INSUFFISANCE RENALE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INSUFFISANCE RENALE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE"

Transcription

1 INSUFFISANCE RENALE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE 19/05/08 1

2 Note d introduction Cet exposé n a pas pour but d être exhaustif But: dégager quelques notions qui paraissent importantes pour notre pratique en médecine générale Dialyse: sujet non abordé E Viaud M Kayser M Soulard 19/05/08 2

3 PLAN Physiopathologie Définition IRC Clinique Étiologies Bilan initial Surveillance Conséquences Prise en charge-traitements Traitement préventif Conclusion-points importants 19/05/08 3

4 PHYSIOPATHOLOGIE IR= permanente du débit de filtration glomérulaire (DFG) Irréversible: diminution de 1ml/mn/an à partir de 40 ans (2/3 de la population) En pratique en moyenne à 80 ans, la FG est réduite à 6O ml/mn L IR apparaît quand plus de 50% des néphrons ont été détruits La clairance (ou clearance) de la créatinine reflète le mieux le DFG et donc la fonction rénale C est le calcul avec la formule de Cockcroft et Gault qui est recommandée,mais mal évaluée chez la PA, l obèse,le patient maigre Formule MDRD, sans doute plus fiable?, à suivre 19/05/08 4

5 Formule Cockcroft CLEARANCE de la CREATININE selon Cockcroft et Gault (1976) ( 140 âge ) x poids en kg ou ( 140 âge ) x poids en kg 7,2 x créatinine en mg/l 0,814 x créatinine en µmol/l pour une femme, multiplier le résultat par 85 % tenir compte de la surface corporelle = poids en kg x taille en cm 3600 clearance corrigée = clearance calculée x 1,73 surface corporelle 19/05/08 5

6 Formule MDRD La formule MDRD simplifiée est: 19/05/08 6

7 DEFINITION de l IR Clearance < 60 ml/mn = IRC modérée Clearance < 30ml/mn = IRC sévère Clearance < 15 ml/mn = IRC pré-terminale Clearance < 10 ml/mn = IRC terminale 19/05/08 7

8 CLINIQUE PAS DE SIGNES CLINIQUES DANS L IR DEBUTANTE Signes si IR évoluée:.asthénie, somnolence, pâleur.douleurs,crampes, fractures osseuses.neuropathie périphérique (sensitive).prurit, nausées, vomissements,oedèmes, polypnée 19/05/08 8

9 ETIOLOGIES Causes de l IRCT Diabète 21 % HTA/néphropathies vasculaires 23 % Glomérulonéphrites 20 % Polykystose 8 % Uropathies et NIC 14 % Autres et inconnues 14% 19/05/08 9

10 ETIOLOGIES Néphropathies vasculaires (50%) = néphro-angiosclérose, sténose athéromateuse des artères rénales, embols cholestérol Néphropathies tubulo-interstitielles (20%) = infectieuses (urologiques), médicamenteuses Néphropathies glomérulaires(20%): = diabète, hyalinose 19/05/08 10

11 BILAN INITIAL NFS, ferritinémie si hb<12g/l créatininémie, Ionogramme: K, Na, réserve alcaline A.urique Calcémie(calcium corrigé) Phosphorémie Vitamine D Bandelette urinaire: si prot +: protéinurie des 24 H pathologique si > O.50 g/24 H si hématurie: ECBU, pathologique si GR > 10/mm3 Électrophorèse des protéines sériques Échographie abdomino-pelvienne (reins, prostate, recherche obstacle éventuel sur les VU) Doppler des artères rénales (suivant clinique) 19/05/08 11

12 SURVEILLANCE Si bilan normal, refaire clairance à 3 mois et à 6 mois pour voir si évolutivité de l IR Si non évolutivité, sauf élément nouveau faire un bilan annuel simplifié ( créatinine,nf, iono, calcium, bandelette urinaire) Surveillance en fonction des anomalies du bilan initial, de l étiologie et de l évolution 19/05/08 12

13 CONSEQUENCES Anémie généralement normocytaire, arégénérative. risque relatif AVC augmenté. risque IDMX4 en un an Hyperkaliémie Hypocalcémie précoce (le + souvent) Hyperphosphorémie Baisse des bicarbonates,acidose métabolique Hyperuricémie Hypoalbuminémie (importance pour médicaments) Traduction clinique variable 19/05/08 13

14 PRISE EN CHARGE- TRAITEMENT Traitement étiologique Contrôler les chiffres tensionnels TA 13/8 Eviter médicaments néphrotoxiques Adapter les dosages de certains médicaments. vigilance dès que la clairance est < 60 ml/mn. impératif quand la clairance est < 30 ml/mn. consulter VIDAL++ Corriger les anomalies biologiques. anémie: viser 11<Hb<12 g/l: fer, EPO.hypocalcémie: carbonate de calcium (aussi chélateur de Phosphore) Calcidia*.hyperphosphorémie: Calcidia*Renagel* 19/05/08 14

15 PRISE EN CHARGE- TRAITEMENT Pas de gadolinium si clairance<30 ml/mn Chez le diabétique:. Metformine CI si clairance < 40 ml/mn (si < 60 ml/mn dans Vidal), risque acidose lactique. Sulfamides CI dans IR sévère, clairance < 30 ml/mn Chez l insuffisant cardiaque: pas de problème pour utiliser le furosémide, même à hautes doses. thiazidique CI si clairance < 40 ml/mn. attention IEC + antialdostérone. adapter posologies digoxine, AVK. l IR participe à l élévation du pro-bnp 19/05/08 15

16 PRISE EN CHARGE- TRAITEMENT Corriger anomalies (suite). vitamine D. hyperkaliémie (K > 5,5 ): aliments pauvres en K, Kayelexalate: en moyenne une mesure/jour. les bicarbonates doivent être > 22, si besoin: 500 mg à 2-3 g/jour. Hyperuricémie: allopurinol(ajuster dosage). Cholestérol: LDL 1g/l, attention aux fibrates Alimentation:. pas de régime hypoprotidique chez la PA. régime peu salé, éventuellement pauvre en potassium Précaution avec l iode, si clairance < ml/mn: avertir radiologue, arrêt diurétiques et IEC 1-2 jours, hydratation + 19/05/08 16

17 PRISE EN CHARGE- TRAITEMENT Les IEC et les ARA 2 A utiliser, même si la TA est normale (sauf si TA < 10) et surtout en cas de protéinurie > 0.50 g/l.(anaes 2004). En tant que tels ils auraient un effet bénéfique sur la fonction rénale. Introduction progressive avec dosage de la créatinine et du K au bout de 15 jours, et 15 jours après tout changement de posologie. On peut tolérer une augmentation de la créatininémie jusqu à 20 % (sauf si IR sévère) L emploi des IEC et des ARA 2 devient de + en + délicate quand la FG se dégrade 19/05/08 17

18 TRAITEMENT PREVENTIF Limiter les facteurs de risques:. HTA, diabète, tabac, obésité,cholestérol,athérome,médicaments et produits néphrotoxiques, infections urinaires hautes récidivantes Surveiller systématiquement la fonction rénale dans la population à risque: cf ci-dessus +néphropathie héréditaire, maladie systémique, I cardiaque, I hépatique, goutte, dysglobulinémie monoclonale,obstacle sur les VU et aussi la PA - dosage créatininémie (et donc clairance) une fois/an - bandelette urinaire, recherche protéinurie, hématurie (ex: une fois tous les 3-5ans chez hypertendu jeune, une fois par an si bandelette + avec dosage protéinurie) - microalbuminurie chez le diabétique une fois/an 19/05/08 18

19 TRAITEMENT PREVENTIF Si IR dépistée: tout faire pour ne pas aggraver la dégradation de la fonction rénale: contrôler au mieux les facteurs de risques, HTA +++ et cf ci-dessus -ATTENTION AUX MEDICAMENTS: AINS +++, antalgiques, fibrates, AVK, ATB: quinolones, amoxicilline+acide clavulinique, antiviraux,hbpm, digoxine, chimiothérapie, iode 19/05/08 19

20 Quelques remarques Clairance entre 60 et 90 ml/mn: maladie rénale chronique possible Dosage de l urée: intérêt éventuel pour savoir si IR fonctionnelle (urémie/créatininémie = 50 = normal) Ionogramme urinaire: pas d intérêt dans la pratique courante Dosage créatininémie seule: mauvais rendement dans IR débutante, grande sensibilité quand IR évoluée, mais peu adaptée pour la PA Hématurie: GR altérés = origine rénale GR non altérés: origine urologique 19/05/08 20

21 Autres remarques Microalbuminurie (diabétique) pathologique si > mg/24 h # Si pb pour protéinurie des 24 h, faire sur échantillon: - protéinurie mg/l /créatininurie en mmol/l = pathologique si > 15 - microalbuminurie/créatininurie pathologique si > 2mg/mmol Ca corrigé mmol/l = 40-albuminémie g/l x Ca mesuré mmol/l (normale entre 2.2 et /05/08 21

22 CONCLUSIONS-POINTS IMPORTANTS Avec l âge apparaît une IR physiologique, même si dite physiologique, elle reste une vraie insuffisance rénale dont il faut tenir compte Chez la personne âgée (> 75 ans) on se retrouve schématiquement avec 2 cas de figures 1) pas ou peu de facteurs de risques antérieurs: IR «physiologique» à surveiller: en moyenne clairance à 60 ml/ mn à 80 ans, et à 95 ans 2) facteurs de risques antérieurs: le + souvent HTA, diabète, surpoids, risque iatrogène avec une fonction rénale déjà touchée, l âge va être un risque supplémentaire pour la fonction rénale, donc surveiller encore plus 19/05/08 22

23 CONCLUSIONS-POINTS IMPORTANTS Protéger au mieux le rein: viser à diminuer les facteurs de risque PA: IRC «physiologique» + souvent facteurs aggravants Attention aux médicaments/rein La formule de Cockcroft pour le calcul de la fonction rénale reste la référence, mais peu fiable chez la PA La formule MDRD plus fiable chez PA : avenir proche? à suivre Intérêt des IEC et des ARA 2 dans l IRC surtout avec protéinurie Ne pas hésiter à prendre l avis(au moins téléphonique) auprès des néphrologues Dans la pratique, comme souvent en médecine générale, adaptation au cas par cas suivant le contexte. 19/05/08 23

24 SOURCES ANAES recommandations et références professionnelles septembre 2002, révisées en 2004 et novembre 2005 Articles sur site NEPHROHUS: 19,193,194,195,282,352 Insuffisance rénale «chronique» Dr Patricia Rolland avril 2007 Entretien le 2 mai 2008 avec le Dr C Delcroix, néphrologue au CHU de Nantes 19/05/08 24

INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE ET RISQUE CARDIO- VASCULAIRE. Rôle des médecins généralistes dans la prévention

INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE ET RISQUE CARDIO- VASCULAIRE. Rôle des médecins généralistes dans la prévention INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE ET RISQUE CARDIO- VASCULAIRE Rôle des médecins généralistes dans la prévention Insuffisance Rénale Chronique le risque de mourir d'un accident cardiovasculaire est nettement

Plus en détail

Prise en charge d une insuffisance rénale

Prise en charge d une insuffisance rénale Prise en charge d une insuffisance rénale Définition et diagnostic différentiel IRC = évoluant depuis au moins 3 mois Diagnostic différentiel avec IRA: les arguments Cliniques: catégorie à risque, antécédents

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE Repérage et prise en charge du patient adulte atteint de maladie rénale chronique Novembre 2005 I. PROMOTEURS Société de Néphrologie ; Haute Autorité

Plus en détail

Maladie Rénale. Y. Dimitrov Néphrologie CH Haguenau

Maladie Rénale. Y. Dimitrov Néphrologie CH Haguenau Maladie Rénale Y. Dimitrov Néphrologie CH Haguenau FMC Haguenau 09 avril 2015 LA NEPHROLOGIE, VUE DE L EXTERIEUR ON N Y COMPREND RIEN ON NE REVOIT JAMAIS LE PATIENT ON N A JAMAIS DE RENSEIGNEMENTS QUE

Plus en détail

Parcours de soins dans la MRC

Parcours de soins dans la MRC Dr FINIELZ Paul 06/2013 Parcours de soins dans la MRC Février 2012 qu est ce que la maladie rénale? destruction progressive des reins sans aucun signe ressenti par le patient quel est le rôle du rein?

Plus en détail

Dr Mourad AMMAR Néphrologue -Centre DURIEUX d hémodialyse LE TAMPON - LA REUNION JUIN 2014 REUCARE

Dr Mourad AMMAR Néphrologue -Centre DURIEUX d hémodialyse LE TAMPON - LA REUNION JUIN 2014 REUCARE Dr Mourad AMMAR Néphrologue -Centre DURIEUX d hémodialyse LE TAMPON - LA REUNION JUIN 2014 REUCARE Fonctions et Aperçu épidémiologique Le dépistage et défaillance rénale La prise en charge : les marqueurs

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE INSUFFISANCE RENALE. Docteur Diamondra AH RAMANAMIDORA Médecin assistant Service hémodialyse

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE INSUFFISANCE RENALE. Docteur Diamondra AH RAMANAMIDORA Médecin assistant Service hémodialyse CONDUITE A TENIR DEVANT UNE INSUFFISANCE RENALE Docteur Diamondra AH RAMANAMIDORA Médecin assistant Service hémodialyse PLAN DÉFINITIONS INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE INSUFFISANCE RÉNALE AIGUË PRISE EN

Plus en détail

Item n 253 : insuffisance rénale chronique (IRC)

Item n 253 : insuffisance rénale chronique (IRC) Item n 253 : insuffisance rénale chronique (IRC) progressive et irréversible du débit de filtration glomérulaire (DFG), résultant souvent dʼune maladie rénale chronique Diagnostique Mesure du DFG par la

Plus en détail

Insuffisance rénale aigue

Insuffisance rénale aigue Insuffisance rénale aigue DU Prise en charge des situations d urgences - 2016 Dr Julien Charpentier Praticien hospitalier Réanimation médicale - Cochin julien.charpentier@aphp.fr Merci au Drs Vinsonneau,

Plus en détail

EPU95 Montmorency Urologie et Néphrologie Mise à jour du 13 Mai 2007*

EPU95 Montmorency Urologie et Néphrologie Mise à jour du 13 Mai 2007* EPU95 Montmorency Urologie et Néphrologie Mise à jour du 13 Mai 2007* LE RISQUE RENAL EN PRATIQUE COURANTE Docteur JJ. Montsenty Chef du service de Néphrologie-Dialyse du CH de Pontoise Vice-Président

Plus en détail

Maladie Rénale Chronique chez un polyvasculaire

Maladie Rénale Chronique chez un polyvasculaire dépister et traiter Maladie Rénale Chronique chez un polyvasculaire Vincent Esnault Néphrologie CHU de Nice Femme, 55 ans Poids 85 kg, taille 1,65 cm, IMC 31,2 kg/m 2 Diabète type 2 depuis 5 ans, Metformine

Plus en détail

Marqueurs de l atteinte rénale, classification de l IRC, conduite à tenir devant une ascension de la créatininémie

Marqueurs de l atteinte rénale, classification de l IRC, conduite à tenir devant une ascension de la créatininémie Marqueurs de l atteinte rénale, classification de l IRC, conduite à tenir devant une ascension de la créatininémie Dr Marc Bauwens Service de néphrologiehémodialysetransplantation rénale CHU Poitiers Janvier

Plus en détail

Physiopathologie de l insuffisance rénale. Dr Benlaribi

Physiopathologie de l insuffisance rénale. Dr Benlaribi Physiopathologie de l insuffisance rénale Dr Benlaribi I. Rappel physiologique Rôle du Rein Élimination des déchets azotés: urée, créatinine, acide urique Régulation du bilan hydro-électrolytique et acidobasique:

Plus en détail

MARQUEURS DE L ATTEINTE RENALE CLASSIFICATION DE L IRC CONDUITE A TENIR DEVANT UNE ASCENSION DE LA CREATININE

MARQUEURS DE L ATTEINTE RENALE CLASSIFICATION DE L IRC CONDUITE A TENIR DEVANT UNE ASCENSION DE LA CREATININE MARQUEURS DE L ATTEINTE RENALE CLASSIFICATION DE L IRC CONDUITE A TENIR DEVANT UNE ASCENSION DE LA CREATININE DIU Hypertension artérielle, risque cardiovasculaire et rénal 24/01/2014 Alexandra Fouconnier

Plus en détail

Révisions de sémiologie néphrologique

Révisions de sémiologie néphrologique Révisions de sémiologie néphrologique Les 4 points d appel de la maladie rénale Altération de la fonction rénale: insuffisance rénale Présence d une protéinurie Présence d une hématurie Anomalies des reins

Plus en détail

Forum DIABETE juin 2013, CHUV

Forum DIABETE juin 2013, CHUV Forum DIABETE 2013 27 juin 2013, CHUV La prise en charge de l insuffisance rénale liée au diabète Dr Anne Cherpillod Spécialiste FMH en Néphrologie et Médecine interne Forum DIABETE 2013 Clinique de la

Plus en détail

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire La surveillance du fonctionnement de vos reins permet à l équipe néphrologique de suivre votre maladie

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA NEPHROPROTECTION ET COMMENT LA REALISER? Jacques POURRAT et Dominique CHAUVEAU

QU EST-CE QUE LA NEPHROPROTECTION ET COMMENT LA REALISER? Jacques POURRAT et Dominique CHAUVEAU QU EST-CE QUE LA NEPHROPROTECTION ET COMMENT LA REALISER? Jacques POURRAT et Dominique CHAUVEAU Service de Néphrologie et Immunologie Clinique CHU Rangueil 1 Qu est-ce que la néphroprotection? La néphroprotection

Plus en détail

Ne pas hésiter à faire un contrôle de la fonction rénale avant 3 mois (à 15 jours ou 1 mois)!

Ne pas hésiter à faire un contrôle de la fonction rénale avant 3 mois (à 15 jours ou 1 mois)! AMICALE CANEUM Séance du jeudi 14 avril 2016 3e séance consacrée à l insuffisance rénale (IR) Avec la participation du Professeur Michel DELAHOUSE Chef de service de néphrologie, hôpital Foch Définition

Plus en détail

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES QU EST-CE QUE LE MDRD? Il s agit d une formule permettant d estimer le débit de filtration glomérulaire et donc la fonction rénale La formule est la suivante :

Plus en détail

Insuffisance rénale chronique. Pr JP FAUVEL HCL Dr X POURRAT CHU de Tours AS SIPERT CHU de Tours

Insuffisance rénale chronique. Pr JP FAUVEL HCL Dr X POURRAT CHU de Tours AS SIPERT CHU de Tours Insuffisance rénale chronique Pr JP FAUVEL HCL Dr X POURRAT CHU de Tours AS SIPERT CHU de Tours 1 Atelier insuffisance rénale Chronique JP Fauvel, Néphrologue, Lyon Premières journées communes de la Société

Plus en détail

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. Le dépistage des maladies rénales au laboratoire

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. Le dépistage des maladies rénales au laboratoire Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique Le dépistage des maladies rénales au laboratoire Les reins sont formés de milliers d unités fonctionnelles élémentaires, appelées néphrons. Ils filtrent

Plus en détail

Clairance de la créatinine basse

Clairance de la créatinine basse Clairance de la créatinine basse Conduite à tenir 17 Janvier 2015 XII ème Rencontre des Amicales de Paris Dr. X. Belenfant Réseau de Néphrologie en Ile de France Service de néphrologie CH Montreuil Clairance

Plus en détail

Epreuve de DCP Principal 3 du 22/06/2016

Epreuve de DCP Principal 3 du 22/06/2016 Epreuve de DCP Principal 3 du 22/06/2016 DP5 Vous recevez en consultation un patient européen de 38 ans. Il est adressé pour découverte fortuite, en médecine du travail, d'une hypertension artérielle et

Plus en détail

La maladie rénale chronique (MRC) Séance FMC AMLg

La maladie rénale chronique (MRC) Séance FMC AMLg La maladie rénale chronique (MRC) Séance FMC AMLg JM Krzesinski, M Moonen et L Weekers Néphrologie Dialyse - Transplantation ULg-CHU Liège et CHR Citadelle Liège 17 octobre 2014 Programme de la soirée

Plus en détail

Le diabète de type % des diabétiques sont atteints de néphropathie diabétique principale cause de recours à la hémodialyse au Canada

Le diabète de type % des diabétiques sont atteints de néphropathie diabétique principale cause de recours à la hémodialyse au Canada Dr Claude Garceau Interniste, IUCPQ Communauté de pratique en diabète (Québec) Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques Le diabète de type 2 6) Hypoglycémie 7) Réflectomètre et la quinquillerie

Plus en détail

Sémiologie médicale Néphrologie DCEM1

Sémiologie médicale Néphrologie DCEM1 Sémiologie médicale Néphrologie DCEM1 2008 Fonctions des reins Excrétion des déchets Régulation du bilan hydro électrolytique Fonction endocrine Schéma de l appareil urinaire Le néphron Glomérule Signes

Plus en détail

Découverte d une insuffisance rénale chronique par le médecin généraliste : quelle conduite à tenir?

Découverte d une insuffisance rénale chronique par le médecin généraliste : quelle conduite à tenir? Résoval Macon Découverte d une insuffisance rénale chronique par le médecin généraliste : quelle conduite à tenir? Quelques clés pour une prise en charge multidisciplinaire efficiente 1 1) Coopération

Plus en détail

L insuffisance rénale

L insuffisance rénale Dr MABROUK, Dr MERAD, Pr ATIK aigue Définition Physiopathologie Diagnostic positif Complications Traitement chronique Définition Démarche diagnostique devant une IRC: 1. Affirmer le caractère chronique

Plus en détail

Quand contacter le néphrologue? Benoît Vendrely Département de néphrologie CHU Bordeaux

Quand contacter le néphrologue? Benoît Vendrely Département de néphrologie CHU Bordeaux Quand contacter le néphrologue? Benoît Vendrely Département de néphrologie CHU Bordeaux Du Lundi au Jeudi de 9h à 18h00 Le Vendredi, merci de nous contacter avant 16h00 Quand adresser le patient pour prise

Plus en détail

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES MODERES EN MEDECINE GENERALE EN FRANCHE COMTE

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES MODERES EN MEDECINE GENERALE EN FRANCHE COMTE EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES MODERES EN MEDECINE GENERALE EN FRANCHE COMTE Thèse de Médecine Générale Soutenue le 27 septembre 2012 Par Raphaël BARTIER Introduction

Plus en détail

Rein et Médicament. Iatrogénie et néphrotoxicité. Prescription chez l insuffisant rénal

Rein et Médicament. Iatrogénie et néphrotoxicité. Prescription chez l insuffisant rénal Rein et Médicament Iatrogénie et néphrotoxicité Prescription chez l insuffisant rénal Objectifs Principaux médicaments néphrotoxiques et mécanismes Diagnostiquer une atteinte rénale d origine médicamenteuse

Plus en détail

reco communes société francophone du diabète et société francophone de néphrologie dialyse et transplantation*

reco communes société francophone du diabète et société francophone de néphrologie dialyse et transplantation* reco communes société francophone du diabète et société francophone de néphrologie dialyse et transplantation* Dr Maryse Pholséna, pour Réucare le 30/04/16 *Diabetes and Metabolism 37 (2011) S1-S25 Paulette

Plus en détail

INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE : dépistage, suivi et prise en charge.

INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE : dépistage, suivi et prise en charge. INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE : dépistage, suivi et prise en charge. DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme à la méthode de la HAS de production des

Plus en détail

Néphropathie diabétique. Lionel Couzi CHU de Bordeaux, CNRS-UMR 5164, Université de Bordeaux

Néphropathie diabétique. Lionel Couzi CHU de Bordeaux, CNRS-UMR 5164, Université de Bordeaux Néphropathie diabétique Lionel Couzi CHU de Bordeaux, CNRS-UMR 5164, Université de Bordeaux plan Epidémiologie Histoire naturelle Diagnostic Histologie Complications Traitement Epidémiologie La néphropathie

Plus en détail

Définition et classification des maladies rénales chroniques

Définition et classification des maladies rénales chroniques Définition et classification des maladies rénales chroniques Christian Combe Centre Hospitalier Universitaire & Université Victor Segalen Bordeaux, France Définitions «L insuffisance rénale chronique est

Plus en détail

VG, la référence pour le nouveau concours! Derniers tours unités d enseignement médical NEPHROLOGIE N. BIGE - A. LORTHIOIR

VG, la référence pour le nouveau concours! Derniers tours unités d enseignement médical NEPHROLOGIE N. BIGE - A. LORTHIOIR VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE NEPHROLOGIE N. BIGE - A. LORTHIOIR Editions Vernazobres-Grego 99 bd de l Hôpital

Plus en détail

Les biologistes médicaux en première ligne dans la prévention de la maladie rénale

Les biologistes médicaux en première ligne dans la prévention de la maladie rénale Les biologistes médicaux en première ligne dans la prévention de la maladie rénale PREVENTION DE LA MALADIE RENALE LE CONSTAT RAPPEL DE QUELQUES CHIFFRES 42 500 patients dialysés 33 500 patients greffés

Plus en détail

INSUFFISANCE RÉNALE CHEZ LE PATIENT ÂGÉ. J-M Krzesinski, professeur de Néphrologie Université de Liège

INSUFFISANCE RÉNALE CHEZ LE PATIENT ÂGÉ. J-M Krzesinski, professeur de Néphrologie Université de Liège INSUFFISANCE RÉNALE CHEZ LE PATIENT ÂGÉ J-M Krzesinski, professeur de Néphrologie Université de Liège Exposé fait dans le cadre de la «12 ème Journée Scientifique de la Société de Médecine de Waremme et

Plus en détail

néphrotoxicité des médicaments

néphrotoxicité des médicaments néphrotoxicité des médicaments plan rappels anatomiques et physiologiques généralités sur la néphrotoxicité effets indésirables rénaux des médicaments insuffisance rénale aiguë fnelle (BSRA, AINS...) NTIA

Plus en détail

DOSSIER N 1 45 items notés sur 100

DOSSIER N 1 45 items notés sur 100 DOSSIER N 1 45 items notés sur 100 Mme H une femme de 63 ans est hospitalisée en Avril 005 pour malaise. Dans ses antécédents, on note qu'elle est suivie pour une hypertension artérielle depuis plus de

Plus en détail

Paul René de Cotret, Néphrologue CHU de Québec-UL. Professeur titulaire, Chef de la Division néphrologie, Faculté de Médecine, Université Laval.

Paul René de Cotret, Néphrologue CHU de Québec-UL. Professeur titulaire, Chef de la Division néphrologie, Faculté de Médecine, Université Laval. Suivi de l insuffisance modérée à sévère en première ligne Paul René de Cotret, Néphrologue CHU de Québec-UL. Professeur titulaire, Chef de la Division néphrologie, Faculté de Médecine, Université Laval.

Plus en détail

LES STADES DE L IRC. DFG ml/min/1,73m 2 INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE STADE 3. 3 BILANS INCONTOURNABLES pour établir un diagnostic

LES STADES DE L IRC. DFG ml/min/1,73m 2 INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE STADE 3. 3 BILANS INCONTOURNABLES pour établir un diagnostic Journal du réseau Néphrolim NUMERO 2 / SEPTEMBRE 2010 SOMMAIRE PAGE 1 : INFORMATIONS NEPHROLOGIQUES Les stades de l IRC Le diagnostic de l IRC PAGE 2 : LES ACTIONS DU RESEAU Les formations Les dépistages

Plus en détail

PROTECTION RENALE ET ADMINISTRATION DE PRODUITS DE CONTRASTE. Nathalie Tescher Clara Vosgien IDE ICPS Massy

PROTECTION RENALE ET ADMINISTRATION DE PRODUITS DE CONTRASTE. Nathalie Tescher Clara Vosgien IDE ICPS Massy PROTECTION RENALE ET ADMINISTRATION DE PRODUITS DE CONTRASTE Nathalie Tescher Clara Vosgien IDE ICPS Massy DEFINITION INSUFISANCE RENALE : Diminution progressive rapide du pouvoir de filtration des reins

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS 2005 La prise en charge du patient hypertendu repose à la fois sur les valeurs de la pression artérielle et sur le niveau de risque cardiovasculaire

Plus en détail

NIA immuno-allergique : infiltrat

NIA immuno-allergique : infiltrat NIA immuno-allergique : infiltrat 27 NIA : Immunoallergique (médicamenteuse +++) Infectieuse : légionnelle, leptospires, streptocoque, brucellose, syphilis, CMV Infiltration tumorale : interstitium envahit

Plus en détail

DFASM2 UE MENU mère-enfant, néphrologie, urologie. Docteur Yves MONTARIOL

DFASM2 UE MENU mère-enfant, néphrologie, urologie. Docteur Yves MONTARIOL DFASM2 UE MENU mère-enfant, néphrologie, urologie Docteur Yves MONTARIOL Yves.montariol@u-bordeaux.fr Gray1120- kidneys.png 683 900 pixels 09/ 10/ 11 15:12 insuffisance rénale chronique chez l adulte item

Plus en détail

EVALUATION de la Fonction Rénale Cockroft MDRD ou CKD/EPI

EVALUATION de la Fonction Rénale Cockroft MDRD ou CKD/EPI EVALUATION de la Fonction Rénale Cockroft MDRD ou CKD/EPI COCKROFT GAULT HOMME 1.23 x poids x 140 âge / créatininémie (µmols/litre) FEMME 1.04 x poids x 140 âge / créatininémie (µmols/litre) MDRD LA MOINS

Plus en détail

Rein du sujet âgé Modifications fonctionnelles liées à l âge. Muriel Rainfray Université Bordeaux Segalen CHU Bordeaux

Rein du sujet âgé Modifications fonctionnelles liées à l âge. Muriel Rainfray Université Bordeaux Segalen CHU Bordeaux Rein du sujet âgé Modifications fonctionnelles liées à l âge Muriel Rainfray Université Bordeaux Segalen CHU Bordeaux J.E.P.U. 2012 Mesures de la filtration glomérulaire Clairance de l inuline (Has been)

Plus en détail

Comment estimer la fonction rénale du sujet âgé? Jacques Pourrat. C.H.U Toulouse-Rangueil

Comment estimer la fonction rénale du sujet âgé? Jacques Pourrat. C.H.U Toulouse-Rangueil Comment estimer la fonction rénale du sujet âgé? Jacques Pourrat C.H.U Toulouse-Rangueil L insuffisance rénale chronique méconnue est probablement la première cause d accident iatrogène évitable chez le

Plus en détail

Rein et HTA Nephro Introduction :

Rein et HTA Nephro Introduction : Rein et HTA Nephro I- Introduction : - Les néphropathies chroniques parenchymateuses sont la - 1ère cause d HTA secondaire (3 à 5 %) - Toute HTA doit conduire à des tests biologiques de dépistage de la

Plus en détail

Stratégie thérapeutique dans l hypertension artérielle. Dr. Ioana ZGAIA

Stratégie thérapeutique dans l hypertension artérielle. Dr. Ioana ZGAIA Stratégie thérapeutique dans l hypertension artérielle Dr. Ioana ZGAIA 22 Mars 2012 Définition de l HTA Objectif TA: inferieure à 140/90mmhg au cabinet ou 130/80 pour les diabétiques et les insuffisants

Plus en détail

Epidémiologie de la néphropathie diabétique

Epidémiologie de la néphropathie diabétique Epidémiologie de la néphropathie diabétique Dr. Cécile Couchoud, Registre REIN (Réseau Epidémiologie et Information en Néphrologie) Agence de la Biomédecine Estimation pour 2007: 4% de la population était

Plus en détail

Insuffisance rénale aiguë

Insuffisance rénale aiguë Insuffisance rénale aiguë L insuffisance rénale aiguë Pathologie grave Mortalité élevée (50% si recours à la dialyse) et fonction de: La cause Le terrain: IRC, diabétique, immunosupprimé, âgé Les complications

Plus en détail

APP PHYSIOLOGIE RÉNALE Séances Aller - Retour

APP PHYSIOLOGIE RÉNALE Séances Aller - Retour APP PHYSIOLOGIE RÉNALE Séances Aller - Retour Séance Aller I) Dossier Patricia, 20 ans, 1,48 mètres, 42 kg, étudiante en 3 ème année de médecine, est anormalement fatiguée depuis plusieurs semaines alors

Plus en détail

Insuffisance rénale Insuffisance hépatique

Insuffisance rénale Insuffisance hépatique Chapitre 10 : MEDICAMENTS ET PATHOLOGIES Insuffisance rénale Insuffisance hépatique Objectifs : Savoir décrire les modifications de la pharmacocinétique des médicaments chez l insuffisant rénal Savoir

Plus en détail

Médicaments du système rénineangiotensine-aldostérone. en néphrologie. Dr Catherine Masset 21/10/2014

Médicaments du système rénineangiotensine-aldostérone. en néphrologie. Dr Catherine Masset 21/10/2014 Médicaments du système rénineangiotensine-aldostérone (SRAA) en néphrologie Dr Catherine Masset 21/10/2014 SRAA : rappel physiologique SRAA : rappel physiologique SRAA : rappel physiologique et cibles

Plus en détail

Estimation du DFG en pratique quotidienne

Estimation du DFG en pratique quotidienne Estimation du DFG en pratique quotidienne Créatinine : traceur pas idéal, filtrée par le glomérule, partiellement sécrétée par le tubule proximal Concentration plasmatique dépend élimination rénale débit

Plus en détail

3/ Comment complétez-vous le bilan chez ce patient? Justifiez chaque examen complémentaire prescrit.

3/ Comment complétez-vous le bilan chez ce patient? Justifiez chaque examen complémentaire prescrit. Alors qu il est en vacances en Auvergne, Mr B 58 ans, présente brutalement une fièvre à 40 C avec des frissons. A l arrivée aux Urgences de l Hôpital du Puy en Velay, on découvre à l examen clinique la

Plus en détail

MALADIE RENALE CHRONIQUE : Dépistage et prise en charge

MALADIE RENALE CHRONIQUE : Dépistage et prise en charge MALADIE RENALE CHRONIQUE : Dépistage et prise en charge DOSSIER DOCUMENTAIRE Janvier 2017 Rédacteur : Dr Y.Lequeux généraliste coordonnateur des Groupes Qualité des Pays de la Loire Groupe de lecture :

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET MEDICAMENTS

PERSONNES AGEES ET MEDICAMENTS PERSONNES AGEES ET MEDICAMENTS Cours IFSI 2 ème année Gwladys IVANES INTRODUCTION Définition personne âgée (PA) : consensuelle Personne de plus de 75 ans Ou de plus de 65 et polypathologique (atteinte

Plus en détail

Optimiser la prescription des examens biologiques HTA

Optimiser la prescription des examens biologiques HTA 1 Séminaire DPC AMMPPU 27&28 /09/2013 Optimiser la prescription des examens biologiques HTA Dr J.Birgé (j autorise l AMMPPU à publier ce diaporama sur son site WEB) Mes liens d intérêts 2 Spécialiste en

Plus en détail

HTA du sujet jeune Actualités

HTA du sujet jeune Actualités HTA du sujet jeune Actualités Pr Alain FURBER UPRES EA 3860 et Service de Cardiologie CHU et Université d Angers Déclaration des Conflits d Intérêts de 2010 à 2014 Pr Alain FURBER Recherche/Etudes : Astra-Zeneca,

Plus en détail

Comment en pratique rechercher une HTA d origine rénale?

Comment en pratique rechercher une HTA d origine rénale? Comment en pratique rechercher une HTA d origine rénale? Résumé : Les formes secondaires rénales d hypertension représentent environ 5 % des HTA mais sont importantes à reconnaître en raison de leur gravité

Plus en détail

Séniors : tous insuffisants rénaux??

Séniors : tous insuffisants rénaux?? Séniors : tous insuffisants rénaux?? La fonction rénale au sens «insuffisant rénal» : c est le débit de filtration glomérulaire Valeur normale physiologique : 120 ml/min/1,73m² Comment mesurer la fonction

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Urologie Néphrologie»

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Urologie Néphrologie» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Urologie Néphrologie» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Urologie Néphrologie - Public cible : Cinquième année médecine

Plus en détail

ANEMIE DU SUJET AGE. C.DAURIAC Chr Rennes

ANEMIE DU SUJET AGE. C.DAURIAC Chr Rennes ANEMIE DU SUJET AGE C.DAURIAC Chr Rennes DEFINITIONS DEFINITION d une ANEMIE: = définition de l OMS ( WHO) n < 13 g Hb / dl chez l homme n < 12 g Hb / dl chez la femme DEFINITION du SUJET AGE: = définition

Plus en détail

I. PHYSIOPATHOLOGIE SOMMAIRE

I. PHYSIOPATHOLOGIE SOMMAIRE CHAPITRE 7 HÉMATURIE OBJECTIF Devant une hématurie microscopique et macroscopique, argumenter les hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents. SOMMAIRE I. PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal

Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal Dr F. Debelle Service de Néphrologie - Dialyse Clinique Louis Caty Baudour Baudour 15 mars 2012 HTA et maladie rénale chronique Présent dans 80 à 85% des

Plus en détail

Le bilan chez l hypertendu. Le bilan standard Le bilan étiologique

Le bilan chez l hypertendu. Le bilan standard Le bilan étiologique Le bilan chez l hypertendu Le bilan standard Le bilan étiologique 1 Trois étapes Dépistage anomalies métaboliques Évaluation atteinte organes cibles Cardiaque Rénale Recherche d une étiologie 2 Atteinte

Plus en détail

Rein et médicaments. Dr.BENDJEDDOU

Rein et médicaments. Dr.BENDJEDDOU Rein et médicaments Dr.BENDJEDDOU I- INTRODUCTION : Le rein est un organe qui participe à l élimination de nombreux médicaments Du fait de sa riche vascularisation (25 % du débit cardiaque), le rein est

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie rénale chronique R.E.I.N. Réseau Epidémiologique et Informatique en Néphrologie N W E S Insuffisance rénale chronique terminale : Prévalence Martinique 2010 500 HD (1000 pmh) 50 DP (100 pmh)

Plus en détail

Estimation de la fonction rénale et principales causes de maladie rénale chronique

Estimation de la fonction rénale et principales causes de maladie rénale chronique Estimation de la fonction rénale et principales causes de maladie rénale chronique Dr Anne-Elisabeth HENG Service de néphrologie CHU Clermont-Ferrand Estimation de la fonction rénal - Définir la MRC -

Plus en détail

Maladie rénale chronique de l adulte

Maladie rénale chronique de l adulte POINTS CRITIQUES DU PARCOURS DE SOINS Maladie rénale chronique de l adulte Dépister la maladie rénale chronique (MRC) Identifier la population à risque de maladie rénale chronique diabète hypertension

Plus en détail

Les complications rénales et leur prévention à la lumière de la recommandation OMS de l utilisation du TDF en 1 ère ligne

Les complications rénales et leur prévention à la lumière de la recommandation OMS de l utilisation du TDF en 1 ère ligne Les complications rénales et leur prévention à la lumière de la recommandation OMS de l utilisation du TDF en 1 ère ligne Olivier Bouchaud Hôpital Avicenne AP-HP et Université Paris 13 Bobigny Insuffisance

Plus en détail

Syndrome néphrotique

Syndrome néphrotique Syndrome néphrotique Définition : protéinurie supérieure à 50 mg/kg/j œdème hypoalbuminémie inférieure à 30g/l Le syndrome néphrotique est idiopathique dans 90% des enfants entre 2 et 10 ans. Syndrome

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Insuffisance cardiaque à fraction d éjection préservée

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Insuffisance cardiaque à fraction d éjection préservée Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance cardiaque à fraction d éjection préservée FÉVRIER 2012 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute

Plus en détail

Rein et VIH. DIU Prise en charge VIH Bujumbura. Dr Cédric Arvieux - Université Rennes 1. DIU VIH-SIDA des grands lacs 2011 : Rein et VIH

Rein et VIH. DIU Prise en charge VIH Bujumbura. Dr Cédric Arvieux - Université Rennes 1. DIU VIH-SIDA des grands lacs 2011 : Rein et VIH 1 Rein et VIH DIU Prise en charge VIH Bujumbura Dr Cédric Arvieux - Université Rennes 1 Remerciements à Marie Hessig et Johann Cailhol pour le prêt de leurs diaporama Objectifs Connaître les principales

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE DE L INSUFFISANT RENAL CHRONIQUE. Dr SERVICE Aristide PH en Onco-Hématologie CHUM

DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE DE L INSUFFISANT RENAL CHRONIQUE. Dr SERVICE Aristide PH en Onco-Hématologie CHUM DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE DE L INSUFFISANT RENAL CHRONIQUE Dr SERVICE Aristide PH en Onco-Hématologie CHUM DIAGNOSTIC ET SUIVI DE L INSUFFISANT RENAL CHRONIQUE 1- Impact et Incidence en France de l

Plus en détail

Prise en charge de l insuffisance rénale chronique en 2006 Le 23 novembre 2006 Docteur Gilbert Zanetta Néphrologue Le débit de filtration glomérulaire:mesuré?estimé? Quelque soit l âge,un DFG inférieur

Plus en détail

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque?

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque? CAS N 1 Monsieur Henri T, 57 ans, vient pour contrôler sa TA. En effet, celle-ci a déjà été mesurée à 3 reprises à la médecine du travail et par vous-même à 155/90 dans les 3 mois précédents. Il fume 5

Plus en détail

La Maladie Rénale Chronique

La Maladie Rénale Chronique La Maladie Rénale Chronique A la lumière du parcours de soins de la HAS (02/2012) et de nos expériences Dr Aizel Ali, Néphrologue AURAR (Association pour l Utilisation du Rein Artificiel à la Réunion)

Plus en détail

Néphrologie Sémiologie DCEM 1

Néphrologie Sémiologie DCEM 1 Néphrologie Sémiologie DCEM 1 Année universitaire 2008-2009 Professeur Françoise MIGNON Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7-Denis Diderot Les fonctions des reins Fonction d excrétion déchets azotés

Plus en détail

La Transplantation rénale pré-emptive: Traitement de choix de l IRC

La Transplantation rénale pré-emptive: Traitement de choix de l IRC La Transplantation rénale pré-emptive: Traitement de choix de l IRC Professeur Georges Mourad Président, Société Francophone de Transplantation Service de Néphrologie,Transplantation et Dialyse. Université

Plus en détail

Insuffisance rénale aigue. Dr. L.Albano

Insuffisance rénale aigue. Dr. L.Albano Insuffisance rénale aigue Dr. L.Albano Insuffisance rénale aiguë (IRA) Définitions Physiopathologie: IRA obstructive IRA fonctionnelle IRA organique Clinique Complications Diagnostic Principes de traitement

Plus en détail

Sarcoïdose et rein. Dr Nicolas BOUVIER Service de Néphrologie Dialyse Transplantation

Sarcoïdose et rein. Dr Nicolas BOUVIER Service de Néphrologie Dialyse Transplantation Sarcoïdose et rein Dr Nicolas BOUVIER Service de Néphrologie Dialyse Transplantation Introduction Sarcoïdose : maladie inflammatoire granulomateuse Maladie systémique étiologie inconnue Diagnostic : faisceau

Plus en détail

R H U M A T O L O G U E V I L L A G E D E S J E U X A N K O R O N D R A N O

R H U M A T O L O G U E V I L L A G E D E S J E U X A N K O R O N D R A N O HYPERURICEMIE QUAND TRAITER? DR HAJA RAKOTOVAO R H U M A T O L O G U E V I L L A G E D E S J E U X A N K O R O N D R A N O Hyperuricémie La définition de l hyperuricémie se base sur la limite de solubilité

Plus en détail

L'éducation thérapeutique en néphrologie

L'éducation thérapeutique en néphrologie L'éducation thérapeutique en néphrologie Réseau de Néphrologie de Bourgogne, 2006 2010 Montmarault, mai 2010 1 LE RESEAU DE NEPHROLOGIE DE BOURGOGNE Créé en 2001 après le SROS 2 8 établissements de néphrologie

Plus en détail

Peut-on Dire Bonjour ( et au revoir! ) à la Néphropathie Diabétique en Algérie?. F. HADDOUM

Peut-on Dire Bonjour ( et au revoir! ) à la Néphropathie Diabétique en Algérie?. F. HADDOUM Peut-on Dire Bonjour ( et au revoir! ) à la Néphropathie Diabétique en Algérie?. F. HADDOUM Stades de l insuffisance rénale DFG 120 90 MRC stades 1 2 Débutante Confirmée 60 30 15 3 4 5 Modérée Sévère Ultime

Plus en détail

Réunion de l APHBFC Le 20 mars 2014 CAS CLINIQUE N 1 CORRECTION

Réunion de l APHBFC Le 20 mars 2014 CAS CLINIQUE N 1 CORRECTION Réunion de l APHBFC Le 20 mars 2014 CAS CLINIQUE N 1 CORRECTION Dr SERONDE MF CHU Besançon Mme M âgée de 72 ans, est hospitalisée aux soins intensifs de cardiologie le 28 octobre 2011 pour insuffisance

Plus en détail

Sonya Poulin. Néphrologue, IUCPQ 10 octobre 2017

Sonya Poulin. Néphrologue, IUCPQ 10 octobre 2017 Sonya Poulin Néphrologue, IUCPQ 10 octobre 2017 Conflits d intérêts Plusieurs Objectifs Connaître l investigation à faire chez un patient avec IRC Connaître les différents axes touchés par l IRC Se familiariser

Plus en détail

TRANSPLANTATION RÉNALE

TRANSPLANTATION RÉNALE 1 TRANSPLANTATION RÉNALE Dr. G Claisse AER Lyon 2016 Session Paramédicale 2 Plan Rappels (base néphrologique) Place de la Transplantation Rénale chez le patient en IRCT Circuit de prise en charge Devenir

Plus en détail

ENDOCARDITE. 1 ) OBJECTIF(S) : permettre aux équipes de prendre en charge un patient ayant une endocardite.

ENDOCARDITE. 1 ) OBJECTIF(S) : permettre aux équipes de prendre en charge un patient ayant une endocardite. 1/5 1 ) OBJECTIF(S) : permettre aux équipes de prendre en charge un patient ayant une endocardite. 2 ) DOMAINE D APPLICATION : Fédération de cardiologie Réseau Cardio Rance 3 ) LES PERSONNELS CONCERNES

Plus en détail

EVALUATION DE LA FONCTION RENALE

EVALUATION DE LA FONCTION RENALE 1 EVALUATION DE LA FONCTION RENALE Propositions pour une pratique gériatrique quotidienne Partie 2 2 Objectifs pédagogiques - 2 Aborder les méthodes d estimation et de suivi de la fonction rénale Détailler

Plus en détail

Insuffisance rénale chronique Définition et prise en charge

Insuffisance rénale chronique Définition et prise en charge 06/05/2016 MM Insuffisance rénale chronique Définition et prise en charge Maladie rénale chronique: Définition Atteinte rénale de plus de 3 mois (documentée ou supposée) Définie soit Par une anomalie urinaire

Plus en détail

Fonction rénale et Médicaments Le point de vue du pharmacologue **********

Fonction rénale et Médicaments Le point de vue du pharmacologue ********** Fonction rénale et Médicaments Le point de vue du pharmacologue ********** Dr AP Jonville-Bera Centre Régional de Pharmacovigilance et d Informations sur le Médicament Centre Val de Loire 1ère Journée

Plus en détail

Comprendre.. LES REINS. Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale..

Comprendre.. LES REINS. Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale.. Comprendre.. LES REINS Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale.. www.nephro-liege-chr.be Les rôles du rein Station d épuration de l organisme - Tel un filtre, le rein élimine les déchets produits

Plus en détail

La maladie rénale chronique: causes et conséquences. Thierry Lobbedez Néphrologie CHU de Caen 20 avril 2014

La maladie rénale chronique: causes et conséquences. Thierry Lobbedez Néphrologie CHU de Caen 20 avril 2014 La maladie rénale chronique: causes et conséquences Thierry Lobbedez Néphrologie CHU de Caen 20 avril 2014 Pourquoi cette présentation? L insuffisance rénale est une maladie grave qu il faut savoir reconnaitre

Plus en détail

Préface à la quatrième édition

Préface à la quatrième édition SOMMAIRE Préface à la quatrième édition XIII 1. Définition, classification, dépistage et épidémiologie de l insuffisance rénale chronique 1 Définition et classification de l insuffisance rénale chronique

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE

PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE QUELLES NOUVEAUTES EN 2013? Dr Olivier DUBREUIL Hôpital st Luc St Joseph LYON Premières recommandations ESC en 2003 Secondes recommandations ESC en 2007 Mise

Plus en détail