Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC"

Transcription

1 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC Fayçal MIMOUNI (*), Abdellah ABOUABDELLAH (**), Hassan MHARZI (***) (* ) Laboratoire génie des systèmes, Ecole Nationale des Sciences Appliquées de Kenitra, Université IbnTofail (** ) Laboratoire génie des systèmes, Ecole Nationale des Sciences Appliquées de Kenitra, Université IbnTofail (*** ) Laboratoire génie des systèmes, Ecole Nationale des Sciences Appliquées de RÉSUMÉ Kenitra, Université IbnTofail La chaine logistique directe est devenue de plus en plus implémentée dans toutes les industries afin d assurer la satisfaction des clients moyennant une livraison au moindre délai et à un coût minimal. L intérêt de ce travail vise à identifier les causes et effets de l intégration de la logistique inverse sur la chaine logistique directe. L objectif de ce papier est d analyser la chaine logistique directe tenant compte de la logistique de retour par la méthode AMDEC (Analyse des Modes de Défaillances, de leurs Effets et de leur Criticité). La première partie de l article présente les problèmes engendrés par l intégration de la logistique de retour sur la chaine directe. La deuxième décrit l état de l art de la méthode AMDEC. La troisième met la lumière sur notre approche méthodologique d analyse et du diagnostic de la chaine logistique. La quatrième présente les étapes et résultats obtenues après l application de la méthode AMDEC sur un cas pratique. La dernière fait l objet d une conclusion et des perspectives de travail. ABSTRACT Direct supply chain has become increasingly implemented in all industries to ensure customer satisfaction through delivery at the minimal time and at the minimal cost. The interest of this work is to identify the causes and effects of the integration of reverse logistics on the direct supply chain. The objective of this paper is to present the application of the method FMEA (Failure Mode Analysis, Effects and Criticality Analysis) on a direct supply chain considering return logistics. The first part of the article presents the problems caused by the integration of the return on direct supply chain. The second describes the state of the art of FMEA. The third puts the light on our methodological approach to analysis and diagnosis of the supply chain. The fourth shows the steps and results obtained after the application of FMEA method on a practical case. The latter is the subject of a conclusion and work prospects. MOTS-CLÉS: logistique inverse, processus, méthode AMDEC, criticité, aléatoire. KEYWORDS: reverse logistics, process, method FMEA, criticality, random. 1 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai 2015

2 2 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai Introduction Le problème principal de l intégration de la logistique inverse dans une chaine directe est la nature aléatoire des retours de produits et de leurs natures d où l origine de la difficulté d une planification préalable pour la logistique de retour. D autre part, lors de l arrivée d un client avec son produit à retourner, il existe différents types de clients et de types d états de produits retournés (MARC CHOUINARD (2003)). D où la nécessité d une analyse des défaillances engendrées par l intégration de la logistique inverse dans une chaine directe et de leurs effets et leurs criticités sur la chaine globale. Les retours de produits sont incontrôlables et imprévisibles d où l origine de la difficulté d une planification préalable pour la logistique de retour. Afin de faciliter notre analyse, nous avons divisé les types de produits récupérés en quatre catégories principales : Produit recyclable: produit pouvant être transformé en matière première pour être réutilisé dans l industrie; Produit réparable: produit nécessitant une réparation pour redevenir opérationnel; Produit à jeter : produit récupéré sans aucune utilité pour l industrie. L objectif de ce papier est d analyser la chaine logistique directe en tenant compte de la logistique de retour en appliquant la méthode AMDEC (Analyse des Modes de Défaillances, de leurs Effets et de leur Criticité). La première partie de l article présente la Revue de littératures sur la logistique inverse. La deuxième met la lumière sur notre approche méthodologique d analyse et du diagnostic de la chaine logistique. La troisième partie présente les étapes et les résultats obtenus après l application de la Méthode AMDEC sur un cas pratique. La dernière fait l objet d une conclusion et des perspectives de travail. 2. Revue de littératures 2.1 Logistique inverse Le terme de logistique inversée (reverse logistics) est celui le plus couramment rencontré dans la littérature lorsqu il est question de la gestion des retours et du traitement des produits récupérés. Son nom est évocateur du fait qu il permet de référer aux activités reliées à la logistique d une organisation, mais dans un sens inverse, en opposition aux activités de la chaîne régulière d approvisionnement. Compte tenu de l émergence des concepts de la logistique inverse que depuis une dizaine d années, il n est pas étonnant de constater l utilisation d une terminologie relativement variée et peu détaillée. La logistique inverse est souvent traitée dans la littérature suivant un contexte donné, par exemple en abordant spécifiquement des activités de désassemblage de produits ou du commerce électronique, ou encore réfère bien souvent à un cas d étude bien déterminé s attardant à un type particulier de retour. (Serge Lambert and Diane Riopel GERAD (2003)) (Adaptée de la définition de Rogers & Tibben-Lembke ) La logistique inverse intègre donc la distribution inverse qui englobe les retours d un produit découlant de sa réutilisation, son recyclage ou sa disposition, mais aussi les préoccupations environnementales de la logistique «verte» comme l économie des ressources, l élimination des déchets, l amélioration de la productivité en minimisant les impacts sur l environnement

3 3 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC La logistique inverse est le processus de planification, de mise en place et de contrôle de la performance : De l utilisation des matières premières ; Des en-cours : stock, production, produits finis ; De la gestion de la chaîne d information depuis le client vers le fournisseur Pour leur part, Beaulieu et al. (1999), dans Beaulieu (2000), présentent la logistique inverse, cette fois-ci sous le terme de logistique à rebours, comme étant : «Un ensemble d activités de gestion visant la réintroduction d actifs secondaires dans des filières à valeur ajoutée». 2.2 Méthode AMDEC AMDEC est l'acronyme pour Analyse des Modes de Défaillance, de leurs Effets et de leur Criticité. Il s agit d une Méthode rigoureuse visant à identifier les modes potentiels et traiter les défaillances avant qu'elles ne surviennent, avec l'intention de les éliminer ou de minimiser les risques associés. Les "défaillances" peuvent être celles d'un objet, d'une machine, d'un service ou d'un processus quelconque. La méthode passe toujours par une analyse de type qualitative qui commence par une analyse des causes de défaillance, ensuite une analyse des modes de défaillance et enfin une analyse des effets de ces défaillances. Par la suite, une analyse quantitative est effectuée, elle sert à évaluer la fréquence d apparition de ces défaillances, la gravité de ces défaillances et la probabilité que ces défaillances passent inaperçues. Avant de mettre en œuvre cette méthode, il est nécessaire d effectuer une étude préalable du processus concerné et un découpage en différentes étapes. Chaque étape fait alors l objet d une analyse des défaillances en se posant la question : «qu est ce qui pourrait aller mal se passer dans cette étape du processus?». Chaque défaillance mise en évidence est ensuite analysée pour déterminer sa fréquence (F), sa gravité (G) et sa détectabilité (D). La multiplication de ces trois valeurs permet de calculer l indice de criticité. L indice de criticité, valeur numérique, est utilisé pour effectuer un classement des défaillances constatées permettant ainsi de définir les actions correctives à entreprendre en priorité (indice de criticité élevé) et les défaillances qui peuvent être considérées comme acceptable. (Imen Ben Kahla 2011) Il existe globalement trois principaux types d'amdec suivant que le système analysé est : le produit fabriqué ; AMDEC Produit L'AMDEC Produit est utilisée pour l'aide à la validation des études de définition d'un nouveau produit fabriqué par l'entreprise. le processus de fabrication : AMDEC Process L'AMDEC-Process est utilisée pour étudier les défauts potentiels d'un produit nouveau ou non, engendrés par le processus de fabrication. le moyen de production intervenant dans la production du produit. AMDEC Moyen de production

4 4 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai 2015 L'AMDEC - Moyen de production, plus souvent appelée AMDEC-Moyen, permet de réaliser l'étude du moyen de production lors de sa conception ou pendant sa phase d'exploitation. L AMDEC s applique bien aux processus de différents domaines à savoir (Gérard LANDY 2007) Le domaine hospitalier ; Electricité, électronique ; Mécanique ; Nucléaire ; Organisation ; Informatique (méthode AEEL) ; Etc 2.3 Intérêt de l intégration de la Logistique inverse dans la chaine logistique directe L intérêt de l intégration de la logistique inverse est principalement la satisfaction du client. En effet, la raison de cette satisfaction est variée selon Rogers (2001) et Tibenn-Lembke (2002), Carter et Ellram (1998), Langnau (2001) et Dowlatshashi (2000). Mais, les principales raisons sont les législations dans certains pays, l aspect marketing centré autour du service après-vente ou l intérêt de certains consommateurs pour des produits sains pour l environnement en addition à l aspect économique des retours pour un recyclage de matière et les aspects écologique et environnemental Aspect législation Afin de réduire la quantité de produit envoyé aux centres déchets et au site d enfouissement, le Maroc a régis la Loi n relative à la gestion des déchets et à leur élimination visant à : la prévention de la nocivité des déchets et la réduction de leur production; l'organisation de la collecte, du transport, du stockage, du traitement des déchets et de leur élimination de façon écologiquement rationnelle; la valorisation des déchets par le réemploi, le recyclage ou toute autre opération visant à obtenir, à partir des déchets, des matériaux réutilisables ou de l énergie; la planification nationale, régionale et locale en matière de gestion et d élimination des déchets; l'information du public sur les effets nocifs des déchets, sur la santé publique et l'environnement ainsi que sur les mesures de prévention ou de compensation de leurs effets préjudiciables; la mise en place d un système de contrôle et de répression des infractions commises dans ce domaine.

5 5 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC Aspect marketing En offrant une garantie à leurs produits, les entreprises tentent de solidifier la fidélisation de leurs clients. Ainsi, la fonction du service après-vente représente l interface entre le client et le producteur. En effet, l intérêt grandissant du public pour des produits écologiques et sains pour l environnement encourage les entreprises à faire la logistique inverse. 80% des répondants de leur sondage serait prêt à acheter un produit plus cher si celui-ci avait un impact réduit sur l environnement. (FLEISCHMANN and all 2001) Aspect économique Généralement, les entreprises considèrent la logistique inverse comme une contrainte la considérant comme une charge économique. Au contraire, la logistique inverse propose un retour d investissement très intéressant. En effet, De plus, les entreprises sont plus que jamais conscientes des possibilités opportunistes pour combiner à la fois leurs activités principales avec celles en relation avec la préservation de l'environnement qui permettent d avoir un accès à de nouveaux segments du marché (Sympson, 2008) L aspect encourageant de l implémentation de la logistique inverse, en plus de la satisfaction client, est la possibilité pour certaines entreprises de générer des économies par rapport à la fabrication d un produit neuf ou l achat de nouvelles matières premières. (Sylvie Llosa- Stylios 1996) 3. Méthodologique d analyse et du diagnostic de la chaine logistique 3.1 Démarche de la méthode AMDEC Pour atteindre notre objectif dans toute sa complexité, nous avons choisi la méthode AMDEC afin de permettre une vision plus précise sur les processus de la chaine logistique afin d identifier les différents facteurs de dysfonctionnement lors de l introduction de la logistique inverse dans la chaine directe. La démarche globale de la méthode AMDEC :

6 6 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai Phase de la préparation de la méthode AMDEC 2 Choix du périmetre de l'étude 3 Désignation de l'équipe de travail avec précision de l'objectif de l'étude 4 Analyse de l'existant et identification des défaillances 5 Conception du tableau AMDEC 6 Classement des défaillances par ordre d'indice de criticité (IC) 7 Décision: Proposition des actions correctives pour l'amélioration du processus Figure 1 : les différents étapes de la Méthode AMDEC. (Driss SERROU and all, RAQMAS 2014) L emploi de la méthode AMDEC crée une ossature qu il convient de compléter et d outiller. Pour cela une analyse plus fine de la pertinence des informations est nécessaire (Samuel Bassetto, Stéphane Hubac 2004). La méthode AMDEC se décompose en 4 étapes: (Le guide de l AMDEC Machine, publications CETIM.) Etape 1 : initialisation de l étude qui consiste : La définition de la machine à analyser ; La définition de la phase de fonctionnement ; La définition des objectifs à atteindre ; Constitution de groupe de travail ; La définition de planning des réunions ; La mise au point des supports de travail. Etape 2 : Description fonctionnelle de la machine qui consiste : Découpage de la machine ; Inventaire des fonctions de service ; Inventaire des fonctions techniques. Etape 3 : Analyse AMDEC qui consiste : Analyse des mécanismes de défaillances ; Evaluation de la criticité à travers ; L AMDEC un outil puissant d optimisation de la maintenance :

7 7 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC La probabilité d occurrence F ; La gravité des conséquences G ; La probabilité de non détection D : La criticité est définie par le produit : C=F.G.D ; Propositions d actions correctives. Etape 4 : Synthèse de l étude/décisions qui consiste : Bilan des travaux ; Décision des actions à engager. 3.2 Traitement des retours Afin d'évaluer le risque global de la logistique inverse, nous cherchons à évaluer l'étendue du risque pouvant être généré par les différents types de retours. Le risque global sera représenté par la somme des risques des différents types de retours. À partir de l information de Rogers et Tibben-Lembke (1998), nous obtenons la représentation des différents choix pour le renouvellement comme illustré à la figure 2. Il est à noter que la majorité des activités de renouvellement généreront aussi des rebuts. Le modèle utilisé pour la logistique inverse est comme suit : Figure 2 : Structure de la chaîne inverse avec ses choix de décisions de flux (Lambert et Riopel, 2003). Selon la figure 2, deux choix de disposition sont présentés soit : Le renouvellement : Pour le renouvellement, les deux options possibles sont l extension de la durée de vie utile du produit ou celle de la matière.

8 8 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai 2015 o o Dans le premier cas, l entreprise peut remettre à neuf, réparer ou réutiliser le produit. Dans le deuxième cas, l entreprise peut recycler des pièces du produit en matière première, réutiliser des pièces du produit ou encore reconfigurer le produit pour être utilisé dans une autre application. 4. Etude de cas 4.1 Présentation de l étude de cas Notre cas d'étude s'applique dans une entreprise de Production Câble automobile. Celle-ci fabrique des câbles automobiles pour les entreprises automobiles. Ces entrepris souvent réclament à l entreprise des défauts dans les produits qui lui sont livrés. Afin d assurer la satisfaction des clients, les entreprises lance la fabrication des produits spécifié par leurs clients. Toutefois, les produits retournés ne sont pas exploités et sont généralement jeté sous forme de déchets. Afin de maximiser les bénéfices des produits retournés, l entreprise cherche à améliorer sa gestion des retours et d intégrer la logistique de retours. Dans notre analyse, nous allons traiter chaque produit à part. Ainsi, nous allons appliquer la Méthode AMDEC à chacun de ces types de produits. Produit retourné à réparer: produit recyclable en produit fini; Produit retourné à extraire matière première: produit pouvant être extrait matière première; Produit retourné à rejeter: produit bénéfice nulle ; Produit normal de la chaine direct. 4.2 Pour produit de retour à réparer Les produits à réparer représentes le type de retour le plus bénéfique à l entreprise malgré sa rareté vis-à-vis des autres types de retours. Toutefois, les produits réparés sont généralement de moindre qualité que les produits finaux de la chaine directe. La méthode AMDEC sera appliquée aux processus liés aux produits de retours à réparer.

9 9 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC Retours Triage Erreur de triage Approvisionnement de matières premières pour réparation Reparation Traitement variable Stocks produit finins Qualité Figure 3 : Processus liés aux produits de retours à réparer. Le tableau suivant représente les éléments les plus critique des résultats obtenus consternants les produits de retour à réparer : Tableau 1 : Résultat obtenue pour les produits de retours à réparer. Activité ou opération du processus Approvisionn ement Qualité Mode de défaillance potentiel -Unicité du traitement de chaque produit des retours -Mauvaise qualité des retours Effets -Livraison des matières nécessaire pour la réparation pour chaque cas de produit à réparer -Qualités de produits après réparation Causes Maind œuvre Produits de retours Produits de retours Evaluation O D G Ic Actions préventives et/ou correctives -Prévision préalable sur les types de retours et les types des traitements Améliorer le processus de réparation -Classer les produits réparés comme produit de moindre qualité Le taux de criticité est élevé pour la fonction «approvisionnement» et la fonction «Qualité» avec un degré de criticité égale à 8. Pour l activité «approvisionnement», le problème réside dans l approvisionnement en matière premières pour la réparation des produits de retours. Cette fonction consomme les matières premières de la fonction production direct. Pour l activité «Qualité», le problème existe dans la réintroduction des produits réparés au marché. Ces produits sont généralement de qualité moindre de ceux de la chaine directe de production.

10 10 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai Produit à extraire Les produits à extraire représentent les types de produits les plus courants dans les produits retournés. Celle-ci génère des économies vis-à-vis l approvisionnement en matières premières pour l entreprise. La méthode AMDEC sera appliquée aux processus liés aux produits de retours à extraire matières premières. Retours Triage Erreur de triage Extraction matières premières Traitement variables Approvisionnement Stock matières premières Figure 4 : Processus liés aux produits de retours à extraire matières premières. Le tableau suivant représente les éléments les plus critique obtenus consternants les produits de retour pour produits à extraire matières première : Tableau 2 : Résultat obtenue pour les produits de retours à extraire matières premières. Activité ou opération du processus Approvisionn ement Mode de défaillance potentiel -Chevauchement avec l approvisionnemen t en matières premières - Unicité du traitement de chaque produit des retours Effets -Matières premières extraites aléatoires -Décalage entre le stock réel et le système Causes Maind'œuvre Retours aléatoire Evaluation O D G Ic Actions préventives et/ou correctives Prendre en considération les matières extraites lors de l approvisionnem ent en matières premières Pour les produits de retours à extraire matière premières, seule l activité «approvisionnement» possède un taux de criticité élevé. En effet, chaque produit récupéré nécessite un traitement spécial pour extraire les matières premières possibles. Ces matières premières extraites sont réintroduites dans le processus direct et génère des coûts de stockage supplémentaires.

11 11 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC 4.4 Produit de retour à rejeter Les produits de retours à rejeter représentent le type final des produits de retours. Celle-ci génère des dépenses à l entreprise et ne génèrent aucun bénéfices. La méthode AMDEC sera appliquée aux processus liés aux produits de retours à rejeter. Retours Triage Erreur de triage Rejets apres tentative de réparation Apres tentative d'extraction Directement apres Triage Figure 5 : Processus liés aux produits de retours à rejeter. Le tableau suivant représente les éléments les plus critique obtenus consternants les produits de retour à rejeter : Tableau 3 : Résultat obtenue pour les produits de retours à rejeter. Activité ou opération du processus Extraction des matières premières Mode de Défaillance potentiel Extraction de matières premières inutilisable Effets Retard dans le processus production Causes Main-d'œuvre Triage Evaluation O D G Ic Actions préventives et/ou correctives Améliorer le processus triage -Améliorer les méthodes de détections des produits à rejeter avant leurs introductions par erreur dans le processus de production. Pour les produits à jeter, seule l activité «Extraction des matières premières» possède un taux de criticité élevé. En effet, une tentative d extraction de matières premières de produits de retours à rejeter génère des retards sur le processus global. Ces tentatives sont originaires d une erreur lors du triage des produits de retours. 4.5 Global Dans cette partie, nous cherchons à évaluer l impact des produits de retours sur les produits finaux.

12 12 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai 2015 La méthode AMDEC sera appliquée aux processus liés aux produits de retours à extraire matières premières Le tableau suivant représente les résultats obtenus en appliquant la méthode AMDEC sur le fonctionnement global : Tableau 4 : Résultat obtenue pour le fonctionnement global. Activité ou opération du processus Triage des retours Mode de Défaillance potentiel -Mauvaise classification des produits retournés Effets -Retard de production - Dégradation des produits finals Causes Maind'œuvre Triage Evaluation O D G Ic Actions préventives et/ou correctives Sensibiliser les responsables de l importance du triage -Contrôle à chaque étape pour réduire le risque d une mauvaise classification des produits de retour. Pour le fonctionnement global, nous avons constaté un taux de criticité très élevé de 12 pour l activité «Erreur lors du triage». En effet, une erreur lors du triage des produits de retours génère des retards de production pour les traitements des produits de retours surtout pour le traitement des produits à rejeter qui ne génèrent aucun bénéfice pour l entreprise après traitement. Dans le cas contraire, si nous rejetons un produit ayant la possibilité d être réparé ou à extraire matières premières, l entreprise perd un potentiel à gagner. 4.6 Discussions des résultats Nous avons constaté que la logistique inverse influence le fonctionnement de l entreprise. En effet, l activité approvisionnement» représente l un des problèmes central confronté dans la logistique inverse. Celle-ci gère dans un premier temps l approvisionnement en matières premières pour la production direct mais aussi des matières nécessaire pour la réparation et la récupération des produits de retours. Nous avons remarqué que la fonction triage est source à de nombreux problème : un mauvais triage peut générer des retards de production et des dégradations sur la qualité du produit final. Les actions suggérées sont difficiles et couteuses à réaliser. La difficulté vient des paramètres aléatoires des typologies des retours et l amélioration des méthodes des triages des retours nécessite des couts supplémentaires et des temps additionnels pour réduire les erreurs de triage. La gestion d approvisionnement reste l élément central de la logistique inverse. En effet, celle-ci gère en premier lieu l approvisionnement en matières premières pour la production normal. Celle-ci est perturbée par les matières premières extraites des produits de retours générant des surstocks et ainsi des couts supplémentaires de stockages. Malheureusement, les retours en matières premières. L AMDEC a fourni une autre vision sur la logistique inverse, des décisions ainsi que des actions d'amélioration à entreprendre. Cette méthode permet de mieux

13 13 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC comprendre, mieux analyser le circuit logistique inverse afin de mieux identifier les éléments à améliorer dans le futur. 5. Conclusion et perspectives La logistique inverse d aujourd hui est confrontée à de nombreux défis concourant à une meilleure efficience du système des retours. Dans ce papier, nous avons travaillé sur l analyse d une chaine logistique inverse. Par ailleurs, la mise en évidence des dysfonctionnements a permis de mettre en place des actions préventives pour dégager plusieurs dysfonctionnements dans le circuit inverse. Notre objectif c est de proposer des actions correctives pour limite l impact nuisible à la gestion des retours. Cette étude reste limitée au cas étudié et ne peut pas être généralisé dans un cadre globale. Toutefois, cette analyse permet de présenter un nouveau problème au niveau du triage. Comme perspective de travail, quelle est le bénéfice potentiel de ces retours et quels sont les méthodes de prévisions qui pourront réduire l irrégularité des quantités de retours et de leurs typologies. Toutefois notre analyse se limite aux produits non périssables afin d augmenter leurs cycles de vies. Pour les produits alimentaires, elles ont intérêt à être livré le plus tôt possible pour augmenter la durée d utilisation. Pour ce qui est des retours pour ces types de produits, certains types de produits ne peuvent pas être récupérés pour des raisons d hygiène. Bibliographie : MARC CHOUINARD (2003) Système organisationnel et architecture d un support d information pour l intégration des activités de logistique inversée au sein d un centre de réadaptation. Mémoire présenté à la Faculté des études supérieures de l Université Laval pour l obtention du grade de maître ès sciences (M.Sc.) Serge Lambert and Diane Riopel GERAD (2003),Reverse Logistics: a review of literature Department of Mathematics and Industrial Engineering, Ecole Polytechnique de Montreal PO Box 6079, Station Centre-ville Montreal (Quebec) H3C 3A7, Canada Demirel, N.O. and Gökçen, H. (2008) A Mixed Integer Programming Model for Remanufacturing in Reverse Logistics Environment. International Journal of Advanced Manufacturing Technology, 39, Beaulieu, M. (2000). Define and control the complexity of logistics networks down. Proceedings of the Third International Meeting for Research in Logistics, 9, 10 and 11 May 2000, 20 pp., Three Rivers, Canada, Sympson D, 2008], Use of supply relationships to recycle secondary materials, International Journal of Production Research, p Beaulieu, M., Martin, R., Landry, S. (1999). Reverse logistics: literature review and typology. Group of Sought. CHAIN notebook 99-01, Montreal, Canada. Imen Ben Kahla -Touil. Gestion des risques et aide à la décision dans la chaîne logistique hospitalière : cas des blocs opératoires du CHU Sahloul. Other. Ecole Centrale de Lille; Institut Supérieur de Gestion de Sousse (Sousse, Tunisie), French Gérard LANDY, AMDEC Guide pratique - Collection AFNOR 2002 Driss SERROU, Abdellah ABOUABDELLAH, Hassan MHARZI,Analyse de la chaine logistique pharmaceutique: Application de la méthode AMDEC sur l hôpital d enfant Ibn-Sina-Rabat; RAQMAS 2014

14 14 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai 2015 Samuel Bassetto, Stéphane Hubac, méthode employant les connaissances d experts, Colloque C2EI Nancy 1-2 décembre 2004 Le guide de l AMDEC Machine, publications CETIM. FLEISCHMANN, M., BEULLENS, P., BLOEMHOF-RUWAARD, J. M. et VAN WASSENHOVE, L. N. (2001). The Impact of Product Recovery on Logistics Network Design. Production and Operations Management 10(2), Sylvie Llosa-Stylios, Contributions à l'étude de la satisfaction dans les services. Thèse de doctorat en Sciences de gestion Sous la direction de Pierre Eiglier. Soutenue en 1996 à Aix-Marseille 3. ROGERS, D. S. (2001). ecommerce Reverse Logistics. University of Nevada, Reno, Reverse Logistics Executive Council. TIBBEN-LEMBKE, R. S. (2002). Life after death: reverse logistics and the product life cycle. International Journal of Physical Distribution & Logistics Management 32(3), CARTER, C. R. et ELLRAM, L. M. (1998). Reverse Logistics: A review of the literature and framework for future investigation. Journal of Business Logistics - Council of Logistics Management 198(1), LANGNAU, L. (2001a). A new shade of green for reverse logistics. Material Handling Management 56(3), MHS2. DOWLATSHAHI, S. (2000). Developing a theory of reverse logistics. Interfaces 30(3), Logistique inverse : revue de littérature Serge Lambert Diane Riopel G Octobre ROGERS, D. S. et TIBBEN-LEMBKE, R.S. (1998). Going backwards: Reverse logistics trends and practices. Reverse Logistics Executive Council, Reno, NV, USA S. Lambert et D. Riopel, Logistique Inverse: revue de littérature. Les chaiers de Gérad, Ecole polytéchnique de Montérial. (2003)

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 Sommaire Chapitre 1 Introduction 1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 3. La gestion de production et les flux... 5 4. Gestion

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES Introduction : Le management des risques est un processus qui permet au Business Manager d équilibrer les coûts économiques et opérationnels et faire du

Plus en détail

MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS

MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS Distribution MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS METTRE LES RUPTURES SOUS CONTRÔLE Introduction Tout distributeur veut que tous les produits soient bien présents dans ses rayons.

Plus en détail

Piloter l atelier l. Valeur ajoutée e du MES pour les PMI.

Piloter l atelier l. Valeur ajoutée e du MES pour les PMI. Pilotage d atelier Piloter l atelier l grâce au système d information d : Valeur ajoutée e du MES pour les PMI. Le MES? Un Manufacturing execution system (abrégé en MES) est un système informatique dont

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

BAC PRO MSMA A.M.D.E.C. 1/5

BAC PRO MSMA A.M.D.E.C. 1/5 MSMA A.M.D.E.C. /5 C est un outil d analyse qui permet de construire la qualité des produits fabriqués ou des services rendus et favorise la maîtrise de la fiabilité en vue d abaisser le coût global. Elle

Plus en détail

Logistique inverse Gestion des entrepôts et des centres de distribution

Logistique inverse Gestion des entrepôts et des centres de distribution Logistique inverse Gestion des entrepôts et des centres de distribution Suzanne Marcotte Professeure management et technologie ESG-UQAM Membre CIRRELT Marie-Eve Hallé Étudiante MBA-recherche ESG-UQAM,

Plus en détail

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont BBC RT2012 Passive Tenir compte de matériaux et procédés innovants Recherche de performance à anticiper en amont Obligations de résultats Eviter l apparition de nouveaux désordres Constat : aggravation

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable I PRESENTATION DES THEORIES 1 La chaîne logistique traditionnelle 2 Supply chain 3 Supply chain in reverse logistics La gestion globale de la chaîne logistique dans la logistique inversée (verte) II L

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² )

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 TERMES ANGLAIS APS (Advanced Planning and Scheduling

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Contexte À mesure que la concurrence devient plus mondiale, l innovation passe du niveau entreprise-à-entreprise

Plus en détail

AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1

AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1 AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1 AMDEC dans l'industrie de l'utilisation de cette méthode dans le secteur industriel AMDEC pour : l'analyse prévisionnelle

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

La logistique. Contenu

La logistique. Contenu La logistique La logistique est définie comme la planification, l'organisation, le contrôle et la gestion du matériel et des flux de produits et des services avec le flux d'informations associées. La logistique

Plus en détail

Gestion de production

Gestion de production Maurice Pillet Chantal Martin-Bonnefous Pascal Bonnefous Alain Courtois Les fondamentaux et les bonnes pratiques Cinquième édition, 1989, 1994, 1995, 2003, 2011 ISBN : 978-2-212-54977-5 Sommaire Remerciements...

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Les outils de planification d achat. Préparé par : Othman karra

Les outils de planification d achat. Préparé par : Othman karra Les outils de planification d achat Préparé par : Othman karra plan INTRODUCTION I. Rôle des stocks dans la fonction achat 1. définition des stocks 2. avantages et inconvénients des stocks 3. types de

Plus en détail

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One Brochure BX MRO Solutions pour SAP Business One La Maintenance, Réparation & Révision pour SAP Business One L association de SAP Business One et de Variatec BX MRO (Maintenance, Repair & Overhaul) transforme

Plus en détail

Acteos Points de Vente Acteos PPS

Acteos Points de Vente Acteos PPS Acteos Points de Vente Acteos PPS Christian Zelle Directeur R&D, Acteos 06.05.2010 1 Agenda Motivation ACTEOS PPS La solution ACTEOS PPS ACTEOS PPS dans le contexte du «Flowcasting» 2 Motivation Les problématiques

Plus en détail

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle Introduction à la norme ISO 27001 Eric Lachapelle Introduction à ISO 27001 Contenu de la présentation 1. Famille ISO 27000 2. La norme ISO 27001 Implémentation 3. La certification 4. ISO 27001:2014? 2

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES Améliorer les coûts de revient de votre outil industriel CODE P2 Chef d entreprise Responsable administratif et financier Personnel chargé de calcul de revient Comprendre les fondements de la comptabilité

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Introduction à l économie circulaire

Introduction à l économie circulaire Introduction à l économie circulaire Rémy Le Moigne 25 juin 2015 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 2 Agenda Les limites

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement Des modules d une filière (Master) dans le domaine «La gestion de l environnement et des déchets industrielles» L exemple de l Allemagne Otto Schmidt En RFA, l Autriche et la Suisse allemande: Des Masters

Plus en détail

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL»

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» La présente structure modèle de classification des documents traite de la fonction «gestion du matériel», des étapes du processus opérationnel

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

SOMMAIRE. 2.Maîtriser les Processus : Qu est-ce que ça apporte? 15. 3.Comment maîtriser vos Processus? 19

SOMMAIRE. 2.Maîtriser les Processus : Qu est-ce que ça apporte? 15. 3.Comment maîtriser vos Processus? 19 1.Introduction 5 1.1 A qui s adresse ce petit cahier? 6 1.2 Comment utiliser ce petit cahier? 7 1.3 Dans quel contexte utiliser ce petit cahier? 8 1.4 Les Processus, c est quoi? 9 2.Maîtriser les Processus

Plus en détail

Collection les mémentos finance dirigée par Jack FORGET. Gestion budgétaire. Prévoir et contrôler les activités de l entreprise.

Collection les mémentos finance dirigée par Jack FORGET. Gestion budgétaire. Prévoir et contrôler les activités de l entreprise. Collection les mémentos finance dirigée par Jack FORGET Gestion budgétaire Prévoir et contrôler les activités de l entreprise Jack FORGET Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3251-2 Chapitre 3 Optimiser

Plus en détail

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Amélioration des performances de l entreprise : Piloter les systèmes de production (de biens et de services), Optimiser les flux (stock, délai, matière

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR. Faire évoluer la collecte sélective

Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR. Faire évoluer la collecte sélective Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR Faire évoluer la collecte sélective 5 décembre 2014 Le meilleur moyen de prédire l avenir, c est de le créer. Peter Drucker La collecte sélective au Québec : une industrie

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Livre Blanc Oracle Mars 2009 Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Introduction Pour relancer l économie, le gouvernement des États-Unis, l Union Européenne et la Chine ont développé

Plus en détail

Partie I Le management des processus, ses caractéristiques et son importance pour l entreprise

Partie I Le management des processus, ses caractéristiques et son importance pour l entreprise Partie I Le management des processus, ses caractéristiques et son importance pour l entreprise 1 Pourquoi s intéresser au management des processus? Résumé Réaliser des prestations d excellente qualité,

Plus en détail

RESUME DES NORMES ISO

RESUME DES NORMES ISO RESUME DES NORMES ISO Travail réalisé par : Selma FERKOUS O8301 ISO 19011 : La norme internationale ISO 9011, se focalise sur le management de programmes d audit, la réalisation d audits internes ou externes

Plus en détail

L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Paul Pașcu, Assist Prof, PhD, Ștefan cel Mare University of Suceava Abstract: This article aims to present a number

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

B.1 Méthodes et Techniques : RCM/MBF, AMDEC

B.1 Méthodes et Techniques : RCM/MBF, AMDEC SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO B. Deuxième

Plus en détail

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal Chapitre 9 LA FONCTION SUPPLY CHAIN 9.1 Les bases du plan de performance Supply chain et Logistique La Direction de la Supply chain est née récemment des nouveaux enjeux internes liés à l évolution du

Plus en détail

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES À PROPOS D INSERTECH UNE ENTREPRISE D INSERTION Entreprise d insertion à but non lucratif, en informatique Forme des jeunes adultes

Plus en détail

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation Démarche diagnostic Planification et organisation Processus de planification et de gestion de la demande Approvisionnement Niveau d inventaire Visite Organisation du travail Analyse de la chaîne de valeur

Plus en détail

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise Nom du promoteur Terminé le : insérer DATE TABLE DES MATIÈRES NOTE AU LECTEUR...4 1. LE PROJET...5 1.1 RÉSUMÉ DU PROJET...5

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA

,,ÉTUDES ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS LE MUNICIPE DE CONSTANŢA RESUMÉ Mots clés : marketing, produits alimentaires, stratégies La thèse de doctorat intitulée,,études ET RECHERCHES SUR LA DISTRIBUTION, LA PROMOTION ET LA VALORISATION DES PRODUITS DE BOULANGERIE DANS

Plus en détail

Eléments de Gestion Industrielle

Eléments de Gestion Industrielle Eléments de Gestion Industrielle L objet de ce document est de rappeler quelques définitions élémentaires de gestion industrielle à l intention de lecteurs n ayant pas reçu une formation technique. Sommaire

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Paramétrage d une Gestion de Production

Paramétrage d une Gestion de Production Prélude 7 ERP Paramétrage d une Gestion de Production Jeu compétitif de gestion de flux sur un horizon fixé Christian van DELFT HEC Paris Ce jeu nécessite de disposer de la licence au niveau intermédiaire.

Plus en détail

Formulation des politiques logistiques

Formulation des politiques logistiques Formulation des politiques logistiques plan Introduction I- Système d objectifs, la logistique comme gestion d interfaces II- Typologie des politiques logistiques III- Alliances et partenariats comme orientation

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises PME, réseautage et optimisation de la chaîne logistique Éditorial InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LaRePE) Institut de recherche sur les PME Université

Plus en détail

Pratique de logiciels de planification

Pratique de logiciels de planification Pratique de logiciels de planification MASTER TECHNOLOGIE & HANDICAP Université Paris 8 Sommaire Introduction Organisation d un projet Les principaux axes de la planification Gestion des tâches Gestion

Plus en détail

DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2

DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2 DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2 A. ENSEIGNEMENTS DE SPECIALITE I. Entreprise (Modules 114 115 116) I.1. Approche économique (M114) a) Entreprise et production

Plus en détail

Gestion des Incidents (Incident Management)

Gestion des Incidents (Incident Management) 31/07/2004 Les concepts ITIL-Incidents 1 «Be prepared to overcome : - no visible management ou staff commitment, resulting in non-availability of resources - [ ]» «Soyez prêts a surmonter : - l absence

Plus en détail

22 ème congrès Fapics

22 ème congrès Fapics 22 ème congrès Fapics Invités par et avec la contribution de : Grâce à nos partenaires : Instituts de formation 22 ème congrès Fapics Cabinets de conseil : Grâce à nos sponsors : 22 ème congrès Fapics

Plus en détail

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE...

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... Article rédigé pour les Etats généraux 2008 du MICADO, par Yannick BOUDIER. Résumé : L ingénierie collaborative est souvent prise pour un système d

Plus en détail

MFQ Midi-Pyr Manager durablement la performance par la qualité 19 avril 2011

MFQ Midi-Pyr Manager durablement la performance par la qualité 19 avril 2011 MFQ Midi-Pyr Pyrénées Manager durablement la performance par la qualité 19 avril 2011 Présent senté par Denis VILLEVALOIS APOGÉE Partenaires Résidence l Aventin - 28 allées Charles de Fitte - 31300 TOULOUSE

Plus en détail

G R E C A U Rapport sur le mémoire de thèse de doctorat ENSA de Toulouse, INSA, école doctorale MEGeP, Spécialité Génie Civil, En co-tutelle avec l'université de Laval, Québec, Canada présenté par Catherine

Plus en détail

Notions de Gestion de Projet (Partie 2)

Notions de Gestion de Projet (Partie 2) Notions de Gestion de Projet (Partie 2) QCM Sommaire 1ère 1 Partie Sommaire 2ème 2 Partie - Problématique de départ Structure et Pilotage d un projet - Qu est ce qu un projet? - Vocabulaire spécifique

Plus en détail

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle Chapitre I Approche de la maintenance industrielle 1 Introduction à la maintenance industrielle 1.1 Définition de la maintenance La maintenance est l'ensemble de toutes les actions techniques, administratives

Plus en détail

Chapitre IV : La gestion des flux de production Section I : La méthode MRP (Material Requirements Plannig)

Chapitre IV : La gestion des flux de production Section I : La méthode MRP (Material Requirements Plannig) Chapitre IV : La gestion des flux de production Section I : La méthode MRP (Material Requirements Plannig) I.1. DEFINITION : Le MRP est un système de gestion prévisionnelle de la production permettant

Plus en détail

CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE.

CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE. CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE. Jacques Picard School of Business Administration, Netanya Academic College École des Sciences de la Gestion, Université du Québec à Montréal I Introduction.

Plus en détail

Les principes et les thèmes PRINCE2

Les principes et les thèmes PRINCE2 31 Chapitre 3 Les principes et les thèmes PRINCE2 1. Les principes de la méthode PRINCE2 Les principes et les thèmes PRINCE2 Les principes de la méthode PRINCE2 définissent un cadre de bonnes pratiques

Plus en détail

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT, DE CONTRATS DE

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT, DE CONTRATS DE POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT, DE CONTRATS DE SERVICE ET DE CONTRATS DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION DU COMITÉ DE GESTION DE LA TAXE SCOLAIRE DE L ÎLE DE MONTRÉAL (Adoptée le 15 avril 2010 par la résolution

Plus en détail

RESPONSABLE LOGISTIQUE Du 16 mars 2012 au 14 mars 2014 (prévision)

RESPONSABLE LOGISTIQUE Du 16 mars 2012 au 14 mars 2014 (prévision) RESPONSABLE LOGISTIQUE Du 16 mars 2012 au 14 mars 2014 (prévision) 950 HEURES EN CENTRE Titre certifié de niveau II (BAC + 4) enregistré au RNCP : Journal Officiel du 24 août 2006 - Code NSF 311 P PARTICIPANT(E)S

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

Processus : les outils d optimisation de la performance

Processus : les outils d optimisation de la performance Yvon Mougin Processus : les outils d optimisation de la performance Préface de Pierre MAILLARD Directeur Général de L Institut de Recherche et de Développement de la Qualité, 2004 ISBN : 2-7081-3022-6

Plus en détail

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Catalogue des Formations A Vision Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Formations Supply Chain Initiation à la Supply Chain par le jeu (1 jour) Les fondamentaux de la Supply

Plus en détail

From EDI to CPFR: new practices in customer-supplier relationships

From EDI to CPFR: new practices in customer-supplier relationships From EDI to CPFR: new practices in customer-supplier relationships Xavier Perrin, CFPIM, CIRM, CSCP XP Consulting 2006 From EDI to CPFR > 1 Sommaire Rappels à propos de Supply-Chain Management Limites

Plus en détail

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES 10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE Type de

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

ANALYSE DES RISQUES PROJET IN2P3. Les deux infinis. G.CLAVERIE: Ecole Projet IN2P3 Fréjus 22 au 24 novembre 2012

ANALYSE DES RISQUES PROJET IN2P3. Les deux infinis. G.CLAVERIE: Ecole Projet IN2P3 Fréjus 22 au 24 novembre 2012 ANALYSE DES RISQUES PROJET IN2P3 Les deux infinis G.CLAVERIE: Ecole Projet IN2P3 Fréjus 22 au 24 novembre 2012 IN2P3 Les deux infinis 1 I Titre SOMMAIRE de chapitre : Xo 1 I L intérêt d une démarche d

Plus en détail

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service OPTIMISATION DES STOCKS, DES PRÉVISIONS ET DE LA QUALITÉ DE SERVICE Objectifs : Augmenter les performances

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE

OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE OPTIMISATION DE LA FONCTION FINANCIERE Janvier 2012 Créateur de performance économique 1 Sommaire CONTEXTE page 3 OPPORTUNITES page 4 METHODOLOGIE page 6 COMPETENCES page 7 TEMOIGNAGES page 8 A PROPOS

Plus en détail

Le CPFR. (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment)

Le CPFR. (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment) Le CPFR (Collaborative Planning Forecasting and Replenishment) «Redéfinir les rôles et compétences pour réussir la collaboration Supply Chain entre Industriels et Distributeurs» Viviane MARC Directrice

Plus en détail

Association Française de Management FAPICS des Opérations de la Chaîne Logistique. 19èmes journées des CPIM de France

Association Française de Management FAPICS des Opérations de la Chaîne Logistique. 19èmes journées des CPIM de France n MILLET, SFIG/SDS Thierry JOUENNE, CNAM Paris Plan Un rendez-vous attendu L intérêt d un langage commun de la performance Visite guidée au cœur de la performance Comment utiliser les indicateurs Supply

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE Gestion de Tunis Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 1 : Introduction Générale Sommaire Entreprise... 1 Définition... 1 Eléments constitutifs

Plus en détail

Consultant Dynamics AX Supply Chain

Consultant Dynamics AX Supply Chain Filière de Formation : Consultant Dynamics AX Supply Chain DOSSIER PEDAGOGIQUE Renseignements et moyens pédagogiques Contenus de cours détaillés Durée : 40 jours Sommaire Sommaire... 2 Découpage de la

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

Qualité durable. Une approche du management de la qualité

Qualité durable. Une approche du management de la qualité Qualité durable Une approche du management de la qualité La base dans l environnement européen Dans le contexte européen, le modèle EFQM (European Foundation for Quality Management, qui est basé sur l

Plus en détail

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI)

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL SP AFI/08-WP/45 17/10/08 RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Durban (Afrique du Sud), 24

Plus en détail

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants Contexte À mesure que la concurrence s intensifie à l échelle mondiale, l innovation en matière de logistique* pour les manufacturiers canadiens s étend du niveau de à la chaîne d approvisionnement. Pour

Plus en détail

Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business? Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business? Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Définition de l'e-business 3 : Les moteurs de l'e-business 4 : Choix stratégique et la proposition de

Plus en détail

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis.

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. Publication EMSE00-BR371A-FR-E Avril 2006 Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. EXPERTISE EN GESTION DE PROJET VOUS POUVEZ COMPTER SUR DES SERVICES DE GESTION

Plus en détail

GIND5439 Systèmes Intelligents. Septembre 2004

GIND5439 Systèmes Intelligents. Septembre 2004 GIND5439 Systèmes Intelligents Septembre 2004 Contenu du cours Introduction aux systèmes experts Intelligence artificielle Représentation des connaissances Acquisition de connaissances Systèmes à base

Plus en détail