouts spécifiques des réseaux d agents, le partage des bonnes pratiques des processus commerciaux (recrutement, formation, processus), et, dans le même temps garder l homogénéisation de la stratégie clients. C est donc dans ce contexte que se met en place la Gestion Electronique des Documents chez AGF France.

7 p 7/16 Le contexte de l étude La fusion AGF, Alianz et PFA a entraîné le renouvellement de la plateforme informatique destinée aux Agents Généraux tant du point de vue technique que du point de vue logiciel ; c est ainsi que l application principale de gestion des agences est devenue le logiciel Lagon. Très vite cette plateforme a été dotée d un outil de Gestion Electronique de Documents : Novaxel 7. L objectif initial de Novaxel était de donner la possibilité aux agents de faire de la GED pour répondre à la demande de certains d entre eux. Puis face à un marché de l assurance de plus en plus concurrentiel, AGF a souhaité développer l activité commerciale des agences. Un des leviers permettant d amener les agents à se centrer plus sur leur activité commerciale consiste à les aider à diminuer le temps passé à la gestion administrative et ainsi à améliorer leur productivité. Le passage à la GED rentre dans ce cadre puis qu elle permet de gagner du temps en gestion de dossiers clients, d améliorer et accélérer les échanges de documents avec la compagnie, de réduire les mètres linéraire consacrés à l archivage papier La compagnie a alors décidé de mettre en place le dispositif «parcours 2008» permettant d inciter les agents au passage à la GED. A travers ce dispositif, la compagnie propose - des conseils et informations sur le projet - une assistance technique et fonctionnelle (formation technique sur le scanner, installation du scanner, assistance technique, formation à Novaxel, distribution de la documentation ) - une subvention financière discutée avec l inspecteur de l agent et attribuée à l achat du scanner par exemple - Aujourd hui l implantation de Novaxel dans le cadre de «parcours 2008» est en test dans 4 agences dont celle de l Isle Adam. Il s agit d une agence de taille moyenne (1500 clients) dont les résultats sont en forte croissance. Elle est dirigée par Georges De la Rupelle, un jeune agent de 35 ans à la tête de son agence depuis Homme de terrain, doté d un sens commercial aigu et d un excellent relationnel, Georges De la Rupelle n hésite pas à prendre des risques et à aller de l avant. Il a ainsi rapidement accepté de faire partie des agences test pour la mise en place du dispositif «parcours 2008». 7 Novaxel est le nom du logiciel de GED En interne, les utilisateurs parlent plus souvent de la GED LAGON décrivant plus globalement le dispositif GED.

8 p 8/16 Votre mission d une SSII, vous faites partie d une équipe projet chargée d accompagner AGF sur la mise en place du dispositif «Parcours 2008». Avant de vous lancer dans le projet SI, vous analysez l environnement du projet, sa mise en œuvre expérimentale et les jeux des acteurs. Il vous est demandé de traduire cette analyse en vous appuyant, si besoin, sur les questions suivantes : La phase de test auprès des 4 agences est terminée et a donné satisfaction. Les phases de paramétrage de Novaxel, d installation du scanner sont stabilisées, les règles de production, d utilisation et d administration sont définies. Il s agit maintenant de mettre en place le système opérationnel permettant le déploiement du projet sur un maximum d agences. En vous appuyant sur une interview de Georges De la Rupelle que vous avez longuement rencontré, il vous est demandé : 1) De rédiger un guide synthétique du passage à la GED. Ce document sera remis à l ensemble des agents exprimant le désir de passer à la GED et à leurs collaborateurs ; il devra présenter de façon synthétique les éléments du dispositif Monsieur Jean-François FELTEN, DSI d AGF vous donne les grandes rubriques qu il souhaite voir figurer dans le document : - présentation du document : pour qui? pourquoi? ce que vous trouverez dans ce document - présentation générale de la GED : principe, avantages et enjeux - passage à la GED : investissements (financiers, organisationnels ) et accompagnement de la compagnie - planning général de mise en œuvre - processus détaillé de mise en œuvre - impact de la GED sur l organisation du travail en agence : gestion des pièces au quotidien, reprise du stock de dossiers (en masse ou au fil de l eau) et sauvegarde des données - conservation et transfert de documents : principe juridique, pièces à conserver, délais de conservation, transfert de pièces avec la compagnie - description sommaire des principales fonctionnalités de la GED LAGON 2) De construire une grille d analyse de la solution qui sera remise à chaque agent ayant mis en place la GED. L objectif de cette grille est d évaluer la performance de la solution et d apporter des correctifs le cas échéant. Elle devra reprendre les grandes catégories d évaluation d un système d information : les fonctionnalités, l ergonomie, l offre de service (installation, paramétrage, formation ), les considérations économiques Pour vous aider dans votre travail, vous trouverez également un document sur les règles de conservation des documents et quelques éléments pratiques.

9 p 9/16 3) L environnement externe et interne conduit-il en droite ligne au processus de mise en œuvre? Quel sont les liens à faire entre l innovation incrémentale et le rôle des acteurs? Et que peut-on dire, de manière générale sur les profils des managers?

10 p 10/16 Interview de Georges De la Rupelle Agent AGF, l Isle ADAM Bonjour! Vous avez accepté de me recevoir et je vous en remercie. L objectif de cette interview et que je comprenne bien le processus d implantation de la GED LAGON dans votre agence, les écueils éventuels que vous auriez pu rencontrer, ce que ça vous apporte au quotidien dans votre agence Je suis chargé par la Compagnie de rédiger un guide synthétique du passage à la GED. Ce guide sera distribué à tous les agents souhaitant entrer dans «parcours 2008» et il est important que je m appuie sur votre expérience pour répondre au mieux à leurs attentes. Si mon expérience peut servir à quelque chose, tant mieux! Oui, d autant que je crois que le processus s est bien déroulé dans votre agence. Il est donc important de s appuyer sur cette expérience bénéfique et de capitaliser vos connaissances pour en faire profiter les autres agents désireux de passer à la GED LAGON. OK, ça marche! Bien, pourriez-vous me dire dans un premier temps ce qui vous a poussé à faire partie des agences test pour le passage à la GED LAGON? Il faut dire tout d abord que j aime bien toutes les nouveautés techniques, même si je ne suis pas super équipé à la maison et même si je ne suis pas un as de l informatique, j aime bien tout de qui est nouveauté technologique. Et puis je vais exagérer mais je vais dire que je suis un peu fainéant et comme j ai bien compris que d une façon générale l informatique permet de gagner du temps si on l utilise bien, j ai décidé de me lancer dans l aventure. Quand vous dites gagner du temps? A la compagnie on nous a présenté la GED LAGON comme un moyen de diminuer les temps de traitement des tâches administratives, et c est bien le cas! Alors tout le temps récupéré sur la gestion administrative des dossiers clients peut être consacré à travailler plus (pour gagner plus rires ) sur notre cœur d activité : l activité commerciale. Et puis on améliore également notre qualité de service puisqu on passe moins de temps à traiter les dossiers. Pouvez-me dire quelles sont les tâches administratives qui sont simplifiées avec GED LAGON? Si je prends l exemple du traitement d un sinistre. Le client a un accident de voiture et il est assuré chez nous ; concernant le sinistre ça n est pas l agence qui va le régler mais la compagnie. Il faut donc que je transmette à la personne en charge de régler le sinistre tous les éléments dont elle a besoin. Avant la GED il fallait photocopier tous les éléments du dossier (contrat, photocopie du permis de conduire, de la carte grise ) et les envoyer par courrier ou par fax. Bien souvent le

11 p 11/16 courrier n arrivait pas dans la bonne bannette à la compagnie, ce qui faisait encore perdre parfois une journée. Aujourd hui avec la GED on envoie tout par mail : on gagne du temps puisqu on trouve tout de suite les éléments du client, l envoi est instantané et on ne risque pas de perdre les documents. C est tout bénéfice!!! C est pareil au sein de l agence. Lorsqu un client venait nous voir il fallait physiquement aller chercher son dossier (pour faire un avenant à un de ses contrats par exemple ou pour ajouter une pièce justificative). Aujourd hui on a tout à disposition dans LAGON : quelques clics de souris et on a l intégralité des informations et documents le concernant sous les yeux. C est pareil lorsqu on a un client au téléphone, on n a plus besoin de le faire patienter le temps d aller chercher son dossier, on l a tout de suite à l écran. A la compagnie ils disent que la GED fait gagner une heure par jour et par collaborateur, j étais sceptique mais aujourd hui je veux bien le croire. Nous à l agence on est 3, ça fait 15h par semaine, c est énorme! Pensez-vous que cela améliore votre image de marque auprès de vos clients? Je ne pense pas. Ils ne se rendent pas vraiment compte du progrès effectué. Si on met 3 heures à chercher leur dossier ils râlent mais ils ne remarquent pas quand ça marche bien. A la réflexion, ça améliore peut-être notre image auprès des professionnels qui sont plus sensibles à ce type de progrès et qui le remarquent peut-être plus. Vous parlez du gain de temps et de la meilleure gestion administrative, c est très intéressant d avoir votre point de vue. Lorsque l on parle de GED, on parle également d archivage et de place gagnée en terme d archivage. Pouvez-vous m en dire plus? C est certain, la GED permet de gagner de la place, de limiter le linéaire papier. On aura quand même encore de l archivage papier tant qu on ne pourra pas utiliser la signature électronique ou les documents numérisés certifiés notamment. En fait la règle est simple, il faut garder en format papier tout ce qui présente une valeur juridique comme les contrats signés par exemple. Mais la GED nous a quand même permis de diviser par deux le linéaire papier : avant on avait 3 armoires et maintenant on en a une et demie. Et puis le système d archivage change, avec la GED on fait un archivage mensuel : un carton par mois. On n a plus le système des dossiers suspendus par client. Si on recherche le contrat papier d un client on sait dans GED LAGON à quelle date il a été archivé, on le retrouve comme ça. Pour chaque client on ne conserve plus les pièces justificatives : copies de cartes d identité, permis de conduire, cartes grises, extraits K-bis, RIB, justificatifs d antécédents au niveau de l activité pour les professionnels (diplômes, fiches de paye, ) Et puis on limite également le nombre d exemplaires papier d un contrat : avant on en sortait 3 (2 pour le client et un pour l agence) et maintenant on n en imprime que 2 (1 our le client et 1 pour l agence, le 3 ème est passé automatiquement en GED) Je vois bien ce que vous voulez dire en terme de gain de place et de limitation du papier. A ce propos je souhaiterais que vous m expliquiez comment vous avez passé en GED le stock de

12 p 12/16 dossiers client. C'est-à-dire pas les nouveaux contrats mais ceux qui étaient résiliés ou signés depuis un petit moment Dans un passage à la GED c est traditionnellement un frein par ce que cette étape demande un investissement temps important. Ah ça vous avez tout à fait raison!!! C est d ailleurs le seul point qui m a fait hésiter : la reprise de l existant. Mon agence est dans la moyenne nationale chez AGF : clients, c est vraiment la moyenne. Ce qui m a décidé à me lancer c est que je devais de toutes façons recruter un nouveau collaborateur (collaboratrice en l occurrence). Alors j ai un peu avancé l embauche prévue (de 3 mois) et j ai bien prévenu la personne que sa mission pendant les 4 à 6 premiers mois serait de passer en GED les dossiers client. Et il a bien fallu les 6 mois. Pour tout vous dire elle a même passé les 2 premiers mois à désagrafer les documents, parce qu évidemment lorsqu on parle de GED on ne pense pas forcément tout de suite à l aspect pratico pratique de la chose!!! On parle de gain de temps, de gain de mètres linéaire, de meilleure efficacité, de se recentrer sur son cœur de métier C est bien beau tout ça mais avant d en profiter il faut mettre les mains dans le cambouis et ça commence par sortir les dossier un par un, dans chaque dossier sortir les pochettes une par une, dans chaque pochette sortir les documents et lorsque c est nécessaire (et ça l est souvent), il faut DESAGRAFER!!! Je pense que ma nouvelle collaboratrice devait en rêver la nuit!!! Et heureusement après avoir passé en GED on ne ré agrafe pas (rires)! Effectivement c est impressionnant, 2 mois c est beaucoup! Pouvez-vous me décrire la suite du processus de reprise du stock? Une fois que les documents sont désagrafés et triés (certains documents sont jetés comme des post-it collés sur certains contrats ou certaines notes qui n ont plus d importance) on les numérise avec le scanner puis on les classe numériquement et enfin on archive le dossier papier en ne gardant que les pièces qui ont une valeur juridique (les autres sont jetées). On indique sur le dossier qu il a été repris en GED et à quelle date. Je comprends, la démarche est longue et fastidieuse. Pour vous c est le frein essentiel du passage à la GED? Oui tout à fait. Il faut investir dans le temps nécessaire à la numérisation du stock et au classement que ça implique. Le coût de main d œuvre nécessaire au passage à la GED doit vraiment être considéré comme un investissement de départ qui est rentabilisé par la suite puisqu on gagne en temps et en efficacité très rapidement. Moi ça tombait bien puisqu il fallait que je recrute mais je comprends que pour des grosses agences par exemple ça puisse être un énorme frein. Pour les grosses agences? Le principe reste le même non? J imagine que pour une agence d une taille plus importante il y a également plus de collaborateurs. Le principe reste le même.

13 p 13/16 Oui, sauf que souvent on dit : «je vais mettre tel collaborateur (un seul en fait) sur le passage à la GED». Ca veut dire que si j ai 1500 client il va me falloir 6 mois, c est acceptable. Mais si j en ai 4 fois plus il va me falloir 2 ans! Et ça psychologiquement ça n est pas du tout la même chose. A votre avis comment pourrait-on faire surmonter ce frein psychologique aux grosses agences? J y ai déjà réfléchi avec mon père qui est également agent général et qui a une grosse agence. Pour moi il y a trois pistes à explorer. Un : on incite à prendre des stagiaires destinés uniquement à passer en GED. Deux : on passe en GED au fil de l eau ; je crois que c est d ailleurs une préconisation de la compagnie ; ça consiste à numériser un dossier lorsqu il est sorti pour les besoins de l activité, c est plus progressif et beaucoup moins chronophage. Trois : on peut aussi numériser «en vrac» dans chaque dossier client et classer au fil de l eau. Pourrions-nous revenir au processus de passage à la GED. Vous me disiez qu après avoir numérisé les documents on les classait numériquement. Pourriez-vous me dire comment vous faites? Pour un dossier client, une fois que les contrats et pièces justificatives sont scannés, il sont stockés dans une panière (il existe une panière par personne physique à l agence). Il faut ensuite aller dans le dossier client dans GED LAGON et on rattache à ce dossier les pièces stockées dans la panière. Ils sont automatiquement supprimés de la panière une fois rattachés au dossier client. Ensuite on classe le dossier physique dans les archives. Combien de temps a été nécessaire à cette phase? Entre la numérisation et le classement des documents numériques, environ 2 mois. On va dire 2 mois et demi avec le classement des dossiers physiques dans les archives. Et lorsque vous recherchez un dossier client passé en GED. Par quelles données pouvez-vous y avoir accès? Ce qui arrive le plus souvent c est d accéder au client par son nom de famille. Mais on peut également aller le rechercher par son n de client ou par un n de contrat, ça arrive souvent lorsqu on échange avec un collaborateur de la compagnie qui nous appelle et nous dit «j aurais besoin d information sur le contrat n XXX pour un règlement de sinistre». On peut également faire une recherche par la ville par exemple, par tout un tas d informations en fait, mais le plus courant est le nom de famille ou la raison sociale pour une entreprise. Voudriez-vous ajouter quelque chose concernant le processus de GED? Il y a un point qui est très pratique pour nous. Un fax ou un mail qui arrive peut-être directement rattaché numériquement au dossier client. En fait le scanner que nous achetons pour la GED sert également de photocopieur, d imprimante et de fax. Donc lorsqu un fax arrive on peut le mettre dans une panière et le rattacher ensuite au client concerné. C est pareil pour les mails qui arrivent

14 p 14/16 dans Outlook, on peut les rattacher au dossier du client. Ca nous permet de garder une traçabilité des échanges. Ah, un autre point auquel je ne pensais pas : lorsqu on est en déplacement chez un client on peut avoir accès aux contrats des clients depuis notre ordinateur portable. On peut même y apporter des modifications, de retour on fait une synchronisation afin de mettre à jour la base de données. Ca nous évite bien de transporter les dossiers physiques et de prendre des notes chez le client pour ensuite mettre la base de données à jour. Là aussi on gagne du temps et on est plus efficace. Oui effectivement le gain de temps est incontestable. Je reviens aux fax et aux mails. Vous pouvez donc intégrer un fax ou un mail dans un dossier client dans la GED LAGON. A l inverse, pouvez-vous envoyer un document de la GED LAGON (comme un exemplaire de contrat par exemple) par mail ou par fax? Oui bien sûr. Ca nous arrive tout le temps avec la Compagnie par exemple. Lorsqu un collaborateur nous demande un contrat ou des pièces justificatives pour un règlement de sinistre, si c est un dossier client qui est dans la GED LAGON on envoie tout par mail. Concernant le processus de passage à la GED, quel a été le rôle du monitorat 8? En amont du projet ils ont un rôle de conseil et d information. Je suis tombé sur un type qui m a bien expliqué les enjeux, les avantages et qui n a pas utilisé la langue de bois sur la partie de reprise du stock. Il m a également conseillé sur le choix du scanner. Ensuite c est le monitorat qui vient le jour de la livraison du scanner pour l installer et le paramétrer. C est également eux qui assurent la journée de formation sur l utilisation du scanner et sur l utilisation du logiciel Novaxel. Pour vous une journée était suffisante? Oui, largement. Ils sont bien rodés en formation. Et même si on était en période de test, la formation était plutôt bien préparée. Ils nous ont également amené à réfléchir sur les règles de production, d administration et d utilisation que l on voulait définir en interne, dans l agence. C'est-à-dire qu ils nous ont amenés à nous poser des questions d ordre organisationnel : qui traite les pièces reçues quotidiennement : celui qui traite le courrier ou celui à qui sont destinées les pièces? Quand se fait cette numérisation : à réception du courrier ou au moment où on en a besoin? Comment indiquer sur un dossier qu il est passé en GED? Se dote-t-on une «charte de nommage» des pièces passées en GED? Comment classer les pièces concernant un sinistre? Ensuite il faut prendre certains réflexes : détruire les pièces numérisées et archiver les documents à valeur juridique par date de 8 Le monitorat est le service informatique de la Compagnie chargé d accompagner les Agents Généraux sur tous les projets / dispositifs informatiques

15 p 15/16 numérisation et non plus par client ; enregistrer la date de clôture d un sinistre dans LAGON, respecter le mode d archivage des pièces papier Ca c est vraiment important : se poser les questions, définir les consignes choisies et faire en sorte que tous les collaborateurs de l agence se les approprient. Franchement sans l aide du monitorat sur ce point je crois qu on aurait tâtonné au fur et à mesure de la prise en main de l outil et on aurait probablement perdu en efficacité. Là, comme on y avait réfléchi au moment de la formation on n a pas eu trop de mal à s approprier les modes de fonctionnement choisis. Avez-vous rencontré des freins au projet? Je vous l ai déjà dit, le plus gros frein était la reprise du stock. On se dit «il va falloir passer beaucoup de temps sur la reprise de tous les dossiers, ça va être une énorme perte de temps». Ce problème était minimisé pour moi puisque de toutes façons je devais recruter ; je l ai fait un peu plus tôt c est tout. Pour moi psychologiquement c était tout à fait acceptable, c était même un moyen de faire découvrir le métier à ma nouvelle collaboratrice. Ensuite c est le coût mais comme la Compagnie nous accompagne, y compris financièrement on s y retrouve vite. J ai fait la demande à mon inspecteur développement pour la prise en charge financière du scanner et ça a été accepté tout de suite. Je crois qu il est même possible de faire intervenir un prestataire (intérimaire, stagiaire) pour la reprise du stock et là aussi la Compagnie peut aider financièrement, c est bon à savoir! Avez-vous eu peur de rencontrer de la résistance de la part de votre collaborateur Il faut dire qu il n avait pas vraiment le choix. De toutes façons il a vite compris qu on gagnerait du temps et donc qu on serait gagnant en efficacité. Disons que si je lui avais demandé de faire toute la reprise du stock en plus de son boulot il aurait probablement freiné mais comme ça n était pas le cas il avait tout à y gagner. Quand vous dites «Il a vite compris», qui lui a expliqué le principe de la GED? En fait je suis assez proche de lui et il travaille chez AGF depuis bien plus longtemps que moi. Donc je profite de son expérience et je partage beaucoup de choses avec lui ; dès que j ai entendu parler du projet de GED et que j ai envisagé de faire partie des agences test, je lui en ai parlé. Et comme moi il a tout de suite vu les avantages que ça pourrait nous apporter. Et de fait, depuis le passage en GED il a développé son activité commerciale. Bien, je crois que nous avons abordé tous les points importants pour le passage à la GED, à moins que vous ne souhaitiez ajouter quelque chose? Non, je pense qu on a évoqué l essentiel. Très bien, je vous remercie pour votre accueil.

16 p 16/16 CONSERVATION DES DOCUMENTS Règles de conservation des pièces : pour tout dossier géré dans une agence il faut conserver les originaux ayant une valeur juridique (contrats signés par exemple). Les originaux de production sont archivés en pochette papier (sur laquelle on indique la date de la numérisation) et les originaux sinistre en pochette (sur laquelle on indique la date de la clôture agent). Pour un dossier géré à la Compagnie le document reçu l agence doit être numérisé pour garder une traçabilité de l échange avec le client. L original est envoyé à la Compagnie et l agence ne garde pas de copie papier. Délais d archivage des contrats IART Contrats IART durant les 5 années suivant la fin de l année de résiliation Sinistres IART durant les 2 années suivant la fin de l année de clôture ELEMENTS PRATIQUES Achat d un scanner réseau : à partir de HT. Le scanner préconisé par la Compagnie est le scanner multifonction Lexmark X644e (qualité, rapidité et comptabilité). Reprise du stock par un intérimaire : 650 par semaine. On estime que pour un contrat particulier il faut environ 7,5 minutes et pour un contrat entreprise 1h10 (tri, désagrafage, numérisation et archivage).

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER S SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER plus que jamais, un outil d actualité et de conquête Votre connaissance du et de vos clients est fondamentale pour assurer vos succès.

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur

Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur La Facturation Le Livre chronologique des Recettes Le Registre des Achats Le Suivi du Chiffre d Affaires en temps réel Site internet

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Utilisation du logigramme d activité dans un projet informatique, pour simuler les compétences futures, et évaluer la charge de travail. WWW.ANACT.FR OUTIL DE SIMULATION

Plus en détail

Développer une culture d efficience

Développer une culture d efficience point de vue services financiers Développer une culture d efficience dans les Back Offices Hughes ROY Partner au sein de l'équipe Services Financiers de Sopra Consulting, Hughes Roy est porteur de l offre

Plus en détail

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES UN GUIDE ESSENTIEL : GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES Vue d ensemble Dans presque tous les secteurs des services de santé aux services financiers de l industrie

Plus en détail

Guide d utilisation Novaxel

Guide d utilisation Novaxel Guide d utilisation Novaxel 1 Objectifs Aucun Prérequis Type Guide explicatif 110 pages Objectifs de ce guide Comprendre les principes de la GED Savoir gérer de l arborescence de classement Ressources

Plus en détail

APPLICATION N 7 LE CAS FINANCE SA (Adapté d un sujet d expertise comptable de l INTEC)

APPLICATION N 7 LE CAS FINANCE SA (Adapté d un sujet d expertise comptable de l INTEC) APPLICATION N 7 LE CAS FINANCE SA (Adapté d un sujet d expertise comptable de l INTEC) Venant de prendre la Présidence d un important groupe financier français, le nouveau président est alerté par certains

Plus en détail

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien La présente enquête-métier a pour objet de recueillir des informations pouvant donner en substance, une vision globale d un métier, de son

Plus en détail

La Gestion Électronique de Documents spécialement conçue pour les Experts Comptables

La Gestion Électronique de Documents spécialement conçue pour les Experts Comptables GEDExpert votre nouvel assistant La Gestion Électronique de Documents spécialement conçue pour les Experts Comptables Service client Pour acquérir, produire, classer, partager, consulter, diffuser et publier

Plus en détail

NOVAXEL ET P9. Bonnes pratiques et modes opératoires

NOVAXEL ET P9. Bonnes pratiques et modes opératoires NOVAXEL ET P9 Bonnes pratiques et modes opératoires 1 Préambule 2 Avant de démarrer L objet de ce guide est de vous aider à démarrer dans l utilisation de votre GED Novaxel. Il est destiné à vous transmettre

Plus en détail

... Catalogue des solutions. Rechercher. Indexer. Partager. Sommaire

... Catalogue des solutions. Rechercher. Indexer. Partager. Sommaire Catalogue des solutions Rechercher Indexer PDF Panorama de presse... Partager Sommaire P.1 ZeDOC Spot Solution de dématérialisation de documents P.2 ZeDOC Dépôt de Factures Solution de dématérialisation

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Comment améliorer la performance de la paie?

Comment améliorer la performance de la paie? Comment améliorer la performance de la paie? La performance est aujourd hui un enjeu majeur des cabinets Le 67 e Congrès de l ordre des experts-comptables, qui s est tenu à Paris début octobre, a mis en

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Tous vos documents, où vous voulez, quand vous voulez...

Tous vos documents, où vous voulez, quand vous voulez... Tous vos documents, où vous voulez, quand vous voulez... Dynamisez votre image de marque! Une solution de gestion et d archivage électronique avec accès instantané! GroupDoc est une solution de gestion

Plus en détail

Partie 1 : Analyse commerciale structurée et actuelle de l unité commerciale

Partie 1 : Analyse commerciale structurée et actuelle de l unité commerciale Partie 1 : Analyse commerciale structurée et actuelle de l unité commerciale 1- Présentation de l unité commerciale MAAF Assurance est une Société Anonyme qui fut créée en 1950 par Jean TRIOULLIER. Quant

Plus en détail

La certification dans les Organismes de Protection Sociale

La certification dans les Organismes de Protection Sociale La certification dans les Organismes de Protection Sociale Quelles certifications sont représentées dans le secteur? Quelles initiatives sont actuellement menées? Comment appréhende-t-on les certifications

Plus en détail

Le Marché de l Assurance au LIBAN

Le Marché de l Assurance au LIBAN Le Marché de l Assurance au LIBAN Monsieur Assaad Mirza Président de l ACAL 1 Première partie : Evolution du Marché A) Genèse et essor Les premiers contrats d assurance ont été introduits par le développement

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

Guide d utilisation «Extranet Formation» V3.5

Guide d utilisation «Extranet Formation» V3.5 Guide d utilisation «Extranet Formation» V3.5 Evolution de la version 3.5 : La saisie des heures d absences est détaillée par article ou, pour les subventions, par heures centre et heures entreprise. (Point

Plus en détail

BRZ GED : Il n'y a pas que sur vos chantiers que nous vous ferons gagner en productivité!

BRZ GED : Il n'y a pas que sur vos chantiers que nous vous ferons gagner en productivité! BRZ GED : Il n'y a pas que sur vos chantiers que nous vous ferons gagner en productivité! Introduction Les avantages d une GED : 1. Sécurise les données de votre entreprise : La GED devient la mémoire

Plus en détail

1 AVANTAGES DE VOTRE COMPTE CLUB

1 AVANTAGES DE VOTRE COMPTE CLUB 1 AVANTAGES DE VOTRE COMPTE CLUB Félicitation, vous êtes désormais identifié comme client privilégié «club» ce qui vous donne accès aux services de notre offre basique club et collectivité. Vous pouvez

Plus en détail

Chapitre I : Introduction

Chapitre I : Introduction Chapitre I : Introduction 1.1) Problématique A partir des années soixante, l environnement des entreprises a connu une mutation capitale, sans précédant historique dans le climat des affaires. Ces changements

Plus en détail

Vous présente. Pôle Gestion Commerciale

Vous présente. Pôle Gestion Commerciale Vous présente Pôle Gestion Commerciale Sommaire 1. Sage 100 Gestion Commerciale 2. Sage 100 Gestion Commerciale Edition Pilotée 3. Sage 100 Etendue 4. Sage 100 Workflow 5. Sage 100 Saisie de Caisse décentralisée

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE La mise en place d une politique d archivage offre des solutions pour assurer une gestion pérenne des archives. Ce guide de procédure doit : - servir de base

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Est. 1978 Rencontre avec un Entrepreneur Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Rencontre avec P. De La Chevasnerie, fondateur de Souscritoo Philippe De La Chevasnerie, 25ans,

Plus en détail

à quoi sert de cartographier votre réseau?

à quoi sert de cartographier votre réseau? Orange Campus module 4 cette fiche méthode vous propose une démarche concrète pour construire et cultiver votre réseau. avant-propos contrairement à beaucoup d idées reçues, le networking basé sur des

Plus en détail

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0 Universitaire : 2010.2011 0 Introduction : Chaque jour à travers le monde, des managers déplorent la baisse de fidélité de leurs clients qui sont courtisés plus fébrilement par des concurrents offrant

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

S S. Insertion. Environnement. Formation. Technologies. Groupe SOS Intérim et Recrutement

S S. Insertion. Environnement. Formation. Technologies. Groupe SOS Intérim et Recrutement Environnement Technologies Formation Communication sur le progrès du Groupe SOS Insertion Pour la défense des droits du travail et la protection de l environnement 2010 S S Interlocuteur Pacte Mondial

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Les progiciels de gestion intégrés (PGI ou ERP)

Les progiciels de gestion intégrés (PGI ou ERP) Le point sur Les progiciels de gestion intégrés (PGI ou ERP) Depuis le début des années 90 s est développé un nouveau type de logiciel de gestion : le PGI, ou Progiciel de Gestion Intégré, plus connu sous

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise GESTION ÉLECTRONIQUE DE DONNÉES ET DÉMATÉRIALISATION, LE TEMPS EST VENU DE SAUTER LE PAS

Transformation IT de l entreprise GESTION ÉLECTRONIQUE DE DONNÉES ET DÉMATÉRIALISATION, LE TEMPS EST VENU DE SAUTER LE PAS Transformation IT de l entreprise GESTION ÉLECTRONIQUE DE DONNÉES ET DÉMATÉRIALISATION, LE TEMPS EST VENU DE SAUTER LE PAS C omment fluidifier les échanges entre votre entreprise et ses clients? Comment

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

MutRé 2012-2016 : vision du marché et stratégie. 20 février 2012

MutRé 2012-2016 : vision du marché et stratégie. 20 février 2012 MutRé 2012-2016 : vision du marché et stratégie 20 février 2012 Le mot du Président Comment évolue le marché de l assurance et de la réassurance de personnes? Quelle place pour les mutuelles? Le modèle

Plus en détail

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL. Fonds Robert Dufourg Banque de France et Assurances Générales de France

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL. Fonds Robert Dufourg Banque de France et Assurances Générales de France ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL Fonds Robert Dufourg Banque de France et Assurances Générales de France 2012 041 INTRODUCTION Activités Assurances Présentation de l entrée Ce fonds est entré aux

Plus en détail

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne.

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. www.audirep.fr Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. Restitution des résultats d une étude menée par internet sur un échantillon de 1 001 personnes représentatives de la population

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES LA GARANTIE DE L AUTOMOBILE LA COMPAGNIE AUTOMOBILE D ASSURANCE ET DE REASSURANCE ASSOCIÉES est une société de souscription et de gestion en assurance et en réassurance qui RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR

Plus en détail

IdProgress SARL. Planiféo, Logiciels de gestion pour les professionnels du tourisme: Agences de voyages Tours opérators Réceptifs

IdProgress SARL. Planiféo, Logiciels de gestion pour les professionnels du tourisme: Agences de voyages Tours opérators Réceptifs IdProgress SARL Planiféo, Logiciels de gestion pour les professionnels du tourisme: Agences de voyages Tours opérators Réceptifs 1 PRESENTATION 3-4 Sommaire LES FONCTIONNALITES L accès au site Planiféo.

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

Cahier des charges - Refonte du site internet www.sciencespo- rennes.fr

Cahier des charges - Refonte du site internet www.sciencespo- rennes.fr Cahier des charges Refonte du site internet www.sciencesporennes.fr Procédure d achat conformément à l article 28 alinéa I du Code des marchés publics 1. Présentation de la structure Reconnu pour son excellence

Plus en détail

Techniques d accueil clients

Techniques d accueil clients Techniques d accueil clients L accueil est une des phases capitales lors d un entretien de vente. On se rend tout à fait compte qu un mauvais accueil du client va automatiquement engendrer un état d esprit

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED ImmoBiens 1 - Description du projet de l entreprise ImmoBiens est une société gestionnaire de biens immobiliers (location et entretien)

Plus en détail

agence marketing digital

agence marketing digital agence marketing digital www.digitall-conseil.fr 2 DIGITALL CONSEIL LE DIGITAL POUR TOUS «Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s

Plus en détail

L Etablissement d Hébergement EHPAD Korian Samarobriva à Amiens gère les dossiers de ses 85 résidents par la GED novaxel

L Etablissement d Hébergement EHPAD Korian Samarobriva à Amiens gère les dossiers de ses 85 résidents par la GED novaxel Communiqué de Presse Témoignage Utilisateur L Etablissement d Hébergement EHPAD Korian Samarobriva à Amiens gère les dossiers de ses 85 résidents par la GED novaxel Lyon, le 1er février 2013 Korian Samarobriva

Plus en détail

ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA

ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA Notes pour une allocution prononcée par M. Patrick Déry Surintendant de l encadrement

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Assurance Vie en Ligne

Assurance Vie en Ligne Synthèse - Mars 2014 Benchmark concurrentiel de l expérience client en ligne e Assurance Vie en Ligne 6 sites d acteurs de référence de l Assurance Vie en Ligne plus de 7.000 internautes mobilisés www.observatoire-eperformance.com

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt?

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt? Y : Cette année, je suis le cours ETIC de sujet MOOC, donc mon prof m a recommandé de vous contacter pour une interview, parce que vous avez fait beaucoup de MOOCs. R : Oui, j ai un peu d expérience. Y

Plus en détail

TIM S.A., une aventure d Homme

TIM S.A., une aventure d Homme Comité d entreprise 1 Sommaire Edito de M. Hans-Jürgen Hellich, Directeur Général de Tim SA p. 9 Edito de Cyril Terrière, Secrétaire du Comité d Entreprise Tim SA p. 11 Itinéraires croisés d une entreprise

Plus en détail

www.fidelipub.fr - V.2.0 Un service de type Gagnant/Gagnant/Gagnant Commerçant Dubois Artisan Dupuis GAGNANT GAGNANT GAGNANT

www.fidelipub.fr - V.2.0 Un service de type Gagnant/Gagnant/Gagnant Commerçant Dubois Artisan Dupuis GAGNANT GAGNANT GAGNANT Tutoriel www.fidelipub.fr - V..0 Eric Maynadier 3/0/05 Il est recommandé d utiliser les navigateurs Firefox, Opera, Chrome ou Safari avec lesquels le site est totalement opérationnel. Internet Explorer

Plus en détail

L EXTERNALISATION. Quels sont les enjeux stratégiques de l externalisation pour l entreprise actuellement?

L EXTERNALISATION. Quels sont les enjeux stratégiques de l externalisation pour l entreprise actuellement? L EXTERNALISATION Au sein des entreprises, l'heure est à la rationalisation des coûts. Pour parvenir à cet objectif, les stratégies sont nombreuses. Parmi elles, l externalisation est aujourd'hui considérée

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Sommaire Keonys, votre partenaire PLM Le S.A.V avec Cepheus Group Conclusion Q & A 2 Conseil & intégration

Plus en détail

Dans le cas contraire, l ouverture de votre compte ne pourra être finalisée.

Dans le cas contraire, l ouverture de votre compte ne pourra être finalisée. DOSSIER D OUVERTURE DE COMPTE > BANQUE > COMPTE BANCAIRE 1 / REMPLISSEZ INTÉGRALEMENT LE FORMULAIRE CI-APRÈS, DATEZ-LE SIGNEZ-LE. Si vous souhaitez garder une copie de votre dossier, pensez à photocopier

Plus en détail

LE BLOG DE MANAGER GO!

LE BLOG DE MANAGER GO! LE BLOG DE MANAGER GO! Se rendre sur Manager GO! Actualité et savoir-faire sur l'entrepreneuriat et le management Accueil» Création d'entreprise» Entreprendre dans un monde en mutation ENTREPRENDRE DANS

Plus en détail

Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret

Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret Chapitre 5 Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret Achetez de bonnes actions et gardez-les jusqu à ce qu elles augmentent, ensuite vendez-les. Si elles n augmentent pas,

Plus en détail

Le S ur-mesure patrimonial,

Le S ur-mesure patrimonial, premium line Le S ur-mesure patrimonial, Par AGF Premium Line : votre S olution L offre Premium Line a été élaborée pour apporter une réponse satisfaisante à chaque étape de la gestion de votre patrimoine

Plus en détail

LE CONTROLE DE GESTION DANS L'ASSURANCE : UNE REHABILITATION VITALE EN TUNISIE

LE CONTROLE DE GESTION DANS L'ASSURANCE : UNE REHABILITATION VITALE EN TUNISIE LE CONTROLE DE GESTION DANS L'ASSURANCE : UNE REHABILITATION VITALE EN TUNISIE Par Nabila EL HEDDA, Elyès JOUINI et Denis CHEMILLIER-GENDREAU "Le marché tunisien de l'assurance va connaître, dans les années

Plus en détail

La gestion globale des contenus d entreprise

La gestion globale des contenus d entreprise Gonzague Chastenet de Géry La gestion globale des contenus d entreprise Le projet ECM, une nouvelle approche de la gestion de l information é d i t i o n s Les Editions de l ADBS publient des ouvrages

Plus en détail

Introduction. Les obstacles à l analyse web. Le marquage

Introduction. Les obstacles à l analyse web. Le marquage Introduction L analyse web ou Web Analytics est une discipline récente dont on commence à entendre parler au milieu des années 2000. La Web Analytics Association 1 le définit comme la mesure, la collecte,

Plus en détail

Plan du chapitre. Mots-clés. Compétences. Savoirs associés. Dossier 2. 1 Les fondements 2 Les objectifs

Plan du chapitre. Mots-clés. Compétences. Savoirs associés. Dossier 2. 1 Les fondements 2 Les objectifs Développer la connaissance de ses clients Savoirs associés Compétences Dossier 2 S431- La connaissance du client - fondements - objectifs - analyse et gestion du portefeuille de clients C311 - Prendre

Plus en détail

TUTORIEL Qualit Eval. Introduction :

TUTORIEL Qualit Eval. Introduction : TUTORIEL Qualit Eval Introduction : Qualit Eval est à la fois un logiciel et un référentiel d évaluation de la qualité des prestations en établissements pour Personnes Agées. Notre outil a été spécifiquement

Plus en détail

Préface Claude Revel Déléguée interministérielle à l intelligence économique

Préface Claude Revel Déléguée interministérielle à l intelligence économique Extraits Préface Claude Revel Déléguée interministérielle à l intelligence économique Ma première année à la tête de la Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) m a permis de mesurer

Plus en détail

WHY CONSULTING. Performance Commerciale en B2B

WHY CONSULTING. Performance Commerciale en B2B É t u d e WHY CONSULTING Performance Commerciale en B2B La performance commerciale d une entreprise est un sujet complexe qui emprunte des chemins différents selon les organisations et les marchés, car

Plus en détail

Gestion de l activité commerciale

Gestion de l activité commerciale 12 13 Gestion de l activité commerciale Gérez efficacement votre activité de négoce, services ou industrie L activité commerciale, c est le nerf de la guerre : prospection, réalisation de devis, facturation,

Plus en détail

SECIBEXPERT. Fonctionnalités Technologie Services. L excellence du logiciel pour Cabinets d Avocats. www.secib.fr

SECIBEXPERT. Fonctionnalités Technologie Services. L excellence du logiciel pour Cabinets d Avocats. www.secib.fr SECIBEXPERT L excellence du logiciel pour Cabinets d Avocats Fonctionnalités Technologie Services SECIB DES SOLUTIONS INFORMATIQUES POUR LES AVOCATS CERTIFIÉ ISO 9001 www.secib.fr SECIB est le seul éditeur

Plus en détail

CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES

CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Mise en place de démarches d appui conseil «gestion des âges» dans le cadre du contrat de génération CADRAGE Cet appel à propositions a pour objet l identification

Plus en détail

Participation financière aux frais de voyage et de séjour des candidats AIC invités à se rendre aux épreuves d accréditation interinstitutionnelles

Participation financière aux frais de voyage et de séjour des candidats AIC invités à se rendre aux épreuves d accréditation interinstitutionnelles Participation financière aux frais de voyage et de séjour des candidats AIC invités à se rendre aux épreuves d accréditation interinstitutionnelles Sommaire: 1. Principes de remboursement 2. Transmission

Plus en détail

Comment réussir la mise en place d un ERP?

Comment réussir la mise en place d un ERP? 46 Jean-François Lange par Denis Molho consultant, DME Spécial Financium La mise en place d un ERP est souvent motivée par un constat d insuffisance dans la gestion des flux de l entreprise. Mais, si on

Plus en détail

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one"

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing One to one La gestion de la relation client Introduction Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one" apparaît en France en 1997. Mais le concept est né au début des années 1990, pour

Plus en détail

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Dossier de Presse Sommaire p.3 Synthèse p.4 3 questions à Thomas Ciemniewski, créateur de JobPhoning p.6 Présentation de la plateforme p.6 Comment

Plus en détail

Ciel. L offre Grands Comptes : une. à vos besoins

Ciel. L offre Grands Comptes : une. à vos besoins une Ciel L offre Grands Comptes : réponse adaptée à vos besoins Sommaire Ciel : une marque du groupe Sage... 3 Ciel : une marque du groupe Sage... 3 Sage en France... 3 Ciel en quelques chiffres... 3 Le

Plus en détail

LoGiCieLs open Line TM

LoGiCieLs open Line TM nouveautés 2014 LoGiCieLs open Line TM Compta paye Crm Gestion CommerCiaLe L environnement A partir de la gamme Classic La personnalisation de l environnement de travail L utilisateur peut paramétrer l

Plus en détail

1) Information sur le logiciel et la notice 2) Le tableau de bord 3) Les devis 4) Les factures 5) Les factures d acompte 6) Les avoirs sur facture

1) Information sur le logiciel et la notice 2) Le tableau de bord 3) Les devis 4) Les factures 5) Les factures d acompte 6) Les avoirs sur facture NOTICE 1/75 SOMMAIRE MyAbaque a été réalisé pour les petites et moyennes entreprises et les autosentrepreneurs. Il permet de suivre et contrôler le déroulement d un dossier (réalisation du devis, commande

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE La solution de gestion commerciale avancée pour le Service L éditeur partenaire des PME Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants IStock - FredFroese Source de croissance de d opportunités, le vieillissement de la population française constitue cependant un défi pour notre pays.

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2010-42 DU 15 NOVEMBRE 2010 PORTANT AUTORISATION PRESENTEE PAR SUISSCOURTAGE S.A.M. RELATIVE AU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE «GESTION DES SINISTRES

Plus en détail

Avantages économiques procurés par le secteur des assurances

Avantages économiques procurés par le secteur des assurances 6 Avantages économiques procurés par le secteur des assurances Sans les assurances, rien ne va plus dans notre monde moderne Le secteur des assurances constitue un pilier central de l économie helvétique

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Découvrir les stratégies ayant fait leurs preuves et les meilleures pratiques Points clés : Planifier

Plus en détail

Les Règles d Or pour réussir son Projet CRM

Les Règles d Or pour réussir son Projet CRM Les Règles d Or pour réussir son Projet CRM L I V R E B L A N C Sommaire Le CRM, clé de votre performance!... 3 Les règles d or pour réussir votre projet CRM... 4 Règle n 1 - Intégrer le projet de CRM

Plus en détail

Le logiciel pour le courtier d assurances

Le logiciel pour le courtier d assurances Le logiciel pour le courtier d assurances Introduction - Présentation 2 Intégration totale 3 Paperless Office 3 Traitement Unifié de l information 4 Outils commerciaux 5 Communication 6 Intégration AS/2

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail