Industrie Agroalimentaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Industrie Agroalimentaire"

Transcription

1 Industrie Agroalimentaire en Midi-Pyrénées > plus de 900 établissements > plus de salariés > 71 % des établissements ont moins de 10 salariés Midi-Pyrénées : 1 ère région française pour : son pôle confiturier la collecte de lait de brebis (73 % des volumes nationaux) et la fabrication de produits au lait de brebis (69 % des productions nationales) la fabrication de produits de salaisonnerie sèche (35 % de la production nationale de jambon sec et 12 % de saucisses et saucissons) 2 ème région française pour : la production de palmipèdes gras : 39 % de la production nationale de foie gras d oie et 2 de foie gras de canard Source : Agreste Source : fichiers des CCI, OBSéco, 2009 Industrie agroalimentaire hors activité artisanale Les plus gros employeurs en Midi-Pyrénées Société des Caves de Roquefort et ses filiales (groupe Lactalis) : fromages, 950 salariés (Aveyron) Andros : confitures, 840 salariés (Lot) 3A coop : fromages (Les Fromageries Occitanes), yaourts (Yéo) et produits surgelés (Maison Boncolac), 810 salariés (Haute-Garonne, Aveyron, Ariège) Euralis Gastronomie : foie gras, 760 salariés (Hautes-Pyrénées) Nutrition et Santé : produits diététiques et nutritionnels, 370 salariés (Haute-Garonne) Biscuits Poult : biscuits sucrés et salés, 360 salariés (Tarn-et-Garonne, Haute-Garonne) Groupe Bigard : viande, 320 salariés (Tarn) Prolainat (groupe Andros) : dessert glacé, 280 salariés (Gers) Danone : produits laitiers, 270 salariés (Gers, Lot) Société Fromagère de Rodez (groupe Lactalis) : fromages, 270 salariés (Aveyron) L industrie agroalimentaire : des défis à relever L industrie agroalimentaire est confrontée à de nombreux enjeux. Les industriels doivent «coller» aux tendances de consommation et aux attentes des consommateurs. La nouveauté pour la nouveauté ne suffit plus, satisfaire de nouveaux modes de consommation et faire échos à des valeurs sont désormais nécessaires. Et ce, à un coût acceptable pour les consommateurs, le prix restant un des premiers critères d achat. Dans un contexte de plus en plus concurrentiel, les industriels doivent faire face à la volatilité des cours des matières premières qui impactent leur rentabilité. Midi-Pyrénées se caractérise par une grande diversité de produits qui couvrent l ensemble de la chaîne agroalimentaire et du territoire. À travers l étendue de l offre régionale, c est un véritable savoir-faire industriel qui est mis en avant. La réactivité des entreprises, leur capacité à s adapter et l engagement des acteurs du secteur pour favoriser les innovations et les démarches partenariales sont le gage que Midi-Pyrénées détient les clés pour relever de nombreux défis. Source : fichiers des CCI, OBSéco, 2009 Nombre de salariés recensés en Midi-Pyrénées, industrie agroalimentaire hors activité artisanale

2 Des départements typés agroalimentaire : Gers, Aveyron et Lot > L industrie agroalimentaire (hors activités artisanales) représente, en Midi-Pyrénées, plus de 900 établissements et plus de salariés. L Aveyron regroupe 21 % des effectifs salariés de l IAA de la région. Un poids important qui s explique par la présence d entreprises et groupes majeurs : Lactalis, Sodiaal, Sacor, Raynal et Roquelaure, Industrie Nombre Effectifs agroalimentaire d établissements salariés Ariège Aveyron Gers Haute-Garonne Hautes-Pyrénées Lot Tarn Tarn-et-Garonne Total Source : fichiers des CCI, OBSéco, , hors activités artisanales > Les industries de la viande et des produits laitiers prédominent. Elles regroupent, respectivement, 39 % et 17 % des effectifs salariés de l industrie agroalimentaire de Midi-Pyrénées. L industrie laitière est un secteur fortement concentré avec d un côté la présence de grands groupes (3A COOP, Lactalis, Danone, ) et de l autre des petites structures spécialisées. En revanche, l industrie de la viande est un secteur atomisé regroupant un nombre important de petites entreprises. La préparation industrielle à base de viande (conserves, foies gras, plats cuisinés, charcuteriesalaison, ) est devenue, au fil des années, un des moteurs du développement régional. Répartition des établissements et des salariés par activité Viandes Produits laitiers Autres produits alimentaires Boulangerie pâtisserie Fruits et légumes 9 % 8 % 1 10 % 12 % 17 % 23 % 36 % 39 % > L industrie agroalimentaire occupe une place importante dans les départements du Gers, de l Aveyron et du Lot. Dans ces départements, la proportion de salariés appartenant au secteur agroalimentaire est nettement supérieure à la moyenne régionale. Poids de l industrie agroalimentaire dans le nombre total de salariés Ariège 2 % Aveyron Gers 8 % 9 % Travail des grains produits amylacés Aliments pour animaux Boissons 6 % 3 % 8 % 3 % Nombre d établissement (%) Effectif salarié (%) Source : fichiers des CCI, OBSéco, , hors activités artisanales Autres produits alimentaires : sucre, cacao/chocolat/confiserie, thé/café, condiments/assaisonnements, plats préparés, aliments diététiques, autres Haute-Garonne Haute-Pyrénées Lot Tarn Tarn-et-Garonne Midi-Pyrénées 1 % 5 % 8 % 3 % > Les exportations concernent plus particulièrement les produits laitiers (soit en valeur, 37 % des exportations du secteur en Midi-Pyrénées), l Espagne est le premier pays de destination. La viande, les produits à base de viande et les produits à base de fruits et légumes arrivent ensuite, avec respectivement l Italie et le Royaume- Uni comme premier pays d exportation. Source : fichiers des CCI, OBSéco, , hors activités artisanales 2

3 > Les effectifs salariés sont soumis à de fortes variations saisonnières avec des pics importants au 4 ème trimestre. Le nombre d établissements, comme les effectifs salariés, sont en légère baisse ( entre le premier trimestre 2006 et le premier trimestre 2009) Evolution des effectifs salariés par trimestre Agroalimentaire hors activités artisanales Source : fichiers des CCI, OBSéco, Total Midi-Pyrénées > Le secteur est composé essentiellement de petites structures, avec une prédominance d entreprises familiales. 71 % des établissements ont moins de 10 salariés. Ceux de 50 salariés et plus représentent un poids de 8 %. > Les coopératives agricoles et leurs filiales occupent une place importante en Midi-Pyrénées, elles représentent 25 % des effectifs salariés et du chiffre d affaires de l industrie agroalimentaire (DRAAF Midi-Pyrénées). > Les dirigeants de l industrie agroalimentaire sont en moyenne plus âgés que dans l ensemble des secteurs de Midi-Pyrénées (51,8 ans contre 48,5 ans). La part des dirigeants de 55 ans et plus est plus importante que dans l ensemble des autres secteurs (38 % contre 31 %). La problématique de transmission-reprise d entreprise est présente, les successions ne sont pas toujours évidentes du fait de la difficulté de bien valoriser des outils de production souvent vieillissants et nécessitant en cas de rachat des investissements significatifs. > Les industries agroalimentaires réalisent 5 milliards d de CA et représentent 15 % de la VA industrielle de la région (Agreste). Globalement, il s agit d un secteur faiblement rémunérateur. En Midi-Pyrénées, le taux de marge est légèrement inférieur à celui observé au niveau national ( vs 6 %, données Agreste, 2007). Par ailleurs, le taux d investissement et la productivité du travail sont comparables au niveau national. > En 2008, selon l INSEE, en Midi-Pyrénées, il semblerait que l agroalimentaire ait mieux résisté à la crise. > Midi-Pyrénées possède une offre diversifiée de produits couvrant la chaîne agroalimentaire et l ensemble du territoire. La région comptabilise 107 produits sous signes d identification de la qualité et de l origine et se classe dans le Top 3, au coude à coude avec Rhône-Alpes et Pays-de-Loire. 3

4 Chaîne de valeur de la filière agroalimentaire Production de matières premières Culture Élevage Abattage Transformation Produits alimentaires intermédiaires. Produits alimentaires de consommation. Distribution commercialisation GMS, Hard Discount, Grossiste Restauration Hors Domicile, Magasins spécialisés, Vente directe (magasin, site de production, marchés et halles, VPC, Internet, ) Consommateur Activités connexes Équipements et fournitures Qualité Sécurité Certification Transport Logistique Marketing Études de marchés, packaging R&D Innovation Labo de recherches CRITT Formation ZOOM > Industrie de la viande et du lait Une offre régionale diversifiée De nombreux produits sont sous signes d identification de la qualité et de l origine, plus particulièrement dans les domaines de la viande, charcuterie-salaison et des fromages : mouton Barèges-Gavarnie, veau d Aveyron et du Ségala, salaison de Lacaune, porc noir de Bigorre, Roquefort, Rocamadour, Cabécou d Autan, Tome des Pyrénées, contribuant ainsi à la valorisation et à la reconnaissance d un savoir-faire. Les entreprises en sont conscientes et investissent dans cette démarche de labellisation. L IRQUALIM a pour mission de favoriser la mise en œuvre et la promotion des signes officiels de qualité dans la région. Ces quinze dernières années, le secteur de la viande a connu des crises sanitaires importantes ayant un impact direct sur la structuration de la filière (ESB en 1996 et en 2000, fièvre aphteuse en 2001, grippe aviaire en 2005). Midi-Pyrénées a su surmonter et dépasser ces différentes crises notamment grâce à la réactivité des entreprises. L industrie alimentaire est fortement réglementée (hygiène, sécurité, qualité, ). Il s agit d une véritable contrainte pour les entreprises, générant des coûts de structures importants. L hygiène et la sécurité occupent une place plus particulièrement importante sur les segments lait et viande. Le transport et la logistique sont également des contraintes importantes, surtout pour les activités soumises au respect de la chaîne du froid et pour les petites structures localisées dans les zones enclavées, hors des grands axes routiers. Les entreprises sont confrontées par ailleurs à un marché de transporteurs extrêmement concentré ce qui a une incidence directe sur les coûts. Midi-Pyrénées Expansion, dans le cadre du Cluster saveurs, a identifié l enjeu de la logistique et met actuellement en place, en partenariat avec l ARIA, une action visant à l optimiser en Midi-Pyrénées. Il existe peu d innovations dites de «rupture», comme constaté au niveau national. Les démarches d innovation sont observées dans la recherche de nouvelles recettes et de nouveaux packagings, permettant une différenciation vis-à-vis de la concurrence. On note une émergence des programmes d innovations en relation avec l amélioration des réponses nutritionnelles des produits. L innovation reste toutefois relative sur les produits traditionnels. Les différents acteurs du secteur en Midi-Pyrénées : MPI, Agrimip, ARIA, agences départementales de développement, favorisent l émergence de nouveaux projets innovants. A titre d exemple, le projet Vegepack, regroupant les entreprises Vegeplast, le groupe 3A COOP et des laboratoires de recherche toulousains, a bénéficié d aides publiques, dans le cadre des appels à projets du fond unique d investissement (FUI), pour la mise sur le marché d un nouvel emballage en matériau biodégradable et compostable, 100 % d origine renouvelable, pour des aliments à date limite de consommation. La plupart des entreprises de la région ont développé des stratégies basées sur la qualité, la réactivité et la proximité. Beaucoup de petites entreprises sont positionnées sur la fabrication de produits régionaux, valorisant un savoir-faire et la gastronomie du Sud-Ouest. Pour les PME, le développement en marque propre, dans la grande distribution, est très difficile et très coûteux. La production en marque de distributeur (MDD) reste une stratégie de développement plus accessible mais qui nécessite cependant d avoir atteint une certaine taille critique et qui génère un grand nombre de contraintes (capacité de production, cahier des charges, ). 4

5 Un secteur fortement concurrentiel La filière La GMS (grandes et moyennes surfaces) est le principal circuit de distribution, elle reste incontournable : 70 % en Midi-Pyrénées des achats alimentaires des ménages sont réalisés en grandes surfaces 1. La forte Laconcentration des circuits de distribution a entraîné pour les industriels des négociations de plus en plus difficiles. Notons que pour certaines enseignes, souvent dans les cas de franchises indépendantes, les PME traitent directement avec les magasins sans passer par les centrales d achat régionales ou nationales. Par ailleurs, certaines entreprises arrivent à contourner la grande distribution en n ayant recours qu à la vente directe (magasin, VPC, internet, ), aux grossistes, détaillants et/ou magasins spécialisés. En Midi-Pyrénées, par exemple, Comtesse du Barry a acquis une forte notoriété basée d abord sur la vente par correspondance puis sur le développement du système de franchise. Les Conserves d Autrefois ont également une stratégie de B to C et de vente aux comités d entreprises et aux grossistes professionnels. D autres entreprises basées sur des marchés très spécifiques, comme Kerimel, vente de viande de boucherie et de produits issus de la ferme, sont positionnées uniquement sur la vente et la livraison directe aux particuliers. Le secteur de l industrie agroalimentaire est un secteur fortement concurrentiel. Cette forte concurrence contribue à accentuer les opérations de fusion-acquisition. Midi-Pyrénées a connu de récents regroupements notamment dans le secteur de la viande (Arcadie Distribution Sud-Ouest et Spanghero). La concurrence est plutôt locale (grand Sud-Ouest) pour les entreprises positionnées sur des produits régionaux et nationale voir internationale pour les marques nationales. Au niveau de la demande, la part des dépenses des ménages en produits alimentaires à domicile (hors boisson) dans leur budget a baissé de 10 points entre 1960 (24,7 %) et 2005 (14,8 %). Les dépenses en viandes ont baissé de 4 points, mais elles restent le poste de dépenses alimentaires le plus important 1. Les ménages réduisent leurs achats de viande fraîche au profit des produits élaborés, de la viande hachée, des surgelés, de la charcuterie². Les dépenses en produits laitiers, quant à eux, ont progressé de 3 points depuis 1960, grâce à l essor de la consommation de yaourts et desserts lactés alors que le lait n a que modérément augmenté 1. Quelques grandes tendances de consommation sont identifiées. Les consommateurs sont en recherche de produits de qualité, de simplification des recettes (sans colorants, sans conservateurs, ), ont une préoccupation «santé» de plus en plus décisive (moins de gras, de sel, de sucre, ), recherchent un bon rapport qualité/prix et une certaine simplicité d utilisation : produits élaborés prêts à être préparés, prêts à consommer. L origine, la traçabilité, le caractère identitaire des produits comptent de plus en plus, d où l attrait pour les produits locaux, régionaux. Les MDD, marché en croissance, semblent répondre aux attentes des consommateurs avec un rapport qualité-prix satisfaisant. On note peu de spécificités régionales au niveau de l organisation et de la structuration des filières. Les caractéristiques sont plutôt liées à la spécificité de Midi-Pyrénées : une image forte «Sud-Ouest», un nombre important de produits sous signes d identification de la qualité, des entreprises de petite taille, la présence de quelques territoires enclavés. Plus particulièrement sur le segment «laitier», quelques spécificités régionales apparaissent. La filière bio de lait de vache est peu structurée en raison du faible nombre de producteurs et du fait qu il s agisse encore d un secteur naissant. Par ailleurs, la filière lait de brebis se distingue, notamment, de par la qualité des cheptels. Plus généralement, on constate un faible nombre d industriels positionnés sur la transformation de produits alimentaires bio alors que le secteur est en forte croissance. 1. «Cinquante ans de consommation en France», INSEE, «Bilan conjoncturel 2009», AGRESTE, Oct Répartition des effectifs salariés de l industrie de la viande en Midi-Pyrénées au 1 er janvier 2009 Source : fichiers des CCI, OBSéco, Transformation et conservation de la viande de volaille : 12 % Transformation et conservation de la viande de boucherie : 29 % Préparation industrielle de produits à base de viandes : 59 % Répartition des effectifs salariés de l industrie laitière en Midi-Pyrénées au 1 er janvier 2009 Source : fichiers des CCI, OBSéco, Fabrication d autres produits laitiers : 5 % Fabrication de glaces et sorbets : 11 % Fabrication de fromages : 45 % Fabrication de lait liquide et de produits frais : 39 % 5

6 Adopter des stratégies de différenciation Le développement des entreprises de Midi-Pyrénées est étroitement lié à un certain nombre de facteurs, et ce quel que soit le segment étudié : Les consommateurs se tournent vers la volaille (+ 5, en valeur, + 5,1 % en volume. Source : IRI, juin 2009 vs juin 2008, LS) et plus particulièrement vers le poulet. Franck Monéger La gestion de la relation avec la GMS (référencement, négociation, ). La production en MDD, qui peut correspondre à une stratégie de développement alternative mais qui génère toutefois d importantes contraintes. Le positionnement des PME sur des marchés de niches, spécifiques, et leur capacité à proposer des produits différenciants. L intégration des problématiques environnementales dans les stratégies d entreprises et processus de production, enjeu bilan carbone : quel impact sur les entreprises? sur les consommateurs? La logistique et le transport. Le coût, la fluctuation des matières premières. La capacité à se développer à l export pour conquérir de nouveaux marchés et faire face à la saturation du marché national. En Midi-Pyrénées, le réseau «Destination International» des CCI de Midi-Pyrénées organise des missions de prospection à l étranger, des salons, des rencontres avec les acheteurs pour accompagner ce développement. Quelques tendances pour l industrie de la viande : La charcuterie-salaison doit faire face à un axe «santé-nutrition» qui prend de l importance auprès des consommateurs, les produits sont souvent perçus comme trop gras et trop salés, l axe «plaisir» est à valoriser et à mettre en avant. Le marché reste en progression (+ 3,3 % en valeur, + 2,6 % en volume. Source : IRI, juin 2009 vs juin 2008, LS). La viande de boucherie est un marché en régression qui doit faire face à une déconsommation lente et continue. (+ 1,3 % en valeur, - 2, en volume. Source : IRI, juin 2009 vs juin 2008, LS). Philippe Lacaze Quelques tendances pour l industrie laitière : Certains types de fromages ont un coût de fabrication important, c est le cas par exemple du fromage de brebis, rendant difficile la diminution du prix de vente. Pour répondre à la demande actuelle de bas prix, il est nécessaire de proposer de nouveaux conditionnements en plus petites portions. Globalement, le marché du fromage reste en croissance avec une tendance à la diversification des recettes et des usages de consommation (source : LSA, oct. 09). Notons que le Roquefort, un des produits phares de la région, est un marché arrivé à maturité, en régression sur 2009 et fortement concurrencé par le bleu de vache. Sur le segment des yaourts et desserts frais, la tendance est à la baisse des prix et à la promotion pour sauvegarder les volumes. Seuls les produits basiques et gourmands semblent tirer leur épingle du jeu, les MDD sont en très forte progression (source : LSA, oct. 09). Les produits réalisés à partir du lait de vache doivent faire face à une instabilité des prix du lait, à la spéculation sur les cours, à des problèmes de compétitivité internationale et à la dérégulation européenne. L ensemble de la filière va être impactée par ces changements et cela va entraîner une mutation profonde du secteur. 6

7 Matrice SWOT du secteur de l industrie agroalimentaire en Midi-Pyrénées La filière en Midi-Pyrénées FORCES Maillage des territoires et diversité des productions agroalimentaires Savoir-faire ; nombre important de produits sous signes d identification de la qualité et de l origine Images associées à la région : «Sud-Ouest», «terroir», «Toulouse» Petite taille des entreprises : plus grande réactivité Création du pôle de compétitivité AGRIMIP et CBS Des acteurs ou initiatives mobilisés en faveur du secteur : Etat, Région, MPI, MPE, ARIA, FRC2A, IRQUALIM, AGROPOINT, CCI, salon SISQA, Cluster saveurs, La présence de centres de compétence et de R&D reconnus : CRITT CTCPA d Auch, Plateforme technologique à Rodez, Catar CRITT Agro-ressources et CRITT Bio-Industrie à Toulouse OPPORTUNITES Produits identitaires Positionnement différenciant alliant «plaisir» et «praticité» Le Bio Des segments spécifiques (Halal, Casher, ) E-commerce, vente directe, circuits courts comme stratégie complémentaire de distribution : répond à une demande de proximité Développement de l aire urbaine de Toulouse : potentiel de marché de plus en plus important ( habitants de plus chaque année) Exportation FAIBLESSES Peu d entreprises de taille structurante ayant le siège décisionnel dans la région. Du fait de la petite taille des entreprises, difficulté à se positionner sur des marchés nationaux Difficulté pour les PME d innover en raison d une capacité financière insuffisante Bio : peu d entreprises de transformation Des échanges inter-entreprises insuffisants Visibilité insuffisante de l identité «Midi-Pyrénées» MENACES Concurrence accrue entre les produits à caractère régional Volatilité du cours des matières premières Baisse du pouvoir d achat et diminution de la part des dépenses alimentaires dans le budget des ménages Conditions exigées par la GMS (volume, cahier des charges, coût, promotion, ) Marché mondialisé de plus en plus concurrentiel Contraintes réglementaires de plus en plus importantes Problématique de transmission d entreprise Manque de visibilité dans un contexte économique incertain Conclusion Cette analyse économique a permis de souligner la nécessité d une porte d entrée unique pour faciliter la lisibilité des actions en faveur des entreprises, l importance de la valorisation de l image identitaire pour une meilleure visibilité des produits régionaux, et le besoin d un soutien du producteur au transformateur. L intérêt des opérations collectives actuellement mises en place par les différents acteurs se confirme : accompagnement à l export (ciblé par pays, typologie de produits, ), accompagnement au e-commerce, accompagnement en R&D et dans l innovation, aide au recrutement, aide au financement, à l investissement. Et d autres se dessinent ou ont besoin d être renforcées : accompagnement dans la stratégie produits, commerciale et marketing, développement des échanges inter-entreprises, accès facilité à l information sur la réglementation, les normes, aide dans l application des textes réglementaires, meilleure connaissance de l environnement économique pour mieux connaître et maîtriser le marché. 7

8 Méthodologie Dans le cadre d une action financée par l Etat, la Région et l Europe, la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie Midi-Pyrénées a réalisé une analyse sectorielle sur l industrie agroalimentaire afin d avoir une meilleure connaissance du tissu économique de la région et d identifier plus particulièrement les besoins des entreprises. L industrie agroalimentaire regroupe les activités qui transforment des matières premières issues de l agriculture, de l élevage ou de la pêche en produits alimentaires pour l homme ou l animal. Le diagnostic porte uniquement sur la partie transformation et non sur l ensemble de la chaîne de valeur de la filière. L agro industrie n est pas prise en compte, c est-àdire, l agro-fourniture (semences, engrais, fertilisants, ) et la Valorisation Agricole Non Alimentaire (biocarburants, agro-matériaux, biomolécules, ). Les activités de boulangeries-pâtisseries et charcutierstraiteurs sont séparées des autres secteurs de l industrie agroalimentaire, il s agit d activités proches du commerce de détail, elles forment donc un groupe à part économiquement. Cette étude a pour vocation d analyser en Midi-Pyrénées le secteur dans sa globalité et de réaliser un zoom sur les deux segments dominants : viande et lait. Composition du secteur 1011Z Transformation et conservation de la viande de boucherie 1012Z Transformation et conservation de la viande de volaille 1013A Préparation industrielle de produits à base de viande 1020Z Transformation et conservation de poisson, de crustacés et de mollusques 1031Z Transformation et conservation de pommes de terre 1032Z Préparation de jus de fruits et légumes 1039A Autre transformation et conservation de légumes 1039B Transformation et conservation de fruits 1041A Fabrication d huiles et graisses brutes 1041B Fabrication d huiles et graisses raffinées 1042Z Fabrication de margarine et graisses comestibles similaires 1051A Fabrication de lait liquide et de produits frais 1051B Fabrication de beurre 1051C Fabrication de fromage 1051D Fabrication d autres produits laitiers 1052Z Fabrication de glaces et sorbets 1061A Meunerie 1061B Autres activités du travail des grains 1062Z Fabrication de produits amylacés 1071A Fabrication industrielle de pain et de pâtisserie fraîche 1072Z Fabrication de biscuits, biscottes et pâtisseries de conservation 1073Z Fabrication de pâtes alimentaires 1081Z Fabrication de sucre 1082Z Fabrication de cacao, chocolat et de produits de confiserie 1083Z Transformation du thé et du café 1084Z Fabrication de condiments et assaisonnements 1085Z Fabrication de plats préparés 1086Z Fabrication d aliments homogénéisés et diététiques 1089Z Fabrication d autres produits alimentaires n.c.a. 1091Z Fabrication d aliments pour animaux de ferme 1092Z Fabrication d aliments pour animaux de compagnie 1101Z Production de boissons alcooliques distillées 1102A Fabrication de vins effervescents 1102B Vinification 1103Z Fabrication de cidre et de vins de fruits 1104Z Production d autres boissons fermentées non distillées 1105Z Fabrication de bière 1106Z Fabrication de malt 1107A Industrie des eaux de table 1107B Production de boissons rafraîchissantes 1200Z Fabrication de produits à base de tabac Les données utilisées sont issues de la base de données des entreprises des CCI de Midi-Pyrénées au 1 er janvier Seules les entreprises inscrites au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), dont la forme juridique est gérée par les CCI, sont ici considérées (ne sont donc pas comprises les administrations, les associations, les professions libérales, les artisans purs). La nomenclature utilisée est la Nomenclature d activités française (NAF) en vigueur au 1 er janvier L analyse de ces données a notamment été enrichie par la tenue d entretiens qualitatifs. Nous tenons ainsi à remercier vivement les entreprises : 3A COOP, CHARCUTERIE ANDRE CAZAUX, COPYR, DELPEYRAT MONTAGNE NOIRE, FLAVOURIN, GERS FARINE, JPS LAIT, KERIMEL, LA MAISON DU JAMBON, LES CONSERVES D AUTREFOIS, RAYNAL ET ROQUELAURE, SARL DU PIC, SEGALAFROM, SEIGNEURIE ET FILS, SOCIETE DES CAVES DE ROQUEFORT, TOUPNOT, VALETTE FOIE GRAS, VIVA- DOUR, VOLVESTRE FOIE GRAS, les acteurs : AGRIMIP, AGROPOINT, ARIA, AVIGERS, CRITT CTCPA, DRAAF, ECOCERT, IRQUALIM, MPE, MPI, E. FABRE, Président de la CCI de Rodez et la CCI du Gers pour leurs contributions. Rédacteur : Delphine Ribelles, chargée d études CRCI, Tél. : Pour en savoir plus : «l agroalimentaire : un marché intérieur arrivé à maturité», INSEE PREMIÈRE, n 1283, fév «Analyse Midi-Pyrénées», DRAAF Midi-Pyrénées, n 2, janv «Cinquante ans de consommation en France», INSEE, 2009 «Bilan conjoncturel 2009», AGRESTE, Oct «Enjeux des industries agroalimentaires», Ministère de l agriculture et de la pêche, Vous êtes une entreprise? Contactez : La Chambre Régionale de Commerce et d Industrie Midi-Pyrénées : Serge Dubosc, Responsable Industrie, Tél. : Création et réalisation : Corinne Deniel. 8

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Panorama élaboré à partir d une étude Ernst & Young pour la MDER mai 2004 Sommaire Organisation de la filière en PACA p. 3 Chiffres clés p. 4 Productions

Plus en détail

Un tissu essentiellement composé de petits établissements

Un tissu essentiellement composé de petits établissements Étude n 77 - Février 2013 LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES EN PACA Un tissu essentiellement composé de petits établissements Au palmarès des régions françaises, Provence-Alpes-Côte d'azur ne se situe qu'au

Plus en détail

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre!

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Juin 2012 Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Contexte et historique de la démarche La Réunion a connu au mois de février des tensions sociales dont la cause la plus immédiate résultait

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

AQ053 b. Formation continue

AQ053 b. Formation continue Formation continue La formation continue au CTCPA Au CTCPA, la formation continue se présente sous deux formes : la formation inter entreprises : formation «catalogue» avec 100 stages programmées sur l

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Légère progression de la production des IAA en juillet 2014

Légère progression de la production des IAA en juillet 2014 Agreste Conjoncture Industries agroalimentaires octobre 2014 octobre 2014 Industries agroalimentaires Tableau de bord Légère progression de la production des IAA en juillet 2014 Sommaire Production en

Plus en détail

Rendez-vous BtoB à l occasion de MDD Expo 2015

Rendez-vous BtoB à l occasion de MDD Expo 2015 Profil des acheteurs Rendez-vous BtoB à l occasion de MDD Expo 2015 Crédit photo : Shutterstock En partenariat avec : Paris Porte de Versailles, 31 mars & 1 er avril 2015 Pologne ALMA MARKET Tout produit

Plus en détail

Panorama de la grande distribution alimentaire en France

Panorama de la grande distribution alimentaire en France N 25 Février 2014 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Panorama de la grande distribution alimentaire

Plus en détail

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio Dans quels circuits de commercialisation vont évoluer vos produits?

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-68 du 26 mai 2011 relative à la prise de contrôle exclusif des sociétés Poujol Frères et Poujol Froid par la société Arcadie Sud-Ouest L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

60 produits solidaires pour les familles

60 produits solidaires pour les familles 60 produits solidaires pour les familles Une mobilisation de tous les acteurs Éleveurs Maraîchers Produits frais Produits secs GMS Conseil Général agriculteurs Droguerie Enseignes Transformateurs Manufacturiers

Plus en détail

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE I- Champ de l étude L industrie agroalimentaire (IAA) regroupe l ensemble des industries de transformation de matières premières, d origine végétale ou animale, destinées à

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Demande de Soumission - Transformateur

Demande de Soumission - Transformateur Demande de Soumission - Transformateur Nom de l entreprise : Prénom : Nom : Titre : Adresse : Ville : Code postal : Région : Téléphone : Télécopieur : Courriel : Site Web : Domaine d activités : *** possibilité

Plus en détail

Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac

Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac État des lieux du secteur Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté Composition du secteur Du fait

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 3- Secteur agricole Présentation générale Le couvert forestier du Gabon couvre 22 millions de ha (FAO

Plus en détail

Performance économique et financière des entreprises du secteur agro-alimentaire du Pays Basque. Septembre 2010

Performance économique et financière des entreprises du secteur agro-alimentaire du Pays Basque. Septembre 2010 des entreprises du secteur agro-alimentaire du Pays Basque Septembre 2010 INTRODUCTION Au Pays Basque, le secteur agro-alimentaire regroupe une centaine d entreprises industrielles et compte avec l agriculture

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS 1 L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS xz Sabrina TONNERRE Juriste Master II Droit des activités économiques Option Droit de l agroalimentaire Sous la direction de Maître

Plus en détail

Le BTS Sciences et Technologies des Aliments (STA)

Le BTS Sciences et Technologies des Aliments (STA) BTS Le BTS Sciences et Technologies s Aliments (STA) Qu est ce que l agroalimentaire? Définition: L'agroalimentaire désigne l'ensemble s activités transformation s produits l'agriculture stinés à l'alimentation

Plus en détail

L INDUSTRIE ALIMENTAIRE EN REGION WALLONNE

L INDUSTRIE ALIMENTAIRE EN REGION WALLONNE L INDUSTRIE ALIMENTAIRE EN REGION WALLONNE SYNTHESE P3 A. PRESENTATION DE L INDUSTRIE ALIMENTAIRE 1. DESCRIPTION 1.1. Les activités 1.2. L amont-l aval 1.3. Les facteurs qui ont eu un impact sur l industrie

Plus en détail

Alexia ENGELHARD. Olivier HEMMERY. Chef de produit Glaces et Sorbets. Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire)

Alexia ENGELHARD. Olivier HEMMERY. Chef de produit Glaces et Sorbets. Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire) Alexia ENGELHARD Nom Poste Société Le métier Olivier HEMMERY Chef de produit Glaces et Sorbets Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire) Olivier HEMMERY assure la coordination et le suivi

Plus en détail

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Exportations (milliers de dollars canadiens) Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Principaux événements En 2014, les produits de la viande ainsi que le sucre

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

Philippe SIRAULT. Etude de cas Danone. Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui

Philippe SIRAULT. Etude de cas Danone. Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui Philippe SIRAULT Etude de cas Danone Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui Sommaire Introduction Diagnostic Externe Diagnostic Interne Stratégie de Danone Conclusion Présentation

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO AVANT-PROPOS L Annuaire statistique de la FAO fournit une sélection d indicateurs par pays sur l alimentation et l agriculture. Les données proviennent de FAOSTAT, la base de données statistique de l Organisation

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/1092228 Date 02/08/2013

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Le logo «Fait maison»

Le logo «Fait maison» Le logo «Fait maison» Voici le logo «Fait maison» qui sera utilisé dans les restaurants, chez les traiteurs, sur les marchés, à partir du 15 juillet 2014. Il indique les plats «faits maison», c est-à-dire

Plus en détail

Les formations agroalimentaires dans la Loire

Les formations agroalimentaires dans la Loire Les formations agroalimentaires dans la Loire INFOS PRATIQUES FORMATIONS CENTRES DE FORMATION petit mémorendum des métiers d avenir édition 2010 production, fabrication, conditionnement, maintenance, vente,

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail

FERRANDI Paris - Formation continue 2015. Une pédagogie active : faire pour savoir faire. Une école réputée pour son excellence

FERRANDI Paris - Formation continue 2015. Une pédagogie active : faire pour savoir faire. Une école réputée pour son excellence F O R M A T I O N C o n t i n u e 2 0 1 5 Restau r ation arts de l a ta ble / Boul a n gerie Pâtisserie / M A N AGEMENT Une pédagogie active : faire pour savoir faire Le geste, les astuces et tours de

Plus en détail

Les Rencontres de la Boulangerie

Les Rencontres de la Boulangerie Les Rencontres de la Boulangerie Les Moulins Evelia et leur partenaire Gabopla, fournisseur de matières premières en boulangerie, organisent les premières Rencontres de la Boulangerie les 21, 22, 23 et

Plus en détail

ATELIER 3 Les nouvelles formes de consommation et de pratiques d achats et leur impact sur l aménagement du territoire 22 MAI 2012

ATELIER 3 Les nouvelles formes de consommation et de pratiques d achats et leur impact sur l aménagement du territoire 22 MAI 2012 ATELIER 3 Les nouvelles formes de consommation et de pratiques d achats et leur impact sur l aménagement du territoire 22 MAI 2012 Intervenants : Charlène MARLIAC, conseil commerce TIC - CCI de Lyon Yann

Plus en détail

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse Agreste Synthèses Moyens de production Mars 215 n 215/261 Mars 215 Moyens de production Synthèses n 215/261 En 214, la baisse des prix à la production des produits animaux n est que partiellement compensée

Plus en détail

Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts

Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts Création d une plate-forme de distribution des produits locaux Approvisionnement en produits locaux en Ariège: Quelles orientations

Plus en détail

industrie agroalimentaire

industrie agroalimentaire industrie agroalimentaire agro L élaboration des produits agroalimentaires nécessite la mise en place et le contrôle de nombreux procédés et technologies avancées. De la réception des matières premières

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Sommaire PRÉSENTATION DE STALAVEN p. 1. Sa production, ses marchés. Chiffre d affaires 2009. Les effectifs. Des investissements

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

LE MEMO BIO. Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile

LE MEMO BIO. Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile LE MEMO BIO Informations sur l agriculture biologique, ses réalités et perspectives dans la restauration hors domicile Avant propos 2 Ce Mémo a été spécialement conçu pour les professionnels et enseignants

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION

JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION Dans le cadre du contrat de filière de l industrie agroalimentaire coordonné par la Région Nord-Pas de Calais et la DRAAF, le pôle d excellence

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DEPARTEMENT DE LA SAVOIE ----- Arrondissement de Chambéry ----- Commune de SAINT-ALBAN-LEYSSE MAIRIE DE SAINT-ALBAN-LEYSSE 120, avenue de la Mairie 73230 SAINT-ALBAN-LEYSSE Téléphone : 04 79 33 13 57 Télécopie

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

en Mauricie Aliments, boissons et tabac Répartition des établissements du secteur des aliments, des boissons et du tabac

en Mauricie Aliments, boissons et tabac Répartition des établissements du secteur des aliments, des boissons et du tabac Le sous-secteur de la fabrication d aliments comprend les établissements dont l activité principale est la production d aliments destinés à la consommation humaine ou animale. (89 % des entreprises du

Plus en détail

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils?

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Les glucides sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l organisme. Ils sont présents dans les aliments aux côtés des protéines (viande,

Plus en détail

Formations courtes de perfectionnement 2014

Formations courtes de perfectionnement 2014 FORMATION Continue 2014 Restauration arts de la table / Boulangerie Pâtisserie traiteur Formations courtes de perfectionnement 2014 Public Professionnel Tout public Heures Jours Tarif Janv - Mars Avril

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

LES MÉTIERS DE L AGROALIMENTAIRE

LES MÉTIERS DE L AGROALIMENTAIRE Les Référentiels des métiers cadres / Les métiers de l agroalimentaire Des métiers en développement Un domaine à découvrir LES MÉTIERS DE L AGROALIMENTAIRE Les Référentiels des métiers cadres Les Référentiels

Plus en détail

Formation professionnelle

Formation professionnelle Formation professionnelle Formation professionnelle Sur notre plateau de formation situé à Neuilly-sur-Seine, nous vous offrons une formation sur mesure dispensée par des professionnels qualifiés, soit

Plus en détail

Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440. Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES

Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440. Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440 Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d ouvrage

Plus en détail

ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque classe d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants.

ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque classe d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants. ANNEXE 2 Grammages Si les grammages qui suivent, adaptés à chaque d âge, sont nécessaires, ils sont aussi suffisants. PRODUITS, prêts à consommer, en grammes ( ou 10%), REPAS PRINCIPAUX PAIN 10 20 30 40

Plus en détail

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08)

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Une initiative conjointe de : En association avec : A. Introduction de la notion «d alimentation durable» en restauration collective. La notion «d

Plus en détail

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d'ouvrage / Pouvoir Adjudicateur : Communauté de Communes

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

CARACTÉRISATION DE L OFFRE ALIMENTAIRE, PAR SECTEUR ET SEGMENT DE MARCHÉ

CARACTÉRISATION DE L OFFRE ALIMENTAIRE, PAR SECTEUR ET SEGMENT DE MARCHÉ CARACTÉRISATION DE L OFFRE ALIMENTAIRE, PAR SECTEUR ET SEGMENT DE MARCHÉ Etude des produits transformés disponibles sur le marché français entre 2008 et 2011 ÉDITION 2015 2015 Etude du secteur des glaces

Plus en détail

Services à la personne

Services à la personne Enquête régionale auprès des entreprises agréées 2010 Services à la personne Midi-Pyrénées En France : > 390 000 emplois créés depuis 2005 > Près de 2 millions de salariés dans les services à la personne

Plus en détail

Article. «Des coopératives plus grandes qu on ne l imaginait» Laurent Bisault

Article. «Des coopératives plus grandes qu on ne l imaginait» Laurent Bisault Article «Des coopératives plus grandes qu on ne l imaginait» Laurent Bisault Revue internationale de l'économie sociale : Recma, n 330, 2013, p. 108-115. Pour citer cet article, utiliser l'information

Plus en détail

E.M ECOLE DES METIERS

E.M ECOLE DES METIERS TECHNICIEN SPECIALISE EN GESTION HOTELIERE Cette filière est destinée à former des techniciens spécialisés en gestion hôtelière ayant pour mission de participer au contrôle des tâches de réception, restauration,

Plus en détail

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION Modifiée par l avenant n 47 du 9 novembre 2011 L accès au niveau III* est lié à une exigence de qualification. * Niveau tenant compte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com

DOSSIER DE PRESSE. Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com Julie Toury Infobébés 28 rue François 1 er 75008 Paris40 DOSSIER DE PRESSE Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com Siège social : SAS Ed Société par Actions

Plus en détail

Quelles sont les chances des petits producteurs de se

Quelles sont les chances des petits producteurs de se Quelles sont les chances des petits producteurs de se maintenir sur le marché? Quelles sont les solutions en France pour la réorientation des activités des petits producteurs? La Roumanie vient d entrer

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques ID-SC-172 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE 12.12.12 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règlement Européen N 834/2007

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Valorisez vos produits agroalimentaires avec la marque collective «So Goût» portée par le Réseau Gesat 1 Sommaire Pourquoi avoir créé la marque «So Goût»? Quels sont les

Plus en détail

CONSEILS POUR UN REGIME SANS SEL ET PAUVRE EN SUCRES LORS D'UNE CORTICOTHERAPIE GENERALE

CONSEILS POUR UN REGIME SANS SEL ET PAUVRE EN SUCRES LORS D'UNE CORTICOTHERAPIE GENERALE CONSEILS POUR UN REGIME SANS SEL ET PAUVRE EN SUCRES LORS D'UNE CORTICOTHERAPIE GENERALE Les fiches d'informations ont été rédigées en collaboration par les 2 centres de référence des maladies bulleuses

Plus en détail

Etude-action pour le développement des circuits courts en pays Haut-Languedoc et Vignobles

Etude-action pour le développement des circuits courts en pays Haut-Languedoc et Vignobles 1 Etude-action pour le développement des circuits courts en pays Haut-Languedoc et Vignobles Partie 3 Résultats d enquête auprès d intermédiaires économiques Auréline DOREAU, Yuna CHIFFOLEAU Octobre 2012

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

Informations Rapides ISSN 0151-1475

Informations Rapides ISSN 0151-1475 INSEE CONJONCTURE Informations Rapides ISSN 0151-1475 Série «Principaux Indicateurs» 12 mars 2008 - n 74 Insee 2008 Indice des prix à la consommation - Février 2008 Thème "Prix" Base 100 : année 1998 Indices

Plus en détail

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Modèles et Méthodes du Marketing Stratégique Les différents modèles et méthodes en Marketing Stratégique Introduction Analyse des besoins (du marché de référence) Analyse d attractivité

Plus en détail

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu La Bernardière la Boisissiere de Montaigu Boufféré La Guyonnière Montaigu St Goerges de Montaigu St Hilaire de Loulay Treize Septiers

Plus en détail

Références technico-économiques

Références technico-économiques Références technico-économiques Palmipèdes gras Année 2009 TERRES d avenir Les Chambres d agriculture du Sud-Ouest (CEPSO), en liaison avec l ITAVI, analysent chaque année les résultats techniques et économiques

Plus en détail

Informations clients

Informations clients Informations clients Les engagements de vos magasins Casino... 3 Conditions Générales de Vente... 4 Vente d alcool aux mineurs... 6 Modes de règlement... 7 carte bancaire chèque titre restaurant Modes

Plus en détail

Stratégie commerciale

Stratégie commerciale Stratégie commerciale Plan Le groupe Ferrero Présentation du produit Le marché de la pâte à tartiner Segmentation Cible Positionnement Marketing Mix : les 4P Conclusion Historique Ferrero 1946 : élaboration

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

OUVERTURE ET EXPLOITATION DE CHAMBRES D HÔTES

OUVERTURE ET EXPLOITATION DE CHAMBRES D HÔTES OUVERTURE ET EXPLOITATION DE CHAMBRES D HÔTES Les chambres d hôtes sont des chambres meublées situées chez l habitant en vue d accueillir des touristes, à titre onéreux, pour une ou plusieurs nuitées,

Plus en détail

PROTECTION DE PRODUITS EN IG

PROTECTION DE PRODUITS EN IG PROTECTION DE PRODUITS EN IG Ousman ABDOU Ingénieur Agrométéorologue Expert de l Agriculture en IG Point focal IG/OAPI Direction Générale de l Agriculture Tel: (00227) 90 34 09 28 Email: ous_ab@yahoo.fr

Plus en détail

Questionnaire. Groupe de travail Biens de consommation UNIFA. Président : Jean-Claude RICOMARD. Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER

Questionnaire. Groupe de travail Biens de consommation UNIFA. Président : Jean-Claude RICOMARD. Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER Questionnaire Groupe de travail Biens de consommation UNIFA Président : Jean-Claude RICOMARD Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER 1 DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES

Plus en détail

ORIENTATIONS. un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020

ORIENTATIONS. un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020 ORIENTATIONS pour l'agriculture un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020 Juillet 2011 Agriculture et Agroalimentaire, un patrimoine essentiel à l'économie normande Pour de nombreuses productions,

Plus en détail

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS FOCUS AGROALIMENTAIRE BROME-MISSISQUOI 2011 L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES UN CHIFFRE D AFFAIRE ANNUEL DE PRÈS DE 67MILLIONS PLUS DE 1000 EMPLOIS La transformation agroalimentaire

Plus en détail

Dynamiques des entreprises agroalimentaires (EAA) du Languedoc-Roussillon : Evolutions 1998-2010

Dynamiques des entreprises agroalimentaires (EAA) du Languedoc-Roussillon : Evolutions 1998-2010 Dynamiques des entreprises agroalimentaires (EAA) du Languedoc-Roussillon : Evolutions 1998-2010 Gérard Marjorie Domergue, Jean-Pierre Couderc, Géraldine Rivière-Giordano, Carole Maurel Décembre 2012 Série

Plus en détail

l'industrie de l'alimentation et des boissons

l'industrie de l'alimentation et des boissons Solutions de convoyage pour l'industrie de l'alimentation et des boissons Pour un convoyage respectueux des fluides très visqueux ou pâteux Qui sommes-nous? Pourquoi WANGEN PUMPEN? Les pompes WANGEN dans

Plus en détail

Situation de l ISO 22000 France/Europe

Situation de l ISO 22000 France/Europe Situation de l ISO 22000 France/Europe Sommaire Historique et contexte de l ISO 22000 L ISO 22000 Panorama de la certification ISO 22000 L ISO 22000 et le contexte réglementaire La reconnaissance de l

Plus en détail

4 Objectifs généraux, objectifs particuliers, objectifs évaluateurs pour les trois lieux de formation

4 Objectifs généraux, objectifs particuliers, objectifs évaluateurs pour les trois lieux de formation Plan de formation pour la profession No. 79022 Employée en cuisine / Employé en cuisine Addetta di cucina / Addetto di cucina Küchenangestellte / Küchenangestellter Parts: A 1 Compétence professionnelle

Plus en détail

Cliquer ici. Cliquer ici. Maîtrise sanitaire en tuerie de palmipèdes gras et volailles

Cliquer ici. Cliquer ici. Maîtrise sanitaire en tuerie de palmipèdes gras et volailles Cliquer ici Cliquer ici Maîtrise sanitaire en tuerie de palmipèdes gras et volailles Maîtriser l hygiène. Maîtriser les bonnes pratiques d abattage. Rédiger le dossier de maîtrise sanitaire. - Présentation

Plus en détail

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Calendrier En 2008, Casino a signé Les une engagements charte d engagements de la charte de progrès PNNS ont nutritionnel été appréhendés du PNNS. Elle comprenait 10

Plus en détail

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée.

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. FOOD REEFER* sdv.com Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans

Plus en détail

Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile

Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile Centre Communal d Action Sociale de CARNOULES Département du Var Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE PRESTATION

Plus en détail

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE DIRECTION GENERALE DU CONTROLE ECONOMIQUE ET DE LA REPRESSION DES FRAUDES DIRECTION DU CONTROLE DE LA QUALITE ET DE LA REPRESSION

Plus en détail