ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT"

Transcription

1 ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT WORKSHOP de la FEMIP «Identification et élimination des goulots d étranglement pour l utilisation renforcée des eaux usées traitées dans le cadre de l irrigation ou autres usages» Réutilisation des Eaux Usées Epurées au MAROC : Expériences, Bilan & Perspectives HAMDANI Imane SEEE/ Département de l Eau/ DRPE

2 Plan Réutilisation des eaux usées épurées: Pourquoi? Rejets d Eaux Usées Brutes : Impacts & Conséquences Expériences Marocaines: Epuration et Réutilisation des eaux usées. Loi sur l Eau et protection des ressources en eau. Avantages de la REUE Etude des Possibilités de Réutilisation des Eaux Usées Epurées Actions à mettre en place pour la réussite de la REUE au Maroc 2 Perspectives de la REUE

3 Réutilisation des Eaux Usées Epurées: Pourquoi? Climat aride et mauvaise répartition des précipitations. 140 Milliards m3/an Ressources en eau naturelles 22 Md m3/an 18 Md m3/an Eaux de surface 4 Md m3/an Eaux souterraines

4 Réutilisation des Eaux Usées Epurées: Pourquoi? Classement du Maroc dans le seuil critique du stress hydrique. 1960: 2560 m3/hab/an 2020: 750 m3/hab/an Ratio du Potentiel des Ressources en Eau (m3/an/hab)

5 Réutilisation des Eaux Usées Epurées: Pourquoi? Rareté des ressources en eau 50,000 Max: (année 1962) Evolution des apports en eau au Maroc (Millions de m 3 ), années hydrologiques à ,000 30,000 20,000 10,000 Min: (année 1992) ,600 Ressources en eau renouvelables par habitant par région hydraulique (m 3 ) 1,400 1,200 1, , , , Loukkos Moulouya Sebou Bou Regreg Oum Erbia Tensift Souss-Guir-Ziz Sahara Massa

6 Réutilisation des Eaux Usées Epurées: Pourquoi? Surexploitation des nappes Nappe du Souss NP/Sol (m) Substratum de la nappe Persistance de la surexploitation actuelle sans intervention Années Nappe du Haouz Arrêt de la production de ces nappes au bout de 12 à 16 ans 560 NP/Sol (m) Substratum de la nappe Années

7

8 Grand potentiel des Eaux Usées Production des Eaux Usées au Maroc à l horizon 2020 (Mm3) 8

9 Réutilisation des Eaux Usées Epurées: Pourquoi? Pollution des ressources en eau. Volume d EU Brutes et Epuré (Mm3) Volume d EU Brutes Rejeté selon Milieu Récepteur (Mm3) Volume d EU Réutilisé (Mm3) EU Brute s EU Epurée s Mer Sol Cours d eau MR

10 Rejets d Eaux d Usées Brutes : Impacts & Conséquences Coût de dégradation de l eau 4.3 Milliards Dirhams/an ~ 532 Millions $/an Coût de la pollution des eaux en % du PIB (2000) (%) du PIB 1,5 1 0,5 0 Maroc : 4.4 Mds de DH/an ; soit 1.23% du PIB Maroc Jordanie Liban Egypte Syrie Algérie Tunisie 10

11 REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES AU MAROC 11

12 Réutilisation des Eaux Usées Epurées au Maroc Contrôle de la REU Ressources en Eaux Usées 12

13 Expériences Marocaines: Epuration des Eaux Usées Mise au point en 2005 du : Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées - PNA - 13

14 Principaux Objectifs et Cible du PNA Atteindre un taux de raccordement global au réseau d assainissement de 80% en milieu urbain Réduire la pollution engendrée par les eaux usées d au moins 60%. 330 centres 10 millions d habitants 14

15 Evolution du Taux d Epuration d (TE) Escompté

16 Protection des Ressources Loi sur en l Eaul et Lutte contre la Pollution Poursuite de la réforme réglementaire: mise en œuvre des textes d application de la loi sur l eau Deux instruments adoptés: Tout déversement est soumis à autorisation. Tout déversement est soumis au payement d une redevance (pollueur-payeur). 16

17 Réutilisation des Eaux Usées Epurées Loi sur l Eau l Aucune EU ne peut être utilisée si elle n a pas été préalablement reconnue épurée (art.2). Les eaux déversées peuvent être réutilisées pour l irrigation, l arrosage des espaces verts, le lavage,... moyennant une autorisation délivrée par l autorité régionale compétente (art. 57 de la loi sur l eau). La qualité des EU doit toutefois être rendue compatible avec les exigences de l usage envisagé. 17 Mesures incitatives à la réutilisation des eaux usées épurées: concours financier et assistance technique.

18 Protection des Ressources en Eau et Lutte contre la Pollution Loi sur l Eau l Promulgation en 2005 du Décret d application de la loi, relatif aux déversements des eaux usées: - Modalités d octroi de l Autorisation de déversement - Valeurs limites de Rejets ; - Modalités de calcul de la redevance de déversement 18

19 Expériences Marocaines: Réutilisation des Eaux Usées Epurées 19 Projet Procédé d épuration Mode de réutilisation des EUE Marrakech Lagunage Essais d épandage Ouarzazate Lagunage Essais agricoles de démonstration Ben Sergao Ben Slimane Agadir Infiltration- Percolation Lagunage Aéré Infiltration- Percolation Essais agricoles de démonstration Arrosage du Golf de Ben Slimane Tests agronomiques Réutilisation agricole, Année de Démarrage Capacité de traitement (m3/j) Population raccordée

20 Expériences Marocaines: Réutilisation des Eaux Usées Epurées STEP Khouribga: en cours de réalisation Lavage des STEP Bengrir: en cours de lancement Phosphates STEP El Youssoufia: en cours d études [ONEP-OCP] STEP Biougra Recharge de la nappe souterraine Grand Nador Arrosage des zones touristiques de Marchika 20

21 Cas de la ville de BENSLIMANE Localisation: 50 Km au Sud-ouest de la capitale Rabat Nombre d habitants : Taux de raccordement au réseau d assainissement : 80% Type de réseau: Unitaire

22 Station d Epuration de la ville de BENSLIMANE Débit traité: 5600 m3/j Filières de traitement: Prétraitement 5 unités de BA (3500 m3) 4 bassins aérés (5000 m3) 4 unités de BF 4 réservoirs (75000 m3/j) Lits de séchage

23 23 Rendements de la STEP de BENSLIMANE

24 Réutilisation des eaux usées épurées dans l arrosage l du Golf de Benslimane 80% des eaux usées épurées sont utilisées pour l arrosage du Golf (100 Ha) 20% des eaux usées épurées sont utilisées par l irrigation en aval de la STEP. Techniques d irrigation: Par aspersion 24

25 Impacts positifs de Réutilisation R des eaux usées épurées de la STEP Benslimane Qualité fertilisante : Très satisfaisante ~ 308 Kg/ha d azote. Economie d eau: m3/j 3000 à 5000 m3/j 25

26 26 Cas de la ville de MARRAKECH

27 Cas de la ville de MARRAKECH 27

28 Cas de la ville de MARRAKECH Surface : 17 hectares Capacité Nominale : l/s Procédé d épuration : Boues Activées Pollution traitée : EH 28

29 Cas de la ville de MARRAKECH Première Tranche : Achevée Epuration : Primaire des eaux usées domestiques et industrielles Rejet : Milieu Récepteur Dépollution organique (DBO5) : 33% Date de mise en service : octobre 2008 Deuxième Tranche : En cours Extension des traitements jusqu aux Secondaire et Tertiaire Réduction des pollutions dans leur globalité à plus de 95% Date prévue de mise en service : Courant

30 Avantages de la réutilisation r des eaux usées épurées Protection du milieu et des ressources en eau Protection de la santé publique Disponibilité d une ressource en eau additionnelle 30

31 Etude des Possibilités s de Réutilisation R des Eaux Usées Epurées Diagnostic de la situation existante; Stratégie de développement; Plan d action et mise en œuvre de la valorisation des eaux usées épurées. 31

32 Perspectives de la Réutilisation R des Eaux Usées Epurées au Maroc Poursuite du développement et de l amélioration du cadre institutionnel et réglementaire Mise en place par les pouvoirs publics de mécanismes financiers incitatifs à la réutilisation des eaux usées Développement des dispositifs techniques d installation des projets de réutilisation des eaux épurées. Généralisation de la réutilisation des eaux usées épurées à l échelle nationale à des usages adaptés sans risque (arrosage, recharge artificielle des nappes, industrie, retour au milieu récepteur ) Les STEP doivent pousser le traitement des eaux usées jusqu au niveau tertiaire. 32

POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES AU MAROC ETUDE DU SECRETARIAT D ETAT A L EAU ET L ENVIRONNEMENT EN COURS

POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES AU MAROC ETUDE DU SECRETARIAT D ETAT A L EAU ET L ENVIRONNEMENT EN COURS ROYAUME DU MAROC ATELIER SUR L ASSAINISSEMENT, L EPURATION ET LA REUTILISATION DES EAUX TRAITEES AGADIR le 7/12/2009 Organisation SEEE - gtz POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX ETUDE DU SECRETARIAT D ETAT

Plus en détail

REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES EN AGRICULTURE AU MAROC. Bilan de plusieurs années de recherche

REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES EN AGRICULTURE AU MAROC. Bilan de plusieurs années de recherche REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES EN AGRICULTURE AU MAROC Bilan de plusieurs années de recherche Pourquoi réutiliser r les eaux usées épurées au Maroc? Conditions climatiques: climat aride, mauvaise

Plus en détail

IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES

IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES IDENTIFICATION ET ELIMINATION DES GOULETS D'ETRANGLEMENT POUR L'EXTENSION DE L'UTILISATION DES EAUX USEES DANS LE CADRE DE L'IRRIGATION OU AUTRES USAGES - Maroc - Chiffres clés du secteur au Maroc Population

Plus en détail

Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées

Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR Direction Générale des Collectivités Locales Direction de l Eau et de l Assainissement Programme National d Assainissement Liquide et d Epuration des Eaux Usées

Plus en détail

Eau usée en agriculture Expériences et perspectives

Eau usée en agriculture Expériences et perspectives Eau usée en agriculture Expériences et perspectives Direction de l Irrigation et de l Aménagement de l Espace Agricole Rabat, 4 et 5 FEV 2013 Plan de l exposé Introduction ( pourquoi l utilisation des

Plus en détail

GESTION INTEGREE DES EAUX URBAINES DE LA VILLE DE MARRAKECH. Malika BELKOUADSSI Directeur Régional du Tensift

GESTION INTEGREE DES EAUX URBAINES DE LA VILLE DE MARRAKECH. Malika BELKOUADSSI Directeur Régional du Tensift GESTION INTEGREE DES EAUX URBAINES DE LA VILLE DE MARRAKECH Malika BELKOUADSSI Directeur Régional du Tensift Marrakech- Aperçu Général Population 928 850 (2014) Superficie 230 km 2 Producteur ONEE Distributeur

Plus en détail

Plan de l exposl. exposé

Plan de l exposl. exposé Plan de l exposl exposé Zone d action d de l Agence l du Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia Caractéristiques ristiques hydrologiques du Bassin Contraintes de gestion des ressources en eau

Plus en détail

expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Le 30 mars 2005

expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Le 30 mars 2005 Royaume du Maroc Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia Evaluation de l expl expérience de l Agencel du Bassin Hydraulique de l Ouml Er-Rbia Visite de la Délégation D Mauritanienne Le 30 mars 2005

Plus en détail

TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE

TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DE L ENVIRONNEMENT Office National de l Assainissement TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES TRAITEES EN TUNISIE Soufia Nasr Abroug Chef de Département

Plus en détail

RECOMMANDATIONS ET STANDARTS INTERNATIONAUX ET NATIONAUX ASPECTS REGLEMENTAIRES ET INSTITUTIONNELS DE LA REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES

RECOMMANDATIONS ET STANDARTS INTERNATIONAUX ET NATIONAUX ASPECTS REGLEMENTAIRES ET INSTITUTIONNELS DE LA REUTILISATION DES EAUX USEES EPUREES ROYAUME DU MAROC ATELIER SUR L ASSAINISSEMENT, L EPURATION ET LA REUTILISATION DES EAUX TRAITEES AGADIR le 8/12/2009 Organisation SEEE - gtz RECOMMANDATIONS ET STANDARTS INTERNATIONAUX ET NATIONAUX ASPECTS

Plus en détail

Casablanca, France-Expo, mars 2006 Mohamed MEZIANI, RADEEF Nicolas FORNAGE, AFD

Casablanca, France-Expo, mars 2006 Mohamed MEZIANI, RADEEF Nicolas FORNAGE, AFD Casablanca, France-Expo, mars 2006 Mohamed MEZIANI, RADEEF Nicolas FORNAGE, AFD Introduction Pollution actuelle de l Oued Sebou : très préoccupante, impact majeur sur les populations du bassin-versant

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA BASSINS VERSANTS BASSINS SURF % P0P % RES % Loukkos 3 8 22 Moulouya 8 7 9 Sebou 6 23 26 6 5 4 1 TANGER MER MEDITERRANEE AL HOCEIMA 2 3 OUJDA

Plus en détail

TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES

TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SEBOU TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES Paris 23 juin 28 PRESENTATION DU BASSIN DU SEBOU Superficie : 4. km2 Population : 6.2 Millions hab. (RGPH

Plus en détail

La réutilisation des eaux usées traitées pour rentrer dans l économie circulaire

La réutilisation des eaux usées traitées pour rentrer dans l économie circulaire Défis et solutions de la gestion de l eau en milieu semi-aride La réutilisation des eaux usées traitées pour rentrer dans l économie circulaire Cas du lagunage au Maroc Intervenant: Mr. Nicolas CONDOM

Plus en détail

Superficie : Km 2. PIB/hab 2007: 2529 USD. Divisions administratives: 4, ,70

Superficie : Km 2. PIB/hab 2007: 2529 USD. Divisions administratives: 4, ,70 Le contexte global Superficie : 162.155 Km 2 Population:10,2 M (64% urbaine: / 36% rurale:) en 2006 PIB/hab 2007: 2529 USD Divisions administratives: Régime: République présidentiel Le pouvoir législatif

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ET DRAA

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ET DRAA ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA ET DRAA BASSINS VERSANTS BASSINS SURF % P0P % RES % Loukkos 3 8 22 Moulouya 8 7 9 Sebou 6 23 26 6 5 4 1 TANGER 3 RABAT CASABLANCA OUARZAZATE

Plus en détail

Coopération (Maroc /France) : Arghan de plusieurs investigations de terrain dans les zones montagneuses de l Anti-Atlas.

Coopération (Maroc /France) : Arghan de plusieurs investigations de terrain dans les zones montagneuses de l Anti-Atlas. EXPERIENCE PILOTE Coopération (Maroc/France): l ABHSM, la région du Souss Mass Drâa, le département de l Hérault l Agence de l Eau du Rhône Méditerranée Corse. Mise en Œuvre des programmes par Expert Solidaire

Plus en détail

SITUATION ACTUELLE. Évolution importante à partir de l année 2000 : passage de

SITUATION ACTUELLE. Évolution importante à partir de l année 2000 : passage de 1 SOMMAIRE Situation actuelle Constats Pourquoi le lagunage? Filières lagunage existantes Données sur le parc existant Principales contraintes rencontrées Doit-on abandonner le lagunage? Propositions d

Plus en détail

PNR: RESSOURCES EN EAU

PNR: RESSOURCES EN EAU PNR: RESSOURCES EN EAU Les ressources en eau sont appelées à faire face à des défis majeurs engendrés d une part, par un déficit pluviométrique important et leur rareté et d autre part, par leur répartition

Plus en détail

ROYAU ROYA M U E DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULI BASSIN HYDRAUL QUE

ROYAU ROYA M U E DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULI BASSIN HYDRAUL QUE ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SOUSS MASSA 1 BASSINS VERSANTS BASSINS SURF P0P RES % % % Loukkos 3 8 22 Moulouya 8 7 9 Sebou 6 23 26 6 5 4 1 TANGER 3 RABAT CASABLANCA MER MEDITERRANEE

Plus en détail

La réutilisation des eaux usées traitées comme ressources alternatives pour la préservation des eaux souterraines Cas de la Tunisie

La réutilisation des eaux usées traitées comme ressources alternatives pour la préservation des eaux souterraines Cas de la Tunisie La réutilisation des eaux usées traitées comme ressources alternatives pour la préservation des eaux souterraines Cas de la Tunisie Dr Raoudha LAHACHE GAFREJ Faculté des Sciences de Bizerte TUNISIE r.lahache@gnet.tn

Plus en détail

GESTION DE LADEMANDE ENEAU AUMAROC: PLACE DANS LAPOLITIQUE DE L EAU ETRETOUR

GESTION DE LADEMANDE ENEAU AUMAROC: PLACE DANS LAPOLITIQUE DE L EAU ETRETOUR ROYAUME DU MAROC Ministère délégué Chargé de l'eau GESTION DE LADEMANDE ENEAU AUMAROC: PLACE DANS LAPOLITIQUE DE L EAU ETRETOUR D EXPÉRIENE ZIYAD Abdeslam 2 ÈME FORUM MEDITERRANEEN DE L EAU Murcie, 25

Plus en détail

POLITIQUES DE SOUTIEN ET CADRES INSTITUTIONNELS

POLITIQUES DE SOUTIEN ET CADRES INSTITUTIONNELS REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL Synthèse Internationale du Projet Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture Téhéran, Iran,

Plus en détail

POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EN

POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EN Programme AGIRE SEEE POTENTIEL DE REUTILISATION DES EAUX USEES EN AGRICULTURE URBAINE DANS LE GRAND CASABLANCA Mohammed CHLAIDA 1 & Fouad AMRAOUI 2 (1) Laboratoire d Ecologie et d Environnement, Faculté

Plus en détail

DES STATIONS D EPURATION

DES STATIONS D EPURATION REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Équipement et l Aménagement du territoire et du Développement Durable Office National de l Assainissement (ONAS) LA GESTION DES BOUES DES STATIONS D EPURATION Madame

Plus en détail

Afrique du Nord ,70

Afrique du Nord ,70 Le contexte global Superficie : 446 550 Km 2 Population: 30,1 M (57% urbaine: / 43% rurale) en 2006 PIB/hab 2007: 1457 USD Divisions administratives: Le pays est divisé en 17 régions économiques subdivisés

Plus en détail

Djemili EL BATTI D.G.R.E. Journée d Information SEMIDE 16 décembre 2002

Djemili EL BATTI D.G.R.E. Journée d Information SEMIDE 16 décembre 2002 LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES EN EAU Djemili EL BATTI D.G.R.E. Journée d Information SEMIDE 16 décembre 2002 L EAU EST LE FACTEUR INDISPENSABLE AU DEVELOPPEMENT DURABLE DE TOUS LES SECTEURS

Plus en détail

Secrétariat d Etat chargé de l Eau. Développement des Ressources en Eau au Maroc

Secrétariat d Etat chargé de l Eau. Développement des Ressources en Eau au Maroc Secrétariat d Etat chargé de l Eau Développement des Ressources en Eau au Maroc Plan Problématique de l eau au Maroc Réalisations et acquis Perspectives Problématique Potentiel limité mal réparti fortement

Plus en détail

BILAN ANNUEL sur le système d assainissement. Année XXXX. Bilan annuel

BILAN ANNUEL sur le système d assainissement. Année XXXX. Bilan annuel Bilan annuel XXXX Page 1/12 BILAN ANNUEL sur le système d assainissement (système de collecte et système de traitement) Année XXXX Bilan annuel Pour les agglomérations < 2 000 EH Le bilan est à transmettre

Plus en détail

Atelier «Des villes méditerranéennes durables dans un contexte de changement climatique :

Atelier «Des villes méditerranéennes durables dans un contexte de changement climatique : Atelier «Des villes méditerranéennes durables dans un contexte de changement climatique : Retours d expérience relatifs à la gestion de l eau et de l assainissement» 03 Novembre 2016 1. Présentation et

Plus en détail

Gouvernance des eaux du Haouz Entre modèles de Californie et de Provence. Mohammed El Faïz

Gouvernance des eaux du Haouz Entre modèles de Californie et de Provence. Mohammed El Faïz Gouvernance des eaux du Haouz Entre modèles de Californie et de Provence Mohammed El Faïz Structure du budget d'investissement du Ministère de l Agriculture, 1999 2004. (Lois des finances, en pourcentage)

Plus en détail

Présentation à Ouargla du 12/12/2005

Présentation à Ouargla du 12/12/2005 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Ressources en Eau O N A Vallée de Ouargla Etudes d'assainissement des eaux résiduaires, pluviales et d'irrigation Mesures complémentaires de

Plus en détail

JOURNÉE D ÉTUDE RESSOURCES EN EAU NON CONVENTIONNELLES : UNE ALTERNATIVE A L IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES.

JOURNÉE D ÉTUDE RESSOURCES EN EAU NON CONVENTIONNELLES : UNE ALTERNATIVE A L IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES. REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET DE LA PECHE JOURNÉE D ÉTUDE RESSOURCES EN EAU NON CONVENTIONNELLES : UNE ALTERNATIVE A L IMPACT DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES.

Plus en détail

Situation environnementale de l industrie oléicole en Algérie. Présentée par Mme Rizou Linda. Athènes Mars 2012

Situation environnementale de l industrie oléicole en Algérie. Présentée par Mme Rizou Linda. Athènes Mars 2012 Situation environnementale de l industrie oléicole en Algérie Présentée par Mme Rizou Linda Athènes Mars 2012 Production Oléicole L oléiculture représente en Algérie, l espèce arboricole la plus importante,

Plus en détail

Vulnérabilité du Secteur de l eau Aux Changements Climatiques En Algérie

Vulnérabilité du Secteur de l eau Aux Changements Climatiques En Algérie Vulnérabilité du Secteur de l eau Aux Changements Climatiques En Algérie Le présent document est une synthèse du rapport d étude «Vulnérabilité aux Changements Climatiques des secteurs nationaux prioritaires»

Plus en détail

Auteurs: Fatima Fethi2, Isabel Martín García1, Mohamed Bekali2 & Abdelilah Fahde2

Auteurs: Fatima Fethi2, Isabel Martín García1, Mohamed Bekali2 & Abdelilah Fahde2 Etude des performances épuratoires de la station de traitement des eaux usées par lagunage combiné de la ville de Benslimane- Maroc. Aspect parasitologique Auteurs: Fatima Fethi2, Isabel Martín García1,

Plus en détail

Actions d accompagnement de l ONEP aux industriels pour la rationalisation et la gestion des eaux

Actions d accompagnement de l ONEP aux industriels pour la rationalisation et la gestion des eaux OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE Atelier sur l assainissement, l épuration et la réutilisation des eaux usées Actions d accompagnement de l ONEP aux industriels pour la rationalisation et la gestion des

Plus en détail

Royaume du Maroc Office National de l Electricité et de l Eau Potable

Royaume du Maroc Office National de l Electricité et de l Eau Potable Adaptation des Systèmes d Alimentation Eau Potable aux changements climatiques Mokhtar JAAIT mjaait@iea.ma Sommaire Contexte général Présentation de l ONEE Adaptation des SAEP aux changements climatiques

Plus en détail

LA POLITIQUE NATIONALE DE L EAU EN ALGÉRIE

LA POLITIQUE NATIONALE DE L EAU EN ALGÉRIE Ministère des Ressources en Eau Agence de Bassin Hydrographique Constantinois-Seybousse-Mellegue LA POLITIQUE NATIONALE DE L EAU EN ALGÉRIE Par Bouchedja Abdellah - Directeur Général ABHCSM Euro-RIOB 2012

Plus en détail

Bilan des actions engagées pour l amélioration de l assainissement domestique sur le bassin versant. Agence de l Eau Loire-Bretagne

Bilan des actions engagées pour l amélioration de l assainissement domestique sur le bassin versant. Agence de l Eau Loire-Bretagne Bilan des actions engagées pour l amélioration de l assainissement domestique sur le bassin versant Agence de l Eau Loire-Bretagne Pascal LASCAUD 04 73 17 07 16 pascal.lascaud@eau-loire-bretagne.fr Villerest

Plus en détail

LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU DANS LES REGIONS MEDITERRANEENNES ET EN AFRIQUE DU NORD. Marrakech, Maroc, mai 2005

LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU DANS LES REGIONS MEDITERRANEENNES ET EN AFRIQUE DU NORD. Marrakech, Maroc, mai 2005 LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU DANS LES REGIONS MEDITERRANEENNES ET EN AFRIQUE DU NORD. Marrakech, Maroc, 23-26 mai 2005 LA PROBLEMATIQUE DE POLLUTION DIFFUSE LA ZONE D ACTION DE L AGENCE DU

Plus en détail

Réutilisation des Eaux Usées Epurées en milieu rural

Réutilisation des Eaux Usées Epurées en milieu rural Royaume du Maroc *** Ministère de l Énergie et des Mines, de l Eau et de l Environnement Direction de la Recherche et de la Planification de l Eau Réutilisation des Eaux Usées Epurées en milieu rural Cadre

Plus en détail

Royaume du Maroc Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia

Royaume du Maroc Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia Royaume du Maroc Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia Ressources en eau souterraines dans la zone d action de l Agence du Bassin Hydraulique de l Oum Er Rbia : Etat des lieux et perspectives d

Plus en détail

Arrêté du 21 juillet 2015 et ANC entre 21 et 200 eh

Arrêté du 21 juillet 2015 et ANC entre 21 et 200 eh Arrêté du 21 juillet 2015 et ANC entre 21 et 200 eh Atelier 1 animé par Laure SOULIAC, chef du bureau de la lutte contre les pollutions domestiques et industrielles, ministère de l écologie Liste des intervenants

Plus en détail

Une 2 ème vie pour les eaux usées traitées. Fabrice NAULEAU SAUR

Une 2 ème vie pour les eaux usées traitées. Fabrice NAULEAU SAUR Une 2 ème vie pour les eaux usées traitées Fabrice NAULEAU SAUR Qualité des eaux usées traitées Une ressource de qualité DCO totale mg/l : 30 10 DCO filtrée mg/l : 30 10 MES mg/l : < 1 N-NH4 mg/l : 1,0

Plus en détail

La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations

La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations Un objectif inscrit au schéma directeur d assainissement établi en 2005-2006 Objectifs : donner une valeur ajoutée environnementale

Plus en détail

Coopération financière avec le Royaume du Maroc

Coopération financière avec le Royaume du Maroc Coopération financière avec le Royaume du Maroc Pôles prioritaires et stratégies Abderrazzaq KHAOUA, Casablanca 27.11.2012 abderrazzaq.khaoua@kfw.de Bank aus Verantwortung Une banque à missions multiples

Plus en détail

Elaboration d une Convention pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) dans le bassin du Haouz-Mejjate (Contrat de Nappe)

Elaboration d une Convention pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) dans le bassin du Haouz-Mejjate (Contrat de Nappe) Elaboration d une Convention pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) dans le bassin du Haouz-Mejjate (Contrat de Nappe) Wilaya de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, Octobre 2014 Contenu

Plus en détail

Quelles Actions au niveau Territorial pour réduire l empreinte écologique du Maroc et renforcer l adaptation aux changements climatiques

Quelles Actions au niveau Territorial pour réduire l empreinte écologique du Maroc et renforcer l adaptation aux changements climatiques ROYAUME DU MAROC MINISTÈRE DELEGUE AUPRERS DU MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT, CHARGÉ DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT Quelles Actions au niveau Territorial pour réduire

Plus en détail

Une démarche durable conciliant développement industriel et préservation des ressources en eau

Une démarche durable conciliant développement industriel et préservation des ressources en eau Programme EAU La préservation des ressources naturelles, une priorité pour le Groupe OCP Une démarche durable conciliant développement industriel et préservation des ressources en eau 1. Optimisation de

Plus en détail

Recharge artificielle des nappes i

Recharge artificielle des nappes i Recharge artificielle des nappes i Description: La recharge artificielle des nappes est un procédé permettant de stocker dans le sous-sol de grands volumes d eau excédentaire d origines diverses (eaux

Plus en détail

Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire

Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire (AVERTISSEMENT : les hypothèses prises en compte dans le

Plus en détail

CDPN soumise par le Maroc

CDPN soumise par le Maroc Atelier de formation sur les Contributions Déterminées Prévues au niveau National (CDPN) CDPN soumise par le Maroc Abdelkarim Bennani Directeur Noratech Rabat Maroc 26-27 août 2015 Plan Vision globale

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA POLLUTION URBAINE

LUTTE CONTRE LA POLLUTION URBAINE LUTTE CONTRE LA POLLUTION URBAINE La pollution organique d origine domestique est aujourd hui mieux éliminée par les stations d épuration. En effet, la mise en œuvre de la directive «eaux résiduaires urbaines»

Plus en détail

Aspects réglementaires : les ICPE et l eau

Aspects réglementaires : les ICPE et l eau Diapositive 1 Aspects réglementaires : les ICPE et l eau

Plus en détail

Un nouveau scénario pour les eaux usées à Cannes

Un nouveau scénario pour les eaux usées à Cannes Un nouveau scénario pour les eaux usées à Cannes ESTIMBRE Laurence SIAUBC Mercredi 11 mai 2016 - Montpellier Contexte du bassin cannois Scénario actuel Emissaire 52 000 m 3 /jour d EUT 18 Mm3/an mer Station

Plus en détail

Séminaire technique sur les indicateurs de Gestion intégrée des Ressources en eau (GIRE) Mr Rekaya Moncef DGRE -Tunisie

Séminaire technique sur les indicateurs de Gestion intégrée des Ressources en eau (GIRE) Mr Rekaya Moncef DGRE -Tunisie Séminaire technique sur les indicateurs de Gestion intégrée des Ressources en eau (GIRE) Indicateurs De Gestion intégrée des Ressources en Eau (GIRE) en Tunisie Mr Rekaya Moncef DGRE -Tunisie 30 Septembre

Plus en détail

INTERSESSION 1 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU TENSIFT Mars 2010

INTERSESSION 1 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU TENSIFT Mars 2010 INTERSESSION 1 AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU TENSIFT 29-30 Mars 2010 CADRE GEOGRAPHIQUE Superficie de 24.800 km.² Population: 2.632.000hab 42% en milieu urbain 58% en milieu rural Climat aride et semi

Plus en détail

Réglementation française ANC

Réglementation française ANC Réglementation française ANC Arrêté du 7 septembre 2009 fixant les prescriptions techniques applicables aux installations d assainissement non collectif recevant une charge brute de pollution organique

Plus en détail

Eau et développement au Maroc

Eau et développement au Maroc Eau et développement au Maroc BOUZIDI Abdelhamid Prof. Sciences de l environnement Directeur du Laboratoire des Sciences de l Environnement et du Développement Université Hassan 1 er, Faculté des Sciences

Plus en détail

Problématique de l Eau et de l Assainissement au Tchad

Problématique de l Eau et de l Assainissement au Tchad MINISTÈRE DE L EAU ET DE L'ASSAINISSEMENT Problématique de l Eau et de l Assainissement au Tchad Présenté par: le Conseiller Abakar Ramadane 1 PLAN DE L EXPOSÉ I- Introduction II- Cadre juridique et institutionnel

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE

OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE OFFICE NATIONAL DE L ELECTRICITE ET DE L EAU POTABLE PLAN D ACTION DE L ONEE DANS LES DOMAINES DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT LIQUIDE PERIODE 2012-2016 Casablanca, le 27-11-2012 ORDRE DU JOUR

Plus en détail

EXPERIENCE DE L ONEP EN MATIERE DE DESSALEMENT

EXPERIENCE DE L ONEP EN MATIERE DE DESSALEMENT FORUM D'INVESTISSEMENTS ET DE COOPÉRATION DES ENTREPRISES HISPANO-MAROCAINES FORO DE INVERSIONES Y COOPERACIÓN EMPRESARIAL ESPAÑA-MARRUECOS Casablanca, du 03 et 04 Mars 2009 HOTEL SHERATON CASABLANCA EXPERIENCE

Plus en détail

19 > 22 oct Béni Mellal - Maroc

19 > 22 oct Béni Mellal - Maroc 19 > 22 oct. 2011 - Béni Mellal - Maroc www.sieita.ma Organisateur : Co-organisateur : Partenaires : Conseil de la Direction Régionale de l Agriculture Tadla-Azilal ORMVAT Centre Régional d Investisselent

Plus en détail

Agence de Bassin Algérois- Hodna - Soummam

Agence de Bassin Algérois- Hodna - Soummam République Algérienne Démocratique et Populaire MINISTERE DES RESSOURCES EN EAU Agence de Bassin Algérois- Hodna - Soummam COMMUNICATION PRESENTEE PAR Mekki ABROUK DIRECTEUR GENERAL Agence de Bassin Algérois-Hodna-Soummam

Plus en détail

Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières

Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières Marc Boucher SATESE Limeuil le L assainissement collectif en Dordogne 273 STEP communales en Dordogne (20 nouvelles STEP prévues

Plus en détail

PLAN LOCAL D'URBANISME

PLAN LOCAL D'URBANISME DEPARTEMENT DE HAUTE-CORSE COMMUNE DE SANTA MARIA DI LOTA PLAN LOCAL D'URBANISME Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal du approuvant les dispositions du Plan Local d'urbanisme ASSAINISSEMENT

Plus en détail

VERS UNE GESTION OPTIMALE DES RESSOURCES EN EAU EXEMPLE DE LA TUNISIE.

VERS UNE GESTION OPTIMALE DES RESSOURCES EN EAU EXEMPLE DE LA TUNISIE. VERS UNE GESTION OPTIMALE DES RESSOURCES EN EAU EXEMPLE DE LA TUNISIE. Habaieb H*., Albergel J.** * Institut National Agronomique de Tunisie ** Mission IRD de Tunis RÉSUMÉ La Tunisie reçoit en moyenne

Plus en détail

Valorisation des eaux usées traitées en méditerranée. Cas de la ville de Cannes (France, 06)

Valorisation des eaux usées traitées en méditerranée. Cas de la ville de Cannes (France, 06) Atelier réutilisation des eaux usées en méditerranée Valorisation des eaux usées traitées en méditerranée. Cas de la ville de Cannes (France, 06) Méthodologie projet Intervenant: Dr. Nicolas CONDOM Organisation

Plus en détail

Synthèse internationale du projet : Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture

Synthèse internationale du projet : Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture Synthèse internationale du projet : Sécurité d utilisation des eaux usées en agriculture Bonnes pratiques :Réutilisation des eaux usées épurées au niveau de la ville de Settat Maroc KHAJOUR LARBI Ministère

Plus en détail

Expérience de l ONAS. Khalil ATTIA Président Directeur Général

Expérience de l ONAS. Khalil ATTIA Président Directeur Général Expérience de l ONAS Khalil ATTIA Président Directeur Général Tunis, 9 juillet 2009 Sommaire 1. Présentation de l ONAS 2. Financement des activités 3. Partenaires financiers 4. Participation du secteur

Plus en détail

Les r e r ssourc ssour es en eau

Les r e r ssourc ssour es en eau Les ressources en eau de l Algérie Sont limitées, vulnérables, inégalement réparties La disponibilité en eau par habitant est estimée à environ 500 m 3 / hab. / an, Se situant t en deçà du seuil critique

Plus en détail

2. NOTE TECHNIQUE SUR LE RESEAU D ASSAINISSEMENT

2. NOTE TECHNIQUE SUR LE RESEAU D ASSAINISSEMENT 1. NOTE TECHNIQUE SUR LE RESEAU D EAU POTABLE Le réseau d eau potable est géré par le Syndicat Intercommunal de la Basse-Vallée de l Adour (SIBVA). La commune ne possède pas de ressources propres, l eau

Plus en détail

Guide des procédures de demande d autorisation d utilisation du domaine public hydraulique

Guide des procédures de demande d autorisation d utilisation du domaine public hydraulique Royaume du Maroc Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Aménagement du Territoire, de l Eau et de l Environnement, Chargé de l Eau Guide des procédures de demande d autorisation d utilisation du domaine

Plus en détail

Rapport de visite avec analyses

Rapport de visite avec analyses 2010 2011 2012 2013 0 visite A 0 visite A DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT S.A.T.E.S.E. (SERVICE d ASSISTANCE TECHNIQUE aux EXPLOITANTS de STATIONS d ÉPURATION) Les missions du S.A.T.E.S.E. sont cofinancées

Plus en détail

Assainissement des eaux usées de la ville de Ouagadougou

Assainissement des eaux usées de la ville de Ouagadougou Assainissement des eaux usées de la ville de Ouagadougou Arba Jules OUEDRAOGO / Directeur Assainissement Office National de l Eau et de l Assainissement Janique ETIENNE Agence Française de Développement

Plus en détail

Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique

Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Royaume du Maroc Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement Plan National de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Séminaire sur les effets du changement

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DONT LA CHARGE BRUTE DE POLLUTION ORGANIQUE EST INFÉRIEURE OU ÉGALE À 1,2 KG/J DE DBO5 FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez

Plus en détail

PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES EN EAU DANS LE BASSIN DU TENSIFT

PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES EN EAU DANS LE BASSIN DU TENSIFT ROYAUME DU MAROC Ministère de l Aménagement du Territoire de l Eau et de l Environnement Agence du Bassin Hydraulique du Tensift PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES EN EAU DANS LE BASSIN DU TENSIFT

Plus en détail

Quelles stratégie pour une meilleure gestion de l eau à Djibouti : Etat de lieux et perspectives. Présenté par ABDILLAHI Ahmed

Quelles stratégie pour une meilleure gestion de l eau à Djibouti : Etat de lieux et perspectives. Présenté par ABDILLAHI Ahmed Quelles stratégie pour une meilleure gestion de l eau à Djibouti : Etat de lieux et perspectives Présenté par ABDILLAHI Ahmed Professeur assistant en économie à l université de Djibouti Présentation I

Plus en détail

GESTION PARTICIPATIVE DES RESSOURCES EN EAU SOUTERRAINES CONTRAT DE LA NAPPE DU HAOUZ-MEJJATE. Mars 2014

GESTION PARTICIPATIVE DES RESSOURCES EN EAU SOUTERRAINES CONTRAT DE LA NAPPE DU HAOUZ-MEJJATE. Mars 2014 GESTION PARTICIPATIVE DES RESSOURCES EN EAU SOUTERRAINES CONTRAT DE LA NAPPE DU HAOUZ-MEJJATE Mars 2014 CONTEXTE HYDROCLIMATOLOGIQUE Climat aride à semi-aride; Précipitations : 250 mm/an dans la plaine

Plus en détail

Partenariat Public-Privé en irrigation

Partenariat Public-Privé en irrigation Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Direction de l Irrigation et de l Aménagement de l Espace Agricole Partenariat Public-Privé en irrigation Articulation des contrats de

Plus en détail

OCP en quelques mots 5. Un programme de développement industriel en plein essor 6. Développement durable : une culture à part entière 9

OCP en quelques mots 5. Un programme de développement industriel en plein essor 6. Développement durable : une culture à part entière 9 OCP en quelques mots 5 Un programme de développement industriel en plein essor 6 Développement durable : une culture à part entière 9 L eau, une ressource stratégique au coeur de la démarche développement

Plus en détail

Les arbitrages concernant l eau agricole dans un contexte de raréfaction de la ressource

Les arbitrages concernant l eau agricole dans un contexte de raréfaction de la ressource Conférence «Crise alimentaire et raréfaction de l eau au Maghreb» Salon international de l agriculture de Paris, 23 février 2009 Les arbitrages concernant l eau agricole dans un contexte de raréfaction

Plus en détail

PROJET D IRRIGATION A PARTIR DE DESSALEMENT DE L EAU DE MER DANS LA PLAINE DE CHTOUKA - MAROC

PROJET D IRRIGATION A PARTIR DE DESSALEMENT DE L EAU DE MER DANS LA PLAINE DE CHTOUKA - MAROC Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime المملكة المغربية وزارة الفالحة والصيد البحري DIRECTION DE L IRRIGATION DE L AMENAGEMENT DE L ESPACE AGRICOLE PROJET D IRRIGATION A PARTIR

Plus en détail

Sommaire 1. Historique 2.Contexte règlementaire propre à l assainissement collectif 3.Responsabilités et obligations 4. Les outils et les moyens

Sommaire 1. Historique 2.Contexte règlementaire propre à l assainissement collectif 3.Responsabilités et obligations 4. Les outils et les moyens Le contexte règlementaire Jeudi 26 mai 2016 Conseil départemental Sommaire 1. Historique 2.Contexte règlementaire propre à l assainissement collectif 3.Responsabilités et obligations 4. Les outils et les

Plus en détail

demande de contrôle de conception

demande de contrôle de conception demande de contrôle de conception d un système d assainissement non collectif Charge brute de pollution organique inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5 Cadre réservé à l administration Dossier N Reçu

Plus en détail

Exp Eau du cinquantenaire. Les indicateurs de performance en assainissement. Office National de l Assainissement. Intervenant: S.

Exp Eau du cinquantenaire. Les indicateurs de performance en assainissement. Office National de l Assainissement. Intervenant: S. Exp Eau du cinquantenaire Office National de l Assainissement Intervenant: S.LAHLAH Les indicateurs de performance en assainissement 1 Sommaire Missions de l ONA Exploitation des systèmes d Assainissement

Plus en détail

PROFIL EAU DOUCE TUNISIE

PROFIL EAU DOUCE TUNISIE PROFIL EAU DOUCE TUNISIE Prise de décisions Programmes et projets A. Mise en valeur et gestion intégrée des ressources en eau B. L évaluation des ressources en eau C. Protection des ressources en eau,

Plus en détail

LUXEMBOURG ,70

LUXEMBOURG ,70 Superficie : 2 586 km 2 Le contexte global Population :. 0,5 M (urbaine: 0,4 / rurale: 0,1) Régime: monarchie constitutionnelle Divisions administratives: 3 districts; Diekirch, Grevenmacher, Luxembourg

Plus en détail

Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés)

Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés) Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés) Projet : Augmentation du tonnage travaillé Modification du système de traitement

Plus en détail

ETAT, DEFIS MAJEURS ET AXES STRATEGIQUES DU SECTEUR DE L EAU EN TUNISIE

ETAT, DEFIS MAJEURS ET AXES STRATEGIQUES DU SECTEUR DE L EAU EN TUNISIE CONFÉRENCE DES DIRECTEURS DE L EAU DES PAYS EURO-MEDITERRANÉENS ET DE L EUROPE DU SUD-EST ETAT, DEFIS MAJEURS ET AXES STRATEGIQUES DU SECTEUR DE L EAU EN TUNISIE Mekki HAMZA DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES

Plus en détail

STRATEGIE DE MOBILISATION DES RESSOURCES EN EAU EN TUNISIE

STRATEGIE DE MOBILISATION DES RESSOURCES EN EAU EN TUNISIE République Tunisienne Ministère de l Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche Direction Générale des Ressources en Eau STRATEGIE DE MOBILISATION DES RESSOURCES EN EAU EN TUNISIE Mohamed

Plus en détail

EPURATION ET REUTILISATION DES EAUX USEES A DES FINS AGRICOLES PROJET OUARZAZATE (MOR 86/018)

EPURATION ET REUTILISATION DES EAUX USEES A DES FINS AGRICOLES PROJET OUARZAZATE (MOR 86/018) Page 51 EPURATION ET REUTILISATION DES EAUX USEES A DES FINS AGRICOLES PROJET OUARZAZATE (MOR 86/018) Au Maroc, l accroissement de la population urbaine et de la consommation individuelle en eau potable

Plus en détail

La réutilisation des eaux usées traitées

La réutilisation des eaux usées traitées La réutilisation des eaux usées traitées LUTTER CONTRE LE STRESS HYDRIQUE ET PRéSERVER L ENVIRONNEMENT Crédits photographiques : Lionel Goujon, AFD Corentin Janot, AFD Laurent Marcheix, Dumez-Lagorsse

Plus en détail

Coût de la Dégradation des Ressources en Eau du Bassin Versant de Oum Er Rabia Présentation Génerale Atelier de Concertation Présentation par Sherif

Coût de la Dégradation des Ressources en Eau du Bassin Versant de Oum Er Rabia Présentation Génerale Atelier de Concertation Présentation par Sherif Coût de la Dégradation des Ressources en Eau du Bassin Versant de Oum Er Rabia Présentation Génerale Atelier de Concertation Présentation par Sherif Arif Rabat le 4 Décembre 2012 Pourquoi une Évaluation

Plus en détail

Déclaration d installation d un dispositif d assainissement non collectif Examen préalable de la conception IDENTIFICATION

Déclaration d installation d un dispositif d assainissement non collectif Examen préalable de la conception IDENTIFICATION Déclaration d installation d un dispositif d assainissement non collectif Examen préalable de la conception Le contrôle de la conception et de la réalisation de toute installation d assainissement non

Plus en détail

Programme d assainissement d de l ONEPl

Programme d assainissement d de l ONEPl ««V forum d investissements d et et de de coopération des entreprises Espano - Marocaines» ------------------------------ Programme d assainissement d liquide de l ONEPl BILAN & PERSPECTIVES Présenté par

Plus en détail

Table Ronde n 1. Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique. Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique. vendredi 19 Janvier 2007

Table Ronde n 1. Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique. Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique. vendredi 19 Janvier 2007 1996 2006 Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique vendredi 19 Janvier 2007 Table Ronde n 1 Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique Réalisation : Thierry GRUDA - Atelier ThiGRiS 0596 57

Plus en détail

contrôle et entretien des installations d assainissement non collectif

contrôle et entretien des installations d assainissement non collectif Les évolutions réglementaires Prescriptions techniques, mission de contrôle et entretien des installations d assainissement non collectif Contexte réglementaire et normatif en ANC : les principales références

Plus en détail