THÈSE. présentée devant. L Institut National des Sciences Appliquées de Lyon. pour obtenir LE GRADE DE DOCTEUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THÈSE. présentée devant. L Institut National des Sciences Appliquées de Lyon. pour obtenir LE GRADE DE DOCTEUR"

Transcription

1 THÈSE présentée devant L Institut National des Sciences Appliquées de Lyon pour obtenir LE GRADE DE DOCTEUR ÉCOLE DOCTORALE : Ecole Doctorale Informatique Information et Société Par Loubna ALI Ingénieur Electronique Titre : Gestionnaire d infrastructure distribuée Soutenance 13 novembre 2008 Jury Frédérique BIENNIER Professeur, Laboratoire LIESP INSA de Directeur de Thèse Lyon Dominique RIEU Professeur, Laboratoire LIG Grenoble Examinateur, Rapporteur Eric RONDEAU Professeur, CRAN - Faculté des Sciences et techniques de Nancy Examinateur, Rapporteur Jacques MALENFANT Professeur, Laboratoire LIP6-Paris Examinateur Samir TATA Maître de Conférences, TELECOM & Management SudParis Examinateur LABORATOIRE D'INFORMATIQUE POUR L'ENTREPRISE ET LES SYSTEMES DE PRODUCTION LIESP - Lyon, France

2

3 RESUME Gestionnaire d infrastructure distribuée Les contraintes de flexibilité et réactivité sur les entreprises conduisent cellesci à de nouvelles formes organisationnelles : alliances, réseaux et autres organisations collaboratives. Le partage des systèmes d information conduit à utiliser un processus commun interentreprises. Ce processus distribué utilise les technologies de l information et de la communication qui sont à leur tour renforcent la diffusion de tels processus. Ainsi, ces nouvelles architectures organisationnelles utilisent largement des infrastructures distribuées ce qui impose de prendre en compte des contraintes de sécurisation, de contrôle d accès et de gestion de la qualité de service. En outre, du fait de l évolutivité de ces organisations, le système de management de l infrastructure distribué doit permettre de réaliser un management pro-actif (pour s adapter au mieux aux changements de contexte) et autonome (de manière à garantir l agilité du système). Pour répondre à ces besoins, nous proposons de coupler la modélisation des processus d entreprise à la modélisation de l infrastructure distribuée pour établir des prévisions d usage de l infrastructure (ce qui permet de réaliser une gestion proactive) et d utiliser les données collectées via le système d administration pour surveiller et gérer la qualité de service de bout en bout. Pour garantir l agilité du système de management, nous avons choisi de l implémenter dynamiquement grâce à une plate-forme d agents mobiles (les aglets). Notre architecture de management est basée sur un système d administration multi-niveaux (suivant l organisation hiérarchique de l infrastructure distribuée de l organisation collaborative) décentralisé (respectant ainsi les zones de responsabilité). Cette plate-forme constitue un point d interconnexion non seulement entre les différentes zones géographiques de l organisation mais aussi entre les différents niveaux de décision dans le système de management. L intégration d un mécanisme de composition d agents offre une grande flexibilité et permet de définir «à la demande» les outils nécessaires à l administration. Enfin, notre plate-forme ne se limite pas à la gestion pro-active de l infrastructure, elle permet également de supporter des mécanismes de sécurité en pouvant générer les agents capables de mettre en œuvre des fonctionnalités d authentification ou d autorisation. Mots-clés : Systèmes de management, sécurité, Optimisation des entreprises virtuelles, réingénierie de processus de business, modélisation d'entreprise et agents mobiles.

4

5 ABSRACT Distributed infrastructure management system The diffusion of the TIC and the constraints of flexibility and reactivity on the companies lead those to new organizational forms: alliances, networks and another definition of BP inter enterprise in addition of an increased division of the information systems. These new organizational architectures largely use distributed infrastructures what forces to take into account: the security constraints, the access control and the quality of service management. Since of evolutionarily of these organizations, the distributed infrastructure management system must allow the realization of proactive management (to adapt as well as possible to the context changing) and autonomous (so as to guarantee the system agility). To realize these needs, we propose to couple the processes modelling of company with the distributed infrastructure modelling to establish forecasts of the infrastructure utilization (which make the realization of a proactive management possible) and to use the collected data via the administration system to monitor and manage the quality of service from beginning to end. To guarantee the agility of the management system, we chose to implement it dynamically thanks to a mobile agents (aglets) platform. Our management architecture is based on a multilevel administration system (according to the hierarchical organization of the distributed infrastructure of the virtual enterprise) and it is decentralized (thus respecting the responsibility zones). This platform constitutes a point of interconnection not only between the various geographical organization areas but also between the various levels of decision in the management system. The integration of agent s composition mechanism offers a great flexibility and makes it possible to define "in the request" the necessary administration tools. Lastly, our platform is not limited to the proactive infrastructure management; it makes the possibility also to support security mechanisms while generating the agents able to execute the functionalities of authentication or authorization. Key-words: management systems, security, Optimization of the virtual enterprises, process of business reengineering, enterprises modelling and mobile agents.

6

7 REMERCIEMENT Un immense Merci à Madame BIENNIER, pour son soutien, sa gentillesse, et son bienveillance. Mes remerciements vont également à Madame Dominique Rieu, Professeur au département informatique de l IUT 2 rattaché à l Université Pierre Mendés-France de Grenoble, d avoir accepté de rapporter mon mémoire de thèse et d avoir accepté de participer au jury. Monsieur Eric Rondeau, Professeur à l Université Nancy 1, d avoir accepté de rapporter mon mémoire de thèse et d avoir accepté de participer au jury. Monsieur Jacques MALENFANT, professeur en informatique à l Université Pierre et Marie Curie, d avoir accepté de participer au jury. Monsieur Samir TATA, Maître de Conférences à Institut National des télécommunications de SudParis (TELECOM & Management SudParis), d avoir accepté aussi de participer au jury.

8

9 Table des matières Loubna ALI 9

10 CHAPITRE1 INTRODUCTION GENERALE PARTIE I SYSTEMES DISTRIBUES ET ADMINISTRATION: CONTEXTE, NOTIONS DE BASE, PROBLEMATIQUES ET SOLUTIONS CHAPITRE2 CONTEXTE Introduction Organisation d un processus distribué Interopérabilité et gestion de la performance globale Gestion du processus commun Système de surveillance des activités de business Prise en compte des contraintes de sécurité Organisation d un projet de sécurité Spécification des besoins de sécurité Conception Réalisation Mise en œuvre Conclusion CHAPITRE3 DIFFERENTS FONCTIONS D ADMINISTRATION Introduction Architecture et protocoles traditionnels de management de réseau Architecture OSI (Interconnexion de systèmes ouverts) Architecture et protocoles Internet Modèle de management MANDAS Convergence de ces approches et limites Gestion des profils et identification de contexte en utilisant des approches liées aux systèmes de sécurité Gestion des connaissances sur les profils Contrôle d accès : principes et pratique Gestion d accès basée sur les rôles Intégration de la protection RBAC sur les Workflows dans les processus de business Le système de protection IDS Architectures de base du système de détection d intrusion (IDS) Méthodes de détection Types de signatures dans le système administration Analyse des indicateurs de management en utilisant Process-Mining : Détecter les anomalies en utilisant Process-Mining (α-algorithm) Utilisation de l algorithme α Détection d intrusions en utilisant Process-Mining (la méthode ADAM) Conclusion CHAPITRE4 NOUVELLES TECHNOLOGIES D ADMINISTRATION Introduction Intégration des contraintes de qualité de service : Service Level Agreement (SLA) Services de management de SLA Indicateurs et surveillance des services de business Indicateurs de qualité pour les applications de business Agents mobiles : définition, classification, enjeux d utilisation et typologies Définition des agents et des agents mobiles Classification des agents selon leurs propriétés Enjeux de l utilisation d agents mobiles Typologie des agents mobiles Administration proactive Gestion proactive des réseaux en utilisant l intelligence artificielle Gestion proactive de sécurité en utilisant le trafic de MIB Administration proactive des systèmes distribués en utilisant les agents mobiles Principe de système distribué et proactif de gestion Système de gestion en utilisant la plate-forme «Aglets»...91 Loubna ALI 10

11 4.5 Administration autonome Définition Différents aspects de l administration autonome Conclusion PARTIE II ADMINISTRATION DYNAMIQUE DES RESEAUX ET ARCHITECTURES DISTRIBUES.97 CHAPITRE5 MODELE GENERIQUE D ADMINISTRATION Problématique Cycle de vie de système d administration Modèle générique d administration Système d administration de BP basé sur les rôles Modèle global du système d administration Utilisation des équations SLA dans le modèle d administration Modèle d administration en utilisant les agents mobiles Organisation du système global d administration Conclusion CHAPITRE6 ARCHITECTURE POUR UN SYSTEME D ADMINISTRATION AGILE ET AUTONOME Introduction Architecture globale du système de management Plate-forme à base d agents mobiles Organisation de la base de données Implémentation de la plate-forme Moniteur global et rapports sur le contexte Organisation du système d administration Implémentation des agents mobiles dans le système d administration Organisation distribuée de la plate-forme de management Algorithme de management des gestionnaires de zone Algorithme de management des sondes de surveillance Algorithme de management des serveurs Conclusion CHAPITRE7 GESTION DE LA SECURITE ET DE LA QUALITE DE SERVICE Introduction Gestion de la sécurité Besoins de sécurité Modèle de sécurité Architecture de sécurité Utilisation des agents mobiles pour assurer la sécurité (contrôle d accès selon les contextes et authentification) Organisation de notre architecture de sécurité dans un réseau distribué Qualité de service dynamique Définition de la qualité de service dynamique Agents mobiles pour un monitoring proactif Conclusion CHAPITRE8 ETUDE DE CAS ET RESULTATS Architecture du prototype Cas d usage retenu Partie informationnelle du prototype de management Base de données MySQL: Interface de gestion Interface principale de gestion Interface sur les aglets Sous-interface sur les utilisateurs Sous-interface PHPMyadmin Sous-interface d envoi des messages Loubna ALI 11

12 8.4 Partie fonctionnelle du prototype de management Recherche des informations de management Conclusion CHAPITRE9 CONCLUSION GENERALE ET PERSPECTIVES ANNEXE A ANNEXE A Loubna ALI 12

13 Table des figures Loubna ALI 13

14 Figure (1.1) : Relation entre le système d administration et les différents composants de l infrastructure distribuée Figure (1.2) : Composants du modèle de processus présentés en plusieurs parties. 21 Figure (2.1) : Gestion SOA du référentiel d'entreprise. [Rivard,2005] p : Figure (2.2) : Organisation hiérarchique d une infrastructure distribuée. [Rivard,2005]. p : Figure (2.3) : Modèle techno-fonctionnel de SOA [Rivard,2005] p : Figure (2.4) : Cycle de vie du projet de sécurité avec la proposition des méthodes de sécurité. [Ali,2004]. P : Figure (2.5) : Démarche globale d EBIOS. [Nationale,2004]. P : Figure (2.6) : Différentes étapes de méthodes OCTAVE pour classifier les risques. [Alberts,2003]. P : Figure (3.1) : Interaction de management avec les ressources en utilisant l agent SNMP et la base MIB. [Hunt,1997], p : Figure (3.2) : Modèle de management MANDAS. ([Bauer,1997] P : 509)...48 Figure (3.3) : Architecture de WFMS basé sur la RBAC. ([Samarati,1994] P: 41). 51 Figure (3.4) : Différents niveaux de compositions du BP...55 Figure (3.5) : Relation entre : rôle, tâche et utilisateur Figure (3.6) : Architecture de WFMS basé sur le RBAC. ([Liu,2004]. P: 383) Figure (3.7) : Réseau protégé par NIDS. ([Daniels,1999] P : 5)...59 Figure (3.8) : Modèle conceptuel du NIDS. ([Gagnon,2004], P : 24)...59 Figure(3.9) : Exemple d un tableau de journal de log [Aalst,2004b] P : Figure(3.10) : Modélisation de flow de processus en utilisant réseau de Petri [Aalst,2004b] p : Figure (3.11) : Exemple d un processus d achat sur un site Web [Aalst,2004b] P : Figure (3.12) : Phase d entrainement de ADAM [Barbara,2001b] P : Figure (3.13) : Phase de test d ADAM [Barbara,2001b] P : Figure (4.1) : Service de bout en bout et contrat de service. [Forum,2004] P: Figure (4.2) : Composition hiérarchique de processus de business dans l entreprise. [Forum,2004] P : Figure (4.3): Relations entre KQI, KPI et SLA. [Forum,2004] P : Figure (4.4) : Relations entre les ressources de services de business et les (KQIs, KPIs). [Forum,2004] P : Figure (4.5) : Utilisation d ARM pour mesurer la performance des applications. [Forum,2004] P : Figure (4.6) : Utilisation des KQI et KPI avec le système de management et l interface ARM Figure (4.7) : Architecture de gestion proactive et le service de vérification. ([Franceschi,1997], P: 169)...85 Figure (4.8) : Attaques de type déni de service distribué (DDOS). ([Cabrera,2001] p : 612)...86 Figure (4.9) : Cycle de vie de l attaque DDOS...87 Figure (4.10) : Utilisation de SNMP pour collecter les informations...88 Figure (4.11) : Système de surveillance. ([Hood,1997] P : 1149)...88 Loubna ALI 14

15 Figure (4.12) : Interactions entre les serveurs de système de gestion. ([Mathieu,2004] P :146)...90 Figure (4.13) : Cycle de vie d un Aglet. ([Lange,1998b] P : 39)...91 Figure (5.1) : Cycle de vie de système de management Figure (5.2) : Modèle du processus d une organisation distribuée Figure (5.3) : Intégration du contrôle d accès dans le modèle Figure (5.4) : Modèle global de processus avec les indicateurs Figure (5.5) : Différents types de ressources proposées par [Mathieu,2004] Figure (5.6) : Informations fournies par le contexte Figure (5.7) : Différents types de données et des journaux de logs Figure (5.8) : Base de données historique Figure (5.9) : Journal de log de Workflow Figure (5.10) : Utilisation des équations de SLA dans le modèle d administration Figure (5.11) : Interaction de l agent mobile avec l environnement Figure (5.12) : Organisation du système global de management Figure (6.1) : Architecture globale du système de management Figure (6.2) : Système d administration multi-niveaux Figure (6.3) : Installation des agents codes Figure (6.4) : Utilisation de l agent code pour surveiller les différents types des nœuds Figure (6.5) : Envoi des agents action vers les sites désirés Figure (6.6) : Utilisation de l agent action pour gérer le système et assurer la sécurité Figure (6.7) : Décomposition hiérarchique du système de management Figure (6.8) : Organisation multi-niveaux du système de management Figure (6.9) : Graphiques de LDS utilisés avec leurs significations Figure (6.10) : Algorithme de management des gestionnaires de zone Figure (6.11) : Algorithme de management des sondes de surveillance Figure (6.12) : Algorithme de management des serveurs Figure (7.1) : Composants du système de management de sécurité Figure (7.2) : Architecture globale de sécurité dans un réseau distribué Figure (7.3) : Différentes parties de l architecture de sécurité Figure (7.4) : Exemple d un scénario de management Figure (7.5) : Différentes étapes pour accéder aux applications ou aux ressources Figure (7.6) : Composants qui décrivent le contexte Figure (7.7) : Modèle de service du processus de business Figure (7.8) : Modèle de système de management basé sur le contexte Figure (8.1) : Modèle de prototype Figure (8.2) : Différentes parties de la base de données de gestionnaire Figure (8.3) : Informations expliquant le fonctionnement des agents Figure (8.4) : Interface d identification Figure (8.5) : Interface principale d administration Figure (8.6) : Interface d administration concernant les aglets Loubna ALI 15

16 Figure (8.7) : Sous-interface de consultation de types et des informations des aglets Figure (8.8) : Interface d administration concernant les informations générales sur les utilisateurs Figure (8.9) : Sous-interface d identification pour accéder à PHPMyadmin Figure (8.10) : Sous-interface d envoi principale d administration des messages. 164 Figure (8.11) : Tableau des informations sur les utilisateurs Figure (8.12) : Fichier de log de mail Figure (8.13) : Résultats obtenus de notre programme de calcule Figure (8.14) : Courbe montrant le nombre de paquets passant au serveur dans une tranche du temps Loubna ALI 16

17 Chapitre1 Introduction générale Loubna ALI 17

18 De récents changements économiques ont conduit les entreprises à opérer des recentrages métier. Cette focalisation s accompagne d une logique d externalisation/collaboration entre entreprises conduisant à de nouvelles stratégies d organisation qui intègrent une partie de l environnement dans l organisation propre de l entreprise (alliances, entreprises virtuelles ou étendues, «supply chain» ) ainsi qu à un partage accru des systèmes d information afin de conserver la cohérence globale. Ces stratégies de collaborations rendent les frontières des entreprises de plus en plus diffuses compte tenu de la nécessaire ouverture des systèmes d information vers les partenaires. Faisant largement appel à l infrastructure distribuée, ces organisations imposent d offrir un système de gestion de la performance «de bout en bout», adaptatif et proactif de manière à optimiser l infrastructure existante en s adaptant au niveau de qualité de service demandé pour garantir le bon fonctionnement des activités de business, des équipements et des applications dans l infrastructure distribuée. Cette optimisation doit aussi tenir compte des contraintes de sécurité inhérentes au contexte de relations interentreprises. Ces besoins de management impliquent de mettre en place un système de surveillance qui, en utilisant les protocoles classique d administration réseau, permet d acquérir les informations sur le comportement de l infrastructure. A partir de ces informations, il faut procéder au calcul des indicateurs de performance adéquats (en fonction des contraintes de qualité de service à prendre en compte) afin de contrôler le système distribué et d entreprendre des actions de management adaptées. Dans la littérature, plusieurs architectures et moyens de management ont été proposées pour résoudre le problème de gestion des réseaux, des systèmes d information et des processus de business : l architecture OSI, les protocoles de management de l Internet, le modèle MANDAS, les systèmes de détection des intrusions, etc. Malheureusement, aucune de ces architectures de management ne peut répondre à l ensemble des besoins : gestion distribuée «de bout en bout» (i.e. intégrant le réseau et le système d information), adaptative et proactive. En effet, pour répondre aux contraintes de flexibilité et réactivité des organisations collaboratives, il faut non seulement recourir à un système d administration autonome et proactif mais aussi intégrer les contraintes de sécurisation. En outre, le partage d information entre partenaires suppose de mettre en place des mécanismes de sécurité, de contrôle d accès et de gestion de la qualité de service. Pour cela, nous proposons d intégrer les spécifications du système d information pour fournir des indicateurs qui Loubna ALI 18

19 permettent de calculer les paramètres de qualité de service de bout en bout et diagnostiquer la situation (ou le contexte actuel) de cette organisation distribuée afin de pouvoir adapter la configuration de l infrastructure. Cette opération est réalisable à condition de disposer d un système de surveillance qui doit être agile (le système d administration doit pouvoir s adapter aux changements structurels), s adapter aux besoins et prendre en compte les contraintes «temps réel». Différents travaux permettent de répondre (partiellement) à ces objectifs : Les services de management de contrats de service (SLA) utilisent différents types d indicateurs de performance pour évaluer le niveau de qualité de service. Les moyens d analyse des indicateurs de performance comme ADAM et l algorithme α, basés sur la notion de processus de «mining», permettent de tirer parti du contexte. L utilisation des agents mobiles dans le domaine de management des réseaux distribués permet d apporter agilité et comportement dynamique. Or aucune de ces approches ne permet à elle seule de bâtir une architecture de management distribuée, agile et proactive. Il faut en effet que le système puisse contrôler la qualité de service (gestion contractualisée éventuellement) mais aussi pouvoir s adapter et définir des indicateurs (et donc des processus de collecte et de calcul) correspondant au contexte. Pour répondre à ces problèmes, nous proposons de coupler la modélisation des processus d entreprise à la modélisation de l infrastructure distribuée pour : Utiliser les spécifications des processus pour établir des prévisions d usage de l infrastructure et permettre une gestion proactive de celle-ci. Utiliser les données collectées via le système d administration de l infrastructure pour reconstruire les processus effectivement mis en œuvre et donc suivre leur évolution. Développé à la suite du projet «Service de communication de bout en bout», notre projet s intéresse principalement à la mise en place d un système de reporting couplé au système d administration de l infrastructure, la gestion des traces laissées dans les journaux de logs et autres systèmes de contrôle permet de reconstruire partiellement les workflows effectifs (en s intéressant principalement aux parties de processus «interentreprises») et d évaluer s il convient ou non d amender les politiques de collaboration. Pour cela, nous nous intéressons à la modélisation de " signatures applicatives " (c.à.d. les informations repérant le comportement) et à leur intégration dans le système de modélisation. Loubna ALI 19

20 Outre l utilisation de ces signatures, il faut aussi intégrer leur mise à jour pour répondre aux besoins en fonction du contexte et prendre en compte les changements de qualité de service en fonction des contrats et des relations de collaboration interentreprises. L architecture de notre système (figure 1.1) est construite autour du système d information distribué et de l architecture de communication (intégrant les limites de responsabilité). Elle comporte différents modules : le système de surveillance, la plate-forme de management contenant les moyens et les méthodes de management et un orchestrateur supportant la mise en œuvre du système de management. Figure (1.1) : Relation entre le système d administration et les différents composants de l infrastructure distribuée. Ainsi, comme le montre la figure 1.2, pour supporter efficacement les processus métier, notre architecture est composée de différents composants : Le composant «organisation» intègre la modélisation du système d information (en incluant infrastructure, information et processus de business). Le composant «administration» contient les composants concernant les indicateurs de performance et de qualité de service qui sont utilisés par les systèmes de détection des fautes ou le système de management. Ces indicateurs sont les éléments clefs du processus de gestion. Le composant «implémentation» intègre l outillage de la plate-forme de management (différentes procédures d acquisition des informations, de calcul d indicateurs, mais aussi moyens et méthodes de management) qui supportera la tâche de gestion de l infrastructure distribuée. Ce composant repose sur une plate-forme d agents mobiles (les aglets) et doit s interfacer Loubna ALI 20

21 avec les composants techniques du système d information de l entreprise. L utilisation d agents mobiles pouvant être créés à partir de patron permet de construire un système agile pouvant s adapter dynamiquement au contexte. Figure (1.2) : Composants du modèle de processus présentés en plusieurs parties. Outre son rôle dans la tâche de management, notre plate-forme à base d agents mobiles peut aussi contribuer à assurer des fonctions de sécurité en construisant dynamiquement des agents chargés de mettre en œuvre les procédure d authentification, d autorisation et en identifiant et prédisant les fautes ou les attaques pour les éliminer avant que le réseau s arrête. Ce mémoire est organisé en deux parties : état de l art puis présentation de notre contribution. L état de l art débute par une présentation de contexte (chapitre 2) afin de préciser le cahier des charges et poser le problème de la définition du comportement en modélisant un processus distribué et en intégrant les contraintes de protection du système d information. Nous baserons notre approche sur l organisation des processus interentreprises et des moyens à mettre en œuvre pour les supporter. Dans un deuxième temps, nous prendrons en compte les contraintes de sécurité en nous intéressant aux Loubna ALI 21

22 méthodes qui pourrons être mises en œuvre pour construire une politique de sécurité adaptée et pour la mettre en œuvre. Après avoir précisé le contexte, les chapitres suivants porteront plus particulièrement sur les éléments à intégrer dans un système de gestion d infrastructure distribuée agile afin de suivre les contraintes d évolution d une entreprise virtuelle. Dans un premier temps (chapitre 3), notre étude portera sur les approches classiques concernant la gestion de : La qualité de service : Nous exposerons d abord les méthodes traditionnelles permettant de collecter des données liées au monitoring du système (protocoles traditionnels de management) puis nous présenterons des méthodes permettant de réaliser les différentes tâches de gestion. La sécurité : dans un contexte de relations internetreprises, nous avons choisi de privilégier la gestion des profils et du contrôle d accès (contrôle d accès basé sur les rôles, détection d intrusion).. Dans un deuxième temps (chapitre 4), nous prendrons en compte les contraintes de relation interentreprises et d agilité. La gestion «contractualisée» de la qualité de service passe par la mise en œuvre de contrats de type SLA. Ces contrats font appel à une large variété d indicateurs de performance, éventuellement calculables à la demande à partir des informations de bas niveau collectées via les protocoles traditionnels, indicateurs qui peuvent aussi être utilisé pour évaluer le contexte. Les contraintes de distribution et d agilité peuvent quant à elle être prises en compte mettant en œuvre une technologie distribuée (par exemple une plate-forme d agents mobiles) et en intégrant les principes des systèmes de gestion autonomes («autonomic computing»). Cet état de l art montre que des solutions ponctuelles existent mais qu il faut définir une structure d intégration afin d avoir une architecture qui prenne en compte les besoins sur le fonctionnement et qui puisse être générée dynamiquement. Dans un premier temps (chapitre 5), nous définirons l architecture globale de management. Cette architecture permet d intégrer les vues technologiques (liées à la description de l infrastructure), organisationnelles (décrivant les processus de business et l organisation de l entreprise) et le système de management. Pour cela, nous définirons un modèle générique de processus de management qui permet d orchestrer les composants qui sont associés soit aux moyens de collecte d informations (en se basant sur les protocoles d administration) soit aux méthodes d administration comme ADAM. Les contraintes d agilité et de distribution du système liées au contexte de l entreprise virtuelle imposent de construire un système de gestion qui soit adaptatif et organisé de manière décentralisée. Pour Loubna ALI 22

23 répondre à ces contraintes, nous proposerons une solution de type système autonome (chapitre 6) qui met en œuvre des agents mobiles qui pourront être générés selon besoins. Basée sur une plate-forme d aglets, notre solution permet de représenter et utiliser différents types d agents qui, par des opérations de paramétrage et de composition, pourront permettre au système de management d avoir une grande variété de comportements. Enfin, cette solution est organisée de manière distribuée en respectant les contraintes issues des relations interentreprises (limites de responsabilité ). Enfin, pour prendre en compte les contraintes propres à un environnement distribué interentreprises (sécurité et qualité de service de bout en bout) nous proposerons dans le chapitre sept d intégrer les solutions de sécurité et la définition de modèles de contexte dans notre architecture globale. Nous conclurons cette partie par la présentation de notre prototype de système de management. Loubna ALI 23

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

Comment assurer la conformité des systèmes informatiques avec les référentiels et normes en vigueur

Comment assurer la conformité des systèmes informatiques avec les référentiels et normes en vigueur Comment assurer la conformité des systèmes informatiques avec les référentiels et normes en vigueur Quels outils mettre en œuvre pour garantir une sécurité informatique maximale et conforme aux exigences

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Gérer le risque opérationnel ORM - Operational Risk Management Juin 2008 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise GM Gouvernance PR Projets IS Systèmes d Information SO Service Management 1 Le risque

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES Introduction : Le management des risques est un processus qui permet au Business Manager d équilibrer les coûts économiques et opérationnels et faire du

Plus en détail

Risques d accès non autorisés : les atouts d une solution IAM

Risques d accès non autorisés : les atouts d une solution IAM Risques d accès non autorisés : les atouts d une solution IAM Comment l'entreprise peut-elle réduire ses risques informatiques liés aux droits d accès des utilisateurs Livre Blanc Introduction Tous les

Plus en détail

Propriété de VISEO SA reproduction interdite

Propriété de VISEO SA reproduction interdite Propriété de VISEO SA reproduction interdite 1 Gilles PEREZ Directeur Activité SCO Gilles.perez@viseo.com Speakers Mehdi KHARAB Responsable Colibri France mkharab@colibri-aps.com Comment répondre aux nouveaux

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Gérez efficacement vos flux d entreprises.

Gérez efficacement vos flux d entreprises. Gérez efficacement vos flux d entreprises. g geai* répond au besoin de gestion des flux de données inter et intra-entreprises. Vous maîtrisez vos flux autour d une application centralisée. *EAI : Enterprise

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION TROISIEME PARTIE LES PROGICIELS DE GESTION INTEGREE TABLE DES MATIERES Chapitre 1 : LA PLACE DES PGI... 3 Chapitre 2 : LE CYCLE DE VIE DES PGI... 6 Questions de cours...

Plus en détail

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle Introduction à la norme ISO 27001 Eric Lachapelle Introduction à ISO 27001 Contenu de la présentation 1. Famille ISO 27000 2. La norme ISO 27001 Implémentation 3. La certification 4. ISO 27001:2014? 2

Plus en détail

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique La gestion Citrix Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique Dans les environnements informatiques complexes, une relation de support technique proactive s avère essentielle.

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot

les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot Introduction Le Système d Information Les fonctions du SI Un système d information collecte diffuse, transforme et stocke

Plus en détail

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS 5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS Philippe Nicard, Directeur Opérations SaaS et Support Julien Galtier, Senior Manager consulting SIRH, ACT-ON Agenda L origine du SaaS Vers une démarche SaaS

Plus en détail

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa DC Informatique et Système d Information :

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa DC Informatique et Système d Information : Annonces internes Sonatrach recherche pour sa DC Informatique et Système d Information : Un Directeur Système d Information Système d Information Gestion Système d Information Métier Décisionnel et Portail

Plus en détail

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Success story client : développement d applications Web avec mode déconnecté Depuis quatre ans, les applications de guichet pour

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes

De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes Le 13 mars 2008 Introduction 2 Le développement de la pratique collaborative dans les entreprises et les

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 8 26/09/2013 16:49 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence Sciences, technologies, santé mention Informatique

Plus en détail

Systèmes d Information pour la Production

Systèmes d Information pour la Production Systèmes d Information pour la Production Introduction générale E. Tranvouez (erwan.tranvouez@univ-amu.fr) Départ. Génie Industriel & Informatique Propos Liminaires Objectif du cours 3 Compréhension des

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée Colloque : Systèmes Complexes d Information et Gestion des Risques pour l Aide à la Décision Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée BELKADI

Plus en détail

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client.

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client. Les PGI Les Progiciels de Gestion Intégrés sont devenus en quelques années une des pierres angulaire du SI de l organisation. Le Système d Information (SI) est composé de 3 domaines : - Organisationnel

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM)

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) LA BOITE A OUTILS DE L ACHETEUR DE BPM Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) La boîte à outils de l acheteur de solution BPM -

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

2. Technique d analyse de la demande

2. Technique d analyse de la demande 1. Recevoir et analyser une requête du client 2. Sommaire 1.... Introduction 2.... Technique d analyse de la demande 2.1.... Classification 2.2.... Test 2.3.... Transmission 2.4.... Rapport 1. Introduction

Plus en détail

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information 2 à nouveau contexte, nouvelle vision de la sécurité Nouveaux usages et nouvelles technologies,

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

ActiveSentry : le monitoring permanent de la sécurits. curité des architectures Internet

ActiveSentry : le monitoring permanent de la sécurits. curité des architectures Internet ActiveSentry : le monitoring permanent de la sécurits curité des architectures Internet OSSIR 11/09/2001 Fabrice Frade Directeur Technique Intranode 2001 Qui est Intranode? Intranode est un éditeur d une

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE Direction de projets et programmes La représentation par les processus pour les projets Système d Information (SI) La modélisation de l'entreprise par les processus devient

Plus en détail

L EAI. par la pratique. François Rivard. Thomas Plantain. Groupe Eyrolles, 2003 ISBN : 2-212-11199-1

L EAI. par la pratique. François Rivard. Thomas Plantain. Groupe Eyrolles, 2003 ISBN : 2-212-11199-1 L EAI par la pratique François Rivard Thomas Plantain ISBN : 2-212-11199-1 Table des matières Avant-propos................................................ Quel est l objectif de cet ouvrage...............................

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

SOeMAN SIRH Solution collaborative

SOeMAN SIRH Solution collaborative SOeMAN SIRH Solution collaborative La solution collaborative d aide à l organisation et au pilotage stratégique Reflex Training, entreprise d excellence OSEO 4 rue André Moinier 63000 Clermont Ferrand

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement Mme BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT PLAN Introduction Partie I : le records management Qu est ce que le RM? Les principes du RM Les objectifs du RM Les enjeux du RM Les étapes de la mise

Plus en détail

Développez votre système d'information en toute simplicité

Développez votre système d'information en toute simplicité Développez votre système d'information en toute simplicité IT CONSULTING HOSTING as a service SR opérations SA Société suisse fondée en 2003, SR opérations SA est une filiale de SRF groupe SA. SR opérations

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm. WEB15 IBM Software for Business Process Management un offre complète et modulaire Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.com Claude Perrin ECM Client Technical Professional Manager

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Colloque 2005 de la Sécurité des Systèmes d Information Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Mercredi 7 décembre 2005 Du contrôle

Plus en détail

Bien comprendre les fonctionnalités d'une GED

Bien comprendre les fonctionnalités d'une GED Bien comprendre les fonctionnalités d'une GED StarXpert 2011 STARXPERT - Siège social : 100 rue des Fougères 69009 LYON SAS au capital de 40 000 - Siret : 449 436 732 00035 - NAF : 723Z Table des matières

Plus en détail

Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE

Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE AVANTAGES CLÉS Infrastructure RSA Security Analytics Collecte distribuée grâce à une architecture modulaire Solution basée sur les métadonnées

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

Description et illustration du processus unifié

Description et illustration du processus unifié USDP Description et illustration du processus unifié Définit un enchaînement d activités Est réalisé par un ensemble de travailleurs Avec des rôles, des métiers Avec pour objectifs de passer des besoins

Plus en détail

Symantec CyberV Assessment Service

Symantec CyberV Assessment Service Symantec CyberV Assessment Service Cyber-résilience : gagnez en visibilité Le cyber-espace, monde technologique hyperconnecté constamment en évolution, offre des opportunités inégalées de connectivité,

Plus en détail

ROK SOLUTION. Intelligence Collaborative DIRECTION QUALITÉ

ROK SOLUTION. Intelligence Collaborative DIRECTION QUALITÉ ROK SOLUTION Intelligence Collaborative DIRECTION QUALITÉ SOMMAIRE o Qui sommes-nous o Présentation de la plateforme o La valeur ajoutée de ROK o Cas Pratiques o L innovation au service du collaboratif

Plus en détail

Talend Technical Note

Talend Technical Note Mars 2011 Page 1 sur 5 Le MDM offre un hub central de contrôle et une vision unique des données maître de l'entreprise, quelles que soient les disparités entre les systèmes source. Il assure que les données

Plus en détail

Luxembourg School for Commerce 1

Luxembourg School for Commerce 1 Les Midis de la Conso - 24 avril 2012 - Quelques clés pour l optimisation du processus de consolidation Olivier Nardi Luxembourg Country Manager LE PEUT SE DIVISER EN 3 GRANDES ÉTAPES : Process Input Output

Plus en détail

JOUR 1 - MATIN Première approche de l'architecture métier

JOUR 1 - MATIN Première approche de l'architecture métier Version du 0/0/202 JOUR - MATIN Première approche de l'architecture métier Présentation de la formation exceptionnelle Connaître le cadre de la formation Le contexte : la méthode publique Praxeme, l'initiative,

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

Actuate Customer Day

Actuate Customer Day Le conseil opérationnel par les processus Observatoire 2007/2008 Actuate Customer Day Romain Louzier Associé & Philippe Crabos Senior Manager louzier@audisoft-consultants.com 06 86 68 84 57 www.audisoft-consultants.com

Plus en détail

DÉPLOIEMENT D UN ERP. Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins

DÉPLOIEMENT D UN ERP. Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins 1 DÉPLOIEMENT D UN ERP Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins LA CONDUITE D UN PROJET ERP La conduite d un projet d ERP est différente

Plus en détail

Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple

Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple cenitspin Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple CONFIGURE YOUR PLM STANDARD www.cenit.com/fr/cenitspin Tout à portée de main grâce au PLM Desktop.

Plus en détail

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services.

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Solutions de Service Management Guide d achat Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Aujourd hui, toutes

Plus en détail

Scénarios d intégration, fonctionnalités et processus relatifs à Microsoft Project Server

Scénarios d intégration, fonctionnalités et processus relatifs à Microsoft Project Server Scénarios d intégration, fonctionnalités et processus relatifs à Microsoft Project Server Par Katinka Weissenfeld, PMP Les différents processus mis en œuvre au sein des entreprises pour les activités de

Plus en détail

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0 Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités La planification Pour être un succès, un acte de production doit être préparé A long terme A moyen terme A court terme octobre, Les systèmes

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

LA PROTECTION DES DONNÉES

LA PROTECTION DES DONNÉES LA PROTECTION DES DONNÉES PROTECTION DES BASES DE DONNÉES 22/11/2012, Swissôtel Métropole INTRODUCTION UNE CIBLE DE CHOIX Contient énormément de données confidentielles Rarement protégée autrement que

Plus en détail

Une solution innovante pour simplifier l organisation de l entreprise

Une solution innovante pour simplifier l organisation de l entreprise UNE SOLUTION UNIQUE POUR GÉRER LE CONTENU NUMERIQUE DE L ENTREPRISE ET AUTOMATISER SES PROCESSUS METIERS Une solution innovante pour simplifier l organisation de l entreprise est une solution logicielle

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION L.M.D.

OFFRE DE FORMATION L.M.D. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE OFFRE DE FORMATION L.M.D. MASTER PROFESSIONNEL ET ACADEMIQUE Systèmes d Information

Plus en détail

Microsoft IT Operation Consulting

Microsoft IT Operation Consulting Microsoft IT Operation Consulting Des offres de services qui vous permettent : D améliorer l agilité et l alignement de votre IT aux besoins métier de votre entreprise. De maîtriser votre informatique

Plus en détail

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution :

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : POLITIQUE 2500-031 TITRE : Politique de gestion intégrée des risques ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11 MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : ENTRÉE EN

Plus en détail

Stratégie projet pour valoriser l'apport des technologies mobiles. Fréderic FADDA. Mobility GBS Leader, IBM

Stratégie projet pour valoriser l'apport des technologies mobiles. Fréderic FADDA. Mobility GBS Leader, IBM Stratégie projet pour valoriser l'apport des technologies mobiles Fréderic FADDA Mobility GBS Leader, IBM L introduction des technologies Mobiles, un accélérateur Business, Opérationnel et IT L introduction

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

Nous trouvons là les deux thématiques abordées par les deux parties de l ouvrage.

Nous trouvons là les deux thématiques abordées par les deux parties de l ouvrage. $YDQWSURSRV La mise en œuvre du pilotage des systèmes de production constitue un enjeu sensible en raison, d une part, de l accroissement du niveau d automatisation de ceux-ci et, d autre part, de la multiplication

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

Autres appellations du métier

Autres appellations du métier Le métier aujourd'hui Autres appellations du métier Intégrateur (trice) Concepteur (trice) Consultant(e) progiciel Paramètreur(euse) Description synthétique du métier L intégrateur(trice) assure l adaptation

Plus en détail

Couplage BPM SOA dans une architecture distribuée

Couplage BPM SOA dans une architecture distribuée Couplage BPM SOA dans une architecture distribuée Razafindraibe T.A.A 1, Rastefano E. 2, Rabeherimanana L.I. 3 Laboratoire Systèmes Embarqués Instrumentation Modélisation des Systèmes et Dispositifs Electroniques

Plus en détail

Infostructures Performances Management La sécurité, la robustesse er la performance de vos infrastructures de données

Infostructures Performances Management La sécurité, la robustesse er la performance de vos infrastructures de données Infostructures Performances Management La sécurité, la robustesse er la performance de vos infrastructures de données Integrated Security Engineering (ISE) La sécurité au cœur de vos projets et systèmes

Plus en détail

Chapitre 9 HLA distributed simulation approaches for supply chain

Chapitre 9 HLA distributed simulation approaches for supply chain Présentation livre Simulation for Supply Chain Management Chapitre 9 HLA distributed simulation approaches for supply chain B. Archimède, P. Charbonnaud, F. Ounnar, P. Pujo Contexte et motivation Problématique

Plus en détail

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours Cours Sécurité et cryptographie Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud Med_elhdhili@yahoo.eselhdhili@yahoo es khaled.sammoud@gmail.com Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Plus en détail

LeaderSHIP BPM TIBCO iprocess Suite The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management Suites, Q1 2006 www.tibco.com TIBCO Software Inc

LeaderSHIP BPM TIBCO iprocess Suite The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management Suites, Q1 2006 www.tibco.com TIBCO Software Inc TIBCO PM iprocess Suite «TIBCO est le seul fournisseur capable de prendre en charge l éventail complet des processus orientés systèmes et humains.» The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management

Plus en détail

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION KEOPS Automation Espace Performance 2B, rue du Professeur Jean Rouxel BP 30747 44481 CARQUEFOU Cedex Tel. +33 (0)2 28 232 555 -

Plus en détail

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1 L APPROCHE PROCESSUS Réunion du 00/00/2011 1 MISSION QUALITE ET METHODE L APPROCHE PROCESSUS Xavier Darrieutort-Approche_PS-Janv_2012 L APPROCHE PROCESSUS 1. SOMMAIRE Définition d un PROCESSUS Caractérisation

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Guillaume Garbey (Consultant sécurité) Contributeurs: Gilles Morieux, Ismaël Cisse, Victor Joatton

Guillaume Garbey (Consultant sécurité) Contributeurs: Gilles Morieux, Ismaël Cisse, Victor Joatton Guillaume Garbey (Consultant sécurité) Contributeurs: Gilles Morieux, Ismaël Cisse, Victor Joatton Lyon, le 25 février 2009 Introduction à la gestion des identités et des accès Enjeux et objectifs Les

Plus en détail

Système d Information

Système d Information 1 sur 9 Brandicourt sylvain formateur Unix,apache,Algorithme,C,Html,Css,Php,Gestion de projet,méthode Agile... sylvainbrandicourt@gmail.com Système d Information Architecture Technique Architecture Logiciel

Plus en détail

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur.

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur. 2 Toute entreprise dispose d un capital informationnel qui, s il est efficacement géré, contribue à sa valeur et à sa performance. La société RHeport, propose une solution logicielle : RH&View, innovante,

Plus en détail

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre Avant-propos 1. Objectif du livre 17 2. Illustrations des exemples de ce livre 18 2.1 Office 365 comme plateforme technologique pour une digital workplace 18 2.2 SharePoint et Yammer à l honneur 18 3.

Plus en détail

Plateforme d intégration B2B

Plateforme d intégration B2B Plateforme d intégration B2B B2B : Situation actuelle & Tendances ixpath: plateforme d intégration B2B Services associés Vers l externalisation 2 B2B : Situation actuelle Flux EDI / B2B incontournables

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises

Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises Jihed Touzi, Frédérick Bénaben, Hervé Pingaud Thèse soutenue au Centre de Génie Industriel - 9

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP METHODES & CONCEPTS POUR UNE INGENIERIE INNOVANTE Ecole Nationale Supérieure des Mines de Rabat Département INFORMATIQUE www.enim.ac.ma MANAGEMENT

Plus en détail

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT FONCTIONNALITÉS GESTION DE PORTEFEUILLE Stratégie d approche permettant de sélectionner les investissements les plus rentables et de créer de la valeur Paramètres

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail