ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE"

Transcription

1 ECOLE DES MINES DOUAI AL MONTASER (Fatima-Zahra) LESUR (Virginie) ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE LEAN MANUFACTURING (LEAN MANUFACTURING) Promotion 2014 Année Scolaire

2 2

3 3 REMERCIEMENTS Nous tenons à adresser nos remerciements dans un premier temps à Madame Fort et Monsieur Cordonnier pour avoir assuré la partie théorique de notre étude bibliographique. Nous adressons aussi un merci particulier à Monsieur Patrick Debussche, notre parrain, pour le temps, l aide, la disponibilité qu il nous a accordés tout au long de notre étude. Nos échanges, ses conseils et son expérience professionnelle nous ont permis de voir comment s y prendre pour mener à bien cette étude bibliographique, sur un sujet qui nous a particulièrement intéressé, et répondre ainsi aux objectifs fixés.

4 4

5 5 TABLE DES MATIERES REMERCIEMENTS...3 TABLE DES MATIERES...5 RESUME...9 ABSTRACT INTRODUCTION DEVELOPPEMENT Positionnement du Lean Manufacturing Un contexte industriel appelant à des évolutions Le charbon et de la machine à vapeur, piliers de la première industrialisation L explosion qui mène à la deuxième industrialisation Les États Unis et le Japon, deux puissances à la recherche de la productivité Ford, à l origine de la démocratisation de l automobile aux États Unis Deming, père de l amélioration continue Le Japon, berceau du Lean Les principes opérationnels du Modèle Toyota, une référence pour le Lean Toyota, référence des constructeurs automobiles? L élaboration d un modèle Toyota...20

6 Souvent copié, jamais égalé Le Lean Manufacturing, un levier pour améliorer la performance Présentation des concepts et outils Lean Kaizen S SMED (Single Minute Exchange of Die) Kanban Diagramme d Ishikawa PDCA: (Plan-Do-Check-Act) Six Sigma VSM (Value Stream Mapping) Comment mettre en œuvre le Lean Manufacturing? Effet de la démarche Lean sur la performance industrielle Les limites du Lean Des impacts variés sur l entreprise Un coût financier à prendre en compte Le facteur humain, non négligeable Que disent les experts? Quel futur pour le Lean?...43

7 7 CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE... 47

8 8

9 9 RESUME Dès la fin du XIXème siècle, dans une société bouleversée par l avènement d une ère industrielle, des entrepreneurs innovent en étudiant et en développant le management scientifique du travail. Les premières études d élimination du gaspillage, ou celles décomposant les process industriels peuvent être vues comme les prémisses d une méthode conduisant à une meilleure performance industrielle. Plus tard, des ingénieurs du constructeur automobile japonais Toyota améliorent ces idées de réduction de gaspillage en introduisant des outils de travail, mais surtout en développant une série de principes qui synthétisent l ensemble de ces idées pour former le concept du Lean Manufacturing. Traduit en français par "maigre, sans gras", le Lean Manufacturing est une approche industrielle qui vise à tendre vers la performance industrielle. Pour se faire, elle utilise une boite à outils variée et passablement modulable qui lui confère l'aptitude à s'adapter à différents services d'une entreprise, ceci quelque soit le secteur d'activité. La mise en œuvre du Lean mène ainsi à une amélioration de la qualité, une réduction des coûts, un meilleur respect des délais, et donc une meilleure image auprès des fournisseurs et surtout des clients. Tout ceci amène une valeur ajoutée à l'entreprise, ce qui reste une question de survie dans notre monde aussi concurrentiel. Néanmoins, l'application du Lean laisse présager de certaines limites, notamment au niveau financier mais aussi humain. Le Lean n'est peut être pas une panacée systématique et il est intéressant d'écouter un retour critique d'utilisateurs et d'experts pour se forger son opinion et se questionner sur l'avenir du Lean Manufacturing. Flexibilité, motivation, relationnel, exactitudes de prévision sont des aptitudes dont doivent faire preuve les acteurs du Lean. MOTS MATIERES - Lean Manufacturing - Amélioration continue - Système de production Toyota - Optimisation des performances industrielles

10 10

11 11 ABSTRACT At the end of the nineteenth century, in a society transformed by the advent of an era industrial, some business managers innovate by studying and developing the scientific management of work. Early studies of eliminating waste or those decomposing industrial processes can be seen as the beginnings of a method leading to better industrial performance. Later, Japanese Toyota engineers improve these ideas to reduce waste by introducing tools, but also by developing a set of principles that summarize all of these ideas to form the concept of Lean Manufacturing. Lean Manufacturing is an industrial approach which aims to strive for industrial performance. To do this, it uses a varied and quite flexible toolbox which gives the ability to adapt to different departments of a company, whatever the industry. Implementation of Lean leads to improved quality, reduced costs, improved timeliness, and thus a better image among suppliers and especially customers. All this adds value to the company, which remains a matter of survival in our world as competitive. However, the application of Lean suggests some limitations, including financial but also human. Lean is not a systematic panacea and it is interesting to listen to critical feedback of users and experts in forming their opinions and to question the future of Lean manufacturing. Flexibility, motivation, relationships, prediction accuracies are skills that must have actors Lean. KEYWORDS - Lean Manufacturing - Continuous process improvement - Toyota Production System (TPS) - Optimization of the industrial performances

12 12

13 13 INTRODUCTION L objet de notre étude bibliographique est le Lean Manufacturing. Tantôt vu comme une idéologie appliquée à l entreprise, ou un modèle économique hérité du fordisme, ou encore un faire-valoir auprès des clients, l approche Lean doit avant tout être vu comme une démarche d amélioration de la performance industrielle. Si au départ, elle s est surtout réalisée grâce à l utilisation de bon sens, d intégration de bonnes pratiques, avec «les moyens du bord», elle s est inscrite avant tout dans une logique d optimisation et de rationalisation de la production. Mais bien vite, les industriels ont vite pris conscience que pour être compétitifs, maintenir leur activité et donc amener une valeur ajoutée à l entreprise, il leur fallait adopter la démarche Lean, non seulement dans les activités de production, mais aussi dans les autres secteurs (développement, gestion ). Dans un marché technique et économique de plus en plus concurrentiel, la démarche Lean est devenue plus qu une préoccupation financière, elle est devenue une problématique de survie de l entreprise. Pour débuter cette étude bibliographique, nous verrons comment le contexte historique et économique du XIXème et XXème siècle a conduit à la recherche de nouveaux systèmes de production répondant aux objectifs d amélioration de la performance. Ces grandes évolutions industrielles et économiques ont d abord affecté le Royaume Uni, mais se sont ensuite déployées dans d autres pays industrialisés tel que les États Unis et le Japon, d où le Lean Manufacturing tire ses origines. Boite à outils, concept ou ensemble de principes qui tendent à élever la performance de l entreprise, nous verrons, dans une seconde partie, comment utiliser l ensemble de ces dispositifs afin de mener l entreprise dans une démarche d amélioration continue et ainsi accroître sa valeur ajoutée. De plus, nous détaillerons aussi les domaines d application, secteurs d activités et types d industries dans lequel le Lean trouve sa place. Enfin, nous verrons, dans une troisième partie, s il est possible de poser des limites au Lean. Limites au niveau financier, au niveau humain et social, nous présenterons aussi des expertises qui amèneront un retour d expériences pertinent et constructif à notre étude.

14 14 Tout au long de ce travail, nous nous sommes appuyées sur des ouvrages divers concernant l amélioration continue, l application du Lean, le déploiement dans certaines entreprises, mais aussi des sites d utilisateurs du Lean au quotidien. Toutes deux destinées à suivre la majeure Organisation et Optimisation des Processus Industriels, nous sommes persuadées que cette étude bibliographique nous sera utile tant dans notre cursus d étude que dans notre future pratique professionnelle.

15 15 DEVELOPPEMENT 1 Positionnement du Lean Manufacturing Il est légitime, tout d abord de s interroger sur le pourquoi du Lean Manufacturing. Comment les industriels en sont arrivés à penser Lean, à réfléchir et concevoir selon les principes du Lean? Ont-ils été aidés par des éléments nouveaux ou un environnement propice à un remaniement de leurs méthodes? La situation économique des siècles derniers s y prêtaitelle particulièrement? 1.1 Un contexte industriel appelant à des évolutions Un grand nombre de découvertes et de changements sont venus modifier la société du XIXème siècle, appelant ainsi un basculement vers une ère industrielle.avant , les principaux secteurs d activité étaient l agriculture et l artisanat, mais avec la 1ère grande industrialisation, l économie mondiale a basculé vers une société à dominante commerciale et industrielle Le charbon et de la machine à vapeur, piliers de la première industrialisation Cette 1ère industrialisation a débuté en Angleterre au début du XIXème siècle avec l extraction du charbon, qui apparait comme une nouvelle source d énergie beaucoup plus efficace et plus économique que le bois. A cette nouvelle énergie, s est associé le développement de la machine à vapeur (découverte par Watt en 1769, et qui repose sur le principe de transformation de l énergie calorifique issue de la combustion du charbon en énergie mécanique). De nombreux secteurs ont profité de ces évolutions, notamment les transports (avec le développement du chemin de fer), l agriculture mais aussi l industrie, en créant de nouvelles machines-outils plus robustes et performantes, qui permettaient aussi une production massive, à prix de revient plus économique.

16 L explosion qui mène à la deuxième industrialisation C est aux alentours de que de nouvelles transformations vont venir bouleverser le paysage industriel. C est la 2 ème industrialisation qui trouve son essor avec l invention du moteur à explosion, mais aussi grâce à l utilisation de nouvelles formes d énergie (l électricité et le pétrole), ainsi que le développement de la chimie et de nouveaux matériaux (aluminium, bakélite..). Parallèlement, il s opère une véritable révolution dans le monde des transports et des communications qui font que les échanges se multiplient et donc que le commerce international s installe. Tant de mutations de la société amènent évidemment des conséquences sur l économie, la politique, la démographie, la santé, mais aussi la géographie, l environnement ou encore la culture. Ce processus de transformation historique est connu sous le terme de révolution industrielle (terme créé par Adolphe Blanqui, économiste français ). Il a débuté au XIXème siècle au Royaume Uni (qui manquait de main d œuvre) et a très rapidement modifié le paysage industriel des pays développés. Ces évolutions vont émerger dans tous les pays industrialisés de manière plus ou moins rapide, sous forme de vague successive : Royaume Uni et France dès le début du XIXème siècle, puis l Allemagne et les États Unis au milieu du XIXème, puis le Japon et la Russie dans la 2 ème moitié du XIXème siècle. [1] 1.2 Les États Unis et le Japon, deux puissances à la recherche de la productivité C est à la suite de la révolution industrielle qu un certain nombre de méthodes de travail et de modèles industriels ont été mis au point par des économistes ou des industriels pour produire en masse. On peut tout d abord citer le taylorisme, mis en place par Frederick Taylor ( ), qui est reconnu comme un des pères de l organisation scientifique du travail. Les principes du taylorisme visent à établir la meilleure façon de produire, mais aussi de rémunérer les employés pour finalement obtenir des conditions de rendement maximum. Ses principes ont été principalement déployés dans l industrie (notamment la sidérurgie) de la première moitié du XXème siècle aux États Unis.

17 Ford, à l origine de la démocratisation de l automobile aux États Unis Un autre modèle économique, celui de Henry Ford ( ), fondateur du constructeur automobile Ford aux États-Unis, est aussi souvent cité en exemple, il est appelé le Fordisme. [2] Précédemment, nous avons vu comment la révolution industrielle a contribué et à influé sur l essor des moyens de transports. Dans un tel contexte historique et économique, on comprend aisément que la demande était plus élevée que l offre. La conception de Ford s inspire du Taylorisme mais vise à le compléter. Son but était de concevoir un mode de production qui allait révolutionner le monde de la production automobile: La Ford T signe en effet le début du travail à la chaine et la production de masse. Entre 1908 et 1927, la chaîne de montage a produit plus de 15 millions d exemplaires (voir figure 1). Figure 1: Ford Modèle T [3] Une des idées de Ford était de produire à moindre coût : pour cela, il fit produire sur des chaines de montage, et standardisa au maximum les éléments. Ainsi toutes les pièces sont fabriquées de série et strictement identiques, donc interchangeables et montées par des ouvriers affectés à un poste de travail, qui effectuaient donc leurs taches de manière répétitive. Une telle organisation permet ainsi d augmenter la cadence, d éviter les taches

18 18 imprévues, et par la même, accroitre sa productivité en réduisant les coûts de fabrication. La légende veut même que la recherche de l optimisation va jusqu à ne proposer qu une seule couleur, le noir, durant plusieurs années «You can have any color you want, as long as it s black.» Henri Ford. Le modèle économique de Ford prenait aussi en compte une rémunération élevée de ses salariés. Le prix de vente de la voiture est de 825 $ à son lancement en 1908 et la montée en cadence de la production va permettre une réduction de ce prix (260$ en 1926). Henry Ford savait que plus ses voitures étaient abordables, plus il en vendrait et plus il ferait de profits! Ainsi, il contribuait à la consommation de masse et à la démocratisation de l automobile. Ce modèle économique connut de nombreuses années de gloire qui firent de Henry Ford un des hommes les plus riches et les plus connus de cette époque. Vers 1930, ce modèle s essouffla quand un concurrent, General Motors, eut l idée d allier la notion de diversité à la production de masse Deming, père de l amélioration continue Deming ( ), statisticien américain et docteur en physique, est envoyé au Japon pour un recensement après la seconde guerre mondiale. Il est à l origine du démarrage du mouvement qualité dans ce pays. Son concept d amélioration continue s appuie sur une dynamique de progrès continu dont le but est l excellence. Il est représenté sous forme d une roue en mouvement représentant la notion de progrès continu par le déplacement vers l excellence sur une pente de progression. Le principe de la roue de Deming sera détaillé dans le paragraphe Deming enseigna aux industriels comment améliorer la qualité de leurs produits mais aussi leurs conceptions et leurs ventes. Il contribua ainsi énormément à la renommée ultérieure du Japon en termes de qualité et d innovation. [4]

19 Le Japon, berceau du Lean Après la seconde guerre mondiale, l industrie japonaise se doit de se relever des conséquences de l Empire et relancer son économie. L exemple de la Toyota Motor Company qui construira un modèle économique : le Toyota Production System (TPS) restera un emblème du Lean Manufacturing et le berceau des pratiques et méthodes de production japonaises. À l'origine de ce système de gestion de la production, le fondateur de Toyota, Sakichi Toyoda, son fils, Kiichiro Toyoda, et Taiichi Ohno se sont inspirés, entre autre, de l exemple américain de Ford de la première partie du XXème siècle et des travaux de Deming Dans un pays en ruine au sortir de la guerre, Toyota doit faire face à des contraintes multiples. En effet, l ile fait face à des pénuries diverses et a donc des approvisionnements incertains, le marché est concurrentiel et les moyens financiers et de production sont limités. Un ingénieur de la compagnie, Taiichi Ohno ( ) est parti d un constat clairvoyant : toute ressource étant rare et précieuse, il faut en chercher l exploitation maximale en éliminant tout gaspillage. C est ce qui deviendra l idée de base du système de production Toyota (TPS : Toyota Production System). Pour concrétiser cette idée d élimination de tout gaspillage, le TPS est conçu de manière à «tirer» le produit fini d un bout à l autre de la chaîne de production. Les pièces détachées sont approvisionnées au bon endroit, au bon moment, et en quantités suffisantes, sans gaspillage. Cette méthode repose donc sur deux piliers fondamentaux : le juste à temps et l auto-activation de la production. Seule la production répondant à une demande précise, à un moment donné, sort de la chaîne de fabrication, sans stock inutile. Cette méthode est à l'opposé du système antérieur de fabrication qui prévoyait des stocks de pièces importants qui «poussaient» la production, indépendamment de la demande réelle. [5] Ce système de production au plus juste est qualifié de Lean Manufacturing (traduit par fabrication maigre, sans gras).

20 1.1 Les principes opérationnels du Modèle Toyota, une référence pour le Lean Toyota, référence des constructeurs automobiles? De l avis de ses pairs et de ses concurrents, Toyota est la référence concernant la qualité de ses produits, l innovation, la productivité, l adaptabilité et rapidité de production. Ces qualités sont confirmées par exemple par le faible taux de rappel de ses véhicules par rapport à ses concurrents ou encore par la place obtenue par leurs véhicules dans des tests comparatifs. En France, le magazine "UFC, Que choisir" a établi en 2010 un bilan fiabilité des automobiles qui a été repris par le site Auto Blog. [6]. Le tableau suivant présente la tête de ce classement, c'est-à-dire les 12 véhicules établis comme étant les plus fiables: La position de Toyota dans ce classement (cité 4 fois parmi les 12 premiers) ainsi que les indices de fiabilité ne font que prouver l'excellente qualité des véhicules de ce constructeur et peuvent faire s interroger sur le secret d une telle réussite L élaboration d un modèle Toyota Le groupe Toyota, depuis ses premières implantations en Amérique du nord dans les années 1980, a ouvert en moyenne un nouveau site tous les 2 ans, quelque part dans le monde. De nombreux économistes se sont penchés sur les raisons qui ont fait de Toyota LA référence parmi les constructeurs automobiles.

21 21 Jeffrey Liker, professeur de production et logistique à l université du Michigan a étudié les raisons de cette réussite. Il nous présente le modèle Toyota comme clé de la réussite. Ce modèle Toyota se décompose selon 14 principes qu il classe ensuite en 4 catégories. Ce modèle peut être schématisé sous la forme d une pyramide. [7] RESOLUTION DE PROBLEME EMPLOYES ET PARTENAIRES PROCESSUS 4 ème catégorie (12ème à 14ème principe) La résolution continue des problèmes pilote l'apprentissage de l'entreprise 3 ème catégorie (9ème à 11ème principe) Valorisez l'entreprise en développant vos employés et partenaires 2 ème catégorie (2nd à 8ème principe) Le bon processus produira les bons résultats PHILOSOPHIE 1ère catégorie (1er principe) Philosophie à long terme Figure 2: Modèle Toyota selon les 4 catégories de principes Le tableau suivant présente un résumé des 14 principes du Modèle Toyota selon les études menées par Jeffrey Liker. PRINCIPE N CONTENU 1 ère catégorie : Philosophie à long terme 1 Fondez vos décisions sur une philosophie à long terme, même au détriment des objectifs financiers à court terme. 2 ème catégorie: Le bon processus produira les bons résultats. 2 Organisez les processus en flux pièce à pièce pour mettre au jour les problèmes. 3 Utilisez des systèmes «tirés» pour éviter la surproduction. 4 Lissez la charge de travail.

22 Inculquez une culture de résolution immédiate des problèmes, d obtention de la qualité au premier coup. La standardisation des tâches est la base de l amélioration continue et la responsabilité des employés. 7 Utilisez des contrôles visuels pour qu aucun problème ne reste caché. 8 Utilisez uniquement des technologies fiables, longuement éprouvées, qui servent vos collaborateurs et vos processus. 3 ème catégorie : Valorisez l entreprise en développant vos employés et vos partenaires Formez des responsables qui maîtrisent parfaitement le travail, sont imprégnés de la philosophie et l enseignent aux autres. Formez des individus et des équipes exceptionnels, qui appliquent la philosophie de votre entreprise. Respectez votre réseau de partenaires et de fournisseurs en les encourageant et en les aidant à progresser. 4 ème catégorie : La résolution continue des problèmes pilote l apprentissage de l entreprise. 12 Allez sur le terrain pour bien comprendre la situation Décidez en prenant le temps nécessaire, par consensus, en examinant en détail toutes les options. Appliquez rapidement les décisions. Devenez une entreprise apprenante grâce à la réflexion systématique et à l amélioration continue Souvent copié, jamais égalé Dans la suite de cette étude, nous allons tenter d expliquer pourquoi imiter certains outils présentés ci-dessous n apporteront qu une poussée d amélioration à court terme. Les principes de Toyota doivent être vus comme une philosophie qui mène à la pensée Lean. Dans un monde ou la compétitivité au sein de l entreprise est vue plus comme un instinct de survie plutôt qu une préoccupation financière, dans un monde ou le consommateur désire des produits de plus en plus «High-tech», de meilleure qualité au moindre coût, on peut comprendre que les industriels doivent se placer dans une dynamique d amélioration continue et la pensée Lean va dans ce sens. L intérêt de cette pensée Lean consistera à développer des principes comme ceux présentés ci-dessus, mais qui seront adaptés à l entreprise et appliqués systématiquement. Ainsi,

23 23 l entreprise parviendra à un certain niveau de performance qui lui apportera de la valeur ajoutée et donc, la rendra compétitive et rentable.

24 24

25 2 Le Lean Manufacturing, un levier pour améliorer la performance 25 Pour survivre dans les marchés compétitifs d aujourd hui, les entreprises établissent des stratégies leur permettant de générer de meilleurs produits, plus vite et moins cher que leurs concurrents, (se référer à la figure 3). Baisse des anomalies externes + Clients satisfaits de plus en plus nombreux + Baisse des anomalies internes Baisse des coûts de fabrication = = Qualité des produits Prospérité de l'entreprise Figure 3: Effet de l'amélioration continue sur les résultats de l'entreprise [8] Le processus d amélioration basé sur le Lean Manufacturing est un ensemble d activités structurées qui doit être appliqué à toutes les parties de l entreprise. Il doit être piloté, et une bonne partie des actions d amélioration doit provenir d'études faites lors de l établissement de la stratégie et de la définition des objectifs. Étant défini comme l ensemble de techniques visant à l élimination de toutes les activités à non valeur ajoutée. «Lean» en français signifie «Moindre». Il entend également supprimer toutes les activités qui ne génèrent pas de valeur ajoutée. Son objectif est donc d accroitre la productivité au niveau de la qualité. Le Lean Manufacturing est, de ce fait, une technique de gestion essentiellement concentrée vers la réduction des pertes générées à l intérieur d une organisation, pour une production et un rendement plus justes. Il suggère que le personnel travaille dans un état d esprit orienté

26 26 vers la diminution du gaspillage et des pertes (de temps, de matières, d argent ). La motivation et l implication du personnel sont donc nécessaires pour une application efficace pour introduire tout un ensemble de méthodes. 2.1 Présentation des concepts et outils Lean Rappelons que le Lean management repose sur l analyse des flux logistiques et la suppression de toute activité à non valeur ajoutée, pour une production et un rendement plus justes. Tous les acteurs concernés par l amélioration de la productivité sur des activités de fabrication de produits, doivent disposer essentiellement de l ensemble de méthodes et d outils définissant le Lean Manufacturing. Dans cette boite à outils, on trouve essentiellement : Kaizen Le mot kaizen signifie «continous improvenment», vient du mot japonais «kai»qui signifie corriger ou changer et «zen» qui signifie bon. C'est un système qu intègre tout ouvrier qui encourage à ramener de petits changements sur une base régulière: toujours améliorer la productivité, la sécurité et l'efficacité tout en réduisant les déchets. Cette philosophie est basée sur le principe de "do it better, make it better, improve it even if it isn't broken, because if we don't, we can't compete with those who do." petites ameliorations quotidiennes sans gros investissement. [9] S C'est une méthode basée sur la participation du personnel, qui prend en charge et organise son espace de travail (voir figure 4). Figure 4: Dans un bureau [10]

27 27 Le S est un outil essentiel pour amorcer une démarche de qualité totale, et qui aura un impact direct sur l amélioration de la productivité, l efficacité et la qualité, en diminuant les pannes, et en minimisant les pertes de temps. Il permet aussi d inspirer confiance et de donner une bonne image de l entreprise. La signification de chaque S est donnée dans le tableau suivant : Japonais Anglais Français SEIRI SORT TRIER SEILTON SET IN ORDER RANGER SEISO SHINE NETTOYER SEIKETSU STANDARDIZE STANDARDISER SHITSUKE SUSTAIN SUIVRE SMED (Single Minute Exchange of Die) C'est un changement rapide d outils qui a pour objectif de réduire le temps de changement d une série et de réduire la taille du lot minimal. Il est important de comprendre que cette démarche ne peut être mise en œuvre qu après avoir réalisé avec succès la mise en place des «5S» et que suivre des standards de production (savoir faire) est rentré dans les mesures. Lors d'une application réussie du SMED, il faut prendre en compte les points suivants :

28 28 Lors d un changement d outillage, on peut différencier deux types d opérations : o Les opérations internes sont impérativement effectuées sur des machines arrêtées (monter et démonter les outillages, par exemple). o Les opérations externes peuvent être effectuées pendant que la machine fonctionne (par exemple, sortir les outillages et les réintégrer au magasin). La mise en œuvre en utilisant la vidéo, on peut: o Organiser une réunion avec tous les acteurs du chantier SMED, car l utilisation d une caméra est vivement conseillée. Le groupe de travail choisi est pluridisciplinaire et comporte tous les acteurs susceptibles d apporter des solutions au problème choisi. o Réaliser une première séquence caméra qui décrira le poste et son environnement en fonctionnement.la deuxième séquence d enregistrement sera réalisée de façon à mettre en évidence les opérations dans leur détail et à révéler l ensemble des dysfonctionnements. La vidéo prendra en compte l ensemble du temps de changement d outillage, depuis la dernière pièce bonne de la série précédente jusqu à la première pièce bonne de la série suivante. [11] Kanban C est une méthode qui sert à matérialiser la commande que passe un poste client à un poste fournisseur dans un système de production. Il a pour but d éliminer le gaspillage par le maintien de la taille des stocks intermédiaires à un niveau raisonnable. Il ne s agit donc pas de faire du zéro stock absolu. Plusieurs points sont à prendre en compte: normalement les postes fournisseurs (amont) poussent leur production vers les postes clients (aval), sans tenir compte du besoin réel de consommation, la méthode du Kanban est considérée comme une forme de "juste à temps" par étiquette fondée sur le principe de production sur besoin. C'est-à-dire que la production du poste amont est limitée aux seuls besoins émis par le poste aval. Sa mise en place nécessite une bonne organisation des processus, une maîtrise des flux internes, une évaluation rigoureuse du nombre de Kanban et une grande fiabilité dans l exécution des commandes.

29 La méthode du Kanban est utilisée entre deux postes client/fournisseur par phase: 29 Au poste de consommation, l opérateur prélève un lot (correspondant à un Kanban) de son stock. Dès qu il entame la consommation de ce lot, il détache le Kanban qui y est fixé et le place sur le tableau des Kanbans (bon de commande pour le poste fournisseur). Un agent intermédiaire ramasse le Kanban, un contenant vide et se rend au poste fournisseur. Une fois au poste, il récupère un lot entier, détache le Kanban qui s y trouve et le place sur le tableau des Kanbans sur place. Il dépose ensuite le contenant. Le Kanban placé sur le tableau au niveau du poste fournisseur constitue une commande pour le poste situé plus en amont. Sur le lot récupéré, il fixe le Kanban du poste consommateur et effectue la livraison. Une fois cette livraison effectuée, il vérifie s il y a un Kanban sur le tableau. S il n y a pas de Kanban, cela veut dire qu il n y a aucun besoin en cours. Alors il attend. Le cycle se poursuit ainsi de poste à poste tout au long de la chaîne d approvisionnement ou de fabrication. [12] [13] Diagramme d Ishikawa Le diagramme de cause à effet ou diagramme d Ishikawa, ou encore méthode des 5M. C'est une démarche qui permet d identifier les causes possibles d un problème ou un défaut (Effets). Il convient ensuite d agir sur ces causes pour corriger le défaut en mettant en place des actions correctives appropriées. La construction du diagramme d'ishikawa est basée sur un travail de groupe. Il est important de former une équipe de travail pluridisciplinaire et de faire participer chaque membre. [14] Matériel : Recense les causes probables ayant pour origine les supports techniques et les produits utilisés. Machines, outils, équipements, capacité, âge, nombre, maintenance. Main d'œuvre : directe, indirecte, motivation, formation, absentéisme, expérience, problème de compétence, d organisation, de management. Milieu : environnement physique, éclairage, bruit, aménagement, relations, température, climat, marché, législation. Méthodes : le mode opératoire, la logique du processus et la recherche et développement instructions, manuels, procédures, modes opératoires.

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

Les quatre chantiers :

Les quatre chantiers : Tweet Voir aussi : Les programmes de performance, La méthode Kaizen, Le Lean en 10 points. Le Lean est une démarche systématique dont l'objectif est d'éliminer toutes les sources de gaspillages dans les

Plus en détail

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR

Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR Améliorer la performance dans le système de santé par la méthode Lean Healthcare Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR Par Dre Valérie Garneau Chef de l urgence Le modèle Toyota

Plus en détail

Samuel Bassetto 04/2010

Samuel Bassetto 04/2010 Industrialisation Lean manufacturing 4.2 Réalisé avec V. FIGENWALD - SIEMENS Samuel Bassetto 04/2010 Plan de la partie 2 : Vers une production Lean 1. Valeur Ajoutée et Gaspillages Muda walk 2. Temps de

Plus en détail

Démarche Lean management

Démarche Lean management Démarche Lean management Vers une ville INTELLIGENTE au sein d un Service de loisirs 10 octobre 2013 Objectifs de la présentation 1) Partager l expérience du Lean management au sein de l administration

Plus en détail

STRATEGIE LEAN. Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management

STRATEGIE LEAN. Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management STRATEGIE LEAN Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management Concept 2 Idée simple : retranscrire partout les contraintes liées à la satisfaction du client! Et ce à la plus

Plus en détail

Formation Lean Six Sigma

Formation Lean Six Sigma Athéna Conseil Luxembourg - http://athenaconseillux.com Édition, Numéro 1 Formation Lean Six Sigma Contenu NOTRE AMBITION Contribuer à l efficience et à l efficacité de votre organisation en accompagnant

Plus en détail

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle enjeux Comment accroître la qualité de vos services tout en maîtrisant vos coûts? Equinox Consulting vous accompagne aussi bien dans la définition

Plus en détail

Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore.

Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore. Comprendre Agir Juger Réagir Pour responsabiliser vos employés et bien plus encore. Présenté par Charles-André Bannon, ing. Dans le cadre de la série des déjeuners RH de la Chambre de commerce Haute-Yamaska

Plus en détail

gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet

gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet management sup gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet Le pictogramme qui figure ci-contre mérite une explication. Son objet est d alerter le lecteur sur la menace que

Plus en détail

Management. Planification. Flux. Valorisation Coûts. plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28

Management. Planification. Flux. Valorisation Coûts. plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28 Management Valorisation Coûts Flux Planification w w w. c b a c o n s e i l. f r plaquettecba.indd 1 26/05/09 16:59:28 La performance des flux dans la petite série et la production à la commande CBA Conseil

Plus en détail

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014 http://www.universite-lean6sigma.com 1 L OBJET DE L UNIVERSITÉ : Promouvoir les démarches d amélioration des performances Lean et Six Sigma, Valider

Plus en détail

Gestion des opérations. et de la production. Séance 12 4-530-03. Le juste-à-temps et la production Lean

Gestion des opérations. et de la production. Séance 12 4-530-03. Le juste-à-temps et la production Lean Gestion des opérations et de la production Séance 12 4-530-03 Le juste-à-temps et la production Lean 1 2005, 2005, Service Service d enseignement d enseignement de la de Gestion la Gestion des Opérations

Plus en détail

Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé

Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé Le Lean en tant qu approche pour améliorer les soins de santé Christiane Mayer, pharmacienne Certifiée Lean Master 2012 Présidente de Crescendo Pharma Pierre Madore, pharmacien CHUS - Fleurimont Plan de

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

La genèse d une ambition régionale

La genèse d une ambition régionale 1 La genèse d une ambition régionale Un besoin régional En France, de nombreuses initiatives ont vu le jour ces dernières années grâce à l appui des pouvoirs publics. L un des objectifs communs est de

Plus en détail

10 Novembre 2009 Présentation aux entreprises

10 Novembre 2009 Présentation aux entreprises 10 Novembre 2009 Présentation aux entreprises Contenu de la présentation INEXO Usine Modèle Les origines du Lean Management Les principes du Lean Formation INEXO Questions 1 La genèse du projet Un constat

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

A-Le Lean manufacturing B-Le SMED Conclusion et Principale idées à retenir

A-Le Lean manufacturing B-Le SMED Conclusion et Principale idées à retenir Le Lean management -Intoductionet défnition * principes du Lean * Méthodologie du Lean management I -approche LEAN A -Stratégie B -Système de production C -Changement de comportement II -conditions de

Plus en détail

Vers le Management de la Performance durable

Vers le Management de la Performance durable Vers le Management de la Performance durable Valérie Turpin 20 Octobre 2014 ENVOL PERFORMANCE Mob: 06.27.10.10.36. Mail : valerie.turpin@envol-performance.com «Ce ne sont pas les plus forts qui survivent

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

visite virtuelle ORGANISATION Les coûts Logistique (L3P) d une usine

visite virtuelle ORGANISATION Les coûts Logistique (L3P) d une usine visite virtuelle d une usine ORGANISATION Les coûts La maîtrise de la qualité, la performance des machines, la bonne utilisation des équipements, les temps de fabrication... ont un impact direct sur les

Plus en détail

Secteur Techn que LEAN MANAGER

Secteur Techn que LEAN MANAGER Secteur Techn que LEAN MANAGER 1 Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation de formateurs Français Horlogerie Informatique / TIC

Plus en détail

Identification des incontournables à la démarche Lean

Identification des incontournables à la démarche Lean Identification des incontournables à la démarche Lean Analyse des résultats 7/09/2010 Barbara Lyonnet, Laboratoire SYMME, Université de Savoie barbara.lyonnet@univ-savoie.fr 1. Introduction Toute entreprise

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN

BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN BBC Conseil Votre solution de coaching LEAN Version 1 BBC Conseil 1 / 18 Plan de la présentation Présentation rapide du Lean Management 1. Le Lean est une démarche à long terme avec des résultats rapides.

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Catalogue des formations 23 mars 2013 Démarche qualité ISO 9001: 2008 Page 2 EN 9100 : 2009 (aéronautique) Page 3 ISO TS 16949 (automobile) Page 4 Audit interne Page 5 Audit fournisseur Page 6 Développement

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Les bases de la Démarche Qualité

Les bases de la Démarche Qualité Les bases de la Démarche Qualité 02 octobre 2014 Virginie Boulanger virginie.boulanger@cnrs-dir.fr Définition Le terme «qualité» pouvant être ambigu, vue sa multiplicité de sens, sa définition a été précisée

Plus en détail

L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance

L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance Performance CHANGER VOTRE NIVEAU Management des hommes Au service de la performance Conseil Formation Enseignement 03.85.81.63.99 06.59.51.48.00

Plus en détail

L audit qualité interne

L audit qualité interne e-book : L Audit Qualité Interne - XL Formation - 2014 L audit qualité interne Les séries de Normes internationales ISO 9000 mettent l'accent sur l'importance de l audit interne comme outil de management

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

Supply chain & Lean management. «Les facteurs clés d une entreprise performante» Jeudi 14 février 2013 Centre de services Ecoparc - Blanquefort

Supply chain & Lean management. «Les facteurs clés d une entreprise performante» Jeudi 14 février 2013 Centre de services Ecoparc - Blanquefort Supply chain & Lean management «Les facteurs clés d une entreprise performante» Jeudi 14 février 2013 Centre de services Ecoparc - Blanquefort Les facteurs clés d une entreprise performante Qu est ce qu

Plus en détail

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Le Management en mode projet..2

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Le Management en mode projet..2 Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Sa mission est d'aider les entreprises à développer la qualité de service dont ont besoin leurs clients internes ou externes.

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport

Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport Restons pragmatiques! Le Lean : levier de performance pour les chargeurs et prestataires de transport Conférence TOP TRANSPORT 2015 Marseille le 14 octobre 2015 Intervenants : Helmut Hintzer, président

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Leçon 6. Juste à temps : principes

Leçon 6. Juste à temps : principes Leçon 6 Juste à temps : principes L'objectif principal de la leçon est de connaître et de comprendre la philosophie du juste à temps A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : définir les

Plus en détail

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ SOMMAIRE Chapitre - Introduction 4. A qui s adresse cet ouvrage? 4.2 Dans quelle situation utiliser cet ouvrage? 4.3 Comment utiliser cet ouvrage? 4 Chapitre 2 - Kaizen et Démarche qualité 5 2. Dans quel

Plus en détail

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009 François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines QUALITE ET LEAN MANUFACTURING SOMMAIRE INTRODUCTION SUR LE LEAN

Plus en détail

INTERVENTION LEAN JUIN 2015

INTERVENTION LEAN JUIN 2015 INTERVENTION LEAN JUIN 2015 163, Rue de Kiem L 8030 Strassen Tél : +352 26 00 87 01 Fax : +352 26 00 87 02 21 Avenue le Corbusier CS 30028 F 59042 Lille Cedex Tél. : +33 (0) 3 20 12 52 50 Fax : +33 (0)

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

Lean Digestion. Une histoire du Lean Management. Ce qu on a oublié de vous dire sur le Lean Management. Le 9 juillet 2011

Lean Digestion. Une histoire du Lean Management. Ce qu on a oublié de vous dire sur le Lean Management. Le 9 juillet 2011 Lean Digestion Ce qu on a oublié de vous dire sur le Lean Management Une histoire du Lean Management Le 9 juillet 2011 Rodolphe Simonot rodolphe.simonot@leandigestion.fr www.leandigestion.fr Agenda «1990,

Plus en détail

Devenir un expert du Lean durable

Devenir un expert du Lean durable Devenir un expert du Lean durable 21 jours (7 x 3 jours) 9650 HT Piloter une démarche Lean durable en maîtrisant les outils du Lean et en intégrant les aspects culturels et de conditions de travail. Maîtrisez

Plus en détail

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants Lean Historique et Principes Francis MOUREY SPC consultants C. R. Allen, 1919 TWI, 1940 Jidoka Jidoka T. Ohno JIT Kaizen S. Shingo TPS House,, Cho, 70 s Méthodes japonaises J. Womack & D. Jones K. Ishikawa,

Plus en détail

Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT

Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT Déploiement LEAN en PME PMI VOSGES DEVELOPPEMENT Michel PILON Consultant Formateur Lean Six Sigma. Certifiés Black Belt 6 Sigma depuis 1995. Formés par Mikel. J. Harry, créateur de la méthode chez Motorola.

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Des services innovants pour l'industrie automobile

Des services innovants pour l'industrie automobile AUTOMOBILE Des services innovants pour l'industrie automobile www.daher.com Concepteur et pilote de services Le secteur automobile est un atout industriel majeur de l Europe. En réduisant les cycles logistiques

Plus en détail

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français.

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. La 1ère plateforme d'auto-formation d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. "Lean Immersion vous propose une formation en ligne au Lean Manufacturing simple, illustrée et 100% francophone qui

Plus en détail

Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international

Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international H AAUUTTEESS EETTUUDEESS COMMEERRCCIIAALLEESS RRUUEE LLOUUVVRREEXX 144 44000000 LL II EEGEE Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international

Plus en détail

5 à 7 du 24 février 2009

5 à 7 du 24 février 2009 Lean Six Sigma 5 à 7 du 24 février 2009 L ambition de la simplification Pour passer de A Utilisation de deux méthodes complémentaires : Lean et 6 Sigma, utilisées par des entreprises industrielles et de

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation Démarche diagnostic Planification et organisation Processus de planification et de gestion de la demande Approvisionnement Niveau d inventaire Visite Organisation du travail Analyse de la chaîne de valeur

Plus en détail

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 Sommaire Chapitre 1 Introduction 1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 3. La gestion de production et les flux... 5 4. Gestion

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

Approche produit/processus comme dynamique de développement

Approche produit/processus comme dynamique de développement Donnez un avenir industriel à vos projets Approche produit/processus comme dynamique de développement Stéphane MICHEL Date : 24 / 06 / 2010 3, Avenue de l industrie, Adamantis bât. A - 31150 Bruguières

Plus en détail

FORMATION PDCA. Mise en œuvre - PDCA - 08/00 5S====> Vers l atelier, vers le bureau idéal 1

FORMATION PDCA. Mise en œuvre - PDCA - 08/00 5S====> Vers l atelier, vers le bureau idéal 1 FORMATION PDCA Mise en œuvre - PDCA - 08/00 5S====> Vers l atelier, vers le bureau idéal 1 PRINCIPE D'AMELIORATION CONTINUE L'AMELIORATION CONTINUE DOIT ETRE L'OBJECTIF PERMANENT DE TOUT ORGANISME LA PREMIERE

Plus en détail

Guide pratique des 5S

Guide pratique des 5S Guide pratique des 5S Christian Hohmann Résumé du livre 15/05/2010 Ce guide écrit par Christian Hohmann, expert en performance opérationnelle, présente la mise en œuvre des 5S d une façon très concrète.

Plus en détail

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean»

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Qui sommes nous? Vincia en quelques faits et chiffres Une présence et une expérience internationales Créé en 2001 60 consultants - 20 en France -

Plus en détail

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix.

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne ISO 9001 quand nous en voyons une. Nous pouvons vous aider à avoir

Plus en détail

Unissent leurs forces pour AUGMENTER LA VALEUR DE VOTRE ENTREPRISE EN AUGMENTANT LES PROFITS ET EN DIMINUANT LE RISQUE

Unissent leurs forces pour AUGMENTER LA VALEUR DE VOTRE ENTREPRISE EN AUGMENTANT LES PROFITS ET EN DIMINUANT LE RISQUE & Unissent leurs forces pour AUGMENTER LA VALEUR DE VOTRE ENTREPRISE EN AUGMENTANT LES PROFITS ET EN DIMINUANT LE RISQUE LE PROCESSUS POUR AUGMENTER LA VALEUR DE VOTRE ENTREPRISE 1. Déterminer la juste

Plus en détail

Le Management Lean. Michael Ballé. Excellence Systems Group Consultants 1

Le Management Lean. Michael Ballé. Excellence Systems Group Consultants 1 Le Management Lean Michael Ballé 1 Le «Gold Mine» Freddy a découvert Toyota en 1975 J étudie les programmes d amélioration depuis 15 ans Beaucoup essayent, peu réussissent, ceux qui réussissent le font

Plus en détail

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE Direction de projets et programmes La représentation par les processus pour les projets Système d Information (SI) La modélisation de l'entreprise par les processus devient

Plus en détail

Sommaire. Création et Historique p. 2 L équipe dirigeante p. 3. Cabinet de conseil au positionnement original p. 4 L offre SELENIS p.

Sommaire. Création et Historique p. 2 L équipe dirigeante p. 3. Cabinet de conseil au positionnement original p. 4 L offre SELENIS p. Présentation Sommaire Création et Historique p. 2 L équipe dirigeante p. 3 Expertise et Savoir-Faire Cabinet de conseil au positionnement original p. 4 L offre SELENIS p. 5-6 Quelques références p. 7 Les

Plus en détail

Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno)

Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno) Conception et simulation des systèmes de production Chapitre 6 Optimiser la production, l approche Toyota (Taiichi Ohno) Quelques méthodes en provenance du Japon : 1. Les 5 S 2. La chasse aux gaspillages

Plus en détail

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION LA GESTION DE PRODUCTION VUE SOUS L ANGLE DE LA QUALITE

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION LA GESTION DE PRODUCTION VUE SOUS L ANGLE DE LA QUALITE MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION LA GESTION DE PRODUCTION VUE SOUS L ANGLE DE LA QUALITE 1 Dans le passage de la norme ISO 9001 en version 2000, On parle souvent de Modèle de PROCESSUS : Le modèle

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

LTR 112 LOGISTIQUE INDUSTRIELLE ANNEE

LTR 112 LOGISTIQUE INDUSTRIELLE ANNEE LTR 112 LOGISTIQUE INDUSTRIELLE ANNEE 2012-2013 Maintenance CHAIRE LOGISTIQUE- TRANSPORT-TOURISME Julien GRANGE Plan 1. Introduction «TPM» 2. Le 5S 3. Le SMED 4. Le TRS Plan 1. Introduction Kaizen : 5S

Plus en détail

Conduite de projets informatiques. Rappel. Plan de la dernière partie. Principes généraux et techniques. Eric Bourreau

Conduite de projets informatiques. Rappel. Plan de la dernière partie. Principes généraux et techniques. Eric Bourreau Conduite de projets informatiques Principes généraux et techniques Eric Bourreau 1 Rappel Définition et terminologie Le découpage d un projet L estimation des charges Les techniques de planification L

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

Comment améliorer la performance de la paie?

Comment améliorer la performance de la paie? Comment améliorer la performance de la paie? La performance est aujourd hui un enjeu majeur des cabinets Le 67 e Congrès de l ordre des experts-comptables, qui s est tenu à Paris début octobre, a mis en

Plus en détail

Recommandations organisationnelles. Outils et guides. Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire

Recommandations organisationnelles. Outils et guides. Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire Recommandations organisationnelles Outils et guides Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire Mai 2013 Le document source est téléchargeable

Plus en détail

Historique de la qualité totale

Historique de la qualité totale Avant-propos Cet ouvrage est concentré sur les méthodes pour diminuer la non-qualité interne d une entreprise. Dans de nombreuses entreprises, le personnel ne voit pas l importance de bien faire du premier

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Intelligence Inventive

Intelligence Inventive Outils Communs de Diffusion de l'intelligence Economique Intelligence Inventive Evaluez la capacité d innovation de votre entreprise L intelligence inventive L intelligence inventive est la contribution

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

TAUX DE TRANSFORMATION

TAUX DE TRANSFORMATION Table des matières 1 Le choix des produits...2 2 La politique tarifaire...4 Introduction Afin de convertir efficacement vos visiteurs en acheteurs, il faut veiller à ne jamais les décevoir. La cause première

Plus en détail

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information L'outil solution personnalisable pour sélectionner et évaluer les capacités des commerciaux L'écart d'efficacité entre un commercial "moyen" et un "bon"

Plus en détail

processus cliniques et administratifs en santé

processus cliniques et administratifs en santé Centre de santé et de services sociaux Du Nord de Lanaudière Les principes de la pensée LEAN appliqués s aux processus cliniques et administratifs en santé Marcelle Lajoie Directrice des programmes multiclientèles

Plus en détail

FORMATION LEAN EXECUTIVE SESSION 1 JOUR

FORMATION LEAN EXECUTIVE SESSION 1 JOUR LEAN EXECUTIVE SESSION 1 JOUR 9 DÉC 2015 / 2 MARS / 1 JUIN / 27 SEPT / 6 DÉC 2016 Partager les préalables et fondamentaux pour conduire une démarche de transformation Lean Appréhender le chemin à parcourir

Plus en détail

LEADERSHIP & MANAGEMENT

LEADERSHIP & MANAGEMENT LEADERSHIP & MANAGEMENT 3 JOURS SEQUENCES Présentation DE LA VISION A L ACTION Diriger aujourd hui un service, une direction régionale, une filiale ou une entreprise nécessite la maîtrise des outils et

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel :

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel : La méthode ITIL plan Introduction C est quoi ITIL? Utilisation d ITIL Objectifs Les principes d ITIL Domaines couverts par ITIL Les trois versions d ITIL Pourquoi ITIL a-t-il tant de succès Inconvénients

Plus en détail

LES FORCES DE L APPROCHE LEAN SIX SIGMA MTE MELIOR

LES FORCES DE L APPROCHE LEAN SIX SIGMA MTE MELIOR LES FORCES DE L APPROCHE LEAN SIX SIGMA MTE MELIOR P 1 FACTEURS QUI FONT LA FORCE DE LEAN SIX SIGMA 1. L intégration de Lean et de Six sigma 2. Des rôles et responsabilités bien définis 3. Un géré MTE

Plus en détail

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT Préface de Xavier QUÉRAT-HÉMENT La réussite de toute entreprise, comme le savent les opérationnels au contact de clients de plus en plus exigeants et soumis à une règlementation qui s étoffe régulièrement,

Plus en détail

Maintenance Industrielle

Maintenance Industrielle Maintenance Industrielle et Gestion des Risques Industriels Maintenance Industrielle Chapitre 2: Organisation de la fonction maintenance Dr. N.LABJAR Année universitaire 2013-2014 Processus de Production

Plus en détail