Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC"

Transcription

1 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC Fayçal MIMOUNI (*), Abdellah ABOUABDELLAH (**), Hassan MHARZI (***) (* ) Laboratoire génie des systèmes, Ecole Nationale des Sciences Appliquées de Kenitra, Université IbnTofail (** ) Laboratoire génie des systèmes, Ecole Nationale des Sciences Appliquées de Kenitra, Université IbnTofail (*** ) Laboratoire génie des systèmes, Ecole Nationale des Sciences Appliquées de RÉSUMÉ Kenitra, Université IbnTofail La chaine logistique directe est devenue de plus en plus implémentée dans toutes les industries afin d assurer la satisfaction des clients moyennant une livraison au moindre délai et à un coût minimal. L intérêt de ce travail vise à identifier les causes et effets de l intégration de la logistique inverse sur la chaine logistique directe. L objectif de ce papier est d analyser la chaine logistique directe tenant compte de la logistique de retour par la méthode AMDEC (Analyse des Modes de Défaillances, de leurs Effets et de leur Criticité). La première partie de l article présente les problèmes engendrés par l intégration de la logistique de retour sur la chaine directe. La deuxième décrit l état de l art de la méthode AMDEC. La troisième met la lumière sur notre approche méthodologique d analyse et du diagnostic de la chaine logistique. La quatrième présente les étapes et résultats obtenues après l application de la méthode AMDEC sur un cas pratique. La dernière fait l objet d une conclusion et des perspectives de travail. ABSTRACT Direct supply chain has become increasingly implemented in all industries to ensure customer satisfaction through delivery at the minimal time and at the minimal cost. The interest of this work is to identify the causes and effects of the integration of reverse logistics on the direct supply chain. The objective of this paper is to present the application of the method FMEA (Failure Mode Analysis, Effects and Criticality Analysis) on a direct supply chain considering return logistics. The first part of the article presents the problems caused by the integration of the return on direct supply chain. The second describes the state of the art of FMEA. The third puts the light on our methodological approach to analysis and diagnosis of the supply chain. The fourth shows the steps and results obtained after the application of FMEA method on a practical case. The latter is the subject of a conclusion and work prospects. MOTS-CLÉS: logistique inverse, processus, méthode AMDEC, criticité, aléatoire. KEYWORDS: reverse logistics, process, method FMEA, criticality, random. 1 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai 2015

2 2 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai Introduction Le problème principal de l intégration de la logistique inverse dans une chaine directe est la nature aléatoire des retours de produits et de leurs natures d où l origine de la difficulté d une planification préalable pour la logistique de retour. D autre part, lors de l arrivée d un client avec son produit à retourner, il existe différents types de clients et de types d états de produits retournés (MARC CHOUINARD (2003)). D où la nécessité d une analyse des défaillances engendrées par l intégration de la logistique inverse dans une chaine directe et de leurs effets et leurs criticités sur la chaine globale. Les retours de produits sont incontrôlables et imprévisibles d où l origine de la difficulté d une planification préalable pour la logistique de retour. Afin de faciliter notre analyse, nous avons divisé les types de produits récupérés en quatre catégories principales : Produit recyclable: produit pouvant être transformé en matière première pour être réutilisé dans l industrie; Produit réparable: produit nécessitant une réparation pour redevenir opérationnel; Produit à jeter : produit récupéré sans aucune utilité pour l industrie. L objectif de ce papier est d analyser la chaine logistique directe en tenant compte de la logistique de retour en appliquant la méthode AMDEC (Analyse des Modes de Défaillances, de leurs Effets et de leur Criticité). La première partie de l article présente la Revue de littératures sur la logistique inverse. La deuxième met la lumière sur notre approche méthodologique d analyse et du diagnostic de la chaine logistique. La troisième partie présente les étapes et les résultats obtenus après l application de la Méthode AMDEC sur un cas pratique. La dernière fait l objet d une conclusion et des perspectives de travail. 2. Revue de littératures 2.1 Logistique inverse Le terme de logistique inversée (reverse logistics) est celui le plus couramment rencontré dans la littérature lorsqu il est question de la gestion des retours et du traitement des produits récupérés. Son nom est évocateur du fait qu il permet de référer aux activités reliées à la logistique d une organisation, mais dans un sens inverse, en opposition aux activités de la chaîne régulière d approvisionnement. Compte tenu de l émergence des concepts de la logistique inverse que depuis une dizaine d années, il n est pas étonnant de constater l utilisation d une terminologie relativement variée et peu détaillée. La logistique inverse est souvent traitée dans la littérature suivant un contexte donné, par exemple en abordant spécifiquement des activités de désassemblage de produits ou du commerce électronique, ou encore réfère bien souvent à un cas d étude bien déterminé s attardant à un type particulier de retour. (Serge Lambert and Diane Riopel GERAD (2003)) (Adaptée de la définition de Rogers & Tibben-Lembke ) La logistique inverse intègre donc la distribution inverse qui englobe les retours d un produit découlant de sa réutilisation, son recyclage ou sa disposition, mais aussi les préoccupations environnementales de la logistique «verte» comme l économie des ressources, l élimination des déchets, l amélioration de la productivité en minimisant les impacts sur l environnement

3 3 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC La logistique inverse est le processus de planification, de mise en place et de contrôle de la performance : De l utilisation des matières premières ; Des en-cours : stock, production, produits finis ; De la gestion de la chaîne d information depuis le client vers le fournisseur Pour leur part, Beaulieu et al. (1999), dans Beaulieu (2000), présentent la logistique inverse, cette fois-ci sous le terme de logistique à rebours, comme étant : «Un ensemble d activités de gestion visant la réintroduction d actifs secondaires dans des filières à valeur ajoutée». 2.2 Méthode AMDEC AMDEC est l'acronyme pour Analyse des Modes de Défaillance, de leurs Effets et de leur Criticité. Il s agit d une Méthode rigoureuse visant à identifier les modes potentiels et traiter les défaillances avant qu'elles ne surviennent, avec l'intention de les éliminer ou de minimiser les risques associés. Les "défaillances" peuvent être celles d'un objet, d'une machine, d'un service ou d'un processus quelconque. La méthode passe toujours par une analyse de type qualitative qui commence par une analyse des causes de défaillance, ensuite une analyse des modes de défaillance et enfin une analyse des effets de ces défaillances. Par la suite, une analyse quantitative est effectuée, elle sert à évaluer la fréquence d apparition de ces défaillances, la gravité de ces défaillances et la probabilité que ces défaillances passent inaperçues. Avant de mettre en œuvre cette méthode, il est nécessaire d effectuer une étude préalable du processus concerné et un découpage en différentes étapes. Chaque étape fait alors l objet d une analyse des défaillances en se posant la question : «qu est ce qui pourrait aller mal se passer dans cette étape du processus?». Chaque défaillance mise en évidence est ensuite analysée pour déterminer sa fréquence (F), sa gravité (G) et sa détectabilité (D). La multiplication de ces trois valeurs permet de calculer l indice de criticité. L indice de criticité, valeur numérique, est utilisé pour effectuer un classement des défaillances constatées permettant ainsi de définir les actions correctives à entreprendre en priorité (indice de criticité élevé) et les défaillances qui peuvent être considérées comme acceptable. (Imen Ben Kahla 2011) Il existe globalement trois principaux types d'amdec suivant que le système analysé est : le produit fabriqué ; AMDEC Produit L'AMDEC Produit est utilisée pour l'aide à la validation des études de définition d'un nouveau produit fabriqué par l'entreprise. le processus de fabrication : AMDEC Process L'AMDEC-Process est utilisée pour étudier les défauts potentiels d'un produit nouveau ou non, engendrés par le processus de fabrication. le moyen de production intervenant dans la production du produit. AMDEC Moyen de production

4 4 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai 2015 L'AMDEC - Moyen de production, plus souvent appelée AMDEC-Moyen, permet de réaliser l'étude du moyen de production lors de sa conception ou pendant sa phase d'exploitation. L AMDEC s applique bien aux processus de différents domaines à savoir (Gérard LANDY 2007) Le domaine hospitalier ; Electricité, électronique ; Mécanique ; Nucléaire ; Organisation ; Informatique (méthode AEEL) ; Etc 2.3 Intérêt de l intégration de la Logistique inverse dans la chaine logistique directe L intérêt de l intégration de la logistique inverse est principalement la satisfaction du client. En effet, la raison de cette satisfaction est variée selon Rogers (2001) et Tibenn-Lembke (2002), Carter et Ellram (1998), Langnau (2001) et Dowlatshashi (2000). Mais, les principales raisons sont les législations dans certains pays, l aspect marketing centré autour du service après-vente ou l intérêt de certains consommateurs pour des produits sains pour l environnement en addition à l aspect économique des retours pour un recyclage de matière et les aspects écologique et environnemental Aspect législation Afin de réduire la quantité de produit envoyé aux centres déchets et au site d enfouissement, le Maroc a régis la Loi n relative à la gestion des déchets et à leur élimination visant à : la prévention de la nocivité des déchets et la réduction de leur production; l'organisation de la collecte, du transport, du stockage, du traitement des déchets et de leur élimination de façon écologiquement rationnelle; la valorisation des déchets par le réemploi, le recyclage ou toute autre opération visant à obtenir, à partir des déchets, des matériaux réutilisables ou de l énergie; la planification nationale, régionale et locale en matière de gestion et d élimination des déchets; l'information du public sur les effets nocifs des déchets, sur la santé publique et l'environnement ainsi que sur les mesures de prévention ou de compensation de leurs effets préjudiciables; la mise en place d un système de contrôle et de répression des infractions commises dans ce domaine.

5 5 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC Aspect marketing En offrant une garantie à leurs produits, les entreprises tentent de solidifier la fidélisation de leurs clients. Ainsi, la fonction du service après-vente représente l interface entre le client et le producteur. En effet, l intérêt grandissant du public pour des produits écologiques et sains pour l environnement encourage les entreprises à faire la logistique inverse. 80% des répondants de leur sondage serait prêt à acheter un produit plus cher si celui-ci avait un impact réduit sur l environnement. (FLEISCHMANN and all 2001) Aspect économique Généralement, les entreprises considèrent la logistique inverse comme une contrainte la considérant comme une charge économique. Au contraire, la logistique inverse propose un retour d investissement très intéressant. En effet, De plus, les entreprises sont plus que jamais conscientes des possibilités opportunistes pour combiner à la fois leurs activités principales avec celles en relation avec la préservation de l'environnement qui permettent d avoir un accès à de nouveaux segments du marché (Sympson, 2008) L aspect encourageant de l implémentation de la logistique inverse, en plus de la satisfaction client, est la possibilité pour certaines entreprises de générer des économies par rapport à la fabrication d un produit neuf ou l achat de nouvelles matières premières. (Sylvie Llosa- Stylios 1996) 3. Méthodologique d analyse et du diagnostic de la chaine logistique 3.1 Démarche de la méthode AMDEC Pour atteindre notre objectif dans toute sa complexité, nous avons choisi la méthode AMDEC afin de permettre une vision plus précise sur les processus de la chaine logistique afin d identifier les différents facteurs de dysfonctionnement lors de l introduction de la logistique inverse dans la chaine directe. La démarche globale de la méthode AMDEC :

6 6 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai Phase de la préparation de la méthode AMDEC 2 Choix du périmetre de l'étude 3 Désignation de l'équipe de travail avec précision de l'objectif de l'étude 4 Analyse de l'existant et identification des défaillances 5 Conception du tableau AMDEC 6 Classement des défaillances par ordre d'indice de criticité (IC) 7 Décision: Proposition des actions correctives pour l'amélioration du processus Figure 1 : les différents étapes de la Méthode AMDEC. (Driss SERROU and all, RAQMAS 2014) L emploi de la méthode AMDEC crée une ossature qu il convient de compléter et d outiller. Pour cela une analyse plus fine de la pertinence des informations est nécessaire (Samuel Bassetto, Stéphane Hubac 2004). La méthode AMDEC se décompose en 4 étapes: (Le guide de l AMDEC Machine, publications CETIM.) Etape 1 : initialisation de l étude qui consiste : La définition de la machine à analyser ; La définition de la phase de fonctionnement ; La définition des objectifs à atteindre ; Constitution de groupe de travail ; La définition de planning des réunions ; La mise au point des supports de travail. Etape 2 : Description fonctionnelle de la machine qui consiste : Découpage de la machine ; Inventaire des fonctions de service ; Inventaire des fonctions techniques. Etape 3 : Analyse AMDEC qui consiste : Analyse des mécanismes de défaillances ; Evaluation de la criticité à travers ; L AMDEC un outil puissant d optimisation de la maintenance :

7 7 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC La probabilité d occurrence F ; La gravité des conséquences G ; La probabilité de non détection D : La criticité est définie par le produit : C=F.G.D ; Propositions d actions correctives. Etape 4 : Synthèse de l étude/décisions qui consiste : Bilan des travaux ; Décision des actions à engager. 3.2 Traitement des retours Afin d'évaluer le risque global de la logistique inverse, nous cherchons à évaluer l'étendue du risque pouvant être généré par les différents types de retours. Le risque global sera représenté par la somme des risques des différents types de retours. À partir de l information de Rogers et Tibben-Lembke (1998), nous obtenons la représentation des différents choix pour le renouvellement comme illustré à la figure 2. Il est à noter que la majorité des activités de renouvellement généreront aussi des rebuts. Le modèle utilisé pour la logistique inverse est comme suit : Figure 2 : Structure de la chaîne inverse avec ses choix de décisions de flux (Lambert et Riopel, 2003). Selon la figure 2, deux choix de disposition sont présentés soit : Le renouvellement : Pour le renouvellement, les deux options possibles sont l extension de la durée de vie utile du produit ou celle de la matière.

8 8 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai 2015 o o Dans le premier cas, l entreprise peut remettre à neuf, réparer ou réutiliser le produit. Dans le deuxième cas, l entreprise peut recycler des pièces du produit en matière première, réutiliser des pièces du produit ou encore reconfigurer le produit pour être utilisé dans une autre application. 4. Etude de cas 4.1 Présentation de l étude de cas Notre cas d'étude s'applique dans une entreprise de Production Câble automobile. Celle-ci fabrique des câbles automobiles pour les entreprises automobiles. Ces entrepris souvent réclament à l entreprise des défauts dans les produits qui lui sont livrés. Afin d assurer la satisfaction des clients, les entreprises lance la fabrication des produits spécifié par leurs clients. Toutefois, les produits retournés ne sont pas exploités et sont généralement jeté sous forme de déchets. Afin de maximiser les bénéfices des produits retournés, l entreprise cherche à améliorer sa gestion des retours et d intégrer la logistique de retours. Dans notre analyse, nous allons traiter chaque produit à part. Ainsi, nous allons appliquer la Méthode AMDEC à chacun de ces types de produits. Produit retourné à réparer: produit recyclable en produit fini; Produit retourné à extraire matière première: produit pouvant être extrait matière première; Produit retourné à rejeter: produit bénéfice nulle ; Produit normal de la chaine direct. 4.2 Pour produit de retour à réparer Les produits à réparer représentes le type de retour le plus bénéfique à l entreprise malgré sa rareté vis-à-vis des autres types de retours. Toutefois, les produits réparés sont généralement de moindre qualité que les produits finaux de la chaine directe. La méthode AMDEC sera appliquée aux processus liés aux produits de retours à réparer.

9 9 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC Retours Triage Erreur de triage Approvisionnement de matières premières pour réparation Reparation Traitement variable Stocks produit finins Qualité Figure 3 : Processus liés aux produits de retours à réparer. Le tableau suivant représente les éléments les plus critique des résultats obtenus consternants les produits de retour à réparer : Tableau 1 : Résultat obtenue pour les produits de retours à réparer. Activité ou opération du processus Approvisionn ement Qualité Mode de défaillance potentiel -Unicité du traitement de chaque produit des retours -Mauvaise qualité des retours Effets -Livraison des matières nécessaire pour la réparation pour chaque cas de produit à réparer -Qualités de produits après réparation Causes Maind œuvre Produits de retours Produits de retours Evaluation O D G Ic Actions préventives et/ou correctives -Prévision préalable sur les types de retours et les types des traitements Améliorer le processus de réparation -Classer les produits réparés comme produit de moindre qualité Le taux de criticité est élevé pour la fonction «approvisionnement» et la fonction «Qualité» avec un degré de criticité égale à 8. Pour l activité «approvisionnement», le problème réside dans l approvisionnement en matière premières pour la réparation des produits de retours. Cette fonction consomme les matières premières de la fonction production direct. Pour l activité «Qualité», le problème existe dans la réintroduction des produits réparés au marché. Ces produits sont généralement de qualité moindre de ceux de la chaine directe de production.

10 10 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai Produit à extraire Les produits à extraire représentent les types de produits les plus courants dans les produits retournés. Celle-ci génère des économies vis-à-vis l approvisionnement en matières premières pour l entreprise. La méthode AMDEC sera appliquée aux processus liés aux produits de retours à extraire matières premières. Retours Triage Erreur de triage Extraction matières premières Traitement variables Approvisionnement Stock matières premières Figure 4 : Processus liés aux produits de retours à extraire matières premières. Le tableau suivant représente les éléments les plus critique obtenus consternants les produits de retour pour produits à extraire matières première : Tableau 2 : Résultat obtenue pour les produits de retours à extraire matières premières. Activité ou opération du processus Approvisionn ement Mode de défaillance potentiel -Chevauchement avec l approvisionnemen t en matières premières - Unicité du traitement de chaque produit des retours Effets -Matières premières extraites aléatoires -Décalage entre le stock réel et le système Causes Maind'œuvre Retours aléatoire Evaluation O D G Ic Actions préventives et/ou correctives Prendre en considération les matières extraites lors de l approvisionnem ent en matières premières Pour les produits de retours à extraire matière premières, seule l activité «approvisionnement» possède un taux de criticité élevé. En effet, chaque produit récupéré nécessite un traitement spécial pour extraire les matières premières possibles. Ces matières premières extraites sont réintroduites dans le processus direct et génère des coûts de stockage supplémentaires.

11 11 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC 4.4 Produit de retour à rejeter Les produits de retours à rejeter représentent le type final des produits de retours. Celle-ci génère des dépenses à l entreprise et ne génèrent aucun bénéfices. La méthode AMDEC sera appliquée aux processus liés aux produits de retours à rejeter. Retours Triage Erreur de triage Rejets apres tentative de réparation Apres tentative d'extraction Directement apres Triage Figure 5 : Processus liés aux produits de retours à rejeter. Le tableau suivant représente les éléments les plus critique obtenus consternants les produits de retour à rejeter : Tableau 3 : Résultat obtenue pour les produits de retours à rejeter. Activité ou opération du processus Extraction des matières premières Mode de Défaillance potentiel Extraction de matières premières inutilisable Effets Retard dans le processus production Causes Main-d'œuvre Triage Evaluation O D G Ic Actions préventives et/ou correctives Améliorer le processus triage -Améliorer les méthodes de détections des produits à rejeter avant leurs introductions par erreur dans le processus de production. Pour les produits à jeter, seule l activité «Extraction des matières premières» possède un taux de criticité élevé. En effet, une tentative d extraction de matières premières de produits de retours à rejeter génère des retards sur le processus global. Ces tentatives sont originaires d une erreur lors du triage des produits de retours. 4.5 Global Dans cette partie, nous cherchons à évaluer l impact des produits de retours sur les produits finaux.

12 12 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai 2015 La méthode AMDEC sera appliquée aux processus liés aux produits de retours à extraire matières premières Le tableau suivant représente les résultats obtenus en appliquant la méthode AMDEC sur le fonctionnement global : Tableau 4 : Résultat obtenue pour le fonctionnement global. Activité ou opération du processus Triage des retours Mode de Défaillance potentiel -Mauvaise classification des produits retournés Effets -Retard de production - Dégradation des produits finals Causes Maind'œuvre Triage Evaluation O D G Ic Actions préventives et/ou correctives Sensibiliser les responsables de l importance du triage -Contrôle à chaque étape pour réduire le risque d une mauvaise classification des produits de retour. Pour le fonctionnement global, nous avons constaté un taux de criticité très élevé de 12 pour l activité «Erreur lors du triage». En effet, une erreur lors du triage des produits de retours génère des retards de production pour les traitements des produits de retours surtout pour le traitement des produits à rejeter qui ne génèrent aucun bénéfice pour l entreprise après traitement. Dans le cas contraire, si nous rejetons un produit ayant la possibilité d être réparé ou à extraire matières premières, l entreprise perd un potentiel à gagner. 4.6 Discussions des résultats Nous avons constaté que la logistique inverse influence le fonctionnement de l entreprise. En effet, l activité approvisionnement» représente l un des problèmes central confronté dans la logistique inverse. Celle-ci gère dans un premier temps l approvisionnement en matières premières pour la production direct mais aussi des matières nécessaire pour la réparation et la récupération des produits de retours. Nous avons remarqué que la fonction triage est source à de nombreux problème : un mauvais triage peut générer des retards de production et des dégradations sur la qualité du produit final. Les actions suggérées sont difficiles et couteuses à réaliser. La difficulté vient des paramètres aléatoires des typologies des retours et l amélioration des méthodes des triages des retours nécessite des couts supplémentaires et des temps additionnels pour réduire les erreurs de triage. La gestion d approvisionnement reste l élément central de la logistique inverse. En effet, celle-ci gère en premier lieu l approvisionnement en matières premières pour la production normal. Celle-ci est perturbée par les matières premières extraites des produits de retours générant des surstocks et ainsi des couts supplémentaires de stockages. Malheureusement, les retours en matières premières. L AMDEC a fourni une autre vision sur la logistique inverse, des décisions ainsi que des actions d'amélioration à entreprendre. Cette méthode permet de mieux

13 13 Analyse de l intégration de la logistique inverse sur une chaine logistique via la méthode AMDEC comprendre, mieux analyser le circuit logistique inverse afin de mieux identifier les éléments à améliorer dans le futur. 5. Conclusion et perspectives La logistique inverse d aujourd hui est confrontée à de nombreux défis concourant à une meilleure efficience du système des retours. Dans ce papier, nous avons travaillé sur l analyse d une chaine logistique inverse. Par ailleurs, la mise en évidence des dysfonctionnements a permis de mettre en place des actions préventives pour dégager plusieurs dysfonctionnements dans le circuit inverse. Notre objectif c est de proposer des actions correctives pour limite l impact nuisible à la gestion des retours. Cette étude reste limitée au cas étudié et ne peut pas être généralisé dans un cadre globale. Toutefois, cette analyse permet de présenter un nouveau problème au niveau du triage. Comme perspective de travail, quelle est le bénéfice potentiel de ces retours et quels sont les méthodes de prévisions qui pourront réduire l irrégularité des quantités de retours et de leurs typologies. Toutefois notre analyse se limite aux produits non périssables afin d augmenter leurs cycles de vies. Pour les produits alimentaires, elles ont intérêt à être livré le plus tôt possible pour augmenter la durée d utilisation. Pour ce qui est des retours pour ces types de produits, certains types de produits ne peuvent pas être récupérés pour des raisons d hygiène. Bibliographie : MARC CHOUINARD (2003) Système organisationnel et architecture d un support d information pour l intégration des activités de logistique inversée au sein d un centre de réadaptation. Mémoire présenté à la Faculté des études supérieures de l Université Laval pour l obtention du grade de maître ès sciences (M.Sc.) Serge Lambert and Diane Riopel GERAD (2003),Reverse Logistics: a review of literature Department of Mathematics and Industrial Engineering, Ecole Polytechnique de Montreal PO Box 6079, Station Centre-ville Montreal (Quebec) H3C 3A7, Canada Demirel, N.O. and Gökçen, H. (2008) A Mixed Integer Programming Model for Remanufacturing in Reverse Logistics Environment. International Journal of Advanced Manufacturing Technology, 39, Beaulieu, M. (2000). Define and control the complexity of logistics networks down. Proceedings of the Third International Meeting for Research in Logistics, 9, 10 and 11 May 2000, 20 pp., Three Rivers, Canada, Sympson D, 2008], Use of supply relationships to recycle secondary materials, International Journal of Production Research, p Beaulieu, M., Martin, R., Landry, S. (1999). Reverse logistics: literature review and typology. Group of Sought. CHAIN notebook 99-01, Montreal, Canada. Imen Ben Kahla -Touil. Gestion des risques et aide à la décision dans la chaîne logistique hospitalière : cas des blocs opératoires du CHU Sahloul. Other. Ecole Centrale de Lille; Institut Supérieur de Gestion de Sousse (Sousse, Tunisie), French Gérard LANDY, AMDEC Guide pratique - Collection AFNOR 2002 Driss SERROU, Abdellah ABOUABDELLAH, Hassan MHARZI,Analyse de la chaine logistique pharmaceutique: Application de la méthode AMDEC sur l hôpital d enfant Ibn-Sina-Rabat; RAQMAS 2014

14 14 CIGIMS 2015, EST de Fès - 21, 22 et 23 mai 2015 Samuel Bassetto, Stéphane Hubac, méthode employant les connaissances d experts, Colloque C2EI Nancy 1-2 décembre 2004 Le guide de l AMDEC Machine, publications CETIM. FLEISCHMANN, M., BEULLENS, P., BLOEMHOF-RUWAARD, J. M. et VAN WASSENHOVE, L. N. (2001). The Impact of Product Recovery on Logistics Network Design. Production and Operations Management 10(2), Sylvie Llosa-Stylios, Contributions à l'étude de la satisfaction dans les services. Thèse de doctorat en Sciences de gestion Sous la direction de Pierre Eiglier. Soutenue en 1996 à Aix-Marseille 3. ROGERS, D. S. (2001). ecommerce Reverse Logistics. University of Nevada, Reno, Reverse Logistics Executive Council. TIBBEN-LEMBKE, R. S. (2002). Life after death: reverse logistics and the product life cycle. International Journal of Physical Distribution & Logistics Management 32(3), CARTER, C. R. et ELLRAM, L. M. (1998). Reverse Logistics: A review of the literature and framework for future investigation. Journal of Business Logistics - Council of Logistics Management 198(1), LANGNAU, L. (2001a). A new shade of green for reverse logistics. Material Handling Management 56(3), MHS2. DOWLATSHAHI, S. (2000). Developing a theory of reverse logistics. Interfaces 30(3), Logistique inverse : revue de littérature Serge Lambert Diane Riopel G Octobre ROGERS, D. S. et TIBBEN-LEMBKE, R.S. (1998). Going backwards: Reverse logistics trends and practices. Reverse Logistics Executive Council, Reno, NV, USA S. Lambert et D. Riopel, Logistique Inverse: revue de littérature. Les chaiers de Gérad, Ecole polytéchnique de Montérial. (2003)

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises PME, réseautage et optimisation de la chaîne logistique Éditorial InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LaRePE) Institut de recherche sur les PME Université

Plus en détail

AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1

AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1 AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1 AMDEC dans l'industrie de l'utilisation de cette méthode dans le secteur industriel AMDEC pour : l'analyse prévisionnelle

Plus en détail

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable I PRESENTATION DES THEORIES 1 La chaîne logistique traditionnelle 2 Supply chain 3 Supply chain in reverse logistics La gestion globale de la chaîne logistique dans la logistique inversée (verte) II L

Plus en détail

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² )

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 TERMES ANGLAIS APS (Advanced Planning and Scheduling

Plus en détail

Les Cahiers du GERAD ISSN: 0711 2440

Les Cahiers du GERAD ISSN: 0711 2440 Les Cahiers du GERAD ISSN: 0711 2440 Logistique inverse : revue de littérature Serge Lambert Diane Riopel G 2003 61 Octobre 2003 Les textes publiés dans la série des rapports de recherche HEC n'engagent

Plus en détail

Plan départemental de gestion des déchets du BTP

Plan départemental de gestion des déchets du BTP Direction régionale et départementale de l Équipement Bourgogne/Côte d'or Plan départemental de gestion des déchets du BTP Version synthétique Novembre 2002 Sommaire 1. OBJECTIF DE LA DEMARCHE... 2 2.

Plus en détail

Stéphane SIRJEAN Licence. Gestion des flux

Stéphane SIRJEAN Licence. Gestion des flux Stéphane SIRJEAN Licence Gestion des flux 1 Pilotage des flux Plan du Cours Chapitre 1: Introduction Définition des flux Les différents types de flux Notion de processus Notion d opération et d opérations

Plus en détail

3DPartFinder Innovez au lieu de recréer! 3DSemantix From geometric data to business intelligence

3DPartFinder Innovez au lieu de recréer! 3DSemantix From geometric data to business intelligence 3DPartFinder Innovez au lieu de recréer! 3DSemantix From geometric data to business intelligence Sommaire de la présentation Sujet abordé Diapo. C est quoi 3DPartFinder? 3-6 Pourquoi la classification

Plus en détail

Certaines entreprises cherchent des opportunités pour combiner : - la responsabilité environnementale - la valeur ajoutée jusqu alors inexploitées.

Certaines entreprises cherchent des opportunités pour combiner : - la responsabilité environnementale - la valeur ajoutée jusqu alors inexploitées. Domaine de recherche récent : - incompris - mal maîtrisé Certaines entreprises cherchent des opportunités pour combiner : - la responsabilité environnementale - la valeur ajoutée jusqu alors inexploitées.

Plus en détail

TITRE DE LA THESE. Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie. Par. Riadh Béchir. Unité de recherche ; Laboratoire ;

TITRE DE LA THESE. Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie. Par. Riadh Béchir. Unité de recherche ; Laboratoire ; TITRE DE LA THESE Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie Par Riadh Béchir Unité de recherche ; Laboratoire ; Entreprise - Economie - Environnement Economie et sociétés rurales

Plus en détail

Introduction à l économie circulaire

Introduction à l économie circulaire Introduction à l économie circulaire Rémy Le Moigne 25 juin 2015 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 2 Agenda Les limites

Plus en détail

Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence

Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence Pôle d activités, 1, Acharaf 2, GH22, N6 CASABLANCA Fax : 05 22 89 60 69- GSM : 06.69.00.64.75 2015 Web: www.chalimontconseil.com

Plus en détail

Rédaction : Julie Croteau, Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Rédaction : Julie Croteau, Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises Les normes qualité et les PME : éviter la surqualité Éditorial InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LaRePE) Institut de recherche sur les PME Université

Plus en détail

Méthode d'analyse a priori : AMDEC

Méthode d'analyse a priori : AMDEC Faculté Polytechnique Méthode d'analyse a priori : AMDEC Dr Lahcen EL Hiki 25 février 2014 Plan Introduction AMDEC : définition AMDEC : terminologie Préalables au projet AMDEC AMDEC : méthodologie AMDEC

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GESTION LOGISTIQUE ET TRANSPORT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Doctorat d'université Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation

Plus en détail

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE SOMMAIRE Rubrique : Audit et amélioration... 2 Rubrique : Divers...12 Rubrique : Maintenance...17 Rubrique : Système de management de la qualité...20 1 Rubrique : Audit et amélioration SOMMAIRE Auditer

Plus en détail

FORMATION CQPM TECHNICIEN DE LA QUALITE

FORMATION CQPM TECHNICIEN DE LA QUALITE FORMATION CQPM TECHNICIEN DE LA QUALITE CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION DE LA FORMATION Le titulaire de la qualification agit sous la responsabilité d une personne généralement de qualification supérieure,

Plus en détail

MOTS-CLES Auto-évaluation Conduite du changement Qualité Stratégie de réseau Unité Centralisée pour la Préparation des Cytotoxiques (UCPC)

MOTS-CLES Auto-évaluation Conduite du changement Qualité Stratégie de réseau Unité Centralisée pour la Préparation des Cytotoxiques (UCPC) Conduite du changement : Evaluation de l impact de la mise en place d un référentiel d auto-évaluation au sein des pharmacies hospitalières du réseau ONCOLOR Auteurs : JACOB C.*, MAY I.*, GRANDHAYE JP.**,

Plus en détail

Acteos Points de Vente Acteos PPS

Acteos Points de Vente Acteos PPS Acteos Points de Vente Acteos PPS Christian Zelle Directeur R&D, Acteos 06.05.2010 1 Agenda Motivation ACTEOS PPS La solution ACTEOS PPS ACTEOS PPS dans le contexte du «Flowcasting» 2 Motivation Les problématiques

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Amélioration des performances de l entreprise : Piloter les systèmes de production (de biens et de services), Optimiser les flux (stock, délai, matière

Plus en détail

HUTCHINSON TUNISIE INGENIEUR ELECTRONIQUE

HUTCHINSON TUNISIE INGENIEUR ELECTRONIQUE HUTCHINSON TUNISIE FILIALE DU GROUPE MONDIAL HUTCHINSON, PARTENAIRE DE RÉFÉRENCE DES INDUSTRIES AÉRONAUTIQUE, INDUSTRIE, FERROVIAIRE ET AUTOMOBILE RECHERCHE POUR SON SITE BASÉ A SOUSSE. INGENIEUR ELECTRONIQUE

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

Management Industriel et Logistique

Management Industriel et Logistique Plan : Introduction (Historique du secteur industriel). I-La fonction Industrielle et Logistique dans l entreprise et concepts fondamentaux. II- La gestion de la capacité. II- La gestion des flux. III-

Plus en détail

Consultant Dynamics AX Supply Chain

Consultant Dynamics AX Supply Chain Filière de Formation : Consultant Dynamics AX Supply Chain DOSSIER PEDAGOGIQUE Renseignements et moyens pédagogiques Contenus de cours détaillés Durée : 40 jours Sommaire Sommaire... 2 Découpage de la

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

«Relation Constructeur/Fournisseurs : vers une évolution des rôles?»

«Relation Constructeur/Fournisseurs : vers une évolution des rôles?» Dossier du mois Octobre 2005 «Relation Constructeur/Fournisseurs : vers une évolution des rôles?» Thierry Koscielniak Chef de Projet Logistique 1 - Les changements significatifs que l on peut observer

Plus en détail

RESUME DES NORMES ISO

RESUME DES NORMES ISO RESUME DES NORMES ISO Travail réalisé par : Selma FERKOUS O8301 ISO 19011 : La norme internationale ISO 9011, se focalise sur le management de programmes d audit, la réalisation d audits internes ou externes

Plus en détail

Améliorer la Performance des Fournisseurs

Améliorer la Performance des Fournisseurs Les Solutions SQA de Solumina L Assurance Qualité Fournisseur Figure 1 Influence sur les affaires de nos clients actuels. Réduire des Stocks lors des Inspections Le Système de Contrôle Qualité Fournisseurs

Plus en détail

Présentation de CIM. Un outil de notre temps l Éco-Lean. pour réussir le virage vert de votre institution

Présentation de CIM. Un outil de notre temps l Éco-Lean. pour réussir le virage vert de votre institution Présentation de CIM Un outil de notre temps l Éco-Lean pour réussir le virage vert de votre institution 5 octobre 2011 1 Ordre du jour 1 2 3 4 Gestion des parcs immobiliers défis environnementaux Historique

Plus en détail

L AMDEC un outil puissant d optimisation de la maintenance, application à un motocompresseur d une PME marocaine

L AMDEC un outil puissant d optimisation de la maintenance, application à un motocompresseur d une PME marocaine L AMDEC un outil puissant d optimisation de la maintenance, application à un moto d une PME marocaine Brahim HERROU*, Mohamed ELGHORBA** *Ecole Supérieure de Technologie BP. 2427 Route Imouzzer Fes herroubrahim@yahoo.fr

Plus en détail

Management des Systèmes d Information

Management des Systèmes d Information Spécialité Réseaux (RES) UE: Management des systèmes d'information [mnsi, NI303] M2IRT 2012 1 ère année Management des Systèmes d Information Unité 2 - Les principaux types de SI dans l entreprise Gilles

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Paul Pașcu, Assist Prof, PhD, Ștefan cel Mare University of Suceava Abstract: This article aims to present a number

Plus en détail

Ingénieur Lean Management et Supply Chain

Ingénieur Lean Management et Supply Chain Ingénieur Lean Management et Supply Chain Bonjour, Fort d'une expérience de presque dix ans dans la Supply Chain et le lean management, je suis maintenant Consultant Lean Supply Chain& manufacturing, afin

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

STRATEGIES DE MAINTENANCE

STRATEGIES DE MAINTENANCE A- NORMES AFNOR 1 Maintenance industrielle 1-a Concepts de maintenance 1-b Contrats de maintenance 1-c Documents d'exploitation 1-d Logistique de soutien 2 Fiabilité 3 Maintenabilité 4 Disponibilité 5

Plus en détail

BAC PRO MSMA A.M.D.E.C. 1/5

BAC PRO MSMA A.M.D.E.C. 1/5 MSMA A.M.D.E.C. /5 C est un outil d analyse qui permet de construire la qualité des produits fabriqués ou des services rendus et favorise la maîtrise de la fiabilité en vue d abaisser le coût global. Elle

Plus en détail

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service OPTIMISATION DES STOCKS, DES PRÉVISIONS ET DE LA QUALITÉ DE SERVICE Objectifs : Augmenter les performances

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 Sommaire Chapitre 1 Introduction 1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 3. La gestion de production et les flux... 5 4. Gestion

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT, DE CONTRATS DE

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT, DE CONTRATS DE POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT, DE CONTRATS DE SERVICE ET DE CONTRATS DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION DU COMITÉ DE GESTION DE LA TAXE SCOLAIRE DE L ÎLE DE MONTRÉAL (Adoptée le 15 avril 2010 par la résolution

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

A.3 Les méthodes : L applicabilité

A.3 Les méthodes : L applicabilité SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO B. Deuxième

Plus en détail

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Cte 1 2 P 3 s tio T 4 m ilg h trc c n p.o 5 re u fe ro a le tio c M S tw u aa c e O 2 Relation Citoyen Interventions Patrimoine Core Ressources

Plus en détail

Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens

Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens Carte de compétence Compétences du nouveau profil de qualification 1. Approvisionnement 1.1 L importance de la logistique dans l économie

Plus en détail

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont BBC RT2012 Passive Tenir compte de matériaux et procédés innovants Recherche de performance à anticiper en amont Obligations de résultats Eviter l apparition de nouveaux désordres Constat : aggravation

Plus en détail

CAPSA CONSULTING. Formation - Audit - Consulting CATALOGUE DE FORMATION

CAPSA CONSULTING. Formation - Audit - Consulting CATALOGUE DE FORMATION CAPSA CONSULTING Formation - Audit - Consulting CATALOGUE DE FORMATION 2013 QUL01 La norme 9001 :2008 2 650 QUL02 6 sigma QUL03 Les 5S et KAIZEN : Outils de la performance 2 650 QUL04 Tableau de Bord

Plus en détail

Ce book est destiné à vous présenter quelques unes de nos applications installées. N hésitez pas à nous contacter pour toute question complémentaire.

Ce book est destiné à vous présenter quelques unes de nos applications installées. N hésitez pas à nous contacter pour toute question complémentaire. Book 2012 AppliDev est spécialisé dans le développement d applications informatiques «sur mesure». Notre métier est de créer des interfaces complètes ou complémentaires à votre système d informations

Plus en détail

L animation de la performance d une Supply Chain

L animation de la performance d une Supply Chain L animation de la performance d une Supply Chain Pré-soutenance de Mémoire Thématique Master Recherche OSIL Ecole Centrale Paris Etudiante : Samira Jaï Encadrant : Alain Chapdaniel Plan de la présentation

Plus en détail

Piloter l atelier l. Valeur ajoutée e du MES pour les PMI.

Piloter l atelier l. Valeur ajoutée e du MES pour les PMI. Pilotage d atelier Piloter l atelier l grâce au système d information d : Valeur ajoutée e du MES pour les PMI. Le MES? Un Manufacturing execution system (abrégé en MES) est un système informatique dont

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Descriptifs des modules

Descriptifs des modules Directive relative au règlement concernant l examen professionnel de Logisticienne/Logisticien Annexe Descriptifs des modules Concept L examen professionnel fédéral de Logisticien(ne) Warehouse garantit

Plus en détail

Politique d approvisionnement responsable du développement économique communautaire

Politique d approvisionnement responsable du développement économique communautaire Politique d approvisionnement responsable du développement économique communautaire Préambule Les différentes CDEC (Corporations de développement économique communautaire) ont pour mission le développement

Plus en détail

Proposition de méthode d implémentation d ITIL

Proposition de méthode d implémentation d ITIL Proposition de méthode d implémentation d ITIL Said Sebaaoui (*) - Mohamed Lamrini (*) - Laila El Abbadi (**) (*) : Laboratoire Informatique et Modélisation (LIM), Faculté des Sciences Dhar el Mahraz,

Plus en détail

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations: OC SONATRACH / FCP:

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations: OC SONATRACH / FCP: Bourse de l emploi Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations: OC SONATRACH / FCP: Un Directeur Technique; Un Directeur HSE ; Un Directeur Appros & Contrats;

Plus en détail

L INTEGRATION DES PROCESSUS DE LOGISTIQUE COMMERCIALE

L INTEGRATION DES PROCESSUS DE LOGISTIQUE COMMERCIALE Vérane Humez 1/6 L INTEGRATION DES PROCESSUS DE LOGISTIQUE COMMERCIALE AU SERVICE DE LA SATISFACTION CLIENT Vérane HUMEZ* 1 Directeur(s) de thèse: Lionel DUPONT* et Matthieu LAURAS* Laboratoire d'accueil:

Plus en détail

[Résumé: Intégration d un contrôle automatisé dans une station de test électrique]

[Résumé: Intégration d un contrôle automatisé dans une station de test électrique] SEPTEMBRE 2013 INSA de Strasbourg Génie électrique : Option énergie Par : Adnane BOUKHEFFA Tuteur Institutionnel : M. Guy STURTZER Réalisé au sein du Groupe Legrand 290 Avenue de Colmar, Strasbourg 67100

Plus en détail

Mécanique 2022 19 novembre 2012

Mécanique 2022 19 novembre 2012 UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Photo couleur ou NB à votre choix «plein cadre» RVB, basse résolution (72 dpi), format JPG, GIF Mécanique 2022 19 novembre 2012 2 Groupe de travail constitué de B. Eynard,

Plus en détail

La gestion des Connaissances pour l amélioration des performances des modèles

La gestion des Connaissances pour l amélioration des performances des modèles La gestion des Connaissances pour l amélioration des performances des modèles Présenté par: Abir Fathallah doctorante, Laboratoire Génie Industriel Ecole Centrale Paris Sous la direction de: Julie Le Cardinal

Plus en détail

Testing : A Roadmap. Mary Jean Harrold. Présentation de Olivier Tissot

Testing : A Roadmap. Mary Jean Harrold. Présentation de Olivier Tissot Testing : A Roadmap Mary Jean Harrold Présentation de Olivier Tissot Testing : A Roadmap I. L auteur II. Introduction sur les test : les enjeux, la problématique III. Les tests : roadmap IV. Conclusion

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR APPLICATION MOBILE GRC

CAHIER DES CHARGES POUR APPLICATION MOBILE GRC CAHIER DES CHARGES POUR APPLICATION MOBILE GRC Alexandre CADIC Mathis BAKARY 27/02/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Contexte... 3 a. Implémentation :... 3 b. Direction Générale :... 3 2. Périmètre

Plus en détail

La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING

La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING BILAN Les émissions globales de GPV France correspondaient à 11,2 tonnes de CO 2 par million d enveloppes produites.

Plus en détail

10. Indicateurs et tableaux de bord comme outil de management entrepôt

10. Indicateurs et tableaux de bord comme outil de management entrepôt Nos programmes rammes réalisés Exemples de réalisation 1. «Enjeux de la Supply Chain : collaboration et création de valeurs» 2. La Supply Chain dans un environnement mass market 3. «Prise de conscience

Plus en détail

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité MIL GB/OB/LK -1- Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité Professeur Gérard BAGLIN Département MIL baglin@hec.fr - 33 1 39 67 72 13 MIL www.hec.fr/mil -2- Les déterminants financiers EVA : Economic

Plus en détail

RIRL 2000 Les Troisièmes Rencontres Internationales de la Recherche en Logistique Trois-Rivières, 9, 10 et 11 mai 2000

RIRL 2000 Les Troisièmes Rencontres Internationales de la Recherche en Logistique Trois-Rivières, 9, 10 et 11 mai 2000 RIRL 2000 Les Troisièmes Rencontres Internationales de la Recherche en Logistique Trois-Rivières, 9, 10 et 11 mai 2000 DÉFINIR ET MAÎTRISER LA COMPLEXITÉ DES RÉSEAUX DE LOGISTIQUE À REBOURS Martin BEAULIEU

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Progiciels de Gestion Intégrés Sommaire Définition... 2 ERP... 2 Objectifs

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Livre Blanc Oracle Mars 2009 Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Introduction Pour relancer l économie, le gouvernement des États-Unis, l Union Européenne et la Chine ont développé

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

Qu est-ce qu une solution d affaires intégrée (ERP)? Automne 2004 Séance 1 Pierre-Majorique Léger (pierre-majorique.leger@hec.ca) 3-715-00 Automne 2004 Séance 1, page 1 1- Qu est-ce qu une solution d affaires

Plus en détail

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement Des modules d une filière (Master) dans le domaine «La gestion de l environnement et des déchets industrielles» L exemple de l Allemagne Otto Schmidt En RFA, l Autriche et la Suisse allemande: Des Masters

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal Chapitre 9 LA FONCTION SUPPLY CHAIN 9.1 Les bases du plan de performance Supply chain et Logistique La Direction de la Supply chain est née récemment des nouveaux enjeux internes liés à l évolution du

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

La gestion de la maintenance assistée par ordinateur et la maintenance des logiciels

La gestion de la maintenance assistée par ordinateur et la maintenance des logiciels Présentation finale de l'activité de synthèse La gestion de la maintenance assistée par ordinateur et la maintenance des logiciels Nicolas BUCHY Directeur : Alain ABRAN Plan de la présentation 1. Présentation

Plus en détail

Maintenance Industrielle

Maintenance Industrielle Maintenance Industrielle et Gestion des Risques Industriels Maintenance Industrielle Chapitre 2: Organisation de la fonction maintenance Dr. N.LABJAR Année universitaire 2013-2014 Processus de Production

Plus en détail

1.MAMBO et Eco-efficiency scan : RÉDUIRE SES COÛTS TOUT EN AUGMENTANT SON ÉCO-EFFICACITÉ

1.MAMBO et Eco-efficiency scan : RÉDUIRE SES COÛTS TOUT EN AUGMENTANT SON ÉCO-EFFICACITÉ ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET 1.MAMBO et Eco-efficiency scan : RÉDUIRE SES COÛTS TOUT EN AUGMENTANT SON ÉCO-EFFICACITÉ Type de méthode : Supports

Plus en détail

LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com

LE REMANUFACTURING. Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015. g.moenne-loccoz@neopost.com LE REMANUFACTURING Colloque National d Eco-conception 26 Mars 2015 g.moenne-loccoz@neopost.com Neopost en quelques mots 2 ème fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier Acteur majeur dans

Plus en détail

Guide de bonne pratique sous section 4 amiante

Guide de bonne pratique sous section 4 amiante Guide de bonne pratique sous section 4 amiante Orienter, organiser, construire sa démarche de prévention dans le cadre d interventions susceptibles de provoquer l émissions de fibres d amiante ACERFS Formation

Plus en détail

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER A Demande R-3491-2002 RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER HYDRO-QUÉBEC ÉVALUATION DU PROJET SIC ET RECOMMANDATIONS, 7 AOÛT 2002 Original : 2002-09-20 HQD-2, Document 1 (En liasse) Rapport

Plus en détail

Politique relative à l environnement et au développement durable

Politique relative à l environnement et au développement durable Politique relative à l environnement et au développement durable Adoptée par le Conseil d administration le 19 février 2008 Version modifiée adoptée par le Conseil d administration le 17 juin 2014 Résolution

Plus en détail

Ce que la recherche nous apprend sur les bureaux de projet (BdP)

Ce que la recherche nous apprend sur les bureaux de projet (BdP) Ce que la recherche nous apprend sur les bureaux de projet (BdP) Monique Aubry et Brian Hobbs Conférence de la Chaire Le 23 avril 2009 Agenda 2 Introduction 1. Les caractéristiques d un Bureau de projet

Plus en détail

DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2

DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2 DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2 A. ENSEIGNEMENTS DE SPECIALITE I. Entreprise (Modules 114 115 116) I.1. Approche économique (M114) a) Entreprise et production

Plus en détail

COMPRENDRE LE ROLE STRATEGIQUE DES ACHATS DANS LES PROCESSUS QUALITE

COMPRENDRE LE ROLE STRATEGIQUE DES ACHATS DANS LES PROCESSUS QUALITE COMPRENDRE LE ROLE STRATEGIQUE DES ACHATS DANS LES PROCESSUS QUALITE R&D ACHATS QUALITE 27 septembre 2012 Fabian MATHURIN Consultant en management des achats fmathurin@achat-performance.com 1 EVOLUTION

Plus en détail

Audit interne et création de valeur

Audit interne et création de valeur Audit interne et création de valeur Jean-Pierre Hottin Yves Grimaud Paul le Nail *connectedthinking 26 novembre 2008 Agenda Introduction Les clefs de la transformation de l audit interne Plan d audit et

Plus en détail

Les mesures pairées : exploration d un outil de collecte de données clients prometteur 1

Les mesures pairées : exploration d un outil de collecte de données clients prometteur 1 Les mesures pairées : exploration d un outil de collecte de données clients prometteur 1 Relation client & Innovations méthodologiques Line Ricard Hélène Sicotte Marc- Antoine Vachon Hélène Vidot Delerue

Plus en détail

Avant-propos 3. PREMIÈRE PARTIE - Le plan marketing stratégique. CHAPITRE 1 Analyser l'entreprise dans son environnement 13

Avant-propos 3. PREMIÈRE PARTIE - Le plan marketing stratégique. CHAPITRE 1 Analyser l'entreprise dans son environnement 13 Avant-propos 3 PREMIÈRE PARTIE - Le plan marketing stratégique CHAPITRE 1 Analyser l'entreprise dans son environnement 13 La portée du plan marketing stratégique 13 Le plan marketing stratégique de l'entreprise

Plus en détail

01100 Bellignat Tel : +33 4 74 12 02 30 Fax : +33 4 74 73 01 68

01100 Bellignat Tel : +33 4 74 12 02 30 Fax : +33 4 74 73 01 68 Q97 / 020 / AQFE F/102/14-Q97/020/AQFE 1 285 Impasse 285, des impasse peupliers des peupliers 01100 Bellignat Tel : +33 4 74 12 02 30 Fax : +33 4 74 73 01 68 AdduXi Manuel d Assurance Qualité Fournisseur

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Informations Personnelles

CURRICULUM VITAE. Informations Personnelles CURRICULUM VITAE Informations Personnelles NOM: BOURAS PRENOM : Zine-Eddine STRUCTURE DE RATTACHEMENT: Département de Mathématiques et d Informatique Ecole Préparatoire aux Sciences et Techniques Annaba

Plus en détail

MAITRISE DE LA CHAINE LOGISTIQUE GLOBALE (SUPPLY CHAIN MANAGEMENT) Dimensionnement et pilotage des flux de produits

MAITRISE DE LA CHAINE LOGISTIQUE GLOBALE (SUPPLY CHAIN MANAGEMENT) Dimensionnement et pilotage des flux de produits MAITRISE DE LA CHAINE LOGISTIQUE GLOBALE (SUPPLY CHAIN MANAGEMENT) Dimensionnement et pilotage des flux de produits Préambule La performance flux, quel que soit le vocable sous lequel on la désigne ( Juste

Plus en détail

[Tapez un texte] Document non contractuel sous réserve de modifications en cours d année.

[Tapez un texte] Document non contractuel sous réserve de modifications en cours d année. [Tapez un texte] QUALIFICATION VISEE Titre Responsable d Affaires Agroalimentaires, niveau I (JO du 22/07/2010) OBJECTIF PRINCIPAL DE LA FORMATION PUBLIC ET CONDITIONS D'ACCES Former des cadres de haut

Plus en détail

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur

INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur INNOVATION & SUPPLY CHAIN Quelques problématiques sur lesquelles la supply chain peut et doit innover et être créatrice de valeur Yves DALLERY Professeur de Supply Chain à l Ecole Centrale Paris Associé

Plus en détail