La gestion des Connaissances pour l amélioration des performances des modèles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La gestion des Connaissances pour l amélioration des performances des modèles"

Transcription

1 La gestion des Connaissances pour l amélioration des performances des modèles Présenté par: Abir Fathallah doctorante, Laboratoire Génie Industriel Ecole Centrale Paris Sous la direction de: Julie Le Cardinal (Laboratoire Génie Industriel- Ecole Centrale Paris) Jean-Louis Ermine (Laboratoire Systèmes d Information Telecom Ecole de ) Jean-Claude Boquet (Laboratoire Génie Industriel- Ecole Centrale Paris)

2 Plan de la présentation 1) Contexte: La modélisation des processus en entreprise 2) Problématique: Quels méthodes de Knowledge (KM) pour l amélioration des performances des modèles? 3) Etat de l art des méthodes de KM pour la modélisation 4) Proposition d une méthode de KM pour la construction des modèles de processus 5) Application de la méthode dans une entreprise industrielle 6) Résultats de l application industrielle 7) Perspectives 1

3 1) Contexte Définition de référence de l entreprise: Organisation de l entreprise autour de processus finalisés et bien identifié qui évoluent dans son environnement (marché, concurrence ). Les processus Inter fonctionnels concernent plusieurs services de l entreprise, nécessitent différents types de ressources et permettent d obtenir les plus grands gains. [Référence: Laguna et Marklund, 2005] 2

4 1) Contexte Exemples de processus inter fonctionnels: Le processus de Supply Chain (SCM) Le processus de Product Lifecycle (PLM) Le processus de Customer Relationship (CRM) [Référence: Shrivastava et al, 1999] 3

5 1) Contexte Rôle du manager en entreprise: Piloter les processus, anticiper leur évolution et améliorer leur performances Construire le modèle Suivre l application du modèle Améliorer les performances du modèle 4

6 1) Contexte La gestion des connaissances pour l amélioration des performances de l entreprise: La capitalisation des savoirs faires La généralisation des bonnes pratiques La préservation des connaissances stratégiques de l entreprise [Référence: Ermine et Boughzala, 2007] 5

7 2) Problématique Dans un cas d entreprise industrielle organisée en processus inter fonctionnels, comment mettre en place une méthode de gestion des connaissances globale qui permet d améliorer la modélisation? 6

8 3) Etat de l art Méthode de KM pour l amélioration des modèles de SCM: Mise en place de communautés de pratiques pour l amélioration des performances des achats dans un modèle de SCM. [Tissot, 2001] 7

9 3) Etat de l art Méthode de KM pour l amélioration des modèles de PLM: Une méthode de modélisation du PLM basée sur la capitalisation et l utilisation des connaissances sur le Design du produit. [Baxter et al, 2007] 8

10 3) Etat de l art Méthode de KM pour l amélioration des modèles de CRM: Recueil des connaissances sur le client pour améliorer les performances d un modèle de CRM [Van Berten, 2007] 9

11 3) Etat de l art Limite de l état de l art: Méthodes de gestion des connaissances utilisées pour un seul processus 10

12 4) Proposition Appliquer la gestion des connaissances depuis la construction du modèle en passant par sa mise en place en entreprise et jusqu à la remise en question de ses objectifs pour les améliorer. 11

13 4) Proposition Etapes de la méthode: Recueil des connaissances nécessaires à la construction du modèle Capitalisation des connaissances sur la modélisation Identification des bonnes pratiques à appliquer pour améliorer la modélisation 12

14 4) Proposition Cycle de vie du modèle en entreprise: 13

15 4) Proposition Cycle de vie du modèle en entreprise: Recueil des connaissances nécessaires à la construction du modèle 14

16 4) Proposition Cycle de vie du modèle en entreprise: Capitalisation des connaissances sur la modélisation 15

17 4) Proposition Cycle de vie du modèle en entreprise: Identification des bonnes pratiques à appliquer pour améliorer la modélisation 16

18 5) Application industrielle Entreprise: VALLOUREC Présentation: 17

19

20 5) Application industrielle Périmètre du projet : Site : Tuberie & Acièrie en France + Tuberie en Allemagne Produit : Tubes sans soudure spécifiques pour le forage de puits de pétrole 19

21 5) Application industrielle Justification du choix du périmètre: SCM: Division Energy&Industy (E&I) PLM: Division Oil&Gas CRM: Division Oil&Gas Division E&I KM: Direction de KM basée à Paris 20

22 5) Application industrielle Première Phase : Construction du modèle Déterminer les finalités du modèle étudié Déterminer les éléments d entrée et les éléments de sortie du modèle Identifier les agents qui traitent ses flux 23 entretiens effectués avec des managers de 45 Minutes chacun 21

23 5) Application industrielle Actions exécutées Décisions prises Deuxième Phase : Capitalisation des connaissances recueillies lors de la construction des modèles. Grille des entretiens: Information consommée Références: Ermine 2002 Information produite Connaissance utilisée Connaissance apportée 22

24 5) Application industrielle Troisième Phase : Identification et généralisation des bonnes pratiques Intégration des connaissances sur la modélisation dans les communautés de pratiques existantes Création de communautés de pratiques dédiées à la modélisation 23

25 6) Résultats de l application industrielle Construire trois modèles des processus de SCM, de PLM et de CRM propre à Vallourec Identification de savoir-faire de production en aciéries et en tuberies Centralisation des connaissances sur la fin de vie du produit Identification des connaissances des clients sur le produit afin d adapter le message des équipes commerciales 24

26 6) Résultats de l application industrielle Intégrer les connaissances sur la modélisation dans les 18 communautés de pratique de Vallourec Connaissances sur la Supply Chain dans la communauté «VAM Drilling Supply Chain» Connaissances sur l élaboration d acier dans la communauté «Steel Making» Connaissances sur les clients dans la communauté «VAM Drilling Sales & Marketting» 25

27 6) Résultats de l application industrielle Créer des communautés de pratique dédiées à la construction et à l amélioration des modèles «Process: Industrialization methods» «Technical Sales: Good practices by market and customers» 26

28 7) Perspectives Application de la méthode sur d autres processus en entreprise (processus de e-business, processus environnemental ) Construction d un système de KM indépendant supportant la construction des modèles et réalisant leur cohérence Application de la méthode avec d autres cas industriels 27

29 Merci pour votre attention!

30 1) Contexte Définition du SCM: «L ensemble de procédures et de logiciels permettant de gérer de façon optimale la totalité des flux d information, des flux physiques et des interfaces entre les différents acteurs, producteurs et fournisseurs qu implique la fabrication d un produit ou l offre d un service. Ils se basent sur les renseignements concernant la demande jusqu aux données nécessaires à la distribution, en passant par la conception et la production proprement dite.» [Eymery, 2003] 4

31 1) Contexte Définition du PLM: «une vision entière de l entreprise qui gère les données produit et processus pour l ensemble de leur cycle de vie, elle recouvre les fonctions de création des données produit en ciblant leurs gestion, leur partage et leur validation pour être capable de simuler la réalité des produits d une manière virtuelle: la vie complète du produit et de son environnement sous l angle de la conception en intégrant tout les partenaires en mode collaboratif et sous l angle de l utilisation en modélisant les contextes d utilisation.» [Debaecker, 2006] 5

32 1) Contexte Définition du CRM: «le processus qui conduit au développement et l évaluation des opportunités du marché pour construire un portfolio de relations clients maximisant le profit pour les différents partenaires, [Zablah et al 2004] «et qui permet à l entreprise de recueillir les données du client sans difficultés, d identifier les clients qui apportent le plus de valeurs sur le temps et d augmenter la fidélité de ses clients en leur délivrant des produits et services personnalisés.» [Rigby et al 2002] 6

33 1) Contexte - Position des modèles de SCM, de PLM et de CRM Supply Chain -Strong interaction confirmed by research papers. [Ref1]:Chiang and Trappey, 2007 [Ref2]: Sudarsan et al, 2005 [Ref3]: Debeacker, 2005 [Ref4]: Abramovic et al 2002] Product Life cycle Customer Relationship 7

34 1) Contexte - Position des modèles de SCM, de PLM et de CRM Make To Stock Supply Chain Utilisation de l entreprise des modèle de SCM de PLM ou de CRM Product Life cycle Build To Order Customer Relationship Configuration To Order 8

35 1) Contexte - Position des modèles de SCM, de PLM et de CRM Make To Stock Supply Chain Utilisation de l entreprise des modèle de SCM de PLM ou de CRM Industrie agro-alimentaire [Danone] Industrie Automobile [Renault, PSA] Industrie Aéronautique [EADS, SNECMA] Product Life cycle Build To Order Customer Relationship Configuration To Order 9

36 1) Contexte - Position des modèles de SCM, de PLM et de CRM Supply Chain -Strong interaction confirmed by research papers. - Information consumed/ produced by the model Information System Product Life cycle Customer Relationship 10

37 2) Problématique de recherche Information System Supply Chain -Strong interaction confirmed by research papers. - Information consumed/ produced by the model Product Life cycle Customer Relationship Information System Information System 11

38 2) Problématique de recherche - Position des modèles de SCM, de PLM et de CRM Supply Chain -Strong interaction confirmed by research papers. - Information consumed/ produced by the model Information System Product Life cycle Customer Relationship 12

39 3) Etat de l art Exemples de Modèles de SCM: - Amélioration continue: modèle de Value Stream Mapping [Hines et Rich, 1997] - de processus: modèle SCOR (Supply Chain Operations Reference) [Stephens, 2001] 15

40 3) Etat de l art Exemples de modèles de PLM: -[Hou et al 2004] -[Chiang et Trappey 2005] -[Jun et al 2007] -[Terzi 2005] 16

41 3) Etat de l art Exemples de modèles de CRM: -[Ryals et Knox 2001] -[Payne et Frow 2005] -[King et Burgess 2006] -[Van Berten et al, 2006] 17

42 4) Résultats de l état de l art Les primitives du modèle : Les composants structurels qui permettent de passer du système perçue au modèle (la syntaxe du modèle). Les règles de modélisation : Les étapes qu il faut respecter en associant les primitives du modèle pour que la représentation de la réalité qu on fait ait un sens (la sémantique du modèle). La validation du modèle : Finalités du modèle Finalités du système Référence: Walliser,

43 4) Résultats de l état de l art Listes des primitives des modèles de SCM, de PLM et de CRM SCM PLM CRM Les clients Les fournisseurs Les opérateurs Les processus Flux physiques Flux d information Flux financiers Phases du cycle de vie produits Versions du produit Flux d information Bases de données Les Clients Système d Information Service Marketing Le marché Flux d information Référence: Giard, 2003 Référence: Stark, 2007 Référence: Keefe,

44 4) Résultats de l état de l art Listes des primitives des modèles de SCM, de PLM et de CRM SCM PLM CRM Les clients Les fournisseurs Les opérateurs Les processus Flux physiques Flux d information Flux financiers Phases du cycle de vie produits Versions du produit Flux d information Bases de données Les Clients Système d Information Service Marketing Le marché Flux d information 20

45 4) Résultats de l état de l art Composantes du flux d information dans un modèle de SCM Prévisions de ventes Demande client Niveau de stocks des produits finis Date de livraison Mode de transport usine-client Quantité à produire par unité de temps Ordonnancement de l atelier Répartition de la main d œuvre Temps global de production (par produit) Niveau de stocks des produits semi-finis Quantités de matières première nécessaires Niveau de stock de matière première Commande fournisseur Date de livraison fournisseur Mode de transport fournisseur-usine Référence: Giard, 2003, Baglin et al,

46 4) Résultats de l état de l art Composantes du flux d information dans un modèle de PLM Caractéristiques techniques du produit commandé par le client Cycle de vie du produit permettant de satisfaire le client Caractéristiques techniques du produit au début de chaque étape de sa vie Caractéristiques techniques du produit à la fin de chaque étape de sa vie Département en charge de chaque étapes du cycle de vie Changement effectué sur le produits à chaque étapes Détails du transfert du produit au client Détails sur la fin de vie du produit Récupération ou non du produit à sa fin de vie Validation du client pour lancer la production Demande spécifique de changement par le client Référence: Stark,

47 4) Résultats de l état de l art Composantes du flux d information dans un modèle de CRM: Portefeuille client de l entreprise Prévision de ventes par rapport aux tendances du marché Caractéristiques des produits concurrents Système de «pricing» des produits Opportunités d entrer dans de nouveau marché Fréquence de commande Fidélité du client Mode d échange avec le client Prise en compte des requêtes client Satisfaction du client Rapport d incident «User guide» de logiciels informatiques Référence: Keefe,

48 4) Résultats de l état de l art - Position des modèles de SCM, de PLM et de CRM Supply Chain -Strong interaction confirmed by research papers. Knowledge - Information consumed/ produced by the model Information System Product Life cycle Customer Relationship 24

49 7) Perspectives théoriques de la recherche - Position des modèles de SCM, de PLM et de CRM Supply Chain -Strong interaction confirmed by research papers. - Information consumed/ produced by the model Knowledge Product Life cycle Customer Relationship 32

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état.

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état. Organisme de Formation enregistré sous le numéro d agrément de déclaration d activité Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément

Plus en détail

L offre de formation en supply chain. Le positionnement de Centrale Paris

L offre de formation en supply chain. Le positionnement de Centrale Paris L offre de formation en supply chain Le positionnement de Centrale Paris Pourquoi Centrale Paris Executive Education a choisi un positionnement fort en supply chain L excellence reconnue du Laboratoire

Plus en détail

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service OPTIMISATION DES STOCKS, DES PRÉVISIONS ET DE LA QUALITÉ DE SERVICE Objectifs : Augmenter les performances

Plus en détail

L IMPACT DE L UTILISATION DE MODELES SUR LES SYSTEMES D ENTREPRISE APPLICATION DANS UNE ENTREPRISE DE PRODUCTION DE TUBES SANS SOUDURES

L IMPACT DE L UTILISATION DE MODELES SUR LES SYSTEMES D ENTREPRISE APPLICATION DANS UNE ENTREPRISE DE PRODUCTION DE TUBES SANS SOUDURES L IMPACT DE L UTILISATION DE MODELES SUR LES SYSTEMES D ENTREPRISE APPLICATION DANS UNE ENTREPRISE DE PRODUCTION DE TUBES SANS SOUDURES Abir Fathallah, Doctorante, Laboratoire Génie Industriel, Ecole Centrale

Plus en détail

PARCOURS TREMPLIN MANAGER Tout employé d un site logistique ayant dans le cadre de son activité professionnelle la responsabilité quotidienne du management d une équipe 10 jours 7,5 heures 8 à 14 Professionnaliser

Plus en détail

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité MIL GB/OB/LK -1- Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité Professeur Gérard BAGLIN Département MIL baglin@hec.fr - 33 1 39 67 72 13 MIL www.hec.fr/mil -2- Les déterminants financiers EVA : Economic

Plus en détail

ENOVIA 3DLive. IBM PLM Solutions 1 er Octobre 2007. Philippe Georgelin Sébastien Veret

ENOVIA 3DLive. IBM PLM Solutions 1 er Octobre 2007. Philippe Georgelin Sébastien Veret ENOVIA 3DLive IBM PLM Solutions 1 er Octobre 2007 Philippe Georgelin Sébastien Veret La définition : Le Product Lifecycle Management est un ensemble de solutions qui permettent à une entreprise manufacturière

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011

Offre Education Sage. Gilles Soaleh - Responsable Education. Thierry Ruggieri - Consultant Formateur. Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Offre Education Sage Gilles Soaleh - Responsable Education Thierry Ruggieri - Consultant Formateur Académie de Montpellier 08 décembre 2011 Sommaire Sage La nouvelle offre Education : Sage 100 Entreprise

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

L analyse de la Chaîne de Valeur

L analyse de la Chaîne de Valeur L analyse de la Chaîne de Valeur Présentation de la chaîne de valeur En principe, une entreprise cherche à obtenir un avantage concurrentiel et se donne pour mission de créer de la valeur pour ses clients.

Plus en détail

14/02/2003. L éco-conception

14/02/2003. L éco-conception L éco-conception Le Programme EDIT - L industrie en marche vers le Développement Durable Historique : L éco-conception : Initié en 1999, le programme EDIT est une démarche de conception du produit qui

Plus en détail

Marketing. Printemps 2014

Marketing. Printemps 2014 Marketing Printemps 2014 «Le marketing est à la fois l activité, l ensemble des institutions et des processus visant à créer, communiquer, délivrer et échanger les offres qui ont de la valeur pour les

Plus en détail

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre Avant-propos 1. Objectif du livre 17 2. Illustrations des exemples de ce livre 18 2.1 Office 365 comme plateforme technologique pour une digital workplace 18 2.2 SharePoint et Yammer à l honneur 18 3.

Plus en détail

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0 Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités La planification Pour être un succès, un acte de production doit être préparé A long terme A moyen terme A court terme octobre, Les systèmes

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

Altaïr Conseil. Total Quality Management. Management par la Qualité Totale. Altaïr Conseil. Copyright Altaïr Conseil Membre de l EFQM

Altaïr Conseil. Total Quality Management. Management par la Qualité Totale. Altaïr Conseil. Copyright Altaïr Conseil Membre de l EFQM Total Quality Management Management par la Qualité Totale Une finalité et trois enjeux majeurs Obtenir la qualité des produits et des prestations délivrées - Conformité aux besoins du client - Conformité

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Rational Software Rational Portfolio Manager

Rational Software Rational Portfolio Manager IBM Software Group Rational Software Rational Portfolio Manager Rachid Saoui, rachid.saoui@fr.ibm.com Fabrice Grelier, fabrice.grelier@fr.ibm.com 2003 IBM Corporation genda Gouvernance et Portfolio Management

Plus en détail

Activités société. Présentation de HEINEN :

Activités société. Présentation de HEINEN : Activités société Présentation de HEINEN : Rue derrière l Eau, 11 B-4960 MALMEDY Tél. : 080/34.84.80 Fax : 080/33.08.11 Email : info@heinen.be www.heinen.be - Société anonyme de 27 personnes, située à

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

FORUM CXP GROUP JEUDI 11 JUIN 2015, PARIS LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES MÉTIERS

FORUM CXP GROUP JEUDI 11 JUIN 2015, PARIS LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES MÉTIERS FORUM CXP GROUP JEUDI 11 JUIN 2015, PARIS LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES MÉTIERS FORUM CXP GROUP JEUDI 11 JUIN 2015, PARIS REPOUSSER LES LIMITES DE L ERP Frantz KILLI Directeur de mission, le CXP CXP GROUP

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

Etendre le champ du PHYSIQUE. PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT pour les Directions Fonctionnelles. Diapositives. En 1 ou 5

Etendre le champ du PHYSIQUE. PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT pour les Directions Fonctionnelles. Diapositives. En 1 ou 5 Gérer le cycle de vie des produits industriels de bout en bout : concevoir, tester, fabriquer, maintenir, recycler. VIRTUEL PHYSIQUE PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT pour les En 1 ou Diapositives 1 Gérer le

Plus en détail

Présentation GRILOG. Février 2013

Présentation GRILOG. Février 2013 Présentation GRILOG Février 2013 Sujet / Agenda Comment maximiser ses performances commerciales et services à l aide d un CRM métier Editeur/intégrateur? Agenda: La filière de l édition de logiciel : Les

Plus en détail

Le pilotage de la performance par les valeurs à travers une approche systémique :

Le pilotage de la performance par les valeurs à travers une approche systémique : Le pilotage de la performance par les valeurs à travers une approche systémique : Le cas du centre de recherche intégré MIRCen (CEA) Aude SCHINDLER Aurélie DUDEZERT AIMS 2007 Le 08 juin 2007 Présentation

Plus en détail

Vinci Consulting Conseil en Stratégie d innovation

Vinci Consulting Conseil en Stratégie d innovation I n n o v a t i o n & O p e r a t i o n s p e r f o r m a n c e Version Française Extrait de notre offre Vinci Consulting Conseil en Stratégie d innovation L Offre Innovation s inscrit dans notre offre

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les cabinets d avocats pour développer de nouvelles compétences professionnelles indispensables

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Planification INtegrée des Activités de la Chaîne LogistiquE :

Planification INtegrée des Activités de la Chaîne LogistiquE : Planification INtegrée des Activités de la Chaîne LogistiquE : Journée IODE 27 Mars 2007 Julien FRANCOIS Aïcha AMRANI-ZOUGGAR Plan de l exposé I. Objectif du démonstrateur II. Pilotages 1) Qui décide?

Plus en détail

ARIA Languedoc-Roussillon. Atelier CRM / Fidélisation

ARIA Languedoc-Roussillon. Atelier CRM / Fidélisation ARIA Languedoc-Roussillon Atelier CRM / Fidélisation «Gestion de la Relation Clients : Les nouvelles Définition et bonnes technologies pratiques» au service de votre NELIS, Philippe Rossi développement

Plus en détail

Pilotage de la performance par les processus et IT

Pilotage de la performance par les processus et IT Pilotage de la performance par les processus et IT Pilotage par les processus, Apports de la DSI aux processus métiers, Maturité des entreprises en matière de pilotage par les processus. 1 1 Piloter par

Plus en détail

PGE POLITIQUE ACHATS ET SUPPLY CHAIN. LOG 301 Semestre 5 20 heures 2 crédits Français

PGE POLITIQUE ACHATS ET SUPPLY CHAIN. LOG 301 Semestre 5 20 heures 2 crédits Français PGE POLITIQUE ACHATS ET SUPPLY CHAIN LOG 301 Semestre 5 20 heures 2 crédits Français Département académique : Management des Hommes, des Process et des Organisations Coordinateur de département : MERLE

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES Améliorer les coûts de revient de votre outil industriel CODE P2 Chef d entreprise Responsable administratif et financier Personnel chargé de calcul de revient Comprendre les fondements de la comptabilité

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

Management Module 3. Le diagnostic interne

Management Module 3. Le diagnostic interne Management Module 3 Le diagnostic interne Schéma général d analyse Problèmes/opportunités Analyse interne de l organisation Ressources Compétences Existe-t-il différents segments stratégiques? Analyse

Plus en détail

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée Colloque : Systèmes Complexes d Information et Gestion des Risques pour l Aide à la Décision Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée BELKADI

Plus en détail

Les systèmes d'information dans l'entreprise

Les systèmes d'information dans l'entreprise Chapitre 2 Les systèmes d'information dans l'entreprise Cyril0upjv@gmail.com OBJECTIFS Évaluer le rôle des principaux types de SI dans une entreprise, ainsi que leurs interrelations Décrire les SI qui

Plus en détail

ADEME : Colloque Produits Verts. Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat

ADEME : Colloque Produits Verts. Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat ADEME : Colloque Produits Verts Intégrer les préoccupations RSE (responsabilité environnementale et sociale d entreprise) dans le processus achat Juin 2008 Une solution dédiée à vos achats responsables

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

Supply Chain: un regard vers le passé et un pas vers le futur

Supply Chain: un regard vers le passé et un pas vers le futur Supply Chain: un regard vers le passé et un pas vers le futur Valentina Carbone Professeur en Management de la Supply Chain et des Opérations ESCP Europe mailto: vcarbone@escpeurope.eu Agenda 1. Rôles

Plus en détail

Distribuez une information fiable. IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0. Des données fiables pour de meilleurs résultats

Distribuez une information fiable. IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0. Des données fiables pour de meilleurs résultats IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0 Des données fiables pour de meilleurs résultats Les entreprises génèrent et collectent chaque jour une multitude de données : informations sur les comptes,

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

OBJECTIFS DE CERTIFICATION

OBJECTIFS DE CERTIFICATION OBJECTIFS DE CERTIFICATION DESCRIPTION DE LA REFERENCE PARTAGEE ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT EN TERMES D UNITES COMMUNES D ACQUIS D APPRENTISSAGE Tableau descriptif des unités d acquis d apprentissage

Plus en détail

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Catalogue des Formations A Vision Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Formations Supply Chain Initiation à la Supply Chain par le jeu (1 jour) Les fondamentaux de la Supply

Plus en détail

LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS

LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS LA DISTRIBUTION MULTI-CANAL : QUELS IMPACTS SUR LES OPÉRATIONS 18.09.2012 INTRODUCTION 2 DES SERVICES & DES SOLUTIONS POUR OPTIMISER VOTRE SUPPLY CHAIN 37 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DE LA SUPPLY CHAIN

Plus en détail

RESPONSABLE LOGISTIQUE Du 16 mars 2012 au 14 mars 2014 (prévision)

RESPONSABLE LOGISTIQUE Du 16 mars 2012 au 14 mars 2014 (prévision) RESPONSABLE LOGISTIQUE Du 16 mars 2012 au 14 mars 2014 (prévision) 950 HEURES EN CENTRE Titre certifié de niveau II (BAC + 4) enregistré au RNCP : Journal Officiel du 24 août 2006 - Code NSF 311 P PARTICIPANT(E)S

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 DURÉE DE L ENSEIGNEMENT ÉPREUVE N 11 CONTRÔLE DE GESTION (à titre indicatif) : 210 heures 18 crédits européens 1. Positionnement

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

L'usine du futur : quel travail dans quel modèle économique?

L'usine du futur : quel travail dans quel modèle économique? Conférences ATEMIS L'usine du futur : quel travail dans quel modèle économique? Tommaso Pardi sociologue GERPISA, ENS-Cachan Sandro De Gasparo ergonome ATEMIS ESCP - Paris, le 2 avril 2015 L'usine du futur

Plus en détail

Human Relationship Management

Human Relationship Management Human Relationship Management Ipanema.Consulting Cabinet de conseil en transformation d entreprise «Il n est de richesse que d Hommes» Cet aphorisme du philosophe Jean Bodin représente pour nous le cœur

Plus en détail

Construire son plan marketing. E-Commerce (ou marketing internet) PROGRAMME PROGRAMME. - Les étapes clés de son élaboration

Construire son plan marketing. E-Commerce (ou marketing internet) PROGRAMME PROGRAMME. - Les étapes clés de son élaboration Construire son plan marketing Bâtir son plan marketing en connaissant : - Les étapes clés de son élaboration - Les outils d aide à sa construction - Vous serez capable de définir la strategie 1- Présentation

Plus en détail

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Liste des études de cas XI Liste des tableaux et des figures XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

MATURITÉ MARKETING Comment interpréter vos résultats

MATURITÉ MARKETING Comment interpréter vos résultats MATURITÉ MARKETING Comment interpréter vos résultats Introduction L année dernière, votre entreprise a répondu à un sondage portant sur la «Maturité marketing» et les résultats, contenus dans le courriel

Plus en détail

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11 Liste des études de cas Liste des tableaux et des figures XI XII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Table des matières Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9 1. Chiffres-clés et tendances

Plus en détail

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles Témoignage utilisateur Groupe HG Automobiles www.hgauto.fr Equipé du DMS Sage icar, V12Web, pilote Module financement Kevin Ginisty Directeur Groupe Novembre 2012 En bref Le Groupe HG Automobiles distribue

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Le projet de plateforme 4.0 Usine du futur Pourquoi nous rejoindre? octobre 2015

Le projet de plateforme 4.0 Usine du futur Pourquoi nous rejoindre? octobre 2015 Le projet de plateforme 4.0 Usine du futur Pourquoi nous rejoindre? octobre 2015 Sommaire 1- Notre objectif 2- le projet de plateforme 4.0 au service des entreprises 3- Pourquoi avons-nous besoin de vous?

Plus en détail

Management de projets : Fondamentaux de la gestion de projet

Management de projets : Fondamentaux de la gestion de projet Management de projets : Fondamentaux de la gestion de projet Rémi Bachelet Cours en version diapos animées : ici Autres cours connexes disponibles http://rb.ec-lille.fr Source des images indiquées au-dessous

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail

Spécialistes du recrutement des métiers IT, nous vous accompagnons dans tous vos enjeux de recrutement

Spécialistes du recrutement des métiers IT, nous vous accompagnons dans tous vos enjeux de recrutement Spécialistes du recrutement des métiers IT, nous vous accompagnons dans tous vos enjeux de recrutement Vos besoins métiers en mutation Les secteurs SI complexes subissent une mutation technologique majeure,

Plus en détail

BUSINESS NEW GENERATION L Avenir Partagé

BUSINESS NEW GENERATION L Avenir Partagé BUSINESS NEW GENERATION L Avenir Partagé Experts BtoB, Canaux direct et indirect Marketing stratégique & opérationnel Commercial & Technique Amélioration continue Thierry Herman 27 rue des Chataigniers

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Témoignage Collaboratif distributeurs / Industriel. Thierry SEGUIN Le 18 novembre 2011

Témoignage Collaboratif distributeurs / Industriel. Thierry SEGUIN Le 18 novembre 2011 Témoignage Collaboratif distributeurs / Industriel Thierry SEGUIN Le 18 novembre 2011 Sommaire La société TRF Retail L offre L offre et les relations Distributeurs/Industriels Questions réponses Société

Plus en détail

Mettre en place une dynamique d innovation marketing pour conquérir ces marchés? Comment s organiser? Comment mettre en œuvre?

Mettre en place une dynamique d innovation marketing pour conquérir ces marchés? Comment s organiser? Comment mettre en œuvre? Mettre en place une dynamique d innovation marketing pour conquérir ces marchés? Comment s organiser? Comment mettre en œuvre? L objectif Making money from innovation Une manière de travailler CONCEVOIR

Plus en détail

Gestion de Projet. Initiateur > Commanditaire Participants > Equipe projet

Gestion de Projet. Initiateur > Commanditaire Participants > Equipe projet Gestion de Projet Initiateur > Commanditaire Participants > Equipe projet Projet : C est un ensemble d action pour atteindre un objectif. C est ce qu on à l intention de faire. Les compétences à regrouper

Plus en détail

22 ème congrès Fapics

22 ème congrès Fapics 22 ème congrès Fapics Invités par et avec la contribution de : Grâce à nos partenaires : Instituts de formation 22 ème congrès Fapics Cabinets de conseil : Grâce à nos sponsors : 22 ème congrès Fapics

Plus en détail

Sage CRM Sage CRM.com

Sage CRM Sage CRM.com Sage CRM Solutions Sage CRM Sage CRM.com Parce que vous souhaitez > Développer votre portefeuille de prospects > Entretenir une relation régulière avec vos clients > Disposer d outils pour vous organiser

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

Exemples de mise en place de Projets dans les PME-PMI

Exemples de mise en place de Projets dans les PME-PMI Gestion du cycle de vie Produit : Conseil, Services et Solutions pour l Industrie Exemples de mise en place de Projets dans les PME-PMI D. Cappelaere Agenda :. Présentation générale et positionnement d

Plus en détail

L e-procurement, vision d une entreprise cliente. Operations Support (nils.panchaud@epfl.ch) Le conférencier. EPFL en bref

L e-procurement, vision d une entreprise cliente. Operations Support (nils.panchaud@epfl.ch) Le conférencier. EPFL en bref L e-procurement, vision d une entreprise cliente Nils Panchaud, Chef de service, EPFL Lausanne Le conférencier Nils Panchaud, Chef de service Operations Support (nils.panchaud@epfl.ch) Recherche de solutions

Plus en détail

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN La Supply Chain vers un seul objectif... la productivité Guy ELIEN juin 2007 Sommaire Le contexte... 3 le concept de «chaîne de valeur»... 3 Le concept de la Supply Chain... 5 Conclusion... 7 2 La Supply

Plus en détail

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION SURVEY ERP : LES OBJECTIFS Mesurer la satisfaction des utilisateurs d ERP / de progiciels

Plus en détail

PAR TNER. Olivier GATTI. olivier.gatti@adis-innovation.com. www.adis-innovation.com ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION VERS L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE

PAR TNER. Olivier GATTI. olivier.gatti@adis-innovation.com. www.adis-innovation.com ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION VERS L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION VERS L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE «La gestion du changement est aussi importante que l innovation» Olivier GATTI +33 6 09 84 61 22 olivier.gatti@adis-innovation.com www.adis-innovation.com

Plus en détail

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions Sage CRM Solutions Sage CRM SalesLogix Gagnez en compétitivité Sage CRM SalesLogix est une solution complète, conçue pour permettre à vos équipes commerciales, marketing et service d optimiser la gestion

Plus en détail

La gouvernance au cœur de la Transformation des systèmes d information Renault

La gouvernance au cœur de la Transformation des systèmes d information Renault La gouvernance au cœur de la Transformation des systèmes d information Renault DIRECTION DES TECHNOLOGIES & SYSTEMES D INFORMATION 18/06/05 Trigger performance drivers Make better, more transparent & accountable:

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON L analytique joue un rôle désormais primordial dans la réussite d une entreprise. Les pouvoirs qu elle délivre sont incontestables, cependant

Plus en détail

Référentiel des métiers de la spécialité Mécanique - Productique (formation en partenariat avec l'itii)

Référentiel des métiers de la spécialité Mécanique - Productique (formation en partenariat avec l'itii) Référentiel des métiers de la spécialité Mécanique - Productique (formation en partenariat avec l'itii) Référentiel des métiers de la spécialité Mécanique - Productique (formation en partenariat avec l'itii)

Plus en détail

Projet industriel Harmonisation et refonte du système Qualité d ALTIA au niveau d une division.

Projet industriel Harmonisation et refonte du système Qualité d ALTIA au niveau d une division. Projet industriel Harmonisation et refonte du système Qualité d ALTIA au niveau d une division. COUSIN Noémie JANNOT Gurvan FOUGHALI Omar Enseignant encadrant : KOBI Abdessamad Maître de projet : PALOU

Plus en détail

Human Relationship Management

Human Relationship Management Human Relationship Management LE MONDE CHANGE, LES ENTREPRISES AUSSI. Les transformations permanentes issues de la révolution digitale modifient profondément les Business Models des entreprises. Menaces

Plus en détail

Le Risk Management de la Supply Chain : Le facteur humain

Le Risk Management de la Supply Chain : Le facteur humain Le Risk Management de la Supply Chain : Le facteur humain Laurent GREGOIRE Directeur de la Logistique et de l Amélioration Continue, Georgia-Pacific Professeur Associé responsable du DEA Logistique et

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres en conception de dispositif e-commerce relation client et interface. principes.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres en conception de dispositif e-commerce relation client et interface. principes. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

L Agence Marketing de vos Projets

L Agence Marketing de vos Projets L Agence Marketing de vos Projets Présentation 2011 Etudes Marketing & Marketing Direct Pierre Souillard Marketing Manager + 33 (0)6 11 73 06 57 Sommaire Etudes Marketing Marketing Direct L'Agence Marketing

Plus en détail

La logistique. Contenu

La logistique. Contenu La logistique La logistique est définie comme la planification, l'organisation, le contrôle et la gestion du matériel et des flux de produits et des services avec le flux d'informations associées. La logistique

Plus en détail

La mise en œuvre de la chaîne logistique

La mise en œuvre de la chaîne logistique H P I T R E 1 La mise en œuvre de la chaîne logistique n Que peut apporter la logistique à l entreprise? Depuis 1980, les entreprises ont considérablement rénové et optimisé leurs outils industriels, des

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques»

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Avant-propos Mode d emploi du guide TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Chapitre 1 Les PME : Spécificités et problématiques liées au développement 1.1 Le monde méconnu des

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique INFORMATION ET COMMUNICATION THEMES A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS Introduction : interaction individu/groupe

Plus en détail

Micro conférence. Comment générer de nouvelles missions avec une stratégie marketing pertinente?

Micro conférence. Comment générer de nouvelles missions avec une stratégie marketing pertinente? Micro conférence Comment générer de nouvelles missions avec une stratégie marketing pertinente? Intervenants Georges Crampette Expert comptable Cabinet Crampette Sylvain Lherm Sonia Piasentin Direction

Plus en détail

Marketing opérationnel

Marketing opérationnel Programme MASTER Les MAJEURES du Spring Semester 2011 Les étudiants accueillis en séjour d études à l ESC PAU choisissent un programme d études spécialisé. Chaque Majeure compte 210 heures de cours. Pôle

Plus en détail

La matrice Indicateurs ou

La matrice Indicateurs ou La matrice Indicateurs ou Un outil simple pour bien démarrer sa démarche ISO 9001:2000 Actions Services Qualité Philippe Engrand / Consultant Associé - Auditeur ICA philippe. engrand @ as-qualite. com

Plus en détail

Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation. 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées»

Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation. 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées» Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées» Le projet collaboratif Participer à un projet collaboratif, c est

Plus en détail